Partagez | 
 

 EXPIATION - Annonce télévisée officielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - Annonce télévisée officielle   Mer 23 Juil - 22:51

L'annonce de l'expiation

Silver comme à son habitude traînait dans les rues quand elle s'aperçut que tout le monde commençait à renter chez eux. Elle comprit vite à son plus grand malheur que l'annonce de la moisson arrivait à grands pas. Elle sortait de son entrainement au village des vainqueurs. Ce jour-là Ether n'était pas tout à fait normal après lui avoir fait perfectionner sa technique d'attaque, elle s'adressa à Silver avec un air grave, elle déclara :
« - Tu es prête je pense même si au fond je ne souhaite qu'une chose. Je souhaite que tu ne mettes jamais un pied dans cette arène. Si tu vas là-bas je vais me retrouver seul, je n'aurais personne sur qui crier quand elle fait des longueurs de terrain. »


Elle étouffa un rire au milieu de ses larmes qui commençait à ruisseler sur ses joues. Silver lui répondit :
« - Ne t'inquiète pas tout va bien se passait je vais encore aller à la moisson puis revenir chez toi juste après dans un grand soulagement. J'ai fait pleurer trop de personnes, je n'accepte pas que tu pleures toi aussi surtout si c'est moi la raison de ses larmes.


-Tu es une personne exceptionnelle, Silver tu gardes tout pour toi. Les autres sont bête de ne pas essayer de découvrir quelle personne formidable tu es.

Il y a au moins une personne qui le sait ça me va et puis les crânes des personnes du peuple ne sont remplit que d'absurdité donc je ne le prends pas forcement pour moi quand tout monde dit qu'ils n'ont qu'une hâte me voir morte dans l'arène. »

Elles sourirent toutes les deux puis Silver prit ses affaires et partit, laissant Ether, son entraineuse, tout seul devant sa télé.

Silver arriva proche de sa porte d'entrer quand elle aperçut par la fenêtre que toutes sa famille était réunie. Ce qui la surprit au plus au point. Elle ouvrit la porte et découvrit son frère ainé et sa femme assit à la table avec le dernier garçon de la famille. Ils avaient l'air de parler joyeusement, comme si rien ne s'était passé, puis elle vit affalée sur le canapé un des jumeaux, quant à la jumelle, elle était en train de faire du thé. Tout le monde arrêta ses activités quand Silver mit un premier pied dans la maison. Silver déclara devant leur mine effarer :

« - Je suis encore invitée dans cette maison à ce que je sache et non je ne suis pas encore morte.

-Silver soit gentille réprimanda sa soeur.

-Je ne vois pas pourquoi, on ne les a pas vus depuis neuf ans, ils espèrent tous secrètement que je sois morte alors non désolé soeurette chérie, mais pour que je leur disse des formules de politesses il va falloir attendre.

-Toujours un plaisir de te voir petite soeur. Haton, son frère aîné.

Bonjour »

Rétorqua Silver avec un sourire très forcé qui fit rire l'avant dernier de toute la troupe. La tension était palpable quand Gloss, le jumeau, déclara :
« - ma puce ce n'est pas que je t'aime pas mais l'annonce commence .
T'inquiète pas c'est réciproque, rétorqua Silver, car derrière cette phrase il y avait un message caché. »


L'hymne retentit ce qui fit tremblé la femme de Haton trembla, elle devait apparemment lui rappelait un mauvais souvenir. La présidente apparut à l'écran, elle pouvait avoir l'air d'un ange avec son costume blanc et ses bijoux luxueux qui rappelait à tout le monde qu'elle nous est supérieure. Mais ses cheveux roux et l'hymne rappelait à Silver tout le pouvoir qu'elle détient et tout le sang qui a coulé pour qu'elle puisse en être là. Cela fit trembler Silver, son frère la prit dans ses bras et lui chuchota :
« - Je ne te laisserais pas partir »


La présidente commença par une petite introduction avant de prendre le papier sur lequel était marqué l'avenir des Hunger Games. Elle s'aperçut que la président souriait ce qui ne rassura en aucun point Silver. Elle finit de déclarer et d'énoncer le thème de cette année. Silver sauta du canapé et cria :

« - Elle n'a pas le droit de nous torturer comme ça et puis Ether. Non c'est inadmissible, je la déteste, je déteste ces Hunger Games. »


Plus personne n'osait dire quelque chose, mais Haton se risqua :

« - Qui est Ether ?

Ether M. Sheran, la mentor du district neuf. La personne qui fait ton rôle à ta place qui est de me préparer à l'avenir. Cette fille est un ange sur terre et à tous les coups elle va vouloir aider ses tributs. Non il faut que j'aille lui interdire de rentrer. »


Gloss s'approcha de Silver quand elle vit qu'elle commençait à paniquait. Elle se tenait les cheveux avec ses mains et des larmes commençait à ruisselait sur ses joues. Gloss eu une réaction peut attendu, il la prit dans ses bras et lui chuchota plusieurs fois de suite :

« - Ne t'inquiète pas, respire, tout va bien se passer. Il finit par s'arretait et résonner. Attend Ether c'est la dernière gagnante des Hunger Games dans notre district. Mais ne t'inquiete pas c'est celle qui a refusé le poste, c'était d'ailleur la première. Donc aucun risque qu'elle y aille. »


Silver versa un dernier sanglot mais celui-ci était de soulagement.Le reste de la soirée se déroula plus tôt calmement, ils parlaient tous entre eux comme une vraie famille, Silver avait été boulverser et très angoisser à l'idée qu'elle pourrait perdre une personne qu'elle adore, une personne qui s'occupe d'elle dans toutes les circonstances. Silver espérait seulement que demain serait un meilleur jour, même si la fin de soirée annonçait de bon changement.
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Annonce télévisée officielle   Jeu 24 Juil - 16:27


 ❝ L’annonce de l’Expiation ❞



  « Coralie ! Maman !  Descendez, l’annonce va commencer ! » cria Pearl.
  Cette phrase résonna dans ma tête. Ce n’est pas que je suis pressée de la voir, mais qui dit annonce dit moisson, et qui dit moisson dit l’arrivée des Jeux ; et je sais que Pearl, ma sœur, a de grande chance d’y participer. C’est en trainant des pieds que je descendis les escaliers. En me posant sur le canapé, j’observai ma sœur qui bouillonnait intérieurement. Je n’avais aucune chance de m’inquiéter pour moi car j’avais très peu de chance d’être sélectionnée. C’est pour cela que je ne suivais pas trop les Jeux. Autour de moi, mes amies et mes camarades de classe attendaient ça avec impatience car soit un des membres de leur famille allait participer, soit parce qu’ils adoraient voir des personnes s’entretuer. La deuxième option était la plus courante hélas et je me promis intérieurement que jamais je n’aurais de telle idées. Soudain, l’hymne du Capitole retentit.

  "Chers compatriotes, nous voilà tous réunis pour célébrer la 175ème édition des Hunger Games. En cette année spéciale de l'Expiation, les fondateurs nous offrent à nouveau une leçon de vie dont nous les remercions. Mais, ne nous attardons pas et voyons de quoi il s'agit."

  Cette fois, je n’en pouvais plus. Une larme coula malgré moi. Je m’imaginais le pire des scénarios. Certains même qui me concernaient. Et si la sélectionnée devait choisir un de ses frère et sœur pour l’accompagner ? Je repensai à la conversation que j’avais eue avec Pearl qui me disait en rigolant que jamais je ne pourrai participer aux Jeux car ce n’était pas fait pour moi ; et je savais qu’elle avait raison. La présidente repris :

  « La Moisson de la 175ème édition des  Hunger Games se verra imposer deux règles particulières. Pour rappeler aux Districts la clémence et la bienveillance dont le Capitole a toujours fait preuve à leur égard, une aide supplémentaire sera offerte à chaque duo de tributs : chaque mentor pourra choisir de rentrer dans l'arène avec ses tributs pour les aider à s'en sortir. Le choix de chaque mentor devra être fixé et dicté après que les deux tributs soient sélectionnés et avant que la seconde règle soit énoncée. Car, pour leur rappeler la patience dont doit toujours faire preuve notre  peuple afin de prendre de sages décisions, la seconde règle sera révélée lors du tirage de la Moisson. »

  Je soupirai. Je m’étais imaginée tellement de choses que je ne fus pas surprise lorsqu’elle annonça cette règle. Je pense que le Capitole a pris la bonne décision. Je pensai tout d’un coup au fait que je pourrai perdre ma sœur à jamais et cela me briserai le cœur. Elle était un modèle pour moi ! Je partie prestement du salon pour ne pas montrer à ma sœur et à ma mère à quel point j’étais malheureuse. Je pris mon journal, coincé derrière le portrait de famille, accroché dans ma chambre, et commençai à écrire. Tout en notant les événements de la journée, je m’imaginais des scénarios possibles pour la deuxième règle, mais cette fois-ci, mes idées ne débouchaient sur rien de rien concret. On ne pouvait jamais prédire les règles à l’avance : le Capitole était si imprévisible ! C’est aussi en cela que je le respectais et l’admirais. J’eu du mal à dormir cette nuit-là car mille idées fusèrent dans mon esprit: si ma sœur devait peut-être participer aux Jeux, il fallait que je l’accepte. Sur-ce, je m’endormie et plongeai petit à petit dans des rêves étranges et insensés.

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 30 ans.
○ Points : 930
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - Annonce télévisée officielle   Dim 3 Aoû - 19:00




Expiation – Melvil B. Thorne




Je suis levé depuis longtemps. Je tourne dans cette grande maison qui m’a été offerte dans ma victoire aux hunger games sans vraiment savoir pourquoi je suis inquiet … Mais au fond je sais. Il y a des jeunes de mon district pour qui je suis particulièrement inquiet, surtout Elena en fait. Car je sais que si elle est tirée alors Jacob ira avec elle, et je suis inquiet pour lui … Je m’y suis attaché. J’espère naïvement que l’expiation ne sera pas trop terrible, que tout ira bien … Mais je sais que c’est assez impossible. Je passe en revue dans ma tête ce que l’on peut imaginer de pire dans une arène et mon inquiétude ne fait que grandir. C’est dans ce genre de moment que mon appartenance aux rebelles prend tout son sens.

Comme j’aimerais être capable de renoncer à allumer l’écran … Mais la curiosité est trop forte et j’appuie sur le bouton. L’hymne du capitole retenti. Juste à l’heure.

"Chers compatriotes, nous voilà tous réunis pour célébrer la 175ème édition des Hunger Games. En cette année spéciale de l'Expiation, les fondateurs nous offrent à nouveau une leçon de vie dont nous les remercions. Mais, ne nous attardons pas et voyons de quoi il s'agit."

Une leçon de vie … Qu’est-ce que cela peut bien être ? Les jeux n’étaient-ils pas déjà leur leçon de vie ?

"La Moisson de la 175ème édition des Hunger Games se verra imposer deux règles particulières. Pour rappeler aux Districts la clémence et la bienveillance dont le Capitole a toujours fait preuve à leur égard, une aide supplémentaire sera offerte à chaque duo de tributs : chaque mentor pourra choisir de rentrer dans l'arène avec ses tributs pour les aider à s'en sortir. Le choix de chaque mentor devra être fixé et dicté après que les deux tributs soient sélectionnés et avant que la seconde règle soit énoncée. Car, pour leur rappeler la patience dont doit toujours faire preuve notre peuple afin de prendre de sages décisions, la seconde règle sera révélée lors du tirage de la Moisson."

J’écarquillai les yeux. Avais-je rêvé ou avais-je mal entendu ? Je m’affalai sur le canapé alors que l’émission s’arrêtait. Je clignai des yeux, incapable de comprendre vraiment les implications que cela allait avoir. Je n’arrivais pas à réfléchir. Si j’avais bien compris, j’avais le choix. Bon, il devait y avoir anguille sous roche, sans quoi ils nous auraient directement balancé dans l’arène. Je n’avais pas envie d’y retourner. Je détestais cette idée, j’avais haï l’arène, je m’étais moi-même détesté pour ce que j’avais fait dedans. D’un autre côté, mon esprit ne pouvait pas s’empêcher de se dire que … Ca serait trop facile de dire non. C’est vrai, si on disait tous non ça serait juste des jeux normaux … Et puis il y avait cette deuxième règle. Je me préparais malgré moi au pire. Si je disais non pour y aller, ne risquaient-ils pas de prendre pire ? J’imaginais la seconde règle … « Le mentor ayant refusé d’entrer dans l’arène, l’un de ses proches va prendre sa place ».

Je me levai de mon fauteuil pour aller me chercher un verre … Ou deux. Ou trois. Je ne savais pas trop où ça allait me mener mais il fallait que je réfléchisse à tout ça. Peser les pour et les contres, en parler avec les rebelles … Car mine de rien, j’étais sûr qu’ils auraient leur mot à dire.




_________________


Melvil B. THORNE. I've seen the blood, I've seen the broken. The lost and the sights unseen. I want a flood, I want an ocean to wash my confusion clean.
I can't resolve this empty story I can't repair the damage done. We are the fortunate ones, who've never faced oppression's gun. We are the fortunate ones, imitations of rebellion. We acted out we wear the colors confined by the things we own. We're not without we're like each other, pretending we're here alone. And far away, they burn their buildings, right in the face of the damage done Rebellion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - Annonce télévisée officielle   Ven 22 Aoû - 15:21

L'EXPIATION POUR UNE REBELLE


Je n'avais ni mangée, ni bu de la journée. Après tout, comment aurais-je pu ? C'était le grand jour aujourd'hui, c'était l'annonce des jeux.
Ça faisait bientôt 5 ans que mon frère était mort et chaque fois c'était la même chose, cette espèce de solitude qui n'était pas presente toute l'année et qui, juste pour ces quelques jours, se faisait pire que jamais. Cependant, outre mon manque de compagnie (que je complais souvent avec une bouteille ou deux) une autre problème se faisait sentir, qui sera le tribut ? Depuis quelques années déjà, j'avais rêvé de me faire tirer comme tribut mais, j'avais beau prendre des tesserae, rien n'y faisait. Alors certes j'aurais pu me porter volontaire, mais les rebelles, de perdre un bon element, me l'avaient interdit...
Je quittais donc ma reverie pour planter mon regard sur ma télévision. La neige sur l'écran disparu enfin et une image sans forme prirent sa place. En sincronisation parfaite, l''Hymne de Pane, se fit attendre. Pour certains c'était la plus douce des mélodies et pour d'autres, le plus cruel des appels mais pour moi, c'était juste une musique, surement belle, mais complètement déformé par les de mauvaise qualité et qui annonçait "le début de la fin" mais bon c'était mon point de vue.
Après la classique accensaient des caméras et le plan sur notre "magnifique" présidente, son discours commenca :
""chers compatriotes, nous voilà tous réunis pour célébrer la 175ème édition des hunger Games. En cette année spéciale de l'expiation, les fondateurs nous offrent à nouveau une leçon de vie dont nous les remercions. Mais, ne nous attardons pas et voyons de quoi il s'agit."
Sa voix était froide, tout comme elle. La présidente ouvri la lettre spéciale pour l'expiation et, après avoir jeté un dernier regard aux caméras, elle continua :
""la moisson de la 175ème édition des hunger Games se verra imposer deux règles particulières. Pour rappeler aux Districts la clémence et la bienveillance dont le Capitole a toujours fait preuve à leur égard, une aide supplémentaire sera offerte à chaque duo de tributs..."
J'espérais maintenant que la règle, aussi stupide soit-elle m’oblige à participer.
"chaque mentor pourra choisir de rentrer dans l'arène avec ses tributs pour les aider à s'en sortir. Le choix de chaque mentor devra être fixé et dicté après que les deux tributs soient sélectionnés et avant que la seconde règle soit énoncée. Car, pour leur rappeler la patience dont doit toujours faire preuve notre peuple afin de prendre de sages décisions, la seconde règle sera révélée lors du tirage de la moisson."
Un dernier coup d’œil de la présidente aux caméras et la télévision s'éteignirent. J'étais déçu, l'expiation ne m'avait pas été utile il fallait maintenant espérer se faire tirer.
"Je me demande si le mentor du district 12 va choisir de nous aider me demandais-je. Mais attend, notre mentor c'est..."
Le temps s'arrêta, notre mentor, c'était...c'était Melvil.
Je ne savais plus quoi penser, fallait-il que je me réjouisse de le savoir prés de moi si je participais aux jeux ou fallait-il que je me lamente de son possible mort, peut-être que se sera Élena qui sera tiré, si c'est elle, décidera-t-il de l'aider et s'il mourrait par sa faute, pourrait s je résistais à la tuer aussi .
Je sors en hate de ma maison, il fallait que j'aille lui parler, et vite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - Annonce télévisée officielle   Dim 5 Oct - 12:21

Mitch Flecto n'aimait généralement pas les interventions de Madame la Présidente, mais il se décida tout de même a visionner le discours télévisé de cette dernière qui débuterait dans quelque secondes. Plus par curiosité que par obligation. Il espérait en effet une Expiation originale, distrayante. L'Expiation était toujours un moyen de rajouter en peu de piment dans ces magnifiques Jeux, qui malgré leur magnificence, devenait quelque peu répétitive. Plus de difficultés, plus de temps, plus de combats... rien que des atouts ! Selon lui, la plus belle Expiation était une des premières, au principe très simple : le nombre de tributs doublé. Ce qui valait sûrement deux Hunger Games en un. Cette année avait marqué les esprits pour longtemps.
De plus, la venue de la Moisson signifiait également la mise en place d'une énorme logistique, celle d'une Expiation annonçait d'autant plus de travail. Une mobilisation plus longue, une répression plus forte. Mitch comptait sur deux éléments pour renforcer le pouvoir capitolien – et le sien par la même occasion : l'arrivée d'une centaine de nouvelles recrues, et l’inauguration d'une nouvelle prison.
Plutôt que d'allumer le mur-écran gigantesque à sa droite, il préféra connecter son ordiphone holographique au réseau de télévision.
L'hymne touchait déjà à sa fin. L'image de la présidente apparue, tenant dans ses mains la traditionnelle boîte en bois qui contenait les règles de cette septième Expiation. Et il ne fut pas déçue quant à ses espérances, la distraction allait être assurée. Le spectacle serait sûrement grandiose ; tributs et mentors, se battant à mort. Mais Mitch était persuadé que de nombreux mentors n'interviendraient pas. Dommage.
Il appuya sur l'interrupteur noir sur son bureau.
_ Réunion ce soir des tous les gradés des districts et du Capitol. Prévenez les rapidement. Nom de code : Pardon sanglant ; nom de l'opération : Δ3-Σ. Merci
_ Bien chef, répondit une voix féminine et jeune, celle de sa secrétaire.
Relâchant la pression sur le bouton, il se saisit de son ordiphone privé, et écrivit d'une traite, à l'adresse de tout les mentors :

« Cher mentor,

Nous sommes à l'aube d'une Expiation sans pareil. Je sais que cela sera pour vous une cause de travail supplémentaire non négligeable, cette année plus que toutes les autres, tant pour vous que pour moi. Je vous encourage de tout cœur dans votre entreprise, et espère que votre travail portera les fruits du succès. J'espère, cette année en particulier, que les tributs sauront assurer le spectacle, mais ma confiance en vous me l'assure.
Je vous remercie et vous félicite d'avance pour votre investissement.

Puisse le sort vous être favorable,
En espérant vous savoir vivre encor de longs jours,

Mitch Flecto, chef de La Repression »


Puis, un sourire au lèvre, il effleura l’icône « Envoyer ».


Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 28 ans.
☆ Surnom : Az'/Willa
★ Occupation : créatrice de mode
☆ Humeur : Perdue
★ Plat préféré : Poisson raffiné mariné dans du citron
☆District : Capitole/Douze

○ Points : 682
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Annonce télévisée officielle   Sam 7 Mar - 23:13

[flashback]

La journée commençait comme toutes les autres. John Hornley était parti de bon matin et des bras s’étiraient avec nonchalance une heure plus tard, repoussant une couette en plumes d’oie par-dessus un corps complètement noyé sous la masse duveteuse, jusqu’à ce que des jambes en sorte à leur tour. Un masque de nuit tomba avec négligence sur la table de chevet et c’est la musique de Sibelius qui résonna ce matin dans toute la maison, un concerto pour violon exaltant.

La demoiselle pris ses quartiers dans la salle de bain, s’observant sous toutes les coutures quelques instants avant de se nettoyer le visage puis de poser un masque aux extraits végétaux. Elle avait un placard entier de produits cosmétiques en tout genre, de temps en temps elle en trouvait un emballé, un cadeau de son mari. C’était la recette d’une jeunesse presque éternelle, certainement pas accessible à tous. Si les produits étaient couteux, le temps passé pour les étaler dépassait toute mesure. Mais cela faisait partie de son devoir, une peau parfaite et jeune, pas de cernes, pas de rides. Chaque jour elle surveillait leur possible apparition. Déjà vingt-sept ans… Elle faisait bien plus jeune, et elle en était fière. Une fois le masque en place sur son visage c’était au tour des cheveux, puis elle laissait poser tout en s’occupant de ses ongles et en inspectant son corps, repoussant sa chemise de nuit par dessus ses fines épaules. Tout y passait, seins, ventre, fesses, cuisses, il fallait prendre soin de soi avant que cela commence à pendre, c'était l'enseignement de sa mère. Probablement pas la leçon la plus utile mais elle aimait se sentir belle et jeune. Personne ne l'obligeait à en faire autant. Le bruit de la douche vint couvrir les cordes, la vapeur envahit la grande et lumineuse pièce. Le rythme changea quand deux pieds humides atterrirent sur le petit tapis spongieux, banda typique, mélange des genres sur des chansons traditionnelles d’une autre époque d’un pays au sud de Panem. De quoi bien commencer la journée, en forme. Tout son corps crémé, parfumé, la peau nourrit, protégé, les cheveux coiffés, et enfin habillée, elle était prête.


Tout ceci pour ne même pas sortir de chez elle.



***



La télévision était allumée, en vue depuis la cuisine. Les deux hommes étaient assis dans le fauteuil et discutaient, impatients d’entendre le discours de l’expiation. L’un d’eux semblait en connaître le contenu et trépignait sur son siège. Elle arrivait à entendre quelques mots, des bribes. Ajouter la poudre d’amandes et mélanger. «  …  de belles surprises …  John … la moisson va être palpitante. » Battre les blancs en neige.  Elle était trop jeune pour se souvenir de la précédente expiation, elle ne portait pas plus d’attention à ces jeux qu’aux autres, elle aimait le début cependant, juste après la moisson : le grand défilé, les passages à la télé, et après, la tournée du vainqueur. Forcément pour quelqu’un qui voulait devenir styliste. Et puis les tributs avaient toujours du caractère, des personnes fortes et courageuses, quelque part elle les admirait.

« Azilys, chérie, vient, le discours commence ! »


Elle se lava les mains et vint s’asseoir aux côtés de son époux, parée d’un léger sourire, hypocrite. Il resta figé sur son visage tout le temps qu’elle resta devant l’écran avec eux, plus placides qu’autres choses. La seule chose qui lui venait en tête en entendant les nouvelles règles c’était plus de morts. Enfin si un seul mentor rejoignait l’arène, elle ne comprenait même pas comment l’un d’eux pourrait y retourner volontairement. Il fallait être fou ou masochiste.

« - Très intéressante cette petite règle. Vous pariez sur combien de mentors participants ? Moi je suis joueur, je tente sept.
- Zéro, et ce serait des jeux normaux !
- Ahahahah, John, ne la lâche pas celle-là, ou bien je te la vole ! »

Elle avait rit un peu avec eux avant de rejoindre la cuisine, sous les rires gras des deux hommes. Ils pouvaient bien rire, elle avait été parfaitement sérieuse. Au fond ils devaient savoir qu'elle avait raison, si aucun mentor ne participait, ces jeux seraient un échec. Et le Capitole ne rigolait pas avec l'échec. Elle avait mis le doigt sur un point sensible, mais il y avait quelque chose, peut-être dans son regard ou dans son minois qui lui permettait ce genre de réflexion limite désinvolte. En vérité personne ne s'inquiétait de ce qu'elle pouvait penser, elle était quelque peu insignifiante pour tous ces gens. Sitôt qu'elle eut disparue, une discussion plus profonde repris entre les deux. Ajouter le colorant. « Imagine, un amant, un frère, une soeur du mentor ... la moisson ... Et la deuxième règle ? » Elle remplissait sa poche à douille avec sa pâte.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: EXPIATION - Annonce télévisée officielle   

Revenir en haut Aller en bas
 

EXPIATION - Annonce télévisée officielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Gestion Hunger Games-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit