Partagez | 
 

 [Mission Spéciale] Kathleen Lewis [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
« Invité »


MessageSujet: [Mission Spéciale] Kathleen Lewis [Terminé]   Ven 7 Fév - 21:33


Mission Spéciale
Kathleen Lewis




Après une longue journée de travail, je suis partie cuisiner le renard que j'avait attrapé quelques heures plus tôt. Il faisait encore doux pour un hiver, et les animaux sortait de leur cachette et nous permettait d'éviter de se sous-alimenter. En attendant que mon bouillon cuise, je me suis dirigée vers mon sac d'où j'ai sortit un petit paquet. J'ai attraper un biscuit et je l'ai dévorer. La saveur de ce biscuit parfaitement épicé me fit l'effet d'un café. J'aurai surement du mal à dormir cette nuit.

La maison semblait vide, mon frère et sa copine dormait paisiblement dans leur lit. Encore un soirée à passer toute seule. Je part m'asseoir dans un fauteuil, celui-ci grince sous mon poids, pourtant léger. J'attrape un livre posé sur la table basse et je lis. C'est un des nombreux livres retrouvé dans ce carton abandonné. La reliure est très abîmée et les pages sont jaunies et très fragiles, ce qui renforce la richesse et le trésor qu'il renferme. La seule chose que je sais, c'est que ceci est du théâtre. Voilà au moins 6 fois que je la lis, quelle magnifique histoire d'amour. Deux familles si opposées et pourtant, l'amour que ces deux personnages se portent est magique. C'est vraiment dommage qu'il n'y ai pas temps d'autres livre dans se genre...

Je pose mon livre sous le fauteuil et part fermer les volets. Lorsque j'ouvre la fenêtre, une vieille femme trottine devant moi, ses cheveux gris retombent doucement sur ses épaules et son corps et doucement penché vers l'avant. Lorsque'elle me fixe de ses yeux bleus, je réprime un sursaut, ils sont si vifs, si vivants. Elle s'avance rapidement vers ma fenêtre, regardant vivement de droite à gauche, puis elle murmure d'une voix douce et suave.

-Excuser-moi de vous déranger, puis-je entrer, c'est urgent, un pacificateur me recherche.

Je marque un temps d'arrêt avant de hochet doucement la tête, puis je me dirige vers la porte, mais la personne est déjà rentrée et elle ferme le volet. Je suis étonnée et je ne peut m'empêcher de lui demander.

-Vous êtes passé par la fenêtre ?

Aa vieille femme me sourit et hoche la tête, comme si cela semblait totalement normal de passer par les fenêtres. Je me met à sourire aussi, même si cela est absurde. Elle s'approche de moi et murmure encore.

-J'ai seulement chanter une chanson de ma jeunesse, mais vous savez comment ils sont, ils trouvent toujours un moyen de nous abattre ces cafards. Je ne vais pas pouvoir me cacher si l'on frappe à la porte, je suis claustrophobe.

Pile au moment où elle achève sa phrase, quelqu'un frappe fortement à la porte. Je lui murmure à mon tour.

-J'ai un plan, allez vous asseoir sur le fauteuil et regarder dans le vide.

Elle s’exécute et je part ouvrir. Je ne sais pas si le pacificateur va gober mon mensonge, mais vaut mieux tenter. Au moins je ne l'aurait pas sur la conscience. Mais au fond, je me demande si cela vaut le coup. Lorsque j'ouvre la porte, un pacificateur se trouve face à moi, je ravale ma salive et le fixe...


Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 31 ans
★ Occupation : Pacificateur
☆ Humeur : Fidèle au Capitole
○ Points : 90
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: [Mission Spéciale] Kathleen Lewis [Terminé]   Jeu 6 Mar - 13:00





Réponse mission spéciale


Le pacificateur a entendu une vieille femme fredonner un chant rebelle. Il l’a appelée, pour l’arrêter même si elle ne représentait pas une grosse prise. Quand il l’a vue fuir, il a vu une opportunité de la suivre pour voir chez qui elle irait se réfugier : il y avait de grande chance que cette personne soit aussi une menace contre le Capitole, et il aurait ainsi la chance de ne pas avoir perdu sa journée.

Il suivi donc la vieille femme de loin, sans se faire repérer, jusqu’à ce qu’il la voit entrer dans une maison. Lorsqu’il arriva devant la maison de Kathleen il frappa donc à la porte. Autant ne pas leur laisser le temps d’inventer une histoire pour couvrir tout ça. Il avait entendu la femme de ses propres oreilles, et il repartirait avec : là n’était pas le problème. Non, le problème était qu’il voulait aussi avoir la personne qui l’avait abritée. La jeune femme ne se fit pas attendre et arriva pour ouvrir la porte.

« Bonsoir mademoiselle Lewis. Une vieille femme a fait preuve d’un acte de rébellion aujourd’hui, et je l’ai suivie jusqu’à votre maison. Ne tentez pas de le nier … »

Il la fixa un instant de toute sa hauteur, menaçant. Il savait que le vieille était là, mais si elle refusait d’obtempérer, il n’hésiterait pas à démonter la maison pièce par pièce. Elle n’avait pas pu s’évaporer …

« Si vous me la donnez maintenant sans faire d’histoire, je ne retiendrais pas contre vous le fait que vous avez donné le refuge à une rebelle. Songez-y mademoiselle, car si je dois fouiller votre maison j’ai tout à fait le droit de le faire, et nous savons tous les deux que je la trouverais. Mieux vaut elle que vous deux, je suis sûr que vous êtes d’accord. Dites-moi où elle est cachée et tout se passera de façon pacifique. »

Il jeta un coup d’œil sur le côté et aperçu la vieille femme assise sur un fauteuil, comme si de rien n’était. Etrange … Pourquoi n’avait-elle-même pas tenté de la cacher ? Il bouscula la jeune femme et fit irruption dans la maison.

« Et bien, il semblerait que je n’aurais pas besoin de fouiller finalement. Peut-être voudriez-vous expliquer ceci avant que je ne vous conduise toutes les deux à l’hotel de ville pour vous y enfermer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: [Mission Spéciale] Kathleen Lewis [Terminé]   Jeu 6 Mar - 16:44


Mission Spéciale
Kathleen Lewis





-Bonsoir mademoiselle Lewis. Une vieille femme a fait preuve d’un acte de rébellion aujourd’hui, et je l’ai suivie jusqu’à votre maison. Ne tentez pas de le nier …

Dans ma tête, tout se bouscule. Je suis mélangée entre la peur et le courage, l’innocence et la connaissance, mais le seul sentiment qui domine est l'injustice. Pourquoi s'attaquer à une des doyenne de notre district ? Il me dévisage de son regard hautain et me répugne encore plus. Je ne suis pas de la rébellion, mais lorsque on s'en prend à autrui pour des broutille, cela me met en rogne. Et puis, pour qui il se prend avec ses grands airs de gendarme ? Je replace une de mes mèches rebelles derrière mon oreille et soutient son regard. Je suis surement encore une gamine à ses yeux, mais sans ses armes et son costume blanc, il serait bien obligé d'admettre que j'ai de meilleure capacités que lui au combat.

-Si vous me la donnez maintenant sans faire d’histoire, je ne retiendrais pas contre vous le fait que vous avez donné le refuge à une rebelle. Songez-y mademoiselle, car si je dois fouiller votre maison j’ai tout à fait le droit de le faire, et nous savons tous les deux que je la trouverais. Mieux vaut elle que vous deux, je suis sûr que vous êtes d’accord. Dites-moi où elle est cachée et tout se passera de façon pacifique.

Mais bien sur, pour qui il me prend, cet idiot ? T'a juste à regarder derrière moi, je l'ai pas cachée, je ne suis pas idiote. La vieille femme est assise sur le fauteuil si tu veut savoir. Malheureusement, je ne pouvais pas lui lâcher ces mots en pleine figure. Puis comme si il avait entendu, ce que je pensais, il à regarder derrière moi et à affiché un air surpris, puis il passa de force, me bousculant au passage.

-Et bien, il semblerait que je n’aurais pas besoin de fouiller finalement. Peut-être voudriez-vous expliquer ceci avant que je ne vous conduise toutes les deux à l’hotel de ville pour vous y enfermer ?

Je me suis retournée vivement et me suis approchée de la vielle femme, elle tremblait de temps à autre est semblait ailleurs, j'ai empoignée sa main en la caressant doucement pour qu'elle sorte de sa rêverie, puis elle m'a fixée, puis le pacificateur, avant de regarder un peu partout autour d'elle.

-Où sommes nous, ma puce ? Me demanda-t-elle d'une voix chevrotante. Et pourquoi y a-t-il un pacificateur ?

Elle était très bonne comédienne. Mais il fallait que je joue aussi bien qu'elle pour que notre mensonge réussisse, je croisai les doigts intérieurement qu'il boive nos paroles, car le simple fait de me retrouvée enfermée me faisait froid dans le dos.

-Nous sommes à la maison, Mamie. Ne t'inquiète pas. Je reviens. J’accompagnais mes paroles d'une bise sur son front ridé par les dures années de labeur avant de me relever et de me tourner vers le pacificateur qui semblait quelque peut énervé.

Je me suis approchée du buffet puis je l'ai fixé dans les yeux, maintenant, il fallait que je soit assez persuasive. Le stress augmentait peu à peu mais je restait impassible face à lui.

-Ce n'est pas ma grand-mère génétique, mais depuis la mort de sa petite fille dans l'arène l'année dernière, elle la voit en moi. Je m'occupe d'elle le plus souvent possible, mais vous savez, à cet âge, un choc émotionnel peut les "détraquer", et c'est ce qu'il s'est passé avec Lisbeth. Dis-je en désignant la vielle de la tête. Elle perd chaque jour un peu plus de sa mémoire, alors je lui dis de chanter des chansons de sa jeunesse , de me raconter son histoire, pour pouvoir l'aider à s'en rappeler . Vous dites qu'elle à chanter un chant de rébellion et j'en suis désolée...

Je regardais le sol pendant quelques secondes avant de regarder à nouveau la vielle femme, je l'avait déjà croisée ce matin a peine et j'avais entendu son nom,  une chance, car sinon mon mensonge n'aurait pas tenu la route. Je le regarda à nouveau.

-Je ne pensait pas qu'un chant de rébellion faisait partie de son répertoire. Si vous plait accepter mes excuses, je veillerai à se que cela ne se reproduise pas.



[/color]
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 31 ans
★ Occupation : Pacificateur
☆ Humeur : Fidèle au Capitole
○ Points : 90
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: [Mission Spéciale] Kathleen Lewis [Terminé]   Dim 23 Mar - 23:27





Réponse mission spéciale
 


La vieille femme pris la parole en lui demandant où elles étaient, et la jeune femme lui expliqua qu’elles étaient à la maison. Etait-elle sénile ? Le pacificateur en doutait. Il n’en était pas à ses premières arrestations, et même dans ce cas, on leur avait appris à déjouer les pièges que les rebelles pouvaient leur tendre. Les gens étaient-ils si naïfs qu’ils croyaient être les premiers à tenter de duper un pacificateur ? Il avait vu tellement de gens inventer les histoires les plus abracadabrantes pour tenter d’échapper à leur capture inévitable. Et pourtant au fond de lui, il ne pouvait les blâmer d’essayer de sauver leurs vies … Simplement, il voyait clair à travers leurs jeux. Et puis, il y avait toujours une faille. Généralement, c’était le rebelle qui craquait. Ils aimaient faire comme s’ils avaient de grands cœurs et de noble cause, et si on faisait mine de s’en prendre à leur défenseur … Ils avouaient pas mal de choses.

Cette petite jouait bien malgré tout. Elle essayer de faire dans le pathos afin d’apitoyer le pacificateur, mais là encore … Apitoyer un pacificateur ? Comme si c’était possible … Elle s’excusa, disant que cela ne se reproduirait pas.

« Croyez-vous que je sois né de la dernière pluie jeune femme ? Cette vieille femme me semblait beaucoup moins sénile lorsqu’elle a fui le lieu de son crime. »

Le pacificateur attrapa le bras de la jeune femme et le serra avec force. Il prit son appareil de communication et appela un autre pacificateur.

« J’aurais besoin de renfort … A la résidence Lewis. Oui, en effet, j’ai besoin d’aide pour le transport à l’hotel de ville de deux suspects dans des affaires rebelles. Parfait. »

Il raccrocha et afficha un sourire qu’on ne pouvait pas voir sous son masque.

« Mon collègue est dans le quartier, il arrive. Nous allons vous emmener à l’hotel de ville pour vous … « questionner » et tirer toute cette affaire au clair. Si vous avez quelque chose à ajouter mademoiselle Lewis, ça serait le bon moment. »



Indication:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: [Mission Spéciale] Kathleen Lewis [Terminé]   Mar 25 Mar - 15:43


Mission Spéciale
Kathleen Lewis





« Croyez-vous que je sois né de la dernière pluie jeune femme ? Cette vieille femme me semblait beaucoup moins sénile lorsqu’elle a fui le lieu de son crime. »

Mes yeux s'ouvrent grandement, brillant d'une étincelle de peur. Tout d'un coup, la fuite me parait la chose la plus favorable, mes mains tremblent partagées entre peur et rage. Comme si le pacificateur sentait ma peur, il empoigna mon bras et le serra fortement, se qui m'arracha un cri de terreur. La vielle femme, se leva et l’atmosphère de la pièce devint pesante, oppressante.  Cette femme avait du charisme, impossible de ne pas l'apercevoir, où du moins de sentir sa présence.

« J’aurais besoin de renfort … A la résidence Lewis. Oui, en effet, j’ai besoin d’aide pour le transport à l’hotel de ville de deux suspects dans des affaires rebelles. Parfait. Mon collègue est dans le quartier, il arrive. Nous allons vous emmener à l’hotel de ville pour vous … « questionner » et tirer toute cette affaire au clair. Si vous avez quelque chose à ajouter mademoiselle Lewis, ça serait le bon moment. ».

Je tentais de reculer, j'étais tellement terrifiée. Mais le pacificateur me tenait bien fermement. Je m’essoufflais à tenter d'échapper à son emprise.

-Lâchez-moi, espèce d'imbécile! M'écriais-je

Mais celui-ci ne semblait pas vouloir m'écouter. La vielle femme se plaça entre nous. Elle posa sa main, égratignée et fripée, sur celle du pacificateur, puis elle fixa ses yeux, ou du moins son casque. Les mots qu'elle prononça était lancé d'une voix ferme et suave.

-Lâchez son bras, et laissez la tranquille. Elle vous avouera toute la vérité. Et je parlerai. Mlle Lewis n'a fait qu'essayer de me protéger. Si vous n'étiez pas pacificateur, n'auriez vous pas aider une vieille femme qui semble sans défense? Je me rend Mr, mais faites en sorte que Mlle Lewis n'ai pas trop de problème.

Les larmes me montaient aux yeux, elle tentait de me protéger, mais je venais de me souvenir que je l'avais insulté et que par conséquent, ma punition serait plus élevée qu'au départ. La vieille se retourna vers moi et me fixa.

-Parle donc, jeune fille

-J'allais fermer mes volets quand Lisbeth et passée devant ma fenêtre, elle semblait pressée et peu fière d'elle. Lorsqu'elle est arrivée à ma hauteur, elle m'a demander refuge, je ne voulais pas la laisser dehors car la nuit tombait. Elle est donc entrée. J'ai tenté de la faire passer pour quelqu'un de faible je l'avoue. Je vous ai menti. et je vous ai insulter, de plus est. Je sais que je ne passerait pas entre les mailles du filet et que je serait punie. Je baisse les yeux, rouge de honte. Excuse-moi Lisbeth, ma belle-soeur est enceinte et je peut pas la laisser mourir de faim.

-Je comprend bien.

La pièce semble calme et vide, seul les ronflements lointain de mon frère et de sa petite-amie retentissent, dans une lenteur extrême. On frappa à la porte et je sus d'avance que c'était son collègue. Et je compris que certains choix, que l'on croit minime, influence fortement sur notre avenir. Je repensais à la proposition de Léanore et le fait que j'ai accepté. Lorsque je part chasser, et que je m'occupe du troupeau pour que l'on puisse vivre convenablement. Tout est danger, et un choix est difficile à faire, la peur nous entrave dans nos mouvements, mais il faut savoir pesez le pour du contre. Et par une erreur de calcul, me voilà entre les griffes des pacificateurs, en train de prier pour que ma vie redevienne normale au plus vite. Désormais, je comprend mieux, les choix de mon père qui l'ont amené à faire parti de la rebéllion.

[/i][/b]
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 31 ans
★ Occupation : Pacificateur
☆ Humeur : Fidèle au Capitole
○ Points : 90
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: [Mission Spéciale] Kathleen Lewis [Terminé]   Dim 13 Juil - 10:59





Réponse mission spéciale
 


Le pacificateur observa la jeune femme un instant avant de la prendre par le bras pour qu’elle le suive. Elle lui ordonna de le lâcher tout en le traitant d’imbécile. Il la regarda un instant, incrédule. N’avait-elle donc aucun instinct de survie ?  La vieille femme s’interposa … Et tenta même d’attirer la pitié du pacificateur. Aurait-il fait comme elle s’il n’avait pas été pacificateur ? Bien sûr que non. Il était à ce poste parce qu’il l’avait voulu, parce qu’il était pro-capitole comme la grande majorité des pacificateurs. Il laissa la fille lui expliquer que la vieille femme était passée par la fenêtre et qu’elle avait eu pitié … Elle s’excusa après de l’ancienne avant  que son collègue n’arrive.  Il la poussa dans ses bras.

« Emmène cette rebelle loin de ma vue. Assure-toi qu’elle ne cause plus jamais d’ennui à ce district et au capitole. J’arrive, je me charge de celle-là. »

Il avait insisté sur le mot « jamais » ce qui ne laissait que peu de doutes quant au sort de la vieille femme. Lorsque son collègue fut parti, il se tourna vers Kathleen, l’air menaçant.

« Je vous félicite mademoiselle Lewis. C’est une bonne chose que vous ayez fini par entendre raison … »

Il passa près d’elle et jeta un œil vers les escaliers.

« Ce serait une terrible perte pour le district s’il avait du vous arriver un malheur à vous … Ou à votre frère … Ne vous en faites pas, votre changement d’avis vous sauve pour cette fois. »

Il s’éloigna et se rapprocha de la porte. Il était content que ça se soit terminé ainsi en réalité. Il préférait ne pas avoir à expliquer pourquoi elle était battue sur la place, moins les rebelles étaient exposés plus le maire était content. Il ouvrit la porte et lui jeta un dernier regard.

« Toutefois vous comprendrez que je ne peux vous laisser insulter un pacificateur et rester impunie. Je vous rajoute dès à présent trois tessaeraes, pour vous rappeler la politesse … Et trois autres, pour que vous vous rappeliez de ne plus refaire l’erreur d’héberger une femme recherchée par les pacificateurs. La prochaine fois, je ne serais pas si clément. Bonne soirée Mademoiselle Lewis. »


Staff a écrit:
C’était le dernier message du pacificateur. Nous te demandons une dernière réponse pour nous faire part de tes pensées suite à son départ. Suite à ce rp, tu ne seras pas contacté par les rebelles ; en effet personne ne saura ce qui s’est passé puisque tu as finalement confessé. Tu apprendras le lendemain que la vieille femme a été retrouvée morte, apparemment d’une crise cardiaque. Toutefois suite à ce rp, tu n’es pas non plus dans les bonnes grâce des pacificateurs. A toi de montrer dans tes futures rp où va ton alégence, et de nous redemander un rp d’évolution si tu veux concrétiserton appartenance à un camp. Félicitations pour ce rp en éspérant qu’il t’aura apporté de quoi faire avancer ton personnage dans sa réflexion.
Le staff


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: [Mission Spéciale] Kathleen Lewis [Terminé]   Jeu 24 Juil - 17:04


Mission Spéciale
Kathleen Lewis




Tout ce passa très vite ensuite. Un autre pacificateur arriva, Elisabeth vu bousculée contre lui, puis il l'embarqua en dehors de la maison avec un telle violence que cela m'en fis froid dans le dos. Je sursauta quand le Pacificateur demanda à son collège de «  s’assurer qu’elle ne cause plus jamais d’ennui à ce district et au capitole. ». Cela en disait long sur le sort de la vielle femme. Puis il se tourna vers moi, se qui ne fit qu'empirer ma peur.

« Je vous félicite mademoiselle Lewis. C’est une bonne chose que vous ayez fini par entendre raison … Ce serait une terrible perte pour le district s’il avait du vous arriver un malheur à vous … Ou à votre frère … Ne vous en faites pas, votre changement d’avis vous sauve pour cette fois. »

Se serait une terrible perte ? Laisse-moi rire, surtout pour vous oui, vous ne pourriez pas nous demander des informations au niveau de mon père ou nous torturer. C'est surtout cela votre préoccupation, oui ! J'ai refuser de tenir tête, car mon père n'est pas là et que si je continuais, on aurait pu demander mon père, et si l'on s'apercevait qu'il n'était pas là, bonjour la galère, en plus avec Anna qui es enceinte, j'étais coincée. Il ouvrit la porte et se tourna vers moi.

« Toutefois vous comprendrez que je ne peux vous laisser insulter un pacificateur et rester impunie. Je vous rajoute dès à présent trois tessaeraes, pour vous rappeler la politesse … Et trois autres, pour que vous vous rappeliez de ne plus refaire l’erreur d’héberger une femme recherchée par les pacificateurs. La prochaine fois, je ne serais pas si clément. Bonne soirée Mademoiselle Lewis. »

Puis il es sorti. J'ai cru apercevoir un sourire derrière son masque. Brr, décidément, les pacificateurs et moi, ce n'étais pas la grande histoire d'amour. Les larmes me montait au yeux, j'avais six tessaeraes de plus, et cela pourrai me porter préjudice. Mon frère se leva enfin après tout ce boucan et je lui fonçais dedans avant de rejoindre ma chambre et de pleurer à chaude larmes dans mon lit. Mais le pire restait à venir. Je ne le savait pas encore, mais une autre personne aura besoin que je soigne ses plaies et sèche ses larmes, une autre personne aura besoin de mon aide pour ce relever et sera changée à jamais...
[/i][/b]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: [Mission Spéciale] Kathleen Lewis [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission Spéciale] Kathleen Lewis [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Districts périphériques :: District 10-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit