Partagez | 
 

 EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 25 Jan - 12:33





Event exceptionnel
Devenez acteur de votre destin








Dépasser les apparences...
Dans le District du Luxe
__________________________

L’effervescence dans le district Un avait débuté aux aurores. Alors que les étals s’étaient progressivement installés dans l’ensemble du centre-ville, le parant des plus beaux bijoux, parfums, étoffes et vêtements luxueux, le soleil avait gagné sa place rayonnante en inondant le Un de ses lueurs éclatantes. C’était une douce journée de fin d’été et le marché promettait d’attirer les foules.

Dès les premières heures de son ouverture officielle, les badauds avaient répondu à l’appel de tant de clinquant. Les produits présentés étaient de la plus belle facture et il était hors de question pour les habitants d’une certaine classe sociale de ne pas s’afficher avec une des dernières parures à la mode capitoléenne.

Les lignes architecturales parfaitement rectilignes, soignées, aseptisées, répondaient peu au désordre qui semblaient s’installer au cours de la journée. La foule se fit plus dense une fois que l’astre solaire eut dépassé son zénith et les bavardages se mêlèrent aux déclarations passionnées des commerçants avares. Bien des gens se croisèrent, des destins se côtoyaient, se frôlaient et sans le savoir allaient bientôt s’entrechoquer…

Le jeu des apparences était en marche. Qui saura les dépasser ?

Vos personnages et leur situation initiale
A vous de jouer...
__________________________



Où sont vos personnages et pourquoi se trouvent-ils dans ce district ?


Au marché mensuel du luxe, se trouvent :

Nova Waltham : En carrière accomplie, Nova faisait toujours partie des volontaires lorsque des échanges étaient organisés en collaboration avec un autre centre d’entraînement. Bien qu’il ne s’agisse pas de tester des aptitudes au combat en ces jours d’arène, les coachs avaient néanmoins jugé utile de réunir leurs élèves les plus prometteurs afin de débriefer avec eux les techniques adoptées par les tributs carrières depuis le début de l’Expiation. Après avoir passé la matinée enfermée à regarder les séquences principales et à les analyser, Nova avait décidé de s’attarder au district Un dans lequel se tenait le marché mensuel. Tous les produits de luxe exposés sur les stands des riches commerçants lui faisaient tourner la tête, elle qui aimait se sentir désirée et désirable. D’ailleurs, elle recherchait encore activement une nouvelle étole en dentelles fines quand une jeune fille la héla…

Indis Winfield : Il y a déjà un moment qu’Indis avait décidé de passer cette belle journée au District Un. Le marché du luxe était un évènement qui émoustillait la curiosité de la jeune femme et elle était bien décidée à y trouver un cadeau exceptionnel pour Elizabeth. Tellement de couleurs, d'odeurs, de saveurs, composaient une curiosité telle qu'elle ne pouvait que s'émerveiller. Depuis qu’elle était arrivée, elle avait déjà parcouru deux fois les allées d’étals sans réussir à se décider. Devait-elle choisir cette écharpe bleu indigo qui irait si bien au teint de la belle blonde ou plutôt cette écharpe en cachemire blanc ? Décidément, elle n’était pas très douée pour la mode et elle le savait… Cette fille à côté d’elle avait l’air tellement apprêtée et sûre d’elle, nul doute qu’elle saura la renseigner sur le meilleur choix à faire !

Winston Davis : Seulement quelques jours s’étaient écoulés depuis la dernière visite de Winston au district Un, malheureusement les évènements récents qui s’étaient déroulés dans l’arène l’avait conduit à y retourner bien plus tôt que prévu. Devant les pacificateurs, il avait prétexté devoir récupérer l’argent que la vente des pierres précieuses à la boutique Standford lui avait rapporté et qui n’avait pas pu lui être versé en totalité auparavant. En réalité, c’est son empathie qui l’avait guidé là. Les images de Pearl étaient encore gravées derrière ses paupières quand il était descendu du train avec l’intention d’aller retrouver Coralie à la boutique… Cette gamine avait tant voulu aider son aînée, elle devait être dévastée, pensait-il. A pas lents, progressant difficilement dans la foule présente pour le marché mensuel des produits luxueux, il ne savait pas réellement ce qu’il allait pouvoir lui dire et son esprit s’attelait encore à trouver des paroles suffisamment réconfortantes quand il arriva sur la place principale du district, où l’écran diffusait encore et toujours les séquences les plus infâmes de l’Expiation si adulée. Alors, il préféra s’attarder encore quelques instants devant les stands de parfums et riches étoffes en espérant que les mots justes lui viendraient…



Au bar le plus réputé du district, se trouvent :

Eneron Stark : Cette journée était assez banale pour le chef des entreprises Stark. Après une matinée faite de réunions plus dénuées d’intérêt les unes que les autres, Eneron s’était enfui de son bureau pour passer au marché mensuel du luxe et ensuite rejoindre un bar du district. Loin d’être une épave malfamée, il y régnait atmosphère feutrée où flottait un parfum de cigare. Il s’était installé à une table en face de la porte, de manière à pouvoir l’apercevoir dès son entrée. A vrai dire, il ne l’avait encore jamais rencontrée, elle n’était qu’une ingénieure prometteuse dont il avait entendu parler et dont la demande à propos d’une technologie particulière qu’elle était en train de mettre au point avait titillé sa curiosité. Il ne lui avait pas été difficile de lui obtenir un laissez-passer et c’est pourquoi il l’attendait patiemment, en sirotant un verre d’alcool ambré. Bientôt, la porte s’entrouvrit pour dévoiler une jeune femme qui riva immédiatement son regard vers lui avec assurance et il sut que les choses intéressantes allaient pouvoir commencer…

Clarissa Stern : Depuis plusieurs semaines, Clary conversait avec des employés de la société Stark. En effet, le nouveau projet que lui avait commandé le Capitole nécessitait d’importants moyens techniques et l’un d’eux n’étaient pas en possession du District Trois, mais bel et bien de l’entreprise de l’ancien vainqueur des Hunger Games. Même si l’orgueil de cet homme étouffait la belle brune, elle savait qu’elle n’avait d’autre choix que de venir quémander son aide pour la bonne réalisation de sa nouvelle invention novatrice. Alors, après maintes tractations par messages digitaux interposés, l’ingénieure était parvenue à obtenir un rendez-vous assorti d’un laisser-passez pour venir rencontrer Eneron Stark en personne. Lorsqu’elle était arrivée, Clary avait pesté contre la foule présente : c’était sa première visite dans cette région de Panem et elle devait admettre qu’elle n’appréciait guère toutes les exclamations satisfaites des habitants qui s’extasiaient devant les étals colorés du marché du luxe. Elle pestait encore quand elle franchit la porte du bar dans lequel l’attendait déjà un des hommes les moins respectés du Un.

Emerick Waltham : A plusieurs reprises, Emerick s’était rendu au District Un les dernières semaines. Il ne savait pas vraiment pourquoi il y allait ainsi, dans le dos de sa partenaire habituelle qui était également son épouse… Sans doute avait-il besoin de prendre ses distances, de réfléchir loin d’elle et de ses manipulations écœurantes pour éloigner leurs jumeaux de leur père. C’est ainsi qu’il s’était retrouvé là, sorti de l’entraînement plus tôt que prévu, déambulant dans rues aux couleurs du marché. La foule était au rendez-vous et il se lassa rapidement des glapissements des jeunes femmes qui s’extasiaient devant de quelconques étoffes colorées ou encore de bijoux clinquants. Il finit donc là, au bar le plus réputé du district. Il avait à peine commencé son verre quand il avait remarqué un type, un homme dont le visage lui semblait familier : soudainement, il le reconnut, Eneron Stark, un ancien vainqueur des Jeux. Sa journée était si fade, pourquoi ne pas lui donner plus de piment en se confrontant à cet ex-mentor sans saveur, ce parvenu ? Alors Emerick quitta le comptoir, prêt à enquiquiner plus que de mesure ce cher Stark.



A la bijouterie-joaillerie Standford, se trouvent :

Coralie Stanford : Ce matin-là, Coralie avait à peine eu la force de se lever. Des cauchemars avaient hanté sa nuit agitée où le sommeil d’une noirceur d’encre lui rappelait le vide infini qu’avait laissé sa sœur désormais disparue pour toujours. Elle oscillait entre incrédulité et souffrance atroce, ne réalisant pas encore que jamais Pearl ne rentrerait à la maison. Ses parents partageaient sa douleur, entre déni et deuil impossible. Alors, pour ne pas voir l’impensable dans leurs yeux, elle avait préféré fuir à la boutique pour noyer son chagrin dans n’importe quelle activité qui l’empêcherait de penser au regard interdit de sa sœur, à la façon dont elle avait chuté sur le sol comme une poupée de chiffon après que la tribut du district cinq en ait eu fini avec elle… Elle était encore en train de lustrer les pierres d’un collier hors de prix pour oublier son désespoir quand la cloche de la boutique lui signala l’entrée d’un client…

Hunter Garroway : Lentement et méthodiquement, Hunter avait enquêté des mois durant et alors qu’il sentait que l’étau se resserrait autour de sa future victime, il était bien décidé à en apprendre plus sur ceux qu’il avait décidé de faire souffrir pour l’atteindre en plein cœur. A force de persévérance, il en avait appris beaucoup, mais les informations qu’il lui manquait étaient bien plus personnelles, intimes… Et qui mieux qu’une famille très liée aux Featherstone pourrait le renseigner ? C’est ainsi qu’Hunter avait décidé de passer à la boutique des Standford : il se racontait que la sœur de Sélène et Pearl, l'aînée des Standford, étaient de grandes amies et carrières. Nul doute qu’en ayant la bonne discussion, en manœuvrant habilement avec des mots choisis avec soin, il saurait lui faire dire tout ce qui lui restait à découvrir sur cette famille maudite. Prétextant des achats à réaliser au grand marché du luxe, Hunter parvint à obtenir un laissez-passer et, même si Pearl décéda dans l’arène à quelques heures de son départ, il ne put se résoudre à abandonner sa virée au Un. Aller interroger sans rien en laisser paraître les membres d’une famille en deuil ne lui plaisait pas, mais il n’aurait peut-être plus jamais une si belle occasion de se rendre là-bas sans éveiller de soupçons. C’est donc d’un pas déterminé qu’il pénétra dans la boutique de joaillerie…



Dans une ruelle adjacente à la place centrale, se trouvent :

Leanore Blacksand : Leanore n’avait pas réellement saisi la décision qui lui avait été annoncée il y a maintenant plusieurs jours de cela : au Treize, au centre d’une pièce sombre, on lui avait reproché son manque de discernement et la prime qui circulait sur sa tête, connue de tous les Pacificateurs. Dans un district supérieur, au Un, ils espéraient la cacher, même si elle n’y croyait pas vraiment. Pourquoi ne pas rester au Treize ? Ils n’avaient pas voulu en dire plus et elle avait bien compris que son destin ne lui appartenait plus, qu’elle devait faire ses preuves, rattraper ses erreurs passées pour gagner leur respect à défaut de leur confiance. D’abord impressionnée par la richesse de ce district, elle avait néanmoins tout fait pour se fondre dans la masse et mieux comprendre la ferveur capitoléenne qui régnait dans cette région de Panem. C’est pourquoi, alors qu'aujourd'hui y régnait davantage d'animation par la faute du marché mensuel des produits de luxe, elle s’était placée dans une ruelle débouchant sur la place principale noire de monde. Là, plongée dans ses pensées, elle essayait encore de comprendre comment tous ces gens pouvaient se passionner pour les images de Nathanaël Lowe, diffusées en boucle sur l’écran géant de l’hôtel de ville...

Jonathan Gray : Depuis quelques jours régnait une effervescence inhabituelle dans l’usine de tissus où Jace travaillait. En effet, la production de certains tissus les plus précieux avait été accélérée suite à une importante commande émanant d’un fabricant de vêtements de luxe du district Un : celui-ci souhaitait que toute la cargaison soit livrée le jour du marché mensuel afin de disposer d’une large variété de matières rares à proposer à ses riches clients. Jace n’avait donc pas compté ses heures, comme tous les autres ouvriers du Huit qui avaient travaillé d’arrache-pied sans supplément de salaire pour satisfaire cette demande impromptue. Composés d’épaisses étoffes de cachemire, de soie et de dentelle fine, les cartons avaient nécessité le concours de plusieurs ouvriers mais seuls trois avaient été réquisitionnés afin d’accompagner le chargement et de le livrer à bon port et, bien que cela ne l’enchantait guère, Jace en faisait partie. Il était donc arrivé très tôt dans la matinée au Un, les étoffes avaient été livrées puis les trois ouvriers avaient été libérés pour la journée : aucun train ne repartait vers le Huit avant la soirée. Alors, peu intéressé par les bijoux clinquants, les parfums enivrants et les vêtements luxueux présentés sur les étals, il avait fini par déambuler à travers la foule qui se pressait là, avide de richesse et de sang lorsque leurs regards se détournaient vers l’écran géant qui diffusait en direct les Jeux de l’Expiation… Cela l’écœurait tant que certains puissent tout avoir et d’autres rien, que certains souffrent et d’autres n’endurent aucune douleur… C’est alors qu’il l’avait vue, au coin d’une ruelle, Leanore, une jeune femme récemment débarquée dans la Rébellion. Sa présence était étrange, que pouvait-elle donc bien faire là ?



Sur le parvis de la gare, se trouve :

Clyde Holden : C’était à peine il y a quelques heures que Clyde avait reçu l’appel fatidique, un appel comme on n’en recevait qu’un dans une vie journalistique. Celui-ci pouvait sonner l’avènement de sa carrière, une vie de gloire qui pourrait, à terme, le conduire sous le feu des projecteurs même s’il doutait d’être aussi photogénique que Selena. Pourtant, il avait choisi son camp et ce n’était pas à ceux qu’il côtoyait jour après jour au Capitole qu’il avait décidé d’être fidèle. Un rebelle… C’est le nouveau badge qui lui avait été décerné, bien moins officiel que sa carte de presse glissée dans la poche avant de sa veste, plus dangereux aussi. Toutefois, il n’avait pas eu le temps de réfléchir à cette nouvelle condition que cet appel avait à nouveau tout bouleversé : par cette très chère Bégonia, la Rébellion s’était délectée des informations qui lui avaient été transmises à propos de ce travail si particulier qu’il devait effectuer. Sa coiffeuse favorite ne s’était pas attardée et il avait dû prendre le train pour le district Un seulement quelques heures plus tard, en même temps que le reste de l’équipe de tournage. Durant les heures qui s’étaient égrenées, Clyde n’était parvenu qu’à attiser davantage l’angoisse sourde qui grondait en lui en ne trouvant aucune réponse à toutes les questions qui se bousculaient en lui. Arrivé au Un, tous avaient été conduits à l’Hôtel de ville où ils avaient pu rencontrer le maire pour lui fournir toutes les instructions nécessaires à la mise en scène parfaite exigée par la ministre Blackapple. Toutefois, même maintenant qu’il était sur le chemin du premier lieu de tournage en compagnie des pacificateurs, du maire et de son équipe, il ne parvenait pas à rassembler les pièces du puzzle et à deviner ce qui se tramait… Et si la réalité dépassait toutes ses plus sombres pensées ?

Encore quelques détails avant de commencer...
Quelques précisions
__________________________

Coucou les loulous ! Bisous

Nous espérons que vous êtes dans les starting blocks pour le lancement de cet event qui s'annonce épique !  Love you  Red Face

Nous avouons avoir hâte que vous vous lanciez dans l'aventure, toutefois nous voudrions juste encore vous apporter quelques précisions afin que cet event entre dans les annales du forum :


  • Nous vous demandons de poster au minimum 1 post par tour de jeu (soit 1 post par semaine environ, entre deux vendredis). Si vous ne répondez pas à temps, l'intrigue continuera comme si votre personnage n'avait pas agi.
  • Rendez le jeu dynamique, cet event est prioritaire pour votre personnage.
  • Privilégiez les posts courts, ils permettront à l'intrigue d'évoluer plus rapidement ! Le nombre minimal de lignes par post est donc abaissé à 10 lignes dans ce sujet.  
  • A la fin de chacun de vos rps, la phrase suivante devra être inscrite en italique : "[Nom de votre personnage] se trouve au/dans [Nom du lieu]". Cela vous permettra de savoir à tout moment qui est à proximité de votre personnage. Une carte de la zone de jeu de cet event est disponible ci-dessous.
    Spoiler:
     
  • Osez prendre des initiatives, celles-ci vous permettront de faire évoluer votre personnage au cours de cet évènement.
  • Attention, bien qu'aucun personnage joué ne trouvera la mort dans cet event (sauf demande contraire au staff), toutes vos actions peuvent avoir des conséquences ! Ainsi vos points de compétences et vos points de vie pourront varier pendant l'event en fonction des situations dans lesquelles vous vous serez engagés. L'évolution future de votre personnage pourra également être grandement modifiée en fonction de ses réactions.
  • Si vous avez la moindre question, contactez vos maîtres du jeu : Sélène ou Amy. :)


Vous pouvez poster à la suite, un prochain message du maître du jeu permettra de continuer l’événement, il sera posté vendredi 27 janvier à 21h.

Jusque là, amusez-vous bien et profitez de l'apparente quiétude de cette journée ensoleillée car cela risque de ne pas durer !

Votre staff qui vous adore  Heart


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 21 ans.
☆ Surnom : Lea
★ Occupation : chasse - vétérinaire
☆District : dix

○ Points : 850
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 25 Jan - 15:55

Appuyée contre un mur, je regarde sans le voir le grand écran qui diffuse ses images criardes sur la place du marché. Je suis là, mais je suis ailleurs, perdue dans mes réflexions.
Depuis quelques semaines, j'ai l'impression que je suis spectatrice de ma propre vie, et cette dernière me semble devenir de plus en irréelle.

J'ai le sentiment d'être un fantôme, condamné à errer sur Terre sans que personne ne s'aperçoive de ma présence. Ce n'est pas une sensation entièrement désagréable, cela dit. C'est peut être ça la sagesse au fond, se détacher petit à petit de tous les aspects matériels de la vie et des sentiments, pour atteindre finalement la sérénité.  

J'ai renoncé depuis bien longtemps au bonheur, mais la paix intérieure, je peux encore y prétendre. Et je pense commencer à y parvenir. Laisser passer la haine, la colère et la tristesse, se détacher des souvenirs qui voudraient me retenir captive, des personnes qui m'empêchent de prendre les bonnes décisions...
Je dois juste... accepter ce que le destin me réserve, sans chercher à lutter...

Léanore se trouve dans la ruelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 25 Jan - 16:26

Event district 1

J
e regarde l'heure. Il est tôt. Encore une fois. La gande aiguille n'avait pas bougé. Encore une fois. Ha, une minute s'est écoulée. Une dernière fois et j'arrête. Je prend un morceau de chiffon, je le passe sur les pierres que nous venons de recevoir. C'est pour les faire briller un peu plus. Je repose le chiffon. Je regarde l'heure.

Ma mère était absente, j'étais seule; la boutique était pleine car il y avait une sorte d'évènement ce jour là. Je ne saurais dire quoi, je n'avais pas mis les pieds dehors depuis quelques jours, à part pour aller du magasin à la maison. Les vendeuses que ma mère embauchait certains jours faisaient très bien leur travail. Je restais donc assise dans l'arière-boutique, à attendre. A attendre quoi me diriez-vous ? Je ne peux malheureusement pas vous donner de réponse, car je ne la connais pas. Toute envie de faire quelque chose avait fui mon corps depuis la mort de ma soeur. Toute envie de rire, de danser, et même de sourire et de parler.

Il fallait que je place le collier que je venais de lustrer dans la vitrine qui donnait sur la rue. Pour cela, il fallait que je traverse la foule d'individu qui allaient me fixer comme si j'étais une bête de foire. Je soufflai, pris mon courage à deux mains, et avançai dans le magasin. En quelques secondes, je m'étais faufilée jusqu'à l'entrée, et je comptais mettre autant de temps pour revenir.

Je me retourne alors et vois un homme me fixer. Je regardais derrière moi pour voir s'il ne s'agissait pas d'une erreur mais non, il me regardait moi. J'avais l'habitude que les gens m'observe sans aucune vergogne, mais là c'était différent. S'il voulait me parler, qu'il le fasse vite, je ne voulais absolument pas rester ici.

DEV NERD GIRL



Coralie se trouve à la bijouterie Standford


Dernière édition par Coralie L. Standford le Sam 18 Fév - 23:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 17 ans
☆ Surnom : /
★ Occupation : Etudiante - Fait des maquettes d'avions - Recherche ses deux frères
☆ Humeur : Rêveuse
★ Plat préféré : Aucun.
☆District : Six

○ Points : 302
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 25 Jan - 17:36




Event exceptionnel au District Un
A portée de doigts...


Marché mensuel


Une jolie petite bague argentée qui mettrait ses fines mains en valeur ? Ou alors un parfum frais qui rappellerait ses cheveux quand ils étaient gonflés par le vent ? Ou peut-être un joli mascara pour ses yeux gentils ? Le choix était varié et, de fait, compliqué : ça sentait bon, ça se regardait bien, ça se touchait agréable, et ça suffisait pour occuper un esprit artistique.
Indis avait vu cette affiche placardée au mur de la mairie : « marché mensuel du District Un ». Ca avait sonné comme une évidence aux oreilles de la jeune femme qui devait plus qu’un grand service à Elizabeth Fitzgerald. De quelle manière pouvait-on remercier une personne qui vous avait accueillie chez elle ? La question avait résonné et la solution ne lui avait jamais répondu. Jusqu’à cette affiche.
Saut dans le train. Direction le District Un.
Et la voilà arrêtée devant un stand d’écharpes soyeuses. Mais laquelle choisir ? Indis en avait fait des allers et des retours entre les étals sans réussir à arrêter son choix sur un produit. Alors que faire ? La réponse était venue d’elle-même quand une jeune femme s’arrêta à ses côtés.
Elle avait la tête d’une personne qui s’y connaissait, jugea hâtivement Indis. C’est tout ce qu’elle analysa sur le moment de cette fille qui devait l’aider.

« Vous avez des conseils pour moi ? Enfin, pour une amie. C’est pas pour moi. C'est un cadeau. »

La jeune rouquine se mit à bégayer.

« Pour une blonde. Aux yeux clairs. Gentille. »

Si elle ne souhaitait pas répondre, Indis lui prendrait peut-être le châle rouge qu'elle tenait entre ses mains.

© code by S.D.123


Indis Winfield se trouve au marché, place centrale. Elle s'adresse à Nova Waltham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 22 ans.
☆ Surnom : Nova
★ Occupation : Carrière
☆ Humeur : Déterminée.
★ Plat préféré : Protéines
☆District : deux

○ Points : 358
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mer 25 Jan - 21:35



Toucher la soie. Le cachemire et le velours. C'était comme toucher la gloire. Toutes ces odeurs. Toutes ces couleurs. Et les reflets... Cet endroit était la définition même de l'anti-chambre du paradis. Je n'avais jamais rien vu se rapprochant autant du capitole et de si prés. Les étoiles dans mes yeux n'étaient qu'une pâle réflexion du miroitement des étalages. Ma peau scintillait rien qu'à les toucher.

Sourire aux lèvres et paupières closes, je passais une étole rouge à motifs tissée avec une grande finesse par dessus mes épaules, m'enroulant dedans comme s'il s'agissait des bras d'un homme. Là je pouvais rêver enfin. Je me voyais sur les chars du capitole, défilant, la plus magnifique de toutes les carrières. Embellie de robes inimaginables. Et puis, plus tard, dans des tenues encore plus grandiloquentes, victorieuses, invaincues... En un mot grandiose.

La vendeuse me tira de mes songes. Allais-je acheter ? Elle s'inquiétait sans doute que je n'abîme sa précieuse marchandise. Je déroulai délicatement le tissu avant d'y jeter un œil plus attentif. Non, le motif était bien trop banal et grossier pour moi. Et quand bien même... Je lui rendis, avançant alors vers le stand suivant. Je ne pouvais m'empêcher de toucher à tout, m'attardant à chaque étalage, ignorant les vendeurs. Je n'avais d'yeux que pour leurs merveilles que je voyais comme inaccessible.

Je devais encore avoir le regard perdu lorsqu'une jeune fille m'adressa la parole. Elle réclamait mon aide. Quelle drôle d'idée. Certes j'avais bon goût mais est-ce que j'avais une tête à aider n'importe qui ? A parler avec un inconnu. Une tête de gentille comme son amie ? Je détestais ce mot. Cependant, j'étais de fort bonne humeur, égayée par la beauté et le luxe ; l'aider ne ferait que prolonger le rêve, me faire passer pour ce que je serais un jour : une idole, un exemple, une figure capitolienne.

- Gentille ? C'est un caractère ça ?
- dis-je comme si je découvrais le mot, néanmoins souriante et aimable - Si elle est vraiment douce et bienveillante, alors je lui prendrais ceci.

Je lui tendis une très jolie pièce rose pâle et très raffinée. Mais rose pâle. Je détestais cette couleur autant que je détestais la gentillesse. Un truc de faible.

- Le rouge, c'est le feu, la passion, la force d'esprit. Ça ne va pas très bien au blonde, ou alors à petite dose.

Le rouge m'irait à ravir.

© redSheep



Nova Waltham se trouve au marché.


Dernière édition par Nova Waltham le Jeu 26 Jan - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 24 ans.
★ Occupation : Journaliste
☆ Humeur : Déterminé
☆District : Capitole

○ Points : 844
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Jeu 26 Jan - 12:21

Event exceptionnel
Post d'introduction - 5




Depuis que Bégonia l’avait laissé seul, des drôles de sentiments contradictoires provoquaient une tempête dans l’esprit de Clyde. Il éprouvait une fierté qu’il n’avait jamais ressentit –c’était une mission rebelle dont il se doutait de l’importance vu l’implication de Bégonia-, mais dans le même temps tout semblait s’être figé dans ses idées, et il avait du mal à aligner deux pensées cohérentes. Il suivait le mouvement de son équipe de caméraman depuis qu’il avait atteint la gare du Capitole. Le District 1 ne se trouvant pas très loin, le trajet avait été très rapide, et déjà il se trouvait à déambuler dans les rues du district le plus riche de Panem, en direction de l’hôtel de ville.

L’agitation qui régnait sur la place principale le sortit un peu de sa torpeur. La curiosité pris le dessus et il regarda avidement autour de lui, éblouit par les couleurs, les sons, les odeurs. Les rues étaient noires de monde, il se demandait comment il ne s’était pas rendu compte avant. Il regrettait de ne pas pouvoir s’y attarder, mais ses équipes le pressaient à entrer dans l’Hôtel de Ville. L’animation dans la le district l’avait un peu détendu, et il se permit une boutade à l’adresse du caméraman qui

▬ Et bien quoi, on ne peut pas en profiter pour faire un peu de tourisme ?

A ses oreilles, sa réplique sonna faux, mais personne ne semblait s’en être rendu compte. Au lieu de lui répondre, ils l'incitèrent une nouvelle fois à les suivre. Apparemment, il n’y avait pas de temps à perdre. Prenant une grande respiration, il en profita pour inhaler toutes les odeurs qui se bousculaient dans l’air, il gravit les marches qui le séparaient de l’entrée.



Clyde Holden se trouve devant l’hôtel de ville

_________________
Clyde James Holden
You that never done nothin', but build to destroy. You play with my world like it's your little toy. You put a gun in my hand and you hide from my eyes and you turn and run farther when the fast bullets fly. (⚡️) master of war
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Modérateur »
★ Âge : 30 ans.
☆ Surnom : Hunt'
★ Occupation : Ingénieur
☆ Humeur : Révolté
☆District : Cinq

○ Points : 212
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Jeu 26 Jan - 17:14



Event
Plein de monde

Je n’en avait pas assez. Jamais assez. Il m’en fallait plus, sinon elle ne payerait pas comme elle le doit.

Inlassablement, je me remémorais se souvenir, afin qu’il ne s’échappe jamais de mon esprit, et que je puisse lui faire ressentir au centuple la douleur qu’elle m’a fait enduré.

Après maintes recherches, je me suis donc rendu au district un grâce à une vieille excuse que j’ai fait avaler à tous ces administrateurs stupides. J’ai pris le train et me suis donc rendu là-bas avec un seul objectif en tête : Coralie Standford. A ce qu’il parait, elle travaille dans la bijouterie.

J'arrive à la gare. Il y a pas mal de monde aujourd'hui, ça doit être un jour spécial, ou alors c'est simplement habituel la foule au district un. Je ne sais pas. Je me met donc en route en direction de son lieu de travail. J'emprunte d'abord la plus grande des rues, avant de me préciser par les plus petites alentours. J’y arrive enfin, y entre. La bijouterie est plutôt grande, et je dois tourner un quelques instants à l'intérieur avant de la repérer. Je la voie, en train de nettoyer un bijou. Mais elle se retourne, et s’aperçois que je la fixe. Donc je m’approche d’elle.

-Tu es bien Coralie Standford ?
je lui demande.
Code by Joy


Hunter se trouve à la bijouterie Standford.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 42 ans.
☆District : District 12

○ Points : 472
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Jeu 26 Jan - 21:31


    Cela faisait quelques jours que Winston avait été au District 1 aider Coralie en lui donnant des pierres précieuses. Grâce à elles, la jeune fille pouvait les vendre et ainsi récupérer de l'argent qui pourrait aider sa jeune sœur qui se situait dans l'arène. Mais la mort emporta la jeune Pearl dans l'arène. Winston était retourné au District 1 pour consoler la jeune fille.  L'ancien vainqueur avait dit aux pacificateurs qu'il revenait chercher l'argent des pierres précieuses. Ils avaient étés si naïfs.En arrivant sur la place, Winston remarqua que c'était jour de marché. Il y avait foule. L'ancien vainqueur n'aimait pas tellement la foule mais il devait faire avec. Et il détestait la mentalité de riche. Mais il était obligé de venir dans le plus riche des districts consoler Coralie. En observant autour de lui, il remarqua des étalages de tissus. Il n'était pas spécialement intéressé par les vêtements mais soi. Il s'avança vers un des étalages et observa les tissus en les touchant du bout des doigts. Il étaient tellement beaux mais Winston n'était pas spécialement intéressé, il achèterai peut être une écharpe à Coralie mais il ne connaissait pas les goûts de la jeune fille, il prendrait quelque chose de simple. Soudain, il vit deux jeunes filles s'avancer vers l'étalage. Une était en train de chercher un tissu à offrir pour une personne. Winston sourit et s'avança vers elles.

    - Bonjour Mesdemoiselles vous êtes venues ici pour faire des emplettes ? Vous venez du District 1 ? Auriez vous une écharpe aux couleurs simples à me conseiller, c'est pour une jeune femme.

    Winston se trouve  au marché, place centrale. Il s'adresse à Indis et Nova     


Dernière édition par Winston Davis le Lun 20 Mar - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Jeu 26 Jan - 22:53









“Je vous sers quelque chose M.Stark?
-Un whisky , le même que d`habitude Mori.
-Très bien.
-Mais pas plus qu`un doigt s’il vous plaît.”


Confortablement installé dans un fauteuil de velours pourpre, Eneron profitait de quelques minutes de détente et de calme bienvenues au vu de sa longue journée. Il avait enchaîné diverses réunions au siège social, toutes aussi techniques que barbantes,  une visite des usines avant de décider de laisser Tobias présider les dernières échéances administratives de l`après-midi et de prendre un peu de temps pour lui et profiter du soleil qui se montrait enfin sans timidité après des jours de disparition.
Le centre du District était en effervescence en raison du marché de luxe qui attirait une foule impressionante en quête de bonnes affaires ; tout y était hors de prix mais en cherchant bien on pouvait faire de heureuses découvertes.
Les Stark Industries possédaient , pour la première fois, un étalage. Le milliardaire voyait toujours plus loin dans la diversification des activités de sa corporation qui était en train d`inonder tous les marchés depuis ce que tout le monde dénommait à présent “la Conférence insolente”. La StarkExpo s`était achevée depuis un moment et le marché du luxe représentait une nouvelle vitrine que l`on ne pouvait qu`exploiter.
Pour l`occasion les ingénieurs de la firme avait innové avec une gamme de bijoux et autres accessoires connectés et interactifs d`un tout nouveau genre. Pour arriver à ses fins l`ancien vainqueur s`était associé à un prestigieux joaillier chargé de la conception esthétique des bijoux ainsi que du choix des matériaux précieux tandis que les industries Stark s`occupaient de l`aspect technologique.
Il salis quelques visages plus ou moins familiers avant de rallier l`un des bars où il avait ses habitudes : un lieu à la fois chic et calme où on se sentait apaisé et choyé.
La salle était presque vide: il y avait deux couples assez âgés qui discutaient à voix feutrée , un jeune homme à qui il ne prêta pas vraiment attention et bien entendu deux membres de sa garde rapprochée habillés en civil assis un peu plus loin. Même quand cela n`en avait pas l`air Eneron était toujours protégé comme si il craignait quelque chose ou quelqu`un.

Mais cette fois ci le milliardaire ne s`y était pas installé pour prendre un verre et laisser son esprit s`évader : le travail l`appelait. Quelques jours plus tôt , il avait reçu un message d`une ingénieure du Trois ayant besoin du savoir-faire de l`entreprise du magnat de l`armement ; après quelques discussions préliminaires et devant l`insistance de cette femme auprès de son staff ; Eneron avait accepté de lui accorder un rendez-vous , un peu curieux de savoir de quoi il en retournait.

Juste au moment où on servit au dandy son breuvage favori la porte de l`établissement. Il sourit à la personne qui entra , agréablement surpris, Gala , son assistante ne lui avait pas précisé que l`ingénieure question était une sublime jeune femme. Finalement  ces négociations seraient peut-être moins ennuyantes que prévu.

Il se leva avec élégance et tendit chaleureusement sa main à la nouvelle venue, sur son annulaire trônait la chevalière franc-maçonne qu`il avait retrouvé dans le “sanctuaire” de son père. Bien peu étaient capable de reconnaître ces symboles mais le bijou attirait indéniablement l`attention.

“ Comme vous devez le savoir je suis Eneron Stark mais je vous en prie écourtons les présentations mondaines et installée vous.  Surtout sentez vous à votre aise. “

Il lui présenta galamment un fauteuil avant de reprendre place et de faire signe au serveur pour qu`elle puisse commander quelque chose.

“Alors comment trouvez vous le District Un ? C`est votre première fois ici non Miss...Stern c’est bien cela? “



 


Eneron Stark se trouve au bar et s`adresse à  Clarissa Stern
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 21 ans.
★ Occupation : Carrière à temps plein
☆ Humeur : Déchaînée
★ Plat préféré : Riches en protéines
☆District : Deux

○ Points : 30
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Ven 27 Jan - 17:59

EVENT EXCEPTIONNEL x Eneron & Clarissa


Malgré son rythme entraînant, la musique d’ambiance qui diffuse dans ce bar que je connais bien depuis quelques semaines est d’un ennui mortel.  Bien que le district 1 soit officiellement supérieur au 2, il est évident que ce n’est pas la qualité de ce genre d’établissement qui l’amène au top du palmarès.  Bien évidemment, l’endroit est richement décoré, comme partout ici, mais l'atmosphère est pitoyable.  Que de vieux millionnaires qui discutent sagement de leurs prochains contrats.  Pas de musique au plafond, pas de danse et à peine quelques personnes, rien pour ces nuits enflammées à bouger collés les uns contre les autres au rythme des derniers hits.  Non.  Les bars du district 1 n’avaient rien à voir avec ceux de chez moi.  Ici, tout mène vers l’ennui et la monotonie.  Par contre, il faut avouer que les verres sont exquis.  

Installé sur un tabouret au coin du bar, j’observe sans presse ces milliardaires, les détaillant un à un.  De toute façon, je n’ai rien de mieux à faire en attendant mon transport vers la maison.  Hors de question que je retourne m’entraîner avec les minables qui font semblant au centre des Carrières aujourd’hui.  Et mes oreilles en sont presque déjà au sang rien qu’après un rapide passage à travers le marché tant le ricanement des femmes en extase devant des cailloux et des morceaux de tissus me transperçait les tympans.  Alors je les observe, en me disant que ma victoire aux jeux de l’an prochain contribuera sûrement à accroître la fortune de l’un d’eux.

C’est alors que je sirotais une seconde gorgée de mon verre de fort que mon regard s’attarde sur des traits familiers.  Et bien ça, alors!  Oui, c’est bien lui, mais avec quelques années de plus que le dernier souvenir que j’en ai gardé.  Eneron Stark se lève de son siège pour accueillir une jeune femme d’au moins la moitié de son âge avant qu’ils se réinstallent tous les deux dans leurs fauteuils respectifs.  Officiellement, Eneron Stark est l’un des vainqueurs du district 1, mentor rapidement remplacé par le vainqueur suivant.  Heureusement!  Je ne sais bien pas ce qu’il aurait pu montrer aux volontaires suivants qui ont été obligés de se passer d’un mentor digne de ce nom.  Eneron était aussi officiellement un Carrière.  Mais, à mes yeux, il n’a jamais rien eu de tel.  Il n’est qu’un lâche qui fait honte à tous les vrais Carrières, tout district confondu.  Je vous épargne le reste de toutes les raisons sinon je vous occupe pour les deux prochains mois.  Il y en a trop de son espèce, mais c’est la toute première fois que j’en croise un.  Je serais cinglé de ne pas en profiter…

Je les observe discuter quelques minutes avant de ne plus pouvoir me contenir.  Je me lève de mon siège, mon verre entamé à la main, et me dirige directement vers eux, d’un pas assuré.  Sans hésiter un seul instant, je prends place dans un fauteuil libre à côté de la jeune femme, interrompant probablement leur conversation impertinente pour fixer le multimilliardaire, un sourire mesquin plaqué sur mon visage.  

« Eneron Stark.  Ça fait longtemps que je n’entends plus parler de vous.  Je pensais que votre lâcheté avait triomphée sur votre entreprise comme elle l’a fait sur vous lors des jeux.» , débutais-je avant de jeter un petit regard à ma voisine. « On dirait que je ne suis pas trop loin de la réalité.  Vous vous en prenez encore aux plus faibles que vous, à ce que je vois. »

Satisfait, je me mets à mon aise dans ce confortable fauteuil avant de prendre une gorgée de mon rafraîchissant breuvage.

code by lizzou × gifs by tumblr


Emerick se trouve au bar assis à côté de Clarissa et devant Eneron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Ven 27 Jan - 18:49

Event district 1

L
'homme me fixait encore. Il pris alors la parole.

Tu es bien Coralie Standford ?



Je ne pouvais cacher ma surprise tant je ne m'attendais pas à cette question. De toute façon, je ne m'attend jamais à grand chose. S'il me demandais mon nom complet, je pense que c'est pour me parler encore une fois de ma soeur. Allait-il dire qu'il l'admirait ou au contraire me dire qu'il était décçu par son parcours ? Je ne voulais rien entendre de tout ça. Je voulais qu'on arrête de m'en parler. Je ne voulais plus revivre ces images qui revenaient en boucle dans ma tête. Il attendait néanmoins ma réponse.

Heu.... Oui ?



Je répondis avec ma voix assurée légendaire... Pourquoi hésitais-je sur mon propre prénom ? Cet homme ne m'inspirait pas vraiment confiance, c'était peut-être ça. Son regard était décidé, il savait ce qu'il venait faire ici. Finalement, venait-il vraiment me parler des jeux et de la mort de ma soeur ? Ce n'était peut-être pas le cas. Je regardais autour de moi, les vendeuses étaient occupées, elles ne pouvaient pas venir me secourrir.

Je... Je peux vous aider ?



J'ai essayé d'élever un coin de mes lèvres pour créer un semblant de sourire, mais cela faisait tellement longtemps que je doute qu'il s'en aperçoive.

DEV NERD GIRL



Coralie se trouve à la boutique Standford


Dernière édition par Coralie L. Standford le Mar 7 Fév - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan C. Gray
« Invité »


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Sam 28 Jan - 14:38


Une tempête se prépare...
Event exceptionnel


Cela faisait une semaine que Jace n'avait plus de temps à perdre. Une commande importante provenant du District 1 était arrivée et bien entendu, ils avaient demandé tous les tissus les plus chers et tout cela à une échéance beaucoup trop proche par rapport à des durées de production standards. Cela en était devenu si handicapant qu'il n'avait pratiquement plus le temps de se rendre aux réunions de la rébellion. Tout ce qu'il avait pu faire, c'était transmettre l'information au groupe de renseignements et donner quelques directives pour la suite. Comme il fallait s'y attendre, les heures supplémentaires ne seraient pas rémunérées... Comme si le Capitole ne pouvait pas se permettre de payer ses ouvriers ! De vraies vipères... Le pouvoir était corrompu, il fallait couper la tête du serpent ! Au moins, il serait tranquille une fois la commande remplie. Cela ne serait qu'un mauvais moment à passer.
Cependant, comme un bonheur n'arrivait jamais seul, il avait désigné pour escorter personnellement les marchandises jusqu'au district 1. C'était à n'en point douter une énième vengeance du contremaître qui l'avait dans le nez. Mais bon, il n'avait pas le choix, il n'était qu'un ouvrier et il devait jouer son rôle. Puis cela lui permettrait de voir la situation au D1... Ce n'était pas une si mauvaise chose finalement !

Un réveil au coeur de la nuit pour prendre un train qui allait les déposer à l'aube au District 1 afin qu'il puisse livrer les étoffes avant le début du marché. La fatigue se lisait sur les traits de Jonathan, le sommeil commençait à lui manquer cruellement. Seul le café et sa volonté lui permettait de tenir le coup. Mais au moins, une fois les étoffes livrées, il serait enfin libéré et prendre un peu de repos en parcourant la ville.
Ce fut d'ailleurs ce qu'il fit. Il n'avait pas encore la possibilité de rentrer, les prochains trains pour le Huit étaient dans la soirée. De plus, il n'avait aucune envie de partir pour le moment. Il déambulait dans les rues, ignorant tout ce déversement de richesses et ce gaspillage d'argent. Et après le Capitole ose dire que les districts pauvres méritent ce qui leur arrive. Mais vous leur volez leur richesse !
Finalement, rien n'avait changé... Il rabaissa sa capuche sur son visage, sa protection envers ce mode si opulent et répugnant.

Il s'engagea alors dans une ruelle pratiquement déserte. Il n'y avait qu'une jeune femme aux cheveux bruns d'une vingtaine d'années. En l'observant davantage, il la reconnut. C'était Leanore Blacksand, une des rebelles du 10 qui s'était faite remarquée par les Pacificateurs. Récemment, elle avait même eu une prime sur sa tête... Mais que pouvait-elle bien faire ici ? Etait-elle en mission ? Cette effervescence au 8 était liée à sa présence ici ? Il n'avait qu'un seul moyen de le savoir mais il ne devait pas l'effrayer. Si elle le prenait pour un ennemi, elle fuirait ou pourrait se mettre à l'attaque.
Il avança lentement dans la rue comme s'il était un simple passant. En arrivant à son niveau, il enleva sa capuche et ralentit son allure.


Je ne suis pas votre ennemi, Blacksand. Il lui laissa une seconde le temps de comprendre l'information mais pas plus. Oui, je sais qui vous êtes car nous sommes du même côté. Je ne suis pas ici pour vous causer du tort, d'accord ?
Puis-je connaître la raison de votre présence ici ?


Il avait laissé ses mains bien en évidence et son regard était maintenant tourné vers elle. Il attendait maintenant sa réponse.
 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Jonathan se trouve dans la ruelle. Il s'adresse à Leanore.
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 29 Jan - 5:19





Event exceptionnel - Tour 2
Devenez acteur de votre destin








Encore et toujours les apparences...
Dans le District du Luxe
__________________________

Le marché continue d'attirer les foules au District Un. Sous un soleil de plomb, tous se pressent autour des étals pour trouver la plus belle pièce, celle qui saura rendre son propriétaire exceptionnel. Les rires et les gloussements intempestifs ont désormais envahi les rues du centre-ville et, sur les places, seuls les produits de luxe trouvent égard aux regards des acheteurs compulsifs dont se délectent les commerciaux.

Cette agitation bon enfant va néanmoins bientôt permettre la tenue d'une confrontation des plus rares dans ce District réputé pour sa sécurité inviolable... Et personne n'en saura rien. La gare est à l'écart et quoiqu'il s'y passe, les sons n'auront pas assez de puissance pour se répercuter jusqu'au marché du luxe où tous les habitants et autres visiteurs continueront leurs emplettes le plus normalement du monde...

Pourtant, bientôt, plus rien ne sera comme avant...

Petite explication
A vous de jouer...
__________________________

Coucou les loulous ! Bisous

Ce message sonne le début du tour 2 et, avec lui, le véritable lancement de l'intrigue de cet event. Vous trouverez ci-après les rps de vos chers rebelles et pacificateurs qui vont vous réserver une scène des plus épiques et mémorables du forum !

Je me permets néanmoins de vous lister plusieurs éléments indispensables pour le bon déroulement de ce nouveau tour de jeu :

  • Ce tour de jeu durera jusqu'au samedi 4 février à 21h.
  • Durant un tour de jeu, vous pouvez poster autant de fois que vous le désirez ! Le but est de faire avancer votre personnage le plus dynamiquement possible dans son expérience de l'event.
  • D'un point de vue rp, vos personnages ne savent pour l'instant rien de l'événement qui vient de se dérouler dans le quartier Ouest du District Un. Ils n'ont rien pu entendre ou apercevoir de suspect. Le MJ vous apportera des rumeurs ou vous indiquera des éléments étranges dans l'environnement de votre personnage si cela est le cas.
  • Les PNJ ne viendront pas encore à votre rencontre pendant ce tour (et vous comprendrez pourquoi en lisant les événements qui suivent directement ce post), inutiles également de les mentionner dans vos rps puisqu'ils ne sont toujours proches d'aucun d'entre vous... même si cela ne saurait tarder pour votre plus grand plaisir, ou déplaisir !
  • Vous pouvez poster à la suite directe des rps des rebelles et des pacificateurs ci-dessous.
  • Rappel : N'oubliez pas de mentionner en italique à la fin de chacun de vos rps : "[Nom de votre personnage] se trouve au/dans [Nom du lieu]". Cela facilitera bien des choses pour que nous sachions à tout moment où est votre personnage à la fin de votre rp.
  • Amy et Sélène restent bien sûr disponibles pour toutes vos questions !



Un prochain message du maître du jeu permettra de continuer l’événement, il sera posté samedi 4 février à 21h. Il annoncera le début du tour 3 durant lequel les PNJ arriveront enfin à votre rencontre et se mêleront de vos rps.

Jusque là, faites vous plaisir car, selon les prochains événements, la fête risque d'être de courte durée...

Votre staff qui vous adore et vous réserve encore plein de surprises ! Heart


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 29 Jan - 5:21

Les Pacificateurs





Alors que les deux Pacificateurs vétérans discutaient de l’évènement, les trois plus jeunes de la troupe étaient en poste au dehors.
Le soleil se trouvait alors à son zénith : dans la configuration actuelle de la troupe de Pacificateurs accompagnée des intermittents capitoléens, cela signifiait que ses rayons tapaient directement sur les têtes de ces bonnes gens qui ne pouvaient pas se réfugier à l’ombre. Évidemment, lorsque l’on était habillé en armure blanche et prié avec vigueur de rester à notre place, la situation devenait rapidement un calvaire. Voilà tout le malheur de ces agents de l’ordre et, a fortiori, de l’équipe de tournage.
Les esprits s’échauffaient et les langues se déliaient – ou peut-être était-ce l’inverse, dur à savoir. Dans tous les cas, si les gens à l’intérieur de la gare ne se pressaient pas plus, ils risquaient d’avoir sur les bras une folie rebelle, causée par cette chaleur qui se ressentait toujours plus caniculaire pour qui était contraint à la supporter.
Les quelques mots lâchés par Rachel à l’encontre de Derek avaient installé une certaine tension entre les deux. Installés devant les portes de la gare, Wolff trépignait sur le sol du parvis, usant ses chaussures et la pierre en dessous ; à côté, Morrisson lui jetait des coups d’œil appuyés, tellement obliques qu’elle allait se les coincer pour toujours en un regard louchon.
Quand Derek le constata, un sourire quelque peu éloquent s’étala sur son visage.

« Arrête de me reluquer comme ça, Morrisson. Ou alors assume totalement, tu te feras moins de mal », et son ton narquois était toujours plus prononcé au fil de ses mots.
- Wolff, ça t’étoufferait de faire correctement ton travail ? Pour une fois ? Et par correctement j’entends en silence. »

Rachel avait détourné le visage pour cacher ses lèvres pincées et ses joues rougies. Il faisait une chaleur à mourir sous ce soleil de plomb, et elle apposa ses mains sur ses pommettes pour chercher un peu de fraîcheur. Rien n'y faisait, pourtant : elle sentait un regard peser sur elle en permanence et décida de garder son calme, comme si rien ne se produisait.
Marlon se détachait toujours plus de la scène, préférant assumer le rôle des deux autres le temps qu’ils se calment. Et voici qu’il couvrait à lui seul la totalité du District visible depuis leur parvis ! Au point d'avoir à jeter quelques regards en arrière pour contrôler les allers et venues des voyageurs.
C’était une lourde charge à supporter, surtout seul, et Marlon prit son courage à deux mains. La chaleur et la soif l’empêchaient de se concentrer: voilà qu'il commençait à voir danser les bâtiments devant lui. Avec les deux autres qui n’arrivaient pas à se taire…
Marlon pesta.

« Dites tous les deux… Ca vous dérangerait de reporter votre discussion à plus tard et m’aider à surveiller l’endroit ? S’il faut vraiment, je paye la chambre. »

Le silence. Enfin. D’un regard, il comprit qu’ils se pliaient aux ordres de Janet en attendant son retour prochain. Ouf. Elle ne beuglerait pas et, en plus, ses injonctions avaient été utiles pour la santé mentale de Marlon. Les choses s’annonçaient positives pour la suite des évènements.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 29 Jan - 5:22

Les Rebelles





La fin de leur marche au-delà des grillages qui entouraient le District Un avait été pressée, saccadée, silencieuse. Les herbes folles foulaient encore leurs chevilles quand le métal froid et acéré de la frontière du Un caressa leurs silhouettes. C’était une brèche, étroite et difficilement repérable. Chacune des six silhouettes s’y engouffra habilement. Un instant plus tard, personne n’aurait plus douté que quelqu’un était passé par là. Déjà, ils avaient disparu.

Entre la tension qui s’était insidieusement installée entre les membres de l’équipe rebelle lors des tractations qui avaient précédé l’entrée dans le district et celle provoquée par l’imminence de leur entrée dans la zone de risque, chacun se préparait à sa façon. Kenny se focalisait sur la visualisation de chaque espace pour mieux l’appréhender tandis que, derrière lui, Franklin veillait à aviser chaque recoin de son œil perçant. Siti et Cas’ trottaient en binôme, la main sur leurs armes dissimulées sous leurs vestes, Ivy sur leurs talons. Quant à Nicodème, il fermait la marche en avançant régulièrement à reculons pour s’assurer que personne ne les avaient repérés. L’important était de paraître naturel, du moins autant que cela se pouvait quand on s’apprêtait à assassiner quelqu’un.

Bientôt dans les quartiers d’habitation, ils passèrent par l’arrière des maisons. Chacun les regardait avec son expérience, celle qu’il vivait jour après jour dans leurs districts bien moins cossus. Personne ne dit néanmoins quoi que ce soit : le temps n’était pas aux commentaires mais à la concentration qui précède une mission réussie. Leurs pas étaient filants à présent, leur discrétion pouvait donner le sentiment qu’ils flottaient au-dessus du sol même si les pas lourds de Franklin rappelait ce qu’ils étaient : des êtres de chair et de sang.

Au détour d’une ruelle, deux pacificateurs en faction observaient la foule qui se dirigeait vers le marché du luxe. *Foutue tradition* pensa le jeune du Treize en arrêtant la troupe. D’un mouvement, il les fit bifurquer dans une allée adjacente. Voyant qu’Ivy n’avait pas vu le geste de leur guide, Nicodème l’attrapa par le bras et l’entraîna avec lui. Elle eut une moue boudeuse avant de comprendre, un simple hochement de tête remercia l’agriculteur du Neuf. Leur nouveau chemin était désert, visiblement une allée de service par laquelle étaient acheminées certaines cargaisons jusqu’aux entrepôts. Ceux-ci contrastaient tant avec le reste de l’architecture du district : leurs hauts murs de tôle grise, légèrement ondulée, n’avaient pas la prestance écœurante ni même les lignes parfaitement dessinées des demeures et autres boutiques qu’ils avaient aperçues en venant du Nord.

Un grincement. Franklin vient d’entrouvrir la porte d’un entrepôt pour leur permettre d’y pénétrer.

- La voie est libre, tout le monde est au marché aujourd’hui. On passe par l’entrepôt, on avise de l’autre côté. Y a toujours des chargements en attente, on aura vu sur la gare.

L’humour légendaire du mec des communications avait fondu comme neige au soleil et, soudain, tous lui accordaient le crédit qu’il méritait. Il n’était pas difficile de comprendre que cette impasse était leur dernier moment de quiétude avant l’accomplissement de ce pour quoi ils étaient venus ici, se fondre parmi ces habitants qui ne connaissaient pas vraiment les difficultés de la vie de Panem ou qui l’occultaient pour un bonheur artificiel. Chez les rebelles, pas plus que dans les armées, il n’y avait de mot avant de partir à la confrontation. Il y avait juste des regards, des tics invisibles. Cas’ remonta son châle noir jusqu’à son nez pour dissimuler son visage, sans aucun besoin qu’il le lui rappelle ni protestation Ivy l’imita avec celui qu’il lui avait tendu plus tôt. Siti ferma les yeux une seconde, fixant l’image de sa famille et inspira une bouffée de l’air chaud qui flottait même dans l’ombre de l’allée. Franklin toucha sa montre, un cadeau de sa femme. Quant à Nico, il se contenta d’une main passée dans ses cheveux noirs et fins avant de la passer sous sa veste où elle vint trouver la crosse de son arme. Peut-être étaient-ce des rituels, des manies pour conjurer le mauvais sort qui pouvait toujours s’abattre sur une mission. Aucun d’eux pourtant n’était réellement inquiet, cela allait être si facile. Seul Cas’ sentait sa respiration devenir plus difficile, il ne pouvait s’empêcher de penser à sa mère : c’est pour elle et non pour son père qu’il réussirait.

Alors quand Kenny s’engagea dans l’entrepôt, cinq ombres le suivirent. Au milieu des caisses, une odeur de bois régnait, elle fit frémir de plaisir Siti qui avait toujours chéri ses missions au Sept où la nature était si présente, loin de l’industrie chimique des teintures de son district. Elle se demanda un instant si elle pourrait demander la faveur d’y retourner, une fois tout cela finit. Peut-être même pourrait-elle demander à Will de l’y accompagner ? Un murmure de Franklin attira son attention, il pointait du doigt l’entrée principale de l’entrepôt : ouverte et donnant sur la rue. Ivy sentit son cœur s’accélérer, l’adrénaline pénétrait ses veines, envahissait son corps et elle s’en délectait. Un large sourire s’étala sur son visage, mais le foulard empêcha quiconque de le distinguer. Seuls ses yeux rieurs prouvaient son état d’esprit.

D’abord leur dos plaqué contre le métal, ils attendirent le feu vert de Nicodème sorti en repérage. Plusieurs cargaisons étaient entassées, il suffisait de se glisser dans leurs méandres pour se dissimuler à la vue des passants et des forces de l’ordre. Kenny leur avait assuré que le parvis de la gare serait à portée de vue et de tir. Il n’avait pas menti. Quand le rebelle à l’expression froide réapparut, tous se déployèrent. Cas’ prit place juste en arrière des premières caisses, Siti juste à sa droite faisait une rapide évaluation de la situation. Elle siffla entre ses dents :

- Les pacificateurs sont déjà en place, j’en compte trois mais il doit y en avoir plus dans la gare. L’équipe de tournage est là, ils vont filmer ici.

- Tiens-toi prêt, ajouta Franklin, à l’adresse de Cas’, en se postant un peu plus à gauche, derrière une caisse sur laquelle était inscrit en lettres capitales : « STY.DELACOUR.1/3 ».

Les trois autres étaient restés en arrière, une rangée de caisses plus loin. Ils observaient la scène, la rue passante et tentaient de détecter le moindre changement de comportement d’un badaud ou le regard perçant d’un pacificateur caché au détour d’une ruelle. Cependant, le Un n’était pas connu pour surveiller outre mesure les rues périphériques et le marché était sans nul doute le centre de l’attention de toute la sécurité mise en place. Nicoèdeme sourit, c’était une si belle occasion. Il allait marquer Panem. Aujourd’hui, la Rébellion prenait son envol.

Cassio venait de sortir son arme. Il vérifia que le chargeur était bien engagé. Ses mains ne tremblaient pas, il n’avait pas peur, pas le moindre état d’âme non plus. Ce qu’il faisait, il le faisait pour sa mère, pour sa famille. Pour lui ? Peut-être, il n’aurait su le dire.

Quelques minutes passèrent. Quatre silhouettes sortirent de la gare. Cassio reconnut immédiatement sa cible : gros, pansu, l’air suffisant. Nul doute que ce type dégoûtant fut le maire du Un, à ses côtés une pacificatrice : tant pis, elle échouerait à le protéger aujourd’hui. Désormais, tout allait se passer très vite. Cassio se cala contre l’une des caisses, sa respiration ralentit. Ses yeux ne lâchaient plus sa cible du regard : il aligna les deux viseurs de son arme.

- Ils ont commencé à filmer, ils vont se serrer la main, attends ! murmura Siti.

Tous les autres membres de la Rébellion sentaient leurs muscles tendus, prêts à détaler dès que leur tireur aurait accompli son devoir. Par précaution, Kenny avait déjà sorti son arme, prêt à assurer la situation si les pacificateurs réagissaient au quart de tour après le tir de Cassio. Tous attendaient, retenaient leur souffle. Seul l’un d’eux imitait le tireur désigné. Nicodème, en retrait, venait de prendre une position de tir, son arme stabilisée entre deux cargaisons visait également une vie, une vie qui peut-être bientôt ne serait plus. Le jeune Shepherd venait de retirer le cran de sûreté. Tout serait bientôt fini.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 29 Jan - 5:22

Les Pacificateurs





« L’accueil est chaleureux jusqu’au soleil dans ce District », commenta Bennet.

Janet devait se rendre à l’évidence : il faisait une chaleur à mourir là dehors. Placée en tête de file, aux côtés du maire dont elle avait la protection, son champ de vision était totalement libre pour délivrer un bilan de la situation : l’équipe de tournage avait été efficace au point que la scène complète avait été installée, les caméramans attendant jusqu’à voir apparaître les deux maires. Derrière, le journaliste griffonnait encore quelques notes, écrivant sûrement ses questions de dernière minute.
Elle sentait derrière elle le regard observateur du Pacificateur du District Trois, et elle-même jeta un œil à sa brillante équipe.
Leurs visages étaient rouges et il ne fallait pas être fin physionomiste pour comprendre qu’ils avaient passé autant leur temps à tenir vaillamment leurs postes contre les flammes de l’été, ennemi bien compliqué à repousser ; qu'ils avaient tenté d’éponger leurs sueurs avec les moyens du bord et qu'ils continuaient à surveiller les alentours entre deux gouttes.
Peut-être n’étaient-ils pas si terribles que ça, au final, se permit de penser Janet.
C’était sans compter sur le regard noir que lança Rachel à Derek aux airs rieurs, et Marlon qui poussa un soupir de fatigue. Au final, ils avaient sûrement fait plus que leur travail.
Janet se tourna vers Bennet et Mr. Wetthrone derrière elle et les plaça également sur le parvis, selon son organisation. Précision et minutie.

« Vous deux, restez près de la gare : il faut donner l’impression que vous en sortez. Mr. Gemmeus et moi nous placerons près de l’entrepôt et irons à votre rencontre.
- Bien reçu.
- Une fois la poignée de main échangée, direction l’hôtel de ville. Je pense que l’équipe de tournage sera ravie des plans qu’elle pourra avoir avec la foule présente sur la place publique, pour le marché. »

Les maires acquiescèrent lentement, et Janet enjoignit Mr. Gemmeus à la suivre. Elle adressa un signe au journaliste qui menait l’équipe de tournage, qui lui fit comprendre que tout se déroulait très bien. Janet réfréna le sentiment de satisfaction qui montait en elle ; une allégresse trop rapide ne produisait que de mauvais résultats. Mais tout paraissait se dérouler comme prévu.
En passant devant ses hommes, la vétérane s’arrêta un instant pour prendre un peu de leurs nouvelles :

« Tout va bien pour vous ?
- Parfaitement cheffe !, intervint Wolff sans laisser le temps aux autres d’intervenir, surtout depuis que vous êtes arrêtée devant nous… »

Un haussement de sourcils de sa supérieure et un souffle de Rachel le forcèrent à terminer sa phrase :

« … vous nous faites de l’ombre et je reconnais que sous ce soleil, c’est appréciable.
- Tenez vos postes. Je vous offrirai un coup à boire une fois que tout est fini. »

Et sans attendre de voir quelle était la réaction de ses hommes – et femme, naturellement –, Janet les dépassa. Mais une fois assurée qu’ils ne la verraient, elle laissa un sourire se dessiner sur son visage.
Puis elle se rappela qu’elle ne pourrait pas participer à cette sortie dans un bar : une question d'autorité et d'image. Saloperie. Tant pis.

« Me voilà prêt à serrer une main, déclara Mr. Gemmeus quand ils s’arrêtèrent plus loin. La tâche la plus exigeante de ma vie.
- De quelle ironie vous faites preuve, Monsieur le maire ! Je ne vous pensais pas comme ça.
- Je suis un homme plein de ressources, Mme Dixon.
- Pacificatrice Dixon. »

Les dents serrées, Janet riva ses pupilles noires dans celle du maire.

« Pacificatrice Dixon », corrigea celui-ci.

Cet homme le dégoûtait et elle détourna le regard une fois obtenu ce qu’elle souhaitait. C’était sûrement à cause de la chaleur harassante, mais elle ressentait l’envie terrible de vomir. Comme elle avait envie que tout cela se termine. Alors, elle jeta un coup d’œil au journaliste du Capitole qui, en la voyant, lui assura une nouvelle fois que tout était prêt ; un autre regard pour Bennet, et celui-ci fit de même. Ses trois subordonnés se tenaient docilement à leurs postes, aussi fiers que des paons albinos.
Janet jeta un regard à l’horloge au-dessus de la gare, se rendant soudain compte qu’elle avait oublié tout ce temps-là de vérifier qu’elle respectait le rythme donné ; mais, instinct ou chance, tout rentrait dans l’ordre.
Encore deux minutes avant la diffusion en direct.
Longues et dures et fatigantes. Jamais deux minutes ne tardèrent autant à arriver à leur terme. Janet passa tout ce temps à regarder droit devant elle, au loin, ses yeux ripant successivement vers l’horloge pour vérifier l’heure.
Puis le caméraman leva la main. Comme s’il avait donné un ordre à tous les Pacificateurs présents sur le parvis, ceux-ci se redressèrent et affermirent leurs poignes sur leurs armes minutieusement calés sur leurs poitrines. Les traits figés, l’air sévère, voici la fierté de la Pacification.
Quatre doigts. Trois. Deux. Un.
Zéro.
Le journaliste commençait à déblatérer son flot continu de paroles alors que l’émission devait commencer. Janet, elle, se concentrait à caler sa marche sur le pas du maire, qui avançait de son allure de pacha avec la superbe et l’arrogance qui le caractérisaient tant et qui répugnaient toujours plus son garde du corps.
Allez, il suffisait qu’ils se serrent la main et que tout le Capitole applaudisse. Mr. Gemmeus, arrivait au niveau de la croix blanche qui signifiait l’arrêt, et accueillit son égal d’un grand sourire ; Janet continua sa route et se mit sur le côté de l’image, le but étant de ne pas prendre trop de place. Tandis que Mr. Wetthrone avança sa main pour serrer celle de son homologue du Un, sous les commentaires enjoués du journaliste du Capitole, Janet fit un tour sur elle-même pour imaginer la scène qu’on pouvait admirer sur les écrans.
Mais hormis le monde sur le parvis, l’endroit était vide. Tout le District était sur la place publique pour le marché.
Le soleil brilla sur une surface métallique dans le lointain.
Les yeux plissés, ils s’écarquillèrent soudain quand elle comprit que cet éclat dans l’entrepôt était anormal : il bougeait. Il s’élevait devant une masse sombre, indistincte, mais mouvante. Vivante.
Le battement de son cœur frappa sa poitrine. Janet poussa un cri en se projetant vers Mr. Gemmeus, le maire du District Un. Mais elle était beaucoup trop loin pour le protéger. Tout allait si vite.
Personne à part elle ne réagit. Comme si le temps n'avait plus d'emprise sur elle. Uniquement.
Le battement de son cœur frappa sa poitrine. Un coup de fusil retentit. Suivi immédiatement d’un deuxième.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 29 Jan - 5:23

Les Rebelles





Le premier coup était parti, sans crier garde. Il avait surpris tout le monde et en particulier le tireur désigné qui n’avait rien à voir avec cette détonation absurde. La silhouette du maire du District Cinq s’était effondrée sur le pavé en l’éclaboussant d’une trainée cérébrale sanglante sous le regard abasourdi de Cassio qui avait pressé la détente à son tour d’un geste vif. Trop vif. Le tir avait dévié sur la droite, fendu l’air avant d’abattre la pacificatrice qui s’était précipitée vers sa cible. Son corps inerte gisait à présent sur le marbre froid des escaliers de la gare, ses yeux sombres ouverts pour toujours sur la violence de ce monde.

Pourtant, ce n’était pas tout ce sang versé qui fit bondir les rebelles sur leurs appuis mais bien l’incompréhension d’apercevoir deux vies volées au lieu d’une. Ivy avait détourné la tête dès le premier coup de feu, qui avait résonné si fort à côté d’elle que ses oreilles lui avaient semblé s’être brutalement bouchées et les bourdonnements désagréables qu’elle subissait jour après jour à cause de ses problèmes d’audition s’étaient ravivés. Elle avait alors découvert Nico, tout juste en train de quitter sa position de tir et tournant talons à toute allure pour détaler loin du gigantesque brasier qu’il venait d’enflammer. Son regard croisa celui de la jeune fille, d’un noir intense, il paraissait plus déterminé et Ivy sut : elle sut que plus que jamais il avait décidé de faire cavalier seul. Alors quand il partit au pas de course, elle se lança à sa suite, bien décidée à ne pas le laisser filer.


- C’est quoi ce bordel ?! pesta Cassio d'une voix rugissante toutefois étouffée par son foulard.

Il se retourna immédiatement son tir parti pour comprendre qui l’avait devancé dans son dos ; dans le même mouvement que ses collègues tout autant sous le choc de la scène.

Leurs esprits embrumés par ce spectacle inattendu, transgressant toutes les directives de leur mission, ne parvenaient pas à saisir ce qui venait de se passer. Ils n’intégraient pas cette nouvelle donnée, cette erreur dans l’équation. Pourtant, quand leurs regards s’étaient portés sur la dernière rangée de caisses, le responsable était déjà en train de bifurquer plus loin dans la rue, Ivy à ses trousses.

Cassio cessa de respirer en voyant sa sœur s’engouffrer dans ce dédale qu’elle ne connaissait pas, tandis que Kenny et Siti observaient également leur fuite d'un air interdit, presque paniqué pour cette dernière. Franklin, lui, maudissait profondément ce type ingrat et sans foi ni loi qu’était Nicodème. A cet instant, il aurait rêvé de lui faire payer cet affront et sa colère, grandissante également dans l’âme des trois autres rebelles, l’empêchait de penser à ce qu’il se tramait devant la gare.

Tout s’était déroulé si vite, en l’espace de quelques secondes à peine : cinq ou peut-être dix ? Aucun n’aurait su le dire. Pendant tout ce temps, ils étaient restés incapables de la moindre réaction. Ce fut leur première erreur.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 29 Jan - 5:23

Les Pacificateurs





Deux corps s’écroulent : le maire du District Cinq, frappé d’une balle en pleine tête, et Janet Dixon, cheffe des Pacificateurs du District Un.
Personne ne se laissa un instant pour respirer. Les années d’entraînement et d’expérience payèrent : Edmond, Derek et Rachel se précipitèrent immédiatement sur la scène.

« Rachel, gère ces connards ! J'm’occupe de l’équipe de tournage ! »

Edmond attrapa les épaules de Mr. Gemmeus, qui se trouvait pétrifié par les évènements, et le dégagea au plus vite. D’un rapide coup d’œil, il jugea que la gare était le lieu le plus sûr des alentours. Il hurla ainsi à l’égard des autres agents :

« On se planque dans la gare ! Tous ! »

Ouverture de ce ballet, les seules balles qui tonnèrent furent celles de Rachel : figure droite au milieu de ce tableau, elle trônait au milieu des deux corps, son arme dévastatrice parfaitement parallèle au sol. A croire qu'un artiste s'était penché sur son cas : un peintre aurait forcé la violence des multiples couleurs de la scène, criardes, vives, mélange de vie et de morts ; un photographe aurait souligné cette géométrie, celle qui caractérisait la vie droite, honnête et dévouée d'une femme de l'ordre ; un poète aurait décrit un ange noir, lui ajoutant des ailes venues de sa volonté de tuer, soulignant sûrement un certain excès de perfection dans cette rigueur à provoquer la mort, ou à retirer la vie.
Mais elle ne faisait que son devoir auquel elle avait été formée toute sa vie. Un, deux, trois coups ; elle poussait une exclamation quand elle en toucha un.
Marlon avait été incapable de bouger : le tout s’était enchaîné tellement vite, sous ses yeux démunis, et ce sans que lui soit laissé le temps de réagir. Mais, alors que d’un côté Derek et Edmond se précipitaient vers la gare pour mettre à l’abri l’équipe de tournage et le maire du District, et de l’autre, Rachel, figure irréelle au centre de ce carnage.
Marlon fit un pas. Le soleil l’éblouit soudain et il dut se couvrir les yeux. Le temps pour n’importe quel tireur de l’abattre ; à cette simple pensée qu'il pouvait mourir, d'un coup, la peur attrapa ses tripes et lui fit oublier sa cécité temporaire.
Le soldat du Capitole saisit la première idée qui lui traversa l’esprit : saisissant son arme, il se plaça aux côtés de la jeune femme, à l’instant même où ils entendirent un cri d’Edmond dans le lointain : mais au milieu des explosions, aucun mot distinct ne leur parvenait.
Rachel dut recharger. Marlon prit la relève.

« Ils sont rentrés ?
- Pas encore ! »

C’était ça le but : gagner du temps et détourner l’attention des rebelles du District de l’équipe de tournage et du maire du District Un.
Marlon crut en avoir touché un, mais il n'était pas certain.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 29 Jan - 5:24

Les Rebelles





La violence répond à la violence. La mort à la mort.

Il y eut quelques tirs et, comme un seul homme, les rebelles qui restaient là se retournèrent vers ceux qui les avaient désormais pris pour cible. Siti sentit une pluie fine se projeter sur son visage, devant ses yeux pétrifiés venait de tomber Franklin. Face contre terre, son crâne s’ouvrait en un indescriptible carnage qui lui provoqua un haut le cœur quand Cassio l’attrapa par le bras pour la projeter vers le sol, la protégeant des balles qui trouaient les caisses les plus fragiles autour d’eux. Elle ne sut pas si elle avait réellement crié, mais les deux jeunes hommes n’avaient pas attendu pour riposter pendant qu’elle tremblait de tout son corps, les yeux exorbités et pleins de larmes réflexes.

Concentré sur ses tirs et sa volonté de garder les pacificateurs à bonne distance maintenant que la confrontation était inévitable, Cassio ne s’occupait pas d’elle. Ses yeux étaient rivés sur cette femme en blanc qui les canardait sans répit. Il essayait de ne pas songer au cadavre encore chaud de l’ami de sa famille, cet homme qui avait une épouse et des enfants qui l’attendaient au Trois. Non, ce n’était pas le moment de songer à cela. Il fallait continuer à tirer : tirer pour survivre, tirer pour retrouver Ivy et sortir de cette merde sans nom.

Les claquements des balles fusaient, Siti passa sa main sur ses joues et la contempla. Une trace humide, écarlate, s’y était dessinée. C’était donc cela qui l’avait éclaboussée ? Une pluie de sang. Des pensées toutes plus irrationnelles les unes que les autres se bousculaient dans son esprit alors elle rampa vers Franklin, posa ses doigts sur son poignet sans y trouver le moindre pouls. Pourquoi avait-elle eu le besoin de vérifier ?

Kenny serrait les dents, légèrement en arrière, il se sentait un peu plus protégé que ces deux collègues postés en première ligne. Constatant que la pacificatrice était la seule à leur répondre, il tenta un instant de se redresser dans l’espoir de l’atteindre plus facilement. Toutefois, elle semblait animée d’une hargne sans pareille et cela était peine perdue : sa visée était précise et rester à découvert un seul instant était un risque inconsidéré. Il bougea alors, se décalant légèrement entre deux caisses métalliques d’où il pouvait davantage s’appuyer pour maintenir sa visée de manière plus stable et peut-être réussir à descendre cette collabo qui tentait de les tuer.

Seulement, les tirs avaient soudainement redoublé. Un autre pacificateur venait de la rejoindre et leurs séquences de tirs rapides les mettaient en mauvaise posture. Et puis flûte à la fin, Kenny se redressa, tira plusieurs coups avant d’entendre clairement une balle filer à proximité de sa tempe droite. Il se laissa choir sur le sol et à quatre pattes, rejoignit son précédent poste de tir.

- Il faut qu’on se tire de là ! Tout de suite ! hurla-t-il à ces deux camarades en jetant une de ses armes qui venait de s’enrayer.

Il en saisit une seconde et recommença à tirer.

- J’suis ouvert à toute suggestion ! gueula Cassio qui s’était plaqué contre la cargaison qui le protégeait jusqu’à maintenant.

Son chargeur tomba au sol, parmi le nombre impressionnant de douilles métalliques qui prouvait l’affrontement sans merci que se livraient les défenseurs d’un Panem libre et ceux d’un Panem sous contrôle.

Le son des voix de ses camarades ramena doucement Siti parmi eux. Doucement, son regard se posa sur Cassio en reprenant peu à peu conscience de la situation désespérée dans laquelle ils se trouvaient. Puis il se porta sur les alentours, elle cherchait… A vrai dire, elle ne savait même pas ce qu’elle espérait repérer quand soudain elle la vit. Une ruelle vers le sud qu’ils avaient une chance d’atteindre s’ils courraient vite en serpentant entre les cargaisons. Elle ne sut comment elle trouva la force de leur lancer :

- Au sud ! Y a une ruelle, on peut se dégager !

Cassio lui jeta un regard, il fut horrifié par la vision de son amie dans un tel état. Couverte du sang de l’ancien de leur équipe, elle n’avait plus rien de l’innocente Siti qu’il appréciait bien plus qu’il n’aurait jamais voulu l’admettre. Une balle claqua au-dessus de sa tête, il la rentra instinctivement entre ses épaules. Un morceau de bois venait de voler, il le regarda avec horreur avant qu’une ride de rage lui barre le front et qu’il se redresse pour répondre à cette attaque.

A l’arrière, Kenny tirait encore quand il aperçut une des deux figures en blanc se mettre à l’abri, eux aussi manquaient de munitions :

- Le pote de la folle furieuse recharge ! Grouillez-vous je vous couvre !

C'était maintenant ou jamais, combattre ou renoncer, espérer vivre ou mourir.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 29 Jan - 5:24

Les Pacificateurs





Marlon s’abaissa pour recharger son arme. Mais, dans cette pause soudainement imposée, il se trouva brusquement frappé par un mal inexplicable. Ses mains tremblèrent, continuèrent malgré sa volonté de les arrêter alors qu’il essayait de placer les cartouches au bon endroit : et deux, et trois, et quatre d’entre elles tombèrent au sol et roulèrent sur plusieurs centimètres. Il jura. Trop loin pour les attraper, quand ses jambes tremblaient trop pour le porter plus avant.
Etait-ce de la sueur ou des larmes dans ses yeux ?
Son regard embué se porta sur les corps qui reposaient sur le sol, autour d’eux, à la fois présents et absents. Il ressentit instantanément la chaleur harassante de la journée ; déshydratation, choc, excitation, il dut poser ses deux mains au sol pour tenir. Mais il n’arrivait pas à quitter les cadavres de vue.
Doucement, il progressa d’abord vers le maire. Il manqua plusieurs fois de flancher, jusqu'à ce que sa manche goûte un liquide rouge, chaud. La flaque de sang qui tachait la pierre quasi-immaculée ne laissait place à aucun doute. Pourtant, poussé par une envie vomitive, il retourna le corps et eut un haut-le-cœur en voyant les dégâts de la balle logée en plein milieu front.

« Merde », souffla-t-il dans l’espoir de rester conscient par ses mots.

Seuls les échanges de balles lui répondirent.
Laissant ce cadavre, il s’avança vers Janet, habité par un espoir dégoûtant. Après tout, personne n’avait pu voir où, dans son élan, elle avait été frappée : la blessure pouvait ne pas être sévère. La vétérane avait plongé, puis s'était effondrée. Pouvait-on mourir après avoir exprimé un tel dernier souffle de vie ? Après avoir hurlé et protégé ? Lorsque les yeux atterrés firent face à des globes vides, et que le sang qui s’écoulait encore de la plaie de son cou se déversa sur ses mains, Marlon fixa celui-ci se mêler aux marques qu'il avait emportées du mair du District Cinq.
Son visage devint livide. Le corps devenait trop lourd. Il le lâcha, et elle tomba lourdement au sol, dans une position pitoyable. A ce moment-là, Rachel se baissa et évita à temps une balle – hasard ou calcul ?

« Bordel, Marlon !, hurla-t-elle. Tu fais quoi ?
- Ils sont morts ! »

C’était le désespoir qui répondait, entité qui venait bloquer sa gorge quand son être entier voulait éjecter le trop-plein d'horreur qu'il accumulait encore, toujours.

« Bien sûr qu’ils sont morts ! »

Tout s’était subitement calmé, comme un film mis sur pause. Plus aucune explosion, plus aucun sifflement, rien hormis les cœurs qui battaient : et les jambes de Marlon n’étaient pas capables de le porter plus avant. Pas avec ce qu'il voyait.

« On part maintenant qu’ils se sont arrêtés ! »

Elle attrapa Marlon par le bras et le traîna loin de ces visions qui le pétrifiaient ; et, à force d’entendre Rachel pester contre lui parce qu’il n’arrivait pas à avancer assez vite, il se laissa emporter par le rythme et les deux Pacificateurs réussirent à quitter le parvis de la gare.
Ils entrèrent dans le bâtiment. Il y faisait terriblement frais. Marlon fit trois pas de côté et vida le contenu de son estomac dans un coin ; il vacilla contre le mur de pierres fraîches et l'agressivité de leur contact lui provoqua autant de réconfort que de douleur. Comme un retour à la réalité. Comme une authentification de ce qu'il avait vu.
Dissuadés d’aller questionner le jeune soldat du Capitole, Edmond et Derek se portèrent vers Rachel, qui respirait profondément, loin du déversement de dégoût de Marlon. Elle voulait éviter une trop grande solidarité.

« Qu’est-ce-que tu as vu dehors ?
- Ils étaient plusieurs… On en a descendu un je crois, et ils ont pris la poudre d’escampette.
- Janet et le maire du Cinq sont morts ! », cracha Marlon.

Et aux mots se succédèrent de la bile et des injures. Il fallait que ça sorte.
Derek fit quelques pas en direction de Rachel mais celle-ci le dissuada de tout autre mouvement. Il échangea un regard avec Edmond qui était accaparé par ses pensées. Quelques autres Pacificateurs, de poste dans la gare, s’approchèrent d’eux, et naturellement se tournèrent vers le natif du District trois : plus âgé, plus sage, et surtout, le plus calme de toute cette bande.

« Ils se cassent vraiment ?, demanda Derek.
- Je crois, articula Rachel. Ils ont arrêté de nous tirer dessus au bout d’un moment. Vous croyez que ce sont… des rebelles ? »

Les mouvements de tête des Pacificateurs trahirent leur incompréhension : des rebelles, réellement ? Pour ces natifs du District Un, qui n’avaient rien vu d’autre que les Districts supérieurs, ces gens-là n’étaient qu’un souvenir de temps anciens ; un souvenir qui justifiait la tenue des Jeux de la faim. Si on leur avait annoncé que des sirènes venaient de prendre d’assaut la gare pour ensevelir Panem sous les eaux, la plupart aurait eu plus de facilités à le croire.

« A ton avis ? Merde, on va pas les laisser filer maintenant !
- Mais… comment ils ont fait ?
- C’est pas le moment de répondre à cette question », intervint Edmond.

Très calme, celui-ci s’avança doucement vers les trois Pacificateurs rassemblés là : Rachel qui continuait à respirer profondément, Derek qui serait parti sans l’intervention du vétéran, et Marlon qui tentait tant bien que mal de reprendre ses esprits.

« Wolff, tu bouges pas.
- Je vais pas rester là à me tourner les pouces !
- C’était pas prévu. »

Edmond s’adressa ensuite aux autres Pacificateurs :

« Occupez-vous du maire, gardez-le en sécurité dans la gare et si vous avez le temps, récupérer les corps dehors. »

Puis il se tourna vers les trois anciens subordonnés de Rachel dont les regards témoignaient du changement de situation : ils attendaient ses ordres à lui.

« Je vais vous expliquer comment faire. Mais avant, je dois récupérer la radio de Dixon. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 29 Jan - 5:25

Les Rebelles - Equipe 1





Sous aucun prétexte Nicodème n’aurait fait demi-tour ou même ralenti sa course effrénée. Il n’en avait cure que les autres rebelles le suivent, s’ils l’avaient fait ils étaient plutôt malins, sinon ils n’étaient que des crétins. Quand les premiers coups de feu résonnèrent derrière lui, il comprit que c’était la seconde option qui avait remporté sa mise. Pourtant, il percevait des pas rythmés derrière lui. Une personne le suivait.

Ivy fulminait intérieurement. Bien que leur éloignement progressif de la gare fasse taire les tirs et alors qu’elle s’efforçait de ne pas se laisser distancier, son cœur battait à tout rompre :  pas uniquement à cause de l’effort physique qu’elle fournissait pour traquer Nicodème qu’elle refusait de laisser s’en tirer après ce qu’il avait déclenché comme bazar, mais aussi à cause des images qui se formaient dans son esprit. Elle avait déjà eu à affronter l’épreuve d’une mission qui avait mal tourné et, à l’époque, elle avait voulu protéger sa mère sans succès. Aujourd’hui, elle avait laissé derrière eux leurs compagnons rebelles…et son frère. Devant ses yeux se dessinait en filigrane une scène atroce où il gisait entre ses foutues cargaisons, le corps criblé de balles. Elle secoua la tête comme si cela pourrait suffire à chasser ses horribles pensées.

Bifurquant une nouvelle fois au coin d’une ruelle, Nicodème rangea son arme en la glissant dans son pantalon tout en la recouvrant de sa veste : il avait déjà repéré la petite place sur laquelle donnait la dernière allée qu’il avait empruntée et il comptait bien profiter des conseils de l’autre comique du Treize en se fondant dans la masse. C’est à ce moment qu’il vit la jeune fille aux cheveux blonds, le front ruisselant de sueur et les yeux vomissant sa rage contre lui. Ivy. Elle était la seule à l’avoir suivi. Il sourit.

- Ne me retarde pas ! lui lança-t-il crument avec un air moqueur.

Elle voulut répliquer mais n’en eut pas l’occasion car, déjà, l’imprévisible rebelle se glissa entre les passants. Ivy jeta un dernier regard en arrière, abaissa son foulard, découvrant son visage pour paraître moins suspecte. Puis, elle suivit celui auquel elle envisageait sérieusement d’arracher les yeux.

Spoiler:
 



*************************************************



Les Rebelles - Equipe 2





Le choix ne fut pas difficile. Dès l’annonce de Kenny, Cassio ne perdit pas une seconde. Il bondit sur ses jambes et courut vers Siti qu’il redressa sans ménagement au passage. Même en courant entre les cargaisons, il tentait des tirs en biais dans chaque espace suffisamment large pour lui offrir un angle de visée. La jeune femme, qui avait quelque peu retrouvé ses esprits, le guidait dans le dédale des caisses et autres chargements en attente. Derrière eux, Kenny se hâtait pour ne pas les perdre de vue tout en continuant à les couvrir du mieux qu’il pouvait.

Siti indiqua une bifurcation à Cassio, il s’y engouffra pour atterrir dans une ruelle sans doute parallèle à celle qu’avait empruntée sa sœur peu avant. Même s’il était en dehors du champ de vision des pacificateurs et en sécurité – même précaire –, sa respiration était haletante, douloureuse, saccadée. Il savait qu’il aurait dû fuir, seulement il ne pouvait se résigner à ne pas attendre ces deux compagnons de galère. Alors il guetta pendant quelques secondes, sentant ses poumons se transpercer sous l’effet de l’effort et de l’angoisse.

Voyant que Kenny mettait du temps à arriver, Siti avait fait demi-tour. Elle se faufila une fois encore et se retrouva nez à nez avec lui. Leurs regards se croisèrent, se dévisagèrent un instant de cette frayeur contenue qui les tétanisa. Seconde erreur.

Un coup de feu encore résonna. Siti émit un petit cri quand la balle la projeta en arrière. La bouche de son collègue s’ouvrit dans une expression de surprise horrifiée, il se précipita pour l’aider à se relever : la main droite de la jeune femme s’était instinctivement portée sur le point d’impact, le haut de son bras gauche. Le sang teintait progressivement son tee-shirt kaki, se diffusant dans le tissu fin. Se mordant la lèvre dans un réflexe, un sursaut d’adrénaline l’aida à courir en toute hâte, entraînée par Kenny vers la sortie de ce bourbier.

Lorsque Cassio les aperçut, il s’écria :

- Merde ! Qu’est-ce que vous avez foutu ?! Puis il avisa le bras de la jeune femme et se précipita vers elle : Non, non, non !

Le Shepherd porta sa main à son front, repoussant en arrière ses cheveux clairs.

- Faut qu’on dégage, Cas’… siffla Siti entre ses dents.

Kenny délassa Siti pour la confier à son acolyte et commença à courir dans la rue déserte, il était l’éclaireur. Cassio et Siti restèrent sur ses talons. Ils filèrent ainsi le long des murs, changeant plusieurs fois de direction pour être certain de mettre une distance importante entre eux et les pacificateurs qui, ils en étaient sûrs, ne tarderaient pas à se lancer à leur poursuite. Peut-être même était-ce déjà le cas ?

Ils approchèrent bientôt de la foule. Les rires qui en émanaient, à mille lieues de l’enfer que venait de vivre les trois rebelles, leur semblèrent décalés. Pourtant, c’était bel et bien eux qui n’avaient pas leur place dans ce tableau insouciant et c’est ce qui pouvait leur coûter la vie. Cassio finit par s’arracher son foulard pour en passer une extrémité autour de l’épaule de Siti en la serrant tandis qu’il laissa l’autre morceau glisser autour du cou de son amie, il s’agissait autant de limiter le saignement que de dissimuler sa blessure. Malgré leur course, il l’avait observée : il n’y avait qu’un point d’entrée, pas de sortie. La balle était toujours dedans. Le sort s’acharnait.

C’était une véritable débandade, un gâchis monumental. Ce mec. Nicodème. Tous l’avaient en tête alors que les rues défilaient sous leurs jambes encore tremblantes et qu’ils ralentissaient l’allure pour se fondre parmi les badauds. Tous avaient une idée de ce qu’il lui ferait s’il lui remettait la main dessus… Toutefois, pour l’instant, ils n’en étaient pas là… Leurs pensées vagabondaient vers les absents : Siti revoyait le cadavre de Franklin, Kenny aussi pensait à cet homme avec lequel il avait souvent collaboré et qu’ils avaient laissé aux mains des pacificateurs, le visage contre terre dans la poussière, comme un chien… Cassio était trop occupé à penser aux vivants pour s’occuper des morts. Sa sœur, Ivy… Elle était la seule sans qui il ne repartirait pas d’ici. Il fallait qu’il la retrouve, il fallait…

C’était un cauchemar  que chacun vivait à sa façon et où chaque rue devenait une étape de plus du jeu sadique : le destin scellera leur sort… Leur sera-t-il favorable ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 17 ans
☆ Surnom : /
★ Occupation : Etudiante - Fait des maquettes d'avions - Recherche ses deux frères
☆ Humeur : Rêveuse
★ Plat préféré : Aucun.
☆District : Six

○ Points : 302
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Dim 29 Jan - 21:17




Event exceptionnel au District Un
A portée de doigts...


Marché mensuel


« Euh… Oui c’est un caractère, je pense. »

Indis ne comprenait pas l’intérêt de la remarque de son interlocutrice. Mais ses mots se perdirent en un murmure et en attendant, la fille qu’elle avait hélée lui tendit une écharpe rose pâle en réponse à sa question. Elle la disait adaptée pour les personnes « douces et bienveillantes », ajoutant par la même occasion que le rouge ne convenait pas pour les blondes : trop passionnel et fort.
La jeune rouquine attrapa l’écharpe rose pâle et, après l’avoir retournée, elle la reposa sur le mauvais étalage, faisant au passage pester le vendeur.

« Pas assez colorée… Elisabeth est trop jolie pour que je ne lui achète pas de couleur. »

Indis aimait profondément quand c’était vivant, et elle n’estimait pas que le rose pâle correspondait à ses critères. Par contre, le châle orange un peu plus loin…
Elle allait demander son avis à la jeune femme certes hautaine mais plutôt bien renseignée sur les couleurs et leurs significations quand un homme intervint d’une phrase très polie – et très longue – pour leur demander conseils. Indis répondit immédiatement : elle ressentait le besoin de se justifier

« Je ne sais pas… moi aussi je cherche. Mais t… l… »

En voulant donner le nom de la jeune femme pour la désigner, Indis se rendit immédiatement compte qu’elle ne le connaissait pas, elle buta, balbutia, chercha ses mots sans fin, avant de conclure par un :

« … est très bien renseignée. »

Du bout des doigts, elle se mit à nouveau à caresser l’écharpe rose pâle du bout de ses doigts, ainsi que le voile orange qu’elle appréciait de plus en plus.


© code by S.D.123


Indis Winfield se trouve au marché, place centrale. Elle s'adresse à Nova Waltham et Winston Davis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 21 ans.
☆ Surnom : Lea
★ Occupation : chasse - vétérinaire
☆District : dix

○ Points : 850
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Lun 30 Jan - 9:48

Toujours plongée dans mes pensées, je remarquais à peine une silhouette qui s'avançait doucement dans la ruelle. De toute façon, je ne connaissais personne ici...
Mais soudain, une alarme se déclencha dans un coin de mon cerveau, me forçant à revenir pleinement dans l'instant présent. La silhouette ralentissait en effet en arrivant à ma hauteur. Je me redressais légèrement, prête à m'enfuir, lorsque la personne s'arrêta et enleva sa capuche :

- Je ne suis pas votre ennemi, Blacksand. Oui, je sais qui vous êtes car nous sommes du même côté. Je ne suis pas ici pour vous causer du tort, d'accord ?


Je restais un moment le souffle coupé. Cet homme connaissait mon nom. Mais ce n'était pas un habitant du dix, ce qui laissait peu de choix... Soit c'était un rebelle, soit un pacificateur qui essayait de me tendre un piège.
Mon cerveau tournait à toute allure, cherchant à savoir comment je devais réagir. Clairement, il ne ressemblait pas à un pacificateur, mais je devais être prudente...

- Puis-je connaître la raison de votre présence ici ? ajouta alors le jeune homme, en me regardant droit dans les yeux.

Je me résolus alors à lui répondre, mais en en disant le minimum, tant que je n'étais pas sûre de son identité.

- Je... J'ai eu quelques ennuis récemment et... je suis venue ici où ma présence ne devrait pas être remarquée

Puis, je lui demandais, dans l'espoir de parvenir à savoir si je pouvais lui faire confiance :

- Et vous ? Pouvez-vous me dire ce que vous faites ici ?


[Leanore Blacksand est dans la ruelle avec Jonathan Gray
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 22 ans.
☆ Surnom : Nova
★ Occupation : Carrière
☆ Humeur : Déterminée.
★ Plat préféré : Protéines
☆District : deux

○ Points : 358
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mar 31 Jan - 11:15





- Et bien prenez lui quelque chose de plus coloré dans ce cas. Un beau b...

Qu'est ce qu'ils avaient tous à me demander mon aide ? Est-ce qu'il y avait écrit styliste sur ma tête ? Ou pire, bonne samaritaine ? Certes, il était évident que j'avais très bon goût et de ce fait, c'était plutôt flatteur. Mais je n'avais pas non plus toute ma vie à perdre sur ce marché. L'entrainement m'attendait. Je n'avais qu'à leur coller un foulard à chacun entre les mains et déguerpir, débarrassée de ces sangsues qui n'étaient pas capable de se faire un avis eux-mêmes. En m'en prenant un pour moi d'abord, évidemment, ce beau rouge profond, presque bordeaux qui m'envoûtait tant... Je n'étais pas tendre avec les autres, jamais. Aucune faiblesse n'était permise dans ce monde et je ne pouvais qu'intransigeante vis à vis du caractère et du physique d'autrui. Comme je l'étais avec moi-même et avec mes proches.
Je ne calculais même pas le sous-entendu réclamant des présentations. Pourquoi faire ?

- En effet.

Le menton hautain et sans la moindre hésitation, j'attrapais un magnifique ouvrage prune pour l'homme qui venait de nous rejoindre et un autre, turquoise et finement brodé pour la jeune fille. Je tendis fermement le second dans les mains de la jeune blonde, le lâchant aussitôt avant de me retourner, d'un pivot ferme et décidé caractéristique de ma personnalité, prête à faire de même avec le premier. Je m'arrêtai net, la bouche ouverte et ébahie. Winston Davis !

- Vous êtes un vainqueur ! Winston Davis ! Incroyable survivant du douze. C'est si rare et d'autant plus méritant. Nova Forrester, enchantée !

Je me retournais alors vers la blonde, un sourire crispée aux lèvres. J'avais quelque peu oublié les règles de politesse. Si je voulais conquérir le public pour les prochains jeux, je devais dés à présent être irréprochable et charmante, tout entrainement était bon à prendre quelque soit la corde sur laquelle nous jouerons le moment venu. Je la laissai se présenter.

Comme vous, nous venons de nous rencontrer, ébahies par la beauté des tissus. Je suis carrière au deux, je vous donnerai mes secrets de beauté si vous me donnez vos secrets de victoire, dis-je en reprenant l'étole prune agrémenté d'un clin d’œil.


© redSheep



Nova Waltham se trouve au marché et parle avec Indis et Winston.


Dernière édition par Nova Waltham le Lun 6 Fév - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 24 ans.
★ Occupation : Journaliste
☆ Humeur : Déterminé
☆District : Capitole

○ Points : 844
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   Mar 31 Jan - 23:25

Event exceptionnel
Post d'introduction - 5



Tout va trop vite. Beaucoup trop vite. Sa poitrine est oppressée. Il se rend compte qu’il retient mon souffle, il ne sait pas depuis combien de temps il est comme ça. Il expire tout l’air de ses poumons, et en reprend une grande bouffée. En oubliant encore une fois d’expirer. Caché avec toute l’équipe de production,  il essaie de faire le tri dans ce qui vient de se passer, remettre les évènements dans l’ordre pour essayer de comprendre.

La dernière pensée claire dont il se rappelle est celle d’interviewer les Maires des Distrits Un et Cinq. S’il était habitué à ce genre d’exercice, il ne l’avait jamais exécuté dans de telles conditions : le contexte était tellement intimidant –plus de pacificateurs qu’il n’en n’avait jamais vu- qu’il avait eu peur de perdre tous ses moyens. Heureusement, ses réflexes avaient repris le dessus sur la peur qui menaçait de l’envahir et il posa avec une aisance simulée les questions qu’il avait préparées une heure auparavant dans le train, comme s’il préparait cette interview depuis des mois. Il avait clairement briefé les caméramans : n’arrêter de tourner sous aucun prétexte. Aucun. Apparemment ils avaient reçu les mêmes instructions car ils n’avaient pas bronché.

Rassuré, Clyde se prépara à commencer. Dès que le caméraman le lui indiqua, il afficha un grand sourire et commença le reportage.

▬ Mesdames, Messieurs, habitants de Panem et du Capitole, je vous souhaite la bienvenue en direct du district du luxe et du raffinement, j’ai nommé le District Un. A mes côté, le très renommé Mr Gemmeus, Maire du district dans lequel nous nous trouvons actuellement.

En même temps qu’il prononçait ces mots, il se tourna légèrement vers l’homme en question. Clyde aperçu la caméra faire un léger mouvement sur le côté pour cadrer les deux hommes en même temps, puis revint uniquement sur le journaliste, qui continua sa présentation:

▬  Derrière moi, vous pouvez apercevoir qui arrive d’un pas décidé, le très apprécié Mr. Wetthrone, Maire du District Cinq.

Le temps qu’il présente le maire que celui-ci était déjà à leur niveau, et Clyde continua sa présentation, avec un ton toujours plus enjoué.

▬ C’est pas une franche poignée de main que va commencer cette rencontre, placée sous le signe de la…

Un coup de feu retentit, empêchant Clyde de continuer. Un deuxième l’accompagna un instant plus tard. Le journaliste cru un instant à une mise en scène, à des effets spéciaux dont on ne l’avait pas prévenu assurer un effet de surprise spontané. Il était donc prêt à reprendre son monologue –d’un geste de la main il invita même le caméraman, qu’il voyait hésitant, à continuer à tourner- lorsqu’il vit ce qu’étaient en réalité les coups de feu. Le maire du Cinq était au sol. Ainsi que la cheffe pacificatrice. Un instant ils étaient debout, le temps que Clyde regarde la caméra et ils étaient au sol.

Mécaniquement –il se répétait cet ordre depuis plusieurs heures dans sa tête- il se mit à compter. Une seconde. Deux secondes. Au bout de trois secondes, les balles commencèrent à pleuvoir, sans qu’il comprenne d’où, et il envisagea enfin de se bouger, car il était à découvert et juste à côté des premières victimes. Dont il allait faire partie s’il restait planté là. Un pacificateur cria juste à côté de lui :

▬ On se planque dans la gare ! Tous !

Clyde considéra avoir fait son job, et se rappela de l’avertissement de Bégonia. Il avait beau être un rebelle fraichement nommé, il restait aux yeux des rebelles des District avant tout un habitant du Capitole. Il couru plus vite qu’il n’avait jamais couru, et c’est à bout de souffle qu’ils arrivèrent à la gare. Clyde regarda un instant son caméraman ; heureusement celui-ci avait gardé sa caméra. Il ne savait pas s’ils étaient encore en direct ; les communications avaient sûrement été coupées, mais il était toujours bon de l’avoir pas loin d’eux, on ne savait jamais, elle pouvait toujours servir.

Voilà, maintenant qu’il avait plus ou moins reconstitué les évènements, il pouvait réfléchir correctement.

Il ne savait pas pourquoi, mais il sentait que quelque chose ne s’était pas bien passé. Pour le Capitole s’était évident, mais également pour les rebelles. Le Maire du 5 n’était sûrement pas la cible initiale –où alors il s’était franchement trompé sur les rebelles. Mais peut importe quel avait été leur plan et comment il avait été réalisé, Clyde était l’un d’eux, c’est-à-dire qu’il avait choisi de leur faire confiance. Ils étaient sûrement en train de fuir maintenant, et Clyde devaient tout faire pour leur procurer autant de temps qu’il le pouvait. Il interpella un pacificateur qui venait d'arriver, et qui écoutait avec attention les ordres sûrement de son supérieur.

▬ Je peux savoir ce qu’il se passe ? C’est quoi ce bordel ??

Ça n’allait pas suffire à le faire rester. Il espérait faire assez de bruit pour que les autres pacificateurs l'entendent, pour essayer de les distraires.

▬  Et vous croyez partir où comme ça ? S’ils attaquent de nouveau, on ne peut pas rester sans défense. Il y a déjà eu assez de morts comme ça, vous voulez avoir sur le dos celles d’un journaliste capitolien reconnu et de son équipe technique ? Vous avez prévu quelque chose pour notre protection j'espère ?!




Clyde Holden se trouve dans la gare. Il s'adresse à Marlon Ban.

_________________
Clyde James Holden
You that never done nothin', but build to destroy. You play with my world like it's your little toy. You put a gun in my hand and you hide from my eyes and you turn and run farther when the fast bullets fly. (⚡️) master of war
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT exceptionnel au District 1 - Sujet de RP commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps :: Intrigues-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com