Partagez | 
 

 Et la sécurité dans tout ça ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lex D. Facemaker
« Invité »


MessageSujet: Et la sécurité dans tout ça ?   Mer 4 Mai - 23:22




Mitch(y)


Et la sécurité dans tout ça ?
Quand un fan fou coût une ensemble en dentelle et une paire d'escarpins.






Je me rafaichissait en silence seule dans ma loge en attendant que l'on vienne me chercher pour passer, ma tenue était ce qu'elle était : excentrique, luxueuse et très près du corps.

j'attrape mon pot de poudre quand on frappa à la porte, j'attendis et me souvins avoir chasser toute mes assistantes pour ne plus les entendre pialer encore et encore sur ô combien la tenue était magnifique sur moi ou encore que j'avais une peau si douce... Je sais déjà tout ça alors pourquoi le répéter ? Revenons à cette porte, j'ai dû bien sur me lever et l'ouvrir cette porte, mais le geste fut vite regretter quand un hystérique fonça dans la pièce me faisant reculer jusqu'à la coiffeuse et alors qu'il criait qu'il m'aimait et que j'étais son fantasme, des paroles d'admirateur fou quoi, il c'est arrêté. Pas volontairement bien sur son regard était clair : il attendait quelque chose de moi. Lorsque son corps chuta vers moi je me suis laissé entrainer tout en enfonçant ses ongles dans le rebords de la table blanche. J'ai cru qu'il c'était soudainement lancer sur moi pour me violenter, mais au lieu de quoi c'est l'arrière de sa tête ensanglantée et fraîchement perforée que je vis : il était mort.

Je n'ai pas réalisé sur le moment, même en regardant en direction de la porte où se tenait encore le tireur : un pacificateur à l'arme encore fumante du coup portait. Un second regard vers le corps et je lâcha un cri paniqué, strident, apeuré : du sang commençait à se rependre et était entrer en contact avec mon vêtement, la peau de mon pied et ma main en appui sur le sol.

-Q-Qu'est ce que -Il..- Vous.. Comment il.. Qu'est ce qu'il se passe ? Demandait en balbutant alors que je fixais ma main recouverte du liquide encore chaud et rouge.


CSS par Gaelle



Dernière édition par Lex D. Facemaker le Ven 6 Mai - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Mitch Flecto
« Invité »


MessageSujet: Re: Et la sécurité dans tout ça ?   Ven 6 Mai - 0:01

Un regard circulaire lui permit de constater à quel point l’excitation gagnait la salle. Les capitoliens, dans leurs costumes excentriques aux mille couleurs, murmuraient, se tapaient du coude, jetaient des regards impatients vers les extrémités de l’estrade. Certains sortaient déjà leurs ordiphones et filmaient,  photographiaient chaque élément du décor. L’attente se prolongeait, et une hystérie s’emparait de l’audience, la foule ne possédait plus qu’une volonté, plus qu'un seul désir. Le bord supérieur de sa lèvre gauche se souleva légèrement – presque un sourire ! – alors qu’il constatait cette unité de la masse. Lui, Mitch Flecto, Pacificateur, chef du Département de la Répression, s’était déplacé en personne pour étudier le comportement de ces capitoliens agglutinés en un être compact. De plus, cela correspondait à une directive venue tout droit de son unique supérieur, l’homme le plus haut gradé de la hiérarchie : axer la nouvelle ligne de conduite de la Répression sur la sécurité. La sécurité… tâche ingrate que n’importe quel repris de justice, n’importe quel bleu du Deux, pourrait remplir. Pourtant on demandait à son département de s'en charger, comme si le Pouvoir voulez l’éloigner un temps des missions les plus stratégiques. Peut-être était-ce dû à l’importance grandissante de Deirdre White, la propre fille de Mitch, au sein du Pacificatoriat, et cela au détriment de son père. Mais si Mitch avait tenu à assurer lui-même ce rôle, cela était plutôt dû à sa volonté de saisir la psychologie humaine afin de la maîtriser. Ses travaux s'étaient jusque-là concentrés sur le psyché individuel, il était temps de passer à l’étape supérieure : l’inconscient des masses, la faiblesse de l’individu lorsqu’il noyé dans une foule.
D'un œil expert, aiguisé par des années d’expérience, le Pacificateur repéra un jeune capitolien victime de troubles nerveux, il ne cessait de s’agiter, d'essuyer ses mains moites sur son pantalon, de jeter des coups d’œil autour de lui. Assis en extrémité de rangée, l’homme était vêtu à la mode de la capitale ; il portait une longue veste grise soyeuse et parsemée de paillettes, une chemise noire aux coutures et au revers doré et un pantalon serré, presque moulant de soie d’un noir de jais. Ses cheveux blonds, plaqués en arrière, contrastaient avec la teinte de ses vêtements. Ses yeux étaient soulignés par un trait d'eyeliner de la même couleur or que ses sourcils. Le jeune capitolien lança un regard en biais à sa voisine, et sortit un bout de papier de sa poche auquel il jeta un bref coup d’œil, avant de le réexpédier au fond de sa veste. Soudain, les haut parleurs déversèrent un flot de musique tonitruantes. Après quelques secondes cuivres et tambours firent place à une mélodieuse voix féminine.
- Mesdames et messieurs, bienvenue…
Un homme se retourna promptement, et interpella un journaliste debout derrière lui. Bientôt, le ton montait, plusieurs personnes se levèrent. L’homme qui gardait une porte de service quitta son poste et accouru pour tenter de calmer les perturbateurs, qui en venaient presque aux mains. Profitant de cette opportunité, le jeune homme vêtu de gris et de noir se leva en toute hâte et se dirigea vers la sortie laissée libre. Aussitôt Mitch Flecto le prit en filature.
- Restez à vos postes, soldats, murmura t-il en activant sa puce radio.
- À vos ordres.
L’homme avait franchi la porte, lorsque le Pacificateur l'ouvrit à son tour, il avait déjà disparu. Des bruits de pas se firent entendre dans une cage d’escalier, Mitch l’atteignit rapidement. Descendant les escaliers quatre à quatre, il entendit le bruit d’une porte claquée. Mais en bas des escaliers s’était deux couloirs qui se présentaient à lui.
- Un homme blond en veste grise, chemise et pantalon noir va peut-être tenter de quitter le bâtiment, il faut l'en empêcher, ordonna t-il à ses hommes, via sa puce.
Hésitant face aux deux directions qui s'offraient à lui, Mitch perçu un échange verbal houleux à sa gauche. Aussitôt il choisit cette direction, et après quelques secondes de course, il tomba nez-à-nez avec un vigile du complexe.
- Un jeune en veste grise ?
- Il a prit ce couloir ! Il a dit être un organisateur.
Mais déjà le pacificateur courait aux trousse de sa cible. L’homme l’entendit, osa un coup d’œil derrière lui et accéléra son pas.  Des portes en bois vernis étaient encastrées sur les côtés. Le fugitif frappa, sur l'une d’elle, et l’ouvrit à toute volée tandis que son poursuivant le rattrapait. Un cri ressembla vaguement à : « Mon idole ! » s'échappa de son gosier. Le pacificateur dégaina, et, à hauteur de l’ouverture, déchargea. Un cri surgit d’une chambre voisine. Le crâne du jeune homme explosa, des morceaux de chaires, de cervelle et d'os sanguinolents furent projetées dans toute la pièce. S'effondrant sur la moquette, il cracha son sang, emportant dans sa chute une jeune femme en tenue minimaliste. Celle-ci, visiblement choquée, s’exprima par à-coups :
- Q-Qu'est ce que -Il..- Vous.. Comment il.. Qu'est ce qu'il se passe ?
Mitch pointa son arme vers elle, sans daigner lui répondre.
- Sécurisez les loges du premier sous-sol, gronda t-il, sa puce allumée.
Il s’agenouilla et tâta le cadavre. Aucune arme. Puis il inspecta les poches du mort, et extirpa le papier sale déjà repéré. Un message inintelligible était marqué dessus.
Des bruits de bottes s'approchaient dans le couloir. Mitch Flecto se releva, tourna le dos à la jeune femme, tourna la clef dans la serrure, rechargea son pistolet, puis, accordant enfin un regard à la jeune femme, lui adressa la parole d'un ton cassant :
- Je n’ai aucun scrupules à vous abattre, ce n'est pas le fait que vous soyez une jeune capitolienne peu vêtue qui vous sauvera, j'en ai brisé bien d’autres comme vous.
Il attendit un peu, laissant ses mots s'imprégner dans l'esprit de la fille. Puis, d'une voix calme mais autoritaire il la questionna :
- Qui est cet homme ?
Revenir en haut Aller en bas

Lex D. Facemaker
« Invité »


MessageSujet: Re: Et la sécurité dans tout ça ?   Ven 6 Mai - 16:59




Mitch(y)


Et la sécurité dans tout ça ?
Quand un fan fou coût une ensemble en dentelle et une paire d'escarpins.






Quoi !? Je n'ai rien, mais cette homme entre dans la loge braille des phrases sans sens enfin si un : je suis son idole... Rien de bien surprenante, mais ce pacificateur lui explose la cervelle, tâche ma tenue, une partie de la pièce et me fait la frayeur de la vie. Je mentirai si je disais ne pas me soucier de qui était cette pauvre personne, et je mentirai en disant l'inverse.

Le pacificateur, lui, agit comme ci un danger était en approche, il feemabla porte à clé, rechargea son arme et.. Est qu'il est entrain de me fixer là ?

-Je n’ai aucun scrupules à vous abattre, ce n'est pas le fait que vous soyez une jeune capitolienne peu vêtue qui vous sauvera, j'en ai brisé bien d’autres comme vous. Déclara-t-il d'un ton cassant.

Pardon !? Il vient d-de me menacer !? Qu'il vienne un peu me la coller sa balle il devra se trouver une belle excuse pour son acte -ne lui cherche pas de noise- oui oui et bien qu'il en fasse de même.

-Qui est cet homme ?

Le fait-il exprès ? -cette fois son ton était moins... Agressif-alnaturellementposepose une question sans même réfléchir à si MOI je vais bien... J'ai envie de l'étrangler là maintenant, mais je me faire violence et inspire un gros and coup : mauvaise idée l'odeur du sang et la sensation de tiraillements sur ma peau me donnais la nausée.

-Non, non je ne connais pas cet homme, monsieur.

Je l'ai regarder droit dans les yeux même si l'envie de détourner le regard me travaillait je tenais quand même à garder ma dignité après le cri que j'avais pousser telle une jouvencelle en rute... Je n'accepte pas qu'il puisse penser l'intimider ainsi.

-Et vous alors ? Comment peut-il être toléré, non permis qu'une telle chose arrive, n'y a-t-il pas une sécurité dans se bâtiment ? Qui sait ce que cet homme me voulait. Je vous pris monsieur, de bien vouloir revoyez vos procédures avant d'accuser une honnête citoyenne !

J'attrape mon peignoir encore intacte et m'enroule dedans.

Et évitez de vous rincez l'oeil ainsi merci !

Voilà qu'il comprenne un peu que je ne suis pas une petite chose, j'ai du caractère moi !



CSS par Gaelle



Dernière édition par Lex D. Facemaker le Mar 29 Nov - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Mitch Flecto
« Invité »


MessageSujet: Re: Et la sécurité dans tout ça ?   Lun 9 Mai - 16:39

Mitch s’assit sur une chaise élevée, sortit d’une poche intérieure de sa veste une flasque, et but au goulot une gorgée du liquide ambré. Quoi de meilleur qu’un whisky pour commencer un interrogatoire ? L’homme rit intérieurement de l’insolence de la jeune femme, combien de temps tiendrait-elle ? Pas beaucoup lui semblait-il. Il était amusant de constater la différence de réactions entre les suspects interrogés dans ses propres locaux, et ceux questionnés à domicile. Couper les liens à la propriété, aux lieux connus, déstabilise beaucoup de gens et l’inconnu annihile les grandes ambitions du petit peuple. Si les prolétaires des districts étaient déportés, peut-être qu'il y aurait moins de contestation…

- Voyez-vous, je ne crois pas en l’innocence. De plus, si tant est que jusqu’ici votre sécurité a été assurée - vous me semblez encore vivante - il ne dépend que de vous, et de votre coopération, de la maintenir. Quoique, je ne pense pas qu’avoir un haut gradé chez soi, qui plus est, lorsqu’on l’a insulté, soit réellement un gage de sécurité, n’est-ce pas ?
- Reprenons, vous prétendez ne pas connaître cet homme, peut-être avez-vous remarqué que j’ai, dans sa poche, trouvé un petit bout de papier. Étrangement, ce détail ne plaide pas en votre faveur… Je suis convaincu que si vous y mettez du votre vous pourriez me donner des informations sur cet homme. De plus, il me faut savoir si vous avez eu des fréquentations non orthodoxe, un jour ou l’autre. Il nous est aisé de vérifier vos dires, il est préférable pour vous de mentionner toute la vérité. Ah oui, encore un détail, si vous avez du mal à vous rappeler de tous les éléments répondant à mes questions, et que volontairement ou non vous ometiez ne serait-ce que la plus petite parcelle de vérité, figurez vous que nous autres, Pacificateurs, avons le moyen de rappeler les souvenirs à votre cerveau et de délier les langues. Malheureusement, ce qui testent ce genre d’outils en sortent profondément changés, amoindris, en fait même souffrants… Je vous conseille de ne rien omettre. Alors, vos réponses ?
Revenir en haut Aller en bas

Lex D. Facemaker
« Invité »


MessageSujet: Re: Et la sécurité dans tout ça ?   Mer 11 Mai - 11:14




Mitch(y)


Et la sécurité dans tout ça ?
Quand un fan fou coût une ensemble en dentelle et une paire d'escarpins.






Alors que je suis sûre de l'avoir convaincu, d'enfin pouvoir changer de tenue et faire disparaitre  cet " homme" à terre. Mais il n'en fut rien.

Le pacificateur prit un siège haut, sorti une flasque et bu une partie du contenu non, mais alors là je ne resterai pas avec cet homme, il boit en service et menace les personnes innocentes, si j'en avais la force je lui enfoncerai sa flasque dans son @#%© !!!!

Je me redresse quand même et croise les bras sous ma poitrine histoire de montrer qu'il ne m'impressionnait pas -Ce n'est pas bien de mentir- bon quand même il me fiche la chaire de poule. Et ses mots n'améliore pas mon ressentir. Je fulmine, m'agace, soupire et renifle avec un mépris sans m'en cacher, si il me fait du mal sans même que j'ai commis un crime ou baignée dans des affaires peu avantageuse c'est lui qui bouffera le béton pas moi !

-Croyez ce que vous voulez croire, accusez moi de choses que je n'ai pas fait, regardez moi avec vos petits yeux, mais ne vous attendez pas à ce que je vous donne satisfaction : Je-N'ai-Au-Cun-Lien-A-Vec-Cet-HOMME !!! Et je ne crois pas qu'avec vous je resterai vivante plus longtemps...

Je me retiens de taper du poing sur la table, je n'ai ni la force ni la résistance nécessaire pour que cela est une quelconque utilité. Il doit être borné pour réellement penser que si j'étais une criminel je me serai laisser avoir comme ça, MAIS je n'suis pas une criminelle voilà tout !

Je préfère m'asseoir sur mon petit fauteuil encore tourner face au miroir et attrapé mon éventail, je dois être aussi rouge que mon rouge à lèvres, piou, l'horreur.

-Mais enfin puis que je vous ai dis que je n'ai rien à vous donnez, je ne connais rien de ce.. Cet.. De ça !Couina le mannequin en désignant le mort avec son éventail. S'il vous plait, comprenez moi, comprenez le, peut être est ce qu'il s'agit d'un homme fou qui avait des choses à faire ici et c'est dis qu'il allait venir dans les loges pour voir une personne qu'il admirait, il est même possible qu'il ce soit trompé, vous devriez le savoir à près tout vous un haut gradé, rien ne doit vous échapper à vous.

Je me retourne face au miroir et préfère aussitôt revenir face au tortionnaire. Le sang très peu pour moi.

Je soupire et continu à lui répondre.

-Oui je vous ai vu faire, mais qu'est ce que j'en sais de ce qu'il y a dessus -d'ailleurs je n'en ai rien à faire-  un papier et après ? J'en ai des dizaines dans ma corbeille, peut être était-il là pour une de mes assistantes, je les ai mise dehors avant que vous arriviez tout les deux... Je ne suis peut être pas blanche comme neige, mais je ne ferai rien contre mon gouvernement, alors épargnons nous la taches de devoir rester plus longtemps dans la même pièce ensemble.

Et surtout m'éviter de devoir revoir Zazh, je voudrais rester saine d'esprit avant de monter... Est-ce qu'il est conscient du fait que je travaille actuellement moi aussi ?



CSS par Gaelle


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Et la sécurité dans tout ça ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et la sécurité dans tout ça ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Ouest de la ville-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit