Partagez | 
 

 Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 55 ans
★ Occupation : Chef des Pacificateurs
☆ Humeur : Intransigeant
★ Plat préféré : Viande saignante, rôti
☆District : Capitole / District 2

○ Points : 30
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]   Jeu 26 Nov - 22:54





Mini Intrigue à La Noix
Première étape : "Traduction en cours ..."








ROLE-PLAY
__________________

Dorian McMillan. Il avait pour ainsi dire tous les pacificateurs et tous les soldats du Capitole sous son commandement, et si nombreux étaient ceux qui le jalousaient, plus encore le vénéraient et l’aimaient pour tous ses faits d’armes pour le Capitole. L’homme pouvait se vanter d’avoir la présidente parmi ses plus proches amis.

Il ne se déplaçait jamais sans raison ; pour lui une perte de temps, c’était une perte de sécurité. Mais ce soir, il avait une mission capitale à mener à bien, et il avait personnellement choisi les personnes qu’il voulait avoir à ses côtés. Dorian était de la vieille école ; il aurait préféré faire cette réunion avec des hommes … Mais il était avant cela un grand stratège, intelligent et raisonnable. Il savait reconnaître le talent lorsqu’il le voyait, et « malheureusement » pour lui, le talent était apparu dans trois personnes qui se révélaient être trois femmes. Il devrait faire avec.

Il leur avait donné rendez-vous à 20h30 précise, au cœur de la noix. Et il était extrêmement à cheval sur les horaires … Il avait voyagé depuis le Capitole et à son arrivé au deux, il s’était dirigé immédiatement vers la salle prévue. Lorsqu’il passa la porte, il constata rapidement que les trois se trouvaient déjà ici. Visiblement, on leur avait parlé de sa haine du retard. Elles s’étaient toutes les trois levées à son approche et lui avait adressé le salut militaire. Lorsqu’il fut au centre, il releva la tête.

« Rompez soldats ! »


Il s’était alors assis et avait invité les trois jeunes femmes à faire de même.

« Je suppose qu’aucune de vous ne sait pourquoi je vous ai réuni ici ce soir. Les conditions de cette rencontre sont classées hautement  confidentielles. Personne en dehors de moi ne connait ce qui va être dit dans cette pièce. Ainsi, si quoique ce soit en sort, je saurais que cela vient de l’une de vous. Je ne chercherais pas à savoir laquelle. J’espère que je me fais bien comprendre. »

Il marqua un silence, mais cela n’appelait évidemment pas de réponse. Cependant, il reprit rapidement ; McMillan n’était pas un politicien mais un soldat : il allait droit au but.

« Un de nos indicateur a été éliminé. Il a cependant pu nous transmettre ce message codé avant de tomber. »

Il touche l’écran de navigation sur la table et un hologramme s’affiche dans les airs. « 12._.14.8.3.13._.4.14.1._.2.3.14.10.pan » Il laisse les jeunes femmes l’observer un instant avant de se lever.

« Je ne suis pas un Juge mesdames, je ne joue pas avec des jouets et des enfants, mais dans la vraie vie où des soldats, de bons soldats, meurent. Ainsi je ne tiens pas à jouer avec vous, mais j’ai besoin de savoir que vous êtes à la hauteur de la tâche que je vais vous demander. »

Il dépose alors une enveloppe devant chacune, et s’approche de la porte.

« Ah, j’oubliais. Dans ce vrai combat, on ne fait pas durer le plaisir pour le public ; le temps c’est la sécurité. Je vais me chercher une bouteille d’eau, je serais de retour dans dix minutes. Je ne confierais cette mission capitale qu’à celle qui m’aura prouvé qu’elle a ce qu’il faut. Tolérer l’échec ne fait pas partie de mes défauts. »

Et il passa la porte.


Indication:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Deirdre J. Whitelaw
« Invité »


MessageSujet: Re: Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]   Sam 2 Jan - 2:50

Mission secrète
Deirdre, Cara & Kaly


Deirdre n'était pas rentrée depuis bien longtemps au Capitole lorsqu'elle avait été convoquée par Dorian McMillan. Aucun soldat ne pouvait ignorer l'identité et la biographie de cet homme fort qui regorgeait de hauts faits pour son pays, de splendides réussites militaires et de rébellions étouffées avant même qu'elles n'aient eu le temps d'éclater. Il était de ces hommes d'un autre temps, de ceux dont la virilité exacerbée mise au service de son Etat n'avait d'égale que l'efficacité de ses actions. Le chef des services de sécurité de Panem n'avait pas volé son poste, à côté de son père, McMillan était une figure que Deirdre respectait autant si ce n'est davantage. C'est pourquoi, lorsqu'elle avait été convoquée de manière peu habituelle par son plus haut supérieur hiérarchique, son cœur avait eu un raté. En effet, ceux qui pouvaient se vanter d'avoir été demandé par le célèbre commandant Dorian McMillan devaient se compter sur les doigts d'une main...et jamais il ne s'en vantait d'ailleurs, c'était un honneur trop grand pour être ébruité.

Deirdre, en tant qu'espionne à qui tout avait toujours réussi malgré ses méthodes parfois peu conventionnelles et une prise de liberté par rapport aux règles classiques des missions en district, avait toujours rêvé de faire la rencontre de cet homme aux mille facettes qu'on disait indéchiffrable. Tout comme son visage à l'expression froide et distante, son obsession pour la ponctualité n'était plus à prouver. C'est pourquoi Deirdre se rendit à la Noix plusieurs heures avant que l'horaire du rendez-vous fixé dans la missive, qu'elle avait détruite immédiatement après lecture.

Au cœur de la Noix, dans une vaste salle plutôt sombre, elle avait été la première à s'installer sur une des chaises de métal mise à leur disposition. Trois d'entre elles restèrent vides pendant un moment, Deirdre supposa qu'elle serait missionnée avec deux autres soldats dont elle était avide de découvrir l'identité. Il faut admettre que la simple idée de travailler en équipe révulsait Deirdre qui était davantage habituée à des missions en solitaire afin de ne pas mettre en danger ses multiples identités, même si quelques soldats l'accompagnaient toujours de loin, jouant les renforts pacificateurs pendant qu'elle jouait avec les victimes de leur escapade dans les districts qui voulaient jouer au plus malin... A force, elle avait appris à connaître ces personnes qui la suivaient de loin et, même si elle n'arrivait pas réellement à dire ce qu'elle ressentait pour elles, Deirdre devait bien avouer qu'elle avait pris l'habitude de collaborer avec eux et qu'ils rendaient la mission plus pétillante. Seulement, assise là devant des sièges aux reflets d'acier, elle se prenait à espérer qu'il s'agisse d'une sélection plutôt que d'une association.

Bientôt pourtant, la porte s'ouvrit sur une autre jeune femme. De longs cheveux bruns et un visage fin, il s'agissait d'une jeune tireuse d'élite que Deirdre n'avait jamais encore rencontrée personnellement. Elle se leva à son approche, dans un réflexe militaire et la salua d'un simple geste de la tête sans dire mot. Cara Linch, ou quelque chose dans ce style-là, lui semblait-il... Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir longtemps que la porte s'ouvrit à nouveau sur une autre jeune femme, une autre soldate bien connue de la belle rousse. Il s'agissait de Kaly, une tireuse d'élite elle aussi.

- Kaly, lâcha simplement Deirdre en signe de salut alors que Kaly les rejoignait.

Elle reprit ensuite place sans quitter du regard les deux autres femmes. Dans son esprit, elle procédait comme lors de ses missions : la première chose à faire était d'évaluer la situation. En l’occurrence, elle se trouvait face à deux tireuses d'élite, spécialement entraînées par le Capitole et étant parmi les meilleures dans leur domaine. Leur présence ici concordait si on cherchait la meilleure option pour abattre un ennemi important en toute discrétion et efficacité. Seulement, cette éventualité avait une faille : Deirdre n'était pas tireuse d'élite et donc cela signifiait en toute logique qu'on ne cherchait pas uniquement à éliminer efficacement quelqu'un. De plus, il était rare qu'elle soit envoyée en mission dans des districts en dehors des actes rebelles réclamant une réprimande fournie du Capitole ; contrairement à la rouquine qui était une habituée de la vermine du peuple... L'affaire qui occupait donc McMillan devait être plus complexe, bien plus complexe pour qu'un militaire de son rang et de la vieille école daigne mettre au placard son penchant misogyne.

Deirdre en était encore à spéculer en silence sur les possibles raisons de sa venue à la Noix lorsque des pas lourds résonnèrent en annonçant l'arrivée de McMillan. Immédiatement, Deirdre se leva et pratiqua un salut militaire millimétré. Pas un sourire, pas un regard franc à son supérieur. Le visage d'une parfaite soldate prête à tout pour Panem, comme lui l'avait toujours été au regard de ses nombreuses distinctions.

« Rompez soldats ! »

Il s'installa alors et leur fit signe d'en faire de même. Deirdre ne se relâcha pas pour autant, buvant chacune des paroles de McMillan pour en mesurer toute la portée.

« Je suppose qu’aucune de vous ne sait pourquoi je vous ai réunies ici ce soir. Les conditions de cette rencontre sont classées hautement confidentielles. Personne en dehors de moi ne connait ce qui va être dit dans cette pièce. Ainsi, si quoique ce soit en sort, je saurais que cela vient de l’une de vous. Je ne chercherais pas à savoir laquelle. J’espère que je me fais bien comprendre. »

Le visage de Deirdre n'exprimait aucune émotion. Pourtant, elle bouillonnait intérieurement de savoir son destin liée à deux autres personnes qu'elle connaissait si peu. Elle qui avait elle-même choisit chacun des soldats qui constituait son équipe lors des missions d'espionnage se sentait soudainement vulnérable et prise au dépourvu. Même si cela émanait d'un homme aussi puissant et influent que McMillan, elle n'appréciait guère la situation dans laquelle il la plaçait. Le bref silence qui suivit la remarque du chef incontesté des Pacificateurs fut bientôt rompu et son aveu mit fin aux spéculations de l'espionne :

« Un de nos indicateur a été éliminé. Il a cependant pu nous transmettre ce message codé avant de tomber. »

La main à la peau épaisse et à la poigne sans doute aussi forte de McMillan trouva l'écran de navigation sur la table. Au centre, un hologramme s'afficha pour révéler une suite de chiffres entrecoupée de points et de tirets. Deirdre se récita la formule afin de bien l'imprimer dans son esprit, elle avait toujours été douée pour retenir et décoder les messages cachés des rebelles. S'agissant d'un indicateur, un traitre qui ne serait jamais considéré ni comme un allié ni comme un ennemi, un pariât en somme, il devait avoir son propre code afin de transmettre des informations le plus sûrement possible aux autorités. Nul doute n'était possible à présent sur la raison de leur venue ici, il allait falloir percer à jour la dernière transmission de l'indic. Seulement, quelque chose clochait dans cette théorie : pourquoi avoir convoqué des tireuses d'élite et une espionne plutôt que les plus brillants théoriciens et autres interprètes ? La questions laissait Deirdre perplexe avant que McMillan ne finisse par annoncer la couleur :

« Je ne suis pas un Juge mesdames, je ne joue pas avec des jouets et des enfants, mais dans la vraie vie où des soldats, de bons soldats, meurent. Ainsi je ne tiens pas à jouer avec vous, mais j’ai besoin de savoir que vous êtes à la hauteur de la tâche que je vais vous demander. »

Un léger rictus sadique étira une commissure des lèvres de Deirdre à la mention de l'efficacité propre aux sections militaires, loin de l'idiotie des Juges. Il allait maintenant falloir être à la hauteur de la tâche qu'il allait leur demander... Un test, une sélection. Finalement, Deirdre pouvait se vanter intérieurement d'avoir percé à jour la raison de cette convocation avant même le début de la rencontre. Désormais, plus que des spéculations, il allait lui falloir montrer sa valeur. Elle avait toujours été une parfaite soldate et elle s'était promis il y a bien longtemps de ne jamais faillir, ni laisser personne la reléguer à la seconde place : c'était le moment de prouver de quoi elle était capable.

Toujours d'un calme olympien bien que ses muscles se crispaient sous l'effet de la tension, Deirdre regarda McMillan déposer devant chacune d'elle une enveloppe. Elle ne doutait pas qu'elle renfermait sans doute une partie de la solution à l'énigme qu'il leur soumettait.

« Ah, j’oubliais. Dans ce vrai combat, on ne fait pas durer le plaisir pour le public ; le temps c’est la sécurité. Je vais me chercher une bouteille d’eau, je serais de retour dans dix minutes. Je ne confierais cette mission capitale qu’à celle qui m’aura prouvé qu’elle a ce qu’il faut. Tolérer l’échec ne fait pas partie de mes défauts. »

Il termina ainsi son discours et passa la porte, sans plus porter un seul regard sur les trois soldates attablées autour de l'hologramme toujours activé.

Alors comme cela, il ne voulait pas jouer mais leur proposait de prouver leur valeur. Soit. Deirdre attrapa son enveloppe sans même prendre la peine d'explorer le comportement des deux autres aspirantes. Une rapide lecture, puis une seconde. Son regard passait rapidement du code qui illuminait de sa lueur pâle et irréelle la pièce au message contenu dans son enveloppe. Elle décompta les lettres, tenta les associations classiques,... Le contenu devait être assez original pour qu'elles ne trouvent pas au premier abord et puissent démontrer l'ampleur de leurs capacités.

La moitié du temps imparti s'était d'ores et déjà écoulé depuis le début de l'épreuve et Deirdre devait bien se résoudre à la plus douloureuse des conclusions : le message révélé par l'enveloppe était insuffisant pour trouver une réelle réponse à fournir au commandant McMillan. Sinon, pourquoi aurait-il pris le soin de fournir une enveloppe personnelle à chacune d'entre elles ? Il voulait les tester, peut-être même était-il en train de les observer à cet instant même afin de comprendre la manière dont elles allaient se dépêtrer de son bourbier. Or, même si elle se répugnait à devoir partager ses idées et donc sa réussite avec ses collègues d'arme, Deirdre détestait encore davantage la défaite. Il était tout bonnement hors de question qu'elle échoue devant le chef suprême des pacificateurs.

Prenant une grande inspiration silencieuse, elle s'éclaircit la voix pour attirer l'attention des deux autres soldates. Elle attendit d'être certaine d'avoir capté leur attention pour commencer :

▬ Bel effort de transcodage que nous propose là le commandant McMillan. Seulement, cinq minutes se sont déjà écoulées et je suppose que si aucune de nous n'a encore refermé tranquillement son enveloppe c'est parce que nous en sommes au même point, le néant.

Deirdre laissait planer son affirmation quelques secondes avant de reprendre :

▬ J'ai vu de nombreux codes lors de mes missions dans les districts et je ne doute pas que vous ayez également appris ceci, mais une chose est certaine si nous avons reçu chacune notre propre enveloppe c'est qu'aucune d'entre elles ne contient la même information... Un sourire s'étira sur ses lèvres quand elle se plongea tour à tour dans le regard de Kaly et de Cara. Or, on sait toutes que pour transcrire un code en un minimum de temps, nous avons besoin d'un maximum d'informations... A partir de là, l'équation est simple : on trouve ensemble ou personne ne trouve, qu'en pensez-vous ?

Son ton avait pu paraître supérieur, voire condescendent. Cependant, quiconque connaissait Deirdre Whitelaw savait que cette tendance coulait presque dans ses veines. Elle était de ses femmes aux illustres parents et qui pourtant se forgeait un destin tel qu'elle le rêvait. Elle n'avait pas froid aux yeux et n'était pas du genre à craindre d'effaroucher qui que ce soit, quel qu'en soit l'enjeu. Restant à savoir si les deux autres soldates avaient également le goût de la victoire à tout prix, pour la cause.





Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]   Ven 29 Jan - 15:19

20h15.
Kaly marchait d'un pas vif dans le couloir. La ponctualité était pour essentielle, une marque de sérieux et de respect accordé au travail. Pour l'occasion, elle s'était habillé plus simplement que d'habitude :pantalon droit, pull, et bottines confortables. Et presque pas de maquillage.
Ce n'était pas désagréable après tout. Et puis, là encore, cela faisait plus sérieux, plus pro.
Et, si Kaly adorait les fêtes déjantées du Capitole, elle aimait encore plus son travail.

A 20h20 précisément, elle poussa la porte et entre dans la salle de réunion. Deux femmes étaient déjà là, deux femmes qu'elle ne connaissait gère plus que de nom.
Elle les salua brièvement et s'assit bien droite sur sa chaise. Elle avait hâte de savoir de quoi il retournait, hâte de partir en mission.

A 20h30, la porte s'ouvrit à nouveau pour laisser passage à McMillan. D'un bond, Kaly se leva et lui adressa le salut militaire, le coeur battant. Elle espérait qu'il allait leur proposer une mission dangereuse dans un district. Elle avait besoin d'adrénaline...

- Rompez soldats !
 ordonna McMillan et Kaly se rassit

- Je suppose qu’aucune de vous ne sait pourquoi je vous ai réunies ici ce soir. Les conditions de cette rencontre sont classées hautement confidentielles. Personne en dehors de moi ne connait ce qui va être dit dans cette pièce. Ainsi, si quoique ce soit en sort, je saurais que cela vient de l’une de vous. Je ne chercherais pas à savoir laquelle. J’espère que je me fais bien comprendre.

Kaly le regarda sans broncher. Elle ne parlait jamais de son travail à personne, et supposait que ses deux collègues étaient aussi professionnelles qu'elle.

- Un de nos indicateur a été éliminé. Il a cependant pu nous transmettre ce message codé avant de tomber. Je ne suis pas un Juge mesdames, je ne joue pas avec des jouets et des enfants, mais dans la vraie vie où des soldats, de bons soldats, meurent. Ainsi je ne tiens pas à jouer avec vous, mais j’ai besoin de savoir que vous êtes à la hauteur de la tâche que je vais vous demander.

Sans s'en rendre compte, Kaly se pencha en avant. Elle tellement impatiente de prouver qu'elle était parfaitement à la hauteur des attentes du Capitole ! Elle réalisa alors que de partenaires, ses deux collègues étaient en fait des rivales.
Bien ! La compétition ne lui faisait pas peur ! Combat rapproché, maniement des armes... elle avait toujours été très bien notée par ses professeurs.

Sans un mot Mc Millan déposa une enveloppe devant chacun d'elle, et l'assurance de Kaly s'effrita un peu. Qu'est ce que cela voulait dire ?

- Ah, j’oubliais. Dans ce vrai combat, on ne fait pas durer le plaisir pour le public ; le temps c’est la sécurité. Je vais me chercher une bouteille d’eau, je serais de retour dans dix minutes. Je ne confierais cette mission capitale qu’à celle qui m’aura prouvé qu’elle a ce qu’il faut. Tolérer l’échec ne fait pas partie de mes défauts.

Kaly étouffa un grognement.
Et merde ! du décryptage ! Le truc qui la rendait toujours folle de rage quand elle ne trouvait pas tout de suite. Se ressaisissant, elle ouvrit alors l'enveloppe d'un geste vif.
Abandonner avant d'avoir essayé n'était pas dans son genre !

Elle sortit alors un bout de papier et l'étudia attentivement, regardant de temps à autre le code qui brillait toujours au milieu de la table. Elle tourna et retourna dans sa tête tous les codes qui lui venaient à l'esprit, substitution, numérique, ... sans qu'aucun de donne un résultat probant.

Soudain, elle entendit Deidre toussoter et releva la tête

- Bel effort de transcodage que nous propose là le commandant McMillan. Seulement, cinq minutes se sont déjà écoulées et je suppose que si aucune de nous n'a encore refermé tranquillement son enveloppe c'est parce que nous en sommes au même point, le néant.

Kaly hocha la tête, sans répondre. Bon, c'était rassurant en quelque sorte, de voir qu'aucune n'avait trouvé la solution

- J'ai vu de nombreux codes lors de mes missions dans les districts et je ne doute pas que vous ayez également appris ceci, mais une chose est certaine si nous avons reçu chacune notre propre enveloppe c'est qu'aucune d'entre elles ne contient la même information... Or, on sait toutes que pour transcrire un code en un minimum de temps, nous avons besoin d'un maximum d'informations... A partir de là, l'équation est simple : on trouve ensemble ou personne ne trouve, qu'en pensez-vous ?

Kaly la fixa un moment, étudiant tous les aspects de sa question. Nul doute que Deidre était aussi ambitieuse qu'elle, et avait autant envie de remporter cette mission. Cela n'enchantait guère Kaly de faire équipe avec elle et Cara, mais elle était suffisamment lucide pour savoir qu'elle ne trouverait pas le code, et que Deidre avait raison : elles devaient coopérer. Mieux valait une victoire collective qu'un échec solitaire.

Elle regarda alors Deirdre et Cara et répondit simplement:

- Je marche. On ne trouvera pas seules, alors autant chercher ensembles.


Sans attendre, parce qu'elle détestait les blabla superflus et les excès de précaution, elle rouvrit alors son enveloppe et sortit sa feuille, puis la fit glisser au milieu de la table.

- Voilà "codage en 14 lettres". Vous avez quoi vous ? ajouta-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4414
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]   Mer 24 Fév - 19:08

Intervention du MJ : Suite à l'absence actuelle de Perséphone, son personnage est remplacé par un PNJ, Cara Linch.



Vous considérerez qu'elle accepte la proposition de Deirdre et partage elle aussi son code. Le voici : _ = L
Vous pouvez continuer ce rp toutes les deux en considérant qu'elle observe sans vraiment participer à la recherche d'une solution pour l'instant. Si vous ploquez, elle pourra intervenir pour vous venir en aide.



Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Deirdre J. Whitelaw
« Invité »


MessageSujet: Re: Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]   Sam 28 Mai - 0:16

Mission secrète
Deirdre, Cara & Kaly


Le silence avait été pesant dans la salle pendant un court instant. Les deux autres soldates m'avaient regardée du coin des yeux. Qu'attendaient-elles ? Que j'ouvre la danse et me tire une balle dans le pied toute seule ? Je voulais bien proposer des solutions mais j'étais loin d'être une idiote, je me laisserai la possibilité de prendre une longueur d'avance. Parce que j'avais toujours une longueur d'avance... Les autres finiraient pas céder à ma suggestion, ce n'était qu'une question de minutes, peut-être même de secondes alors que je faisais mine de jouer avec mon indice pour les appâter comme on agiterait un os devant un chien.

Finalement, l'attente ne s'éternisa pas. Kaly fut la première à craquer :

- Je marche. On ne trouvera pas seules, alors autant chercher ensembles.

Ensemble. Quel beau mot. Un mot. Rien qu'un mot.
Je jubilais intérieurement mais n'en montrai rien lorsque sa feuille glissa sur la table pour nous révéler ce qu'avait dissimulé son enveloppe.

- Voilà "codage en 14 lettres". Vous avez quoi vous ? ajouta-t-elle.

Parfait... Dans mon esprit, le déchiffrage tentait déjà de s'opérer tandis que toute mon attention se concentrait désormais sur la troisième espionne. Mon regard fut plus glaçant lorsqu'il se posa sur Cara. L'effet de groupe, c'est sur lui que je comptais à présent : Kaly avait cédé, elle suivrait comme n'importe quel joueur suivait la mise précédente par goût du risque... C'est ce qu'elle fit quelques instants plus tard : sa feuille s'exposa à nos regards : "_ = L".

Cela allait devenir facile. Je sentais désormais la pression de leur attente sur ma silhouette. Même si je n'avais aucune envie de les aider, il fallait bien admettre que le commandant McMillan n'était pas connu pour apprécier les gens sans honneur. Bien que cette notion guidait rarement mes pas, préférant mon propre code à toutes ces absurdités morales, c'était cet homme implacable qui nous avait conviées ici : son invitation, ses règles.

Ma main déplia mon papier et il rejoignit les leurs au centre de la table alors que je commentais :

▬ "Panem aujourd'hui, Panem hier, Panem demain."


Top départ.

C'était une évidence. Maintenant que j'avais joué le jeu, que j'avais montré que j'acceptais de faire une mise en commun pour la cause, il fallait être la première à découvrir ce fichu message. L'engrenage se mettait en place, en silence. Seul mon index décrivait parfois des mouvements dans les airs, des gestes étranges pour m'aider à projeter mes réflexions sans pour autant trahir mes résultats. Le message s'inscrivit bientôt dans mon esprit, clair comme de l'eau roche mais au combien angoissant pour notre patrie. Il s'agissait donc de cela...

L'horloge holographique avançait sur l'écran. Aucune de mes collègues n'avait encore fait entendre sa voix pour nous faire part d'une trouvaille brillante. Jouait-elle le même jeu que moi ? Je me tus jusqu'à ce que le compte-à-rebours indique que la fin de notre petit manège allait bientôt arriver et, avec elle, le commandant McMillan.

Nos regards se croisèrent. Qu'est-ce qu'elles croyaient ? Que j'allai gentiment leur présenter ma solution sur un plateau ? Certainement pas. Seulement, la ruse était de mise. Ne pas être doublée était primordial et donc pouvoir être deux, ou même trois, à gagner était toujours préférable à être coiffée au poteau. Alors un sourire parcouru mon visage lorsque mes yeux se plongèrent dans ceux de Kaly puis Cara :

▬ Tic tac tic tac... Moins d'une minute, c'est le moment ou jamais pour savoir si nous avons quelque chose pour notre supérieur...

A nouveau, il suffisait d'attendre et d'observer. Leurs réactions, que ses deux soldates parlent ou non, me donneraient assez d'informations pour savoir comment agir lorsque les bottes du commandant résonneraient sur le sol brillant de la pièce. Devrais-je faire profiter de ma découverte l'une ou l'autre, voire les deux soldates ? Ou serait-elle dans ce brouillard qui caractérisait si bien ceux pour lesquels ce travail n'était pas vocation ?

Désormais, dans cette salle aseptisée éclairée uniquement par la lumière diaphane de l'hologramme, la nécessité était finalement la même qu'en mission : toujours avoir une longueur d'avance, toujours.





Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]   Lun 20 Juin - 13:48

Les chiffres dansaient devant mes yeux, en une ronde infernale.
Je n'avais jamais été douée pour les énigmes et les casses-têtes, j'avais toujours trouvé ces petits incroyablement futiles et énervants.

Mais aujourd'hui, je regrettais de ne pas m'être davantage penchée sur la question des codes secrets et du chiffrement.

Je jetais un regard discret à mes coéquipières, pour voir si elles s'en sortaient mieux que moi. Deirdre semblait complètement perdue dans ses réflexions, ses doigts bougeant tous seuls près de son visage.

Je soupirais et regardais de nouveau les papiers étalés sur la table, avec une moue boudeuse.

"_=L", ça c'était plutôt simple.
"pan" devait être la clé de chiffrement, j'avais déjà entendu parler de ça. Le destinataire du message connaissait la clé de chiffrement et s'en servait pour décoder le message...

L'ennui, c'est que je ne voyais pas comment m'en servir...
"p=1, a=2, n=3"... Et après ? "o=4, q=5,... ? Non. Ça ne donnait rien.
Je me pris la tête entre les mains, grimaçant dans l'effort.
Je voulais trouver la solution avant les deux autres, mais je n'avançais pas du tout !
Et, plus le temps passait, plus je m'énervais et moins je trouvais la solution...

"p=1, a=2, n=3, b=4, c=5,... ? Non plus, rien ne sortait de ce fatras de chiffres et de lettres. Pourtant, la solution était là, quelque part !

Je comptais les lettres de la devise de Deirdre, mais il n'y en avait pas 14 différentes.

Il fallait que je me rendre à l'évidence, j'étais bloquée.

Soudain, j'entendis la voix de Deirdre annoncer :

- Tic tac tic tac... Moins d'une minute, c'est le moment ou jamais pour savoir si nous avons quelque chose pour notre supérieur...

J'avais envie de lui arracher les yeux, pour effacer ce petit sourire suffisant de son visage. Mais cela ne m'aiderait pas à avancer dans ma carrière.

Je souris alors à mon tour et répondis :

- He bien dis nous pour commencer où tu en es de tes réflexions ? tu as déchiffré sans peine le message j'imagine ?
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4414
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]   Lun 20 Juin - 22:45

Cara Linch – Formatrice sécurité des bâtiments à la  Noix







« Je marche. On ne trouvera pas seules, alors autant chercher ensembles. Voilà "codage en 14 lettres". Vous avez quoi vous ? »

Cara avait secoué la tête. Il y avait quelque chose chez la rouquine. Elle décelait dans ses yeux une lueur vicieuse ; et elle aurait parié cher qu’une fois les informations obtenues, elle ne partagerait pas les siennes. Pour convaincre les deux autres de sa bonne foi, Cara avait fait glissé son papier sur la table sans un mot.

« Panem aujourd'hui, Panem hier, Panem demain. »

Ah. Visiblement elle s’était trompé, la rouquine l’allait pas se la jouer solo. Dommage, ça l’aurait sans doute rendue un peu plus intéressante

« Tic tac tic tac... Moins d'une minute, c'est le moment ou jamais pour savoir si nous avons quelque chose pour notre supérieur... »

Elle jouait sur les nerfs des autres … Cara sourit doucement. On avait une petite peste dans bande. A voir si l’autre allait ou non rentrer dans son jeu. Elle n’eut pas à attendre une seule minute pour que cela se produise.

« He bien dis-nous pour commencer où tu en es de tes réflexions ? Tu as déchiffré sans peine le message j'imagine ? »

A son ton, je compris qu’elle ne l’avait pas. Tsss … Incapable. On n’a pas besoin de ça.

On entendit les pas de McMillan arriver dans le couloir. Un large sourire traversa mon visage alors qu’il entrait dans la pièce sous un silence de plomb. Il me jeta un œil, et je m’avançai vers lui en faisant un signe de salut. Il m’ordonna de rompre et je pris la parole.

« Mon commandant. Le soldat Leki a donné toutes ses informations sans sourciller et n’a pas trouvé la solution. Le soldat Whitelaw a proposé le partage des informations. Si elle a trouvé la réponse, elle ne l’a pas partagée. »

Indication:
 


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 55 ans
★ Occupation : Chef des Pacificateurs
☆ Humeur : Intransigeant
★ Plat préféré : Viande saignante, rôti
☆District : Capitole / District 2

○ Points : 30
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]   Sam 25 Juin - 19:14





Mini Intrigue à La Noix
Première étape : "Traduction en cours ..."








ROLE-PLAY
__________________

McMillan avait été se chercher un café, et avait fait une inspection à la salle de contrôle avant de revenir à la salle de réunion. Il était entré sans s’annoncer, jetant un regard à Cara, sa « taupe ». Elle s’était alors avancée vers lui, le saluant et lui expliquant la situation.

« Mon commandant. Le soldat Leki a donné toutes ses informations sans sourciller et n’a pas trouvé la solution. Le soldat Whitelaw a proposé le partage des informations. Si elle a trouvé la réponse, elle ne l’a pas partagée. »

Dorian était déçu ; il en attendait plus de la part de soldats aussi haut gradés. Il secoua la tête et regarda Cara.

« Merci pour ces informations soldat Linch. »

Son regard se porta vers les deux autres. Il était lourd de reproches, mais froid.

« Soldats, vous avez échoués. J’attendais à ce qu’au moins une de vous ait la décence de garder les informations pour elle. »

Il s’interrompit, faisant quelques pas dans la pièce. Par les temps qui courraient, les gens accordaient bien trop facilement leur confiance à leurs collègues, alors qu’ils en étaient tous bien conscients : il y avait des taupes parmi eux. Il fallait redoubler de méfiance, et d’intelligence.

« On nous a annoncé il y a quelques heures qu’un pacificateur s’était fait voler son uniforme cette nuit. Il est assez rationnel de penser que les rebelles ont prévu une infiltration dans les prochains jours, sans doute ici même. Peut-être la taupe est-elle déjà ici. Si c’était le cas, vous auriez très bien pu lui révéler une information capitale. »

Il secoua la tête en faisant claquer sa langue.

« Lynch ? »

La jeune femme sorti son arme et la braqua sur la tête de Dorian. Il fixa les deux jeunes femmes avec un air grave.

« Qu’auriez-vous fait alors ? »

Cara recula de quelques pas et franchis la porte en courant.

« Vu que vous n’êtes visiblement pas des stratèges, voyons à quoi vous pouvez servir soldats. Vous avez dix minutes pour me la retrouver et me la capturer.  Si vous échouez, vous pourrez repartir comme vous êtes venues ; on n’est pas une œuvre de charité, je garde les gens qui peuvent servir leur pays. Réussissez, et nous verrons ce que nous pouvons faire de vous. »

Il les observait sans bouger, et ses yeux se dirigèrent vers l’horloge au-dessus de sa tête avant de revenir sur elles. Elles semblaient attendre un signal. Fallait-il tout leur dire ?

« Tic-toc soldats, vous avez déjà perdu trente secondes, faut-il que je vienne vous aider à vous mettre sur vos pieds bon sang ? Allez ! »



Indication:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]   Mar 12 Juil - 14:44

Avant que nous puissions continuer notre discussion, le commandant McMillan entra et nous regarda d'un air sévère.

Cara se leva alors et lui balança d'une traite :

-  Mon commandant. Le soldat Leki a donné toutes ses informations sans sourciller et n’a pas trouvé la solution. Le soldat Whitelaw a proposé le partage des informations. Si elle a trouvé la réponse, elle ne l’a pas partagée.

La pute. Une saleté de taupe.
J'avais envie de lui faire avaler ses dents !

Le commandant nous regarda alors et lança d'une voix glaciale :

-  Soldats, vous avez échoués. J’attendais à ce qu’au moins une de vous ait la décence de garder les informations pour elle.

Je regardai droit devant moi. Je m'en voulais de n'avoir pas réussi, mais ce code était vraiment trop compliqué...
Et puis, j'étais tireur d'élite, pas cryptographe !
Mais je sentais que nous allions payer cet échec, d'une façon ou d'une autre.

Le commandant continua alors, toujours du même ton glacial :

- On nous a annoncé il y a quelques heures qu’un pacificateur s’était fait voler son uniforme cette nuit. Il est assez rationnel de penser que les rebelles ont prévu une infiltration dans les prochains jours, sans doute ici même. Peut-être la taupe est-elle déjà ici. Si c’était le cas, vous auriez très bien pu lui révéler une information capitale. Lynch ?

Avant que je ne puisse réagir, la jeune femme braqua son pistolet en direction du commandant. Je restais figée, le cerveau fonctionnant à cent à l'heure.
Je commençais à saisir la nature de la seconde épreuve... Cela allait être une épreuve pratique.

Brusquement, la jeune femme baissa son arme et s'enfuit en courant. Le commandant déclara alors :

- Vu que vous n’êtes visiblement pas des stratèges, voyons à quoi vous pouvez servir soldats. Vous avez dix minutes pour me la retrouver et me la capturer.  Si vous échouez, vous pourrez repartir comme vous êtes venues ; on n’est pas une œuvre de charité, je garde les gens qui peuvent servir leur pays. Réussissez, et nous verrons ce que nous pouvons faire de vous.  Tic-toc soldats, vous avez déjà perdu trente secondes, faut-il que je vienne vous aider à vous mettre sur vos pieds bon sang ? Allez !

Comme piquée par ses dernières paroles, je me levais d'un bond, avant de me retourner vers Deirdre. Là encore, nous allions devoir collaborer pour réussir...

Je me tournais alors vers elle et lui demandais :

- As-tu déjà une idée de comment rattraper cette pouffe ? Elle connait mieux les lieux que nous... Mais en nous lançant à sa poursuite, nous risquons surtout de nous faire semer dans les couloirs...

Je marchais de long en large, galvanisée par la traque qui commençait. J'aimais chasser, et j'allais aimer rattraper ma proie...
Mais il allait falloir jouer finement, pour ne lui laisser aucune chance...

- Elle connait mieux les lieux que nous... Elle va sans doute se planquer dans un coin comme un rat. Il va falloir la débusquer...Où pourrait-elle se cacher... Dans un endroit où notre formation ne nous aidera pas... Comme dans les conduits d'aération, où nous ne pourrons pas nous battre, ou près d'une zone où il serait trop dangereux d'utiliser une arme... Je ne pense donc pas qu'il soit nécessaire de s'armer, je suis quasiment certainement qu'elle ne nous permettra pas de nous en servir. Il va donc falloir la pousser à sortir de sa retraite... Mais comment ? Si elle est planquée dans les conduits d'aération, il suffirait de déclencher l'alarme incendie pour que les extracteurs de fumée se mettent en marche non ? Et alors, elle ne pourrait pas tenir bien longtemps... Sinon... Est ce qu'il y a des caméras de sécurité qu'on pourrait utiliser ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission secrète [Deirdre, Kaly, Cara(PNJ)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps :: Intrigues-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit