Partagez | 
 

 Ariane Gregorovitch ~ D7 ~ PV (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Chasse
☆ Humeur : Froide
☆District : 7

○ Points : 0
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Ariane Gregorovitch ~ D7 ~ PV (terminé)   Dim 24 Juin - 21:49



Ariane Gregorovitch

« Un coeur brisé est un coeur capable de tout surmonter. »




Points Acquis

Sera rempli par le staff
à l'issue de votre présentation



Répartition des capacités
Force : XX
Vigueur : XX
Coordination : XX
Rapidité : XX
Intelligence : XX
Perception : XX
Volonté : XX
Communication : XX
Corps à corps : XX
Combat armé : XX
Soin : XX


IMPORTANT :
Je m'appelle Ariane Gregorovitch. Je suis âgé de 20 ans. Je suis né un 26 décembre au District 7. Je suis une chasseuse. J' envisage de rejoindre les rebelles.

SITUATION :
Je n'ai que pour seule famille mon père et ce, depuis ma naissance. En effet, ma mère est morte en même temps que je suis née. Une vie pour une mort. On pourrait trouver dans cela une belle représentation du cycle de la vie mais ce n'est pas l'avis de mon père. Lui, quand il me regarde, il voit au fond de moi la meurtrière de sa femme qu'il aimait tant et qui la convaincu d'avoir un enfant. Lui n'en voulait pas. Et pour cause, il se retrouve maintenant avec cette enfant sur les bras, sans femme et qui par dessus le marché à une ressemblance frappante avec celle-ci. Enfin, moi je n'en sais rien, mais c'est ce qu'il m'a toujours dit : "Tu rassembles tellement à ta mère Ariane...". Voilà ses mots favorites quand il s'adresse à moi. Mais je ne peux pas dire que mon père n'est pas un bon père malgré ce qu'on pourrait penser. Il est juste accablé de tristesse et ne m'aime pas autant qu'il le devrait. Mais je ne lui en veux pas, j'ai détruits son bonheur. Et puis je n'ai pas à me plaindre. quand je regarde autours de moi. Nous vivons une vie plutôt  confortable. Bien sur nous ne roulons pas sur l'or, mais notre maison est de taille convenable, bien meublée et on n'y meurt pas de froid l'hiver ni de chaud l'été. Je mange presque à ma faim et nous manquons de presque rien. Tout ça, grâce au haut poste de mon père dans l'industrie du bois de notre district. Il exporte dans tout Panem, même au Capitole, ce qui nous rapporte de quoi vivre relativement confortablement comparés à certains autres habitants.Je suis plutôt solitaire et livrée à moi-même puisque mon père ne se préoccupe pas trop de moi sauf pour s'assurer que je reste bien en vie en évitant que je meurs de faim. Je n'ai pas beaucoup d'ami, surement dû à mon caractère moqueur et froid. Mais peu importe, je n'en ai pas besoin. J'avais un..." petit ami"...avant, mais je m'étais bien trompée sur son compte et depuis je me suis jurée de ne pas faire la même erreur et d'éprouver à nouveau des sentiments pour quiconque. De plus, je compte bien me venger de l'affront qu'il m'a fait...Pour m'occuper je vais chasser dans les bois qui occupent une grande partie du district 7. Même si c'est plus ou moins interdit, les pacificateurs ne peuvent pas tout surveiller, et puis... les règles sont faites pour être brisées. Je trouve ça tellement excitant et ça me permet de me détendre et de ne plus penser à rien. Il n'y a plus que moi et ma proie, rien d'autre.


AVIS SUR PANEM :
Le monde dans lequel on vit n'aucun sens. Le Capitole exerce son pouvoir sans légitimité sur le reste des districts qui se tuent à la tâche pour servir les excentriques capitoliens. Les jeux sont une de leur invention, histoire d'asseoir leur pouvoir et d'empêcher une nouvelle tentative de rébellion de la part des districts. Comme la plupart des habitants du district je ne porte pas dans mon cœur les Capitoliens qui ne savent pas ou qui se fichent de ce que notre condition. Mais je les comprends aussi. Lorsqu'on nait dans un environnement comme le leur, très loin des districts et de la réalité du monde, ils n'ont pas d'autre problème que de s'occuper d'eux et de leurs soucis minimes de leur vie confortable. Parfois je les plains mais je me reconnais aussi en eux. Je vie une vie confortable par rapport aux autres habitants du district et n'endure pas la même chose qu'eux. Même si bien sur ça me préoccupe et je les plains... j'ai tendance a plutôt m'occuper de mes problèmes à moi que ceux des autres et donc de profiter de ma situation. Je ne suis pas complétement égoïste et je fais d'ailleurs partie de la rébellion des que j'en ai eu l'occasion. Mais plus dans une quête d'action, de reconnaissance et pad esprit rebelle et de contradiction de l'autorité que pour réellement me venger du Capitole et leur faire payer.







Caractère du personnage -
J'aime me décrire comme quelqu'un de dure et de froid. Pour moi les sentiments comme l'amour sont inutiles et ne sont que des faiblesses de l'humanité. Je déteste qu'on me voit comme une fillette sans défense, à choisir, je préférais être un garçon et pouvoir avoir la même reconnaissance qu'eux plutôt que le regard que l'on porte sur les filles. J'ai appris a me débrouiller toute seule et je n'ai besoin de personne. J'ai beaucoup de qualité, je suis agile, rapide, je sais très bien manier un arc, je sais me faire discrète ce qui faut de moi une très bonne chasseuse. Évidemment, je reste une fille et j'ai le corps qui avec, je suis d'ailleurs plutôt jolie quoique pas toujours féminine dans mes gestes ou mes paroles. Mais je sais très bien me servir de mes charmes quand c'est nécessaire. Je suis plutôt charismatique et sait très bien jouer la fille sociable, si bien que j'ai beaucoup "d'ami". Enfin, des personnes qui pensent être mes amis, moi je ne tiens guère a eux, et mes vrais amis se comptent sur une seule main. Je m'entoure de personne plutôt pour sauver les apparences, éviter qu'on ne me pose trop de question et surtout pour arriver à mes fins. Je suis plutôt capricieuse, quand je veux quelque chose je fais tout pour l'obtenir. Le travail ne me fait pas peur, j'ai toujours été douée à l'école et travailleuse. Encore une fois c'est surtout pour éviter les questions que par envie de réussir. Mais même si j'ai des aptitudes, je n'étais pas beaucoup apprécier des professeurs, surement a cause de mon problème avec l'autorité. Je déteste qu'on me donne des ordres et ait tendance a toujours faire l'inverse de ce qu'on me dit. Je tiens beaucoup à ma liberté et est donc du mal avec une quelconque supériorité hiérarchique. Mon répondent m'aide beaucoup dans cette démarche contestataire. En plus de cela je suis plutôt muqueuse et fière, je ne suis donc pas toujours appréciée même si je sais très bien être sociable quand j'en ai besoin.Cette fierté aura causé pas mal de tort. Comme avec la trahison de Zéphyr. Je lui ai fait confiance, je me suis laissée aller à une certaine affection pour lui et il m'a trahis en me trompant avec une autre potasse blonde. Ce fut l'erreur de trop, alors que lui s'excusait à plein ventre je en pouvais accepter pareil affront. Après m'être vengé convenablement de cette "fille", je passe le reste de mon temps à me venger de Zéphyr. En craquant n'importe qui, couchant à droite à gauche et lui racontant des que j'en ai l'occasion.Depuis cela, je me suis jurée de ne plus jamais me laisser à cette faiblesse qu'est l'amour.







Histoire du personnage -
Je suis née un 26 décembre dans un froid glacial. Mes parents étaient au comble du bonheur... ou presque. Ma mère avait toujours rêvé d'avoir un enfant, une fille en plus. Mon père, lui, un peu moins, mais il aimait tellement ma mère qu'il s'était laissé convaincre. Il avait un peu peur d'avoir la responsabilité de cette petite chose, et puis il était très bien comme ça, seul avec la femme qu'il aimait, ils n'avaient pas besoin de quelqu'un d'autre. En plus il aurait préféré un garçon pour qu'il puisse reprendre son poste dans l'industrie du bois. Finalement, la réticence à l'arrivée de cet enfant allait être justifiée, puisque qu'à peine étais-je sortie du ventre de ma mère qu'elle mourut sur le coup. La grossesse l'avait déjà pas mal éprouvée sur la durée, mais elle n'avait pas supporter le froid en plus des efforts que son corps avait demandé pour me mettre au monde. Ma mère eu juste le temps de me sourire et de demander à mon père de prendre soin de moi. Chose qu'il essaye de faire depuis maintenant 20 ans mais à contre cœur. Il aurait tout fait pour retourner dans le futur et faire en sorte que je n'existe pas pour garder la femme qu'il aimait. Je ne lui en veux pas, il ne me donne certes pas beaucoup d'amour mais je ne suis pas à plaindre car il me nourrit et veille à ce que je ne manque de rien et soir en bonne santé. En plus je le comprends, j'ai quand même détruit son bonheur en tuant son épouse, ma mère. J'aurai tellement aime les rendre fière mais c'est impossible, mon père me regarde comme... une étrangère et aurait préféré un garçon. De sorte qu'étant petite j'avais des allures de garçon manqué. Ce qui a pas mal déteint sur mon caractère dur et peu féminin. J'ai toujours essayé de faire de mon mieux à l'école, d'avoir des amis, de sauver les apparences pour que mon père soit fier de moi ou au moins ma mère, mais il ne la jamais manifesté. Finalement, je me suis émancipée de mon père et me suis construite toute seule en arrêtant d'attendre une quelconque intention de sa part. Je recherche toujours l'excellence dans ce que je fais, pour ma mère, et suis très sud de mes acquis. Je n'échoue jamais et n'ai pas peur de travailler dure pour obtenir ce que je veux ayant l'habitude de ne manquer de rien grâce au travail de mon père. J'ai toit fait pour être une enfant exemplaire et apprécié, jouant de ma sociabilité et de l'on charisme. Mais au fond je me sens très seule et j'ai vite compris que je n'avais besoin de personne. Personne n'avait été fière de moi lu m'avait félicité alors j'ai acquis une grande fierté personnelle car j'en avais besoin. J'ai horreur que l'on porte un jugement sur moi ou que l'on me critique, même pour les compliments, qui se font rares, je dois prendre sur moi. Mais le pire c'est l'autorité. Quand je me suis rendue compte que mon père ne m'accordera jamais l'intention que je recherchais j'ai fais une croix sur mes figures hiérarchique et ait pris un grand plaisir à contredire l'autorité. Que ce soit à l'école ou bien dans la rue avec les pacificateurs. J'ai tendance à désobéir et faire l'inverse de ce qu'on me dit. C'est pour ça que je me suis mis à chasser et que je suis ensuite rentrée dans la rébellion dès que j'en ai eu vent.
Ils avaient entendu parler de moi et ma fâcheuse tendance à rire des pacificateur et à m'attirer des ennuis et ont donc envoyé l'un d'eux pour me tester. Test que j'ai réussi haut la main comme toujours ce qui m'a alors permis d'intégrer les rangs de la rébellion. J'y trouvai très rapidement ma place grâce a ma grande sociabilité et en me proposant pour toutes les missions, même les plus périlleuses je pis rapidement faire mes preuves si bien que je suis considérée comme un bon élément, un atout. C'est ce qui donne un sens a ma vie dorénavant, une raison pour moi de continuer a vivre. Avant cela, je fis la rencontre de Zéphyr, un jeune homme plutôt séduisant. Nous nous rencontrâmes dans les bois quand je décidai de me mettre a chasser histoire d'entendre les règles une nouvelle fois. Lui chassait par nécessite et besoin. Nous trouvailles nez à nez se disputant la même proie que je finis par avoir en lui portant le coup de grâce. Triomphante je rentrais chez moi avec cette proie tout juste tuée mais un sentiment de culpabilité se fit ressentir quand je me rendis compte que je n'en avais pas besoin alors que celui a qui je l'avais volé sous le nez si. Je lui apportai alors des le lendemain et c'est ainsi que nous devises amis. Il m'appris a perfectionner ma technique de chasse, lui qui avait une grande expérience et je lui offrait ce que je thaï car je n'en avais pas besoin. C'était une des rares personnes que j'appréciais réellement car il était simple naturellement joyeux, me donnait le sourire et ne me regardait pas comme une pauvre fille qui avait besoin d'être protéger. Non lui admirait mon courage et ma force de caractère. Finalement cette amitié se transformera en sentiment par la suite, et une sorte d'idylle laissa entre nous. Nous étions le genre de couple qui discret, qui  n'en faisait pas trop, qui était avant tout amis avant d'être amant. Nos sentiments se développaient de jour en jour, je développa une grande affection pour lui. Il me faisait du bien plus, à ses cotes j'étais plus calme, plus douce, moins masculine et froide. Tous mes durs côtés s'adoucissaient et il savait me tempérer. Malheureusement lorsque je fus repérer par la rébellion en même temps que lui, ses côtés bagarreur, dur et impulsif ressortiront. Si bien qu'il prit peur ne trouvant plus de douceur en moi et ayant peur de m'avoir perdu. Il me trompa alors avec une blondasse niaise et fragile pendant que j'étais en mission. Lorsque je revint il m'avoua tout en me suppliant de lui pardonner, me disant qu'il m'aimait et qu'il ne référait plus jamais cette terrible erreur. Mais c'était trop tard, mon cœur se brisa une seconde fois, comme lorsque je compris que mon père ne m'aimerait jamais. S'en était trop pour moi, je m'étais laissé allé avec lui, je lui avais ouvert mon cœur et il l'a piétine sans vergogne. Je ne lui pardonnerait jamais cette affront et cette atteinte à ma fierté profonde. Je commençai par aller me venger de cette Cléo en l'humiliant publiquement et en lui faisant bien comprendre qu'elle ne m'arrive pas à la cheville. Puis je coupai les ponts avec Zéphyr, l'évitant à la chasse et en mission. Mais tout en faisant bien attention à lui pourrir la vie autant que possible et a le rendre jaloux en draguant à droite à gauche devant lui. Jamais plus je n'éprouverais de sentiment comme ceux-ci, je me fermai complétement a tout cela en m'entourant d'une solide carapace aussi dure et froide que mon caractère. Depuis je me donne corps et âmes dans la rébellion, le seul réel sens à ma vie.







Ambition du personnage -
e ne peux pas dire que je me bats réellement pour quelque chose, une quelconque cause. Je me bats, parce que j'aime ça, parce que j'ai besoin d'action, que j'aime risquée ma vie. Je n'ai pas de raison particulière de vivre finalement, alors autant foncer, rien ne me retient. Si je suis sélectionnée aux jeux ? Je ne serais pas triste, se serait l'occasion de me venger de Zéphyr puisqu'il se portera surement volontaire avec moi pour me protéger mais je n'ai pas besoin de lui. Je me prouverai que je peux gagner, je prouverai à mon père que je suis aussi forte qu'un garçon et ma mère sera fière de moi.
La rébellion me permet en soit de trouver un sens à ma vie, un but, je n'ai que ça. Elle me permet de repousser mes limites à chaque fois, de désobéir à l'autorité supérieure et à pimenter ma vie. Je ne la lâcherai pour rien au monde et e compter bien continuer à évoluer en son sein pour avoir encore plus de mission qui sont encore plus importantes.
Je prouverai à Zéphyr qu'il a eu tord de me trahir et le ferait regretter et je prouverai à mon père qu'il a eu tord de ne pas s'intéresser à moi et que je vaut mieux qu'un garçon, que je peux être leur égal et même les surpasser, je leur prouverai que je n'ai besoin de personne, je leur prouverai.




Voudrais-tu que ton personnage participe aux Hunger Games ?
Pourquoi pas mais pas pressée.

Âge : 19 ans
Pseudo : Marine
Avatar : Camila Mendes
Age de l'avatar : 24 ans
Age du personnage : 20 ans
Fréquence de connexion : Régulière
Comment as-tu trouvé le forum : en cherchant
Double compte ? : non
Un petit commentaire sur le fo ? : jolie design, j'espère qu'il sera un peu plus actif



Dernière édition par Ariane Gregorovitch le Lun 25 Juin - 20:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ariane Gregorovitch ~ D7 ~ PV (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Présentations & Pvs :: Présentation en cours-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Films