Partagez | 
 

 L'après conférence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 30 ans.
☆ Surnom : Hunt'
★ Occupation : Ingénieur
☆ Humeur : Révolté
☆District : Cinq

○ Points : 212
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: L'après conférence   Dim 4 Sep - 12:16

L'après conférence


-On considère maintenant le cas où le circuit extérieur comporte un générateur de courant qui va donc imposer le sens de circulation des électrons, dit Hunter tout en faisant défiler son diaporama, et en affichant un schéma au tableau. L'électrode, négative, qui reçoit des électrons est le siège d'une réduction.L'autre électrode, positive, est le siège d'une oxydation. Le bilan global de la réaction est : H2O -> H2 + 1/2 O2 qui n'est pas le sens spontané de l'évolution de la réaction chimique correspondante. Une telle cellule est une "cellule d'électrolyse". Elle joue le rôle de récepteur.

Hunter Garroway, ingénieur et chercheur en electrochimie depuis à présent 6 ans, tenait aujourd'hui une conférence sur l'électrochimie, et les nouvelles technologies aux nouveaux futurs ingénieurs du district 5. L'amphithéatre était plein, et à part sa voix, on n'entendait que les bruits du crayon sur les feuilles, et ceux des doigts sur un clavier. Il parlait depuis à présent une heure et demi, et la plage horaire qu'on lui avait accordée touchait maintenant à sa fin. Il avait abordé tous les points dont il souhaitait parler.

Tous les étudiants présent devant lui étaient des novices en la matière, et ça n'enchantait jamais vraiment Hunter de devoir parler de choses élementaires, que lui connaissait par cœur. Il le faisait quand même, car il aimait bien avoir un peu de sous en plus lors de ses fins de mois, qu'il mettait de côté pour préparer sa vengeance enver Sélène Featherstone, la meurtrière de son frère. Car oui ; une vengeance coûte cher.

Enfin, l'heure de la fin de la conférence arriva. Elle était signalé par une alarme, qui faisait un bruit strident, et qui avait grand besoin d'être réparé. Mais comme d'habitude, elle ne le serait pas, car le district n'avait même pas de quoi changer les chaises, qui avait plus de vingt ans d'existence et d'utilisation. Le batîment et ses intérieur n'avaient à peine changé depuis qu'il étudiait dans cet établissement, il y a 10 ans de cela.

D'un même mouvement, tous les élèves se mirent à ranger leurs affaires, et Hunter aussi, car il avait terminé sa journée de travail. Quelques élèves vinrent lui poser une question au sujet de sa conférence, il y répondit rapidement, puis se remis à mettre son ordinateur et son bloc-note dans son sac. A présent, lui, n'avait qu'un envie : retrouver son lit, et dormir. Le soleil était déjà couché à l'éxtérieur, et il n'avait presque pas dormi la veille.

Ils étaient à présent presque tous sortie de la salle. Seul restait une fille blonde qui avançait dans la direction de Hunter. L'ingénieur fit mine de ne pas l'avoir vu, car il ne voulait pas passer des heures à expliquer une notion élementaire à une blonde, qui sûrement n'y comprendrais rien. Enfin il pavait pensé ça sans trop réfléchir, et se dit que si elle était dans cette salle, c'est forcement qu'elle comprenait quelque chose.

Il jeta son sac sur son épaule, et commença à prendre la direction de la sortie, mais sans trop savoir comment, se retrouva nez à nez avec la jeune fille. Il soupira et lui dit :

-Vous avez une question ?

Il n'avait franchement pas envie d'y répondre, mais si il voulait sa paye, il devrait la supporter quelques minutes avant de pouvoir retrouver son lit.

© By Halloween sur Never-Utopia


Dernière édition par Hunter Garroway le Mer 14 Sep - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 22a ans.
★ Occupation : Mécanicienne
☆District : Six

○ Points : 205
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: L'après conférence   Mer 14 Sep - 15:00

L'après conférence



Les yeux encore bouffis par la fatigue, je pris place dans le train qui devait me mener jusqu’au district 5. Je dois dire que je n’aurais pas dit non à –enfin- une bonne nuit de sommeil, mais Giuliano avait insisté pour que j’y aille. Il ne pouvait pas se déplacer, le garage était surbooké depuis une semaine, et il tenait à ce que l’un de ses employés y aille pour ensuite lui faire un rapport ; il était persuadé que cette conférence serait un atout considérable pour le garage. Je n’en étais pas complétement convaincu, mais soit, de toutes façons je n’avais pas le choix –c’était lui le patron, pas moi.

J’arrivais dans le 5 de bonne heure –quelle idée de programmer une conférence aussi tôt-, j’étouffais un bâillement et me mis en quête de trouver la salle. Heureusement, celle-ci n’était pas très loin de la gare, et je trouvais rapidement mon chemin. La salle était peu remplie, je choisis une place pas trop loin de l’estrade –peut-être cela allait m’empêcher de m’endormir- et m’installa.

Lorsque la conférence commença, j’avais sorti mon crayon et ma feuille. La conférence s’avéra beaucoup plus théorique que ce que je pensais, et je du autant me concentrer sur ce qui était dit que pour garder mes yeux ouverts. Mon crayon grattait discrètement ma feuille, sans grande conviction car les grandes formules mathématiques m’étaient étrangères. J’essayais cependant de m’appliquer ; peut-être ces formules allaient être utiles à Giuliano, et peut-être allait-il pouvoir me les expliquer plus précisément. Il me fallait du concret, et ce n’est pas des petits chiffres accolés à des lettres en majuscules qui allaient me permettre de comprendre à quoi cela allait me servir.
Frustrée de ne pas avoir plus d’applications concrètes de l’électrochimie, je décidais d’attendre la fin de la conférence pour poser les questions. D’autres avaient eu la même idée que moi, et j’attendais qu’il n’y ait plus personne dans la salle pour me diriger vers le conférencier. En m’approchant, je pu le détailler d’un peu plus près. J’étais surprise de le trouver aussi jeune –il ne devait pas avoir plus de trente ans-. Je ne sais pas si cela était volontaire, mais alors que je me trouvais de plus en plus près de l’estrade, il ne semblait toujours pas m’avoir vu. Je du me poster devant lui pour qu’il daigne enfin lever les yeux sur moi. Peut-être avait-il envie de rentrer –il n’était pas le seul- mais je ne voulais pas avoir fait tout ce trajet pour trouver mes questions sans réponse.

« Vous avez une question ? »

L’enthousiasme n’y était pas, mais ça ne m’arrêta pas :

« Oui, si vous aviez quelques minutes à m’accorder, je me demandais… »

Je jetais un coup d’œil à mes notes, pour être sûre de ne pas me tromper dans les termes :

« Vous n’avez pas beaucoup évoqué l’utilisation concrète de l’électrochimie, par exemple dans pour les voitures. Quel est l’avantage par rapport à ce que nous utilisons majoritairement aujourd’hui –c’est-à-dire tout ce qui est à base de pétrole- ? C’est une question d’économie d’énergie, d’argent, ou d’efficacité ? »

Je n’étais pas sûre de la pertinence de ma question mais qu’importe, je n’allais pas partir d’ici sans informations que je considérais comme utile pour le garage –en plus je ne voulais pas décevoir la confiance qu’avait placé en moi Giuliano lorsqu’il m’avait chargé d’assister à cette conférence.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 30 ans.
☆ Surnom : Hunt'
★ Occupation : Ingénieur
☆ Humeur : Révolté
☆District : Cinq

○ Points : 212
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: L'après conférence   Ven 16 Sep - 21:25

L'après conférence


Durant toutes sa conférence, qui était d'une simplicité affligeante, même un gosse de trois ans aurait pû tout-y comprendre, Hunter n'avait qu'une envie, c'était rentrer chez lui, et retrouver son lit. Mais malheureusement, une charmante mais chiante jeune femme était venue l'engloutir de question, avant qu'il n'eût réussi à prendre la fuite. Elle était jeune, pas plus de tente ans, blonde, mince, et plutôt grande.

Finalement, sa question n'était pas si idiote que ça, et il ne perdrait probablement qu'un tiers de son temps en restant ici à lui répondre. Sa question portait sur, je cite, « L'utilisation concrète de l’électrochimie dans les voitures ». Elle voulait savoir si utiliser l’électrochimie, pourrait remplacer un système polluant comme le pétrole.

Ce serait, certes, une bonne chose pour la planète que le pétrole soit supprimé. Donc plus de pot d'échappement, et plus de pollution dû aux transports. Mais pour ça, cela signifierais de supprimer tous les puits de pétrole, plein d'emploi, et de mettre un des district dans la misère la plus profonde, encore plus profonde que celle dans laquelle la nation baigne actuellement.

-Et bien... commença-t-il tout en se passant la main dans sa barbe de quelques jours, depuis plusieurs années, il est en effet question d'un alternative électrochimique pour les voitures. Mais seulement, son application coûte cher, et n'est finalement pas très rentable. L'idée, se serait de créer des piles auto-récupérante, afin qu'il n'y ai plus besoin de charger son véhicule en essence. Après, j'ai récemment entendu parler d'une carrosserie auto-cicatrisante, qui serait en fait inspiré du système de cicatrisation de la peau humaine, ce qui éviterais les rayures les moins graves.

Puis il fit mine de regarder l'heure, comme si il était pressé. Il ne l'était pas, enfin si, mais pas pour une raison valable, professionnellement parlant, et sûrement personne ne serait dupe de ce qu'il était en train de faire, et de ce qu'il voulait lui faire comprendre.

-Puis si vous n'avez pas d'autres questions, je vais vous laisser Mademoiselle !

Et il commença à se retourner vers la sortie, à plutôt vive allure, son sac sur son épaule, mais il entendit les pas de la fille qui était sûrement en train de le suivre... Et elle avait bien raison de le suivre, même si il n'en avait pas envie, car il n'avait pas à être odieux de cette façon auprès de ses étudiants.

© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 22a ans.
★ Occupation : Mécanicienne
☆District : Six

○ Points : 205
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: L'après conférence   Mar 11 Oct - 15:33

L'après conférence



J’écoutais avec attention la réponse de mon interlocuteur, griffonant quelques notes sur le cahier que je venais de ressortir.

« Et bien...  depuis plusieurs années, il est en effet question d'un alternative électrochimique pour les voitures. Mais seulement, son application coûte cher, et n'est finalement pas très rentable. L'idée, se serait de créer des piles auto-récupérante, afin qu'il n'y ai plus besoin de charger son véhicule en essence. Après, j'ai récemment entendu parler d'une carrosserie auto-cicatrisante, qui serait en fait inspiré du système de cicatrisation de la peau humaine, ce qui éviterais les rayures les moins graves. »

Bon, ça l’aidait un peu mais elle avait encore des questions. Le Capitole en était-il équipé ? Envisageait-il d’aider les districts à développer cette nouvelle technologie ? Cela inspirait-il les Juges pour créer des pièges dans l’arène ? Elle avait encore pas mal de question, autant rentabiliser son déplacement.

« Alors, cela signifie que… »

Sauf qu’apparemment, le regard plongé sur les aiguilles de sa montre –comme il l’avait été plusieurs fois pendant la conférence- le jeune homme ne m’avait pas entendu. Je n’avais pas le temps de finir ma phrase que déjà il répliquait :

« Puis si vous n'avez pas d'autres questions, je vais vous laisser Mademoiselle ! »

Prise par surprise, je restais figée un instant sur l’estrade. Un instant dont il se saisit pour prendre son sac et se diriger à grands pas vers la sortie. Je lui emboitais le pas aussi rapidement que je le pouvais, mais ses jambes étaient décidément plus grandes que les miennes et je ne pouvais pas le rattraper.

« Attendez ! »

Je profitais de l’instant de doute qui semblait le saisir provoqué par mon intonation pour finalement le rattraper.

« J’avais encore quelques questions, mais vous semblez pressé… »

Mon ton était légèrement insolent. Le contrat implicite de cette conférence était qu’il nous baratine pendant une heure, et qu’ensuite nous pouvions le submerger de questions. Une autre heure était prévue à cet effet, et elle avait à peine été entamée. En plus, j’étais apparemment la seule à en avoir, il pouvait au moins faire l’effort de répondre à quelques une d’entre elle.

Je ne cherchais plus à cacher le ton sarcastique de ma voix :

« A moins que vous n’ayez quelque chose de plus important à faire que ce pour quoi vous êtes payez, je ne vous retiens pas. »

Je ne savais pas pourquoi j’étais d’humeur aussi exécrable aujourd’hui, je ne faisais aucun effort pour être polie. En plus, je ne savais même pas s’il était vraiment payé pour répondre à nos questions. Mais hors de question de m’excuser Peut-être le ferais-je –une fois qu’il aura répondu à mes questions.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 30 ans.
☆ Surnom : Hunt'
★ Occupation : Ingénieur
☆ Humeur : Révolté
☆District : Cinq

○ Points : 212
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: L'après conférence   Lun 24 Oct - 11:00

L'après conférence


Pour faire court, Hunter avait été aujourd’hui convié à donner une conférence sur l’électrochimie à une bande de gones ignare. Il s’était donc installé, avait exposé toutes ses informations, sans trop savoir, ni même s’intéresser, si les jeunes ingénieurs y comprenaient quelque chose. Puis, à la fin, à son plus grand bonheur, il n’avait presque pas eu à répondre aux questions, sûrement parce que personne n’avait rien compris. Il y avait seulement eu une jeune femme qui était venu le voir, et elle lui posa deux trois questions. Rapidement, Hunter essaya de s’éclipser, mais elle n’apprécia pas trop son air fuyard…

En effet, elle le rattrapa d’une ou deux enjambés, et entreprit de lui faire la morale. D’un ton de plus en plus sarcastique, elle finit par lui lancer « A moins que vous n’ayez quelque chose de plus important à faire que ce pour quoi vous êtes payez, je ne vous retiens pas. » en pleine face. Hunter en resta bouche bée. Il ne pensa pas que la jeune femme avait une aussi grande force de caractère pour le mettre à nu de cette façon. Il pensait que c’était, tout comme les autres, une simple pseudo-ingénieur, qui ne faisait qu’avaler des bouquins à longueur de journée, et donc ne savait à présent plus penser par soi-même.

Certes, il est vrai qu’il avait été irrespectueux envers elle, ainsi qu’envers tous les autres étudiant qui avaient rempli l’amphithéâtre. Il n’aurait pas dû passer son temps à regarder sa montre, mais quand même, si cette bande de con avait eu un brin de matière grise, il n’aurait même pas eu BESOIN de donner cette conférence !!!

Il allait donc essayer de son montrer courtois sur cette fin de séance, cela ne devrait pas lui être trop compliqué j’imagine. Il se retourna donc vers elle, et lui dit :

-Vous avez raison, je vais rester…


Puis il enchaina, tout en tirant sa chaise pour s’y assoir, et en invitant la jeune femme à faire de même, sur un des sièges qui se situaient à proximité de la table.

-Donc, posez-moi vos questions.


Son instinct avait posé cette dernière question d’un ton un peu plus insolent que la première, on se demande bien pourquoi…

© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 22a ans.
★ Occupation : Mécanicienne
☆District : Six

○ Points : 205
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: L'après conférence   Lun 31 Oct - 11:59

L'après conférence




« Vous avez raison, je vais rester… »

Surprise de l’avoir convaincue si facilement, je restais bouche bée un instant avant de me ressaisir. Je refusais d’un geste cordial de la tête le siège que le jeune homme me proposait. J’expliquais ensuite mon refus :

« Si vous êtes pressés, je peux vous poser des questions sur le chemin… »

Je décidai de rester debout, afin de lui donner le choix, ne sachant s’il préférait continuer ici ou voulait reprendre le chemin sur lequel je l’avais interrompu.

«  Donc, posez moi vos questions. »

Son ton était insolant, je comprenais bien pourquoi, et je le regrettais. S’il m’arrivait de me montrer impulsive et parfois un peu –trop ?- insolente, c’était quelque chose que j’essayais de travailler : je ne voulais pas me faire que des ennemis.

« Je suis désolée, je ne voulais pas me montrer impolie. »

Bon, en fait si, c’était carrément mon objectif mais maintenant je me rends compte que ce n’était peut-être pas le meilleur moyen, si le plus poli, pour obtenir les réponses que je voulais. Je repris la parole pour continuer mon interrogatoire :

« Pendant votre conférence, vous avez survolé le rôle que le Capitole jouait dans le financement de vos recherches, et je voulais savoir… »

Je m’interrompis au milieu de ma question. Maintenant que j’étais en face de lui, j’étais curieuse d’en connaître plus sur l’étrange personnage qui se présentait devant moi. J'acceptais finalement le siège qu'il m'avait proposé quelques secondes auparavant et m'assis en face de lui. Sans une once d’ironie dans la voix –et j’espérais qu’il s’en rendrait compte ou il aurait complètement le droit de m’envoyer bouler à nouveau- je lui demandais sincèrement :

« Qu’est-ce que vous faites ici ? Je veux dire, l’électrochimie c’est clairement votre truc, mais l’enseigner aux autres, ça n’a pas l’air d’aimer ça. Vous ne faites ça que pour l’argent ? Pourtant, le 5 est relativement riche, je suis sûre que vous pouvez trouver quelque chose qui vous convient mieux ? »

C’était sûrement –voire sans aucun doute- de la curiosité mal placée. Mais à part pour quelques réparations où je n’étais restée que la journée, et toujours accompagnée de Giulano, je n’étais pas beaucoup sortie de mon district, et j’avais envie de poser les questions, peut-être mal placées mais qui me démangeaient de poser pour connaître un peu comment on vivait ici au 5, et les raisons et les choix qui avaient poussé cet homme à nous donner cette conférence –alors qu’il n’en avait clairement pas envie.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: L'après conférence   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'après conférence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Districts intermédiaires :: District 5-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit