Partagez | 
 

 My shadow's the only one that walks beside me... [Silena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 42 ans.
★ Occupation : Eleveur de chevaux - Mentor du District 10
☆ Humeur : On fait aller...
★ Plat préféré : Abricot
☆District : Dix

○ Points : 383
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: My shadow's the only one that walks beside me... [Silena]   Lun 1 Mai - 16:53



   
My shadow's the only one that walks beside me...
ft Silena D. Beauregard


   


Where the city sleeps and I'm the only one and I walk alone,

I walk alone.


   

   
L’arène était animée par un soudain regain. Comme une revanche aux rumeurs qui courraient dans les rues du Capitole, entre les coups de ciseaux des salons de coiffure, les épingles des tailleurs, les miettes des salons de thé. Comme si les marionnettistes avaient compris que des pantins immobiles et des comédiens tacites ne constituaient pas une distraction suffisante et qu’ainsi, leur renommée et leur salaire allaient en pâtir.
En somme, l’arène était ennuyeuse pour les téléspectateurs.
L’hymne du Capitole avait détonné des enceintes réparties dans la salle des Mentors, heurtant les anciens Vainqueurs comme il heurtait leurs poulains perdus dans l’arène. Perdus au milieu d’un cimetière. Le troisième jour avait officiellement été conclu et déroulait son rapport au milieu des trompettes et des cymbales qui, elles, annonçaient l’arrivée en fanfares du quatrième jour.
Quatre Tributs morts. Quatre portraits défilaient sur fond noir ainsi que sous les louanges de Blewstone, qui vantait leur dévouement au Capitole et saluait leur sacrifice. Avant de passer au suivant et d’ajouter ces noms à une liste trop longue. Le précédent était oublié, le suivant balancé. Et étonnamment, parmi les nouveaux venus, il ne figurait encore aucun des gamins du District Dix : Chloé et Jason constituaient les derniers membres des plus pauvres Districts à tenir le combat. Strickland et Thorne avaient donc rapidement quitté l’« état-major » du mentorat et vaquaient à leurs occupations.
En vérité, les derniers Mentors aux Tributs encore vivants n’étaient autres que Featherstone, du Un, Beauregard, du Deux, Wingston, du Quatre, Ransom, du Neuf, et Ethan, du Dix. Si l’on ne comptait pas Saltsmann dans l’arène, accrochée à son petit bout du District Six auquel elle s’était entichée.
Pourtant, lorsque Ethan Underwood pénétra la salle des Mentors, il n’y avait personne. Les Mentors précités devaient vaquer à d’autres occupations : après tout, l’hymne du Capitole prenait fin, il devait donc être minuit passé. L’heure de la fête dans la capitale de Panem, des excès, des gens qui s’élevaient ou de ceux qui dégringolaient derrière les rideaux pourpre. Tout ce que l’homme du District Dix fuyait.
Il avait volontairement sauté sa propre apparition télévisée : Silena lui avait demandé plus tôt dans la journée de choisir entre Chloé et Jason pour savoir lequel des deux serait aveuglé pour le reste des Jeux. Si cela n’avait tenu qu’à Ethan, il aurait décliné l’invitation et aurait laissé les Juges assumer leurs décisions et conséquences. Mais le Mentor n’était pas bête : il savait depuis le premier jour que tout choix lui était dérobé. Il n’avait même pas l’illusion de l’illusion du choix. Alors, il s’y était rendu, avait délivré les mots magiques, condamné Jason, puis s’en était allé. Tout le monde était content dans cette histoire.
Sauf son Tribut, naturellement.
Depuis qu’on l’avait arraché à ses terres, Ethan dormait très mal. Il détestait les quartiers qu’on lui avait attribués au centre des Tributs, encore plus depuis que les deux infernaux gamins étaient partis pour l’arène ; il détestait les soirées mondaines au Capitole, encore plus quand il constatait que ses quelques manœuvres pour obtenir de l’argent sponsoring étaient malhabiles et réellement inefficaces ; il détestait le Capitole, finalement. Sauf lorsqu’il pouvait profiter de ses rues silencieuses la nuit, quand enfin les bâtiments n’avaient plus rien à prouver à leurs voisins et regagnaient leur humilité : leurs murs blancs pâlissaient, la pierre montrait ses défauts, et le son de la ville s’étouffait. Le tout s’offrait au Mentor du Dix quand il se rendait au centre pour suivre les Jeux.
Du silence. Ce que Ethan pouvait apprécier le calme et le silence, s’y sentir dans son élément, et plus proche de la pierre que de l’acier et le verre qui composaient tous les bâtiments officiels qu’on aimait à montrer sur les écrans de télévision. D’ailleurs, voilà que les publicités ornaient tous les écrans de la salle des Mentors et montraient le palais présidentiel. Avec une nunuche qui devait officiellement passer pour le sosie de la présidente – sosie raté.
Ethan eut un sourire moqueur, presque méprisant, en voyant cette pimbêche, puis se tourna vers la table basse qui comportait tous les alcools possibles et imaginables. Rien de mieux pour combattre cette barre de fatigue qui pressait toujours plus fort contre son front, en attendant que les lumières épileptiques et les sons surexcités s’effacent pour revenir aux Jeux.
Une, deux, trois gorgées. La chaleur de l’alcool apportait un certain réconfort qui était la bienvenue.
Enfin, les programmateurs décidèrent qu’il était temps que les Mentors n’aient plus la diffusion classique délivrée dans les foyers du Capitole, mais qu’il valait mieux leur donner les différentes caméras de l’arène. Ethan reposa alors son verre et porta d’abord ses yeux vers les images qui montraient ses deux Tributs. La colère qui traversait les yeux de Chloé en voyant que non, elle n’avait pas gagné : que non, l’ancien Vainqueur ne s’était pas plié à son choix malgré toutes ses manigances. C’était Jason. Point barre, tout le monde passait à la suite, les Tributs eux-mêmes. Un peu d’intelligence.
De compassion, même. Chloé prenait soin de Jason et promit de rester avec lui. Cela paraissait tellement sincère… pourtant, Ethan ne pouvait pas oublier cette lueur dans son regard au Bain de Sang, son envie de fuir en plantant son co-Tribut là. A quel jeu jouait cette nana ? Quelque part, il se refusait à lui faire confiance. Il n’y arrivait pas. Il avait la désagréable sensation que quelque chose sonnait faux chez cette fille… peut-être qu’elle-même n’en avait pas conscience.
Huit Tributs attroupés à la Corne d’Abondance. Quatre Tributs au Pont suspendu. Huit extraits des parcours des différents challengers. La situation calmée dans les marécages, le Mentor porta son attention ailleurs pour examiner les écrans et dresser ce bilan. La tension montait, c’était évident : les petites mains de la présentatrice flairaient les sacs de nœuds qui se formaient et ainsi, faisaient en sorte que l’attention nécessaire leur soit portée. Alors le reportage se dirigeait vers la Corne, où il était question de laisser derrière cinq Tributs faibles, et la zone du Pont suspendu, où se trouvaient et les Jumeaux du Deux, et les Tributs du Dix.
Pas bon plan, pensa immédiatement Ethan en terminant son verre d’une traite.
Mais les deux Carrières semblaient concentrés ailleurs les deux gamins de son District les avaient repérés et s’en éloignaient avec diligence. Ce qui n’apaisa pas le Mentor. Mais ça, il ne devait pas le montrer à la personne qui arrivait.

« Un combat entre Carrières ? C’est l’heure du spectacle… ! », marmonna Ethan en entendant la porte s’ouvrir derrière lui.

S’il avait été plus jeune, nul doute qu’il aurait d’abord entendu le pas étouffé par la moquette rouge du Centre. Mais peu importait : il préféra se servir un fond de whisky qu’il n’avala pas tout de suite.





   
   

_________________
Mentor du District 10
Le vaste monde vous entoure de tous côtés ; vous pouvez vous enclore, mais vous ne pouvez éternellement le tenir en dehors de vos clôtures.
by lizzou.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 26 ans.
☆ Surnom : Aucun pour le moment
★ Occupation : Mentor
☆ Humeur : Sanglante
☆District : 2

○ Points : 118
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: My shadow's the only one that walks beside me... [Silena]   Sam 20 Mai - 23:35







My shadow's the only one that walks beside me...
ft. Ethan Underwood & Silena Beauregard

Les Jeux étaient quelque peu ennuyeux. Cette Expiation semblait être la plus grande de toutes. Inviter les mentors à rejoindre leurs tributs pour les aider dans l’arène était une idée de génie il faut bien l’avouer. Mais finalement très peu de mentors avaient osé le faire. J’y avait bien songer. Revivre l’arène, le bain de sang, les combats, les égorgements… Tout cela avait fait de moi une tueuse sans pitié. Et pourtant j’avais refusé dans un geste conscient de défiance. De tous les mentors, j’étais sûrement celle qui délaissais le plus ses tributs. Quoi que Featherstone semblait aussi intéressée par ses tributs que moi. Cela faisait plus de quatre ans que le deux n’avait pas connu de vainqueur et le district n’était pas le plus enjoué de savoir que sa dernière victoire en date était celle d’une égorgeuse d’enfants.

Je n’appréciais guère mes deux tributs. Ces deux jumeaux qui voulaient jouer à guerre-guerre qui se croyaient plus forts que n’importe qui. Ils ne se rendaient pas compte de ce qui allaient se passer. D’après ce que j’avais crus entendre, ils formaient une « alliance » avec le 1.

- « Une alliance entre carrières on ne peut que gagner voyons ! » fis-je en imitant la voix si raillante de Joss.

Finalement c’était assez drôle de les voir. Ils semblaient plus être un couple que des jumeaux. Ils étaient niais à prendre soin l’un de l’autre alors qu’ils savaient très bien qu’ils se tueraient lorsqu’ils ne seraient plus que deux. Malgré ce que j’en pensais, mon district était fou amoureux de ses deux tributs. Ils les voyaient déjà gagnant, ensemble, nouveaux mentors du 2.

- « Ils ne gagneront jamais, je suis bien meilleure qu’eux. » commentais-je tandis que je m’habillais pour la soirée à venir.

La Capitole avait vu les choses en grand pour cette Expiation. Des soirées toutes les nuits, des écrans géants partout dans les rues. Ils avaient même une nouveauté pour les mentors, une salle spéciale avec de multiples écrans pour voir chaque meurtre, chaque tribut. J’y passais plusieurs heures par jour, mais cela devenait de plus en plus ennuyeux. C’est pour cette raison que j’étais retourné dans mes quartiers. C’était très calme depuis le début des jeux. Mes deux teignes de tributs avaient eu le don de me distraire durant leur présence. Leurs conversations étaient toujours les mêmes. Quels entrainements, quels alliés, quelles cibles.

- « Allons-nous distraire un peu avant de retourner voir du sang. »

J’étais toute excitée. Il fallait avouer que les soirées du Capitole étaient vraiment les meilleures. Malgré mon aversion pour les Capitoliens et leur engouement pour les Jeux, je ne pouvais qu’avouer que leur accueil pour les mentors étaient toutes autres que dans les districts. Habillée de mes plus beaux atours, je me dirigeais vers l’une des soirées de ce soir. J’y passais une partie de la soirée avant de retourner à la salle des Mentors. Du haut de mes escarpins, je marchais tranquillement sur la moquette rouge, comme le sang… Je souris en me rendant compte que quelqu’un était déjà présent dans la pièce.

Underwood, le mentor du 10. C’était d’ailleurs le dernier des mentors des districts périphériques. Les deux autres étaient partis rapidement après la mort de leurs tributs. Ils ne semblaient pas vraiment apprécier le Capitole. Je me servis un verre de rhum avant de prendre place dans un fauteuil non loin du mentor du 10.

- « Qui a été aveuglé ce soir ? » demandais-je en souriant.

C’était une des règles de cette Expiation. Chaque soir, deux mentors devaient condamner un de leur tribut à devenir aveugle. C’était drôle en soit puisque la plupart des mentors avaient déjà condamné leurs tributs tandis que je n’avais pas encore été appelé pour cette tâche. Au fond de moi j’étais déçue, pour une fois que les mentors pouvaient interférer dans les Jeux. Je compris alors très vite que mes Jumeaux étaient tout près des tributs du 10. Ils les traquaient comme des bêtes, mais ils ne semblaient même pas se rendre compte qu’eux-mêmes étaient traqués…




(c) Nyyx | Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 42 ans.
★ Occupation : Eleveur de chevaux - Mentor du District 10
☆ Humeur : On fait aller...
★ Plat préféré : Abricot
☆District : Dix

○ Points : 383
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: My shadow's the only one that walks beside me... [Silena]   Jeu 22 Juin - 19:08



   
My shadow's the only one that walks beside me...
ft Silena D. Beauregard


   


Where the city sleeps and I'm the only one and I walk alone,

I walk alone.


   

   
Le liquide dansait dans le fond du verre cristallin. Sa couleur ambrée projetait une ombre douce et agréable, provoquant presque un sentiment de richesse pour qui admirait les parures étendues sur la surface métallique. Difficile de résister à l'envie d'y plonger son regard et d'admirer les formes.
Ethan se trouva un instant parmi les captifs, jusqu’à ce qu’entre le nouvel arrivant.
Mentor ou Muet, qui aurait-ce été d’autre ? Il ne prit même pas la peine de se retourner. La silhouette apparut à son côté, près des nombreuses bouteilles. Sa démarche assurée permettait à ses escarpins de masser la moquette carmin : y avait-il eu une soirée au Capitole ce soir ? Ethan n’en savait rien. Ethan s’en fichait. Lui et son chapeau n’étaient pas les bienvenus ; donc, ils ne s’y rendraient pas. Avec des équations aussi simples, l’éleveur de chevaux pouvait prétendre à être un excellent mathématicien.
La nouvelle venue saisit une petite bouteille, trapue, dont le contenant arborait la même robe ambrée que son alcool à lui. Mais c’était du rhum. Bon choix. Son verre rempli, Ethan leva le sien en signe de santé, mais n’eut pas le temps de le porter à ses lèvres qu’elle posa la question fatidique :

« Qui a été aveuglé ce soir ? »

Avec une certaine lourdeur, le Mentor du District laissa tomber sa main, de sorte que son récipient heurta légèrement la table basse. L’alcool n’aurait jamais autant été le bienvenu qu’en cet instant ; et pourtant, il le relégua sur le côté pour ne pas s’y plonger totalement.
S’immerger dans une marée dorée. Le luxe du Capitole dans sa quintessence.

« La gamine du Un, déclara-t-il de ce ton sans émotion le caractérisant tellement dans ces instants de « drame ». Et mon cher Tribut du Dix. »

Certains Mentors auraient disserté des heures sur le choix de Featherstone, sur combien il était juste au vu des erreurs de sa protégée ; bien que, fait sûrement intéressant dans une telle discussion, son camarade de District ne brillait pas par sa ruse en s’entichant d’une autre fille. D’autres Mentors ne se seraient pas donné la peine de répondre. Encore seraient partis de la salle en fanfares, ou en catimini.
Ethan, lui, assumait désormais son choix et ne le regrettait pas. Revenaient simplement la difficulté de faire une telle annonce, comme une douleur criarde dans sa poitrine. Il la balaya d’une gorgée de whisky, puis se décida enfin à identifier son interlocutrice et se tourna vers elle.
Silena Beauregard, Mentor du District Deux. D’accord. Lui faisant face, il leva haut son verre et déclama :

« Santé à vous, Miss Beauregard ! »

Ethan termina le tout d’une gorgée et jeta son verre un peu violemment sa la table basse. Effectivement, si le whisky le réchauffait comme il fallait, l’alcool commençait à lui monter à la tête.
Il ne connaissait la Mentor du District Deux que de réputation : victorieuse quatre ans auparavant, Ethan était déjà bien ancré dans sa retraite de mentorat à ce moment-là. Autant dire que les Jeux ne l’intéressaient plus, et les Vainqueurs encore moins, et ce malgré la présence requise aux rediffusions, bien propres par rapport à la réalité des faits.
Pourtant, les termes « sauvage » et « égorgeuse » étaient bien parvenus à ses oreilles à propos de Beauregard, assez marquants pour qu’il y réfléchisse à deux fois avant de prononcer ses mots. Pour autant, s’il restait en partie méfiant, il n’oubliait jamais qu’ils avaient tous été des monstres.

« Et vous qui n’y êtes pas encore passée, vous pensez quoi de ces nouvelles règles ? »

Définitivement, Ethan parlait trop sous l’emprise de l’alcool.





   
   

_________________
Mentor du District 10
Le vaste monde vous entoure de tous côtés ; vous pouvez vous enclore, mais vous ne pouvez éternellement le tenir en dehors de vos clôtures.
by lizzou.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: My shadow's the only one that walks beside me... [Silena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

My shadow's the only one that walks beside me... [Silena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Nord de la ville :: Centre d'entraînement des Hunger Games-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit