Partagez | 
 

 EXPIATION - En route pour l'arène...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: EXPIATION - En route pour l'arène...   Lun 9 Mar - 15:51





Expiation – En route pour l'arène…
Un dernier crépuscule avant les ténèbres








ROLE-PLAY
__________________

Le soleil se lève sur le Capitole… Après une nuit qui fut rude pour certains, paisible pour d’autres, et qui fut aussi la dernière pour nombre d’entre eux, les tributs sont invités à se rendre dans la salle commune de leur quartier. Là, ils sont séparés et emmenés chacun de leur côté jusqu’à la plateforme d’où partira bientôt l’hovercraft. C’est le moment pour les mentors de donner leur dernier conseil à l’un de leur tribut, lui affirmer leur soutien ou encore lui souhaiter tout simplement bonne chance…

Puis, ces courts instants d’échange avec celui qui sera leur seul lien avec l’extérieur se finissent. Les tributs gratifiés de sa présence rejoignent à leur tour l’hovercraft qui décolle dans un tranquille bruit de moteur. A l’intérieur, chaque tribut se voit insérer une puce électronique dans son avant-bras, à proximité des régions nerveuses. Dans la salle de contrôle des Jeux, toutes les lumières des tributs s’allument sur l’écran principal comme des étoiles apparaissant dans un ciel sombre. Un rictus déchire le visage de plusieurs Juges, d’ici ce soir tant d’entre eux auront disparu…et ils s’en délectent déjà.

Le vol n’a pas été très long. Dans un léger mouvement latéral, l’hovercraft se pose sans encombre. Les tributs sont débarqués et séparés aussitôt. Conduit par des pacificateurs armés dans une salle exiguë, chaque tribut a à sa disposition une tenue sobre, ajustée. Une veste s’y superpose. Certains s’habillent seuls, d’autres ont la chance de voir arriver leur styliste qui, lui aussi, a dû choisir entre ces deux tributs. Une dernière présence humaine qui ne veut pas leur mort, mais qui espère les voir sortir vivant de l’arène : tous pour des raisons différentes toutefois, la gloire ou véritablement de l’empathie…

Bientôt l’arène commencera et ils seront seuls.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Lun 9 Mar - 16:05


Informations importantes
__________________


HORS RP

L'arène est à nos portes... Bientôt vous grimperez dans la rampe de lancement et vos tributs ainsi que tout Panem découvriront la sublime arène de l'Expiation que vous ont concocté votre staff préféré et les Juges !

Toutefois, avant cela, un dernier moment de partage vous est dédié.

Pour les mentors, vous allez devoir choisir lequel de vos deux tributs vous allez voir avant qu'il ne grimpe dans l'hovercraft qui les emmènera pour un voyage peut-être sans retour... Vous n'avez que quelques minutes pour leur dire tout ce que vous voulez, mais attention le temps file vite : allez à l'essentiel et choisissez bien celui auquel vous désirez dire quelques dernières paroles avant de ne plus pouvoir les contacter aussi facilement.
Précision : Les mentors voient leur tribut avant le décollage de l'hovercraft, sur le tarmac.

Côté styliste, vous devez également choisir lequel de vos deux tributs vous allez soutenir dans leurs dernières minutes hors arène... Choisissez bien et ayez les mots justes !
Précision : Les stylistes voient leur tribut quand il s'équipe de leur tenue, juste avant d'entrer dans la rampe de lancement.


Quant à la tenue à disposition des tributs, il s'agit :

  • Un débardeur noir ajusté au corps
  • Une veste beige
  • Un bermuda beige, ajusté au corps (longueur : au-dessus du genou)
  • Des rangers en cuir brun


Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires à ce propos, n'hésitez pas à nous en demander ! Nous voulons vraiment que nous soyons tous sur la même idée de la tenue pour éviter les cafouillages. ;)

Pour les districts qui n'ont pas de styliste joué mais qui souhaiterait le voir apparaître, vous pouvez nous en faire la demande afin qu'il soit joué en pnj.

Notez que nous ne donnons pas de délai précis pour ce sujet : en effet, nous n'attendrons pas qu'il soit clôturé pour débuter l'arène afin de ne pas prendre davantage de retard dans son lancement (pour votre plus grand plaisir de découvrir bientôt tous ces joyeux tributs dans l'arène) !

Voilà voilou pour ce qui est de ce que nous vous annonçons officiellement comme étant le dernier sujet avant le lancement de l'arène. Préparez bien vos tributs et bon courage à tous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Mentor
★ Plat préféré : Foie gras
☆District : Un

○ Points : 1370
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Lun 9 Mar - 19:01


Reste en vie...



"Derniers conseils"


Je crois que j'avais toujours passé d'excellentes nuits au Capitole. Même avant mon arène, je n'avais pas souvenir d'une nuit blanche comme nombre de mentors en comptaient dans leur passé. Cela faisait sans doute partie des privilèges des carrières, la confiance en soi aidait beaucoup : on naissait vainqueur, on était élevé en vainqueur mais seuls les meilleurs d'entre nous le devenaient. Mon objectif était que Pearl soit de ceux-là cette année. Bien sûr, il y avait Nathanaël et j'espérais sincèrement pouvoir les ramener tous les deux malgré le flou de la règle à ce propos. Cependant, s'il ne devait en rester que l'un des deux : je voulais que ce soit Pearl.

Après mon réveil et une courte préparation, je m'étais directement dirigée vers la salle commune. L'heure était venue et je montais donc dans l'ascenseur. Après avoir arpenté quelques couloirs, escortée par des pacificateurs on ne peut plus courtois, je me retrouvais sur le tarmac d'où allait bientôt décoller l'hovercraft qui amènerait tous les tributs dans l'arène. Certaines équipes, celles composées de mentors, avaient déjà pris place à l'intérieur. J'eus une petite pensée pour Cassandra, même d'aussi loin je pouvais reconnaître son visage et un pincement au cœur me prit : mais il n'était plus temps de m'apitoyer sur son sort, elle l'avait choisi après tout... Les autres équipes attendaient patiemment que leur mentor arrive pour savoir quel serait l'heureux privilégié qui lui parlerait une dernière fois. Parmi eux, Nathanaël et Pearl.

Mon regard se figea sur mes deux tributs. Mon choix était déjà fait. Qu'importe celui des deux que je verrais une dernière fois en aparté, je savais que l'autre n'aurait aucune rancœur ni jalousie. Nous avions élaboré notre stratégie à trois et, quel que soit celui que je choisirais de coacher un dernier instant, cela ne signifiait pas que je plantais un couteau dans le dos de l'autre. Non, les dernières informations que je lui donnerais ne changerait rien à notre stratégie. Mes yeux affichaient une lueur peut-être plus douce qu'à l'accoutumée lorsque le pacificateur me demanda quel tribut je décidais de voir.

- Pearl Standford, déclarai-je d'un ton neutre.

Le pacificateur s'approcha de ces collègues et leur fit signe d'emmener Nathanaël dans l'hovercraft. Je hochai la tête de loin, sans être certaine qu'il ait aperçu mon signe de salutation : de toute façon, il savait que je croyais en lui.

Mais trêve de pensées parasites, j'allais devoir rentabiliser ces quelques minutes même si nous n'avions guère de choses à ajouter après nos nombreuses conversations stratèges. La jeune fille blonde s'approcha, ces longs cheveux flottant dans son dos. Elle paraissait si déterminée, déjà dans la compétition. C'était ce qu'il fallait.

- Prête ? lui demandai-je directement.

Je n'eus pas besoin d'attendre une réelle réponse de sa part, Pearl était prête : elle l'était depuis l'instant où elle avait levé la main lors de la Moisson. Elle l'était depuis que nous avions discuté ensemble lors de nos petits entraînements informels... Elle était parfaitement ce que j'avais voulu qu'elle soit à cet instant précis et j'espérais sincèrement lui avoir suffisamment enseigné pour qu'elle soit à la hauteur.

- A la corne, repérez bien vos adversaires et surtout vos alliés pendant le décompte. Pas de gestes brusques sur le socle et dès que ça sonne, courrez et faites le plus de dégâts possibles... Je marquai une pause avant d'ajouter : Tu as une dernière question ?

Ma voix avait légèrement tremblé. C'était la première fois que je sentais cette anxiété sourde dans ma poitrine lorsque je discutais avec un de mes tributs juste avant son départ. Il fallait croire que je m'étais attachée à eux bien plus qu'à tous ceux qui les avaient précédés. Non. Après rectification, je m'étais attachée à Pearl tant elle me rappelait moi lorsque j'avais son âge... Elle avait cette même étincelle dans la pupille, cette même expression qui trahissait sa soif de vaincre. Pearl n'était pas Channelle, mais elle l'avait sauvée et, rien que pour cela, je lui en serais éternellement reconnaissante et ferais tout pour la revoir ici dans quelques jours, semaines... Je venais de m'en faire le serment.



_________________




♥️ Sélène J. Featherstone ♥️
.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

"Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec." Proverbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Ven 13 Mar - 19:12


Sélène & Pearl


Derniers conseils



La nuit avait été courte, beaucoup trop courte. L’excitation de commencer les jeux, l’impatience de découvrir l’arène, m’avaient tenue éveillée une partie de la nuit. Même si je savais qu’il fallait que je dorme, pas moyen de trouver le sommeil. Je n’étais pas allée voir Nate, ne voulant pas le réveiller s’il avait réussi à dormir. Lorsque le réveil  me tira d’un sommeil difficilement trouvé, je ne ressentais pas les effets de la fatigue, j’étais prête. Des Muets avaient apportés la tenue que nous devions porter, que j’enfilais rapidement. Les vêtements étaient légers, et je doutais qu’il nous protège du froid. Même si cela nous donnait un indice sur l’arène, il était bien maigre et j’avais hâte d’en savoir plus.

Je descendis dans la salle commune et me força à manger un morceau. Je sentais mon estomac noué, plus par l’impatience que par la peur, et j’avais plus hâte que jamais de commencer ces Jeux, pour lesquels je m’étais préparée depuis si longtemps. Je Nate devais déjà avoir mangé car je ne l’avais pas vu avant de se rendre sur la piste où étaient posés les hovecrafts. Je lui souris et vint me placer à côté de lui, où nous attendions que Sélène arrive afin de donner de derniers conseils à l’un d’entre nous.

Je n’avais pas réfléchis à qui elle pouvait choisir, mais je ne pensais franchement pas que cela ait une quelconque importance.  Nous étions une équipe que je pensais vraiment soudée, et les conseils qu’elle donnerait à moi ou à Nate vaudront pour tous les deux. Je pensais qu’avec cette règle, que nous pouvions tous les deux rentrer vainqueurs, elle ne favoriserait pas l’un de nous deux plus qu’un autre. Et si elle avait à choisir… je ne préférais pas y penser car je n’étais pas sûre de sa réponse. J’étais sûrement plus proche d’elle que Nate, dû à nos entraînements, mais Nate était peut-être plus prometteur. Et je pense que nous étions tous les deux aussi proches de Channelle. Non, ce qui pourrait faire la différence, c’est que je me sois portée volontaire, « sauvant » ainsi sa sœur. Peut-être se sentait-elle redevable.

Je n’eus pas le temps d’y réfléchir plus longtemps qu’une voix claire annonça :

« Pearl Standford »

Je levai la tête. Je n’avais pas vu Sélène arriver, et m’approcha d’elle à l’appel de mon nom tandis que je vis Nate du coin de l’œil rejoindre l’hovecraft. D’un pas assuré, je rejoignis Sélène, qui entra directement dans le vif du sujet, sachant que le temps nous était compté.

« Prête ? »

Sans attendre ma réponse, qu’elle connaissait parfaitement, elle enchaîna :

«  A la corne, repérez bien vos adversaires et surtout vos alliés pendant le décompte. Pas de gestes brusques sur le socle et dès que ça sonne, courrez et faites le plus de dégâts possibles... Tu as une dernière question ? »

J’enregistrais soigneusement ces derniers conseils. Une dernière question… J’avais besoin de tellement de réponses, mais aucune question ne me venait.

« Je sais que ce ne sont pas des adieux, mais je voulais te remercier Sélène. De la confiance que tu m’as accordée en m’entraînant et en permettant d’atteindre ce niveau. »

Ce n’est pas ce que j’avais voulu dire. Si jamais j’avais prévu de dire quelque chose. Mais je ne devais pas gâcher ce temps précieux, autant pour Nate que pour moi. Et je venais de lui dire que ce n'étaient pas des adieux, alors que ça en avait tout l'air. Je n'en voulais pas, je les savaient inutiles. Je secouais la tête et repris :

« Cassandra. Tu la connais mieux que nous…  Elle est fiable ? Je veux dire, je peux compter sur elle en cas d’alliance, elle ne nous trahira pas ? »

Je lançais un coup d’œil furtif vers les pacificateurs. Ils ne bougeaient pas, nous avions peut-être encore quelques minutes. J'enchaînais:

« Ces vêtements ne semblent pas nous protéger du froid... qu'en pense-tu ? Une idée plus précise de l'arène ? »


HRP:
 

Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 42 ans.
★ Occupation : Eleveur de chevaux - Mentor du District 10
☆ Humeur : On fait aller...
★ Plat préféré : Abricot
☆District : Dix

○ Points : 383
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Sam 14 Mar - 16:09

HRP :
Spoiler:
 



   
   
Décidément, la semelle de ces chaussures faisait plus de bruit que la normale. Tandis qu’il s’approchait de l’interrupteur pour couper la lumière de cette immense pièce, il n’entendait que ce bruit exagéré de pas. La solitude lui pesa, pour la première fois depuis longtemps. Parce que le silence de cette pièce indiquait que les choses commençaient – l’arène. C’était aujourd’hui, et pas un autre jour.
Le Mentor éteignit les lumières et partit, sans un regard en arrière. Lui reviendrait, le soir même, admirer les premières et terribles hostilités sur l’écran de télévision accroché sur ce mur, là.
Tandis qu’il attendait l’ascenseur, il réfléchit à la conversation qu’il avait eue la veille au soir avec Jason, suite à sa désastreuse interview. Si seulement le Tribut pouvait comprendre… de toute façon, c’était au jeune homme d’avoir le dernier mot. Le vieux n’aurait qu’à tenter de l’aider de son mieux.
La porte s’ouvrit, et Ethan entra dans l’ascenseur, toujours dans le raffut terrible que provoquaient ses semelles sur le sol métallisé. S’y trouvait également Mia Standford, la Mentor du Onze, silencieuse et pensive. Ils se saluèrent. Et cela s’arrêta là, parce qu’aucun des deux n’étaient de nature prompte à la discussion, et ils étaient tous les deux embarqués dans la même galère. Leurs prochaines journées se résumeraient à choisir, choisir, et encore choisir, et attendre que leurs Tributs se démarquent… positivement, en démontrant un talent caché, ou négativement, avec leur visage affiché dans le ciel de l’arène.

« Bon courage, » lança Ethan à l’autre Mentor en quittant l’ascenseur d’un pas pressé.

Silencieux et accompagné de quelques Pacificateurs qu’il ignorait magistralement, Ethan s’avançait vers le tarmac où devaient attendre les Tributs. Il ne restait qu’une porte entre eux et lui, lui laissant juste le temps de choisir entre Chloé et Jason. Mais son choix était déjà fait : il avait encore des choses à lui dire, qu’elle veuille l’écouter, ou non.
A l’instant où il allait franchir la porte, il entendit quelqu’un arriver et, se retournant, il vit la crinière rousse d’Equinoxe avancer vers lui. Ethan sourit.

« Equinoxe ! l’appela-t-il. Qu’est-ce que tu fais là ? »




_________________
Mentor du District 10
Le vaste monde vous entoure de tous côtés ; vous pouvez vous enclore, mais vous ne pouvez éternellement le tenir en dehors de vos clôtures.
by lizzou.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 00ans.
○ Points : 4104
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Sam 14 Mar - 21:59








L’échéance approchait à grands pas , Nolan était anxieux , il ne pouvait le nier mais il paraissait étonnamment calme . Le jeune adolescent affichait toujours cet air neutre , légèrement antipathique que tous les autres tributs avaient pu “admirer” durant l’entraînement . Seul dans cette pièce exigüe le tribut mâle du Neuf s’était rapidement changé . La tenue que leur avait donné le Capitole était plutôt confortable bien que Nolan n’aimait pas l’idée de porter un bermuda , ses mollets seraient à nus et cela n’était pas toujours agréable en pleine nature ou dans l’arène. Il se tenait droit , le regard dans le vide et perdu dans ses pensées quand la porte s’ouvrit laissant apparaître son mentor : Stephen Ransom . Durant la phase d’entraînement Nolan s’était un peu rapproché de son mentor qui lui avait notamment révélé connaître ses deux frères . Il lui avait dit qu’ils fréquentaient régulièrement son bar mais le jeune tribut se doutait fortement que la rébellion avait sûrement quelque chose à voir là-dedans.

-Nolan? demanda Stephen

Le jeune garçon fixa le Mentor et esquissa un léger sourire , aussi renfrogné qu’il avait pu paraître il restait un jeune humain et en de tels moments un soutien était toujours le bienvenu .

-Je suis prêt Stephen si c’est ce que tu veux savoir. lui répondit Nolan

Dans sa voix le mentor avait pu percevoir une pointe d’émotion palpable qui surgissait rarement chez le garçon . Le barman s’approcha de son tribut et lui posa une main sur l’épaule

-Nolan , je sais que tu es prêt .


Ils se fixèrent mutuellement , un silence traduisant leurs émotions respectives régna alors durant de longues secondes . Dans quelques heures les Jeux commencerait et à ce moment là qui sait pour combien de temps en avait il? Deux semaines? Deux jours? Deux heures ? Deux minutes? Nolan savait ses chances de victoires quasiment nulles mais il s’efforçait de ne pas se laisser abattre ; il ne devait pas fléchir , il ne l’avait jamais fait et il ne le ferait jamais. Il était déterminé à faire tout son possible pour survivre et advienne que pourra .

-Nolan , reprit Stephen , es-tu certain de vouloir laisser tomber Silver?

Ah!Silver … Il l’attendait cette réflexion là mais il n’avait pas l’intention de revenir sur sa décision . Après leur première discussion dans le train elle n’avait plus ajamais essayer de se rapprocher d elui bien qu’elle connaisse ses soucis à lui . Elle n’avait pas daigné faire un effort ; lui n’en ferait pas non plus.

-Non Stephen , elle ne m’a pas considérée comme un allié potentiel , je la considérerais donc pas comme tel. Le jeune garçon marqua une pause , il faisait preuve d’une surprenante maturité pour son page . Toutefois si elle passe devant moi je saurais retenir mon bras .

Le mentor ne répondit pas , le temps était à présent venu de s’envoler pour l’arène . Nolan s’apprêta à faire volte-face quand Stephen lui saisit le bras

-Nolan !

Ce dernier regarda son mentor submergé par l’émotion

-Adieu .

Puis ils s’étreignirent , un geste qui pouvait paraître surprenant de la part du jeune associal qui se laissa d’un coup submerger par l’émotion . Dans les bras de Stephen il pleurait à chaudes larmes , repensant à son district , sa famille . Une famille qu’il aimait profondément mais un amour qu’il n’avait jamais vraiment extériorisé à cause de son caractère compliqué , aujourd’hui il savait qu’il ne le reverrait plus et qu’il ne reverrait plus personne qui lui voudrait du bien. Il profita donc de ce dernier instant de chaleur humaine pour se vider de ses émotions car bientôt les gladiateurs combattraient dans ce cirque géant.



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Mar 17 Mar - 21:31





 

   En route pour l'arène...!
 
 
 


 
Depuis toujours, il était quasiment impossible de deviner les pensées de Simon. Il était quelqu'un de discret et secret, et s'arrangeait toujours pour que personne ne sache rien des réflexions qui s'exerçaient dans son esprit. Au Capitole et sous la brillance des projecteurs, il était un vainqueur heureux et bourré de charme. Mais, dès qu'il s'éloignait des caméras, qu'il retrouvait sa place dans l'ombre, ses airs sûr de lui s'évanouissaient. Il redevenait le garçon n'aimant pas attirer l'attention sur lui. Et c'était cette double facette qui faisait de lui quelqu'un d’intrigant.

Néanmoins, en ce moment précis, il était facile -pour toute personne passant par là- de déduire l'état d'esprit dans lequel se trouvait le jeune homme. Anxieux. Angoissé. Il était assis sur l'une des seules chaises présentes, coudes appuyés sur ses cuisses et menton posé dans sa main droite. Les doigts de la gauche pianotaient nerveusement sur son genou, tandis que son regard éteint tentait de se perdre au loin. Sans succès. Ses pupilles étaient sans cesse en mouvement, incapables de se fixer sur un point défini.

Il était temps. Ce matin était finalement arrivé. Sa première matinée d'envoi vers la mort avant une série d'autres normalement.
On lui avait demandé de faire un choix entre l'un de ses tributs. Il avait dû choisir lequel il irait voir pour la dernière fois avant qu'ils ne soient dans l'arène. Celui à qui il donnerait ses derniers conseils. Il avait longuement hésité, mais son choix s'était finalement porté sur Savinna. James était un garçon imprévisible, et venir l'enquiquiner quelques heures avant son envoi pour l'arène n'était pas une bonne idée. Et puis, ils avaient déjà longuement discuté stratégie la veille, et les jours d'entrainements.

Lorsque l'on vint le chercher pour l'emmener auprès d'un de ses tributs, Simon indiqua donc Savinna. On l'accompagna jusqu'à la blonde qui attendait sur tarmac. Tout en s'approchant, le jeune homme détailla sa tribut. Elle paraissait ne vouloir montrer aucun signe de faiblesse quelconque, mais il pouvait sentir l'anxiété dans son attitude. C'était parfaitement normal. Une fois arrivé à sa hauteur, Simon prit immédiatement la parole, détaillant la tenue que portait Savinna par la même occasion.

- Écoute-moi bien Savinna, nous n'avons pas beaucoup de temps, commença-t-il. Comme je te l'ai déjà dit, n'oublie pas que James serait un bon allié. Il est fort et déterminé. Il serait tout-à-fait capable de te protéger en cas de besoin. Et tu lui serais également bien utile pour la survie et les sponsors. Si vous le pouvez, essayez de ne pas vous séparer. Mais, comme tu as dû le remarquer, James est aussi assez... imprévisible. Fais donc attention de ce côté-là également... Et surtout, n'oublie pas ton charme; c'est ta meilleure arme face aux sponsors.

Le jeune mentor soupira et prit une pause après cette longue tirade. Une petite grimace fit son apparition sur son visage. Il avait la désagréable impression d'oublier d'aborder un point fondamental, mais ne parvenait pas à mettre le doigt dessus...



   

 


 

 
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Physiquement, au Capitole. Mentalement, je ne sais pas trop...
★ Âge : 33 ans.
☆ Surnom : Oli
★ Occupation : Mentor / Pêcheur
☆ Humeur : Tendue
★ Plat préféré : Une bonne salade fraîche
☆District : Quatre

○ Points : 585
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Sam 21 Mar - 2:21


En route pour l’Arène…
feat. Thalia , Nikolay & Oliver

C'est en silence et sans adresser le moindre regard aux pacificateurs qui assurent mon escorte que je circule à travers les couloirs menant vers la rampe de décollage des hovercraft.  Un air sérieux plaqué sur mon visage malgré mes traits tirés par un sommeil non réparateur, je tente de rassembler en quelques mots toutes les idées que je vais transmettre à celui de mes deux protégé que j’ai choisi pour notre tout dernier contact en chair et en os.  Enfin, j’espère que ce ne sera pas le tout dernier, même si je m’efforce de vivre au jour le jour tant les choses changent vite en cette année d’Expiation.  Bien que la situation me déchire, je suis parvenu à faire ressortir la personne pour qui mes conseils seraient d’un plus grand bénéfice.  Depuis la Moisson, je me suis beaucoup attaché à Thalia et Nikolay, chacun d’entre eux ayant une personnalité unique que j’aurais aimé protéger des jeux.  Malheureusement, le pouvoir absolu entre les mains du Capitole ne me permet pas de les épargner comme je le souhaite.  Ce sont ces deux jeunes gens qui m’ont redonné une partie de l’espoir que j’avais étant gamin, avant de participer à mes propres jeux en 2222.  Pour eux, je me suis battu et pour eux je me battrais et ce jusqu’à la fin.  L’Arène commence, mais rien n’est encore joué.  Même si j’ai indirectement scellé leur destin en choisissant de ne pas les accompagner au front, c’est en les représentant au sein du Capitole que je pourrais rendre leur sort beaucoup plus favorable.  Et je ne compte pas faillir à ma tâche.

Les grandes portes menant à la plateforme de décollage des imposants hovercrafts s’ouvrirent devant moi alors que j’avance d’un pas décidé vers mes deux tributs que j’aperçois de loin.  Leur nervosité palpable m’atteint alors que je ne suis même pas encore face à eux.  Même si plusieurs équipes d’autres districts se trouvent tout près de la nôtre, seuls les visages de Thalia et de Nikolay captent toute mon attention.  Finalement arrivé devant eux, c’est d’un air fier que je leur affiche un léger sourire.  Malgré l’imminence du début des jeux et tout le chamboulement émotionnel que cela implique, ils demeurent droits et forts en public.  Même si mon cynisme provenant de ma précédente expérience de mentorat me suggère de n’avoir aucune attente, je ne peux m’empêcher d’avoir confiance en eux.  Ils ont une chance de remporter ces jeux.  Je dois croire en eux pour qu’ils croient en eux-mêmes.  M’attardant sur chacun de leur visage à tour de rôle, je tente de leur insuffler le courage dont ils auront tant besoin pour les jours à venir.  Sentant que je suis en train de pousser l’impatience du pacificateur attendant ma réponse concernant mon choix, je ne les fais pas languir davantage.

- Nikolay Willis.

Aussitôt mes deux mots prononcés, on guida Thalia dans l’hovercraft afin que je puisse donner mes derniers conseils au tribut de mon choix.  Lui faisant un dernier signe de tête accompagné d’un sourire, la douce chevelure dorée de la jeune femme disparaît derrière la paroi métallique de l’engin évolué.  Me retrouvant maintenant seul avec Nikolay - sans compter les nombreux pacificateurs qui surveillent le déroulement des derniers échanges - , je prends rapidement la parole, mon regard rivé dans le sien, sachant que le temps nous est désormais compté.  

- Pendant le décompte, regarde bien qui est à côté de vous deux et où est le matériel le plus proche.  Optez pour celui de survie si vos voisins ne sont pas trop menaçants.  Sinon, courrez loin de la corne. Restez ensemble et évitez les mentors le plus possible.

Je sais tout ça peut paraître beaucoup d’information en même temps, même si je lui ai déjà parlé de tout cela.  Par contre, ces points sont essentiels pour survivre à cette première étape importante des jeux.  La Corne est habituellement le plus grand bain de sang de tous les jeux.  S’ils y survivent, ils seront déjà bien partis.  Enfin, avec son entraînement, Nik’ doit déjà savoir tout ça.  L’important est qu’ils restent ensemble.  Pour elle, cela s’avère vital pour son équilibre psychologique alors que pour lui, la savoir en sécurité à ses côtés lui permettra de rester concentré.  J’enchaîne alors la suite de mes propos

- Nik’, Thalia a besoin de toi.  Peu importe mes conseils, elle t’écoutera toi.  Mais n’oublie pas ceci : tu es un Carrière, Nik’.  Reste toujours concentré.  , terminais-je en déposant ma paume sur sa large épaule musclée, un grand sourire sur mes lèvres.  Je crois en vous.

Étant parvenu à dire l’essentiel, je lui laisse le peu de temps qui nous reste avant son embarquement forcé.  Je profite de ce dernier moment avec lui pour imprimer son visage dans ma mémoire puisqu’il est clair que jamais je n’oublierais ce jeune rebelle.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Sam 21 Mar - 11:08

Expiation - En route pour l'Arène
Ethan & Equinoxe


 
Je n'avais pas dormi de la nuit, le sort de mes tributs, bien que je n'ai peu discuté avec eux, m'importais beaucoup. J'étais triste, car je savais qu'ils étaient plutôt mal partis et ça me faisait de la peine. De la peine de savoir qu'il y avais peu de chance que le District Dix en sorte vainqueur. Malgré le côté « abrupte » de Chloé lors de notre première rencontre juste avant la parade, j'avais rapidement compris que s'était une sorte de « carapace », et c'est pour cela que je voulais la voir, elle, car elle avait besoin d'une dernière oreille attentive, mais surtout d'une présence féminine. Je me doutais qu'Ethan voulait parler avec Chloé, mais je pense que le mieux, ce n'est pas d'un mentor qui est comme elle, à camoufler ses sentiments sous des carapaces solides...

Mon teint est pâle, et je me maquille très simplement, enfilant rapidement une robe noire, parementée d'arabesque discrète dorés avec une veste que je pioche dans ma penderie sans y prêter attention. Je n'ai pas envie de sourire, ni même de parler. Je sort l'air grave du quartier des tributs et je me dirige vers l'endroit où est Ethan. Je ne sais pas vraiment comment il va réagir, et je préfère ne pas appréhender, de toute façon, j'ai l’impression de ne pas être totalement ici, je suis ailleurs, je divague, je ne suis pas vraiment dans mon assiette. Mais je dois me montrer forte pour ma tribut, je doit me montrer forte pour lui donner envie de se battre.

Au loin j'aperçois Ethan, lui aussi à l'air dans ses pensées. J'essaye de dégager ma tristesse, secouant rapidement ma tête. Je tente de reprendre contenance, ces prochains jours seront sûrement plus difficiles que ces derniers jours. Je marche rapidement pour le rejoindre et je le vois se retourner, un sourire aux lèvres.

« Equinoxe !Qu’est-ce que tu fais là ? »

« Ethan ! »

J'avance jusqu'à sa hauteur, lui fait la bise et je tente de trouver mes mots pour lui expliquer que ses plans vont êtres sûrement changés et finalement, j'ai un peu peur de se qu'il me répondra.

« Euh, je te cherchais pour te dire j'aimerai parler avec Chloé avant l'arène. Je pense que tu voulais la voir, mais je pense qu'il est mieux pour elle d'avoir une présence féminine dans ses derniers instants. Tu sais elle est comme toi, elle ne veux pas montrer ses faiblesses et j'ai bien envie de la rassurer avant l'Arène... »
Revenir en haut Aller en bas
« Personnage décédé »
Localisation : Paris
★ Âge : 17ans.
☆ Surnom : Nik
★ Occupation : pêcheur - rebelle
☆ Humeur : en colère
★ Plat préféré : tout sauf du poisson
☆District : quatre

○ Points : 1110
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Mar 24 Mar - 11:11

Nous attendons devant les hovercraft qui vont nous emmener jusqu'à l'Arène. Je scrute le visage de Thalia avec inquiétude, j'ai tellement peur qu'elle ne s'effondre...
Alors je tente de donner une image de force et d'assurance pour la rassurer. Dans quelques minutes nous serons dans l'Arène, coupés du monde.
Nous ne parlons pas, nous n'en avons pas besoin je crois. Nous savons tous les deux ce que ressent l'autre...

Je vois soudain Oliver qui s'approche de nous, et un pacificateur lui demande à quel tribut il souhaiter donner ses derniers conseils.

- Nikolay Willis.

Je ne suis pas étonné par son choix. Après tout, en tant que rebelle et carrière, j'ai plus de chance de bien appliquer ses derniers conseils sans me laisser dominer par la peur.

des pacificateurs emmènent alors Thalia vers l'hovercraft et je la vois partir avec une boule au ventre. Maintenant, nous ne nous reverrons plus que dans l'Arène...

Sans perdre une seconde, Oliver s'approche alors de moi et déclare :

- Pendant le décompte, regarde bien qui est à côté de vous deux et où est le matériel le plus proche.  Optez pour celui de survie si vos voisins ne sont pas trop menaçants.  Sinon, courrez loin de la corne. Restez ensemble et évitez les mentors le plus possible.

Je l'écoute attentivement et hoche la tête en silence. Je grave ses paroles dans mon esprit, car je sais que ses conseils pourraient me sauver temporairement la vie. Je comprend son message, je ne dois pas tenter d'action stupide, je dois agir avec prudence, pour Thalia, et eviter au maximum les confrontations avec les tributs bien entraînés.

- Nik’, Thalia a besoin de toi.  Peu importe mes conseils, elle t’écoutera toi.  Mais n’oublie pas ceci : tu es un Carrière, Nik’.  Reste toujours concentré. Je crois en vous. dit-il avec un sourire en posant sa main son mon épaule.

Ce bref contact me réconforte et me redonne de l'énergie. C'est vrai, je suis un carrière, et cela nous donne à Thalia et moi un sérieux avantage dans l'Arène.

J'esquisse un bref sourire. Je voudrais pouvoir dire à Oliver combien son aide m'a... nous a été précieuse, que je le considère comme un frère aîné, et que j'espère qu'il se remettra vite de ma mort.
Mais je ne sais pas comment formuler tout ça alors je me contente de murmurer :

- Oliver... Merci. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 42 ans.
★ Occupation : Eleveur de chevaux - Mentor du District 10
☆ Humeur : On fait aller...
★ Plat préféré : Abricot
☆District : Dix

○ Points : 383
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Jeu 26 Mar - 13:04



   
   
« Ethan ! »

Equinoxe s’avançait vers le Mentor puis lui fit la bise. C’était une tradition capitolienne très étrange, qu’Ethan avait accepté bien des années auparavant, mais il fallait avouer qu’il trouvait ça très « kitsch » et étrange. Envahir l’espace personnel d’une personne pour coller sa joue contre la sienne dans un bruit très insupportable, c’ était bien une manie désagréable. Mais en cet instant, parce qu’il s’y était habitué et qu’il avait bien d’autres soucis en tête, et peut-être parce qu’Equinoxe l’expédia et ne rajoutait pas les grandes pompes propre à la capitale, il ne s’en inquiétait pas plus que ça.
La jeune femme cherchait ses mots, hésitante, et cela surprit le Mentor, mais il attendit patiemment qu’elle réussisse à formuler sa phrase. Il restait pourtant très curieux quant à l’objet de sa présence.

« Euh, je te cherchais pour te dire j'aimerai parler avec Chloé avant l'arène. Je pense que tu voulais la voir, mais je pense qu'il est mieux pour elle d'avoir une présence féminine dans ses derniers instants. Tu sais elle est comme toi, elle ne veut pas montrer ses faiblesses et j'ai bien envie de la rassurer avant l'Arène… »

Ethan poussa un soupir. Lui qui avait compté parler à Chloé – pas qu’il eût dans de choses à lui dire mais elles étaient importantes –, voilà que la le prenait de cou. Il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir un certain agacement, ici à l’encontre de la styliste parce qu’elle était présente : quelle était cette tendance de tous de lui couper l’herbe sous le pied ?
Quant à la partie de sa phrase qui disait qu’Ethan et Chloé se ressemblaient pour des raisons de fierté, il préféra l’écarter. Peut-être était-ce la raison pour laquelle cela ne passait pas entre eux. Le temps n’était pourtant pas à la philosophie et le Mentor coupa court à cet argument en approuvant d’un grognement.

« J’imagine que je n’ai pas le choix ? », lança-t-il pour signifier quand même qu’il n’était pas d’accord.

Il avait vraiment tenu à voir Chloé. Mais il savait qu’il pouvait compter Equinoxe pour lui transmettre un message.

« Mais ne pense pas t’en tirer à si bon compte, j’ai besoin que tu transmettes un conseil à Chloé. »

Ethan posa la main sur le bras de la styliste et se rapprocha un peu d’elle. Son visage était soudain devenu plus dur, à mesure qu’il pesait ses mots et formulait son idée :
« Dis à Chloé que j’accepte, à condition qu’ils fassent en sorte de m’aider. J’ai besoin qu’ils me donnent matière à attirer les sponsors, sinon je ne peux rien faire. »
Ce n’était pas dû à un manque de volonté du Mentor, mais comme cela était sans cesse rappelé depuis le début, la situation du District Dix n’était pas forcément très favorable : un District situé en périphérie, un vieux Mentor qui effectuait un remplacement, une Tribut boiteuse, qui certes tirait un peu son épingle du jeu, mais peut-être trop, et enfin une interview complètement ratée du Tribut masculin. Mais ils avaient l’avantage de leur relation.
Enfin, tant que cette relation durait… Depuis quelques jours, Ethan avait la terrible impression que ce qu’il y avait entre les deux Tributs était une bombe à retardement dont le déclencheur tenait en équilibre sur le fil d’un rasoir.

« Je vais voir Jason alors… On se retrouve ce soir pour la rediffusion ? », lança le Mentor en sentant le temps filer.

Puis, saluant la jeune femme, il passa la porte qui donnait sur le tarmac. Ses deux Tributs attendaient sur le tarmac, tandis qu’un Pacificateur l’accosta tout de suite pour connaître son choix. Il lança un unique regard à Chloé, puis se tourna vers son compagnon.

« Jason Drake, » répondit le Mentor.

Ethan ne se concentra que sur Jason et s’approcha de lui. Le garçon ne devait pas être ravi de revoir celui qui lui avait fait la morale la veille et qui lui avait, accessoirement, déjà tout dit.

« Prêt ? » demanda-t-il au jeune homme.

C’était terriblement idiot comme question. Mais quand on ne savait pas vraiment quoi dire, on improvisait, et dans le cas présent, ça intéressait tout de même de voir si le garçon avait digéré leur discussion de la veille.

« N’oublie pas ce que je t’ai dit hier, continua Ethan, mais pour autant ne lâche pas Chloé. Vous avez besoin de l’un et de l’autre, sans être aveugles. Dans l’arène, le danger vient de partout. »

Juste une piqûre de rappel.

« Fuyez la Corne. Et je t’en supplie, n’aie pas l’idée de chercher un sac, il y a trop de dangers surtout une année d’Expiation. Il pourrait t’exploser à la figure… »

Ethan termina enfin ses conseils donnés d’une voix toujours douce mais ferme, celle qui passait souvent le mieux, en lui donnant à quelques détails près le message qu’il avait transmis à Chloé.

« Tous vos mouvements seront filmés dans l’arène… aidez moi et faites en sorte de concentrer l’attention du public. Vous devrez autant survivre que jouer une pièce de théâtre… »

Le Mentor eut un léger sourire en direction du Tribut.

« Des questions ? »





_________________
Mentor du District 10
Le vaste monde vous entoure de tous côtés ; vous pouvez vous enclore, mais vous ne pouvez éternellement le tenir en dehors de vos clôtures.
by lizzou.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Jeu 26 Mar - 14:39

- Clarke !

Elle avait dû choisir un tribut et le choix avait été vite fait, le plus dur avait été de s'avancer jusqu'à l'hovercraft. Elle avait hésité, pourquoi ? Parce que cela demandait de parler à quelqu'un ? De se replonger dans l'horreur qu'elle avait vécu ? Elle n'avait pas été la meilleure des mentors cette année, pas très présente et pas de très bons conseils. Il lui avait fallut prendre sur elle pour venir jusque là et profiter des quelques minutes restantes afin de se rattraper.

A voir les deux femmes c'était à se demander qui était la mentor. Zatanah se posta devant la jeune femme et regarda autour d'elle, perdant de précieuses secondes sur le peu de temps imparti. C'était ce dont elle avait besoin pour se recollecter et s'avancer vers Clarke.
Elle posa ses mains autour des épaules de la jeune tribut et la regarda droit dans les yeux, avec ce regard qui lui avait permis de gagner quelques années plutôt. Pas celui d'une folle furieuse, la vampire de soie oui, mais plutôt dans sa version déterminée. Une version qui tranchait cependant bien avec son minois habituellement dans la lune.

- Ecoute-moi Clarke, je n'ai pas beaucoup de temps. Quoiqu'il se passe dans l'arène, surtout tu ne dois jamais hésité. Ils n'hésiteront pas eux, tu comprends ? Ne doute pas et ne doute pas de toi. La volonté sera ton meilleur allié, ne te laisse jamais aller à vouloir mourir. La seule chose dont tu auras ensuite besoin c'est de l'eau, tu peux survivre sans manger quelques jours mais pas sans boire. Fais cuire ce que tu manges, méfies-toi des plantes et ne fais jamais de feu la nuit.


Ce n'était que les conseils de bases, des choses évidentes mais qu'il était bon de rappeler maintenant, quand le stress montait et que les émotions prenaient le dessus.

- Une fois dans l'arène, tu fuis, tu cours, n'essaye surtout pas de prendre quoi que ce soit. Tu cours, tu te caches, un arbre, une grotte, n'importe quoi et tu attends. Attends que assez soit mort pour que tu aies tes chances. Ne t'allies pas avec les faibles, méfies-toi de tout le monde et si tu as la moindre occasion, tue.

Et comme c'est l'Expiation, restez ensemble, qui sait ce qu'ils nous cachent. Protégez-vous l'un, l'autre.


Elle la secoua presque un peu alors que le pacificateur la pressait de monter dans l'appareil.

- Répète après moi : Vivre. Boire. Tuer. Vivre, boire, tuer, d'accord Clarke ? Tu peux le faire ! Je ferais tout ce que je peux pour t'aider.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Sam 4 Avr - 11:35

Expiation - En route pour l'Arène
Chloé & Equinoxe


 
Je voyais bien à son expression qu'il n'étais pas forcément content que je le lui annonce ceci, mais bon, je pensais bien faire pour Chloé...J’espérai seulement qu'avec l'approche des Jeux et ce que j'allais avouer à Ethan à propos des tenues dans quelques jours, il n'allais pas trop m'en vouloir. Mais bon j'avais confiance en cet homme, sous cette carapace, j'étais persuadée d'avoir affaire un homme bon, qui du moins, tentais de l'être discrètement, dans l'ombre. Il grogna et cela me fis sourire, mais pas de manière impolie.

« J’imagine que je n’ai pas le choix ? »

Je comprenais bien qu'il n'étais pas d'accord, mais j'avais déjà avertie les pacificateurs. Il n'étais plus possible de faire marche arrière de toute façon, je baissa les yeux et secoua la tête délicatement. Néanmoins, je releva mes yeux pour rencontrer son regard.

« Mais ne pense pas t’en tirer à si bon compte, j’ai besoin que tu transmettes un conseil à Chloé. »

Ça avait l'air plutôt important, je le vis à son air plus dur, et aussi lorsqu'il posa sa main sur mon bras tout en se rapprochant. Je sentais à quel point autour de moi, le stress et l'énervement, ne permettais pas de se calmer. Les esprits étaient échauffés, personne ne savais quelle étais sa véritable place et les gens était surtout perdu. Entre Chloé et sa blessure, Ethan, l'ancien vainqueur remis sur le parquet alors qu'il n'avait rien demandé et moi, Equinoxe, qui avait remplacée ma mère car je n'avais pas vraiment le choix, l'équipe du Dix semblait un peu bancale, et si quelqu'un aurait le malheur de la bousculer, elle pourrai très bien tomber.

« Dis à Chloé que j’accepte, à condition qu’ils fassent en sorte de m’aider. J’ai besoin qu’ils me donnent matière à attirer les sponsors, sinon je ne peux rien faire. »

« D'accord, compte sur moi Ethan. »

« Je vais voir Jason alors… On se retrouve ce soir pour la rediffusion ? » me lança-t-il

« Oui... » Dis-je distraitement, un peu sur la réserve.

Il parti pour rejoindre Jason et je me dirigeais vers l'hovercraft qui me permettrai de rejoindre Chloé avant l'Arène. Je me demandais sérieusement comment tout cela allais évoluer. Je n'étais qu'à la base une petite capitolienne comme tout les autres, puis certaines rencontres m'avais changée. Claire, du District Huit, danseuse passionnée, Pantalaimon, un muet que je n'avais pas vraiment connu mais qui avais fait beaucoup dans mon éveil, Ethan, ce mentor un peu grognon mais sympathique, Chase, un petit garçon mignon et débrouillard, Solstice, ce barman qui m'étais si cher, ou encore Azilys, une amie Capitolienne que je n'avais pas revue depuis longtemps mais que j’appréciais. Ils avaient tous contribué à me faire évoluer, à leur manière certes, mais il me rendais chacun plus sage, plus adulte, ou plus intrépide, prête à affronter tout les dangers. Ils faisait ressortir en moi des facettes dont j'ignorai l’existence, et même si je sentais que ma vie n'étais pas la mienne au Capitole, ces personnes arrivaient à égailler mon quotidien. Ce fut avec ces pensées plutôt positives et nostalgiques que j'attendis Chloé...qui arriva plutôt rapidement.

J'étais en train de fixer les vêtements qu'elle allais devoir porter. C'était plutôt court et assez voyant, j'imaginais que c'était plutôt une arène où il ferait chaud. Mais pourquoi des couleurs aussi pâles ? Je n'allais pas tarder à le savoir. Je me tourna vers Chloé dès qu'elle arriva. Je resta à ma place, un petit sourire aux lèvres. Je ne voulais pas qu'elle se mette à penser que j'étais joyeuse de l'envoyer dans l'Arène. C'était l'exact opposé, si j'aurai pu, je l'aurai renvoyée dans son district, ce district qui m'étais si cher. Mais, bon autant essayer d'être souriante, pour au moins essayer de le lui redonner un peu avant le bain de sang.

« Bonjour Chloé, tu n'es pas trop...Oh excuse-moi... »

Mais quelle gourde, franchement, pourquoi allais-je lui demander si tout va bien?Si elle ne stresse pas trop ? Elle va voir la mort devant ses yeux, risquer sa vie et celle de son ami, et ne reviendra sûrement pas et moi j'allais lui demander si tout va bien. Mais quelle cruche, vraiment ! Je pris le tissus dans mes mains, les doigts tremblants légèrement que j'essayais tant bien que mal de dissimuler. Mais comment ma mère réussissait-elle à ne pas se retrouvée complètement retournée après les jeux. Je la voyais, Chloé, cette petite jeune femme, qui boitait, et le Capitole la lançant tout de même dans l'Arène, personne pour prendre sa place. Solstice la connaissait-elle ? Vivement, je tentais de me sortir le séduisant barman de ma tête, ce n'étais franchement pas le moment de penser à cela. Je lui tendis ces vêtements tendrement, sans aucun geste brusque.

« Je pense que tu peux t'habiller seule, néanmoins si tu as un quelconque problème je suis là... »

Puis je me tourna et rangea mes sacs, par pudeur pour Chloé et tentant de reprendre un minimum contenance, je l'emmenais à la mort, son visage si doux, ses yeux si vivaces. J’emmenais à la mort une enfant à peine jeune femme, qui aurait pu avoir une vie plutôt agréable au Dix. Malheureusement, je ne pouvais rien faire, à part tenter de lui insuffler un peu de courage et espérer qu'elle tienne bon. Je savais pertinemment que c'était la dernière fois que je voyais la Vraie Chloé, si jamais elle ressortait de l'Arène, elle ne sera plus jamais la même...Intérieurement cela me révoltait, mais je tentais de contenir ce feu qui me brûlais, qui alimentais ce besoin de m'éloigner du Capitole, de faire cesser cette tuerie...

« Désolé de te paraître sûrement froide et distante, mais ce n'est pas facile... » Commençais-je avant de me tourner vers elle et de plonger mon regard dans le sien. « ce n'est pas facile de s'attacher à une personne et de la laisser aux mains de monstres sans rien pouvoir y faire... »

Elle est vêtue de sa tenue et je soupire, j'ai horreur de ce genre de moment, des adieux, de se risque de ne plus la revoir, ça me fend le cœur, je ne sais même pas dans quel état je serait ce soir, es-ce que je rentre chez moi, ou je reste au quartier des tributs, j'ai tellement envie de me terrer dans mon coin ou de partir loin.

« D'ailleurs, Ethan m'a dit de te dire ceci ; il accepte à condition que tu lui donne matière à attirer des sponsors. »

[Je finirai mon post une fois que tu aura posté le tient, histoire qu'on puisse les terminer sans pour autant avoir à refaire un post ;) ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Dim 12 Avr - 0:27

J’étais dans la salle depuis de nombreuses minutes déjà lorsque Zatannah entra dans la salle.

« Clarke ! »

J’étais surprise, je ne penserais pas qu’elle viendrait ! Je n’avais pas l’impression qu’elle nous accordait de l’importance, j’avais plutôt l’impression qu’elle était désespérée par notre niveau et déjà résignée à l’idée qu’on allait mourir avec Maxim. Je me trompais surement vu l’entrain avec lequel elle arrivait vers moi. Elle avait posé ses mains sur mes épaules et m’avait regardé droit dans les yeux comme si elle allait me faire une grande révélation. En vrai elle me faisait carrément flipper cette femme, mais là pour le coup, j’allais partir dans une arène où 26 personnes allaient tenter de me tuer, ça minimisait quelque part l’effet effrayant que Zatannah pouvait avoir sur ma personne.

« Ecoute-moi Clarke, je n'ai pas beaucoup de temps. Quoiqu'il se passe dans l'arène, surtout tu ne dois jamais hésité. Ils n'hésiteront pas eux, tu comprends ? Ne doute pas et ne doute pas de toi. La volonté sera ton meilleur allié, ne te laisse jamais aller à vouloir mourir. La seule chose dont tu auras ensuite besoin c'est de l'eau, tu peux survivre sans manger quelques jours mais pas sans boire. Fais cuire ce que tu manges, méfies-toi des plantes et ne fais jamais de feu la nuit. »

Woaw, de vrais conseils ? Je ne pris même pas le temps de me dire à quel point c’était surprenant … C’était trop important. Zatannah avait gagné après tout, et tous les conseils étaient bons à prendre à ce moment de la compétition. De l’eau. Oui c’était logique, il fallait trouver de l’eau. Faire cuire tout ce que je mange. Ca par contre, je n’y aurais jamais pensé … Pas de feu la nuit, ok. On allait donc mourir de froid …

« Et comment je cuis les choses qu’on mange sans faire de feu ? »

Bah oui, si ses conseils se contredisaient on n’allait pas aller très loin.

« Une fois dans l'arène, tu fuis, tu cours, n'essaye surtout pas de prendre quoi que ce soit. Tu cours, tu te caches, un arbre, une grotte, n'importe quoi et tu attends. Attends que assez soit mort pour que tu aies tes chances. Ne t'allies pas avec les faibles, méfies-toi de tout le monde et si tu as la moindre occasion, tue. »

Okay, ça aussi ça paraissait logique mais quelque part, on était nous même pas des bêtes avec Maxim. Est-ce qu’on n’allait pas avoir besoin d’aide, l’aide qu’un sac pourrait nous apporter par exemple, pour survivre au mieux ?

« Mais Zatannah, si vraiment on a un sac près de nous, on essaye pas de l’attraper ? Ce qu’il y a dedans pourrait faire une sacré différence vu qu’avec Max, ben … On part quand même de loin … »


Elle me fixait avec tellement de force que je me demandais si elle n’était pas en train de penser à me bouffer là tout de suite. Qu’est-ce qui avait changé chez elle pour que d’un coup, ma survie devienne une source d’intérêt chez elle ???

« Répète après moi : Vivre. Boire. Tuer. Vivre, boire, tuer, d'accord Clarke ? Tu peux le faire ! Je ferais tout ce que je peux pour t'aider. »

Je la fixai, les yeux ronds. Elle était sérieuse ? Bon, si ça pouvait lui faire plaisir …

« Vivre. Boire. Tuer. Vivre. Boire. Tuer. Vivre. Boire. Tuer. Vivre. Boire. Tuer.»


Ca paraissait débile mais … A force de répéter ces paroles, j’avais l’impression qu’elles prenaient du sens. Même si, franchement, j’aurais remplacé vivre par survivre perso, m’enfin bon pas grave. Je le répétais répétais répétais, jusqu’à ce que quelque chose me frappe.

« Zatannah … J’en ai parlé à Maxim mais pas à toi … Je suppose que t’as entendu l’interview mais on en a jamais parlé … Même si je gagnais, c’est pas sur que je survivrais, je ne sais même pas si le Capitole pourrait me sauver vu l’état avancé de la maladie … Peut-être que … Peut-être qu’il serait plus sûr pour toi d’aider Maxim, qui est de toute façon plus fort que moi, et a plus de chance. S’il gagne, il pourrait avoir une vie longue ce à quoi je ne suis pas certaine de pouvoir prétendre … »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   Mer 15 Avr - 18:19

Clarke devait la prendre pour une imbécile avec ce qu'elle lui racontait et la rage qu'elle mettait dans ses paroles. C'était un peu du tout au tout. Elle était surprise de la voir là c'est sûr, mais Zatanah, aussi absorbée soit-elle ne pouvait pas les laisser descendre dans l'arène comme ça, sans leur donner les bases des règles de survie.

- Fais un feu le jour mais pas la nuit. Ou alors vous deviendrez le quatre heure des carrières. Et pour le sac, s'il est vraiment pas loin tu peux tenter mais regarde bien autour de toi. Ce serait vraiment un gros coup de chance.

Et puis le visage de Clarke changea, il s’éteint, son ton devint bien plus grave. Zatanah la regardait avec une innocence non feinte, totalement surprise par cette nouvelle. Le regard un peu vide et la bouche entrouverte... Que faisait-elle pendant les interviews... Quelque part dans la lune surement, elle n'avait aucun souvenir de ça. Il y avait de quoi se sentir bête. Ne pas savoir ça sur son tribut, ça faisait d'elle... la pire des mentors. Elle avait honte. Mais elle ne se rendait même pas compte du temps qui passait alors qu'elle était dans ses pensées, elle ne s'était même pas aperçu de la façon dont ses tributs la considéraient. Le regard de Clarke présentement était un sacré miroir et une belle baffe. Elle devrait faire plus attention à l'avenir. Elle ne se laissa pas démonter pour autant.

- Écoute... Tu n'imagines pas ce dont le Capitole est capable, crois-moi, ils te sauveront. Aller dans l'arène et survivre, c'est ta seule chance de vivre, finalement. Bats-toi. bats-toi ! Maxim n'est pas plus fort que toi d'accord. Et qui sait, avec cette règle pas très claire, peut-être que vous pourrez gagner à deux.

Elle recula de quelques pas et la lâcha. Il allait être l'heure de partir. Le cœur lourd elle les regarderait partir. C'était comme si elle les envoyait à la mort elle-même, elle savait comment c'était là-dedans et c'était ça le pire. Savoir. Elle soupira.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: EXPIATION - En route pour l'arène...   

Revenir en haut Aller en bas
 

EXPIATION - En route pour l'arène...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Nord de la ville-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com