Partagez | 
 

 Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Mar 23 Fév - 1:39





Fin du Jour 3
Expiation - 175ème édition des Hunger Games








Émission de Selena
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Les interviews du choix des Mentors

Sélène J. Featherstone a écrit:


Plus tôt dans la journée, alors que le stylo venait de gratter les derniers mots sur le papier d’une lettre que personne ne lirait peut-être jamais, un homme avait pénétré dans la suite du District Un. Il était grand, d’une bonne carrure et accompagné d’une petite équipe de régisseurs lumière et son. Immédiatement, mes doigts plièrent ma déclaration sans un bruit, avec délicatesse et méthode, avant de la glisser dans une poche de mon pantalon noir. Mon hôte s’approcha de moi, il commença à ouvrir les lèvres pour m’annoncer l’inévitable. Je levai ma main pour le faire taire. Point besoin d’explications pour oser me signifier qu’il était temps pour moi de payer de ma dette d’Expiation.

Quelques heures avant, je me serai sans nul doute effondrée. Les images de Nathanaël en train de tomber sous le charme de cette jeune tribute qui n’avait plus personne, celle de Pearl qui n’était finalement pas aussi forte que je l’aurais espéré. Chacun d’eux avait découvert dans l’arène une part de lui-même qu’il ignorait jusque là, une part de lui qui aurait pu lui permettre de devenir une personne meilleure. Seulement, ils n’étaient pas dans notre monde. Ils étaient actuellement dans un enfer où leurs trouvailles, les trésors d’humanité qu’ils se découvraient n’avaient aucune valeur si ce n’est celle de la souffrance infâme qui brûlerait bientôt leur cœur et leur âme quand ils perdraient tout. Parce qu’ils le perdraient, quoi qu’il arrive. Il n’y avait pas de vainqueur, mais cela seuls ceux qui restaient pouvaient le savoir.

Mon geste avait dû convaincre le messager, car il répondit à mon sourire avec un hoquet narquois et se tourna pour rejoindre les autres techniciens qui s’affairaient déjà à faire paraître la suite encore plus splendide et reluisante de pierreries qu’à l’accoutumée. Une grande inspiration, je regagnai ma vaste chambre sans dire un mot de plus. Là, je fis ce qu’on attendait de moi. Après tout, je n’étais que leur pantin. Cela pouvait pourtant changer. Cela devait changer. Mais pas aujourd’hui, pas avant d’être sûre de ce que je ressentais au plus profond de moi. Pas avant d’avoir une bonne raison de m’opposer à eux.

Mes tributs étaient de chouettes gamins, mais des chouettes gamins il y en avait chaque année qui mourait sans raison apparente pour les rires et les paris des richissimes oiseaux du Capitole. Ils ne valaient pas le coup, ils étaient déjà perdus. Cependant, cette enfant, cette petite fille… Je divaguai.

Un corset bien ajusté et dont le haut était garni de plumes d’un blanc immaculé trouva grâce à mes yeux. Peut-être réussirait-il à me donner un air plus innocent, comme si mon apparence pouvait me rendre moins coupable aux yeux des parents de ses gamins. Tout n’était que poudre aux yeux au Capitole, il fallait jouer le jeu, entrer dans la danse, et surtout regarder la façon dont les autres dansaient. Non, il n’était pas temps de ne plus être cette Sélène douce et tranquille : la manipulation devait rester reine, au moins encore quelques temps.

Devant le miroir, j’ajustai le collier de cristal que je venais de passer. Parure extravagante, elle brillait de mille feux. Aussi fragile soit-il, il faisait grandir en moi une force que je n’avais plus ressentie depuis très longtemps. Une force dont je pensais qu’on m’avait privée définitivement au soir d’un neuf janvier…

Le visage pâle, je me pinçai légèrement les joues du bout des doigts pour leur donner plus de couleur. A bas les artifices, j’allai condamner un de mes tributs et il était hors de question que je me dissimule sous des fards.

Nathanaël. Pearl.

Deux noms qui s’opposaient dans mon esprit, se vouant une joute sans merci. Malgré leur amitié, je restai certaine qu’ils se seraient battus l’un contre l’autre jusqu’à la mort si cela avait pu éviter que je ne sois la seule aux commandes de leur destin. Je souris. J’étais une idiote.

Nathanaël se serait battu, cela était vrai. Il était de ces carrières rares, au cœur sur la main mais à l’esprit pragmatique. Se battre n’était pas une fin en soi pour lui, il pensait défendre un idéal, des valeurs, peut-être même se voyait-il vraiment comme un sauveur pour cet enfant à qui il avait évité de vivre ces horreurs. Il était brave. Seulement, s’il survivait : il mourrait de chagrin, il ne voudrait plus vivre. Alors à quoi bon le sauver ? Car moi, je l’avais déjà vu cette étincelle dans le regard, celle qui dit que votre vie ne dépend plus entièrement de vous. Jamais il ne l’avait eu en présence de ma sœur qui le présentait pourtant comme son petit-ami, une pirouette de plus pour tranquilliser nos parents et les éloigner de ses véritables fréquentations. Channelle… Elle me manquait, elle aussi. Mais elle était tellement mieux, en sécurité dans notre district. J’eus un petit rire amer, nous n’étions en sécurité nulle part.

Cette année, on aurait voulu me relancer dans cette Expiation. Sans sommation, j’aurais pu me retrouver là-bas, à la place de Cassandra. J’aurais pu…s’il n’y avait pas eu Pearl. Cette jeune fille avait du potentiel, beaucoup de potentiel… Et ce n’est sans doute pas mon frère qui m’aurait contredite : pour une fois que nous étions d’accord sur quelque chose. Toutefois, je doutais qu’il approuve ma manigance surtout maintenant que nous avions tous pu observer sur de grands écrans que Pearl n’avait pas ce qu’il fallait pour gagner. D’abord la corne où elle toucha à peine Elina, puis Savinnah qu’elle refusa d’achever pour lui éviter l’attente angoissante de la mort de James, sans compter cette idiotie de ne pas défier Nikolay alors qu’il n’était qu’un lâche ayant fui sa famille de carrières, et enfin son dernier exploit en date avec deux tributs de districts inférieurs, blessés à mort, qu’elle avait laissé lui filer entre les doigts… Les erreurs s’accumulaient, elles devaient monnaie courante et bientôt l’une d’elles la tuerait. Ce n’était qu’une question de jours, peut-être même d’heures.

Une larme roula sur ma joue. J’avais tant souhaité la ramener avec moi au District. Contrairement aux gosses des éditions  précédentes, je serai responsable de sa mort. J’avais tout fait pour la conduire exactement là où je voulais, sur cette place où, à côté de sa sœur, elle avait levé la main pour se porter volontaire. C’était mon honneur, mon devoir, mon désir de la sauver. Malheureusement, il était trop tard.

Les larmes roulaient en silence. J’allumai une dernière fois l’écran holographique de ma chambre pour contempler leur visage et, un instant, je crus que je pourrais prononcer le nom de l’un d’eux en pleine conscience, sans penser que j’étais une mauvaise personne. La vérité, c’est que j’étais un montre. Un monstre docile, dans une cage dorée. Un monstre qu’on avait domestiqué pour qu’il joue parfaitement son rôle et fasse le beau quand on le lui demandait. Et j’allai continuer parce que je n’avais pas le choix, pas encore.

- Désolée, murmurai-je en éteignant la diffusion qui se ferma sur une mosaïque de visages dont un seul reverrait un soleil non artificiel et n’arriverait plus jamais à en percevoir la beauté.

Un mouchoir passé sur mes joues, je le jetai dans la corbeille sous la coiffeuse, tout comme mes bons sentiments et mon humanité. Je redevîns Sélène Jade Featherstone, cette gagnante célèbre et sans faille qui sortit de sa suite avec un large sourire pour aller saluer Selena en la serrant dans ses bras avec toutes les niaiseries du Capitole. Je l’embrassai de loin, elle m’annonça qu’elle était heureuse de me voir si joyeuse. Je lui répondis que c’était tout naturel et que je commençais à me sentir vexée qu’elle tarde tant, que moi aussi j’avais envie de jouer comme les autres mentors ! Elle riait, de ce rire fort et clair qu’elle seule maîtrisait. Mes yeux se plissaient pour arborer le même éclat léger et insouciant que celui de la présentatrice lorsque je m’installai dans le fauteuil pourpre en face d’elle.

Un technicien annonça le début de la prise, les caméras se braquèrent sur nous, les lumières nous éblouirent. Le spectacle pouvait commencer.
- Vous avez décidé de ne pas retourner dans l'arène. Malgré tout, les juges estiment que vous devez apporter votre contribution. Alors, je ne vais pas tourner autour du pot : quel destin avez-vous décidé de sceller ce soir ?

Son petit discours était parfaitement huilé, cela n’était pas pour me déplaire. Le moindre imprévu aurait sans doute risqué de me faire basculer dans un monde que je n’étais pas encore prête à affronter. Sa question résonna, je gardai mon air impassible, celui à la fois souriant et déterminé qui contenait à peine la rage qui bouillonnait en moins.

Alouette, gentille alouette… Alouette, je te plumerai.

Oui Selena, un jour, je te plumerai. Toi et tous les autres oiseaux de malheur du Capitole.

- Parce qu'il faut que le jeu continue, je décide de sceller le destin de Pearl Standford.

L’image de ma révolte interne m’avait donné le courage de prononcer ses mots. D’être celle qu’on attendait de moi que je sois. Car désormais, je savais que je pouvais être une autre, qu’il restait peut-être encore un espoir, même infime pour que je trouve la force de redevenir cette jeune femme battante que j’avais été.

« Cela n'a pas dû être un choix facile... Votre tribut devra en subir les conséquences... Bonsoir mesdames et messieurs, bonsoir Sélène. Coupez. »

Je souris, un sourire sans âme. Pourtant, dans leurs yeux pervertis par le luxe et le paraître, il dut leur sembler des plus authentiques. Selena resta encore un moment, nous discutâmes des derniers modes, de frivolités inhérentes à la vie exubérante des capitoléens. Pendant tout ce temps, j’hurlai dans mon fort intérieur, je pleurai, criai, me débattai. Un masque, mon beau masque. Il resta en place jusqu’à ce qu’elle finisse par suivre son équipe et quitter ma suite.

J’attendis en silence, tout était étrangement calme… Je n'avais pas pu me résoudre à faire ce qu'ils avaient voulu que je fasse des années plus tôt, je n'avais pas pu assassiner Maël, Nathanaël : il était si semblable.

Alors, je m’assis à l’immense table de verre et je dépliai la lettre que j’avais rangé plus tôt en songeant que, si un jour sa destinataire pouvait la lire alors toutes ces mises en scène et affronts supportés sans broncher n’auraient pas été vains. Ils auraient nourri une étincelle, une étincelle qui au moindre souffle d’espoir s’embraserait.



Ethan P. Underwood a écrit:


« Vous avez décidé de ne pas retourner dans l'arène. Malgré tout, les juges estiment que vous devez apporter votre contribution. Alors, je ne vais pas tourner autour du pot : quel destin avez vous décidé de sceller ce soir ? »
Tout était identique, comme une pièce de théâtre rudement menée qui avait déjà deux fois été représentée avec Wingston et Keywell. Selena était allée et venue, ayant arrangé les lumières comme elle l’entendait, ayant agencé les fauteuils selon un plan précis, ayant décoré la table basse de ce qu’elle trouvait qui était à sa convenance. La plupart de ses manipulations apparaitraient sûrement hors champ, mais elle s’en était pas préoccupée : son visage avait affiché une réelle désinvolture et à la vérité, personne n’avait remarqué les arrangements qu’elle avait apportés pour les quelques secondes qu’elle capturerait.
L’instant d’avant, Ethan l’avait observée dans un complet silence, ses iris bleus n’ayant pas quitté pas la silhouette aux couleurs folles, espérant que de l’un de ses nombreux diamants émerge la solution miracle qui l’aurait sorti de sa situation ; mais désormais, il se trouvait face à la caméra et ne pouvait ignorer les mots de la présentatrice qui lui avait posé la redoutée question. Il gardait son visage totalement inexpressif : aucun sourire, aucun trait, Ethan ne laissait transparaître aucune émotion. Ni aucune décision.
Et la réponse tardait.
Comment pouvait-il en être autrement ? En cet instant précis, le Mentor constatait qu’il n’avait pas pu se résoudre à faire un choix. Ce n’était pas faute d’avoir tenté les jours précédents ; mais sourde protestation à cette issue injuste, sa conscience avait répliqué en repoussant la question et en l’amenant à s’occuper d’autres considérations, le laissant dans le déni le plus complet. Le déni, fourbe allié qui vous abandonnait à l’instant fatidique pour vous laissez seul face aux responsabilités. Il ne supportait pas de se laisser ainsi surprendre, lui qui anticipait tant qu’il le pouvait. Et maintenant, on lui demandait de prononcer l’un de leurs deux noms.
Condamner Chloé, comme elle le lui avait demandé : la gamine boiteuse qui était celle qui tirait décidément au mieux son épingle du jeu, au point de frôler un gouffre dangereux et terrifiant. Condamner Jason, capable à nombre de sacrifices, au point même qu’il se trouvait aux portes d’une mort alors qu’il s’était habilement dérobé à ces Carrières. Dilemme honteux. Ethan refusait de faire un choix entre ses deux Tributs qui avaient indéniablement fait leurs preuves et ne méritaient pas que cette épée s’abatte sur eux.
Tant de pensées, tant d’émotions, tant de réflexions, tant de doutes se mélangeaient et s’entrechoquaient derrière ses yeux d’un bleu aussi froid que son visage. De longues secondes s’étaient écoulées. Selena cassa ce silence gênant.
« Ne faites donc pas patienter notre cher public, Ethan. »
Et s’il refusait, catégoriquement ? Si de sa voix la plus ferme, il annonçait qu’il refusait de condamner la vie de l’un de ces enfants, le Capitole étant bien meilleur à cela ? Il se sentait plus enclin à prononcer cette annonce que n’importe lequel des deux noms. Mais qu’adviendrait-il ? Un montage jusqu’à ce qu’il parle ; s’il s’y refusait, il n’était pas trop tard pour que les organisateurs contactent Samuel Allen, le sorte de sa grotte et le fasse choisir – et des représailles tomberaient sur Ethan. Et sur Chase. Le souvenir du Pacificateur revint un instant.
Choisir. Choisir entre une fille qui allait sombrer dans une folie qui serait dangereuse si elle survivait ou choisir un garçon qui était, sauf miracle, déjà condamné, malgré les efforts de sa compagne. Aveugler l’un des deux. Ou son fils.
« Jason Drake. »
L’annonce était faite d’une voix forte, ferme, claire. Elle n’appelait pas à être répétée et n’en avait pas le besoin. Tout restait sans émotion, malgré son cœur qui battait, malgré la déception qui effaçait doucement la tempête en lui pour s’installer. Jason dont il avait été plus que soulagé de constater la survie alors qu’il était assailli par le couple de Carrières, dont il espérait le rétablissement. Jason qui lui avait confié dans le train sa crainte, son assurance que c’était son père, chef des Pacificateurs du District Dix, qui l’avait envoyé dans l’arène pour l’endurcir, pour qu’il devienne ce que cet homme voulait que son fils devienne. Jason contre lequel le Mentor avait tempêté après son interview catastrophique dans l’espoir qu’il se réveille et qu’il survive.
Ethan venait de rendre Jason aveugle.
La déception enserrait son cœur, lui faisant  comprendre que cette insupportable décision était prise depuis longtemps déjà. Comme si, en son fort intérieur, il avait toujours plus cru en la survie de Chloé que de Jason.
« Cela n'a pas du être un choix facile... Votre tribut devra en subir les conséquences... Bonsoir mesdames et messieurs, bonsoir Ethan. Coupez. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Dim 28 Fév - 21:36





Fin du Jour 3
Expiation - 175ème édition des Hunger Games








Émission de Selena
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



De magnifiques lunettes en diamants cachent ses yeux alors que la caméra se rapproche d'elle ... Elle va à coup sûr lancé une nouvelle mode, comme à chacune de ses apparitions ...  Derrière elle, les moments forts de la journée défilent sur un grand écran. Elle baisse ses lunettes sur son nez avant de faire un grand sourire à la caméra.

« Aaaaah, vous êtes déjà là, chers téléspectateurs, je ne vous avais pas vu arriver ahahahah ... J'étais captivée par la rediffusion de cette troisième journée d'arène qui a été, on peut le dire, riche en émotions fortes ! »

Elle retire théâtralement ses lunettes avant de prendre une position plus droite sur son fauteuil.

« Comme vous pouvez le remarquer, j'ai opté pour une tenue légère ... Il faut dire que l'arène donne chaud cette année ahahahah ... Entre feux réels et passions enflammées, on a de quoi vous réchauffer derrière vos écran, n'est-ce pas ?! »

Elle fait un clin d'oeil à la caméra avant de reprendre.

« On a perdu le district trois et le douze, mais ça c'est déjà de l'histoire ancienne n'est-ce pas ? On se souvient à peine de leur prénom, hahaha … Parce que cette troisième journée a débuté avec un INCROYABLE rebondissement  qui a bouleversé toutes les alliances ! Les Juges ont fait fort en séparant tous les binômes et en réassociant les tributs ! Bon, pas sûr que les tributs soient tous d'accord avec moi ... Parce qu’au jeu des duos, ils n’ont pas tous étés gagnants … »

Elle soupire et reprend

« Enfin, entre vous et moi, ce n’était que le début. L’idée de la boîte pour briser le lien était GENIALE !! Mais là-dessus, je crois que les juges ont un peu surestimé nos petits tributs … Ils ne sont quand même pas très futés, quand on voit que certains ont tenté d’équilibrer la balance avec des cheveux ou avec leur boussoles … Je me demande s’ils regardent les Hunger Games dans leur districts ! Un peu de bon sens les enfants, c’est les Jeux de la Faim, pas « stylisme et jeu de piste » hahahaha !! »

Elle s’esclaffe et se tourne vers l’écran alors qu’on revoit les passages où les tributs se sont mutilés après que le message des juges soit devenu plus explicite.

« Par contre, s’ils ont un peu galéré avec l’énigme, une fois qu’ils ont eu les indications, là c’est devenu du grand art ! Quel débordement d’imagination ! Des pieds, des mains, des doigts, des dents, des oreilles … Pouah, c’était presque intolérable à regarder ! Surtout quand ça tombait aux heures des repas ahahahah … Non mais sans rire, quand Jason a mis son oreille sur la balance, j’en ai eu la nausée ! Il faudrait le commercialiser pour ceux qui veulent faire un régime ahahahahahahahah !! »

Elle explose de rire et semble même avoir du mal à s’arrêter, littéralement pliée en deux sur son fauteuil. Après quelques secondes, elle reprend ses esprits et se redresse.

« Excusez-moi … Non mais ça, vraiment c’était beau même si c’était dégouttant, au moins on avait pas envie de zapper … Parce que franchement le dernier piège … L’arène en rouge sang, c’est joli sur nos écrans, c’est poétique et tout, mais sincèrement … Plus d’une heure avec la moitié des tributs immobiles dans les arbres qui attendent que ça se passe, et l’autre moitié qui crie les pieds dans la soupe parce que ça picote, c’était pas non plus fascinant … M’enfin … »

Des images des tributs perchés dans des arbres ou sur des rochers défilent derrière Selena et lorsqu’elle se retourne, on voit Vahine qui retire le tissu de sa jambe et la peau partir avec.

« Oula oui en effet, ça à l’air de piquer un peu ahahah … Mais bon, les pièges c’est beau, mais je sais que vous attendez tous … De savoir ce que j’ai pensé des aventures de nos binômes ! Ouiiiiiii, et bien Laissez-moi commencer avec nos jumeaux terribles …»


Elle prend une profonde inspiration alors que leur séparation apparait derrière elle à l’écran.

« Que dire …. Quand on pense qu’ils se sont retrouvés avec des tributs de seconde zone ... Je les aimais tellement ensemble que je ne voulais pas qu’on me les sépare  hahahaha ! Mais séparément, on dirait bien qu'ils perdent un peu de leur vigueur, vous ne trouvez pas ? C'est vrai, quand on y pense, ils ont tous les deux passé la moitié de la journée à dormir haha ! Et puis entre nous, on nous avait vendus des carrières assoiffées de sang, de vrais TUEURS ! Quand on voit que Kol a laissé s'échapper une unijambiste, nan mais allo quoi ?! Je me sens trahie, comme si on m'avait trompé sur la marchandise, pas vous ? Bon au final on n'aura pas le droit à son numéro d'équilibriste plus longtemps puisque le piège nous en a débarrassé, mais quand même !  "

Elle semble exaspérée et secoue la tête alors que repasse derrière l'image de Kol tranchant le pied de Silver, puis la jeune femme plongeant dans le sang d'acide. Elle fait signe en coulisse de passer à la video suivante.

"Joss par contre ... Ou devrais-je dire, Josiane ? Hahahahaha !!!! Oh, j'avais peur de m'ennuyer avec ce Maxim, mais sincèrement, c'était un duo tellement dynamique !! Leurs petites joutes verbales étaient à mourir de rire ... D'ailleurs c'est un peu ce qui est arrivé à notre "Maxence" ... Mais quelle idée aussi de vouloir piquer son arme à Joss, sérieusement ?! A quel moment il s'est dit que ça pouvait passer !!! C'est comme voler un os à un chien, ou une tétine à un bébé ... Ca ne se fait pas ! Bon, ce mariole l'a payé au prix fort hein ... Joss n'est pas une rigolote ... Mais bon, elle se ramollit un peu quand même, il lui a donné du fil à retordre le comique du huit ! ... Et cette dernière phrase, qu'est-ce que c'était déjà ? Aaaaah oui, "Bye Bye Maxence" ... Oh quand même, on peut dire ce qu'on veut mais Joss ... Elle a du styyyyyyyyyyyyyyy-le !"

En arrière-plan, sur l'écran holographique placé derrière la présentatrice, on voit alors Joss trancher la main de Maxim, puis la caméra zoom sur son visage sadique alors qu'elle l'achève. Selena pivote légèrement pour voir la scène ... On sent bien qu'elle adore cela. Après un instant, on voit Joss hisser son frère à l'arbre dans lequel elle a grimpé pour échapper à la marre de sang. Selena pivote alors vers la caméra en faisant les gros yeux et en se fendant d'une grimace.

"Et la galanterie dans tout ça Kol, hein ! La galanterie ... Pffff ... Au moins, pour ceux qui en doutaient encore, on voit lequel des deux jumeaux porte la culotte ahahahah !! En parlant des représentantes du Girl Power, je ne peux pas m'empêcher de penser, à ma jolie Cassiiiie à qui on a refourgué un petit gamin faiblard ! Il est mignon certes, mais lier à sa VIE à la sienne ... C'est à se demander si elle n'aurait pas refusé les avances d'un des Juges qui aurait à présent une dent contre elle hahaha !!"

Des images de Cassandra qui attend à l'oasis défilent alors à l'écran, tandis qu'en fondu, la bouille d'Aedan apparait. Cassandra est prise en contre-plongée, ce qui lui donne vraiment une allure menaçante ...

"Au moment, non en fait à la seconde même où on a su qu'ils allaient devoir couper un morceau, j'ai SU qu'elle allait prendre un bout du gosse ... Mais franchement, je pensais qu’elle allait lui prendre de force !"

Elle se penche en avant vers la caméra, comme pour dire un secret au téléspectateur ...

« Chuuut, mais entre nous, elle s'est quand même un peu ramollie, la Cassie ... Ou devrais-je dire, la "gentille Cassandra" ? Honnêtement, entre vous et moi, mon coeur a fondu lorsque le petit bichon a prononcé ces mots ... C'était tellement a-do-ra-ble .... Mais quand il lui a dit ça, vous avez vu sa tête ? Regardez ! »

La video zoom sur le visage de Cassandra, visiblement ému par la réflexion du gosse.

« Oh Cassie... Ma chérie... Est-ce que tu sais que ton nouvel animal de compagnie risque de ne plus te trouver aussi gentille lorsque tu auras trucidé Mikel qui se trouve à peine à quelques pas ? Hahaha ! Mais pour l'instant qu'est-ce qu'ils sont meugnons ! »

Elle semble hésiter puis prend une moue gênée par la situation avant d'ajouter dans un demi-sourire :

« Par contre, vous croyez qu'on devrait lui dire qu'elle pourra pas éternellement le sauver ? C'est que moi je veux continuer mes soirées pyjama avec elle et vous aussi je présume, non ?!!!! » demande-t-elle à son public derrière l'écran.

« Bon au final elle s’est ressaisie, parce que FRANCHEMENT, si elle avait gaspillé de l’alcool ou des bandages sur lui, je sautais dans cette arène pour aller lui mettre mon pied aux fesses … Mais je ne peux pas parler d’eux sans aborder Mikel, qui se trouve à présent à quelques mètres seulement de la belle Cassie … On peut avoir le direct ? »

On voit alors en direct Cassandra penchée en train de soigner Aedan tandis que Mikel les observe du haut de son arbre.

« On repassera au direct si jamais il se passe quelque chose de ce côté … Même si j’ai des doutes. Il est carrément mou ce grand dadet … Il a passé la journée à faire des rondes à l’aveuglette dans son temple, laissé son binôme cramer au soleil puis mourir dans le sang, pour finalement grimper se planquer dans un arbre pendant que Cassie s’occupait de garder SON tribut en vie. Sérieusement, il aurait mieux fait de rester au six, ses tributs s’en seraient pas plus mal portés si vous voulez mon avis ! »



Elle éclate de rire. Tout le monde sent bien qu'elle ne se sent pas du tout désolée pour eux : dans les districts des hommes impuisants serrent les poings, pendant qu'au Capitole les sonorités aigues des voix des habitants résonnent dans une mélodie sadique.

« Enfin, ce qu'on attendait tous, c'était de voir les douloureuses séparations des couples de cette édition ... Le romantique duo de Jason et sa bancale haha … Il a fini par l’avoir, son « je t’aime ». Si vous voulez mon avis, elle a eu pitié … Parce que de son côté à lui, clairement il ne pense qu’à elle, mais genre H24 quoi !!! J’suis persuadée qu’il s’est coupé l’oreille pour se débarrasser de Vahine … Juste pour pouvoir être à nouveau seul avec sa belle !! Et ça lui a sans doute sauvé la vie … De fuir le combat pour retrouver sa chère et tendre … »

Elle lève les yeux au ciel, montrant qu’elle ne pense pas vraiment ce qu’elle dit.

« Non mais, honnêtement. Jason à part être transit d’amour et faire sa victime … C’est de son côté à elle que je n’arrive pas à savoir. Elle a l’air attachée à lui c’est sûr, mais la déclaration, le baiser, tout çaaaa … Ca n’a pas l’air de lui ressembler. Si ça se trouve, c’est une bonne vieille stratégie pour s’attirer des sponsors hahahahahaha … »

On voit alors Chloé qui attaque Adam, la façon dont elle le défigure ensuite.

« Entre nous ma chérie, t’as pas besoin de ça. Je suis sûre que beaucoup la considère comme une artiste … Ce qu’elle a fait à ce pauvre garçon … Brrr, j’en frissonne encore. »

Elle joint la parole et l’acte et fait mine de frissonner avant de montrer son avant-bras, comme pour témoigner de ses frissons.

« Mais entre vous et moi, j’ai du mal à m’attacher à cette fille. Elle fait le show, c’est clair, mais franchement … Elle a clairement une araignée au plafond la pauvre enfant. Elle n’est pas sans me rappeler une certaine vampire de soie … En revoyant la scène, si jamais elle venait à gagner, je vous préviens d’avance, je me fais porter pâle le jour de son interview hahahahaha !! »


On lui fait signe à l’arrière qu’il faut continuer car l’heure est déjà bien avancée. Elle lève discrètement les yeux au ciel avant de reprendre.

« En parlant de romance d’ailleurs, vous ne trouvez pas que le beau Nik oublie un peu vite sa Thalia chérie ? Il joue peut-être bien la comédie, après tout, il est arrivé à ses fins dans le sarcophage, maintenant NEEEEEXT ahahahahah ! Parce qu’entre nous, toute cette rage avec Pearl, cette fougue de carrière … Y’a de la tension sexuelle dans l’air ou je ne m’y connais pas hahahaha … Bon au moins, ça serait intéressant à voir à l’écran, parce que là … »

On voit les images de Pearl et Nikolai piégés au fond des trous.

« Ils n’ont pas fait d’étincelles aujourd’hui alors que c’était le duo LE PLUS PROMETTEUR QUOI !! Ils ne se sont pas séparés, bon, passons le problème de stratégie, ils ont passé miiiille ans dans leur piège, et sérieusement … Leur combat, on en parle ou bien … ? »

Selena fait une moue en secouant la tête. Elle a l’air complétement exaspérée.

« Ça commençait plutôt bien, faut le dire ils sont balèèèèzes avec leurs muscles les deux jeunes, mais l’ERREEEEEEEEEEEUR ! L’ERREEEEEUR quoi ! Y’a le Jason qui part dans un coin, qui est à l’agonie, Vahine qui part dans l’autre coin, et eux ils font quoi ? Ils partent chacun de leur côté. Alors les muscles et les armes c’est bien mes choupinous, mais y’a un moment faut s’acheter une cervelle hein … Alalala …»

Elle secoue la tête et soupire avant de voir Nathanaël apparaitre dans les images de rediffusion.

« Ah ben tiens, en parlant de quelqu’un qui ne réfléchit pas avec sa tête, si vous voyez ce que je veux dire … »

Elle lance un regard sans équivoque à la caméra.

« Nan mais celui-là. Déjà, je dois dire que je suis frustréééééée ! Lui et la pleurnicharde du cinq se connaissaient ? Alors après oui, on réfléchit on comprend vite ; y’a eu les entraînements avant. Mais je détéééééste quand il me manque un bout de l’histoire, déjà. Et puis clairement, il a de drôle de goûts. La fille le giffle, elle lui arrache les dents, et lui, il fait quoi ? Il l’embrasse. Après, j’suis ouverte d’esprit les loulous, si c’est ça qui lui plait, j’suis sûre qu’on est plusieurs à bien vouloir se mettre à ces pratiques là hahahahaha !! »

Elle rit un instant avant de changer de position sur son fauteuil.

« Après, c’est tout mignon et tout, mais la bécasse sérieux, on pourrait croire qu’elle a subi l’aveuglement. Qu’est-ce qu’il lui a dit déjà ? « Si on doit parler de ce que je veux tu vas rougir. » ? Entre ça et le fait que je suis presque sûre de l’avoir vu avoir une réaction masculine quand il la plaquait contre le rocher, franchement, si la fille elle a pas compris, j’peux plus rien pour elle hahahahaha !! J’espère que mon bichon va passer à la vitesse supérieure et s’en débarrasser une fois qu’il aura fait son affaire, parce que là il se ramollit, si je peux me permettre l’expression !!! HAhahahahah »

Elle éclate cette fois-ci d’un rire franc avant de se poser sa tête sur sa main en se donnant l’air de réfléchir.

« Mais je suis presque sûre que j’oublie quelqu’un …. Hum … »

Elle pivote vers l’écran qui diffuse les moments des tributs lors du piège du sang, lorsqu’elle voit apparaître Nolan et Thalia. Son visage s’illumine et sa bouche forme un « O ».

« Aaaaaah mais oui. Normal que je les oublie … Franchement, si le Nolan avait pas une telle guigne qui rend leurs scènes à peu près tolérables, je crois que pour la première fois depuis que j’ai commencé à regarder les jeux, je zapperais. Quel ennuiiiiii ! Neeeeext hahahaha. »

Une musique mystérieuse se fait alors entendre. Selena tape dans ses mains alors qu’un sourire enfantin apparait sur son visage, comme si elle allait déballer un cadeau.

« Aaaaaaah les chériiiiiiii voilà ma surpriiiiise ! On vous a spécialement préparé une nouvelle chronique que j’ai hâââte de vous présenter : Mes prédictions et mes souhaits pour la suite de l’arèèèèène ! J’espère de tout mon cœur que ça va vous plaire, mais soyons sérieux, on sait tous que ouiiiiii ! »

Elle remet alors ses lunettes sur le bout de son nez, comme pour se donner un air sérieux.

« J’adorerais qu’on ait enfin du COMBAT !! J’attends avec impatience de voir Cassie contre Mikel ça va faire des étinceeeeelles !! J’imagine qu’ils vont nous donner du spectacle !! Je voudrais bien que nos jumeaux préférééés redeviennent eux-mêmes et aillent voler dans les plumes de Nikolaï et Pearl tiens, ça leur ferait les pates hahahaha !! Oooooooooooooh !! Et même, que Kol périsse dans le combat et que Nate arrive avec son jouet, qu’elle périsse « malencontreusement » dans la bataille, et qu’on voit se former une alliance Nate-Joss ! Une alliance qui pourrait finalement satisfaire notre petit Natiiie de bien des manières hahahahahha !!! Je dis ouiiiiii. M’enfin, ne nous emballons pas trop ahahahahah !! »

Elle remet alors ses lunettes sur ses yeux et prend un air accablée.

« Mais dans l’arène comme ailleurs, nos souhaits ne sont pas toujours exaucés. Pour mes prédictions réelles … Je pense que Jason ne passera pas la nuit. Chloé va nous repéter un cable. Vahine non plus ne verra jamais le jour se lever, vu qu’elle est encadrée entre les jumeaux et Nikolaï, j’donne pas cher de sa peau, surtout qu’elle choisit bien son moment pour piquer une sieste ahah. Cassie ne va faire qu’une bouchée de Mikel et va surement aller s’attaquer aux carrières, fière comme je la connais. Malheureusement pour nous, j’pense qu’on a pas fini de voir Nolan et Thalia à l’écran. Ils sont ennuyeux à mourir, mais justement personne les remarques et s’ils continuent à jouer les plantes vertes, les autres tributs pourraient bien les confondre avec le paysage ahahah. En ce qui concerne la nuit qui s’abat aussi tôt, je ne sais pas trop quoi penser … Quels pièges nous réservent nos juges adorééés aujourd’hui ? Hum … Honnêtement, on n’a pas encore pu profiter de la faune de l’arène qui regorge j’en suis sûre de bestioles peu fréquentables !! Et la nuit serait un moment parfait pour faire sortir de mignonnes petites bébêtes avec de grandes dents !!!!»

Elle retire ses lunettes et fait un clin d’œil à l’écran.

« Voilà mes choupinouuus, c’est terminé pour ce soir, mais on se retrouve dès demain pour voir si j’avais vu juste et bien entendu, pour commenter ce qui va se passer cette nuit et demaiiiin ! Avouez-le, je vous manque déjà ! Allez, à vous les studioooooooos, bisous mes canaiiiilles. »

Elle envoie une dizaine de baisers avec ses mains avant que l’écran ne redevienne noir, affichant le symbole et la musique habituelle du Capitole.



HORS RP
Explications
__________________________



Le troisième jour de l'arène touche enfin à sa fin et Selena vient de vous présenter son résumé accéléré de la situation ! Nous espérons qu'il vous a plu et que vous en aurez appris plus à propos des tributs !

Suite à ce rp, vous pouvez poster avec n'importe quel personnage (hors tributs). Aussi bien les capitoléens que les habitants des districts ou encore les mentors peuvent à présent donner leur avis sur ce qu'il s'est passé dans l'arène, assis devant leur écran personnel ou devant un des écrans géants publics installés pour l'occasion ! Dites-nous quels tributs vous ont surpris, ceux qui vous ont déçus, s'il y en a que vous regretterez... Si certains vous ont particulièrement marqué pour une raison ou une autre : nous voulons le savoir ! ;)

Bref, réponse en rp et hors-rp pour donner votre avis en tant que joueur sur cette arène.

Pour toute question, n'hésitez pas à contacter un membre du staff par mp. Nous vous aiderons du mieux possible !

Votre staff chéri qui vous aime Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 12 ans.
★ Occupation : Garçon d'écurie
☆District : Dix

○ Points : 180
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Sam 19 Mar - 17:17

Conclusion du jour 3
Les HG & Chase


Ça y est!  Le moment est enfin venu!  Pour la toute première fois depuis d’interminables semaines, je vais enfin revoir Ethan!  Je sais, je sais, il est loin, très très loin donc c’est loin d’être la même chose que de le voir en chair et en os.  Mais c’est quand même mieux que ne pas le voir du tout, non?  C’est bien ce que je me dis, en tout cas!  Déjà installé devant le téléviseur de Diane, j’ai de la difficulté à me contenir tellement j’attends ce moment avec impatience.  C’est avec un sourire intarissable et fendu jusqu’aux oreilles que j’observe l’écran, assis en indien sur le plancher du salon de Diane, Néo couché en boule sur mes jambes.  D’ailleurs, où est-elle?!  Elle va rater le début de l’émission!

Depuis que je dors chez elle, tout va beaucoup mieux.  Elle m’aide à faire mes devoirs et, désolé Ethan, je comprends beaucoup mieux avec elle.  Comme ça, j’ai fini en un rien de temps et je peux tout de suite passer à autre chose de mille fois plus intéressant.  Je peux sortir dehors et courir comme je veux avec les animaux de Diane.  Et elle en a tellement!  Après deux jours sur sa ferme, je les connaissais tous par leur nom et j’en suis encore particulièrement fier. Avec tout ce qu’il y a à faire, je n’ai même pas eu le temps de suivre les jeux.  Bien sûr, j’ai un gros faible pour les chevaux, mais Néo, un grand chat au pelage roux orangé, est celui avec qui j’ai le plus d’affinité. D’abord, il me suit comme si j’étais une immense croquette pour chat.  Dès qu’il le peut, il s’allonge sur moi ou bien il m’amène un de ses jouets.  Une fois, il m’a même fait cadeau d’un cadavre de souris!  C’était un peu dégueux, mais j’ai remercié Néo et il ne m’en n’a plus ramené d’autres.  La nuit, je ne suis jamais seul.  Il dort sous mon bras : sa chaleur et son ronronnement me rassurent.  Des fois, je pense qu’il peut lire en moi.  La façon insistante dont il me regarde longuement avec ses grands yeux sérieux me perturbe un peu.  Puis, il redevient le chat taquin que j’adore!  J’espère que ça ne dérange pas Diane qu’il passe autant de temps avec moi.  Elle doit surement s’ennuyer de son chat!

C’est d’ailleurs le sursaut de Néo face à la soudaine et forte musique d’intro du Capitole qui me ramène à la réalité.  Enfin, enfin!!   Serrant Néo contre moi pour le rassurer, j’anticipe déjà les traits de mon cowboy préféré illuminer la console.  Mais ce sont plutôt les visages de deux femmes qui apparaissent devant moi, me laissant déçu.  Ça doit être l’autre mentor, celle du district 1, je pense.  Si j’ai bien compris les explications de Diane, chaque mentor qui n’est pas retourné dans l’arène doit faire un choix entre ses deux tributs.  Mais je n’ai pas écouté les jeux encore jusqu’à maintenant et j’étais tellement nerveux à la Moisson que je ne me souviens même plus qui sont les tributs du dix.  De toute façon, ce qui est important, c’est de voir Ethan.  Peu intéressé par le district 1, je fais longuement passer mes doigts dans le soyeux pelage de Néo en captant son doux regard du mien.  Mais Néo est préoccupé et il ne ronronne plus depuis que cette femme ressemblant à un clown a fait son apparition sur l’écran.

- Vous avez decide de ne pas retourner dans l’arène.  Malgré tout, les juges estiment que vous devez apporter votre contribution.  Alors, je ne vais pas tourner autour du pot : quel destin avez-vous décidé de sceller ce soir? , fais alors la chipie pour la deuxième fois, attirant alors mon attention.

Je relève mes yeux et, instinctivement, un large sourire apparait sur mes lèvres lorsque je reconnais Ethan, assis dans un fauteuil de forme bien étrange.  

- DIANE!!! Diane!!!!!  Viens voir, c’est…..

Mais quelque chose cloche et mon sourire s’efface presqu’aussi rapidement qu’il était né.  Je le sais, c’est bien Ethan dont on peut actuellement voir un gros plan.  Il a les mêmes cheveux un peu négligés, le même look un peu mal rasé, le même genre de vêtements sobres.  Et puis, sa mâchoire carrée et le bleu et ses yeux me sont plus que familiers, pour les voir tous les jours depuis plusieurs années.  Mais, malgré tout ça, mon cœur se frigorifie en moins d’une seconde : ce n’est plus le même Ethan.  Face à moi, en plus gros que nature, je n’ai que le squelette de celui que je crois connaître comme toutes les moindres petites craques de notre maison dans la prairie.  Je crains encore plus ce Ethan là que celui qui m’avait réprimandé après que j’ai, par accident, échappé son chapeau dans la bouse de Milady.  À la télévision, ses traits sont plus durs que jamais je ne les ai vus.  Sa mâchoire est tellement tendue que je me demande si elle ne va pas casser en deux dans les prochaines secondes.  Le coin de ses lèvres habituellement courbé vers le ciel semble s’être laissé dévier par la gravité.  Ses yeux normalement d’un bleu pétillant d’énergie et de douceur ont laissé place à la glace de notre congélateur.  Je ne comprends pas trop ce que la femme exige de lui parce que j’ai raté un bout de la question, mais c’est clair que ça ne fait pas son affaire.  Je ne l’ai jamais vu aussi troublé.  Même moi je n’ai jamais réussi à le rendre comme ça.      

- Ne faites donc pas patienter notre cher public, Ethan.

Même s’il est à l’autre bout du monde, je peux dans ses yeux de télévision qu’il est indécis.  Il doit choisir entre ses tributs, mais pourquoi c’est si difficile?  Ils ne vont quand même pas leur faire du mal, pas vrai?  Mon cœur se resserre dans ma poitrine et Néo se sauve en courant parce que je le serre trop fort.  Ça doit être grave si Ethan est aussi à l’envers.  Mais il va lui dire, à la femme.  Il va lui dire qu’il ne veut pas choisir.  Parce qu’Ethan, il est fort et il dit toujours ce qu’il pense.  Il agit toujours pour le bien-être des autres.  Ça, je le sais depuis bien longtemps et ça ne changera jamais.  Il va lui dire à cette femme laide.  Il va lui dire qu’il ne choisira pas.

- Jason Drake.

C’est une voix ferme, claire et sans appel qui s’est échappée de la gorge du clone d’Ethan.  Il a choisi?!  Mais pourquoi?  On voit encore quelques secondes son visage toujours aussi figé et vide que plus tôt avant que la dame ne conclu tout bonnement la capsule en moins de dix secondes.  Mais je ne suis déjà plus ce qui se passe.  Puis, Ethan disparaît, l’écran devient noir et la musique officielle du Capitole résonne avant de s’éteindre tranquillement.  Je reste figé sur place, béat, n’arrivant pas à comprendre ce qui vient de se passer.  Ethan a choisi…  C’était pourtant clair qu’il ne voulait pas choisir!  Plus clair que ça comme signal et tu meurs!  Mais il a choisi quand même.  Contrairement à moi, Ethan doit savoir ce que ce choix signifie, mais il a tout de même choisi de participer.  Mais qu’est-ce qui se passe au Capitole?!  Je ne sais vraiment pas quoi penser.  Je suis complètement perdu.  Moi qui avais pensé que j’allais être content de revoir Ethan, j’aurais de loin préféré faire des devoirs supplémentaires que de le voir comme ça, aussi coincé, comme s’il était piégé.  Est-ce que c’est le cas?  Pourquoi le Capitole piègerait ses gagnants?  Je ne comprends pas et, même j’ai envie de poser des questions, je ne veux pas avoir l’air ridicule aux yeux de Diane.  Je vais demander à Ethan quand il reviendra.  Il pourra m’expliquer parce que là, je ne comprends pas.

C’est alors qu’une série d’images avec beaucoup de flash commence à défiler à l’écran derrière le logo officiel des Hunger Games qui apparaît graduellement sous une musique triomphante.  Alors qu'on revoit la même chipie que tout à l'heure, mais habillée en bleu pâle avec des lunettes horribles, l’écran s’éteint subitement devant mes yeux.

- Hey!!!, lâchais-je, faisant bien sentir ma déception et ma frustration dans le ton de ma voix.

- Ça suffit!  C’est l’heure d’aller se coucher!, fais alors Diane, la télécommande en main.

Sans répondre, je me lève en ronchonnant et file vers mon lit, Néo à mes trousses.  Je sais très bien que je ne vais pas m’endormir de sitôt, mais je n’ai pas du tout la tête à faire autre chose.

electric bird.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 30 ans.
○ Points : 930
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Mar 22 Mar - 9:52



 

Emission de Selena





J’étais resté seul, dans les quartiers vides du douze. Je ne voulais pas regarder l’émission de Selena ; Elle ne m’intéressait pas réellement. Je préférais de loin rester seul sur le canapé, un verre de bourbon à la main. J’avais à nouveau perdu mes tributs cette année, et le fait de devoir rester au Capitole à jouer ce rôle de tombeur je m’en foutiste que la rébellion m’avait gracieusement donné me donnait de plus en plus la nausée. Je devais admettre que j’avais une certaine curiosité malsaine pour le choix des mentors cependant, choix que je n’avais pas eu à faire « grâce» à la mort prématurée de mes tributs. J’étais sur le point de remplir mon verre lorsqu’on frappa à la porte. Je fermai les yeux une seconde, priant pour voir apparaître Simon ou Mia. Eux aussi pourraient avoir besoin de noyer leur chagrin avec moi, et ils n’auraient pas non plus envie de regarder cette émission grotesque.

« Melviiiiiil ! »

Merde. Visiblement, ce n’était ni l’un ni l’autre. Je pris mon verre avec moi et allais ouvrir la porte. C’était Carmelia, une Capitolienne femme d’un homme très puissant. Une de mes principales source d’information bien qu’elle ne le sache pas vraiment, mais elle était très bavarde sur l’oreiller, et il était très courant que je me retrouve dans cette position. Immédiatement, mon masque s’afficha sur mon visage : un sourire qui était complétement faux, d’une oreille à l’autre.

« Carmelia ! Tu veux entrer ?»

Elle portait un chapeau tellement énorme que je me demandais si elle serait capable de passer la porte.

« Plus tard mon chéri, on t’attend en bas pour regarder l’émission de Selena ! Tu ne comptais pas nous poser un lapin tout de même ? Ahah. Allez zou ! »

Je souris avant de passer la porte et de prendre son bras. Alors qu’on descendais au salon des sponsors, j’échangeais quelques banalités avec elle, sur son sublime chapeau, sur la décoration du Capitole qui avait encore fait fort cette année, et bien d’autres conneries dont je n’avais que faire, mais pour lesquels j’arrivais à feindre un intérêt très prononcé. Lorsque nous arrivions en bas, je jetai un œil autour de moi pour voir que Carmelia avait déjà sa place sur un canapé avec d’autres « grandes dames » du Capitole. On ne les distinguait pas très bien a priori, toutes enveloppée de plumes et de fanfreluches, mais j’en distinguais un bon nombre que je « connaissais ». Je m’assis à ses côtés, et saluait mes hôtes à grand renfort de sourires et de compliments. Mais alors que je leur parlais, je ne pouvais pas penser à autre chose qu’à … Azylis. Je les voyais là, et la seule chose à laquelle je pouvais penser était … Etait-elle vraiment comme ça ? Etait-ce seulement possible ? J’avais beaucoup de mal à y croire et pourtant je savais que si. Les bavardages derrières moi cachaient mes pensées, et pendant un instant, je me contentais de sourire et d’acquiescer lorsqu’on semblait m’avoir posé une question. Azylis … Je n’avais eu aucunes nouvelles. Je ne pouvais pas vraiment en demander … Sans Cobra au Capitole, l’échange d’informations était vraiment compliqué …

Soudain, l’écran géant s’alluma sur le visage de Selena. Elle était sur le point d’annoncer qui Sélène allait condamner à la cécité. Je n’aimais vraiment pas Sélène. Ce n’était pas entièrement de sa faute ; j’avais presque naturellement une révulsion pour les mentors carrières. Mais je trouvais celle-ci particulièrement hautaine et prétentieuse. Mais ce soir, alors que je voyais son visage sur l’écran, j’éprouvais … De la compassion. Je n’avais pas eu à faire ce choix difficile – je ne dis pas que j’en étais reconnaissant, quelque part si elle faisait ce choix, c’était que ses tributs étaient toujours en vie. Mais je ne pouvais qu’imaginer la difficulté de faire ce choix. J’écoutais attentivement jusqu’au moment fatidique où elle annonça qu’elle allait pénaliser la fille. Un coup d’œil autour de moi me confirma que beaucoup étaient d’accord avec ce choix. Je n’avais regardé les jeux que lorsque j’y étais forcé depuis quelques jours, mais personnellement je comprenais mal ce choix. Certes sa tribut n’avait pas fait d’étincelles, mais elle était avec un autre carrière. Son tribut mâle c’était allié avec une fille d’un district inférieur. Même si ça lui attirait ma sympathie, j’étais presque sur d’être un des seuls. Puis le visage d’Ethan apparut sur l’écran. C’était donc lui le second … Il semblait hésitant … Pendant une seconde, je cru qu’il allait refuser de choisir. Mais c’était sans doute un effet de la télévision ; tous ici nous le savions : on ne refusait rien au Capitole, c’était impossible. Il fini par dire qu’il aveuglait le garçon … C’était malheureusement le seul choix possible pour lui … Cela semblait évident que le garçon n’en avait plus pour longtemps.

Puis l’écran changea pour laisser apparaitre Selena. Elle commenta tout ce qui s’était passé avec son piquant habituel. Je me forçais à rire avec les femmes autour de moi de ses plaisanteries douteuses et de son exubérance, mais sa conclusion fut plutôt dure à digérer. Elle voulait du combat. Elle voulait du sang. Bien sûr, quelle dommage que plus d’enfants ne soient pas encore morts, n’est-ce pas ? Je gardais tant bien que mal un visage d’indifférence … Mais je trouvais ces jeux d’Expiation vraiment peu intéressants, surtout cette année. Les dés étaient jetés ; Cassandra allait gagner, ou peut-être Mikel et Aedan s’ils avaient de la chance. La petite allait être tuée par des carrières. Ceux du un et du deux étaient pourtant forts, plus que les autres années … Mais ils n’avaient aucune chance contre les mentors. On pouvait scénariser ça comme on voulait, dire que Cassandra s’était « ramollie » pour faire croire au public que les jeux n’étaient pas fait, mais c’était tout de même clair comme de l’eau de source.  Les autres débriefaient autour de moi sur la coiffure de Selena, sur les carrières et la folie de la jeune du dix alors que j’attendais comme les petits fours sur la table que quelqu’un se décide à me proposer de monter dans une chambre. C’était toujours ainsi. Je n’avais besoin d’aucune information ce soir, mais c’était le jeu : on ne pouvait pas le jouer que lorsqu’on avait besoin de quelque chose, il fallait le garder en permanence. Au loin, je croise le regard de Mia, au bras d’un Capitolien, visiblement sur le chemin des chambres. Elle me sourit avant de tourner la tête ; cela fait dix ans qu’elle joue le même rôle que moi. Ca n’a plus d’importance aujourd’hui. Carmelia me fait un signe de la tête et je me lève.

« Bonsoir mesdammes, n’abusez pas trop du vin ! »

Et je monte les marches au bras de Carmelia.



_________________


Melvil B. THORNE. I've seen the blood, I've seen the broken. The lost and the sights unseen. I want a flood, I want an ocean to wash my confusion clean.
I can't resolve this empty story I can't repair the damage done. We are the fortunate ones, who've never faced oppression's gun. We are the fortunate ones, imitations of rebellion. We acted out we wear the colors confined by the things we own. We're not without we're like each other, pretending we're here alone. And far away, they burn their buildings, right in the face of the damage done Rebellion



Dernière édition par Melvil B. Thorne le Sam 16 Avr - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
☆ Surnom : Twys'
★ Occupation : Pacificateur
★ Plat préféré : la viande
☆District : District 8

○ Points : 520
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Mer 23 Mar - 9:20





Fin J3 émission Selena




Je m’étais rendu au bar directement à la fin de mon service pour aller voir l’émission de Selena. Depuis mes huit ans, je n’avais jamais raté une diffusion des jeux ou une émission relative à ceux-ci, sauf lorsque je devais être au travail ou que j’avais eu une urgence à ces moment-là. Les jeux exerçaient sur moi une fascination assez incroyable. J’avais même rêvé d’y participer avant de décider que je servirais mieux Panem en tant que Pacificateur.

J’étais arrivé au bar avec deux trois collègues. On s’était posés avec une bière, commentant les choses intéressantes de la journée, le physique de la serveuse … Jusqu’à ce que la musique du Capitole retentisse et que nos voix s’arrête d’un coup. Le choix des mentors était annoncé. J’avais suivi l’arène d’assez prêt … Cette année ne serait pas la bonne pour le huit, avec la mort de Maxence et de Clarke dans le sain étrange qui jonchais le sol. Quelque part, je restais un gars du six … Alors forcément, j’espérais encore que Mikel allait s’en sortir et qu’il sauverait au moins un des gosses, même si c’était mal parti pour la rouquine. Aedan, le plus jeune, était associé avec ma favorite en dehors de mon district : Cassandra. Cette nana-là crevait l’écran. C’était une sacré bonne-femme, qui savait se battre et avait tout pour elle ; elle était superbe, avait de la répartie, était courageuse et ambitieuse. Clairement elle était au-dessus du lot. La carrière du un n’était pas mal non plus, mais la comparaison était impossible. J’écoutais l’interview de Selena tout en commentant avec mes collègues de travail –et de beuverie.

Lorsqu’elle mentionnait le fait que la gamine du neuf avait réussi à échapper à Kol sur une jambe, toute la salle s’esclaffa. C’était tellement énorme que je me demandais si le carrière ne l’avait pas fait exprès pour faire souffrir la gamine davantage. La tuer avec un couteau aurait été une mort douce à côté de se faire bruler complètement par de l’acide … La mort de Clarke passa à l’écran, et des hoquets de stupeurs se firent entendre. Même si on savait tous que les jours de cette petite étaient comptés et ce, même si elle avait remporté les jeux, la voir se consommer dans le liquide mortel était très dur à regarder … Lorsque Selena commenta que Joss avait un certain style, je ne pus retenir un rire. Certains de mes voisins la voyait déjà grande gagnante, mais j’avais mes doutes. Elle manquait justement de style ; même ses répliques n’étaient pas naturelles. Elle cherchait visiblement à passer à la télévision plus longtemps avec de telles phrases. Si ça trompait les sponsors, tant mieux pour elle. Je préférais le style plus concis de Cassandra, ou encore le style « net » du gamin du un. C’était propre, net et précis. C’était de la vraie survie, pas du show.

Elle évoqua ensuite les couples de cette saison. C’est vrai que c’était bien fournit cette année … Entre le Jason qui avait eu sa co-tribut à l’usure et à coup de pitié, le Nathanaël qui avait aussi eu la sienne à l’usure et par la surprise sans doute, et le mec du quatre, Nikolaï, qui avait pris du bon temps dans le temple …

« Bah voilà, eux ils ont compris qu’il fallait profiter de TOUT ce que l’arène avait à leur offrir ahah ! »

Mes collègues s’esclaffèrent alors que mon voisin de droite me répondait :

« Y’a que Mikel qui a rien compris ; il aurait dû en profiter pour se faire Cassandra ! Moi j’aurais vite choisi mon alliée !
-Tu m’étonnes !
-C’est clair ! »


Au moins on partageait tous le même avis là-dessus. Lorsqu’elle conclut, nous étions tous morts de rire. Le gars du un avec la fille du deux ? Qu’est-ce qu’elle avait pris comme drogue, et où pouvait-on en trouver ?! Mais alors qu’elle faisait ses prédictions et nous annonçait qu’elle verrait bien de grandes dents sortir, l’excitation nous gagnait. En effet, ça serait un spectacle que j’adorerais voir, car on n’avait pas encore eu l’occasion de voir de grosses bêtes dans l’arène. Alors que l’écran se fondait sur des rediffusions de la journée, je pivotai vers mes collègues : petite tradition entre nous, à la fin de chaque jour, on pariait sur un prochain mort et un prochain survivant. Ceux qui avaient les 2 justes se faisaient payer des coups par les autres le soir suivant ; ça mettait un peu de piquant. Je me lançais.

« A mon avis, la fille du un va s’en sortir, elle a deux carrières pour veiller sur elle maintenant. Et … Je pense que Mikel ne passera pas la nuit.»

Parier sur ce qui était déjà certain n’était pas drôle, je préférais de loin les paris un peu risqués. Enfin, pour la fille du un. Pour Mikel c’était une certitude, Cassandra n’allait en faire qu’une bouchée.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Sam 9 Avr - 22:16

Conclusion du Jour 3 Emission de Selena
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.




Le troisième jour des Hunger Games venaient de finir et je me tenais assis sur un muret dans un coin de la grande place du district 11. J'avais vu le jour de la moisson passé une nouvelle fois sur moi, sans que mon nom ne soit appeler. J'en avais été rassuré, ma famille avait déjà eu la malchance de voir, mon frère aîné et ma sœur, partir à ces jeux et n'en jamais revenir. J'étais le dernier Mateus de la famille et j'espérais ne pas voir la lignée des Mateus s'arrêter à cause de ma mort pendant les jeux. Pourtant, je savais très bien que plus les années passées plus j'avais un risque, car j'avais déjà dû prendre de nombreux tesseraes pour pouvoir rester en vie pendant l'hiver. Je n'avais plus que 4 ans à tenir. 4 ans et je n'aurais plus jamais à m'inquiéter de me retrouver dans cette arène et de risquer ma vie.

Je ne connaissais pas vraiment les deux jeunes qui avaient été choisis comme tribu cette année. Mais ce n'était pas vraiment pour eux que je regardais l'émission du soir qui retransmettait tout ce qu'il s'était passé dans la journée. Lors de la moisson, j'avais vu, une jeune femme que je connaissais du District 5 partir pour l'arène et chaque jour, je venais sur la place en espérant qu'elle serait toujours en vie. Les gens pourraient me trouver dur de ne pas soutenir les tribus de notre district, seulement les malheureux n'étaient pas resté longtemps en vie. Ils avaient succombé aux bains de sang dès les débuts des jeux de la faim.

Je me tenais donc à l'écart de tout le monde, regardant l'écran avec attention. Après avoir entendu deux mentors s'exprimer, je vis enfin ce que j'attendais. Toutes les explications de la journée. Comme à chaque fois, comme à chaque Hunger Games, j'entendais Selena Blewstone raconter son blabla. J'observais tout ce qu'il s'était passé en attendant patiemment de voir celle pour qui j'étais venu ici. Il y avait vraiment des scènes qui me donnaient des hauts le cœur. Comme lorsque l'on vit les tribus se mutiler. Je fermais les yeux un instant, tentant de reprendre mon calme et de ne pas vomir.

J'ouvris les yeux, regardant tout autour de moi en me demandant ce que je pouvais bien foutre là. Je me rappelais très bien que je me trouvais dans les champs et maintenant... Maintenant, j'étais ici ! Ces black-outs avaient plus que tendance à m'énerver. Surtout, je ne voyais pas l'intérêt que je pouvais avoir d'être ici en cet instant. J'avais bien compris qu'il s'agissait de l'émission sur les Hunger Games et je détestais tout, c'est truc. Je détestais tout ce qui était rattaché au Capitole. Pourtant, quelque chose attira mon attention.


« Fait donc un peu plus attention Netanel... »

Oui, je me parlais à moi-même et alors ! Mais il n'y avait qu'une chose qui me captivait pour l'instant, c'était la jeune femme sur l'écran.

« Mais c'est la beauté ! Putain, mais qu'est-ce qu'elle fout là-bas ?! »

Je n'avais pas vraiment plus l'occasion de la voir, car l'émission partie sur d'autre personne. Tout ça ne me plaisait pas. Le capitole et toutes ces enflures détruisaient tous les gens, s'ils ne mouraient pas avant. Je n'avais pourtant aucun moyen de faire changer les choses, ou en tout cas pas seul. Tout ce que j'espérais, c'est qu'elle ne meurt pas là-bas.


code by lizzou × gifs by tumblr

Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Dim 17 Avr - 0:21


Emission de Selena

Assise dans un fauteuil en pleine lumière Lex avait regardé Selena à travers l'écran en se disant qu'elle serait tellement mieux qu'elle tout en sirotant son cocktail tandis que la styliste du Deux caressait la fourrure de son manteau pour essayait de deviner si il s'agissait de synthétique ou d'un animal agréablement soyeux.

-Synthétique synthétique forcément, non ?
-Hmm peut être, je vais faire un tour.... Quand je reviendrai donnez-moi votre dernière réponse.

Et sur ses mots elle se dressa de tout son long sur ses escarpins quu laissaient apparaître ses petits pieds, remonta allègrement le col de son manteau puis le laissa retombé sur ses épaules offrant une ouverture respectueusement scandaleuse sur sa poitrine glissait dans un bustier de soie et de perle apparaissant dans la derniere collection de lingerie dont elle avait fait la promotion, une ceinture -dans la même matière que la lingerie- marquait fortement sa taille gardant ainsi le bas du manteau fermé jusque sur ses genoux.

Des regards ici et là, un clin d'œil, une approche, elle connaissait cela et n'irait dans aucunes de ses chambres pour ne passer que dix minutes d'ennui avec un homme ou une femme. Avallon luu suffisait dans se domaine là de plus : Elle n'avait pas à jouer à ce jeu là.

Elle arrêta d'écouter l'emission quand on parle des autres tributs, ils étaient condamnés à mourir à ses yeux et Kol risquait de les suivre si il ne se ressaisissait pas, leur mentor était supposait s'occuper de se genre de conseils, mais elle restait introuvable pour la capitolienne et c'était t'en mieux pour la femme du Deux : Lex aimait l'embêter, mais ne supportait pas son comportement peu vendeur.

C'est alors que l'émission touchait (enfin) à sa fin que Dolly remarqua le mentor du Douze montant les marches au bras… d'un chapeau jugeait de bon goût et hideux à souhait. Notre modèle photo savait bien que adressait la parole à cet homme reviendrai à remuer le couteau dans la plaie et…. Elle trouvait cette idée délicieusement divertissante (en sachant qu'il était plutôt belle homme) pendant qu'elle franchissait les quelques mètres la séparant des escaliers et les gravit avec aplomb pour faire se retourner le couple sur son approche qu'elle voulu voyante et attrayante d'une certaine façon.

-Ne me dite pas que je vous ai coupé dans vos projets messieurs dames ?Engagea-t-elle en souriant poliment au deux personnes avant de venir se placer derrière le mentor pour venir glisser une main en ses biceps et ses côtés. Je me suis souvenu que vous me deviez un service mon petit chaton et c'est aujourd'hui que j'ai choisi d'être capricieuse alors allée prendre un autre bellâtre pour la nuit celui-ci est occupé.

Elle n'attendit pas un geste ou une parole et entraîna Melvil vers l'étage laissa L'horrible Chapeau sur les marches alors qu'elle les regardait s'éloignaient.

-Le bon point avec nous autres femmes ayant des hommes respectables ou connues comme époux c'est qu'on ne fait pas de scandales en public… ou alors très peu. Ô ne pensez même pas à faire cela se soir Melvil , je suis venu en toute … amitié, pour la mort de vos tributs, je ne demande q'un verre pas de parties intimes entre nous juste : des mots. Acheva Lex en ouvrant une porte donnant sur une chambre libre.

La main sur la poignet de la porte, l'autre jouant avec la fourrure près de son épaule, les jambes croisaient elle n'attendait plus qu'une chose.

-Alors, vous entrez Mr.Thorne ?

CSS par Gaelle


Dernière édition par Lex D. Facemaker le Ven 22 Avr - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 30 ans.
○ Points : 930
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Ven 22 Avr - 1:22



 

Emission de Selena






Je montais les marches au bras de la Capitolienne. J’entendis une voix derrière nous, mais je mis un instant à comprendre qu’elle s’adressait à nous dans ce brouhaha.

« Ne me dite pas que je vous ai coupé dans vos projets messieurs dames ? Je me suis souvenu que vous me deviez un service mon petit chaton et c'est aujourd'hui que j'ai choisi d'être capricieuse alors allée prendre un autre bellâtre pour la nuit celui-ci est occupé. »

L’hôte du district deux. C’était bien ma veine … Enfin, je troquais la peste contre le choléra, ce n’était ni mieux ni pire … Même si celle-ci semblait particulièrement familière. « Chaton » ? Je ne me souvenais pourtant pas de lui devoir un service. Mais déjà, elle m’entrainait à l’étage alors que mon « amie » restait sur l’escalier. Je lui fis un signe de tête désolé avant de suivre Lex jusqu’à l’étage. J’avais un rôle à tenir ; mon visage ne présentait que joie et légèreté.

« Et bien, vous semblez d’une humeur splendide ce soir. »

Je lui avais fait un large sourire alors qu’elle m’expliquait le pourquoi du comment elle pouvait se permettre ce genre de fantaisies.

« Le bon point avec nous autres femmes ayant des hommes respectables ou connus comme époux c'est qu'on ne fait pas de scandales en public… ou alors très peu. Ô ne pensez même pas à faire cela se soir Melvil , je suis venu en toute … amitié, pour la mort de vos tributs, je ne demande qu'un verre pas de parties intimes entre nous juste : des mots. »

Mon sourcil se souleva une demi-seconde. Pas parce que son égo était surdimensionné ; cela ne me surprenait plus chez les femmes du Capitole. Non, ce qui me surprenait c’était qu’elle m’ait arraché à cette femme pour … Papoter. Je lui adressais un large sourire tout en affichant une mine déçue ; elles étaient comme ça, il fallait les flatter. Je portai alors ma main à mon cœur dans un mouvement théâtral, comme si je venais de recevoir un coup.

« Vous êtes terrible madame, de donner de faux espoirs à un homme. Même si c’est pour me présenter vos condoléances, c’est dur. Je ne sais pas si je peux entrer ; il va me falloir un moment pour me remettre de ma déception. »

Je la fixe un instant avant qu'elle n'ouvre la porte et pivote vers moi.

« Alors, vous entrez Mr.Thorne ? »

Je souris. De toute façon, c’était clair ; les invitations des Capitoliennes ne permettaient jamais qu’une seule réponse : oui. Et puis honnêtement, même si j’avais pu refuser, je n’étais pas certain que je l’aurais fait. Même si la conversation de ces femmes n’était pas vraiment mon plat favori, je savais très bien qu’à la seconde où je redescendrais en bas, je serais rattrapé par une autre. Alors je passais la porte.

« Mais avec plaisir voyons. »


J’entrai dans les quartiers du deux. Leur espace était plus grand et plus spacieux que le nôtre. Il y avait de magnifiques paniers garnis sur les tables, des miroirs aux murs, de l’alcool sur la table, c’était commun à tous les quartiers … Mais celui-là semblait … Encore plus spacieux, plus riche, plus précieux. Qu’on aille nous raconter après que tous les districts avaient les mêmes privilèges …

« C’est très gentil à vous de m’inviter pour discuter de mes tributs … »

Connasse. Je disais ça avec un grand sourire convainquant mais je n’en pensais pas moins. C’était après tout une Capitolienne comme toutes les autres ; j’étais à peu près sûr que le seul but de cette rencontre était son divertissement personnel.

« Malheureusement, ils n’étaient pas assez forts. Si ça n’avait pas été vos tributs, ça aurait été d’autres : ils ne faisaient pas le poids. Et puis, face à Joss, je ne vois pas qui aurait pu l’être, cette gamine est une vraie furie. »

J’avais souris. J’avais tenté au mieux de dire quelque chose d’agréable, mais je n’avais pas pu mentionner Kol. Même mon jeu d’acteur avait des limites, et complimenter les talents d’un carrière presque adulte qui laisse s’échapper une gosse d’un district pauvre, non entrainée et à qui il manque un pied … Je n’étais pas certain d’avoir été capable de le faire.



_________________


Melvil B. THORNE. I've seen the blood, I've seen the broken. The lost and the sights unseen. I want a flood, I want an ocean to wash my confusion clean.
I can't resolve this empty story I can't repair the damage done. We are the fortunate ones, who've never faced oppression's gun. We are the fortunate ones, imitations of rebellion. We acted out we wear the colors confined by the things we own. We're not without we're like each other, pretending we're here alone. And far away, they burn their buildings, right in the face of the damage done Rebellion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Ven 22 Avr - 20:01


Emission de Selena


Elle avait arraché le mentor du Douze à une femme au chapeau hideux et sans attendre une réponse entraîné l'homme à l'étage jusqu'au appartement du district 2. Il lui avait fait un compliment et elle avait trouvé plus correcte de lui dire le pourquoi de sa venue : ses tributs morts… tuer par les sien ou plutôt ceux de Solène, mais qu'importe à qui ils étaient ce qui comptait c'était ce qu'ils avaient fait.

À ça il eut une réponse qu'elle trouva un peu trop … touchante. Si il était si déçu de n'avoir qu'une conversation, elle lui ramènerai bien vite son amie car bien qu'il soit bel homme et bien fait elle n'était pas friante de ces sucreries làSit préfére plutôt discuter, voir, jouer avec lui pour son petit plaisir.

-Alors, vous entrez Mr.Thorne ?

Une réponse négative n'était pas acceptable et avec les quelques années qu'il avait dans le jeu il devait bien le savoir.

-Mais avec plaisir voyons.

Voilà qui était beau, une réponse positive bien huilée. Elle inclina légèrement la tête et pénétra dans les appartements avec un désintérêt habituel pour les lieux, elle vivait dans un appartement similaire chaque année, elle c'était attendu à mieux en devenant hôtesse puis que après tout 23 des tributs ne reverraient jamais autant de beauté de leur… vie ?

Elle s'avança en direction de la table et retourna un verre en cristal y servit -de façon mesuré- du scotch puis l'apporta à Melvil alors qu'il la remercier pour son invitation, restait à voir si il resterait toujours aussi souriant quand elle le piquerait avec engouement et vise.

-Ô vous savez Mon petit peu de gens -pour ne pas dire personne- ne ce soucis des mentors dans ses jeux. Ils vont gagné, avir labgooire, l'argent, la notoriété et maintenant doivent faire gagner d'autres qui ferons de même avec les générations futures encore et encore jusqu'à effacer leur noms,Elle prit une pause alors qu'elle remplissait une coupe d'un vin blanc fruité puis la saisit tout en refaisant face à Melvil. mais quand ils perdent, je veux dire quand vous voyez les petits que vous avez essayé de couvé, de préparer à cette … honneur d'être tributs, du mieux que vous le pouviez : morts ,sans que personnes ne vienne se présenter àet ous c'est … oui cruel. Cruellement réel.
Acheva-t-elle avec un certain ton solennel.

Elle posa la bouteille sur la table et l'observa avec un regard compatissant… enfin en apparence car pour sa par quand les derniers tributs du Deux avaient trouvé elle c'était agacée et montrée désagréable avec Solène car elle n'avait pas su les rendre assez fort. Lex était une très mauvaise perdante, mais une joueuse aguerrie.

Elle se rapprocha du brun et se plaça à côté de lui, le verre en main, l'autre dans le bas du dos de son invité Je me demande combien de femmes l'on déjà approché songea Lex alors qu'elle se dirigeait vers les canapés entraînant dans son mouvement le mentor qui "s'exprimait" sur la mort de ses tributs, leur faiblesse face à ceux du Deux, le tribut que Joss faisait blablabla elle en leva les yeux au ciel parfaitement consciente que personne ne dirait de telle chose si ce n'était pour entrer dans les bonnes grâces d'une personne en la complimentant indirectement ou juste éviter une conversation qui le mettrait mal à l'aise, en mauvaise posture ou en colère. Elle ne lâcherait pas avec une déviation aussi médiocre.

-Ô s'il vous plaît Chaton, il n'y a personne à par vous et moi dans cette pièce, qui vous en voudra de pesté contre la mort injuste de vos petits hum ? Entoucas pas moi Darling Ô est pitié ne vanter pas ainsi Joss, si son frère avait pu  avoir la même jugeote il aurait eut l'air moins ridicule, non mais de vous à moi j'ai eu envie de hurler en le voyant aussi peu capable de ses dix doigts face à une unijambiste Elle fit mine de se rendre compte d'une bêtise et ouvrit de grand yeux en se tournant vers Melvil avant de se racler la gorge.Enfin, je veux dire… Kol à encore… des choses à prouver.

Et voilà un peu de poudre aux yeux, une modestie compatisante, un aveu maladroit et boum elle avait de quoi travailler et aussi jouer.


CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 30 ans.
○ Points : 930
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Mer 27 Avr - 21:33



 

Emission de Selena






« Ô vous savez Mon petit peu de gens -pour ne pas dire personne- ne se soucie des mentors dans ces jeux. Ils vont gagner, avoir la gloire, l'argent, la notoriété et maintenant doivent faire gagner d'autres qui feront de même avec les générations futures encore et encore jusqu'à effacer leurs noms. Mais quand ils perdent, je veux dire quand vous voyez les petits que vous avez essayé de couver, de préparer à cette … Honneur d'être tributs, du mieux que vous le pouviez : morts, sans que personne ne vienne se présenter c'est … Oui cruel. Cruellement réel. »

J’avais une sainte horreur de ces femmes. Déjà, le simple fait de se faire appeler « mon petit » ou « chaton » me donnait cruellement envie de me pendre. Ensuite, elles parlaient, parlaient, parlaient encore et encore pour finalement ne déballer que des banalités. J’étais sérieusement en train de me demander si je n’aurais pas préféré passer la nuit avec la femme au chapeau plutôt que d’écouter cette hôte me dire que les Hunger Games avaient « quelque chose de cruel ». Nan, sans déc’. Quant à « l’honneur » d’être tribut, cela se voyait clairement qu’elle n’avait jamais eu à craindre tirée. Mais je restais impassible ; j’avais eu des années pour apprendre à avoir l’air intéressé lorsque j’avais envie de m’endormir, et pour sourire lorsque j’avais envie de frapper. C’était même là la fonction première qui m’avait rendu important au douze parmi les rebelles ; mon jeu d’acteur en tant que tombeur de ses dames et heureux qui plus est, d’être là à les charmer. Mais il y avait des fois où c’était plus difficile que d’autres …

« Ô s'il vous plaît Chaton, il n'y a personne à part vous et moi dans cette pièce, qui vous en voudra de pester contre la mort injuste de vos petits hum ? En tout cas pas moi Darling. Ô et pitié ne vantez pas ainsi Joss, si son frère avait pu avoir la même jugeote il aurait eu l'air moins ridicule, non mais de vous à moi j'ai eu envie de hurler en le voyant aussi peu capable de ses dix doigts face à une unijambiste. Enfin, je veux dire… Kol a encore… des choses à prouver. »

Sa première phrase me fit sourire doucement. Rien qu’elle, moi, et sans doute une demi-douzaine de micro et de caméra, chose qu’elle devait ignorer bien sûr. Mais ce n’était pas l’important. J’aurais très bien pu témoigner de mon énervement contre le deux que le Capitole ne m’en aurait pas voulu ; plusieurs mentors, tels que Mia par exemple, prenaient toujours très personnellement la mort de leur tribut. Je me souvenais d’il y a quelques années où un de mes tributs avait mis à mort l’un des siens ; elle ne m’avait pas adressé la parole pendant des semaines. Mais je n’étais pas comme ça … C’était triste à dire, mais c’était vrai : on s’habituait à tout. Lorsque j’avais vu mes tributs être tirés à la moisson, j’avais immédiatement pensé qu’ils ne survivraient pas au bain de sang.

Lex s’emporta ensuite contre Kol. J’étais loin de me douter que c’était du cinéma ; j’étais en réalité persuadé qu’en tant que bonne hôtesse du deux, elle était réellement énervée que son tribut ne soit pas meilleur. Je la fixai quelques secondes, décidant de lui dévoiler un semblant de mes vraies pensées. Bon, un semblant, car je ne pouvais évidemment pas révéler à quel point je méprisais les jeux et tous ceux qui y voyaient « de l’honneur » …

« Oh vous savez, je ne fais pas semblant Mme Facemaker. C’est le principe même des jeux que de tuer les autres : je ne vois pas en quoi leur mort serait plus injuste que celle du onze ou du trois. On est toujours un peu déçu quand les siens partent bien sûr, mais nous n’avons plus douze ans … Je ne tiens pas rigueur aux autres qui essayent de tuer pour être l’heureux chanceux qui s’en sortira ; ce serait complétement hypocrite … »

Je souris un instant

« Mais oui j’en conviens, je pense que si Joss est une gagnante, Kol a déçu pas mal de monde … Mais entre vous et moi, ça se voit d’entrée que c’est elle le cerveau du duo, il était perdu sans elle. »

Je pris le verre qu’elle me tendait ; j’allais en avoir besoin si on devait continuer toute la soirée comme ça. Je tentai alors de dévier la conversation sur autre chose, avant qu’elle ne se mette à pleurer sur la mort de mes tributs. Je savais bien que certaines femmes étaient particulièrement touchées par la mort des « jeunes » tributs, mais elles regardaient et pariaient malgré tout presque toutes … Mais Lex … Elle était l’hôte du deux. Lorsqu’on aime les jeunes enfants, on ne se fait pas la compagnie des districts de carrières ; leurs tributs avaient très rarement moins de 18 ans …

« Espérons que la mentor de votre district ai la présence d’esprit de ne pas aveugler le mauvais des deux … Allons, puisque nous sommes là, et comme vous l’avez souligné, juste tous les deux, vous pouvez bien me le dire … Elle vous a déjà parlé de sa décision ? »

Et voilà, je lançai un « potin », en espérant que j’allais la lancer là-dessus pour les dix prochaines minutes et que je n’aurais pas à faire la conversation.


_________________


Melvil B. THORNE. I've seen the blood, I've seen the broken. The lost and the sights unseen. I want a flood, I want an ocean to wash my confusion clean.
I can't resolve this empty story I can't repair the damage done. We are the fortunate ones, who've never faced oppression's gun. We are the fortunate ones, imitations of rebellion. We acted out we wear the colors confined by the things we own. We're not without we're like each other, pretending we're here alone. And far away, they burn their buildings, right in the face of the damage done Rebellion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Mer 4 Mai - 14:46


Emission de Selena

En lui faisant part de son ressentiment vis à vis de la mort -ennuyeuse- de ses tributs, il ne semble pas plus concerné que cela ou alors il cachait bien ses pensées derrière son expression .. Calme.

Pourtant il sourit à un moment, lequel nous ne savons plus, mais c'est certain que Lex prit se sourire pour un hallucination, qui sourirait alors que l'on parle de morts.... Lex bien sûr, mais lui, elle n'y comprenait décidément rien aux habitants périphériques.

Il prit volontairement le verre et un petit sourire naquit sur ses lèvres rouge avant de s'estomper quand il l'appela par son nom de famille, elle était allé un peu trop loin dans ses pensées et de ravisa en se raclant la gorge.

Elle ne l'écouta pas une seule fois après tout ses blabla sur l'hypocrisie dans la lamantation des morts de districts périphériques l'assommer... Elle avait écouté malgré son regard fixait sur l'écran noir du salon.

-Espérons que la mentor de votre district ai la présence d’esprit de ne pas aveugler le mauvais des deux … Allons, puisque nous sommes là, et comme vous l’avez souligné, juste tous les deux, vous pouvez bien me le dire … Elle vous a déjà parlé de sa décision ?

Elle aurait pu s'étouffer avec se pauvre filé de vin qui c'était glissé dans le mauvais trou, il faut dire que sa façon d'aller droit au but était etait efficace et très surprenante. Lex toussota et décida d'être franche à son tour. Et piquante. Un peu, tout de même.

-Enfin enfin petit curieux, est-ce une façon de chuchoter ? Les murs aussi ont des oreilles vous devait bien sûr le savoir, elle haussa subjectivement les sourcils en laissant glisser une partie de son verre dans sa gorge chaude. Si seulement je pouvais influencé cette demoiselle, elle n'est pas souvent en vue et le soir où elle devra faire son choix je serais aussi en haleine que vous autres, désolé.

Elle finit son verre et le posa sur la table devant eux, elle tenait à resté consciente jusqu'à la fin de leur conversation.

-Et vous, qui auriez vous choisi, même si vous n'y êtes plus confronté y aviez vois réfléchi ?

Si il ne voulait fondre en larmes ou hurler de rage elle le mettrait mal à l'aise et comme il ne pourra pas quitter ses lieux avant qu'elle n'en ai décidé autrement il finirait par craqué.... Ou finir saoul que le sofa. Au choix.

CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 30 ans.
○ Points : 930
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Lun 16 Mai - 12:52



 

Emission de Selena





Lex s’était assise dans son canapé tout en me fixant comme si j’étais un morceau de viande. Mais pas dans le sens où on l’entendait habituellement, non … Elle semblait attendre quelque chose de moi, mais ce n’était visiblement pas physique. Plus la conversation avançait, plus il était clair qu’elle ne m’avait pas fait venir pour me « consoler » sur le sort que les tributs de son district avaient donné aux miens. Mais alors, pourquoi me faire venir ? Le mystère était entier.

« Enfin enfin petit curieux, est-ce une façon de chuchoter ? Les murs aussi ont des oreilles vous devait bien sûr le savoir. Si seulement je pouvais influencer cette demoiselle, elle n'est pas souvent en vue et le soir où elle devra faire son choix je serais aussi en haleine que vous autres, désolé. »

Ce n’était pas très grave ; je ne pouvais pas dire que j’y accordais une grande importance de toute façon. Comme elle l’avait si subtilement souligné à de multiples reprises, mes tributs n’avaient « plus rien à craindre ». Alors aveugler Joss ou Kol ne changerait plus la donne pour eux. J’avais dit cela surtout pour faire la conversation, étant donné que je ne voyais pas du tout où elle voulait en venir …

« Et vous, qui auriez-vous choisi, même si vous n'y êtes plus confronté y aviez vois réfléchi ? »

Je l’avais fixé quelques secondes avant de répondre. D’où lui venait cette obsession pour mes tributs ? Ils étaient morts. MORTS. Qu’y avait-il de plus à dire … ?

« Je dois vous avouer que non, je n’y avais pas songé. Ils sont morts avant le premier aveuglement alors, je n’y avais jamais vraiment songé. »

Elle me fixait, attendant visiblement une réponse plus élaborée. Je me retins de soupirer avant de m’assoir moi aussi dans un fauteuil en face d’elle et de réfléchir … Vraiment réfléchir. Je le fis à voix haute, vu que visiblement, elle était fascinée par le sujet …

« Ca aurait sans aucun doute été un choix complexe. J’avais davantage d’affection pour Xavan. Il n’avait que quatorze ans, et il aurait sans doute eu peur, très mal vécu l’aveuglement. Cela aurait été difficile de faire peser cette charge sur ces épaules … »

L’émotion s’était peu à peu emparée de moi sans que je m’en rende compte. Ma respiration s’était légèrement accélérée à l’évocation du gamin. Il était si adorable, et à l’écoute de mes conseils, me voyait comme un modèle … Mais je n’avais rien pu faire pour le protéger.

« Mais Leanne avait davantage de chances de s’en sortir, elle aurait pu le protéger si elle avait eu un arc. Lui n’aurait rien pu faire pour elle … Il aurait sans doute fallu choisir entre le choix du cœur et celui de la raison, mais je pense que j’aurais aveuglé le petit en éspérant que Leanne s’occuperait de lui … »

Mon regard s’était perdu dans mon verre lorsque je me rappelais qui j’avais en face de moi. Qu’est-ce que je faisais à raconter ça à une Capitolienne ? Et qu’est-ce qu’elle pouvait en avoir à fouttre ? Il n’y avait qu’une seule façon de le savoir …

« Pardonnez-moi d’être si direct Madame Facemaker mais … D’où vous vient cet intérêt soudain pour mes défunts tributs ? »


_________________


Melvil B. THORNE. I've seen the blood, I've seen the broken. The lost and the sights unseen. I want a flood, I want an ocean to wash my confusion clean.
I can't resolve this empty story I can't repair the damage done. We are the fortunate ones, who've never faced oppression's gun. We are the fortunate ones, imitations of rebellion. We acted out we wear the colors confined by the things we own. We're not without we're like each other, pretending we're here alone. And far away, they burn their buildings, right in the face of the damage done Rebellion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Mer 18 Mai - 11:59


Emission de Selena

Lex ne dissimula nullement son air désintéresser quand il lui répondit, qui pouvait bien être intéresser par les pensées de cet homme... Une femme voulant conclu très certainement, mais Lex voulait juste faire mal "Peut être est-ce trop tard avec lui" pensa l'hôtesse et fermant un instant les yeux comme pour s'isoler, il n'était décidément pas drôle lui, trop sérieux, réfléchi rah que ne donnerait-elle pas pour qu'il se décoince ne serais ce que d'un millimètre.

-Il est certains que ma curiosité peut être mal placer, mais... je voulais comprendre, l'intérêt que l'on porte au tribut du 12 -et au autres bien sur- mais votre district est celui que mon.. époux regardait le plus alors curiosité curiosité. Répondit-elle avec un petit sourire qui se voulait inoffensif.

Pas de petit nom, juste un vilain petit mensonge, enfin qui irait dire ouvertement qu'il s'en fichait bien des morts et qu'il souhaitait juste vous rappelait que votre travail n'avait servit à rien vu la pauvre mort que ses jeunes gens ont eu... est-il possible de reformuler tout cela avec délicatesse histoire de ne pas avoir l'air d'une grosse sadique ?

-Il faut aussi le dire leurs morts n'a pas dû atteindre le cœur de beaucoup, surtout celle du petit... Ivan c'est cela ? Désolé je ne retiens que trop mal les noms de se genre, et... la tribut femelle avait l'air un peu... idiote ? Enfin crier ainsi sans savoir qui pourrait vous entendre, c'est comme ci elle avait fait un feu de joie !

Elle gloussa en disimulant au mieux son petit sourire.

-Et si nous devons continuer sur cette lancée autant être franche : Je trouve que avec ou sans votre présence ils auraient finit de la même façon, voir pire...

Lex se tourna entièrement avec un grand sourire face au mentor impatiente de savourait les fruits de ses propos et de se délectait de l'expression du 12. Il voulait savoir non, il n'avait que la couche craquante pour le moment.

CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 30 ans.
○ Points : 930
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   Dim 29 Mai - 21:21



 

Emission de Selena





« Il est certain que ma curiosité peut être mal placée, mais... je voulais comprendre, l'intérêt que l'on porte au tribut du 12 -et aux autres bien sur- mais votre district est celui que mon ... Époux regardait le plus alors, curiosité curiosité. »

Mal placée c’était le mot oui. Cela pouvait expliquer un peu son intérêt pour mon district ; cela n’excusait aucunement sa maladresse lorsqu’elle parlait des pauvres tributs qui avaient perdus la vie.

« Il faut aussi le dire leurs morts n'a pas dû atteindre le cœur de beaucoup, surtout celle du petit... Ivan c'est cela ? Désolé je ne retiens que trop mal les noms de ce genre, et... Le tribut femelle avait l'air un peu... idiote ? Enfin crier ainsi sans savoir qui pourrait vous entendre, c'est comme si elle avait fait un feu de joie ! »

Je n’allais pas supporter cela plus longtemps. Je sentais déjà mon poing se serrer, mais j’essayais de garder la tête froide, seulement elle allait trop loin. Les Capitoliens pouvaient parfois se montrer un peu désinvoltes, plaisanté sur la mort des tributs ; je m’y étais habitué et je n’y prêtais presque plus attention, en plaisantant avec eux pour garder mon rôle de jeune mentor séducteur sans réel intérêt pour les jeux. Mais elle allait vraiment trop loin … Me provoquant clairement alors qu’on avait déjà mentionné le nom de mes tributs dans la conversation. Je me demandais seulement pourquoi elle faisait cela, mais peu à peu, cette question ne m’intéressait plus ; je souhaitais seulement partir.

« Et si nous devons continuer sur cette lancée autant être franche : Je trouve que avec ou sans votre présence ils auraient finit de la même façon, voire pire... »

Elle se tourna vers moi, arborant un grand sourire. Je me levai d’un coup, la fixant une seconde.

« Madame, je crois que vous avez beaucoup trop bu pour ce soir ; ou du moins je m’efforcerais de le croire pour excuser vos propos grossiers. »

Il n’était jamais bon de tourner le dos à un Capitolien, mais après tous nos devoirs étaient surtout envers ceux qui nous avaient sponsorisés ou qui sponsorisaient nos tributs. Lex, en tant qu’hôte du deux, n’avait jamais porté d’intérêt au douze ; je ne risquais pas grand-chose à lui tourner le dos. Quand bien même j’aurais risqué quelque chose, je serais tout de même parti. Elle avait eu raison de mon self contrôle, et je n’avais encore jamais rencontré de Capitolienne qui fasse preuve d’une telle impolitesse.

« Bonsoir. »

Et je quittais la pièce sans plus attendre en faisant claquer la porte derrière moi. Je soufflais un grand coup … Quel odieux personnage … J’espérais ne jamais avoir à recroiser son chemin sans quoi je ne répondrais pas vraiment de moi. J’étais parvenu à rester courtois, mais clairement, je n’étais pas passé loin de l’étrangler. Je repris le chemin des appartements de Mia. J’avais réellement besoin de me détendre, et elle seule arriverait à m’apaiser après une rencontre pareille …

[Fin du rp pour moi]


_________________


Melvil B. THORNE. I've seen the blood, I've seen the broken. The lost and the sights unseen. I want a flood, I want an ocean to wash my confusion clean.
I can't resolve this empty story I can't repair the damage done. We are the fortunate ones, who've never faced oppression's gun. We are the fortunate ones, imitations of rebellion. We acted out we wear the colors confined by the things we own. We're not without we're like each other, pretending we're here alone. And far away, they burn their buildings, right in the face of the damage done Rebellion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena   

Revenir en haut Aller en bas
 

Conclusion du Jour 3 - Emission de Selena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Gestion Hunger Games-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit