Partagez | 
 

 S'habiller est un mode de vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Crystal J. Ellison
« Invité »


MessageSujet: S'habiller est un mode de vie.    Dim 3 Juil - 19:12

coralie & crystal

Le sourire jusqu'aux oreilles, la petite Crystal applaudissait à tout rompre. Elle suivait aussi bien que n'importe qui l’engouement général qui avait lieu ce jour là. Comme d'habitude, la foule Capitolienne n'avait rien de simple, de banal, surtout celle venue assistée à un défilé de l'un des stylistes les plus en vu du moment. Tous portaient des tenues plus affriolantes les unes que les autre, chacun poussait l’excessif à son paroxysme. On aurait pu croire que tous cherchaient à se montrer mieux que son voisin, et c'était exactement ce qui se passait. Tous voulaient être aperçu ici, chacun dans un but précis, politique, image, relations. Crystal elle, n'était là que pour sa fascination envers les belles choses. Innocente enfant qui ne cherchait rien d'autre que d'emplir ses yeux émerveillés. C'était une chance pour la fillette de pouvoir assister à un tel spectacle, à cause de son âge encore trop peu avancé pour lui permettre d'aller et venir partout où bon lui semblait. On ne pouvait pas dire qu'elle n'en profitait pas, le sourire jusqu'aux oreilles et les yeux illuminés, elle jouait à la grande, commentait les vêtements avec des "ooh" et des "aaah" qu'elle imitait de ses voisins. Elle connaissait presque par coeur chaque visage de mannequin qui passait, sautillait sur sa chaise quand il en venait l'un de ses préférés. Au fur et à mesure que les robes, les bijoux passaient, elle se prenait d'une passion terrible et s'affirmait que plus tard, ce serait elle, là devant. Elle ne pouvait que remercier ses pères qui, peut-être pour se faire pardonner de cette distance qu'ils avaient installer avec elle depuis quelques temps, lui avait offert ceci.

Lorsque le show prit fin, elle se leva comme une dame, comme si son cœur ne tambourinait pas un peu trop fort et qu'elle n'était pas excité comme se devait de l'être une enfant. Elle voulait déjà impressionner les gens autour d'elle, les voir s'étonner de sa maturité, leur montrer qu'elle était capable d'être de ce monde là qui n'épargne rien à personne. La jeune fille avait déjà compris que pour être ce qu'elle désirait, il fallait commencer à jouer dès à présent. Elle discuta même avec quelques capitoliens restés un instant pour commenter ce à quoi elles avaient assisté. On ne lui parlait presque pas comme on s'adresse à une enfants, chacun étant plus occupé à vouloir exposer ses arguments le premier. C'était un combat de chaque instant qui se jouait autant dans les vêtements et les coiffures que dans les mots employés.
Finalement la jeune Ellison sans alla d'un pas léger, plus très certaine de l'heure à laquelle elle devait retrouver Phileas au point de rendez vous qu'ils avaient désignés. Une fois arrivée là bas, la seule chose qu'elle vit fut une fille blonde qui attendait là mais qui n'était surement pas Phileas. Elle soupira. Elle aurait peut-être dû écouter un peu plus son père quand il l'avait amenée au lieu d'être plus concentrée par le défilé qui l'attendait. Cela lui aurait permis de savoir qu'il l'avait bien prévenu qu'il avait du travail et qu'il allait surement avoir une heure de retard sans qu'elle doive s'en inquiéter. Raté. Elle s'inquiétait.
Elle s'avança un peu, s'installant à côté de la jeune femme blonde. Elle ne l'avait jamais vu, pourtant elle paraissait jeune, pas aussi jeune que Crystal mais assez pour qu'elle ait pu l'apercevoir à l'école parmi les aînés. Elle n'avait pas non plus un style particulièrement capitolien, trop simple, trop épuré. Comme si elle n'arrivait pas complètement à se fondre dans la masse d'extravagance. Dans ce laps de temps, Crystal ne s'était pas rendue compte qu'elle fixait l'inconnue avec une trop grande insistance. Elle toussota.
- Tu n'aurais pas vu mon père, par hasard?
Elle se rendit bien vite compte que ça ne devait pas être très clair pour quelqu'un qui n'avait surement jamais vu sa tête auparavant.
- Il s'appelle Phileas. Blond, grand, avec des lunettes. Il devait m'attendre ici.
Au fond d'elle, elle savait bien que tout ceci était vain. Si elle même ne le voyait pas, ce n'était pas une fille qui semblait venir d'un autre monde qui allait l'aider à quoique ce soit.
- C'est quoi ton nom?
Crystal s’avérait parfois être un peu trop direct quand elle désirait quelque chose. Surtout lorsqu'il s'agissait de satisfaire sa curiosité. Et celle ci était piquée.
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Dim 3 Juil - 19:28




S’habiller est un mode de vie

Crystal & Coralie  



Cela faisait quelques temps que ma mère faisait des partenariats avec certains stylistes du Capitole. Nous en voyions arriver dans notre modeste magasin de bijoux dans le but trouver les accessoires qui auront le privilège d’être portés par les fameux mannequins que toutes les filles de mon âge essayent d’imiter. Quand un styliste signait un contrat avec ma mère, il l’invitait à assister à son défilé. A chaque fois, elle y allait seule, me jugeant trop jeune pour l’accompagner. Elle proposait à Pearl, mais elle refusait car ce n’était pas vraiment son truc.

Cette fois-ci pourtant, je trouvais deux invitations sur la table basse du salon. Ma mère avait-elle convaincue une de ses amies de venir avec elle ? J’attendais qu’elle revienne du travail pour lui poser la question.

« Ma chérie, me répondit-elle, j’ai pensé cette fois que cela te fera plaisir de m’accompagner, pour te changer les idées… »

Ha… C’est donc pour ça... Il était vrai que depuis que Pearl était aux jeux, je me faisais beaucoup de soucis. C’était certain que ma mère l’avait remarqué.

« C’est trop gentil... Merci maman !», murmurais-je en me logeant dans ses bras.

C’était certes dans des circonstances un peu tristes que je l’accompagnais, mais cela faisait tellement de temps que je rêvais d’assister à un vrai défilé que je n’y pensais même plus. Il fallait que j’en profite un maximum.

***

Nous étions installées dans la salle depuis une demi-heure déjà. Tout ce que je voyais m’émerveillait de plus en plus. Les personnes présentes étaient tellement bien habillées ! Je regrettais à présent ma tenue si modeste comparée à toutes ces dames à la mode. Ma mère était beaucoup moins impressionnée que moi et commençait à discuter avec sa voisine de droite. Je n’osais pour ma part pas bouger d’un poil, pour faire bonne figure. Je ne voulais pas paraître comme une campagnarde sortie tout droit d’un district inférieur ! J’attendais donc droite comme un piquet le début du fameux défilé.

Les lumières se tamisèrent, le spectacle pouvait commencer. Je n’avais jamais rien vu de semblable auparavant. Les couleurs venaient de partout. Je ne savais plus où regarder tellement tout me semblait magnifique.

Certaines personnes présentes dans le public ne manifestaient pas le moindre enthousiasme. Mince… Fallait-il se comporter comme cela ? Etre indifférent aux belles choses pour faire semblant de s’y connaitre ? Je me tournais vers ma mère pour voir comment elle se comportait. Je la voyais sourire et applaudir à chaque passage d’un mannequin. Quelle idiote je faisais. Je devais arrêter d’essayer d’imiter les autres et m’amuser un peu. Je me relaxai alors et profitai du show.

Le styliste arriva à la fin du défilé pour saluer la foule qui applaudissait à tout rompre. Ça avait été un véritable succès. Les premières personnes commencèrent à partir de la salle. Je ne voulais plus quitter mon siège. Je voulais revivre en boucle ce moment, cette parenthèse magique, à jamais. Ma mère m’arracha à ma rêverie pour me parler.

« Katarina, dit-elle en me montrant sa voisine, m’invite au cocktail VIP qui se déroule après chaque défilé. Je pourrais garnir mon carnet d’adresse car il y aura tout le gratin du Capitole. »

Oui c’était une bonne chose pour gagner des clientes, mais je ne savais pas pourquoi elle devait se justifier.

« Le problème est qu’elle ne peut avoir qu’une place… Je suis désolée... mais tu ne pourras pas venir avec moi. »

Ha d’accord… Je ne savais pas trop quoi lui répondre.

« C’est pas grave m’man. Je attendre dehors, il fait assez bon et je ne suis pas pressée. »

C’est vrai que j’avais terriblement envie de l’accompagner, mais je ne pouvais pas tout avoir. Je ne voulais pas la culpabiliser de me laisser toute seule.

« Va t’amuser, ne t’occupe pas de moi. » Finis-je par dire.

Elle me regarda d’un air désolé avant de retourner retrouver sa nouvelle amie. Il ne restait à présent plus grand monde dans la salle, je décidai donc de partir à mon tour. Je compris à quel point il faisait chaud où nous étions quand je me pris une bourrasque de vent aux portes du bâtiment. Après quelques secondes pour m'habituer, je me rendis compte que c'était supportable et je cherchai alors un endroit où m'installer.

Je m’installai un peu à l’écart de l’entrée. Je contemplais la ville qui commençait à se baigner dans l’obscurité. Obscurité était en fait un grand mot car avec le nombre d’écrans, d’immeubles et de lampadaires allumés, on se croyait en plein jour. J’observais les passants dans la rue avec amusement en essayant de deviner à chaque fois leur histoire.

« Tu n'aurais pas vu mon père, par hasard? »

Je me retournai. Une jeune fille me fixait avec de grands yeux.

« Il s'appelle Phileas. Blond, grand, avec des lunettes. Il devait m'attendre ici. »

Je ne savais pas si elle se rendait compte que je ne pouvais pas l’aider à retrouver son père, mais je lui répondis quand même.

« Non, désolée. Je ne connais pas grand monde par ici car je ne viens pas souvent dans ce coin.» Dis-je simplement.

En la voyant s’inquiéter vraiment, je lui demandais :

« Tu l’attends depuis longtemps ? »

J’espérais que ce n’était pas grave et qu’il allait arriver dans un moment ou un autre.

«C'est quoi ton nom? »

Sa question me surprit car je n’étais pas habituée à ce que l’on me parle directement comme ça, sans passer par de longues conventions que la société exige lorsque l’on ne connait pas la personne qui est en face de nous.

« C’est Coralie. Et toi ? » Lui répondis-je.

J’étais au départ sur la réserve, mais je me rendis compte que je n’avais rien d'autre à faire en attendant le retour de ma mère. Je décidais donc de continuer la conversation.

« Tu fais quoi toute seule dans la rue ? » Lui demandais-je.

Je la questionnais un peu comme le faisait ma mère avec moi, mais bon tant pis. Et puis de toute façon j’étais curieuse de savoir pourquoi se baladait-elle toute seule le soir sans personne pour l’accompagner.






Dernière édition par Coralie L. Standford le Mar 5 Juil - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crystal J. Ellison
« Invité »


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Lun 4 Juil - 0:00

coralie & crystal

Les grands yeux bleus de la petite capitolienne n'en finissaient pas de détailler l'inconnue. Un exercice qu'elle n'avait pas arrêté de pratiquer toute la soirée, au rythme effréné de la marche des mannequins qui portaient ce qui l'émerveillait. Après avoir scruté du regard robes et bijoux, c'était au tour de cette jeune fille de l'intéresser.
Jusqu'à ce que cette dernière lui confirme que non, elle n'avait pas aperçue son père.
Crystal détourna alors un instant le regard, fronçant les sourcils, toujours à la recherche de la tête blonde de Phileas qui, elle en était maintenant certaine, n'allait manifestement pas se montrer de si tôt. Mais son attention se reporta très vite sur la blonde.
Elle ne venait pas souvent ici.
Sa curiosité piquée, Crystal répondit à sa question par une autre. Trop directe, elle aurait pourtant du se remémorer les nombreuses remontrances que lui avaient fait gentiment ses pères au sujet de sa manière impolie de s'introduire aux gens. Il y avait trop de convenances à respecter que la jeune capitolienne avait souvent tendance à oublier, au profit d'un aplomb à toutes épreuves  
« C’est Coralie. Et toi ? »
Elle sourit.
- Crystal !
Décidément, cette inconnue au regard un peu perdu lui inspirait autant de confiance que de curiosité. S'il était facile pour Crystal de parler aux autres en général, cela ne faisait que s'accentuer quand ça venait avec l'envie d'en savoir plus sur un quelconque sujet.
« Tu fais quoi toute seule dans la rue ? »
Elle haussa un sourcil.
- C'est plutôt moi qui devrait te poser cette question. Ne le prend pas mal, mais tu n'as vraiment pas l'air habituée aux gens d'ici.
Elle avait dit ceci avec douceur, avec cet air curieux qu'ont les enfants, comme si en même temps elle cherchait à comprendre le pourquoi du comment du haut de ses neufs ans.
Puis elle se rendit compte qu'avec sa curiosité mal placée, elle en avait perdue ses bonnes manières et n'avait même pas répondu à Coralie.
- Désolé, j'étais au défilé. Mes pères me l'ont offert, c'est la première fois qu'il me laisse y aller. Toute seule!
Elle avait dit ça avec une pointe, une grosse pointe de fierté. Pour elle, c'était comme l’accession à une nouvelle maturité.
Elle sourit à nouveau.
- Mais je crois que mon père m'a oublié. Ou alors il m'avait prévenu et je n'ai pas vraiment écouté.
Elle rit doucement. C'était la dernière supposition qui était sûrement la plus probable. Puis elle haussa les épaules.
- Tant pis, je vais l'attendre. C'est pas si mal ici.
Mais plus elle parlait, plus elle s'intéressait à Coralie qui lui semblait dégager quelque chose qu'elle ne reconnaissait pas bien. Comme lors de sa première impression, elle lui paraissait venir d'un monde lointain. Bien sûr, certains Capitoliens portaient des tenues plus sobres que d'autres, le meilleur exemple n'en était pas moins que Phileas qui n'allait jamais dans l'excès. Mais c'était beaucoup plus que ça, beaucoup plus qu'une simple histoire de vêtements. Au contraire des Capitoliens, toujours fiers et distingués, Coralie paraissait presque s'excuser de tout, par sa façon de se tenir et regarder, comme si sa place n'était pas là. C'était un spectacle facile à deviner pour une petite fille comme Crystal qui n'avait toujours côtoyé que les Capitoliens extravagants et hauts placés.
- Et toi, tu es venue faire quoi ici toute seule alors ?
Elle en était jusqu'en avoir oublié son père. Mais pas le défilé. Tout en posant sa question, elle suivit des yeux un groupe de femmes aux robes étincelantes, toutes plus somptueuses les unes que les autres, qui semblaient avoir été faites pour la faire rêver.
Elle enchaîna, sans lui avoir laissée le temps de répondre.
- C'est bizarre, je ne t'avais jamais aperçue. Tu dois habiter dans un quartier éloigné du mien.
Voilà, c'était la seule possibilité. Il était rare que les gens du district puissent accéder au Capitole, surtout aussi jeunes, et Crystal était loin de le soupçonner.
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Mar 5 Juil - 10:21




S’habiller est un mode de vie

Crystal & Coralie  


Je lui demandai son nom.

«  Crystal ! »

Je souris. Elle respirait la joie de vivre, et cela me donnai envie d’en faire autant. Mais que faisait-elle toute seule ici ?

« C'est plutôt moi qui devrait te poser cette question. Ne le prend pas mal, mais tu n'as vraiment pas l'air habituée aux gens d'ici. »

Je m’étonnai encore une fois de sa franchise. Elle avait l’air tellement plus mature que ce que son âge voulait bien lui donner !

« Non, je ne le prends pas mal ne t’inquiète pas… Mais tu as raison, c’est nouveau pour moi. »

Je me demandai de quoi j’avais l’air pour que cette fille sache que je ne venais pas d’ici. Je voulais lui demander, mais je n’osai pas. De plus, elle continua de parler.

« Désolé, j'étais au défilé. Mes pères me l'ont offert, c'est la première fois qu'il me laisse y aller. Toute seule! »

Elle dit cette phrase avec tant d’aplomb que je ne pouvais qu’être contente pour elle.

« Tes parents doivent vraiment t’aimer pour t’offrir un tel cadeau ! » M’exclamais-je.

Ma mère avait toujours refusé que je vienne avec elle, alors toute seule encore moins… J’enviais alors la vie des capitoliens qui semblait si facile, sans prise de tête.

« Mais je crois que mon père m'a oublié. Ou alors il m'avait prévenu et je n'ai pas vraiment écouté. »

Je rigolai. Je ne savais plus quoi penser de cette fille, tellement mature, mais tellement innocente d’un autre côté !

« Il va venir ne t’inquiète pas ! Est-ce qu’il t’a donné rendez-vous quelque part, peut-être ? » Essayais-je.

Je voulais l’aider, car elle semblait un peu perdue sans son père. Quoique… comme tous les enfants finalement. Elle fit une petite moue et dit.

« Tant pis, je vais l'attendre. C'est pas si mal ici. »

Je compatissais. Je devais attendre ma mère aussi, sans savoir quand est-ce qu’elle devait revenir.

« Je peux attendre avec toi si tu veux… J’attends aussi quelqu’un… Enfin ma mère. » Lui dis-je.

Je ne savais pas du tout si ce quartier était dangereux ou pas, mais je préférais ne pas la laisser toute seule.

« Et toi, tu es venue faire quoi ici toute seule alors ? »

Je lui répondis assez vite.

« Je suis également venue voir le défilé ! Ma mère a été invitée car elle a fourni certains bijoux au créateur ! Je ne sais pas si tu as vu par exemple la mannequin avec les cheveux rouge et bleu, qui portait une robe cintrée mais évasée aux chevilles… Et bien elle portait un  collier que j’ai confectionné ! »

Je n’étais pas peu fière de ce bijou, et j’étais tellement contente quand ma mère m’a annoncé qu’elle l’avait choisi pour le défilé ! Je vis le regard de Crystal se poser sur des femmes habillées à la mode du Capitole. Elle aussi était donc fascinée par le monde de la mode ? Mon intérêt pour cette fille décupla. J’avais envie de lui montrer tout ce que je connaissais.

J’allais lui en toucher quelques mots, lorsqu’elle enchaina.

« C'est bizarre, je ne t'avais jamais aperçue. Tu dois habiter dans un quartier éloigné du mien. »

Je pensai que j’avais trouvé une fille encore plus curieuse que moi. Sauf qu’elle le montrait. Mais je n’avais rien contre ça. Au contraire, j’admirai son aisance pour parler, une compétence qui me faisait cruellement défaut.

« Pour tout te dire, j’habite au district 1. C’est la première fois que je viens au Capitole ! Tout me fascine, les énormes bâtiments, l’effervescence qui règne aussi tard dans la nuit, l’élégance de certaines femmes… Tu as de la chance d’habiter dans un tel lieu. »

Je devins pensive. La vie au Capitole doit certainement avoir quelques contraintes, mais pour l’instant, je ne voyais que les bons côtés.

« Ma mère tient une boutique de bijoux dans le district, et j’aimerai la reprendre quand je serai plus grande… La mode c’est vraiment ma passion ! Et toi, t’aimes bien ça ? »




[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crystal J. Ellison
« Invité »


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Mar 5 Juil - 16:00

coralie & crystal

Au fur et à mesure de la conversation, le sourire de Crystal s'élargissait et les pensées inquiètent à propos de son père disparaissaient. Après tout il n'allait sûrement pas tarder, et discuter avec Coralie était suffisamment captivant.
La jeune capitolienne se posaient d'ailleurs pas mal de questions à l'égard de cette dernière, qu'elle n'hésitait sûrement pas à exprimer à voix haute, ce n'était pas son genre.
« Je suis également venue voir le défilé ! Ma mère a été invitée car elle a fourni certains bijoux au créateur ! Je ne sais pas si tu as vu par exemple la mannequin avec les cheveux rouge et bleu, qui portait une robe cintrée mais évasée aux chevilles… Et bien elle portait un  collier que j’ai confectionné ! »
Elle écarquilla de grands yeux impressionnés. Ce n'était pas tous les jours qu'on rencontrait une créatrice aussi jeune, et aussi talentueuse.
- Oh oui je m'en souviens ! C'était magnifique, tu es très forte !
En effet, pour la jeune Ellison, impossible d'oublier ne serait-ce qu'un seul détail de son premier défilé. Ainsi, elle se rappelait parfaitement de tout ce que les mannequins avaient pu porter, et en autre ce magnifique collier dont Coralie parlait.
Mais très vite elle ne pu s'empêcher de laisser sa curiosité la rattraper, et ses mauvaises manière avec. Ses pères lui avaient pourtant dit, de multiples fois, de toutes les façons possibles, que les Capitoliens avaient tous leurs petits secrets et que les petites filles curieuses comme elle n'étaient jamais très appréciées. Mais Crystal, elle, n'en avait que faire et comptait entre autre sur son petit minois parfait et sur le charme de sa bouille d'ange pour obtenir ce qu'elle voulait. Ainsi, elle lança une réflexion qui traduisait les questions qu'elle se posait, ce qui trouva vite une réponse à laquelle elle ne s'attendait pas.
« Pour tout te dire, j’habite au district 1. C’est la première fois que je viens au Capitole ! Tout me fascine, les énormes bâtiments, l’effervescence qui règne aussi tard dans la nuit, l’élégance de certaines femmes… Tu as de la chance d’habiter dans un tel lieu. »
Alors qu'elle était en train de fixer les robes somptueuses, elle tourna à nouveau vivement la tête vers la blonde. Le district 1. Un des douze district qui lui avaient toujours parus si lointains. C'était comme ça pour tous les enfants du Capitole, et la plupart des adultes, aussi. Les districts avaient toujours quelque chose d'irréel pour ceux qui n'en avaient jamais côtoyé les habitants, comme Crystal. Comme s'ils n'existaient qu'à travers les images qu'on en voyait à la télé, la nourriture qu'elle trouvait dans son assiette et les vêtements qu'elle portait. Comme s'ils n'étaient pas de vrais personnes, somme toute, effacés derrière sa réalité.
- Le district 1, ouaaaw!
C'était l'un de ses districts préférés, du moins pendant la parade avant les jeux, et la plupart de ses gagnants préférés en faisaient partit. C'était surtout à cause de tous ces bijoux qu'ils portaient à chaque fois, ils étaient toujours somptueux, et aux yeux de Crystal c'était le principal.
- Pourquoi, c'est pas comme ça chez toi? Tu fais quoi là bas du coup?
C'était peut-être stupide comme question, ou surtout très enfantin. Mais Crystal ne savait pas, elle ne s'était jamais intéressée à ces choses là. On lui avait bien apprit, que les districts avaient été punis, que certains étaient plus pauvres que d'autres, mais elle avait toujours pensé qu'au moins les districts les plus riches étaient aussi bien lotis que les Capitoliens, à les voir se pavaner lors des jeux, comme s'ils leurs appartenaient.
« Ma mère tient une boutique de bijoux dans le district, et j’aimerai la reprendre quand je serai plus grande… La mode c’est vraiment ma passion ! Et toi, t’aimes bien ça ? »
Crystal était ravie. Enfin quelqu'un qui semblait s'intéresser à peu près autant qu'elle à la mode.
- C'est génial!
Elle rit.
- J'adore! Moi plus tard, je voudrais être mannequin. Ou styliste! Ou comme Selena, parce qu'elle est belle. Enfin je ne suis pas très sûre, mais ce que je sais, c'est que je veux faire comme toi, travailler dans la mode, ou en tout cas porter des robes et des colliers aussi magnifiques que celui que tu as fait!!
Elle marqua une pause. C'était étrange, et en même temps très plaisant de parler à quelqu'un qui lui venait d'un monde si étranger et qui avait pourtant des passions si similaires aux siennes.
- Tu sais quoi? Quand on sera grande, et que tu feras des bijoux, je t'en achèterai tout plein, et tu viendras ici avec moi comme ça tu pourras être connue encore plus!
Crystal ria à nouveau, de bon cœur. C'était bien elle, de faire des plans avec une inconnue dans un futur plus qu'incertain, assise dehors toute seule à regarder des belles femmes en robes de soirées.
- Ça serait super, que tu puisses venir d'autres fois au Capitole. Je te ferais visiter! Je suis sûr que mon père serait d'accord. Je pourrais te montrer les plus belles boutiques. Il y a une rue avec que des stylistes, trop bien, j'y vais tout le temps!
La naïveté enfantine lui laissait penser que c'était facile. On peut-être seulement le fait d'avoir été élevée en ayant l'habitude d'avoir tout ce qui lui plaisait. Après tout son père était influant, il pouvait bien glisser un mot ou deux aux bonnes personnes et le tour serait joué.
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Mar 5 Juil - 18:58




S’habiller est un mode de vie

Crystal & Coralie  


« Le district 1, ouaaaw! »

Je ne m’attendais pas à temps de ferveur… Crystal continua

« Pourquoi, c'est pas comme ça chez toi? Tu fais quoi là bas du coup? »

Je me doutais que cette fille n’avait pas dû voyager beaucoup. Je ne savais pas par quoi commencer pour lui décrire la vie au district un.

« Le district un, c’est un peu comme le Capitole, les gens sont très bien habillés et on fait souvent la fête »

J’ajoutai ensuite rapidement dans un sourire.

« Enfin pas moi personnellement… »

On ne pouvait pas vraiment comparer le Capitole avec le district un car le Capitole était vraiment dans la démesure. Mais sachant qu’elle n’avait vu que cet endroit, je ne pouvais pas trouver d’autres comparaisons.

« Enfin bref, j’habite dans une assez grande maison avec ma mère et ma sœur. Je vais à l’école de mon quartier et je confectionne des bijoux quand j’ai du temps libre ! »

Je pensai que c’était un assez bon résumé de ma vie.

« Je trouve qu’il y a moins de folie au district 1… Enfin ce que je veux dire, c’est que tout est permis au Capitole ! C’est pour ça que j’aimerai bien habiter ici… »

Je reportais mon attention sur mon interlocutrice.

« Et toi, comment tu vis ici, au Capitole ? Tu t’y plais ? »

Je lui parlais ensuite des bijoux que je faisais dans la boutique et de ma passion pour la mode.

« J'adore! Moi plus tard, je voudrais être mannequin. Ou styliste! Ou comme Selena, parce qu'elle est belle. Enfin je ne suis pas très sûre, mais ce que je sais, c'est que je veux faire comme toi, travailler dans la mode, ou en tout cas porter des robes et des colliers aussi magnifiques que celui que tu as fait!! »

Sa réjouissance m’emplit de joie et de fierté. Je n’avais pas l’habitude d’être un modèle pour quelqu’un.

« J’adore Selena aussi ! Elle porte toujours des robes trop belles ! En tout cas, si tu es aussi enthousiaste que ça lorsque tu devras trouver un travail, je suis sûre qu’on t’engagera tout de suite ! Comme je le disais, au Capitole, tout est possible ! Je suis persuadée que tu réussiras tout tes rêves. »

Le regard de Crystal s’illumina.

« Tu sais quoi? Quand on sera grande, et que tu feras des bijoux, je t'en achèterai tout plein, et tu viendras ici avec moi comme ça tu pourras être connue encore plus! »

Mon rire accompagna le sien. Ça aurait merveilleux, si ça avait été possible ! Je ne voulais pas la froisser, je continuai donc de penser aux plans que nous étions en train de construire.

« Quelle bonne idée ! On pourra organiser des défilés ensemble, et des fêtes aussi ! Où tout le monde sera bien habillé et portera ce que nous confectionnerons… Ça serai vraiment génial… »

Je me disais quelques secondes plus tôt que ça ne serai sûrement pas possible. Mais après réflexion, pourquoi pas ? Je répétais depuis tout à l’heure que l’on pouvait faire ce que l’on voulait… Que l’on était libre de tout faire ! Alors pourquoi se priver ?

« Ça serait super, que tu puisses venir d'autres fois au Capitole. Je te ferais visiter! Je suis sûr que mon père serait d'accord. Je pourrais te montrer les plus belles boutiques. Il y a une rue avec que des stylistes, trop bien, j'y vais tout le temps! »

J’aurai aimé voir toutes ces choses. Mais la liberté à des limites ici… Je ne pouvais me déplacer comme je le voulais entre le Capitole et mon district. Je ne savais pas comment lui expliquer. Je ne voulais pas qu’elle croit que ça ne me faisait pas envie, car c’était quelque chose qui me faisait baver : faire les boutiques au Capitole, avec une vrai capitolienne à mes côtés.

« Ecoute Crystal… Je voudrai vraiment venir faire toutes ces choses avec toi, mais je ne sais pas si je le pourrais… »

Je laissai un temps avant de continuer.

« C’est la première fois que je viens au Capitole, mais je ne sais pas si je reviendrai de sitôt. »

Je ne pensais pas aimer cet endroit autant. La première personne que je rencontrais aimait exactement les mêmes choses que moi… Cela veut dire qu’il y en a beaucoup d’autres dans ce cas !

« Mais dès que je serais assez grande pour ne plus dépendre de personne, soit sûre que je viendrais te rendre visite ici, au Capitole ! » Ajoutais-je en riant.

Je marquais une pause. Mon regard se posa ensuite sur des femmes qui marchaient le long du trottoir.

« Regarde cette femme ! Tu as vu la couleur de ses cheveux ? Je n’avais jamais vu ça avant ! »

En effet, une femme avec les cheveux multicolores comme un arc-en-ciel venait de passer devant nous. Le Capitole ne cessera jamais de m’étonner.

« C’est joli, mais rassure moi que tu ne feras jamais quelque chose comme ça ! Je t’imagine avec des cheveux comme ça, je ne peux pas m’empêcher de rire !!» M’exclamais-je en riant.

Je commençais à être vraiment à l’aise avec cette fille que je venais de rencontrer. Mais les rencontres dues au hasard sont toujours les plus belles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crystal J. Ellison
« Invité »


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Mar 5 Juil - 22:40

coralie & crystal

Crystal était peut-être mature pour son âge, mais elle restait une enfant qui avait encore beaucoup à apprendre sur les malheurs qui régissaient son monde. Pas le petit monde, le cocon dans lequel elle avait été élevé depuis son plus jeune âge appelé le Capitole, non, le grand monde, Panem, avec ses lois arbitraires, ses inégalités et ses enfants tués.
Et tout ce que lui racontait cette Coralie l'émerveillait, non pas qu'elle manquait de quoique ce soit, mais parce que c'était lointain, inconnu. Elle s'imaginait comment des personnes pouvaient vivre d'une autre manière qu'elle. Comment cette jolie blonde rencontrée à la fin d'un défilé avait pu vivre sa vie loin du Capitole, loin de tout ce que la petite capitolienne connaissait.
Mais il fallait se rendre à l'évidence.
Le monde n'était pas aussi parfait et enchanté qu'elle le croyait, ou les seuls plus gros soucis pour une petite fille comme elle étaient d'avoir deux papas aimants mais un manque de maman.
« Ecoute Crystal… Je voudrai vraiment venir faire toutes ces choses avec toi, mais je ne sais pas si je le pourrais… C’est la première fois que je viens au Capitole, mais je ne sais pas si je reviendrai de sitôt. »
»
Crystal haussa un sourcil, pensive. Pourquoi ne pouvait-elle pas? Après tout, rien ne l'en empêchait si elle avait pu le faire une première fois. Les règles concernant l'entrée et sortie au Capitole des gens des districts? Très peu pour elle, elle n'avait jamais eu à s'en préoccuper. Surtout en ce qui concernait les habitants des districts riches qui lui semblait, surtout après avoir rencontré Coralie, tout à fait normaux. Elle n'aurait sûrement pas dit la même chose gens des districts périphériques, comme ceux du douze par exemple, qu'on lui avait toujours décrit comme des sauvages, sales et inaptes à vivre en société.
Mais Coralie, elle, méritait de pouvoir voir tout ce que Crystal avait à lui montrer.
Elle fit la moue, mais c'était juste pour la forme puisqu'elle enchaîna par un sourire. C'était décevant comme réponse, mais pas assez pour entamer la bonne humeur de la jeune fille.
« Mais dès que je serais assez grande pour ne plus dépendre de personne, soit sûre que je viendrais te rendre visite ici, au Capitole ! »  
La capitolienne fit mine d'applaudir. C'était plus que plaisant comme promesse.
- Super ! Marché conclu.
Elle tourna à nouveau la tête vers la rue.
« Regarde cette femme ! Tu as vu la couleur de ses cheveux ? Je n’avais jamais vu ça avant ! C’est joli, mais rassure moi que tu ne feras jamais quelque chose comme ça ! Je t’imagine avec des cheveux comme ça, je ne peux pas m’empêcher de rire !!»
Crystal ria. Elle s'imaginait déjà, elle aussi, la tête en arc en ciel. Pauvre femme, ce n'était surement pas la meilleure idée capillaire de sa vie. Heureusement, ici, au Capitole, la mode était à la surdose, à l'extravagance, à celui qui en montrerait le plus, même si pour cela il fallait en passer par... ce genre de choses.
- T'inquiète pas, j'aurais l'impression de ressembler à un chou fleur multicolore!
Elle ria à nouveau, ce n'était pas forcément son truc, au contraire des trois quarts de la population capitolienne, elle n'était pas vraiment branché trop extra. Comme ces gens qui se teintait d'une seule couleur tout le corps, parfois de plusieurs, qui transformaient leurs visages avec la chirurgie pour ressembler à on ne sait quel animal. Non, avec l'éducation qu'elle avait reçu, de Phileas principalement, qui s'habillait toujours beaucoup plus sobrement que les autres, elle s'était tout naturellement dirigée vers des choses plus simples.
- Elles sont jolies ces femmes, mais tu vois moi ce que je préfère encore plus c'est les gagnants et gagnantes des jeux. Ou même ceux qui ont pas gagné encore d'ailleurs, comme la parade. C'est trop beau. Encore plus beau que le défilé qu'on a vu je trouve. Et c'est pas facile à faire!
Depuis toute petite, elle s'était prise de passion pour les gagnantes surtout. Elle s'imaginait d'ailleurs souvent que l'une d'elle soit sa maman.
Elle se tourna vers Coralie, les yeux brillants.
- T'en as déjà rencontré? Un gagnant, dans ton district? Mon père pourrait m'en faire rencontrer, mais il n'a jamais voulu. J'en ai vu de loin, mais c'est tout.
Elle marqua une pause, puis se tourna vers Coralie comme si elle avait eu une illumination.
- Ça se trouve plus tard, tes bijoux seront portés par tous les grands gagnants!!
Les gagnants étaient les grandes stars du Capitole, c'était bien connu. Plus que les mannequins ou les défilés, être styliste d'un district réputé c'était l'assurance d'une belle carrière.
- Tu imagines? Là c'est sûr que tu deviendrais connue, et que tout le monde voudrait les porter!

Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Mer 6 Juil - 18:16




S’habiller est un mode de vie

Crystal & Coralie  


« T'inquiète pas, j'aurais l'impression de ressembler à un chou fleur multicolore! »

L’image se dessina dans ma tête et me fit rire.

« Elles sont jolies ces femmes, mais tu vois moi ce que je préfère encore plus c'est les gagnants et gagnantes des jeux. Ou même ceux qui ont pas gagné encore d'ailleurs, comme la parade. C'est trop beau. Encore plus beau que le défilé qu'on a vu je trouve. Et c'est pas facile à faire! »

J’étais bien d’accord avec elle. Les stylistes nous mettent à chaque fois plein les yeux lors des parades.

« Je loupe aucunes apparitions des anciens gagnants à la télévision tellement j’adore leur tenues !! »

C’était dingue comment j’avais trouvé une personne qui me ressemblait autant.

« Je trouve que les tenues les plus belles viennent généralement des districts 1 et 2, avec des fils d’or et d’argent ! »

Je repensais à ce moment-là à la robe que ma sœur portait lorsqu’elle a paradé. Elle était magnifique.

« T'en as déjà rencontré? Un gagnant, dans ton district? Mon père pourrait m'en faire rencontrer, mais il n'a jamais voulu. J'en ai vu de loin, mais c'est tout. »

Coralie réfléchissait un instant.

« Tu sais, Sélène Featherstone est la mentor de notre district cette année, et bien je la connais un peu…»

Je ne l’avais jamais rencontrée personnellement, mais Pearl en parlait souvent.

« Enfin… Je l’ai seulement aperçue, je ne lui ai jamais parlé… » Continuais-je en soupirant. « Ce qui est sûr, c’est qu’il y a plein de gagnants dans le district 1 parce que les carrières sont les tributs les plus forts ! »

J’étais vraiment fière de mon district. Chaque année, les tributs du 1 marquaient l’histoire. Je pensai à ce moment-là qu’il était venu le temps de de parler de ma sœur.

« Tu as sûrement dû entendre parler de Pearl Standford, la tribut du 1… »

Je laissai un peu durer le suspense. C’était l’une des favorites de ces jeux, tout le monde la connaissait.

« Et bien, c’est ma sœur !! D’ailleurs, Sélène Featherstone est une amie à elle. » Dis-je, fière.

Je souris, contente de le dire comme ça. Ça n’a pas été toujours aussi joyeux. Mais j’ai compris le fait qu’elle devait participer aux jeux, que c’était sa raison de vivre.

« Ils sont seulement en train de faire les entrainements mais je suis sûre qu’elle va gagner ! »  Dis-je en souriant.

Je me tournais ensuite vers elle.

« T’as un favoris pour ces jeux ? »

J’étais curieuse de savoir ce que pensaient les gens aux Capitole des différents tributs. Dans chaque district, les habitants n’ont pas besoins de choisis. Alors qu’ici ils étaient neutres. Crystal revins sur ce que je lui avais dit à propos de ma passion.

« Ça se trouve plus tard, tes bijoux seront portés par tous les grands gagnants!!  Tu imagines? Là c'est sûr que tu deviendrais connue, et que tout le monde voudrait les porter! »

je me mis à rêver.

« Mais oui, ça serait génial ! Imagine lors des interviews, tous les tributs portant mes créations… Ce serait la gloire ultime ! »

J’étais partie dans cet avenir fictif qui se dessinait dans ma tête.

« En tout cas, lorsque je serait célèbre, je t’offrirai tous plein de bijoux. Mais ne t’inquiète pas, tu sera célèbre en même temps que moi !  Lorsque je passerai à la télévision, comme toute personne célèbre qui se respecte, tu me feras des tenues tellement éblouissantes que tout le monde les achètera ! »

Cela faisait du bien de sortir de son quotidien pour commencer des plans qui ne se réaliserons sûrement pas mais qui étaient bon pour le moral.


/>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crystal J. Ellison
« Invité »


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Jeu 7 Juil - 0:14

coralie & crystal

« Tu sais, Sélène Featherstone est la mentor de notre district cette année, et bien je la connais un peu…Enfin… Je l’ai seulement aperçue, je ne lui ai jamais parlé… Ce qui est sûr, c’est qu’il y a plein de gagnants dans le district 1 parce que les carrières sont les tributs les plus forts ! »
Crystal ouvrit de grands yeux. En effet, Sélène était l'une des plus populaires au Capitole, et également l'une des gagnantes préférées de la jeune fille. Elle n'était même pas née, quand celle-ci avait gagnée, mais ça ne l'empêchait pas de s'émerveiller devant chacune de ses apparitions télévisées. Comme à peu près tout le Capitole. Quand au district 1, Coralie avait raison, il était bien rare que d'autres districts parviennent à battre ceux des carrières. Et puis, ils étaient toujours les plus beaux, les mieux habillés, les plus capables de faire rêver capitoliens et capitoliennes. Crystal n'échappait pas à la règle, surtout lorsque ça concernait leur apparence.
- Oh oui, je vois! Elle est tellement belle. Je suis d'accord, tu dois être fière.
Parce que gagner était toujours une fierté immense pour un district. C'est ce qu'on lui apprenait à l'école, à la petite Crystal. Gagner était une gloire, non seulement pour un gagnant, mais pour tous ceux de l'endroit où il venait également.
« Tu as sûrement dû entendre parler de Pearl Standford, la tribut du 1… »
Coralie marqua une pause, ce qui ne manqua pas de piquer la curiosité de la capitolienne.
« Et bien, c’est ma sœur !! D’ailleurs, Sélène Featherstone est une amie à elle. »
A nouveau, les yeux bleus de Crystal s'ouvrirent en grand. Cette Coralie n'en finissait jamais de l'étonner. Evidemment qu'elle connaissait Pearl Standford, même en ayant jamais eu l'autorisation de regarder les jeux au moment des tueries, elle suivait la moisson, et la parade, et tout ce qui allait avec. Et puis, Pearl était l'une des petites chouchoutes du Capitole, le genre auquel toutes les petites filles veulent ressembler, qui ne passe sûrement pas inaperçu.
- Oh mais je l'adore ! Toutes mes copines à l'école aussi d'ailleurs, t'as vraiment trop de chance!!
Elle sourit.
« T’as un favoris pour ces jeux ? »

Elle fit mine de réfléchir. En réalité, c'était plutôt évident.
- Et bien. C'est pas parce que c'est ta soeur hein... Mais... ta soeur.
Elle ria. C'était bien la vérité, et c'était surtout grâce à l'impression qu'elle faisait à l'écran. Elle était si belle, et avec son co-tribu, ils semblaient n'avoir peur de rien.
- Je suis certaine qu'elle va gagner! Et ensuite vous serez célèbres dans tout Panem toutes les deux!!
Elle laissa échapper un rire heureux à cette perspective. Heureuse pour Coralie, d'imaginer quelque chose d'aussi radieux. Elle enchaîna sur la mode, chose qui semblait le plus les rapprocher toutes les deux.
« Mais oui, ça serait génial ! Imagine lors des interviews, tous les tributs portant mes créations… Ce serait la gloire ultime ! En tout cas, lorsque je serait célèbre, je t’offrirai tous plein de bijoux. Mais ne t’inquiète pas, tu sera célèbre en même temps que moi !  Lorsque je passerai à la télévision, comme toute personne célèbre qui se respecte, tu me feras des tenues tellement éblouissantes que tout le monde les achètera ! »
La jeune capitolienne poussa un petit cri enthousiaste. C'était super, de pouvoir imaginer son avenir avec quelqu'un d'autre qu'elle même. Quelqu'un d'autre qui rêvait autant, si ce n'était plus.
- Chouette ! On fera une super équipe! La meilleure que Panem aura jamais connue !
Puis Crystal jeta un regard en avant. Les personnes devenaient de plus en plus rares à sortir. Définitivement, Phileas était aux abonnés absents.  
- Tu dois t'en aller quand?
Elle se sentait déjà triste de savoir que Coralie n'allait pas rester au Capitole.
- J'aurais tellement aimée que tu puisses rester!! Je t'assure, il y a d'autre choux fleurs multicolore à voir!
Dit-elle en riant, faisant référence à cette femme aux cheveux extravagants qu'elles avaient aperçu.
- Mais, quand ta soeur gagnera, tu pourras sûrement l'accompagner plus souvent! Les gagnants assistent à beaucoup d'événements importants, imagine le nombre de défilé!!
Elle n'avait même pas pensé à dire, "si ta soeur gagne". Pour elle, c'était évident, qui plus est maintenant qu'elle savait que Coralie était sa soeur, elle ne pouvait pas être plus encline à soutenir Pearl.

Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Dim 10 Juil - 15:27




S’habiller est un mode de vie

Crystal & Coralie  


« Et bien. C'est pas parce que c'est ta soeur hein... Mais... ta soeur.  Je suis certaine qu'elle va gagner! Et ensuite vous serez célèbres dans tout Panem toutes les deux!! »

Je souriais, contente de savoir que Pearl était aimée du Capitole. Enfin, je tirais peut-être des conclusions rapides, sachant que je connaissais qu’une personne au Capitole qui soutenait ma sœur. Mais bon, j’imagine que ce n’était pas la seule dans ce cas.

« Oh oui, je n’y avais pas pensé ! On pourrait former un trio ! Pearl ferait les apparitions publiques, je m’occuperais de ses bijoux et toi de ses vêtements ! »

Cette perspective m’enchantait énormément. Penser à un avenir où tout est fabuleux permet d’oublier les ennuis que l’on a au quotidien. Penser que j’aurais ma sœur auprès de moi quand je serais plus grande me fait oublier qu’elle peut à tout moment mourir dans l’arène. Je m'effaçais cette pensée de ma tête.

« Chouette ! On fera une super équipe! La meilleure que Panem aura jamais connue ! »

Je ris à sa déclaration. J’étais bien contente d’être tombée sur une fille partageant les mêmes rêves que moi.

« Tu dois t'en aller quand? »

Je regardais autour de moi, cherchant ma mère des yeux. Elle n’était toujours pas arrivée.

« Je ne sais pas du tout, j’attends ma mère mais je ne sais pas ce qu’elle fait. Mais ça m’arrange, j’aime bien rester ici et discuter avec toi » Lui dis en lui donnant un coup de coude.

Elle aussi attendait quelqu’un non ? Ah oui c’est vrai, c’était son père.  

« Ton père n’est toujours pas arrivé non plus… J’espère qu’ils nous ont pas oubliées quand même ! »

Cela m’aurait étonné. Quoique, quelques verres de champagne et on oublie vite où on est. Mais ma mère n’était pas très encline à l’alcool. C’était seulement pour les grandes occasions. En espérant que ceci n’en soit pas une.

«  J'aurais tellement aimée que tu puisses rester!! Je t'assure, il y a d'autre choux fleurs multicolore à voir! »

Je pense que cette femme restera dans ma mémoire très longtemps. Et si j’ai envie de penser à quelque chose de joyeux, je pense que je me remémorerai sa coiffure pour ne plus être triste, je pense que ça marcherait très bien !

« Moi aussi, je voudrais tellement rester… C’est trop chouette ici… J’espère que ma mère a prévu d’autres défilés, pour que je puisse l’accompagner. Ça serait génial qu’on se croise encore une fois ! »

Le Capitole est immense, mais si on se donne rendez-vous quelque part, on peut se retrouver. Malheureusement, je ne savais absolument pas si ma mère avait d’autres défilés dans son agenda. Je lui demanderai.

« Mais, quand ta sœur gagnera, tu pourras sûrement l'accompagner plus souvent! Les gagnants assistent à beaucoup d'événements importants, imagine le nombre de défilé!! »

Elle était donc convaincue que Pearl gagnerait… J’aurais aimé que sa foi convainque quelques sponsors… Peut-être qu’elle l’habitude de juger les habiletés des tributs chaque année, et qu’elle avait trouvé que Pearl avait du potentiel ! Non Co’, ce n’est qu’une enfant, elle pense juste qu’elle va gagner parce qu’elle est belle et qu’elle vient du district 1 voilà tout…

« Oui j’imagine… » Répondis-je, perplexe.

Je secouais la tête, je ne voulais plus penser à Pearl. Pas ce soir. Je changeais de sujet.

« Et sinon, il faudrait que tu viennes au district 1 pour me rendre visite ! Comme ça je te montrerai  mon magasin ! Tu pourras essayer tous les bijoux que tu veux !»

Je savais qu’aller au Capitole pour des habitants du district n’était pas facile, mais peut-être que l’inverse était faisable.


/>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crystal J. Ellison
« Invité »


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Mer 13 Juil - 22:43

coralie & crystal

Apparemment, la petite Crystal n'était pas la seule à se demander où se trouvait son parent. Ce n'était pas si grave, elles s'étaient trouvées, et le temps paraissait beaucoup moins long que si elles étaient restées toutes deux assises là sans engager la conversation. Et puis, ce n'était pas comme si le Capitole n'était pas sûr, même pour deux enfants. Il grouillait ici et là de pacificateurs silencieux qui fixaient un point au loin comme si c'était là une question de vie ou de mort. Ça l'était peut-être. C'était seulement trop loin des préoccupations de la jeune Ellison. Ils étaient discrets, ici, au centre de Panem, pour la simple et bonne raison qu'il ne fallait pas non plus effrayer ces chers capitoliens. Tellement que plus personne ne les voyaient.
« Oui j’imagine… »
Crystal haussa un sourcil.
Coralie ne semblait pas aussi enthousiaste qu'elle. Peut-être parce qu'il s'agissait d'un membre de sa famille, et qu'elle n'était pas non plus totalement rassurée de la voir partir. Malgré sa méconnaissance des jeux, son innocence capitolienne et sa naïveté d'enfant, Crystal n'était pas complètement dupe. Elle savait que si Pearl ne gagnait pas, elle mourrait.
Et ça ne devait pas être facile, quoiqu'on en dise, peu importe l'honneur du district ou familiale, cela restait de l'ordre de la perte d'un être cher.
« Et sinon, il faudrait que tu viennes au district 1 pour me rendre visite ! Comme ça je te montrerai  mon magasin ! Tu pourras essayer tous les bijoux que tu veux !»
Elle leva la tête, les yeux brillants. Il suffisait de lui parler de son sujet préféré pour qu'elle en oublie toutes ses réflexions.
- Oh oui, ça pourrait être génial! J'aimerais bien voir à quoi ça ressemble.
Elle lui lança un sourire narquois.
- C'est vrai, absolument tous?
Elle en était capable. Une professionnelle de haut niveau dans le domaine de l'essayage et de la mode. Alors des propositions comme ça, c'était le genre de chose qu'il ne fallait pas dire en sa présence.
Mais son sourire disparu quand elle réalisa que la possibilité que cela se fasse était plutôt très faible, voir inexistante à ce stade là.
- Mais il faudrait que je demande à mes pères, ils ne seront sûrement pas d'accord.
Elle fit la moue.  
C'était parfois très embêtant d'être une enfant.
Puis elle réalisa qu'en employant "mes pères", Coralie allait sûrement se poser quelques questions. C'était peut-être déjà le cas, vu qu'elle l'avait déjà dit au moins une fois, sans se rendre compte réellement qu'elle aurait pu s'interroger là dessus. Après tout c'était souvent le cas, lorsqu'elle en parlait aux autres. Ils avaient toujours une mine interrogatrice à laquelle elle se pressait de répondre.
- J'ai deux papas. Papa Phileas, et papa Diamond. Ils m'ont adoptés quand j'étais petite, mais je m'en souviens pas.
Elle sourit. Ce n'était pas dur à expliquer, c'était même plutôt très heureux. Elle les aimait tellement qu'il était facile de s'en vanter.
Elle plissa les yeux, la mine soudain pensive.
- Si ça se trouve, ceux qui m'ont fait ils viennent peut-être de ton district.
Ça lui était venu comme ça. "Ceux qui m'ont fait". C'était toujours avec des mots extrêmement maladroits qu'elle les qualifiaient. Elle ne savait jamais trop comment le dire. "Parents biologiques" n'étaient pas vraiment des mots qu'on pense à employer à neuf ans. De même que "mes vrais parents" n'étaient pas non plus adaptés puisque ses vrais parents avaient toujours été et resteraient ses deux papas chéris. Alors quoi, qu'est ce qu'il fallait dire?
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Mar 19 Juil - 11:19




S’habiller est un mode de vie

Crystal & Coralie  


« C'est vrai, absolument tous? »

Il y en avait tellement que cela risquait d’être impossible, mais peut-être qu’elle était motivée au point de relever le défi.

« Oui bien sûr, commençais-je en me retenant difficilement de rire, il faut que t’essaye de les essayer tous en même temps, ça peut être très drôle ! Six montres à chaque bras… Trois paires de boucles d’oreilles à chaque oreille… Tu seras tellement lourde que tu tomberas à la renverse ! »

Je finis ma phrase en faisant semblant de perdre mon équilibre. J’étais décidément de meilleure humeur depuis que je conversais avec elle.

« Mais il faudrait que je demande à mes pères, ils ne seront sûrement pas d'accord. J'ai deux papas. Papa Phileas, et papa Diamond. Ils m'ont adoptés quand j'étais petite, mais je m'en souviens pas. »

Deux papas ? Personne de mon entourage n’avait ce genre de parents. Je me demandais ce que ça faisait. Mon père était mort quand j’étais toute petite, alors je donnerais n’importe quoi pour vivre avec deux pères ! Non je n’avais pas le droit de dire ça… Ma mère avait comblé au fil des ans sa perte, et je n’étais plus triste en l’évoquant. Enfin, pas tout le temps.

« Oh tu as été adopté ! J’imagine que quand tu l’as appris, ça n’a pas dû être très facile… Et sinon, ça doit cool d’avoir deux papas ! Moi j’ai que ma mère, mon père est mort ya longtemps… Du coup j’ai jamais vraiment sut ce que ça voulait dire d’avoir un père…»

Je ne voulais pas m’apitoyer sur mon sort, mais c’était quelque chose que je n’avais jamais dit à personne…

Je revins sur le fait qu’elle avait été adoptée. Le fait que des parents puissent abandonner leur enfant… Je ne connais vraiment pas leur motif pour un truc pareil. Ils jouent avec la vie d’un être humain ! Elle ne connaitra peut-être jamais ses vrais parents et se demandera toujours qui cela aurait pu être… Je n’aurais pas aimé être à sa place.

« Si ça se trouve, ceux qui m'ont fait ils viennent peut-être de ton district. »

Elle y avait donc déjà réfléchit.

« Je savais pas qu’on pouvait adopter dans un autre district que le sien ! Si ça se trouve, tes parents sont des gens méga important si ils ont le droit de faire ça…»  

Non, je n’aurais pas dû dire ça. Je ne voulais pas qu’elle garde l’espoir de les voir un jour, car il y avait vraiment peu de chance. Mais s’ils venaient vraiment de mon district, peut-être que je connaissais ses parents biologiques ! Là encore, très peu de chance. Le district 1 est immense, et je suis loin de connaître beaucoup de monde.

« Si tu veux… hésitais-je. Si tu veux je peux mener mon enquête dans mon district ! Enfin je te promets rien mais… »

Je me tus. Je manquais vraiment de tact.

« Mais j’ai oublié de te demander… T’as envie de les retrouver ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crystal J. Ellison
« Invité »


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Sam 23 Juil - 15:34

coralie & crystal

« Oh tu as été adopté ! J’imagine que quand tu l’as appris, ça n’a pas dû être très facile… Et sinon, ça doit cool d’avoir deux papas ! Moi j’ai que ma mère, mon père est mort ya longtemps… Du coup j’ai jamais vraiment sut ce que ça voulait dire d’avoir un père…»
- Oh je suis désolé pour ton père...
Crystal baissa les yeux. Ce n'était pas quelque chose de très commun, ici, la perte d'un être cher. La plupart des gens vivaient longtemps et en pleine santé tant ils étaient choyés par toutes les technologies et le confort capitolien. La mort était une confrontation lointaine, qui régissait les jeux de la faim et qui, au sein même du Capitole, ne prenait que les plus vieux, ceux déjà prêt à partir. Si bien qu'on ne les pleurait pas longtemps.
Si Crystal ne pouvait pas comprendre le fait de n'avoir jamais sut ce que c'était qu'avoir un père, elle pouvait tout de même lier ce sentiment au sien de ne pas savoir ce que c'était d'avoir une mère. C'était un point commun étonnant entre ces deux jeunes filles qui s'étaient croisées au hasard et qui venaient pourtant de deux mondes différent.
- Je peux pas te dire si c'est différent d'avoir une maman, je n'ai jamais su de mon côté non plus ce que c'était d'en avoir une... Parfois je m'imagine ce que ça doit être... Tu fais ça toi aussi?
C'était rare que Crystal parle de ces petits scénarios qu'elle montait dans sa tête. Elle se sentait comme si c'était quelque chose à elle, son jardin secret. Elle ne le disait jamais non plus à ses pères, pour ne pas leurs faire de la peine, parce qu'elle savait que s'ils savaient c'était ce qui arriverait. Mais c'était comme si, dans une certaine mesure, Coralie pouvait comprendre ce qu'elle ressentait.
Elle évoqua même la possibilité que leurs origines soient liées. Bien sûr, c'était juste une réflexion enfantine, qui était sortie toute seule sans qu'elle n'y ait vraiment réfléchie longuement.
« Je savais pas qu’on pouvait adopter dans un autre district que le sien ! Si ça se trouve, tes parents sont des gens méga important si ils ont le droit de faire ça…»  
Ça, elle en doutait...  
« Si tu veux…  Si tu veux je peux mener mon enquête dans mon district ! Enfin je te promets rien mais… »
Elle se tue. Crystal se dandina sur elle même. Coralie était si gentille de proposer une telle chose.
Mais elle savait bien que c'était inutile.
« Mais j’ai oublié de te demander… T’as envie de les retrouver ? »
Elle baissa les yeux. C'était le genre de question qu'elle aurait pu elle même poser. Mais elle ne savait pas quoi répondre, c'était sûrement le plus perturbant.
- Je ne sais pas... je ne pense pas qu'il y ait beaucoup à trouver...je pense qu'ils sont morts.
C'était le plus probable. Toute sa vie on lui avait répété qu'elle avait été adoptée parce qu'elle était orpheline, et qu'elle avait beaucoup de chance d'être là, au Capitole. Enfin, on lui avait dit ça quelques fois, mais quand elle posait difficilement la question à Phileas ou Diamond, ils ne s'étendaient jamais sur le sujet.
Bien sûr, il lui restait toujours cet espoir secret que quelque part, elle ait une maman.
- Tu sais, personne ne veut jamais rien me dire. Parfois ça me va, parfois un peu moins...
C'était un sentiment étrange que de partager ça aussi facilement avec une inconnue. En fait, c'était même sortie tout seul sans qu'elle s'en rende compte.
Mais elle se reprit vite, et secoua la tête.
- Mais, j'ai eu de la chance que mes pères m'adoptent au Capitole! Grâce à eux je peux voir les défilés et venir t'acheter tous tes beaux bijoux!
Elle ria doucement, préférant changer de sujet. C'était une soirée amusante et pleine de joie qui n'allait pas être gâchée par des mauvaises pensées.
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    Dim 31 Juil - 17:59




S’habiller est un mode de vie

Crystal & Coralie  



« Je peux pas te dire si c'est différent d'avoir une maman, je n'ai jamais su de mon côté non plus ce que c'était d'en avoir une... Parfois je m'imagine ce que ça doit être... Tu fais ça toi aussi? »

Je souris. Evidemment que je faisais ça.

« Le soir, quand je ne trouve pas le sommeil, je repense à mon père et s’il avait été là, quels conseils il pourrait me donner. Ça pourrait paraître ridicule dit comme ça… Mais je l’imagine tel qu’il était dans mon souvenir, ses contours sont flous évidemment. J’entends pourtant sa voix et je l’imagine me prendre dans ses bras. »

J’étais partie dans mes souvenirs. Je le voyais rire avec ma mère avant de me prendre moi et Pearl sur ses genoux. Nous n’avions pas vraiment de temps ensemble car il travaillait beaucoup, alors ces moments-là étaient très précieux pour moi. Et je les chéris encore maintenant pour ne pas les oublier. Je ne voulais pas m’appesantir sur le sujet, alors je dérivai la conversation sur les parents de Crystal.

« Tu sais, personne ne veut jamais rien me dire. Parfois ça me va, parfois un peu moins. Mais, j'ai eu de la chance que mes pères m'adoptent au Capitole! Grâce à eux je peux voir les défilés et venir t'acheter tous tes beaux bijoux! »

Elle avait de la chance de le prendre comme ça. Elle ne cherchait pas à les retrouver, je savais que c’était pour le mieux. Imaginer des parents parfaits était mieux que de voir la réalité en face.

J’allais ajouter quelque chose lorsque je sentis une présence derrière moi. Je me retournai et vis que cette personne n’était autre que ma mère.
Je me levai promptement.

« Je t’ai cherché partout ma chérie… » Me dit-elle.

Je me sentis un peu coupable. C’était vrai que je ne lui avais pas dit précisément où j’allais. Je ne savais pas depuis combien de temps elle me cherchait.

« Je suis désolée m’man… Dis-je un peu gênée. « C’est déjà fini ? »

Je regardais autour de moi mais je ne voyais personne qui sortait du bâtiment.

« Non ma puce. J’ai eu l’autorisation pour te faire venir avec moi, je voudrais de présenter quelques personnes. Tu as de la chance, tu seras la plus jeune des invités présents ! »

Je n’en croyais pas mes yeux. J’allais rencontrer les mannequins que nous avions vus au défilé ! Rien au monde ne me faisait plus plaisir que rencontrer des personnes qui partageaient ma passion. En plus, c’était des personnes reconnues au Capitole, ce qui ne gâchait rien.

Je jetai un coup d’œil à ma voisine. Je m’en voulais de la laisser, son père n’était pas encore arrivé… Ma mère comprit et dit, d’un ton désolé.

« On doit y aller Coralie, ils m’attendent. »

Je soupirai. J’étais tiraillée entre rester ici et parler avec Crystal ou aller à cette fête qui avait l’air merveilleuse.

« Crystal, Je suis désolée… » Commençais-je.

Je connaissais ma décision. Mais je ne voulais pas la peiner.

« Je vais devoir y aller, mais je suis sûre que nous nous reverrons ! »

Ma mère commençait à partir. J’hésitais à suivre ses pas.

« Ça m’a fait vraiment plaisir de faire ta connaissance. » Finissais-je en posant une main sur son épaule.

Je commençai à suivre ma mère qui était déjà entrée. Je me retournai et fis un clin d’œil à ma nouvelle amie. J’imprimais son visage dans ma tête pour essayer de ne jamais l’oublier et entra à mon tour dans le bâtiment. La soirée était loin d’être finie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: S'habiller est un mode de vie.    

Revenir en haut Aller en bas
 

S'habiller est un mode de vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit