Partagez | 
 

 Zane Hamilton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
« Invité »


MessageSujet: Zane Hamilton   Dim 31 Jan - 21:43



Zane Hamilton

 

«Chercher le bonheur dans cette vie c'est là le véritable esprit de rébellion. Quel droit avons-nous au bonheur ?»

                 

   
Points Acquis

Sera rempli par le staff
à l'issue de votre présentation



   
Répartition des capacités
Force : 5
Coordination : 4
Intelligence : 4
Volonté : 4
Rapidité : 5
Communication : 3
Corps à corps : 4
Combat armé : 4
Chasse : 0
Soin : 2
Créativité : 1


IMPORTANT :
Je m'appelle Zane Hamilton. Je suis âgé de 21 ans. Je suis né un 31 janvier au District 1. Je suis un rebelle. Je fais déjà partie de la résistance.

SITUATION :
Je fais des petits boulots, à droite et à gauche dans tout le Districts 1. On me connait comme le mec à tout faire. C'est une belle couverture pour un rebelle. Pouvoir entrer chez les gens, fouiller un peu chez eux. Rapporter des informations aux Résistants. Et tant qu'à faire, séduire une ou deux clientes. Le job parfait, on est aussi au courant d'un peu tout, surtout quand on laisse trainer les oreilles.
Et puis parfois, il y a des petits cailloux qui viennent se mettre dans les rouages d'un plan, d'une mission. Mon plus gros caillou, c'est un diamant brut du nom de Channelle Featherstone. Rien que ça. M'amouracher lors d'une mission d'une fille de la famille la plus flippante de tout Panem. La fille d'une famille de vainqueurs. L'idée d'avoir Kyle Featherstone comme beau frère me donne des sueurs froides. Non vraiment, ça ne peut-être rien d'autre qu'un gros diamant dans ma chaussure cette fille. Non... ?

AVIS SUR PANEM :
Je suis un rebelle, un vrai. Rien que l'évocation de la Présidente ou du mot Capitole me file des boutons. Je suis né pour devenir résistant de cette société de violence. Mon père m'a tout appris, m'a tout transmit. La rébellion et la haine pour le Capitole coulent dans mes veines.
La vie en elle même est déjà un combat, une lutte perpétuelle. Envoyer des gosses à la guerre, vraiment ? Je suis surpris qu'il n'y ait pas plus de rebelles, et que les gens envoient leur progéniture dans cette arène sans broncher. Je laisserai pas faire sans rien dire, sans me battre. Il est là le vrai combat. Pas dans un jeux qui offre le spectacle à des monstres.
On dit que si tu veux savoir ce que vaut un homme, il faut regarder comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux. Voyez comment les Districts dit "inférieurs" sont traités. Je sais tout, et je lutterais pour ça. J'ai vu mon père se tuer à petit feu dans une mine pour orner de parure le cou des gens de la capitale. J'ai vu trop d'enfants innocents mourir injustement dans ces Jeux de la Faim. Oui, je lutterai pour ça, pour qu'un jour mes gosses soient libres et heureux.



Caractère du personnage -  10 lignes minimum
 
Courageux - Fort - Censé - Intelligent - Drôle - Moqueur - Rebelle

Quel genre de gars je suis ? Seul.
C'est déjà un premier trait de mon caractère. C'est pas vraiment un choix, c'est la vie qui a décidé pour moi. Je suis orphelin. Et dans ce monde, quand t'es seul, tu dois te démerder comme tu peux. Il faut savoir être débrouillard, et je le suis. Je touche à tout, je suis bien obligé, mais j'apprécie ça. Je n'aime pas demander de l'aide et je n'aime pas inspirer la pitié.
Alors j'ai toujours tout fait de mes dix doigts.
J'ai la tête sur les épaules, je suis quelqu'un de censé, quoique parfois un peu tête brûlée, on est rebelle ou on ne l'est pas.
Je cache ma souffrance et mes angoisses par l'ironie et l'humour. On me trouve drôle, et j'avoue que je rigole de mes propres conneries parfois. C'est toujours mieux que d'en pleurer.
J'aime rire, presque autant que les filles. Je drague, ça fait passer le temps et l’ennui.
Je dois dire que mon physique m'aide tout autant pour draguer que pour mener à bien mes missions dans la Résistance.
Je suis plutôt avantagé, je façonne mes muscles par l'entrainement intensif, une alimentation correcte et des petits boulots physiques.
Je m'entretiens pour être au top, mais j'en oublie pas la matière grise.
Je peux donner l'air de tout avoir dans les muscles et rien dans la tête, mais c'est aussi pour marquer ma couverture.
Un beau gosse un peu con ça n'attire pas l'attention des Pacificateurs.
J'accepte pas mal de missions menée par la Rébellion, je ne crains pas grand chose, je n'ai rien à perdre, vous comprenez, je vous l'ai dis, je suis seul.
Que peut-on me prendre si je me fais dénoncer ? Pas de parents, pas d'enfants.
Me prendre ma vie ? Mais c'est quoi cette vie dans un monde qui nous échappe et qui fait de nous un esclave ?
On dit que je suis courageux, mais le courage c'est l'accomplissement de quelque chose fait dans la peur, la crainte qu'on a surmonter, hors moi, je n'ai pas peur de grand chose, si ce n'est de cette machine meurtrière qu'est le Capitole.



Histoire du personnage -  30 lignes minimum

Quand un enfant voit le jour pour la première fois c'est toujours un grand moment. Il rentre en contact avec l'air, avec le monde, avec l'univers. Le jour de ma naissance était un jour des plus ordinaire, un 31 janvier assez froid, c'était dans un centre de soin d'un District favorisé. L’atmosphère y était cependant assez glauque malgré le niveau de vie du D1. La pluie au dehors faisait communion avec l'ambiance tamisée qui régnait dans le bâtiment.
L'accouchement se passait plutôt mal, mon rythme cardiaque baissait à chacune des contractions, et la tension de ma mère frisait le drame. Mon cœur souffrait déjà dans son ventre, l'endroit où on est censé être le plus en sécurité au monde. Je souffrais déjà, je luttais déjà pour rester en vie. Je suis sortie bleu, sans vie, le médecins ont pu me réanimer, mais pas ma mère qui succomba.
J'étais un battant dès ma naissance, un rebelle de la vie.
Orphelin de mère, voilà comment j'ai commencé mon existence. Y'a mieux pour commencer sa vie, surtout dans l'enfer du monde dans lequel on vit, où le bonheur se résume à avoir de la chance.
La chance de vivre dans un Disctrict riche, la chance de vivre au Capitole, la chance de ne pas être tiré au sort sur un bout de papier les jours de Moisson, et la chance d'être trop vieux pour être un gosse qu'on envoi dans une arène mortelle.

J'ai été élevé par un père aimant, mais absent. Il ne s'est jamais trop remis de la mort de ma mère, noyant son chagrin dans un esprit de rébellion sans failles. Je l'ai vu se crever à la tâche, tous les jours. Il allait dans la mine extraire des diamants pour ce foutu Capitole. Et le soir, chaque soir, il allait rejoindre la résistance. J'ai été baigné dans tout ça tout petit, j'ai été élevé par un esprit rebelle, et si j'ai hérité du physique angélique de ma mère, de sa douceur, de son humour et de ses yeux - à ce qu'il parait - j'ai en revanche récupéré tout ce qui fallait de rebelle chez mon père. Sa force et son intelligence.

En grandissant, je touchais un peu à tout, j'étais plutôt bricoleur, et j'avais de multiples casquettes. Aussi grâce à ça je faisais divers boulot dans mon District. Je savais un peu tout faire et je gagnais ma vie comme ça. Ça me permettait aussi d'assurer mes arrières pour des missions données par la Résistance.

Conscient chaque seconde de la chance que j'avais d'être né au District 1, et voyant tout ce que me raconter mon père sur les autres District, c'était évident que j'alimentais une haine profonde contre le Capitole. Mon père se fatiguait de plus en plus. Je le voyais vieillir avant l'âge. Tant bien que mal je l'aidais à ma manière. J'ai très vite été enrôler par Sawyer Brown, mon père n'avait jamais de cesse que de vendre mes mérites. C'est vrai que j'étais un garçon vaillant et courageux. Je me suis élevé seul, et mon esprit rebelle m'avait valu déjà quelques embrouilles dans le quartier. J'étais prudent quant à la vrai Rébellion, mais je n'étais jamais le dernier pour provoquer.

Je m'entrainais tous les jours, non pas pour faire comme ces abrutis de Carrières - à savoir s'entrainer pour devenir des vaches à viande du Capitole - non je m'entrainais tous les jours pour être un rebelle compétant et efficace.

La mort de mon père fût un choc monumental pour moi, mais aussi pour la Résistance. C'était un maillon fort de cette organisation, et il avait été pris assez facilement. En fait, il avait été dénoncé par quelqu'un. Le nom de Featherstone tomba assez vite parmi les rebelles. Et je me précipitais sur la mission d'infiltration, il fallait que je retrouve moi même le meurtrier de mon père. Les Featherstone étaient une famille bien connue dans le District. Une famille de vainqueurs. Il était évident pour moi qu'atteindre Kyle ou Sélène aurait été une mission suicide. Mais on m'avait parlé de la cadette, plus fraiche, moins bornée. Channelle.

Ce fût avec une certaine pointe de dégoût que j'ai du jouer le rôle de ma vie. Faire semblant de la séduire pour recueillir des informations. Je l'avais déjà fait une fois, avec une autre Carrière. Pearl Standfort. Mais m'attaquais aux Featherstone était un défis de taille. Un défis qui me convenait parfaitement. J'avais suivi Channelle un moment, et j'en faisais même un peu trop pour une simple mission de filage. Cette fille était fascinante et j'avais envie de la rencontrer de plus près, malgré les consignes négatives des résistants. C'était trop culotté, trop dangereux selon eux. Comme pour prouver mon don naturel pour la rébellion, sans leur aval, je provoquais une rencontre dans un bar avec elle.

Elle tomba dans le panneau assez facilement ce soir là. Mon humour et mon physique avait fait le reste. On avait fini la nuit ensemble, et quelle nuit ! Mais voilà, rien de tout ça n'était prévu au programme. Je ne m'attendais pas à ça. Je ne m'attendais pas à tomber sous le charme de cette brune sulfureuse, aux yeux envoutants. Je me faisais tout un monde sur les Carrières, mais Channelle était différente, elle avait ce petit quelque chose en elle qui m'avait plus assez vite. C'est là que la mission devint difficile pour moi. On se voyait de temps en temps, dans le plus grand des secrets, elle ne voulait pas qu'on la voit dans les bras de quelqu'un qui n'était pas un carrière et moi ça m'arrangeait bien que la rébellion ne me voit pas avec elle. Chacun y trouvait son compte.

Quand l'Expiation arriva, je n'étais pas plus angoissé pour moi que cela. Je savais que j'avais deux chances d'être tiré pour entrer dans cette Arène. Je n'étais pas un Carrière, mais j'avais toutes mes chances là bas, au même titre qu'eux. J'étais fort et plutôt malin, ce qui n'était pas toujours le cas de tous les volontaires. Ce qui m'angoissais le plus, c'était que Channelle se porte volontaire, car je savais qu'elle devait le faire, elle s'entrainait pour ça.

Cela faisait déjà un moment que je ne l'avais pas vu, elle me fuyait comme la peste depuis plusieurs jours. J'aurai du être cent fois heureux pour cela, qu'une Featherstone fonce vers la mort, j'aurai même du l'invité à le faire, la pousser à se porter volontaire, mais non. Sa famille était tout ce que le Capitole avait créé de plus immonde, une famille de boucher, de sadique, de meurtriers, une famille de "spectacle". Mais malgré tout cela, il y avait un truc, un sacré truc entre nous. Je ne voulais pas me l'avouer, par respect pour mes pairs, pour mon père, ma mère, pour la Résistance.

J'ai été donc totalement surpris quand ce fût mon ex qui s'y colla. Je crois que j'étais même plus surpris que sa sœur et son frère. Ça allait chofer pour elle vu la tension qui régnait dans la foule et le mouvement qu'avaient fait les Carrières en se tournant vers elle. Je n'aurais pas aimé être à sa place. La honte suprême de la famille des vainqueurs. Je fermais un instant les yeux quand les hommes furent tirés à leur tour, et c'est avec un certain soulagement que je les ré-ouvris. Mon nom n'avait pas été cité.

Le moment de la Moisson était un sale moment pour moi. C'était toute la consécration de l'horreur que pouvait offrir le Capitole. En général c'était aussi la période où j'étais le plus actif, car tous les yeux étaient tournés vers les Jeux, et les missions étaient plus simple. Je ne restais pas campé devant un écran, jamais. Parfois, par la force des choses et pour ne pas faire tomber ma couverture, je regardais les jeux et j'avais un récapitulatif de la part de mes amis. Amis qui ne savaient pas grand chose sur moi, à qui je devais mentir la plupart du temps, pour ma propre survis. Mon Arène à moi, c'était mon District. La seule personne avec qui je pouvais échanger naturellement, qui était aussi une rebelle, c'était Zarae, on avait fait une mission ensemble et on était devenu bons amis, ça se faisait rare dans notre situation.

Le lendemain de la Moisson je croisais enfin Channelle, qui prétexta un accident de lavabo pour m'inviter chez elle. J'avais vu venir le plan à dix kilomètres, surtout en voyant l'état de l’évier, mais j'étais trop faible pour lui résister. Elle me manquait, je devais l'avouer. J'étais donc passé chez elle comme convenue le soir, c'était de toute façon l'occasion parfaite pour moi de continuer ma mission d'infiltration. L'occasion en or pour fouiller le bureau de son père.

Encore une fois, faible de mes sentiments pour elle, je finissais dans son lit. Et je profitais qu'elle dorme pour aller fureter dans les quartiers du paternel. J'avais honte, mais il fallait que je le fasse. C'était là, dans un tiroir que j'avais obtenu les informations recherchées, à savoir que le responsable de la mort de mon père n'était autre que le père de celle qui était au cœur de ma mission, qui était là haut, dans un lit que j'avais foulé quelques minutes avant.

Mon monde s'effondra. J'aurai voulu avoir tord, j'aurai voulu ne rien trouver dans ce tiroir. Mais c'était bien là. Malgré ma haine profonde pour sa famille, je n'arrivais pas à me résoudre à la haïr de la même manière. J'enfilais le papier précieux dans ma poche et je finissais ce pourquoi j'étais venu à base, son fichu lavabo.

Le lendemain, j'étais partie pour rompre avec elle. Et de provocation en coups de poings, ma couverture était fichue. Channelle avait trouvé le papier contenant la preuve de la mort de mon père, dénoncé par le sien. Elle avait alors fuit en forêt. Et j'avais passé ma rage seul, sans chercher à la retrouver. Malgré tout ça, le froid qui s'était installé entre nous, cette méfiance, cet écœurement, je n'arrivais pas à m'arrêter de la voir. Je la suivais, sans qu'elle s'en rende compte. Je me faisais flipper moi même, j'étais plutôt bon à ce jeu là. Mais il fallait aussi que je m'assure qu'elle n'aille pas me dénoncer. Son comportement ne changea pas, du moins pas en apparence. J'avais ce besoin de savoir ce qu'elle pensait. Et en même temps j'avais un profond rejet pour elle et sa famille.

Un soir, alors  que j'étais dans un bar avec des amis, il y eut eu une bagarre à l'extérieur, mon pote Edern était allé voir et m'avait fait un rapport en rentrant. J'eus du mal à contenir ma terreur. C'était Channelle qui avait été passé à tabac. Ça devait forcément arriver. Vu les émois qu'elle avait soulevés le jour de la Moisson.

Qu'est-ce que c'était beau un carrière, qu'est-ce que c'était classe. Quel bande de beaux crevards. Channelle était forte, mais pas assez pour affronter autant de lâches. J'étais allé la voir, abandonnant mes amis abasourdis. Je n'avais pas vraiment réfléchis et je l'avais ramené chez moi pour l'aider. J'aurais pu la laisser crever la bouche ouverte devant le bar, et fuir comme elle l'avait fait dans cette forêt avec mon document. Mais Channelle était Channelle, et j'avais fait de mon mieux pour la remettre sur pieds.

Depuis tout était compliqué. Si j'avais été capable de l'aider, malgré toute l'aversion que j'avais pour les Carrières et les Featherstone... Etais-je capable un jour de la dénoncer, si je découvrais quelque chose sur elle ?



Ambition du personnage - 10 lignes minimum

Je suis ce que la Résistance a fait de mieux. Un rebelle convaincus et convainquant. J'assure mes missions comme il se devait, avec brios la plupart du temps. N'hésitant pas à me mouiller quand il le fallait. Mon but ultime est de faire céder le Capitole, la Présidente et ses Jeux de la Faim. Pour qu'on puisse être libre de son bonheur et de ses choix. Je ne supporte plus tout ça, chaque année c'est de plus en plus dur pour moi, surtout depuis la perte de mon père. J'ai un sentiment de vengeance qui me ronge tous les jours. J'attends la chute de la Capitale avec impatience, et je serais aux premières loges pour voir ça, puisque j'y participerai.
Si je pouvais faire plus, je le ferais, mais je suis encore qu'un gamin, alors je me forme, j'accepte un grand nombre de missions. Je m'entraine dur pour obtenir un rôle plus important, j'espère un jour atteindre mon but. Et j'ai dans la tête une autre mission, la plus importante peut-être pour moi, mais je ne peux pas encore la dévoiler.
       
Voudrais-tu que ton personnage participe aux Hunger Games ?
   [X] Éventuellement
   [] Non
   

Âge : 28 ans
Pseudo : Kyle
Avatar : Colton Haynes
Age de l'avatar : 27 ans
Age du personnage : 21 ans
Fréquence de connexion : 7j/7
Comment as-tu trouvé le forum : J'ai vu de la lumière...
Double compte ? : Oui (Kyle Featherstone)
Un petit commentaire sur le fo ? : Heart



Dernière édition par Zane Hamilton le Jeu 23 Juin - 22:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Zane Hamilton   Lun 1 Fév - 1:10

Au risque de me répéter ... Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah
OMG Je vais te manger Red Face
Même si je peux pas (parce que Zane étant le plus beau, le plus courageux et le plus fort, j'aurais tendance à lui mettre 1000 points gla) je valiiiide xD
T'as trop bien repris le perso, mieux que j'aurais jamais pu le souhaiter **
Attends-toi à être doublement harcelé xD ♥♥

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Mentor
★ Plat préféré : Foie gras
☆District : Un

○ Points : 1370
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Zane Hamilton   Lun 1 Fév - 2:24



 

 

 

 


 
Bienvenue à Panem !


Ta présentation est désormais validée .

Que dire, à nouveau tu nous offres une fiche sublime et je ne peux que te tirer mon chapeau !
Néanmoins en tant que sœurette de Channelle, je ne peux que te mettre en garde : tu la fais souffrir, je te couic ! :D Donc attention à toi ptit rebelle, sinon ça va chauffer et, chez les Featherstone, on veille tous sur Channelle (on peut pas dire les uns sur les autres hein... Kyle et Sél s'entretueraient ptre plutôt que de s'aider xD).
Bonne chance avec ce nouveau personnage et amuse-toi bien ! Pom pom gril


Selon l'histoire de ton personnage et le barème établi, tu obtiens les Points de compétences suivants (ajoutés par Sélène Featherstone sur la base des tributs/rebelle) :
Force : 5 (+1, entrainement rebelle sur plusieurs années).
Coordination : 4
Intelligence : 4 (+2, tu le dis intelligent, débrouillard et sait le dissimuler)
Volonté : 4 (+1, il a infiltré une famille très réputée et a pris beaucoup de risques dans l'espoir de venger son père)
Rapidité : 5 (4+1 points de rp)
Communication : 3 (+1, il a un fort talent pour draguer les filles du district)
Corps à corps : 4 (+1, entrainement avec son père pendant plusieurs années +1 points de rp)
Combat armé : 4 (2+2 points de rp)
Chasse : 0
Soin : 2
Créativité : 1



(N'ayant pas précisé ses forces/faiblesses en tant que carrière, je n'ai pas boosté particulièrement un domaine mais j'ai boosté un peu tout de façon homogène ;D)


Tu peux dès à présent commencer à t'amuser dans le jeu.
   Cependant, avant toutes choses il te reste encore quelques missions à accomplir !

   - Dans un premier temps pense à réserver la célébrité qui te sert d'avatar dans le Bottin des avatars afin que cette dernière te soit réservée.
   - Ensuite pense à nous signaler le nombre de Tessaerae que ton personnage possède en faisant un tour dans le Recensement des Tessaerae
   - Pour finir, il est très important que tu crées ton Livre de Bord car cela te permettra de créer des liens avec d'autres membres du forum afin de pouvoir commencer le RP. De plus il permettra de récapituler d'un simple coup d’œil tes RPs, donc pense à le mettre à jour !

   Bonne chance  et surtout Bons Jeux !

   Puisse le sort t'être favorable !

Le staff

_________________




Sélène J. Featherstone
.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

"Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec." Proverbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Zane Hamilton   Lun 1 Fév - 10:53

Merci pour la validation aussi rapide Sélène Red Face

Mais non, mais non, je suis un véritable petit ange angel (c'est marqué à un moment dans ma fiche, entre le dragueur et le rebelle Bouh ! )

Channelle => zen je t'attends, je suis dispo
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Zane Hamilton   

Revenir en haut Aller en bas
 

Zane Hamilton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Présentations archivées-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit