Partagez | 
 

 Euh... bonjour ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
« Invité »


MessageSujet: Euh... bonjour ?   Sam 18 Juin - 14:50


Un frisson me parcourait le dos. Je ne saurais dire de quoi il était dû, mais j'étais incapable de me rendormir. Même la respiration régulière de Jake à mes côtés n'y parvenait pas. Je lui posais doucement un baiser sur le front, puis je sortais du lit.

J'avais besoin de bouger. J'enfilais une tenue d'entraînement. Pas grave si je dois traverser le district ainsi. Je serais à mon aise, surtout avec la nuit noire qui pouvait dissimuler bien des dangers. Enfin, dangers... pour n'importe qui, sauf une carrière. Je pris une tenue de rechange dans un petit sac à main de cuir puis partis sans un regard en arrière.

D'une démarche assurée, je parcourais rapidement les rues séparent la villa et le centre. Je franchi les portes de centre d'entrainement. Les murs gris semblaient d'acier, le carrelage marbré de pierre.

Un frisson me parcourrai jusqu'à la moelle. Mon père avait dessiné des plan de maison jusqu'à ce qu'un mur de l'une d'elle ne s'effondre sur lui, mais comme on ne peut empêcher les poumons d'aspirer l'air tant qu'il y a de l'air à respirer, il a connu une longue agonie, les blocs de marbre écrasant ses membres, inspirant à moitié de la poussière, incapable de bouger. Chaque fois ou je venais ici, j'avais ce sentiments de le sentir vivre en moi, me dire de m'écarter, de partir. Ce qui m'était impossible.

Je tournais au carrefour qui menait au vestiaires dans le but de poser mon sac. Il y eu un choc. Mon esprit qui se demandait qui s'était. Puis la compréhension : je ne la connaissais pas.




Texte précédant :
Bella I. Solem a écrit:
Mince... J'étais en retard à l'entrainement. Je savais que j'aurais le droit au savon habituel qui me disait : “Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d'entraînement, on peut arriver à en faire des militaires. Encore faut-il le suivre..." Bon, ok, parfois, je faisais l'école buissonnière, mais pas cette fois. J'aurais très bien pu rester chez moi, voir faire un tour en ville, mais je devais avoir un taux d'absence très supérieur à la normale. Mais là, j'avais j'avais oublié le changement d'heure. Résultat, j'ai dormi une heure au lieu de me préparer, et je n'oubliais jamais de me maquiller. Après tout, le monde est un miroir qui renvoie à chacun l'image de son propre visage...

Par contre, je m'étais directement mise en tenue d'entrainement : une combinaison plutôt moulante grise portant l'emblème du district. D'habitude, je préférais me changer à l'arrivée, mais je doutais d'avoir le temps. Je pris mon sac à main noir et j'y rangeais une tenue de rechange. J'attrapais une pomme, mets conseillé pour être en forme, en guise de petit déjeuner, Puis je sortis de la villa, disant juste en revoir à ma mère avant de partir et faisant attention à fermer la porte à clé. La prudence est l’intelligence du courage, et la villa risquait d'attirer du monde.

- C'est parti " dis-je avec un soupir.

La plupart du temps, je marchais seulement vite, mais dès que personne n'étais en vue, j'en profitais pour trottiner.
Je franchi enfin les portes de centre d'entrainement. Les murs gris semblaient d'acier, le carrelage marbré de pierre.

Un frisson me parcourrai jusqu'à la moelle. Mon père avait dessiné des plan de maison jusqu'à ce qu'un mur de l'une d'elle ne s'effondre sur lui, mais comme on ne peut empêcher les poumons d'aspirer l'air tant qu'il y a de l'air à respirer, il a connu une longue agonie, les blocs de marbre écrasant ses membres, inspirant à moitié de la poussière, incapable de bouger. Chaque fois ou je venais ici, j'avais ce sentiments de le sentir vivre en moi, me dire de m'écarter, de partir. Ce qui m'était impossible.

Je tournais au carrefour qui menait au vestiaires dans le but de poser mon sac. Il y eu un choc. Mon esprit qui se demandait qui s'était. Puis la compréhension : je ne la connaissais pas.


Dernière édition par Bella I. Solem le Ven 24 Juin - 14:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Euh... bonjour ?   Dim 19 Juin - 21:38




Euh... Bonjour
Brooklyn & Bella

Qu’est-ce qu’il fait on sang ? Zane, grouille-toi, on n’est pas en train de faire du tourisme… Je guette nerveusement le couloir. Je n’aime pas ça, le temps qu’il met. Nous ne sommes pas sur notre territoire, mais au cœur du district 2, autant dire qu’on risque gros, on n’a pas vraiment de carton d’invitation. La rébellion a perdu trop de monde, il n’est pas question qu’on perde cette forte tête d’Hamilton. Cette fois, je n’en peux plus d’attendre, il faut que j’agisse. Je n’ai jamais été bonne pour attendre. Sauf que… Ce bruit. Merde. Quelqu’un arrive. Et Zane qui est pas loin. Enfin je crois. Je tente le tout pour le tout, et sors de ma cachette pour percuter l’intrus. Ou plutôt l’intruse.

« Désolée… Oh, c’est sûrement toi que je cherchais. Tu vas à l’entrainement pas vrai ?»

Du moins, je le déduis en l’observant, grâce à sa tenue. J’espère que je ne fais pas fausse route, sinon je me suis grillée toute seule comme une grande. Chez eux, les Jeux sont vraiment une affaire sérieuse. Ils sont entrainés, ils ne sont pas pris au dépourvu quand ils sont plongés dans l’arène. Oh, ils meurent eux aussi, mais peut-être qu’ils n’ont pas peur, ou moins que ce qu’a pu ressentir Blake. Et nous, qu’est-ce qu’on a ? On n’est pas entrainés, on n’a pas le temps, parce qu’on doit déjà réussir à se nourrir. Ça me dégoute ce système.

« Ils m’ont dit de tester les retardataires, je suis la nouvelle assistante de l’entraineur. »

Je tends le bras pour m’appuyer contre le mur du couloir et l’empêcher de passer, tout en rivant mon regard dans le sien, avec un sourire carnassier. Je suis à peu près certaine d’avoir accumulé les stupidités et les incohérences dans ce que je viens de raconter, mais avec un peu de chance ça passerait. Je l’espère, parce que me battre comme une chiffonnière avec une nana du district 2, à mon avis ce n’est pas une très bonne idée. Par contre, me battre légitimement avec… j’ai envie de dire que ça se tente. En plus, ce serait un bon moyen de me rendre compte de leur niveau, surtout si je dois être sélectionnée pour les jeux. Ou elle d’ailleurs. Avoir des infos sur l’ennemi c’est toujours bien. Oui, je sais, le véritable ennemi n’est pas cette nana, ni les autres membres de Panem, c’est le Capitole et Water.

BY .SOULMATES



Dernière édition par Brooklyn Lefevre le Mar 28 Juin - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Euh... bonjour ?   Lun 20 Juin - 11:10


Euh... Bonjours




Bella & Brooklyn





L'entrainement que j'avais plus ou moins suivis régulièrement m'avait apris à toujours me méfier. Les muscles tendus, prêts à agir. Si l'intruse faisait le moindre pas dans ma direction... et bah... disons qu'elle risquait gros. Mais étrangement, elle me demandait seulement si je venais pour lui. Avant de répondre, je me forçais à garder un ton calme que si je trouvais sa présence normale.

- Pour te répondre simplement, oui. Parce qu'aucune autre personne, à l’exception des catchs, n'a l'autorisation de pénétrer ici.

En réalité, j'ignorais si c'était la vérité. C'était seulement admis dans tout le district. Sentant un regard appuyer sur moi, je comprenais qu'elle m'observait. "Bah quoi, t'as jamais vu une carrière ?" me demandais-je. Ce qui était de toute façon impossible puisqu'on était tous scotcher à nos écrans durant les Jeux. Et, comme si elle avait lu dans mes pensées, elle se dit comme l'assistante du catch.

En était-elle sûr ? Je sais pas, moi... Elle était toute plate, comme une crêpe. Oui, elle me faisait penser à une crêpe. Et ce ne serait pas très sympa de préciser une crêpe au chocolat. Mais bon, quoi... C'est vrai... J'avais bien un doute sur la vérité de ses propos, mais je choisissais d'en suivre le sens. Après tout, elle allait voir de quel bois je me chauffais. Un bois qui brûlais facilement, en tout cas. Et qui faisait de puissantes flammes si ou le lui demandait. Et puis... c'était ce qu'elle me demandait, justement, non ? Je sentais mon cœur commencer à chauffer agréablement des côtés à cette idée. Un vrai combat. Sans aucune règle.

- Tu veux vraiment savoir de quoi je suis capable ? Tu veux vraiment mesurer mes connaissances dans l'art du combat. Et à main nue, ajouterais-je ?

Je bondis en arrière, pouvant ainsi me placer en position d'attaque. Je lui laissais seulement quelques temps afin qu'elle mesure l’influence de sa phrase, puis je frappa du pied.
by Moona
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Euh... bonjour ?   Mer 22 Juin - 18:49




Euh... Bonjour
Brooklyn & Bella

Je suis entrainée, je sais que je pourrais tenir tête à cette nana s’il y a le moindre problème. Le seul truc, c’est que je ne sais pas combien de temps je tiendrais. Et ça m’embêterait de mourir ici. Je tique un peu sur l’une de ses expressions. C’est ainsi que l’on forme les carrières ici ? Tout dans les muscles et rien dans le crâne. Eh bien c’est du joli. Dans les Jeux, il faut quand même être malin. Vu sa musculature, c’est certain qu’elle pourrait se débrouiller, mais la stratégie… en tout cas, elle est prompte au combat. Je vais me prendre une dérouillée, je sens, mais le principal est de gagner du temps e de tenter de maintenir un minimum le mensonge que je viens de créer de toutes pièces.

« Alors je crois qu’il y a erreur sur la personne. Je travaille pour le coach. Pas le catch. Mais d’un autre côté, c’est bon signe. Tu penses sport, sport, sport. C’est ce qu’il faut. »

Oui, je sais, la provoquer juste avant un combat n’est probablement pas la meilleure chose à faire. Surtout quand je viens de dire qu’il fallait être malin et stratégique. Bon, je repasserai pour ce point. J’ai été entrainée par les rebelles, mais j’ignore le degré d’entrainement auquel elle a été soumise. Il faut que je trouve une solution, soit pour différer le combat, soit pour me prendre un minimum de coups.

« Ta posture est plutôt bonne, mais uniquement ici, dans ce centre. Elle ne le sera certainement pas si tu es tirée au sort pour les jeux. Tu es en position d’attente là. »

Et j’ai bien regardé les Jeux. Surtout il y a deux ans. On ne peut pas se permettre d’attendre, parce que les autres n’attaquent jamais de front. Ils ne vous laissent pas le temps de vous préparer. Ils n’ont pas laissé le temps à Blake. Il n’a pas pu tenter de se mettre en position. Laquelle de toute façon ? Nous n’avions jamais eu le moindre entrainement.

« La passivité c’est le meilleur moyen de te faire tuer, surtout que ton adversaire à le temps de te voir venir ainsi. Le moindre froncement de sourcil, la plus petite dilatation des paupières, et tu vas annoncer ton attaque. »

Comment ça je gagne du temps ? Oui, bon c’est vrai, je temporise au maximum. Mais je suis sympa, parce que c’est très vrai ce que je lui raconte, et en plus, ça pourra lui être utile. Si tant est qu’elle se retrouve dans les jeux et qu’elle ait le temps de prendre plus de deux inspirations. Etre ici, ce n’est pas bon pour moi. Je n’arrête pas de penser à Blake, je me demande ce que ça aurait donné si on avait eu un entrainement…

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Euh... bonjour ?   Mer 22 Juin - 21:06


Ses paroles ? Je ne les écoutais pas... Je les entendais... Dans un combat, tu n'as pas le temps de penser... Agir... Toujours agir... Pensez après... Elle semblait être prête à réagir... Mesures et contre-mesures... Les seules choses vraiment importantes...

« Alors je crois qu’il y a erreur sur la personne. Je travaille pour le coach. Pas le catch. Mais d’un autre côté, c’est bon signe. Tu penses sport, sport, sport. C’est ce qu’il faut. »

- C'est pas toi qui voulais me tester ?

L'ironie était plus que palpable dans ma voix. D'un seul coup, elle faisait moins la fière, hein ? J'étais ici depuis 13 ans. 13 années de souffrance, de volonté, d'entraînement intensif destiné à faire de moi une guerrière. Qu'est-ce qu'elle attendait de moi. Que je dise sagement que j'étais désolé du retard, que je ferais plus attention la prochaine fois ? Si c'était ça, alors elle était beaucoup moins futée qu'elle ne le semblait.

« Ta posture est plutôt bonne, mais uniquement ici, dans ce centre. Elle ne le sera certainement pas si tu es tirée au sort pour les jeux. Tu es en position d’attente là. »

Ma posture ? Quelle posture ? Après un instant d'hésitation, je remarquais mes pieds. J'aurais du les écarter. Être bien stable est souvent la clé du combat. Avoir de bon appuis. Je me rattrapais, sans répondre. Concentration.

« La passivité c’est le meilleur moyen de te faire tuer, surtout que ton adversaire à le temps de te voir venir ainsi. Le moindre froncement de sourcil, la plus petite dilatation des paupières, et tu vas annoncer ton attaque. »

"D'accord, si tu veux, mais ne compte pas sur moi pour te répondre. C'est pas pour ça que tu auras une belle ouverture dans ma garde." La pensée fusa alors vers mon esprit. Qu'est-ce que je faisais ? En plus, j'avais toujours mon sac à main. Je le jeta en direction de l'assistante. Je n'en avais pas besoin, et cela pourrait la déstabiliser. C'était gagnant-gagnant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Euh... bonjour ?   Jeu 23 Juin - 22:22




Euh... Bonjour
Brooklyn & Bella

L’opération « je gagne du temps » est fortement compromise. Pourtant j’essaye. Et mon ton assuré semble donner le change quelques secondes vu qu’elle se remet en position. Eh bien, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont dociles. De bons petits soldats. Je dois reconnaitre que si leur vie est très différente de celle que l’on mène au district 12, elle ne doit pas être très joyeuse non plus. Si nous on forme des gamins à être des braconniers et des débrouillards, eux sont totalement conditionnés. Quand je dis qu’on est vraiment dans un système de merde.

Chiotte ! Par réflexe j’attrape le sac de la nana, avant de le balancer pour me mettre en position. Si quand j’étais gamine, j’ai appris à cogner – d’une part parce que je jouais avec les garçons et que les garçons, ça ne joue pas à la poupée, et d’autre part parce qu’il fallait défendre le peu de nourriture qu’on avait, et que j’ai appris à manipuler les armes depuis que j’ai intégré la rébellion, je ne suis pas forcément super douée au corps à corps.

Je pare son premier coup. Autant dire qu’il y a tout un tas de trucs qui me passe par la tête à ce moment-là : pourquoi Zane et Nova ont-ils trainé à ce point ? Est-ce que si elle capte que je baratine je serai obligée de la tuer ? Et de combien de temps je disposerai pour fuir ? Est-ce que je ne pourrais pas avoir une arme par miracle là ? Parce que je suis douée, avec une arme. Je tente de faire voler mon poing mais elle a vu le coup venir. Clairement, je ne pourrai pas la battre sur ce terrain.

« Ok, tu as de bons réflexes. Première à l’entrainement, vive. Tu ne payes pas de mine – sans vouloir te vexer – et tu es forte. »

Occupe-la Brooklyn, occupe-la… Je ne sais même pas vraiment par quel angle attaquer, que ce soit d’un point de vue physique ou même symbolique. Comment maintenir son attention et me débarrasser d’elle ?

« Je suis étonnée que l’entraineur ne parle pas plus de toi. J’aimerai en voir plus, pour comprendre où ça foire… »

Oui, je sais, provoquer une carrière n’est vraiment vraiment vraiment pas une bonne idée. Mais vu que je ne sais toujours pas où est Zane et qu’il faut bien gagner du temps…

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Euh... bonjour ?   Ven 24 Juin - 18:38



Malheureusement, mon sac n'eu pas l'effet prévu, mais au moins, elle ne me l'avais pas renvoyer dans la figure. Il tomba lourdement derrière elle, créant un écho dans le couloirs désert. Mon esprit en profita pour osciller entre l'espoir que quelqu'un m'aide ou celui de rester seule face à mon adversaire. Mais je n'avais pas le temps d’hésiter : je ne vis qu'au dernier moment le coup que je peinai à éviter. Si elle avait été plus concentrée, j'en aurais eu le souffle coupé.

« Ok, tu as de bons réflexes. Première à l’entrainement, vive. Tu ne payes pas de mine – sans vouloir te vexer – et tu es forte.

Comme un éclair de conscience, j'eu les idées claires. Elle faisait de son mieux pour me déconcentrer. Je ne voulais pas lui faire ce plaisir. J'étais Bella, quand même. Une carrière reconnue par de nombreuses personnes à travers tout le district. Ce n'était pas cette crêpe comme elle qui allait ternir ma réputation.

-  Merci. J'ai un très bon entraîneur.

« Je suis étonnée que l’entraineur ne parle pas plus de toi. J’aimerai en voir plus, pour comprendre où ça foire… » disait-elle.

Je me demandais si c'était moi ou si elle me demandait simplement mes faiblesses. En plein combat. Je tiquais. Elle ne connaissait donc rien à nos séances. Ici, c'est tout est permis pour nous assurer la victoire. Il faut juste faire attention à ne pas trop abîmer les potentiels futurs vainqueurs, s'ils doivent être en forme. Mais jamais, au grand jamais, on s'arrêtait pendant un combat pour discuter. Et encore moins pour demander comment gagner. Ça, on le découvrait par nous même.

- Mes faiblesses ne concernent que moi. Tu devrais le savoir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Euh... bonjour ?   Dim 26 Juin - 12:29




Euh... Bonjour
Brooklyn & Bella

Ai-je déjà précisé que je ne suis pas des plus habiles en communication ? J’ai toujours du mal à vraiment savoir quoi dire ou ne pas dire. Je pense que le défi réel serait de m’apprendre à me taire. Bon… Que faire… Elle n’est pas en train de me sauter à la gorge comme le ferait une guerrière complètement accomplie et prête pour les Jeux. Mais on en est toujours au même point : à se faire face, là, comme deux cruches.

« Bien sûr… mais c’est nécessaire d’avoir conscience de ses failles et d’accepter de l’aide pour les surmonter. »

Blablabla… En même temps, ce que je dis n’est pas complètement faux. Je sais par exemple que la prochaine étape de mon entrainement, ce sera clairement le corps à corps. Et ça ne s’apprend pas tout seul. Il va falloir que je demande à je ne sais qui. En temps normal, j’aurais demandé à Melvil, mais vu qu’il est absent à cause de sa mission, je doute qu’il profite de ses permissions pour ça. Zane peut-être ? Mais pour cela, il faudrait encore que je le retrouve et qu’on sorte vivants de ce foutu merdier.

« Alors, et si tu me montrais ce dont tu es vraiment capable ? T’inquiète pas, je vais retenir mes coups. »

Oui, bon, ou pas. Si c’est une vraie carrière pure et dure, j’aurais beau faire tous les efforts du monde, je vais me prendre la dérouillée du siècle. Mais autant faire croire que c’est parce que je me retiens, tant pour l’orgueil que pour le rôle de composition que j’arbore. Mes muscles se raidissent, je suis prête à me confronter à elle et à encaisser comme une grande.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Euh... bonjour ?   Mar 28 Juin - 22:02

Euh...bonjour ?
Brook et Bella
J'avais passé tout la nuit dans le Centre du D2 avec Nova. Long moment, très long moment de solitude. Il n'avait pas été évident de la convaincre au début, mais ma foi, j'avais l'air d'être crédible en Carrière du D1 puisqu'elle avait fini par me croire. Même quand on avait décidé de faire quelques entrainements pour tuer l’ennuie, je donnais le change. Bon ok c'était une femme, mais bon, je payais pas de mine devant Channelle, alors que là, j'avais géré à l'aise. On se satisfait de petites victoires dans la vie. Oui j'avais besoin de petites victoires en ce moment...

J'avais tout de même pas fermé l’œil de la nuit, histoire d'assurer mes arrières. Elle pouvait très bien faire genre devant moi et me poignarder dans mon sommeil. La blessure de Channelle m'avait finalement aidé à poser mon personnage. Oui voyez-vous, un nez cassé devenait pour Nova les restes d'un entrainement où j'avais un peu trop forcé avec mon coéquipier. J'avais passé toute la nuit à ressasser tout ce qui venait de se passer ces derniers jours avec Channelle, avec Brook... Les conversations que j'avais eux avec elles me permettaient de me tenir éveillé sans difficulté tellement je ruminais. Il paraît que dire la vérité vous libère. Je n’y crois pas. Elle peut aussi vous enfermer comme une prison. J'étais d'un côté soulagé d'avoir avoué à Brook ce que je ressentais pour Channelle, d'avoir dit à Channelle ce que j'avais à dire. Mais malgré ça, j'étais prisonnier de mes sentiments. Et ce n'était pas bon, pas bon pour moi, pas bon pour les autres, pas bon pour la rébellion, j'en étais conscient. J'étais coincé. Au pied du mur.

Le matin tardait à venir, la nuit ne m'avait jamais paru aussi longue. J'avais du faire attention à tout ce que je disais, pour rester crédible. J'avais donc une copine au D1, mes parents étaient mort. J'adorais les 173ème Jeux et je cranais d'avoir Kyle Featherstone comme entraineur, qui pour moi était un modèle à suivre pendant les Hunger Games. C'était une base suffisante et Nova n'était pas forcément des plus curieuses pour mon plus grand soulagement. On avait ensuite parlé de technique et d'entrainement, là je remerciais le temps passait avec Channelle. J'avais réussi à me dépatouiller entre ce qu'elle avait pu m'apprendre et ce que j'apprenais chez les rebelles.

On resta un petit moment cachait et silencieux quand on entendit la porte s'ouvrir au petit matin. Ouf on était enfin libre, mais il fallait attendre encore un peu, d'être sûr de ne pas croisé un gardien. On échangea très peu avant de se séparer pour avoir plus de chance de ne pas se faire chopper. J'avais qu'une hâte c'était de retrouver Brook et de me barrait sans demander mon reste. Elle devait être inquiète depuis tout ce temps où je n'étais pas revenu. Et Nova était bien sympathique, mais rien ne me disait qu'elle avait vraiment gobé tout ce que j'avais dit, et qu'elle n'irait pas trouvé le premier Pacificateur pour lui dire qu'elle avait vu un mec bizarre sortir du Centre ce matin en y allant. Il ne valait donc mieux pas trainer.

Droite, gauche, tout droit, droite, encore à gauche. Un vrai labyrinthe. Je reconnu enfin la voix de mon amie, merde...elle n'était pas toute seule. Ma seule crainte était qu'elle parle à un gardien. J'entendis des coups, j’accélérais le pas. Arrivé à son niveau je n'endentais plus de bruit de lutte, je regardais discrètement la scène planqué derrière une caisse.

« Ok, tu as de bons réflexes. Première à l’entrainement, vive. Tu ne payes pas de mine – sans vouloir te vexer – et tu es forte. Je suis étonnée que l’entraineur ne parle pas plus de toi. J’aimerai en voir plus, pour comprendre où ça foire… »

Ok. Donc si je comprenais bien. Brooklyn jouait aussi un rôle devant une autre Carrière qui était arrivé tôt, la première même. Et d'après elle, elle était forte. D'où les coups...elles avaient du se battre, où s'entrainer ? Mais elle jouait à quoi ? A la coach ?

-  Merci. J'ai un très bon entraîneur. Mes faiblesses ne concernent que moi. Tu devrais le savoir.

Hum, merde, une bonne élève en puissance. Froide, distante, imbus de sa personne. Une vrai Carrière quoi. Madame "je n'avoue pas mes faiblesses histoire de garder le dessus sur toi car je ne crois pas une seconde ce que tu me racontes." Ok fallait changer de stratégie. Ma couverture avait bien marché jusqu'à maintenant, autant continuer de jouer le rôle du Carrière du D1 qui venait jeter un œil à ses adversaires en dehors des échanges officiels.

« Bien sûr… mais c’est nécessaire d’avoir conscience de ses failles et d’accepter de l’aide pour les surmonter. Alors, et si tu me montrais ce dont tu es vraiment capable ? T’inquiète pas, je vais retenir mes coups. »

Brook... Bon c'était le bon moment pour agir. En sortant de derrière ma caisse je me mis à trottiner, faire croire que j'arrivais en courant de la salle principale. Je déboulais l'air détendu et fit mine d'être un peu surpris de croiser Brooklyn ici.

"Chérie ?! Mais qu'est-ce que tu fous là ? Je t'avais dit que j'en avais pour deux minutes."

Je m'avançais vers elle et l'embrassais sur le front. Ma seule préoccupation était d'être à ses côtés au cas où un coup partirait d'en face.

"Désolé on a pas le temps de faire les présentations, peut-être à une prochaine fois lors des échanges entre Carrière, qui que tu sois..."

Je fis un sourire et un clin d’œil à la fille et je cramponnais ma main à celle de Brook pour la tirer avec moi vers la sortie. Je me penchais vers ma coéquipière et lui murmurait à l'oreille qu'il ne fallait pas traîner. Pas besoin de lui en dire plus pour qu'elle comprenne qu'à l'intérieur enfermé toute la nuit, je n'avais pas été seul.

FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Euh... bonjour ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Euh... bonjour ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Districts supérieurs :: District 2-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit