Partagez | 
 

 Jour 1 - Pont suspendu (centre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Mar 7 Avr - 21:13





Jour 1 - Pont suspendu (centre)
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Explications
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Ce sujet sera ouvert durant toute la journée n°1 de l'arène, comptant pour 1 semaine irl (du 07/04 au 14/04). Il permettra à tous les personnages qui se trouvent dans cette zone de pouvoir rp à la suite de ce message.

En ce qui concerne les règles de déplacement ainsi que toutes les autres règles de l'arène, vous les retrouverez toutes ici.

Bon jeu à tous ! Chopez le !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 19 ans
★ Occupation : Tribut du D10 / Apprentie boulangère-pâtissière
★ Plat préféré : Muffin au chocolat
☆District : Dix

○ Points : 787
○ Barre de vie :
134 / 200134 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Ven 10 Avr - 15:19

Continuer à avancer...


L'espoir de trouver un lieu plus accueillant suite à notre course effrénée pour quitter la corne n'était déjà plus d'actualité... A peine eus-je franchi les branchages que je compris qu'au lieu de trouver une zone plus praticable, nous avions foncé tout droit dans un endroit dont la configuration particulière n'allait pas nous être d'un grand secours. Je me stoppai quelques secondes une fois les branchages traversés puis jetai un rapide coup d’œil vers la corne qui s'étendait loin derrière nous à présent. C'est alors que j'aperçus des silhouettes se pressant dans notre direction : qu'ils soient carrières ou tributs fuyant la corne, ce n'était pas de bonne augure.

- Y en a qui viennent vers ici ! C'est pas le moment de trainer !

Je recommençai à courir pour me retrouver bientôt dans l'eau jusqu'aux genoux. On pataugeait littéralement dans un marécage où de grands arbres, qu'on aurait pu croire centenaires si nous n'étions pas dans une arène, laissaient paraître leurs racines aux formes intrigantes. Impossible de courir, il fallait avancer rapidement mais en faisant attention à chacun de nos pas. En même temps que nous progressions pour nous éloigner de la corne à tout prix, je continuai à jeter de petits regards en arrière à chaque remoud un peu trop puissant de l'eau : ayant peur à chaque fois que Jason y fasse une chute. Pour l'instant, il ne fallait pas songer à ce qu'il pouvait y avoir vers le fond... Ce n'était pas le moment...

Mon cœur battait la chamade en songeant à tous les pièges, plus horribles les uns que les autres, qui germaient dans mon esprit et dont je me doutais qu'ils n'étaient qu'une pâle idée à côté de ce que les Juges pouvaient bien nous réserver. Seulement, je comptais intérieurement sur le fait qu'ils aient eu leur dose de sang et de scènes macabres à la corne et ne tentent pas de tuer d'autres tributs de manière détournée, du moins pas aujourd'hui. Néanmoins, il ne fallait pas rester trop longtemps ici...

Nous progressâmes ainsi pendant encore plus d'une vingtaine de minutes dans le marécage. Le chemin s'était fait sans un mot de ma part, au fond je pense que j'avais peur de ce que j'aurais pu dire. Les mots, en pareille circonstances, ne venaient pas naturellement et la culpabilité de ne pas être parvenue à m'enfuir pour laisser ses chances à Jason me rongeait. Un pas, puis un autre... La douleur à ma cuisse se faisait plus pressante à chacun de mes pas, cependant je n'avais pas le droit au repos et forçai donc malgré la souffrance qui m'envahissait. C'est alors que je faillis tomber en avant en trébuchant sur une des racines à la forme encore plus suspecte que ses comparses. Heureusement, ma main se referma sur un des branchages, m'évitant de plonger la tête la première dans l'eau à la teinte brunâtre. C'est à cet instant que je remarquai à quel point la chaleur ici était étouffante et je m'adossais contre le tronc de l'arbre qui avait failli me précipiter. La sueur coulait sur mon front et de petits points brillants dansaient devant mes yeux. Jason s'était arrêté près de moi, il n'avait pas non plus bonne mine mais son expression inquiète m'énervait autant qu'elle m'attendrissait. Désirant le rassurer tout en l'éloignant de ma faiblesse, je lui dis tout en continuant à scruter le paysage alentours afin de tenter de trouver un abri :

- Tu peux continuer à avancer si tu veux, je te rejoins de suite.

Ma voix était plus stable qu'à la corne même si elle n'avait pas repris ses accents originels. Je doutais d'ailleurs qu'elle le puisse encore un jour, tant de choses avaient changé : certaines peut-être pour toujours. Alors que mon regard montait vers les hauteurs, je constatai un petit chemin entre deux arbres et plus loin un pont qui paraissait se diriger vers l'est de cette zone.

- Tu as vu, il y a un pont...

Mon affirmation resta en suspens, se fondant dans les bruits inquiétants du marécage qui s'étendait autour de nous. Je n'avais aucune idée de l'attitude à adopter et sentant qu'à chaque moment je pouvais sombrer dans une paranoïa dont je n'étais pas sûre de me relever.


«  Chloé est dans la zone feuillue et marécageuse »

_________________
Last battle...
Another night, another hour ... (⚡️) Another death.


Ma couleur de rp : navajowhite

Ma présentation | Mes liens & Mes rps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Près du pont ...
★ Âge : 20 ans. ♥
☆ Surnom : Jason
★ Occupation : Flâner dans les bois
☆ Humeur : .... ♫
☆District : District Dix

○ Points : 385
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Sam 11 Avr - 21:48





Le Pont ♪
Feat Chloé ♫




Effectivement la forêt était assez déstabilisante, le sol en particulier. Ils s'enfonçaient, c'était tout juste praticable et courir était devenu mission impossible. Pourtant ils ne s'arrêtaient pas et Chloé qui devait souffrir le martyr tenait bon, elle était tellement forte et avec un tel désir de survivre, elle l'épatait tout simplement. Finalement cela n'allait pas plus les aider, un point positif était notable cependant, ils étaient à couvert. Il avait vaguement aperçu le reste du paysage de l'arène bien qu'une grosse partie lui était cachée par la corne d'abondance. Alors qu'il pensait être un peu plus en sécurité son cœur rata une première fois un battement, des tributs qui avançaient vers nous, c'était flou et il ne pouvait pas distinguait qui était-ce.

- Y en a qui viennent vers ici ! C'est pas le moment de trainer !

Elle augmenta la vitesse ou essaya de la garder, lorsque l'eau commença à leur lécher les genoux. C'était asse difficile de progresser, il fallait en plus éviter les grosses racines d'arbres inconnus. Il essayait de ne pas imaginer toutes les menaces qui pouvaient dormir dans la l'eau brunâtre, n'attendant qu'à être réveillé. En tout cas il essayait de ne pas chuter et priait pour que Chloé ne tombe pas non plus. Ils devaient se cacher, ils auraient le temps de se reposer un minimum, enfin ils étaient dans les jeux de la faim, le repos n'était pas vraiment le mot d'ordre. Dans sa tête il entendait les même mots sans cesse : Cours, tues s'il le faut, n'aies pas de pitié et protège la était il fou ou essayait il de rappeler ce qu'il devait faire. Courir sans s'arrêter ou mourir, tuer de sang froid, chose dont il était incapable en cet instant, ne pas avoir de pitié et la garder en vie. Il ne se sentait pas encore d'ôter la vie de quelqu'un ou de massacrer un gamin, ce n'était pas un carrière dans l'âme et pour rien au monde il ne voulait le devenir. Il enviait en ce moment leurs techniques de combats qu'ils ne maîtriserait jamais, pourtant elle lui donnerait la force il le savait Pour elle il aurait fait n'importe quoi qui fut en son pouvoir mais pour l'instant elle se débrouillait bien mieux que lui et mal gré qu'il voulut garder son calme il était terrorisé mais elle canalisait ses émotions beaucoup mieux ou alors elle cachait bien son jeu. Un silence pesant s'était installé, que dire dans une pareille situation ? A moitié perdu dans ses pensées il la suivait, jetait des regards furtifs aux alentours quand soudain un nouveau choc, Chloé qui chancelait, prête à tomber dans la vase peu rassurante. Une branche était là, heureusement et elle se rattrapa.

-Tout va bien ? S'empressa-t-il de demander d'un ton légèrement paniqué

Ils continuèrent à avancer, transpirant à cause de la chaleur, les arbres atténuaient peut être la chaleur écrasante mais au 10 une telle canicule n'était jamais arrivée. Il se demandait même comment son corps pouvait contenir encore de l'eau, ils allaient se déshydrater si cela continuait, cela amusait peut être les juges de les voir se transformer en raisin sec mais pas lui. Elle observait le paysage et tentait de trouver un abri, il cherchait aussi tout en scrutant les arbres. Aucun fruits ou source de nourriture détectable, il n'y avait rien en première vue à part cette eau boueuse et ces arbres aux énormes racines encombrantes.

- Tu peux continuer à avancer si tu veux, je te rejoins de suite.

Il ne voulait pas la laisser, pour rien au monde, il s'imaginait des millions de scénarios où il la perdait et il ne le supporterait pas. Sa mort ce serait la sienne, sans elle sa vie n'aurait plus de sens. Pourtant il voulait aller explorer un peu avec le plus de prudence possible. Sans trop s'éloigner, passer devant et voir si rien de menaçant était dans le coin. Il observait les arbres immenses et cherchait un endroit accueillant mais aucun ne se présentait, ils étaient dans les jeux un abri était difficilement imaginable.

- Tu as vu, il y a un pont...


Il regarda et vit qu'il y avait une passerelle. Il lui sourit et avança de deux ou trois pas pour essayer d'observer de plus près et sa vue se brouilla, la chaleur peut être, il continua tout de même. La canicule brouillait la vue ? Tout devenait flou et il ne comprenait pas pourquoi. Il secouait la tête et fermait les yeux pour essayer de chasser l'aspect flou. Mais rien ne changea et plus il avançait plus cela s'accentuait. Il était à un peu plus de 5 mètres lorsqu'il perdit quasiment la vue. Prit de panique il essaya de trouver quelque chose à quoi s'accrocher mais il n'y avait rien. Les troncs étaient trop éloignés pour qu'il en touche un en tendant les bras. Il était mort de peur, mais que lui arrivait-il ? Les juges s'acharnait déjà sur lui ? En essayant de balayer le paysage il ne vit que des ombres floues et grossières. Il n'était pas totalement aveugle mais cet état le terrorisait.

-Chloé ! Je suis presque aveugle ! Il se passe quoi ??? dit-il d'un air paniqué et presque en criant

Le fait de ne pas voir ce qui pouvait se passer était une crainte immense, un piège les guettait il d'emblée de jeu ?
« Jason est dans la zone feuillue »


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 19 ans
★ Occupation : Tribut du D10 / Apprentie boulangère-pâtissière
★ Plat préféré : Muffin au chocolat
☆District : Dix

○ Points : 787
○ Barre de vie :
134 / 200134 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Jeu 16 Avr - 15:01

Continuer à avancer...


Point besoin d'être expert pour remarquer que le comportement de Jason montrait clairement qu'il ne désirait pas s'aventurer loin de moi. La moue qui traversa brièvement son visage alors que je lui proposais d'aller explorer la zone alentours pendant que je reprenais mes esprits avait suffi à faire passer le message qu'il n'osait pas formuler à l'oral, craignant peut-être une réaction brutale de ma part : il avait peur qu'il m'arrive quelque chose en son absence... Je lâchai un soupir bien malgré moi : entre sa conviction que j'avais besoin d'être protégée et la culpabilité qui me rongeait encore de m'être laissée rattraper, j'avais bien du mal à calmer mon cœur qui tambourinait aussi bien par la faute de notre course effrénée que par l'état d'alerte qui continuait à me mettre sur le qui-vive.

Il resta un instant à mes côtés, cherchant lui aussi un abri des yeux sans en trouver. Lorsque je fis mention de la passerelle qui nous surplombait de peu, il acquiesça d'un sourire. Pensait-il réellement qu'elle puisse nous mener à un lieu plus sûr ? Après tout, même vue de loin, elle ne paraissait pas très solide et les risques pouvaient être nombreux à s'y aventurer pour éviter le marécage... Mais d'un autre côté, les autres tributs auraient peut-être les mêmes réticences que nous à s'y engager et cela nous permettrait alors de prendre une certaine avance. La balance bénéfice-risque n'était finalement pas si mauvaise que cela. Nous étions dans une arène : nous devions oser.

Jason fut le premier à s'avancer vers le pont tandis que je restai encore adossée contre le tronc du grand arbre qui avait failli me faire chuter. La chaleur était réellement étouffante et mes jambes me semblaient encore trop cotonneuses pour le suivre d'emblée, sans compter que de ne plus sentir son regard inquiet sur moi quelques secondes ne pourrait m'être que salutaire. Je me laissai donc aller en arrière, fermant un peu les yeux pour tenter de clarifier mon esprit embrumé par ces conditions climatiques hors norme. Ma main passa sur mon front et j'épongeai de la manche de ma veste la sueur qui s'y accumulait à grosses gouttes. Décidément, comment pourrions-nous survivre dans cette nature qui n'était pas faite pour accueillir des hommes ?

Ma respiration était toujours difficile, quelque peu coupée par l'atmosphère lourde... Mes paupières s'ouvrirent à nouveau et c'est alors que je remarquai que ma vue était brouillée, floue. Je clignai plusieurs fois des yeux, les frottaient brièvement pensant qu'un peu de sable de la corne avait pu tomber de mes cils pour se loger dans mes yeux mais rien n'y fit. Faisais-je un malaise ? Non ma tête ne tournait pas, je ne me sentais pas mal, du moins pas pire qu'il y a quelques secondes lorsque ma vue était encore nette. J'avançai d'un pas, faillis tomber à cause des mêmes racines qui m'avaient déjà joué des tours.

Rien ne servait de bouger. C'était encore plus dangereux. Je tournai la tête vers Jason mais n'en repérait que la silhouette claire aux contours incertains qui s'éloignait vers la passerelle. Il était à environ cinq mètres, ma vue s'était encore abaissée... Je m'apprêtai à l'appeler, sentant la panique me gagner, quand il lança :

- Chloé ! Je suis presque aveugle ! Il se passe quoi ??? dit-il d'un air paniqué et presque en criant.

- Oh non... lâchai-je à demi-mot en commençant à croire en un premier piège avant d'ajouter : J'ai la même chose Jason ! Mais ne crie pas, il faut pas qu'on nous repère !

Je tentais de faire un pas, mais à nouveau mon pied buta dans une racine. Il allait falloir que je sois très prudente si je voulais le rejoindre, il ne fallait surtout pas qu'on s'éloigne l'un de l'autre : nous n'y voyons pas clair et si d'autres tributs étaient dans le coin, nous serions vulnérables... Bien trop vulnérables... De plus, la première complainte de Jason avait déjà pu alerter nos ennemis et cela ne me rassurait guère... Si nous étions découverts maintenant, je ne donnais pas cher de notre destin.

Mon cœur s'accéléra à nouveau, ma respiration suivant ainsi que mes mains qui se mirent à trembler de façon désordonnée... Il fallait que j'avance, que je le rejoigne, que nous restions ensemble...

- Ne bouge pas ! Je vais essayer de te rejoindre, il faut pas qu'on s'éloigne... lui lançai-je en essayant de contrôler les montées aiguës de ma voix.

J'avançai de plusieurs pas, prenant de longues secondes à chaque fois pour être certaine que je n'allais pas m'empêtrer à nouveau. La silhouette de Jason était encore à environ quatre mètres de moi et j'avais l'impression que ma vue revenait plus claire bien qu'elle fut toujours loin d'être nette. J'avançai encore un peu, ne repérant pas une branche qui vînt griffer ma joue gauche. Je lâchai un petit son sous le coup de la surprise, ma joue picota légèrement : ce n'était rien.

- C'était une branche, c'est rien ! dis-je à l'attention de Jason pour ne pas qu'il panique davantage. J'arrive...

Encore quelques pas vers lui, mes pieds heurtait les racines sur le chemin mais je parvins à m'approcher de plus en plus de lui...et ma vue s'améliora peu à peu.

- Ca a l'air de se calmer de mon côté, je vois mieux et toi ? lui demandai-je alors que ma vue était à nouveau quasiment normale.

Enfin arrivée à ses côtés, la situation s'était stabilisée et je ne pus m'empêcher de jeter un rapide coup d’œil autour de nous pour m'assurer que personne ne nous avait approché pendant notre instant de faiblesse mais rien ne paraissait bouger alentours, nous avions eu chauds. Toutefois, cette perte de vue était tout de même très étrange... Trop étrange... Et surtout, je ne comprenais pas pourquoi les juges auraient déclenché un tel piège si c'était pour le stopper si vite, sans qu'il ne nous soit rien arrivé de plus désagréable : ce n'était pas dans les habitudes des Jeux...

- Je me demande bien ce que c'était... murmurai-je presque pour moi-même en réfléchissant à ce qu'il venait de se passer.

Jason s'était éloigné... Il avait commencé à voir de plus en plus flou et moi aussi... Puis je l'avais rejoint et les choses s'étaient améliorées...

Une idée me traversa et je posai ma main sur l'épaule de Jason en lui donnant pour directive :

- Ne bouge pas, je veux vérifier quelque chose.

Je rivai mes yeux dans les siens pour être certaine qu'il m'écouterait et regardais derrière moi afin d'être bien certaine du terrain avant de reculer. Puis je fis un pas en arrière, un de plus, encore un... Ma vue baissait...

- Ma vue baisse à nouveau, et toi ? demandai-je à Jason pour confirmer mon hypothèse.

Lorsqu'il répondit par l'affirmative, je fus certaine : il existait bel et bien un lien entre les deux tributs, la seconde règle... Je m'approchai à nouveau de lui jusqu'à ce que nous y voyions clair tous les deux et déclarai :

- On ne peut pas s'éloigner l'un de l'autre... Je marquai une pause avant d'ajouter : Tu te souviens, la seconde règle, elle disait qu'on était lié et je pense que c'est une des facettes de ce lien.

Ma mine s'était faite inquiète : dans mon esprit, les idées se bousculaient soudainement à propos des autres implications que pourrait avoir cette fameuse règle que j'avais préféré occulter jusqu'à présent. Seulement, je n'avais pas le droit de le montrer à Jason que j'avais peur, je devais être forte. Je le devais, surtout maintenant que j'avais compris que je ne pourrais pas alléger son arène en m'enfuyant loin de lui pour qu'il n'ait pas à veiller sur moi...

- On va devoir rester ensemble, finis-je par dire en esquissant un sourire.

Après tout, pourquoi continuer à lutter ? Le destin s'acharnait à vouloir nous réunir dans l'arène alors autant l'accepter et tout faire pour rester vivants, ensemble.

«  Chloé est dans la zone feuillue et marécageuse »

_________________
Last battle...
Another night, another hour ... (⚡️) Another death.


Ma couleur de rp : navajowhite

Ma présentation | Mes liens & Mes rps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Dim 19 Avr - 1:28





Evénement
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Le ciel se couvre…
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Alors que la première soirée de l’arène est enfin arrivée, la plupart des tributs ont réussi à trouver un endroit où se cacher dans les zones, loin de la corne d’Abondance. Les carrières sont quant à eux à leur poursuite mais un événement inattendu pourrait bien changer leurs plans…

En effet, tandis que le soleil est toujours présent dans le ciel et rayonne de sa chaleur écrasante sur l’arène, des nuages sombres font leur apparition et peu à peu la météo semble faire son premier caprice. Tous lèvent les yeux vers le ciel, interrogateurs quant à ce changement impromptu auquel aucun d’entre eux n’osait rêver. Tous retiennent leur souffle un instant, tantôt inquiet, tantôt plein d’espoir quand de petites gouttes de pluie tombent sur leur visage. Puis les fines gouttes se font de plus en plus nombreuses et c’est une véritable averse qui se déverse sur les paysages désertiques de l’arène. Le tonnerre retentit une première fois. L’eau coule le long des feuilles dans la zone du marécage, elle rebondit sur les pierres du temple, elle semble rafraichir le sol des planes rocheuses et même faire briller les grains de sable de la corne d’abondance…


Chaque tribut réfléchit à ce que cette pluie pourrait lui apporter… De l’eau pour survivre, une eau tant méritée après la rude journée qui les a tant éprouvés... Mais l’averse ne va pas durer et il faut se décider rapidement…

Déjà un second coup de tonnerre retentit et l’eau venue du ciel comme un cadeau semble se raréfier. Les gouttes cessent d’être des torrents et redeviennent de simples larmes jusqu’à disparaître totalement avec les nuages qui laissent à nouveau sur l’arène le soleil de plomb de la fin de journée…

HORS RP
Explications
__________________________




Voici le premier événement de l’arène ! Nous espérons qu’il vous plaira : vous trouverez à la suite les détails techniques de cette pluie « miraculeuse ».


Caractéristiques de l’événement :

  • Toutes les zones sont affectées par l’événement.
  • Cet événement se passe le soir de la première journée, peu avant la projection dans le ciel des tributs perdants.
  • Tous les tributs (sauf ceux ayant une gourde d’eau pleine) seront tentés de boire l’eau de pluie.



Boire l’eau de la pluie :

  • Nous sommes des admins adorables, vous le savez tous… Enfin sauf quand il s’agit de jouer les Juges et de vous concocter les meilleurs pièges qu’on aura vus dans les Hunger Games ! heyhey
  • Vous apprendrez donc que l’eau de cette pluie n’est absolument pas potable ! Elle provoquera une éruption cutanée sous la forme de sympathiques furoncles engendrant de bonnes démangeaisons !
  • Comme nous vous le notions, TOUS les tributs seront tentés de voir cette eau de pluie pour se désaltérer, sauf ceux ayant déjà une gourde à leur disposition. Seulement, certains des personnages sont tout de même un peu plus futés que d’autres, il faut bien l’admettre ! C’est pour cette raison que vous pourrez éviter une partie des désagréments dus à cette eau :
  • Si vous avez 5-6 points d'intelligence : Vous vous méfiez de cette eau trop « belle » pour être un cadeau des Juges et ne la buvez pas… Vous pouvez prévenir votre co-tribut de ne pas boire cette eau (attention uniquement lui et non vos autres alliés).
  • Si vous avez 3-4 points : Vous êtes méfiant envers cette eau et ne la buvez pas. Toutefois, vous n’êtes pas assez prudent pour prévenir votre co-tribut de vos doutes.
  • Si vous avez 1-2 points : Vous ne vous méfiez pas et buvez cette eau de pluie goulument !



Et on s’en débarrasse comment de ces furoncles ?

  • Nous vous laissons deux rps à chacun pour tenter de trouver une solution pour vous débarrasser de ces vilains furoncles… Si vous y parvenez, nous vous enverrons un message en privé pour vous dire qu’une de vos solutions est la bonne et que vous pouvez donc considérer que votre éruption régresse. Vous perdrez des points de vie : -10pvs si vous trouvez dès votre premier post ou -15pvs si vous trouvez au second.
  • Si vous n’avez pas trouvé la solution pendant vos deux posts, tant pis ! Les furoncles disparaitront d’eux-mêmes le lendemain… Mais ils auront fait plus de dégâts : -20pv pour le personnage.



Bon courage donc à tous pour ce premier aléa de cette édition de l’Expiation ! (et ce n’est que le début, croyez-nous ! Mouhaha !

Votre staff chéri Heart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Près du pont ...
★ Âge : 20 ans. ♥
☆ Surnom : Jason
★ Occupation : Flâner dans les bois
☆ Humeur : .... ♫
☆District : District Dix

○ Points : 385
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Lun 20 Avr - 21:54





Il pleut ♪
Feat Chloé ♫




Il essayait de se calmer mais il n'y arrivait pas, mais que se passait-il bon sang ?

-Oh non...  J'ai la même chose Jason ! Mais ne crie pas, il faut pas qu'on nous repère !

Il n'avait pas hurlé mais elle avait raison, ils avaient vu des tributs en entrant dans la zone, lointainement mais quand même. Les carrières allaient partir à la chasse alors il fallait rester discret. Mais comment se faisait-il qu'elle ait la même chose, une simple coïncidence ? Il ne savait pas, trop paniqué pour réfléchir un minimum, mais cela ne le rassurait pas de la savoir prise de cécité. Jason tendit l'oreille essayant de se repérer à l'ouïe et il entendait du mouvement. Pourtant, il aurait été incapable de le localiser précisément.

- Ne bouge pas ! Je vais essayer de te rejoindre, il faut pas qu'on s'éloigne...

Il s'exécuta et resta immobile. Attendant qu'elle se rapproche. Il inspirait et expirait lentement pour se tranquilliser mais le fait d'être en position de faiblesse, privé d'un sens aussi important l'inquiétait beaucoup. Si des tributs rôdaient il fallait remédier au problème vite ou s'en serait fini d'eux. Il essayait de repérer la silhouette si familière de Chloé mais c'était très confus, pourtant à chaque pas qui la rapprochait de lui il la distinguait mieux. D'un silhouette opaque elle s'affinait mais elle était toujours floue. Il écoutait et entendit un petit son de sa part, son cœur rata un battement, quelque chose l'avait elle attaqué ? Il n'y voyait rien et restait interdit, attendant de voir ce qu'il allait se passer.

-C'était une branche, c'est rien !  J'arrive...

Il soupira, il s'était fait peur pour rien, juste une branche. Elle continua d'avancer et la situation connut une légère amélioration. La progression était difficile il ne fallait pas tomber dans la tourbe plus qu'incertaine, ce qu'elle pouvait contenir ne le tentait pas.

- Ca a l'air de se calmer de mon côté, je vois mieux et toi ?

Elle avait raison, même si ce n'était pas encore totalement net c'était mieux, il commençait à se détendre même s'il était toujours tendu.

-Oui c'est mieux !

Elle arriva enfin à ses côtés, et là sa vue revint pleinement. Il cligna des yeux et il eut confirmation, la cécité avait disparu. Chloé regardait dans les alentours guettant un potentiel danger, il fit de même. Cependant maintenant qu'ils avaient recouvré un de leur sens principal ils seraient moins vulnérables, il fallait espérer que ce là ne recommencerait pas.

- Je me demande bien ce que c'était...

Lui aussi, un piège ou un autre nouveau mystère de cette expiation ? Dans toutes les éditions, à sa connaissance, il n'y avait jamais eu quelque chose de semblable.

-Moi aussi, j'espère que ça ne va pas recommencer, ce serait embêtant …

Un instant ou l'un et l'autre étaient en pleine réflexion, en train de chercher le comment du pourquoi de ce qui venait de se passer, comprendre, vite avant qu'il ne soit trop tard et peut être même fatal. Était-ce en rapport avec l'espace ? Là où il s'était aventuré provoquait peut être une cécité temporaire et le co-tribut était aussi affecté. Pourquoi quand elle s'était rapprochée tout allait mieux ? Il n'arrivait pas à faire le lien, pourtant il savait que la réponse devait être évidente ….

-Ne bouge pas, je veux vérifier quelque chose.

La main de Chloé sur son épaule, son regard se posa instantanément sur celle-ci, puis il la regarda dans les yeux. Il comprit, elle avait une théorie qu'elle voulait expérimenter et pour se faire, il ne devait pas bouger. Il se contenta d'un petit sourire en coin et resta planté là lorsqu'elle s'éloignait. Plus elle était loin plus il se sentait mal, la tête commençait presque à lui tourner et sa vue vacillait et baissait.

- Ma vue baisse à nouveau, et toi ?

La sienne était devenue moins nette, plus confuse. Celle de Chloé aussi, et lorsqu'il la retrouvait, elle aussi. Étrange ...

-Elle baisse aussi

Elle revint sur ses pas.

- On ne peut pas s'éloigner l'un de l'autre... Tu te souviens, la seconde règle, elle disait qu'on était lié et je pense que c'est une des facettes de ce lien.

La deuxième règle, avec leur course folle pour échapper à la mort il l'avait oublié, elle disait que les tributs du même district étaient liés pour le meilleur comme pour le pire. Une partie de cette règle c'était la cécité, si l'un s'éloignait les deux perdaient peu à peu la vue. L'impossibilité de fausser compagnie à l'autre. Malin comme stratagème, au moins il serait sûr qu'elle ne s'éloignerait pas pour ne pas être un poids. Comment avait-il pu passer à côté d'une telle évidence ?

- On va devoir rester ensemble

Il sourit et elle fit de même. Ensemble. Jason aimait ce mot. Pour une fois les juges avec leurs règles apportaient quelque chose de positif. Il lui prit les deux mains et caressa la droite avec son pouce, de bas en haut. C'était le moment où jamais de lui dire … quand soudain le ciel se voilà. Des nuages noirs firent leur apparition, un changement météorologique plutôt inattendu. Il leva les yeux vers le ciel, un orage se préparait. Un orage ? De l'eau, enfin il avait tellement soif avec la chaleur étouffante de l'arène et la course avait accru ce besoin primaire. Lorsque la première goutte tomba sur son visage il lâcha avec douceur les mains de Chloé et fut tenté de la boire. Seulement c'était une année d'Expiation, ils étaient dans l'arène, il ne savait si l'eau contenait un quelconque danger mais c'était probable. Les juges étaient allés loin, avec la cécité alors pourquoi enverrait-il de l'eau potable pour des tributs assoiffés. La gentillesse n'était pas dans leurs cordes alors malgré l'envie folle qu'il avait il se retint d'avaler ne serait-ce qu'une goutte. Il regarda l'averse prendre de l'ampleur et étendit les bras, elle l'avait rafraîchit et rien ne se passait lorsqu'elle était entrée en contact avec sa peau. Pas d'acide ou de choses toxiques au toucher. Il regarda Chloé, elle aussi n'avait pas bu, se doutant comme lui de quelque chose de suspect. Alors il ne fit aucune remarques, elle intelligente elle ne tomberait pas dans un piège pareil, si c'en avait été un. Puis en un instant le ciel se dégagea à nouveau et l'averse ne fut qu'un lointain souvenir. Il avait déjà chaud, mais ses vêtements mouillés le tenait un peu plus au frais. Il passa une main dans ses cheveux mouillés. Il devait avoir l'air un chat mouillé mais ce n'était pas le plus grave, le moindre de ses soucis.

-Bon ça nous aura rafraîchi au moins, mais on devrait y aller, si des tributs sont dans le coin il faut bouger.

Il regarda de nouveau le pont et les alentours.

-Je propose qu'on passe la nuit sur le pont, t'en penses quoi ?


« Jason est dans la zone feuillue »


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 19 ans
★ Occupation : Tribut du D10 / Apprentie boulangère-pâtissière
★ Plat préféré : Muffin au chocolat
☆District : Dix

○ Points : 787
○ Barre de vie :
134 / 200134 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Lun 27 Avr - 15:42

Continuer à avancer...


Sans un mot, juste un sourire... Cela suffisait largement à traduire la joie qui venait d'envahir Jason au moment même où j'avais abdiqué. J'avais enfin admis que je ne m'éloignerai pas de lui, que je resterai fidèle au poste et surtout que nous vivrions cette cruelle aventure dans l'arène ensemble quoi qu'il arrive. Au fond, je dois admettre que cette idée ne me déplaisait pas entièrement. Pour être franche, elle me rassurait même : une petite flamme réchauffait mon cœur d'une chaleur enveloppante de bienveillance. J'aurais pu être ici avec n'importe qui d'autre, mais j'y étais avec Jason et je commençai à me demander si ce n'était pas la meilleure chose qui m'était arrivée depuis des années...même si c'était peut-être la dernière chose que nous ferions ensemble.

Ne se lassant pas d'afficher son sourire, Jason prit doucement mes mains dans les siennes. Je faillis avoir un mouvement de recul que je réprimais : les anciennes réactions avaient décidément la vie dure et je devais me faire violence pour ne pas laisser mes vieilles rancunes resurgir. Mais ce n'était plus le lieu, plus le moment. Le temps avait filé et, dans cette arène, nous n'étions plus dans notre District où nous pouvions continuer nos guerres futiles. D'ailleurs, nous n'étions plus les mêmes personnes que celles qui avaient quitté leur District il y a quelques jours. Dans la chambre du centre des tributs, nous nous en étions déjà rendu compte mais nous n'étions sans doute pas encore prêts à l'admettre, moi plus que lui sans doute...

C'est alors que ses lèvres s'entrouvrirent, prêtes à dire quelque chose. Quelque chose que je pensais connaître mais dont je ne savais pas si j'étais capable de l'entendre tout haut. Des palpitations me saisirent, il ne fallait pas qu'il dise cela... *Faites qu'il se taise* songeai-je de frayeur à ce que ses paroles auraient pu déclencher en moi alors qu'il fallait absolument que nous restions suffisamment concentrés pour ne pas mourir.

Comme si ma pensée avait été entendue par les cieux, le ciel sembla s'assombrir soudainement. D'épais nuages noirs se formèrent, étrange phénomène qui n'avait rien de naturel. Les mains de Jason desserrèrent leur étreinte jusqu'à ce que nous perdions tout contact de nos peaux, je m'en sentis presque orpheline alors que c'est moi qui l'avait souhaité tout bas. Décidément, j'étais vraiment trop compliquée me disais-je à moi-même tandis que mon regard suivi celui de Jason déjà tourné vers le ciel. Un premier coup de tonnerre retentit et voici qu'une première goutte frôla mon front, puis une seconde et encore une autre. Bientôt, se fut des dizaines, des centaines de gouttes de pluie qui déferlèrent sur nous, nous inondant de leur fraîcheur salutaire. Un large sourire s'étendit sur mon visage alors que je tendis une de mes mains, paume légèrement fléchi pour prélever un peu de cette eau de pluie : jusqu'à présent, je n'avais presque pas noté la sécheresse de ma gorge, trop occupée à courir pour sauver nos vies. Désormais que la pluie nous baignait, trempant nos vêtements et revivifiant nos peaux brûlés par un soleil auquel elle n'était habituée, la soif devenait presque insupportable.

Portant ma main remplie d'eau de pluie vers moi, j'en appréciai la pureté. Elle était claire, sans la moindre imperfection. Trop parfaite. J'ouvris légèrement la main et laissais filer entre mes doigts l'eau salvatrice. C'était trop facile. De l'eau pure pour des tributs assoiffés, dès la fin de la première journée : c'était louche. Je me tournai vers Jason pour lui faire part de mes doutes mais lui aussi semblait être arrivé à la même conclusion que moi avec ses lèvres closes et son visage qui ne faisait que se rafraîchir sous l'humidité des gouttes.

Autour de nous, le bruit de l'averse couvrait tous les sons de la nature. Bientôt, l'orchestre cessa et accompagné d'un dernier coup de tonnerre, la pluie partit comme elle était venue : soudainement comme si elle était dictée par une puissance surnaturelle. J'esquissai un sourire, c'était presque le cas si elle était bel et bien déclenchée par un bouton de la salle des Juges comme je le soupçonnai. La chaleur revînt immédiatement, toujours aussi étouffante après cet encart de fraîcheur mais la sensation des vêtements humides sur ma peau me faisait un bien fou. Jason passa sa main dans ses cheveux, il avait toujours cet air dégingandé quand nous essuyions une averse lors de nos parties de chasse. De mon côté, je rassemblai mes cheveux qui avaient complètement ondulés sous l'effet de la pluie et les essorai dans un mouvement de torsion avant de les laisser en bataille. Toujours les mêmes réflexes, les mêmes attitudes. Finalement, rien n'avait changé entre nous : jamais. Seulement, j'étais trop rancunière pour m'en être rendue compte jusqu'à maintenant.  

-Bon ça nous aura rafraîchi au moins, mais on devrait y aller, si des tributs sont dans le coin il faut bouger.

Son regard parcourut les alentours avant de se reposer sur le pont.

-Je propose qu'on passe la nuit sur le pont, t'en penses quoi ?

Il avait raison, c'était une bonne idée : du moins en partie. Sur le pont, nous serions en hauteur par rapport au marécage : nous aurions une vue imprenable sur ce qu'il se passait alentours. Cependant, si d'autres tributs s'y aventuraient les possibilités de fuite seraient très réduites... Pour ne pas dire presque inexistantes...

- D'accord ! Ca me semble pas mal mais le mieux serait qu'on arrie à rejoindre l'autre côté avant qu'il ne fasse trop sombre... Enfin si jamais le soleil se couche ici ! plaisantai-je à demi-mot tout en me disant que les Juges seraient bien capables d'une telle surprise. Mais... Si on se fait bloquer là dessus on sera mal...

Mon regard se perdit dans le vide un instant, comme toujours lorsque je réfléchissais intensément. Puis il se releva pour se plonger dans celui de Jason avec une lueur d'espoir, même si je savais d'ores et déjà que ma solution n'allait pas lui plaire...

- Tu ne vas pas aimer mon idée mais... Je serai plus rassurée si on posait un piège à l'entrée du pont.  

Je marquai une pause, il avait besoin d'encaisser l'idée de blesser un autre être humain. De mon côté, non pas que je sois insensible mais je crois que je m'étais déjà faite à l'idée qu'une seule personne ou, au mieux, une seule équipe sortirait d'ici en vie. Il fallait que ce soit nous. Car après tout, si nous étions liés pour le pire avec cet aveuglement, nous l'étions sans doute aussi pour le meilleur, pour la victoire... Enfin, un espoir se laissait apercevoir au bout du tunnel et je refusais qu'on se laisse voler notre chance.

- Au moins, si quelqu'un tente de monter dessus et risque de nous suivre, il se prendra dedans et n'osera peut-être pas nous suivre... ajoutai-je ensuite pour le motiver...

Il était très doué en chasse au District, il était capable de faire ce que je lui proposais. Encore fallait-il qu'il accepte enfin de jouer le jeu dans lequel nous étions des pions bien malgré nous.


«  Chloé est dans la zone feuillue et marécageuse »

_________________
Last battle...
Another night, another hour ... (⚡️) Another death.


Ma couleur de rp : navajowhite

Ma présentation | Mes liens & Mes rps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Près du pont ...
★ Âge : 20 ans. ♥
☆ Surnom : Jason
★ Occupation : Flâner dans les bois
☆ Humeur : .... ♫
☆District : District Dix

○ Points : 385
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Mar 28 Avr - 21:56





Piéger ou être piégé  ♪
Feat Chloé ♫




Des ondulations commençaient à apparaître lorsque sa belle chevelure se mit à sécher suite à la brève averse. Jason trouvait cela mignon, ce petit côté frisé qu'elle pouvait avoir naturellement. Elle les essora et les laissa en bataille. Suite à sa question sur le fait de passer la nuit sur le pont elle sembla convaincue par l'idée. Rester toute la nuit dans la tourbe ne le tentait pas surtout qu'ils ne savaient pas se qu'elle contenait. C'était une expiation alors des pièges devaient se cacher, peut être que la pluie en était un. Si ce fut le cas les deux 10 avaient eu raison de ne pas la boire, dans le cas contraire ils  avaient peut être évité un danger bien et bien réel. Aucun moyens n'était à l'appui pour écarter une hypothèse et valider l'autre. Rien ne s'était passé et désormais ils devaient continuer, chercher un abri même si Jason pensait avoir trouvé : le pont.


- D'accord ! Ca me semble pas mal mais le mieux serait qu'on arrive à rejoindre l'autre côté avant qu'il ne fasse trop sombre... Enfin si jamais le soleil se couche ici ! Elle fit une courte pause après sa plaisanterie et continua d'un ton plus grave Mais... Si on se fait bloquer là dessus on sera mal...

Si des tributs étaient dans les parages ils devaient s'éloigner et le pont était l'échappatoire parfait. Ainsi, les pieds au sec et au-dessus de l'étrange forêt démunie de toute forme de faune à première vue, ils trouveraient un refuge. « Refuge » était peut être un terme imprécis et inapproprié : en aucun cas cette arène abritait un lieu accueillant. Jason laissa échapper un sourire quand Chloé essaya de détendre l'atmosphère. Elle avait raison, il faisait tellement chaud que l'on avait l'impression que le soleil et sa canicule écrasante n'allait jamais disparaître ! Pourtant son visage se referma légèrement lorsque Chloé évoqua le fait que si d'autres concurrents avaient la même idée qu'eux et qu'ils les attaquaient, les choses seraient beaucoup plus compliquées. Il réfléchissait en regardant autour de lui et s'attarda une seconde sur Chloé, son regard perdu dans le vide signe de réflexion intense. Quand elle sortit de sa torpeur et regarda son camarade de district avec tout l'espoir qu'ils pouvaient attendre dans leur situation critique.


- Tu ne vas pas aimer mon idée mais... Je serai plus rassurée si on posait un piège à l'entrée du pont.  

Elle avait raison il n'aimait pas l'idée. Pourtant il la tourna dans sa tête et se résigna au fait qu'elle avait raison, comme presque toujours d'ailleurs. Si des tributs cherchaient à les attaquer ou simplement à rejoindre le pont, l'affrontement serait inévitable, poser un piège était plus sûr. A ce stade là il ne fallait pas commettre d'erreurs comme celle de ne pas piéger l'endroit. Tuer ou être tué, piéger ou être piégé, tel était le dilemme dans l'arène. Tout deux devaient anticiper et elle était beaucoup plus habile pour cela que lui. Jamais le fils du chef des pacificateurs n'aurait cru voir Chloé comme ça, à vouloir tuer pour s'en sortir. Certes ils n'avaient pas le choix, ce n'était pas vraiment l'idée qui lui faisait peur ni le fait qu'elle ait décidé de se battre mais que lui n'était pas totalement prêt à se faire à l'idée de la cruauté des jeux. Pourtant la réalité était là, et pour une fois elle lui demandait son aide, en restant toute fois sur ce qu'il savait faire, elle savait qu'il savait chasser. C'était la seule chose pour laquelle il n'était pas trop mauvais, et même si à première vue savoir piéger des lapins ou des renards pouvaient paraître inutile dans le cas présent ce serait capital.

- Au moins, si quelqu'un tente de monter dessus et risque de nous suivre, il se prendra dedans et n'osera peut-être pas nous suivre...

C'était décidé, ils allaient fabriquer de quoi piéger quelques malchanceux se promenant dans le coin.

-C'est vrai que c'est pas l'idée qui me tenterait le plus mais c'est la plus raisonnable, on ne peut pas prendre de risques inutiles.

Il réfléchissait à quel piège réaliser, quel serait le plus efficace mais le problème du matériel se posa vite. Puis une idée lui traversa l'esprit : une trappe. C'était la meilleure solution, dissimulée elle serait invisible et les tributs tomberaient dedans et ne pourraient que difficilement en sortir. De quoi les ralentir ou les coincer s'ils étaient de petite taille ou peu dégourdis.

-Je pense que le mieux ce serait de faire une trappe. Il faudrait juste une natte tressée mais je pense que des lianes feront l'affaire. Il fit une courte pause. Tu as appris le tressage et le cordage à l’entraînement non ?

Jason la regardait et se surprit à admirer sa beauté, allant de sa silhouette élancée si élégante à ses cheveux au parfum de liberté en passant par son regard brûlant. Pourquoi s'égarait-il par moment, ils étaient dans l'arène, ils n'avaient pas le temps de rêver, ils avaient de plus graves préoccupations, à son plus grand regret …


« Jason est dans la zone feuillue »


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 19 ans
★ Occupation : Tribut du D10 / Apprentie boulangère-pâtissière
★ Plat préféré : Muffin au chocolat
☆District : Dix

○ Points : 787
○ Barre de vie :
134 / 200134 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Jeu 30 Avr - 1:31

Continuer à avancer...


Il n'y avait qu'à voir son regard qui furetait tout autour de lui, dans la recherche désespérée d'une autre solution, pour comprendre que mon idée ne lui plaisait guère. Il n'était pas prêt à faire du mal aux autres tributs et, au fond, ce n'est pas ce que je lui demandais. Non, ce que je voulais c'est qu'il réussisse à construire quelque chose de suffisamment solide pour les retenir un moment... Pour le reste, je m'en chargerai : ma conscience paierai le prix, pas la sienne. Pas cette fois, pas tout de suite.

Après ce moment de silence qui lui était nécessaire pour accepter la possibilité qu'il puisse piéger d'autres enfants, d'autres jeunes qui comme nous avaient uniquement envie de s'en sortir, il releva le visage vers moi avec une moue qui ne laissait pas de doutes quant à son dégoût pour cette situation...

- C'est vrai que c'est pas l'idée qui me tenterait le plus mais c'est la plus raisonnable, on ne peut pas prendre de risques inutiles.

Un sourire étira presque imperceptiblement le coin de mes lèvres. Je ne me réjouissais aucunement de la situation, seulement cela me rassurait de savoir que malgré toutes ses appréhensions Jason commençait à être capable de penser comme un potentiel vainqueur... Il commençait à vouloir se défendre. Même si on n'était encore loin du tribut prêt à en tuer un autre pour sauver sa vie, c'était un bon début. J'eus honte de ma pensée sur l'instant mais me ravissait immédiatement : c'était les Jeux qui voulaient cela, le Capitole et leur devoir de mémoire stupide qui nous forçaient à devenir des êtres inhumains, qui nous forçaient à changer.

- Je pense que le mieux ce serait de faire une trappe. Il faudrait juste une natte tressée mais je pense que des lianes feront l'affaire. Il fit une courte pause. Tu as appris le tressage et le cordage à l’entraînement non ?

Avec ses paroles, je sus que Jason n'avait pas changé. Il était toujours le garçon plein d'entrain qui m'avait tant fait rire quand nous traversions ensemble la forêt du district, celui qui savait voir en moi des qualités que je n'avais pas toujours ou "dont je n'avais pas conscience" comme il se plaisait à me rétorquer. J'aurais tant aimé qu'il reste toujours ainsi, comme je savais qu'il aurait aimé que je ne devienne pas cette fille qui pouvait songer à poser un piège avant de s'engager sur un pont. Mais ici, le moindre faux pas, le moindre refus d'entrer dans le jeu pouvait nous coûter cher. Si nous survivions assez longtemps, il changerait lui aussi... J'espérais seulement qu'il arriverait à me pardonner de l'avoir encouragé dans cette voie.

- Effectivement à l'escalade on pouvait faire des tressages... Ca devrait faire l'affaire annonçai-je en désignant les lianes. De toute façon il ne faut pas que la natte soit trop solide si on veut qu'elle craque sous le poids de quelqu'un, dis-je en regrettant immédiatement ma dernière parole et en espérant qu'elle ne rendrait pas la conséquence trop réelle pour Jason. Je reprenais donc vite : Je vais m'y mettre, on ne s'éloigne pas !

Je lui avais adressé un clin d’œil à cette dernière remarque, ce clin d’œil qui était un de nos rituels quand nous distribuions les tâches lors de la chasse. Ce n'était peut-être pas approprié à la situation, non ça ne l'était pas. Mais ça faisait tellement de bien de faire un truc "normal", même ici alors que le soleil nous brûlait la peau, que notre voix devenait rauque sous l'effet d'une gorge trop sèche et que les premières courbatures faisaient leur apparition... Et il commença à s'activer, comme cela avait toujours été le cas quand nous nous mettions à l’œuvre pour fabriquer quelques collets. Aujourd'hui, l'objectif était très différent mais le savoir-faire était le même.

De mon côté, j'avais commencé par arracher difficilement quelques lianes aux arbres environnants. Un saut pour m'y accrocher de tout mon poids puis donner un coup sec. Elles cédèrent facilement bien que je retombais à chaque fois lourdement dans le marécage à l'eau si sale qu'elle m’écœurait de plus en plus, surtout avec la soif qui me dévorait. Et si cette pluie n'avait pas été empoisonnée ? Nous ne pouvions absolument pas savoir si nous avions fait le bon choix, peut-être pourrions-nous être désaltérés à cette heure-ci et certains tributs en avaient peut-être profité... Mais ils pouvaient tout autant avoir été frappé par je ne sais quelle fièvre incurable... A cette pensée, je ne pus qu'abdiquer : rien ne servait de ressasser cet événement, il était derrière nous et nous devions avancer coûte que coûte. Notre prochain but, traverser le pont et nous y réfugier pour la nuit afin d'être en hauteur.

Mes mains avaient déjà commencé instinctivement à tresser les lianes. Dans le marais, j'avais aussi récupéré quelques branches plus raides afin d'avoir une armature plus solide, du moins juste assez pour qu'elle donne l'illusion d'un sol raide comme il l'avait été avant que Jason n'y creuse un trou. Il mettait du cœur à l'ouvrage à mes côtés. Après avoir terminé mon ouvrage, je l'observai quelques minutes en silence. Seuls les bruits de la nature hostile autour de nous me rappelait que tout pouvait basculer à chaque instant mais ça ne m'importait pas. Tout ce qui m'importait était de voir que la rage de vaincre qui lui manquait jusqu'alors se réveillait peu à peu... Elle n'était qu'une étincelle mais je souhaitais que nous vivions assez longtemps pour qu'elle devienne un brasier, ce ne serait qu'à ce prix que nous pourrions avoir une once d'espoir...même un infime espoir. Mais un espoir de quoi ?

Les pensées se bousculaient, confuses. J'étais là et prête à tout pour qu'il vive mais pourquoi cet acharnement, pourquoi lui souhaiter tout ce bien après le mal qu'il m'avait fait... Les souvenirs de l'accident revinrent dans la cohue des pensées qui affligeaient mon esprit. Je me levai et déposai la natte à côté de Jason avant d'ajouter :

- Je te laisse finir, tu le camoufleras à merveille comme toujours ! l'encourageai-je. Je marquai une pause avant de reprendre pour éviter toute discussion après les souvenirs amers qui venaient de refaire surface : Pendant que tu fais ça, je vais utiliser les lianes qu'il me reste pour essayer de faire un collet décent, il sera pas aussi parfait que le tien mais ça sera une sécurité s'ils évitent la trappe...

A moins d'un mètre de lui, je m'assis à nouveau sur le sol boueux : ma tenue n'était plus à cela près et je songeai à Equinoxe, notre styliste. Que penserait-elle de nos vêtements déjà largement salis par ce marécage ? Et puis zut, nous étions peut-être justement au goût des sponsors, à patauger dans la boue et à tenter de piéger les autres tributs pour sécuriser un "abri" sans avoir encore pris la peine de chercher de l'eau...

Un abri... Mon regard vira vers une racine entrelacée sur une petite parcelle de terre. Elle baignait dans l'eau qui nourrissait une plante. Cette dernière s'était développée dans ce petit espace, à l'abri des regards et des dangers. Je plissai les paupières pour mieux distinguer ses feuilles, était-ce bien cette plante que j'avais pu apercevoir à l'entrainement ? Je me relevai et m'approchai sans y toucher... C'était bien elle, une courbonia ou quelque chose comme ça... Les fruits étaient comestibles mais les feuilles et les racines étaient toxiques. Si j'arrivais à prendre quelques tiges pour les enrouler autour de mon collet... J'allai devoir me protéger. J'attrapai plusieurs larges feuilles d'un des palétuviers qui nous entouraient et j'entrepris de l'utiliser comme un mouchoir à défaut d'avoir un gant ou autre chose de plus sécurisant. A travers cette protection de fortuite, je saisis entre mon pouce et mon index une tige de courbonia et rejoignit mon ouvrage en cours en la tenant bien éloignée de toute parcelle de ma peau. Jason me regarda mais je ne voulais répondre à ses questions maintenant, je devais me concentrer pour ne pas rater mon collet quelque peu...amélioré !


«  Chloé est dans la zone feuillue et marécageuse »
"Chloé - District 10 essaye de réaliser un piège pour tribut dans la zone marécageuse/pont suspendu. DEMANDE DE LANCER DE DE"



_________________
Last battle...
Another night, another hour ... (⚡️) Another death.


Ma couleur de rp : navajowhite

Ma présentation | Mes liens & Mes rps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Près du pont ...
★ Âge : 20 ans. ♥
☆ Surnom : Jason
★ Occupation : Flâner dans les bois
☆ Humeur : .... ♫
☆District : District Dix

○ Points : 385
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Ven 1 Mai - 19:50





Piéger ou être piégé  ♪
Feat Chloé ♫




- Effectivement à l'escalade on pouvait faire des tressages... Ca devrait faire l'affaire. De toute façon il ne faut pas que la natte soit trop solide si on veut qu'elle craque sous le poids de quelqu'un. Je vais m'y mettre, on ne s'éloigne pas !

Elle désigna les lianes, elles seraient pratiques pour cela. Pas aussi résistant qu'une corde ou un fil mais cela ferait leur affaire. Justement, comme le souligna Chloé la natte en question qu'elle allait réaliser ne devait pas être trop solide. Le comble aurait été que le tribut en avançant sur celle-ci ne tombe pas dans le trou. Il fallait faire avec les moyens du bord à cet instant précis, quelques branches et des lianes mais avec le bel atout du savoir faire que seuls des chasseurs détenaient. Il savait concevoir des pièges, il le faisait depuis longtemps, essayant toujours de les améliorer, de trouver de nouvelles manières d'attraper une proie, en causant ou pas la mort. Heureusement que sa coéquipière avait fait les ateliers de survie, lui avait plutôt fait l'atelier de combat et de course. Finalement ils étaient complémentaire, cela lui plaisait, il avait autant besoin d'elle qu'elle besoin de lui. Il acquiesça pour la natte et elle annonça qu'elle se mettait au travail, suite à quoi il vit un clin d’œil. Il le chercha et ne fut pas déçu, comme à chaque fois, un petit rituel, un geste de rien du tout mais qui avait son importance. Comme du temps où tous les trois ils passaient du bon temps  Il lui répondit par un clin d’œil et un sourire en coin.

-Ne t'inquiètes pas, et fais attention on ne sait jamais !

Puis elle partit de son côté, pas trop loin non plus et lui commença réellement à visualiser le piège. Il lui faudrait creuser pour le réaliser et la terre boueuse risquait de l'incommoder, mais ça lui était égal. Il enleva sa veste, il faisait vraiment une chaleur de plomb et avec l'effort moindre en comparaison de la course qui l'attendait il voulait être à l'aise. Il la posa sur une énorme racine, il devrait penser à la récupérer, la nuit serait peut être fraîche. Il commença à creuser à la main, ce n'était vraiment pas pratique et l'on aurait dit un enfant qui creusait sauf que son entreprise était assez sombre, ce n'était pas un jeu. De temps en temps Jason regardait ce que Chloé qui arrachait des lianes aux arbres. Il aurait voulu aller l'aider mais il avait du travail et il devait continuer pour ne pas mettre trop longtemps. Peut être l'aurait elle mal prit, il imagina sa réplique offusquée sur le fait qu'elle pouvait se débrouiller seule. Alors il la laissa faire et Chloé arriva à arracher la matière du tressage. Il se saisit d'une branche et s'en aida afin de creuser avec plus de facilité après avoir eu du mal à mains nues. L'eau du marécage s'engouffrait chaque fois un peu plus lorsqu'il avançait. Le 10 suait à grosses gouttes, mine de rien il fournissait un grand effort et ses bras de moineaux n'étaient pas d'un grand secours. Lorsqu'il faisait des trappes au district, -les rares fois- il avait une pelle. Sans pelle et dans une boue pareille c'était compliqué. Une fois avec de quoi constituer la natte elle commença et lui s'acharna encore plus, il creusait encore et il sentait la terre s'enfonçait sous ses ongles, les branches l'aidaient mais le fait de creuser à deux mains le défoulait, pire qu'un enfant finalement... Il avait presque fini quand il regarda l'état de sa tenue, devenue presque marron intégralement, au moins la veste beige restait de sa couleur d'origine. Comme un camouflage couleur terre ce qui l'amusa. Il regarda son travail, quelques centimètres et cela allait être bon. Chloé avait presque fini. Il mit toujours la rage de vivre qu'il avait et autant de volonté possible pour y arriver. La détermination brillait dans ses pupilles. Le garçon respira un grand coup et passa son avant-bras sur son front afin de gommer les perles de sueur, puis il poursuivit encore et encore, toujours, il touchait presque au but. A cet instant là il aurait donné cher pour avoir eu une pelle, il aurait mit bien moins de temps, mais c'était les aléas du jeu ! La 10 avait achevé le tressage et l'observait. Le jeune garçon qui avait désormais fière allure la regarda et sourit lorsqu'elle déposa son travail à ses côtés.

- Je te laisse finir, tu le camoufleras à merveille comme toujours ! Pendant que tu fais ça, je vais utiliser les lianes qu'il me reste pour essayer de faire un collet décent, il sera pas aussi parfait que le tien mais ça sera une sécurité s'ils évitent la trappe...

Voilà une très bonne idée qu'elle avait eu, une deuxième sécurité. Il n'y aurait pas pensé, pensant qu'un serait suffisant. Alors elle s’assit juste à côté de lui et de la fosse qu'il avait presque terminée. Il acheva enfin de creuser. Avant de finaliser il voulut ajouter quelque chose. Il regarda autour de lui et des branches assez pointues attirèrent son attention. Il s'empressa d'aller les casser et de les récupéra. Il planta chaque branche simili d'épieu dans la boue du marécage qui servait de fond pour le piège. Ainsi si un tribut tombait il avait des chances pour qu'il se fasse empaler, ou du moins qu'il se blesse. Il remonta, frotta les mains sur son bermuda et attrapa la natte qu'il déposa à la surface de la fosse.

-Bon je camoufle et c'est bon ! annonça-t-il

Le 10, chercha du regard de quoi camoufler. Il prit des feuilles, de la boue, quelques branchages très fins et les disposa de manière à reproduire le sol type de la zone. C'était assez ressemblant, difficile à déceler. Jason observa ce qu'ils avaient réalisé tous les deux et se demanda si le piège était réussi et s'il allait fonctionner si un tribut malchanceux passait par là ...
« Jason est dans la zone feuillue »
"Jason - District 10 essaye de réaliser un piège pour tribut dans la zone marécageuse/pont suspendu. DEMANDE DE LANCER DE DE"


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : Immortel
★ Occupation : Torturer les joueurs ^^
☆ Humeur : Sadique
☆District : Tous

○ Points : 4357
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   Dim 3 Mai - 21:48





Fin du Jour 1
Expiation - 175ème éditiions des Hunger Games








Dans le ciel de la nuit...
Que le sort vous soit favorable...
__________________________



Il est déjà tard quand le soleil décline peu à peu à l'horizon. Les tributs n'ont plus que quelques minutes pour chercher un abri avant les quelques heures nocturnes qui leur seront accordées : des heures destinées à un repos salutaire après cette première journée mais temps aussi durant lequel toutes les traques et autres pièges restent possibles. Même lorsque les ombres apparaissent, aucun répit ne leur est permis et les images qui vont bientôt apparaître dans le ciel en sont la preuve...

La nuit est totalement tombée à présent. Seuls les bruits de la nature si spéciale de cette arène de l'Expiation se font entendre quand soudain résonne l'hymne du Capitole. Même durant cette édition particulière, les rituels propres aux Jeux demeurent inchangés... C'est ainsi que dans le ciel sombre, des visages se succèdent. Tous sont jeunes, avaient l'avenir devant eux. Mais ils ne sont plus là.


Chaque tribut contemple cette apparition en se demandant si son portrait figurera bientôt lui aussi parmi les étoiles. Cette incertitude est aussi douloureuse que leurs muscles qui les tiraillent à la fin de cette première journée de fuite ou de traque... Mais ce soir, pour l'instant, ils sont encore en vie et vont devoir tout faire pour le rester. Presque une première journée sans embuche pour eux...

Pourtant, un élément inexpliqué réveille l'attention de chacun : la musique du Capitole continue à retentir alors qu'elle aurait déjà dû se terminer dès la fin de la diffusion des tributs disparus. Elle se prolonge dans les airs, avec ses sonorités dures et rythmiques quand soudain une voix s'élève féminine suraiguë s'élève, celle de Selena Blewstone :

- Chers tributs, en cette année d'Expiation, les Juges ont décidé de vous lier pour le meilleur et pour le pire. Certains mentors ont souhaité partager ce plaisir de l'arène avec vous, d'autres se sont...défilés ! dit-elle en gloussant sur ce dernier mot. Il est maintenant venu le temps pour eux de sceller le destin d'un de leurs tributs. Chaque soir, je tirerai de ma main innocente deux équipes dont le mentor devra répondre à une question fatidique... Mais découvrez le choix de ce soir...

C'est alors qu'une projection revînt illuminer le ciel. Il s'agissait du Mentor du District Quatre, Oliver Wingston. Il fixait la caméra et une phrase résonna dans l'arène :
- Celui de Thalia Smith. Je choisis de sceller le destin de Thalia Smith.

Son visage s'effaça en laissant place à celui d'une jeune femme aux cheveux blonds, presque blancs et dont le visage ne trahissait aucune émotion particulière :
- Moi Zatanah, mentor du district huit scelle le destin de Maxim Lower. prononça-t-elle solennellement.

Puis les images diffusées en transparence sur le ciel noir disparurent et la voix de Selena se refit entendre un court instant.

- La conséquence ne se fera pas attendre... Que le sort vous soit favorable et à la nuit prochaine pour les plus chanceux !

Les intonations de Selena disparurent et l'hymne du Capitole remplit une dernière fois l'arène avant de disparaître et de laisser les tributs face à leur questionnement et leur incertitude...

HORS RP
Explications
__________________________



Voici donc la fin de la première journée de l'Expiation. Nous espérons que vous en avez tous bien profité et que les premières surprises que vous y avez découvertes vous ont plu.

Ce post clôture donc le Jour 1 de l'arène, toutefois comme vous avez pu le lire dans le post rp qui précède nous devons encore vous donner des indications pour certains éléments.


Pour ceux dont les personnages n'auraient toujours pas compris que leur vie était liée à celle de leur co-tribut, ils vont bien entendu pouvoir s'en rendre compte via les portraits diffusés dans le ciel. En effet, il n'est pas difficile de remarquer qu'à part Elina qui était une mentor (et a un donc un statut particulier) tous les tributs morts le sont avec leur co-tribut... Pour peu qu'on ait un minimum d'esprit de déduction, on peut comprendre que le lien déjà découvert pour la vue s'étende bien au-delà. Toutefois, puisque vos personnages ne sont pas tous aussi futés, il vous faudra un certain niveau d’intelligence pour déduire la règle à partir de l'affichage des portraits en duo :

  • si vous avez 5-6 points d'intelligence : vous pouvez le comprendre dès votre 1er rp après l'affichage des portraits.
  • si vous avez 3-4 points : vous pouvez le comprendre dès votre 3ème rp après l'affichage des portraits.
  • si vous avez 1-2 points : vous pouvez le comprendre dès votre 5ème rp après l'affichage des portraits.

Evidemment si vous êtes plus malin que votre co-tribut et qu’il est un peu lent, vous pouvez lui dire. Pour le meilleur et pour le pire …


Pour ce qui est de la seconde règle et de "sceller le destin d'un tribut", vous l'aurez compris à chaque fin de journée deux districts seront tirés au sort et il sera demandé aux mentors sélectionnés de choisir de sceller le destin d'un de leurs tributs. Son choix influera bien entendu sur le jeu du tribut choisi. Néanmoins, pour garder encore un peu de suspens, nous laissons les tributs choisis poster un rp suite à cette diffusion (dans leur zone) et la conséquence du choix sera déclenchée dès ce premier post publié ! En espérant que la surprise vous plaise -mais pas sûr !


Autre élément important, ce message de fin de journée signe la fin de ce que nous considérons comme le Jour 1 de l'arène. De nouveaux sujets vont faire leur apparition dans toutes les sections de l'arène afin de vous permettre de continuer à rp : merci de respecter cette organisation pour que nous sachions bien tous ce qu'il s'est produit le Jour 1 par rapport au Jour 2... Cela évitera les problèmes de cohérence.
Bien entendu, vous êtes libres de continuer à rp en Jour 1 si vous voulez finir une scène importante pour votre personnage. Toutefois, plus aucune attaque n'est désormais autorisée pour le Jour 1, ni soin, ni pose de piège. Nous vous demandons également pour des raisons de timing de privilégier vos rps dans le Jour2 afin que nous puissions avancer dans l'arène !

La nouvelle journée (Jour 2) commencera à l'heure de minuit, vos personnages viendront tout juste d'assister à la conclusion de la première journée.

Pour toute question, n'hésitez pas à contacter un membre du staff par mp. Nous vous aiderons du mieux possible !

Votre staff chéri Heart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Jour 1 - Pont suspendu (centre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jour 1 - Pont suspendu (centre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Marécage feuillu-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com