Partagez | 
 

 EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
« »
★ Âge : 42 ans.
☆District : District 12

○ Points : 472
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 1 Fév - 17:05


    Une jeune fille aux longs cheveux roux me dit qu'elle ne pouvait pas me donner de conseils, étant elle aussi en train de chercher une écharpe à faire en cadeau. Elle me montra une personne qui était à côté d'elle, une jeune femme aux longs cheveux noirs en me disant que celle-ci était bien renseignée. Faisait-elle partie du district 1 ? La jeune femme aux cheveux noirs répondit à la rouquine en lui disant de prendre alors une écharpe bleue. Cela semblait l'agacer. La jeune femme s'empara d'un foulard couleur prune et un autre bleu turquoise. Elle se tourna vers la jeune femme rousse en lui donnant le foulard bleu et se tourna vers moi pour me tendre le foulard prune. Celle-ci écarquilla les yeux en me voyant. Elle me connaissait ? Je pensais que l'on m'avait oublié depuis le temps. Je lui souris

    .- Vous êtes bien renseignée, c'est bien moi. Mais je pensais que l'on m'avait oublié depuis le temps. Enchanté moi de même.

    Celle-ci se tourna ensuite vers la jeune rouquine qui se présenta sous le prénom d'Indis. Joli prénom. Je n'avais jamais rencontré les deux jeunes femmes auparavant. Nova se retourna ensuite vers moi en me disant qu'elle allait me donner des conseils de beauté si je lui donnais des conseils pour gagner aux prochains Hunger Games. Je n'étais plus mentor et je n'étais pas de son district. Je fronçais les sourcils.

    - Je ne m'intéresse pas spécialement à la mode vous savez, je m'habille de manière simple. Vous n'avez pas de mentor dans votre district ?Une fois ceci dit je me tournais vers Indis et reprit : - Et vous mademoiselle de quel district venez vous et que faites vous ?


 [/list]


Dernière édition par Winston Davis le Lun 20 Mar - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 1 Fév - 18:01

Les Pacificateurs





Derek fulminait d’être enfermé dans cette gare pendant que des hors-la-loi parcouraient librement le District. Des gens étaient morts, des collègues appréciés avaient failli les suivre, et lui, déjà contraint d’accompagner des civils à l’abri, n’avait depuis pas pu réagir. Et ce mec du District Trois, s’imaginant déjà chef sur le cadavre encore chaud de Dixon, ne paraissait pas prêt à sortir de la gare.
Un pas de travers de la part du vieux et il pouvait compter sur Derek pour l’aligner.
Le coupant dans son élan, des insupportables revendications éclatèrent. La cible imaginaire se déplaça immédiatement de Bennet à la cause de tout ce raffut : voilà que le gars du Capitole jouait les divas et les offusqués. Il craignait pour sa sécurité dans la gare, pour celle de son équipe. Oh, ce pauvre journaliste « reconnu » (de qui ?) avait peur de mourir ?
Pauvre chou !
Le pire dans cette situation était que cet homme s’était tourné vers Marlon pour exprimer ses réclamations. Le gamin s’était éloigné de son carnage propre et tentait de reprendre ses esprits, conscient qu’il ne pouvait pas défaillir maintenant. Mais du petit groupe des forces de l’ordre amassé là, il était le plus jeune et affichait actuellement la plus grande faiblesse, avec son visage pâle et ses yeux vides.
Le comportement du journaliste était lâche et facile : se tourner vers Marlon qui essayait de se remettre de l’horreur qu’il avait vue à l’extérieur était simplement inadmissible. D’ordinaire, bien sûr, Derek aurait laissé le soldat du Capitole se débrouiller pour sortir de cette situation.
Là, il vola sans réfléchir à sa rescousse.

« Pour qui vous vous prenez ? »

Pour un connard, assurément. Et il prenait réellement son rôle à cœur.
Le regard embrasé, le visage tendu, Derek fit un pas vers le journaliste. Il ignora délibérément Rachel et Edmond, qui ne devaient pas approuver son comportement : mais aucun des deux n’empêcha le sanguin Pacificateur de continuer sur sa lancée.

« Je ne sais pas de quelle protection votre grande gueule espère bénéficier, par contre je sais ce qu’elle risque à force de l’ouvrir. »

Le poing de Derek était serré : il rêvait depuis tant d’années d’en coller une à un habitant de la capitale, et il suffisait d’un mouvement de son vis-à-vis pour qu’il puisse épancher cette envie. Au diable le professionnel et le calme quand tout éclatait dehors. Ca ne durerait pas longtemps. Juste le temps de voir cette gueule d’ange s’écraser sur le sol.
Bennet se racla la gorge et s’avança d’un pas, de manière à glisser son épaule entre le journaliste et son collègue, tournant ses yeux vers ce dernier.

« Reculez, Pacificateur Wolff. »

Derek souffla. Lança un regard réprobateur à Bennet, et encore plus noir au Capitoléen. Mais obtempéra. Cela ne l’empêchait pas de fulminer ou d’en attendre moins de la part du Pacificateur plus âgé : si ce dernier adoptait une attitude mielleuse à l’égard du journaliste, il serait difficile d’arrêt la tempête.
Marlon put enfin le remercier d’un regard, et Derek hocha la tête pour lui signifier qu’il avait compris. Rachel restait impassiblement silencieuse dans son coin, ses yeux noirs suivant ses mouvements. Sûrement qu’elle désapprouvait. Mais sur le coup, il n’en avait rien à foutre ; qu’elle exprime simplement son désaccord et ce sera une plus grand frustration qu’il déverserait.

« Ecoutez, Mr. Holden », commença Bennet dans son dos.

Du calme, Wolff. Ses doigts se serrèrent et se desserrèrent dans son poing tandis que l’autoproclamé chef poursuivit sa tirade.

« N’ayez aucun doute que votre protection, à votre équipe et à vous-même, est la priorité de tout Pacificateur ici, au même titre que celle de Mr. Gemmeus. »

Derek eut un sourire sarcastique en pensant au maire étalé en morceaux sur le parvis, et jeta un regard à son homologue du Un qui ne paraissait pas rassuré par la protection des Pacificateurs.

« Pour cette raison, la plupart des Pacificateurs en poste dans la gare seront affectés à votre escorte vers l’hôtel de ville une fois que nous aurons sécurisé les alentours. »

Derek se retourna doucement pour former leur ligne de joyeux agents de l’ordre public. Entre celui qui avait encore quelques traces au coin de ses lèvres, celui qui ne rêvait que de coller son poing sur le visage du journaliste, et la nana à l’air coincé mais totalement muette, ils incarnaient sans conteste l’espoir du Capitole.

« Simplement, j’ai besoin de mes meilleurs agents pour ce faire… »

Derek grinça des dents.

« … et cela m’arrangerait que vous ne les importuniez pas. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais la situation est quelque peu… critique. Certes, pas au point qu’ils viennent assiéger la gare, ils n’en ont sûrement pas les moyens – rassurez-vous. Mais les précautions ont changé. »

Allaient-elles simplement disparaître ?

« Aussi, installez-vous confortablement sur l’un des sièges là-bas, soyez patient et laissez nous faire notre travail. Et trouvez un moyen d’arranger le vôtre, car je ne suis pas persuadé qu’il soit dûment accompli aux yeux de vos supérieurs. »

Bennet salua le journaliste d’un signe de tête et, sans appel supplémentaire, se tourna vers ses trois collègues alignés dans l’attente de la suite. Derek attendait la suite les bras croisés, mais aucune attention ne lui fut portée ; au contraire, c’est à Marlon qu’il se décida à s’adresser, une fois certain que le journaliste avait dégagé.

« Marlon, j’ai besoin de toi pour récupérer la radio sur le corps de Dixon. Tu penses que tu peux le faire ? »

Le jeune soldat resta un instant absent, perdu dans des réflexions, puis leva des yeux qu’il voulait déterminés vers Bennet. Et acquiesça lentement.

Spoiler:
 



Clyde Holden : alors que le Pacificateur Bennet te demande très poliment de le laisser tranquille avec tes craintes, tu remarques que l’un des caméramans qui t’accompagnent broie du noir dans son coin. En t’approchant, tu arrives à saisir ses mots : il a entendu les Pacificateurs évoquer les « rebelles » et n’aimerait vraiment pas louper la chance d’avoir des images extraordinaires.
Alors que le groupe de Pacificateurs « d’élite » est concentré à récupérer la radio sur le parvis, le caméraman regarde avec insistance une issue plus loin. Si tu l’accompagnes, au vu de la situation, personne ne vous verra. Préféreras-tu rester en sécurité ou saisir l’occasion de te rendre utile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Jeu 2 Fév - 23:32









Eneron s'apprêtait à entamer la conversation et par là même les potentielles négociations avec la jeune et ravissante ingénieure qui s'était installé en face de lui. Pour l'instant tout son esprit était tourné vers un aspect purement professionnel et même si son interlocutrice aurait pu l'intéresser d'une manière différente en d'autres circonstances , le milliardaire la fixait aujourd'hui sans arrière pensée qui dépasserait les intérêts de son entreprise; quand on avait de telles responsabilités dans une firme comme la sienne il fallait savoir faire la part des choses. Du moins pour le moment…

Mais avant d'avoir pu entrer dans les discussions sérieuses ils furent interrompu par un impétueux jeune homme qui avec une assurance désinvolte qui confinait à l'arrogance s'assit près d'eux tout en interpellant l'ancien vainqueur de manière tout sauf admirative.
Ben tiens il tombait à pic celui-là! Cela faisait un petit moment que le milliardaire n'avait pas eu à entendre les railleries de bas étages de tel ou tel carrière conditionné; et il ne s'attendait pas vraiment à ce que cela se produise dans ce bar pourtant connu pour sa clientèle paisible voire apathique. Mais enfin bon il était là et Eneron avait bien l'intention de le renvoyer dans ses cordes. Il voulait jouer au plus malin ? Tant pis pour lui …

L`impulsivité inconsciente de jeune lion qui caractérisait le jeune homme avait failli lui coûter cher par le passé ; le Capitole n'ayant que modérément apprécié ses propos lors des Jeux qu'il a remporté et l'homme d'affaires soupçonnait fortement que la mort de son père peu après , officiellement accidentelle, y était liée. Mais Eneron avait appris de ses erreurs et le lionceau impétueux et idéaliste avait laissé sa place à un vieux renard pragmatique.

Gardant son sang-froid Eneron se contenta de sourire légèrement avant de répondre sans même daigner lancer un regard vers le jeune inconnu.

“Vous n'avez pas entendu parler de moi depuis longtemps ?Vraiment ? Voyons je pensais pourtant que les jeunes des Districts supérieurs étaient encore capable de lire un journal ou au moins de comprendre un journal télévisé… je suis déçu.”

Il se tourna enfin vers le provocateur, le dévisageant lentement comme un ingénieur examinant avec son expertise un matériau donné et familier. Un corps puissant et entretenu pour une capacité intellectuelle limité : pas de doutes possibles on avait un carrière , et un beau spécimen.

“Vous savez je préfère être lâche et en vie que brave avec une hache dans le crâne. Si ça me permet de m'en sortir croyez moi les principes de bravoure et honneur si bien martelés dans les centres d'entraînement je les laisse aux masochistes de votre espèce.”

Pragmatique et fier de l'être en somme.

“À présent je vais vous demander de vous occuper autrement qu'en dérangeant d'honnêtes gens en plein travail. Car il y en qui essaie de se rendre productif dans ce bas-monde”

Une petite pique pour clore la discussion qui n'était décidément pas de trop. Eneron en avait fini avec le carrière et reporta son attention sur l`ingénieure en ignorant royalement la présence du jeune homme qui n'avait toujours pas bougé d'un iota .

“Veuillez m'excuser Miss Stern je dois parfois faire face à quelques imprévus. Où en étions nous ?”


Eneron Stark se trouve au bar et s'adresse à Emerick Waltman puis à Clarissa Stern

_________________




Que voulez vous ? Il faut bien gagner sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan C. Gray
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Ven 3 Fév - 22:07


Une tempête se prépare...
Event exceptionnel


La jeune femme à laquelle Jace faisait face ne semblait pas très rassurée par sa présence. Il ne pouvait que la comprendre, pour pouvoir survivre en tant que rebelle, la paranoïa était une des plus grandes alliés. Mais Jonathan resta calme, sans le moindre mouvement brusque. Sa présence signifiait surement quelque chose et il avait besoin d'avoir des informations.

Je... J'ai eu quelques ennuis récemment et... je suis venue ici où ma présence ne devrait pas être remarquée

Le district 1 comme planque... C'était pas le lieu le plus facile d'accès, pourquoi s'était-elle donné autant de mal pour se cacher ? Après, il fallait quand même avouer que le 1 était un district tranquille, beaucoup trop tranquille pour qu'ils puissent se préoccuper de la présence d'une personne recherchée... Mais pourquoi ne pas se contenter de vivre dans les souterrains au lieu de vivre dans le 1 ? Vu ses angoisses, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été en contact avec qui que ce soit. D'ailleurs, elle était encore sur ses gardes...

Et vous ? Pouvez-vous me dire ce que vous faites ici ?

Je ne suis ici que dans le cadre de mon travail... Je venais vendre du tissu au Capitole, rajouta-t-il pour clarifier ses propos. Je suis tombé sur vous par hasard... Mais si vous n'avez rien d'autre à m'apprendre...

Il commença à remettre sa capuche sur sa tête et fit mine de partir. Il avait besoin d'en apprendre plus, voir si elle avait vraiment des informations ou si elle n'était là que pour se cacher. Sinon il partirait et finirait ce qu'il avait prévu, se balader dans la ville en attendant de rentrer chez lui. Allait-elle le retenir ou bien le laisser partir ?

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Jonathan se trouve dans la ruelle. Il s'adresse à Leanore.
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 30 ans.
☆ Surnom : Hunt'
★ Occupation : Ingénieur
☆ Humeur : Révolté
☆District : Cinq

○ Points : 212
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Sam 4 Fév - 13:38



Event
Plein de monde

Après avoir entendu ma question, la jeune fille me regarda, visiblement surprise. Elle ne s’attendait sûrement pas à ce qu’un inconnu l’aborde dans son magasin, en connaissant son nom.

D’une voix mal assuré, elle me répondit que c’était bien elle. Puis elle me demanda ce qu’elle pouvait faire pour moi. Elle pouvait sûrement faire beaucoup de chose, et je n’allais pas me gêner pour le lui demander. Elle essaya d’ajouter un semblant de sourire, mais l’action fût ratée, et je ne pus m’empêcher de rire en moi-même, de la peur que je lui inspirais visiblement.

-Oui je pense. Je crois que ta famille est très liée à celle des Featherstone si je ne me trompe pas. Est-ce que tu connaitrais une certaine Sélène ?

Elle devait sûrement se demander pourquoi un inconnu allait la voir jusqu’à son lieu de travail pour lui demander ça. Pour paraître plus sympathique, j’ajoutais :

-Et j’ai appris pour ta sœur, Pearl. Toute mes condoléances.

Ce n’était pas grand-chose, mais quand même.

Je me rapprochais d’elle, jusqu’à arriver à se hauteur, ce qui serait plus agréable pour communiquer. J’espérais qu’elle me donnerais les réponses auxquels j’aspirais.
Code by Joy


Hunter se trouve à la bijouterie Standford.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 5 Fév - 3:42

Les Pacificateurs





Edmond regarda avec une appréhension légère Ban s’élancer vers le parvis.
Cette appréhension devait être partagée entre tous les protagonistes de la scène, et elle permettait à tout un chacun de percevoir chaque détail. Chaque pas de Ban, chaque regard alentour, chaque hésitation : le gamin progressait prudemment, virevoltant de coin en coin sans savoir d’où les balles tomberaient.
Mais rapidement, chacun en était arrivé à la même conclusion : les rebelles étaient partis.
Pourtant, Ban continuait à jouer de prudence. Il vérifiait chaque mètre carré du parvis de la gare comme si sa vie en dépendait – ce qui devait être le cas pour lui. Edmond constata qu’il était rapide et précis : au vu de son air perdu et de son pédigrée, il était facile de le juger comme simple pistonné et complètement inapte à son travail.
C’était à en oublier qu’il n’était que jeune et qu’il avait complété sa formation de soldat du Capitole, ordinairement admise comme étant « d’élite » par rapport à la Pacification. Qui ne se gênait pas pour lui trouver un tas de qualificatifs persifleurs, plus ou moins appropriés.
Edmond se tourna vers Wolff à son côté pour se rappeler que lui-même, affecté à l’unité mobile, était un membre « d’élite ». Et l’on pouvait facilement étendre cette vision à Morrisson, fille du District Neuf qui avait été mutée au Un. Trop de circonstances pour rappeler au simple Pacificateur du District Trois, occasionnellement adjoint au District Cinq, qu’il n’avait pour lui que l’âge par rapport à ces trois gamins.
Ce qui n’était certes pas négligeable, mais sûrement pas suffisant, surtout à la vue du corps de son protégé qui n’avait pas le temps de refroidir sous ce soleil de plomb.
Sans un mot, les yeux qui divaguaient, Ban donna au vétéran la radio demandée. Celui-ci le remercia d’un hochement de tête et la tendit à Morrisson, légèrement surprise d’être ramenée sur le centre de la scène.

« Il vaut mieux que tu passes l’appel : ils te connaissent mieux que moi. On n’a pas le temps pour les présentations. »

Morrisson observa un instant la petite boîte en métal, puis leva les yeux vers Edmond. La question sous-jacente à ce regard frappa le vétéran : « tu veux vraiment perdre ta chance de mener toute la troupe ? ».
Non. Bien évidemment. Mais comme il l’avait si bien explicité, le temps n’était pas aux présentations et à la justification : les rebelles auraient le temps de quitter le District trois fois qu’il aurait enfin terminé de prouver sa fonction.
En riposte, Edmond fronça les sourcils, lui faisant bien comprendre qu’il ne comptait pas se laisser faire. Surtout pas à travers ce geste. Morrisson le comprit bien et acquiesça lentement de la tête pour signifier sa subordination. Ses doigts fins attrapèrent la radio tendue, mettant ainsi fin à la conversation sourde qui s’était engagée entre les deux.
Pour l’instant. En un sens, Edmond commençait à comprendre le caractère aigre qu’avait Janet, cette femme fissurée qui devait constamment tout prouver pour éviter aux jeunes loups de l’avaler. Et les plus dangereux n’étaient pas les plus bruyants, à en croire l’air interloqué de Wolff qui n’avait rien compris à l’échange.
Tant mieux.

« D’accord, approuva Morrisson. Que suis-je censée dire ?
- Tu vas parler aux Pacificateurs qui sont en poste tout autour du District pour éviter les suites. Dis leur qu’il y a eu des complications à la gare et qu’ils doivent se tenir sur leurs gardes : plus personne ne quitte le District avant nouvel ordre. Tu n’entres pas dans les détails : ne dis rien sur Janet ou sur de potentiels rebelles. »

Les méninges de Morrisson fonctionnaient à toute blinde, cela se voyait nettement à son air concentré. Mais elle opina lentement du chef, à nouveau, pour approuver le plan d’Edmond. Il pouvait pour l’instant compter sur elle.

« Très bien, je me lance. »

Elle inspira un grand coup et prit sa voix des plus solennelles et autoritaire ; l’entraînement manquait mais l’assurance y était.

« Ici Pacificatrice Morrisson, de la brigade de la Pacificatrice Dixon pour la rencontre à la gare. Suite à des complications diverses, il est nécessaire que vous teniez vos postes aux lisières des Districts : plus que jamais, personne ne doit en entrer, ni sortir. Pour ceux présents sur la place publique pour le marché, soyez vigilants : tout comportement suspect devra nous être immédiatement signalé. Fin de transmission. »

Comme si elle avait gardé son souffle pendant toute la transmission, Morrisson souffla un grand coup et reprit une respiration normale. Edmond approuva d’un grognement et fit un signe aux Pacificateurs désignés pour escorter l’équipe de tournage et le maire du District Un vers l’Hôtel de Ville, et ils se mirent en route.
L’âge faisait véritablement des miracles.

« Et maintenant ?, lança Wolff, quelque peu inquiet.
- Maintenant, on va voir le fameux mort rebelle. »

Tous acquiescèrent et quittèrent la gare, qui se trouva vidée de toute cette vie qui l’animait plus tôt. Quelques Pacificateurs se trouvaient déjà sur le parvis, débarrassant les deux corps dans un silence religieux ; Edmond baissa la tête quand ils les dépassèrent, puis la releva pour se concentrer sur leur objectif. Les rebelles.
Le corps du rebelle abattu plus tôt n’était réellement pas beau à voir, et la remarque de Wolff ne fut pas de trop pour aider la troupe à supporter cette vue :

« Joli coup, Rachel. Il ne pouvait pas s’en relever. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 5 Fév - 3:42

Les Rebelles - Equipe 2





Ils n’étaient que des anonymes, des silhouettes de plus dans cette masse qui ne se lassait d’admirer les produits luxueux dont le Capitole leur permettait de jouir à l’occasion des marchés mensuels de ce District exemplaire. Pourtant, eux n’admiraient rien. Ils tentaient de se fondre dans la foule, de devenir ces personnes sans intérêt pour Panem et ils découvraient combien cela était difficile. « Être sans idéaux à défendre » pensa Kenny, il ne bêlerait jamais comme ces moutons dont l’argent sonnait dans les bourses.

Siti s’appuyait de plus en plus sur Cassio qui l’entraînait avec lui tant bien que mal : le bras passé autour de sa taille, il sentait le poids de son amie s’affaiblissant de minute en minute. De l’extérieur, ils auraient passé pour le parfait petit couple alors que leur situation actuelle était loin d’être aussi frivole. Bien que la foule fût dense, Cassio ne perdait pas de vue leur éclaireur. Il était leur seul guide et lui seul pourrait les sortir de ce merdier. Les rues se ressemblaient sans pour autant être identiques. Dans ses essais désespérés pour oublier sa douleur si cuisante, Siti se concentrait sur toutes les couleurs vives des tissus qu’elle apercevait çà et là chez des marchands. Elle se prit à penser qu’elle n’avait jamais remarqué leur beauté auparavant, elle qui pourtant les travaillait jour après jour au Huit, cet élan de vie qu’ils paraissaient renvoyer avec violence. Franklin lui revînt en mémoire, vision macabre écarlate.

Un instant, Siti posa son visage sur l’épaule de son soutien. Immédiatement, le contact de son front chaud et humide fit légèrement frémir le jeune homme qui porta sur elle un regard inquiet, sa blessure finirait par les trahir s’ils ne sortaient pas bientôt de la ville. Alors, nerveux, il passa sa main gauche dans la poche de sa veste pour y retrouver le contact froid et rassurant du métal de son arme. C’était la seule chose tangible à laquelle se raccrocher, la seule qui pourrait lui venir en aide si un pacificateur surgissait au détour d’une ruelle.

Kenny fit mine de s’attarder auprès d’un négociant de pierres précieuses, pour s’assurer être toujours suivi par ses deux collègues. Ils étaient encore loin des limites de la ville et il se prit à penser que toutes ses pirouettes ne sauraient les aider à quitter plus rapidement ce bourbier dans lequel ils étaient plongés jusqu’à l’os. Quand il les aperçut, Cassio lui adressa un léger hochement de tête et il se remit en marche d’un pas sec et déterminé. Ses mains tremblaient légèrement. Étrangement, alors qu’il était encore au District Treize à taper sur son clavier des messages parfaitement codés, il n’avait jamais envisagé que tout cela pourrait arriver. Il avait désiré ces missions, voulut prendre des risques, c’est lui qui s’était engagé là-dedans sans pourtant y être obligé. Désormais plus qu’à n’importe quel autre moment dans sa vie, Kenny comprenait ce qu’être rebelle signifiait.

La place principale du district se distinguait à peine tant le marché l’avait envahie. Les deux rebelles à l’arrière eurent un moment d’hésitation avant de s’y engager, l’idée de se jeter ainsi à corps perdu parmi autant de potentiels délateurs ne leur plaisait guère mais Kenny ne ralentit pas sa marche et ils durent s’y résoudre. Les bruits étaient plus intenses, les voix s’envolaient dans des exclamations qui faisaient sursauter Siti.

- Ca va aller, dans quelques minutes on sera loin, murmura Cassio autant pour lui que pour sa collègue qui le gratifia d’un sourire légèrement tordu par la souffrance.

Par des regards furtifs d’un étal à l’autre, Cassio tentait de dissimuler sa manie de chercher parmi les gens qu’il croisait l’esquisse d’un uniforme pacificateur. Cependant, il n’en vit aucun et cette absence de réaction le soulagea autant qu’elle l’angoissa. Il cherchait également la chevelure blonde de sa sœur et son teint porcelaine, sans davantage de résultat. Autour d’eux, les gens ne voyaient rien de leur manège, ils étaient bien trop occupés à jubiler devant le clinquant des produits toujours plus somptueux ; à croire que les stands plus raffinés avaient été spécialement assignés à cette place centrale pour exposer ostensiblement toutes les richesses de Panem, celles auxquelles seule l’élite avait droit. A l'un d'eux, une jeune femme s’exclamait d’une voix forte : « je vous donnerai mes secrets de beauté si vous me donnez vos secrets de victoire». Elle avait cette arrogance que Siti détestait profondément et celle-ci se prit à penser que si cette jeune fille pouvait s’étouffer dans sa voix criarde, cela serait tellement plus reposant. Sans doute cette pensée farouche n’était-elle que l’expression de la fièvre qui la gagnait peu à peu, elle si douce et sensible qui avait subi la réplique des défenseurs d’un système corrompu.

Kenny aussi scrutait les alentours, il ne sut s’empêcher de lâcher un soupir de soulagement lorsqu’il aperçut enfin la ruelle qu’il espérait rejoindre. Finalement, il tenterait de passer par le Sud du District et non par le Nord, comme il l’avait pourtant suggéré lors du briefing : le passage devant la caserne des pacificateurs aurait été une blague de mauvais goût et, bien que mourir de rire fasse partie de ses activités favorites, il n’était pas prêt à y laisser sa peau !

C’est alors qu’il la vit. D’abord, la fille : petite, brune, la vingtaine, normalement banale mais reconnaissable entre mille depuis qu’un avis de recherche à son nom avait été diffusé dans toutes les casernes suite à une mission où elle avait eu la langue trop pendue. Les pacificateurs la lui auraient sans doute coupée avant de la délester aussi de sa tête s’ils lui avaient mis la main dessus. Visiblement, la planque qu’on lui avait demandé de lui trouver lui seyait tant que la princesse s’amusait à se balader en plein jour ! Elle croyait quoi ? Qu’elle était là pour faire son shopping ?

Il ralentit pour évaluer la situation qui se présentait à lui : elle discutait avec une autre personne, un jeune homme aux cheveux blonds et à la veste à capuche. Le second du Huit. Grâce à ses fonctions, Kenny était fréquemment en lien avec les chefs et sous-chefs rebelles des districts, Jace était une connaissance de longue date et il ne put réprimer un sourire en coin en songeant à la mine défaite que celui-ci affichait toujours face à ses plaisanteries potaches. Sans doute ne se trouvait-il pas ici pour la cause rebelle, il connaissait trop bien les données des missions en cours pour en douter, sa présence pourrait peut-être les aider… Mais comment ?

Hésitant un instant, les deux autres le rattrapèrent.

- Y a un problème ?

La voix du fils Shepherd était aussi ferme que celle de son père, empreint d’une témérité que lui-même ne se connaissait pas. Après quelques secondes de silence durant lesquelles il hésita à impliquer d’autres rebelles alors qu’eux-mêmes étaient dans de beaux draps, Kenny croisa le regard vitreux de Siti et une information capitale lui revînt en mémoire.

- Non, mais p’tre une solution. Tiens le coup Siti.

Il se dirigea alors directement vers les deux rebelles postés là ; Cassio et Siti le suivirent, sans trop comprendre dans un premier temps.

- Quelle belle journée d’été vous ne trouvez pas ? lança Kenny tout naturellement aux deux comparses en arrivant à leur hauteur. Jace, Leanore… Laissez-moi vous présenter deux amis.

Les deux autres rebelles avaient avancé à pas de loup, avant que Cassio n’aperçoive Jonathan. Ils ne se connaissaient pas vraiment, mais la réputation de la famille Shepherd et la qualité de second du blondinet suffisait à leur permettre d’apprécier la situation incongrue qui se présentait.
Les petites mouches brillantes qui se baladaient sans gêne devant les yeux de Siti l'empêchèrent de reconnaître Jace, pourtant son supérieur de district.

- Kenny, je ne suis pas certain qu’impliquer d’autres personnes soit une bonne idée… glissa Cassio d’un air sévère.

- Ça ne m’enchante pas non plus mais elle peut nous aider, conclut Kenny en toisant Leanore.

- Cas’ a raison, il faut qu’on bouge vite… finit Siti dont la voix s’éteignit sur la fin de sa phrase.

Elle eut un mouvement de recul, Kenny se tendit vers elle pour la rattraper mais Cassio la serrait suffisamment à la taille pour éviter qu’elle ne flanche. Lâchant l’arme toujours dissimulée dans sa poche, il la passa alors sous la fausse étoffe noire, à l’endroit exact où le foulard compressait la plaie. Lorsqu’il la retira, il tourna sa paume juste assez pour apercevoir qu’elle était maculée de sang…

Vous mettrez-vous en danger pour les aider ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 5 Fév - 3:43

Les Rebelles - Equipe 1





La foule était compacte, impersonnelle, indifférente. Les gens allaient et venaient d’un étal à l’autre. Ils flânaient, se détendaient, s’interpellaient, marchandaient et parfois même ils se serraient la main lorsqu’une négociation bien menée leur avait fait économiser un peu d’argent. Consommateurs d’un luxe qui étincelait dans leurs yeux corrompus par la beauté des choses, ils étaient si ignorants… Si insignifiants.

Nicodème regardait tout ce beau monde comme s’il s’agissait de minuscules insectes dans un des champs dont il labourait les blés. Il aurait rêvé de les secouer, de les mettre face à la réalité, celle qu’ils s’évertuaient tous à ne pas voir, celle à laquelle lui s’était confronté de plein fouet quelques minutes avant. Il jubilait encore de son tir. Voir ce maire chuter sur le sol comme le pantin désarticulé à la solde du gouvernement était jouissif. Désormais, il fallait survivre à sa petite incartade au « règlement » de leur mission et cela impliquait de se tirer le plus vite possible.

Cependant, le marché bousculait la vision des rues et autres allées passantes. Les requêtes qu’il avait eu à effectuer au Un avaient été trop rares pour qu’il parvienne à s’orienter aisément maintenant que des étals étaient présents sur toutes les places et que la masse noire des badauds les traversait de son flux interrompu.

Trouver son chemin n’était pas une priorité pour la demoiselle qui avait continué à suivre l’électron libre qu’elle rêvait toujours de mettre en cage, à défaut de le démolir pour ses conneries. Pour l’instant, elle se moquait de savoir où il l’amenait et, à vrai dire, se concentrer sur sa traque lui évitait de trop penser à ses amis, dont les tirs résonnaient encore dans sa poitrine. Même si elle ne l’admettrait jamais, Ivy avait peur pour eux. Elle souffrait de ne pas savoir ce que les tirs qu’elle avait entendus signifiaient, du moins c’est ce qu’elle aimait à croire car la cadette Shepherd n’était pas dupe : un échange de coups de feu n’était jamais bon signe.

Bientôt, Nicodème ralentit à son arrivée sur une place dont se détachaient en tout et pour tout quatre issues. Il avait besoin de réfléchir, besoin de prendre le temps d’évaluer la meilleure option de fuite sans rester vulnérable ainsi dans la rue à la vue de potentiels pacificateurs.

Ivy ne dit rien, toutes les paroles qu’elle souhaitait lui adresser comportaient soit une mention à leur mission rebelle qu’il valait mieux éviter d’évoquer trop haut alors que les hommes en blanc les recherchaient peut-être déjà, soit trop d’insultes et de noms d’oiseaux pour ne pas attirer l’attention des passants. Elle se tut en observant l’attitude de l’agriculteur, impénétrable. Elle aurait juré avoir aperçu une lueur folle dans son regard lorsqu’il se remit soudainement en marche vers un étal. La panique la gagna immédiatement, qu’allait-il encore tenter ?

Le rebelle s’attarda alors devant plusieurs stands. En premier, ce fut celui d’un marchand de mets fins qui argumentaient franchement leurs délicates saveurs. Puis il passa au négociant de meubles dont les riches boiseries gravées créaient un jeu d’ombres intéressantes sous la lumière aveuglante du soleil. A chaque fois, il faisait mine de contempler avec intérêt les articles proposés à la vente, souriait même lorsqu’un commerçant lui demanda s’il avait besoin d’aide. Quand ils arrivèrent à hauteur d’un orfèvre qui exposait ses plus belles pièces, la jeune fille ne put en supporter davantage.

- A quoi tu joues ? lui glissa-t-elle à voix basse en l’attrapant au poignet.

D’un geste sec mais discret, il se dégagea et continua à regarder tranquillement les bijoux qui s’étalaient là…et finit par en saisir un avec une habileté déconcertante. Ivy fronça les sourcils dans une expression de surprise et d’incompréhension totale. Un autre mouvement agile, le bijou changea de main et finit son évasion dans la poche de la veste d’une cliente qui discutait avec une amie.

Avant qu’Ivy n’ait eu le temps de faire le lien, Nicodème mit en place son stratagème. Il héla un vendeur.

- Excusez-moi mais j’ai vu cette femme mettre un de vos colliers dans sa poche ! Regardez, il en dépasse encore !

Son accusation résonna sous le stand et bientôt la femme offusquée commença à se défendre avec véhémence. Avant de remarquer que le collier était bel et bien dans sa poche et que le vendeur l’accuse de tous les noms, Nicodème s’était déjà détachée du petit attroupement qui se créait autour du nouveau scandale. C’était parfait, son plan fonctionnait à merveille.

Les cris de la femme que tout accusait se mêlèrent aux injonctions du vendeur qui réclamait une peine bien plus importante que la simple restitution du bijou. Des badauds s’arrêtaient pour regarder la scène, d’autres sortaient des boutiques alentours pour assister à ce qui était devenu l’attraction principale de cette partie du marché. La curiosité et le voyeurisme commun étaient des vices si répandus…

Une bijouterie à l’angle de deux rues se trouvait à proximité, elle vomissait des clients tous plus curieux les uns que les autres. Une petite vitrine et une porte dont seule la petite vitre supérieure pouvait laisser présager ce qui se passait à l’intérieur. Sa situation était idéale.

- Ivy, prête pour le grand bain ?

Avant qu’elle n’ait eu le temps de répondre, Ivy remarqua l’éclat de l’arme de Nico. Celui-ci venait de la saisir dans sa poche, sans toutefois la sortir totalement. Il se dirigea vers la petite boutique avec détermination.

La panique gagnait doucement la fille Shepherd. Comprenant peu à peu la diversion qu’avait créée Nico, elle lui emboîta le pas en relevant son foulard au-dessus du nez pour cacher son visage quand il pénétra dans la bijouterie Standford.

Tout se passa alors très vite.

Nicodème entra dans la boutique, Ivy à sa suite. Son arme brilla du même scintillement que les bijoux en argent qui s’exposaient dans les vitrines disposées dans la vaste pièce qui s’étendait devant lui. Ivy l’imita en sortant son revolver, plus pour se donner l’impression de maîtriser la situation que réellement dans le but de tirer. Toujours très calme, il tourna la petite pancarte annonçant que le magasin était « fermé », tandis qu’il indiquait d’un signe de tête à sa collègue rebelle de fermer les stores. Elle n’avait plus le choix, maintenant qu’elle s’était engagée dans ce bazar, elle devait suivre ce mec qu’elle considérait de plus en plus comme un taré instable et pour lequel elle nourrissait des envies de meurtres cuisantes.

Un tour suffit à clore les lamelles qui enfermèrent au dehors les rayons chauds et rassurants du soleil. Seule une lumière pâle continuait d’éclairer les visages interrogateurs qui se tournèrent vers les deux rebelles. La première cliente qui vit l’arme ne put retenir une exclamation de stupeur, Nico sourit.

- Bonjour à tous, faisons simple : vous allez vous tenir tranquilles et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes ! lança-t-il avec une certaine fougue tout en braquant son arme vers les personnes présentes.

Il dévisagea toutes les personnes qui restaient dans la pièce : il comptait quatre femmes, dont deux portaient un badge de vendeuses, et deux hommes. L’un était vieux et sa chemise jabot de bobo prouvait qu’il ne représentait aucun danger, quant à l’autre c’était un homme jeune dont il se méfia immédiatement. Pas question de se laisser surprendre par un mec qui aurait pu vouloir jouer les « héros »…

Cela allait être une partie de plaisir.

- Le règle pour rester en vie est facile à comprendre : vous allez gentiment nous obéir et répondre à nos questions, sinon je tire. Première chose : au fond du magasin, assis dos au comptoir et que ça saute !  

Pendant que l’arme de Nico ne quittait pas les corps de ses otages, Ivy avait adopté une attitude similaire. Son arme en main, elle visait les personnes qu’ils venaient de séquestrer sans saisir où l’autre rebelle  voulait en venir. Le foulard qui lui barrait le visage, dissimulant celui-ci dès le haut des joues jusqu’au cou, ne l’aidait pas à avoir une respiration fluide. La tension qui l’animait tétanisait ses muscles et, pour la première fois depuis qu’elle était partie à la poursuite de Nico, elle se demanda si cela avait réellement été une bonne idée. Toute cette mascarade pourrait tourner au carnage en un instant…

Coopérerez-vous ou vous opposerez-vous à ces deux inconnus ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 5 Fév - 4:14





Event exceptionnel - Tour 3
Devenez acteur de votre destin








Les apparences se fissurent...
Dans le District du Luxe
__________________________

Chaque jour, vous croisez un nombre incalculable de personnes. Quelques rares vous touchent au cœur, certains vous frôlent, beaucoup disparaissent simplement au détour d'une ruelle et leur visage s'efface au moment même où votre regard quitte leur vague silhouette. Après tout, ils ne sont que des ombres projetées par les rayons éclatants de ce beau soleil d'été...

Pourtant, plusieurs d'entre vous découvrent ces ombres, ces anonymes insaisissables. Ils se sont avancés dans la lumière, ont dévoilé une partie de leurs cartes : êtes-vous prêts à jouer ?

Certains vous demandent de l'aide, d'autres nécessiteraient qu'on vous aide face à eux... Comment gérerez-vous cette situation inédite ?

Pour ceux qui sont épargnés par cette première vague, tout semble pourtant encore si splendide devant les étals aux mille et une couleurs... Mais pour combien de temps encore ?

Petite explication
A vous de jouer...
__________________________

Coucou les loulous ! Bisous

Nous voici donc dans le vif du sujet avec le début du tour 3 et l'arrivée des PNJ rebelles dans le centre-ville du District ! Comme vous avez pu le constatez, leur discrétion est exemplaire jusque là, même s'ils viennent déjà de changer le tournant de cette aventure "eventesque" pour certains de vos personnages.

Etant donné tous ces rebondissements, nous vous avons préparé un petit récapitulatif en image des positions de tous les acteurs de cet event. Les premières lettres du nom de votre personnage indique où il se trouve au début de ce tour 3.
Spoiler:
 


Quelques détails à propos de ce tour de jeu :

  • Ce tour de jeu durera jusqu'au samedi 11 février à 21h.
  • Pour les personnages qui ont été abordés par des PNJ ou qui sont sous le joug de certains d'entre eux : jouez comme s'ils étaient des personnages classiques. Il n'y a pas de "bonne" ou de "mauvaise" attitude avec eux, ils réagiront selon leur caractère, vos réactions et la situation globale.
  • Les PNJ n'attendront pas le prochain tour de jeu pour vous répondre ! Dès que vous leur répondrez, ils en feront de même. Le but est de vous permettre d'avancer rapidement : tout dépend donc de votre désir de faire évoluer l'histoire de manière dynamique et riche pour votre personnage. Saisissez cette opportunité !
  • Si vous ne répondez pas à la sollicitation des PNJ dans la semaine de ce tour, nous considèrerons que votre personnage n'a pas réagi et le nouveau tour débutera avec une nouvelle intervention des PNJ et l'évolution de la situation mise en place ce tour-ci.
  • Pour les personnages qui n'ont pas été abordés par des PNJ : ne vous inquiétez pas (on ne vous oublie pas, on vous offre juste un peu de répit supplémentaire heyhey ) et continuez à jouer dans cet event comme vous le souhaitez ! :)



Quelques rappels :

  • Durant un tour de jeu, vous pouvez poster autant de fois que vous le désirez ! Le but est de faire avancer votre personnage le plus dynamiquement possible dans son expérience de l'event.
  • D'un point de vue rp, vos personnages ne savent pour l'instant rien de l'événement qui s'est déroulé dans le quartier Ouest du District Un. Le MJ vous apportera des rumeurs ou vous indiquera des éléments étranges dans l'environnement de votre personnage si cela est le cas.
  • Vous pouvez poster à la suite directe des rps des rebelles et des pacificateurs ci-dessous.
  • Rappel : N'oubliez pas de mentionner en italique à la fin de chacun de vos rps : "[Nom de votre personnage] se trouve au/dans [Nom du lieu]". Cela facilitera bien des choses pour que nous sachions à tout moment où est votre personnage à la fin de votre rp.
  • Amy et Sélène restent bien sûr disponibles pour toutes vos questions !



Un prochain message du maître du jeu permettra de continuer l’événement, il sera posté samedi 11 février à 21h. Il annoncera le début du tour 4 durant lequel les PNJ posteront à nouveau et où vous verrez débarquer les PNJ Pacificateurs, qui arriveront enfin à votre rencontre et se mêleront de vos rps.

Maintenant, à vous de nous montrer de quoi vos personnages sont capables !

Votre staff qui vous adore et vous réserve encore plein de surprises ! Heart


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 17 ans
☆ Surnom : /
★ Occupation : Etudiante - Fait des maquettes d'avions - Recherche ses deux frères
☆ Humeur : Rêveuse
★ Plat préféré : Aucun.
☆District : Six

○ Points : 302
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 5 Fév - 11:39




Event exceptionnel au District Un
A portée de doigts...


Marché mensuel


Indis lança un premier regard à la jeune femme qu’elle avait interpelée plus tôt, puis un second à l’homme qui avait demandé son aide. Elle se rendit à l’évidence en empruntant la plus courte des routes : les choses ne se déroulaient pas comme prévu.
Il fallait cependant reconnaître que la jeune rouquine n’avait pas prévu grand-chose.
Alors que la brune tellement à l’aise lui tendit un foulard bleu vraiment beau et fin, qu’Indis saisit délicatement pour éviter tout accident, elle se tourna vers le nouvel arrivant pour soudain s’exclamer sur la présence d'un ancien Vainqueur. Objectivement, ça ne constituait une surprise que pour Nova Forrester, comme elle se présenta, puisque ce marché du luxe attirait nombre de personnalités de Panem – ou, tout du moins, de ses Districts –, si celles-ci n’étaient pas coincées par leurs occupations.
Apprendre que Winston Davis, tel que lui aussi s’appelait, avait survécu à l’arène ne fit ni chaud, ni froid, à la jeune rouquine : bien qu’elle soit encore moissonnable, ces préoccupations lui passaient bien au-dessus de la tête. Aussi, Indis se laissa déconcentrer de la conversation par les très fines broderies du tissu, qu’elle trouvait vraiment belles. La surprise la saisit à la volée quant Nova lui demanda, à son tour, de se présenter.
Ah, oui. Elle avait oublié.

« Je… m’appelle Indis Winfield… »

Il n’y avait pas grand-chose à ajouter. A côté d’un ancien Vainqueur et d’une brunette aussi enjouée, la vie d’Indis paraissait bien plate.
Mais voilà, il fallait croire que ça ne suffisait plus puisque l’humilité de cet homme du Douze fit place à une certaine gentillesse qui mettait la rouquine mal à l’aise. Elle se demande s’il n’était pas temps de quitter les lieux : cet étal de foulards, la place publique, le District Un en général. Mais tout semblait précipité pour Indis et sans réfléchir plus avant, elle répondit à Winston.

« Je suis… juste à l’école au District Six. Celui des Transports. Mon père dirigeait une usine de transformation de trains… et mon frère était ingénieur… »

Arrête là, Indis, ça vaut mieux pour toi. Devant le décalage entre sa situation actuelle et la manière, assez ridicule, dont elle la présentait, elle piqua un fard monumental et baissa les yeux vers le foulard.
Ils continuaient sûrement leur conversation à propos des Jeux de la Faim à son côté, mais Indis n’entendait rien. Une évidence la frappa alors : avait-elle simplement les moyens pécuniaires pour acheter cette étole ?
Bien sûr que non. Ni elle, ni aucun ouvrage présent sur cet étal. Il y a dix jours encore, elle n'était pas capable de vivre sous un toit salubre, et voilà qu'elle avait embarqué dans un train en direction de l'un des marchés les plus chers de Panem. Certes, sa situation s'était améliorée depuis qu'elle vivait avec Elizabeth ; mais aussi enrichie qu'elle se trouvait, ça ne lestait pas ses poches pour autant.
Elle déglutit, peut-être trop fortement à son goût, et reposa doucement les tissus. Au milieu de ces passants, d’une conversation qui ne la concernait pas, ou peut-être qu’elle ne voulait pas s’y intéresser, elle dansait d'un pied sur l'autre. Et gênée, pas à sa place, mal à l’aise, elle reposa l’écharpe, s’emmêla les mains au milieu des tissus, et bafouilla quelques mots :

« Je peux pas… j’ai pas… je crois que… »

Elle rougit et jeta un regard alentours. Prête à partir.


© code by S.D.123


Indis Winfield se trouve au marché, place centrale. Elle s'adresse à Nova Waltham et Winston Davis.

_________________


Indis Winfield
« Où étiez-vous   donc allé ?
- Jeter un regard en avant.
- Et qu'est-ce qui vous a ramené juste à temps ?
- Un regard en arrière. » Tolkien. BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
☆ Surnom : Clary
★ Occupation : Ingénieure en biomimétisme
☆ Humeur : Perdue
☆District : Trois

○ Points : 870
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Lun 6 Fév - 2:01















Event exceptionnel
~ Un rendez-vous  ~






Pourquoi diable devais-je toujours tout gérer moi-même ? Certes, j'avais été l'initiatrice de ce projet qui avait fait mouche devant les dirigeants militaires et le manque de budget alloué était sans doute la cause de ma présence dans ce district. De plus, je devais bien admettre que j'avais du mal à ne pas tout contrôler autour de moi : cela était encore plus vrai lorsqu'il s'agissait de mon travail où la recherche de l'excellence innovante était ma marque de fabrique.

Après des semaines de tractation par messages interposés avec des sbires d'un des plus importants chefs d'entreprise de Panem, j'avais enfin réussi à obtenir ce que je recherchais. Ils avaient tous été plus incompétents les uns que les autres jusqu'au moment où, en trichant un peu pour obtenir les coordonnées du secrétariat direct de M. Stark, j'étais parvenue à prononcer les bonnes paroles à des oreilles averties : un laisser-passez m'avait été expédié, accompagné d'une invitation à retrouver Eneron Stark en personne dans un bar feutré du Un. Je n'avais pas le droit à l'erreur, mais je n'en faisais jamais.

Ce matin, c'était la première fois depuis longtemps que j'avais réellement pris du temps pour me préparer. Ce qui m'attendait était important et, plus qu'une ingénieure, je voulais exposer l'image d'une femme forte qui maîtrisait son sujet tout en paraissait à l'aise et apprêtée. J'avais enfilé une robe noire, cintrée : bien qu'elle fut simple, je n'avais jamais porté assez d'attention à mon apparence pour avoir quelque chose de plus adapté à la richesse réputée du District dans lequel je me rendais. Les cheveux remontés en un chignon dont s'échappaient quelques mèches, légèrement maquillée et surtout le dossier complet étayant la demande que je désirais soumettre à M. Stark, j'avais embarqué à bord du train.

Les paysages défilèrent jusqu'à notre arrivée où les vastes immeubles à l'architecture soignée m'émerveillèrent un instant à la sortie de la gare. Quelques entrepôts la bordaient, je les dépassais rapidement pour me diriger vers la place centrale que m'avait indiqué un pacificateur en poste sur le parvis. Néanmoins, je remarquais bientôt la foule compacte qui se pressait dans les rues et son frétillement incessant finit par m'agacer d'autant plus lorsqu'en atteignant la place, je constatais qu'elle l'avait envahie ! Les couleurs vives des étals s'exposaient devant mes yeux médusés. Des bijoux, des parfums, des étoffes, des meubles, des mets d'exception,... Toutes les odeurs et les scintillements se mêlaient dans une ribambelle d'exclamations subjuguées qui me montèrent vite à la tête alors que je tentais de me frayer un chemin dans les allées du marché. Avec tout ce bazar, il était encore plus difficile de réussir à s'orienter, sans compter que d'apercevoir les attitudes futiles des personnes qui se pressaient autour des produits hors de prix me donnait la nausée. Sérieusement, quel pouvait être l'intérêt de posséder de tels objets ? Ils n'avaient aucune utilité... Je n'arriverais jamais à comprendre tant de frivolités.

Apercevant bientôt l'enseigne du bar où j'avais rendez-vous, je m'arrêtai un instant, pris une ample inspiration avant de m'y diriger avec un air déterminé. L'idée de fuir les gloussements de la masse qui s'agitait pour rien aurait presque suffi à me faire oublier le stress que provoquait cet entretien.

Une ambiance feutrée régnait dans ce bar, des clients dont on ne pouvait douter du niveau de vie sirotaient des verres au contenu ambré pendant que d'autres expiraient des bouffées de fumée claire, reliquat d'un cigare entamé.

Impossible de ne pas reconnaître le magnat des affaires. Son style incomparable, avec cette expression toujours légèrement teintée d'arrogance et d'une pointe de suffisance comme lors de son dernier discours télévisé, était identifiable d'un seul coup d’œil. Je le rejoignis immédiatement.

   
« Monsieur Stark, le saluai-je en lui tendant ma main. Enchantée de vous rencontrer en personne. »

Mon regard s'attarda sur sa poignée, une splendide chevalière y trônait. Décidément, tout chez lui rappelait son statut de richissime chef d'entreprise. Avec une classe certaine, il m'indiqua un fauteuil. Son moelleux contrastait tellement avec les chaises austères auxquelles j'avais été habituée à l'orphelinat. Je déposai mon sac au cuir brun élimé au sol et le dossier sombre sur la table devant moi. Paraissais-je nerveuse ? Peut-être. M. Stark tenta en tout cas de me détendre en abordant la question de ma découverte de sa région.

   
« C'est bien cela Monsieur Stark, confirmai-je. C'est ma première visite et si l'architecture si particulière de votre centre-ville m'a ébloui, je dois admettre ne pas être habituée à autant d'excitation dans les rues... »

Façon polie de dire que je n'étais décidément pas fan de ce marché futile. Beaucoup aurait menti, pas moi. Hors de question de devenir une autre, même pour soudoyer celui qui avait ce que je convoitais.

   
« Je préfère largement le calme de la périphérie des districts, là où se cachent l'inspiration des innovations de demain... continuai-je. D'ailleurs, à ce propos... »

C'est alors qu'un coq arriva. Et un beau spécimen ! Tout blondinet, en muscles et surtout avec une cervelle de piaf propre aux gens de son espèce. En effet, difficile de ne pas deviner que son chant perçant provenait de l'esprit hautement étriqué d'un carrière. Qu'Eneron Stark fut un ancien vainqueur haï des adorateurs des Jeux me laissait indifférente : il aurait pu être un ancien drogué du Six que j'aurais continué à lui parler s'il était devenu ce qu'il était, un homme influent et dont l'entreprise avait les ressources nécessaires à mon projet.

Ce testostéroné me volait les précieuses minutes dont je disposais pour convaincre Eneron Stark et cela suffisait à me donner envie de lui tordre le cou. Quand son insulte à peine voilée sur ma prétendue "faiblesse" franchit ses lèvres, je crus que j'allai l'envoyer sans attendre à la rôtissoire.

C'est à ce moment que le serveur qu'avait hélé plus tôt M. Stark vînt nous trouver et je commandai simplement "un verre d'eau pour commencer" pendant que mon hôte répondait à la grossièreté du jeune volatile qui avait déjà fait son nid dans le fauteuil qui jouxtait le mien.  Le serveur revînt moins d'une minute plus tard, alors que je me délectai du répondant du milliardaire qui était en train de clouer le bec à celui qui semblait être devenu notre ennemi commun. L'aspect pragmatique de son discours finit de me convaincre, cet homme savait exactement comment survivre à Panem et cela était tout à son honneur : apparemment pas pour tout le monde vu la moue dédaigneuse qu'arborait Mister Muscle. Encore un abruti de volontaire qui terminerait avec un poignard dans le dos et disparaîtrait six pieds sous terre dans l'indifférence générale, tombant dans l'oubli infâme qui attendait tous ceux qui ne voyaient pas grand.

Une fois qu'il eut terminé sa réplique, Eneron Stark se fit prévenant et me demanda où nous en étions de notre discussion. Même si je souhaitais plus que tout continuer notre échange, mon doigt qui caressait le bord du verre me rappela néanmoins que j'avais encore quelque chose à faire avant de reprendre notre conversation.

   
« Personnellement, j'en étais à cela, annonçai-je en me levant avec mon verre d'eau dans la main.

Mon bras se tendit, mon poignet s'inclina. Le contenu du verre finit sur la chevelure aux ondulations bien trop parfaites du pauvre petit carrière méprisant et ce flot inattendu englouti enfin son sourire si hautain. Je souris, satisfaite, en reprenant place avec un naturel déconcertant.

   
« Maintenant que j'ai pu démontrer à ce jeune coq que je sais me défendre toute seule, laissez-moi vous montrer quelques croquis et données prévisionnelles du projet qui nécessiterait l'utilisation de votre technologie de coupe micrométrique au laser.

J'étais une professionnelle : pas d'esclandre, juste une remise en place nécessaire, et le travail pouvait reprendre. Plus aucune attention pour le jeune homme, il ne la méritait pas. Seul Eneron Stark était important à cette table.












Clary est dans le bar, avec Eneron et Emerick.

_________________




★☆☾ Clarissa L. Stern ☽☆★
.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .
« Je me souviens de t'avoir entendu dire un jour que grandir, c'est regarder en arrière et regretter de ne pas pouvoir changer le passé. »Extrait de TMI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 21 ans.
☆ Surnom : Lea
★ Occupation : chasse - vétérinaire
☆District : dix

○ Points : 850
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Lun 6 Fév - 12:21

- Je ne suis ici que dans le cadre de mon travail... Je venais vendre du tissu au Capitole, Je suis tombé sur vous par hasard... Mais si vous n'avez rien d'autre à m'apprendre...

Le jeune homme commença alors a remettre sa capuche pour s'en aller. Il avait dû se dire que j'étais en mission, où quelque chose du genre...
Malheureusement pour lui, je n'avais rien d’intéressant à lui apprendre. Je regrettais néanmoins qu'il parte, car cela faisait plusieurs jours que je n'avais parlé à personne, en dehors d'un vague bonjour de temps en temps. Mais je comprenais bien qu'il n'avait pas envie de passer trop de temps auprès d'une rebelle dont la tête était mise à prix.

Mais, alors que j'allais me détourner pour m'enfoncer plus loin dans la ruelle, je vis du coin de l’œil un homme s'avancer vers nous. Je me figeais, tous les sens en alerte. Qui était-il ? Représentait-il une menace ?
Avant que je n'ai pu décider de la conduite à tenir, l'homme nous apostropha :

- Quelle belle journée d’été vous ne trouvez pas ? Jace, Leanore… Laissez-moi vous présenter deux amis.

En l’entendant nous appeler par nos noms, je me détendis brièvement. C'était forcément un rebelle également.
Mais alors je vis les deux personnes qui le suivaient, et mon coeur se serra dans ma poitrine. Cela faisait trop de rebelles en même temps dans le district. Ce n'était pas normal.
Alors, je m'aperçus que la rebelle semblait sur le point de s'évanouir. Blessée, assurément.
Mais que se passait-il ?

- Kenny, je ne suis pas certain qu’impliquer d’autres personnes soit une bonne idée… glissa l'homme qui soutenait la jeune femme

- Ça ne m’enchante pas non plus mais elle peut nous aider, conclut l'autre homme en me regardant

- Cas’ a raison, il faut qu’on bouge vite… finit la jeune femme qui semblait lutter pour rester consciente.


Mes réflexes de soignant prenant le dessus sur tout le reste, je fis un pas en avant vers la jeune femme, et murmurais d'un ton précipité  aux deux hommes:

- Je peux la soigner, je suis... médecin. On peut aller dans ma planque, c'est juste à coté... Comme ça je m'occuperais d'elle et vous pourrez attendre la nuit avant de repartir ?

Tout en parlant, je m'approchais encore de la rebelle pour constater la gravité de sa blessure. De ce que je voyais, elle n'était pas prête de pouvoir repartir.
Mais j'étais prête à la cacher chez moi si besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 22 ans.
☆ Surnom : Nova
★ Occupation : Carrière
☆ Humeur : Déterminée.
★ Plat préféré : Protéines
☆District : deux

○ Points : 358
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Lun 6 Fév - 22:20





La vie n'est pas qu'une éternelle compétition. Autrui n'est pas toujours un concurrent à abattre ou à surpasser. Aussi difficile que cela pouvait être à admettre quand on est autant jugé et sollicité qu'un carrière. Parfois, il y avait des alliés, même temporaires, ou simplement des personnes qui ne pouvaient nous nuire. Parfois, il était possible de baisser un peu sa garde.

- Bien sûr que je suis renseignée ! Carrière ne veut pas dire sans cervelle.

J'avais glissé au milieu de nos échanges, un brin offusqué et toujours aussi fière. Je connaissais tous les vainqueurs et leur district. Sans doute pas l'année, qu'importait après tout ? Je savais surtout la façon dont ils avaient gagné. Cela me paraissait être essentiel dans ma préparation pour l'arène. Ce qui me manquait le plus, c'était de savoir exactement ce qu'on ressentait une fois à l'intérieur. Et surtout ce que mes ennemis ressentiraient. Comment quelqu'un du douze, faible et sans entrainement pouvait l'emporter. Les qualités morales que cela pouvait impliquer. Ça il ne pouvait sans doute pas le comprendre, et tant mieux si je voulais obtenir son aide.

Je ne réagis pas à son refus, pas pour le moment mais je ne m'avouais pas vaincue. Il enchaina, ne me laissant pas le temps de répondre car manifestement plus intéressé par la timide rouquine. Un gentil vainqueur bon envers les frêles demoiselles perdues ? C'était ce qu'Indis m'évoquait. Évidemment.
D'un coup moins incline à écouter, je tournais le visage vers l'étalage à nouveau. Ce rouge profond m'attirait inexorablement. Je surpris ma main à fouiller dans ma poche intérieur et glisser un billet dans ma paume. Dit billet qui fut transférer vers ma poche gauche, toujours entre mes doigts. J'étais décidée à acheter l'étole dés qu'ils se seraient éloignés. Je pouvais bien me permettre cette petite folie, pour une fois. Néanmoins, quelques mots me sortirent de mes rêveries, qui n'avaient d'ailleurs pas duré plus de quelques secondes. "Était". Je tiquais sur la façon dont elle avait dit les choses. Mon sourire s'effaça et mon visage interdit se tourna vers Indis. Perdre des proches n'avaient rien de plaisant, pour personne. S'il y avait bien une chose pour laquelle je pouvais ressentir de la compassion, c'était pour le manque d'une famille.

Je ne pouvais dire quelle était la réaction de Winston, mais un léger silence s'installa. Silence que la jeune femme brisa en bafouillant quelques mots avant de détourner sa moue déconfite. Aucun de nous ne sembla réagir pendant un instant et lorsque Indis fit mine de partir, ce fut quasiment un réflexe. Je me penchai en avant et fit semblant de saisir un billet tombé par terre, sortant celui de ma poche. Je lui pris le poignet et le lui déposa dans la main.

- Mademoiselle Winfield, attendez, vous avez fait tomber quelque chose.

Je ne la regardai même pas dans les yeux et la lâchai aussitôt. C'était allé très vite, et très lentement en même temps tellement mon cheminement de pensées fut simple et clair. J'avais juste envie qu'elle offre son foulard à cette femme à qui elle avait l'air de tenir beaucoup. Une évidence. Il y avait de la pitié aussi, c'est sûr. Mais ce n'était pas pour autant que j'allais faire trop bonne figure. Si Winston avait vu mon manège j'étais prête à nier en bloc. Et mon air arrogant repris bien vite sa place alors que revenais justement vers lui. Comme si de rien n'était.

- Monsieur Davis ! Voyons, ce n'est pas pour vous que je peux donner des conseils beauté, la mode n'est effectivement pas votre fort. Une cause perdue. Mais vous vouliez faire un cadeau à une femme, non ? Et moi j'aime les histoires intenses et tragiques.

Ne m'obligez pas à vous faire parler !


Non, quand même, il était temps que j'y quelque chose

© redSheep



Nova Waltham se trouve au marché et parle avec Indis et Winston.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 42 ans.
☆District : District 12

○ Points : 472
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mar 7 Fév - 10:34

     

Winston ♦ Indis ♦ Nova

RP event
L
a jeune rousse provenait du district 6. Elle était simplement étudiante. Je n'avais jamais mis les pieds au district des transports. Elle parlait au passé de son père et de son frère. Peut-être étaient-ils morts ? Je n'allais pas lui poser la question je voyais déjà qu'elle n'était pas à l'aise ici. Je lui souris quand même en lui disant ;

- J'aimerai beaucoup découvrir votre district. Je ne suis sortis que très rarement du district 12. Vous souhaiterez vous diriger dans un métier en rapport avec les transports plus tard ?

En lui posant cette question je voulais lui montrer qu'elle n'avait rien à craindre de moi et que je m'intéressais à elle. Et non pas à cette carrière arrogante. Je lui refis un petit sourire et reprit tout bas :

- Moi non plus je ne suis pas à l'aise ici.

Indis reprit ensuite en disant qu'elle ne pouvait pas s'acheter le foulard. Je remarquais alors que Nova se baissa, faisant semblant de ramasser quelque chose au sol, sortit un billet de sa poche et le tendit à la jeune fille en lui disant qu'elle avait fait tomber quelque chose. Une fois ceci fait, la jeune carrière revint vers moi. Elle me demandait si je voulais faire cadeau d'un foulard à une femme. Elle pensait que j'étais en couple ? Elle me posait beaucoup trop de question. Je lui souris.

- Oui à une femme mais je ne suis pas en couple. Il s'agit de la soeur d'un des tributs décédé aux Hunger Games, je souhaiterai lui rendre visite. Elle travaille à la bijouterie à côté de la place.

Je repris mon attention sur Indis qui revenait vers nous et lui fit un sourire.

GleekOut!


Dernière édition par Winston Davis le Jeu 9 Fév - 21:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan C. Gray
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mar 7 Fév - 17:45


Une tempête se prépare...
Event exceptionnel


Finalement, la jeune femme n'avait rien à lui dire. Elle était ici uniquement pour se cacher, pas de mission rebelle en vue. Jonathan s'apprêta donc à s'enfoncer dans la rue, il n'avait rien d'autre à faire de toute façon. La capuche sur la tête, le regard caché dans les ténèbres de sa capuche, il fit quelques pas avant de s'arrêter net. L'atmosphère se fit soudainement plus pesante, quelque chose venait de se produire... Un regard furtif en direction de Leanore lui fit comprendre que la situation était sérieuse et la voix qui se fit entendre confirma ses derniers doutes.

Quelle belle journée d’été vous ne trouvez pas ? Jace, Leanore… Laissez-moi vous présenter deux amis.

Cette voix, c'était celle de Kenny Lonwood, le responsable des communications externes de la rébellion. Le voir sur le terrain ne pouvait signifier qu'une chose, une mission d'envergure devait prendre place ici. Jonathan tourna alors les talons pour faire face à son collègue et quel ne fut pas sa surprise en remarquant une jeune femme blessée retenue par un autre homme. La mission avait surement déjà eu lieu et vu leur état, tout ne s'était pas passé comme prévu. Peut-être même que tout ceci n'avait été qu'un immense échec. En tout cas, la jeune femme semblait nécessiter des soins.

Kenny, je ne suis pas certain qu’impliquer d’autres personnes soit une bonne idée…

Ça ne m’enchante pas non plus mais elle peut nous aider, dit Kenny en désignant Leanore.

Cas’ a raison, il faut qu’on bouge vite… répondit la jeune femme en relevant la tête.

Ce fut à ce moment-là que Jace la reconnut. Impossible de se rappeler de son nom mais c'était une jeune recrue rebelle de son district. Cela était étrange que le second du District 8 n'ait pas été prévenu de ce déplacement d'effectif dans le cadre d'une mission. Mais le moment n'était pas à rendre des comptes, il fallait agir vite. Les ennemis n'étaient surement pas loin et rester sans bouger à l'extérieur risquait de leur attirer des ennuis.

Je peux la soigner, je suis... médecin. On peut aller dans ma planque, c'est juste à coté... Comme ça je m'occuperais d'elle et vous pourrez attendre la nuit avant de repartir ?

Leanore était donc médecin... Son manque de confiance lorsqu'elle avait déclaré cela n'était guère encourageant mais le nouveau groupe n'avait guère le choix. Se cacher et s'occuper de la blessée était pour le moment prioritaire mais bon, il allait falloir se rendre à l'évidence, si sa survie mettait en danger le groupe de rebelles, elle allait être laissée derrière... Et sans possibilité de révéler le moindre renseignement...
Bon, il fallait tout de même récupérer quelques renseignements.
Jace se dirigea donc en direction de Kenny pour lui soutirer quelques informations.


Qu'est-ce qui vous êtes arrivé ? A quoi on doit s'attendre et quelle puissance de feu on risque de retrouver face à nous ? Si tu veux que je vous aide, il va falloir que tu partages tes informations...
Tu m'expliqueras ça sur le chemin. Leanore a raison, on doit bouger pour mettre de la distance entre ceux qui vous ont attaqué et nous... Puis soigner la jeune femme. La planque semble une bonne première étape...


Jonathan avait dit cela sur un ton quelque peu autoritaire, son rôle de meneur d'homme reprenant le dessus sur sa nature discrète. Ils étaient tous un peu perdus vu leur situation. Il fallait quelqu'un pour les réveiller, les guider... Il fallait décider d'un chef rapidement et que cela se fasse sans équivoque. Mieux vaut un regard extérieur et lui avait l'expérience du stress et des missions de terrains...
Il s'approcha de la blessée pour aider à la transporter jusqu'à la planque de Leanore dès que le groupe serait prêt à partir.

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Jonathan se trouve dans la ruelle. Il s'adresse à Leanore, Cassio, Siti et Kenny
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mar 7 Fév - 18:32

Event district 1

L'homme me répondit alors :

Oui je pense. Je crois que ta famille est très liée à celle des Featherstone si je ne me trompe pas. Est-ce que tu connaitrais une certaine Sélène ?



Je me demandais vraiment comment il le savait. Qui était-il ? Pourquoi cherchait-il Selene ? Enfin non, ce n'est pas exact, il n'aurait pas eu du mal à la trouver s'il la cherchait vraiment, au vue de sa renommée en tant que vainqueur des jeux. Il cherchait alors des informations sur elle. Mais que pouvais-je lui apporter?  Je ne la connaissais presque pas.

Oui en effet, elle s'entrainait avec ma soeur Pearl qui est... enfin... Qui était tribut du district un cette année.



Non ne pleure pas Coralie. Souffle, souffle doucement, et les larmes ne coulerons pas.

Il me présenta alors ses condoléances. Je ne le connaissait pas. Je ne voulais pas de sa pitié.

Merci, dis-je à contrecoeur. Mais sinon je ne saurai quoi vous dire de plus, je ne connais pas vraiment Selene Featherstone.



Soudain, deux personnes entrèrent brusquement dans la bijouterie. Je fis machinalement un pas en arrière. Que se passait-il ? Pourquoi tout le monde affichait un air terrifié ? Je compris pourquoi lorsque je vis que l'homme et la femme qui venait de surgir dans la boutique portaient une arme dans leur main. Je n'en voyais que pendant les jeux alors cela me fit tout drôle. Cette sensation de curiosité s'évanouit aussi lorsque je compris que ces objets pouvaient potentiellement nous tuer.

Je restais en retrait , derrière l'homme qui m'avait adressé la parole, car je ne voulais pas être  en ligne de mire. La vue de ces armes ne me faisait pas réfléchir correctement. L'homme  pris la parole, dans un silence de mort. On aurait pu entendre le battement de coeur de toutes les personnes présentes.

Bonjour à tous, faisons simple : vous allez vous tenir tranquilles et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes !



Je tremblais de tout mon corps. Je ne compris pas ce qu'il disa ensuite car j'étais trop concentrée pour ne pas m'évanouir de peur. Lorsque je vis les clients et les vendeuses marcher doucement vers le fond de la salle, je compris que je devais faire la même chose pour ne pas avoir de problèmes.

Nous étions à présent dos au comptoir. Personne ne parlait. Je sentais que j'allais exploser. Pourquoi personne ne réagissait ?

Mais que voulez vous à la fin ? Nous n'avons rien fait, laissez nous tranquilles !



Je pinçai les lèvres et ferma les yeux. C'était sorti tout seul, et j'attendais à présent ma sentence. Le coup de feu n'allait pas tarder à arriver. Si seulement des pacificateurs étaient dans les parages...

DEV NERD GIRL



Coralie se trouve à la bijouterie Standford


Dernière édition par Coralie L. Standford le Mer 15 Fév - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 30 ans.
☆ Surnom : Hunt'
★ Occupation : Ingénieur
☆ Humeur : Révolté
☆District : Cinq

○ Points : 212
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mar 7 Fév - 21:18



Event District 1
Plein de monde

J’arrivais à lire sur son visage sa surprise. Elle n’avait pas l’air de s’attendre à ce genre de questions. Je sentais que la jeune fille se demandais actuellement une infinité de choses à mon sujet. Elle me répondit donc qu’elle connaissait en effet la dite Sélène Featherstone, et que c’était la fille qui s’entrainait avec sa sœur, Pearl, au centre des carrières.

Puis même un aveugle aurait lu dans les pensées de Coralie. Sa voix s’était teinte de tristesse, et on sentait nettement ses yeux se mouiller de larmes, qu’elle essayait manifestement de retenir. Je lui présentais mes condoléances, puis elle ajouta qu’elle ne savait vraiment rien sur Sélène.

Mais à ce moment-là, deux personnes entrèrent dans la bijouterie, armés. A leurs vêtements ce n’étaient manifestement pas des pacificateurs. Je pencherais plutôt pour un couple de rebelles faisant tout pour semer la pagaille dans la ville. Il jeta un coup d’œil autour de lui, et vit que les deux autres occupants de la pièce, une vendeuse qui aiguillait un vieil homme s’étaient déjà rangés au fond du magasin sans poser de questions.

Avec Coralie, nous fîmes de même. Nous étions en joug, mais à vrai dire, je m’en moquais bien qu’ils descendent les deux autres personnes tant qu’ils laissaient Coralie en vie, car s’était la seule personne pouvant me rapprocher de Sélène.

Mais l’idiote décida de jouer les héroïnes et leur cria en pleine face de nous laisser tranquille. Visiblement, elle regretta aussitôt, et elle ferma les yeux. Avant même que les rebelles aient eu le temps de réagir, un plan de secours me vint à la tête.

S’ils tuaient Coralie, je n’avais plus de pont jusqu’à Sélène. Si en plus je pouvais la protéger, ce ne me serait que plus facile pour m’intégrer à sa vie, et donc à celle des Featherstone. D’un geste reflex rapide, je la claquais en m’exclamant :

-Mais merde Coralie, Maman t’as pas dit 100 fois d’apprendre à tenir ta langue et de ne pas débiter toutes les conneries qui te passent pas la tête ?

Puis, me retournant vers les rebelles :

-Veuillez l’excusez, c’est qu’elle est jeune encore, elle a toujours eu un parler très franc !

Ajoutai-je afin de protéger ma « sœur » du tire rebelle.
Code by Joy


Hunter se trouve à la bijouterie Standford.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 8 Fév - 0:19

Les Rebelles - Equipe 2





Alors que les deux autres rebelles commençaient à s'agiter autour d'eux, le regard de Cassio n'arrivait pas à lâcher cette main sur laquelle le sang de Siti s'était répandu. D'un geste, il pressa sa paume dans l'étoffe noire : il ne fallait pas qu'un passant aperçoive ce spectacle, il était sûr qu'un hurlement s'en suivrait et ils seraient tous foutus. Cependant, Leanore s'était déjà penchée sur Siti qui, dans un réflexe, s'accrochait au flanc de Cassio qui lâcha une grimace lorsque la main de son amie s'appuya sur son flanc. Décidément, il n'était pas en parfaite condition non plus, mais il prenait sur lui. L'important était que Siti tienne le coup.

Lorsque la rebelle croisée par hasard déclara qu'elle était médecin, Kenny émit un léger rire. Après tout, quelle que fut la situation, mieux valait garder de l'humour !

- Dans ton dossier c'était marqué véto, t'as eu une promotion ? annonça-t-il sur un ton amusé.

- Tu plaisantes ?! rétorqua immédiatement Cassio avec un regard dans lequel on devinait toute son inquiétude.

Siti ne releva pas. Sa tête lui tournait et, même si elle avait l'impression que cette sensation désagréable diminuait un peu depuis qu'ils avaient stoppé leur marche, elle n'était pas en mesure de comprendre ce qui se jouait autour d'elle. Les manipulations du tissu qui couvrait sa plaie la firent sursauter, elle se mordit la lèvre inférieure pour éviter de lâcher un juron.

- Tu ne peux pas l'examiner ici, on est trop exposé... intima le fils Shepherd à voix basse, puis attrapant le poignet de Leanore il ajouta dans un murmure presque inaudible : La balle est encore dedans.

Ses yeux clairs croisèrent ceux si sombres de cette rebelle qu'il ne connaissait pas et qui n'avait certainement pas les compétences pour soigner Siti. Cependant, il était bien obligé de lui faire confiance.

- Ta baraque est dans les quartiers Nord... Ça va être chaud d'y retourner... déclara Kenny en songeant à la planque qu'il avait participé à trouver pour cette demoiselle peu discrète, puis il jeta un œil vers la place du District à l'affût du moindre mouvement suspect.

C'est alors que le second rebelle s'adressa à lui. Bien que le petit groupe formait un noyau compact que les badauds associaient sans doute à l'image de jeunes gens discutant ensemble de banalités frivoles de leur âge, ils étaient à mille lieues de la réalité. Froides, l'attitude et les paroles teintées de condescendance de Jonathan surprirent les deux rebelles en mission. Habitué  au comportement anti-social et profondément rébarbatif du second du Huit, Kenny ne marqua pas. Ses pensées se mélangeaient tant qu'il était presque rassuré de penser qu'une oreille extérieure puisse les écouter et faire un tri dans le merdier qui leur collait aux basques :

- Bah la routine quoi... tenta-t-il dans un euphémisme. Sauf qu'on a la moitié des paci...

- Si tu n'es pas foutu de nous aider sans avoir un rapport détaillé alors on a clairement pas besoin de toi ! bondit Cassio d'une voix qu'il tentait de garder suffisamment basse pour ne pas attirer l'attention.

Alors que Jonathan s'approchait déjà pour l'aider à soutenir Siti, son expression brûlait d'une rage qu'il ne pouvait contenir. A la mention de ceux qui les traquaient, le jeune homme s'était tendu. Tous les sens en alerte, il scruta la foule qui passait régulièrement au centre de la ruelle dans laquelle il s'était réfugiée. Malgré le fait qu'elle ne semblait pas être une menace imminente, il refusait de rester ici à attendre de se faire choper : loin d'être dupe - d'autres auraient dit optimiste -, il ne pouvait pas imaginer que les pacificateurs en resteraient là... Pas après ce qui c'était passé... Ils les chasseraient tels des animaux jusqu'à les débusquer... Même venant de Kenny, accepter une planque était stupide. Profondément stupide.

- Ne serre pas... Ça va aller... souffla Siti qui supportait mal l'étreinte de plus en plus serrée de Cassio qui refusait de l'abandonner aux bras de ce mec qui se pensait plus malin qu'eux. Jace...

Elle venait enfin de reconnaître un des gradés de son District et tenta un maigre sourire quand il passa son bras en dessous de celui de Cassio pour le décharger de la jeune femme. Ce dernier surprit, laissa finalement s'échapper son amie aux côtés de cet autre qu'il détestait déjà. Kenny posa sa main sur son épaule, avant de déclarer :

- Elle arrivera pas jusqu'à la frontière Cas'...

Kenny avait l'air si sûr de lui, si persuadé qu'ils allaient échouer. La mâchoire du Shepherd se serra et il ne put se retenir.

- Tu es toubib toi maintenant ? râla Cassio d'une voix qu'il tentait de garder suffisamment basse pour ne pas attirer l'attention.Si on se barre pas maintenant on est morts... Siti est plus forte que tu ne le crois.

Pourtant, Kenny ne bougea pas. Pas plus que Siti qui le regardait avec un air implorant. Elle avait toujours beaucoup apprécié le jeune homme, elle le considérait comme un ami, un être cher dont elle savait qu'il lui était profondément loyal : il lui avait déjà sauvé la vie et il l'avait sans doute fait à nouveau aujourd'hui. Elle aurait tellement voulu le rassurer, mais sa voix se brisa quand elle lui dit sur un ton implorant :

- Fais leur confiance Cas', ils ont raison il faut qu'on se planque...

- Non, il faut qu'on se barre, on pourra toujours t'aider après mais si on se reçoit une balle dans le crâne on pourra plus te soigner ! lui dit-il en prenant son visage fiévreux dans ses mains.

Siti chercha du regard l'aide de Kenny, puis le baissa à contre-cœur en faisant peser son poids sur Jace et Cassio comprit. Ses mains abandonnèrent les joues rougies par la douleur de la belle brune du Huit.

- Ok. Allez avec eux, je me débrouillerai pour vous rejoindre après avoir trouvé Ivy. Je la laisserai pas avec l'autre taré... Il marqua une pause avant d'ajouter : Faites gaffe à vous.

Il frôla Jonathan en partant et murmura juste pour lui :
- Joue les p'tits chefs autant que tu veux mais qu'il ne leur arrive rien...

Kenny allait le retenir mais c'était déjà trop tard.

Cassio venait de disparaître parmi la foule des badauds, en direction du Sud.

Spoiler:
 


Kenny et Siti sont dans la ruelle avec Leanore et Jonathan.
Cassio ne fait plus partie du groupe 2 des rebelles et marche vers le Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 17 ans
☆ Surnom : /
★ Occupation : Etudiante - Fait des maquettes d'avions - Recherche ses deux frères
☆ Humeur : Rêveuse
★ Plat préféré : Aucun.
☆District : Six

○ Points : 302
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 8 Fév - 11:27




Event exceptionnel au District Un
A portée de doigts...


Marché mensuel


Mr. Davis avait déclaré à Indis qu’il aurait apprécié visiter le District Six, lui qui n’était jamais sorti de son quartier natif. Il s’intéressa à son avenir : voulait-elle travailler dans les transports ? Comme l’avait fait son père avant elle, et son grand-père, qui avaient construit une vie riche de leurs mains ? Comme Parris qui avait si mal fini ?
Oui, non, peut-être.
Le foulard bleu était vraiment joli, quel dommage.

« Il n’y a rien à voir au District Six », déclara-t-elle simplement.

Répondre sur son avenir ne l’enchantait pas. Elle ne s’étendit ainsi pas sur ce sujet-là, un unique but l’habitant soudain : si Indis partait maintenant, elle rentrerait peut-être à temps pour accueillir Elizabeth.
Simplement, une main douce saisit son poignet, l’arrêtant dans son faible élan. Le contact à lui seul aurait suffi puisque la jeune rouquine ne s’y attendait pas : après tout, elle, simple étudiante en présence d’une Carrière et d’un Ancien Vainqueur, était pour l’instant insignifiante. Ils l’oublieraient aussi vite qu’elle était arrivée.
Ca aurait été tout aussi bien.
Simplement, une main douce avait saisi son poignet et, non contente de l’avoir retenue, elle glissa une feuille de papier entre ses doigts. Indis l’observa un instant : un billet s’y trouvait, juste de quoi payer le joli foulard brodé d’azur. Nova l’avait relâchée et s’était totalement détournée d’elle, se tournant pour reprendre son inintéressante conversation avec Mr. Davis.
Heureusement. Indis n’aurait pas su quoi lui répondre : la remercier ? lui rendre ? partir en courant ? Si Nova lui avait donné, c’était très nettement pour acheter ce foulard bleu qu’elle comptait offrir à Elizabeth. Faisons donc comme il était prévu.
Sans un mot à l’égard de la Carrière, Indis s’en retourna vers le marchand d’étoffes et se sentit soulagée qu’en moins de cinq minutes, personne n’ait acheté ce magnifique foulard. Elle le trouvait toujours plus beau à chaque fois qu’elle l'admirait ; il ne serait peut-être jamais aussi beau qu’à cet instant où elle allait l’acheter.
A lui seul, le billet ne suffit pas : Indis bafouilla quelques mots d’excuses puisqu’elle n’avait pas pu prévoir la somme demande, le prix du foulard n’était pas affiché, mais en rassemblant ses économies, elle put repartir avec l’étoffe.
Et ses pas la guidèrent vers ses deux compères temporaires, Nova gardant son éternel air condescendant, Mr. Davis lui souriant. Indis rangea précipitamment son précieux objet dans son sac. Quand elle leva les yeux, un vendeur de parfum aux habits criards et au visage rougi par des années d’abus passa à côté d’eux et ne trouva pas mieux que d’asperger le groupe de  parfum.
L’odeur était infâme, du point de vue d’Indis ; mais la jeune femme ne réussit pas à exprimer son dégoût puisqu’elle se trouva secouée par une série d’éternuement secs et discrets. Éternuements qui reprenaient dès qu’elle parvenait à s’arrêter pour inspirer profondément.



© code by S.D.123


Indis Winfield se trouve au marché, place centrale. Elle s'adresse à Nova Waltham et Winston Davis.

_________________


Indis Winfield
« Où étiez-vous   donc allé ?
- Jeter un regard en avant.
- Et qu'est-ce qui vous a ramené juste à temps ?
- Un regard en arrière. » Tolkien. BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 8 Fév - 11:58

Les Rebelles - Equipe 1





Nicodème n'était pas peu fier. Il venait de réussir à provoquer un chahut monumental sur la place qui jouxtait la boutique, ce qui occuperait sans doute les badauds pendant un bon moment et ralentiraient à coup sûr les pacificateurs. D'ailleurs, ce ne serait pas la gamine et lui qu'ils rechercheraient, mais d'autres rebelles dont ils devaient à coup sûr avoir repéré les silhouettes lors de l'échange de coups de feu entendu pendant leur fuite. Finalement, ces "collègues" lui étaient bien utiles...

Il pensait à leur confrontation avec les pacificateurs. En toute logique, il aurait dû en être, seulement il avait beau être sûr de lui, il n'était pas assez barge pour ça. Ainsi, l'agriculteur du Neuf préférait songer que s'ils avaient été intelligents, ils auraient pris la poudre d'escampette avec lui au moment même où il avait lui-même détaller. Cela n'était d'ailleurs pas si invraisemblable : la cadette Shepherd l'avait bien fait, elle... A croire que cette gosse était la seule que Lucius avait suffisamment peu éduqué pour qu'elle sache réagir à la chose la plus primaire mais aussi la plus sûre de toute : son instinct.

Du coin de l’œil, Ivy lui jetait des regards entre incompréhension et colère. Il fallait qu'elle se calme, maintenant. Au fond, la jeune fille ne pouvait s'empêcher de le maudire : la peur qu'elle ressentait pour les autres rebelles restés là-bas la marquait, particulièrement quand elle songeait à son frère... Elle ne pouvait pas perdre quelqu'un... Pas encore.

Alors quand Nico obligea les personnes présentes dans la boutique à se plaquer contre le comptoir, elle le suivit vers le fond de la boutique. Elle devait rester avec lui, qui sait ce qu'il était encore capable de faire... Sa nouvelle initiative pourrait bien tourner au même désastre que celui qui avait eu lieu devant la gare et cette fois-ci, elle ne le laisserait pas passer à l'action.

Il semblait si calme, seuls ses traits légèrement tirés prouvaient qu'il était plongé dans des réflexions intenses. Lorsqu'une des nanas, peut-être même la plus jeune de toutes, commença à craquer, Nico leva un sourcil en s'approchant d'elle. Sur le qui-vive, Ivy avait déjà dans l'idée de se charger de lui s'il osait toucher à un cheveu de la jeune fille. Pourtant, c'est le moment que choisit le "potentiel héros" qui se trouvaient à ses côtés pour se réveiller et tenter de briller dans cette situation calamiteuse. Seulement, au lieu d'une parole rassurante, ce fut une gifle qui fendit l'air.

Soudainement, l'expression de Nico se ferma. Il s'approcha d'un pas rapide du type qui venait de frapper sa soit-disant petite sœur et lui plaqua le canon de son arme sur sa tempe.

- Et ta mère t'a jamais appris qu'on frappe pas les femmes ? demanda-t-il en faisant jouer le canon sur le visage du jeune homme.Faut p'tre que j't'apprenne les bonnes manières ?

Ivy fit un pas en avant, prête à intervenir :

- T'en as déjà fait assez aujourd'hui tu crois pas ?! l'invectiva Ivy.

Cette réplique avait surpris l'intéressé qui s'était stoppé dans son élan. Néanmoins, un large sourire s'étala sur ses lèvres.

- J'ai fait ce qui aurait dû être programmé dès le début, indiqua-t-il calmement en se redressant et en reculant d'un pas pour s'éloigner des otages sans leur tourner le dos. Mais il semblerait que je sois le seul à avoir le cran de faire correctement le ménage parmi ces pantins...

Durant toute sa déclaration, il n'avait pas cessé de garder en joug les otages. Les deux vendeuses s'étaient mises à geindre dans leur coin, des larmes remplissaient les yeux de celle dont la blondeur juvénile était si convenue dans ce décor de strass et joyaux.

- Il y a des règles ! continua la jeune Shepherd.

- Les règles sont faites pour être transgressées... Tu comprendras, tu es comme moi. Mais passons aux choses sérieuses... annonça-t-il sèchement.

Il fit un tour dans la boutique, regardant d'un œil absent les bijoux qui brillaient dans les vitrines. Ivy ne s'occupait pas de son manège, elle n'osait pas quitter les otages des yeux, même une courte seconde, de peur qu'une nouvelle réaction impromptue vienne mortifié cette jour. Soudainement, Nicodème se retourna et toisa les otages.

- Qui est le patron ici ? demanda-t-il sèchement.

Quand certains des otages, visiblement les clients, détournèrent les yeux vers le sol pour éviter de croiser le regard courroucé de leur bourreau, d'autres ne purent s'empêcher de jeter un regard inquiet sur la silhouette de la jeune blondinette qui venait de tester sa patience.

- Alors comme ça la gamine on a une cuillère en argent dans la bouche ? Un sourire carnassier s'étala sur sa bouche aux lèvres fines. Et maintenant tu vas gentiment te lever et me montrer où est l'arrière-boutique... à moins que ton frère veuille s'en charger ? C'est toujours compliqué les histoires de famille, n'est-ce pas ?

Sa dernière réplique était autant pour ses otages que pour Ivy qui bouillonnait dans son dos. Il pouvait presque sentir toute la volonté qu'elle mettait à ne pas le tuer, là tout de suite et cela l'amusait. Elle avait la fougue, mais pas encore le cran. Ça viendrait. Il en était sûr.

Spoiler:
 


Nico et Ivy sont dans la boutique Standford.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 21 ans.
☆ Surnom : Lea
★ Occupation : chasse - vétérinaire
☆District : dix

○ Points : 850
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 8 Fév - 14:39

Tandis que Jace s'approchait des rebelles pour en savoir plus, je m'approchais encore pour mieux voir la blessure. Elle était grave, vraiment grave...
Le rebelle prénommé Kenny s'exclama alors :

- Dans ton dossier c'était marqué véto, t'as eu une promotion ?
- Tu plaisantes ?!
répliqua le second rebelle.

Piquée au vif, je répondis brusquement :

- Je sais soigner des animaux blessés par balle, et il n'y a pas de différence avec les hommes. Et, dans votre situation actuelle, je doute que vous ayez le choix du praticien...

- Tu ne peux pas l'examiner ici, on est trop exposé... La balle est encore dedans. murmura alors le second rebelle en me saisissant le poignet

Me calmant aussitôt, je lui répondis :

- C'est bien, elle a peut être empêché une hémorragie fatale. Mais il faudra être très prudent en la retirant, et s'assurer qu'aucun organe n'est touché.

*Sinon elle est condamnée...* pensais-je sans le dire à haute voix. Avec le peu de moyens  que j'avais, je ne pourrais que suturer grossièrement et désinfecter. Pour le reste, la rebelle ne pourrait compter que sur la chance et sa constitution physique...
Je commençais déjà à voir comment je pourrais l'installer dans la planque pour limiter au maximum les risques d'infection, lorsqu'un éclat de voix me surprit :

- Si tu n'es pas foutu de nous aider sans avoir un rapport détaillé alors on a clairement pas besoin de toi !
- Ne serre pas... Ça va aller...
murmura la jeune femme alors qu'elle était clairement en train de perdre ses dernières forces

- Elle arrivera pas jusqu'à la frontière Cas'...
- Tu es toubib toi maintenant ? Si on se barre pas maintenant on est morts... Siti est plus forte que tu ne le crois.


Je regardais le second rebelle et intervins :

- Il ne lui reste que quelques dizaines de minutes avant de perdre conscience, et chaque minute qui passe diminue ses chances de survie. Elle ne peut pas quitter le district.

- Fais leur confiance Cas', ils ont raison il faut qu'on se planque... renchérit la jeune femme

- Non, il faut qu'on se barre, on pourra toujours t'aider après mais si on se reçoit une balle dans le crâne on pourra plus te soigner ! affirma le jeune homme.

Mais la rebelle avait pris sa décision, ce la se voyait. Il laissa alors aux mains de Jace et déclara

- Ok. Allez avec eux, je me débrouillerai pour vous rejoindre après avoir trouvé Ivy. Je la laisserai pas avec l'autre taré... Faites gaffe à vous.

Puis il disparu dans la foule, sans se retourner. Je me tournais alors vers le premier rebelle et lui demandais :

- Alors, on va à ma planque ? Sinon, il y a un cabinet médical plus près, mais le médecin y est sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan C. Gray
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Jeu 9 Fév - 16:48


Une tempête se prépare...
Event exceptionnel


Qui avait la responsabilité de ce fiasco, qui était le chef de cette mission qui avait mal tourné ? Tout ça, il s'en fichait pas mal maintenant. Il allait falloir rattraper les choses. Peut-être ne s'était-il pas montré assez compréhensif mais il s'était retrouvé dans cette panade sans rien avoir demandé à personne... S'ils voulaient avoir de l'aide, ça allait être selon ses règles ! Bon si Leanore pouvait s'occuper de la blessée, cela lui laissait une chance. Le premier objectif était de s'occuper d'elle puis de trouver un moyen de faire fuir ses rebelles qui n'avaient rien à faire ici. L'idée était en plus que Jonathan ne soit pas affilié à eux sinon cela serait la fin de sa couverture. Il se retrouverait à vivre comme Leanore, caché dans un district... Non, il allait falloir tout faire pour éviter ça. Il rabattit sa capuche davantage sur son visage et rabattit son col sur son visage. Il devrait peut-être s'acheter un foulard ou une cache-nez pour pouvoir mieux dissimuler son identité à l'avenir... Bon maintenant, il allait devoir écouter les autres et récupérer des infos pour la suite.

Dans ton dossier c'était marqué véto, t'as eu une promotion ?

Je sais soigner des animaux blessés par balle, et il n'y a pas de différence avec les hommes. Et, dans votre situation actuelle, je doute que vous ayez le choix du praticien...

D'accord, elle semblait relativement sûre d'elle malgré la situation et ses compétences et puis, elle avait raison. Mieux valait la laisser faire elle que de ne rien tenter du tout... Puis au final, il n'avait aucune connaissance en médecine. Lui, il fallait une vision globale de la situation. C'était pour cela qu'il s'était dirigé vers Kenny pour obtenir des renseignements.

Ta baraque est dans les quartiers Nord... Ça va être chaud d'y retourner...

Les quartiers Nord... C'était pas la porte à côté mais ils pourraient y arriver assez rapidement. Cela dépendait du temps durant lequel la jeune femme pouvait encore tenir... Il lui fallait plus d'informations...

Bah la routine quoi... commença Kenny. Sauf qu'on a la moitié des paci...

Si tu n'es pas foutu de nous aider sans avoir un rapport détaillé alors on a clairement pas besoin de toi ! répliqua Cassio.

Il était évident qu'il n'avait pas marqué des points auprès du jeune homme en posant ses questions. Mais il semblait aussi perdu que les autres sur la situation à suivre et il fallait prendre une décision. Fuir, pour aller où ? A la planque de Leanore ou bien quitter le district ? Au vu de l'état de la blessée, quitter le district avec elle en vie était impossible ! Alors il avait choisi la planque. Bon et d'après ce qu'avait dit Kenny, il était poursuivi par des pacificateurs... Il avait tapé dans une ruche remplie de frôlons !
Il se rapprocha alors de la jeune femme pour l'aider à la soutenir malgré le refus visible de Cassio. Néanmoins, la jeune femme sembla le reconnaître parce qu'elle prononça son nom. Pourtant, Jonathan n'arrivait toujours pas à lui associer son nom.
En tout cas, il allait falloir lui parler.


Oui, c'est moi... Reste avec moi, dis-moi ton nom... Parle-moi, on va arriver à te sauver, accroche-toi !

Elle arrivera pas jusqu'à la frontière Cas'...

Tu es toubib toi maintenant ? Si on se barre pas maintenant on est morts... Siti est plus forte que tu ne le crois.

Il ne lui reste que quelques dizaines de minutes avant de perdre conscience, et chaque minute qui passe diminue ses chances de survie. Elle ne peut pas quitter le district.

Bon, cela était une bonne information à prendre. Dix minutes, voilà le compte à rebours qu'ils avaient au-dessus de leur tête. Pendant que Jace réfléchissait, la dispute entre Cassio et le reste du groupe continua jusqu'à ce que ce dernier décide de quitter le groupe. Il avait dit qu'il voulait retrouver une certaine Ivy... Ils étaient pas seuls dans ce merdier... Qu'est-ce qui allait encore leur tomber dessus ? Il y avait encore trop de trous dans ce puzzle...

Joue les p'tits chefs autant que tu veux mais qu'il ne leur arrive rien...

Compte sur moi, je tiendrai mon rôle,dit-il à Cassio pendant qu'il passait à côté de lui.

Il n'allait pas le retenir, il avait visiblement un autre objectif et il fallait garder le groupe soudé. Puis, il avait une promesse à tenir maintenant... Après, il ne connaissait pas très bien les lieux... Mieux valait écouter les autres et peut-être leur laisser la décision...

Alors, on va à ma planque ? Sinon, il y a un cabinet médical plus près, mais le médecin y est sans doute...

En y réfléchissant, il faudrait peut-être éviter de se faire remarquer... Vu qu'ils avaient les pacificateurs aux fesses, ça ne semblait pas la meilleure chose à faire...  Autant laisser tous les gens parler et il trancherait en cas de désaccord... Si d'autres personnes finissaient par les abandonner à cause de lui, il ne s'en sortirait pas tout seul...

Dis-moi, tu penses pouvoir tenir jusqu'à la planque de Leanore ou pas ? Réponds-moi franchement s'il te plaît... demanda-t-il à Siti. Il s'adressa ensuite au reste du groupe en attendant la réponse de Siti.
Sinon je serais plus d'avis d'aller à la planque de Leanore si elle peut tenir. Si vous avez vraiment les problèmes aux fesses, mieux vaut ne pas se faire remarquer en agressant un cabinet médical surtout avec une blessée... T'en penses quoi Kenny ?

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Jonathan se trouve dans la ruelle. Il s'adresse à Leanore, Siti et Kenny
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Jeu 9 Fév - 17:57

Event district 1

Un bruit tonna dans la boutique, mais ce n’était pas un coup de feu. C’était le coup que m’avait porté le mystérieux, et maintenant détesté individu. Je portai ma main sur ma joue pour la masser. Il n’y était pas allé de main morte. Je le regardais sans comprendre. Il clama alors haut et fort :

Mais merde Coralie, Maman t’as pas dit 100 fois d’apprendre à tenir ta langue et de ne pas débiter toutes les conneries qui te passent pas la tête ?



Je ne comprenais rien. Il ajouta ensuite quelque chose qui mettait en cause ma jeunesse. Non mais pour qui se prenait-il ? Je voulais répliquer mais je sus que je devais me tenir tranquille quand je croisai le regard de l’homme avec le pistolet, qui débordait de colère. Peut-être l’intervention de mon voisin avait permis de me sauver, parce que j’avais l’impression qu’il ne semblait plus vouloir me tuer. Je lui murmurais alors :

Mais bon sang qui êtes-vous ?



Je tremblais encore de peur. Je cherchais à comprendre ce qu’ils voulaient tous mais je ne trouvais aucunes explications censées. Rien de tout ça n’était censé.

L’homme demanda qui était le gérant. Je réfléchis quelques secondes. Devais-je me présenter ? Si je ne le faisais pas, qu’adviendrait-il des personnes présentes dans la boutique ? Il fallait que je prenne le moins de risques possibles et que j’arrête d’être égoïste pour ne pas mettre en danger d’autres personnes.  

Je… Je suis en charge de ce magasin.



Ma voix assurée était partie en même temps que ma crédibilité.

Alors comme ça la gamine on a une cuillère en argent dans la bouche ?  Et maintenant tu vas gentiment te lever et me montrer où est l'arrière-boutique... à moins que ton frère veuille s'en charger ? C'est toujours compliqué les histoires de famille, n'est-ce pas ?



Je bouillonnais de rage. Tellement de choses me venaient à l’esprit pour répliquer mais je ne devais rien dire. Il fallait que je sois prudente, car ces gens-là n’étaient pas des fleurs. Je me levai tout doucement, en faisant attention de ne faire aucuns gestes brusques. Une fois debout, je regardais mon « frère ». Il n’allait pas s’en tirer comme ça.

Je préfère qu’il vienne avec moi, si… si vous n’y voyez aucuns inconvénients.



Ainsi, il pouvait me protéger contre ces individus, et pourra sûrement me servir de bouclier humain au cas où. Je n’allais quand même pas partir toute seule avec deux inconnus armés ! Je tremblais encore et un renfort était le bienvenu.

Je me dirigeais vers le fond du magasin, puis sorti de ma poche une clé qui permettait d’ouvrir la porte de l’arrière-boutique.

Venez, c’est par ici.



Je regardais plus particulièrement mon « frère », qui lui non plus n’avait aucune idée de l’endroit où se trouvait cette salle, et qui normalement travaillait ici. Je m’écartais pour les laisser passer, en ajoutant, presque en un murmure.

S’il vous plait, ne cassez rien…



Je jetai alors un coup d’œil dans la rue. Il fallait que je prévienne des pacificateurs pour qu’ils puissent les attraper. Malheureusement, je ne savais pas comment y parvenir.

DEV NERD GIRL




Coralie est à la bijouterie Standford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 22 ans.
☆ Surnom : Nova
★ Occupation : Carrière
☆ Humeur : Déterminée.
★ Plat préféré : Protéines
☆District : deux

○ Points : 358
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Jeu 9 Fév - 21:09





Je soupirai, presque blasée. Mon regard fini même par se perdre dans la foule et vers un léger remous un peu plus loin. Il semblait y avoir de l'agitation dans une autre partie du marché. Du moins on entendait du bruit de façon plus forte venant de cette partie de la ville sans qu'il soit possible de deviner la teneur exacte de ce qu'il s'y passait. Un léger mouvement de foule semblait cependant se diriger vers cette nouvelle agitation. La masse avait besoin de se divertir après tout. Et moi aussi je devais bien l'admettre. Ce vainqueur racontait tout, tout sauf ce qui m'intéressait et je commençais à me demander sérieusement s'il avait toute sa tête. J'avais presque envie d'abandonner ma requête.

Un silence gênant s'installa entre nous trois, l'espace de quelques secondes. Quels curieux groupe nous faisions. Je détonnais évidemment, clairement au dessus d'eux matière d'attitude et de goût vestimentaire. Des petits éternuements me sortirent de mes pensées mais pas de mon ennui. Par sureté, je fis un pas de côté afin de m'éloigner de la jeune rousse tout en jetant un œil inquiet vers elle. Une pneumonie, très peu pour moi. Néanmoins, une odeur pas désagréable quoique bien trop prenante me rassura. Un parfumeur venait de nous arroser pour vendre ses produits, faisant éternuer la gamine. Je ne pus réprimander une grimace tout en dégageant le nuage odorant qui prenait d'assaut mes naseaux. Le pas de côté n'était tout de même pas de trop. Un sourire hautain refit très vite surface, satisfaite qu'Indis eut acheté l'étole turquoise.

Je revins alors vers Winston qui avait évoqué une bijouterie. Quoi de mieux que des diamants dans les yeux pour finir cette belle journée de rêveries ?

- Si... vous voulez. La sœur d'une carrière décédée vous dites ? Pearl Standford ? Elle tient une bijouterie ? J'aimerai beaucoup voir ça également. Avez-vous changé d'avis quant à lui ramener un beau présent ?

Je tentais les belles phrases et la diversion, puisqu'être franche ne marchait pas. Même si je n'aimais pas tellement ça. Mais ce serait ma dernière tentative d'obtenir quelque chose de cet ancien tribut et mentor. S'il s'avérait fou je prendrais vite fait la poudre d’escampette vers des horizons moins ennuyeux.

© redSheep



Nova Waltham se trouve au marché et parle avec Indis et Winston.


Dernière édition par Nova Waltham le Ven 10 Fév - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 42 ans.
☆District : District 12

○ Points : 472
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Jeu 9 Fév - 21:34

     

Winston ♦ Indis ♦ Nova

RP event
J'
espérais qu'Indis me raconte des choses sur le district 6, la vie des habitants, des descriptions de paysages mais celle-ci ne répondit que part un "« Il n’y a rien à voir au District Six ». J'étais un peu déçu mais je la comprenais. Je n'étais qu'un inconnu pour elle. Elle ne voulait pas parler d'elle et de sa vie, je n'allais pas la forcer. J'hochai la tête pour seule réponse. Une fois que Nova eut donné son billet à la jeune rouquine -cadeau ou pitié ?- Indis acheta son foulard à un marchand grâce au billet et à ses économies. La jeune fille du district 6 rangea son cadeau dans son sac. A peine venait-elle de le ranger qu'un parfumeur nous aspergea d'un parfum a forte odeur. Je détestais le parfum trop prononcé. Je toussai et porta ma manche à mon nez. Je revins a l'étalage de foulard pour acheter le cadeau pour Coralie.

Nova revint vers moi en me posant des questions sur Coralie. Elle me posait beaucoup de question. Mais elle n'était pas spécialement méchante. Peut être curieuse tout au plus.

- Oui il s'agit bien de la soeur de Pearl, Coralie Standford. Celle-ci tient une bijouterie avec sa mère. Mais je n'y ai jamais mis les pieds. Apparemment la bijouterie est juste à côté de la place.

Je laissais un silence et repris :

- Oui je compte toujours prendre le foulard.

Une fois ceci dit je donnais l'argent au vendeur. Celui-ci me tendit le foulard. Indis s'avança vers nous.

- Tu viens avec nous à la bijouterie Indis ? J'ai un présent à donner à quelqu'un.

Oui je tutoyais rapidement.  



GleekOut!


Dernière édition par Winston Davis le Lun 13 Fév - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Districts supérieurs :: District 1-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit