Partagez | 
 

 Jour 4 - Pont suspendu (centre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Mar 23 Fév - 21:52





Jour 4 - Pont suspendu (centre)
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Explications
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Ce sujet est la suite directe de ce sujet.

Ce sujet sera ouvert durant toute la journée n°4 de l'arène. Il permettra à tous les personnages qui se trouvent dans cette zone de pouvoir rp à la suite de ce message.
Notez que le Jour 4 commence à partir de la diffusion des portraits dans le ciel, il est environ dix-huit heures. C'est donc à vous de gérer la progression de la journée à partir de la nuit jusqu'au Jour 5 (qui lui aussi débutera après la diffusion dans le ciel du jour 4).

En ce qui concerne les règles de déplacement ainsi que toutes les autres règles de l'arène, vous les retrouverez toutes ici.


Bon jeu à tous !  Chopez le !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
Localisation : Paris
★ Âge : 17ans.
☆ Surnom : Nik
★ Occupation : pêcheur - rebelle
☆ Humeur : en colère
★ Plat préféré : tout sauf du poisson
☆District : quatre

○ Points : 1110
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Mer 2 Mar - 11:40

Donc, Pearl est aveugle.
Bon, ça ne sert à rien de maudire les juges, il faut agir.


Je me lève alors et commence à faire les cent pas, pour réfléchir à ce qu'il convient de faire maintenant. Après le changement de tribut lié, la possibilité de briser les liens et le piège, je pense que tous les tributs sont éparpillés dans l'Arène.

La solution la plus logique est donc de rejoindre son centre, avant de définir une nouvelle stratégie. Et puis... Si on tombe sur des carrières... He bien notre sort sera réglé plus vite, et on évitera au moins les pièges suivants.

De toute façon, quoiqu'on essaye de faire, les juges vont nous rabattre les uns vers les autres pour favoriser les combats. Alors, autant prendre les devants.

Une fois décidé, je me tourne vers Pearl et lui annonce :

- Bon, tu es d'accord, ça ne sert à rien de rester ici. Il ne va pas falloir longtemps avant que les juges ne lancent les carrières à nos trousses. Je pense qu'on devrait rejoindre la Corne d'abondance, avant de décider quoi faire ensuite. Si on tombe sur ton co-tribut où sur Thalia et le sien... on pourra sans doute s'allier...

Je reprend mon souffle et enchaîne :

- Et si on tombe sur la mentor où les jumeaux... He bien on fera en sorte de partir en beauté n'est ce pas ? Quoiqu'il arrive, je me battrais jusqu'au bout, je te le promets.

Sans attendre sa réponse, je me dirige vers elle et lui prend le bras.
Je me revois agir de même avec Thalia. C'est drôle, j'ai l'impression que cela fait des semaines que je ne l'ai pas vu, et pourtant, cela fait moins de 48h.
Je suppose qu'elle est redevenue aveugle aussi, mais cette fois, je ne suis plus là pour la protéger... J'aimerais tellement la retrouver à la Corne, et pouvoir la serrer dans mes bras...

Mais je ne dois pas me laisser aller.
Mon objectif maintenant, c'est de tuer les autres carrières.
Je suis prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Dim 13 Mar - 14:18




Pont suspendu
- Jour 3



Trois coups. Trois coups de canons s’étaient enchaînés en quelques minutes. Une partie de moi se réjouissait –chaque coup me rapprochait de la victoire- mais une autre partie regrettait que ce ne soit pas moi qui soit à l’origine de ces coups… Une pensée s’égara sur Nathanaël, et j’étais surprise de ne pas m’être inquiétée pour lui. Non pas que son sort ne m’intéressait pas mais je savais, j’en étais convaincue, qu’il s’en était sorti et qu’il n’avait rien.

C’est sur cette pensée confiante que je repris la traque, sans accorder un instant d’attention à mes muscles qui pourtant me faisaient de plus en plus souffrir. Je verrais ça plus tard. Nous n’avions pas couru qu’une dizaine de minutes lorsque je sens la luminosité baisser rapidement, trop rapidement pour que cela soit naturel. Tout s’assombrit, et le vert des arbres qui nous entourait n’était maintenant plus qu’un lointain souvenir. Nikolay me jeta un regard interrogateur :

« Qu'est ce qu'il se passe à ton avis ? Pourquoi ils font une éclipse de soleil ? A quoi ça rime ? »

« Sois sur tes gardes, ça pourrait être un nouveau piège… »

Je murmurais dans un souffle, jetant des coups d’œil inquiets autour de moi. Qu’avaient-ils encore inventé ?
Il semblait que cette éclipse marquait simplement la fin de la journée, et les visages des morts de la journée n’allaient pas tarder à apparaître. Sans surprise, Nathanaël n’y était pas. Je cru sentir Nikolay soulagée de ne pas voir le visage de Thalia, mais je n’en étais pas sure : je ne savais pas ce qu’il ressentait réellement pour elle, si ses sentiments étaient réels ou si c’était du cinéma. Pourtant être débarrassé de ce poids mort sans y être impliqué lui aurait rendu grand service…

Cependant les annonces n’étaient pas terminées. Deux mentors allaient devoir sceller le destin d’un tribut. Qui avait-été désigné cette fois-ci ? Mon cœur rata un battement lorsque je reconnu le visage de ma mentor dans le ciel. J’avais soigneusement évité de réfléchir à qui elle pourrait choisir, et voilà que dans un instant j’allais le savoir. Je réfléchis rapidement à ce que j’avais fait depuis le début dans l’arène. Rien de glorieux, rien qui ne puisse me démarquer. Au contraire, je m’étais montrée à mon désavantage, et elle avait tout intérêt à choisir Nathanaël à ma place. C’était la meilleure stratégie à adopter. Cependant, une petite voix dans ma tête me rappelais que j’étais amie avec sa sœur, et que, peut-être, cela allait entrer en compte. Même si je savais que je n’avais que peu de chance de compter sur cette stratégie, je n’arrivais pas à faire taire cette voix.

C’était sans compter le pragmatisme sans faille dont faisait preuve Sélène. J’aurai du me douter qu’elle ferait tout pour faire gagner le district, même si cela impliquait de ne pas me choisir. Lorsqu’elle prononça mon nom cependant j’étais prête. Mon regard était neutre, j’esquissais un petit sourire. Comme si ce n’était qu’un défi de plus à relever.

Cette pensée me rassura. Après tout ce n’était rien de plus qu’un nouvel obstacle à franchir pour rendre ma victoire encore plus éclatante. Cependant le choix de Sélène sema le trouble dans mon esprit. Peut-être n’étais-je pas aussi forte que je ne le pensais.

J’attendais calmement les conséquences du choix de Sélène. Elles ne tardèrent pas à arriver, et je sentis ma vue baisser, lentement, très lentement. Lassée de me sentir impuissante face à cela, je décidais de fermer les yeux. Lorsque je les rouvris quelques secondes plus tard, le noir m’envahit et je pris une profonde inspiration. Quitte à rester aveugle, autant s’y habituer le plus rapidement possible. Je me concentrais alors sur ce que j’entendais. Les bruits de pas de Nik, faisant des allers-retours. Je ne savais pas s’il était déçu ou énervé. Entendre sa voix quand il prit la parole me rassura un peu.

«  Bon, tu es d'accord, ça ne sert à rien de rester ici. Il ne va pas falloir longtemps avant que les juges ne lancent les carrières à nos trousses. Je pense qu'on devrait rejoindre la Corne d'abondance, avant de décider quoi faire ensuite. Si on tombe sur ton co-tribut où sur Thalia et le sien... on pourra sans doute s'allier... »

Je ne me sentais d’aucune légitimité à contester sa décision. Après tout, c’est moi qui avait été désignée comme le maillon faible.

«  Et si on tombe sur la mentor où les jumeaux... He bien on fera en sorte de partir en beauté n'est ce pas ? Quoiqu'il arrive, je me battrais jusqu'au bout, je te le promets. »

Sans trop hausser la voix –je ne savais pas si d’autres tributs pouvaient m’entendre, je m’énervais :

« Ne pars pas défaitiste comme ça ! J’ai perdu, mais pas la volonté de me battre, ni ma motivation de gagner. Et je te promets que ce n’est pas ça qui va m’empêcher d’atteindre mes objectifs. Mets-toi dans le crâne que l’on va gagner et qu’il n’en sera pas autrement ! »

J’essayais de lui redonner de la motivation mais je savais que je ne disais pas complètement la vérité. « On » va gagner… cela me parait peu probable. Je ne sais pas ce que les Juges avaient encore prévu pour nous, mais quelque chose me dit que la victoire ne sera pas aussi simple. Sans compter Nathanaël et Thalia…

Soudain je sentis sa main sur mon bras. Je frémis de surprise, mais également de colère. Certes j’étais aveugle mais je n’avais pas changé et je n’avais besoin de personne pour prendre soin de moi ou pour me rassurer. Gentiment –je savais que cela partait d’un bon sentiment, et nos vies étaient encore liées alors on avait intérêt à bien s’entendre-, mais fermement j’enlevais sa main de mon bras.

« Pars devant, je serais juste derrière toi et je suivrais tes pas. »

/HRP/ « Pearl – District 1 est dans zone marécageuse, centre »  
© Truth.


Dernière édition par Pearl A. Standford le Sam 19 Mar - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
Localisation : Paris
★ Âge : 17ans.
☆ Surnom : Nik
★ Occupation : pêcheur - rebelle
☆ Humeur : en colère
★ Plat préféré : tout sauf du poisson
☆District : quatre

○ Points : 1110
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Mar 15 Mar - 10:09

Comme j'aurais dû m'y attendre, Pearl retira ma main de son bras instantanément et me dit d'un ton ferme :

- Pars devant, je serais juste derrière toi et je suivrais tes pas.
- Ok, répondis-je simplement.

J'étais content de voir que son infirmité n'avait en rien diminué son envie de se battre et de gagner. Pour ma part, je ne pensais pas être défaitiste, mais plutôt réaliste.
Nos chances étaient plus faibles pour le moment...
sauf si nous réussissions à former une nouvelle alliance.
Il y avait d'autres tributs aveugles, et j'étais certains que nous n'étions pas les seuls à être encore liés.

Malgré moi, je n'arrêtais pas de penser à Thallia et au co-tribut de Pearl. Si nous arrivions à nous retrouver... Nous pourrions nous allier contre les jumeaux et les mentors.

Sans attendre, je pris alors résolument la direction de la Corne, en marchant précautionneusement afin de ne pas faire trop de bruit.
Je me retournais fréquemment pour voir si Pearl suivait bien. Et elle avait l'air de plutôt pas mal se débrouiller. Mais nous étions dans une zone plutôt plate, ce qui facilitait aussi les choses...

- Nous nous approchons de la Corne, dis-je doucement à Pearl pour la tenir au courant de notre avancée



Nik est dans la zone du pont suspendu et se dirige vers la corne d'abondance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 19 ans
★ Occupation : Tribut du D10 / Apprentie boulangère-pâtissière
★ Plat préféré : Muffin au chocolat
☆District : Dix

○ Points : 787
○ Barre de vie :
134 / 200134 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Sam 26 Mar - 0:06

Se fondre dans la nuit sombre...


La respiration de Jason était calme, sa poitrine se soulevait et s’abaissait lentement à un rythme régulier. Son visage avait perdu cette expression douloureuse d’angoisse, une peur de l’inconnu et de la mort. Pendant un instant, la fatigue et la souffrance avait eu raison de sa conscience et il avait gagné le droit de s’évader, j’espérais seulement qu’il y vivait dans un rêve sans Hunger Games, sans personne pour lui faire du mal. Mes doigts continuaient à caresser ses cheveux avec tendresse, les écartant avec douceur de la blessure béante laissée par son « sacrifice », alors que mon autre main était descendue jusqu’au niveau de sa plaie au côté… A travers mon pansement de fortune, elle continuait à saigner : les marques commençaient à se voir à travers le tissu, je l’effleurai en le bout de mes doigts devint teinté de rouge. J’eus un hoquet, réprimais un sanglot. Il ne fallait pas que je craque, pas maintenant.

C’était le destin. Ma punition pour avoir tué Adam, ça ne pouvait être que cela. Il m’avait dit qu’il me ferait payer et il commençait. Il venait à moi pour me hanter, pour me torturer. Il voulait me montrer ce que cela faisait de perdre tout contrôle, de se retrouver seule et terrifiée. C’était cela : on me punissait en faisant du mal à Jason, puisque ma vie ne serait que culpabilité et regards accusateurs s’il mourrait. Sans prévenir, la panique retrouvait le chemin pour me faire perdre la tête. Le monde autour de nous vacillait, ma perception de la réalité aussi. Qu’allais-je faire si « quelqu'un » avait décidé de me nuire, de me faire payer ce que j’avais fait ? Je n’allais pas pouvoir résister…Et Jason… Il n’avait pas à souffrir pour moi…

Un coup de canon… Voilà ce qui me ramena dans l’arène. C’était le troisième de la journée, ou peut-être le quatrième… J’avais perdu la notion du temps.

Dans mes bras, Jason bougea légèrement. Mon espoir se ragaillardit, s’il se réveillait après son malaise cela ne pouvait qu’indiquer que son état s’améliorait, non ?  Je m’y connaissais assez en soin pour savoir que son réveil ne voulait rien dire, pourtant mon esprit faisait abstraction de mes connaissances si importantes pour moi, à travers lesquelles j’avais l’habitude de voir le monde pour me protéger. A croire que ce prisme qui me permettait toujours d’avoir un regard objectif s’était brisé. Ne restait plus que l’illusion et l’espoir, ce foutu espoir… Son regard trouva le mien et il sembla soulagé. J’esquissai un sourire en espérant que les larmes avaient séché et ne brillaient pas  sous le soleil cuisant dont les rayons filtraient entre les arbres. Mais soudain, le ciel s’assombrit. Tout parut moins net, moins luisant, plus sombre et terne…

-Chloé la nuit tombe déjà... C'est pas normal…

Il avait raison. Mes sourcils se froncèrent, je me dégageai doucement de l’appui du corps de Jason, lui repoussant doucement le dos contre un arbre. A peine levée, je tentai de d’écarter une branche de l’arbre pour mieux apercevoir le ciel : une éclipse ! Je détournai immédiatement le regard en lâchant la branche qui se remit à sa place dans un froissement de feuilles, dévoilant le lourd silence qui venait d’envahir l’arène, mais déjà j’étendais le craquement d’une branche qui se casse derrière moi : avais-je pu attirer des ennemis en lâchant la branche ? Je me tournai d’un mouvement vif, déjà le dos courbé et sur la défensive en songeant que mon arc était encore à terre, à côté de Jason. Mais c’est lui que je vis, mi-debout mi-levé, dans une position animale qui reflétait son état…

- Non non non ! Arrête tout de suite ! lui lançai-je avec inquiétude de peur que mon bandage rudimentaire ne lâche avec ses gestes et que la plaie se rouvre davantage.

Je me précipitai vers lui, passai mon bras sous son aisselle et ajoutai sur un ton entre le reproche et l’inquiétude :

- Il ne faut pas que tu te lèves tout seul… Tu pourrais faire un nouveau malaise… Puis je plongeai mes yeux dans les siens et lui murmurai : Je suis là ok… On va faire ce qu’il faut pour que tout se passe bien, tu n’as pas à te faire encore plus de mal...

Même s’il n’était pas complètement appuyé sur moi, le poids du corps blessé de Jason se faisait sentir. Je serrais les dents, essayais de tout cœur de ne rien laisser paraître, mais la douleur prenait le pas sur ma volonté de tenir le choc et de cacher mes propres affects à Jason pour l’apaiser. Il fallait qu’il continue à avoir de l’espoir, à croire que les choses pouvaient encore s’arranger… Ma grand-mère disait toujours que tant qu’un malade était encore capable de faire des projets, alors c’est qu’il avait la force de s’en tirer… Alors oui, elle évoquait de petites épidémies dont seuls les personnes les plus fragiles du district risquaient de ne pas se remettre, mais c’était pareil ici ! Du moins, c’est ce que j’aimais croire.

- La nuit est tombée plus tôt mais ce n’est pas grave, c’est comme les fois où on ne voyait pas le temps passer lors de nos parties de chasse ! On en fera d’autres quand tu iras mieux, quand on sera rentré, rien que tous les deux ?

Je lui souris, mais je sentis bien que mon sourire était légèrement grimaçant. Ma cuisse me tirait effroyablement et j’étais consciente que je n’arriverai plus à le tenir bien longtemps. Mais j’avais besoin qu’il me réponde, qu’il me rassure. J’étais honteuse de me rendre compte que je lui demandais de me soutenir alors que c’était lui qui avait frôlé la mort et qui flirtait toujours avec cette faucheuse impitoyable. Pourtant, j’en avais besoin. Avec délicatesse, je passai ma main sur sa joue quand soudain, l’hymne du Capitole se déclencha. Mes muscles se tendirent, ma caresse se stoppa nette.

Sans un mot, nous levâmes nos regards vers le ciel qui était d’un noir intense, une nuit sans lune. L’attente ne se fit pas attendre, dans le ciel l’éclat des hologrammes reluisait de cette lumière artificielle propre à l’arène. Je rêvais de voir dans le ciel les visages de la blonde et de ce salopard du Quatre qui avaient fait « ça » à Jason. Je rêvais de les voir souffrir autant qu’il faisait souffrir Jason. Une colère sourde était en moi, je réclamais vengeance… Si ça se trouve, leurs anciens co-tributs avaient succombé au cours de la journée et ils pleureraient : cela serait encore plus douloureux pour eux que la mort et ils comprendraient pourquoi j’avais si mal en voyant Jason dans cet état. Je voulais qu’ils paient…

Aveuglée par ma rage, mon poing s’était resserré. Seulement, c’est un visage bien plus familier qui inaugura l’adieu dans le ciel de la fin de la troisième journée. Un visage serein et souriant. Un visage qui n’avait plus qu’une grimace affreuse et plus rien d’humain lorsque je l’avais laissé agoniser. Un visage qui ne verrait plus jamais le jour. Un visage qui avait disparu à jamais. Adam.

Jason eut un léger mouvement. Toute ma colère venait de retomber, seul mon cœur restait plein d’une douleur qu’il ne pouvait évacuer : une culpabilité qui elle, contrairement à Adam, ne disparaitrait jamais.

Ce n’était pas juste. Ce n’était pas juste de trembler à la vue de son visage, ce n’était pas juste de me sentir coupable, ce n’était pas juste d’être devenue cette fille qu’ils voulaient que je sois. Ce n’était pas juste d’avoir dû tuer quelqu'un pour m’assurer de rester en vie plus longtemps… Mais la justice ne voulait plus rien dire dans l’arène et j’avoue que je doutais même qu’elle eut voulu dire quelque chose en dehors des Jeux.

-Je suis tellement désolée... murmurai-je dans un souffle avant de me rappeler la présence de Jason à mes côtés.

Je portais vers lui un regard horrifié. Il devait avoir compris. J'avais tout gâché. J'avais tué quelqu'un. Comment allait-il réagir ? Allait-il m’interroger ? Et plus que tout, comment me regarderait-il à présent, comme une meurtrière ? Une de ces affreuses tributs qui deviennent des bêtes et qui tuent sans se poser plus de question ? Et c'était la vérité, je ne m'étais pas posé de questions sur les répercussions de mon acte, d'ailleurs ce n'était même pas vraiment moi qui l'avait tué. J'avais fait ce qu'il fallait faire, juste ce qu'il fallait faire pour me retrouver ici à cet instant précis, à côté de Jason. Toujours bras dessus bras dessous avec Jason, je parcourais chaque ridule de son visage qui venait de se tourner vers moi pour en saisir la moindre essence de dégoût, de dédain ou d'horreur, voire pire de haine.

Mon cœur battait à tout rompre et les frissons de douleur venaient d'être remplacés par des sueurs froides. Et si je le répugnais à présent ? Si jamais il ne pouvait plus me voir comme celle à qui il tenait tant ? S'il abandonnait, s'il ne voulait plus se battre pour se retrouver avec une meurtrière telle que moi ? Tout tournait, valsait, s'embrouillait... Jusqu'à ce que je vois sa réaction neutre, sans jugement aucun. Il me regarda, avec cette même lueur dans les yeux qu'il avait toujours eue à mon égard, cet amour et cette compréhension dont lui seul était capable et je sus : je sus qu'il serait celui que j'avais espéré qu'il soit, celui qui ne me jugerait jamais.

Point une parole échangée, nous savions. Il tourna la tête, j'en fis de même et terminions de visionner la liste des disparus. Quatorze tributs, c'était le nombre que nous étions encore dans l'arène alors que c'était à vingt-sept que nous avions pénétré dans cette arène. L'étau se resserrait et cette perspective était aussi terrifiante qu'étonnamment salvatrice. Qui aurait pu penser que nous, les deux gamins du district Dix, un de ceux qui se faisait éliminer généralement dans les premiers, serions encore là alors que bien d'autres de districts supérieurs avaient péri ? Lors d'une Expiation, qui plus est. Nous avions eu de la chance ou, plutôt, nous avions su faire ce qu'il fallait. Même si le prix était sans pareil.

C'était presque trop beau, trop facile. Le visage d'Ethan vînt éloigner mon soulagement, nous rappelant le choix dont nous savions qu'il aurait à nous imposer la cruelle conséquence. Il était apparu, après cette mentor inflexible du District Un qui avait condamné la blonde et dont j'avais loué le choix : cette peste de carrière ne ferait plus de mal à personne, elle allait savoir ce que ça faisait d'être à la merci des autres, elle qui avait rêvé d'être une tueuse. Seulement, quand Ethan apparut, je me souvins de tout. De ma conversation avec lui dans la pénombre de notre suite, des dures paroles qu'il avait eu à mon égard, de l'agacement qu'il m'avait envoyé en plein visage quand ma note était apparue à l'écran,... Mais surtout je me souvenais de ma demande, de ma supplique. Je me souvenais que je lui avais demandé de me condamner et que notre styliste, Equinoxe, m'avait transmis qu'Ethan avait accepté mon marché.

Il avait accepté. J'allai devenir aveugle.

Dans un élan de panique, alors qu'Ethan ne disait mot, je me jetai devant Jason qui vacilla quand je le lâcha et le regarda dans les yeux en commençant à lui dire :

- Jason ! Je suis désolée je ne pensais pas qu'on serait dans cette situation quand j'ai demandé à Ethan de m'aveu...

- Jason Drake.

Dans mon dos, dans le ciel, la silhouette d'Ethan disparaissait déjà et son ton solennel était sans appel. Il avait changé d'avis. Il avait condamné Jason. Il avait changé d'avis. Mon sang ne fit qu'un tour. Jason devînt pâle comme la mort et je crus qu'il allait faire un nouveau malaise.

- Il faut que tu t'assois, vite ! lui dis-je inquiète en l'aidant à s'installer sur les racines de la souche d'arbre à proximité.

Je m'accroupis devant lui, mes yeux scrutaient les siens comme si ce simple fait pouvait éviter que bientôt sa vue se voile avant de le plonger dans l'obscurité complète.

- Je ne veux pas qu'il t'arrive cela, je t'en supplie n'arrête pas de me regarder, je t'en supplie...

J'oscillais entre colère contre Ethan de ne pas avoir respecté sa promesse et soulagement de comprendre qu'il avait suffisamment foi en moi pour m'avoir laissé une chance de nous tirer de là tous les deux maintenant que Jason était blessé. A moins qu'il pensait que Jason était déjà condamné ? Non, il n'aurait pas pris tant de temps à choisir. Il pensait que Jason allait se remettre, peut-être même avait-il un plan ? Ça devait être ça, ça ne pouvait être que cela.

- Ne t'inquiète pas, je resterai toujours avec toi.

Je me hissai vers lui, posant mon front contre le sien. Nos regards se mêlaient et pourtant je le voyais froncer de plus en plus les paupières. Il ne voyait plus, presque plus...

Quand je fus sûre qu'il ne vit plus rien. Je fermai mes paupières à mon tour et laissai les larmes couler. Maintenant qu'il ne les apercevais plus, j'y avais le droit : je pouvais pleurer en toute quiétude sans montrer que j'étais dépassée par les événements.

Maintenant, c'était à moi de gérer la situation, de trouver le "bon plan". Le plus urgent était de trouver un endroit pour que Jason puisse se reposer en étant le plus en sécurité possible. Nous étions trop près des carrières, même s'ils devaient galérer avec la perte de vue de la blonde, on ne pouvait pas croire qu'ils ne chercheraient pas à finir leur sale boulot : surtout que la faiblesse de Jason avait été soumise à toute l'arène...

Je caressais les mains de Jason et lui annonçai :

- Ecoute, ça ne va pas être facile mais il faut qu'on bouge... On ne peut pas rester ici, maintenant qu'ils te savent aveugle et même si la blonde ne voit rien, c'est trop risqué.

Mon ton trahissait mon angoisse. J'avais déjà ramassé nos deux sacs au sol, le mien était déjà sur mon dos et j'aidais Jason à passer l'autre, plus léger sur ses épaules car je ne pourrais pas le porter et le guider si j'étais moi-même trop chargée. Néanmoins, abandonné du matériel n'était pas une bonne idée et même si cela allait être pesant pour lui, il ne nous faudrait pas aller loin pour mettre un peu de distance entre nous et nos potentiels assaillants.

- Je vais passer mon bras sous le tien pour t'aider à tenir debout et caler ma hanche contre la tienne. lui dis-je avec calme malgré mes tremblements, j'avais tellement peur qu'il trébuche. - Essaye de bien sentir mes mouvements et de suivre quand tu me sens avancer, je vais aller très doucement et je dirai s'il y a quelque chose à éviter.

Je me penchai vers lui et ajoutai en posant un baiser du bout des lèvres.

- On va réussir, fais-moi confiance, je vais nous protéger...Quoi qu'il arrive.

« Chloé est dans la zone marécageuse-pont suspendu et passe dans la zone marécageuse  est avec Jason »

« Le sac de Chloé contient désormais : 1 gourde vide, 1 gourde (2/3), 1 bâche, 1 corde, cotons restants / Chloé a un arc et uncouteau. »

« Le sac de Jason contient désormais : 1 gourde vide, 1 boussole, 1 fil à coudre, 1 soupe (+10pvs --> 1/2 bue reste +5), 1 couverture de survie / Jason a une dague. »

_________________
Last battle...
Another night, another hour ... (⚡) Another death.


Ma couleur de rp : navajowhite

Ma présentation | Mes liens & Mes rps


Dernière édition par Chloé P. Olympia le Sam 26 Mar - 1:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Sam 26 Mar - 0:13





Début du piège J4
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Un cri dans la nuit ...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Il est 21h dans l’arène … Les tributs ont pu s’habituer à la pénombre, et ils ont eu l’occasion de voir dans le ciel qui l’arène avait condamné pendant la troisième journée. La plupart sont plutôt rassurés … La nuit qui tombe en avance ne semble pas être un « piège » si terrible en comparaison de ce qu’ils ont déjà pu vivre ici … Mais les plus malins sont sur leur garde. C’est trop beau, beaucoup trop beau. Quelque chose se prépare,c’est évident …


Un vent glacé souffle sur alors sur l’arène. Phénomène étrange, il semble venir de la corne et s’étaler sur toute l’arène, éteignant les feux des tributs qui en avaient fait, provoquant des frissons à chacun d’eux… Soudain, un cri déchire le silence et résonne comme un écho dans toutes les zones … Un cri presque … Inhumain. La température semble avoir chuté, l’obscurités’être faite plus noire … Les tributs qui ne sont pas aveuglés regardent partout autour d’eux, se demandant ce qui va leur tomber dessus … Ceux qui ne peuvent rien voir paniquent … Mais d’où venait ce hurlement d’horreur ? …Une chose était certaine : ils n’allaient pas tarder à le découvrir.

HORS RP
Explications
__________________________



Vous l’avez compris, le calme actuel dans l’arène n’est qu’un leurre … Les juges ont laissés aux tributs un moment de répit pour qu’ils s’habituent à leur tranquillité, mais ce n’était que pour mieux revenir plus tard … Une ambiance morbide s’installe dans toute l’arène … Qu’est-ce que cela présage ? Ne vous en faites pas, vous allez vite le savoir !

A partir de la semaine prochaine, des événements vont se produire dans vos rp ... Essayez donc d'être à peu près à jour (c'est à dire que in rp votre perso soit aux alentours de 21h), et si ce n'est pas possible pour vous rappelez-vous que vous pouvez poster des absences afin que vos personnages ne soient pas pénalisés et ne pénalisent par leur tribut lié :)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Près du pont ...
★ Âge : 20 ans. ♥
☆ Surnom : Jason
★ Occupation : Flâner dans les bois
☆ Humeur : .... ♫
☆District : District Dix

○ Points : 385
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Dim 10 Avr - 8:53


...
Ft. Chloé

- La nuit est tombée plus tôt mais ce n’est pas grave, c’est comme les fois où on ne voyait pas le temps passer lors de nos parties de chasse ! On en fera d’autres quand tu iras mieux, quand on sera rentré, rien que tous les deux ?

Il esquissa un petit sourire à l'évocation de ces beaux souvenirs. Il était tellement loin le temps où ils passaient des journées entières que tous les deux, ne faisant rien parfois, aspirant juste à être heureux. Il appréciait ses doux mensonges, il savait pertinemment qu'il ne reverrait certainement plus jamais les grandes prairies du 10. Il savait que c'était anormal car en enfer le temps passait à une allure très lente, les secondes semblaient durer des heures. Même si l'on pouvait perdre facilement la notion du temps la nuit était tombée trop tôt, quelque chose ne tournait pas rond. Il essaya de la rassurer et de se montrer optimiste :

- Bien sûr qu'on en fera d'autres...Tu dois encore m'apprendre certains pièges...

Elle passa sa main sur sa joue mais l'hymne les interrompit. Ils levèrent leur regard vers le ciel où les visages défilèrent. Lorsque l'ancien co-tribut de Chloé du district 5 apparut, elle le regarda et dans son regard il vit de la peur. La peur qu'il la juge pour ce qu'elle avait fait mais il ne lui en voulait pas.

-Je suis tellement désolée...

Elle n'avait pas à s'excuser il ne la jugeait pas, il ne l'avait jamais fait, il l'aimait comme elle était. Il ne dit rien et se contenta de la regarder. Il n'y avait pas besoin de paroles, ils se comprenaient

- Chers tributs ! A nouveau en cette belle soirée, ma main innocente a procédé à un tirage pour désigner deux nouveaux mentors ayant préféré rester en ma compagnie au Capitole que de vivre de fabuleuses aventures avec vous dans l’arène ! Je vous laisse découvrir qui sont nos heureux sélectionnés...


« Heureux sélectionnés », il avait envie de prendre son poignard et de lui trancher la gorge et de se délecter de sa souffrance, comment osait-elle se moquer si ouvertement du destin de pauvres tributs pour la plupart innocents. Il retenait son souffle pour que le 10 ne soit pas concerné. En premier le district 1 fut tiré au sort, la blonde deviendrait aveugle, un danger de moins. Il avait l'espoir que le 10 ne soit pas tiré mais la sentence tomba : Jason Drake.
Sans le vouloir, il se mit à pâlir, non ça ne pouvait pas être possible. Le ciel venait de lui tomber sur la tête : il allait devenir aveugle. Cette fois, il en était sûr il allait mourir, en plus d'être gravement blessé il ne pourrait plus se défendre et serait une cible encore plus facile. Il était condamné et il devenait encore plus un poids pour Chloé. Seulement il savait qu'Ethan avait fait le bon choix, qu'il valait mieux l'enfoncer lui plutôt qu'elle qui avait ses chances.

- Il faut que tu t'assois, vite !

Il obéit sans trop réfléchir, il était sonné. Cet aveuglement c'était trop pour lui, un poids de plus. Cette fois il en était certain, cette arène serait sa dernière demeure. Aidé par Chloé il s'installa sur les racines d'un arbre. Il ne la quittait pas des yeux, essayant de graver l'image de son beau visage dans sa mémoire. C'était la dernière fois qu'il en aurait l'occasion et cela lui brisait le cœur.

- Je ne veux pas qu'il t'arrive cela, je t'en supplie n'arrête pas de me regarder, je t'en supplie...

Il ne pu retenir une larme qui roula sur sa joue.

-J'aimerais ne jamais arrêter de te regarder...

Les secondes filaient vite et sa vue commença à baisser.

- Ne t'inquiète pas, je resterai toujours avec toi.

Elle posa son front contre le sien et ils continuèrent à se fixer. Il essaya de mémoriser la beauté des courbes de son visage. La profondeur de ses yeux dans lesquels il aimait tant se perdre. Ses lèvres si belles et si douces. Son sourire qui était comme un rayon de soleil et ses beaux cheveux frisés. Sa vue baissait considérablement et était presque réduite à néant mais il essayait de lutter vainement en fronçant les paupières. Les capitoliens devait se moquer de cette attitude stupide : comment un pauvre gamin pouvait-il essayer d'échapper aux surprises des juges ? Soudain en quelques secondes ce fut le noir complet. Il essaya de ne pas montrer le chaos qui régnait dans son esprit. Il était complètement paniqué, il avait les yeux grands ouverts et il n'arrivait pas à apercevoir Chloé qui était à quelques centimètres de lui. Il devait se rendre à l'évidence : pour toujours il vivrait dans la nuit éternelle.
Après la tristesse et la panique, il fut en colère. Le Capitole les avait envoyé dans cette arène, les avait montré comme des animaux de foire, les avait torturé physiquement et psychologiquement. Avait essayé de les tuer et de les briser. Les avait fait devenir des tueurs et leur avait enlevé leur humanité. Et désormais il lui volait son droit le plus cher et le plus précieux : voir celle qu'il aimait.
Il sentit que Chloé lui caressait les mains, elle était toujours là, elle ne s'était pas enfuie. Elle était folle de rester, il était un véritable fardeau, un poids mort pour elle. Elle prenait beaucoup de risques en restant et il ne voulait pas qu'elle se sacrifie pour lui. Cependant il ne voulut pas la contrarier alors il ne dit rien.

- Ecoute, ça ne va pas être facile mais il faut qu'on bouge... On ne peut pas rester ici, maintenant qu'ils te savent aveugle et même si la blonde ne voit rien, c'est trop risqué.

Elle avait raison, ils ne pouvait pas rester ici c'était trop risqué. Le déplacement s'annonçait laborieux : il avait du mal à marcher à cause de ses blessures et il n'y voyait rien, elle devrait le guider. Elle l'aida à enfiler son sac à dos, ils étaient prêts à partir.

- Je vais passer mon bras sous le tien pour t'aider à tenir debout et caler ma hanche contre la tienne.  Essaye de bien sentir mes mouvements et de suivre quand tu me sens avancer, je vais aller très doucement et je dirai s'il y a quelque chose à éviter.


Il hocha la tête et il sentit une pression chaude sur ses lèvres : Chloé. Il oublia tout l'espace d'un instant comme à chaque fois qu'ils s'embrassaient. Pendant quelques secondes l'abîme noire dans laquelle il était plongé devint moins difficile à supporter. Il l'aimait tellement, il aurait voulu que ce moment ne finisse jamais. Lorsqu'il se décollèrent elle déclara :

- On va réussir, fais-moi confiance, je vais nous protéger...Quoi qu'il arrive.

Il aurait voulu qu'elle l'abandonne là mais il savait très bien qu'elle ne voudrait jamais le quitter alors il garda le silence. Ils se mirent en route tout doucement. Jason prenait appui sur Chloé et ils avançaient au ralenti. Elle le guidait et il lui vouait littéralement une confiance aveugle : elle était son fil d'Ariane. Il progressait à tâtons et à chaque pas avait peur de mettre le pied dans un piège ou de tomber dans l'eau boueuse des marécages. Au bout de plusieurs heures ils arrivèrent à destination. Jason était encore plus fatigué et sa petite sieste semblait bien loin. Il aurait tout donné pour une bonne nuit de sommeil et il espérait en avoir bientôt l'occasion. Soudain il sentit sur son visage un vent glacé qui le fit frissonner. C'était étrange et ce c'était sûrement pas un cadeau des juges pour les rafraîchir après les canicules qu'ils vivaient. Un cri atroce résonna et il paniqua. Il ne savait pas d'où il venait, y avait-il quelque chose en face d'eux qui allait les attaquer ? Ce qui était sûr c'était que ce cri ne provenait pas d'un tribut mais alors quoi ? Il ne savait pas et il demanda à Chloé avec un ton qui trahissait sa peur :

-Chloé qu'est-ce qui se passe ?

« Jason est dans la zone marécageuse-pont suspendu et passe dans la zone marécageuse avec Chloé »




© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Sam 16 Avr - 23:56





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Coups de canon...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Nate venait de porter le coup de grâce à Mikel, le mentor du district 6. Quelques secondes plus tard, un coup de canon retentit…  Il était alors 21h45.  Le temps sembla se suspendre quelques secondes…

Tous les tributs purent entendre résonner le coup. Peu à peu, le nombre de tributs diminuait, et il devenait de plus en plus simple de deviner qui était tombé. Mais alors que certains ignorent simplement ce son et que d'autres cherchent à deviner le visage qui se cache derrière ou prie pour que ce ne soit pas un être aimé, un second coup retentit, à quelques minutes d’intervalle.

Il est 21h50 lorsque Joss met fin aux souffrances de Vahine.

L'Expiation pouvait continuer, sans que personne ne sache, jusqu'au soir, qui était le malheureux pour lequel le glas venait de résonner dans l'arène.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Dim 24 Avr - 19:37





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Piège du J4
Qui a peur des fantômes ... ?
__________________________




« Jason … »


C’est comme un murmure … Presque un souffle froid à ton oreille. C’est presque imperceptible … On pourrait croire que tu perds la raison. Est-ce que Chloé l’a entendu elle aussi ?

« Jason … »

Ca semblait plus près cette fois … Mais c’est difficile à identifier. C’est comme si c’était à l’autre bout de l’arène. C’est comme si c’était juste derrière toi. C’est à la fois doux et si froid … Comme la voix d’un ange qui t’entraînerait dans les abîmes …

« Jaaaaaasoooooon … »

Tu ne vois rien du tout, mais malgré tout tu la sens, cette présence, tout autour de toi … Dans ton cou, près de ton oreille, sur ton bras …C’est presque comme si le vent avait pris la forme de ton prénom qui se répète. Mais la voix semble de plus en plus menaçante. Pourtant tu es le seul à l'entendre … Mais tu sais que tu n’as pas perdu la tête … N’est-ce pas ?

« Jason … Tu m’as abandonnée … Tu m’as tuée … »

Ça y est. Tu entends les sonorités si particulières de son ton fragile, tu reformes dans ton esprit son visage : ses traits fins, sa chevelure de feu et ses doux yeux verts. Tu reconnais sa voix, ce son si mélodieux qui est à présent si dur, si cassant, si funeste... Jamais tu n'aurais pu l'oublier.

« Je suis morte à cause de toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Près du pont ...
★ Âge : 20 ans. ♥
☆ Surnom : Jason
★ Occupation : Flâner dans les bois
☆ Humeur : .... ♫
☆District : District Dix

○ Points : 385
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Ven 29 Avr - 22:29


Qui a peur des fantômes ?
Ft. Chloé

Un coup de canon. Jason frissonna, un de moins. Il attends un peu, attendant peut être un deuxième mais non seulement un mort. Ce tribut là avait visiblement trouvé lui aussi le secret de la boîte. Qui cela pouvait-il être ? Jason n'en savait rien mais il espérait secrètement que ce soit un carrière ou un des mentors. Ce qui était sûr c'était que la blonde était toujours vivante : elle était encore liée à l'autre monstre, or il n'y avait eu qu'un coup de canon. Dommage, il aurait aimé qu'elle meure et son idiot d'acolyte avec, ils le méritaient avec tout le mal qu'il leur avait fait. A lui et à Vahine, la rouquine si gentille , d'ailleurs qu'était-elle devenue ? Il se sentit un coupable en y repensant, il l'avait laissée toute seule face à deux tarés. Mais il avait une promesse à tenir et il savait -même s'il ne la connaissait presque pas- que si la situation avait était inversée, elle se serait enfuie sans l'aider. Alors il chassa ses remords, c'était les jeux et même si c'était triste à dire, il avait fait le bon choix.
Un second coup de canon résonna quelques minutes plus tard, deux tributs à si peu d'intervalle ? Étrange coïncidence, et si c'était lié à ce cri à glacer le sang qu'ils avaient entendu il y a déjà presque une heure ? Il ne savait pas et c'était très perturbant, même s'il essayait de ne pas le montrer il avait peur car en plus de ne rien voir il se savait pas qu'est-ce qui pouvait se cacher derrière ce hurlement ce qui était sûr c'était que ce n'était pas humain. Il se remémora les éditions précédentes où les juges avaient lâché sur des tributs des mutations génétiques crées en laboratoires pour tuer, et si c'était encore une de leurs machines à tuer ?
Il n'eut pas le temps de cogiter plus car il entendit son prénom. C'était très léger comme un murmure à peine perceptible lorsque l'on tendait l'oreille. Il eu un frisson, c'était comme un souffle glacé qui avait murmuré à son oreille. Il tourna la tête d'un mouvement rapide mais comme il n'y voyait rien cela était complètement inutile. Il n'avait pas reconnu la voix si faible, c'était peut être simplement Chloé.

-Chloé ? C'est toi ?

Il entendit à nouveau son prénom et  il en eut la chair de poule. C'était voix était très perturbante surtout parce qu'il ne savait pas d'où elle venait. Il avait l'impression qu'elle était très lointaine mais qu'en même temps quelqu'un se trouvait juste derrière son épaule et parlait. Et toujours cette brise glacée qui fait frissonner le rouquin.

-Chloé tu t'entends aussi ?

Une nouvelle fois il entendit « Jaaaaaasoooooon … ». Il se mit à trembler, mais qu'était-ce ? Le doux murmure était loin et désormais le ton était de plus en plus menaçant. Il avait l'impression qu'en plus de Chloé il y avait quelqu'un d'autre. Il sentait une présence, c'était comme si le vent froid avait pris la forme de quelqu'un. Il cru devenir fou ce n'était pas Chloé, il en était presque sûr. Il cherchait un peu partout avec ses bras pour voir si quelqu'un ou quelque chose était près de lui mais il n'y avait rien, ses mains brassaient seulement de l'air froid. Il était visiblement le seul à entendre cette voix. Il avait l'impression d'avoir perdu la tête, pourquoi était-il seul à l'entendre ? Faisait-il un mauvais rêve ? Il se pinça légèrement et il eut la confirmation qu'il ne faisait pas un cauchemar. Mais que se passait-il alors ?

-Chloé qu'est-ce qui se passe ?? Dis-moi que tu l'entends aussi !

Il avait un air paniqué et il eut un nouveau frisson lorsqu'il entendit :  « Jason … Tu m’as abandonnée … Tu m’as tuée … ». Maintenant il lui sembla qu'il la connaissait cette voix si fragile...Vahine. Il en était presque sûr c'était elle, la gentille rouquine qui avait était sa co-tribut. « Tu m'as tuée », Vahine était morte ? Il se sentit coupable, les coups de canon qu'il avait entendu, l'un des deux devait être le sien. Mais comment était-ce possible si elle était morte qu'elle lui parle ?  C'était impossible, cela devait être une mauvaise blague, il ne croyait pas aux fantômes. Il devait être en plein délire, il avait perdu beaucoup de sang cela devait être à cause de ça. Au fond il savait qu'il se mentait à lui même il savait très bien qu'il avait les idées claires. Il essaya d'ignorer la voix et de faire comme si rien ne c'était passé mais c'était impossible. Les mots résonnaient dans sa tête « Tu m'as abandonnée », « Tu m'as tuée ». La culpabilité l'envahit, un nœud lui nouait l'estomac. Elle avait raison, c'était à cause de lui, il aurait du rester, la défendre, la pauvre elle était si faible, sans défense. Et lui en égoïste il avait fuit, la laissant face à deux machines à tuer, il l'avait laissée toute seule.

- Je suis morte à cause de toi !


Il se décomposa, cette voix avait raison et il ne supporta pas la douleur qui l'avait envahi, celle de la culpabilité. Il tremblait comme une feuille et une larme perlait au coin de ses yeux. Il avait tué, indirectement mais il avait tué, il était un meurtrier, un sale égoïste qui avait tué une gamine. Une pauvre petite qui devait tout juste avoir 16 ans. Elle était morte, à cause de lui.

-Je suis désolée...je ne voulais pas..

Il essayait de garder une diction correcte mais les larmes l'empêchait d'articuler. A cet instant tout le reste avait disparu, Chloé, l'arène, la potentielle menace du cri. Ne restait que cette voix, la douleur qu'il ressentait et la nuit éternelle.

-J'avais fais une promesse..je devais la tenir..

Il pleurait comme un enfant, rien de ce qu'il aurait pu dire n'aurait pu réparer ce qu'il avait fait. A cause de lui le district de la rouquine devait le haïr, sa famille devait la pleurer, par sa faute tout était de sa faute.





© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4084
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Dim 8 Mai - 18:35

D2 - Kol & Joss





Joss venait de sauter à terre pour éviter la dernière déflagration qui les poussait vers le pont. Elle attérit par terre alors que Kol venait à ses côtés pour l’aider à se relever.

« Ça va, ça va ! »

Son ton était agacé, mais elle avait juste sauté au sol ; elle n’était pas en sucre, et Kol avait tendance à la surprotéger. Elle s’était relevée, épousseté un peu les feuilles qui collaient à sa tenue et s’était retournée vers la zone qui venait de s’éteindre, avant de pivoter vers Kol.

« Eh ben, ils savent obtenir ce qu’ils veulent là-haut … S’ils voulaient qu’on aille tuer quelqu’un par-ci, suffisait de demander … »

Kol leva soudain sa main pour faire signe à Joss de se taire. Elle écouta tout autour, mais elle n’entendit rien …

« T’as entendu quelque chose ?
-Non, je voulais juste que tu te taise … »

Elle envoya un coup d’épaule dans son frère qui éclata de rire avant de reprendre :

« Non, j’ai cru entendre quelqu’un pleurer … »

Il regarda autour de lui, restant aux aguets, mais rien … Joss haussa un sourcil.

« T’as du fantasmer … Mais si y’a que ça pour te faire plaisir, je ferais pleurer notre prochaine victime ; les juges ne nous ont pas envoyé là pour rien, doit y avoir du monde … »

Kol acquiesça et sourit à l’idée qu’ils allaient enfin pouvoir montrer un peu plus qui ils étaient vraiment … Les futurs mentors du deux.

« On part à la chasse soeurette ?
- Avec plaisir … »

Joss se baissa par terre pour observer le sol, mais l’herbe semblait être écrasée dans tous les sens … Soit il y avait eu beaucoup de passage, soit des tributs étaient assez malins pour couvrir leur trace. Soudain, elle s’avança un peu et toucha le sol, la main couverte d’un peu de liquide rougeâtre. Elle le porta à son nez avant de lécher son doigt.

« Fer …
-Du sang ? »

Elle acquiesca.

« Peut-être que quelqu’un est déjà en train de pleurer, après tout … »

Finir le travail d’un autre ne l’enchantait guère, mais une victime était une victime ; elles étaient toutes bonnes à prendre …

« Joss et Kol - District 2 sont dans la zone marécage centre, pont suspendu »




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 660
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Dim 8 Mai - 19:59


Arène - Corne d'abondance  








Je venais de demander à Nik et Cassandra s’ils étaient prêts. J’avais hâte d’en finir ; plus vite parti, plus vite revenu. Nik m’avait répondu positivement, et avait réitéré la question pour la mentor du sept. Aedan était remonté, et elle nous avait rejoints.

« Comment rechignez à parcourir des kilomètres avec deux carrières plein de sueur, tout cela pour tuer des cinglés ? »

Je n’avais pu retenir un léger sourire fasse à sa manière de présenter les choses. J’étais presque sûr que ce n’était pas tout à fait ironique. Toutefois … « Des kilomètres » … J’espérais qu’elle avait tort sur ce point. Nous primes la direction de la zone en feu et rapidement, nous arrivions à une zone feuillue que je ne connaissais pas. J’avais décidé de ne pas parler ; je préférais les trouver avant qu’ils ne nous trouvent. J’avais brandis mon arbalète pour être prêt dès qu’il le faudrait. Je voyais plus loin dans les airs un pont flotter. Quelqu’un avait-il déjà été assez fou pour s’y aventurer ? Où avaient-ils pu aller ? D’un signe de la main, je désignais la frontière entre la zone brûlée et la notre ; il n’était pas difficile de la distinguer, la frontière était matérialisée par la séparation herbe brûlée/herbe verte. Je leur montrai du doigt pour signifier mon idée : le feu venait de s’arrêter : ils n’avaient pas pu aller bien loin. En longeant la frontière, on les croiserait presque à coup sûr, ou dans le pire des cas, on pourrait peut-être remonter leur piste. Je fixai un instant Cassandra pour voir si elle approuvait : elle était bien plus douée pour « la chasse » que je ne le serais jamais.


"Nate est à la zone marécageuse - pont suspendu "




_________________
Nathanaël Lowe

I'm sexy
and I know it ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Dim 8 Mai - 21:23





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Piège du J4
Qui a peur des fantômes ... ?
__________________________




Tu pleures. Comme un gosse … Tu crois que ça va l’apaiser ? Que t’excuser et te repentir va suffir ? Tu te trompes … Elle est morte à cause de toi, tu l’as abandonnée et elle compte bien te le faire payer au prix fort.

« J’ai pleuré moi aussi Jasooon … »

La voix semble murmurer à ton oreille, mais c’est bien plus qu’une voix à présent. C’est comme une ombre assise à tes côtés, mais c’est encore plus que ça. Une ombre n’a pas de visage. Plus le temps s’écoule et plus elle t’apparait distinctement, jusqu’à ce que tu puisses voir la larme qui roule sur sa joue.

« J’ai pleuré alors qu’ils me poursuivaient, j’ai pleuré alors que l’acide me rongeait les jambes … Je pleure toujours Jason, et je sens encore leur lame trancher ma chair, mais c’est toi le seul responsable … C’est ta faute, tu m’as tuée … »

Sa voix se fait de plus en plus forte. Pas comme une voix réelle, pas comme un souffle, non … Tu l’entends dans ta tête tel un écho puissant qui sonne et résonne. Tu te demandes si ta tête ne vas pas éclater. Mais soudain elle recule, et le son semble diminuer … Tu te crois presque sauvé … Mais tu relèves la tête et tu la vois. Elle se tient à côté de Chloé, et elle pleure.

« La pauvre enfant … Si elle savait … Elle aussi va mourir par ta faute. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 30 ans
☆ Surnom : Cassie
★ Occupation : Mentor
★ Plat préféré : Chocolat
☆District : Sept

○ Points : 470
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Mar 17 Mai - 2:39



Le pont suspendu

Attaquons...

L'odeur des arbres calcinés brûlait notre gorge. Les cendres flottaient encore à certains endroits et nos pas soulevaient de petits tas d'une poussière noire, vestige des quelques herbes qui avaient dû se trouver là avant l'incendie des Juges. Nous faisions route dans la bonne direction, cela était sûr. Sinon, un autre piège nous aurait déjà forcé à nous réorienter comme "ils" le voulaient pour accélérer le jeu. Nous approchions d'un nombre de tributs qui allaient précipiter l'action, plonger les spectateurs dans cette euphorie qui encourageraient les Juges à pousser à la confrontation. Et bientôt, nous y serions.

Notre progression se faisait dans le silence. Nos pas semblaient être plus doux sur la cendre, les marais étaient sombres. L'atmosphère était inquiétante. Bientôt un pont apparut, suspendu au-dessus de nous, il devait relier deux parties de l'arène. Nous passions à côté, non sans le scruter du regard au cas où quelqu'un aurait essayé de s'y aventurer pour s'y réfugier. Un geste de Nate nous invita à remarquer la limite à laquelle le feu des Juges s'était stoppé : confirmation ultime que la journée n'avait pas encore été assez sanglante. Les quelques brins d'herbe qui dépassaient cette frontière étaient encore fumants : ceux qui avaient fui ne devaient plus être bien loin.

Le regard de Nate était posé sur moi. Il savait que j'étais douée pour la chasse, après mon arène tout le monde l'avait su après tout. Maintenant que nous étions arrivés là, il serait facile de retrouver les personnes qui avaient fui. Je montrai d'un mouvement de tête que nous allions encore devoir nous enfoncer plus avant dans les marécages en suivant la frontière avant de tomber sur une marque quelconque. Je pris alors la tête de notre cortège, bien qu'avoir deux carrières dans mon dos n'était pas une situation des plus rassurantes. Souvent, je laissais Nate me rejoindre sur le côté. Nik, lui, avait tendance à rester en arrière : était-il réellement investi dans cette alliance ou se méfiait-il dangereusement de moi ou Nate ? Son comportement me laissait très soupçonneuse en tout cas et j'avais du mal à le considérer comme un véritable allié à côté de Nate qui s'était toujours montré droit, même dans les moments où la dignité et la droiture n'avait plus rien à voir avec notre sale besogne.

Soudainement, j'aperçus des herbes légèrement couchées. Je tendis les bras pour montrer aux deux carrières de ne plus faire un seul pas : s'ils piétinaient les traces, nous n'aurions plus qu'à user de leur stratégie de rentre-dedans pour quadriller bêtement la zone en espérant que les jumeaux ne nous tomberaient pas dessus avant que nous les trouvions.

Je leur indiquai du doigt les marques au sol, ils avaient l'air dubitatif. Je me baissais à côté d'une marque, touchais l'herbe et examinai le sens dans lequel elle s'était pliée. De fines cendres s'étaient logées entre les brins, ma main passa dans plusieurs d'entre elles et on pouvait noter que certaines s'enfonçaient dans le sol boueux plus que les autres. La conclusion était simple : ils avaient fui l'incendie et ils étaient deux, un homme et une femme vu leurs poids.

D'un geste, je montrai le chiffre deux sur mes doigts. Puis je montai ma main à mon oreille pour leur indiquer de bien écouter alentours : les traces étaient fraîches, les responsables devaient être tout près. Je me redressai, puis tirai une flèche de mon carquois et désignais du menton l'arbalète de Nate pour l'inviter à l'armer, mon regard se porta sur Nik et je hochai la tête pour lui indiquer de se tenir prêt. Maintenant que j'avais la piste, nous serions vite face à eux.

Une grande inspiration, puis je repris ma route. Mon regard ne quittait les traces au sol que pour scruter les environs et m'assurer que nous ne tombions pas dans une embuscade finement préparée, même si je ne pensais pas les jumeaux capables de telles stratégies : tout le monde savait qu'ils étaient assez tarés pour aimer le contact direct... La finesse n'était pas vraiment leur truc.

Les trouver, les tuer, déguerpir si jamais je sentais que cela devenait flottant avec Nate et Nik. Il ne fallait plus faire illusion : Nate était avec Nik parce que ce dernier devait encore être lié à Pearl, sinon pourquoi garder une alliance avec un type qui avait tout refusé avant le début de l'arène et avait voulu se la jouer solo avec sa petite blondinette ? Nate avait l'air d'être un moins sale type que les autres carrières, mais la loyauté et tout ce genre de belles valeurs totalement surfaites ne duraient pas longtemps quand l'étau se resserrait dans une arène... Seule face à deux mecs de leur corpulence, je n'aurais que peu de chance... Surtout dans mon état avec mon flanc qui me tirait toujours énormément et ma joue qui irradiait encore de douleur.

Il fallait que tout se passe bien, absolument.

Quelques minutes passèrent. Nous avancions avec une lenteur certaine dans les marais en tentant de ne progresser que sur les fines étendues terreuses en suivant les traces laissées par les tributs que je traquais. Quand j'entendis une voix masculine, je compris : nous devions être à une bonne quinzaine de mètres de nos cibles. Le ton si grinçant de Kol, puis celui si sadique de Joss, s'enchaînaient. Ils ne se doutaient pas qu'un combat était sur le point de s'engager.

Un regard vers Nate, un regard vers Nik. Je me plaçai à côté d'un arbre au tronc tortueux, jetai un dernier coup d’œil vers Nate pour savoir qui il avait pris comme cible,  puis j'ajustai mon tir en visant le cœur de Kol. Nik était campé à nos côtés, près à bondir dès que notre attaque serait lancée.

- Maintenant... murmurai-je entre mes lèvres pour mes alliés alors que mes doigts lancèrent la première flèche m'échapper pour tenter d'atteindre mon ennemi.

Le combat pouvait commencer.



« Cassandra attaque Kol - D2, à distance avec son arc. DEMANDE DE LANCER DE DES. »
« Cassandra est dans la zone "pont suspendu" des marécages. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
Localisation : Paris
★ Âge : 17ans.
☆ Surnom : Nik
★ Occupation : pêcheur - rebelle
☆ Humeur : en colère
★ Plat préféré : tout sauf du poisson
☆District : quatre

○ Points : 1110
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Mar 17 Mai - 16:20

Le feu avait du ravager une bonne partie de l'Arène, car l'air était saturé de cendre, et tout autour de nous était noir et calciné. Je toussais plusieurs fois, étouffant le bruit dans mes mains pressées contre ma bouche.
Pour sûr, cet incendie était volontaire, et n'avait comme unique but que de favoriser la rencontre entre tributs. Vu notre groupe, il était certain que les juges voulaient abréger la traque des jumeaux, pour offrir au plus vite de l'action aux Capitoliens qui devaient tous être rivés devant leurs écrans.
Un combat entre carrière, voilà qui s'annonçait sans doute très prometteur pour ces amateurs de sang et de mort...
Je les imaginais presque, massés en grappes colorées dans leurs salons luxueux, en train de se goinfrer de petits fours et de boissons pétillantes tout en pariant sur les tributs qu'ils imaginaient voir sortir vainqueurs...
Cela me dégoûtait, mais je n'avais pas le choix, je devais rentrer dans leur jeu. Plus le temps passait, et plus je me demandais si j'avais bien fait de me porter volontaire, si j'avais été d'une aide quelconque à Thalia.
Mais il était trop tard pour regretter...

Soudain, mes pensées revinrent à l'instant présent lorsque je vis Nate nous faire signe de nous arrêter. Nous avions atteint la limite du feu. Nos ennemis devaient être tout prêts, à l’affût, comme nous.
Nate regarda alors Cassandra et je la regardais à mon tour. Elle semblait tendue, concentrée sur la piste que nous allions devoir suivre maintenant. Elle nous fit signe de la suivre, et j'avançais derrière elle et Nate, en gardant un oeil derrière au cas où les jumeaux tenteraient de nous surprendre par derrière.
Cassandra semblait vraiment être douée pour la traque. très douée. trop douée.
Je me sentais coupable de déjà penser à la tuer alors qu'elle nous aidait à abattre les jumeaux, mais il fallait être logique. Une fois ceux-ci atteints, elle se retournerait contre nous ou voudrait tuer les tributs plus faibles... Et je ne pensait pas que Nate soit prêt à laisser tomber Pearl ou sa jolie partenaire du 5...

Cassandra nous montra soudain le sol d'un air excité. Je regardais, mais ne vis rien de spécial. En même temps, ma spécialité, c'était plutôt de suivre les mouvements de plancton, pas les traces sur le sol...

Lorsqu'elle nous fit signe d'écouter, je bloquais ma respiration et tendis l'oreille, sans résultat. Mais j'avais confiance en Cassandra, elle nous avait mené au bon endroit, l'attaque allait être imminente. Sans un bruit, je dégainais mon couteau et le tins fermement dans ma main, prêt à m'en servir.

Nous avançâmes pendant un long moment à pas de loup. Je me forçais à respirer profondément pour bien oxygéner mes muscles.
Soudain, je vis Cassandra se raidir, puis j'entendis à mon tour la voix des jumeaux. Je sentis instantanément mon coeur se mettre à battre plus vite, et ma respiration s’accélérer.

Je vis alors Nate et Cassandra armer leurs armes, et me m'avançais légèrement derrière un buisson, juste à côté de Cassandra, prêt à bondir dès qu'ils auraient tiré pour continuer le combat au corps à corps.
Je regardais Cassandra et hochais la tête pour lui dire que j'étais prêt et que je suivrais ses ordres. Il n'étais plus question d'hésiter maintenant, nous devions êtres parfaitement unis pour remporter le combat le plus vite possible.

- Maintenant... murmura alors Cassandra en lançant sa flèche.

Aussitôt, je bondis de mon buisson et fonçais vers Kol, afin de le perturber et de l'empêcher de communiquer avec sa sœur.

Quelle qu'en soit l'issue, des carrières allaient mourir aujourd'hui...



« Nik attaque Kol - D2, avec son poignard. DEMANDE DE LANCER DE DES. »
« Nik est dans la zone "pont suspendu" des marécages. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 660
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Mer 18 Mai - 2:15


Arène - Corne d'abondance  








C’était en effet une stratégie payante. Cassie était une excellente traqueuse, silencieuse, observatrice … Mortelle, songeais-je avec amertume. Mais pour l’instant, elle était avec nous. Une chance, dirait-on … Nous avions couvert une partie du périmètre lorsque Cassandra nous fis signe qu’ils étaient tout proches. Je restais aux aguets lorsque je les aperçu. Voilà donc où les jumeaux se cachaient. Cassandra m’avait lancé un regard en coin, et j’avais sorti mon arbalète, gardant ma hache accrochée à mon sac pour pouvoir switcher rapidement si le combat virait en rapprocher (ce qui était inévitable ; je ne voyais pas les jumeaux fuir, je ne les voyais pas attendre qu’on les tire comme des lapins. Dommage. Je dirigeais l’arbalète devant moi et mon objectif tomba sur Joss. Un regard vers Cassie me fis comprendre qu’elle s’occupait de l’autre. Parfait.

« Maintenant... »

La flèche de Cassie et la mienne partirent dans un même envol alors que Nik dégainait déjà son poignard. Déjà, il filait vers eux en courant. Pour ma part, je ne bougeais pas d’un millimètre. Il allait sur Kol, c’était Joss, ma cible. Tant que personne ne me gênerait devant je pouvais espérer l’affaiblir de loin avant de m’approcher. Je n’étais pas fou ; cette fille était forte, dangereuse. Le risque était cependant de la voir se tourner vers Nikolai ; si cela devait se produire, je troquerais mon arbalète contre ma hache.



"Nate est à la zone marécageuse - pont suspendu
Nate attaque Joss à l'arbalète, DEMANDE DE LANCER DE DES"





_________________
Nathanaël Lowe

I'm sexy
and I know it ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4084
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Ven 20 Mai - 1:10

D2 - Kol & Joss





Ils avaient commencé à traquer des gens. Ils ignoraient qui bien sûr ; qui que ce soit que les Juges voulaient voir périr, visiblement, puisqu’ils les avaient poussés vers là. Ils n’avaient pas trop avancé ; les tributs qu’ils pourchassaient devaient savoir cacher leurs traces. Kol commençait à s’impatienter et cela avait le don d’agacer Joss, mais elle restait fixée sur son objectif. Lorsque soudain, il lui sembla entendre quelque chose …

« T’as entendu ça ? »

Kol tendis l’oreille. Enfin ? Non … Il n’entendait rien. Joss avait relevé la tête vers lui avant de scruter les alentours.

« Non, rien du tout …
-C’est bizarre, j’aurais juré .. »

La flèche qui arriva aux pieds de Kol la coupa. Elle releva la tête juste à temps pour voir la seconde flèche qui fonçait vers elle. Elle vint se loger tout droit dans sa cuisse. Elle poussa un cri, plus de rage que de douleur, avant de relever la tête. Kol s’était précipité à ses côtés.

« Joss ! »

Elle releva la tête pour voir son assaillant. Nathanaël et Cassandra avaient tous deux des armes à longues distances. A en juger par la taille de la flèche à ses pieds et celle dans sa cuisse, Cassandra avait visé Kol et Nathanaël elle. Et le tribut du quatre leur fonçait dessus. Qu’à cela ne tienne ; il y avait là enfin un combat à la hauteur de leur talent. Elle se tourna vers Kol.

« Coupe la flèche. On ne sait pas si elle a touché un truc important, ça pourrait saigner beaucoup. Vite ! »

Kol s’exécuta et coupa la flèche tout près de sa cuisse. Il se redressa et échangea un simple regard avec Joss … Ils se comprirent. Joss allait foncer empêcher les autres de tirer pendant qu’il achevait rapidement le mec du quatre avant de la rejoindre. Ils foncèrent vers l’ennemi en tentant d’éviter les flèches. Joss croisa Nik mais ne s’arrêta pas : sa première cible était Nathanaël. Dès qu’il aurait rangé son arc, elle virevolterait entre lui et Cassie afin qu’ils ne puissent pas viser son frère. S’ils le faisaient, ils ne pourraient pas l’attaquer elle, trop proche pour la viser avec un arc. C’est là qu’elle leur porterait le coup de grâce. Kol quand à lui avait couru vers Nikolai. Il l’avait rejoint bien avant que sa sœur ne retrouve les deux autres. Il allait le tuer vite, afin de ne pas laisser Joss là-haut toute seule trop longtemps ; même s’il avait confiance en ses capacités, ils étaient deux …


« Joss et Kol - District 2 sont dans la zone marécage centre, pont suspendu
Joss attaque Nathanaël. Kol attaque Nikolai. DEMANDE DE LANCE DE DES»





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Ven 20 Mai - 16:17





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Deux coups de canon...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Cassandra venait de porter le coup de grâce à Kol du district 2. Quelques secondes plus tard, un coup de canon retentit…  Il était alors quelle heure déjà ? Personne n'aurait su le dire avec cette nuit éternelle et profonde qui s'était abattue sur l'arène. Le temps sembla se suspendre quelques secondes…

Tous les tributs purent entendre résonner le coup. Peu à peu, le nombre de tributs diminuait, et il devenait de plus en plus simple de deviner qui était tombé. Mais alors que certains ignorent simplement ce son et que d'autres cherchent à deviner le visage qui se cache derrière ou prie pour que ce ne soit pas un être aimé, un second coup retentit, à une vingtaine de secondes d’intervalle.

Quelqu'un venait de succomber dans l'arène... A nouveau la peur gagnait les tributs, elle envahissait chaque parcelle de leur corps et de leurs pensées : elle les dévorait. Une seconde personne venait de tomber, sous le coup d'un tribut ou sous le sadisme des Juges... Qui était-ce ? Peut-être un être cher ?...

L'Expiation pouvait continuer, sans que personne ne sache, jusqu'au soir, qui était les malheureux pour lesquels le glas venait de résonner dans l'arène.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Sam 21 Mai - 23:07





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Piège du J4
Qui a peur des fantômes ... ? [Thalia]
__________________________



C’est comme un murmure … Presque un souffle froid à ton oreille. C’est presque imperceptible … On pourrait croire que tu perds la raison. Est-ce que l’entendent aussi ?

« Joss… »

Ca semblait plus près cette fois … Mais c’est difficile à identifier. C’est comme si c’était à l’autre bout de l’arène. C’est comme si c’était juste derrière toi. C’est à la fois doux et si froid … Comme la voix d’un ange qui t’entraînerait dans les abîmes …

« Joss… »

Tu ne vois rien du tout, mais malgré tout tu la sens, cette présence, tout autour de toi … Dans ton cou, près de ton oreille, sur ton bras …C’est presque comme si le vent avait pris la forme de ton prénom qui se répète. Mais la voix semble de plus en plus proche. Pourtant tu es le seul à l'entendre … Mais tu sais que tu n’as pas perdu la tête … N’est-ce pas ?

« Joss... Ils m'ont eu... Joss...Ils m'ont tué...  »

Cette voix si familière. Tu la connais depuis que tu es enfant, tu as grandi avec celui à qui elle appartient... Appartenait ? Quand soudain tu reconnais cette voix, tu "le" vois. Son visage à la mâchoire carrée et au sourire en coin t'apparaît. Tu ne peux que constater le large entaille qui parcoure sa chair et la flèche dans son cœur...

« Tu as toujours été la meilleure p'tite sœur... De nous deux tu es celle qui mérite de gagner... »

Ses pupilles étaient pleine de rage, pleine de colère, pleine d'un besoin de vengeance... Il marqua une pause puis termina :

« Ne les laisse pas s'en tirer comme ça... Tue-les pour nous deux...»



Dernière édition par Maître du Jeu le Sam 21 Mai - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Sam 21 Mai - 23:10





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Piège du J4
Qui a peur des fantômes ... ? [Thalia]
__________________________


C’est comme un murmure … Presque un souffle froid à ton oreille. C’est presque imperceptible … On pourrait croire que tu perds la raison. Est-ce que l’entendent aussi ?

« Cassandra … »

Ca semblait plus près cette fois … Mais c’est difficile à identifier. C’est comme si c’était à l’autre bout de l’arène. C’est comme si c’était juste derrière toi. C’est à la fois doux et si froid … Comme la voix d’un ange qui t’entraînerait dans les abîmes …

« Cassandra … »

Tu ne vois rien du tout, mais malgré tout tu la sens, cette présence, tout autour de toi … Dans ton cou, près de ton oreille, sur ton bras …C’est presque comme si le vent avait pris la forme de ton prénom qui se répète. Mais la voix semble de plus en plus menaçante. Pourtant tu es le seul à l'entendre … Mais tu sais que tu n’as pas perdu la tête … N’est-ce pas ?

« Cassandra … Vous m’avez laissée mourir …»

Tu as reconnu cette voix, dès la seconde où elle a prononcé ton nom … Billie … Elle est morte. Qu’est-ce qu’elle fait là ? Les juges ? Pourtant, cette intonation ressemble tellement à la sienne …

« Vous n’avez pas su me sauver … Pire, vous m’avez remplacée … Mais je suppose qu’un « gosse » en vaut un autre, pas vrai ? »

Elle se met alors à sangloter.




Dernière édition par Maître du Jeu le Sam 21 Mai - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Sam 21 Mai - 23:11





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Piège du J4
Qui a peur des fantômes ... ? [Thalia]
__________________________


C’est comme un murmure … Presque un souffle froid à ton oreille. C’est presque imperceptible … On pourrait croire que tu perds la raison. Est-ce que l’entendent aussi ?

« Nikolai … »

Ca semblait plus près cette fois … Mais c’est difficile à identifier. C’est comme si c’était à l’autre bout de l’arène. C’est comme si c’était juste derrière toi. C’est à la fois doux et si froid … Comme la voix d’un ange qui t’entraînerait dans les abîmes …

« Nikolai … »

Tu ne vois rien du tout, mais malgré tout tu la sens, cette présence, tout autour de toi … Dans ton cou, près de ton oreille, sur ton bras …C’est presque comme si le vent avait pris la forme de ton prénom qui se répète. Mais la voix semble de plus en plus menaçante. Pourtant tu es le seul à l'entendre … Mais tu sais que tu n’as pas perdu la tête … N’est-ce pas ?

« Nikolai … Tu nous a abandonné …»

Tu reconnais rapidement sa carrure, sa chevelure brune … Ta première alliée, celle du douze. Celle que tu as laissée pour t’enfuir avec Thalia …

« J’ai tout fait pour sauver Xavan. On avait promis de se protéger Nikolai … J’ai crié quand ils m’ont torturé, crié … Mais tu ne t’es jamais montré … Trop occupé à fricotter avec ta copine … Je suis morte pendant que tu t’éclatais avec elle … Tu ne vaux pas mieux que les autres carrières …»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Sam 21 Mai - 23:23





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Piège du J4
Qui a peur des fantômes ... ? [Thalia]
__________________________


C’est comme un murmure … Presque un souffle froid à ton oreille. C’est presque imperceptible … On pourrait croire que tu perds la raison. Est-ce que l’entendent aussi ?

« Nate … »

Ca semblait plus près cette fois … Mais c’est difficile à identifier. C’est comme si c’était à l’autre bout de l’arène. C’est comme si c’était juste derrière toi. C’est à la fois doux et si froid … Comme la voix d’un ange qui t’entraînerait dans les abîmes …

« Nate … »

Tu ne vois rien du tout, mais malgré tout tu la sens, cette présence, tout autour de toi … Dans ton cou, près de ton oreille, sur ton bras …C’est presque comme si le vent avait pris la forme de ton prénom qui se répète. Mais la voix semble de plus en plus menaçante. Pourtant tu es le seul à l'entendre … Mais tu sais que tu n’as pas perdu la tête … N’est-ce pas ?

« Nate… Je n'ai pas été assez forte… »

Sa silhouette élancée et fine t'apparaît maintenant. Son visage entourée d'une jolie chevelure brune et son regard te contemple avec intensité. Pourtant quelque chose a changé : elle n'a plus cette étincelle de vie dans ses yeux noisette et de larges ecchymoses abîment son doux visage désormais d'une pâleur propre à la mort... Amy.

« Tu m'as laissée seule à la Corne pour protéger nos alliés, tu pensais qu'on pouvait leur faire confiance et... Je suis morte. Je suis morte parce que tu as choisi une alliance de carrières plutôt que de me choisir moi... Fais le bon choix maintenant Nate, sinon ils te feront la même chose qu'à moi...»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4084
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Lun 23 Mai - 23:24

D2 - Joss





Joss avait tenté à plusieurs reprises de frapper Nate, sans résultat. C’est qu’il était rapide pour un mec de sa carrure. Mais elle était plus rusée, elle savait qu’elle allait finir par l’avoir. Mais avec toutes ses parades, il réussit à lui affliger quelques coups … Douloureux. Joss se plia en deux de douleur lorsque la hache de Nate vint se planter dans son dos. Le salop ! Elle allait le lui faire payer cher …

Mais ce grand Daudet avait détourné son attention du principal : Cassandra. Elle tirait son frère comme un gibier tandis qu’il se battait contre Nik. Et alors que, dans un dernier élan d’affection pour son frère, elle se jetait sur Cassandra, elle vit la flèche de la mentor toucher Kol en plein coeur, et son jumeau tomber au sol, inanimé, sans vie. La seconde d’après, le canon tonnait.

« Kooooooooooooooooooooooooooooooooooool ! »

Son cri fut perçant, strident même. Etrangement inhumain. Elle se plia en deux de douleur … Mais ce n’était pas physique … Ce fut bref. La seconde d’après, elle relevait la tête. Plus que de la tristesse, elle ressentait une rage terrible. Cassandra allait le lui payer, très cher. Mais lorsqu’elle releva les yeux, c’est dans ceux de Kol qu’ils se perdirent.

« Tu as toujours été la meilleure p'tite sœur... De nous deux tu es celle qui mérite de gagner... »

Elle inspira. Il n’était pas mort. Il serait toujours avec elle … Ils étaient jumeaux, ils partageaient un lien que même la mort ne pouvait pas briser … Il était là.

« Ne les laisse pas s'en tirer comme ça... Tue-les pour nous deux...»

Sans attendre une seconde, Joss virevolta, faisant tourner son sabre en l’air avant de l’abattre sur Cassandra dans un hurlement de rage effrayant. Ses yeux brûlaient de haine, elle était comme habitée par le fantôme de son frère. Quand bien même elle était à l’article de la mort, elle ferait tout pour le venger et honorer sa mémoire.

« C’est pour toi mon frère ! »

« Joss - District 2 sont dans la zone marécage centre, pont suspendu
Joss attaque Cassandra. DEMANDE DE LANCE DE DES»





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
Localisation : Paris
★ Âge : 17ans.
☆ Surnom : Nik
★ Occupation : pêcheur - rebelle
☆ Humeur : en colère
★ Plat préféré : tout sauf du poisson
☆District : quatre

○ Points : 1110
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Mer 25 Mai - 17:55

Du sang.
Du sang sur mes mains, mon poignard.

Du sang qui gouttait sur le sol.
Cassandra et moi avions réussi.
Le jumeau était mort.

Je sentais presque le goût métallique du sang dans ma bouche, tandis que l'adrénaline se déversait encore dans mes veines.
Mais nous avions réussi.
Tuer la jumelle n'était plus qu'une formalité, et nous allions retourner à la Corne.
Et j'allais enfin pouvoir serrer Thalia contre moi, et ne plus la quitter.

Je me sentais presque euphorique, comme si une porte allait s'ouvrir devant nous et que nous allions tous sortir en vie de l'Arène.
Pour rentrer chez nous.

Je me tournais vers Nate, pour voir s'il avait besoin d'aide, lorsque que je sentais soudain tout mon corps se figer, comme prisonnier dans une énorme main de fer.
Paniqué, je tentais enfin de reprendre mon souffle et de comprendre ce qui m'arrivait.

Mon poignard ensanglanté tomba de ma main, tandis que je sentais les battements de mon cœur devenir complètement désordonnés.

Et c'est alors que je compris.
Pearl était morte.


Et, dans une ultime vague de désespoir, je réalisais que, si Pearl était morte, Thalia devait l'être aussi.
Alors, je cessais de lutter pour respirer.
Et je me préparais à mourir


Je n'avais plus vraiment peur, pas vraiment mal non plus.
Je n'étais même pas vraiment triste.
C'était la fin, et par chance, nous allions partir presque en même temps avec Thalia.

Thalia...
Je savais que je n'avais pas toujours été un mec bien, mais j'espérais vraiment l'avoir rendue heureuse, au moins autant qu'elle m'avait rendu heureuse.

Je ne regrettais rien, j'étais prêt.
Et, dans un ultime spasme d'agonie, je tombais lentement à genoux dans le sable...

A genoux dans le sable, je répare mon filet avec application. Le soleil me chauffe les épaules, mais la brise marine me rafraîchit. Soudain, je lève les yeux et je la vois.
Thalia avance vers moi lentement, vêtue d'une robe blanche qui flotte dans le vent. Ell est si belle dans la lumière, que j'en suis ébloui. Je me redresse lentement, laissant glisser mon filet entre mes doigts.
La réparation peut bien attendre...
A son annulaire, un simple anneau doré, identique à celui que je porte. Le vent fait voleter ses cheveux devant son visage, et je les écarte doucement, d'un geste tendre. Thalia est toute proche maintenant, et je lui saisis doucement la main pour l'enlacer.

Et je lui souris.
 




Nikolay est mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   Dim 29 Mai - 22:58





Quatrième jour
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Quatre coups de canon...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Aedan venait de porter le coup de grâce à Nolan du district 9. Quelques secondes plus tard, un coup de canon retentit…  Il était alors quelle heure déjà ? Personne n'aurait su le dire avec cette nuit éternelle et profonde qui s'était abattue sur l'arène. Le temps sembla se suspendre quelques secondes…

Tous les tributs purent entendre résonner le coup. Peu à peu, le nombre de tributs diminuait, et il devenait de plus en plus simple de deviner qui était tombé. Mais alors que certains ignorent simplement ce son et que d'autres cherchent à deviner le visage qui se cache derrière ou prie pour que ce ne soit pas un être aimé, un second coup retentit, à une vingtaine de secondes d’intervalle.

C'est en effet Thalia qui tombe à son tour. Rester liés n'était sans doute pas le choix le plus judicieux pour eux ...

Mais alors que tous s'interrogent sur l'identités des personnes tombées, un nouveau coup tonne à nouveau dans la nuit. C'est Amy qui a porté le coup fatal cette fois ... Et c'est Pearl qui en a fait les frais. Là encore, à quelques secondes d’intervalle à peine, un autre coup sonne. C'est une vraie hécatombe. Nikolaï, lui aussi lié à Pearl, vient de tomber.

Plus aucun tribut n'est lié à présent dans l'arène ... Se délier semble donc après "coup" (sans mauvais jeu de mot) avoir été une sage décision de la part des survivants ...

L'Expiation peut continuer, sans que personne ne sache, jusqu'au soir, qui sont les malheureux pour lesquels le glas venait de résonner dans l'arène ... Même si le nombre de survivants ne laisse que peu de doutes sur l'identité des personnes restantes ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Jour 4 - Pont suspendu (centre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jour 4 - Pont suspendu (centre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Marécage feuillu-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit