Partagez | 
 

 Un enfant dans le besoin [Chase]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Un enfant dans le besoin [Chase]   Ven 15 Mai - 17:14


Depuis la mort de son fils, Diane s'occupait de l'heure d'étude après les cours. C'était son moment préféré de la journée, celui où elle oubliait complètement sa solitude. Elle aimait les enfants et étaient très pédagogues alors c'était faciles pour elle. Même si elle ne gardait que les enfants en difficultés et ceux qui avaient envie de faire leur devoir de manière encadrée. Il y en avait de différents âges, certains adorables et d'autres de vrais petits démons. Elle s'efforçait cependant de tous les traiter de manière juste et à peu près égale en fonction de leur besoin, même si clairement, elle était plus attachée à certains qu'à d'autres. Dans ceux qu'elle aimait beaucoup et à qui elle prêtait une attention particulière, il y avait Chase. Un jeune garçon très curieux et assez turbulent qui lui rappelait son fils par certains côtés, mais qui semblait aussi avoir eu beaucoup de soucis dans sa vie. Il avait des difficultés en classe et elle passait à chaque étude plus de temps avec lui à lui réexpliquer qu'avec les autres. On aurait pu y voir du favoritisme mais Diane s'adaptait simplement au besoin de chacun, certains nécessitaient juste d'être conforter, qu'on regarde leurs résultats et qu'on les valide, pour d'autres il fallait reprendre les bases, réexpliquer calmement et pour Chase, il s'agissait surtout d'arriver à le faire s'intéresser à son travail.

C'était aussi une demande d'Allya qui ne pouvait pas autant que Diane s'occuper de chaque individualité au milieu de sa classe. Celle-ci lui avait dit que Chase était un orphelin adopté par Ethan, Diane n'avait jamais cherché à en savoir plus, elle savait que ça ragotait souvent entre professeurs, les rumeurs allaient bon train. Pour elle c'était de la curiosité mal placée quand ça n'était pas dit par le principal intéressé et elle n'allait pas le forcer à parler, ça aussi ça devait venir de lui.

Mais aujourd'hui Chase n'était pas venu ce qui était étonnant, Allya lui avait bien fait comprendre qu'il n'avait pas le choix. L'heure d'étude c'était un très bon moyen de se débarrasser de ses devoirs pour être libre ensuite. Et puis si au début il y allait à reculons, ce n'était plus le cas. Diane avait su rendre ce moment pas trop désagréable et les enfants l'aimaient bien. Elle savait transmettre facilement un véritable amour maternel à chacun et être à l'écoute de tous leur tracas, petits et gros. Il ne s'agissait pas que de les aider à faire leur devoir mais aussi de les aider à grandir et à surmonter leurs peurs.

Une fois l'heure terminée, Diane alla donc rendre visite à Allya pour l'informer de l'absence de Chase, celle-ci lui répondit qu'elle allait aller voir au village des vainqueurs et qu'elle la tiendrait au courant. Diane rentra donc chez elle. Allya revint la voir un peu plus tard, sans bonnes nouvelles à annoncer. Sur une idée de Diane, Ally lui demanda d'aller voir à la ferme Underwood pendant qu'elle-même ferait un tour en ville. Diane ne se fit pas prier et se dépêcha de seller sa jument.

Cela faisait très longtemps qu'elle ne s'était pas rendu dans cette ferme, même si elle n'y était pas allée souvent. La dernière fois datait de plus de vingts ans quand sa sœur et elle étaient encore jeunes et insouciantes. Mais elle n'était pas là pour constater de ce qui avait changé ou pas, c'était déjà assez gênant comme ça d'aller chez Ethan en son absence. Même si elle n'avait aucun doute qu'il apprécierait qu'elles fassent tout pour s'assurer que Chase va bien. Elle attacha donc sa jument devant la maison et rentra après avoir frappé.

- Chase ?

Elle avançait dans les couloirs, doucement.

- Chase ? C'est Diane. Si tu es là répond moi. Avec Allya on était très inquiètes, on voudrait être sûres que tout va bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 12 ans.
★ Occupation : Garçon d'écurie
☆District : Dix

○ Points : 180
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un enfant dans le besoin [Chase]   Dim 24 Mai - 6:38

Un enfant dans le besoin
Diane & Chase


Au moment présent, tous mes soucis -aussi pesants que les plus gros bœufs que je n’ai jamais vus- s’envolent comme les graines des pissenlits dans le pré.  Loin et très haut dans le ciel, je les avais oubliés alors que je cours derrière Sinto entre les hautes herbes.  J’avais réussi à oublier cette maison étrange aux mille et unes odeurs inconnues dans laquelle je n’avais pas encore dormi plus que quelques heures à la fois.  Comment le pouvais-je, d’ailleurs, avec tous ces bruits qui me faisaient tout le temps sursauter?  C’était comme demander à Sinto de rester tranquille dans son box quand il entend un écureuil gratter contre une planche du mur de la grange.  C’était carrément impossible.  Il y avait aussi Mme Allya, mais surtout son mari, à qui je ne voulais plus penser. Même si je savais très bien qu’ils voulaient m’aider, je n’arrivais pas à me sentir à l’aise avec eux.  E pourquoi est-ce qu’il tenait tant à s’incruster dans ma vie, celui-là?  Je ne le connaissais pas et je n’avais envie de le connaître.  C’est pourquoi j’évitais le plus possible de me rendre chez mon enseignante, préférant largement rester à la période d’étude après les cours, même si c’était mortellement ennuyant.  Au moins, c’était mille fois mieux que d’aller chez Mme Allya ou me faire raccompagner par Elliot.  Beurk!  Rien qu’à y penser une seconde, un frisson me parcourait le dos.  Et finalement, que dire de ma vie dans la grande maison vide…  Ça devait faire presque deux semaines que j’y étais et je m’ennuyais.  Je m’ennuyais de la longue herbe et du vent quand je courrais dans le pré.  Sentir les chevaux tout près de moi, savoir que je pouvais aller voir Sinto quand j’en avais envie, et puis…  savoir Ethan dans la grange ou en train de me surveiller depuis la maison me manque.  Même s’il m’embête souvent avec toutes ses règles, je me rends compte que sa présence me manque.  Tout seul, je me sens vide et pas beaucoup utile.  Sa ferme, c’est chez moi et lui, c’est ce que je veux être plus tard.  Sans eux, je suis triste, perdu et fatigué.  Ça fait déjà bien trop longtemps que ça durait et c’est pour ça que je n’ai pas hésité un seul instant à remplacer ma séance d’étude de ce soir par une petite escapade qui m’avait tout de suite beaucoup plus emballée que mes devoirs.  Le trajet m’avait paru interminable, mais quel soulagement lorsque ma maison est apparue au bout du chemin de terre.    

- Attend-moi!!  Sintooooooooooo!, fis-je entre deux rires sincères en suivant le poulain aussi vite que je peux.

Après avoir sauté la clôture, je suis allé rejoindre les chevaux en détalant dans le pré que je connais par cœur.  C’est sans aucun problème que j’ai retrouvé le poulain que j’avais vu naître il n’y a pas si longtemps et qui lui m’a reconnu, galopant joyeusement vers moi.  Me serrant contre son encolure, nous nous sommes ensuite lancés à la course l’un de l’autre et c’est à ce moment-là que j’ai tout oublié.  Quel sentiment incroyable de liberté m’envahit alors que je me sens enfin mieux, malgré les nombreux morceaux de ma vie encore manquants.  Pourtant, en passant près de la grange, j’aurais juré avoir vu une ombre familière dans la grange.  Or, quand je m’y aventure, je me rends compte que je suis seul.  Me rendant là où est rangé l’équipement de Milady –sur des crochets contre le mur de la grange près de la porte-, je prend avec délicatesse un des chapeaux qu’à l’habitude de mettre Ethan.  Je prends quelques secondes  pour examiner le précieux accessoire, un pincement au cœur, avant de le déposer sur ma tête et de courir à l’extérieur. Allant m’allonger pas très loin, au pied d’un arbre, je fais glisser le chapeau sur mon nez et je m’endors rapidement, bercé par le bruissement des feuilles dans la brise légère de cet après-midi ensoleillé.

***

C’est le mélange d’une sensation de peau humide et la présence d’un souffle saccadé et chaud sur mon visage qui me tire lentement du monde des rêves.  Lorsque j’ouvre les yeux, c’est la vision d'immenses naseaux en train de me sentir le visage que j’aperçois, me faisant reculer brusquement.  C’est en voyant la moue moqueuse de Sinto que j’éclate de rire, incapable de me retenir et encore moins d’arrêter de rigoler pour au moins cinq minutes.  Comment est-ce que j’ai fait pour rester loin d’ici pendant tout ce temps?1  Je me sens si bien ici!  Tout en riant plus doucement, je me remets tranquillement sur mes pieds, reposant le chapeau tombé durant mon sommeil sur ma tête.  Bien que le soleil soit bas dans le ciel, c’est plutôt un long et profond gargouillis de mon estomac qui m’amène à me diriger vers la maison.  C’est en marchant joyeusement que je mets les pieds à l’intérieur, refermant la porte après avoir rassuré Sinto.

- T’en fais pas!  Si je trouve une carotte, je te la ramène!  C’est promis!.

Sans attendre plus longtemps, je me lance vers la cuisine pour voir ce qui reste dans le frigo, sans penser que plusieurs aliments pourraient être périmés depuis le départ d’Ethan.  Or, je ne me rends pas très loin avant que tous les muscles de mon corps ne se tendent comme ceux de Milady quand elle court.  Il y a des bruits de pas dans la maison!!!!!  Je ne sais pas quoi faire et ma respiration s’emballe.  Or, je vois rapidement de qui il s’agit près de la cuisine.

- Madame Diane?!, lâchais-je incrédule, ne comprenant pas ce qu’elle peut bien faire ici.

Je suis si surpris de la voir là, devant moi, que je ne pense même pas à cacher ma moue béate.  C’est seulement après une trentaine de secondes que je me souviens que j’ai manqué la période d’étude de tout à l’heure.  Oh zut!  Je sens que je vais encore avoir des ennuis…  Comme si j’en n’ai pas assez ces temps-ci…

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un enfant dans le besoin [Chase]   Dim 24 Mai - 21:44

- Chase ?

La petite tête blonde avait fait son apparition alors qu'elle regardait par une fenêtre, dés fois qu'elle arrive à l'apercevoir dehors. Elle s'était retournée immédiatement vers lui avec un sourire tendre et chaleureux. Et puis elle s'était avancée en soupirant de soulagement jusqu'à s'accroupir un peu pour être à sa hauteur. Elle hésita à le prendre dans ses bras, ou simplement à poser sa main sur son épaule afin de le réconforter puisqu'il avait l'air mal à l'aise et aussi troublé de la trouver ici. Mais elle jugea qu'il était déjà un grand garçon et qu'il n'avait pas tant besoin d'être materné, surtout qu'elle restait une simple connaissance pour lui. Alors elle releva simplement son chapeau, juste un peu pour mieux voir son visage et sa moue de culpabilité.

- Je suis contente de te trouver ici, Allya et moi étions très inquiètes. Nous aimerions juste que tu nous le dises si tu veux venir ici, d'accord ?

Elle lui sourit à nouveau bien que son ton avait été ferme. Il n'était pas question qu'il leur refasse ce mauvais coup, qui sait ce qui aurait pu lui arriver et où il aurait pu disparaitre. Mais même tout seul ici avec les animaux, ça restait dangereux. A son âge il ne le réalisait sûrement pas qu'un cheval, aussi gentil soit-il peut aussi blesser un homme très facilement, sans forcément le vouloir. Elle n'avait nulle intention de le sermonner cependant, et certainement pas pour l'heure d'étude qu'il avait manqué. Elle ou Allya lui en parlerait le lendemain ou à un moment plus opportun. L'important c'était qu'il comprenne qu'il ne devait pas fuguer sans les prévenir ; si en plus de ça elle l'engueulait, et étant donné son caractère, il allait prendre la mouche et se vexer et recommencerait sans aucun doute. La deuxième chose importante c'était de comprendre ce qui lui était passé par la tête. Et elle n'était pas sûre de comment aborder la question. Après tout, peut-être qu'il préfèrerait parler avec Allya qu'avec elle. Mais elle se dit qu'elle pourrait lui parler plus facilement une fois qu'ils seraient en route.

- J'ai accroché ma jument dehors, tu viens ? Tu sais déjà monter à cheval j'imagine, tu vas pouvoir me montrer tes talents.

Elle avait fait mine de sortir de la maison mais il ne sembla pas plus que ça prêt à la suivre alors elle se retourna bien vite, toujours souriante.

- Je suis désolée mais pour ce soir, on ne peut pas rester ici plus longtemps. Allya est encore en train de te chercher et il faut vraiment qu'on lui dise que tout va bien. Ensuite tu pourras rester dormir chez elle si tu veux. Et puis je ne suis pas sûre qu'Ethan serait très content de savoir qu'on traine dans sa ferme en son absence.

Elle remonta le menton en une moue encourageante, et lui adressa finalement un clin d'oeil comme s'ils étaient complices d'un crime terrible et partageaient désormais un lourd secret. Elle poussa la porte d'entrée, derrière elle la jument à l'attache, qui s'ennuyait d'avoir été laissé seule ici et grattait depuis plusieurs minutes, poussa un petit ronflement d'avertissement afin qu'on vienne enfin s'occuper d'elle. Mais Diane s'arrêta dans son mouvement, regardant le jeune garçon, pour ajouter :

- Et tu peux m'appeler juste Diane en dehors des cours, tu sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 12 ans.
★ Occupation : Garçon d'écurie
☆District : Dix

○ Points : 180
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un enfant dans le besoin [Chase]   Dim 31 Mai - 23:28

Un enfant dans le besoin
Diane & Chase


Alors que mes pas rapides sont guidés par les gargouillis qui résonnent dans mon ventre et aussi par la promesse faire à Sinto qui piétine déjà d’impatience, ma course vers le frigo est subitement interrompue par la présence inattendue de quelqu’un d’autre dans la maison.  Même si je ne vois que la silhouette de la madame dos à moi –parce qu’elle regarde dehors par la fenêtre-, je la reconnais assez facilement par ses cheveux d’une couleur qu’on ne voit pas souvent.  

- Madame Diane?!, m’exclamais-je tout haut, sans cacher ma surprise de la voir dans la grande pièce de la maison.

- Chase?, répond-elle en se retournant vers moi, un sourire sur son visage.

J’ai mis un moment à comprendre, mais voilà que je me souviens que j’ai complètement raté la séance d’étude de tout à l’heure.  Le retour à la réalité est dur après à peine quelques heures de liberté.  Moi qui avais pensé que mon absence ne serait pas trop remarquée, je me suis trompé, on dirait.  Et maintenant, me voilà encore dans le pétrin.  Par contre, ça aura valu le coup : pour rien au monde je n’aurais manqué cet après-midi à courir dans le pré avec Sinto.  Enfin, c’est une façon de parler, pas vrai?  Déjà, Mme Diane s’est approchée de moi pour s’accroupir à ma hauteur, cherchant à capter mon regard.  Mais moi, je ne veux pas voir ses yeux réprobateurs donc je regarde le vieux plancher de bois usé qui recouvre tout le rez-de-chaussée.  Avec Elliot sur mon dos, maintenant c’est mon institutrice du soir qui va me faire des reproches…  Le genre de soupir qu’elle lâche ne me dit rien de bon…  Quand vais-je pouvoir retrouver ma vie d’avant, sans tous ces problèmes?  À quand le retour d’Ethan à la maison?  Ça fait déjà une éternité qu’il est parti!  Lorsque je sens le chapeau d’Ethan se soulever légèrement de ma tête, je ne peux pas m’empêcher de regarder Mme Diane dans les yeux.

- Je suis contente de te trouver ici, commence alors ma deuxième prof.  Allya etmoi étions très inquiètes.  Nous aimerions que tu nous le dises si tu veux venir ici.

À la mention du prénom de ma professeure de jour, je détourne mes yeux à nouveau vers le plancher.  Oh non…  Allya sait que j’ai raté l’heure d’étude….  Si elle le sait, ça veut dire qu’Elliot aussi.  Il doit être vraiment en colère contre moi.  À cette idée, j’ai encore moins envie de retourner en ville.  Pourquoi je ne peux pas vivre ici au lieu de la maison des vainqueurs?  N’est-ce pas évident que c’est ce qui serait le mieux?  Bien que Mme Diane m’a donné sa consigne avec insistance, je me dis qu’il va falloir que je sois plus discret la prochaine fois.  Louper une séance d’étude pour venir ici n’est pas une bonne idée.  La prochaine fois, je vais venir un jour de congé comme ça personne ne remarquera.  Oui, c’est ça!  Par contre, pour le moment, je dois essayer d’éviter d’avoir le plus d’ennuis après avoir été pris la main dans le sac.    

- J’ai accroché ma jument dehors, tu viens?, fait alors Diane en affichant un grand sourire. Tu sais déjà monter à cheval, j’imagine.  Tu vas pouvoir me montrer tes talents.

Mme Diane possède une jument?!  Et elle la monte, en plus?!  Wahouuuuuuu!! C’est trop génial ça!  Et en plus, elle me fait assez confiance pour que je la monte avec elle?  Tout excité, j’ai d’abord voulu suivre ma professeure, mais je me suis rappelé de ma promesse faite à Sinto.  Je file donc vers le frigo et l’ouvre tout grand avant de m’étouffer à cause de la puanteur qui s’en échappe.  Beurk!  Il y a plein de trucs pourris là-dedans!!  C’est dégueulasse!  Refermant la porte quelques secondes, je prend la plus grande inspiration que je peux avant de retenir mon souffle pour replonger dans le grand frigo.  Dans tout ce stock pourri on devait bien avoir une carotte mangeable, non?  J’ouvre le tiroir à légume et j’en aperçois un sac qui en contient quelques-unes d’encore potables.  J’en prends deux avant de refermer fièrement la porte, relâchant bruyamment l’air que j’ai retenu pendant tout ce temps.  Devant moi, se trouve ma professeure qui affiche toujours ce même sourire.  Elle est vraiment toujours de bonne humeur?

- Je suis désolée, mais pour ce soir, on ne peut pas rester ici plus longtemps., explique-t-elle.  Allya est encore en train de te chercher et il faut vraiment qu’on lui dise que tout va bien.  Ensuite tu pourras rester dormir chez elle, si tu veux.

Rien qu’à l’idée de rester dormir dans la maison d’Allya, un frisson me parcourt le dos. Non, non, non.  Après mon escapade, je préfère loin me retourner toute la nuit dans mon lit, seul dans la grande maison fantôme d’Ethan.  Si ça se trouve, je vais encore casser par accident un de ces vases inutiles qu’on retrouve sur toutes les tables dans la maison.  Lâchant un soupir, je commence déjà à chercher ce que je vais dire à Allya pour qu’elle me laisse partir tout à l’heure.  Misère, la soirée va être très longue…

- Et puis, je ne suis pas sûre qu’Ethan serait très content de savoir qu’on traîne dans sa ferme en son absence, finit alors Mme Diane avant de me faire un clin d’œil complice.

J’accroche sur la dernière phrase de Diane.  Bien sûr, si Ethan apprenait que j’ai désobéi aux règles d’Allya, surtout pour me promener seul dans le district, il sera probablement fâché, mais ce ne sera pas parce que je suis spécifiquement venu ici.  Enfin, je ne pense pas. Diane a bien dit qu’il ne sera pas content qu’on soit dans sa ferme, mais, pour moi –et pour lui aussi, j’espère-, je ne suis plus chez Ethan depuis longtemps : je suis chez moi.  Bien que j’aurais pu expliquer tout ça à Diane, je n’en ai pas envie puisqu’une chose beaucoup plus intéressante me trotte dans la tête.  En oubliant sa drôle de formulation de phrase et ma future confrontation avec Allya, je finis par suivre Mme Diane jusqu’à l’entrée principale de la maison.  Déjà, on peut entendre la jument de ma professeure qui s’énerve dehors.  Wow, elle a vraiment une jument!  

- Et tu peux m’appeler juste Diane en dehors des cours, tu sais, me lance alors ma professeure en se retournant vers moi.  

Abandonnant ma moue déçue de la tournure des événements, je lui affiche un grand sourire, content de ne pas avoir subit de sermon, finalement.  Mais je ne peux pas partir tout de suite.  J’ai encore quelque chose à faire avant!  M’arrêtant une fois la porte d’entrée refermée derrière moi, je lance une courte phrase avant de me faufiler sous la clôture de bois séparant l’entrée de la ferme du pré des chevaux.

- Laissez-moi juste une minute!!

Les deux carottes serrées dans ma main droite, je cours en contournant la maison pour rejoindre Sinto, quelques pas plus loin.  Tout heureux en voyant ce que je lui apporte, il sautille jusqu’à moi alors que je lui tends ses friandises en riant de sa démarche.  En un rien de temps, il a tout englouti et je serre son cou très fort avant de marcher à reculons vers la maison en lui disant au revoir.  Évidemment, ce n’est pas un triste au revoir parce qu’on se reverra très bientôt.  Repassant sous la clôture, je m’essuie les mains sur ma chemise à carreaux et rajuste le chapeau sur ma tête avant de lever les yeux sur la grande jument de Diane.

- Woaw!  Elle est troooooooooooop belle!, m’exclamais-je sans pouvoir me retenir.

À côté du cheval de Diane, je me sens tout petit.  La jument à la robe brun clair qui a des reflets blonds au soleil couchant est tout simplement magnifique.  Sa longue crinière blonde vole au gré de la brise qui rafraîchit déjà l’air en ce début de soirée.  Et que dire de la prestance de l’animal!  Je suis vraiment impressionné que j’hésite à m’en approcher, tendant ma paume vers son front.  Lentement, elle vient le déposer contre ma main, m’inondant de bonheur.

- Comment elle s’appelle?, demandais-je à Diane sans quitter sa jument des yeux, trop fasciné.

Et dire que je vais bientôt être sur son dos!  C’est incroyable!  Ayant trop hâte, je me rapproche des étriers et de la selle.  Par contre, je suis visiblement trop petit pour monter tout seul.  Me retournant vers Diane, les yeux brillants d’excitation, je lui demande d’une petite voix, sans me préoccuper de ce qu’Ethan penserait de ma formulation :

- Est-ce que tu m’aiderais à monter, Mme….  Euh, Diane?


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un enfant dans le besoin [Chase]   Ven 5 Juin - 18:27


Chase était un gamin mignon, du genre à faire des bêtises, un peu casse-coup sans doute mais pas un petit voyou. Diane savait qu'elle n'aurait nul besoin de hausser le ton avec lui. D'autant que l'aura de professeur lui donnait un atout considérable niveau intimidation. D'ailleurs quand on parlait simplement et efficacement, cela fonctionnait toujours. Ça n'était pas pour rien qu'elle adorait les enfants. Mais elle avait bien noté sa moue quand elle avait parlé de l'envoyer chez Allya. Quelque chose n'allait pas et elle se devait de comprendre quoi.

Absorbée par cette idée, elle ne remarqua pas que la fin de sa phrase le fit également tiqué. Même s'il était certain que ça n'était pas très bien formulée. Sans doute qu'elle l'avait dit comme ça parce qu'elle se sentait comme une intruse ici, violant l'intimité d'un vieil ami. Mais bien sûr que c'était aussi la ferme de Chase désormais. Elle ne l'oubliait pas mais elle présumait aussi qu'il devait y avoir une raison pour qu'il lui ai demandé de dormir au village des vainqueurs et non ici.

Et alors qu'ils allaient sortir tous les deux, Chase afficha un grand sourire. Les chevaux faisaient toujours leur petit effet et Diane était contente de voir qu'il se détendait en sa présence. Il devait avoir compris qu'elle ne lui voulait que du bien, c'était l'essentiel. Mais sous son regard curieux, il lui annonça qu'il avait quelque chose à faire et fila à travers la ferme. Étant déjà sur le palier, Diane contourna le bâtiment en suivant son mouvement afin de l'observer de loin. Elle ne put s'empêcher de sourire face à la scène absolument adorable qui se déroulait sous ses yeux. Le jeune homme avait donc besoin d'une minute afin de donner une carotte à un poulain, son poulain sans aucun doute. Ces deux là c'était choisi l'un l'autre, ça sautait aux yeux. Une belle relation qui commençait.

Comme promis Chase revint très vite vers elle et son attention fut dés lors totalement absorbée par la jument. Inti faisant souvent cet effet, elle était solaire cette jument avec ses reflets dorés. Et un amour. C'était sa jument de travail, son compagnon le plus fidèle. Un accompagnant même. Sa source de vitalité et de réconfort quand elle en avait besoin. Elle ne se retint pas de rire lorsqu'il exprima son admiration pour l'animal. Elle était totalement d'accord avec cette affirmation mais le dire aurait été vantard.

- Merci pour elle !

Inti était aussi très bien éduquée et très fiable, elle pouvait la confier à un enfant les yeux fermés. Elle n'avait donc aucune crainte en voyant Chase tendre la main pour la caresser, surtout vu la façon dont il s'entendait avec son poulain. Nul doute qu'il savait y faire. La jument adorait les grattouilles et reconnues toute de suite la qualité de la main qui se présentait devant elle. Elle ne prit même pas la peine de le sentir.

- Elle s'appelle Inti.

Chase s'approcha de la selle et un cruel dilemme s'imposa. Ils allaient devoir monter à deux, mais comment ? Si elle le faisait monter comme ça, elle aurait bien du mal à se hisser ensuite. Et puis, devant ou derrière la selle... Elle avisa vite qu'il serait mieux devant et qu'elle pourrait le tenir ne sachant pas son niveau.

- Hmmm, laisse moi réfléchir un peu.

Elle regarda autour d'elle. Examinant tous les éléments qui pourraient les aider. Elle posa une main sur son dos comme pour l'entrainer quelque part tout en montrant du doigt la barrière en bois du pré.

- Grimpe là-dessus, je viens te chercher à cheval. Ça sera plus simple comme ça.

Elle le laissa partir puis se hissa délicatement sur sa monture. Aussitôt en selle, elle lui demanda de s'approcher de la barrière. La jument avait l'habitude et ça ne posait aucun soucis. Là elle tendit une main à Chase afin de l'aider à s'asseoir entre elle et le pommeau de la selle. Et sans plus attendre ils se mirent en route, d'un bon pas. Si tout se passait bien, ils auraient même la chance de trotter et de galoper mais déjà il fallait que le garçon soit à son aise.

Et le pas était bien plus favorable pour discuter. Ou pour admirer les paysages et le chemin qui les emmenait jusqu'à la "ville".

- Tu sais Chase... S'il y a des choses que tu veux me dire... Je te promets que je peux garder un secret et que je ne dirais rien à Allya, à Ethan, ou à personne d'autre d'ailleurs. Si tu en as envie bien sûr. Je ne veux pas te forcer. Je me doutes bien qu'Ethan te manque et je ne vais pas prétendre le remplacer. Mais si tu as besoin d'aide, je suis là, je serais toujours là pour toi.

Ça n'était jamais évident ce genre de discussion avec un gamin. Il n'avait aucune raison de lui faire confiance après tout, elle avait beau avoir sincèrement envie de l'aider, il ne la connaissait pas encore bien et elle ne lui en voudrait pas s'il ne disait rien. Mais cela serait véritablement dommage. Sans doute devrait-elle l'aider un peu plus. Le timing était d'ailleurs parfait puisqu'une très belle petite montée enherbée s'annonçait devant eux. Ça lui laisserait le temps de réfléchir et de s'aérer les idées.

- Accroche-toi au pommeau ou aux crins, on va galoper. Et si ça se passe bien, on aura d'autres occasion.

Elle demanda alors à sa jument de partir au trot, puis au galop. L'animal un peu excité partit un peu plus vite que prévu mais elle la rappela à l'ordre bien vite et une fois en haut de la colline, elle la fit repasser au pas.

- Ça va ? Tu es bien installé ?

Elle laissa quelques minutes pour que tout le monde se remette de ses émotions puis elle reprit sur un ton bien plus sérieux mais toujours aussi doux. En espérant qu'il avait un peu réfléchit à tout ce qu'elle lui avait dit. Elle se pencha légèrement sur le côté afin de le voir, laissant quartier libre à sa jument, en toute confiance avec elle.

- J'ai vu ta moue toute à l'heure Chase quand je t'ai demandé si tu voulais dormir chez Allya. Si tu préfères rester seul au village des vainqueurs, tu peux me le dire. Et si quelque chose ne va pas avec elle, tu peux m'en parler aussi. Je ne vais pas te gronder, au contraire. Je veux que tu te sentes bien, d'accord ?

Elle lui glissa juste un sourire tout en contractant le menton. Diane était plutôt du genre tactile, très aimante et câline avec ceux qu'elle connaissait bien mais elle se retenait avec Chase, de peur de le brusquer. Pourtant elle avait vraiment envie de le serrer dans ses bras. Il avait des soucis, ça crevait les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 12 ans.
★ Occupation : Garçon d'écurie
☆District : Dix

○ Points : 180
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un enfant dans le besoin [Chase]   Dim 5 Juil - 22:12

Un enfant dans le besoin
Diane & Chase


La jument de Diane est juste trop belle!  Bien que celles de la ferme d’Ethan et moi sont très gentilles, aimables et dociles, il y a quelque chose que la jument de Diane dégage qui est vraiment plus spectaculaire.  Par contre, je ne sais pas vraiment de quoi il s’agit.  Peut-être que c’est sa grandeur par rapport à ma petite taille qui la rend grandiose ou encore le teint de sa robe qui, associé avec sa crinière plus pâle, viennent déloger Milady de la première place du top cinq de mes robes préférées.  Mes yeux ne pouvant trouver la force de quitter le cheval et mes lèvres entrouvertes laissent clairement voir mon étonnement, ce qui ne tarde d’ailleurs pas à faire rire Diane qui m’avait observé sans que je ne m’en soucie.  Sans plus attendre, je m’avance vers la jument en tendant ma main, qui ne fait même pas toute la largeur de son nez, vers son front, entre ses deux yeux, pour lui donner une caresse.  Sans hésiter un seul instant, elle s’appuie contre ma paume et une vague de bonheur m’envahie, faisant s’envoler en fumée tous mes soucis.  Glissant doucement ma main le long de son front, je frissonne en sentant à quel point elle est douce.

-Comment elle s’appelle?, demandais-je à Diane sans quitter sa jument des yeux, trop fasciné.

- Elle s’appelle Inti, me répond-elle aussitôt.

-Salut Inti!  Moi, c’est Chase!, dis-je gaiement à la jument en guise de présentation.

Moi qui ne voulais pas partir de chez moi, voilà que cette perspective est beaucoup moins plate que ce que j’en pensais au début puisque je vais monter Inti!  Après une dernière caresse, je me rapproche des étriers et de la selle, ayant trop hâte de la sentir galoper sous moi.  Par contre, elle est si grande que je suis beaucoup trop petit pour monter tout seul.  Même en levait mon pied le plus haut que je le peux, je n’arriverais pas à le glisser dans l’étrier.  Me retournant vers Diane, les yeux brillants d’excitation, je lui demande d’une petite voix :

-Est-ce que tu m’aiderais à monter, Mme….  Euh, Diane?

- Hmmm, laisse moi réfléchir un peu…, fit-elle alors, pensive durant un moment face à ce problème de taille.  Grimpe là-dessus, fait-elle alors en me pointant la barrière qui délimite le pré dans lequel Sinto, sa mère, Milady et les autres chevaux circulent à leur gré.   Je viens te chercher à cheval.  Ça sera plus simple comme ça.

Diane n’avait pas encore terminé ses dernières phrases que je me mets à courir vers la portion désignée de la clôture en vieux bois.  Sans me préoccuper de sa solidité, j’y grimpe et me tiens fièrement debout sur la plus haute planche, attendant qu’Inti et Diane se rapprochent de moi.  Voir Diane monter un cheval me fait tout drôle.  Jamais je n’aurais pensé que la surveillante de la séance de devoirs après les cours était aussi cool!  Agrippant sa main tendue, je me hisse sur Inti pour m’installer entre Diane et le pommeau de la selle.  Wow, je suis vraiment sur Inti, maintenant?!  Wahou!!  Trop excité, je me penche vers l’avant pour glisser mes doigts dans la crinière de la jument pour lui donner une nouvelle caresse avant que nous entamions notre avancée.

Le paysage du chemin qui sépare la maison de la ville, je le connais déjà par cœur.  Par contre, sur le dos d’Inti et avec ce frais vent de fin de soirée qui m’ébouriffe les cheveux dans tous les sens, je me sens comme si je suis en train d’emprunter cette route e terre pour la toute première fois.  Habitué à la fluidité particulière des mouvements de Milady, les nouvelles sensations et le rythme différent d’Inti me rend un peu plus instable sur la selle, mais fier de vivre cette nouvelle expérience.  Cette balade, j’aurais aimé qu’elle ne finisse jamais.  Mais chaque seconde qui passe me rapproche d’un avenir rapproché qui ne fait pas vraiment mon affaire.  

- Tu sais Chase..., commença doucement Diane, comme si elle a lu dans mes pensées.  S'il y a des choses que tu veux me dire... Je te promets que je peux garder un secret et que je ne dirais rien à Allya, à Ethan, ou à personne d'autre d'ailleurs.

Mon emprise sur le pommeau se solidifie alors que les propos de Diane ramène cette tension en moi, celle que j’avais tentée d’effacer, comme on efface les erreurs d’accord avec une grosse gomme à effacer, en allant passer la fin d’après-midi avec Sinto.  Du plus loin que je me souvienne, je n’ai jamais été du genre à beaucoup parler.  Je ne vois pas en quoi c’est utile de raconter ses problèmes aux autres.  On ne fait que dire tout haut nos faiblesses et les autres en profite pour en rire.  C’est pas comme Anna, une fille vraiment ennuyante à l’école, qui n’arrête jamais de parler, même quand elle n’a rien à dire.  J’aime d’ailleurs bien la voir se mettre en colère quand je l’ignore trop longtemps.  C’est vraiment trop drôle!   Mais moi, je ne serais jamais comme elle.  Même si je me sens seul, je vais tout braver, comme un grand, jusqu’à ce que tout redevienne comme avant.  Je vais y arriver… n’est-ce pas?

- Si tu en as envie bien sûr. Je ne veux pas te forcer. Je me doute bien qu'Ethan te manque et je ne vais pas prétendre le remplacer. Mais si tu as besoin d'aide, je suis là, je serais toujours là pour toi.

Si je suis si certain de pouvoir affronter tout ça tout seul, pourquoi est-ce que l’offre de Diane me chatouille à l’intérieur?  Pourquoi est-ce que je suis tenté de tout lui déballer alors que nous sommes en route en plein vers celui qui me fait si peur?  Pourtant, j’en ai si envie…

- Accroche-toi au pommeau ou aux crins, on va galoper. Et si ça se passe bien, on aura d'autres occasions, m’expliqua alors Diane avant de donner la consigne à sa jument.

Habitué à la douceur de Milady, je suis légèrement propulsé vers l’arrière lorsque Inti partit à toute allure au trot pour grimper la colline devant nous.  Sentant le chapeau d’Ethan vasciller sur ma tête, je lâche le pommeau pour le plaquer sur ma tête à l’aide de mes deux mains.  Mon dos s’appuie contre Diane et je reprends ensuite mon équilibre, m’accrochant d’une main au pommeau pour me ramener vers l’avant, ma seconde paume retirant le chapeau de sur ma tête pour le tenir serré contre mon ventre.  La dernière chose que je veux est de l’échapper et qu’il se salisse dans la boue.  

Le sentiment de liberté qui m’enveloppe à chaque fois qu’Ethan et moi partons au trot avec Milady ne fait pas exception cette fois-ci, bien que le cheval et son maître diffèrent de l’habitude.  Les cheveux dans le vent et la force d’Inti nous poussant vers l’avant, mes idées arrivent à se mettre en place et je réalise quelque chose : une personne aussi gentille, attentionnée et amie des chevaux que Diane ne profiterait jamais de mes faiblesses pour me faire du mal.  C’est impossible.  Et c’est la même chose pour Ethan.  Et c’est ce qui les différencie du Pacificateur qui est sûrement à ma recherche après que j’ai manqué la séance d’étude.  Profitant des derniers pas au trot d’Inti pour inspirer le plus d’air possible, un regain d’énergie m’assaillit alors que la jument reprend sa course au pas.

- Ça va?  Tu es bien installé?, me questionna alors Diane.

- Oh oui!!!  C’était trop génial!!  On recommence!!!, m’exclamais-je en riant de bonheur.

Je rigole comme ça pendant une bonne minute avant de me calmer pour apprécier le soleil qui se couchait derrière les immeubles de la ville que nous commençons à voir au loin.  Inti ayant repris une allure stable et régulière à laquelle je m’habitude tranquillement, je secoue le chapeau pour le défroissé et je le remets fièrement sur ma tête.  Plusieurs minutes silencieuses passent durant lesquelles je regarde l’étendue rassurante des plaines.

- J'ai vu ta moue tout à l'heure, Chase, quand je t'ai demandé si tu voulais dormir chez Allya, reprend alors la prof d’un ton beaucoup plus sérieux.   Si tu préfères rester seul au village des vainqueurs, tu peux me le dire. Et si quelque chose ne va pas avec elle, tu peux m'en parler aussi. Je ne vais pas te gronder, au contraire. Je veux que tu te sentes bien, d'accord ?

- Je ne veux pas aller chez Allya.  Et je ne veux pas aller dans cette grande maison vide que je ne connais même pas!, lâchais-je tout d’un coup, mon regard se portant vers l’horizon, à l’opposé des yeux de Diane qui m’observent.

Même si j’ai décidé de faire confiance à Diane, lui parler est plus difficile que ce que je me suis imaginé.  Comment lui dire à elle, qui est l’amie d’Allya, que j’ai peur d’Elliot?  Son travail est pourtant de défendre les gens et moi j’ai la frousse de lui.  Ça, c’est digne d’un vrai bébé et je n’ai pas envie de me ridiculiser comme c’était arrivé devant l’autre rousse qui était venue à la maison, l’autre jour.  C’est pourquoi j’ai rapidement dit l’essentiel à Diane, avant que je me dégonfle et que je change d’idée.  

- Ça fait des mois que je suis tout seul! Et cette maison vide et poussiéreuse, ce n’est pas chez moi!  Je déteste cette maison!, m’emportais-je avant de pointer derrière nous, le chemin qui mène à la ferme.   Ça, c’est chez moi!

D’accord, j’exagère sûrement sous le coup de la colère, mais ça m’est égal.  Par contre, je ne veux pas me fâcher contre Diane.  Donc je me retourne vers l’avant et je baisse mes yeux sur le pommeau autour duquel mes doigts s’enroulent timidement.  Je ne sais pas pourquoi ma colère se dirige contre la maison abandonnée dans laquelle j’ai accidentellement brisé quelques pots qui semblaient dater d’un autre âge.  Je ne comprends pas pourquoi je réagis comme ça.  Pourtant, depuis le départ d’Ethan et depuis mon soulagement quand il a dit à tout le monde qu’il ne retournerait pas dans l’arène, j’arrive à m’en sortir.  Je dois être fatigué et cette boule qui pèse dans mon ventre n’a pas vraiment aidé ces derniers jours.  Peut-être, qu’au fond, j’ai besoin de l’aide de Diane.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un enfant dans le besoin [Chase]   Jeu 24 Sep - 10:54


L'entendre rire, le voir sourire, Diane ne demandait jamais rien d'autre à un enfant. L'enfance c'était sacrée pour elle, un sanctuaire à préserver de tout ce monde injuste et violent. Elle se montrait sans doute trop protectrice, surtout avec les siens. C'est ce que son mari lui avait reproché, qu'elle les faisait vivre dans une douce rêverie, qu'elle les avait coupé du monde et que cette fracture, cette insouciance, avait exacerbé la douleur de les voir partir, mais aussi leur souffrance à eux de se retrouver si soudainement dans quelque chose qu'ils ne comprenaient pas. La mort, la violence, la douleur... Par sa faute, ils n'auraient eu aucune chance de s'en sortir car aucunes facultés à se battre pour survivre.

Diane ne se laissait pas empoisonner l'esprit par ces paroles, certain dirait malchance, elle pensait destin. C'était ainsi, ils avaient été choisis l'un après l'autre, mais si ça n'avait pas été eux, cela aurait été d'autres enfants, d'autres souffrances. Au moins, elle leur avait donné plus d'une dizaine d'années de bonheur. C'était ainsi.

Désormais, elle se consacrait aux enfants des autres, à partager sa chaleur naturelle, sa douceur, son humanité. Juste pour un sourire.

Elle n'était pas une grande bavarde et pressa simplement l'épaule de Chase de sa main, pour lui dire qu'elle avait entendu et qu'elle prendrait compte de son avis même si elle n'avait aucune idée du pourquoi. S'il avait fugué, c'est qu'il avait de bonnes raisons. Les enfants ont toujours de bonnes raisons de faire ce qu'ils font, même si généralement ils ne savent pas eux-même et trouvent d'autres explications. Elle se disait parfois qu'elle aurait pu devenir pédopsychiatre, d'un autre côté, jamais personne ne l'aurait laissée exercer ça en dehors du capitole. Qui s'intéressait au bien-être psychologique des pauvres gamins du dix ?

Un peu plus loin, elle redemanda à sa jument de prendre le galop, puisque ça lui avait tant plu. Elle ne le prévint pas pour lui faire la surprise et dés qu'elle fut sûre qu'il soit stable, elle demanda même une belle accélération. Cheveux au vent, sourire aux lèvres. Quoi de mieux que le plaisir simple d'une balade à cheval ? Diane se laissait même aller à pousser un petit cri de cowboy, riant ensuite avec Chase.

A cette allure là, le village fut vite en vu et ils finirent tranquillement au pas jusqu'à l'école. Allya était là et fut soulagée de les voir, tous les deux. Diane descendit d'Inti et laissa Chase se débrouiller comme un grand, sa jument n'était pas bien grande et il ne risquait pas de se faire mal. Puis elle attacha sa jument où elle pu avant de se reporter vers la maitresse, la prenant en aparté, l'entrainant vers l'entrée de l'école.

- Allya, est-ce que je peux te parler quelques minutes
, puis se tournant vers Chase, Chase, tu surveilles Inti d'accord ? Nous n'en avons pas pour longtemps.

Une fois à l'intérieur, Diane expliqua rapidement qu'elle l'avait trouvé à la ferme d'Ethan, qu'il avait voulu revoir son poulain. Elle ne rentra pas dans les détails, Allya devait bien se douter qu'Ethan lui manquait et qu'il préfèrerait être chez lui. Mais bien sûr, cette dernière s'inquiétait désormais de le laisser seul au village des vainqueurs, et Diane aussi. Comme promis, elle ne lui dit rien sur le fait que Chase ne voulait pas aller chez sa maitresse, elle trouva comme excuse qu'il avait besoin d'animaux autour de lui, ce qui n'était pas tout à fait faux et qu'elle pourrait l'emmener plus facilement rendre visite à son poulain s'il le voulait. Allya acquiesça, les deux femmes se connaissaient bien, s'appréciaient et se faisaient confiance mutuellement, elle n'y voyait donc aucun inconvénient du moment que Chase était d'accord. Ainsi rassurées et ayant trouver une solution, elles ressortirent, toutes deux souriantes et confiantes.

- Chase, nous avons discuté et si tu le souhaites, tu peux venir vivre chez moi jusqu'au retour d'Ethan. Je t’emmènerais quelques fois voir ton poulain. Tu ne connais pas, mais c'est une jolie ferme aussi, avec plein d'animaux. En plus j'aurais vraiment besoin d'un assistant si tu t'en sens capable !
Allya et moi, nous comprenons que tu préfèrerais être chez toi mais si Ethan a voulu que tu ailles au village des vainqueurs, c'est qu'il avait aussi de bonnes raisons. Si tu ne veux pas, ce n'est pas grave, tu pourras retourner à la grande maison du village et je t'emmènerais quand même voir ton poulain. Mais on ne veut plus que tu disparaisses, d'accord ?


Elle lui sourit et attendit sa réaction. Dans le même temps, elle espérait qu'il s'excuse auprès d'Allya pour lui avoir causer tant d'inquiétude. De son côté, il était déjà entièrement pardonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 12 ans.
★ Occupation : Garçon d'écurie
☆District : Dix

○ Points : 180
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un enfant dans le besoin [Chase]   Lun 28 Déc - 3:33

Un enfant dans le besoin
Diane & Chase


Malgré tout le plaisir que j’ai à partager le dos d’Inti avec Diane, je reprends tout mon sérieux lorsque les premiers bâtiments de la ville apparaissent à l’horizon.  Doucement, Inti reprend une allure plus tranquille alors que nos rires, à Diane et moi, s’effacent doucement.  Je jette rapidement un dernier regard derrière nous.  Le gazon de la ferme qui avait chatouillé mes orteils un peu plus tôt me semble tellement loin, au bout de ce chemin de terre et de gravier!  Cet après-midi de rêve passé à jouer avec Sinto et à faire la sieste dans l’herbe n’est plus qu’un vague souvenir rejoignant le reste de mon passé.  Je pourrais être dans de gros ennuis, mais, heureusement, Diane a promis que ce sera notre petit secret.  Je ne la connais pas beaucoup, mais je crois qu’elle va respecter sa promesse.  Je l’espère, en tout cas…  

Beaucoup trop rapidement à mon goût, j’aperçois déjà la toiture de l’école, au loin.  Je n’aime pas l’école.  Les mathématiques et le français, j’en n’ai rien à faire.  Tout ce qui m’intéresse, c’est en apprendre plus sur les animaux et ce n’est pas avec des feuilles de papiers et des crayons que ça se fera.  Il faut être avec eux, les toucher, sentir leur doux pelage sous nos doigts, les voir manger, boire, s’amuser.  Ça, on ne le voit pas dans les livres!  Avant, la seule chose qui me gardait assis sur ces bancs inconfortables, c’était mes amis.  Mais depuis qu’ils m’ont tous lâchement abandonné quand la bâtisse d’à côté a flambé, je ne leur parle plus.  Je sais maintenant qu’ils sont des mauviettes et que je ne suis pas important à leurs yeux.  Alors ça ne sert à rien de faire semblant maintenant que tout est redevenu à la normale.  Plus que jamais, je me sens seul, à l’école comme dans la maison vide, par la suite.  Je me force malgré tout.  Je dois lutter contre moi-même, contre toutes mes envies, pour continuer d’aller à mes cours parce que je sais qu’Ethan va être très en colère à son retour si je n’y vais pas.  Et c’est bien la dernière chose que je veux.  Replaçant son chapeau sur ma tête suite à ce dernier galop, je m’imagine sauter dans ses bras, je m’imagine qu’il me serre fort, très fort contre lui, tout comme il l’a fait quand il est venu me chercher dans le garde-robe de Mme Allya.

Sortant brusquement de mes pensées, mes doigts se raccrochent solidement au pommeau de la selle lorsque j’aperçois le visage de ma professeure, baissant mes yeux.  J’ai fait une bêtise, encore, et je redoute le sermon auquel je vais avoir droit pour avoir donné la trouille à Mme Allya, qui a probablement lancé Elliot et ses amis Pacificateurs à ma recherche.  J’évite le plus possible de croiser les yeux de ma prof et je suis bien soulagé en entendant Diane me demander de rester avec Inti, alors qu’elle en descend pour ensuite se diriger vers ma prof.  J’attends qu’elles s’éloignent un peu avant de me balancer en bas d’Inti.  Je les observe longuement disparaître derrière les portes de l’école avant de reporter mon attention vers la magnifique jument qui nous a si bravement reconduit jusqu’ici.  Ne pouvant plus me passer de sa douceur, j’approche à nouveau ma paume de son front et attends qu’elle vienne l’apposer sur mon avant de la nourrir de caresses.  Elle est si belle, si gentille!  Je suis certain que Milady et elle s’entendrait à merveille!  Il faudrait tellement qu’elles se rencontrent, un jour!  Il va falloir que j’en parle à Ethan.  Je veux absolument être là quand ça arrivera!  Et puis, je suis convaincu qu’Ethan ne pourra rien refuser à une personne aussi gentille que Mme Diane!  Je finis par serrer l’immense cou de la jument dans mes bras.  Ça fait tout drôle à sa grosseur, moi qui est habitué avec mon petit Sinto!

- Chase! , fait alors Diane pas très loin derrière moi, sans que je l’ai entendue revenir.

Lorsque je relâche mon étreinte autour d’Inti et que je me retourne vers Diane, je suis un peu surpris de voir Mme Allya, toute souriante, à ses côtés.  J’aurais pensé qu’elle serait en colère contre moi, après ce que j’ai fait…

- Nous avons discuté et, si tu le souhaites, tu peux venir vivre chez moi jusqu’au retour d’Ethan, lance alors Diane, un grand sourire sur son visage.   Je t’emmènerais quelques fois voir ton poulain.

Je suis complètement béat.  Est-ce que j’ai vraiment bien entendu les mots que Diane vient de prononcer?!  Confus, mon regard va et vient sans cesse entre Mme Allya et Diane, incapable de prononcer le moindre mot.

- Tu ne connais pas, mais c’est une jolie ferme aussi, avec plein d’animaux.  Et en plus, j’ai vraiment besoin d’un assistant, si tu t’en sens capable!

Diane aimerait vraiment que j’aille vivre chez elle?  Et Mme Allya, ça ne semble pas la déranger vu le sourire qu’elle affiche.  Pourquoi elle n’est pas fâchée?  Et puis, Ethan, qu’est-ce qu’il en penserait?  D’habitude, c’est lui qui décide ce genre de chose à ma place.  Je suis nerveux, mais rien qu’en pensant à une nouvelle nuit seul dans la grande maison que je déteste, mon choix est fait.  La surprise et l’incertitude qui m’ont habité laissent finalement place à une joie inégalée depuis le départ d’Ethan.  Diane a une ferme, des chevaux et d’autres animaux!  Ça ne peut qu’être mille fois mieux que le château désert d’Ethan tout en m’attirant moins d’ennuis qu’en allant à ma maison.  Je sens l’excitation de découvrir la ferme et les autres animaux de Diane!  Si ça se trouve, ils sont tout aussi gentils qu’Inti!  

- C’est…  C’est vrai?!, finis-je par bégayer.

- Allya et moi, nous comprenons que tu préfèrerais être chez toi, mais si Ethan a voulu que tu ailles au village des vainqueurs, c’est qu’il avait aussi de bonnes raisons, poursuit Diane, alors que je suis si content que je ne suis pas trop ce bout de son discours qui semble trop être pour les grandes personnes. Si tu ne veux pas, ce n’est pas grave, tu pourras retourner à la grande maison du village et je t’emmènerais quand même voir ton poulain.

Wooooow, comme elle est gentille, Diane!  Pourquoi est-ce qu’elle fait tout ça pour moi?  D’accord, dans les heures d’études, je suis parfois gêné qu’elle passe autant de temps avec moi.  Les autres le remarquent, des fois, et ça me vaut leurs petits commentaires désagréables sur le chemin du retour.  Mais là, c’est encore plus énorme que ça.  Je pourrais littéralement habiter chez elle?!  Dans ma tête, la question ne se pose même plus.  

- Tu ferais ça, Diane?!  C’est vrai?!  Youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!, finis-je avant d’aller la serrer de toutes mes forces dans mes bras, laissant Inti derrière moi, muette témoin de la scène.

Je vais habiter chez Diane, je ne serais plus seul et je vais pouvoir aller voir Sinto.  Et je me fiche bien de ce que les autres pourront en penser.  Tant pis pour eux.  C’est moi le chanceux que Diane aura choisi.  Tout va si bien dans ma tête que la dernière que la dernière phrase de Diane me rappelle l’erreur que j’ai commise, tout à coup, sans que je m’y attendre.

- Mais, on ne veut plus que tu disparaisses, d’accord?

Gêné par ma bêtise, je renfonce mes mains dans mes poches et rive mes yeux au sol.  Même si j’ai passé du bon temps après l’école avec Sinto, j’ai probablement fait très peur à Mme Allya.  Après tout, je l’aime bien, ma professeure et je ne voulais pas lui faire de mal.  J’ai juste voulu prendre une pause de tout ça pour revenir comme avant, même si rien ne serait jamais pareil sans Ethan.  Embêté, timide et habité par un léger sentiment de culpabilité, je lève mes yeux vers Mme Allya avant de dire :

- Je suis désolé, Mme Allya.  Je ne voulais pas vous faire peur.  Je voulais juste retourner chez moi…, dis-je en soutenant son regard quelques secondes.  Je ne vais plus manquer les heures d’étude et je vais toujours remettre mes devoirs à temps.  C’est promis!  Diane va m’aider.  Pas vrai?, finis-je en levant mon visage vers cette dernière, la questionnant de mon regard brillant d’honnêteté.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 38 ans
☆ Surnom : Milly
★ Occupation : Généticienne
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Un bon steack
☆District : 10

○ Points : 245
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un enfant dans le besoin [Chase]   Dim 10 Jan - 18:19

- Bien sûr que je ferais ça !

Elle l'accueillit tendrement dans ses bras et le pressa doucement contre elle. Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle l'aurait pris dans ses bras bien plus tôt. Mais elle ne voulait pas le brusquer, pas forcer les choses. D'autant qu'elle éprouvait un certain malaise tant la comparaison avec son fils était inévitable. Il était blond et facétieux, un petit ange de passage afin de laisser un peu de bonté sur cette terre. Il lui manquait, bien sûr, tout comme sa fille. La présence d'enfants de manière générale manquait à sa vie, mais c'était une pensée bien égoïste. Sa grande maison paraissait si vide... Elle pourrait encore en avoir elle-même d'ailleurs, et elle y songeait souvent. C'était maintenant ou jamais, elle n'avait pas besoin de trouver un père... Il suffisait d'une aventure... Puis elle chassait cette pensée. C'était stupide.
Pour le bien être de son esprit, Diane s'efforçait donc à le considérer un peu comme un neveu, puisqu'Ethan aurait dû être son beau frère si sa sœur n'avait pas été si étrange...

Dans tous les cas, ce qu'elle faisait là, elle ne le faisait nullement pour elle. Ses intentions étaient parfaitement honorables. Seulement, cela ne lui coûtait rien du tout, elle éprouvait certainement autant de plaisir que Chase à ce moment précis. Outre les raisons précédemment citées, elle l'aimait aussi beaucoup pour la personne qu'il est, tout simplement. Un jeune homme amoureux des animaux et plein de joie de vivre, désireux d'apprendre tout en ayant du mal à tenir en place. Aux heures d'études, il faisait parti des élèves avec qui elle passait le plus de temps, mais c'était parce qu'il en avait besoin. Diane s'efforçait à ne pas faire de favoritisme pour autant, elle appréciait tous les enfants de l'étude et trouvait toujours un peu de temps pour chacun d'entre eux. Mais bien sûr elle s'attardait moins sur ceux qui réussissaient plus facilement les exercices. D'ailleurs ce n'était même pas toujours les mêmes, chacun avait ses sujets et ses matières de prédilections.

Comme tout était décidé et réglé, Diane ne voulut pas perdre plus de temps et elle aida Chase à remonter sur Inti avant de se remettre en selle à son tour. Ils saluèrent Allya et filèrent d'un bon pas en direction de la ferme des Harris. C'est qu'il y avait des tas d'animaux dont il fallait s'occuper avant la nuit et une jument à surveiller. En plus des choses plus classiques et du fait qu'elle ne devait tout de même pas le laisser veiller jusque tard, ça ne serait pas raisonnable.

La ferme était dans le même style que celle d'Ethan bien sûr, comme toutes les fermes du district, avec ses différences. C'était une belle maison encore bien en état, mur blanc et volets lavandes à la peinture quelque peu abîmée de-ci, de-là. On pouvait apercevoir les prairies avec les vaches d'un côté et au loin les chevaux dans un joli pré vallonné et un peu arboré.

- Bienvenue chez moi Chase ! Dit-elle en souriant avant de descendre et de l'aider à sauter d'Inti qui était bien fatiguée la pauvre. La priorité fut donc de s'occuper d'elle avant même de penser à rentrer dans la maison. Diane la mit à l'attache tout en lui enlevant sa bride, puis enleva la selle qu'elle posa simplement sur la barrière en bois. Elle la rangerait plus tard. Idem pour doucher la jument, tant pis pour cette fois. Elle confia quelques brosses à Chase pendant qu'elle préparait la ration de la jument. D'ordinaire, elle ne lui en donnait pas forcément, mais là elle l'avait bien méritée. Une fois le seau posée devant elle, la belle rousse invita son jeune invité à rentrer.

C'est à ce moment qu'elle réalisa quelque chose de terrifiant. Elle n'avait aucune chambre de prête pour l'accueillir. Elle n'avait jamais eu le courage de ranger celles de ses enfants, d'évacuer leurs affaires. Et sinon il n'y avait que sa chambre à elle ou le canapé... Elle n'allait quand même pas le faire dormir sur le canapé... Toute la maison était encore imprégnée de la famille qui y avait vécu, sa famille. C'était une époque heureuse et en revoir les photos ne rendaient pas Diane triste, au contraire, alors elle se refusait à les mettre de côté bien que tout le monde lui conseillait de le faire.

De toute façon même sans les photos, il y avait toujours la trace sur le coussin où son mari préférait s'asseoir, les mesures des enfants sur le mur du couloir, des taches, des objets, des traces qui étaient plus fortes encore en souvenir que n'importe quelle photo. Fallait-il qu'elle jette tout ? Elle se sentait bien dans ce lieu, c'était sa maison, leurs odeurs, leurs mémoires. Seulement, elle n'allait quand même pas faire dormir Chase dans la chambre laissée intact d'un autre enfant décédé, il ne s'y sentirait pas bien. Elle soupira alors que les deux chats de la maison leur avaient sauté dessus dés qu'ils étaient entrés.

- Néo et Lux, voici Chase. Soyez gentils avec lui, sinon pas de repas !

Elle rit, cela faisait tout de même un bien fou de ramener un peu de vie dans cette maison.

- Chase, je vais te laisser un moment, il faut que je prépare ta chambre. Tu peux faire le tour de la ferme, faire ce que tu as à faire ou ce que tu as envie tant que tu ne t'éloignes pas. Et si tu veux me rendre service, tu trouveras des restes de viande dans le frigo à amener à ma terrible bébé chienne.
Elle pointa du doigt la porte de la cuisine, on entendait d'ailleurs les feulements de la bête. Dans la cuisine il y a la porte de derrière qui mène aux écuries et à la grange, je la laisse dans un box la journée parce que sinon elle me détruit tout ! Mais tu peux lui donner à manger là-bas et ensuite la libérer. Tu verras elle est très joueuse. Oh d'ailleurs dans les écuries il y a une autre de mes juments, Freyja, peut-être que le poulain est né ! Et ça serait une très bonne nouvelle pour mon sommeil...

Elle lui sourit une dernière fois puis se dirigea à l'étage.

- Si tu as besoin de moi, je suis là-haut, d'accord ?

La chambre de son fils... Ses jeux étaient encore posés au milieu. Sur le lit il y avait une tenue qu'il avait hésité à mettre le jour de la moisson. Les draps étaient froissés, et elle devinait aisément pourquoi. Diane monta un carton et commença à le remplir avec ses habits, ses affaires. Il y avait une jolie photo d'eux deux, celle là elle la reprit pour sa chambre. L'air de rien, cela prenait du temps de vider une chambre. Lorsque le premier carton fut plein, elle en monta un autre. Et puis il fallait aussi changer les draps du lit, enlever la décoration un peu trop personnelle. Il fallait que Chase puisse s'approprier cette chambre comme si elle n'était à personne. Pour ce qui est des affaires, elle irait les donner à ceux qui en ont besoin un de ces jours, probablement au douze. Lorsqu'elle aurait aussi vider la chambre de sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Un enfant dans le besoin [Chase]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un enfant dans le besoin [Chase]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Districts périphériques :: District 10-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit