Partagez | 
 

 Kyle T. Featherstone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
« Invité »


MessageSujet: Kyle T. Featherstone   Ven 8 Jan - 17:44



Kyle T. Featherstone


« On peut très bien se venger sans tuer. Il y a tout un art de la vengeance et il se pratique avec lenteur, sadisme et fourberie, souvent sans faire couler une seule goutte de sang.»




Points Acquis

Sera rempli par le staff
à l'issue de votre présentation



Répartition des capacités
Force : 8
Coordination : 6
Intelligence : 4
Volonté : 4
Rapidité : 5
Communication : 3
Corps à corps : 4
Combat armé : 6
Chasse : 1
Soin : 2
Créativité : 1


IMPORTANT :
Je m'appelle Kyle T. Featherstone. Je suis âgé de 34 ans. Je suis né un 8 janvier au District 1. Je suis Entraîneur au centre des carrières. Je n'envisage pas de rejoindre les rebelles.

SITUATION :
Après Opaline, qu'il a tué dans l'arène, Kyle n'a jamais eu de grande relation. Il s'est toujours contenté d'histoire sans lendemain, profitant de toutes les femmes possible que lui offrait la diversité du Capitole. Mentor, il a même eut des aventures avec des filles qu'il coachait pour l'arène. Quand il revint au village des vainqueurs, il s'amouracha d'une jolie blonde. Pearl A. Standfort, une carrière de 19 ans. Leur histoire est compliqué et reste dans le plus grand secret.

AVIS SUR PANEM :
Kyle est un enfant façonné par le Capitole. Il est reconnaissant pour tout. Le fait qu'il n'ait connu aucune misère l'a aidé. L'éducation de ses parents y a joué aussi. Sa vie de Mentor n'a fait que renforcer son estime de la capitale. Il est devenu entraineur dans le but de soutenir le Capitole. Ne lui parlait pas des rebelles, il les attend sous sa hache.







Caractère du personnage -  10 lignes minimum
Kyle présente deux personnalités, la première : calme, paisible, lisse. Il ne laisse pas paraître ses sentiments si tenté qu'il en ait. La seconde est beaucoup plus tourmentée, il semble lutter pour sa vie, dans sa vie. On ne ressort pas de l'arène totalement comme on y est entré. Même si Kyle s'était entrainé pour ça.

C'est quelqu'un de torturé, qui avait une vie de rêve et d'abondance avant que sa sœur Sélène vienne au monde. Il était seul, choyé, avait l'exclusivité de ses parents, c'était le centre de leur monde, et sa sœur est venue éclater son petit cocon. Kyle n'a jamais vu venir le vent tourner.
Petite, Sélène prenait de la place, mais il restait un élément moteur de la famille, âgé de 6 ans quand elle est née. Il avait même une réellement affection pour elle. Sentant même en lui l'âme d'un grand frère protecteur naître.

Mais plus vite sa sœur grandissait, plus vite sa place diminuait auprès de ses parents. La cadette a très vite évolué. Précoce elle a su tirer partie des parents et Kyle s'est senti à part, seul, totalement exclu d'un cercle d'amour. C'était comme si Sélène avait sali de terre, l'eau si limpide dans laquelle Narcisse regardait son reflet. C'est à partir de ce moment, que le regard qu'il porte sur sa sœur s'est noirci et qu'un fossé s'est creusé entre eux.

Entre jalousie et haine, Kyle n'a jamais rompu la glace, trop affecté, trop fier pour faire le premier pas. Sa personnalité s'est forgée sur ces sentiments très fort. Plus personne ne devait lui faire de mal.

Il peut se montrer passionné et nerveux, ce qui contraste avec l'image qu'on se fait de lui : une personne à la limite de la froideur affective. Il semble parfois venir d'un autre monde, orgueilleux, rageur et possessif (dans l'amitié, la fraternité comme dans l'amour). Sa seule constante est qu'il possédè une grande fierté en lui, et essaie de prouver aux autres qu'il a toujours raison. Il cultive son côté inaccessible pour charmer son entourage et arriver à ses fins, notamment au Capitole et au centre d'entrainement.

Il sait cultiver le mystère et imposer le respect. On a plus envie d'être de son côté que contre lui. Ses colères sont imprévisibles, tanto froides, tanto sanglantes. Peu courtois et conciliant, il se montre souvent dur et intolérant quand les gens ne lui plaise pas. Il n'est pas influençable. Ses opinions sont souvent tranchées et directes. Quand il aura décidé d'une chose, il vaut mieux l'écouter.

Son enfance avec Sélène ne l'a tout de même pas empêché d’acquérir une grande confiance en lui, au contraire, il est doté d'une forte intuition, ce qui lui permet d'agir souvent avec précision et efficacité. Ainsi, souvent, il peut sentir venir les tempêtes comme deviner les moments d'apaisements chez les gens. Et il en joue beaucoup. Prenant plaisir à pousser les limites de l'autre jusqu'à ce qu'il implose. Il prenait un plaisir certain de voir sa sœur sortir de ses frontières quand ils étaient jeunes.

La constance émotionnelle n'est pas d'actualité chez Kyle. Tout dépend de l'évènement et de la personne qu'il aura en face de lui. Il faut aller chercher sa confiance, qui reste fragile. D'un naturel méfiant, vous avez tout intérêt à ne pas l'usurper.

C'est quelqu'un de fier donc. Bien qu'il donne l'impression qu'il est peu attentif à sa famille, notamment (et surtout) face à sa sœur Sélène, une part au fond de lui reste dans l'attachement de fierté. Les Featherstone ont marqué les anales en ressortant vivant de l'arène, son orgueil n'en est que regonflé, mais sa moralité fraternelle avec Sélène est plus de façade que réelle, il s'agit surtout de sauver les apparences. Toutefois, il a une affection sincère pour sa plus jeune sœur Channelle, pour qui, il a réussi à créer une certaine complicité. L'amour qu'il lui porte n'est pas surjoué.

Kyle est conscient qu'il faut une morale dans ce monde, qu'il faut des valeurs, bien qu'il n'y fait pas cas la plupart du temps, sauf s'en doute en présence de Channelle, pour laquelle il se sent protecteur. Bien que des zones d'ombres persistes sur ses réelles motivations à l'entrainer et la protéger (comme détrôner Sélène de son titre de vainqueur), il reste dans l'affection avec cette cadette.

Son sens de la justice est aussi fiable que son équilibre mental. Il peut avoir un rôle d'arbitre comme de bourreau, appliquant des sentences à la limite de la folie, dans un sadisme qui lui est propre. Des restes certainement de le Moisson de 2221. Ce n'est pas pour rien qu'il fut décrit comme l’un des concurrents les plus incontrôlables, les plus meurtriers et les plus détachés des Jeux.

Il a une certaine connaissance du monde, et sa douce vie dorée au District 1 lui a laissé le temps d’affiné son sens de l'observation, de la ruse et de la manipulation. Toujours dans un but peu altruiste.

Malgré son tempérament impulsif qui détonne souvent, il reste réfléchit, et peut analyser avant d'agir. Sinon il fonce dans le tas, et ce n'est généralement pas beau à voir. Tout repose souvent sur le fait de savoir s'il aime les gens, les choses ou la situation avant de passer à l'action.

Kyle est avant tout et malgré tout un homme de combat, que ce soit aussi bien avec les gens, qu'avec lui même. Il est perpétuellement en guerre intérieure, en lutte avec lui-même, ce qui peut parfois avoir des conséquences autodestructrices. Ça fait de lui quelqu'un qui peut être sanguinaire, sadique, et prendre un plaisir malsain même dans les situations les plus sordides.

C'est un lutteur né. Né pour l'arène, né pour la confrontation. Une bagarre peut lui provoquer une dose d'adrénaline qui, au lieu de l'énerver, va au contraire l'apaiser. Sa vie est un vrai ring, et il ne vaut mieux pas s'y trouver quand il a décidé de chausser ses gants. Rien d'étonnant qu'il soit entraineur au centre d'entrainement des Tributs.

Sa capacité de séduction est trouble et fonction de son état d'esprit du moment. Tanto froid et distant avec les femmes, si une fille lui plait, il saura être entreprenant pour la mettre dans son lit. Il semble être prétentieux (souvent pour dérouter et faire comprendre qu'on ne fait pas partie de son monde) mais c'est beaucoup plus pour lui un réflexe d'autodéfense.
Si toutefois il est intéressé, il prendra grand soin de sa maitresse, quitte à faire le ménage autour d'elle, dans une effrayante discrétion. Il ne faudrait surtout pas que la femme se sache aimé. Kyle n'est pas un sentimental, vous l'aurez compris, il a été capable de tuer froidement et sans remords une de ses conquêtes dans l'arène. Cependant sa relation avec Pearl A. Standfort lui échappe, laissant parfois la jeune femme entrevoir tout ce qu'il cache au monde. S'il avait une faiblesse, ça serait bien elle.

Très calculateur, il est déconcertant. On ne sait jamais comment il va. Un sourire peut camoufler une extrême violence, bien contenue. Toutefois c'est lui qui choisira sous quel angle il veut paraître. Kyle s'exprime toujours en fonction de l'idée bien précise qu'il se fait de lui et du but qu'il s'est fixé. De plus il est capable de se dévouer à une cause. C'est quelqu'un d'efficace et il travaille dur et patiemment pour arriver à ses fins. Il croit en lui, en sa mission, aux principes qui le guident. Cela fait de lui un très bon instructeur, apprécié, dans le centre d'entrainement.







Histoire du personnage -  30 lignes minimum
A travers les districts de Panem, peu de personnes peuvent se vanter de ne jamais avoir connu la misère. Kyle fait pourtant partie de cette petite élite de la population qui n’a jamais manqué de rien et est choyée par le Capitole. Reconnaissant envers le gouvernement, il a donc décidé très jeune d’honorer son district en devenant un carrière.
Les heures d’entrainement furent intenses, longues et douloureuses. Il acquit peu à peu une force considérable et une capacité extraordinaire au maniement de la hache, cet instrument barbare qu’il pouvait passer des heures à contempler et affûté dans le but de le rendre plus dangereux et mortel… Il aimait l’adrénaline que lui procurait la sensation de toute-puissante lorsqu’il combattait et attendait avec une hâte toute particulière le moment de son premier meurtre.
A la même époque, sa sœur Sélène commença à s’entrainer à son tour. Lorsqu’il la voyait s’exercer, il ne pouvait s’empêcher de voir en elle une gamine inconscience et bien trop fluette pour résister à la cruauté qui règnerait dans l’arène : elle n’en ressortirait pas en vie, cela était une évidence. Il décida donc de mettre en place un accord avec sa petite-amie de l’époque, elle aussi carrière : si le cadet de l’un d’eux était tiré au sort, tous deux se porteraient volontaires afin de le sauver et de participer aux Jeux ensemble. Leur sadisme était tel qu’il se délectait d’avance de s’affronter au cours des Hunger games et, quand vînt la Moisson de 2221, l’occasion rêvée se présenta.
Ce jour-là, Sélène fut tirée au sort alors que son nom ne figurait qu’une seule fois dans la grande boule de verre dans laquelle s’effectuait le tirage au sort. Elle s’était avancée, sûre d’elle, gamine arrogante et bien trop orgueilleuse pour voir qu’elle n’avait aucune chance. Un regard s’échangea dans la foule et déjà Opaline, sa fiancée, venait de se porter volontaire pour la remplacer. Kyle la suivit immédiatement en sauvant par la même occasion un autre enfant de 13 ans dont l’air apeuré et les lunettes prouvait qu’il appartenait davantage à la classe des intellectuels qu’à celle des combattants.
Le fils Featherstone partit donc pour le Capitole où il apprécia avec délectation tous les instants, se vautrant dans le luxe et la volupté. Quand les Jeux commencèrent, il fut l’un des concurrents les plus incontrôlables, les plus meurtriers, les plus détachés. A la corne d’abondance, il élimina à lui seul huit autres candidats. Sa petite-amie en tua sans remord six. Ils furent alors surnommés « les amants sanglants » du district 1. L’ensemble des autres carrières avaient été éliminés après cette première journée, tous tombés sous les coups des deux jeunes gens. Aucune alliance ne fut conclue… Battant tous les deux leur arène composée d’un paysage hivernal, ils débusquèrent uns à uns tous les autres tributs jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’eux. Cette année-là, les Juges n’eurent pas besoin d’organiser le final : les amants s’en chargèrent eux-mêmes. Ils allèrent jusqu’à la corne d’abondance, là où tout avait commencé et où tout devrait finir. Un… Deux… Trois… Le combat débuta. Atroce furent les plaies qu’ils s’infligèrent sans le moindre sourcillement. Alors que tous deux étaient désarmés, Opaline réussit à récupérer une corde avec laquelle elle parvînt à enserrer le cou de Kyle. Dans un dernier sursaut, il l’attrapa par les cheveux et frappa violemment sa tête contre la glace qui se fêla jusqu’à laisser entrevoir un lac…dans laquelle il lui plongea la tête la première. Elle agonisa pendant de longues secondes avant que ses poumons ne se remplissent d’eau et qu’elle succombe.
Aucun remord. Voilà ce qui marqua tous les spectateurs de cette tuerie. Il devînt dès lors un modèle pour les autres carrières de son district, l’exemple parfait qu’il fallait suivre afin de remporter à son tour les Hunger games. La gloire de sa victoire, il la savoura allégrement et aurait désiré qu’elle dure toute sa vie durant. Seulement sa petite sœur en avait décidé autrement.
En effet, huit ans plus tard, Sélène se porta volontaire. Kyle qui pensait qu’elle avait cessé de s’entraîner s’était donc bien trompé… Néanmoins, il décida de faire de son mieux afin qu’elle puisse revenir de l’arène même s’il n’y croyait pas vraiment. Aucune aide, voilà ce dont bénéficia Sélène de la part de son frère et mentor une fois dans l’arène… Elle dut prouver qu’elle y méritait sa place et y parvînt en remportant les Jeux et en volant par la même occasion le poste de mentor à son aîné.
Depuis, leur relation s’est dégradée et même s’il vit toujours au village des Vainqueurs, son frère évite de trop sortir de chez lui sauf pour se rendre au centre d’entraînement des carrières où il est toujours le modèle de tous ces jeunes désirant être à leur tour des « gagnants ». Imbu de lui-même, il appréciait de se pavaner devant eux et a inventé des parties soit disant « non-diffusés » de ces Jeux. Parfois, il séduisait une adolescente et finissait la soirée avec elle, fort du pouvoir d’attraction qu’exerçait son statut.
Avec le temps, il se rapprocha de sa sœur Channelle et dirige d’ailleurs sa préparation pour les Hunger games. Son plus grand désir à présent ? Que la cadette de la famille grave une nouvelle page de leur histoire de gloire en remportant la victoire, après tout n’est-elle pas une Featherstone ?

***
Moisson 2221. Édition 159 • District 1 • Kyle T. Featherstone

J'avais 16 ans, et j'attendais ce moment avec impatience chaque année. J'en rêvais la nuit, j'en rêvais à chaque fois que je m'entrainais, ou que j'affûtais ma hache. Avec Opaline, ma petite amie, on en parlait souvent. Voilà bien trois ans qu'on se côtoyait pour un même but ultime et honorifique. Nos entrainements étaient toujours violents et ça nous plaisais. C'était comme ça qu'on fonctionnait tous les deux. Il nous fallait ça. On était pas mal torturé tous les deux, le poison de chacun satisfaisait l'autre. On arrivait à tenir que comme ça.

Quelle ne fût pas ma surprise quand le nom de ma sœur sortit de l'urne ce jour là. Entre la jalousie et l'aberration, je posais mon regard vers ma fiancé. Son sourire carnassié me donnait des frissons de plaisir. C'était un mélange de tout, l'excitation de savoir que ça allait être notre moment, notre entrée dans l'arène. Et en même temps c'était la joie de couper l'herbe sous les pieds de Sélène, petite insolente qui pensait sérieusement avoir une chance dans les Jeux.

Quand se fut le moment pour moi de me porter volontaire, je ne prêtais que peu d'intérêt à la vie que je venais de sauver. Un jeune homme de 13 ans, particulièrement gringalet, qui aurait servi d'amuse gueule à n'importe quel tribut dans l'arène.

Je montais fièrement sur l'estrade, les gens étaient tous soufflés que nous nous portions volontaire. Bien que la participation spontanée de notre district n'était pas si rare que ça, les personnes qui osaient le faire était toujours reçues avec surprise et fascination. Ce n'était pas sans me plaire. Ma notoriété commençait ici. Je m'étais entrainé durement pour ça, et je n'allais pas laisser passer l'occasion, surtout pas avec le papier de ma sœur sortit de l'urne. Je savais qu'Opaline pensait comme moi, et s'en était d'autant plus attrayant. La détermination que je voyais dans les yeux de ma copine finissait de me faire exulter de plaisir.

J'étais là, à saluer la foule, la famille du gamin sauvé d'une mort terrible me remerciait infiniment, mais ma plus grande joie était le regard noir que portait Sélène sur moi. Je jubilais, je jubilais car j'avais cet avantage pour les Jeux, sa haine allait m'accompagner jusque dans l'arène, ça me motivait encore plus. C'est dans ce regard que j'allais puiser ma détermination.  
Les gens de mon district allaient savoir que nous avions fait un pacte avec Opaline, et ce sacrifice serait aussi honoré au Capitole. J'avais sauvé ma sœur, un mioche bigleux et j'allais lutter à mort contre ma fiancé. Du grand spectacle.  

Arrivé au train qui allait nous mener vers notre nouvelle destinée, il fallu peu de temps à Opaline et moi pour regagner une cabine et consommer l'excitation qui nous animait depuis l'annonce de notre volontariat.

Notre rencontre avec Eneron Stark, fut particulièrement éprouvante, surtout pour moi. Je savais qu'il serait notre mentor en participant aux Jeux, et ce dernier m'inspirait qu'un profond mépris. Un carrière qui dans l'arène a refusé toute alliance et s'est retrouvé à s'apitoyer sur une fille du District 10. Faisant honte à notre District. Pitoyable. De toute façon, je voulais sa place. Il croyait en nous sans y croire vraiment. Il n'avait mis aucune bonne volonté lors de notre entrainement. Une nouvelle fois, il nous conseillait de ne pas faire d'alliance dans l'arène avec les Carrières. Il n'avait pas pris son rôle au sérieux, ça l'ennuyait tout cela, ça se voyait, mais moi d'un côté ça m'allait, je n'avais pas besoin de lui, je n'avais rien à attendre de personne.

Opaline et moi serions les derniers, comme on se l'était promis. J'étais capable de survivre dans cette arène, sans son aide. Je ne jalousais pas Eneron, il était riche, aimé du Capitole, mais c'était pour moi un vainqueur avec peu de mérites. Je voulais mieux que lui. Il avait participé aux pires Jeux de l'histoire. Aucun spectacle, et un final décevant. Je devais faire mieux. J'allais faire mieux !

Avec Opaline on profitait de tout ce que nous offrait le Capitole. Notre préparation était un délice. Luxe, abondance, confort, célébrité. C'était mon monde tout ça et j'en voulais encore plus. Et j'en aurais encore plus en sortant vainqueur de cette arène.

Comme prévu avec ma binôme, nous avons joué la carte des amants et des sauveurs de sœur et de garçonnet. Notre notoriété était à son comble et on était sûr d'avoir autant de sponsor que possible. On était les favoris et les chouchou de cette édition. J'imaginais Sélène bouillir de rage. Mais aussi mes parents fiers, le regard enfin porté sur moi, le fils qui venait de sauver leur progéniture.

Après l'obtention de bonnes notes aux entrainements, on étaient les personnes à abattre en premier. Les carrières connaissaient déjà ma réputation avant l'entrainement au Capitole, grâce à leurs mentors. Opaline n'était pas en reste. A nous deux on était le plus gros danger de l'arène. On était le meilleur atout, même pour les constructeurs de ce Jeux de la Faim de 2221.

Le costume pour l'arène nous laisser déjà penser qu'il ferait froid là dedans. Et c'était bien ça, une arène hivernale. Parfait. Sur mon socle j'attendais le début de ce qui était mon but ultime depuis des années. J'étais au comble de l'extase. C'était sans compter la beauté d'Opaline qui rayonnait de bonheur aussi à ma droite. Elle me lança un baiser avec sa main. Chaque décompte était un supplice.

10...j'avais repéré dans la corne ce qu'il me fallait exactement. Une hache, des vivres, des couteaux. Je n'allais pas reculer en forêt comme le ferait de nombreux tributs. Il y avait déjà des alliances. Opaline était tout ce qui me fallait, et j'allais la garder en vie, juste pour avoir le plaisir de la tuer moi même.

5...Les regards étaient tendus, sauf le mien. J'allais embrasser mon destin comme je le devais. Fier et sans craintes. Je m'effrayais moi même. D'où me venait ce sentiment ? Comme si mourir n'était pas une chose terrifiante. Je n'avais pas peur de mourir, quelle genre de personne n'avait pas peur de ça ?

0...Je bondis du mon socle, le sprint de ma vie. Je fus l'un des premiers à arriver à la corne. Hache en main, d'une roulade sur le côté je récupérais aussi des couteaux.
Mon premier coup de canon. Une de mes lames en plein milieu du front d'un garçon du D4. Je me souviens encore de cette sensation. Et je voulais déjà que ça se reproduise encore et encore. J'avais entrepris de récupérer plusieurs sac et armes, juste pour rester un peu plus de temps dans ce carnage. Je n'avais pas envie de fuir, j'avais envie de tuer le plus possible pour marquer mon entrée dans le Jeux.

Ce fût avec une trop grande facilité que j'égorgeais les Tributs du D12. Le bruit du canon ne faisait que retentir. Je jubilais, c'était le son le plus agréable que j'avais entendu dans ma vie. Je n'eus pas plus de mal à planter ma hache dans le thorax d'un tributs du 6, une fille fluette qui avait eu le courage de s'avancer pour chercher un arc.

Je jetais un œil sur ma fiancé qui se débrouillait aussi bien que moi. Opaline poussait des petits cris qui me donnait des frissons de plaisir/ Encore. La voir ainsi se battre et survivre était excitant. Sous ses mains déjà 3 tributs de mort. Les représentants des District 3, 7 et 12 n'existaient plus grâce à nous.

On s'était promis de ne pas tuer les Carrières dès le début. On voulait garder du spectacle pour la fin. Et eux aussi avaient du se faire passer le mot, car je n'avais pas du lutter contre eux à la corne. Ils avaient vite filer avec des sacs et des armes.

Sans remords et avide d'entendre encore les coups de canon, je luttais à mort contre un garçon, la chaleur de son sang réchauffa une partie de mon visage. Opaline exécuta d'un piolet le tribut féminin. Adieu District 5.

Ça n'en finissait pas, Opaline tua encore deux hommes, du D8 et D10. Et je m'occupais d'un D11 qui fonçait sur elle. C'était l'occasion pour moi de voir ce que donnait mon lancé de hache sur un humain. Le bruit était bien différent de quand il percutait les cibles en bois. Le sang gicla sur ma compagne. Elle me remercierait après. Je me retournais déjà sur le dernier binôme du D6. Opaline m'aida en planta un couteau dans sa jambe. Il chuta et fit des roulades au sol avec elle. Elle l'agrippa comme jamais et réussi à se saisir de son cou. Je n'avais plus rien à faire que de la regarder, fasciné, peut-être même encore plus amoureux. Elle ne s'arrêta que lorsque que le canon retentit.

Tout se posa soudainement, il n'y avait plus personne à tuer autour de nous, tout devint calme. La neige était rouge et fondait sous les corps. Opaline me rejoint, essoufflée, le sang sur son visage ne faisait que la mettre en valeur. Elle vint écraser ses lèvres sur les miennes. Je l'embrassais avidement. C'était prometteur et on avait chacun pris notre pied. C'était même mieux qu'au lit avec elle.

On avait tout le loisir de récupérer dans la corne de quoi tenir un moment. Armes diverses. Pierre de feu. Des vivres, de quoi faire fondre la neige pour ne jamais manquer d'eau. Je souriais, on avait l'abondance de ce que pouvait déjà nous offrir notre vie au District 1, je n'étais pas trop dépaysé finalement.

Le soir venu, on trouva un abris dans une petite grotte, on resta à l'entrée le temps de découvrir les morts du jour. 14 personnes, on venait de mettre hors jeu 14 personnes. Les Carrières n'avaient rien tenté. Ils avaient du faire alliance. Il restait désormais les Tributs du 2, du 4 et du 9 au complet. Un garçon du 8 et une fille du 10. Nous étions 10 à la fin de cette première journée.

Déjà les premiers parachutes. De quoi aiguiser nos lames et une pommade de soin. Je n'avais pas remarquer que j'étais blessé avant qu'Opaline étale le produit au dessus de mon arcade. Le froid avait anesthésié une entaille.

"Tu n'as pas sentie le sang coulait sur ton œil ?"

"Ça ou le sang d'un autre." Je haussais les épaules.

"C'était comme je me l'imaginais Kyle, c'est même encore mieux. Tu en penses quoi ?"

"Les Carrières sont en vie, le meilleur reste à venir, crois moi."

Nos ébats cette nuit là contribuèrent à nous réchauffer un peu plus que les couvertures de survis récupérées à la corne. C'était aussi l'expression de toute l'excitation et l'adrénaline emmagasiné depuis le début du jeu.

Au petit matin, deux canons retentirent. On passa la journée à repérer et s’acclimater au lieu. Le soir on apprenait que c'était l'extinction du D8 et D10.

Le lendemain deux nouveaux coups de canon. Ça me manquait, de tuer. Je m'ennuyais. Parfois je regardais d'un œil éteint Opaline qui dormait, mon couteau à main. Je sentais des pulsions de meurtre. Mais on s'était promis un final. Le projecteur nous informa que le D9 n'existait plus. C'était évident maintenant, les carrières s'étaient alliés. Contre nous. C'était leur meilleur chance, ils le savaient, et on le savait. 4 contre 2.

Je réveillais Opaline, il était temps de bouger, le public allait s'ennuyer. Il fallait débusquer l'ennemi. Après deux jours de repérage, on avait eu pas trop de mal à arriver dans la tanière des alliés.

Après un corps à corps épique, ma hache eut raison du tribut mâle du 2. Il était de garde et il n'était pas assez rapide. Les cris et bruit de lutte avait fini d’ameuter la petite troupe. Opaline s'était occupée du lanceur de trident du 4. Elle l'avait pris par surprise, il n'avait vu venir que moi. Je n'eus pas de mal à l'achever d'un coup de hache dans le crâne. Les prendre au réveil avait été une bonne idée. Ils étaient dans le coltard et leurs réflexes étaient amoindris.

Il restait deux filles, du 4 et du 2. Elles avaient fuit en voyant leur binôme se faire étriper.
Ce n'était que partie remise. Mais Panem avait eu de grand spectacle pour aujourd'hui. Opaline se léchait le bout de ses doigts ensanglantés. Je l'attirais vers moi et fini d'entreprendre ce qu'elle avait commencé avant de l'embrasser. Elle me souriait. J'imaginais la vie sans elle, sans la seule personne qui pouvait me comprendre en cet instant.

"Tu es soucieux Kyle, je n'aime pas ce regard. Tu le sais, qu'est-ce qui va pas ?"

"Désolé Ope, tu me m'y reprendras pas. Viens on va manger."

"Kyle, tu vas le faire n'est-ce pas ? Tu ne vas pas te dégonfler ?"

Non, il n'était pas question de ça. Plus maintenant. On avait un but tous les deux, et on allait s'y tenir. De toute façon on ne pouvait pas ressortir tous les deux vivant de l'arène. Et je n'hésiterais pas une seconde à la fin. C'était elle où moi, et bien que toute ma vie soit un énorme suicide, je n'avais pas envie de mourir. Je l'embrassais de nouveau, la rassurant. Lui signifiant que je ne changeais pas les plans. Elle paraissait soulagée. Opaline était plus atteinte que moi, et au fond ce qu'elle cherchait ici, c'était la fin de ses souffrances dehors. Ce monde ne lui convenait pas. Et il fallait de toute façon être bien dérangé pour m'avoir comme compagnon depuis 3 ans.

Le 5ème jour, on traqua la journée entière une carrière du 2. C'était une archère redoutable. On profita qu'elle mange pour lui tomber dessus. Opaline s'était ruée sur son arc qu'elle brisa. Je tombais sur elle, jouant de mes poings. Opaline la poignarda dans le dos. L'archère me glissa dans les bras et le canon retentit.

Le 6ème jour on débusqua enfin la fille du D4, la dernière. Pendant que je tenais fermement ses quatre membres, je laissais Opaline l'étrangler. L'étranglement, sa spécialité au corps à corps. Elle avait de la poigne et elle aimait sentir le souffle s'interrompre sous ses doigts. On regardait, silencieux, la vie s'éteindre des yeux - suppliants - du dernier tribut. BOOM.

Il ne restait plus que nous. On avait réussi. Je lâchais le corps, Opaline desserra ses mains du cou. On se sauta dans les bras l'un de l'autre pour échanger ce qui allait être notre dernier baiser. Il était plein de désir, de passion, de folie. Il avait le goût de la victoire, le goût du sang. On était à l’apogée de notre plan. On était les finalistes d'un jeu aussi pervers que nous.

On ne laissa pas le plaisir aux Juges d’organiser un final. C'était notre moment, notre arène, nos Jeux. Opaline et moi avions tué 18 tributs. On décida ensemble des armes qu'on allait avoir sur nous. On se connaissait par cœur. Elle et ses couteaux, moi et ma hache. Notre amour était aussi fort que notre envie de s'autodétruire en cet instant.

Après une dernière nuit, un dernier repas, c'était le 7ème jour. On s'avançait vers la corne d'abondance, en plein milieu des caméras. Au premier plan pour tout Panen. Il fallait qu'aucun arbre, qu'aucun obstacle ne cachent la vue de ce final. Je ne ressentais aucune pression, je savais que j'avais toutes mes chances. J'étais calme, l'adrénaline avait cet effet sur moi. Je savais ce que j'avais à faire. Je n'étais pas triste. Ni pour elle, ni pour moi. Opaline se battait bien, je savais qu'elle allait être redoutable, elle voulait tout autant que moi cette victoire. S'en était que plus excitant.

Le combat dura une bonne trentaine de minutes. On se connaissait que trop bien, trois années à s'entrainer ensemble. Entre les couteaux et les coups de hache il y avait des corps à corps. C'était comme notre dernier ébat, notre dernière danse, nos derniers échanges. Notre dernier entrainement, sauf que là, il n'en resterait qu'un.

Les yeux brouillaient de sang, je n'avais pas vu venir la corde qu'elle avait réussi à trouver en rampant sur le côté. Elle l'encercla autour de mon cou. Ce n'était pas possible que se soit la fin pour moi, mais ça lui ressemblait tellement. Elle planta ses yeux dans les mains. Elle souriait et je la trouvais belle. Trop belle. Mais je la voulais cette victoire, et dans un dernier sursaut de vie, agrippais sa chevelure, et envoyais sa tête rencontrer la glace. Je frappais une seconde fois avec plus de violence et elle lâcha la corde. Je repris le dessus et je finissais d'éclater plusieurs fois son crâne contre le sol qui se fissura, laissant apparaitre un lac. C'était une aubaine pour moi, je plongeais sa tête dans le trou formé, lavant le sang qui ruisselait de son nez. Opaline avait de la force et la sentir se débattre dans mes bras était à la fois un délice et un supplice. Bientôt il n'y eut plus aucune bulles à la surface et le calme était revenu dans l'arène. Un coup de canon retenti. Je lâchais ma bien aimé, la mettant hors de l'eau.

Elle était beaucoup moins belle comme ça. Mais la mort lui donnait une certaine prestance. Je me penchais sur le trou qui avait vu sa mort et j’aperçus mon reflet dans l'eau. Je ne pus m’empêcher de me sourire. Le sang de la blonde posée à côté vint vite troubler l'eau et je relevais la tête vers l'engin volant qui venait me chercher.

Couvert de sang j'étais bien, je n'entendais rien de ce que me disaient les personnes qui m'avait récupéré. Ils commençaient à me soigner. Je regardais une dernière fois Opaline à travers l'ouverture, mais je ne ressentais rien. Je n'avais pas de peine à voir son corps rougir la neige autour d'elle. On l'avait voulu tous les deux. Et ça aurait pu être moi sur ce sol froid. Il valait mieux que ce soit elle. C'était comme ça que devait se finir notre histoire. Et c'était comme ça que je devais commencer ma nouvelle vie. J'allais commencé par oublier cette arène, cet amour.

La suite était comme dans mes rêves. J'avais les acclamations du Capitole, j'étais la star de mon District, la fierté de tous. J'étais un modèle pour les Carrières, l'exemple du parfait vainqueur des Hunger Games. Tout ce que je demandais à la capitale, je l'avais.

Pendant 7 ans, je prenais plaisir à coacher les Tributs. Je prenais ça au sérieux. J'étais déçu et j'exultais en même de les voir mourir, au fond, j'étais heureux de pouvoir rester mentor et de garder un œil sur les jeux. Cette vie me plaisait, je profitais de tout. J'avais la vie que je voulais au Capitole. J'étais reconnaissant pour tout ça.

La Moisson de ma 8ème année de mentor arriva, avec son lot de désolation. Ma sœur Sélène se porta volontaire. J'étais tiraillé entre haine et fierté. Elle l'avait fait. Elle avait eu le courage des Featherstone. Ce fût assez difficile de la coacher, nos rapports étaient tendus. Mais j'avais derrière moi la pression des parents pour ramener leur fille vivante. Il était de toute façon hors de question qu'elle me fasse honte dans cette arène. Hors de question d'être humilié. Il y a 8 ans de ça, je l'avais sauvé, tout Panem le savait. Il fallait que je fasse de mon mieux pour la ramener au District. Notre rapprochement était plus de l'ordre de la courtoisie que de la relation frère/sœur, mais tout de même, je voyais en Sélène des étincelles qui m'animaient au quotidien. Ce n'était pas ma sœur pour rien. Bien que j'étais présent pendant l'entrainement, dans l'arène, elle allait devoir montrer qu'elle était aussi déterminée que moi pour ce jeu. Il était hors de question que je l'aide. Elle l'avait voulu.

Je suivais les Jeux avidement, ma sœur était aussi effrayante que moi. Sélène était devenue la coqueluche des foules avec son physique séduisant et son caractère manipulateur. Elle n'avait pas besoin de moi pour les sponsors. Il fallait dire qu'il y avait encore mon ombre dans cette arène. Et que le fait qu'elle soit ma sœur l'aidait aussi. Elle avait déjà les faveurs avant même de mettre un pied dans ce fichu Hunger Games.

Elle ressortit gagnante de ces 167ème jeux de la faim. Il y avait des zones d'ombres dans ce jeu et des rumeurs fusaient de partout. J'en avais bien rien à faire, ce qui ne m'allait pas c'était que j'étais détrôné de mon rôle. Je lui en voulais. Je m'en voulais. J'en voulais à la terre entière.

A la sortie du jeu, je n'adressais plus la parole à Sélène. Enfermé au village des vainqueurs, je menais une vie tranquille, comme je l'entendais. Je touchais un peu plus souvent à la boisson depuis que j'avais perdu le statut de mentor. Je tenais comme ça. Tout ce que j'avais fais, tout ce que j'avais vu. Je tenais comme ça.

Je n'étais plus le dernier vainqueurs du D1. Je n'avais plus d'excuse et tous les démons que je contenais jusqu'à présent me submergeaient. Ma sœur avait ré-ouvert des blessures. A son retour elle était plus proche que jamais de Channelle, je bouillonnais. J'avais l'impression que ma plus petite des sœur m'échappait. Je ne supportais plus de passer à la maison pour ça.

Je respectais chaque jour mes obligations au centre d'entrainement des carrières. Ici, j'étais toujours un mythe au moins. En plus, il y avait là bas une jeune blonde qui me faisait perdre la tête. Pearl, elle me rappelait un peu Opaline. Surtout dans la détermination que je lisais dans ses yeux. Du potentiel à l'arc et au couteau. C'était avec plaisir que je l'entrainais, aimant nos rapprochements dans la salle, comme sur l'oreiller le soir. Tout ceci se faisait dans le plus grand secret. Depuis l'arène, je n'avais pas eu de relation aussi régulière avec la même femme. Bien que très jeune, Pearl me suffisait, elle  était différente et ça me rendait dingue. Mais au moins ça m’empêchait de m'autodétruire un peu plus chaque jour. J'avais un but précis avec elle. Je la voyais déjà gagner un Hunger Games et revenir vivre avec moi. Il ne fallait pas qu'elle le sache. Elle ni personne d'ailleurs.

Mais d'abord ma priorité était d'entrainer Channelle à la prochaine moisson. Elle devait finir de boucler la boucle de la famille Featherstone. Elle le devait. Mon plus grand soucis était Sélène comme mentor. L'expiation arrivait et je sentais Channelle fébrile. Je fus totalement désarçonné quand elle ne se porta pas volontaire le moment venu. J'étais déçu, en colère et il avait bien fallu plusieurs jour avant que je me calme vraiment. Le pire était pour moi de voir que Pearl s'était portée volontaire, alors que je n'avais pas donné tout ce que j'avais à donner à cette fille. Elle était forte, mais j'aurais voulu l'entrainer encore une année de plus.

Le retrait de Channelle, la participation de Pearl. J'avais mon idée en tête. Et cette idée s'appelait Sélène.

Je ne sais pas dire aujourd'hui si j'étais mieux avant ou après la Moisson de 2221. Mais il est sûr que ce que j'ai vécu là dedans me ronge chaque jour, même après 18 ans. Au final, j'ai l'impression de n'avoir jamais quitté cette arène. J'ai toujours 16 ans et je lutte encore pour ma survie.







Ambition du personnage - 10 lignes minimum
Kyle est quelqu'un d'ambitieux. C'est un carriériste pur et dur, dans tout ce qu'il fait, dans tout ce qu'il dit. Il s'est entrainé de longues années pour atteindre son but : Sortir vainqueur des Hunger Games. Assidu dans ses projets, il allait tous les jours aux entrainements, suivait avec attention tous les jeux à l'écran. Il profitait du centre pour en savoir plus sur les mentors. En 2221, à l'âge de 16 ans, il avait atteint son objectif. Sortant glorieux de l'arène, il se donna un autre but : Prendre son rôle de mentor avec sérieux, même si en 7 ans aucune de ses recrues n'étaient ressortis vivantes. Ce n'était pas sans une certaine joie dissimulée, il aurait donné sa place pour rien au monde. Ça c'était avant Sélène. En perdant son rôle de mentor, Kyle s'est tourné vers une carrière d'entraineur. Il se sentait investit d'une mission, former des tributs plus terribles les uns que les autres. Il avait aussi en tête d'entrainer sa sœur Channelle pour qu'elle participe aux jeux et en sorte gagnante, détrônant ainsi Sélène. En parallèle il prévoyait déjà la victoire future de Pearl, sa relation secrète, qu'il entrainait assidument. Mais ses plans capotèrent lors de l'Expiation de 2237. Pearl était partie dans l'arène un peu trop tôt et Channelle avait déserté de son devoir.




Voudrais-tu que ton personnage participe aux Hunger Games ?
[] Oui
[X] Non

Âge : 28 ans
Pseudo : Allons y pour Kyle
Avatar : Jensen Ackles
Age de l'avatar : 37 ans
Age du personnage : 34 ans
Fréquence de connexion : 1/jours
Comment as-tu trouvé le forum : En tapant Forum RPG Hunger Games sur Google.
Double compte ? : Pas encore.
Un petit commentaire sur le fo ? : Que le sort me soit favorable.



Dernière édition par Kyle T. Featherstone le Mar 12 Jan - 17:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Ven 8 Jan - 18:04

Bienvenue !!
J'en connais deux qui vont être heureuses Love Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Ven 8 Jan - 18:30

Trois tu veux dire Love Love

Je suis trooop contente que tu prennes Kyle, si Pearl s'en sort on va se faire de rp de folie Admiration

Bon courage pour la fin de ta fiche Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Ven 8 Jan - 18:49

Pour survivre il faudrait déjà tuer siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Ven 8 Jan - 19:07

Merci merci !

En plus je suis en méga stress pour la fiche !
Comme mon personnage a des liens avec 3 perso (qui je me rends compte sont tous pris et actifs   Superman  )

Et c'est la première fois que je fonctionne comme ça, prendre un personnage déjà fiché.
Il faut que je m'inspire de la fiche et m'approprie Kyle. Smoke
Mais gros coup de cœur en lisant son histoire Red Face
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Mentor
★ Plat préféré : Foie gras
☆District : Un

○ Points : 1370
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Ven 8 Jan - 20:30

Kylichounet !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Pom pom gril Bisous Je t\'adore

Bienvenue parmi nous !
Très bon choix de personnage ! J'espère que tu te plairas sur le forum, dans tous les cas et comme l'a déjà dit justement Diane, tu fais plusieurs heureuses en choisissant d'incarner ce personnage. N'hésite pas à me contacter par mp si tu as des questions sur le forum, sur Kyle ou la famille Featherstone en général, je tenterai de te répondre au mieux. :)
Bon courage pour la rédaction de la suite de ta fiche, j'ai hâte de la découvrir.


Ps : Ne t'inquiète pas "Kylichounet" ne sera plus JAMAIS redit par Sélène en rp vu les grands moments à la limite du fratricide affectueux (ou pas^^) qui nous attendent. heyhey

_________________




♥️ Sélène J. Featherstone ♥️
.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

"Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec." Proverbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Sam 9 Jan - 9:05

Bienvenue. Heart
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Physiquement, au Capitole. Mentalement, je ne sais pas trop...
★ Âge : 33 ans.
☆ Surnom : Oli
★ Occupation : Mentor / Pêcheur
☆ Humeur : Tendue
★ Plat préféré : Une bonne salade fraîche
☆District : Quatre

○ Points : 585
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Sam 9 Jan - 21:08

OMG KYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYLEEEE!!!! Bave Bave Bave

Bienvenue sur le forum, beau gosse!!! Love Love Bien qu'Oliver n'a aucun lien particulier avec Kyle, je suis vraiment contente de voir ce perso reprit parce qu'il est tout simplement trop génial! Red Face Ne t'en fais pas pour ta fiche! Il arrive que les admins soient gentilles, parfois! siffle (je rigole, hein!)

Bon succès pour ta fiche et n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit! Dent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Dim 10 Jan - 13:01

Hello Kyle ! Et bienvenue parmi nous en espérant que tu t'y plairas , en tout cas très bon choix de personnage;D un rp sera inévitable (enfin quand je serai un peu plus dispo parceque là je patine ^^ )

_________________




Que voulez vous ? Il faut bien gagner sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Dim 10 Jan - 14:34

Oh Mon mentor !

Merci à tous pour l'accueil !
Je vois que ce personnage était attendu !

Je continue tranquillement la fiche
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Au Capitole
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Mannequin au Capitole
★ Plat préféré : Caviar
○ Points : 242
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Dim 10 Jan - 14:36

    Bienvenue sur le forum Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Mar 12 Jan - 1:20

Merci Adréas Heart

Abandon J'ai fini ma fiche Red Face Red Face
Revenir en haut Aller en bas
« Personnage décédé »
Localisation : Paris
★ Âge : 17ans.
☆ Surnom : Nik
★ Occupation : pêcheur - rebelle
☆ Humeur : en colère
★ Plat préféré : tout sauf du poisson
☆District : quatre

○ Points : 1110
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Mar 12 Jan - 14:24

Bienvenue Kyle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Mentor
★ Plat préféré : Foie gras
☆District : Un

○ Points : 1370
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Mar 12 Jan - 18:27



 

 

 

 


 
Bienvenue à Panem !


Ta présentation est désormais validée .
Alors j'avoue que j'ai eu peur en commençant à lire ton histoire et en reconnaissant...mon écriture. xD Seulement, tu as utilisé ce texte pour pouvoir réellement approfondir l'histoire de Kyle dans la suite de ta présentation. J'adore ta description de son arène et des décisions pas toujours évidentes qu'il a prises, on comprend la complexité de Kyle : j'adhère !
En tout cas, j'espère pouvoir très rapidement commencer un rp avec toi ! Comme cela, on pourra exposer au monde de Panem à quel point la famille Featherstone est équilibrée !  Fire Dance  Narcissique


Selon l'histoire de ton personnage et le barème établi, tu obtiens les Points de compétences suivants (ajoutés par Sélène, admin, sur la base "mentor" car même si Kyle n'est plus mentor nous sommes partis de cette caractéristique majeure pour adapter le barème) :
Force : 8 (7+1, il a remporté ses Jeux grâce à sa force)
Coordination : 6
Intelligence : 4 (3+1, réfléchi, manipulateur)
Volonté : 4 (3+1, il a décidé de tuer sa copine pour gagner)
Rapidité : 5
Communication : 3 (1+2, il a été mentor plusieurs années, est entraineur et séducteur)
Corps à corps : 4
Combat armé : 6 (4+2, parce qu'il adore les haches :D)
Chasse : 1
Soin : 2 (3-1, aucune mention et ne réagit pas à ses blessures)
Créativité : 1


Tu peux dès à présent commencer à t'amuser dans le jeu.
   Cependant, avant toutes choses il te reste encore quelques missions à accomplir !

   - Dans un premier temps pense à réserver la célébrité qui te sert d'avatar dans le Bottin des avatars afin que cette dernière te soit réservée.
   - Ensuite pense à nous signaler le nombre de Tessaerae que ton personnage possède en faisant un tour dans le Recensement des Tessaerae
   - Pour finir, il est très important que tu crées ton Livre de Bord car cela te permettra de créer des liens avec d'autres membres du forum afin de pouvoir commencer le RP. De plus il permettra de récapituler d'un simple coup d’œil tes RPs, donc pense à le mettre à jour !

   Bonne chance  et surtout Bons Jeux !

   Puisse le sort t'être favorable !

   Le staff

_________________




♥️ Sélène J. Featherstone ♥️
.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

"Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec." Proverbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Mar 12 Jan - 22:36

Merci pour la validation ! Je vais me régaler chez vous Macarena Admiration
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 22 ans
☆ Surnom : /
★ Occupation : Apprentie pharmacienne / Tribut du District 5
☆ Humeur : Dévastée
★ Plat préféré : Une pomme
☆District : Cinq

○ Points : 1544
○ Barre de vie :
179 / 200179 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   Sam 16 Jan - 11:08

Hey Kyle !
Bienvenue parmi nous, ravi de te voir in RP ! Red Face Love Love

_________________
Tribut du District 5
Now in my remains are promises that never came. Set the silence free to wash away the worst of me.
Like an army, falling, one by one by one... Like an army, falling, one by one by one.◗ amaaranth ♫♪


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Kyle T. Featherstone   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kyle T. Featherstone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Présentations archivées-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit