Partagez | 
 

 We had a bad day ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

David S. Stiss
« Invité »


MessageSujet: We had a bad day ?   Dim 31 Mai - 3:05

We had a bad day ?
Diane & Solstice

Une nouvelle journée d'été se levait sur Panem et pour une fois, David avait la possibilité de faire la grasse matinée. Pour une raison des plus inconnues, le père de Sol lui avait laissé sa journée libre. Bien sûr, ceci ne serait pas gratuit puisqu'il avait la charge de faire le service de nuit et quelques heures supplémentaires un autre jour. Mais pour le moment, il n'allait pas s'en plaindre, pouvoir dormir tout son saoul était ce qui lui manquait le plus depuis qu'il avait eu ce travail de barman. Les premiers rayons du soleil s'étaient dissipés depuis longtemps lorsque l'homme sortit enfin de son lit. Un détour par la salle de bains pour une toilette rapide, enfiler des vêtements et le voilà fin prêt pour prendre son déjeuner. Rien de bien compliqué encore une fois, un café pour la forme puis son repas préféré, un steak bien saignant accompagné d'haricots verts cuits à la poêle. Vivre au 10, ça permettait au moins de ne pas faire le difficile quant à la qualité du repas que l'on pouvait manger et parfois, les choses les plus simples sont les meilleures !
Et les choses sont parfois trop compliquées pour qu'on passe du temps à se prendre la tête...

Cela faisait maintenant 3 semaines qu'Equinoxe avait quitté le district. Cette fille, styliste du 10, était tombée sous son charme et portait un nom des plus singuliers. Mais malgré l'intérêt qu'il pouvait lui porter, elle vivait au Capitole et cette histoire était sans avenir. Et il n'était pas vraiment du genre à se prendre la tête pour ça... Enfin, on ne vivait qu'une fois non ? La vie continuait et il avait des choses à faire aujourd'hui !
Une fois son repas terminé, il enfila sa veste puis ses chaussures en cuir avant de quitter sa petite maison. A peine trois pièces : une chambre, une cuisine et une salle de bains, mais il n'avait pas besoin de beaucoup plus pour vivre. Puis il était indépendant comme ça, avoir son père comme patron c'était déjà assez suffisant. Surtout quand ce dernier semble incapable de tenir correctement son bar... Enfin, inutile de s'embêter avec ça... Il avait des courses à faire, les placards étaient vides et il avait promis qu'il réapprovisionnerait le bar pour la soirée.
Il se rendit alors d'abord à l'épicerie pour acheter de quoi vivre puis après être retourné dans son logement, le barman se rendit au bar pour aller chercher un chariot, nécessaire pour transporter la cargaison qu'il avait à aller récupérer.
Encore un nouveau retour au bar pour déposer la commande et un bref coup d'oeil à sa montre lui indiqua qu'il était bientôt l'heure de son service.

Le soir, l'ambiance était différente au bar... Les gens venaient pour boire un verre entre amis, les soucis quotidiens semblaient si lointains et on passait le temps à regarder la télé du bar tout en buvant et grignotant des cacahuètes proposées par la maison. C'était bien le moment de la journée que David préférait et voir les gens heureux lui mettait du baume au coeur. Après avoir fini de nettoyer les verres et servi quelques clients, il eut enfin quelques minutes pour souffler et accueillir une nouvelle personne. Une bonne amie... Sa chevelure rousse et son sourire chaleureux étaient toujours une source de gaieté. Le barman lui adressa un sourire et s'avança vers elle.

Salut Diane ! Qu'est-ce que je te sers aujourd'hui ? Comme d'habitude ?

Après avoir obtenu la réponse de la femme qui se tenait en face de lui, il attrapa une bouteille, remplit un verre puis il finit par le poser sur le comptoir sur un dessous de verre. Diane était tout d'abord venue ici pour boire un verre et avait fait la connaissance du jeune homme qui tenait le comptoir. Après avoir sympathisé et discuté de choses et d'autres comme les chats de la généticienne, ils avaient fini par sympathiser et Diane avait pris l'habitude de venir le voir régulièrement pour discuter et passer le temps. La voir ici était donc loin d'être surprenant mais toujours aussi réjouissant ! Il lui adressa un nouveau sourire après avoir déposé son verre.

Et voilà pour toi ! Alors, comment ça se passe en ce moment ? Tes deux boules de poils vont bien ?

Distraitement, l'homme se servit un verre d'eau qu'il posa à son tour sur le comptoir après avoir bu une bonne gorgée. Après une journée aussi agréable, si la soirée commençait comme ça, cela serait l'une des meilleures journées de sa vie. Mais bon, les choses ne se déroulent jamais à la perfection... Qui sait ce qui allait bien pouvoir se passer ce soir ?

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Mar 2 Juin - 21:25

La journée avait été rude, comme toujours en ce moment. Comme toujours toute l'année en fait. Et les nuits étaient courtes à cette période. L'hiver au moins, elle avait le temps de dormir. Mais Diane n'était pas du genre à se plaindre et elle aimait particulièrement être bien occupée. Elle avait beau aimer la vie, trop penser ne faisait du bien à personne. Et tout le monde ici avait une vie difficile, avait perdu des proches. Elle se trouvait mieux lotie que la plupart.

Après avoir veillé presque toute la nuit une jument primipare à terme, et ce en vain, elle s'était occupée de ses bêtes avec les deux bons gars qu'elle employait. Ça faisait beaucoup deux, mais le départ de Warren depuis un an l'y avait contraint. Elle ne pouvait gérer ça toute seule, surtout pas à cette période de l'année et cela l'obligeait à pas mal de sacrifices. Elle réfléchissait beaucoup en ce moment à revendre l'exploitation ou à la fusionner avec celle de son beau-frère et laisser la ferme à son ex-mari. Elle envisageait aussi de diminuer son cheptel, arrêter simplement l'élevage de vache et revendre une partie de ses terres. Ou toutes autres solutions qui lui venait à l'esprit. Mais elle avait du mal à abandonner tout ça, et si elle le faisait, elle ne voudrait pas le laisser à n'importe qui. Elle avait l'impression de perdre son âme à chaque fois qu'elle entrait dans un de ses élevages hors-sol avec bien trop d'animaux au mètre carré que cela n'était même possible. Et pourtant elle en voyait souvent la couleurs. Et puis, le cœur du problème était qu'elle ne pouvait rien faire sans consulter Warren.

D'ailleurs elle avait penser à lui aujourd'hui. Après avoir lancé une batterie de tests et livré des résultats, elle était partie en consultation chez un éleveur afin de faire des prélèvements sur un taureau. Une sacrée bête, plus d'une tonne, absolument magnifique. Et surtout très jeune et pas docile du tout. Ils avaient eu bien du mal à faire les prises de sang et le prélèvement de bulbes. Et elle ne put s'empêcher de penser qu'il allait bien s'amuser avec celui-là lors des prélèvements de semences. Elle s'était fait la morale ensuite, mais c'était difficile, même après un an. Il avait été son compagnon pendant vingts années et elle avait toujours du mal à voir les choses de façon solitaire.

Et puis il y avait eu l'heure d'étude et d'autres nombreuses heures de travail et ce soir à nouveau, elle devrait veiller. Elle n'avait qu'une envie : se reposer et pourtant elle avait décider de faire un tour au bar. Cela lui faisait plaisir et elle trouvait toujours un créneau pour passer de façon régulière, même si pour le coup, elle n'y était pas allée depuis quelques semaines ; la période des naissances étaient toujours la plus dure, elle n'avait pas eu une minute à elle. Sans parler du décès de sa sœur et de ses derniers jours difficiles. Mais aller boire un verre était l'occasion rêvée de faire une pause et elle appréciait beaucoup le jeune barman. Elle n'y faisait un tour que pour le voir d'ailleurs, c'était pas pour l'alcool, ni pour l'ambiance. Juste le fait de discuter un peu avec un ami. Le véritable mystère résidait dans le pourquoi elle y était entrée la première fois. Une lumière chaude, des rires et cela avait suffit sans doute.

Elle s'avança vers le bar avec un sourire franc aux lèvres, elle avait bien aperçu en chemin que son mari était là lui aussi, au fond avec des amis. Encore en train de boire, se disait-elle. Mais elle le regarda à peine, son trouble ne dura que le temps de l'apercevoir et il ne semblait pas l'avoir remarqué, tant mieux. Inutile qu'elle aille le saluer ou quoi que ce soit, elle attendrait toujours aussi patiemment qu'il lui pardonne, c'était à lui de venir vers elle. Et elle avait déjà envisagé l'éventualité que cela n'arrive jamais.

Mais peu importait car David était là lui, et ce jeune homme charmant lui gardait toujours un sourire au chaud. C'était devenu un bon ami à force. Bavarder et rire un peu était un très bon remède contre à peu près tout. Elle s'assit sur un des tabourets du bar, derrière là où il se trouvait et ne jeta même pas coup d'oeil sur l'écran. Les jeux commençaient bientôt, c'était bien la seule chose qu'elle ne pouvait plus regarder. Et en cette année d'expiation elle ne doutait pas qu'il y aurait des rediffusions de toutes les autres éditions. Elle n'avait certainement pas envie de voir ça.

- Bonsoir David ! Toujours la même chose oui, je ne m'en lasse pas. J'espère qu'elles sont bien fraiches.

Pendant qu'il la servait elle sortie la monnaie et la posa sur le comptoir. Elle savait qu'elle ne prendrait pas un deuxième verre, elle prenait déjà bien assez de temps à siroter son demi. Enfin elle lui rendit son sourire alors que le liquide ensoleillé pétillait devant elle.

- Merci. Beaucoup de boulot toujours mais je ne m'en plains pas, j'ai juste hâte que ma jument délivre son petit afin de dormir un peu ! Les chats vont très biens, mieux nourrit que leur maitresse. Néo est un gros matou, j'ai presque honte. Et j'ai trouvé deux petits chiens loups, deux femelles encore sauvages et aux bouilles aussi adorables qu'elles détruisent tout chez moi. D'ailleurs si jamais, j'en donne une.

Comme toujours, elle donnait un ton joviale à la conversation même si ce qu'elle racontait n'était pas nécessairement joyeux et elle ponctuait tout ça de légers éclats de rire. Finissant par un clin d'oeil en parlant du chien. Elle n'avait aucune idée de si cela l'intéressait et généralement, on lui disait plutôt non, surtout vu la façon dont elle les vendait. C'était donc plus une blague qu'autre chose. Elle allait devoir faire avec les deux petits monstres. Diane but une gorgée de bière avant de reprendre.

- Tu passes quand tu veux la chercher ! Et toi, alors, le bar tourne bien ? Et avec ton père ? Il y a du monde ce soir en tout cas ! J'espère que ça n'est pas parce qu'une émission sur les jeux est prévue.

Comme toujours, le chat du bar vint s'imposer sur les cuisses de Diane et elle le caressa d'une main distraite.

- En tout cas, tu as l'air en forme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

David S. Stiss
« Invité »


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Dim 7 Juin - 12:58

We had a bad day ?
Diane & Solstice

Le service du soir semblait prendre une bonne tournure. Déjà que c'était son horaire préféré dans la journée, voilà maintenant que l'une de ses clientes préférées venait de faire irruption dans le bar pour venir discuter avec lui. En l'observant, il ne put passer à côté des signes de fatigue marquant le visage de l'institutrice. Une bonne soirée ne lui permettrait pas de se reposer mais au moins, elle allait passer un bon moment. Un sourire échangé et voilà que la discussion avait commencé. Depuis le temps, il avait fini par connaître les habitudes de la femme qui se tenait devant lui. Une bière blonde, bien évidemment. Il commença même à la servir avant qu'elle se mette à confirmer les dires de David.

Bonsoir David ! Toujours la même chose oui, je ne m'en lasse pas. J'espère qu'elles sont bien fraîches.

Sol lui adressa un bref signe et un sourire complice tandis qu'il posa le verre sur le comptoir sur un dessous de verre qu'il avait pris soin de placer afin de ne pas laisser des traces sur le comptoir. Pendant ce temps, Diane le paya et l'homme derrière le comptoir déposa la monnaie dans la caisse, en comptant soigneusement. Le prix exact...
Puis le barman le plus impulsif du district lui demanda alors des nouvelles de ses chats. Il se servit ensuite un verre d'eau et attendit la réponse de la rousse qui ne se fit pas trop attendre. Sa voix était joviale et amusée. Toujours un régal de pouvoir discuter avec elle.


Merci. Beaucoup de boulot toujours mais je ne m'en plains pas, j'ai juste hâte que ma jument délivre son petit afin de dormir un peu ! Les chats vont très bien, mieux nourris que leur maîtresse. Néo est un gros matou, j'ai presque honte. Et j'ai trouvé deux petits chiens loups, deux femelles encore sauvages et aux bouilles aussi adorables qu'elles détruisent tout chez moi. D'ailleurs si jamais, je t'en donne une.

J'avais complètement oublié que ta jument devait mettre bas... Tu sais que si tu as besoin d'aide, je suis là. Ce n'est pas parce que je ne suis plus assistant vétérinaire que je ne sais plus m'occuper d'animaux. D'ailleurs, tu devrais faire attention avec Néo, si tu continues à l'engraisser, tu devras le faire rouler pour qu'il bouge ! Solstice eut un petit rire avant de reprendre. Puis pour la chienne louve, pourquoi pas ! Ca manque d'animation chez moi !

Il dit cela en lui faisant un clin d'oeil. Oui, il était sérieux ! Ne pas avoir d'animaux chez lui, ça lui manquait terriblement mais il ne s'était jamais décidé à en adopter un puisqu'il avait toujours pensé que le temps lui manquerait. Il avait bien un chat mais un chien loup... Il n'allait pas refuser une telle occasion ! Puis, ce chien loup ne manquerait pas d'affection avec David. Il but alors une gorgée d'eau tandis que Diane faisait de même avec sa bière. Pour l'instant, il n'y avait pas beaucoup de monde au comptoir, à part Diane et une ou deux autres personnes. A l'inverse, les tables étaient bondées de monde, une soirée qui allait bien marcher. Cela ferait du bien aux comptes qui avaient bien besoin d'être regonflé !

Tu passes quand tu veux la chercher ! Et toi, alors, le bar tourne bien ? Et avec ton père ? Il y a du monde ce soir en tout cas ! J'espère que ça n'est pas parce qu'une émission sur les jeux est prévue. En tout cas, tu as l'air en forme !

Merci ! On fait ce qu'on peut ! Et disons que cette soirée va nous aider à garder la tête hors de l'eau puis avec les Jeux, on aura du monde. Il parla plus bas. C'est bien la seule chose de positive qu'ils peuvent apporter...

Un profond malaise s'installa chez David qui eut du mal à déglutir. Encore aujourd'hui, le souvenir était tenace. La plupart du temps, il faisait tout pour ne pas y penser mais la période des Jeux, c'était toujours plus difficile. Le souvenir d'Orlando s'ancra dans son esprit... Sa main se mit à trembler, mieux valait reposer ce verre d'eau avant qu'une catastrophe. Le barman respira un bon coup et finir par se calmer. Il lança un sourire rassurant à la femme qui se tenait devant lui. Sol n'avait pas envie de l'inquiéter davantage, elle avait d'autres soucis à gérer ! Il remarqua alors le chat qui s'était installé à côté de la rousse. Ce chat... Il n'appartenait pas à Sol ou à son père. Personne ne savait d'où il venait mais cette boule de poils avait pris l'habitude de venir ici de temps en temps et semblait apprécier la compagnie de Sol. Il fallait dire qu'il avait toujours eu un don avec les animaux.

Un jour, il faudra trouver d'où il vient ce chat... Il fit une courte pause. Puis mon père, toujours égal à lui-même. Peut-être qu'un jour, il prendra ses responsabilités quant à cet endroit... Mais bon, on est encore là donc on va dire qu'on s'en sort !

David lui adressa un nouveau clin d'oeil tandis qu'il but le reste de son verre d'eau cul sec. Il posa son verre vide dans le lavabo qui se trouvait derrière le comptoir.

Sinon raconte-moi comment tu as trouvé tes deux chiens loups ? Ca m'étonnerait que tu aies tendu les bras vers le ciel et qu'ils te soient directement tombé dessus...

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Dim 21 Juin - 18:14

David faisait vraiment parti de ceux du district qu'elle appréciait le plus, il avait un don pour lui rappeler que la vie valait d'être vécu malgré tout. Pas qu'elle en doutait, mais c'était plus un aide-mémoire ambulant. Toute la peine du monde valait bien ces belles rencontres qu'elle avait faite dans sa vie. Et elle espérait laisser un rayon de soleil derrière elle à travers des personnes comme lui, ou encore bien plus jeune comme Chase.

Elle rit volontiers lorsqu'elle s'imagina en train de rouler son chat chez elle, c'était affreux mais terriblement hilarant.

- Oui, pauvre chat. L'arrivée des chiens devraient réduire sa cantine. Et c'est bien noté pour ton aide, j'adorerais travaillé avec toi mais je tiens à te payer quoiqu'il arrive. J'ai beaucoup trop d'animaux surtout, je songe à vendre mes vaches et quelques chevaux.

La discussion poursuivait son cours tranquillement, elle était réellement étonnée qu'il soit intéressé par la petite louve, elle avait dit ça en rigolant mais elle en était bien contente, elle serait entre de bonnes mains et ça lui ferait ça de moins à gérer.

Elle eut ensuite la bêtise de parler des jeux, en mal, et un peu fort, vraiment pour une femme de son âge c'était impardonnable mais elle n'avait tellement pas un esprit rebelle que ça ne lui venait pas naturellement. Elle était d'autant plus sotte que c'était bon pour son commerce. Et elle avait fait une fausse note, elle le voyait bien à la réaction du barman. Les jeux évoquaient trop de mauvais souvenirs pour chacun. Elle ne put s'empêcher de balayer la salle du regard, juste pour voir la tête de son mari alors qu'elle avait une pensée pour ses propres enfants. Elle croisa son regard de façon fugace.

Quand elle revint vers David celui-ci semblait vouloir cacher quelque chose, de mauvais souvenirs sans doute, sa main tremblante ne pouvait que le trahir. Il changea de sujet en parlant de sujet, comme si l'un ou l'autre s'y intéressait. Diane n'était pas dupe et même s'il avait fini par contenir son tremblement, elle ne pouvait le laisser comme ça. Elle avait envie de l'aider, comme toujours. Elle tendit donc le bras par dessus le bar et prit sa main dans la sienne, un délicat sourire aux lèvres. Avec son pouce elle caressa sa paume avec douceur. Enfin elle serra sa main plus fort tout en parlant, juste pour lui avant de la relâcher.

- Et tu sais que je suis là pour toi, hein ? Tu peux vraiment passer quand tu veux, pour m'aider, pour la chienne, pour aller se promener ou juste pour parler.

Elle lui sourit, rayonnante et chaleureuse comme toujours, espérant qu'il lui rende son sourire. Elle n'avait pas encore réalisé alors qu'ils avaient une certaine complicité tous les deux. L'amitié était une chose si précieuse et qui lui manquait beaucoup ces temps-ci. Elle avait des travailleurs, des collègues, des connaissances, mais de vrais amis, non.

Cependant, il avait voulu changer de sujet et ce n'était qu'une pose dans la discussion alors elle n'insista, reprenant en répondant à ses questions.

- Tombées du ciel, non, mais pas loin. Je les ai trouvé chez moi. Elles avaient réussi à se faufiler je ne sais pas comment dans l'un de mes parcs à canards. Je ne te dis pas le bordel. Elles ne m'en ont pas tué, mais sacré coup de stresse pour les bêtes. On a eu un mal fou à les attraper et depuis je les enferme dans une stabulation. De vraies boules d'énergie qui ne font que des bêtises. Et puis c'est fou, juste le jour où ma sœur nous a quitté...

Elle ne croyait pas en la réincarnation, juste que d'un point de vue biologique, ce qui retournait dans la terre servait de nouveau à la vie. Et de toute façon ces deux chiens-loups étaient déjà trop âgés. Mais c'était dingue quand même ce genre de coïncidence, comme si une force mystique les lui avait envoyé. Elle ne comprenait juste pas pourquoi elles étaient deux. En tout cas elle n'allait pas partagé ses théories un peu folle sur la vie et les esprits.

- J'ai appelé la mienne Nemeia, mais l'autre attend son petit nom. Enfin je la surnomme quand même Turbulence quand elle m'agace. Elles sont adorables et attachantes, mais très émotives, dissipées et espiègles aussi.

Elle rit, cette chienne était vraiment faite pour lui. Gentille mais soucieuse, et du genre à tomber dans les ennuis en permanence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

David S. Stiss
« Invité »


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Mar 23 Juin - 23:24

We had a bad day ?
Diane & Solstice

Malgré tous ses efforts pour dissimuler son désarroi et son manque de contenance à l'institutrice, cette dernière remarqua qu'il y avait quelque chose qui clochait chez le barman. Les Jeux... Trop de souvenirs... Quand il se surprend à y penser, à comment il était à cet époque... Enfin, il avait réussi à remonter la pente même si la moindre mention des Hunger Games lui faisait encore froid dans le dos. Et dire qu'il était barman... A cet époque, les Jeux étaient diffusés sur toutes les télévisions du pays et ce bar ne ferait aucune exception. Ses mains tremblaient et tandis qu'il serra le poing pour tenter de se calmer, une chose surprenante se produisit. Non pas qu'il fut véritablement choqué mais sur l'instant, il ne s'était pas attendu à une telle réaction de la part de Diane.
Cette dernière tendit le bras et glissa sa main dans la sienne en lui adressant un sourire réconfortant. Cela lui ressemblait bien... Une attitude apaisante et chaleureuse ! Tandis que lui, il était là encore à se remémorer le passé ! Combien de temps ce souvenir le hanterait ? Il n'en avait aucune idée mais oublier ce qu'il pouvait ressentir maintenant, c'était aussi oublier son ami mort dans l'Arène... Pourrait-il vraiment faire une telle chose ?


Et tu sais que je suis là pour toi, hein ? Tu peux vraiment passer quand tu veux, pour m'aider, pour la chienne, pour aller se promener ou juste pour parler.

La présence de la rousse finit par le rassurer et à faire renaître le feu qui l'animait. Un sourire timide commençait à se former sur ses lèvres. Cela suffirait peut-être à rassurer la femme qui se trouvait devant lui. Enfin, il se sentait déjà un peu mieux. Avoir des amis, cela pouvait engendrer tant de souffrances mais aussi amener un soutien, une aide dans les moments difficiles ! Puis il repensa aux chiots-loups que Diane avait retrouvé. Prendre un d'entre eux sous son aile... Cela lui ferait un peu d'animation et à part son chat qui passait son temps à dormir sur le rebord de la fenêtre, il n'avait aucun animal chez lui. D'ailleurs, en parlant de chat, voilà que le squatteur était de retour. La discussion continua sur le même rythme que précédemment, David n'avait aucune envie de relancer le sujet des Jeux et les chiots avaient capté son intérêt.

Tombées du ciel, non, mais pas loin. Je les ai trouvé chez moi. Elles avaient réussi à se faufiler je ne sais pas comment dans l'un de mes parcs à canards. Je ne te dis pas le bordel. Elles ne m'en ont pas tué, mais sacré coup de stress pour les bêtes. On a eu un mal fou à les attraper et depuis je les enferme dans une stabulation. De vraies boules d'énergie qui ne font que des bêtises. Et puis c'est fou, juste le jour où ma sœur nous a quitté...

Sol ne put s'empêcher de rire en imaginant les deux furies dans le parc à canards, essayant de mordre et de dompter les animaux à plumes. Il pouvait que croire la femme quand elle lui expliqua que les autres animaux avaient eu une grosse frayeur et vu le caractère des deux boules de poils, c'était plus des tornades que de simples animaux. En tout cas, il n'aurait qu'à la dompter, cela prendrait du temps mais il y arriverait... Il avait toujours réussi. Il avait ce don non ?

J'ai appelé la mienne Nemeia, mais l'autre attend son petit nom. Enfin je la surnomme quand même Turbulence quand elle m'agace. Elles sont adorables et attachantes, mais très émotives, dissipées et espiègles aussi.

Quelle manque d'originalité venant de toi... Je tâcherai de trouver un nom qui lui sied davantage ! Mais avant tout, je dois voir cette Turbulence...

La joie était revenue dans la discussion, la télévision tournait en fond mais aucun des deux protagonistes n'y faisait attention. D'ailleurs, l'un des clients du bar auquel Sol et Diane ne faisait plus attention avait quitté sa chaise et s'avançait vers le comptoir d'une démarche rapide. David ne put le remarquer mais on pouvait comprendre sans mal que l'homme en question était fortement imbibé et que ce qui allait se produire était peut-être aussi du à cette surconsommation d'alcool. Au moment où David tournait la tête vers le reste de la salle, un violent coup de poing le frappa au visage, le désarçonnant pendant quelques instants.
Le propriétaire de la main qui s'était écrasé sur le visage de David n'était autre que l'ex-mari de Diane, visiblement énervé.


Tu la touches pas ok ! Je laisserai pas un minus de ton genre avec elle !

Le regard que l'homme jetait à David était empreint d'une lourde colère et cela en aurait surement effrayé certains mais c'était mal connaître le barman. Son sang ne fit qu'un tour et sans un mot, il sauta de l'autre côté du comptoir et frappa à son tour l'homme au visage sans prévenir. Pendant quelques secondes, les coups plurent des deux côtés mais les choses changèrent lorsque les amis de l'ex-mari de Diane vinrent lui prêter main forte. Solstice se retrouva rapidement par terre et assailli de coups de pieds. Des bleus commencèrent à apparaître un peu partout sur son corps et son visage était en sang.
Mais ce fut trop pour Diane qui se décida d'intervenir pour sauver son ami couvert de coups. Heureusement que son ex-mari avait gardé une part de conscience et se laissa convaincre par la rousse et les coups finirent par s'arrêter.


Tu as de la chance, on se retrouvera et cette fois, y aura personne pour te sauver la mise ! dit-il avant de lui cracher au visage.

Ouais et cette fois, on verra si tu fais encore le malin ou si tu auras le courage de venir t'en prendre à moi sans tes caniches !

Tu as de la chance que je respecte ton père petit... chuchota-t-il pour que seul David puisse entendre.

David n'eut pour seule explication qu'un nouveau coup de pied dans les côtés qui lui arracha un petit cri de douleur. Le groupe finit tout de même par quitter l'établissement sans causer plus de torts. David finit tout de même à se relever en s'appuyant sur l'un des sièges près du comptoir. Il était pas beau à voir et les grimaces qu'il fit tandis qu'il se remettait sur ses jambes trahissait la douleur qu'il devait ressentir en ce moment. Un des serveurs s'approcha de lui et lui assura qu'il ferait mieux de partir se soigner. Sol hocha la tête en serrant les dents et se tourna vers Diane non loin de lui.

Un bonne journée qu'on disait hein...


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Ven 26 Juin - 10:33

La discussion suivait son cours, tous deux essayant d'apporter un peu de joie à l'autre. C'était plus qu'une simple discussion mais un partage de bons sentiments dans un quotidien difficile. Diane voulait donner du courage au jeune homme pour surmonter ses peurs, avancer dans sa vie, résoudre ses soucis avec son père. L'inspirer avec un sourire amicale et chaleureux, l'écouter s'il en avait vie. Elle ne se voyait pas lui donner des conseils, c'était un peu prétentieux. Et lui il la faisait rire, il se montrait gentil et attentif. Bref ils étaient amis et toujours heureux de se retrouver. Et ni l'un, ni l'autre n'aurait pu prédire ce qui allait se passer à ce moment. C'était arrivé si vite, sans prévenir.

- Oui, je sais, Turbulence, quel... Qu'est-ce que... Warren ?!...

Diana poussa un cri lorsqu'elle vit le poing de son ex-marri s'enfoncer dans la joue de David. Puis elle resta muette d'incompréhension. Pourtant elle parlait, ses lèvres formaient des mots, des phrases même mais aucun son ne vint. Elle regardait cet homme qui avait partagé sa vie, cet inconnu si violent avec toute l'incompréhension et la déception du monde. Et ses yeux s'écarquillèrent en plus lorsque David quitta son comptoir pour lui retourner son geste.

- David... non... Pars avec moi...

Ce n'est pas le filet de voix qui quittait ses lèvres qui allait changer quelque chose. Elle en resta complètement coi pendant quelques secondes, impuissante devant ce combat entre un homme jaloux et possessif pour aucunes raisons et un autre bien décidé à rendre les coups. Puis elle se leva et tenta de s'interposer entre les deux. Elle fut très vite écarter par les nouveaux amis de son ex-mari qui avaient très envie de se joindre aux festivités. Diane cru devenir folle... Ils allaient le tuer s'ils continuaient... Elle se mit à crier et tenta toujours de les arrêter en tirant un bras par-ci, par-là. Ils en n'avaient bien sûr rien à faire.

- Warren ! WARREN ! Non mais ça va pas... Laisse-le tranquille... Laissez-le tranquille ! Vous allez le tuer. WARREN ! Les pacificateurs... S'ils vous voient... WARREN ! FAITES QUELQUE CHOSE !

Elle avait beau crier, hurler, s'agiter, rien n'y faisait. Elle était furieuse, comme rarement elle avait été dans sa vie. La colère lui mettait les larmes aux yeux. Et dans la salle tout le monde assistait à la scène sans bouger, sans parler, sans essayer de calmer le jeu. Même lorsqu'elle les regardait et leur criait dessus, ils baissèrent juste les yeux, c'est tout ce qu'il fallait espérer de ces gens. Personne n'était près à bouger le petit doigt au risque de se prendre un coup ou de transformer ça en bataille générale. Mais Diane elle ne voyait plus que le sang et le visage de son ami se déformer. Et rien de ce qu'elle ne pouvait dire ne semblait pouvoir les raisonner, c'était à se demander s'ils comprenaient même ses paroles. Alors qu'elle prit énormément sur elle pour essayer de ne plus hurler et parler plus calmement et fermement.

- Tu me déçois énormément Warren. La violence contre la violence, c'est ça ? Tout le monde te regarde et tu es ridicule ! Mais ça ne ramènera pas ton couple, et encore moins nos enfants. Tu entends ?

Il s'en foutait de la décevoir, sans doute qu'il l'aimait encore mais dans sa tête elle l'avait trahit. Il ne lui pardonnerait jamais, elle le savait, alors sa déception était le cadet de ses soucis. Et en agissant comme ça, il la forcer à utiliser l'évènement le plus dur de leur vie pour tenter de mettre fin au combat. Ça n'eut pas l'effet escompté, au contraire, cet homme qu'elle ne reconnaissait pas poussa un grognement et donna un coup de poing encore plus violent dans le ventre de son ami. Diane n'en pouvant plus et elle tenta de s'interposant une nouvelle fois, tirant de toutes ses forces sur le bras du plus costaud de la bande, ses maigres forces en comparaison. Il se trouva que dans le feu de l'action elle prit un retour de bâton et fut repoussé violemment contre le bar. Alors enfin Warren cessa les hostilités et en colla une à son collègue. Elle vit son regard plein de haine, et en même temps de tendresse pour elle. Il fallait donc qu'elle-même se prenne un coup pour qu'ils arrêtent ?

Reprenant ses esprits, elle ne prêta pas attention à l'échange de paroles qui suivit, n'en retenant que le fait que David parlait et donc qu'il était encore en vie. Un dernier coup, un dernier gémissement déchirant et ils partirent, enfin... Tout cela avait semblé durer des heures mais au final il ne s'était passé qu'une ou deux minutes tout au plus. Voyant son jeune ami tenter de se relever, Diane se précipita sur lui pour l'aider, passant son bras par dessus son épaule. Et suivant les conseils plutôt évident d'un de ses collègues, elle le conduit doucement vers la sortie, l'aidant toujours à se soulever et à marcher.

- Chhhhhhh... La bonne nouvelle, c'est que tu vas voir Turbulence plus tôt que prévu.

Elle lui sourit tendrement, tentant de ne pas l'inciter à parler car sa mâchoire devant lui faire un mal de chien. Dehors la bande était partie, elle n'avait plus qu'à le ramener chez elle, tranquillement. L'ironie de la situation aurait été amusante si David n'avait pas été aussi amoché.

***

Une fois à la ferme, elle l'aida à s'asseoir dans un fauteuil et s'empressa d'aller chercher sa trousse de secours dans la salle de bain. Quand elle revint son gros matou Néo s'était déjà mis à son aise sur les genoux du jeune homme. Dehors, leur arrivée semblait avoir réveillé tout le monde, les chiennes aboyaient de savoir qu'elle était rentrée et en réponse, les volailles piaillaient et on entendait même quelques hennissements et meuglements. La douce femme s'agenouilla devant David et commença par nettoyer ses plaies les plus évidentes avec du coton imbibé, au visage et aux mains. Elle avait aussi ramené un sachet de légumes congelés qu'elle avait emballé dans du torchon. Elle lui confia pour qu'il le pose là où il avait le plus mal.

- Je suis désolée... J'ignorais que même s'il ne veut plus me voir, si ce n'est pour lui, personne d'autre n'a le droit de m'avoir, ni même de me toucher. Quand bien même si c'est moi qui prend la dure responsabilité de les toucher.

Elle soupira après cette remarque largement teintée de cynisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

David S. Stiss
« Invité »


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Sam 4 Juil - 16:29

We had a bad day ?
Diane & Solstice


Quelle soirée géniale... Après avoir profité d'une grasse matinée bien méritée et un début de soirée plutôt agréable, voilà qu'il venait de se faire agresser par un groupe de mâles en chaleur qui avait besoin de revendiquer leur supériorité sur un barman. Bon, peut-être que le leader de ce petit groupe imbibé d'alcool était l'ex-mari quelque peu jaloux de Diane mais de quoi avait-il peur ? Ce n'est pas comme s'il projetait de faire quoi que ce soit avec cette femme... Surtout maintenant qu'il était en train de cracher son sang par terre et de se forcer à se relever malgré la douleur qui l'assaillait de toute part. Heureusement que ce bar possédait des sièges sinon il serait encore par terre en train de serrer les dents. Puis si Diane n'était pas intervenue, dans quel état il serait maintenant ? Il n'oublierait pas ce qui venait de se passer ce soir... Ce mec avait intérêt à être préparé pour la prochaine fois !
En y repensant, il avait dit une curieuse phrase avant de partir. "Tu as de la chance que je respecte ton père petit..." Mais qu'est-ce qu'il voulait dire par là ? Apparemment, il connaissait Marco Stiss mais ce dernier était juste un propriétaire de bar, cela n'avait juste aucun sens ! Puis son père ne lui avait jamais parlé de lui... Il allait devoir éclaircir tout ceci, une discussion avec le paternel s'imposait mais pas tout de suite !

Ce fut à ce moment-là que Diane se précipita pour l'aider à se relever. Après tout, même si ce qui venait d'arriver n'était pas vraiment de sa faute, elle se sentait tout de même coupable, ça se voyait dans ses yeux... Puis David avait un peu trop mal pour refuser de l'aide... Il se contenta d'ironiser sur cette magnifique journée qui venait de se passer. Et puis si la soirée commençait de cette façon, la suite ne présageait surement rien de bon... Malgré tout, la rousse tenta de détendre l'atmosphère. Sa gentillesse et sa bonté d'âme, ça avait quelque chose de rassurant. Avec elle, Sol oubliait un peu la douleur tandis qu'elle le traînait à l'extérieur de l'établissement.


Chhhhhhh... La bonne nouvelle, c'est que tu vas voir Turbulence plus tôt que prévu.

Va vraiment falloir faire quelque chose pour ce nom...

Une grimace de douleur se dessina sur son visage juste après sa pique moqueuse. Décidément, sa mâchoire n'en était pas sorti indemne lors de la confrontation. N'ayant pas pu voir à quoi il ressemblait, Solstice n'avait aucune idée de l'étendue des dégâts. Il espérait juste qu'il n'avait pas le nez cassé... En tout cas, il pouvait sentir du sang couler le long de son visage. Mieux valait pour lui qu'il n'ait rien de trop grave... Les soins, c'était hors de prix ici et trop peu d'âmes charitables proposaient leurs services gratuitement ou à un prix raisonnable... De toute façon, si Diane l'emmenait chez elle, c'était que son état n'était pas si déplorable.
Les deux habitants du 10 marchèrent pendant plusieurs minutes durant lesquels David se retenait de crier de douleur puisque la douleur se faisait de plus en plus forte au niveau des côtes... Il avait probablement une côte cassée... Génial...

Enfin, ils arrivèrent à la ferme de la femme qui devait surement être fatiguée après avoir traîné le barman jusqu'à chez elle. Mais elle ne relâcha pas ses efforts un seul instant... David s'autorisa un sourire pendant qu'elle l'installait sur un fauteuil avant de disparaître dans un couloir. Elle était tellement gentille... Il avait de la chance d'avoir trouvé une amie comme elle ! Puis elle était plutôt jolie... Néo bondit alors sur ses genoux pour le tirer de ses pensées. Il serra les dents et laissa échapper un petit cri de douleur lorsque le chat atterrit sur lui. En observant le matou, il ne put que confirmer les dires de sa propriétaire. Cette boule de poils était plutôt bien nourrie, peut-être même un peu trop... Mais voilà, le chat prenait ses aises sur les genou du nouveau venu tandis qu'à l'extérieur, les animaux faisaient un boucan pas possible. Pendant un instant, David voulut se lever pour aller voir tous les animaux mais la douleur le ravisa. Sol se contenta de caresser le chat sans trop bouger en attendant Diane qui revenait avec une trousse de soins.
Elle avait aussi un torchon qu'elle lui donna. Lorsque le barman l'eut entre les mains, il comprit que c'était une sorte de compresse froide improvisée afin d'apaiser sa douleur. Il la posa alors sur son torse afin d'apaiser la douleur. D'ailleurs, sa respiration se faisait sifflante par moment...
Pendant ce temps, l'institutrice nettoya soigneusement ses plaies. Il grimaça plusieurs fois et laissa échapper un cri ou deux mais Solstice savait que c'était nécessaire !


Je suis désolée... J'ignorais que même s'il ne veut plus me voir, si ce n'est pour lui, personne d'autre n'a le droit de m'avoir, ni même de me toucher. Quand bien même si c'est moi qui prend la dure responsabilité de les toucher.

Ce n'est pas ta faute... Tu n'as pas à t'en... Il ravala sa salive pour étouffer un nouveau cri de douleur. Vouloir. C'est déjà très gentil de ta part de t'occuper de moi maintenant. Mais je vais pas te déranger plus longtemps...

Il essaya alors de se lever mais la douleur qu'il ressentit au niveau de son torse, les griffes de Néo et les mains de Diane l'empêchèrent de se mettre debout. Il n'avait pas le choix, il n'était pas en état de rentrer seul. Mais il n'avait aucunement envie de la déranger, Diane avait déjà tellement de souci. Mais elle était là, à passer un morceau de coton sur son visage pour nettoyer ses plaies. Et ça faisait un mal de chien... Mais ce n'était encore que de l'eau, comment allait-il réagir quand elle allait désinfecter les blessures à l'alcool ? S'il y avait bien quelque chose qu'il ne supportait pas, c'était ça...
Il planta alors ses yeux dans les siens et cela eut pour effet de le calmer. Pendant un cours instant, Sol se dit qu'il avait une chouette infirmière et qu'il devrait peut-être songer à se blesser plus souvent avant de crier faiblement. Son torse lui faisait mal malgré la compresse... C'était pas une bonne idée finalement.


Bon ok, je reste... Son regard plongea dans celui de la femme qui le soignait et il resta sans voix quelques instants. Merci Diane...

Il fit l'effort de sourire une nouvelle fois, cela finit plus par ressembler à une grimace qu'à un sourire puis il ferma les yeux tandis que Diane finissait de retirer le sang coagulé. Il se mordit la lèvre pour s'empêcher de crier, en attendant que ce calvaire finisse et que l'alcool vienne faire son oeuvre.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Sam 10 Oct - 11:48

Il n'allait pas la déranger plus longtemps... Pour sûr, cette phrase était tellement crédible que Diane ne se donna pas la peine de répondre. Quelques minutes plus tard, il avait déjà changé d'avis tellement essayer de se lever lui faisait mal. Mais même sans ça, jamais Diane ne l'aurait laissé partir, c'était une vraie maman, douce et aimante et elle aimait prendre soin des autres. Il ne la dérangeait absolument pas, au contraire, cela faisait bien trop longtemps qu'elle n'avait eu personne avec elle dans cette grande maison.

Mais il y avait tout de même un point qui la dérangeait et qui n'avait pas de rapport avec lui. Il y avait trois chambres dans cette ferme, la sienne avec son grand lit double, celle de Maya et celle de Serioja, deux chambres quasiment condamnées et dans lesquelles elle n'était plus allée depuis un an. Elle n'y avait rien touché, rien bougé, rien jeté, figeant le temps. Elle n'avait pas le temps de le faire, ni le courage, il faudrait pourtant... Mais quand ? Et elle ne voyait pas comment elle pourrait loger qui que ce soit là-dedans, c'était sûrement trop glauque. Pas qu'elle aurait dit non, mais pouvait-elle vraiment proposer ça ?

Heureusement, elle avait un fauteuil fort confortable.

Elle finit de nettoyer ses plaies et passa à l'alcool, expédiant rapidement cette tâche étant donner que tout était déjà propre, point besoin de s'attarder et de le faire souffrir plus que nécessaire. Il avait déjà tellement mal partout le pauvre. Faisant tout son possible pour être douce, Diane ne put s'empêcher de dessiner une moue désolée sur son visage hyperexpressif à chacun de ses gémissements de douleur.

- Voilà, voilà, c'est fini...


Elle rangea rapidement la trousse de soin, elle n'était pas du genre à laisser un bordel sans nom derrière elle, les animaux ne le faisaient déjà que trop bien puis elle revint et prit l'énorme Néo dans ses bras, déposant un baiser sur son crâne tout doux avant de le laisser partir plus loin. Il était bien trop lourd pour s'établir sur David pour la nuit.

- N'hésite pas à le dégager hein, s'il t'embête. Et je propose que tu restes dormir ici, ça me parait bien plus simple, tu n'as pas l'air tellement en état de monter les escaliers. Je vais aller te chercher des couvertures, de l'eau. Tu as faim ? Oh, et les chiens bien sûr !

Elle se rappela des deux petits démons en les entendant aboyer pendant qu'elle parlait, ou plutôt réfléchissait à voix haute et sortit immédiatement de la maison par la porte de derrière, rejoignant la grange. Elle réapparut quelques minutes plus tard avec les deux louveteaux dans ses bras, les deux petites bestioles lui léchouillant la gorge frénétiquement. Elle revint s'asseoir à côté de lui, levant son bras gauche pour lui montrer la petite créature agitée et curieuse qui tendait déjà son nez vers l'inconnu, escaladant maladroitement le bras qui ne formait un pont suffisamment large et table pour ses pattes.

- Voilà la bête ! Dépêche-toi de la renommer avant que j'adopte définitivement Turbulence !

Diane se mit à rire, gaiement et franchement, comme si l'évènement de la soirée était déjà oublié. Jamais sur son visage ne trainait bien longtemps les soucis ni les mauvais souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

David S. Stiss
« Invité »


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Dim 24 Jan - 16:52

We had a bad day ?
Diane & Solstice


Lui qui ne voulait pas s'imposer chez Diane, voilà qu'il était condamné à y passer la nuit. Elle qui était si gentille, elle devait surement se croire responsable de son état. Pourtant, ce n'était pas de sa faute si son ex-mari était incapable de se contrôler et se sentait obligé de défendre son territoire. Puis et si tout ceci retombait sur la femme rousse ? Si son mari finissait par boire un verre de trop, à dépasser la limite et la frappait ? Peut-être devrait-il rester ici... Au moins pour s'assurer qu'elle aille bien puis surtout parce que tout son corps lui faisait un mal de chien ! Pour le moment, il gardait les yeux pratiquement clos afin d'éviter de crier à chaque mouvement qu'il faisait. Il semblait vraisemblable qu'il ait une ou deux côtes brisées... Sans compter les plaies ouvertes faites par les tessons de bouteilles ! Une vraie bande d'ivrognes... Au moins, il avait pu retenir leurs visages et une chose était sure, ils allaient pas pouvoir reprendre une consommation dans son bar avant un petit moment !

Sous l'effet de la colère, l'extraction des morceaux de verre logés dans ses plaies et la désinfection à l'alcool lui parut moins douloureuse que ce qu'il aurait pu croire. Il faut dire que les gestes de son infirmière étaient précis, calmes et calculés. Nul besoin d'en faire plus et elle avait bien raison. Lorsque tout ceci fut terminé, David s'autorisa enfin à ouvrir les yeux pour apercevoir le visage de Diane affichant un air désolé.


Voilà, voilà, c'est fini...

Puis elle se mit à ranger tout ce qu'elle avait utilisé pour le rafistoler : bandages, compresses, serviettes, eau et alcool. Tout ceci créait un joyeux petit bazar qu'elle s'empressa de ranger, le laissant momentanément seul. David en profita pour jeter un coup d'oeil autour de lui pour la première fois. Sa respiration était tout de même sifflante et bouger le torse le faisait toujours souffrir mais en restant sur place, tout ceci restait supportable. Une petite pièce où on pouvait ressentir toute la chaleur de sa propriétaire. Une peinture lumineuse, une décoration transpirant la joie de vivre et des animaux qui criaient de tous les côtés. D'ailleurs, Néo était toujours allongé sur lui, ce chat l'avait définitivement adopté ! Cependant, lorsque Diane revint, elle attrapa le matou et lui donna l'ordre de partir jouer plus loin.

N'hésite pas à le dégager hein, s'il t'embête. Et je propose que tu restes dormir ici, ça me parait bien plus simple, tu n'as pas l'air tellement en état de monter les escaliers. Je vais aller te chercher des couvertures, de l'eau. Tu as faim ? Oh, et les chiens bien sûr !

Tant qu'il reste sur mes jambes, ce sac à puces ne me dérange pas ! dit-il en riant avant que son visage se fige dans un rictus de douleur. Ok, ne pas rire avec des côtes cassées, je retiens ! Et...


A peine avait-il parlé qu'il se rendit compte que la propriétaire de la ferme avait disparu. En même temps, dans une ferme, on ne doit pas avoir vraiment le temps de se poser ! On pouvait entendre aboyer les deux chiens-loups à l'extérieur de la maison. La connaissant, elle était surement partie chercher Turbulence comme elle l'appelait. Il allait falloir lui trouver un meilleur nom. Il n'y avait pas vraiment réfléchi mais bon, il verrait bien sur le coup non ? Peut-être un éclat de génie guiderait son choix ? Au bout de quelques instants, elle revint avec les deux boules de poils et en effet, ils semblaient tous les deux pleins d'énergie ! Diane s'installa à côté de lui et dévoila de son bras la petite femelle qui allait faire partie de sa vie. Elle essayait déjà de grimper sur son bras tout en reniflant pour identifier cette nouvelle odeur. Maladroitement, Sol agrippa la louve et la plaça sur ses genoux. Il l'observa alors et plongea son regard dans ses deux yeux bleus.

Voilà la bête ! Dépêche-toi de la renommer avant que j'adopte définitivement Turbulence !

Diane se mit à rire alors de bon coeur et cela eut pour effet de faire de nouveau rire Solstice qui le regretta aussitôt. Une nouvelle grimace de douleur colora son visage et il laissa échapper un petit cri. La petite bête posée sur lui tentait alors de grimper sur lui afin d'attraper un moustique entre ses pattes. En observant ses yeux, il aperçut une légère tache orange à l'intérieur de ses yeux bleus. Etait-ce la lumière ou bien cette tâche était bel et bien présente, dans tous les cas, cela lui donna une idée de nom !

Ne me fais pas rire, ça fait un mal de chien ! dit-il en souriant. En tout cas, toi, je vais t'appeler Ambre ! Ca t'ira tellement mieux que cet horrible nom que t'a donné mon infirmière !

Un léger miaulement s'échappa alors de la créature qui semblait avoir abandonné l'idée d'attraper le moustique pour se blottir contre lui avant de s'endormir. Sa main se mit à caresser le pelage de son nouvel animal tandis qu'il se tourna vers Diane.

Sinon pour répondre à ta question de tout à l'heure, je t'avouerai que j'ai un peu faim mais surtout si tu pouvais m'apporter un verre d'eau ça serait super ! Et surtout, dis-moi que tu as une paille ! Je t'en supplie !

Le sourire de Diane rendait la pièce encore plus chaleureuse et un mince sourire se forma sur les lèvres du barman. Il se sentait bien ici, un des rares moments de quiétude qu'il avait eu ces derniers temps en y repensant. Il se sentait mal à l'aise à l'idée d'être servi... C'était lui le serveur et imposer cela à Diane l'ennuyait mais il savait bien qu'il n'avait pas le choix. Se relever pourrait rouvrir les blessures et ce n'était clairement pas la chose à faire.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Dim 28 Fév - 10:08

La jolie rousse souriait avec son âme aux plaisanteries du jeune homme. Malgré la douleur, il restait joyeux et elle aimait particulièrement ce trait d'esprit. De plus le chiot l'avait entièrement choisit. La petite bête avait presque sautée de ses bras pour aller vers lui alors que la sienne, Nemeiah lui léchait le cou sans interruption et sans se préoccuper le moins du monde de son invité. Les animaux étaient étonnants, ils savaient tout et elle n'avait jamais compris comment, c'était comme s'ils lisaient dans leur pensée.

- J'ai bien fait de te la proposer, elle t'adore ! Et Ambre c'est un très beau nom, dit-elle en lui souriant tendrement. Puis elle se leva, posant sa bête déchainée au sol et qui s'empressa alors de se jeter sur le chat pour jouer avec. Néo n'aimait pas mais Lux, elle, rejoignit vite la partie. C'était tordant à regarder et Diane ne put s'empêcher de s'arrêter dans son élan pour admirer ça avant de secouer la tête de droite à gauche.

- Je vais te chercher ça ! J'ai des restes et de l'eau à volonté. Est-ce qu'il faut aussi que je te réduise en purée la nourriture ? Ou même que je te la donnes à la cuillère puisque je suis ton infirmière ?

Son ton était taquin et elle affichait un large sourire, elle lui tira même la langue pour finir avant de s'éloigner. Cela ne la dérangeait pas le moins du monde, s'occuper de David et le reste. Juste accueillir quelqu'un dans cette maison la rendait heureuse, ça manquait de vie à son goût et David était charmant. Qui plus est, elle se sentait effectivement redevable, mais même sans ça elle l'aurait fait avec plaisir. Elle aimait aider ceux qui en avait besoin.

Au passage, elle retourna quelques minutes dans la grange, Nemeiah à ses pieds car la louve avait filé pour la rejoindre dés qu'elle s'était trop éloignée. Un vrai petit toutou. Diane passa voir sa jument qui attendait son premier poulain et tardait à le délivrer. Celle-ci ronfla en la voyant mais le poulain était toujours bien dans son ventre. Sacré gros ventre d'ailleurs. La généticienne lui remit du foin et prit quelques minutes pour la caresser et lui faire un petit massage. Lorsqu'elle ressortit, la jument gratta la porte et tourna en rond dans son boxe, faisant soupire sa propriétaire. L'étalon devait sentir son agacement puisqu'il hennit alors et on l'entendit piétiner de son côté.

- Si tu m'étais bas, tu pourrais sortir rejoindre les autres ! C'est la pleine lune demain soir, je compte sur toi. Nemeiah, viens là !

Et la rousse retourna dans la maison, allant directement à la cuisine. Elle sortit quelques morceaux de volailles et des haricots qu'elle mit à réchauffer. Puis un grand verre d'eau et par chance une paille, une grosse paille pour enfant mais qui ferait très bien l'affaire. Les pailles, ces incroyables sauveuses de tables et de nappes. Elle posa ensuite les assiettes sur un plateau, une chacun bien entendu, le grand verre d'eau et deux verres vides plus petits. Elle mit également du pain, du beurre et un morceau de fromage.

Elle revint une bonne quinzaine de minutes après être parti, un plateau bien garni entre les mains et toujours un chiot dans les pattes. Elle posa le plateau sur la table basse qu'elle débarrassa et rapprocha du canapé. Mais avant de reprendre place sur celui-ci, elle alla au fond de la pièce pour ouvrir un petit meuble et en sortir une bouteille de whisky qui appartenait d'ailleurs à son mari. Elle la déposa également sur la table et s'assit enfin, dégainant un petit sourire amusé.

- Je t'ai mis sur le plateau une pilule pour apaiser la douleurs aussi, si tu veux. Avec ça tu devrais bien dormir. Sinon le whisky ça marche aussi... Diane l'aida à attraper son verre d'eau. Je te taquinais tout à l'heure, mais si tu as vraiment besoin d'aide pour manger, ce n'est pas un soucis tu sais. Ça ne me dérange pas.

La jolie rousse lui sourit puis détourna son regard afin de servir le whisky. S'il n'en voulait pas, elle finirait son verre, ça n'était pas un problème. Elle avait besoin d'évacuer le fait que son mari s'était conduit comme un sale con et qu'il était de plus en plus méconnaissable. A se demander pourquoi et comment elle l'avait aimé. Diane parut alors étrangement gêné et s'arrêta de servir pour regarder son invité par dessus son épaule, bien plus sérieusement.

- Tu sais David, tu es un très bon ami et tu es ici chez toi, tu peux venir quand tu veux. Tu ne me dérangeras pas, au contraire, j'aime bien avoir de la visite. Si tu ne trouves pas ça fait trop maison de vieux...


Dernière édition par Diane Flores le Jeu 18 Aoû - 18:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

David S. Stiss
« Invité »


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Lun 27 Juin - 17:58

We had a bad day ?
Diane & Solstice


Le sourire de Diane avait cette étrange capacité de l'apaiser. La douleur semblait plus supportable, plus légère à chaque minute. Les pommades et les bandages devaient surement faire effet mais l'attitude de son infirmière devait aussi jouer pour beaucoup. C'était une qualité dont il avait toujours été incapable... Lui qui arrivait à comprendre facilement les animaux et les gens... Pourquoi n'arrivait-il pas à partager ce bien-être avec quiconque ? Tout ce dont il était capable, c'était de frapper quand il le jugeait nécessaire et de s'occuper des animaux. Pourquoi tout semblait toujours plus simple avec eux et que ses relations avec les autres individus de son espèce étaient toujours si compliquées ? Solstice n'avait jamais vraiment réussi à se poser... Pas depuis ce fameux jour et depuis, il traînait cette cicatrice... Et derrière cette souffrance perpétuelle se trouvait un masque, celui de sa fausse légèreté et de son bon vivre...
Et Diane était là, à se préoccuper de lui, tout à ses petits soins...


J'ai bien fait de te la proposer, elle t'adore ! Et Ambre c'est un très beau nom.

Encore une fois la tendresse de la voix de Diane lui rappela à quel point sa vie lui semblait creuse. Mais cette fois, il sourit et se sentit plus tranquille. Libéré d'un poids qui lui pesait sur la conscience et même si cela n'allait surement pas durer, la sensation demeurait agréable. Et puis, il y avait Ambre. Cette petite louve qui s'était lovée contre lui dès le moment où Diane les avait présentés. Comme si une étrange alchimie avait eu lieu entre eux, la louve calme qui semblait trouver enfin un foyer... Peut-être était-ce dont Sol avait besoin lui aussi ? Un foyer... Enfin, David allait mieux, la présence de Diane et d'Ambre jouait grandement sur son moral. La douleur semblait un souvenir lointain pour le moment. Diane s'éclipsa pour aller chercher à manger et s'occuper de ses petites affaires.

Je vais te chercher ça ! J'ai des restes et de l'eau à volonté. Est-ce qu'il faut aussi que je te réduise en purée la nourriture ? Ou même que je te la donnes à la cuillère puisque je suis ton infirmière ?

Un nouvel éclat de rire s'échappa des lèvres de David mais cette fois, la douleur fut moins vive. Aucun doute qu'il garderait la douleur pour compagne pendant quelques jours mais cela allait décroissant. Cette fois, il n'avait pas eu besoin de se retenir de hurler, ce qui était un gros progrès. Alors que la maîtresse partit à ses occupations, David resta à observer le manège des différents animaux. Ambre, qui était restée sage jusque là, se leva d'un coup et partit chahuter avec les autres. Un sourire se dessina alors sur les lèvres du barman. Tout ce petit monde semblait heureux ici... Et le jeune homme eut alors une pensée qui l'attrista. Il n'avait aucune envie de partir... D'un nouveau coup d'oeil, il balaya la pièce du regard comme pour trouver un point d'ancrage mais rien.
Que pouvait bien faire Diane ? Il avait cru la voir sortir de la maison. Peut-être avait-elle d'autres animaux à s'occuper ? En tout cas, elle revint bien vite pour s'affairer dans la cuisine et préparer un rapide repas fait à partir de restes de volailles et des haricots verts. Cela semblait délicieux et ce fut avec une certaine envie qu'il observait le plateau se rapprocher de lieu. Par ailleurs, Diane sortit une bouteille de whisky. Peut-être que ça lui ferait pas de mal... Il n'en buvait pas souvent en plus... Politique d'un barman, ne pas boire de l'alcool sous peine de sombrer !


Je t'ai mis sur le plateau une pilule pour apaiser la douleurs aussi, si tu veux. Avec ça tu devrais bien dormir. Sinon le whisky ça marche aussi...

Diane lui tendit le verre d'eau qu'il attrapa avant d'en boire une gorgée tout en faisant le moins de mouvement possible. Vive les pailles ! Un peu d'eau, cela faisait toujours du bien. Bon et bien maintenant, essayons de manger un peu !  

Je te taquinais tout à l'heure, mais si tu as vraiment besoin d'aide pour manger, ce n'est pas un soucis tu sais. Ça ne me dérange pas.

Je suis pas contre le whisky et je devrais pouvoir manger seul ! Tu as déjà tant fait pour moi ce soir !

Diane se retourna alors pour servir le whisky pendant quelques instants. Un peu d'alcool après un tel moment, cela ferait du bien à tout le monde ! Alors qu'il commençait à manger en évitant de se pencher pour avoir le moins mal possible, il jeta un coup d'oeil en direction de Diane. Que pouvait-elle bien penser de lui en cet instant ? Le voyait-elle comme un de ses animaux de compagnie dont elle prenait soin ?

Tu sais David, tu es un très bon ami et tu es ici chez toi, tu peux venir quand tu veux. Tu ne me dérangeras pas, au contraire, j'aime bien avoir de la visite. Si tu ne trouves pas ça fait trop maison de vieux...

Tant mieux car pour le moment, je me vois pas en état de rentrer chez moi ! Et ne t'inquiète pas, je suis heureux d'être ici. C'est un peu étrange comme prétexte pour venir visiter chez toi mais sache que je ne regrette pas d'être ici. Je serais même ravi de revenir un de ses quatre !
Par contre, tu ferais mieux de servir vite ce whisky ou ton repas va finir par refroidir,
dit-il en plaisantant. D'ailleurs, tu ferais mieux de ramener la bouteille, ce sera plus simple !

Pour le moment, la douleur était supportable et mieux valait ne pas mélanger alcool et médicament alors David décida de s'en tenir au whisky, ce qui était nettement plus agréable. Il profita de son repas et de la boisson en prenant autant son temps que possible. Il échangea alors un sourire avec la jeune femme avant de lui poser une question.

Tu as prévu de faire quoi pendant les prochains jours ? Tu as l'air pas mal occupée ici. Je crois d'ailleurs que tu m'avais parlé d'un événement qui devait survenir bientôt mais j'ai du prendre un coup de trop sur la tête ! Je te ressers un verre ? demanda-t-il lorsqu'il remarqua leurs deux verres vides.


Emi Burton


PS : J'espère que ça te plaira ^^ S'il y a quoi que ce soit, n'hésite pas, je suis totalement rouillé
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   Jeu 18 Aoû - 18:02

Diane riait volontiers face aux taquineries de son jeune ami qui affichait pourtant un visage bien colorée. Elle appréciait sa façon légère de voir les choses, ou plutôt de dédramatiser la situation. L'humour semblait être sa meilleure défense. Diane lui trouvait un optimisme à toute épreuve, comme le sien. Sans réaliser que c'était peut-être son propre sourire chaleureux qui rayonnait sur David. Alors, elle le voyait comme un soleil. Sur la longue liste des choses qui la rendaient heureuse, il y avait bel et bien "parler et rire avec David" depuis qu'elle le connaissait.

Pour lui faire plaisir, elle n'hésita pas une seconde avant d'aller chercher la bouteille et la lui poser à portée de main.

- Voilà pour monsieur de quoi bien dormir.

Elle laissa passer un nouvel éclat de rire avant de se rasseoir pour finir son assiette. Manger avec quelqu'un, même si c'était de façon informel sur une table basse et assise par terre, c'était presque un évènement dans sa vie actuelle. Elle était débordée entre la ferme et les activités sanitaires, surtout en cette période de reproduction des bêtes. Il y avait tant et plus à faire, et personne dont elle devait s'occuper. Si bien qu'elle prenait rarement le temps de bien manger, quand elle ne sautait carrément pas son repas plutôt involontairement. Avoir David pour le diner, c'était un véritable bonheur, même dans ces circonstances.
C'était des plus perturbant pour elle de vivre seule. Elle aurait tant aimé au moins pouvoir emménager avec sa sœur. Mais le destin était capricieux.

- Tu viens quand tu veux, vraiment.

Cette discussion presque un peu sentimentale, mais uniquement amicale s'arrêta là, sur un sourire mutuel et bienveillant. Ils finirent tous deux leur assiettes avant que le jeune homme ne relance la conversation.

- Si tu savais ! C'est infernal en ce moment. Il y a de nombreux tests à faire sur les animaux reproducteurs. Ma journée type c'est le tour des fermes pour prélever du sang ou des crins. Ensuite, je vais au labo mais je n'ai jamais le temps de finir dans la journée. Parfois je dois aussi donner les résultats, et donc refaire une petite tournée. Et enfin, quand j'ose rentrer, je dois gérer ma ferme : les canards et la volaille à nourrir, vérifier que tout le monde va bien, nourrir les chiens, les chats, certains chevaux. Même si j'en fais pas mal tôt le matin. M'occuper de la maison pour terminer.
Mais je ne me plains pas. Une journée bien remplie qui finit dans une jolie maison avec un gros chat câlin, c'est la belle vie.


Elle souriait car elle aimait réellement sa vie. Et Néo en avait justement profiter pour s'installer sur ses genoux alors qu'elle avait rejoint le canapé.

- Et oui j'attends un heureux évènement ! Elle rit. Je t'en ai parlé au bar, serais-tu un peu tête-en-l'air ? Une de mes juments doit délivrer son premier poulain, alors je la surveille étroitement. Elle est dans les écuries actuellement et toujours rien. Je dors beaucoup dans la paille dernièrement.
Et toi alors, que fais-tu de tes journées quand tu n'es pas derrière le bar ?


Diane avait tendu son verre pour se faire resservir tout en parlant. Ils continuèrent ainsi à discuter de leur vie respective pendant un bon moment, toujours avec la même joie de vivre, déviant ensuite sur des discussions plus légères et sans queue ni tête. Puis Diane abandonna David à son assoupissement, s'assurant qu'il soit bien installé et bien couvert. Elle alla rejoindre sa couche de paille au pied du box, même s'il n'y aurait aucune bonne surprise au réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: We had a bad day ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

We had a bad day ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit