Partagez | 
 

  I won’t give up on us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: I won’t give up on us    Mar 26 Jan - 19:24




I won’t give up on us


Winston & Coralie



Ma mère m’appela :

« Coralie, viens avec moi à la boutique ! En ce moment je suis débordée, j’ai besoin de ton aide. »

J’imaginai que je n’avais pas le choix… Quoiqu’il en soit, cela ne me dérangeai pas d’aider ma mère à faire deux ou trois trucs dans l’arrière-boutique. Du moment que je n’étais pas au comptoir pour vendre. Je n’arrivais pas à garder un sourire et, comme disait ma mère, je faisais fuir les clientes. Pourtant, elle savait bien que je n’avais pas la tête à ça. Elle comprenait que je m’inquiétais pour Pearl qui était dans l’arène, bien que nous n’en parlions que très rarement. J’avais l’impression qu’elle était convaincue que ma sœur gagnerait ces jeux. Moi j’en doutais, et je voulais y remédier. Je devais faire quelque chose pour l’aider.

Cette pensée me torturait la tête sans que je ne trouve de réponse. Le seul moyen de l’aider était d’être un sponsor. Ou quelqu’un qui pourrait tout simplement parier pour ma sœur afin de lui donner… Je ne sais pas… de l’eau, ou une arme ! N’importe quoi qui pourrait améliorer ses chances de gagner.

On pourrait penser que je ne lui fais pas confiance. Que je crois que tout est perdu d’avance. Je pensais ça par moment, quand j’étais vraiment désespérée. Je sais qu’elle peut survivre, se battre pour sauver sa peau. Mais est-ce qu’elle sera capable de tuer de sang froid ? C’est cette incertitude qui, je pensais, pourrait causer sa perte.  Tout le monde attend tellement des carrières !

Après toutes ces réflexions je me suis décidée à agir, à lui donner une chance en plus. Malheureusement, je ne savais pas du tout comment m’y prendre.

On se dirigeait vers la boutique. Je me rendis compte que ma mère me parlait.

« … Passerais toute la journée de demain dehors du coup. Cela ne te dérange pas ? »

Bon. Je pense que je n’ai rien loupé de très important.

« Non non, ça ne me dérange pas du tout ne t’inquiète pas pour moi. »

Je ne savais même pas ce qu’elle allait faire. Mais cela ne changeait rien au fait que j’allais passer une journée toute seule à la maison. Je pourrais peut-être inviter une amie ou deux, cela me distraira un peu…

***

Cela faisait déjà deux heures que j’ouvrais et triais des cartons dans l’arrière-boutique. Il n’y avait aucun bruit. J’entendais seulement quelques voix indistinctes qui venaient de la rue ou peut-être de la boutique, même s’il n’y avait pas beaucoup de monde. Je ne savais pas pourquoi ma mère m’avait dit qu’il y en avait. Peut-être voulait-elle juste que je sois auprès d’elle, même si elle est trop occupée pour discuter avec des clientes plutôt que de s’occuper de moi.

J’entendis soudain des voix étouffées, qui venaient de plus près. De vraiment plus près. Je pus distinguer deux personnes ; et elles avaient l’air de se disputer.

« Nous ne faisons pas ce genre de choses ici monsieur, je suis désolée, dit une des voix, assez sèchement. »

« C’est dommage… Cela vous permettait d’économiser beaucoup vous savez. Vraiment beaucoup… Répondit l’autre  voix, masculine cette fois-ci. »

Je réussis à reconnaitre la première voix : c’était la vendeuse qui aidait ma mère de temps à autre. Mais de quoi parlaient-ils ? Cela avait l’air d’être assez sérieux, vu qu’ils prenaient la peine d’être à l’abri des regards. Ils parlaient d’argent… Plus précisément un moyen pour en gagner. Je tournais la tête : ils se trouvaient quelques mètres de moi seulement. Ils ne m’avaient pas vu, je me tassai derrière de hauts cartons pour ne pas être vue.

« Si vous changez d’avis, je vous note l’endroit où se passera l’échange. Mon interlocuteur demande que vous portiez un foulard rouge pour qu’il vous reconnaisse. »

Un échange ? Mais de quoi pouvait-il s’agir ?

« C’est inutile d’insister je vous dis. Partez. Passez une bonne journée monsieur, et prenez garde à ce que l’on ne vous voit pas en sortant. »

« Bien, au revoir. » Dit alors le mystérieux locuteur après un bref silence.

J’entendis ensuite des bruits de pas : ils s’en allaient tous les deux. Je sortis alors de ma cachette et me rendis vers l’endroit où ils se trouvaient quelques secondes auparavant. Je vis alors par terre une feuille de papier déchiré en deux. En rapprochant très vite les deux morceaux, je compris alors qu’il s’agissait de la date et de l’heure du fameux rendez-vous. Il a dû tomber d’une des poches de l’homme qui, faute d’avoir réussi à la convaincre à dû déchirer ce papier compromettant. Le rendez-vous était le lendemain, à 18 heures.

Je repris mon travail tout en repensant à cette conversation qui était pour le moins très étrange. Mais pourtant plus j’y pensais, et plus je me disais que c’était un coup du destin. Au moment où je veux justement aider ma sœur, une mystérieuse personne arrive et annonce qu’il a de quoi en gagner. Que dire de plus ? J’étais ferment persuader que je devais y aller ; au moins pour voir de quoi il retourne. Je serais peut-être déçue, mais au point où j’en étais… Mais qu'allais-je trouver là-bas ? Est-ce finalement une si bonne idée que ça ? Je me suis peut-être décidée un peu vite... Non Coralie. Tu as la possibilité d'agir, ne gâche pas tout et saisis ta chance.
 
J'ai donc décidée d'y aller. Je mis toute la journée d’après au point des hypothèses sur ce qu’il allait se passer. Aucunes ne semblaient plausibles, mais il ne fallait plus que je me pose des questions. Je pris soin avant de partir un foulard de couleur rouge, pour que je puisse être reconnue. Je pris également avec moi toutes mes économies, au cas où il fallait peut-être payer quelque chose.

J’allais sur le lieu de la rencontre, une place très fréquentée, mais qui ne l’était moins à cette heure-là. Je m’installais sur un banc, et attendis. Alors que je commençais à m’impatienter, un homme me tapa sur mon épaule. Je me retournais ; j’allais enfin savoir comment j’allais sauver ma sœur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 42 ans.
☆District : District 12

○ Points : 468
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: I won’t give up on us    Dim 26 Juin - 17:40

(Flashback) I can't forget this. #EthavyLowers
On était maintenant au deuxième jour des Hunger Games. J'avais vu le bain de sang à la lancé des Hunger Games où quelques tributs ont péris. Beaucoup trop sont restés en vie. Leanne et Xavan sont mort le deuxième jour des Hunger Games. Ils avaient bien tenus. Il avaient au moins tenu le bain de sang qui était un commencement sanguinaire et le premier jour des Hunger Games. Les deux tributs du district 12 étaient liés. Si l'un mourrait, l'autre le suivait dans la mort. Le petit Xavan avait été tué par Kol provenant du district 2 un tribut sanguinaire en compagnie de sa sœur. J'espérais qu'ils allaient mourir rapidement. Je n'imaginais pas une personne pareil gagner les Hunger Games. Il restait encore pas mal de tributs. Je ne pouvais venir en aide à personne, je n'étais plus mentor du district 12. J'espérais au moins que Melvil s'était bien occupé de Leanne et de Xavan. Je ne pouvais rien faire maintenant. Simplement observer les Hunger Games comme chaque années depuis que je n'étais plus mentor. Et aider les habitants du district 12. La pauvreté régnait dans le district et seul les anciens vainqueurs des Hunger Games et le mentor vivaient dans de grandes maisons. Même si je ne pouvais pas aider les autres districts pendant les jeux je pouvais au moins aider les habitants du 12.

J'avais décidé pour cela de vendre des pierres précieuses que des habitants du Capitole m'avaient offert lorsque j'étais vainqueur aux Hunger Games au district 1 dans une boutique assez riche, une bijouterie.Mais laquelle je ne savais pas encore. Je sortis de chez moi en regardant si quelqu'un m'observait, un habitant pro capitole ou des Pacificateurs et rejoignis la gare pour me diriger vers le district 1.

Je ne mis pas longtemps à arriver là bas, quelques heures. Il fallait dire que le train était assez rapide. J'étais tout proche du Capitole. J'espérais ne pas y remettre les pieds depuis la dernière fois que j'avais gagné les jeux. Je secouai la tête et marchai dans les rues du District le plus riche pour chercher une bijouterie où je pourrais vendre mes pierres précieuses. Je ne croisais que des bijouteries avec des personnes excentriques, ressemblant aux habitants du Capitole. Soudain je remarquais une jeune fille assez jeune aux cheveux longs entrer dans une bijouterie ressemblant à toutes les autres. Elle, elle était normale. Je m'approchais de la boutique. J’entendis une conversation. La jeune fille parlait avec une personne plus âgée qu'elle, une adulte. Elle parlait de sa sœur qui était aux Hunger Games et qu'ils n'avaient pas assez d'argent pour lui venir en aide. Peut-être ne vendait-t-elle pas assez ses bijoux. Si je lui donnais les pierres précieuses elle allait pouvoir les vendre et ainsi aider sa sœur. Je souris et me dirigeai vers une vendeuse de la bijouterie qui faisait sa pause à l'extérieur. Je lui parlai de mon projet et écrivis sur un petit papier la date du rendez vous à 18h le lendemain. Celle-ci acquiesça en me disant qu'elle allait donner le message rapidement...

Le lendemain à 18h, j'avais donné rendez vous à la mère de la jeune fille blonde à une grande place où se trouvait de nombreuses boutiques assez chères.  J'espérai qu'elle allait venir. J'effleurai les nombreuses pierres précieuses dans la poche de mon manteau, sur un banc. Je regardai un peu autour de moi. Soudain, je remarquai une personne s'approcher d'un banc proche du mien. Mais ce n'était pas la femme de la jeune fille. C'était la jeune fille en question. Elle portait un foulard rouge comme je l'avais dit à la vendeuse. Je me demandai bien pourquoi sa mère avait refusé. Peut être pensait-t-elle qu'il s'agissait d'une arnaque. Je n'avais pas dit à la vendeuse que je venais du district 12. La jeune fille qui ne devait pas dépasser les 14 ans me tournais le dos, assise à un banc à quelques mètres de moi. Je me levai et me dirigeai vers elle. Une fois à sa hauteur je lui tapotai l'épaule. Celle-ci se tourna vers moi. Elle avait un visage si enfantin. Je ne pense pas qu'elle survivrait longtemps aux Hunger Games. A moins que celle-ci s'entraînait avec une carrière.

Je tendis ma main vers elle.

- Bonjour. Je m'appelle Winston. Je pensai retrouver une femme plus âgée mais je pense que celle-ci a eu un empêchement. Vous savez pourquoi je suis ici ?


Dernière édition par Winston Davis le Ven 4 Nov - 9:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: I won’t give up on us    Dim 3 Juil - 12:41




I won’t give up on us


Winston & Coralie



« Bonjour. Je m'appelle Winston. Je pensai retrouver une femme plus âgée mais je pense que celle-ci a eu un empêchement. Vous savez pourquoi je suis ici ? »

Je me retournai. Un homme, d’une quarantaine d’année peut-être, était dressé devant moi. Toute mon assurance me quitta, je ne savais absolument pas quoi dire à ce moment précis. Qu’est-ce que j’avais imaginé ? Qu’en allant à ce rendez-vous l’argent coulerait à flot d’un coup de baguette magique ? Je ne savais pas quoi lui dire, quoi lui demander, par quoi commencer… J’étais perdue. En une seconde, bravo Coralie, quel courage ! Bon, je n’avais rien fait encore, il fallait que j’essaie quand même.

« Bonjour. Coralie, enchantée. » Lui dis-je en tendant ma main.

Si je ne savais pas quoi lui dire, il fallait au moins être poli. J’avais cette manie de baisser les bras tellement facilement… Si je devais m’enlever un trait de caractère, je pense que ce serai celui-là. Je revins ensuite sur ses paroles.  Il croyait donc que ma mère allait venir… Je jouais gros, mais peut-importe. Je le faisais pour Pearl.

« Oui en effet, elle m’a demandé de venir à sa place. » Continuais-je.

Un petit mensonge ne faisait pas de mal. Il n’avait pas besoin de connaître les détails. J’espérais que ce mensonge serait l’un des seuls que je ferais aujourd’hui. Lorsque je mentais, j’avais une boule de culpabilité au creux de mon ventre, et je n’avais pas besoin de ça aujourd’hui, car mon ventre était serré à cause du stress.

« Par contre, elle ne m’a pas dit ce que je faisais là… »

Ce n’était pas faux, je ne savais pas comment aider ma sœur de cette façon. Comment cet homme pouvait-il m’aider ? Il me regardait, il attendait une réponse.

 « Je peux vous aider… ? Ou peut-être que c’est vous qui avez quelque chose pour moi…»

Je n’étais pas complétement sure de moi à ce moment-là… Peut-être voulait-il discuter avec  quelqu’un de plus mature, de plus âgé ? Je me sentais vraiment ridicule.

Bon ressaisis-toi Co’, attend sa réponse et tu verras. Si ça se trouvait, il allait partir sur le champ, en se rendant compte que je n’étais pas l’interlocutrice qu’il attendait. Si mon âge poserait un problème, j’allais faire tout ce qui était en mon pouvoir pour le convaincre de m’aider. Et d’aider Pearl. Mais d’ailleurs, est-ce que j’allais lui parler de ma sœur, si cela était nécessaire ? Je ne savais pas du tout quels sujets aborder avec lui. Si me confier me permettait de gagner sa confiance, ou au contraire, si je lui avoue que tout ceci est pour ma sœur, ne voudra-t-il pas changer d’avis, en pensant que ma cause n’est pas digne ? Attend juste, et tu verras bien.



Dernière édition par Coralie L. Standford le Sam 21 Jan - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 42 ans.
☆District : District 12

○ Points : 468
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: I won’t give up on us    Ven 4 Nov - 9:44

(Flashback) I can't forget this. #EthavyLowers
Devant moi se tenait une jeune fille aux longs cheveux blonds, d'un blond très clair et des yeux bleus. Elle ne paraissait pas très à l'aise. C'était assez compréhensible j'étais un peu un inconnu pour elle. Et en plus de ça je ne venais pas d'ici. Quelques secondes de silence puis une main qui se tend et prénom. Coralie. Je ne la connaissais pas personnellement mais sa grande sœur avait été tirée au sort pour les Hunger Games. J'espérais que celle-ci ait assez de force pour survivre le plus longtemps possible. Je ne voyais pas la jeune femme en face de moi dans une arène remplie de monstres. Je lui souris pour la rassurer et tendit moi aussi ma main pour serrer la sienne.

- Enchantée jeune fille.

Coralie acquiesça en me disant que sa mère lui avait dit de venir à sa place. Oui elle devait avoir des choses à faire. Ou peut être n'avait-t-elle pas confiance en moi. Peut être...je n'en savais rien, je ne connaissais rien de cette famille. La jeune fille reprit en disant que sa mère ne lui avait pas dit ce qu'elle faisait ici. C'était assez étrange. Elle aurait dû lui en parler avant qu'elle ne me voit. Je fronçais les sourcils.

- Votre mère aurait dû vous en parler avant notre rencontre. C'est normal que vous soyez aussi tendue, je ne suis qu'un inconnu pour vous.

Coralie me demanda si elle pouvait l'aider ou si moi je pouvais l'aider. Oui je pouvais l'aider. Du moins sa sœur dans l'arène. Je sorti de ma poche une bonne dizaine de petites pierres précieuses, cadeau des habitants du Capitole lorsque j'étais vainqueur des Hunger Games à mes 18 ans. Je lui montrai le tout, posé sur la paume de ma main. Je tendais les pierres à la jeune fille.

- Tenez. J'espère que cela servira à votre grande sœur. Vous pourrez les vendre ou les utiliser comme vous le souhaitez vous et votre mère.

Elle se demanderait bien comme un homme comme moi habillé de la sorte pourrais-je sortir ces pierres précieuses. Je laissais un petit instant de silence pour reprendre :

- Des...présents de lorsque j'étais vainqueur il y a bien longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: I won’t give up on us    Sam 21 Jan - 0:55




I won’t give up on us


Winston & Coralie



« Enchantée jeune fille.»

Je baissais un tout petit peu ma garde. Il semblait être un homme bienveillant. Néanmoins, il ne fallait jamais se fier aux apparences. Je bégayais ensuite quelques mots sur ma venue ce jour là et il me répondit, je cru d'abord avec une pointe de méfiance :

« Votre mère aurait dû vous en parler avant notre rencontre. C'est normal que vous soyez aussi tendue, je ne suis qu'un inconnu pour vous.»

Je baissais la tête. Je ne savais décidémment pas combien de temps j'allais pouvoir tenir ce mensonge.

«Oui... Vous avez raison... Elle aurait dû m'en parler. »Dis-je assez rapidement malgré moi.

Cela me coûtait beaucoup mais je devais faire un effort. Je faisais tout cela pour ma soeur, et je ne devais pas l'oublier. Cet homme avait normalement le moyen de me faire gagner de l'argent ce qui me permetterait ensuite d'envoyer des permiers soins dans l'arène. Comment un seu homme pouvait-il me procurer autant d'argent ?

«Mais non, je ne suis pas tendue voyons... Qu'avez-vous à me proposer ? »Essayais-je de demander d'une voix plus ou moins affirmée.

Winston fouilla dans ces poches et ressorti sa main. Il me la tendi ensuite pour que je puisse voir son contenu. Je vis alors des éclats de toutes les couleurs sortir de sa paume comme si des milliers d'arcs en ciel y étaient prisonniers. Je compris alors qu'il s'agissait de pierres précieuses.

« Tenez. J'espère que cela servira à votre grande sœur. Vous pourrez les vendre ou les utiliser comme vous le souhaitez vous et votre mère.»

Avais-je bien compris ? Elles étaient pour moi ?

«Mais... Mais comment... ?»

Je n'arrivais pas à aligner deux mots. Comment avait-il compris que cela allait me servir à sauver Pearl ? Il rajouta alors.

« Des...présents de lorsque j'étais vainqueur il y a bien longtemps... »

Son regard s'était perdu dans ses souvenirs, pendant que le mien était tourné vers mon avenir, ou plutôt celui de Pearl. Avec ces pierres précieuses que je pourrais revendre plus cher, j'aurai de quoi envoyer de l'argent à des sponsors ! C'était à peine croyable. Tout mon corps voulait exploser de joie, mais ma raison me disait de garder une certaine méfiance.

«Qu'est- ce que je vous dois ?»

Je savais qu'il y avait une contre-partie, Il n'en pouvait être autrement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: I won’t give up on us    

Revenir en haut Aller en bas
 

I won’t give up on us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Districts supérieurs :: District 1-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit