Partagez | 
 

 Jour 4 - Temple (est)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Jour 4 - Temple (est)   Mar 23 Fév - 21:56





Jour 4 - Temple (est)
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Explications
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Ce sujet est la suite directe de ce sujet.

Ce sujet sera ouvert durant toute la journée n°4 de l'arène. Il permettra à tous les personnages qui se trouvent dans cette zone de pouvoir rp à la suite de ce message.
Notez que le Jour 4 commence à partir de la diffusion des portraits dans le ciel, il est environ dix-huit heures. C'est donc à vous de gérer la progression de la journée à partir de la nuit jusqu'au Jour 5 (qui lui aussi débutera après la diffusion dans le ciel du jour 4).

En ce qui concerne les règles de déplacement ainsi que toutes les autres règles de l'arène, vous les retrouverez toutes ici.


Bon jeu à tous !  Chopez le !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Sam 26 Mar - 0:14





Début du piège J4
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Un cri dans la nuit ...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Il est 21h dans l’arène … Les tributs ont pu s’habituer à la pénombre, et ils ont eu l’occasion de voir dans le ciel qui l’arène avait condamné pendant la troisième journée. La plupart sont plutôt rassurés … La nuit qui tombe en avance ne semble pas être un « piège » si terrible en comparaison de ce qu’ils ont déjà pu vivre ici … Mais les plus malins sont sur leur garde. C’est trop beau, beaucoup trop beau. Quelque chose se prépare,c’est évident …


Un vent glacé souffle sur alors sur l’arène. Phénomène étrange, il semble venir de la corne et s’étaler sur toute l’arène, éteignant les feux des tributs qui en avaient fait, provoquant des frissons à chacun d’eux… Soudain, un cri déchire le silence et résonne comme un écho dans toutes les zones … Un cri presque … Inhumain. La température semble avoir chuté, l’obscurités’être faite plus noire … Les tributs qui ne sont pas aveuglés regardent partout autour d’eux, se demandant ce qui va leur tomber dessus … Ceux qui ne peuvent rien voir paniquent … Mais d’où venait ce hurlement d’horreur ? …Une chose était certaine : ils n’allaient pas tarder à le découvrir.

HORS RP
Explications
__________________________



Vous l’avez compris, le calme actuel dans l’arène n’est qu’un leurre … Les juges ont laissés aux tributs un moment de répit pour qu’ils s’habituent à leur tranquillité, mais ce n’était que pour mieux revenir plus tard … Une ambiance morbide s’installe dans toute l’arène … Qu’est-ce que cela présage ? Ne vous en faites pas, vous allez vite le savoir !

A partir de la semaine prochaine, des événements vont se produire dans vos rp ... Essayez donc d'être à peu près à jour (c'est à dire que in rp votre perso soit aux alentours de 21h), et si ce n'est pas possible pour vous rappelez-vous que vous pouvez poster des absences afin que vos personnages ne soient pas pénalisés et ne pénalisent par leur tribut lié :)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Sam 16 Avr - 23:56





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Coups de canon...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Nate venait de porter le coup de grâce à Mikel, le mentor du district 6. Quelques secondes plus tard, un coup de canon retentit…  Il était alors 21h45.  Le temps sembla se suspendre quelques secondes…

Tous les tributs purent entendre résonner le coup. Peu à peu, le nombre de tributs diminuait, et il devenait de plus en plus simple de deviner qui était tombé. Mais alors que certains ignorent simplement ce son et que d'autres cherchent à deviner le visage qui se cache derrière ou prie pour que ce ne soit pas un être aimé, un second coup retentit, à quelques minutes d’intervalle.

Il est 21h50 lorsque Joss met fin aux souffrances de Vahine.

L'Expiation pouvait continuer, sans que personne ne sache, jusqu'au soir, qui était le malheureux pour lequel le glas venait de résonner dans l'arène.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Ven 20 Mai - 16:22





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Deux coups de canon...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Cassandra venait de porter le coup de grâce à Kol du district 2. Quelques secondes plus tard, un coup de canon retentit…  Il était alors quelle heure déjà ? Personne n'aurait su le dire avec cette nuit éternelle et profonde qui s'était abattue sur l'arène. Le temps sembla se suspendre quelques secondes…

Tous les tributs purent entendre résonner le coup. Peu à peu, le nombre de tributs diminuait, et il devenait de plus en plus simple de deviner qui était tombé. Mais alors que certains ignorent simplement ce son et que d'autres cherchent à deviner le visage qui se cache derrière ou prie pour que ce ne soit pas un être aimé, un second coup retentit, à une vingtaine de secondes d’intervalle.

Quelqu'un venait de succomber dans l'arène... A nouveau la peur gagnait les tributs, elle envahissait chaque parcelle de leur corps et de leurs pensées : elle les dévorait. Une seconde personne venait de tomber, sous le coup d'un tribut ou sous le sadisme des Juges... Qui était-ce ? Peut-être un être cher ?...

L'Expiation pouvait continuer, sans que personne ne sache, jusqu'au soir, qui était les malheureux pour lesquels le glas venait de résonner dans l'arène.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Dim 29 Mai - 23:12





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Quatre coups de canon...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Aedan venait de porter le coup de grâce à Nolan du district 9. Quelques secondes plus tard, un coup de canon retentit…  Il était alors quelle heure déjà ? Personne n'aurait su le dire avec cette nuit éternelle et profonde qui s'était abattue sur l'arène. Le temps sembla se suspendre quelques secondes…

Tous les tributs purent entendre résonner le coup. Peu à peu, le nombre de tributs diminuait, et il devenait de plus en plus simple de deviner qui était tombé. Mais alors que certains ignorent simplement ce son et que d'autres cherchent à deviner le visage qui se cache derrière ou prie pour que ce ne soit pas un être aimé, un second coup retentit, à une vingtaine de secondes d’intervalle.

C'est en effet Thalia qui tombe à son tour. Rester liés n'était sans doute pas le choix le plus judicieux pour eux ...

Mais alors que tous s'interrogent sur l'identités des personnes tombées, un nouveau coup tonne à nouveau dans la nuit. C'est Amy qui a porté le coup fatal cette fois ... Et c'est Pearl qui en a fait les frais. Là encore, à quelques secondes d’intervalle à peine, un autre coup sonne. C'est une vraie hécatombe. Nikolaï, lui aussi lié à Pearl, vient de tomber.

Plus aucun tribut n'est lié à présent dans l'arène ... Se délier semble donc après "coup" (sans mauvais jeu de mot) avoir été une sage décision de la part des survivants ...

L'Expiation peut continuer, sans que personne ne sache, jusqu'au soir, qui sont les malheureux pour lesquels le glas venait de résonner dans l'arène ... Même si le nombre de survivants ne laisse que peu de doutes sur l'identité des personnes restantes ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 19 ans
★ Occupation : Tribut du D10 / Apprentie boulangère-pâtissière
★ Plat préféré : Muffin au chocolat
☆District : Dix

○ Points : 787
○ Barre de vie :
134 / 200134 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Jeu 2 Juin - 2:59

La culpabilité...


La sensation du sable encore chaud sous mes pieds contrastait affreusement avec la fraîcheur de la nuit dans l'arène. La chaleur qui montait doucement du sol caressait mes chevilles, rendant les courbatures de la course plus supportables, du moins lors des premiers cent mètres. Ensuite, la consistance sableuse rendait notre progression moins rapide, plus incertaine, moins stable. Chacun de nos pas s'enfonçait, nous entraînant vers le fond...

Les larmes coulaient maintenant. Mes épaules me tiraient, mes bras étaient endoloris et mon dos voûté n'arrivait plus à supporter le poids que faisait peser sur moi Jason. Il ne s'en rendait sans doute pas compte, mais se forces le quittaient. Le temps de repos où nous nous étions arrêtés dans les marécages n'avaient pas été suffisant, rien ne sera suffisant pour lui permettre d'aller mieux. Seulement, il fallait qu'il tienne encore un peu. Il nous restait environ trois cent mètres avant d'arriver au temple. Déjà, autour de nous, des vestiges sortaient du sol. Des pierres qu'on aurait juré vieilles de plusieurs millénaires et qui, pourtant, devaient
avoir été façonnées uniquement pour cette arène, pour rendre le décor plus spectaculaire.

Ah, le spectacle... Il devait être si reluisant. Des gens nous regardaient-ils encore ? Nous, les tributs du District Dix qui marchions, errions, courrions comme si nous pouvions encore échapper à l'inévitable. Les larmes coulaient. Je n'étais pas assez forte, je n'étais plus assez forte... Je n'avais plus le courage de continuer, plus le courage de supporter ce désespoir qui m'envahissait et me faisait sentir chaque seconde un peu plus que je luttais contre le destin.

Mes joues étaient moites à présent, l'air refroidissait mon visage : il me permettait de me sentir vivante. Même la douleur était presque vivifiante. Mais je pleurais, je pleurais sans aucun sanglot. J'étais même trop épuisée pour cela. Alors que je sentis Jason s'agripper encore un peu plus à moi, une pensée me vînt : est-ce que je me serai sentie soulagée si le canon avait pu résonner pour lui ? J'aurais alors eu le droit de renoncer, d'abdiquer, de lâcher prise.

Mes yeux se fermèrent un instant...

« Chloé … »

Une voix dans l'immensité...

« Chloé … »

A nouveau un souffle, une voix plus proche, plus réelle, presque palpable... Jason ?
Mes yeux se rouvrirent mais ils ne découvrirent qu'un Jason la tête baissée, le regard dans le vide et qui avait cessé de divaguer. C'est alors que je remarquai mon mal de tête, le sang qui battait dans mes tempes sous l'effet de l'effort trop important que je fournissais. Sans doute avais-je rêvé cette voix, sans doute, heureusement...

Alors pourquoi avais-je cette impression étrange ? Comme un présence qui m'épiait, rôdait autour de moi, attendait le bon moment pour se jeter sur moi et m'engloutir toute entière. La nuit noire qui régnait dans l'arène me masquait les alentours, même le large temple commençait à peine à m'apparaître maintenant qu'il se dessinait à moins d'une centaine de mètres. Et si c'était un piège des Juges, si la chose qui avait émis ce cri nous avait retrouvés, si elle était prête à bondir sur nous. Ma respiration s'accélérait, ma marche aussi.

- Il faut qu'on se presse Jason, on y est presque.

« Chloé … »

Je stoppai net ma marche. Cette voix je la connaissais. Ce n'était pas celle de Jason. Ce n'était même pas celle d'un vivant.

- Adam...

Son prénom avait filé entre mes lèvres. Plaintif comme sa voix, cet appel sonnait faux. Je ne me souvenais même pas l'avoir une seule fois prononcé, je ne me souvenais plus réellement de lui. Je me souvenais d'une scène atroce, une scène où j'avais tout observé sans rien pouvoir y faire, sans pouvoir m'interposer. Je me souvenais de son air inquiet pourtant, de son regard incrédule, presque implorant quand il avait vu cette fille s'approcher de lui. Quand il m'avait vue m'approcher après que je lui ai fiché une flèche dans la jambe pour l'empêcher de m'échapper.

Ma main lâcha la veste de Jason par laquelle je le maintenais à mes côtés. Une silhouette se détache à notre gauche, non loin de moi. Elle me tourne le dos, mais je sais que c'est "lui".

« Chloé … »

- Non Adam... Tais-toi... J'étais terrifiée, ma voix était sourde. - Tais-toi... Ce n'est pas ma faute...

J'avais fait un pas en arrière, laissant mon ami sans soutien alors qu'Adam venait de se tourner vers moi. Deux fossés, deux trous béants et obscurs comme la mort.

- J'ai fait ce que je devais faire... répétai-je dans un murmure.

Ma respiration était haletante, mes paroles hachées, alors que mon regard n'arrivait pas à se détacher de son visage. Son visage qui n'avait plus rien d'humain. Ce n'était qu'une masse de chairs. Au creux de ses orbites, on apercevait un os. Dans l'ouverture des ses lèvres, sa mâchoire dévoilait une marée de sang... Je portai ma main à ma bouche, basculai en avant, vomis ma bile.

- J'ai fait ce que je devais faire... continuai-je à lui répéter. - Tu es mort Adam ! Tu es mort... murmurai-je.

Soudain, le canon tonna. Deux fois. Je compris.

Ce n'était qu'un piège. Un leurre de plus pour jouer avec nous, pour faire de nous des marionnettes. On nous obligeait à tuer, nous devenions une autre personne et quand ce n'était plus assez passionnant, un nouveau jeu se mettait en place.

- Le canon a sonné. Tu es mort. dis-je en prononçant ce dernier mot très lentement, comme pour que cette chose comprenne, comme si elle pouvait me comprendre. Ce n'était pas Adam. Ce n'était même pas réel.

- Laisse-la tranquille !

- Quoi ?!!!

Jason venait de bousculer ma conviction, la seule qui m'évitait de plonger tête la première dans la panique. Voyait-il Adam lui aussi ?

- Tu le vois ? Tu vois à nouveau ?

Je tremblai de la tête aux pieds, secouée par un spasme violent et mon cœur qui battait à tout rompre. En réalité, il ne regardait pas Adam. Il semblait me regarder. Mon regard passait de l'immondice qui restait du tribut du Cinq à Jason dont les yeux étaient toujours inexpressifs.

Il ne voyait pas Adam. Il voyait "autre chose". Chacun ses fantômes, chacun sa culpabilité.

- Tais-toi, laisse la en dehors de ça ! Elle ne va pas mourir ! finit-il par lâcher.

Non, je n'allais pas mourir.

Sans réfléchir, je courus et agrippai le bras de Jason qui manqua de tomber à la renverse. Je l'entraînai avec moi, il ne fallait pas se retourner au risque de revoir le visage d'Adam et son ton rempli de reproche, d'un besoin de vengeance aussi.

- Cours ! Vite !

La porte du temple nous apparut bientôt, encore quelques foulées et nous serons abrités, encore quelques foulées et peut-être pourrions-nous empêcher ses monstres au dehors de nous suivre...

J'étais complètement terrifiée lorsque nous foulions enfin le sol du temple. Un premier coup de canon retentit. Je tournai la tête comme pour tenter de voir si c'était Adam qui venait à nouveau de tomber, mon pied s'accrocha sur une pierre. Nous plongions en avant, mordant la poussière. J'eus juste le temps de placer mes mains devant moi pour éviter que ma tête ne heurte le sol : mes mains furent éraflées alors que mon corps s'effondra, une douleur battante s'installa dans mes genoux sanglants au niveau desquels mon pantalon venait de se trouer.

- Ca va Jason ? demandai-je en me redressant avec une grimace.

Une branche déjà consumée en partie était sur le sol, je l'attrapai à la volée. Nous étions dans l'entrée du temple. Il faisait encore plus noir que dehors, je jetai un coup d’œil derrière nous sans voir Adam. C'était trop facile... Beaucoup trop facile. J'aidais Jason à se redresser et regardai rapidement son flanc. La blessure avait dû se rouvrir en partie avec le choc.

- On y est, adosse-toi contre le mur, il faut que je fasse du feu pour voir où on met les pieds...et fermer ta plaie.

Mes mains tremblaient, ma voix aussi. J'essayais de reprendre mes esprits, d'oublier ce monceau de chair putride qui m'avait observée d'un air souffrant.. Il avait enduré les pires atrocités, c'était ma faute. C'était ma faute s'il était mort. Et moi, je faisais du feu pour en empêcher un autre de mourir : c'était démentiel. Rien n'était plus normal ici, rien.

- C'était qui pour toi ? finis-je par lâcher à l'attention de Jason pendant que je tentais de produire une étincelle en frottant deux pierres au-dessus de la corde partiellement utilisée de la torche.

Le silence.

- Pour moi, c'était Adam... Je passai ma langue sèche sur mes lèvres gercées, brûlées par le soleil des journées précédentes. Je... Je l'ai tué Jason... Je l'ai fait et...

Je déglutis avant de prendre une grande inspiration en levant mes yeux brillants de larmes vers lui :

- Et si c'était à faire, je recommencerai. Une pause avant d'ajouter : - Je recommencerai parce que nous ne sommes plus que six... Six sur vingt-sept tributs. Nous n'en serions pas là si nous n'avions pas fait ce qui était nécessaire, n'est-ce pas ?

Mon corps était secoué de spasmes, je me retenais de craquer. Il ne fallait pas que je craque, pas maintenant.

« Chloé est dans la zone des dunes - temple avec Jason »


_________________
Last battle...
Another night, another hour ... (⚡) Another death.


Ma couleur de rp : navajowhite

Ma présentation | Mes liens & Mes rps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Dim 5 Juin - 21:02





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games



Vision de Chloé:
 






Piège du J4
Qui a peur des fantômes ... ? [Chloé]
__________________________


Tu te croyais vraiment à l’abri ? Non, tu n’es pas si naïve, tu sais au fond qu’il est toujours là. Bientôt, les traits de Jason disparaissent derrière le visage d’Adam. Il se décompose devant tes yeux … Il n’est plus le garçon que tu as côtoyé, mais le cadavre mutilé que tu as laissé.

« ME TUER ?! Me tuer, vraiment Chloé ? Allons, tu sais bien que ce n’est pas ce que tu as fait … »

Sa voix se fait menaçante, son visage apparait juste en face du tiens. Tu peux voir l’intérieur des plaies que tu as toi-même affligées. Il n’a pas l’air de se calmer …

« Tu as mutilé mon visage Chloé. Tu m’as fait souffrir ! Tu m'as torturé ! Quand ma famille va voir mon cadavre … Tu y a pensé ? Non, bien sûr que non … »

Il recule peu à peu et tu as une vision d’ensemble de ton œuvre …. Etait-ce vraiment nécessaire d’aller jusque là ?

« Mais tu en avais besoin, pour te sentir forte ! Tu ne pensais rien, n’est-ce pas Chloé ? Tu étais dans ta tête … Tu es folle, voilà ce que tu es ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Dim 5 Juin - 21:10





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games









Piège du J4
Qui a peur des fantômes ... ? [Jason]
__________________________


« Chuut Jason, Chuuut … »

Vahine pose sa main sur ton épaule. Elle n’est pas bien différente de la jeune femme que tu as connue. Elle est aussi douce, aussi calme, juste … Froide.

« Je ne lui ferais pas de mal voyons, je ne peux plus, je suis morte, tu te rappelles ? »

Sa voix est posée. Elle te parle avec une douceur infinie, comme une berceuse. Mais ces mots ne sont pas un conte de fée, ce n’est même pas une histoire … C’est la vérité, c’est ça qui fait mal.

« Je suis là pour toi Jason. Pour que tu ne refasses pas les mêmes erreurs … Je suis morte en entraînant les carrières pour te protéger, et je te connaissais à peine. Elle, elle t’aime … Seule elle a ses chances, mais avec toi … »

Elle laisse un temps avant de continuer, mais au fond ça n’a pas d’importance. Tu sais déjà ce qu’elle va dire, ce n’est pas comme si l’idée ne t’avais pas déjà traversé l’esprit.

« Elle essayera de te sauver Jason. C’est comme ça qu’elle mourra, en essayant vainement de te protéger alors que tu es déjà mort. Le meilleur cadeau que tu pourrais lui faire, c’est de la laisser sauver sa peau … »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Près du pont ...
★ Âge : 20 ans. ♥
☆ Surnom : Jason
★ Occupation : Flâner dans les bois
☆ Humeur : .... ♫
☆District : District Dix

○ Points : 385
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Ven 10 Juin - 22:42


Qui a peur des fantômes ?
Ft. Chloé

Chloé entraîna Jason, il la suivit sans trop être conscient de la situation : il était trop occuper à se battre contre ses démons pour avoir réellement les pieds sur terre. Il n'entendit pas lorsque Chloé lui demanda de courir plus vite mais il avait pris son rythme. Il avait bien du mal à continuer cette course folle, il était épuisé physiquement et mentalement. Ses blessures étaient à l'échelles de ses souffrances : critiques. Le canon sonna, il eut un mouvement paniqué mais Chloé était toujours à ses côtés donc tout allait bien. Il se fichait bien des autres et de sa propre vie tant qu'elle vivait encore. Il sentit qu'il perdait l'équilibre. Chloé et lui s'écroulèrent et il eu le reflex se retenir avec ses mains qu'il écorcha encore plus qu'elles ne l'étaient. Ce qui n'évita pas sa chute dans la poussière, elle lui demanda :

- Ca va Jason ?

Il voulut lui hurler toute la douleur que la chute avait provoqué par rapport à ses blessures qui s'étaient aggravées mais il fit une légère grimace et essaya de minimiser la situation en disant :

-J'ai connu mieux mais ça va. Et toi tu ne t'es pas blessée au moins ?

Il entendit des bruits d'objets indistincts puis l'odeur de brûlé qui était présente.

- On y est, adosse-toi contre le mur, il faut que je fasse du feu pour voir où on met les pieds...et fermer ta plaie.

Il hocha seulement la tête. Il espérait qu'il pourrait se reposer un peu il en avait impérativement besoin. Il sentait que Chloé n'allait pas bien, sa voix tremblait, elle aussi était à bout pourtant elle se battait pour qu'il survive. Elle se donnait beaucoup trop de mal pour une cause perdue. Oui Jason était perdu et il en était conscient. Il n'y avait presque plus d'espoir.

- C'était qui pour toi ?

Il était si fatigué qu'il n'avait pas remarqué que l'esprit de la rouquine avait cessé de le torturer. Il en tremblait encore. Il se sentait si coupable, la culpabilité le rongeait tel le sang acide sur ses pieds. Il se perdit à nouveau dans ses pensées il pensa à l'innocente qu'il avait abandonné aux mains meurtrières des deux monstres. Vahine morte, sa faute. Ces pensées le hantait et il ne prêta pas attention aux bruits que Chloé faisait pour allumer le feu.

- Pour moi, c'était Adam... Je... Je l'ai tué Jason... Je l'ai fait et...

Adam, le gringalet maigrichon du 5. Il se souvenait vaguement de son visage : une gueule d'ange. Encore un innocent que les jeux avaient tué. Non ce n'était pas Chloé qui l'avait assassiné c'était bien les juges. Elle avait fait ce qu'il fallait faire, ce que les juges voulaient. Elle avait respecté leur promesse elle avait fait ça pour eux alors il ne la jugeait pas. Ce n'était pas une meurtrière. Même si les jeux l'avaient changée c'était toujours la Chloé qu'il aimait au fond. Il ne vit pas les yeux larmoyant de Chloé mais dans sa voix il sentait toute la tristesse et le désespoir qu'elle avait en elle :

- Et si c'était à faire, je recommencerai. Je recommencerai parce que nous ne sommes plus que six... Six sur vingt-sept tributs. Nous n'en serions pas là si nous n'avions pas fait ce qui était nécessaire, n'est-ce pas ?

Six, ils n'étaient plus que six. Ce fut un choc, eux le pauvre district 10 étaient dans les dix derniers. Eux que l'on pensait les premiers à mourir au bain de sang étaient toujours debout. Ils formaient une drôle d'équipe mais le sort leur avait été assez favorable. Jason bloqua sur le chiffre. L’étau se resserrait ce qui signifiait que les tributs restants allaient les traquer et il savait qu'il était trop faible pour surmonter une nouvelle blessure. Elle avait raison, s'ils n'avaient pas fait ce qui était nécessaire ils seraient certainement morts. Si elle n'avait pas tué ce pauvre garçon peut être qu'il l'aurait tuée et ça Jason ne s'en serait jamais remis.

-Tu as fait ce qu'il fallait... Et pour moi c'était Vahine... Je l'ai abandonnée Chloé.. et ils l'ont tuée ces monstres... Je l'ai abandonnée..

Il retomba dans son état de culpabilité et de panique. Il se mit à trembler et à pleurer sans le vouloir il était à bout de nerfs. Et alors qu'il pensait que l'esprit l'avait  laissé tranquille la voix repris :

«  Chuut Jason, Chuuut … »
Il trembla de plus belle.

-Je ne lui ferais pas de mal voyons, je ne peux plus, je suis morte, tu te rappelles ?

Comment aurait-il pu oublier qu'elle était morte ? Il essaya de se persuader que c'était un piège des juges que tout ceci n'était pas réel que c'était un artifice pour le déstabiliser encore plus mais elle avait l'air si réelle et sa voix était si douce qu'il oublia que tout était faux.

-Je suis là pour toi Jason. Pour que tu ne refasses pas les mêmes erreurs … Je suis morte en entraînant les carrières pour te protéger, et je te connaissais à peine. Elle, elle t’aime … Seule elle a ses chances, mais avec toi …

Elle avait l'air si bienveillante qu'il buvait ses paroles sans être rationnel : ce n'était pas Vahine qui parlait elle était morte c'était impossible. Ses paroles lui brisaient le cœur mais elle avait raison il était un poids pour elle. En le protégeant elle creusait elle même sa tombe. Surtout maintenant qu'ils étaient à moitié mort, il aurait préféré qu'elle l'achève pour qu'il ne soit plus un poids pour elle et qu'elle ait une chance de sortir de l'arène. Une chance de rentrer au district, de revoir ses parents, de devenir pâtissière, d'avoir une famille, d'être heureuse. Mais il la privait de tout ça en vivant.

-Elle essayera de te sauver Jason. C’est comme ça qu’elle mourra, en essayant vainement de te protéger alors que tu es déjà mort. Le meilleur cadeau que tu pourrais lui faire, c’est de la laisser sauver sa peau …


Son cœur se brisa encore plus. Entendre des vérités comme celles qu'elle venait de prononcer c'était comme recevoir de nouveaux coups de couteaux. Il ne pu retenir une larme. Il serra le poing. Elle avait raison il devait mourir. Sa main alla à sa ceinture et il s'apprêta à sortir le couteau.
Puis il se rappela de leur promesse de rester ensemble. Il ne pouvait pas la laisser toute seule. Il laissa tomber sa main le long de son corps : tout ceci n'était pas réel.


© Belzébuth



Dernière édition par Jason C. Drake le Sam 11 Juin - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Sam 11 Juin - 13:04





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Un coup de canon...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Cassie venait de porter le coup de grâce à Joss du district 2. Quelques secondes plus tard, un coup de canon retentit…  Il était alors quelle heure déjà ? Personne n'aurait su le dire avec cette nuit éternelle et profonde qui s'était abattue sur l'arène. Le temps sembla se suspendre quelques secondes…

Tous les tributs purent entendre résonner le coup. Peu à peu, le nombre de tributs diminuait, et il devenait de plus en plus simple de deviner qui était tombé.

L'Expiation peut continuer, sans que personne ne sache, jusqu'au soir, qui sont les malheureux pour lesquels le glas venait de résonner dans l'arène ... Même si le nombre de survivants ne laisse que peu de doutes sur l'identité des personnes restantes ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 19 ans
★ Occupation : Tribut du D10 / Apprentie boulangère-pâtissière
★ Plat préféré : Muffin au chocolat
☆District : Dix

○ Points : 787
○ Barre de vie :
134 / 200134 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Sam 11 Juin - 13:23

Maudite...


Ce n'était même plus de la fatigue, c'était de l'épuisement. La tête me tournait presque, ma gorge était à nouveau sèche et mes mains tremblaient. Et il y avait ce mal de tête, j’avais l’impression qu’elle était prise dans un étau : la douleur la comprimait, me donnant cette sensation écœurante qu’elle pourrait exploser à tout instant.  J’étais habituée des migraines, surtout depuis l’accident qui m’avait rendue sujette aux cauchemars. Cependant alors que le pire d’entre eux était devenu ma réalité, mes parents n’étaient à mes côtés : d’habitude, ils me prenaient dans leurs bras, ma mère me ramenait une tisane et mon père ajustait la lumière pour éviter que la migraine ne gagne du terrain. Aujourd’hui, leur absence me brisait encore un peu plus. Peut-être qu’ils étaient devant notre petit téléviseur. Peut-être qu’ils me regardaient, assise dans l’entrée de ce temple dont le couloir obscur semblait être une abîme sans fin. Non, il ne fallait pas qu’ils me voient comme cela…  

Je pleurais en silence. Les larmes dégageaient le sang caillé qui demeurait sur mon visage, les dernières marques que l’eau des marais n’avait pas réussi à effacer. Je léchai un de mes doigts pour passer la salive sur une écorchure de ma main droite qui me lançait, elle s’était entaillée lors de ma chute. Chaque partie de mon corps me faisait tant souffrir que je ne savais même plus exactement où se trouvait la douleur, c’était un murmure au cœur de moi, presque une amie… Son seul bénéfice était de me rappeler que j’étais encore en vie. Une vie maudite.

Ma respiration était difficile, nous avions donné nos dernières forces pour cette course folle. Nous ne faisions que retarder l’inévitable, nous étions perdus. Peut-être même que les carrières étaient déjà à notre recherche, peut-être que… Tant de spéculations pour quoi ? Je me recroquevillais sur moi-même, mon esprit flanchait. Les genoux contre mon torse, je savais pourtant que je n’avais pas le luxe de rester là à pleurer. Personne ne nous viendrait en aide, nous attendions Ethan depuis le début de cet enfer et rien. Il brillait par son absence et dire qu’il avait osé me juger alors qu’il participait volontairement à cette tuerie, il m’écœurait encore plus que les autres… Mais m’écœurait-il plus que moi-même ?

Je me balançais d’avant en arrière quand soudain Jason me répondit d’une petite voix :

- Tu as fait ce qu'il fallait… Et pour moi c'était Vahine… Je l'ai abandonnée Chloé… et ils l'ont tuée ces monstres… Je l'ai abandonnée…

Sa voix me ramena dans l’arène, elle eut ce don de me rappeler pourquoi je n’avais pas encore mis fin à tout cela : je n’étais pas seule. Je relevai la tête vers lui. Mon regard chercha le sien dans l’obscurité, ses yeux brillaient de douleur et sa voix n’était plus qu’un souffle. Chaque parole semblait lui coûter alors Chloé que faisais-tu ? Pourquoi pleurais-tu et te morfondais-tu sur toi-même alors qu’il était là ? Alors qu’il avait besoin de toi…

Mes idées gagnèrent une clarté toute relative, inconstante, incertaine… Je marchais à quatre pattes jusqu’à Jason. Là, je posai ma tête dans son cou un instant et lui murmurai :

- Tu n’as rien fait de mal… Ce n’est pas toi qui l’a tuée : c’est eux qui l’ont fait, ce sont eux les monstres… Et ils t’ont fait tellement de mal Jason…

Je venais de soulever le pansement de fortune que j’avais plaqué sur sa blessure plus tôt. Il était imbibé de pus et de sang, je sus qu’il allait nous falloir un miracle. Mais il y avait toujours des miracles dans l’arène non ? Il y en aurait un pour les deux derniers survivants d’un district périphérique, il devait y en avoir un. Avec délicatesse, je reposai le linge sur la plaie pour éviter qu’elle ne soit davantage exposée et contint le sanglot qui montait. Il ne fallait pas qu’il sache, il ne fallait pas qu’il s’imagine ce que je voyais, il ne fallait pas qu’il perde espoir… Car sinon, tout serait fini.

- Toi aussi tu as fait ce qu’il fallait Jason, alors peu importe ce que ce fantôme a pu te dire : elle est morte et ce n’est pas ta faute… Maintenant je vais tout faire pour qu’on reste ensemble d’accord ?

Je souriais. Je crois que je finissais par croire à mes propres mensonges. Parce que cette utopie dans laquelle nous avions une « happy end » n’existait que dans nos rêves, dans nos espoirs les plus fous : ceux qui nous rongeaient, nous dévoraient et nous rendaient si fragiles… Ils nous exploitaient et nous consumaient intérieurement et lorsque nous mourrons, cela n’en serait que plus douloureux… Pourquoi nous infligions-nous tant de souffrances ?

Il fallait croire que malgré toutes les horreurs auxquelles nous avions assistées, nous étions encore humains…

- Je dois allumer un feu pour qu’on puisse avancer dans le temple et se mettre à l’abri... dis-je avec de marquer une pause et d’ajouter sur un ton faussement enjoué dans lequel on percevait tout mon épuisement : Et puis je pourrais faire un cataplasme avec les pavots pour ta blessure comme cela !

Je quittai Jason avec un baiser sur son front, il était encore plus brûlant que tout à l’heure. Il allait faire vite. Ethan, Ethan… Si seulement tu pouvais te réveiller et ne pas être le mentor le plus inutile de cette édition…

Ramassant d’abord la torche, je trouvai ensuite deux cailloux suffisamment rocailleux pour pouvoir créer une étincelle suffisante. D’autres petites brindilles, sans doute amenées par le vent et bloquées par les hauts murs de l’entrée du temple était sur le sol, j’en ramassai quelques uns : je sacrifiai également quelques brins de pavots pour que le feu puisse prendre plus facilement grâce à davantage de matière. Puis je commençai mon ouvrage.

Un premier coup sec, rien. Un second et toujours aucune étincelle. Ne pas paniquer, ne pas douter. Ce n’était pas le moment. Je relevai alors le visage vers Jason, son regard était perdu dans le vide : à quoi pouvait-il bien songer ? Il paraissait perdu, comme s’il errait dans un autre monde… Je m’apprêtai à l’interpeler quand ses traits changèrent brusquement pour laisser apparaître un tout autre visage. Il n’y avait plus seulement quelques plaies fines et des éraflures, mais des plaies béantes et deux orbites profonds qui firent disparaître ses yeux pers.  

Encore lui.

Mes pensées à son égard étaient de plus en plus amères, de plus en plus violentes.

« ME TUER ?! Me tuer, vraiment Chloé ? Allons, tu sais bien que ce n’est pas ce que tu as fait … »

Il était plein de reproches, sa face grimaçante n’avait plus rien du Adam que j’avais connu, de celui dont je me souvenais. Cette chose n’était rien, ce n’était pas lui : ce n’était qu’un monstre et ce n’était pas moi qui l’avait créé… Ce n’était pas moi. Pas moi…

Ce n’était pas moi qui l’avais tué, c’était les Jeux… Moi j’avais vu la scène, c’est tout.

Mon regard s’était détourné de lui, j’activais mes mains autour des cailloux, une étincelle se créa, puis une seconde. Elles tombèrent sur mon tas de brindilles, des braises se créèrent, je commençai à souffler dessus pour que le feu prenne. Mais rien.

« Tu as mutilé mon visage Chloé. Tu m’as fait souffrir ! Tu m'as torturé ! Quand ma famille va voir mon cadavre … Tu y a pensé ? Non, bien sûr que non … »

Il sembla reculer mais cela ne mit que mieux en lumière toutes les atrocités de son corps. Il n’était plus qu’une immondice de chairs, des chairs tranchés et putrides.

Mais qu’est-ce que j’avais fait ? J’arrêtai de souffler sur les braises qui ne s’éteignirent pas pour autant grâce à la brise de la nuit. Je me relevai, face à ce démon revenu de l’enfer. L’enfer dans lequel je brûlerai. Car oui, j’y brûlerai. C’était ce que j’avais fait.

Sa famille. Son district. Quand ils verraient ça, tous voudraient ma mort. Oh… Tant de personnes devaient déjà la souhaiter… Tant de personnes devaient vouloir me voir morte pour ce que j’avais fait. Combien désirerait me tuer de leur main pour l’avoir massacré ?

Je sanglotai, je paniquai. Mes pensées s’embrouillaient. Je ne sentais plus mes membres. Ma tête me paraissait anesthésié, je ne percevais plus rien. Je ne voyais plus rien. Plus rien d’autre dans mon existence que lui, que cette chose, que mon « œuvre ».

- Ce n’était pas ma faute ! laissai-je échapper entre mes lèvres entrouvertes.

Mon ton était dépourvu d’émotions, je ne ressentais plus rien.

- Il faut que tu te taises Adam… dis-je calmement alors que ma main glissait à ma ceinture dans un geste mécanique.

« Mais tu en avais besoin, pour te sentir forte ! Tu ne pensais rien, n’est-ce pas Chloé ? Tu étais dans ta tête … Tu es folle, voilà ce que tu es ! »

Folle ? Folle ? Non. Non… Pas encore…

C’en était trop.

Un éclair argenté brilla dans la nuit sombre et intense.

- Ca te convient mieux comme mort ?!

Ma lame de la dague venait de se planter dans le torse d’Adam, au niveau où je sentais battre son palpitant. Voilà. C’était fait. De quoi pourrait-il encore m’accuser maintenant qu’il avait la mort qu’il avait tellement voulu ? C’en était fini de lui, c’en était fini depuis longtemps.

Ma respiration était haletante, j’étais hystérique. Un soulagement intense et même de la joie m’emplirent. C’était tellement grisant de ne plus entendre sa voix, de le voir mort à nouveau.

A cet instant, alors que je souriais, fière de l’avoir enfin fait taire : les braises prirent. Le feu s’alluma derrière moi, illuminant la scène. Adam eut une dernière fois ce sourire cadavérique et grostesque avant de disparaître.

- JASON !

Un hurlement sortit du cœur. Un hurlement qui me fit voir la réalité. Au bout de la lame, le cœur de Jason venait d’être touché. Et cela, c’était de ma faute.

« Chloé attaque Jason – Attaque sans lancer de dés demandée : dégâts convenus avec l’intéressé »
« Chloé est dans la zone des dunes - temple avec Jason »


_________________
Last battle...
Another night, another hour ... (⚡) Another death.


Ma couleur de rp : navajowhite

Ma présentation | Mes liens & Mes rps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Sam 11 Juin - 13:30

Chloé a allumé un feu : les spectres disparaissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Près du pont ...
★ Âge : 20 ans. ♥
☆ Surnom : Jason
★ Occupation : Flâner dans les bois
☆ Humeur : .... ♫
☆District : District Dix

○ Points : 385
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Mar 14 Juin - 22:30


Qui a peur des fantômes ?
Ft. Chloé

Il sentit son souffle dans son cou lorsqu'elle murmura :

- Tu n’as rien fait de mal… Ce n’est pas toi qui l’a tuée : c’est eux qui l’ont fait, ce sont eux les monstres… Et ils t’ont fait tellement de mal Jason…

Elle avait raison, s'ils n'avaient pas croisé la route de ces monstres il serait en meilleur état et Vahine serait toujours en vie. Enfin c'était un mal pour un bien qu'elle soit morte. Elle était innocente et son décès était tragique comme tous mais pour que Chloé s'en sorte elle devait mourir. Alors s'ils n'avaient pas croisé les carrières que ce serait-il passé ? L'aurait-il poignardé dans le dos, aurait-il brisé l'alliance et aurait-il trahi la pauvre rouquine ? Probablement ou probablement pas. Il ne savait pas de quoi il aurait été capable si la situation s'était présentée. D'un côté il y avait la promesse qu'il avait faite à Chloé de tout faire pour survivre mais il avait un trop bon cœur pour tuer quelqu'un sans avoir de regrets. Il ne se serait jamais remis du fait d'avoir une mort sur la conscience.
Il sentit que Chloé avait soulevé son « pansement » ce qui lui fit froncer les sourcils lorsqu'elle le replaça. C'était douloureux et il ne s'habituait toujours pas à cette souffrance continue. Il avait très chaud mais quelques instants plus tard il tremblait, il transpirait beaucoup et il savait qu'il était en très mauvais état. Il devait avoir de la fièvre en plus de perdre beaucoup de sang. Il n'avait jamais été aussi mal.

- Toi aussi tu as fait ce qu’il fallait Jason, alors peu importe ce que ce fantôme a pu te dire : elle est morte et ce n’est pas ta faute… Maintenant je vais tout faire pour qu’on reste ensemble d’accord ?

Il hocha la tête, si seulement elle savait les choses horribles que Vahine lui avait dit. Les dures vérités qu'elle avait prononcé. « Seule elle a ses chances mais avec toi... ». Elle avait raison il était un poids pour elle et il serait bien plus utile mort mais il savait qu'elle ne supporterait pas sa mort. Pas plus qu'il n'aurait supporter de la perdre.

- Je dois allumer un feu pour qu’on puisse avancer dans le temple et se mettre à l’abri... Et puis je pourrais faire un cataplasme avec les pavots pour ta blessure comme cela !

Elle essayait de le sauver c'était adorable. Elle se donnait beaucoup de mal pour rien il était déjà perdu. Mais il ne voulut pas la contrarier et il n'avait pas la force de lui tenir tête alors il hocha la tête et murmura un « merci » à peine audible. La moindre parole lui coûtait beaucoup il était épuisé. Il sentit les lèvres de Chloé sur son front et elle s'éloigna un instant. Il entendit des bruits de frottements de pierres : elle essayait d'allumer un feu. Soudainement il l'entendit pleurer

-Chloé ça va ?

Pas de réponse, il eut le seul vent pour réponse. Puis quelques secondes plus tard il entendit :

- Ce n’était pas ma faute !

-Chloé ?

Elle semblait ailleurs. L'inquiétude montait chez Jason.

- Il faut que tu te taises Adam…

Il n'avait plus aucuns doutes le fantôme d'Adam revenait la hanter. Même si ne voyait pas l'expression de détresse du visage de Chloé il la ressentait. Elle était comme en transe et il prit peur pour elle. Il se leva avec beaucoup de difficulté et de douleur et il s'approcha de là où il pensait qu'elle était pour pouvoir la rassurer. Il ne vit pas le reflet de la lame briller il entendit seulement :

- Ca te convient mieux comme mort ?!

Puis la lame s'enfonça dans son cœur sans qu'il ne vit rien arriver.

Il s'écroula au bout de quelques secondes et tomba lourdement à la renverse. Il ne sentit pas la douleur lancinante qui s'ajouta à toutes ses autres blessures. Pendant quelques instants il fut complètement ailleurs et il entendit de manière très lointaine son nom que Chloé hurlait. Il ne réalisait pas tout à fait ce qui venait de se passer, il ne réalisa pas que Chloé venait de lui planter un poignard en plein cœur. Lorsque Chloé s'approcha de lui avec précipitation il murmura d'une voix très faible :

-Chloé...j'ai si malune larme roula sur la joue du rouquin je vais mourir c'est ça ?


© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 19 ans
★ Occupation : Tribut du D10 / Apprentie boulangère-pâtissière
★ Plat préféré : Muffin au chocolat
☆District : Dix

○ Points : 787
○ Barre de vie :
134 / 200134 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Jeu 30 Juin - 23:27

Vers la fin...


Le sang, une mare de sang qui s'entendait sur sa poitrine, diffusant dans la toile de son tee-shirt. Elle irradiait autour de la lame que je venais de lâcher avec horreur et qui restait là, trônant avec fierté, reluisant sous la lueur du feu : la pointe fichée dans le cœur de Jason. Mon regard alternait frénétiquement entre le manche ensanglanté et les yeux aveugles de mon ami. Les mains pleines de sang plaquées sur ma bouche après mon cri, j'étais figée.

Paniquée, j'étais totalement paniquée. Je n'arrivais pas à réaliser ce qui venait de se passer, je ne le comprenais pas, je ne voulais pas le comprendre. C'était impossible. C'était...

Soudain ses jambes lâchèrent, je ne réfléchis pas et plongeai en avant pour le rattraper tant bien que mal et amortir sa chute. Pourtant, perdant déjà toute sa force, il s'effondra lourdement alors que mes mains tremblantes ne sachant où se poser pour éviter de lui faire plus de mal n'arrivèrent pas à l'agripper à temps. Le sol l'accueillit dans une nuée vaporeuse de poussière qui s'envola tout autour de sa silhouette pour recevoir son corps meurtri.

Mourant.

Je m'étais laissée tomber à ses côtés. Prise dans le tourbillon des émotions, je ne savais quoi faire, quoi tenter,... Il fallait que je fasse tout pour le sauver, tout pour qu'on reste ensemble, que je fasse quelque chose mais quoi ? J'essayai de réfléchir mais je n'y arrivais plus : seule l'image de la dague plantée dans son torse me saisissait, m'obsédait. Et c'était de ma faute. Tout était de ma faute. Ma respiration était saccadée alors que mes mains touchaient sa peau autour de la blessure, devais-je appuyer pour arrêter l'hémorragie, serait-ce encore pire ? Mes larmes coulaient à flot, je ne tentais plus de les retenir. Penchée au-dessus du corps mutilé de Jason, mes larmes salées se mêlaient au sang qui continuait inlassablement de couler de sa plaie, le rendant plus faible à chaque seconde...

-Chloé...j'ai si mal... Il marqua une pause, une larme coula sur sa joue. Je vais mourir c'est ça ?

Les sanglots redoublèrent, secouant ma poitrine qui semblait se déchirer sous l'horrible douleur qui me broyait. Le poids de la culpabilité et la souffrance profonde de n'avoir pas su le protéger... De l'avoir fait souffrir... D'être sa meurtrière.

Désormais, le froid avait laissé place à la chaleur. Pourtant je frissonnais. Adam avait disparu, tout souvenir de ce spectre de malheur avait disparu au moment même où j'avais vu ce que je venais de faire. Il avait disparu avec tous nos espoirs aussi fous soient-ils. La mort que je semais autour de moi répandait son écume rougeâtre : elle dévorait tout sur son passage et désormais elle allait emporter la seule personne qui comptait encore, pour laquelle j'avais toujours compté.

- Non Jason... Non... Tu ne vas pas mourir, tout va bien se passer, tu vas t'en sortir... dis-je entre deux sanglots.

Une promesse intenable. Une promesse vaine et vide de sens. Tout était perdu. Je pleurais, je plongeai au plus profond d'une abîme dont je savais que je ne sortirai jamais. Je caressais son visage, me penchai sur son corps, tenai sa main qui devenait de plus en plus froide...

- Jason pardonne-moi... Secouée d'un sanglot, j'enfuis mon visage dans ses cheveux trempés de sueur. Je ne voulais pas... Je ne suis tellement désolée...

Entre mes doigts, le liquide filait et je savais. Tout était fini. Nous avions été désignés pour mourir dans cette arène, tout avait été clair dès le début. Nous avions été fous d'espérer qu'il aurait pu en être autrement... Ils avaient gagné. Jason m'avait dit qu'il ne tomberait pas dans leur jeu mais j'y avais foncée tête la première. Tout était de ma faute...

- Je t'en supplie... Reste avec moi...

J'étais parcourue de spasmes atroces, tordue de douleur par les pleurs d'un désespoir que rien ne saurait apaiser. La douleur était plus insupportable que toutes les blessures physiques, j'aurais volontiers donné ma vie pour ne pas avoir à contempler cette étincelle qui s'éteignait un peu plus chaque seconde dans son regard. Alors je ne la quittais plus des yeux, comme si ce simple fait l'obligeait à demeurer là : comme si cela le gardait en vie. Je me raccrochais à cette étincelle parce que, même s'il ne me voyait pas, c'était la seule étoile qui illuminait encore mon cœur et mon esprit dans cette nuit noire. J'étais terrifiée.

Et oui. En cet instant, j'ai peur. J'ai peur que les étoiles qui nous guident, un jour nous poussent au vide. J'ai peur que tout soit fini. J'ai peur de le perdre. J'ai peur de moi-même. J'ai peur, si peur...

Alors je me consume. Je brûle et frisonne. Je me fige et tremble. Je serre d'un poing les pans de sa veste pour l'obliger à demeurer avec moi et caresse ses mèches rousses de l'autre. Je mémorise son odeur et pose mon visage contre le sien. Il respire à peine, un son rauque s'échappe de sa gorge.

- J'ai besoin de toi... Je t'interdis de partir... Les pleurs n'en finissent plus, ils noient mon visage dont les traits sont méconnaissables, teintés du sang de Jason. Je t'en supplie, reste...

Rester en enfer. Alors que c'était moi le démon qui l'avait tué. Brûler d'amour vous laisse en cendres... Et à présent, mon âme n'était déjà plus que poussière...

« Chloé est dans la zone des dunes - temple avec Jason »


_________________
Last battle...
Another night, another hour ... (⚡) Another death.


Ma couleur de rp : navajowhite

Ma présentation | Mes liens & Mes rps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Près du pont ...
★ Âge : 20 ans. ♥
☆ Surnom : Jason
★ Occupation : Flâner dans les bois
☆ Humeur : .... ♫
☆District : District Dix

○ Points : 385
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Mer 13 Juil - 22:35


Vers la fin
Ft. Chloé


Elle pleurait de plus en plus. Jason détestait la voir dans cet état, il aurait voulu lui dire que ce n'était rien, qu'il ne souffrait pas mais il était un très mauvais menteur et tous les deux savaient que cette blessure serait celle qui lui serait fatale.

- Non Jason... Non... Tu ne vas pas mourir, tout va bien se passer, tu vas t'en sortir...

Toujours aussi douce et rassurante, mais ce mensonge était trahi par les sanglots qui se secouaient son corps frêle. Elle tenait sa main et pour rien au monde il n'aurait voulu qu'elle le lâche, dans ce moment il avait terriblement besoin d'elle près de lui. Il avait de plus en plus froid, il tremblait mais il transpirait énormément, étrange contraste.

-J'ai si froid et chaud en même temps...
murmura-t-il

Il se sentait horriblement mal, chaque partie de son corps le faisait souffrir. Il voulait lâcher prise pour s'alléger de son fardeau si douloureux mais il y avait Chloé et il ne pouvait pas se résoudre à l'abandonner comme ça. Alors il essaya de se battre encore un peu et il tenta de résister bien qu'il savait pertinemment qu'il retardait simplement le moment fatidique de quelques instants.

- Jason pardonne-moi... Je ne voulais pas... Je ne suis tellement désolée...

Il repensa à ce que lui avait dis la présentatrice beaucoup trop maquillée durant son interview catastrophique. Elle avait taquiné Jason sur le fait qu'il devait se méfier de sa co-tribut qui pourrait très bien lui planter un couteau dans le dos vis à vis de leur dispute passée. Quelle ironie que cette pauvre dame ait vu juste pour le fait que Chloé le poignarde. Cependant, aussi surprenant que cela puisse paraître, il n'en voulait pas à sa co-tribut. Elle avait fait ce qu'il fallait sans le vouloir, il devait mourir pour qu'elle puisse avoir une chance de gagner. C'était tout ce qui l'importait : qu'elle survive.

-Tu sais.. je ne t'en veux pas, ne sois pas désolée

Chaque mot était difficile à prononcer mais il essaya de faire l'effort de les articuler un minimum. Il pensa aux gens du capitole qui devaient se délecter de la scène en se moquant de se pauvre garçon d'un district pauvre poignardé par celle à qui il avait déclaré sa flamme. Comment un peuple pouvait-il être cruel à ce point pour envoyer des enfants à l'abattoir et s'en amuser. Les tributs n'étaient réduits qu'à des bêtes de foire sur qui on pariait. Un jour tout le monde vous regardait et puis on vous oubliait quelques instants après votre mort. Tout cela sans jamais avoir de remords ou se soucier du sort des pauvres gamins que l'on obligeait à s’entre tuer et se détruire. Jason savait que le lendemain il serait ajouté à la longue liste des vaincus et qu'il serait rayé de la mémoire de tous instantanément.

- Je t'en supplie... Reste avec moi...

Elle pleurait tellement que ça lui brisait le cœur. Il aurait voulu pouvoir vivre encore un peu pour rester plus longtemps à ses côtés mais c'était impossible. L'arène ou plus particulièrement les juges l'avait tué, comme ils en avait tué plein d'autres avant et comme les futurs tributs qui suivront leur triste chemin. Il les détestait profondément mais sa haine la plus viscérale était portée vers son père. Bien sûr, il lui en voulait pour le fait de l'avoir envoyé droit vers la mort mais le pire c'était d'avoir mêlé Chloé à ça. Et pour cette raison jamais il n'aurait pu pardonner à son père. Elle ne méritait pas ça, elle ne méritait pas tant de souffrances, ce n'était pas l'avenir qu'elle aurait du avoir. Elle aurait pu être tellement heureuse si la moisson n'avait pas été truquée. Elle serait devenue boulangère -pâtissière- comme sa mère, elle aurait trouvé un mari qui lui aurait donné tout l'amour qu'elle méritait et elle aurait fondé une famille. Au lieu de ça elle était obligée de se battre dans une arène contre des innocents, de les tuer pour avoir une chance de survivre tout en mourant de faim, de soif et d'épuisement. Jason ne s'était jamais remis de cette moisson et de l'action de son père si lourde de conséquences. Il culpabilisait beaucoup de ce qui arrivait car c'était à cause de du conflit avec son père qu'ils flirtaient avec la mort. Qu'avait-il fait de si terrible à son père pour qu'il inflige tant de souffrance à son unique enfant ?
Plus les secondes défilaient et plus Jason s'affaiblissait, il avait de plus en plus de mal à rester conscient. Le rouquin n'arrivait pas à parler tant la douleur était fulgurante, elle irradiait son corps tout entier, allant de son ventre, à son oreille pour finir à sa dernière blessure, juste à côté de son cœur. Celui-ci faiblissait et menaçait de lâcher à tout instant, son rythme cardiaque ralentissait et sa respiration était de plus en plus faiblarde.

- J'ai besoin de toi... Je t'interdis de partir...  Je t'en supplie, reste...

Il eut encore plus mal en entendant les supplications et les pleurs de Chloé. Ses paroles le faisait souffrir  autant qu'un coup de couteau. Particulièrement parce qu'il manquait à sa promesse, il avait promis de se battre pour survivre, de lutter contre la mort mais avec de telles blessures il était certain qu'il n'avait aucune chance.
Il pensa à leur très cher mentor : Ethan. Celui-ci avait l'air de vouloir les aider au début mais depuis le début de l'arène il ne s'était pas manifesté. Il ne les avait pas aidé alors qu'ils étaient dans un sale état. Il ne leur avait rien envoyé alors que Jason était en train de mourir. Il espérait qu'il ferait de son possible pour sauver Chloé, il fallait qu'elle survive, il fallait qu'elle gagne.

-Je ne peux pas...C'est trop dur.. Je n'ai plus la force de me battre...Je ne pourrais pas tenir ma promesse...

Il puisa dans les dernières forces qui lui restaient pour continuer :

-Je suis désolée pour tout..,j'espère qu'un jour tu pourras me pardonner pour tout ce que j'ai fais.

Il faisait surtout allusion à la plus grande erreur qu'il avait commis il y a bien longtemps : l'accident qui avait blessé Chloé. Il repensa à ce jour là, à toute la colère qu'il avait contre elle.  A la lettre qu'il avait écrit à son intention pour lui donner rendez-vous. Ce jour là il voulut qu'elle souffre autant que lui durant le laps de temps qui avait suivi leur terrible dispute. Comment avait-il pu être aussi cruel et sadique ? Surtout comment avait-il pu vouloir la blesser ? L'arène avait eu un seul point positif : il avait pris conscience qu'elle était son tout. Que sans elle il n'était rien et qu'il aurait préféré mourir plutôt que de vivre sans elle.
Alors il voulut calmer ses pleurs mais comment réconforter quelqu'un à qui on allait arracher un être aimé ? C'était impossible.
Jason serra un peu plus fort la main de Chloé :

-S'il te plaît...Ne lâche pas ma main.



© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Dim 24 Juil - 19:59





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games







[table][tr][td]

Un coup de canon...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Nathanaël venait de porter le coup de grâce à Cassie du district 7. Quelques secondes plus tard, un coup de canon retentit…  Il était alors quelle heure déjà ? Personne n'aurait su le dire avec cette nuit éternelle et profonde qui s'était abattue sur l'arène. Le temps sembla se suspendre quelques secondes…

Tous les tributs purent entendre résonner le coup. Peu à peu, le nombre de tributs diminuait, et il devenait de plus en plus simple de deviner qui était tombé.

L'Expiation peut continuer, sans que personne ne sache, jusqu'au soir, qui sont les malheureux pour lesquels le glas venait de résonner dans l'arène ... Même si le nombre de survivants ne laisse que peu de doutes sur l'identité des personnes restantes ...

[/td]
[/tr]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Sam 3 Sep - 22:35





Festin, fin J4
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Besoin ou nécessité ? ...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Un vent froid se lève, la nuit noire semble soudain devenir moins sombre même si vous avez l’impression que des ombres inquiétantes continuent de vous scruter alentours. Un son strident s’élève, porté par le vent.  Quelques secondes passent. Vous vous arrêtez, l’angoisse monte…  Quand l’hymne du Capitole retentit, vous vous sentez presque soulagé avant de vous interroger : une journée a-t-elle déjà pu filer depuis la précédente projection dans le ciel ? Ce n’est pas possible, à moins que vous ne perdiez la notion du temps… ou simplement l’esprit…

Vos repères sont chamboulés alors qu’à peine la musique éteinte une voix aux accents aigus, pleine de bons sentiments capitoléens, résonne dans l’arène.

- Bonjour ou plutôt devrais-je dire bonne nuit chers tributs ! Ahahah même moi je m’y perds ! Mais ce n’est pas pour vous parler horloge que je viens vers vous mais parce que l’étau se resserre…

Elle laisse ce dernier mot faire son petit effet, puis ajoute sur un ton des plus sérieux :

- Et chacun d’entre vous a besoin désespérément de quelque chose… Quelque chose sans quoi il ne pourra espérer remporter la victoire…

La lune paraît refaire surface, ses contours luminescents sont encore flous mais vous la devinez qui reprend sa place au-dessus du centre de l’arène, au-dessus de la pyramide.

- Lorsque la lune réapparaîtra totalement dans le ciel, alors ce que vous désirez plus que tout en fera de même juste sous elle… Mais attention, tic tac tic tac… L’heure est grave et il va falloir se décider à rejoindre le festin…

Le rire cristallin de Selena Blewstone se répercute contre les parois invisibles de l’arène avant de s’envoler avec pour compagne un nouvel hymne qui s’éteint bientôt à son tour.

Désormais, les dés sont relancés. Tout peut arriver. Alors tributs faites vos jeux, rien ne va plus...

HORS RP
Explications
__________________________





Chers petits tributs en sursis,

Vous l'aurez compris, la fin est proche. Voilà le festin qui se profile. Vous y trouverez quelque chose qui pourra aider votre personnage dans cette fin d'arène. Les sacs sont nominatifs (Chloé et Jason, vous aurez tous les deux un sac différent).

Allez-vous y aller ou pas ? C'est un risque qu'il n'appartient qu'à vous de prendre ...

Bonne chance.

Le staff (qui vous aime et vous torture affectueusement Bisous)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 19 ans
★ Occupation : Tribut du D10 / Apprentie boulangère-pâtissière
★ Plat préféré : Muffin au chocolat
☆District : Dix

○ Points : 787
○ Barre de vie :
134 / 200134 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Dim 12 Mar - 18:06

Vers la fin...


Un déluge indescriptible m’avait envahie, tempête que je ne pouvais maîtriser. Elle me plongeait dans un océan aux eaux troubles où chaque vague menaçait de me noyer. Sombrer dans les abysses aurait été si facile… Déjà j’avais perdu pied alors que le sang me recouvrait. Mon visage, mes mains,… Teints d’écarlate, ils s’agrippaient à la silhouette déchue de mon ami. Pourquoi m’avait-il fallu tant de temps pour penser à nouveau ainsi ? Le pensais-je vraiment ou était-ce le profond désespoir mêlé d’une culpabilité que je porterai à jamais qui parlait ?

Aucune pensée sensée, juste un flot étouffant d’une douleur que rien ne saurait apaiser et encore moins les paroles qu’il murmurait entre deux spasmes. Son pardon sembla résonner contre les parois de pierre de la pyramide. Il fila comme l’une de ses ombres chinoises fugaces que faisaient danser les flammes du feu que j’avais allumé, démons de la nuit qui célébrait notre drame. Je pouvais presque entendre leurs murmures, leurs rires déments, leurs réjouissances cruelles… Je sentais leurs regards jubilants sur nos silhouettes désarmées, sur ma folie.

Elles eurent bientôt ce qu’elles désiraient si ardemment, Jason cessait de se battre. Un poids tomba, écrasant ma poitrine et coupant mon souffle. Le tremblement s’intensifia, gagnant tout mon corps. A la limite de la conscience, mauvais rêve, cauchemar. Alors que le crépitement des flammes redoublait derrière moi, l’étincelle de sa vie, elle, s’éteignait. Un voile à peine perceptible se posait sur ses pupilles, mais déjà les larmes opacifiaient ma vue avant de chuter sur le sol de pierres où couraient de fins grains sables emportés par le vent de la nuit.

Je n’étais plus capable de parler, je crois qu’il n’y avait plus rien à dire. Attendre l’inévitable, celui que nous sentions approcher un peu plus chaque seconde. Cette faucheuse cruelle qui errait déjà dans ce couloir à la noirceur d’encre qui s’étalait devant nous et dans lequel nous nous serions peut-être engagés, peut-être si je ne l’avais pas poignardé. Elle allait l’arracher à moi. Non, je l’avais arraché à ce monde.

Sa main dans la mienne, il la serrait avec une force qui diminuait de minutes en minutes. Celles-ci filaient sans demander leur reste, s’évaporaient dans l’ambiance d’un sanglot ensanglanté. Doucement, je relevai sa main vers mon visage, posait sa paume contre ma joue. Elle y peaufina le maquillage macabre dans une fraîcheur inhabituelle. Froide, sa main était froide. Au lieu de me glacer, cette sensation me fit frissonner, réveilla mon esprit endolori.

L’arène allait continuer. Quand il serait parti, l’arène allait continuer. Avec lui, sans lui. Avec moi… Ou sans moi. Et cela me terrifiait.

J’aurais dû rester à ses côtés, lui dire quelque chose, mais je n’étais déjà plus là. Le sol se dérobait à nouveau sous mes jambes, les murs se dissipaient… Même Jason sembla disparaître un instant alors qu’une bouffée d’angoisse m’attrapa à la gorge. Les sons furent étouffés et pourtant cette voix stridente m’arrachait à cet espace loin de tout, cette illusion de refuge que j’avais créé en moi pour échapper à tout ce déchaînement de violence, cette bestialité que je n’avais jamais voulu et qui pourtant m’avait dévorée toute entière.

Ma conscience refit surface grâce à la culpabilité qu’une seule parole de cette présentatrice de malheur avait suffi à raviver :

- …a besoin désespérément de quelque chose… Quelque chose sans quoi il ne pourra espérer remporter la victoire…

A travers l’entrée, la lueur diaphane de la lune dissipa les ombres. Elle était encore pâle, timide, alors qu’elle donnait à la lame légèrement sorti de la blessure de Jason un reflet encore plus menaçant et irréversible.

- Lorsque la lune réapparaîtra totalement dans le ciel, alors ce que vous désirez plus que tout en fera de même juste sous elle… Mais attention, tic tac tic tac… L’heure est grave et il va falloir se décider à rejoindre le festin…

Le festin. Mes yeux parcouraient la pièce avec une frénésie que je ne pouvais contrôler, mon cerveau analysait froidement la moindre des remarques de Selena et une seule vérité en ressortant : le temps nous était compté, il l’avait toujours été, depuis que nos noms avaient été tirés par son impitoyable main gantée. Ballotée par tous ces événements contraires, je n’avais compris qu’une chose suite à ses paroles : j’avais une chance. Une chance de vivre. Une chance qu’il vive… C’était une erreur, tout cela n’était qu’une erreur et soudainement elle était devenue réparable. Mes sanglots s’étaient brusquement stoppé, je ne pensais plus à rien, à rien qu’à cette perspective de rédemption.

Jason me regardait encore à travers ses paupières mi-closes, il ne disait rien mais je ne pouvais douter qu’il savait. Il avait toujours eu ce don de savoir ce que j’avais en tête, parfois même avant que j’en sois moi-même consciente. Il me retiendrait, c’était une certitude. Il n’avait pas le droit. Je ne le permettrais pas. Je prenais les devants.

- Je vais y aller... déclarai-je comme une évidence, les yeux rivés sur le mur où des éclaboussures de son sang avait des allures de toiles étranges, comme celles qui trônaient dans les appartements du Capitole où nous avions séjournés.

Même si je ne le regardai pas en face à face, je perçus son mouvement. Son injonction silencieuse allait bientôt devenir sonore et je ne pouvais le permettre. Les larmes ne coulaient plus, elles étaient surfaites. Elles n’étaient qu’une faiblesse passagère, réflexe incontrôlable à une conclusion inéluctable qui venait de trouver une issue moins fatale et définitive.

Une grande inspiration finit par me redonner totalement contenance, je m’emmurai : je savais ce qui m’attendait au dehors. Comment ne pas ignorer que ce festin allait être meurtrier... Victime ou assassin, il faudrait choisir. Le choix, je l’avais fait depuis longtemps. Un instant, je plissai les paupières en contemplant l’endroit où c’était tenu le spectre maléfique. Adam, Jason… J’avais déjà choisi mon camp. Je survivrai. Il le fallait et plus que pour Jason, pour moi-même. Comme si cela pouvait donner un sens à mes actes, les rendre moins répréhensibles, moins horribles, moins coupables. Moins vides de sens.

Je lâchai la main de Jason qui retomba sur le sol poussiéreux alors que j’essuyai mes paumes sur mon pantalon à présent couvert de sang. Son sang.

Penchée au-dessus de lui, vision irréelle d’ange de la Mort, je tentai de me raccrocher à la seule chose tangible dans mon univers et pourtant à présent si fragile : il serait toujours là, pour moi, en moi. Toujours. Marque indélébile gravée dans ma chair, dans mes souvenirs, dans mon âme assassine.

- Tiens ta promesse. Mon ton était sans appel, sans condition. Bats-toi, jusqu’à ce que je revienne.

Ou que le canon sonne. Mais cela, je ne le dis pas.

Un baiser, tendre mais sans passion. Un au revoir plus qu’un adieu. Ma main qui frôle sa joue, qui une dernière fois passe dans ses cheveux ternis par la sueur, le sang et la terre. Celle qui accueillerait son corps s’il ne luttait pas, s’il était trop faible, s’il ne faisait pas ce qu’il fallait pour me donner une chance : une seule pour tout changer. Peut-être ne survivrait-il pas jusqu’à mon retour ; c’était inenvisageable même si je le savais probable. Alors je tatouai en silence son regard sous mes paupières, si je mourrais je le verrais à jamais : image d’une histoire qui aurait pu être belle et qui en était restée au stade d’un désir inavoué, aujourd’hui plus que jamais devenu inavouable. Décadent.

Une impulsion. Le contact cessa et je me retrouvai debout au-dessus de ce tribut déchu, à ma merci. Ma victime. Celle que j’allai devoir sauver. Irréalisme.

Je ramassai l’arc, le carquois et un couteau tombé au sol, celui de Jason. La lame était encore immaculée, son innocence me brûlait les doigts. Un dernier regard, un seul où je croisais l’étincelle qui m’avait toujours fait frémir. Nous nous retrouverions. Ici ou ailleurs.

Mes bottes crissèrent sur le sable fin et ma course folle débuta sous la lueur de la lune.

« Chloé passe de la zone "dunes – temple" où elle était avec Jason, à la zone "dunes – oasis" ».


_________________
Last battle...
Another night, another hour ... (⚡) Another death.


Ma couleur de rp : navajowhite

Ma présentation | Mes liens & Mes rps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Lun 22 Mai - 1:24





Quatrième jour
Expiation - 175ème édition des Hunger Games








Un coup de canon...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Nathanaël venait de porter le coup de grâce à Aedan du district 6. Quelques secondes plus tard, un coup de canon retentit…  Il était alors quelle heure déjà ? Personne n'aurait su le dire avec cette nuit éternelle et profonde où la lune commençait seulement à refaire son apparition. Le temps sembla se suspendre quelques secondes…

Tous les tributs purent entendre résonner le coup. Le carré d'or était maintenant constitué... Le District Un avec Nathanaël Lowe, le District Cinq avec Amy Wetthrone et enfin le District Dix avec ses deux tributs, Chloé Olympia et Jason Drake, touchaient du doigt la victoire...

L'Expiation pouvait continuer, sans que personne ne sache, jusqu'au soir, qui était le malheureux pour lesquel le glas venait de résonner dans l'arène ... Même si le nombre de survivants ne laissait que peu de doutes sur l'identité des personnes restantes...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   Jeu 1 Juin - 23:34





Quatrième jour
Expiation - 175ème édition des Hunger Games








Un sifflement dans l'obscurité...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Cela fait maintenant un certain temps que Jason est seul dans cette immense pyramide aux recoins sombres et inquiétants. Il ne s'est pourtant pas aventuré loin, le torse poissé de sang et une douleur lui écartelant la poitrine. Tout prouve qu'il semble cesser de se battre : son corps gisant dans le sable fin qui recouvre les pierres de la bâtisse artificiellement ancienne, ses yeux aux pupilles éteintes qui scrutent les ombres,... Même sa bouche entrouverte ne laisse plus que filtrer un sifflement strident.

Le spectacle est mort depuis que sa compagne l'a quittée, les caméras peinent à saisir un instant un tant soit peu passionnant et les Juges se désespèrent de voir le jeune homme tente un dernier geste fou, un espoir irraisonné qui sous l'adrénaline et la peur le pousserait à rejoindre sa co-tribut pour rendre les évènements plus palpitants ! Toutefois, la flaque de sang qui rougit le sol leur prouve que ce n'est plus qu'une utopie.

Une mort dans la paix et la sérénité n'est pas une belle mort pour une arène, encore moins pour une Expiation... Le public veut le voir livrer une ultime bataille, veut voir cette lueur idiote dans le regard des tributs qui croient encore qu'ils peuvent encore vaincre : il veut, il aura.

Alors les mains des Juges s'agitent et dotent leur création d'un corps fin et svelte. Elle aurait dû rencontrer les plus téméraires dans la pyramide, mais personne n'est venue la trouver : elle viendra au seul assez fou pour être demeuré dans sa cachette. Sa langue chatouille les pierres inégales, ces yeux sont deux billes noires et profondes...

Bientôt, le sifflement des poumons de Jason semble se dédoubler... Un deuxième souffle pourtant plus léger, inquiétant, sournois... Dans l'obscurité son corps ondule et, quand il l'aperçoit la bête est déjà à moins de deux mètres de lui. Le serpent s'avance encore un peu, dans un silence qui précède la tempête. Puis, soudain, terrifiant sous la lumière faible de la lune se faufilant par la porte du temple, il fond sur lui et dont la bouche ouverte laisse apparaître deux crocs aiguisés... Qu'allait donc faire Jason ?

Fuir ou combattre ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Jour 4 - Temple (est)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jour 4 - Temple (est)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Dunes et temple en ruine-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com