Partagez | 
 

 EVENT - Gourmandise et Curiosité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Lun 14 Avr - 20:28




Gourmandise et curiosité


- Evénement au Capitole -




L’Expiation approche. Certains sont excités, d’autres effrayés par ce que le Capitole a encore bien pu vous concocter. Quoi qu’il en soit, si vous aviez prévu de vous enterrer chez vous en attendant qu’elle arrive, c’est raté. En effet, que vous soyez habitant du Capitole ou styliste, mentor ou juge, tous ceux participant aux jeux de près ou de loin ont reçu une invitation de Madame la Présidente à une grande soirée pré-expiation.



Comme vous en êtes surement conscient, une invitation présidentielle ne se refuse pas. Alors enfiler votre plus belle tenue, et rendez-vous au palais présidentiel pour voir ou revoir les plus belles victoires de ces dernières années et faire vos paris sur ce qui attend vos tribus cette année …

La soirée commence par un énorme buffet. Une faible musique d’ambiance est jouée par un orchestre que personne n’écoute, car elle est couverte par les conversations des invités. Un mot est sur toutes les lèvres : l’expiation. Un grand écran traîne au fond de la salle, et certains s’agglutinent devant pour observer les victoires des gagnants dont la plupart sont déjà dans la salle, tandis que les autres se resservent un verre de boisson pour aller vomir leur début de repas et pouvoir goûter à toutes les merveilles que la présidente à fait faire pour cette soirée exceptionnelle. Et vous, où êtes-vous ?

Hors RP : Vous pouvez poster à la suite, un prochain message du maître du jeu permettra de continuer l’événement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mar 15 Avr - 10:21

Je finis d'ajuster mon nœud papillon devant la glace. Pour la troisième fois en cinq minutes. Dans le reflet du miroir, je vois le regard gentiment moqueur de Diamond qui m'attend, assis sur le bord de la table.

- Vas-y moque-toi de moi ! mais cette soirée est un événement exceptionnel, et , en tant que Haut Juge, je me dois d'être absolument parfait ! Dis-je en lui souriant.

C'est vrai que, même si je ne veux pas l'admettre, je suis stressé. C'est une édition de l'Expiation cette année, et tout doit donc être absolument parfait. Nous travaillons dessus depuis plusieurs années déjà, afin de produire des jeux qui resteront dans les mémoires.
Quant à moi, c'est ma première édition de l'expiation en tant que Juge, et je travaille donc d'arrache pied pour que tout se passe bien, et pour faire honneur au Capitole et à mon nom. J'étais encore un enfant lors de la précédente Edition de l'Expiation, mais je me souviens comment ma mère avait travaillé dur pendant les mois qui avaient précédé, et de sa fierté au moment des Jeux. Elle avait même reçu les félicitations du président alors. J'espère qu'il en sera de même pour moi...

Après un dernier regard dans la glace, j'estime que je suis enfin prêt pour la soirée d'ouverture. Diamond m'accompagne, en tant qu'hôte pour les tributs du district 10. Il est très élégant et très beau, comme à son habitude. Il est habillé très simplement, comme moi. Contrairement à beaucoup d'habitants du Capitole, nous ne portons jamais de maquillage. De toute façon, Diamond n'en a pas besoin, il est naturellement beau...Je suis fier d'être son mari. Nous passons dans la chambre de Crystal pour lui souhaiter une bonne nuit, avant de la confier à sa nourrice.

Le trajet en voiture est assez court, et je sens le stress qui monte peu à peu. Diamond me prend la main pour me rassurer. Depuis quelques temps, nous nous disputons souvent au sujet des Hunger Games. Devenir père l'a fait changé d'avis sur les Jeux, et il essaye désormais de me faire changer d'opinion. Je suis persuadé qu'il aimerait que j'abandonne mon poste de Haut Juge, mais c'est toute ma vie. Mais ce soir, il sait à quel point j'ai besoin de lui et me soutient moralement...

Nous arrivons enfin à la salle de réception, et je suis ébloui par la profusion de mets délicats, de fleurs, de lumières, qui parsèment la salle. C'est sans aucun doute la plus belle réception à laquelle j'ai jamais assisté ! Après m'avoir tendrement serré la main une dernière fois, Diamond s'en va pour aller discuter avec un ami. Je suis ici en tant que Haut Juge, et je vais donc devoir discuter avec des gens important, et passablement ennuyeux.
Je reste donc seul, planté au milieu de la salle, hésitant sur ce que je dois faire. C'est l'aspect de mon travail que j'aime le moins. Faire des mondanités m'a toujours ennuyé, et je suis mal à l'aise en société.

Lentement je m'approche alors d'une table pour prendre un verre  et me donner ainsi une contenance. Puis je balaie la salle du regard pour voir qui est déjà là. Je salue de la tête une deux connaissances, dont un autre juge, tout en sirotant mon cocktail. Il y a un monde effroyable, on dirait que la moitié du Capitole est là ce soir. Beaucoup d'invités portent des tenues extravagantes, et des maquillages qui le sont tout autant. Je réprime une grimace, je n'ai jamais adhéré à cette mode que je trouve grotesque.
Je remarque aussi quelques muets qui naviguent entre les invités, en portant des plateaux chargés de petits fours. Depuis ce qui m'est arrivé récemment dans la prison du Capitole, je les vois différemment. Je les vois déjà. Mais je ne dois pas me déconcentrer ce soir, je dois faire honneur à mon titre de Haut Juge. Je détourne alors les yeux et inspire un grand coup.

Un écran géant diffuse les victoires précédentes, et je repère dans la foule qui se presse autour des buffets quelques anciens vainqueurs des jeux. Malgré le fait que certains vivent depuis des années au Capitole, on voit toujours tout de suite qu'ils ne sont pas nés ici. Ils ont un petit quelque chose dans leur attitude qui ne trompe pas.
D'ailleurs, cette réflexion me rappelle soudainement que je dois annoncer à un ancien mentor qu'il va devoir reprendre du service cette année... Cela ne m'enchante pas, mais le district dix a besoin d'un mentor coûte que coûte. Et, lorsqu'un mentor est dans l'impossibilité d'accomplir sa tâche, c'est le mentor précédent qui doit prendre le relais. Je me souviens un peu d'Ethan Underwood, et je sens que la nouvelle ne va pas lui faire plaisir...

Mon verre étant terminé, je retourne au buffet derrière moi pour en reprendre un autre.
Je déteste ces soirées, j'ai toujours l'impression de ne pas être à ma place...
Et j'ai comme l'impression que cette soirée va être encore plus longue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Jeu 17 Avr - 11:38






A peine sorti de la voiture qui l'avait amené de la gare jusqu'au palais présidentiel qu'Eneron fut ébloui par les flash d'une dizaine de journalistes ou de photographes en tous genres profitant de l’événement pour capturer des photos du gratin des personnalités de Panem , à priori Eneron en faisait partie. Le milliardaire avait sûrement marqué les esprits avec sa victoire aux Jeux il y a de cela vingt-huit ans mais pas forcément dans le bon sens pour ce qui était des habitants du Capitole ou du gouvernement . Mais étrangement ces écarts de jeunesse ne lui ont pas vraiment porté préjudice pour sa carrière , à présent milliardaire et à la tête de l'entreprise de technologie en tous genres , mais spécialisé dans le militaire ; le natif du Un était sans doute bien plus influent que de nombreux habitants du Capitole . Il se considérait lui même comme une erreur de fabrication ou comme le grain de sable qui vient gêner une machine bien huilée .  C'est alors qu'au moment où il allait passer la sécurité un jeune journaliste du Capitole lui barra la route.
-M.Stark , ce n'est pas vraiment une surprise de vous voir ici mais avez vous été convié comme ancien vainqueur ou comme ingénieur proche du gouvernement?
-Les deux je suppose.
-On dit que vous êtes sur le point de présenter une nouvelle arme révolutionnaire au gouvernement , est-ce la vérité?
-Oh , vous savez on dit beaucoup de choses même si cette rumeur ressort tous les deux mois environ, si le peuple du Capitole est inquiet pour sa sécurité il se trompe , il n'a pas s'en faire. De plus cela m'étonnerait fort que la présidente soit ravie du fait que je dévoile à une bande e petits journalistes des documents placés secrets défense.

Eneron continua lors sa route avant que le journaliste ne le suive en courant
-M.Stark , une dernière question , on raconte que vous en suivez les Jeux que d'un oeil distrait et que ça ne vous intéressé pas outre mesure , alors pourquoi êtes vous venu?

Le milliardaire s'arrêta alors , fixa le journaliste puis la caméra puis sourit
-Principalement pour les petits fours et les jolies filles.

Sur ces mots il  tourna les talons et présenta son invitation ainsi que ses papiers aux vigiles en poste  , puis il pénétra dans la cour du palais présidentiel. Des fontaines magnifique dans des jardins luxuriants le tout baignant dans une atmosphère douce , chaude et apaisante.L'ancien gagnant gravit les marches de marbre et rentra dans la salle de réception . Éclairé par des chandeliers en or et décoré à l'aide d'une palette de couleurs vives à tomber par terre la salle de réception n'avait rien à envier aux jardins. D'immenses tables dressées présentaient de la nourriture à n'en plus finir , Eneron avait entendu parler de ces pilules que les habitants du Capitole avalaient pour vomir afin de pouvoir manger encore plus. Des fous irrécupérables sans aucun doute. Il serra la main et échangea quelques mots avec deux trois connaissances , des anciens vainqueurs ou alors des stylistes , des gens qu'ils ne connaissaient pas le saluèrent également. Pris par la soif il prit la direction du bar , c'est alors qu'à quelques mètre de lui il aperçut une jeune femme de dos dans sa longue et belle robe ,attendant visiblement quelqu'un , il la reconnut dans la seconde , il s'approcha discrètement et lui souffla à l'oreille

-Puis je vous offrir un verre , Mlle Featherstone?

Elle se retourna immédiatement , elle n'avait pas perdu ses réflexe acquis lors de ses entraînement , et vu la mine qu'elle afficha ce n'était sûrement pas le milliardaire qu'elle attendait.

-N'ayez crainte ceci n'est guère une avance , juste une invitation à boire un verre entre "bonnes connaissances" . fit Eneron avec un léger sourire.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Admin »
★ Âge : 42 ans.
★ Occupation : Eleveur de chevaux - Mentor du District 10
☆ Humeur : On fait aller...
★ Plat préféré : Abricot
☆District : Dix

○ Points : 383
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Jeu 17 Avr - 20:22


   
   
Ethan avait ri quand il avait vu la première lettre que le Capitole lui envoyait depuis sept ans. Leur fête ? Il n'en avait strictement rien à faire. Bien au contraire : ce même soir, Chase avait un spectacle à l'école. C'était tellement plus intéressant !
Seulement, il y avait eu ce petit mot nominatif, écrit à la main et signé par un Juge dont le nom lui était échappé de frustration.
« A Ethan Philipp Underwood du District 10,
J'ai une nouvelle à vous annoncer concernant la prochaine édition des Jeux, je souhaiterais que vous passiez me voir lors de la soirée pré-Expiation qui aura lieu au Capitole, à laquelle vous êtes bien sûr convié.
»
*
**
Ethan attrapa l'un des mets posés sur la table et, sans même regarder ce que c'était, il la mangea. Il fallait de toute façon rendre à César ce qui était à César : le Capitole avait une réputation à tenir sur sa cuisine. Et ce soir, quels que pouvaient être les reproches que l'ancien Mentor du District Dix adressait à la capitale, il reconnaissait leur talent pour la nourriture, qui lui permettait de tenir dans cette prison de velours et de paillettes.
Une femme qui lui était inconnue le frôla pour se servir à son tour. Sa tenue brodée dans un bleu très criard, décorée de plumes roses et enrobée de diamants était tellement tape-à-l'œil qu'il n'avait pas eu besoin de la regarder pour la voir. Lui par contre fut étudié d'un coup d'œil rapide, qui se transforma en mépris avant de disparaître dans la foule dense de ceux qui s'amusaient en ce beau soir d'été. L'éleveur rit jaune de la bêtise qu'il connaissait si bien du Capitole.
Ce soir, c'était la fête. Youpi.
Ethan tourna la situation en dérision. Il avait pourtant fait un effort incroyable pour sa tenue ! La chemise en laine et le jean abandonnés, il avait plutôt opté pour un costume beige classique. Il avait même nettoyé et ciré ses chaussure d'apparat ! Bien sûr qu'il avait hésité à faire un tour aux écuries avec. Il aurait adoré voir ces têtes innocentes admirer du crottin et profiter de l'odeur, si elles savaient ce que c'était bien sûr, et leurs attitudes de dégoût. A en croire les regards des gens de la capitale, ceux qui ne faisaient que vivre sur le dos des autres, venir de Districts éloignés était un bon motif de « mauvais goût ».
Savaient-ils qui méprisait le plus l'autre ? Car Ethan ne voyait que du superficiel dans ces gens. A voir leurs rires détestables, leurs mines réjouies et leurs allers et retours incessants aux toilettes, un bal pareil était le moment le plus excitant de leur vie - ce qu'elle devait être pauvre et triste ! Pouvait-elle les combler ? Les masques d'or de leurs illusions tomberaient tôt ou tard et leur monde de rêve n'acceptait pas la vieillesse, la maladie, la fatigue, quand le reste de Panem n'acceptait pas leur excentricité, leurs utopies, leurs habitudes.
Nombre de regards étaient tournés sur sa droite, ce que l'éleveur ignora : là se dressait un écran géant qui récapitulait les grandes victoires des vainqueurs. Les Vainqueurs... Ils étaient les seuls présents dans cette salle qu'Ethan respectait. Quels qu'étaient leurs caractères et leurs défauts, eux avaient vu. Non pas sur un écran comme tout Panem mais à travers leurs yeux et leurs mains, elles qui avaient ôté la vie et avaient permis la survie. Beaucoup de ceux présents dans cette salle l'avait oublié et d'autres l'avait salué.
Quelqu'un se posa à côté de lui, appuyé sur le banquet, et Ethan reconnut une femme qu'il avait côtoyée quand tous deux étaient Mentors. Il la salua, elle fit de même et engagea la conversation, ravie de le revoir. Lui aussi était plutôt content d'avoir de ses nouvelles, ayant appris au fil des années à l'apprécier.

« Alors comme ça, tu es venu à cette jolie petite soirée ? demanda-t-elle avec honnêteté. C'est étonnant, je pensais que tu serais le dernier concerné à venir.
- J'ai saisi l'occasion de passer le bonjour et de profiter de ces magnifiques apéritifs, répondit Ethan en attrapant une minuscule pizza. Je cherche le juge Hampton, tu ne saurais pas où il se trouve ?
- Je ne l'ai pas encore vu, mais il est plutôt discret pendant les soirées, pas comme son mari, répondit-elle avec un petit sourire avant d'ajouter après avoir fait un signe à son amant. Et je vais devoir te laisser, le devoir m'appelle... »

Elle partit. L'évocation du compagnon de Hampton permit à Ethan de remettre un visage et des souvenir sur ce nom à travers celui qui partageait sa vie : Diamond Ellison, l'hôte du District Dix. Evidemment que l'ancien Mentor le connaissait : un garçon charmant, au maximum intéressé au sort des tributs qu'un habitant du Capitole pouvait l'être (ce qui rendait la tâche beaucoup moins pénible qu'avec son prédécesseur). Phileas avait été le plus jeune Juge des Jeux. Un jeune homme ambitieux et effacé, ce qui le rendait plus agréable que la plupart des autres Juges.
Seulement, ce soir, deux maîtres de la discrétion se donnait rendez-vous au paradis de l'excentricité. Si la logique voulait qu'il fut plus facile de les trouver, la réalité prouvait bien le contraire.
Ethan se resservit un petit four et soupira. Le rendez-vous avec Hampton passé, il quitterait sûrement cet endroit si on le lui permettait. L'arrivée de Stark était malheureusement en train de créer un bouchon de journaliste de l'autre côté de la salle. Là où se trouvait l'entrée. L'éleveur rabattit en un geste défensif son chapeau sur ses yeux.
Un homme visiblement ennuyé s'accouda juste à côté d'Ethan. Celui-ci le reconnut instantanément comme étant le juge qu'il cherchait. Dieu merci... son temps de patience venait de considérablement raccourcir. Phileas semblait bien trop occupé à cacher son ennui pour le remarquer, et l'éleveur en profita pour lui lancer :

« C'est rassurant de voir que son ennui partagé par le Haut-Juge lui même. Ce devrait être une soirée en votre honneur, tout autant qu'en celui de la présidente : cette fête est-elle tellement ratée ? »

Non, Ethan ne voulait pas penser à l'objet de leur rencontre. Cela lui faisait trop peur. A la place, il tendit un verre à Phileas.

   

   



   

_________________
Mentor du District 10
Le vaste monde vous entoure de tous côtés ; vous pouvez vous enclore, mais vous ne pouvez éternellement le tenir en dehors de vos clôtures.
by lizzou.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Equinoxe G. Wiest
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Jeu 24 Avr - 17:28






Gourmandise et Curiosité

Enfant, je rêvait souvent de venir au gala chez la présidente. Quand j'ai appris que j'étais invitée, j'ai d'abord été assez hésitante, avec les dégâts qu'avait causer Pantalaimon dans mon appart, mais quand ma mère m'a expliqué qu'il devra être présent pour assurer le service, j'ai tout de suite été rassurée et je me suis dit "Pourquoi pas, soyons fous"

Désormais, j'étais face à mon miroir, Pantalaimon coiffant une perruque, celle que je porterai se soir, d'un bleus clair, et moi me maquillant. Je ne voulais pas me maquiller de trop, mais il fallait que je soit un minimum présentable pour la soirée et je sais bien que cela défrisais mon muet. Mais il fallait bien que je me fonde dans ce monde excentrique. Mes yeux étaient maquillés d'une bande bleu horizontale et d'un gloss de la même couleur. Quant à la coiffure, c'était une sorte de chignon compliqué orné de petits cristaux bleus, blancs et noirs. Puis je suis partie mettre la première couche de vêtements dans la salle de bain et je suis revenue. Panta' serra mon corset et m'aida à enfiler le reste. Puis je me suis approchée du miroir pour m'admirer un peu. Ma tenue se composait d'un leggings à écailles bleues sumonté d'une robe courte et moulante en peau de poisson. Je vous rassure, cela ne le sentait pas, encore heureux. Mes talons étaient à la limite de vertigineux incrusté de magnifique coquillages. Le tout accompagnés de bijoux en perles et en pierres précieuses.  J'attrapais mes cartes de visites et les fourrai dans mon soutien à gorge, histoire de ne pas m'encombrer d'un sac à main. J'étais enfin prête


J'ai laissé Panta' à ses occupations et je suis partie dans la grande salle.
La seule chose qui me saute au yeux quand j'arrive, c'est l'énorme buffet, auquel toute sorte de personnes sont agglutinés. L’atmosphère y es lourde et je m'approche des balcons. Ma mère me rejoins peu de temps après. Si moi j'avais l'air d'un poisson, elle part contre ressemblait à un bonbon rose. Je sourit en la voyant. Nous parlâmes un peu entre nous, puis elle parti rejoindre mon père. Je demeurait seule, regardant les étoiles.

Je n'avais pas envie de me mêler à la foule, je voulais seulement sortir un peu, décompresser. Au loin, je voyait Panta', occupé à servir les invités, il regarda en ma direction et je lui sourit nerveusement.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




Dernière édition par Equinoxe G. Wiest le Mar 1 Juil - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Pantalaimon T. Bird
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Sam 26 Avr - 22:29



« GOURMANDISE ET CURIOSITÉ. »


« They'll laugh as they watch us fall. The lucky don't care at all. No chance for fate. It's unnatural selection. I want the truth. I am hungry for some unrest. I want to push this beyond a peaceful protest. I wanna speak in a language that they'll understand. Dedication, to a new age. Is this the end of destruction and rampage? Another chance to erase then repeat it again. Counter balance this commotion. We're not droplets in the ocean. They'll laugh as they watch us fall. The lucky don't care at all. No chance for fate. It's unnatural selection. I want the truth. No religion or mind virus'. Is there a hope that the facts will ever find us. Just make sure that your are looking out for number one. I am hungry for some unrest. Let's push this beyond a peaceful protest.I wanna speak in a language that you will understand. Counter balance this commotion. We're not droplets in the ocean. They'll laugh as they watch us crawl. The lucky don't share at all. No hope for fate, it's a random chance selection. I want the truth. Try to ride out the storm. Whilst they'll make you believe, That they are the special ones, (we have not been chosen). »



Toute la journée, j'étais resté dans mon coin, sans boire ni manger avant que n'arrive ce soir, une minable petite fête organisée en l'honneur de l'expiation. Je voulais vomir ou même mourir. C'était tellement horrible d'ainsi célébrer ces jeux terribles et inhumains. J'aurais tellement voulu tuer le Haut Juge lorsque j'en avais encore l'occasion dans les couloirs des salles de torture. Mais j'eus penser à Eugen et ce qu'il pouvait lui arriver si je m'étais rebeller contre lui en essayant de le lapider. Que j'ai été si stupide... ! Maintenant, plusieurs enfants allaient mourir par ma faute. Non. Je n'étais pour rien dans tout cela moi ! Ce n'était pas moi qui désirait ce qui était en train de se passer ! C'était tout ces Capitoliens et leurs partisans ! Bien que, évidemment, j'aurais pu y changer quelque chose... A moins que, bien sûr, ils auraient finit par trouver un autre Juge pour gérer les Jeux. Ce qu'il fallait réellement faire, c'était de bombarder le Capitole comme ces derniers surent le faire contre le District 13. Tous les tuer. Un par un et n'épargner personne ! ...Personne ?

Mon regard se posa sur Equinoxe, ma nouvelle propriétaire alors que cette dernière était en train de se préparer tandis que je m'occupais de sa perruque. Je devais bien avouer que, bien que je lui en voulais pour ce qu'elle était, elle ne me traitait pas aussi méchamment comme le faisaient en général les gens de son espèce. Elle avait voulu que je fasse comme bon je le voulais dans son appartement. Elle m'avait prêté un calepin et un stylo pour que je puisse m'exprimer librement... En bref, je pouvais faire ce que je voulais. Je n'avais pas l'obligation de nettoyer les moindres recoins de la maison, ni même de faire le jardinage ou me laisser abuser et jouer les amants. J'étais plus comme un chat vivant sans ce soucier de ce qui l'entourait. Je mangeais à ma faim et buvais à ma soif comme je pouvais dormir des heures durant. Au fond, pourquoi donc lui faire du mal alors qu'elle ne m'en faisait pas à moi...? La réponse était que je pensais aux autres Districts avant tout qui eux, craignaient chaque jours de périr. Plus encore maintenant alors que l'Expiation approchait. Et je pensais également à mon District dont Clarissa, qui pouvait très bien se faire moissonnée cette année. Or Equinoxe allait profiter de cette soirée sans même se soucier de la vie de ces pauvres enfants qui allaient s'entretuer pour leur plaisir à eux, les Capitoliens. Elle ne pouvait mériter selon moi, d'être graciée comme pour tout les autres, en sachant qu'en plus de cela, ici on épargnait pas les innocents également...

Je continuais de m'occuper de sa perruque avant de l'aider à enfiler sa tenue de soirée. J'aurais dis que cela m'aurait sans doute énormément plu si seulement je venais du Capitole, mais au lieu de cela je ne fis qu'une grimace de dégoût. Je ne pris pas le temps de me préparer avant d'aller à la fête. Je ne fis qu'un brin de toilette et un coup de parfum en sachant que ma tenue m'attendait sur place avec des tonnes de stylistes qui s'occuperont de moi comme ils l'avaient fait avec d'autre muets devant s'occuper des préparatifs. En effet, à mon plus grand désespoir, je ne pourrais rester auprès de ma maîtresse comme je l'avais tant espéré. Au lieu de cela j'irais servir d'autre personnes qui se montreront sans doute méprisable avec moi, à moins qu'ils ne m'ignorent au meilleur des cas ! J'avais si peur que cela puisse tourner mal mais je m'étais rassuré en me disant qu'avant de rencontrer Equinoxe, j'étais passé entre les mains de plein d'autre. Cela ne pouvait pas être si difficile que cela. Il me suffisait de jouer les automates et d'annihiler toutes formes d'émotions ou de sentiments. Il fallait que je me renferme dans ma bulle, que je me laisse faire et que je donne une boisson. Ça sera du gâteau...

Nous voilà sur place. Je quitte Equinoxe pour rejoindre les autres muets qui se préparent avant de rejoindre les invités. Les stylistes grouillent autour de nous et n'attendent pas pour me déshabiller, prêt à m'enfiler ma tenue de soirée. Je crains déjà le pire, peut être chercheront à nous humilier... Moi aussi je vais devoir me revêtir de l'un de ces costumes ridicules... D'ailleurs lorsque je vois déjà mon haut, je commence à m'inquiéter. On dirait une protection de pacificateur sans l'habit du dessous ; mon dos serait à nu complet s'il ne serait pas prisonnier par des rubans en satin blanc dont les stylistes serrent avec violence. On m'enfile ensuite un pantalon de soie blanc assez basique puis on me force à porter des chaussures de même couleur dont je peine à marcher avec en plus de les trouver horrible de par leur design rappelant des bouts de papier que l'on aurait collé un peu n'importe comment... Sans perdre de temps, on s'occupe des accessoires. Ce soir, je porte un collier à ras de la gorge de même teinte que ma tenue en plus de devoir supporter un lourd anneau de fer autour du cou. Vient ensuite le maquillage dont les stylistes s'occupent avec grand attention, tentant d'éclairer ma peau déjà bien pâle avec des diamants sur les lèvres et les sourcils, rajoutant aussi de la poudre ivoire pour blanchir ma peau et entourant mes yeux d'un fard éclatant, pour finalement s'occuper de mes ongles en rajoutant des faux pour les agrandir, peint à l'avance en argent. Me voilà fin prêt pour entrer en scène bien que cela n'aura servit à rien... ; Personne ne se détournera pour m'admirer. Telle une ombre, je me mets alors à passer à travers les invités présents qui saisissent d'une main un petit four où un verre remplit d'alcool. Peu à peu je m'habitue déjà à mes chaussures qui me faisaient souffrir au départ. Je continue de faire mes tours, tout en faisant un signe de tête alors que je vois Equinoxe sans vraiment lui sourire. J'ai bien trop peur que l'on me fasse une quelconque remarque sur mon comportement, alors je décide de garder l'échine courbée, défilant sans trop savoir où je vais... Cela me servira sans doute aussi à éviter de pester sur un Capitolien qui m'aurait regardé de travers...
[/i]






TENUE PORTÉE PAR PANTALAIMON & LES AUTRES MUETS.


Revenir en haut Aller en bas

Mitch Flecto
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Lun 28 Avr - 23:21


 

Mitch Flecto

Chef de La Répression
ARX TARPEIA...





Le petit hovercraft gris mat survolait la ville à basse altitude, soudain, il arrêta sa course et se mit à stagner en « sur place ». De l'intérieur même de ce bâtiment s'abaissa un escalier métallique. A son pied, un Pacificateur se campa, l'arme à la main. Lentement, fier et arrogant, le chef du Centre de La Répression, Mitch Flecto, apparut à son sommet. Cette arrivée spectaculaire attira tout de suite l'attention de l'assemblée présente au sol. Instantanément, il fut mitraillé par une armée de photographes. Il portait un costume noir luisant, aux boutons de manchettes luminescents, au-dessus d'une chemise d'une teinte gris pâle, identique à celle de ses chaussures reluisantes. Il tenait à garder une certaine sobriété, due à son poste, malgré quelques extravagances parfois tolérées.
De sa main gauche, Mitch Flecto retira ses lunettes rouges, dévoilant des lentilles de même couleur. Ses yeux étaient soulignée d'une fine couche de maquillage doré rehaussé par un trait grenat au-dessus et ses sourcils étaient renforcés d'un mascara noire obscur.
Le Pacificateur scruta la foule, et alors seulement il se décida à descendre, au bruit du crépitements et à la lueur des flashs d'appareils photos, de toutes sortes et de toutes tailles. Ses apparitions en soirées étaient rares, mais souvent l'occasion d'un spectacle à l'image du Capitol. Le vent soulevé par l’appareil faisait voler les pans de son costume boutonné. Une fois le sol touché, il se dirigea instantanément vers la salle de réception, montrant au passage sa carte d'invitation ainsi que sa carte de Gardien de la Paix.
Sur les tables des mets de toutes sortes et de toutes les couleurs semblaient rivaliser en originalité avec les bouteilles les plus extravagantes. La riche vaisselle délicatement réalisés dans les matières les plus nobles rehaussait ce festin. Les plats en argent débordant de langues de veau fumées côtoyaient les cloches abritant les daims farcis qui eux mêmes jouxtaient des paons rôtis. Des plats à pieds surélevaient des alcools précieusement renfermés dans des pichets de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs. Un plaisir pour les yeux, avant d'être un délice pour la gorge.
Le Pacificateur saisit un petit four, le croqua lentement, puis saisit délicatement un petit verre un cristal finement taillé, remplit d'un liquide orangé-rouge à la saveur boisé, un excellent whisky ancien. Il se dirigea vers la table la plus garnit, celle du fond, la table des officiels. Il devait rencontrer certains de ses supérieurs pour leur parler d'un projet qui lui était très cher, un projet encore secret de la population.
En essayant de se frayer un chemin parmi les nombreux invités, il bouscula un serveur distrait, et renversa son plateau. Celui-ci se baissa immédiatement en essayant tant bien que mal de nettoyer.

_  Comment t'appelles-tu mon garçon, tu ne t'excuses pas ?
Le jeune homme leva la tête mais ne répondit pas.
_ Tu ne sais plus parler ?
Le garçon posa une main sur sa bouche.
_ Un Muet ! Cela change tout, siffla l'homme entre ses dents, fixant les yeux du pauvre garçon. Mais ne t'inquiète pas, tu me paiera ça, sous peu...


Ses yeux déjà rouge à cause des lentilles s'injectèrent de sang. Mais rapidement, son visage retrouva le calme, à l'exception d'un tyrannique sourire en coin. Relevant sa tête, il croisa le visage d'une jeune fille semblable à un bouquet d'écailles aux reflets bleutés, à l'air triste et compatissant ; mais elle ne le considérait pas. Ses yeux plaignaient le Muet.

_ Le peuple doit reconnaître ses chefs, il doit savoir qui sont ses esclaves, murmura t-il ; une sirène nécessite de soumettre ses serfs !

Après avoir lissé sa veste et vérifié qu'il n'était pas tâché, Mitch rejoignit la dernière table. Mais la personne qu'il attendait ne s'y trouvait visiblement pas.

Revenir en haut Aller en bas

Simon Baxter
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Dim 18 Mai - 20:03

Ma Première Expiation

Ma première Expiation.
C'est une phrase que j’entends partout à longueur de temps depuis que la Moisson approche de manière certaine. Dans la bouche des Bienheureux qui ont dépassés l'âge de la Moisson sans y succomber et qui n'ont pas encore vingt-cinq ans, elle sonne comme un soulagement égoïste et infini. Dans la bouche de ceux trop jeunes, ca ne signifie rien, sinon une incompréhension qui sera bien apte à leur détruire la raison à coup d'images d'une horreur sans nom. Dans la bouche des enfants encore en âge de mourir, c'est un murmure à peine audible, un tremblement, une peur suintant de tous leurs pores. C'est la promesse d'encore plus de douleur, elle qui deviendra leur amie si elle ne l'ait pas déjà. Et dans la bouche des petits du même âge, mais ceux bariolés qui défilent dans les rues immaculées du Capitole, elle sonne comme... de l'impatience, de la curiosité, de l'excitation pour ce plaisir morbide. Ils ne voient même pas qu'ils sont plus animal et sauvage que ceux qu'ils admirent se tuer de manière sanglante. Ils ne remarquent pas que leurs plaisirs sont bien plus sombres, bien plus rabaissant que ceux qu'ils méprisent au fin fond de leur cahute en bois dans les pires quartiers du district 12. Ils ne voient pas leur froideur, leur inconscience, leur cruauté. Non, ils s’enveloppent derrières les couleurs chaudes des vêtements que ceux de mon district ont cousu au prix de leur ventre. Ils dansent à en perdre la tête et croient dur comme fer à leurs dirigeants. Ils s’époumonent de rire et s'usent en sourire. Voilà comment ils se consolent.
Voilà comment je les comprends. Eux, plus que ces rats qui se terrent pour mourir au nom de certitude, au nom de justice. Moi aussi j'oublie la froideur derrière des couleurs qui ne plaisant qu'à moi. Moi aussi je ferme les yeux quand je traverse les pires taudis. Moi aussi j'imagine des sourires, parfois, pour m'apaiser après une crise. La seule différence, c'est que je suis hautement consciente de tout cela à chaque fois que je suis lucide, ce qui arrive de plus en plus, lentement, mais bel et bien. Et cela, depuis qu'ils m'ont tué une fois chacun, les cruels dans leurs rues pavés et les rats dans leurs terriers.
Et moi, moi aussi qui ai l'âge de prononcer "Ma première Expiation", moi je ne le dis pas. J'ai déjà une bonne idée de ce que je ferais, pendant toute cette Expiation. Je vais accorder deux mots seulement à mes tributs déjà morts. Je vais fermer mes yeux par des voiles de couleurs. Quand je me réveillerais, je ne demanderais pas le résultat, je m'en ficherais.
Sauf si...
Non, rien, plus rien, l'idée s'envole tandis que la voiture qui m'amène à la fête approche de son but. J'ai ces apparats en horreur. Je fais partie de ces anciens gagnants qui sont encore considérés comme des rebuts de leurs districts. Les autres, ils sont adulés, sans doute les plus grandes célébrités du Capitole pourtant très porté sur le people de pacotille. Les gagnants, dans leur ensemble, sont les rares être sur cette Terre que mon esprit ne juge pas nécessaire d'effacer pour cause de dégout ou d'indifférence. Ils savent, pour la plupart. Ils sont comme moi, ils ne sont plus les craintifs habitants de districts, ils ne sont pas non plus les écervelés du Capitole. Ils ont tous connus au moins une de leur mort, dans des arènes qui leur provoquent encore des cauchemars.

On arrive. Les médias s'agitent autour, mais ils ont sans doute des cibles plus intéressantes à voir et je n'ai pas trop de problèmes. On les reconnais tout de suite dans ce genre de soirée, ces médias abrutis qui contrôlent une population entière d'un main de fer, ce sont ceux qui ont les vêtements les plus sobres en dehors des habitants des Districts -évidemment, toujours à la manière Capitolienne. Ce sont eux qui arrivent à se convaincre eux-même, et tous les autres, que ces évènements sont beaux, grandioses, dignes d'admiration. Ils ne donnent que des images encore plus trafiquées que leurs visages chirurgicaux.
Mon avantage, c'est que je veux bien ressembler à ce qu'ils transmettent de moi, quand ils se rappellent que la folle de Keywell existe encore. Je n'ai qu'à peu parler -ce que j'aurais fait naturellement-, choisir soigneusement mes couleurs et ne pas défendre de près ou de loin ces chiens de résistants. Grand bien m'en fasse. La vérité, c'est qu'ils peuvent bien faire de mon image une synthèse lisse, ils n'ont jamais compris ce qui pouvait bien me passer par la tête, et ce n'est pas faute d'avoir essayé. Ca, ils ne le dirigeront jamais, même moi j'ai encore du mal à le contrôler.
Non, rectification, je n'ai pas la moindre emprise dessus. Il y a déjà trop de dégâts dans ma tête, dans mes morts, pour corriger et rebâtir. Et puis, rebâtir quoi ? Je n'ai que faire d'agir, je ne garde qu'en tête une survie passive si possible, violente si besoin.
Et pourtant, je sais bien que l'animal sauvage que je suis s'est déjà un peu domestiqué. Non pas domestiqué dans le sens obéissant, mais dans le sens assagi, raisonné. Il y a deux ans, j'aurais remarqué cette fleur doré à la boutonnière de ce danseur, mais je serais partie dans un songe où la fleur danse à son tour. Aujourd'hui, je relève les yeux vers le danseur et l'observe un instant. La musique est de mauvais goût et la danse n'a rien d'apaisant, alors là je serais parti dans mon songe. C'était sans compter ce monde qui gesticulait, me poussait et me forçait à avancer encore sans jamais prendre attention à la bête frêle et fragile que je suis. Et puis, je n'avais pas mes voiles de couleurs devant les yeux, ce soir. Non, ils ne venaient pas, résignés à ne pas s'user pour cet environnement criard.
Je savais exactement où aller, je connaissais la répartition des pièces, même s'il ne fallait se fier à la décoration du palais présidentiel qui était changé à chacune de mes visites, soit une à deux fois l'an. La première fois que j'étais venue, j'avais marché au hasard un instant avant de me retrouver au bout d'un dédale, un endroit encore autorisé pour faire la fête mais peu fréquenté car trop loin du buffet, de la musique, des médias et des célébrités. Un endroit parfait, en somme.
J'y avais fait la connaissance d'un de mon genre, un ancien vainqueur, même si j'étais la toute dernière dans la liste, à l'époque. Un aussi déconnecté de la réalité que moi, aussi indifférent des abus du Capitole, tant qu'il les aidait, plus pour assouvir son passe-temps qu'était la conception de monstres que pour être utile à la communauté. Oui, il était responsable de morts dans les Jeux, de celles qui n'étaient même pas le fait de deux Tribus qui s'affrontent dans un combat à mort. Et je m'en fichais, parce que ca n'avait pas d'importance dans ce monde déjà pourri par les années.
Et là, la même silhouette noire se dressait au même lieu que 2 ans auparavant.

- Draconem, je souffle.

Mon premier mot de la journée, pour ce qui se rapproche le plus d'un ami.
Revenir en haut Aller en bas

Elina Clark
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Ven 23 Mai - 13:38

Une expiation… en voilà un mot bien horrible. Un mot qui signifie plus de souffrances… quelle cruauté pire que d’habitude vas t’on encore nous faire subir ?
Je devais partir pour le Capitole… seule… j’étais angoissée à l’idée de laisser Adam, je sais qu’il ne manque de rien, mais je n’aimais pas l’idée de le laisser dans cette maison. Où bien est ce moi qui est peur d’aller affronter les festivités en l’honneur des Hunger games ? Je n’aime pas ces réceptions qui vous donnent le tournis. Toutes ces couleurs criardes, ces gens qui rient, tous cela vous agresse, et vous donne l’envie de fuir.
Je préparais ma valise, je restais froide, insondable. J’apercevais Adam qui faisait des vas et viens devant la porte de ma chambre, laissée entrouverte. Il devait s’inquiéter pour moi, il ne connait pas la Capitale, mais il sait que je n’aime pas m’y rendre. Il restait silencieux, il savait que ça ne servait à rien de me parler. C’était comme ça un point c’est tout.
Mes affaires étaient vite prêtes, je suis organisée et efficace, je n’aime pas laisser trainer les choses, autant y aller maintenant, et affronter ce qui m’attendait. Je me dirigeais dans l’entrée, et y déposais mes bagages, je retournais ensuite dans le salon, pour embrasser mon père et ma mère, avec une expression neutre, comme si c’était normal, comme si c’était la routine. Je donnais mes dernières recommandations à Adam, d’une voix sûre, aucune émotion ne me traversait. Et je partais.
Le voyage se fit rapidement, silencieusement. Mon arrivée fut discrète. Je doutais même qu’on est envie de venir m’accueillir, qui voudrait rencontrer celle qui a gagné par chance, plus que par motivation ? Sans leur apporter leur lot de morts, de blessures, et de coups ?
Mon hôtel était luxueux, et confortable, je n’avais pas à me plaindre, ce n’était que pour une nuit, la réception avait lieu ce soir… il fallut que je commence à me préparer. Je sortais ma robe noire de la valise et la suspendais. Je la regardais en soupirant… c’était pour lui que je la portais, pas pour eux…. Cela fait 13 ans que je ne porte des robes que pour les occasions du Capitole.
C’est ce qui me traversa l’esprit lorsque je me suis mise à monter les marches de la villa, ma robe est trop échancrée sur ma cuisse. Elle est fendue sur toute la longueur, et je sens l’air frais sur ma jambe. Les journalistes me mitraillent par habitude, je suis après tout un mentor. Pas la meilleure, mais mentor tout de même. Mes longs cheveux blonds sont remontés en un chignon sage et élégant. Mes lèvres sont d’un rouge flamboyant, et accompagne le bleu acier de mes yeux. Mon teint blanc tranche avec le noir profond de ma robe. Mes talons vertigineux  me donnent une prestance supplémentaire. Toute cette mascarade est destinée à me rendre désirable, mystérieuse. Elle renforce également mon côté glacial. Celui que je jette à ce journaliste qui me suit :
- Mademoiselle Clark ! quelques mots ! Cela va faire  13 ans que vous êtes mentor ! pensez-vous être encore à la hauteur ? Croyez- vous que cette expiation est une chance pour que le district 5 connaisse un nouveau gagnant ?

Je le détaille, de la tête au pied. Je ne sais pas s’il est mal à l’aise, mais je le vois perdre peu à peu de son assurance. Mon visage froid et dur doit le décourager. Je ne prends pas la peine de lui répondre, et continue mon ascension jusqu’au lieu de la réception. J’entends déjà le brouahaha, les verres qui trinquent, et les autres bruits. Mon arrivée ne fait pas l’effervescence comme Stark, ce qui me permet de pratiquer ma spécialité : me rendre invisible, me fondre dans le décor, et ne laisser que ceux qui en valent la peine, me remarquer. Pendant ce temps, j’observe la soirée, et j’évite de regarder le grand écran où sont diffusées les victoires des jeux précédentes. Je n’ai pas besoin de ça, je passe déjà une mauvaise soirée. Heureusement que mon cœur de glace empêche qui conque de deviner mes pensées, sinon je perdrais le peu d’admirateurs, s’il y en a, que j’ai, et au long terme, perdre des sponsors pour les tributs à venir. Cette année va être une mauvaise année, pire que d’habitude. Je pense que cette fois ci, je dirais clairement à mes futurs élèves qu’ils vont y passer. Etre tiré l’année de l’expiation, c’est le summum de la malchance.
Je reste dans mon coin, et salue les quelques personnes qui en font de même. Plus vite cette soirée sera finie, plus vite je rentrerai chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Ven 23 Mai - 14:07

Au moment ou je tends le bras pour saisir un autre verre, j'entend une voix ironique juste à coté de moi :

- C'est rassurant de voir que son ennui partagé par le Haut-Juge lui même. Ce devrait être une soirée en votre honneur, tout autant qu'en celui de la présidente : cette fête est-elle tellement ratée ?

Pour la première fois de la soirée, j'esquisse un sourire. Je respecte profondément Ethan, je sais que c'est quelqu'un de juste et droit, qui n'hésite pas à dire ce qu'il pense. Et puis, je me sens plus proche de lui que de certains pantins peinturlurés du Capitole...

Avec un sourire, j'accepte le verre qu'il me tend, et lui répond sur le même ton :

- Ho, je suis certain que cette fête sera un grande réussite, il n'y a qu'à voir le monde et la meute des journalistes à l'entrée pour s'en persuader.

Je prend alors une gorgée de mon verre et ajoute, un ton plus bas :

- Mais le fait d'être un Capitolien ne signifie que je partage absolument tous les goûts de mes concitoyens...

Puis le silence s'installe un moment entre nous. Je laisse mon regard balayer lentement la salle. J'aperçois des visages familier dans la foule, pour la plupart des mentors et des anciens mentors. Je réalise soudain avec surprise que finalement, je connais sans doute plus de gens des districts que de gens du Capitole à cette soirée...

Mais j'ai un travail à accomplir ce soir, qu'il me plaise ou non, et il ne sert à rien de reculer encore l'échéance. Je me tourne alors vers Ethan et déclare :

- Ethan, je pense que tu sais déjà pourquoi tu es là, alors je ne vais y aller par quatre chemins. Samuel, le mentor du Dix, est en ce moment à l'hôpital, il a eu un grave accident. Il est peu probable qu'il soit remis à temps.
Tu vas donc devoir le remplacer pour cette édition. Je sais que ça ne te plait pas, mais tu es un bon mentor, et les tributs de ton district auront besoin de toi.


Je me tais et regarde Ethan, attendant sa réaction.
En même temps, que peut-il dire ? Qu'il le veuille où non, il va devoir entraîner les prochains tributs du district 10...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Admin »
★ Âge : 42 ans.
★ Occupation : Eleveur de chevaux - Mentor du District 10
☆ Humeur : On fait aller...
★ Plat préféré : Abricot
☆District : Dix

○ Points : 383
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Dim 1 Juin - 21:24


Ethan se servit à son tour une fois que Phileas prit son verre. Ce que l'éleveur aurait cru être une atmosphère tendue s'avéra bien plus légère que dans toute la salle. Le Juge sourit franchement dès qu'il le reconnut et répondit à sa petite blague.

« Ho, je suis certain que cette fête sera un grande réussite, il n'y a qu'à voir le monde et la meute des journalistes à l'entrée pour s'en persuader. »

Du monde, il y en avait. Des journalistes, il y en avait. Cette fête n'était tout simplement pas une réussite, il suffisait de jeter un coup d'œil alentour pour s'en rendre compte. Il y avait les Muets, ces pauvres gens qu'on ridiculisait encore plus dans leur costume qui ressemblait à du papier. Nombre d'anciens gagnants étaient également entretemps arrivés et occupaient leur temps à grignoter, à contempler la meute surexcitée de journalistes leur barrer l'entrée et surtout, surtout, à éviter de regarder cette fichue télévision qui pourtant intéressait beaucoup les gens de la capitale. Ceux-ci étaient les seuls qui s'amusaient vraiment.
Et encore. Phileas en était la preuve et le confirmait à nouveau au moment où passe une excentrique devant eux.

« Mais le fait d'être un Capitolien ne signifie pas que je partage absolument tous les goûts de mes concitoyens...
- Heureusement...
»

Un silence gênant s'installa devant eux. Ethan observait le verre pétiller dans sa main, sachant que la prochaine phrase qui sortirait ne serait pas plaisante. A chacune des bulles qui explosait, il chassait ses idées. A quoi bon se torturer l'esprit pour rien ? C'était ce qu'il croyait quand Phileas parla enfin.

« Ethan, je pense que tu sais déjà pourquoi tu es là, alors je ne vais y aller par quatre chemins. Samuel, le mentor du Dix, est en ce moment à l'hôpital, il a eu un grave accident. Il est peu probable qu'il soit remis à temps. Tu vas donc devoir le remplacer pour cette édition. Je sais que ça ne te plait pas, mais tu es un bon mentor, et les tributs de ton district auront besoin de toi. »

Ethan s'appuya sur la table et vida son verre d'une traite.
Alors comme ça, il repartait. D'un côté, cela ne le surprenait pas, même s'il n'avait pas été au courant pour Samuel qui devait aller vraiment mal pour que le Capitole l'écarte. Et puis, il ne repartait que pour une fois. Cela ne durerait que quelques semaines et il n'avait aucune crainte de reperdre un proche dans cette édition. Non, non, il n'y avait vraiment pas de quoi paniquer.
Et pourtant ce glaçon continuait de descendre dans ses entrailles et cette table continuait de le soutenir. Sans voix, Ethan avait les yeux rivés sur l'écran de télévision qu'il ne voyait pas. Il sentait le regard de Phileas le questionner, à la recherche d'une réaction, une réponse. Quelque chose. L'éleveur entrouvrit la bouche, prit une petite inspiration et murmura :

« Un verre... je crois que j'ai encore besoin d'un verre. »

Il attrapa un nouveau verre qu'il avala d'une traite et jeta un regard à la masse de journalistes qui bloquait l'entrée. L'éclair bleu de ses yeux se posa dans ceux de Phileas et il continua tout bas :

« J'imagine qu'il n'y a rien à dire ? Que je n'ai pas... plus... le choix ? »

Sa main devenait blanche à force de s'agripper à la table







_________________
Mentor du District 10
Le vaste monde vous entoure de tous côtés ; vous pouvez vous enclore, mais vous ne pouvez éternellement le tenir en dehors de vos clôtures.
by lizzou.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Lun 2 Juin - 14:06

Je vois Ethan blêmir et s'appuyer sur la table, tout en vidant son verre d'un trait. Cette annonce lui a mis un coup, même s'il est assez fort pour encaisser le choc.

- Un verre... je crois que j'ai encore besoin d'un verre, murmure t-il tout en saisissant un verre d'alcool fort avant de l'avaler.

Il reprend doucement le contrôle de lui même, et ses yeux balaient la salle, s'attardant un peu devant le troupeau de journalistes massés à l'entrée.
Que pense t-il en ce moment précis ? Que ressent-il ?

Mais je n'ai pas le droit de me poser ces questions. J'ai pour rôle de veiller au bon déroulement des Jeux, sans me soucier du reste... Je suis un Haut-Juge, je ne dois pas m'occuper des états d'âmes des uns et des autres.
Mais alors, pourquoi j'ai de plus en plus de mal à effectuer mon travail correctement ?
Pourquoi de plus en plus de questions sans réponses viennent me hanter l'esprit ?


Avant, je suivais les vainqueurs des Jeux, pour veiller à ce qu'ils ne manquent de rien et vérifier qu'ils reprenaient autant que possible une vie normale, et j'étais en paix avec ma conscience.
Mais aujourd'hui...

Ethan me fixe dans les yeux et murmure alors, toujours agrippé à la table :

- J'imagine qu'il n'y a rien à dire ? Que je n'ai pas... plus... le choix ?

- Non... Tu n'as pas le choix... Il n'y a pas d'autre ancien vainqueur au District 10 qui puisse remplacer Samuel.

A mon tour, je laisse mes yeux errer dans la salle. L'abondance de nourriture, de boissons, de dorures, de pierres précieuses finit par me donner la nausée. Nous sommes devenus tellement superficiels au Capitole...

Naviguant comme des ombres au milieu de la foule, des muets circulent, chargés de plateaux de victuailles. C'est drôle, comme à présent je les remarque plus que les poupées peinturlurées et grotesque du Capitole.
Je repense soudain au muet que j'ai rencontré à la prison et je me demande s'il est présent ce soir. Sans doute. Il doit haïr cette soirée, et ce qu'elle représente. Mais il n'a pas eu le choix...

Mais au final, est ce que j'ai eu le choix moi-même ? Je réalise soudain que descendants d'une longue lignée de Haut Juges, jamais je n'ai songé à exercer un autre métier. De toute façon, j'ai été formé pour ça dès l'enfance. J'ai toujours considéré que c'était un grand honneur d'occuper ce poste et je me suis dévoué corps et âme à mon métier.
Mais aujourd'hui...

Je saisis alors également un verre, et avale une grande gorgée. L'alcool est si fort qu'il me fait tousser. Je murmure alors :

- Mais qui parmi nous a déjà eu le choix... ?

Conscient soudain de mes paroles, je jette un regard autour de moi pour vérifier que personne n'est à portée d'oreille.
Je sais qu'Ethan ne parlera jamais à quiconque de notre conversation.

Les yeux toujours dans le vague, je termine mon verre avec un geste sec.
Il y a au moins une chose dont je suis sûr.

Crystal mènera la vie qu'elle aura choisi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Admin »
★ Âge : 42 ans.
★ Occupation : Eleveur de chevaux - Mentor du District 10
☆ Humeur : On fait aller...
★ Plat préféré : Abricot
☆District : Dix

○ Points : 383
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Sam 7 Juin - 21:19


   
   
« Non... Tu n'as pas le choix... Il n'y a pas d'autre ancien vainqueur au District 10 qui puisse remplacer Samuel. »

Pour paraître le plus neutre possible, Ethan se concentra un instant sur sa respiration. Il cherchait à ce qu'elle soit lente et posée, profonde et calmée, et réussit. Il n'était pas assiégé d'émotions, de réflexions, de troubles, c'était à la vérité bien plus vicieux que cela : un seul sentiment profond d'injustice focalisait toute son attention et ne demandait à l'éleveur rien de plus qu'une libération. Physiquement, le fond de son cœur brûlait ; mentalement, il réfléchissait à la meilleure manière de dire à Phileas qu'il refusait.
Il ne pouvait pas y retourner. Il avait une propriété, des bêtes et surtout un gamin, organisant tout pour être présent les prochaines semaines. Les Jeux duraient des semaines entières. Comment pouvait-il laisser seul Chase alors qu'il n'avait qu'onze ans ? Celui-ci était débrouillard, mais ce n'était sûrement pas une raison pour qu'il soit abandonné. Pas plus que le besoin d'un Mentor pour le District Dix.
Le Capitole, ou du moins Phileas, pouvait comprendre - devait comprendre !
Le Juge toussa, ce qui ramena Ethan à la réalité et convainquit celui-ci de demander un peu de clémence. Mais son interlocuteur ajouta dans un murmure soufflé :

« Mais qui parmi nous a déjà eu le choix... ? »

Coupé dans son élan, l'éleveur se renferma tout de suite sur lui-même. Un homme du Capitole se plaignait de ne pas avoir le choix... N'y avait-il pas un paradoxe ? Il avait la chance de choisir ce qu'il ferait de sa vie quand d'autres devaient devenir miniers, électriciens ou cueilleur. Seulement lui, il organisait des Jeux à la gloire du Capitole dans lesquels il avait décidé de mêler Ethan.
Et cette haine qu'il refoulait tout au long de sa vie explosa soudain et se mélangea avec son sentiment d'injustice. Et pour avoir prononcé ces mots, des mots pourtant risqués et à visée compréhensive, pour être le possesseur de la bouche qui lui avait annoncé qu'il retournait dans l'arène, il le détesta. Pour être un simple héraut.
Ethan regarda Phileas. Ses yeux vides, fixés vers la foule amusée, il ne semble pas avoir parler à l'éleveur. Non, au contraire, il donne l'impression de se rendre compte de la réalité de Panem. Serait-ce si différent dans un autre monde d'une autre vie ? A qui pense-t-il, à quoi pense-t-il ? A n'en plus savoir où en donner la tête.
Ethan se tourna encore une fois vers un Phileas décidé qui vidait son verre.

« J'ai un fils, déclara-t-il. Je ne peux pas l'abandonner et il ne peut pas lui aussi me voir sur cette télé envoyer deux gosses à la mort en étant seul à la maison. Il n'a que onze ans. »

Ethan ne croyait pas lui-même que cela pouvait marcher.

   

   



   

_________________
Mentor du District 10
Le vaste monde vous entoure de tous côtés ; vous pouvez vous enclore, mais vous ne pouvez éternellement le tenir en dehors de vos clôtures.
by lizzou.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Ven 20 Juin - 11:56

Ethan semble pris dans de sombres réflexions, lorsqu'il relève les yeux et les plante dans les miens, en disant d'une voix ferme et décidée :

- J'ai un fils. Je ne peux pas l'abandonner et il ne peut pas lui aussi me voir sur cette télé envoyer deux gosses à la mort en étant seul à la maison. Il n'a que onze ans.

Je le regarde avec surprise. je ne savais pas qu'il avait un fils, et dans mon souvenir, il ne s'est jamais marié. Décidément, c'est un homme pleins de secrets... Je comprend qu'il ne veuille pas quitter son district, mais au fond, il sait que je n'ai pas le pouvoir de le relever de sa tâche...

D'une voix un peu hésitant, je lui répond alors :

- J'ignorais que tu avais un fils, je suis désolé. Cela ne change rien pour le Capitole, malheureusement. Tu vas devoir t'arranger pour que quelqu'un s'occupe de ton élevage. Mais, en ce qui concerne ton fils...

J'inspire un grand coup, puis j’enchaîne :

- Je comprend que tu ne veuille pas le laisser seul alors... si tu veux, je pourrais m'arranger pour qu'il vienne chez mon mari et moi pendant les Jeux. Diamond est l'Hôte du district dix, tu pourrais donc le voir tous les jours.
Et puis, j'ai une fille qui a a peu près son âge, ils pourraient jouer ensembles... Il... Il ne verrait rien des Jeux, je... Je n'ai jamais laissé Crystal les regarder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Admin »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Mentor
★ Plat préféré : Foie gras
☆District : Un

○ Points : 1370
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mer 25 Juin - 15:58


Ce soir, dans cette foule, j'allais quelque peu dénoter avec mon maquillage défini qui restait assez sobre afin de ne pas ressembler aux « oiseaux du Capitole » ainsi que je me plaisais à les nommer avec humour. Ma coiffure était simple, elle aussi : mes longs cheveux étaient légèrement bouclés et une large pince en or blanc ondulée pour former de délicates volutes et ornée de plusieurs diamants était glissée sur le côté de ma coiffure pour en retenir les mèches rebelles et donner un côté plus soigné à ma présentation qui l’était déjà suffisamment. *On est jamais assez belle pour les sponsors* ne cessai-je pourtant de songer. Quant à ma robe, elle m’allait à ravir : longue robe de velours noire, chaque bord des larges volants de son jupon étaient brodés au fil d’argent. En haut, elle collait parfaitement à ma silhouette grâce à sa forme de corset : le décolleté était souligné par une rangée de perles de nacre espacées de quelques centimètres chacune. Une dernière touche pour que tout soit idéal : à ma taille était noué un large et épais ruban de soie gris anthracite retenu en arrière par un flot tandis que le reste de ruban pendait avec grâce sur l’arrière de la robe.

Je tournai sur moi-même pour m’admirer, dans la salle de bain de mes appartements de vainqueure qui avaient été ouverts au Capitole pour l'occasion. C’était magnifique, j’étais magnifique. A cette pensée, je me regardai dans le miroir. Un sourire, j’étais splendide. C’est alors que je crus l’apercevoir un instant : son visage dans la buée du miroir. Je me retournai immédiatement, mais bien évidemment il n’était pas là, il ne le pouvait pas et ne le serait jamais… Il fallait que je sorte de cette chambre, de cette solitude, de cette atmosphère avant que les larmes ne me prennent. J’étais plus forte que les autres, j’étais plus forte que tous ces mentors qui ne passent leur temps qu’à se lamenter de leurs Jeux. J’avais aimé les miens, je ne regrettais rien de ce qui s’y était passé, ou du moins presque rien…


Sans m’en rendre compte, j’étais déjà sortie de la chambre et avais attrapé ma pochette au passage. La lumière des projecteurs, les flashs des images changeantes et rapides de l’écran géant et des appareils des journalistes venus en masse, et, pire que tout, les caméras braquées sur nous, anciens vainqueurs, qui arrivont au compte-goutte à la soirée pré-Expiation. Dans d’autres circonstances, j’aurais pu trouver une telle réception plaisante mais pas aujourd’hui : pas alors que je savais que ma sœur allait sans doute se jeter dans l’arène d’une année à l’autre. Elle venait d’avoir mon âge, l’âge que j’avais sur les séquences de mes Jeux qui avaient été diffusées et commentées allégrement par la présentatrice, Selena Blewstone, quelques heures auparavant sur l'unique chaîne de la télévision nationale. Le but était de fédérer la nation autour des Hunger Games, leur montrer les bienfaits de la victoire et la rage de vaincre qui anime tous les districts et leur cher gagnant... J'étais de plus en plus écœurée. Toutefois, je devais « jouer le jeu ». Pour la foule, pour la population friande du Capitole qui, si elle m’aimait, me soutiendrait lorsque je viendrais à la rencontre des plus grandes fortunes pour leur démontrer que mes tributs valaient mieux que les autres… J’avais l’art du verbe, pas autant que d’autres vainqueurs, mais mes atouts naturels suffisaient à faire le reste. C’est ainsi que je m'étais décidée à ne pas faire d'esclandres pendant toute la durée de cette cérémonie, je tentais de me concentrer sur mes motivations les plus profondes : montrer le meilleur de moi-même, pour que le public continue de m’accorder ses faveurs.

De cette façon, lorsque j'arrivais en grande tenue à la soirée, je m'attardais un moment avec les journalistes présents. Selena Blewstone était présente, pour une retransmission en direct qui ne durerait sans doute pas afin que la jeune femme puisse rejoindre la soirée, je me glissai donc avec habileté devant la foule des paparazis et les saluai de mon parfait sourire aussi brillant et irrésistible que les diamants de mon district. Je riais de bon cœur avec Selena lorsqu’elle me parla de choses et d’autres ou qu’elle m’interpela pour commenter la victoire de quelques tributs dont la gloire était postérieure à la mienne et dont elle s'étonnait du retard… Je me surpris à employer des termes élogieux pour certains d’entre eux, beaucoup plus durs pour d’autres, mais toujours avec légèreté et un sourire charmeur qui provoquaient les rires des autres journalistes présents et, je n'en doutais pas, de mes admirateurs capitoléens derrière leur écran ! L’humour, aussi dédaigneux soit-il, était toujours apprécié par ces simples d’esprit… Un rien suffisait à les contenter.

Dès que ce moment fut passé, je me dirigeai d'un pas décidé vers la salle de la réception : il était encore tôt, trop tôt pour que celle-ci ait commencé. Cela me permettrait de boire un verre avant que l’incessant bal des richissimes « oiseaux » du Capitole ne débute et qu’il nous semble être dans une volière. Une cage dorée, voilà dans quoi j’allais passer ma soirée. Une grande bouffée d’air frais devant les immenses portes ballantes de la salle et j’entrai avec magnificence. Mon sourire contrastait avec mon amertume intérieure.

Partout dans la pièce, les Muets s’affairaient à corriger les derniers détails afin que tout soit au mieux pour la fête qui se donnait ce soir. Je n’osais même pas imaginer ce qu’il serait advenu d’eux si un seul verre aurait manqué ou si une draperie n’aurait pas été à sa place au moment de l’ouverture de la réception… Deux d’entre eux passèrent à côté de moi avec le regard baissé, une troisième que je n’avais jamais vu auparavant me contempla avec envie tandis que sa consoeur la tirait par la manche en signe de représailles pour ce qu’elle devait considérer comme de l’irrespect… Je soupirai et avançai de quelques pas supplémentaires dans la grande salle, à la recherche d'une personne que je pourrais connaître mais il était encore tôt et peu de monde était présent. J'allais me diriger vers le bar afin d'aider mon esprit à lâcher du lest pour rendre cette soirée plus supportable quand je l’entendis :

- Puis-je vous offrir un verre Mlle Featherstone ?

Réflexe presque animal, je me retournai en moins de deux et fit face à la voix grave et toujours aussi chantante qu'on ne pouvait attribuer qu'à lui. Eneron Stark ! En voilà bien un que je ne pensais pas revoir avant un bon moment. Les anciens vainqueurs sont toujours en retard à ce genre de rendez-vous, surtout quand ils n'ont plus la vie de potentiels tributs entre leurs mains… Je dus faire une moue déçue, car il ajouta rapidement :

- N'ayez crainte ceci n'est guère une avance , juste une invitation à boire un verre entre "bonnes connaissances", fit Eneron avec un léger sourire.

Je lui adressai mon plus beau sourire alors qu’il approchait :

- Je n'en doute pas M. Stark, vous avez déjà bien assez de conquêtes sans vouloir succomber aux charmes de la sœur de votre tribut gagnant..

Peut-être avais-je été entre l'ironie et la réplique tranchante, mais c'était cela qui faisait mon charme, non ? Pour être plus sérieuse, je n'appréciais guère Eneron Stark, il était de ces vainqueurs dont la victoire n'avait aucun style, aucune gloire mais qui vous répondraient volontiers que tant qu'ils étaient en vie rien ne leur importait. D'une certaine façon, ils avaient raison : après tout, Maël aurait plus ou moins gagné de la même manière si j'avais eu le temps de planter ce couteau dans mon cœur en me jetant dans ses bras, mais les Juges en avaient décidé autrement... Je chassais ce souvenir de ma mémoire : nous n'étions pas là pour ça, ni même pour juger Eneron Stark. Je plantai mes pupilles sombres dans les siennes, et décidais de lui laisser une chance : avec ou sans lui, j'aurais fini au bar de toute manière.

- Pour le verre, je ne refuse jamais un doux breuvage offert par un richissime milliardaire..

Je lui emboitai donc le pas jusqu’au bar où seules quelques personnes étaient installées de manière éparse. Tel un gentleman, Eneron tira un siège afin que je puisse m'y asseoir puis il s'installa à mes côtés. Un serveur apparut rapidement de l'autre côté du bar :

- Qu’est-ce que je vous sers ?

Je ne pus m’empêcher d’être interpelée, mon regard et mon sourire en coin durent me trahir : j’aimais toujours jouer avec les serveurs du Capitole, c'était presque une de mes marques de fabrique, surtout lorsqu'il paraissait aussi juvénile et peu sûr d'eux que ce gringalet qui venait de nous interroger. Avoir le pouvoir, même pour si peu, me rendait toujours un peu espiègle. Selon nombre de mes admirateurs, cela faisait partie de mon charme et me donnait une touche de spontanéité assez amusante. C’est donc avec un plaisir non dissimulé que je continuais d’utiliser cette petite manie à mon avantage.

- Mmmhhh… Je ne sais pas, fis-je en faisant mine de feuilleter un petit menu sur lequel figurait les différentes boissons proposées. Puis le reposant en conservant une mine ravie, je lançai tel un défi futile : Un Bloody Mary serait un délice !

En vérité, je n’étais pas une adepte invétérée de cette boisson. Je lui préférais souvent un Singapour sling ou un Mojito, mais ceux-ci auraient été bien moins amusants à voir préparer par un novice ! D’ailleurs, j’en eus pour mon compte : ce serveur n’était pas réellement maladroit, mais son expression tout d’abord interdite avant de devenir sérieuse en tentant de déchiffrer les ingrédients de mon cocktail me fit éclater de rire avec une telle franchise qu’il dut comprendre que je ne faisais que le charrier. Je finis par l’aider en lui indiquant les quantités afin que mon gosier ne brûle pas sous le coup des épices qu’il faillit verser en quantité impressionnante dans mon breuvage : eusse-t-il s’agit d’une vengeance déguisée ? J’en riais encore quand il me le servit, M. Stark visiblement aussi amusé que moi par mon petit jeu et que je trinquai avec lui à cette soirée de plus au Capitole.

Les bruits des talons démesurément hauts et des voix chantantes, presque stridentes, nous indiquait que nos hôtes et les autres vainqueurs venaient de franchir à leur tour le seuil de la salle : la fête allait pouvoir commencer… *Quel carnage plutôt…* songeai-je en voyant apparaître des coiffures biscornues et des visages qu’on aurait dit avoir été plongé il y a peu dans un pot de teinture du district 8. Seul Samuel manquait à l'appel : je n'avais pas de ces nouvelles depuis un certain temps et commençai à m'en inquiéter. Demander de ses nouvelles à un Juge serait-il mal vu ? Il faudrait pourtant que je trouve une manière de me renseigner...



Spoiler:
 

_________________




♥️ Sélène J. Featherstone ♥️
.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

"Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec." Proverbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Jeu 26 Juin - 11:53






- Je n'en doute pas M. Stark, vous avez déjà bien assez de conquêtes sans vouloir succomber aux charmes de la sœur de votre tribut gagnant..
Eneron ne put réprimer un sourire quand il entendit la remarque de SélèneFeatherstone , décidément c'était de famille  , il lui répondit avec un sourire
-Oh vous savez  , de nos jours il n'y a plus de limites..
La jeune femme lui décocha alors son plus beau sourire dévoilant ses dents blanches et parfaitement alignés. Elle ressemblait énormément à sa petite soeur que ce soit physiquement ou dans ses manières. Une bien curieuse famille que ces Featherstone. Quand il avait rencontré Channelle cette dernière lui avait exposé l'importance de la gloire de son district aux yeux des autres , si la gloire du district passait par une Featherstone c'était sûrement avant tout la gloire du clan qui était aussi en jeu. Aux yeux d'Eneron les Featherstone étaient un clan puissant et médiatisée qui devaient tenir leur rang pour rester en haut des podiums. Les membres de cette famille étaient loin d'être des abrutis , Eneron était très bien placé pour le savoir.

La jeune femme finit par accepter l'invitation d'Eneron et ils se dirigèrent vers une table située non loin , en parfait gentleman qu'il était il tira un siège afin que Sélène ne puisse s'asseoir avant de prendre place lui même en face de la jeune femme. Un serveur leur demanda alors ce qu'il désirait boire , une lueur malicieuse qui n'échappa pas à Eneron traversa le regard de la mentor qui finit par chosiir l'un des coktails les plus compliqués à réaliser. Le milliardaire émit un petit rire , amusé par la jeune femme qui semblait tester les serveurs de la soirée.Si le jeune serveur fut légèrement décontenancé au départ il se révélé être plutôt habile dans la préparation bien que guidée par une Sélène particulièrement exigeante.
-Pour ma part ce sera un Cowboy Martini. fit alors Eneron
-Bien Monsieur.

Une fois sa boisson prête Eneron la savoura avec délicatesse. Le milliardaire avait tojours énormément aprécié les alcools raffinées au point que l'an dernier il avait racheté une célèbre marque de whisky "Gregory Whisky" qu'il avait renommé le "Gregrory&Stark Whisky".
Eneron discuta quelques minutes avec la jeune femme quelques femme du Capitole entrèrent alors dans la salle , le milliardaire observa leur coiffures originales.
-Bientôt les Capitoliens auront tellement d'idées farfelues de coiffures qu'ils vont devoir se faire greffer une deuxième tête pour pouvoir toutes les réaliser durant leur "courte et harrassante" vie...fit il sur un ton légèrement amusé.

Derrière lui les invités commençaient à arriver , de plus en plus nombreux , cela ne tarderait pas. Les serveurs s'agitaient , les conversations commençaient et l'orchestre se mit à jouer une douce valse. Eneron se leva alors et tendit la main à Sélène .
-Mlle Featherstone , m'accorderez vous cette danse?
Comme elle eut un moment d'hésitation Eneron continua plus bas
-Nous serions plus tanquille sur la piste pour pouvoir discuter de choses sérieuses , loin des indiscrets , fit-il en avisant les groupes qui se dirigeaient au bar.

[/center]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Admin »
★ Âge : 42 ans.
★ Occupation : Eleveur de chevaux - Mentor du District 10
☆ Humeur : On fait aller...
★ Plat préféré : Abricot
☆District : Dix

○ Points : 383
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Ven 27 Juin - 20:38


Ethan retint sa main juste avant de toucher un verre. Le compte s'élevait à trois, ou à quatre en une trentaine de minutes : le premier avait été pour l'occasion, le seconde pour s'occuper un peu, le troisième pour boire avec Phileas, le quatrième par frustration. Cela faisait beaucoup d'alcool en peu de temps dans un endroit où il ne pouvait pas se le permettre. Ce pourquoi il retint sa main et l'éloigna d'un nouveau verre d'alcool.
Phileas eut soudain une voix hésitante qui fit se retourner l'éleveur.

« J'ignorais que tu avais un fils, je suis désolé. Cela ne change rien pour le Capitole, malheureusement. Tu vas devoir t'arranger pour que quelqu'un s'occupe de ton élevage. Mais, en ce qui concerne ton fils... »

La suite sauta aux yeux d'Ethan bien avant d'être prononcée.

« Je comprend que tu ne veuilles pas le laisser seul alors... si tu veux, je pourrais m'arranger pour qu'il vienne chez mon mari et moi pendant les Jeux. Diamond est l'Hôte du district dix, tu pourrais donc le voir tous les jours. Et puis, j'ai une fille qui a à peu près son âge, ils pourraient jouer ensembles... Il... Il ne verrait rien des Jeux, je... Je n'ai jamais laissé Crystal les regarder... »

Ethan ne savait pas que Phileas avait une fille. C'était une hypothèse à laquelle il n'avait pas pensée, du fait de sa relation avec Diamond qui était un homme. Il avait dû lui aussi adopter. Cela faisait un surpris de plus et mettait les deux vis-à-vis sur un pied d'égalité.
C'était tentant.
Oh bien sûr, si Ethan s'était arrêté à la possibilité que quelqu'un s'occupe de Chase et qu'il puisse lui rendre visite tous les jours, il aurait accepté. Il aurait accepté sans hésiter. Mais voilà : Phileas vivait au Capitole. Or, le désir le plus profond de l'éleveur n'était pas de pouvoir rendre visite tous les jours à son fils alors qu'il aurait la vie de deux autres enfants entre ses mains, eux-mêmes fils et fille de parents; non, son désir le plus profond était de le tenir éloigné le plus possible du Capitole. Or, en évoquant son existence devant le Haut Juge un an avant qu'il ne soit moissonnable, il venait de faire une grosse erreur.
Non, non, ce n'était pas Phileas qui tirait les gamins du Dix au sort - c'était, accessoirement, son mari. Lui ne s'occupait que de les tuer, et même de trouver le meilleur moyen de le faire.
En contrepartie, bien sûr, il lui avait proposé de se rendre utile. C'était cependant trop... Tard ? Demandé ? Gentil ?

« Non. »

Stop. Ethan continua.

« Je serai présent à la Moisson du District Dix. J'y retrouverai Monsieur Ellison. Sur ce. »

Un rapide regard à la porte d'entrée lui indiqua que celle-ci n'était toujours pas libre. Tant pis.
Ethan souleva son chapeau, saluant Phileas et, sans ajouter un mot, il avança à grands pas droit vers le balcon, sans se retourner. Il passerait le reste de la soirée à admirer tranquillement la lune du Capitole, à commencer à faire connaissance avec sa compagne des prochains temps.
Alors, une fois dehors, il respira un grand coup, s'appuya sur la rambarde et fixa la lune.







_________________
Mentor du District 10
Le vaste monde vous entoure de tous côtés ; vous pouvez vous enclore, mais vous ne pouvez éternellement le tenir en dehors de vos clôtures.
by lizzou.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Lun 30 Juin - 16:19

- Non.

Ce simple mot d'Ethan fend l'air comme un couperet.
En même temps, comment pourrait-il confier son fils à un étranger et surtout à quelqu'un qu'il doit mépriser au plus point ?
En même temps, je dois bien admettre qu'il y avait peu de gens du Capitole auxquels je confierais ma fille...
Ethan continue alors sur le même ton :

- Je serai présent à la Moisson du District Dix. J'y retrouverai Monsieur Ellison. Sur ce.

Puis il me salue froidement et s'en va, sans un mot ni un regard.

Je reste un moment planté là, mon verre à la main. Je vois le spectacle des Capitoliens présents à cette soirée comme au travers d'un brouillard. J'entend au loin un brouhaha de rires, d'éclats de voix, de musique, de flash d'appareils photos. Un kaléidoscope de couleurs agresse mes yeux.
Je me sens de plus en plus étranger à ce monde...

Soudain, un visage semble émerger doucement du brouillard. Une jeune femme s'approche doucement du bar. Elle ressemble à une créature de conte de fée, une sorte de sirène tout juste sortie de l'eau. Sa tenue est une peu excentrique, mais reste néanmoins assez sobre et élégante, selon mon goût.
Bizarrement, je lui trouve un air triste, ou mélancolique, je ne sais pas trop. En même temps, je ne sais pas trop quel air je dois moi-même avoir en ce moment...

Plus elle s'approche du bar, plus je suis certain de connaître cette jeune femme. Je suis certain de l'avoir vu à la maison, ce doit donc être une amie de Diamond.
Une danseuse, il me semble.

Désireux de me changer les idées après mon échange avec Ethan, je fais un pas vers elle et lui demande :

- Bonsoir, vous êtes mademoiselle...West, c'est bien ça ? Une amie de Diamond ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Equinoxe G. Wiest
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mar 1 Juil - 11:14






Gourmandise et Curiosité

Dehors, il commençais à faire frais et je décidais de rentrer à l'intérieur pour boire quelque chose. De toute façon il fallait que je me fonde dans le décor, pour ne pas intriguer les autres, et rester toute la soirée seule sur le balcon, ce n'était pas « normal », alors qu'une tonne de petits fours et de boissons se présentait, ici et là. La tête haute, je marchais tranquillement tout en cherchant le bar des yeux. Un petit verre de cidre me ferrai le plus grand bien. Intérieurement, je riais des tenues des autres, certaines étaient magnifiques, mais d'autres étaient ridicules. Les gens se goinfraient, puis buvaient un liquide vert -un vomitif- Tout ça pour goûter à tout les plats, alors que d'autres mourrai de faim dans les districts les plus démunis. Voilà pourquoi je souhaitait rester sur mon balcon. Depuis ma rencontre avec Pantalaimon, puis Claire, j'avais quelque peu changer d’opinion. J'avais déjà une vision assez libre sur le Capitole, de par l'éducation que m'a donner ma mère, mais je m'étais prise de compassion pour ces deux personnes, qui n'avait rien demandé à personne et qui se retrouvait à se battre, à faire tout pour ce faire entendre.

J'étais enfin arrivée au bar, je souriait, mais le cœur n'y étais pas. Un serveur s'approcha de moi et me demanda ce que je souhaitait, puis il partit aussi vite qu'il était venu. J'attendais là, seule, debout, droite sur mes talons haut. Le corset me faisait affreusement mal, il était trop serré. Mais je ne pouvais pas me permettre de le desserrer. Alors je prenait mon mal en patience. Le serveur revint avec ma coupe de cidre et je lui laissait quelques pièces, j'allais repartir quand un homme, d'une dizaine d'année de plus que moi s'approcha de moi. Son visage me disait quelque chose, mais je n'arrivais pas à voir d'où je le connaissait.

-Bonsoir, vous êtes mademoiselle...West, c'est bien ça ? Une amie de Diamond ?

-Bonsoir, c'est bien ça, Equinoxe Gaïa West pour être plus précise. Je suis la fille d'une amie de Diamond. A qui ai-je l'honneur ?

Je sourit de toute mes dents avant de boire une gorgée de mon breuvage. Au loin de grands écrans était accrochés au mur pour montrer les meilleurs moments des Hunger Games, je détournais ma tête puis regarda l'homme droit dans les yeux. Je ne voulais pas voir cette horreur.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mar 1 Juil - 12:06

A son regard, je vois que la jeune femme ne sait pas non plus exactement qui je suis, ce qui me rassure. Au moins nous sommes sur un pied d'égalité...
Elle me sourit alors et me répond :

-Bonsoir, c'est bien ça, Equinoxe Gaïa West pour être plus précise. Je suis la fille d'une amie de Diamond. A qui ai-je l'honneur ?

Elle me regarde droit les yeux tout en souriant. Contrairement à beaucoup de Capitoliennes, son sourire semble plus naturel. Je me demande soudain si elle ne porte pas cette tenue extravagante uniquement pour se fondre dans la masse pour cette soirée.
De mon coté, je n'ai jamais fait d'effort vestimentaire, je l'avoue. S'il y a un point au moins dans ma vie où je suis toujours resté ferme, c'est que je refuse de me ridiculiser avec des costumes extravagants et du maquillage.

Je souris à mon tour à la jeune femme :

- Je suis Philéas Hampton, le mari de Diamond. Nous avons dû nous croiser plusieurs fois à des soirées sans avoir l'occasion de discuter...

Disons plutôt que je cherche toujours le premier prétexte venu pour m’éclipser de ces soirées, au grand désarroi de Diamond. Mais lui, il est d'un naturel tellement ouvert, il aime avoir plein de monde autour de lui, organiser de grandes fêtes somptueuses. Moi, je préfère les petits comités et les soirées calmes. Mais, depuis notre mariage, nous avons toujours su l'un et l'autre faire des concessions, c'est ce qui explique je suppose la constance de notre amour...

Je regarde à nouveau la jeune femme, lorsqu'un souvenir me revient soudain en mémoire et je m'exclame :

- Vous êtes danseuse, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Equinoxe G. Wiest
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Dim 6 Juil - 11:01






Gourmandise et Curiosité

Au loin j’entends des capitoliennes soupirer, applaudir, s'exclamer devant les écrans géants. Je trouve leur comportement tellement puérils, que je reporte vite mon attention sur cet homme. Je me surprend à détailler sa tenue, qui reste simpliste et sobre, pour une tenue Capitolienne. Si j'aurais su, j’aurai enfiler ma longue robe verte émeraude, bien plus confortable que cette tenue de poisson et ces talons vertigineux. Il sourit franchement et contrairement à d'autres, son sourire semble réel, vrai.

« Je suis Philéas Hampton, le mari de Diamond. Nous avons dû nous croiser plusieurs fois à des soirées sans avoir l'occasion de discuter... »

Il détourne la tête, afin de voir les écrans géants, mais il semble perdu dans ces pensées. Soudain, je me rappelle de ce que m'avait dit un jour ma mère, quand elle était revenue toute joyeuse, la voix montante crescendo dans les aigus « Philéas, le mari de Diamond est devenu Juges pour les Hunger Games » Sur le coup, je me pétrifie et cherche Pantalaimon du regard, mais je ne le voit nul part. Puis je reporte mon attention sur le juge. Il n'a pas l'air méchant, il semble même perdu. Mais je restait sur mes gardes. Désormais j'avais peur, j'aurai du me sentir touchée d'être reconnue par un juge, mais je n’éprouvais que de la peur. Je pris un nouvelle gorge de mon doux breuvage avant qu'il ne revienne à lui et me regarde .

« Vous êtes danseuse, n'est ce pas ? »

« Oui en effet... »

J'avais dis cela dans un murmure, je me sentais un peu mal à l'aise. Je ne savait pas où me placer, ni comment lui répondre. Ces temps-ci, j'avais peur, peur que les voisins se mettent à dire qu'il y a beaucoup de boucan dans mon appartement depuis l'arrivée du muet, qu'ils ont entendus des cris, des pleurs, des verres se briser et qu'il s'interrogent sur mon teint plus pale que d'habitude. J'avais peur qu'ils appellent des autorités. Voilà pourquoi en partie, j'étais devenue méfiante quant aux gens de pouvoir. Je fixa le juge de mes prunelles émeraudes et lâcha sur un ton, glacial.

« Et vous, juge ! »
Revenir en haut Aller en bas
« Admin »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Mentor
★ Plat préféré : Foie gras
☆District : Un

○ Points : 1370
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mer 9 Juil - 2:08


La foule était désormais de plus en plus dense. Les invités entraient en masse au niveau de la grande porte de la salle. J’étais en train de chercher un Juge du regard, histoire de repérer auquel il serait le moins risqué de demander des nouvelles de Samuel et surtout lequel aurait la langue la moins pendue pour que la rumeur ne se propage - tout se savait au Capitole – quand Eneron s’adressa à moi :

- Bientôt les Capitoliens auront tellement d'idées farfelues de coiffures qu'ils vont devoir se faire greffer une deuxième tête pour pouvoir toutes les réaliser durant leur "courte et harrassante" vie...fit il sur un ton légèrement amusé.

- Tant que ce n’est pas la mienne qu’il se greffe, je crois que je pourrais le supporter ! blaguai-je en riant.

Les conversations commençaient à se faire de plus en plus nombreuses au fur et à mesure des arrivées et bientôt une vaste nappe de bruit monta dans la salle, donnant une désagréable impression de cacophonie. Les serveurs s’agitaient autour de nous, celui qui avait servi nos cocktails venait d’abandonner l’idée de répondre aux caprices de chaque convive et préparait de simples magaritas qu’il servait à la chaîne pendant que d’autres en emportaient sur des plateaux et les servaient au fur et à mesure de leur passage dans la foule. Toute cette agitation… Voilà pourquoi je détestais ces soirées…

Heureusement, l’orchestre comprit qu’il était temps de se mettre à jouer pour couvrir ce vacarme et le rendre plus supportable à notre audition encore trop peu embrumées par l’alcool. Les musiciens se mirent en place et les violons commencèrent  à diffuser leur envoûtante et douce musique. Une belle valse lente à trois temps ouvrait cette soirée et instinctivement mon pied se mit à frapper la mesure au sol. C’est alors qu’Eneron se leva. Je le regardai interdite, croyant qu’il m’abandonnait déjà, avant qu’il ne tende sa main vers moi. L’invitation était claire :

-Mlle Featherstone , m'accorderez-vous cette danse?

Qu’est-ce que cette demande pouvait bien cacher ? Depuis qu’il m’avait abordé, Eneron Stark était trop…étrange… Il n’y allait pas par quatre chemins d’habitude, ce n’était pas son fort alors pourquoi s’y prenait-il ainsi avec moi ce soir ? Si encore, on aurait pu nous dire proches, pourquoi pas, maisce n’était pas le cas et ce ne le serait sans doute jamais : nous étions trop différents et, même si je n’étais plus cette jeune carrière naïve, je n’arrivais toujours pas à le considérer comme un vainqueur digne de ce titre et sa réussite me hérissait. Sans compter que j’avais d’autres chats à fouetter, je venais d’ailleurs de repérer un des Juges les plus discrets, Phileas Hampton, non loin de là qui discutait avec un ex-mentor du District Dix. Que se passait-il donc ?

Toujours assise, je reposai mon regard sur M. Stark, prête à décliner son invitation avec moultes excuses de convenance pour aller m’occuper de ce qui me torturait depuis le début de la soirée quand il se pencha légèrement vers moi en disant tout bas :

- Nous serions plus tanquille sur la piste pour pouvoir discuter de choses sérieuses, loin des indiscrets ,fit-il en avisant les groupes qui se dirigeaient au bar.

Je pinçai mes lèvres. Ce que je craignais était réellement en train de se produire : M. Stark ne m’avait pas abordée sans arrière-pensée… Et dans ma famille, on n’aimait guère les arrière-pensées et les affaires de M. Stark. Pourtant, son regard était pressant et je sentais que ce dont il voulait me faire part était important, urgent même. Il avait piqué ma curiosité au vif, il était un homme avisé, dangereux et j’étais une femme qui aimait le risque. Sans dire un mot, je souriais en me levant tout en affichant ce beau sourire envers les convives qui évoluaient autour de nous afin que nous passions plus inaperçus –quoique cela était impossible pour deux vainqueurs dans une foule capitoléenne – et le laissait m’entraîner jusqu’à la piste de danse.

Là, je me plaçai en parfaite danseuse habituée à séduire de riches hommes du Capitole pour quelques cadeaux futiles pour mes tributs – histoire de me donner bonne conscience – et glissai mes mains fines richement parées de bijoux de notre district dans les siennes. Puis, tout doucement, nous commencions à valser. Un pas en avant, un sur le côté, un en arrière, en tourbillonnant. Des corps éloignés l’un de l’autre mais qui se correspondent parfaitement dans leur posture. Voilà tout le secret de cette danse. Mais nous n’étions pas là pour cela.

Alors que les musiciens se faisaient plus ambitieux et qu’ils changeaient de morceaux en optant pour une valse à quatre temps, plus rapide et indomptable, je me rapprochai de l’ex-mentor et lui murmurait :

- Alors, M. Stark, qu’est-ce qu’un homme aussi riche et influent que vous peut-il bien avoir à dire à une belle et insignifiante mentor telle que moi ? Vous avez déjà tout, je ne crois pas pouvoir vous apporter quoi que ce soit…

Il était hors de question que Stark se serve de moi d’une façon ou d’une autre et pourtant, je brulais de savoir ce qui l’avait motivé à commencer sa soirée en ma compagnie.

_________________




♥️ Sélène J. Featherstone ♥️
.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

"Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec." Proverbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Mer 9 Juil - 12:03







Sélène Featherstone parut dans un premier temps hésitante à accepter l'invitation du richissime ingénieur comme si elle ne comprenait pas bien sa démarche. Eneron n'avait pas la meilleure des réputations dans le milieu des Carrières , détesté par Kyle , le grand frère de Sélène et disgracié aux yeux des jeunes Carrières rêvant d'une victoire héroïque , chose qu 'Eneron était loin d'avoir réalisé. Refusant de s'allier aux Carrière et restant à l'affût dans a cachette attendant que les choses se passent il n'était sorti pour se battre qu'à la fin des Jeux et là encore son verbe l'avait plus aidé que son épée pour retourner les Carrières les uns contre les autres. Son apparente lâcheté n'avait pas plut du tout . Pour le district 1 les sacres successifs de Kyle et Sélène Featherstone avait redoré leur blason et le clan Featherstone était devenue adulé et influent dans ce milieu. A priori tout séparait Eneron de Sélène et il se retrouvait là à l'inviter à danser , un léger sourire en coin, la jeune femme avait bien de quoi être légèrement étonnée. Mais le milliardaire la savait de nature curieuse et la dernière phrase qu'il lâcha eu raison de la méfiance de la mentor du Un.
Quelques secondes plus tard ils se trouvaient sur la piste de danse , entamant une élégante valse. Il se laissait guider par la jeune femme , qui gracieuse et élégante , maîtrisait parfaitement l'art de bouger, lui qui n'avait jamais été très bon danseur se prit au jeu et se surprit même lui-même en appréciant cette valse emmené par la joyeuse musique de l'orchestre et le doux parfum de la jeune femme

-Vous me faites briller , moi qui suis d'ordinaire si maladroit sur une piste.

Ils continuèrent ainsi à danser pendant plusieurs minutes , se jaugeant mutuellement , attendant que l'autre brise le silence. Ce ne fut que quand l'orchestre se mit à accélérer le rythme de la musique et que la danse se faisait de plus en plus rapide que Sélène , s'approchant encore un peu plus d'Eneron prit la parole.

- Alors, M. Stark, qu’est-ce qu’un homme aussi riche et influent que vous peut-il bien avoir à dire à une belle et insignifiante mentor telle que moi ? Vous avez déjà tout, je ne crois pas pouvoir vous apporter quoi que ce soit…

A ces mots le milliardaire lâcha un petit sourire

-Vous auriez pu rajouter "magnifique" dans vos superlatifs me concernant. lui glissa-t-il.

Le rythme se fit de plus en plus effréné , tournoyant à une vitesse très rapide les deux anciens vainqueurs se fixaient dans les yeux , chacun tentant de percer les pensées de l'autre.

-Oh détrompez vous...Où que nous nous trouvions dans l'échelle hiérarchique "Nous avons toujours besoin d'un plus petit que soit" Le Lion et le Rat Jean de la Fontaine vous ne connaissez pas ?

Il marqua un temps d'arrêt et ils continuèrent à tourbillonner sur un rythme rapide .

-Venons aux fait , je vois que vous êtes plutôt impatiente.
 Il y a quelque jours j'ai rencontré votre jeune soeur : Channelle. Une jeune fille au caractère bien trempé affichant une volonté de fer. Elle est digne de son clan , une vrai Featherstone.

Eneron se mit alors à parler un ton en-dessous

-J'imagine que vous n'êtes pas sans savoir qu'elle veut participer aux prochains Jeux, l'occasion est trop belle pour elle , elle est au meilleure de sa forme physique et qui plus est cette année c'est l'Expiation. L'occasion pour elle de devenir la vraie héroïne du Un en remportant cette édition exceptionnelle vous supplantant vous et votre frère . Mais l'occasion est aussi trop belle pour le Capitole , il y a peu de chances que celui-ci la laisse gagner . Donner un histoire tragique au public , voilà ce que veut faire le Capitole , une jeune fille issue d'une famille ayant vue naître deux vainqueurs qui veut elle aussi écrire une page de l'histoire en associant une troisième fois le nom des Featherstone au palmarès des Jeux et cette fois lors de l'Expiation.
Mais pour votre soeur dans l'arène une fin tragique est inévitable
.

Sélène continua à fixer Eneron comme pour voir où il voulait en venir. Qu'avait donc à voir le milliardaire dans cette saga familiale. Il ne tarda pas à répondre à sa question secrète

-Pour faire de sa mort une mort vraiment tragique le Capitole doit auparavant parler d'elle dans les médias , de votre saga familiale , de l'espoir qu'elle représente pour le Un après que vous ayez redoré le blason du District après ma victoire. Si elle va aux Jeux nous serons aussi sous les projecteurs vous , votre frère et moi. Ils parleront de nos anciennes victoire etc. Et ceci je ne le veux pas .

Il marqua un nouveau temps d'arrêt

-C'est pour cela que je vous fais une proposition. Ensemble nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour l'empêcher de participer à cette édition des Jeux de l'Expiation
Vous sauvez votre soeur et je garde ma réputation intacte , c'est du gagnant-gagnant.
Mlle Featherstone , vous êtes sa soeur et vous l'aimez , aurez vous vraiment le coeur à l'entrâiner pour aller dans l'arène . Allez vous la conduire vers une mort certaine? En seriez vous capable?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Jeu 10 Juil - 11:47

- Oui en effet... me répond la jeune femme d'un air hésitant.

Elle semble mal à l'aise devant moi et je me demande bien pourquoi. Je n'ai pourtant pas un physique qui impressionne !
Est ce parce que j'ai dit que j'étais Juge ?
Comme si elle lisait dans mes pensée, Equinoxe rajoute, d'une voix coupante comme du verre :

- Et vous, juge !

Ses mots me frappent violemment, je ne m'attendais pas à tant d'hostilité de sa part. Je recule presque, tellement le ton de sa voix m'a surpris.
Décidément, tout le monde semble m'en vouloir dans cette soirée ! Mais, si je comprend très bien pourquoi Ethan m'en veut, en revanche, je suis incapable de m'expliquer pourquoi cette jeune fille que je connais à peine semble prête à me sauter à la gorge.
Que se passe-t-il derrière ce joli visage parfaitement maquillé ? Quels sont les sentiments qui l'agitent ?

- Oui, je suis Juge. Je vois bien que cela vous déplaît, et vous n'êtes pas la seule aujourd'hui. Mais s'il vous plait... ne jugez pas quelqu'un uniquement d'après son métier ou les vêtements qu'il porte, dis-je en lançant un coup d’œil entendu vers sa robe en écailles de poisson. Les humains sont des êtres tellement complexes...

Je ne sais pas pourquoi, mais je voudrais pouvoir dire à cette jeune femme que j'ai tellement changé ces derniers mois, je ne suis plus le même homme.
Tout s'est enchaîné si vite dans ma vie et dans ma tête, j'ai l’impression que ma vie défile en accélérée, sans que je puisse la contrôler.
Les prochains Hunger Games approchent, et je ne n'arrive même plus à savoir ce que je ressens à cette idée.
Je me sens tellement perdu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Equinoxe G. Wiest
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    Jeu 10 Juil - 13:31






Gourmandise et Curiosité

Face à ma réplique, le juge en recule presque. Il semble si surpris que je lui ai répondu aussi froidement, mais difficile de cacher sa rage et sa colère, quand on sait que c'est à cause de ce genre de personne que les jeux perdurent et que de pauvres gamins vont à abattoir. C'est à cause de ce genre de personne que je suis obliger de cacher se que je ressent, que je doit porter des masques à leur côtés. On a tendance à dire que les Capitoliens sont ouverts d'esprit, mais ils sont surtout étriqués, car à par l’excentrisme et les faux-semblants, rare sont présent les vrais sentiments qui font de la nature humaine sa richesse et sa beauté. Plus je me prend de compassion pour les habitants des districts, plus je deviens froide et hautaine avec mes compatriotes. Mais je n'ai pas le choix, nous n'avons jamais le choix...

-Oui, je suis Juge. Je vois bien que cela vous déplaît, et vous n'êtes pas la seule aujourd'hui. Mais s'il vous plait... ne jugez pas quelqu'un uniquement d'après son métier ou les vêtements qu'il porte. Les humains sont des êtres tellement complexes... Répondit-il en jetant un regard entendu sur ma tenue.

La musique augmenta brusquement et cela me fis sourire, je n'avait franchement pas tellement envie que tout le monde m'entende parler. D'ailleurs, beaucoup se mirent à quitter le bars et les buffet pour aller danser. Parfait. J'allais pouvoir mettre les point sur les « i » à ce juge, sans avoir à recevoir des regards intrigués. Je me rapprochais à la hauteur du juge, afin que personne n’entende notre conversation.

-Bien sur que cela me déplaît, et vous faire comprendre la raison en serait d'autant plus difficile, vu l'esprit étriqué de mes chers compatriotes. Certes on ne juge pas une personne sur son apparence physique et son niveau social, mais voyez-vous, nous vivons dans cette société, difficile de ne pas s'y fier. Répondis-je dans un murmure

Les invités dansent un valse rapide, tandis que certains restent au bar, soulagé d'avoir plus d’espace. J'attrape un petit four et le glisse délicatement dans ma bouche. Mais il semble sans saveur, pourtant je suis certaine qu'il en a, mais à force de toujours manger très raffiné, la saveur disparaît à mesure du temps. Je décide de sortir discrètement un bonbon à la violette, un de mes péchés mignons. Je regarde les gens danser, mais tout semble flou, comme si je déconnectait de cette soirée. J'avais envie de rentrer chez moi, mais il fallait attendre la fin de la soirée...

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: EVENT - Gourmandise et Curiosité    

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT - Gourmandise et Curiosité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps :: Intrigues-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit