Partagez | 
 

 EVENT - Gourmandise et Curiosité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Jeu 10 Juil - 17:04

Equinoxe me regarde alors et sourit, mais d'un sourire sans joie. En même temps, la musique devient plus forte et plus entraînante. L'heure est venue pour les invités de danser, après s'être gavés au bar.
Par réflexe, je cherche Diamond des yeux. Il adore danser et, même si de mon côté je ne suis pas très doué, j'avoue que j'aime aussi beaucoup danser avec lui.
Je me sens toujours en paix dans ses bras...

Mais là, ce n'est pas le moment. D'ailleurs, Equinoxe se rapproche de moi et murmure, de façon que je soit le seul à l'entendre.

-Bien sur que cela me déplaît, et vous faire comprendre la raison en serait d'autant plus difficile, vu l'esprit étriqué de mes chers compatriotes. Certes on ne juge pas une personne sur son apparence physique et son niveau social, mais voyez-vous, nous vivons dans cette société, difficile de ne pas s'y fier.

Je ressens d'abord de la colère en entendant ses paroles. "L'esprit étriqué" me reste en travers de la gorge.
Je m’apprête à lui répondre vertement, lorsque je réalise que je suis au beau milieu d'une cérémonie du Capitole, et que hurler que l'on ne sait plus que croire, que l'on doute même du bien fondé des lois du Capitole, n'est peut pas très intelligent.
Je respire alors profondément plusieurs fois, tentant tant bien que mal de reprendre mon calme.
Je réalise alors qu'elle même s'est mise en grand danger en critiquant le Capitole de façon aussi ouverte. Normalement je devrais la dénoncer pour cela...

Ayant à peu près réussi à reprendre mon calme, je la regarde alors droit dans les yeux et murmure à mon tour :

- Je ne vais pas essayer de vous faire changer d'avis sur mon compte, cela ne servirait à rien. Sachez seulement qu'il est des rencontres qui nous bouleversent, qui nous font changer de point de vue sur tout ce que nous tenions pour acquis et qui nous font tout remettre en question...

Je baisse soudain les yeux, me rappelant comme si c'était hier mon échange avec le muet de la prison. Ce jour là, j'ai ouvert les yeux et basculé dans un autre monde. Je ne sais pas où il m'entraîne et cela me terrifie, mais je ne peux plus repartir en arrière maintenant...
Je ne suis plus le même homme.
Mais qui suis-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Equinoxe G. Wiest
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Ven 11 Juil - 10:27






Gourmandise et Curiosité

Il me regarde d'abord froidement, ma pique à du lui rester en travers de la gorge, de plus je le regarde, à la limite de l'insolence. Je ne me laisserai pas marcher sur les pieds, peu m'importe qu'il soit rebelle, juge, président, pécheur ou je ne sais quoi encore. Je le regardais avec un grand sourire tandis, qu'il semblait chercher ses mots. Monsieur le juge manquais de répartie ? Était-il si faible ? Je suçotait tranquillement mon bonbon en regardant les gens danser, ils me donnait le tournis. Je décidais de reporter mon attention sur le juge qui semblait plus calme.

-Je ne vais pas essayer de vous faire changer d'avis sur mon compte, cela ne servirait à rien. Sachez seulement qu'il est des rencontres qui nous bouleversent, qui nous font changer de point de vue sur tout ce que nous tenions pour acquis et qui nous font tout remettre en question...

-Monsieur le Juge doute ? voilà qui n'est pas banal ! Qui vous as tant fait douter ? Répliquais-je un sourire narquois se dessinant sur mes lèvres

J'étais franchement peau de vache avec cet homme, mais me défouler, reprendre le dessus me montrait que je n'était pas devenue si faible. Que j'étais toujours la même, même si, certaines rencontres m'avait un peu bousculée. Oui certaines rencontres nous font changer de point de vue, mais faut-il déjà avoir un esprit ouvert à la suggestion. Je cherche Pantalaimon du regard, en partie, c'est à cause ou grâce à lui, -je n'arrive pas à définir pour le moment- que je regarde le monde un peu différemment. Mais ma mère y été aussi pour quelque chose, mais on ne peut pas parler de rencontre. Finalement je me demande pourquoi je suis venue ici, quoi que je fasse, pour le moment, je ne trouve plus ma place nul par, comme si j'étais une simple spectatrice et que le monde semblait mieux tourner sans moi. Comment allais-je réagir lorsque je m'occuperai des tributs avec ma mère ? Impossible de ne pas m’effondrer au moment de les voir partir pour l'arène, difficile de leur sourire alors que j'ai l'impression d'être un croque mort, je leur fait une beauté avant de participer à leur enterrement. Tout cela me donne des frissons dans le dos. Une larme coule le long de ma joue et je l'essuie vivement. Reste calme, me disais-je, Tu n'y es pour rien, pourtant Pantalaimon va t'en vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Ven 11 Juil - 11:13

-Monsieur le Juge doute ? voilà qui n'est pas banal ! Qui vous a tant fait douter ? me lance la jeune fille avec un regard insolent.

Je sens la colère qui remonte de nouveau à ses paroles, je sens mes mâchoires se contracter. Dans un mouvement de colère, je vais pour reposer brutalement mon verre sur le bar, lorsque je heurte par mégarde un muet qui s'était faufilé juste à coté pour remplacer les verres vides par des pleins. Mon bras heurte le plateau qu'il transporte et un verre se renverse, inondant ma manche et mes chaussures. Je m'exclame alors !

- Ho, c'est pas vrai...

Lorsque je croise soudain le regard du muet. Il est absolument terrifié, et semble au bord de l'évanouissement. De peur qu'il ne tombe ou ne lâche son plateau, ce qui ferait beaucoup de bruit, je lui saisis le bras et lui chuchote !

- Ressaisissez-vous ! Personne ne s'est aperçu de rien et je ne vais rien vous faire !

Tout en parlant, je jette furtivement un regard pour m'assurer que personne du Capitole n'a vu la scène. J'ai déjà causé suffisamment d'ennuis à un muet comme ça, je ne tiens pas à recommencer !

Le muet continue à me fixer avec des yeux exorbités, mais il semble de nouveau tenir sur ses jambes. Je lui lâche alors le bras et ajoute :

- Allez en cuisine pour vous remettre cinq minutes. Il ne va rien vous arriver, ne vous inquiétez pas...

Le muet file alors vers les cuisines sans demander son reste, et je reste avec mes chaussures et ma manches trempées. Heureusement, le tissus est sombre donc on ne voit pas que c'est mouillé.

Je lâche alors un profond soupir, avant de réaliser que je suis pas seul, qu'Equinoxe est toujours à mes côtés.

- Bien, je crois que vous avez, au moins partiellement, la réponse à votre question Mlle West.

Je regarde de nouveau dans le vague, et continue, presque plus pour moi même, dans un murmure.

- Je suis Capitolien et Haut-Juge, c'est une charge qui se transmet de génération en génération dans ma famille. Et j'en ai longtemps été fier. Mais tout est tellement différent aujourd'hui... Je me demande... Est ce que tout ça, tous ces sentiments ont toujours été en moi, ne demandant qu'un déclic pour se révéler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Mentor
★ Plat préféré : Foie gras
☆District : Un

○ Points : 1370
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Dim 13 Juil - 18:36


M. Stark se laissait guider par mes pas de danse chaloupés, se devait être une des premières fois depuis bien longtemps que cet homme qui aimait tout contrôler ne dirigeait pas la situation. C’était un acte insignifiant et pourtant je savais pertinemment que, même en public, il n’aurait pas apprécié ce moment sauf s’il ne s’y était pas senti contraint. Ce qu’il avait à me dire était visiblement plus important à ses yeux que sa manie de contrôle, ça ne faisait que rendre cette attente plus passionnante et inquiétante à la fois.

Je finis par briser le silence quelques minutes après son compliment. Rien ne servait d’y aller par quatre chemins, j’avais besoin de savoir pourquoi le milliardaire accordant tant d’importance à ma personne et quelle était cette fameuse information dont la révélation devait être la plus discrète possible si on en croyait l’attitude précautionneuse de M. Stark. Un sourire éclaira immédiatement le visage de ce dernier lorsque je m’adressai à lui et il me glissa :

-Vous auriez pu rajouter "magnifique" dans vos superlatifs me concernant.

Je retrouvais bien là l’ex-vainqueur de mon District : fier, imbu de sa personne et sûr de lui, même si tous autour le dénigraient ouvertement. Il n’était pas apprécié, ce n’est pas pour autant qu’il se comportait comme tel et j’avoue que j’hésitai entre l’admiration de ce comportement ou de la pitié à son égard. Il était amusant après tout, je lui souris en ne cessant pas de le fixer avec insistance.

La musique nous entrainait dans une folle danse effrénée. Pourtant, nos respirations restaient calmes, contenues. Ni l’un ni l’autre ne lâchait son partenaire du regard, nous nous jaugions ainsi pendant un long moment, tentant de savoir ce que l’autre pouvait bien avoir en tête sans y parvenir. L’arène vous rendait comme cela : insaisissables, indomptables, secrets… Vous ne laissiez plus personne vous approcher, ni même savoir ce que vous pensiez réellement. C’était devenu une façon de survivre, et les habitudes telles que celles-ci avaient la vie dure. Sortir de l’arène ne suffisait pas à vous ôtez ce réflexe pour se préserver. Après tout, Panem n’était qu’une immense arène et qu’on soit à l’intérieur ou à l’extérieur les règles étaient les mêmes…

- Oh détrompez vous...Où que nous nous trouvions dans l'échelle hiérarchique "Nous avons toujours besoin d'un plus petit que soit" Le Lion et le Rat Jean de la Fontaine vous ne connaissez pas ?

Voilà une réponse singulière, digne de M. Stark je devais bien l’admettre.

- Oui je connais, mais j’ai une nette préférence pour "Le loup et l’agneau" et que ce soit avec vous ou envers d’autres, je balayai la salle du regard pour lui faire comprendre ma pensée, je serai toujours le loup…

Mon beau sourire ne se voulait pas menaçant, mais s’il avait besoin d’un plus petit que lui je voulais également qu’il comprenne que quelle que soit sa raison, c’était la mienne qui prévaudrait. Une pause se fit, puis il reprit sur un ton qui se voulait bien moins léger et je compris que l’heure des révélations avait sonné.

- Venons aux faits, je vois que vous êtes plutôt impatiente.
Il y a quelque jours j'ai rencontré votre jeune sœur : Channelle. Une jeune fille au caractère bien trempé affichant une volonté de fer. Elle est digne de son clan, une vrai Featherstone.


Pourquoi Eneron me parlait-il de Channelle ? Qu’avait donc fait ma sœur qui avait attiré l’attention du milliardaire ? Tout ça ne me disait rien qui vaille. Je restai néanmoins calme en apparence, continuant à garder mon regard insistant. Il se mit alors à parler un ton en-dessous, je collai mon corps davantage contre le sien pour mieux comprendre les enjeux de ses paroles.

- J'imagine que vous n'êtes pas sans savoir qu'elle veut participer aux prochains Jeux, l'occasion est trop belle pour elle, elle est au meilleure de sa forme physique et qui plus est cette année c'est l'Expiation. L'occasion pour elle de devenir la vraie héroïne du Un en remportant cette édition exceptionnelle vous supplantant vous et votre frère. Mais l'occasion est aussi trop belle pour le Capitole, il y a peu de chances que celui-ci la laisse gagner. Donner un histoire tragique au public, voilà ce que veut faire le Capitole, une jeune fille issue d'une famille ayant vue naître deux vainqueurs qui veut elle aussi écrire une page de l'histoire en associant une troisième fois le nom des Featherstone au palmarès des Jeux et cette fois lors de l'Expiation.
Mais pour votre sœur dans l'arène une fin tragique est inévitable.


La participation de Channelle aux Jeux ? C’était réellement cela qui taraudait l’ex-vainqueur au point de me faire perdre mon temps à cette soirée et devant d’éventuels sponsors également ? Que croyait-il ? Que je n’étais pas assez dégourdie pour avoir compris les plans du Capitole ? Je les connaissais depuis le jour où j’étais sortie vivante de l’arène : notre famille avait trop gagné, maintenant qu’elle était au sommet de sa gloire, seul un événement dramatique pourrait rendre notre saga familiale passionnante pour les oiseaux du Capitole. Ma sœur serait offerte en sacrifice et le Capitole n’aurait même pas à s’en mêler : elle provoquerait sa perte toute seule, en bonne petite carrière qu’elle était et qui ne rêvait que de victoire, dans la lignée de ses aînés. Tout cela, je le savais mieux que quiconque et j’étais sans doute la seule à m’en préoccuper, mais que venait donc faire Eneron Stark dans cette histoire qui ne le regardait nullement ? Mon air dut se faire dubitatif car il ne tarda pas à m’éclairer sur ses motivations.

- Pour faire de sa mort une mort vraiment tragique le Capitole doit auparavant parler d'elle dans les médias, de votre saga familiale, de l'espoir qu'elle représente pour le Un après que vous ayez redoré le blason du District après ma victoire. Si elle va aux Jeux nous serons aussi sous les projecteurs vous, votre frère et moi. Ils parleront de nos anciennes victoires etc. Et ceci je ne le veux pas.

Nous y voilà… Le grand Eneron Stark qui a peur que sa victoire volée sous le feu des projecteurs le fasse dégringoler du piédestal sur lequel il s’est vaguement glissé… J’avais une nouvelle fois raison, rien n’était désintéressé avec cet individu. Cependant, je ne pouvais pas vraiment répliquer, son intention était de sauver sa peau mais il pouvait peut-être faire quelque chose pour m’aider à tirer ma sœur d’une erreur de jeunesse qu’elle regretterait bien vite lorsque son dernier souffle lui serait arraché par le Capitole…

- C'est pour cela que je vous fais une proposition. Ensemble nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour l'empêcher de participer à cette édition des Jeux de l'Expiation
Vous sauvez votre sœur et je garde ma réputation intacte, c'est du gagnant-gagnant.
Mlle Featherstone , vous êtes sa soeur et vous l'aimez , aurez-vous vraiment le coeur à l'entrâiner pour aller dans l'arène . Allez-vous la conduire vers une mort certaine? En seriez-vous capable?


Je restai silencieuse un instant, continuant à valser en soutenant son regard qui se faisait pressant, interrogateur. Apparemment, il avait des informations que je n’avais pas ou du moins paraissait persuadé de ce qu’il avançait. Channelle lui avait-elle dit quelque chose à propos de son volontariat pour l’Expiation ? Cela me semblait si invraisemblable, ça me dérangeait d’autant plus que Channelle était de plus en plus distante avec moi depuis que la 175ème édition des Jeux approchait… Je n’avais jamais aimé qu’un fossé se creuse entre nous, ma petite sœur était la personne la plus précieuse qu’il me restait dans ce monde et il était hors de question que le soleil lui paraisse plus terne si elle venait à aller dans l’arène ou, si elle avait encore moins de chance, – ce qui était presque certain – qu’elle y meure sans jamais avoir vécu réellement… J’aurais tellement aimé que Channelle se rende compte de la dure réalité que représentaient les Jeux avant qu’il ne soit trop tard. Malheureusement, avec pour seuls exemples ces deux aînés qui avaient choisi cette pente glissante et y avait perdu beaucoup, comment aurait-elle pu être différente ?

Alors que la valse redoublait d’intensité, nous continuions à tourner sur la piste de danse. La valse jouée se faisait de plus en plus sensuelle, j’en profitai pour me glisser encore davantage contre Eneron, mes hanches contre les siennes, nos corps se frôlaient dangereusement, nos visages n’étaient plus qu’à quelques minuscules centimètres l’un de l’autre. Dans d’autres circonstances – et avec quelqu’un d’autre - cela aurait pu être très palpitant mais là c’était seulement un subterfuge pour pouvoir mieux dissimuler ce que personne ne devait entendre…

- Ailleurs, je pense que je vous aurais déjà arracher les yeux pour avoir osé aborder le sujet sensible de ma famille, vous qui n’avez rien fait pour aider mon frère dans l’arène...

Je lui adressai mon plus beau sourire, je devais avoir un air un peu carnassier et j’aimais cela. Etre une femme forte était ma marque de fabrique et je ne voulais pas qu’Eneron comprenne qu’il venait de toucher la corde sensible.

- Cependant… Je crois que vous venez de parler de la seule chose qui pourrait nous réunir… je marquai une pause avant de reprendre sur un ton déterminé. Je ne tiens pas plus que vous à la voir dans l’arène, ni aujourd’hui, ni demain et encore moins durant une Expiation… Elle se croit prête mais on n’est jamais prêt à affronter ce qu’il y a là-dedans. Vous et moi, nous le savons mieux que tous ses oiseaux qui rient et s’amusent autour de nous de la mort de jeunes qui croyaient pouvoir faire la différence.

La musique changea à nouveau, l’air de rien nous avions l’air d’un couple de danseurs quelconque sur la piste. Pourtant, ce qui se jouait à cet instant ne se jouait nulle part ailleurs dans la salle : nous essayons de contrer les plans du Capitole sur son propre territoire et je dois admettre que cela avait quelque chose d’excitant ! Je n’aimais pas défier plus gros poisson que moi, mais là il s’agissait de la vie de ma sœur et si M. Stark avait choisi ce moment pour m’en parler c’est qu’il avait besoin d’avoir une réponse de ma part maintenant. Peut-être comptait-il voir quelqu’un ici ce soir afin de connaître les plans du Capitole pour ma famille lors des prochains jours de l’Expiation. Il connaissait du monde et avait le bras long, je ne doutais pas qu’il souhaitait peut-être connaître ma position afin de ne pas faire de démarches, ni même de se mettre en danger inutilement si la mentor du District ne le suivait pas dans son plan.

- J’ai déjà une solution afin de l’empêcher d’aller dans l’arène, mais… je pesai mes mots avant de terminer. Il faudrait que je sois certaine de ce que vous affirmez, que vous aussi soyez certain qu’il est prévu qu’elle aille dans l’arène.

Mon regard était perçant, je lui glissai à l’oreille :

- Si vous vous débrouillez pour savoir ce qu’il se trame, s’ils comptent la sélectionner par tirage ou s’ils espèrent qu’elle se portera volontaire alors nous pourrons éviter ce qu’aucun de nous deux ne souhaite… Je reculai mon visage. Cette alliance est plus qu’improbable mais nous avons des intérêts communs dans cette affaire, et pour ça je serai prête à tout... Tâchez juste d’être à la hauteur pour une fois…

Je me détachai de lui d’une manière froide en gardant le masque que je ne quittai jamais, protection bien trop friable face au monde de Panem. Il avait décidé de se protéger et pour cela il allait devoir m’aider à épargner ma sœur, quoiqu’il lui en coûte. La balle était dans son camp.

_________________




♥️ Sélène J. Featherstone ♥️
.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

"Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec." Proverbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Dim 13 Juil - 20:22







Eneron ne put réprimer un sourire , si rares étaient les personnes à connaître les anciens écrits et voir qu'ils passionnaient également Sélène Featherstone était bien la preuve qu'après tous ils n'avaient peut être pas rien en commun.

-Soyez le loup Mlle Featherstone , je préfère être le renard.

La danse se faisait de plus en plus rapide et effrénée , et à présent les visagesdes deux anciens gagnant du District Un se frôlaient , tandis que leur corps se trémoussaient au rythme de la musique. Déjà quelque flashs fusaient , les journalistes du Capitole venaient sûrement de décrocher un filon d'or et sûrement la presse people allait sortir un article sur l'aventure d'un soir entre le richissime PDG de la plus grande entreprise d'armes de Panem et la mentor du Un.
Mais derrière les airs de séduction se jouait un duel à peine audible entre ces deux personnages au fort caractère . Eneron et Sélène se jaugeaient , analysant les risques et les avantages de cet accord . Le milliardaire savait qu'à ce moment là la jeune femme se retrouvait partagé entre son désir de préserver sa soeur et le dégoût que lui inspirait sûrement un accord belliqueux avec Stark.


- Ailleurs, je pense que je vous aurais déjà arracher les yeux pour avoir osé aborder le sujet sensible de ma famille, vous qui n’avez rien fait pour aider mon frère dans l’arène...

Eneron ne répondit pas à cette pique , il savait pertinemment qu'elle continuerait ; rien que le fait qu'elle est introduit un fait hypothétique avec le "ailleurs" indiquait qu'il y aurait un "mais". S'il était d'ailleurs vrai qu'Eneron n'avait pas remué monts et merveilles pour permettre à Kyle de s'imposer il avait fait son boulot de mentor , le minimum syndical certes mais il avait fait le travail et il était bien content de ne plus avoir à la faire ce travail.
Mlle Featherstone lui adressa un sourire carnassier , c'était une femme au très fort caractère et le milliardaire devait bien avouer qu'il était légèrement admiratif devant elle .


- Cependant… Je crois que vous venez de parler de la seule chose qui pourrait nous réunir…  Je ne tiens pas plus que vous à la voir dans l’arène, ni aujourd’hui, ni demain et encore moins durant une Expiation… Elle se croit prête mais on n’est jamais prêt à affronter ce qu’il y a là-dedans. Vous et moi, nous le savons mieux que tous ses oiseaux qui rient et s’amusent autour de nous de la mort de jeunes qui croyaient pouvoir faire la différence.

L'ancien vainqueur  émit un soupir de satisfaction , elle n'avait pas eu le choix et sona mour pour sa soeur avait pris le dessus sur son appréhension de conclure un accord belliqueux avec lui. Mais la jeune femme avait vu juste de plus elle parlait aussi juste .

-Le Capitole les a qualifié de Jeux , comme pour indiquer qu'après tout les adolescents morts n'étaient rien de plus que des pièces sur un échiquier. Contrairement à ce que tout le monde peut penser le choix des mots est parfois lourd de sens.

La musique changea une nouvelle fois et une fois de plus Eneron se laissait guider par cette femme qui semblait en avoir sous le capot

- J’ai déjà une solution afin de l’empêcher d’aller dans l’arène, mais… elle pesa ses mots. Il faudrait que je sois certaine de ce que vous affirmez, que vous aussi soyez certain qu’il est prévu qu’elle aille dans l’arène.


Ainsi elle doutait , elle voulait être persuadée qaue tout ce qu'Eneron avançait était véridique

-Mlle Featherstone si je n'étais pas persuadée que le Capitole veut de Channelle dans l'arène je ne serais pas à en parler avec vous. Cela va peut être être difficile pour vous mais pour réussir nous devons nous faire confiance.

Elle enchaîna en lui murmurant


- Si vous vous débrouillez pour savoir ce qu’il se trame, s’ils comptent la sélectionner par tirage ou s’ils espèrent qu’elle se portera volontaire alors nous pourrons éviter ce qu’aucun de nous deux ne souhaite… Elle émit un mouvement de recul
Cette alliance est plus qu’improbable mais nous avons des intérêts communs dans cette affaire, et pour ça je serai prête à tout... Tâchez juste d’être à la hauteur pour une fois…


Sur ces mots elle se défit de son étreinte et recula , un masque glacial sur son visage

-Mlle Featherstone la Moisson approche et nous n'aurons qu'une seule chance. Mais il ne faut pas oublier une chose le Capitole obtient ce qu'il désire , peu importe le moyen , pour l'instant il désire votre soeur , pour la sauver il faut changer son désir.



_________________




Que voulez vous ? Il faut bien gagner sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Equinoxe G. Wiest
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mar 15 Juil - 23:09






Gourmandise et Curiosité

Je reste longuement dans le vague, me torturant mentalement. Je les regarde tous, le sourire aux lèvres, effectuant pour la plupart, une valse endiablée au rythme des violons. Ils ont l'air heureux, insouciant. Et c'est bien cela. Ils sont encore des enfants, innocents, immatures et puérils. Mais se n'est pas leur faute. C'est la société qui veut cela. Ils suivent, comme nous sommes tellement habitués à le faire. Et certains ne trouvent pas leur place et ne la trouverons sans doute jamais. Voilà ce que j'avais appris dans les livres, voilà se que je ressentait en se moment. Le monde, notre monde, était dirigé par des maîtres de la manipulation et des brutes, cultivés certes, mais des brutes. Comme lointainement j’entends le juge jurer puis parler à voix basse, je tourne la tête, curieuse et l'aperçois murmurer à un muet avant que celui-ci s'en aie vers les cuisines. Il soupire, puis me regarde.

« Bien, je crois que vous avez, au moins partiellement, la réponse à votre question Mlle West. »

Je hoche la tête. Il à l'air si déstabilisé, je le regarde longuement, ne trouvant aucune réponse digne de se nom. Il regarde à nouveau dans le vide, il semble si perdu. Puis il se met à murmurer, comme pour évacuer ce qu'il à sur le cœur depuis trop longtemps.

« Je suis Capitolien et Haut-Juge, c'est une charge qui se transmet de génération en génération dans ma famille. Et j'en ai longtemps été fier. Mais tout est tellement différent aujourd'hui... Je me demande... Est ce que tout ça, tous ces sentiments ont toujours été en moi, ne demandant qu'un déclic pour se révéler ? »

« Je pense que vous avez juste grandi, vous avez ouvert les yeux. Moi, ma mère m'a plus où moins éveiller à cela étant jeune. Elle venait d'un quartier pauvre du Capitole et à une soirée comme celle-ci, elle à rencontrer mon père. Désormais, nous sommes dans la cour des plus riches. Mais, grâce à elle j'aborde le monde autrement. Je l'adore et je la hais pour ceci. Un muet vous as ouvert les yeux, mais connaissez vous au moins son prénom ? »

Je ferme les yeux, comme pour tenter de me souvenirs de son arrivée, de sa réaction, de son regard. La peur et la haine semblait omniprésente, et désormais, je ne le vois presque plus, il reste enfermé, mange dans sa chambre et ne semble sortir que lorsque cela lui chante. Je me rappelle de la première nuit, où il pleurait, où j'ai pleurée, face à lui, impuissante. Où je l'ai regarder droit dans les yeux. Je m'en voulais d'être aussi impuissante. Puis j'ai rencontrée Claire, une danseuse incroyable, une femme qui se voulais forte pour son fils. Mais dans leurs yeux à eux, je lisais, leur pleurs, leur malheurs, et l'unique étincelle qui faisait encore briller leur yeux, qui brûlait leur cœur. Ils étaient forts, pleins de courage. Et je les respectait pour cela. Pour leur capacité à aller de l'avant. Pas sans regarder derrière eux certes, mais ils continuaient à avancer peu importe ce qui arrivait. J'ouvre les yeux et je le regarde, lui, le juge, qui semble si faible, si démoli.

« De temps à autre, je me dis que face à la rage de vivre des habitants des districts, nous battrons en retraite, à moins, de changer de camp, mais faut-il déjà être motivé. Mais vous êtes bloqués Mr Hampton, vous avez votre fille, votre mari. Moi je n'ai rien, ma mère me laissera faire ce que bon me semble. J'ai cette chance que vous n'avez pas, mais là sont les dures lois des jeux... »

Je lui adresse un regard désolé. J'en avait fini de lui marcher sur les pieds, de le piétiner. Désormais, les jeux sont faits. Je ne veut plus avoir du sang sur mes mains, je veut me battre pour revoir les beautés de l'humanité, les choses simples de la vie, les rires de ces enfants du huit, les sourires de deux amants, le plaisir qu'a une vielle femme à parler de sa vie. Je veut enfin pouvoir profiter de ma vie. Faire comme eux et me battre, aller de l'avant et courir, découvrir des paysages autrement que par le virtuel et les images. Je veut découvrir ce que l'on m'a toujours empêcher de voir. Je me met à sourire.

« Mais n'oubliez pas, nous n'avons pas toujours le choix, mais nous pouvons nous l'octroyer, le prendre. Cela implique certains sacrifices, mais finalement nous ne regrettons rien. Ma mère aurait pu décider de ne pas m'envoyer ce muet et elle l'a fait. Il m'a fait mal, mais je n'en ressort que grandie... »

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Jeu 17 Juil - 15:57

- Je pense que vous avez juste grandi, vous avez ouvert les yeux. rétorque Equinoxe. Moi, ma mère m'a plus où moins éveiller à cela étant jeune. Elle venait d'un quartier pauvre du Capitole et à une soirée comme celle-ci, elle à rencontrer mon père. Désormais, nous sommes dans la cour des plus riches. Mais, grâce à elle j'aborde le monde autrement. Je l'adore et je la hais pour ceci.

Je regarde Equinoxe sans la voir, je pense à ma mère. Si froide, si dure, toujours à me répéter que c'était un honneur d'être Juge au Capitole, et que je devais tout faire pour mériter cet honneur.
Pendant les 20 premières années de ma vie, je n'ai eu que cela en tête.
Et puis, j'ai rencontré Diamond...
Que serais-je aujourd'hui si je ne l'avais rencontré, si je n'étais pas devenu père ? Serais-je devenu aussi dur et froid que ma mère ? Et mon père ? Que pensait-il de tout cela ? Je n'ai jamais pris le temps de lui demander. Nous n'avons jamais été proches, et ma mère s'occupait presque exclusivement de mon éducation.
Et aujourd'hui, pour la première, je regrette de ne pas avoir eu le temps de discuter vraiment avec lui, de savoir ce qu'il pensait réellement du Capitole.
Était-il comme ma mère un défenseur acharné du Capitole, ou avait-il lui aussi ouvert les yeux ? Est ce que cela aurait un rapport avec sa mort ?
Non ! je ne dois pas penser à cela, sinon je deviendrais vraiment fou...

Je regarde alors la jeune danseuse qui se tient devant moi

- Un muet vous as ouvert les yeux, mais connaissez vous au moins son prénom ? De temps à autre, je me dis que face à la rage de vivre des habitants des districts, nous battrons en retraite, à moins, de changer de camp, mais faut-il déjà être motivé. Mais vous êtes bloqués Mr Hampton, vous avez votre fille, votre mari. Moi je n'ai rien, ma mère me laissera faire ce que bon me semble. J'ai cette chance que vous n'avez pas, mais là sont les dures lois des jeux... ajoute-t-elle en me regardant avec ce qui me semble être un air de pitié.

Ses mots me touchent plus que je ne saurais le dire. Je réalise pour la première fois que mon revirement d'opinion aura forcément un impact un jour sur mon mari et ma fille, et je tremble de peur rien qu'à l'idée qu'il puisse leur arriver quelque chose par ma faute.

- Mais n'oubliez pas, nous n'avons pas toujours le choix, mais nous pouvons nous l'octroyer, le prendre. Cela implique certains sacrifices, mais finalement nous ne regrettons rien.

Des sacrifices. Je viens à peine d'ouvrir les yeux sur ce qu'est réellement le Capitole, suis-je prêt à faire des sacrifices pour défendre ces nouveaux idéaux ? Honnêtement, je n'en sais rien. Tout est encore tellement confus dans ma tête...
Je ne veux pas qu'il arrive le moindre mal à Diamond et Crystal. Ils sont tout pour moi.
Mais quel monde ai-je envie de laisser en héritage à ma fille ? Qu'est ce que je veux lui transmettre ? Tôt au tard, je vais devoir répondre à ces questions...

Je regarde de nouveau la jeune danseuse, je me demande si elle sait à quelles point ses dernières m'ont bouleversées, lorsqu'elle ajoute :

- Ma mère aurait pu décider de ne pas m'envoyer ce muet et elle l'a fait. Il m'a fait mal, mais je n'en ressort que grandie...

Et brusquement la lumière se fait dans mon esprit. Je pousse une sorte de hoquet, et agrippe le bras d'Equinoxe en lui murmurant, sur un ton frénétique :

- Il est chez vous ? Pantalaimon, je veux dire, il a été envoyé chez vous après l'épisode à la prison ?

Puis, plus pour moi même, j'ajoute  :

- Il a été envoyé chez vous... Depuis ce jour, j'ai cherché à savoir ce qu'il était advenu de lui, où il était... J'ai pu prendre son ami chez moi mais lui, je n'arrivais à savoir où il avais été envoyé et je craignais... Je m'en veux tellement de ce que j'ai fait... Et il était chez vous... En sécurité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Equinoxe G. Wiest
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Lun 21 Juil - 11:12






Gourmandise et Curiosité

Je le regarde, guettant sa réaction, le sourire au lèvres. Sans que j'y comprenne quoique ce soit son visage s'éclaire et il m'agrippe le bras -ce qui me fait sursauter- avant de me murmurer à l'oreille afin que personne ne nous entende.

« Il est chez vous ? Pantalaimon, je veux dire, il a été envoyé chez vous après l'épisode à la prison ? »

Je hoche la tête pour approuver ses dires, puis il recule un peu et semble parler pour lui même.

« Il a été envoyé chez vous... Depuis ce jour, j'ai cherché à savoir ce qu'il était advenu de lui, où il était... J'ai pu prendre son ami chez moi mais lui, je n'arrivais à savoir où il avais été envoyé et je craignais... Je m'en veux tellement de ce que j'ai fait... Et il était chez vous... En sécurité... »

Je le regarde avec curiosité, qu'a-t-il fait pour que Pantalaimon se retrouve chez moi ? Qui es son ami ? Qu'on-t-il fait pour se retrouver séparé ? Tellement de questions se bousculent de ma tête que cela m'en donne le tournis, je pose une main sur une table à proximité pour trouver appui, mais la seule chose qui me fera réellement du bien c'est un bon air frais. Je toussote un peu avant de relever les yeux vers le juge.

-Si nous allions sur un des balcons ? J'ai la tête qui tourne...

J'avance doucement vers un des nombreux balcons et m'appuie contre la rambarde pour récupérer mes esprits. Mes mains tremblent un peu, puis elle se calme et ma tête tourne beaucoup moins. Je regarde les étoiles qu'on ne vois pratiquement pas à cause de toutes ces lumières. J'aspire de grandes goulées d'airs avant de me retourner vers le juge.

-Il va bien, malgré ses grands moments d'absences. Je ne suis pas tout le temps là pour lui, mais je travaille beaucoup, entre la danse et la couture, cela use pas mal de mon temps, mais j'essaye de lui en consacrer, même si il es pareil à un chat, parfaitement autonome. Puis soudain je m'exclame et j'espère que le juge comprendra ma pirouette. C'est un fils en or, je suis heureuse d'avoir pu l'adopter.

Je lui sourit et lui glisse un léger clin d'oeil. Ici,chez la présidente, il y a des caméras partout, alors vaut mieux camoufler ses dires, surtout que dehors, la musique et moins forte, donc nos voix ne sont pas masquées. Intérieurement, je croisse les doigts. J'espère qu'il comprendra. Au loin j’entends deux jeune filles parler entre elles, elles sont outrageusement maquillées et leur vêtements ne les mettent pas en valeurs. « Regarde, je me suis fait rehausser les pommettes et affiner le nez, ne suis-je pas parfaite comme ça ? » Dis la première en se pavanant dans son ensemble jaune et rose. « Oh ! Bien sur que si Miracle ! » S'exclame la deuxième en serrant forts ses petites mains potelées en trépignant comme une gamine dans sa robe verte et rose. Je regarde le juge, un sourire moqueur au lèvres.

-Bonté divine ! Lâchais-je avant de rire doucement.
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mar 29 Juil - 9:48

La jeune femme me regarde désormais avec curiosité, je sens les questions qui se bousculent dans sa tête. Quel coup du destin, de retrouver justement ce soir là la personne qui a accueilli Pantalaimon !
La jeune femme s'appuie sur la table et tousse légèrement, je me demande si sa rencontre avec le muet a été aussi violente que ne l'a été la mienne.

-Si nous allions sur un des balcons ? J'ai la tête qui tourne... murmure-t-elle alors.

J'acquiesce sans dire un mot. Elle a raison, nous serons plus tranquille sur un des balcons pour discuter à l'abris des regards. Je la suis alors sur le balcon, et m'appuie sur la rambarde à coté d'elle. La soirée est magnifique, un petit vent tiède me caresse le visage, et les les étoiles scintillent dans le ciel.
Diamond m'a appris à reconnaître certaines constellations, et encore aujourd'hui nous regardons souvent les étoiles tous les deux. Je me demande combien parmi des les invités de cette soirée n'ont jamais pris le temps de lever les yeux vers le ciel...

Je baisse alors les yeux et voit Equinoxe qui me regarde :

-Il va bien, malgré ses grands moments d'absences. Je ne suis pas tout le temps là pour lui, mais je travaille beaucoup, entre la danse et la couture, cela use pas mal de mon temps, mais j'essaye de lui en consacrer, même si il est pareil à un chat, parfaitement autonome.

Je suis soulagé, tellement soulagé qu'il ait été envoyé chez cette jeune femme ! Bien sûr, son ami doit lui manquer horriblement, mais au moins il est en sécurité et bien traité... Et Equinoxe pourra lui dire que son ami est chez moi.

Soudain, Equinoxe ajoute, en forçant un peu la voix et en me lançant un clin d’œil

- C'est un fils en or, je suis heureuse d'avoir pu l'adopter.

Bien sûr, au Capitole, les murs ont des yeux et des oreilles...
Cela ne me gênait pas avant, mais maintenant, je me sens comme oppressé. Je n'ai pas encore l'habitude de faire attention aux paroles que je prononce...
Pour abonder dans son sens, je renchéris alors :

- Je serais le dernier homme sur Terre à pouvoir vous contredire ! Notre Crystal nous apporte tellement de joie et de bonheur à mon mari et moi...

Puis j'ajoute un ton plus bas :

- Devenir parent, ça vous fait voir le monde d'un autre manière. Et puis...on change de priorités dans la vie...

A ce moment, deux jeunes Capitoliennes s'extasient mutuellement sur leur beauté respective. Pour autant que je puisse en juger, elles ressemblent plus à un hippopotame et une musaraigne, engoncées dans des vêtements de clown qu'à autre chose.

Equinoxe doit avoir la même idée, car elle me regarde avec un sourire moqueur et me lance :

-Bonté divine !

- J'espère que jamais ma fille ne ressemblera à ça plus tard ! dis-je en riant.

Puis j'ajoute, plus sérieusement cette fois.

- A ce propos... Accepteriez-vous de lui donner des cours de danse ? Crystal va bientôt entrer dans l'adolescence, et je souhaiterais qu'elle bénéficie d'une présence féminine qui... partage mes valeurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Equinoxe G. Wiest
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Ven 1 Aoû - 16:42






Gourmandise et Curiosité

«J'espère que jamais ma fille ne ressemblera à ça plus tard ! »

Il rit, tout comme moi. Mais je prend le temps de le regarder, de voir comment il réagit. J'observe simplement, pour pouvoir cerner le personnage. Il semble franc, mais je me méfie tout de même, les apparences sont trompeuses et le Fou pour ce révéler Roi et inversement. Il as l'air épanoui, mais semble aussi déboussolé. Je ne sais que faire entre l'aider à ouvrir les yeux sur le monde qui l'entoure et risquer, si il es l'un des pions de la présidente, de me retrouver dans de sales draps ou le laisser faire les choses par lui même et rester à l’abri en cas de casse. C'est un dilemme, et je préfère attendre un peu avant de me mouiller.

« A ce propos... Accepteriez-vous de lui donner des cours de danse ? Crystal va bientôt entrer dans l'adolescence, et je souhaiterais qu'elle bénéficie d'une présence féminine qui... partage mes valeurs... »

Soudain une idée me viens. On dit souvent que les enfants sont les reflets de leur parents. Si je m'occupe de sa fille, je pourrai en découvrir plus sur la personnalité de ses parents et par conséquent, savoir si oui ou non, je peut aider le haut juge. Je demanderai des renseignements à ma mère par la même occasion. Vaut mieux prévenir que guérir. Je me retourne discrètement et sort un boîtier de mon soutien à gorge. Puis je me retourne vers lui et lui tends de mes cartes de visite, en accompagnant tout cela d'un sourire.

« Ce serait un immense privilège. Voici ma carte de visite, je suis tout les soirs de la semaine au Classic Building. Vous pourrez me l'apporter quand vous voulez. »
Revenir en haut Aller en bas

Hespéros L. McFinigan
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mer 13 Aoû - 20:39



J'ai retrouvé une hygiène de vie plus ou moins normale. J'ai arrêté de me remplir la panse de bière, prends soin de m'alimenter trois fois par jour, de manger le plus sainement possible – ce serait stupide de ne pas en profiter lorsqu'on a la chance de vivre au Capitole – et de faire un peu d'exercice physique. Mon laisser aller n'était que passager. Enfin, pas totalement. La soirée pré-Expiation a lieu aujourd'hui. Ou plutôt, devrais-je dire, en ce moment. La fête doit déjà être bien entamée mais je suis toujours planté devant le miroir de ma salle de bain, à observer ce Haut-Juge que je suis. J'ai revêtu un costume assez sobre. L'excentricité des habitants du Capitole se manifeste souvent dans l'apparence mais il semble que cet aspect de moi transparaît plutôt à travers mon attitude. Ce soir encore, j'en ferai une belle démonstration. A dire vrai, je n'ai aucune envie d'aller à cette réception... Sauf peut-être pour y voir Sélène. Oh, je ne lui parlerez pas et elle ne remarquera même pas ma présence mais avec un peu de chance, je pourrai entrapercevoir son sourire...

Je me décide enfin à bouger. Une fois prêt, je quitte mon appartement et me dirige vers la résidence présidentielle. Je m'y rends à pied. Cela fait une trotte mais j'ai besoin de me dégourdir les jambes. Je progresse dans les rues d'un pas lent, me fichant pas mal du retard avec lequel je ferai mon apparition. Je suppose qu'il y aura assez de distractions pour que mon entrée reste discrète. Lorsque je franchis finalement le seuil de la salle de réception, la fête a déjà largement commencé. Quelques convives sont déjà en train de danser, certains discutent bruyamment, d'autres s'empiffrent. La décoration pour le moins extravagante me donne le tournis. D'un regard circulaire, je cherche des visages connus. Rapidement, je reconnais des dizaines de personnalités du Capitole. Presque immédiatement, alors qu'on remarque enfin ma présence, des sourires me sont adressés, quelques personnes, que je ne connais pas pour bon nombre, s'empressent de venir me saluer et m'assaillent de questions au sujet de ma profession. Ca y est, j'ai endossé le masque de l'homme sur de lui, spirituel et charmeur. Certaines femmes aux coiffures plus farfelues les unes que les autres gloussent ridiculement à chacune de mes plaisanteries tandis que d'autres m'invitent à trinquer avec eux, en l'honneur de l'Expiation. Ce mot figure sur toutes les lèvres et, derrière mon large sourire artificiel, j'ai envie de hurler à la Terre entière que ces Jeux ne sont qu'une abomination... Un peu plus loin, je repère Phileas, un autre Juge. Lui et moi n'avons jamais pris le temps de discuter et je dois avouer que je ne connais pas grand chose à son sujet. En ayant assez de toute cette agitation autour de moi, je saisis l'occasion pour m'éclipser le rejoindre, sous prétexte que « nous avons à parler. Vous savez, des affaires de Juges... ». Je glisse un clin d'oeil à mon auditoire et me dirige d'un pas rapide vers Phileas. Je ne l'avais pas vue mais une jeune femme est à son côté et semble en pleine discussion avec lui. En me rapprochant d'eux, je remarque que la femme tend un carton à mon collègue. Lorsque j'arrive à leur hauteur, elle vient d'achever sa phrase et j'en profite pour la saluer d'un signe de tête avant de me tourner vers le Haut-Juge:

 « Hampton, bonsoir! J'arrive un peu tard mais cette petite soirée semble particulièrement... Hum... Divertissante. Qu'en dîtes-vous? »

Ma voix était particulièrement claironnante et légèrement ironique. Cette soirée n'a rien d'agréable. Elle fait partie du protocole et sert seulement à épater la galerie. Chacun joue le jeu à sa manière. C'est alors que mon regard tombe sur Sélène. Il s'agit d'une vision fugitive... A peine ai-je reconnu son visage qu'il disparaît parmi la foule. Une pointe de regret m'assaille. J'aimerais l'inviter à danser, échanger quelques paroles avec elle mais cela ne serait guère convenable. Je reporte donc mon attention à Phileas.
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Lun 25 Aoû - 11:00

Equinoxe me regarde un instant, semblant réfléchir à ma proposition. Puis, elle se retourne, sort une petite boîte de sa robe et me tend sa carte de viste avec un sourire.

- Ce serait un immense privilège. Voici ma carte de visite, je suis tout les soirs de la semaine au Classic Building. Vous pourrez me l'apporter quand vous voulez.

Je prend sa carte de visite et la range précieusement dans mon portefeuille en lui disnat un simple :

- Merci.

Je n'ai aucune idée de ce qui ressortira de cet échange que nous avons eu tous les deux, mais je sais que nous avons trop de choses en commun pour ne pas nous revoir.

Soudain, je vois Hespéros McFinigan, Haut-Juge comme moi, s'approcher de nous.
Bien que nous exercions la même fonction, je dois avouer que je le connais très peu, même s'il m'a toujours semblé plutôt sympathique.
Il est vrai que je ne suis pas très liant, et que la grande majorité de mes relations professionnelles restent des relations professionnelles. Sauf Diamond...
Je me demande donc ce qui le pousse à venir me voir ce soir en particulier...

En arrivant à notre hauteur, Hespéros salue Equinoxe de la tête avant de lancer d'une voix un peu trop forte :

- Hampton, bonsoir! J'arrive un peu tard mais cette petite soirée semble particulièrement... Hum... Divertissante. Qu'en dîtes-vous?

Et à cet instant, je comprend qu'il joue la comédie, comme Equinoxe et moi il y a quelques minutes. Je mettrais ma main au feu qu'il ne pense pas ce qu'il vient de dire, et qu'il déteste cette soirée autant que moi.

Comme je ne me suis jamais caché de ne participer à ces événements que par devoir professionnels, je lui répond franchement :

- Pour ma part, je me passerais volontiers de ces... divertissements, comme vous dites. Même si je dois admettre qu'elles permettent de faire d’intéressantes rencontres... Vous permettez un instant ?

Je me tourne alors vers Equinoxe pour lui dire :

- Je vous souhaite une bonne soirée Mademoiselle. Je pense que nous aurons bientôt l'occasion de nous revoir.

Je me retourne alors vers Hespéros. Je me demande toujours pourquoi il est venu me parler. A moins qu'il se sente aussi perdu que moi dans cette soirée ?
Désireux d'en apprendre un peu plus sur lui, je lui demande :

-Désirez-vous prendre un verre au bar ? Ou bien nous pouvons rester sur la terrasse pour discuter plus tranquillement ?

Alors que nous avançons, je me demande comment relancer la conversation. Je ne suis pas très doué pour ça...
Finalement je me décide et annonce :

- Avez vous appris pour le mentor du district 10 ? Ce soir, j'ai dû annoncer à Ethan qu'... Underwood qu'il allait devoir assurer le mentorat de son district pour remplacer Samuel. Il ne l'a pas très bien pris, car il redoute de laisser son fils seul pendant qu'il sera au Capitole...

Ethan ! J'ai appelé un mentor par son prénom ! Il faut vraiment que je me surveille. Même si tout le monde sait au Capitole que je m'occupe des vainqueurs qui ont du mal à retourner ensuite à la vie civile, je ne suis pas censé m'impliquer personnellement...
J'espère qu'Hespéros n'a rien remarqué.
En même temps, je ne crois pas qu'il serait du genre à me dénoncer au Capitole...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Daphnée C. Delacour
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Jeu 4 Sep - 11:07

     
Soirée Pré-Expiation

   

   

La soirée pré-Expiation, voilà enfin un événement qui avait de la classe au Capitole ! Depuis les défilés de la saison dernière plus rien n'avait enflammé les passions et les couleurs de nos tenues commençaient à devenir bien ternes… Mais l’Expiation, c’était exactement ce qu’il fallait pour remettre un grand coup de pied dans nos vies engluées dans un train-train que je haïssais. Les fêtes, les grandes réceptions, les conversations endiablées avec des voix aux mélodies exagérées et aux rires qui faisaient presque vibrer les lustres de cristal, c’était ça mon adrénaline et ma drogue : c’était ça mon inspiration.

Ce soir, j’allais pouvoir m’amuser. C’était l’occasion rêvée pour croiser les autres stylistes, les mentors, les Haut-Juges, tout le gratin du Capitole ! Rien que l’idée ne faisait presque tourner de l’œil !

C’est au bras de Kallistos que je m’avançai sous les caméras, j’avais enfilé une de mes nouvelles créations pour l’occasion. Robe longue, d’un jaune poussin très assumé et très serrée, elle partait en de grands plis bouffants à partir de mes genoux. Le satin de la robe rayonnait sous les projecteurs de la salle, les lignes ondulés que décrivaient le tissu que j’avais savamment plissé – ou plutôt fait plissé aux petites mains de l’atelier – créait une impression de mouvement, comme si robe elle-même glissait sur ma peau. Bref, ma silhouette était soulignée, on me voyait de loin mais je restai on ne peut plus originale, surtout avec le chapeau assorti ! Sans compter ce bijou prestigieux que je portai au cou : au premier coup d’œil, il s’agissait d’un simple collier en or blanc qui se terminait à l’avant en dans un motif d’éclair à la pointe duquel scintillait un gros diamant. Quand on regardait de plus près, on voyait qu’un fin halo illuminait son contour comme si une lumière émanait du collier mais ce n’était pas une impression : c’était moi qui avait eu cette idée, cette manière de mettre dans ma tenue un petit clin d’œil au District que j’allais rendre présentable. J’en étais tellement fière… Enfin pas de ce District, du collier cela va s’en dire !

Un Muet qui passe, j’attrape un verre de champagne. Kall en fait de même et nous trinquons. Dans le liquide flottent les bulles et de fines paillettes d’or… J’avale un petit four : délicieux ! Il n’y a pas à dire, le buffet est bien meilleur que les autres années ! Il faudrait qu’il y ait des Expiations plus souvent !

Nous parlons de mondanités et de préoccupations purement capitoléennes : les nouvelles boutiques à la mode, les restaurants succulents que nous avons essayés dernièrement et surtout l’Expiation ! Tout le monde veut savoir ce que prévoit la styliste du District Cinq, et cette styliste c’est moi. Kallistos fait aussi son show, nous faisons bien la paire : moi je parle des Jeux et lui complimente les dernières décisions politiques de la Présidente… Il avait gagné en avancement ces dernières années, avec l’appui de son père et de ses aïeuls qui avaient toujours fait partie du cercle privé des Présidents de Panem, sa place était toute assurée. Et j’étais sa fiancée.

Après une petite heure à goûter toutes les douceurs qui passaient à portée de ma main gantée, je commençai à m’ennuyer. N’y avait-il donc pas de nouvelles croustillantes, de ragots à colporter ? Les Expiations étaient censées être plus palpitantes, même dans les dîners qui les précédaient ! De loin, j’aperçus un Haut-Juge. Phileas Hampton. Il n’était pas mon préféré, Hespéros McFinigan avait une bien plus belle gueule d’ange… Hé oui, quand on choisit ces interlocuteurs, autant qu’ils soient le plus agréables à regarder possibles et Phileas était…quelconque. S’il avait un styliste personnel, il ferait mieux d’en changer… Encore un peu et on aurait pu croire qu’il s’était mis sur son trente et un pour aller dans un District, quelle honte. C’est en le détaillant que je remarquai l’homme à qui il parlait : une espèce de cow-boy sorti de nulle part.

Je demandai discrètement à mon fiancé, censé tout savoir des gens qui se trouvaient ici et surtout étant souvent comme moi au courant de tout avant les autres :
- « C’est qui celui-là ? »

Kallistos tourna la tête et me susurra à l’oreille :
- « Un mentor je crois… il doit remplacer quelqu’un… »

Qu’est-ce que c’était que cette histoire à dormir debout ? Un mentor remplacé lors d’une Expiation ? Rien que ça ?

- « Tant que c’est pas le mien… Non mais t’as vu sa dégaine ? Il croit que les sponsors vont ressembler à des cadavres sortis tout droit des années 2000 pour être fagoté comme ça ? »

Et ça s’arrêta là et la soirée continua. Mais l’alcool, même quand on le vomit par intermittence pour reprendre des douceurs, peut vous monter à la tête et je me sentis d’humeur à sortir prendre l’air sur le balcon de cette salle de la résidence présidentielle. Kallistos était en pleine discussion passionnante sur les nouveaux arrivages de ressources, toujours en expansion, des Districts et je ne voulus pas le couper dans son élan. Je m’éclipsai seule.

Le balcon était vaste, mais pas désert contrairement à ce que j’avais pu croire. Apparemment quelqu’un avait eu la même idée que moi. Et ce n’était pas n’importe qui… Le fameux remplaçant… J’aurais bien aimé savoir de quel District il venait…

Je m’approchai, me postai à ses côtés et sans prendre le temps de le saluer, je le dévisageai de la tête aux pieds de mes yeux aux cils desquels étaient fixés de longues plumes couleur or.

- « J’ai toujours cru que les costumes de ce genre devaient soit être tous dans les tombes de leur propriétaire mort depuis un siècle ou chez des antiquaires qui ne savaient quoi en faire… Mais sur vous, c’est presque…pire que ça. »

Je m’esclaffai et lui tendai la main.

- « Je suis Mlle Delacour, styliste du District Cinq, puisque de toute évidence vous n’avez pas l’air de le savoir. Et vous êtes ? »

Oui, j’étais venue à sa rencontre pour cette seule information et alors ? Je me renseignai sur une équipe adversaire : après tout, au Capitole plus que n’importe où, ne faut-il pas être plus proche de ses amis que de ses ennemis ?
 

   © Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 42 ans.
★ Occupation : Eleveur de chevaux - Mentor du District 10
☆ Humeur : On fait aller...
★ Plat préféré : Abricot
☆District : Dix

○ Points : 383
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Sam 13 Sep - 14:33

HRP :
Spoiler:
 



   
   
L’alcool, le blasement, une certaine colère, l’impossibilité de fuir et donc l’écœurement d’être mêlé à cette fête. Tout cela étaient mêlés en un tel tourbillon contre lequel Ethan ne pouvait rien faire, si ce n’était peut-être arrêter de boire. Ce qu’il avait décidé. Cette impuissance ne lui laissait d’autre choix que de rester appuyer sur la rambarde du balcon, perdu dans l’immensité de la nuit, les yeux rivés sur la lune… Ce qui lui donnait malgré tout un certain apaisement, lui permettant d’échapper aux rires et aux gloussements de la foule derrière.
Il avait, des années auparavant, constaté que la lune était la même au Capitole qu’au District Dix. Cela lui offrait un certain apaisement, puisqu’il pouvait se reposer sur cet astre qui ne changeait jamais. C’était si reposant et calme…
Malheureusement, son quotidien des prochains temps se rappela brusquement à lui : le Capitole, une fois entré dans une vie, ne s’en effaçait jamais.

« J’ai toujours cru que les costumes de ce genre devaient soit être tous dans les tombes de leur propriétaire mort depuis un siècle ou chez des antiquaires qui ne savaient quoi en faire… Mais sur vous, c’est presque… pire que ça. »

Hein… que…
Quoi ?
Ethan tourna la tête pour tomber nez à nez avec une jeune Capitoléenne toute de jaune vêtue. Du jaune sur les plumes collées à ses cils, du jaune autour du cou, du jaune des épaules aux pieds… Du jaune partout. Une couleur aussi agressive que la jeune femme qui les portait. Pour une fois que l’apparence était fidèle… Bon, il ne doutait pas un instant que certains devaient trouver cette robe magnifique, tout comme ces espèces d’éventails au dessus de ses yeux. A chaque battement de sourcils, une tornade devait ravager une partie de Panem.
Juste pour s’assurer de ce qu’elle venait de dire :

« Excusez-moi ? »

Pour toute réponse, devant sûrement sa mine surprise, elle s’esclaffa. Particulièrement agacé, Ethan lança un regard vers la sortie toujours bondée par le gratin du Capitole et leurs photographes. Il pesta : était-ce une technique de la Présidente pour garder tout le monde à l’intérieur ? Il soupira et tenta d’ignorer ouvertement la gamine prétentieuse qui s’arrêtait enfin de rire. Ce n’était pas la première qu’il rencontrait.
Bon, il fallait avouer que l’une d’entre elles avait cherché à avoir sa peau, et légalement. Et la brune devant lui, en plus de sa prétention, était également du genre têtu, puisqu’elle continua de son ton hautain :

« Je suis Mlle Delacour, styliste du District Cinq, puisque de toute évidence vous n’avez pas l’air de le savoir. Et vous êtes ? »

Elle tendit sa main et continuait de détailler l’éleveur d’un insupportable regard, celui là même qu’avaient les petites mères à la quête d’informations croustillantes. Apparemment, elle n’attendait que sa réponse pour partir, non pas par curiosité mais surtout par commérage.
Ethan ne regarda même pas sa main. Il était fatigué. Depuis sept ans maintenant, il avait laissé ce luxe et ces immondices de côté. Depuis sept ans n’entendait-il plus la Carrière susurrer entre ses dents « paysan » à chaque fois qu’un habitant du Capitole le détaillait. Si sa voix s’était effacée et avait changé, l’insulte avait toujours la même violence. Non pas dans le mot, mais dans le ton.
Il se demanda un instant comment réagir devant cette femme. L’ignorer ? Lui donner cette information qu’elle souhaitait dans l’espoir qu’elle le laisse tranquille ? Et après ça, que se permettrait-elle encore ? Hors de question de décliner son identité à une femme pareille. Il n’en avait pas envie. Pas du tout.
Ethan tenta de cerner le regard de Delacour, entre toutes ses breloques superflues. Et n’y arriva pas. Tant pis.

« Un homme qui n’en strictement rien à foutre des pimbêches dans votre genre, » répondit-il.

Sans même voir la réaction de son vis-à-vis, il s’appuya sur la rambarde et fixa à nouveau le ciel. Il aurait parfaitement pu en rester là niveau réponse, ou attendre qu’elle dise quelque chose et répondre aussi évasivement que ce qu’il venait de faire.
Alcool. Blasement. Fatigue.

« Cette soirée avait-elle comme thème Bal costumé ? Auquel cas je n’arrive pas à me décider si vous êtes déguisée en dinde ou en canari, avant d’ajouter : à moins que ce ne soit en épouvantail. »

Ethan inspira profondément.

« Mademoiselle. »




_________________
Mentor du District 10
Le vaste monde vous entoure de tous côtés ; vous pouvez vous enclore, mais vous ne pouvez éternellement le tenir en dehors de vos clôtures.
by lizzou.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mer 17 Sep - 18:14







[HRP: Je me permets une petite intrusion dans votre conversation]


Au milieu de toute cette foule joyeuse et dansante s'était contracté un accord secret entre Sélène Featherstone , la mentor du Un et Eneron Stark pour tout faire afin d'empêcher que l jeune soeur de la mentor soit sélectionnée pour représenter le District Un aux Jeux de la Faim.
Une fois cet accord passé Eneron put enfin songer à se détendre et à profiter de la soirée. Il n'avait jamais vraiment été un grand fan des soirées pré-Moisson , vu son aversion pour les Jeux mais si on mettait ça de côté les petits fours et les jolies filles c'était plutôt sympa. Il se dirigea vers le buffet et choisit soigneusement les entremets les plus raffinés et sans aucun doute les plus goûteux . Il héla un Muet qui passait par là avec un plateau d'argent sur lequel était posé des coupes de champagnes pour en prendre une . Il salua poliment les personnes qui venaient à sa rencontre pour parler un peu mais faisait en sorte que les conversations soit les plus courtes possibles. Les gens , ici , à quelques exceptions près étaient quand même totalement inintéressant. Alors qu'il se redirigeait une seconde fois vers le buffet le plus proche il entendit par hasard quelques mots d'une conversation qui se déroulait derrière lui. Tout avait commencé par une voix féminine qui avait violemment critiqué le style vestimentaire d'un homme qui répliqua du tac au tac avec une subtilité assez relative qui plut énormément au milliardaire. Il jeta un coup d'oeil par dessus son épaule pour mettre des visages sur les voix. La femme était habillée d'une manière plutôt originale et au maquillage abondant , l'homme en costume beige avait à peu près le même âge qu'Eneron et portait un curieux chapeau de cow-boy , il le reconnut comme un des anciens vainqueurs mais ne se souvenaient plus de son nom. L'ingénieur souri et se dit qu'il était temps de rajouter son grain de sel , histoire de s'amuser un peu et de dire le fond de sa pensée.
Il fit donc volte-face avant que la styliste répondant au nom de Daphné Delacour ne puisse répondre

-Vous savez le problème avec les gens du Capitole c'est que quand ils se rendent à un bal costumé , et dieu sait qu'il y en a souvent , ils oublient d'enlever le déguisement de la soirée précédente . Du coup au fur et à mesure cela fait un mélange assez étrange et vraiment inesthétique.
Il marqua une pause avec un sourire malicieux.

- Franchement Mlle Delacour , quitte à choisir entre un look la Clint Eastwood qui a quand même vachement la classe et celui d’un spécimen d’un laboratoire de biologie mon choix est vite fait.

Il but une gorgée de sa coupe de champagne puis reprit d’un ton jovial

-Oh mais j’en oublie les bonnes manières , je ne me suis pas présenté : Eneron Stark, enfin vous me connaissez déjà.








_________________




Que voulez vous ? Il faut bien gagner sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 42 ans.
★ Occupation : Eleveur de chevaux - Mentor du District 10
☆ Humeur : On fait aller...
★ Plat préféré : Abricot
☆District : Dix

○ Points : 383
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Dim 28 Sep - 22:19



   
   
« Vous savez, le problème avec les gens du Capitole c'est que, quand ils se rendent à un bal costumé, et Dieu sait qu'il y en a souvent, ils oublient d'enlever le déguisement de la soirée précédente. Du coup au fur et à mesure cela fait un mélange assez étrange et vraiment inesthétique. »

Intrigué par cette voix familière qui prononçaient ces mots, Ethan tourna à nouveau les yeux sur le côté – il allait à force avoir le tournis ! – et ce fut alors la cerise sur le gâteau : Eneron Stark. Il se fit violence pour retenir le soupir qui naissait dans ses poumons. Il aurait dû le deviner, puisqu’il n’y avait que le chef d’entreprise pour se permettre ce culot. Ah non, c’est vrai, un Ethan visiblement ivre avait également la langue pendue, bien que la preuve qu’il ne l’égalait pas venait d’être apportée.
Dans tous les cas Stark se tenait là, fidèle à lui-même. Sa tenue sobre et classique de milliardaire de l’industrie, son expression désinvolte propre à lui-même et surtout, ce franc parler qui sonnait aux oreilles d’Ethan comme calculé et politique. C’était agaçant et il faisait habituellement tout pour éviter cet homme qui devait attirer les ennuis ; cette fois-là pourtant, c’était également intéressant puisque Stark s’en prenait à cette prétentieuse Delacour. Pourquoi ? L’éleveur n’était pas forcément en état de réfléchir, mais était plutôt satisfait que la parole acérée du chef d’entreprise se dirige contre elle… et non contre lui.
Malgré, en toute sincérité, cet énervant sourire malicieux qui se dessinait au milieu de cette barbe farfelue.

« Franchement Mlle Delacour, quitte à choisir entre un look à la Clint Eastwood qui a quand même vachement la classe et celui d’un spécimen d’un laboratoire de biologie mon choix est vite fait. »

Bien qu’il n’ait aucune idée de ce qu’était un « Clint Eastwood », Ethan estima que c’était mieux que le spécimen de laboratoire. Bien qu’il n’en ait rien à faire de l’avis de Stark, la jeune femme devant elle devait en avoir quelque chose à faire. Après tout, la réputation du milliardaire était à l’image de l’attroupement qui avait bloqué l’entrée au début de la soirée, chose à laquelle cette gamine devait porter une attention précieuse.

« Oh mais j’en oublie les bonnes manières, je ne me suis pas présenté : Eneron Stark, enfin vous me connaissez déjà. »

Là Ethan ne put s’empêcher de rire doucement et de commenter :

« Vous n’avez plus vraiment besoin de vous présenter, monsieur Stark, mais je comprends que ce doit être une habitude qui a la vie dure. »

L’éleveur aurait souhaité que cette très légère nuance méprisante ne soit pas perceptible dans sa voix… mais ce n’était pas quelques gentilles répliques qui changeraient l’opinion sourde qu’Ethan s’était forgée de loin sur Stark. Pour autant, il saisit l’occasion de faire comprendre à Daphnée qu’elle n’importait pas.

« Eh donc, monsieur Stark, quel bon vent vous amène sur ce joli petit balcon tranquille quand la fête bat son plein à l’intérieur ? »

L’éleveur insista bien sur le dernier mot tout en reportant son attention entière à l’autre quadragénaire.




_________________
Mentor du District 10
Le vaste monde vous entoure de tous côtés ; vous pouvez vous enclore, mais vous ne pouvez éternellement le tenir en dehors de vos clôtures.
by lizzou.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mer 31 Déc - 18:32







Eneron sourit , décidément entre un danse sulfureuse avec Sélène Featherstone et une discussion où on humiliait une arrogante et agaçante styliste du Capitole cette soirée se révélait finalement divertissante contrairement à ce qu’il s’attendait à subir. De plus l’autre ancien vainqueur semblait jouer le jeu du milliardaire et cela lui plaisait ; il s’était toujours senti un petit peu plus proche des anciens vainqueurs ( ou tout du moins de certains anciens vainqueurs ) que des autres personnes , il n’aurait su exactement expliquer pourquoi ou du moins il se refusait à le comprendre ; c’était instinctif voilà tout . Toutefois il restait quelques énergumènes comme Kyle qu’il ne portait pas dans son coeur , loin de là.
L’homme au look à la “Clint Eastwood” se tourna donc vers le milliardaire

-Vous n’avez plus vraiment besoin de vous présenter, monsieur Stark, mais je comprends que ce doit être une habitude qui a la vie dure.

L’ingénieur sourit , c’était vrai, la majorité des personnes présentes dans cette salle voire même la totalité le connaissait au moins de nom . Toujours un sourire mesquin sur ses lèvres il fti d’un ton amusé

-Vous avez raison mon cher , mais voyez vous je pense que c’est plus qu’une habitude , c’est devenu un code , comme un militaire qui présente son grade et son unité moi je présente mon nom , rien de plus normal non?

Soudain son interlocuteur se décala légèrement et fit dos à Mlle sa Sérinissime Royale Delacour qui semblait légèrement désabusée , Eneron sourit à l’homme : écarter cette idiote de la conversation serait plutôt plaisant au vu de son attitude . Le milliardaire prit une coupe de champagne qui traînait sur un plateau et fit mine lui aussi d’ignorer tout bonnement la styliste .

Et donc, monsieur Stark, quel bon vent vous amène sur ce joli petit balcon tranquille quand la fête bat son plein à l’intérieur ?

Décidément ce gars là était plutôt malin et n’avez pas froid aux yeux. Eneron inspira , faisant mine de prendre un air désabusé

-Tout homme a besoin de moment de détente et de repos , même le plus grand génie du moment . Je reste un homme et tel le poète qui est majestueux dans l’azur comme l’albatros je suis rattrapé par les contingences terrestres. Je dirais même que…

Il fut interrompu dans son envolée poétique par la sonnerie de son téléphone portable

-Veuillez m’excuser .il décrocha Bonsoir ici Eneron Stark.

-Monsieur Stark la limousine Grand Luxe que vous avez demandé pour vous amener à la gare vous attend à l’extérieur.
-Très bien j’arrive dans quelques minutes ,
il raccrocha , malheureusement mon cher mon taxi m’attend déjà.

Il posa sa main sur l’épaule de son interlocuteur

- Au plaisir de vous revoir Monsieur Eastwood .


D’un pas assuré Eneron sortit de la grande salle , ignora les journalistes qui l’assaillirent et rentra dans al limousine par la porte que le chauffeur lui tenait ouverte. Une fois confortablement installé et en route pour la gare il lâcha un soupir de soulagement , finalement cette soirée n’avait pas été une totale perte de temps.










_________________




Que voulez vous ? Il faut bien gagner sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT - Gourmandise et Curiosité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Ouest de la ville-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit