Partagez | 
 

 Visite non désirée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Visite non désirée   Dim 19 Jan - 16:48





Eneron & Channelle





Il était tôt, mais j’étais déjà levée. L’avenir appartient à ceux qui se lève tôt à ce qu’on dit, et c’était sans doute encore plus vrai pour moi : une carrière. Depuis le temps que j’appartenais à ce « groupe », j’étais déjà expérimentée, mais je n’étais pas du genre à me reposer sur mes acquis, et je savais que chaque entrainement pouvait être celui qui ferait la différence dans l’arène, lorsque je me porterais volontaire comme la bonne Featherstone que j’étais. Je n’avais jamais pu comprendre pourquoi ces centres étaient censés être interdits, ni pourquoi les autres districts ne nous avaient pas suivis. A quel point fallait-il être stupide pour ne pas comprendre que l’on n’envoie pas des gosses inexpérimentés à leur mort dans les jeux sans un minimum d’entraînement ? C’était l’une des principales raisons pour lesquelles je détestais les autres districts, et méprisais les autres personnes du District 1 qui nous traitaient comme des monstres. N’avaient-ils pas une once de gratitude envers nous, qui leur permettions d’arriver à la moisson sans craindre d’être choisi ? Cela me dépassait complétement.

Je passai donc comme chaque matin chercher mes « amis », les carrières avec lesquels je m’entrainais depuis le plus longtemps. C’était notre petit rituel, et cela nous permettait de ne pas simplement nous considérer comme des partenaires, ou même comme des adversaires, mais comme une petite « bande ». Un peu comme notre lien vers la réalité, qui nous permettait parfois de prétendre que nous étions une bande de jeunes normaux, et pas de la chair à canon. Nous étions une bande de cinq à nous entraîner toujours ensemble, Pearl, ma « meilleure amie », moi et trois autres garçons. Nous étions sans doute les plus zélés de tous les carrières, car nous travaillions d’arrache-pied pour être le premier de la bande à être choisi pour se porter volontaire dans les jeux. Mais Pearl et moi avions cette relation particulière entre nous, car nous devions être deux fois meilleures pour avoir la même estime qu’un des tributs mâles de notre petit groupe. Une fois tout le monde récupéré, nous nous dirigeâmes vers le centre.

Là-bas, nous avions nos repères. Je connaissais chaque recoin du centre, chaque machine, chaque pôle d’entraînement. J’étais plus chez moi ici que dans ma propre chambre, à dire vrai. On se sépara rapidement vers les pôles qui nous intéressaient le plus. Pearl et Benjamin étaient du genre à travailler toujours sur les mêmes secteurs : leurs meilleurs talents. Les deux autres partirent ensemble pour travailler le combat en corps à corps, tandis que je m’isolais comme souvent. Je trouvais que travailler à plusieurs était une perte de temps, car on se perdait souvent en papotage inutile, et une fois que j’étais dans le centre des carrières, seul l’entraînement m’intéressait. Lorsque je parlais aux gens et qu’on me demandait pourquoi j’étais devenue une carrière, je disais que c’était pour mon district, pour protéger les enfants innocents de mon district d’être sélectionnés sans avoir eu un minimum d’entrainement … Et souvent j’enchainais sur une petite plaisanterie sur le fait que j’étais une Featherstone, et que gagner les jeux était une petite tradition familiale. Mais je me mentais à moi-même comme je leur mentais à eux … La vérité était que j’avais ça dans la peau. Parfois j’avais l’impression que je ne vivais que pour me battre, et rien d’autre.

Cela faisait une heure que je m'entrainais. J'avais fait des tours de piste, et j'avais fait de l'accélération avec des temps de récupération de plus en plus courts ... Et je commençait à en avoir marre quand Benjamin changea de pôle et se décida à venir « jouer » avec moi. Ça tombait bien, j’avais envie d’un petit corps à corps, je m’étais vite lassée de la course. Dans le combat je pris rapidement le dessus. Ma technique était assez particulière, en cela que je détestais asséner des coups avec les poings. Tout d’abord parce que cela affaiblissait, et qu’un bon coup de pied dans le ventre ou de genou au visage était largement plus efficace. Evidemment en entrainement au centre, nous ne faisions que simuler les coups, mais il arrivait souvent qu’on se retrouve en dehors, « pour le plaisir » de se battre pour de vrai. Un bruit derrière moi me perturba un instant. Ce bref instant d’inattention me valut de me retrouver sur le sol, Benjamin au-dessus de moi. Je le taquinai, sans vraiment rire. J’étais assez mauvaise perdante.

◄ CHANNELLE ►
« Arrête d’en profiter. »


Et d’un coup de pied bien placé je repris ma position dominante, celle que je préférais. Benjamin se plia en deux et je savais que j’allais être rappelée à l’ordre.

◄ COACH ►
« FEATHERSTONE, c’est un entrainement ici, alors tu calmes tes pulsions. »


◄ CHANNELLE ►
« Désolée coach, réflexe. »


Etais-je désolée ? Absolument pas. Mais je savais parfaitement jouer la comédie. Je me relevai lorsque quelqu’un fit une entrée fracassante. Je le reconnu rapidement. On avait eu quelques cours abstraits sur les anciens gagnants du district 1 et leurs meilleures techniques de combat. C’était Eneron, Eneron Stark. J’essayai de me remémorer ce qu’il y avait à savoir sur lui. Il avait obtenu huit ou neuf à son évaluation par les juges, et pour ce que je pouvais me rappeler, il était un traître. Il avait laissé tomber les autres carrières, préférant faire cavalier seul. Et plus tard, il avait été jusqu’à refuser de tuer un tribut. Le cours sur lui nous disait de nous rappeler de sa ruse, de la manière dont il avait retourné les carrières les uns contre les autres. Mais moi je ne me souvenais que d’une chose : c’était un lâche. Il avait de plus été le mentor de Kyle, et celui-ci m’avait dit que c’était un vrai con. En le voyant entrer, et se pavaner devant nous, je n’eus plus aucun doute sur le fait qu’un avait raison. J’aurais volontiers pris un couteau pour le lancer en sa direction, par défi, mais je venais de me faire remarquer la minute d’avant, et il n’était pas bon de se mettre les coachs à dos. Je me contentais donc d’aider Benjamin à se relever, et profitant de la proximité que cela avait provoqué, je lui murmurai :

◄ CHANNELLE ►
« Qu’est-ce qu’il fait là ce naze ? »


Je lui jetai un regard en coin tandis que plusieurs de nos entraineurs se rapprochaient pour le saluer. Quelle bande de lèche-culs. C’était incroyable la façon dont l’argent pouvait acheter le respect. J’étais bien placée pour le savoir, ma famille était l’une des plus riches du district. Mais je détestais cela encore plus. Tous le saluèrent, que ce soit par un bonjour ou par une légère inclinaison de la tête, tandis que je voyais mes amis lui sourire à pleines dents, comme si être près d’un gagnant des jeux allait leur donner une plus grande chance de les gagner eux-mêmes. Je me retournai pour reprendre le combat là où je l’avais laissé, mais Benjamin me fit non de la tête. Non, évidemment, il fallait s’arrêter pour « Monsieur » Stark. Je levai les yeux au ciel. Devait-il vraiment interrompre notre entrainement. Je levai les yeux au ciel, mais mon coach m’aperçut et s’approcha de moi.  

◄ COACH ►
« Channelle, c’est pas parce que tu es un de nos meilleur élément que tu peux tout te permettre. Un peu de respect, bon sang ! »


Il avait chuchoté, comme de peur qu’on se rende compte que je n’étais pas complétement captivée par l’apparition dans la pièce. Il voulait jouer au plus idiot ? Je pouvais le faire, moi aussi. J’écarquillais les yeux, prenait mon air le plus ingénu et innocent possible, avant de répondre d’une voix calme et plus forte que la sienne, pour s’assurer qu’on m’entende et mettre mon coach mal à l’aise.

◄ CHANNELLE ►
« Pardonnez-moi Monsieur Fitz, je ne voulais pas manquer de respect à notre invité …. C’est juste que certains d’entre nous doivent vraiment s’entrainer pour gagner les jeux … Ce n’est pas à la portée de tout le monde de faire ça sans lever le petit doigt. »


Je gratifiai mon coach d’un large sourire tandis qu’il me donnait le regard furieux, face à ce que j’avais clairement sous-entendu.


_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !



Dernière édition par Channelle Featherstone le Lun 5 Jan - 21:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Visite non désirée   Dim 19 Jan - 18:26








Un timide soleil se leva ce matin là sur le district 1 . Les immeubles situées en ville reflétaient déjà la lumière des quelques rayons lumineux  . Non loin de là se dressait une imposante résidence à l'architecture moderne et qui devait valoir une petit fortune.Deux gardes en uniformes bleus étaient postés à l'entrée , étaient-ils resté là toute la nuit? ou venaient-il d'arriver? Les personnes passant devant eux alors qu'ils se rendaient au travail devaient souvent se poser la question. Cette maison elle appartenait à l'une des plusses grosses fortunes des douze districts , la demeure d'un génie , la maison d'un ancien gagnant des jeux dont l'ambition faisait peur à plus d'un . Cet homme c'était Eneron Stark.
Il avait fait fortune grâce à son entreprise d'armements considérés comme la meilleure de Panem presque tout le monde achetez chez Stark : le Capitole , les rebelles et même quelques riches particuliers.

Il était neuf heures du matin quand Eneron se décida enfin à sortir de son lit , il se dirigea d'un pas lourd vers sa salle de bain. Il se lava le visage plusieurs fois puis se regarda dans la glace. C'était un bel homme parfaitement conservé malgré les quelques rides qui commençaient à faire leur apparitions au coins des yeux. Il s'habilla rapidement avec des vêtements de haute facture , aujourd'hui il allait devoir se rendre au centre d'entraînement des carrières , là où , des dizaines d'années auparavant , il s'était entraîné. Il n'aimait pas particulièrement ce centre qui lui rappelait de mauvais souvenirs mais s'il voulait garder une certaine crédibilité il valait mieux s'y rendre de temps à autres.Et puis on ne pouvait pas dire qu'il y était mal accueilli , les instructeurs respectaient profondément le milliardaire.
Il sortit de chez lui , salua ses deux gardes et leur dit de prendre congé , ceux-ci , exténués ne se firent pas prier . Eneron avait équipé ses gardes de la meilleure manière qui soit , ils étaient équipés dune magnifique armure bleue intégrale et armés d'armes dernier cri de la fabrication d'Eneron . Il n'avait pas appelé son chauffeur et sa voiture blindée , ni le capitaine Hawk et ses hommes pour l'escorter ; ce n'allait pas être un voyage particulièrement long. Il monta dans sa décapotable  et fonça jusqu'au centre des carrières où on devait déjà l'attendre.
Il arriva à destination en seulement quelques minutes . Le milliardaire franchit la porte du centre et entra dans l’immense salle où des adolescents s'entraînaient sans relâche à divers arts guerriers sous l'oeil attentifs de leurs instructeurs. Mais quand on l'aperçut presque tout le monde s'arrêta les instructeurs se précipitèrent pour venir le saluer et les jeunes adolescents observaient cet homme qui malgré son statu de "pire gagnant des pires jeux de l'histoire" devaient en impressionner plus d'un. Il prit donc la peine de saluer un à un les instructeurs , échangeant quelques mots avec eux , faisant mine de intéresser à leur santé ou à leur famille. Il savourait délicieusement ce moment de gloire où tout le monde semblait vouloir parler avec le grand Eneron Stark , figure même de la réussite.
Puis il salua les jeunes carrières qui semblaient légèrement impressionnés même s'ils le cachaient plutôt bien , c'étaient tout de même des durs à cuirs. Seule une jeune fille au fond de la salle ne semblait pas vraiment intéresser par l'ingénieur . Lentement mais sûrement il se dirigea vers elle . Il salua l'instructeur qui se trouvait à ses côtés puis il fit de même avec la jeune fille. Cependant a froideur du regard de l’adolescente en disait long. L'instructeur voulant éviter un malentendu intervint alors

-Veuillez excuser Mlle Featherston , M Stark , elle ne se sent pas très...

-Ah une Featherston! Comment n'ai-je pas pu le deviner ? Mademoiselle vous me voyez honoré de rencontrer un autre membre de cette illustre famille qui semble toujours aussi fidèle à elle même.
fit alors Eneron avec un sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Visite non désirée   Jeu 23 Jan - 23:09





Eneron & Channelle





Je m’attendais à ce que mon coach me fasse partir assez vite de la salle, pour éviter que je ne me déchaine, mais il n’en eut pas le temps. En effet, Eneron Stark s’approcha assez rapidement vers moi avant de me saluer. Je me contentai d’un sourire pincé alors que mon instructeur excusait déjà mon comportement. Je ne me sentais pas bien apparemment. Mon sourire s’élargit devant cette pitoyable excuse. Sérieusement ? Assurément malgré le mépris que j’éprouvais pour le millionnaire, il était intelligent sans quoi il n’en serait pas arrivé là. Mon coach pensait-il vraiment qu’il allait croire à ce mensonge éhonté ? Je détournai mon regard pour fixer l’homme en face de moi de façon entendue : j’étais en pleine forme. Moqueuse envers mon instructeur, je simulai une toux sans aucune conviction avant d’ajouter :

◄ CHANNELLE ►
« Une mauvaise grippe. »


Je vis mon instructeur me fixer et lever les yeux au ciel. J’allais souffrir au prochain entraînement mais franchement, ça en valait la peine. Puis Monsieur Stark compris que j’étais une Featherstone et s’excusa de ne pas avoir deviné. Il ajouta qu’il était heureux de rencontrer un membre de ma famille, et que j’étais bien fidèle à mon clan. Je le regardai avec un brin d’intérêt, surprise qu’il rentre lui aussi dans ce jeu. Je montai d’un cran dans la provocation, mais toujours de façon assez fine. A moins d’être sur le ring, je n’aimais pas les confrontations musclées.

◄ CHANNELLE ►
« Je suis persuadée que mon frère sera extrêmement déçu d’avoir raté votre visite au centre monsieur Stark. »


En effet, la haine que mon frère portait à cet homme surpassait largement le mépris que me provoquait sa « trahison » envers les carrières, ce qui n’était pas peu dire. Toujours dans cette discussion en apparence parfaitement cordiale, mais au travers de laquelle on comprenait lui comme moi ce que l’on voulait vraiment dire, je le questionnais poliment.

◄ CHANNELLE ►
« Même si je me demande ce qu’un homme si occupé que nous peut bien trouver comme intérêt à « de simples carrières ». »


En effet, ils ne l’avaient pas intéressé à l’époque où il était carrière, alors maintenant … Après, beaucoup d’entre nous allaient devenir des combattants, et ce centre constituait surement une bonne partie de ces futurs clients.

◄ CHANNELLE ►
« Pardonnez mon audace, je suis parfois trop directe au grand dépit de mes coachs, mais je suis sure que vous avez mieux à faire, bien que nous ne pourrions que bénéficier de votre expérience. Après tout, vous avez été dans l’arène … Il y a très longtemps. »


J’ajoutai un demi sourire à ce petit pic sur son âge.

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Visite non désirée   Dim 26 Jan - 14:31









Eneron ne put réprimer un léger sourire quand il entendit l'excuse de la jeune demoiselle. "Une mauvaise grippe" disait-elle , décidément c'était bel et bien une Featherstone. Alors , après un léger silence, elle affirma que son frère serait sûrement déçu d'avoir raté la visite d'Eneron . Le sourire du richissime ingénieur s'élargit alors un peu plus. Il dévisagea le petit bout de femme qui lui faisait face . Physiquement elle ressemblait énormément à sa grande soeur ; la fougueuse Sélène , les mêmes longs cheveux bruns , les mêmes traits du visage . Caractériellement elle lui rappelait plutôt son frère : Kyle. Eneron avait été le mentor de Kyle l'année où ce dernier avait remporté les jeux , cette année là l'autre tribut du 1 n'était autre que la petite amie de Kyle : Opaline . On ne pouvait pas dire que le courant était très bien passé entre ces deux là , ils ne s'aimaient pas particulièrement . Néanmoins Eneron avait fait sérieusement son travail de mentor et avait contribué à la victoire finale de Kyle . Le milliardaire avait vite compris la tactique des Juges ; une finale sanglante entre deux amants du district 1. Mais depuis la Tournée Kyle et Eneron en s'étaient que très peu reparlé , Kyle assumait à présent avec zèle son travail de mentor tandis qu'Eneron , enfin soulagé d'être débarassé de ce poste , se concentrait pleinement à la réussite de ses affaires. On disait même que si Eneron s'était tellement démené pour la survie de Kyle ce n'était que pour se débarrasser du rôle de mentor. Peut être que Kyle l'avait senti et le détestait pour cela , mais cela ne préoccupait pas vraiment Eneron
D'une oreille attentive l'ingénieur écouta la jeune Featherstone s'interroger su sa présence ici et se permettant même un petit pic sur son âge. Cette fois Eneron lâcha un léger rire , finalement outre ses aspects physiques , la jeune femme lui plaisait bien. Franche mais toujours subtile et correcte , mêlant ses propos de nombreux sous-entendus , sous-entendus qu'Eneron , maître en la matière avait repérés, et utilisant parfois des petites touches d'humour provocateur. D'une certaine manière elle lui ressemblait un peu .

-Effectivement ça va faire bientôt 26 ans , mais je n'ai pas honte de vieillir , tout le monde finit par prendre de l'âge ,c'est ainsi.

D'une certaine manière Eneron admirait le clan Featherstone , cette ambition qu'il nourrissait , cette volonté d'être la gloire de leur district , de leur famille . Il était juste dommage qu'ils n'étaient pas assez intelligent pour comprendre que l'ambition capable de construire quelque chose ne doit pas être dirigée vers les Jeux , qui ne sont après tout que des jeux pour divertir le Capitole , non l'ambition se trouvait bien au-delà , bien plus haut. L'ambition mal placée peut être dangereuse.

-Ainsi vous voulez des conseils Mlle Featherstone...Je vous en donnerais bien mais je crains que pour cela vous devez me prêter une écoute un tant soit peu sérieux ce qui ne me semble pas vraiment être le cas, Eneron se tourna alors vers l'instructeur toujours présent , voulez-vous bien m'apporter un café à la table là-bas?Il lui tendit alors un gros billet pour payer la boisson.Gardez la monnaie.
-Bien sûr M.Stark.
-Allons nous asseoir Mlle Feathersone.

Il se dirigea vers une table placée dans un coin de la salle d'entraînement et s'assit sur l'un des deux tabourets hauts. Eneron réajusta alors sa cravate et dévisagea longuement la jeune femme .

-Ma chère , vous m'avez demandé des conseils et je vais vous en donner. Cependant ces conseils risquent d'aller à l'encontre de tout ce qu'on vous a inculqués jusqu'ici avec ce ... lavage de cerveau.
Je suppose que vous n'êtes pas sans savoir que les experts me qualifient de "pire gagnant des pire Jeux" , peu glorieux comme titre . Cependant moi je suis bien là à vous parler , à attendre mon café , à bâtir mon empire commercial et qu'en est il des centaines d'autres tributs de tous les autres Jeux? Ils sont morts. Une fois que l'on pénètre dans l'arène il n'y a plus de règles , tous les coups sont permis , la fin justifie tous les moyens . Et cette fin c'est la survie . Tout ce qu'il faut garder en tête dans ces jeux c'est qu'il n'y aura qu'un seul gagnant . La gloire , l'honneur , la fidélité aux carrières ou tout ce qu'on peut vous rentrer dans le crâne ce sont des foutaises . Aux yeux du monde vous êtes des pièces d'un jeu , des pions d'un grand échiquier ; dans des Jeux quelles places ont-donc toutes ses valeurs? Gardez bien cela en tête Mlle Featherstone et alors vous pourriez peut être survivre.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Visite non désirée   Dim 2 Fév - 23:33





Eneron & Channelle




Lorsque je l’attaquai sur son âge, je le vis sourire. Okay, il la sens de l’autodérision, noté. Il enfonça même le couteau dans la plaie en disant que cela faisait 26 ans qu’il avait gagné les jeux. Cela aurait pu me permettre de connaitre son âge, mais je me doute qu’il savait pertinemment que la plupart d’entre nous le connaissaient déjà. En effet, nous avions des cours théorique sur les vainqueurs précédents, qu’ils soient de n’importe quel district (même si on s’attachait tout particulièrement aux carrières), afin d’étudier les différentes stratégies qui menaient à la victoire. Ainsi, on connaissait pas mal de détails sur la vie des gagnants des jeux. Il affirma qu’il n’avait pas honte de vieillir, et j’inclinai la tête, comme pour appuyer ses dires, tout en ajoutant sur le même ton :

◄ CHANNELLE ►
« C’est tout à votre honneur. Surtout que vieillir semble être un privilège rare… »

Il fallait que je fasse un peu attention à ce que je disais, car là ça frôlait le pic contre le Capitole, et c’était clairement une limite que je refusais de franchir, même sur le ton de la plaisanterie. Lorsque je lui demandai des conseils, sans vraiment attendre de réponse, il piqua mon attention en disant que je ne lui prêterais pas d’attention sérieuse. J’haussai un sourcil.

◄ CHANNELLE ►
« Détrompez-vous monsieur, s’il y a une chose avec laquelle je ne plaisante pas c’est bien les jeux de la faim. »

Il demanda à ce qu’on lui apporte un café, et proposa d’aller s’assoir à une table du camp des carrières. Il donna un énorme pourboire à l’homme qui le servit, et je me surpris à m’interroger un instant sur ses raisons : le faisait-il pour se faire remarquer, par orgueil, ou était-il d’humeur généreuse ? Je n’aurais surement jamais de réponse à cette interrogation.

Il m’annonça qu’il allait me conseiller, mais que ses conseils n’allaient pas me plaire, avec le lavage de cerveau qu’on nous faisait subir. Je souris en coin. Etait-il sérieux ? Allait-il renier là d’où il venait, l’endroit qui l’avait formé ? Quel hypocrite. Il continua en disant qu’il savait comment on l’appelait : le pire gagnant des jeux. Je n’aurais pas dit cela de cette façon. Le pire carrière, certainement. Une fois dans l’arène, tous les coups sont permis … Je levai les yeux au ciel. Il termina par dire que je devais oublier les valeurs qu’on nous inculquait ici si je voulais gagner. Je le considérai un instant avant de lâcher un rire cristallin.

◄ CHANNELLE ►
« Vous êtes un drôle de personnage … A critiquer les carrières, alors que vous en étiez un vous-même. Pardonnez ma franchise monsieur, mais si vous ne vous étiez pas entraîné ici, vous ne seriez sans doute plus là pour en parler. »

Je le fixai un moment avant de reprendre.

◄ CHANNELLE ►
« Toutefois je ne dirais pas que vous êtes le pire gagnant des jeux. Le pire carrière, ça c’est certain. Vous semblez croire que ce que nous apprenons ici est inutile, mais je suppose que vous connaissez les statistiques. Les carrières, qu’ils viennent du District 1, 2 ou 4 remportent bien plus souvent les jeux que n’importe quel autre district. C’est … Mathématiques. Et en ce qui concerne ces valeurs, je pense que vous n’avez pas tout bien compris. Les carrières ne sont pas des gamins qui font joujou avec des armes en espérant être récompensé, connaître la gloire … En tout cas pas pour moi. Je l'avoue volontiers, j'ai le combat dans le sang. Mais si je m'entraîne jour après jour parce que je crois en ce qu’on est. Une ligne de défense, un bouclier pour les gens de notre district. Les carrières empêchent que de jeunes enfants faibles et sans préparation ne soient livrés à une boucherie. Et ils ramènent de l’argent à notre district, des vivres. Alors non, je ne souffre pas d’un attachement trop profond aux carrières, ou d’une dévotion pour eux. Je suis dévouée à mon District, ma terre. Car moi, je n’oublie pas d’où je viens. »

J’avais serré le poing, et j’avais remarqué du coin de l’œil mon coach qui observait la moindre de mes réactions. Je tentai du mieux que je pouvais d’arborer une mine détendue.

◄ CHANNELLE ►
« De plus, je ne dois pas être assez intelligente … Mais je ne comprends pas votre conseil. Pas plus que je ne comprends aujourd’hui, même après de longues réflexions, votre stratégie dans les jeux. Pas de solidarité entre carrières ? Cela m’échappe. En quoi est-ce une bonne stratégie de s’isoler ? N’est-ce pas plus malin que d’éliminer tous les faibles ensembles, de sauvegarder nos forces, pour au final ne plus avoir à se battre que contre 3 ou 4 tributs ? »

C’était la première vraie question que je lui posais, les autres avaient été plutôt rhétoriques … Mais cette question-là me taraudait depuis un moment, et je n’aurais peut-être jamais d’autre occasion de la lui poser.

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Visite non désirée   Sam 8 Fév - 21:52









La petite Featherstone ne manquait pas de culot , et çà ne déplaisait certainement pas au milliardaire. L'utilisation de lourds sous-entendus qu'elle employait n'était pas sans rappeler la manière de parler d'Eneron. De plus,  contrairement aux autres jeunes ou mêmes instructeurs elle ne semblait nullement intimidée par l'ancien vainqueur qu'elle avait face à elle , elle lui répondait au tac au tac , presque avec insolence. Les yeux d'Eneron pétillèrent , il se reconnaissait un peu elle , enfin pas totalement. Il écouta attentivement les paroles de la jeune femme , de toute évidence elle s'était forgé une opinion et n'était pas prête à changer d'avis de sitôt.
-A vrai dire vous m'intriguez au plus haut point Mlle Featherstone. Cela fait bien longtemps que je n'ai mené d'aussi passionnantes discussions. Je vais répondre à vos différentes interrogations , je vais vous dire ce que je pense de tout cela; après tout c'est un débat et ce serait tellement mieux de ne pas se voiler la face mais bien entendu , il faut que le contenu de notre petite entrevue reste entre nous. Si on vous pose des questions à ce sujet , dites que je cherchais à coucher avec vous , ça passera très bien. fit Eneron avec un sourire.
A ce moment l'instructueur revint avec un gobelet rempli de café.
-Merci bien.
Eneron saisit délicatement le verre et but une petite gorgée du liquide brûlant. Il fit la grimace.--Ce café est tout simplement immonde , il serait temps de changer de marque. Ah que voulez vous? C'est le désavantage de la richesse , on est tellement habitué au mieux que dès que c'est un peu moins bien on trouve ça répugnant.
Le milliardaire poussa le verre plus loin et observa un moment la jeune femme cherchant les bons mots.
-Je vais faire comme à l'école Mademoiselle , je vais faire un dessin.
Il sortit alors un stylo et dessina sur la table , il dessina un échiquier .
-Croyez vous vraiment que j'aie oublié d'où je viens? Je sais pertinemment que je suis issu de cette société inégalitaire et totalitaire. Je sais aussi qu'à quelques centaines d'années près j'aurais pu naître dans une puissance démocratique et prospère où on croyait en un idéal en un rêve. Je sais que j'ai aie eu de la malchance de naître en cette époque mais je sais que j'aie eu de la chance de naître en ce lieu privilégié . L’homme qui est en face de vous provient de la chance ou de quelque chose qui nous dépasse. Venons-en à notre schéma : un échiquier ou un damier comme vous voulez. J'ai pris conscience que le terme "Jeux de la Faim" n'était pas anodin en particulier le "jeu". Une retransmission télévisée , des milliers de cinglés aux Habits et aux coiffures étranges qui attendent ça pendant presque un an , en somme un divertissement destiné à amuser le peuple ou une partie du peuple , tout cela n'a rien de bien original ; le Capitole n'a pas été le premier , il suffit de intéresser un tant soit peu aux pratiques de l'Empire Romain  et leurs "jeux du cirque". Un vieux dicton latin dit même que ce que veut el peuple c'est "panem et circenses" , " du pain et des Jeux ". Outre mourir il y a une chose que je ne voulais pas , être une pièce du jeu , pire,un pion , je ne voulais pas faire ce que l'on attendait aque je fasse . Je voulais montrer que je n'étais pas leur jouet , je voulais bousculer la hiérarchie , les règles prédéfinies. A l'époque je croyais que cet échiquier , que ces Jeux se limitaient à l'arène mais depuis j'ai compris une chose l'arène ce n'est rien , les Jeux ou le Jeu nous sommes dedans. Là où le Capitole a fait fort c'est qu'il a transformé le monde en jeu et il en est le maître. Là encore j'essaie tant bien que mal de tirer mon épingle du jeu , de briser les codes , un homme des districts plus puissant , plus riche ou encore plus influent que beaucoup de notables du Capitoles , une anomalie de production dans cette usine si bien rodée , voilà ce que je suis Mlle Featherstone.

Eneron jeta alors un coup d'oeil à sa montre

-Je vais devoir prendre congé de votre agréable compagnie ma chère , ce fut un vértiable plaisir n'en doutez pas.

Le milliardaire se leva .

-Si vous avez besoin de moi , vous savez où me trouver . Nous nous reverrons Mlle Featherstone , j'en suis certain.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Visite non désirée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite non désirée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Districts supérieurs :: District 1-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit