Partagez | 
 

 EVENT exceptionnel - Post d'introduction n°3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4084
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: EVENT exceptionnel - Post d'introduction n°3   Lun 23 Jan - 11:46





Introduction de l'Event - Post n°3
Capitole









__________________________

Bégonia Bow



Un jour, Nikolay Willis avait reçu une terrible mission : abattre l’un de ses camarades rebelles, attrapé par les Pacificateurs au cours d'une perquisition éclaire, pour éviter qu’il ne livre des indications importantes. Rien ne devait être laissé aux hasards : les insurgés étaient des hommes comme des autres qui craquaient sous la torture, c'était normal, mais ce n'était pas acceptable. Sûrement les phrases que l'on avait prononcées au quartier général du District Treize.
Alors, planqué dans la gare du District Quatre, le pêcheur Willis avait armé, avait visé, puis avait tiré. Et tout s’était bien déroulé.
Ou peut-être pas. Cela aurait été sans compter sur ce journaliste du Capitole, envoyé là pour interviewer ce Carrière en vu de l’Expiation, et qui avait observé la scène sans manquer un détail. Nikolay avait réagi immédiatement : après avoir traîné le curieux à part, il l'avait interrogé pour en tirer une ambition : son désir d’entrer chez les rebelles et de se rendre enfin utile.
Par la suite, Nikolay Willis se trouva engagé dans les cent-soixante-quinzième Jeux de la Faim où il trouva mort sans la comprendre. Clyde Holden avait publié un article en son hommage, espérant de plus attirer l’attention des rebelles comme le lui avait conseillé le défunt Carrière. Conseil judicieux puisqu’une coiffeuse, réputée pour sa langue déliée, l’avait contacté, puis l’avait interrogé, puis lui avait montré ses erreurs jusqu’à le pousser dans ses derniers retranchements. Où il lui avait avoué franchement sa volonté de rentrer chez les rebelles.
Toute scène s'était déroulé moins de cinq minutes auparavant. Pas le temps de fêter cette nouvelle venue qu'il lui fallait prouver son utilité : cette arrivée n’avait pas pris le temps d’être avalée que sa première mission lui tombait dessus.
La pièce n’avait pas changé depuis quelques minutes : froide, terne, à moitié plongée dans la pénombre du fait de la lumière désagréable qui était jetée sur la pauvre table dressée au milieu de la salle, table autour de laquelle étaient réunis Clyde Holden, le nouveau, et Bégonia Bow, la recruteuse. Au moins le premier était dépourvu de ses bracelets métalliques et pouvait s’assurer sur la présence de ses précieuses affaires, que la coiffeuse du Capitole avait déballées avec précaution et rangées avec minutie.
Mais rien ne comptait plus maintenant que le téléphone sonnait et hurlait à qui voulait l'entendre.
Bégonia n’avait pas détaché ses doigts de l’engin bruyant : au contraire, elle le retourna pour bien déchiffrer le numéro de téléphone. Elle reconnut sans équivoque l’indicatif du gouvernement, et leva des yeux à la fois surpris et interrogateurs, méfiants.

« Le gouvernement. »

Elle se leva d’un bond et se rapprocha de Clyde.

« Ne mettez pas sur haut-parleurs et montez bien le son. »

Et surtout, si vous me la faites de travers, vous paierez. Mais elle garda ces mots-là pour elle.

« Faites attention à ce que vous dites, je ne pourrais pas vous sauver la mise. Vous pouvez décrocher. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 24 ans.
★ Occupation : Journaliste
☆ Humeur : Déterminé
☆District : Capitole

○ Points : 830
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel - Post d'introduction n°3   Lun 23 Jan - 12:41

Event exceptionnel
Post d'introduction - J3




Clyde essayait tant bien que mal de diriger toutes les informations qui venaient de lui tomber dessus. Un peu étourdi, il n’arrivait pas à se rendre compte des paroles prononcées par Bégonia. Après la telle montée d’adrénaline qui lui avait permis de dire tout ce qu’il avait sur le cœur, il avait maintenant l’impression d’émerger d’un rêve . Tout était flou, ses idées n’étaient pas claires.

Il sentit ses menottes s’ouvrir, et par reflexe il massa son poignet douloureux. Il avait vaguement conscience de ce que disait Bégonia, comme si une overdose d’émotion l’empêchait désormais de penser à quoi que ce soit.  Seule la sonnerie de son téléphone le sortit de sa torpeur. Il le vit dans la main que Bégonia lui tendait. Il voulut le saisir mais la jeune femme fut plus rapide et elle jeta un coup d’œil sur l’écran pour savoir qui voulait le joindre.

▬ Le gouvernement…

Le sang de Clyde se glaça. Il était chez les rebelles –s’il avait bien compris- depuis deux minutes que le gouvernement l’appelait déjà. Bégonia lui tendit l’appareil et lui ordonna :

▬ Ne mettez pas sur haut-parleurs et montez bien le son. Faites attention à ce que vous dites, je ne pourrais pas vous sauver la mise. Vous pouvez décrocher.

Il s’exécuta. Aussitôt, une voix qu’il ne connaissait pas résonna dans le combiné.

▬ Mr Holden ?

▬ Lui-même.

Sa voix était un peu faible. Il s’éclaircit la voix pour se donner un peu plus d’assurance.

▬ Je vous contacte pour un travail primordial, spécialement commandé par le cabinet ministériel en charge des Hunger Games. Nous recherchons un journaliste disponible immédiatement pour mener un reportage et une interview spéciale dans le cadre de la diffusion de l'Expiation. Néanmoins, j'ai besoin de votre réponse avant même de vous donner plus d'informations : êtes-vous prêts à rejoindre une équipe de tournage dans les heures à venir pour servir votre pays ?

Il ne chercha pas la réponse dans le regard de Bégonia, il savait ce qu’il devait répondre.

▬ Evidemment. Vous pouvez compter sur moi.

Sa réponse sembla lui convenir puisque le mystérieux interlocuteur continua, expliquant précisément ce qu’il attendait de lui. Par reflexe, il avait saisi son stylo et notait toutes les informations importantes dans son carnet. 4h, gare capitole, interview maires D1 et D5.

Il nota ensuite ce qu’il attendait de lui lors des interviews. En coin, il pouvait apercevoir Bégonia, extrêmement concentrée sur ce qui se disait.
Lorsque son interlocuteur raccrocha, Clyde jeta un regard interrogateur vers Bégonia.

▬ C’est très étrange. D’habitude, c’est mon rédacteur en chef qui m’appelle pour me confier ce genre de mission, certainement pas quelqu’un du gouvernement…

Clyde poussa son carnet vers Bégonia pour qu’elle puisse lire ce qu’il y avait noté.

▬ De plus, ses demandes sont très étranges. La diffusion ne doit pas être interrompue, quoi qu’il arrive, et il a énormément insisté sur ma discrétion, en disant qu’elle sera récompensée. Je ne sais pas ce qui va se passer, mais ça a l’air de dépasser la simple rencontre entre deux maires, quelque chose d’important va se passer pendant les Jeux…

Il s’arrêta dans sa réflexion, interrogeant du regard Bégonia. Après tout, c’était elle la chef.

▬ Qu’en pensez-vous ?



Dernière édition par Clyde J. Holden le Mer 1 Fév - 15:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4084
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel - Post d'introduction n°3   Lun 23 Jan - 15:16

Bégonia Bow






Le son arrivait plus ou moins bien aux oreilles de Bégonia et lui imposait une double frustration : en plus de ne pas reconnaître la voix au téléphone, elle n'arrivait à entendre qu'un mot sur trois. Peut-être réussit-elle à percevoir que l’administrateur semblait débiter un texte qu’il lisait. Enfin, il fallait prêter une certaine attention au ton de sa voix et à sa diction et, à défaut de pouvoir saisir tous les mots, elle fit de son mieux pour tirer le maximum d’informations de ce personnage.
De déception, l’ongle de son index gratta ses lèvres légèrement démaquillées par l'action.
Ses yeux se portèrent vers la main qui écrivait quelques informations sur un calepin et ils s’agrandirent quand elle comprit au moins l'idée générale : une interview entre les maires du District Cinq et du District Un ? Le lendemain ? Bégonia sentit que cet évènement-là était d’une importance capitale ; de plus, ils auraient l’un des leurs présent sur place.
C’est avec une certaine impatience qu’elle attendit la fin de l’appel téléphonique, tentant toujours d'attraper des mots dans le vol de la conversation… « Début d’après-midi », « favorites », « aucune communication »… De quoi préciser le tableau que le gouvernement de Panem prévoyait de peindre le lendemain.
Quand Clyde Holden reposa le téléphone, Bégonia se redressa calmement.

« C’est très étrange. D’habitude, c’est mon rédacteur en chef qui m’appelle pour me confier ce genre de mission, certainement pas quelqu’un du gouvernement…
- Etrange… C’est le bon mot. »

Clyde poussa doucement le carnet vers sa désormais collègue dans la rébellion et celle-ci l’attrapa avec un gant replié - si elle avait eu le temps, elle aurait pesté sur les pliures qu'elle lui causait -, puis vérifia les renseignements qui y étaient griffonnés. Elle ne pouvait pas se permettre de prendre la moindre note, sinon elle ainsi laisserait la moindre trace qui pourrait compromettre soit elle, soit Clyde, soit l’intervention rebelle qui aurait lieu le lendemain.

« De plus, ses demandes sont très étranges. La diffusion ne doit pas être interrompue, quoi qu’il arrive, et il a énormément insisté sur ma discrétion, en disant qu’elle sera récompensée. Je ne sais pas ce qui va se passer, mais ça a l’air de dépasser la simple rencontre entre deux maires, quelque chose d’important va se passer pendant les Jeux…
- Peut-être… »

La transmission ne devait pas être interrompue quoi qu’il arrive ? A ce moment, une certaine émotion gagna le cœur de la coiffeuse. Un moyen peut-être pour le Capitole rebelle de regagner ses lettres de noblesse et de stopper ainsi tout élan de mépris de la part de leurs collègues des Districts.
La voix de Clyde retentit à nouveau :

« Qu’en pensez-vous ? »

Elle se rendit compte que le journaliste attendait ses directives. Le pauvre était rebelle depuis un quart d’heure et voilà qu’il allait être mêlé à une mission. Certaines personnes dans les Districts auraient adoré être à sa place, se jeter dans l’aventure sans aucune expérience et gagner le plus grand des honneurs. Seulement, leurs erreurs pouvaient être facilement pardonnées, parce que les Pacificateurs étaient moins rigoureux, les Rebelles plus tolérants et les échappatoires bien nombreuses. De plus, il leur était facile de disparaître au District Treize et d'y fonder une nouvelle.
Au Capitole, rien de tout cela : les Pacificateurs présents formaient l'élite, les Rebelles étaient intransigeants et le District Treize toujours inaccessible. La moindre erreur s'avérait fatale.

« Qu’il va falloir que vous soyez prudent : vous allez jouer un double jeu. »

Bégonia se frotta les mains et se passa ses doigts dans ses cheveux démêlés, ne pouvant s’empêcher de pester sur cette coiffure qu’elle avait défaite sur un coup de tête. Un long travail foutu en l’air.

« Allez là-bas en tant que journaliste et faites tout ce qu’ils vous disent : surtout pas moins. Surtout, suivez à la lettre leurs instructions : nous avons de la chance puisqu’ils vous demandent de filmer sans interruption. »

La voix de cette femme était totalement neutre si on exceptait son accent capitoléen dont elle ne pouvait pas se défaire. Elle ne tirait aucune satisfaction de ce qu’elle annonçait.

« J’ai besoin de l’heure précise de la rencontre entre les deux maires, ils vous l’ont donnée ? »

Mais Bégonia était lancée sur ses pensées et avait déjà suivi leur fil, sans entendre la réponse de Clyde. Elle continua à articuler en se tapotant lentement la lèvre inférieure :

« On m’a souvent demandé si je pouvais accéder aux protocoles des Pacificateurs en cas d’urgence, pour connaître le temps idéal et demandé de réaction… Les connaissant, c’est possible qu’ils profitent de l’occasion… »

Bégonia se rendit alors compte que, alors perdue dans ses pensées, Clyde ne devait pas comprendre grand-chose à ce qu’elle babillait.

« En gros, résuma-t-elle de manière précise, ordonnée, les mouvements de ses mains appuyant chacune de ses instructions, faites ce qu’on vous dit, sans remoud. Seulement, les rebelles vont profiter de cette occasion pour faire un coup : sûrement quelque chose qui va crever l’écran. Puisque vous filmez et que l’on vous en a donné l’ordre, ne vous interrompez pas – dans la mesure du raisonnable. Ces images seraient terriblement utiles. »

Bégonia commençait déjà à planifier la suite des évènements dans sa tête.

« J’ai réellement besoin de l’heure de rendez-vous pour demain. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 24 ans.
★ Occupation : Journaliste
☆ Humeur : Déterminé
☆District : Capitole

○ Points : 830
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel - Post d'introduction n°3   Lun 23 Jan - 16:01

Event exceptionnel
Post d'introduction - J3




▬ Qu’il va falloir que vous soyez prudent : vous allez jouer un double jeu.

A ces mots, le cœur de Clyde s’accéléra. Autant d’appréhension que d’excitation : il aurait un rôle à jouer.

▬ Allez là-bas en tant que journaliste et faites tout ce qu’ils vous disent : surtout pas moins. Surtout, suivez à la lettre leurs instructions : nous avons de la chance puisqu’ils vous demandent de filmer sans interruption.

Vu le ton adopté par celui qui lui avait donné cette mission, il avait plutôt intérêt à suivre à la lettre. En revanche, il ne comprenait pas en quoi filmer sans interruption constituait une chance. Il n’eut pas le temps de poser la question que la coiffeuse continua :

▬ J’ai besoin de l’heure précise de la rencontre entre les deux maires, ils vous l’ont donnée ?

Clyde jeta un coup d’œil aux notes pratiquement illisible qu’il venait de griffonner.

▬ En début d’après-midi, il ne m’a pas donné plus de précision.

Elle semblait plongée dans une intense réflexion. Clyde n’osa pas la déranger avec ses questions, il attendit donc qu’elle reprenne la parole :

▬ On m’a souvent demandé si je pouvais accéder aux protocoles des Pacificateurs en cas d’urgence, pour connaître le temps idéal et demandé de réaction… Les connaissant, c’est possible qu’ils profitent de l’occasion…  

Il avait beau essayer de comprendre, il n’avait aucune idée de ce qu’elle était en train de raconter. De peur d’avoir l’air perdu, il ne releva pas. Heureusement pour lui, Begonia continua pour s’expliquer:

▬En gros, faites ce qu’on vous dit, sans remoud. Seulement, les rebelles vont profiter de cette occasion pour faire un coup : sûrement quelque chose qui va crever l’écran. Puisque vous filmez et que l’on vous en a donné l’ordre, ne vous interrompez pas – dans la mesure du raisonnable. Ces images seraient terriblement utiles..

Clyde était soulagé. Pour sa première « mission rebelle », les ordres des deux côtés demandaient qu'il fasse exactement la même chose. Ainsi il ne se trahirait pas, il ne prendrait aucun risque.

▬J’ai réellement besoin de l’heure de rendez-vous pour demain.  

Il lui jeta un regard interrogateur. Il venait de lui répondre, mais il n’osait pas la vexer. Sa voix devint étonnamment timide. Il était beaucoup plus impressionné qu’il ne voulait se l’avouer l’être par la situation dans laquelle il se trouvait.

▬ Heu… je sais juste que c’est en début d’après-midi, je suis désolé, je n’en sais pas plus… Je peux appeler pour demander, mais ça peut paraître suspect…

Clyde savait que c’était une très mauvaise idée, mais il n’avait pas envie de décevoir la personne qui venait de lui
faire confiance de sa vie –elle lui avait avoué son appartenance aux rebelles.

▬ Qu’est-ce que les rebelles préparent ? Je peux peut-être aider, faciliter leur action, distraire des pacificateurs…

La vision de lui trépignant d’impatience comme un gosse le jour de la rentrée le fit s’arrêter brusquement. Il devait montrer qu’il était conscient de l’importance de son rôle, qu’il prenait au sérieux les responsabilités qu’on lui avait confié. Ce n’était pas un jeu. Ce n’était pas des rumeurs que l’on publiait pour satisfaire la curiosité mal placée des capitoliens, c’était une intrigue au plus haut du gouvernement, qui pouvait avoir des conséquences sur la vie des habitants de Panem.

▬ Y-a-t-il un moyen de vous contacter si je reçois plus d’informations ? Ou c’est plus sûr de ne pas se contacter ?



Dernière édition par Clyde J. Holden le Mer 1 Fév - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4084
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel - Post d'introduction n°3   Lun 23 Jan - 20:18

Bégonia Bow






« Heu… je sais juste que c’est en début d’après-midi, je suis désolé, je n’en sais pas plus… Je peux appeler pour demander, mais ça peut paraître suspect…
- Non, n’appelez surtout pas. »

Rien de plus précis que le début d’après-midi ? Tandis qu’elle tournait en cercles dans la pièce, Bégonia tordit une mèche de cheveux avec laquelle elle caressa doucement son visage. Ce simple geste l’aidait à réfléchir, à se concentrer, à répéter ces mots qu’elle transmettrait dans les prochaines heures aux rebelles. Bien que quelques griffures témoignaient de la présence de fourche - bonté divine !

« Début d’après-midi… », souffla-t-elle doucement.

Donc : rendez-vous en début d’après-midi entre les deux maires, celui du District Un et celui du District Cinq, sous les caméras dirigées par un fraîchement nommé rebelle. Les maires des derniers réels favoris de l’arène, avec en présence le père de la gamine du Cinq lui-même : de quoi frapper un grand coup pour l’autre gourdasse de Séraphine. Et enfin se présentait la possibilité de rappeler aux bureaucrates et aux illuminés du Treize qu’une équipe efficace, en dehors de leurs Mentors chéris, existait.

« Qu’est-ce que les rebelles préparent ? Je peux peut-être aider, faciliter leur action, distraire des pacificateurs… »

Bégonia entendit bien les mots de Clyde mais les garda pour elle : elle était concentrée sur la manière de les contacter. Il y avait plusieurs voies de communication sans qu’aucune ne convienne réellement vu le temps qui lui restait. Sauf si elle prenait le temps de rejoindre la demeure de ce camarade dans l’Ouest de la ville… Dans sa configuration actuelle, cela lui prendrait une heure, et le message arriverait instantanément…
Oui.

« Y-a-t-il un moyen de vous contacter si je reçois plus d’informations ? Ou c’est plus sûr de ne pas se contacter ? »

Oui, le plan était arrêté. Il suffisait encore pour la blonde du Capitole de s’occuper de Clyde Holden qui était complètement perdu. Ses mains démêlaient distraitement ses cheveux quand elle se tourna vers le journaliste.

« Pour nous aider, il faudra que vous mesuriez ce temps écoulé entre le moment où les autres rebelles agiront et la reprise de contrôle des Pacificateurs sur les lieux. Si vous avez plusieurs autres informations, n’hésitez pas à les compiler… n’importe quoi. Tant que vous ne vous mettez pas en danger. »

Ses doigts se mêlèrent, s’entremêlèrent, et formèrent par ce mouvement inconscient une tresse qu’elle défit dans la foulée. Soudain, Bégonia s’arrêta, s’assit surla chaise qu’elle avait abandonnée plus tôt, et reprit ce sérieux qui avait caractérisé son interrogatoire :

« Ecoutez-moi bien, Clyde. Ne faites pas plus que ce que je vous demande – pour l’instant. »

Il fallait qu’il sache. Au moins un peu. Même s’il pouvait être un traître – rien ne préservait jamais de ces serpents-là dans le métier.

« Ici c’est le Capitole et pas les Districts, et les bras de la Capitoléene lui en tombait devant une telle évidence. N’espérez pas que les autres rebelles viennent vous sauver la mise si vous faites une erreur. Ils nous méprisent presque autant que si on était pas dans la rébellion alors qu'ils ont aucune idée de la réalité ici. »

Tous les mots que prononçait Bégonia étaient pesés et soupesés pour que son interlocuteur comprenne leur portée, leur sens, et surtout leur primordialité.

« N’espérez pas réparer vos erreurs quand vous êtes rebelle au Capitole : personne ne vous en laissera le temps. Et on n’a pas envie que vous jouiez les héros, Clyde, parce qu’on a besoin de vous. Prenez le temps, récoltez quelques informations si elles vous tombent sous la main, mais faites ce que vous dit le gouvernement. »

Vous nous avez déjà bien aidés, mais Bégonia ne l’aurait pas dit. Elle était trop fière et le temps venait à manquer : c’était l’heure de partir.
Ramassant d’un geste rapide mais assuré ses affaires, la coiffeuse se redressa et adressa ses derniers mots à Clyde.

« Je dois partir. Je vous laisse trouver la sortie seul. Je vous recontacterai si j’ai des directives supplémentaires ; sinon, on se retrouve à votre retour. »

Elle attrapa sa veste et la jeta rapidement sur ses épaules.

« Je vous souhaite bon courage pour trouver la sortie, il vous reste encore quatre heures avant de prendre le train. Ca devrait suffire », et elle haussa les épaules à cette dernière remarque.

Qu'il n'espère pas couper à l'éternelle épreuve de sortie qui incombait aux rebelles. Au moins pour la forme.
Et sans demander son reste – et surtout sans laisser le temps à Clyde de la suivre – elle détala dans les rues de la capitale, préférant emprunter les vides que les vivantes. Un futur trop proche reposait sur les épaules emmitouflées de la rebelle du Capitole.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 24 ans.
★ Occupation : Journaliste
☆ Humeur : Déterminé
☆District : Capitole

○ Points : 830
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel - Post d'introduction n°3   Lun 23 Jan - 23:49

Event exceptionnel
Post d'introduction - J3


[color=grey]


▬ Pour nous aider, il faudra que vous mesuriez ce temps écoulé entre le moment où les autres rebelles agiront et la reprise de contrôle des Pacificateurs sur les lieux. Si vous avez plusieurs autres informations, n’hésitez pas à les compiler… n’importe quoi. Tant que vous ne vous mettez pas en danger.

Un instant, Clyde envisagea inscrire ces instructions sur son carnet mais se ravisa. On ne savait pas entre quelles mains il pouvait tomber. Au lieu de ça, il s'appliqua à graver dans sa mémoire chacune des indications de Bégonia. Celle-ci continua avec un ton qui rappelait à Clyde l’importance de la situation.

▬ Ecoutez-moi bien, Clyde. Ne faites pas plus que ce que je vous demande – pour l’instant. Ici c’est le Capitole et pas les Districts. N’espérez pas que les autres rebelles viennent vous sauver la mise si vous faites une erreur. Ils nous méprisent presque autant que si on était pas dans la rébellion alors qu'ils ont aucune idée de la réalité ici.

Le jeune journaliste était surpris par ces paroles. Il était exactement du même côté que n’importe quel habitant de n’importe quel District, rien ne les différenciait. Si ce n’est que lui mettait de côté une vie douillette et confortable, alors que eux n’avaient rien à perdre. Mais
Clyde ne questionna pas plus la coiffeuse, il était encore trop frais dans la rébellion pour en comprendre tous les engrenages.

▬ N’espérez pas réparer vos erreurs quand vous êtes rebelle au Capitole : personne ne vous en laissera le temps. Et on n’a pas envie que vous jouiez les héros, Clyde, parce qu’on a besoin de vous. Prenez le temps, récoltez quelques informations si elles vous tombent sous la main, mais faites ce que vous dit le gouvernement.  

Bien sûr qu’il le garda pour lui, mais il était bien content que Bégonia lui dise de ne pas prendre de risque. Lui-même encore devait savoir où il en était et de quoi il en retournait exactement pour savoir quand il était utile de prendre des risques et quand il ne l’était pas.
Bégonia se leva, rassembla ses affaire et adressa ses derniers conseils à Clyde :

▬ Je dois partir. Je vous laisse trouver la sortie seul. Je vous recontacterai si j’ai des directives supplémentaires ; sinon, on se retrouve à votre retour. Je vous souhaite bon courage pour trouver la sortie, il vous reste encore quatre heures avant de prendre le train. Ca devrait suffire

Le ton pressé de Bégonia était sans appel ; elle partait immédiatement et il devait se débrouiller seul pour la suite. S’il appréciait qu’on lui fasse confiance ainsi, il n’aurait cependant pas refusé un petit peu d’aide. Elle disparut presque instantanément, Clyde n’avait pas eu le temps de rassembla toutes ses affaires pour la suive. Il enfila sa veste, fourra son carnet et son stylo dans son sac qu’il mit en bandoulière sur son épaule. Il ouvrit la porte de la salle qui l’avait retenu prisonnier, pour se plonger dans l’obscurité d’un monde inconnu, dangereux et imprévisible.


***


Sans avoir vraiment conscience de comment il était rentré chez lui, Clyde commença à faire son sac. Ses micros, caméras, carnets habituels, et comme le membre du gouvernement le lui avait bien recommandé –pour ne pas dire ordonné-, sa fameuse carte de presse. En quelques minutes son sac était prêt, il jeta un coup d’œil à l’horloge de son salon. Il ne s’était pas rendu compte qu’il fût aussi tard. Il avait été inconscient plus longtemps qu’il l’avait imaginé. Il lui restait cependant quelques heures de sommeil.

Il s’allongea dans son lit, et alors qu’il pensait ne jamais trouver le sommeil, il s’endormit à la seconde où sa tête toucha son oreiller, d’un sommeil lourd et sans rêve. Son réveil le tira d’un repos bien mérité quelques heures plus tard, annonçant le début de ce qui allait être un nouveau chapitre de sa vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: EVENT exceptionnel - Post d'introduction n°3   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT exceptionnel - Post d'introduction n°3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Nord de la ville-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit