Partagez | 
 

 Les textes d’Équinoxe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
« Invité »


MessageSujet: Les textes d’Équinoxe    Mar 4 Fév - 15:10


Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, je partirai, vois-tu, je sais que tu m'attend... Victor Hugo


Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres."

Projet numéro un. Fiction dystopique, mettant en scène une muette aux capacités spéciales qui doit mener une rébellion contre son gouvernement. Amour, meurtres, action sont au rendez-vous. Toutefois, je compte changer mon petit résumé, car j'ai un peu changé d'idée ;)

Spoiler:
 


Projet numéro deux. Toujours orienté sur les 5 sens, je compte faire plusieurs courtes nouvelles mettant en scènes des handicapés face à leur quotidien; la première s'inspire d'une action que j'ai faite. En aidant un aveugle à traverser la rue, ça m'a inspirer. Evidemment, vu que j'adore le romantisme, j'y es mis ma petite touche ;).

Spoiler:
 
(c) Bloody Storm



Dernière édition par Equinoxe G. Wiest le Ven 16 Mai - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Mar 4 Fév - 15:51

C'est pas mal tout ça ^^
J'ai bien aimé !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Mer 5 Fév - 9:01

    Comme dis la CB, j'adore déjà aussi le début !! <3
    Vivement la suite !! Love Love
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Mer 5 Fév - 14:35

J'ai hâte de lire la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Ven 16 Mai - 11:51

Merci pour tout vos gentils commentaires les filles, désormais, vous pouvez apercevoir un deuxième projet accompagné d'une nouvelle, qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Ven 16 Mai - 20:13

J'aime beaucoup le deuxième nouvelle.
Sur un autre forum, je joue une aveugle, je trouvais très intéressant d'expérimenter un point de vue totalement différent, en se focalisant sur les autres sens.

Et donc bravo, j'ai hâte de lire la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Mar 19 Aoû - 23:34

Merci Phil' :)

Voici un autre texte, un poème un peu étrange. Fin bon, je vous laisse découvrir

La lune est claire
Et sous ma fenêtre
Je croit entendre un air
Et j'imagine l'être

Sombre ruelle
Où j'entrevoie l'être
Muet, d'un amour mortel
Qui semble disparaître

J'implore le ciel
D'une voix blanche
Qu'un oiseau déploie ses ailes
Et m'arrache des mes branches

Course au rythme effrénée
Musicalité étrange
Dans lequel je suis bercée
Touchant les ailes d'un ange
Revenir en haut Aller en bas
« Personnage décédé »
Localisation : Paris
★ Âge : 17ans.
☆ Surnom : Nik
★ Occupation : pêcheur - rebelle
☆ Humeur : en colère
★ Plat préféré : tout sauf du poisson
☆District : quatre

○ Points : 1110
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Mar 26 Aoû - 11:01

Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Sam 6 Sep - 22:45

Nik' Heart

Voilà deux nouveaux poèmes

Animale

Allongée dans l'herbe tendre, les yeux clos,
Écoutant le murmure des étoiles, un doux bruit de grelots
Elle fredonne une chanson qui semble traverser les âges
Nul doute, elle semble savoir ce qui la ravage.

Elle se demande à quoi bon vivre, elle souffre
Une larme coule le long de sa joue, l'eau l'engouffre
Et la balaye vers les fonds, aucune main pour l'aider
Elle crie, semble se noyer, et ne peut désormais que pleurer.

Pourtant lorsque je la voie, elle sourit, « tout va bien »
Dit-elle, elle semble heureuse, mais il n'en n'est rien...
Elle ne viendra pas me chercher quand « tout va mal »
Car elle craint mon regard, anormale, termine animale.

Un bouquet de Primerose

Debout, droite sur la roche, je regarde
L'océan infini où plonge mon âme
Je l'attend encore, cherchant son regard calme
Il vint à moi, dès que j'eus baissé la garde

Un bouquet de primerose en main, il s'avance
La mer calme semble attendre quelque chose
Attend-elle le début ? La fin ? Sa chance ?
Soudain l'homme au bouquet prend un air morose

Une erreur, un mensonge et tout s’effondre
Mon sourire, son odeur, nos rires, ne vivent plus
Le jour annonce sa fin, lui aussi, je m’effondre
Il s'enfuit, la mer gronde, je n'existe plus

Les flots se brisent contre la paroi blanche
Le vent, la pluie, torrentielle, s'abattent sur moi
Je supplie, je crie, je hurle d'une voix blanche
Mais le ciel ne semble entendre mon désarroi

Au sol, les fleurs semblaient se tordent, se teindre en noir
Je les lançaient, fuyant les falaises et ses mots
Je courrai, la nuit m'attrapa dans ses bras noir
Chantant une comptine dont je ne connais les mots

MAJ 27/11/2014

Un petit texte comme ça...

Elle n'est plus là, son esprit vagabonde et de temps à autre, ses pupilles se dilatent, ses lèvres se relèvent pour esquisser un sourire mutin, puis elle soupire. Elle semble s'animer sans être réellement consciente de ce qui l'entoure. Son corps semble réagir par automatisme, par habitude et je la voit sourire, baisser la tête, les écouteurs pendouillant à ses oreilles avant de relever la tête, assurée. Je ne sais pas se qu'elle pense, ni se qu'elle voit, ou même se qu'elle ressent, mais elle semble présente sans l'être comme si elle vivait dans deux monde à la fois. Elle se mord la lèvre avant de partir, et je ne prend pas la peine de la suivre...

Parfois, je l'aperçois, la tête levée vers le ciel, observant les nuages, les vols d'oiseaux. Elle dégage une aura, quelque chose qui la démarque des autres. Elle semble penser différemment et de temps à autre, je la voit réciter des phrases du bout des lèvres. Les extraterrestres n'existent pas ? Pourtant elle, à par son enveloppe physique, elle ne semble en rien humaine. Dans un monde où personne ne se respecte, elle respecte, dans un monde où tout le monde court, elle s'évertue à marcher. Je ne sais pas réellement qui elle est, mais pourtant, elle est objet de curiosité à mes yeux, quelque chose de précieux et fragile, mais qui dégage une telle force, qu'elle vous fait sourire.

C'est une ombre, une onde lumineuse, une réactivité et une rêverie, se sont des yeux pétillants et des yeux absents, des lèvres qui se mouvent et qui se suspendent, à elle même un incroyable méli-mélo, dont elle doit sûrement être victime. Je ne l'ai jamais vu triste, seulement pensive et quelque fois douteuse d'elle même. Pochette en main, elle avance courageusement, ne baisse pas les yeux et souris. Elle préfère la solitude, je le vois à ses mains qui se mouvent plus rapidement quand il y a foule, son regard se balade de droite à gauche et elle semble paniquée. Puis elle tourne la tête vers un endroit vide et y part d'un pas gracieux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Mer 31 Déc - 15:43

J'aime beaucoup tes écrits, surtout tes poèmes avec des images assez belles. Ca me donnerait presque envie de reprendre la poésie ;)
Après sur tes textes, il y en a trop peu pour pouvoir vraiment juger mais j'aime beaucoup la façon dont tu écris et tu arrives à faire quelque chose dont je suis incapable, faire des descriptions sans vraiment casser le rythme de l'histoire !

Curieux d'en voir plus du coup ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Ven 9 Jan - 22:58

Merci Jo', ton commentaire me va droit au cœur Heart
Voici un poème (oui encore une fois, j'ai vraiment un problème avec ça :) inspiré des évènements de ces derniers jours.

Tournent les têtes, tombent les feuilles
Mains qui se lient, mains qui s’effleurent
Mêmes mots criés, même murmures de recueils
Et tout autant de personnes qui reste ici des heures

Visages sombres, éclairés par la lueur des bougies
Paupières closes, versent par leur pleurs, la pluie
Crayon à la main, Ils lèvent leur bras fièrement
Et main dans la main, s'avancent audacieusement

Comme un chant, mélodie sombre, ce silence
Dans ces rassemblements, un délicat grondement
Dans leur marches, une étrange danse
Leurs regards dirigés vers l'horizon, tristement
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Lun 9 Mar - 19:43

MAJ 09/03/2015
Voilà un petit truc

J'attends de prendre mon envol, que mes ailes si fébriles réussissent à me porter, prête pour me laisser planer au creux des vents. Je ferme mes yeux, détends mes doigts, sur la pointe des pieds et tête tournée vers le ciel, j'inspire doucement. Je n'entend aucun bruit, seulement celui du vent qui chantonne à mon oreille, une balade entraînante que j'ai envie de reprendre et de traduire à vive voix. Il n'en sort d'abord qu'un sourd grondement, puis ma voix jailli plus fluide, plus douce, pure et dansante, comme les flammes d'un feu de bois. C'est comme une prière, une façon de crier se qu'il se passe au fond de moi. Il n'y a personne ici, dans l'ombre. Je ne me confie qu'à elle, la nuit, seule capable de me comprendre, d'écouter ma détresse, de me bercer et de me porter vers le ciel brodé de petits filaments dorés.

Je fini par lâcher un cri, strident, pareil à celui qui me déchire et laisse le vent parcourir mon corps, le pousser, le battre et je continue, je continue à hurler, à me confronter au vent qui me bouscule, qui me susurre de me laisser m'abattre, tel un serpent vicieux. J'avance, un pied devant l'autre et j'ouvre les yeux à mon dernier hurlement. Tout s'arrête, le vent se stoppe, je respire profondément et fuis dans les profondeurs de la nuit, les bras grands ouverts, n'attendant que les bras réconfortant celle qui me berce et m'inspire depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Lun 23 Mar - 0:30

*_*
a résume ce que j'ai a dire, c'est magnifique !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Ven 21 Aoû - 17:51

MAJ 21/08/2015

Un espèce de poème pas travaillé, fait sous l'inspiration soudaine... Enfin bon ^^

Laissons mourir le temps, allons
Pendant que nous, nous vagabonds
Fuyons l'instant dernier, fuyons
Loin, de ces cons.

Je me rappelle, de tout,
De ces paysages doux,
De tes caresses tendres,
Maintenant, cendres.

J'entends tes rires résonner
Dans les montagnes des Pyrénées,
Je vois tes yeux brillants,
Dans le néant.

Perdue face à la mer,
Face aux ressacs amers,
J'offre aux cieux mes larmes
Emplies de drames.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Mer 20 Avr - 21:39

Après un petit moment sans poster de texte, je reviens aujourd'hui inspirée x) Bonne lecture :)


Tes cheveux sont une invitation à la folie douce, celle qui berce tendrement les coeurs et provoque les passions, celle qui,  d'un fatal espoir me murmure de t'aimer, de t'adorer avec tendresse et candeur. Les caresses du vent m'envoûtent et me rappellent ton côté spontané qui me laisse ce sourire tendre sur mes lèvres .Toi, belle vénus gracieuse, tu me suggères les paysages chers à mon coeur, ces sommets si haut qui m'offrent l'ambition, cette montagne qui me subjugue et qui me fait vibrer ... Tes yeux sont des émeraudes brutes, sublimes et envoûtantes rappelant les forêts de conifères qui s'étendent à perte de vue et qui me murmurent "Liberté! ".

L'espérance est vaine, ma belle, tandis que tu sembles briller, je me cache, désespérée. À mes yeux, je semble si imbécile que je n'attire aucun regard, ou sinon, ils sont bien médiocre à mon égard. Mais tandis que je fixe tendrement tes cheveux, j'imagine une forêt foisonnante et sauvage où mon esprit prend plaisir à s'y égarer, oh oui, je m'y perds avec joie, car étrangement, ils m'évoquent cette liberté que je recherche en vain. Cette odeur enivrante qui s'en dégage, j'aimerais y plonger pour m'en rendre ivre. Qu'on me fasse devenir Améthyste afin que les tigres féroces de mes passions ne puissent m'atteindre, que le quartz qui recouvrirait mon corps empêche à mes lèvres de prononcer ce nom qui m'est défendu :« vie » !

Je crois entendre au loin, une autre voix, une autre route, celle qui me mène aux endroits de déroute. Et pendant que tu passe sous mes yeux, je suis déjà ailleurs, bien loin de notre réalité, je suis au bord de la mer et l'écume chatouille mes pieds, je suis perdue dans une forêt où les arbres me racontent leurs légendes, je suis au sommet d'une montagne, laissant le vent parcourir ma peau, et je ris, je suis tellement bien, tellement apaisée. Et j'ai envie de courir, sans jamais m'arrêter, j'ai envie de continuer à me sentir vivante, comme cette voix, ta voix qui vibre en moi à chacun de tes mots...
et qui semblent me dire : Essaye d'être heureuse, ça vaut le coup !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    Lun 4 Juil - 23:46

Après le poème du dessus, je laisse place à une inspiration soudaine x)

Viens, chut, faufile-toi dans cette forêt où la nuit est quasiment tombée. Cours, Respire, laisse derrière toi les images qui bride ton esprit, avance, un pas derrière l'autre dans l'ombre des pins, Respire, Regarde tout autour de toi, la beauté de la nature, elle se laisse si facilement apprivoiser, donne tant quand on prend la peine de l'aimer, de l'apprivoiser. Dépose tes peines, Cours afin que le vent te les arrachent. Laisse ton corps suivre son propre chemin, l'esprit dans ses divagations trouvera l'inspiration.

La flamme. Déesse dansante dont le rire crépite à tes oreilles. Elle se tient droite sur un morceau de bois tendis que tu regarde l'obscurité d'un œil curieux. La flamme. Elle est enfant insouciante et rêveuse, et toi, tu l'aimes. Son bonheur est Chaleur. Sa prière est Lumière. Elle se fait guide et conseillère. Avance donc avec elle sur ce chemin qui se fait si sombre.

Temps ! Je t'ai longtemps oublié mais tu es encore là, tu es cet homme face au feu, dont les rides creusées par les ans, sont comme des sacs. Petit à petit, la lumière du monde s'y engouffre, devant son feu, il tient un livre énorme, dans lequel il n'arrête pas d'écrire depuis longtemps. C'est son histoire, c'est l'Histoire. Toujours solitaire car on le haït, je tente de l'apprivoiser pour en faire un ami de fortune, le temps d'une vie.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Les textes d’Équinoxe    

Revenir en haut Aller en bas
 

Les textes d’Équinoxe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Administration & Divers-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit