Partagez | 
 

 [Flashback] Retrouvailles explosives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: [Flashback] Retrouvailles explosives   Jeu 5 Mar - 19:11


Kyle & Pearl

▲ Retrouvailles explosives


Channelle venait de partir, et la grande maison sembla tout à coup vide. Je ne savais pas quoi faire, quoi penser. Je ne voulais pas me réjouir, de peur de me faire de faux espoirs, la déception serait terrible. Malgré toute l’affection que je portais à Channelle, si j’ai l’occasion d’aller dans l’arène à sa place, je la saisirais sans hésiter. Et même si je sais qu’elle a autant envie que moi d’y aller, je ferais tout pour la convaincre de rester. Cette année d’Expiation, elle était pour moi, j’en étais intimement convaincue depuis que j’avais commencé à m’entraîner. Et j’étais décidée à user de tous les moyens à ma disposition pour faire en sorte qu’elle me laisse sa place.

Je savais ce qui la faisait hésiter, donc je savais où agir. Sélène. Elle accompagnera forcement sa sœur si celle-ci participe, mais Channelle ne veut pas. Je n’irais qu’à voir la mentor, lui parler pour voir ce qu’elle compte faire et…

La sonnette retentit. Qui pouvait venir à cette heure-là ?  Maman et Coralie devaient être encore au magasin, Channelle venait de partir, et les carrières devaient être au centre d’entraînement. Je me dirigeais, curieuse,  vers la porte et l’ouvrit. Je reconnu aussitôt l’imposante carrure de notre entraîneur. Kyle. Que faisait-il là ? Il devait pertinemment savoir à quelle point j’étais déçue de ne pas avoir été choisie, même si je m’y attendais.

« Qu’est-ce que tu fais là ? Si tu viens fêter la "victoire" de ta sœur, désolée de te décevoir, mais je suis pas d’humeur. »

J’allais fermer brusquement la porte lorsque je me retins. Sélène ou Kyle… même si elle avait l’air moins proche de son frère, il pouvait avoir autant d’influence que Sélène sur la benjamine de la famille. Et je devais, au moins savoir ce qu’il en pensait –de la participation de sa sœur aux Jeux-, au mieux le persuader de l’empêcher d’y aller. Mon humeur changea brusquement, tout comme le ton de ma voix qui s’adoucit et devint plus enjôleur :

« Finalement… On a une bouteille de je-ne-sais-plus-quoi qui traîne dans le bar, elle avait franchement l’air pas mal. Et ce sera dommage de la boire toute seule, tu veux entrer prendre un verre ? »


D’un geste de la main, je l’invitais à entrer dans la maison, attendant sa réaction.



HRP:
 
Codage by Bird for all forums ©


Dernière édition par Pearl A. Standford le Sam 7 Mar - 16:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kyle T. Featherstone
« Invité »


MessageSujet: Re: [Flashback] Retrouvailles explosives   Ven 6 Mar - 2:16


Retrouvailles explosives

Pearl Standford & Kyle Featherstone


La journée avait été une « bonne » journée. Nous étions parvenus à la fin des délibérés, au sein du centre d’entraînement des carrières, et les candidats devant se porter volontaires étaient finalement apparus comme une évidence : Nathanaël, pour sa force et ses capacités. Puis Channelle. Ces jeux d’expiation étaient pour elle l’occasion de faire briller à son tour le nom de notre famille. Après tout, il ne restait plus qu’elle à passer dans l’arène et sortir victorieuse. Car je n’en doutais absolument pas, elle vaincrait. Ou elle ne serait pas digne d’être une Featherstone. Rien n’était négociable, et sûrement pas cette étrange close que nous, ses ainés, avions scellés en revenant des Hunger Games à deux reprises. Cela n’est pas toujours l’idéal d’être la petite dernière de la famille, surtout devant de telles épreuves. Mais elle était forte, aguerrie et particulièrement maligne. Elle s’en sortirait sans problèmes.

Il y avait des déçus, il y en a toujours. Garçons comme filles. Des carrières qui arrivaient au terme de leur formation, sans avoir jamais eu la possibilité de se porter volontaire. Mais je me montrais intraitable, et n’avais particulièrement rien à foutre de ces derniers. S’ils avaient suivis près de dix années ici sans être capable de grimper le dernier barreau, c’est qu’ils n’en valaient pas la peine. Je n’avais rien à accorder à ces jeunes-là, les autres recrues étaient suffisantes pour occuper le reste du temps. Mais parmi toutes les mines déçues, celle d’une jeune blonde ne manqua pas d’attirer mon attention. D’ordinaire, je n’aurais rien dit. Rien fait. Mais pour cette fois, cette unique fois, je ferais une exception.

C’est du moins ce que je me disais alors que j’allais sonner à sa porte. J’étais passé par le centre-ville un peu avant, constatant que le reste de la famille Standford se trouvait bien occupée à la boutique. J’avais donc profité du moment pour se rendre chez la jeune carrière, espérant bien la trouver seule. Je ne me doutais pas un seul instant de la conversation qui avait eu lieu quelques instants avant mon arrivée ; mieux, je n’imaginais absolument pas Channelle me trahir de la sorte et proposer d’échanger sa place. Quand on est volontaire, on le reste. Ca n’avait rien de compliqué, non ?

« Qu’est-ce que tu fais là ? Si tu viens fêter la "victoire" de ta sœur, désolée de te décevoir, mais je suis pas d’humeur. » Fut la magnifique phrase qui m’accueillit à l’ouverture de la porte. Pas de doute, c’était bien Pearl qui parlait. Il n’y en avait pas beaucoup qui pouvaient se vanter et se permettre de m’adresser la parole d’une manière aussi désinvolte – en clair, m’envoyer chier. Comme dit, je n’étais pas exactement venu fêter la sélection de ma petite sœur, même si j’avais espéré qu’elle n’en soit pas autant affectée ; c’était plutôt à la suite de sa mine déconfite que je m’étais décidé à passer. Comme pour vérifier qu’elle ne tentait pas de faire des bêtises… Comme convaincre Channelle, par exemple ? Si tu savais, Kyle. Si tu savais…


Content de te voir aussi, Pearl. Rétorquai-je, sarcastique, à son attitude désinvolte.


Elle était vexée et en colère, et cela se voyait rien qu’à son visage fermé. La nouvelle ne lui avait pas plu, mais au moins je voyais ainsi que son rôle de carrière la prenait à cœur. Tant mieux, je n’aurais pas accepté de perdre du temps avec quelqu’un qui se réjouirait de la sélection d’un autre. La compétition était le maître mot de notre district, perdre c’était mourir. Pearl venait de perdre la place qu’elle convoitait, il était normal qu’elle se sente mal et furieuse. J’étais en partie responsable. Mais je n’avais absolument aucun regrets ni remords. C’était Channelle qui devait aller dans l’arène cette année, elle était prête. Pas elle.

Mais alors qu’elle allait me claquer la porte au nez – ce qui n’allait pas manquer de m’agacer, je préparais d’ailleurs déjà la suite de mes paroles pour lui faire regretter son geste précipité – elle sembla se raviser. Son ton se fit mielleux et sa moue ronchon changea en quelque chose de bien plus agréable à regarder. « Finalement… On a une bouteille de je-ne-sais-plus-quoi qui traîne dans le bar, elle avait franchement l’air pas mal. Et ce sera dommage de la boire toute seule, tu veux entrer prendre un verre ? » Etait-ce une invitation ? Ca en avait l’aspect en tout cas. Lui adressant un haussement de sourcil un brin surpris, je fini néanmoins par obtempérer. Peut-être avait-elle compris qu’il ne servait à rien de m’en vouloir pour la décision du jour ; je ne changerais pas d’avis.


Si c’est pour te permettre de descendre une bonne bouteille, je suis toujours partant. Répondis-je.


Sa maison, je l’avais déjà vu. Plusieurs fois, même si c’était d’avantage elle qui venait chez moi d’ordinaire. M’engageant alors dans les marches qui me séparaient de la porte, je pénétrai à l’intérieur et refermai derrière moi une fois le seuil franchit. Mais ce n’était pas sa maison qui m’intéressait. C’était plutôt son occupante principale. Je n’étais pas quelqu’un de tendre ou de très portés sur les contacts humains – c’est pour cela sans doute que je ne l’attrapai pas à peine arrivée. Non. J’attendis plutôt qu’elle aille chercher cette bouteille « d’elle ne savait quoi », retirant ma veste de cuir et la déposant sur le dossier du canapé du salon. Observant un instant autour de moi, je reportai mon attention sur elle quand je la vit sortir la fameuse bouteille du bar.


Tu bois en quel honneur, ce soir ? Demandai-je tout de même, toujours intrigué par son changement de comportement.


Et comme pour la forcer à me répondre, je m’approchai dans sa direction avec un sourire entendu et le regard vif. Mes mains trouvèrent le chemin de sa taille, que j’enlaçai doucement, alors que je pressais son dos contre moi. Ignorant ses boucles blondes, je vins appuyer mon menton contre son épaule, attentif à ses gestes. Comme je le disais, je n’étais pas vraiment porté sur les contacts humains. Sauf, de temps en temps, le contact de Pearl Standford. Après tout, il n’y avait pas un seul centimètre de sa peau que je n’avais pas déjà vu ; ça aide mine de rien. Inhumain, mais pas trop.
 


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: [Flashback] Retrouvailles explosives   Ven 6 Mar - 17:06


Kyle & Pearl

▲ Retrouvailles explosives


Malgré la surprise que paru lui provoquer ma proposition, il accepta d’entrer, non sans hausser un sourcil sceptique.

« Si c’est pour te permettre de descendre une bonne bouteille, je suis toujours partant. »

Tandis qu’il entrait en refermait la porte derrière lui, je lançais d’un ton que je voulais enjoué :

« Le contraire m’aurait étonné ! »

Sans lui proposer de faire comme chez lui – il avait l’habitude, il était venu de nombreuses fois et connaissait bien la maison-, je me dirigeais vers le bar de la maison. J’ouvris le placard, et pris une bouteille fermée au hasard. Du moment qu'elle était assez forte -j'en avais besoin ce soir-, peut importait ce que je buvais. Je buvais rarement pour le plaisir de boire, mais j'estimais qu'aujourd'hui, je pouvais me le permettre. En posant sa veste sur le canapé, il lança :

« Tu bois en quel honneur, ce soir ? »

« Depuis quand a-t-on besoin d’une occasion pour goûter une excellente bouteille de... –je jetais un coup d’œil sur l’étiquette de la bouteille- whisky, 10 ans d’âge ? Une cliente l’a offert à ma mère lors d’un défilé, mais je ne pense pas qu’elle lui manquera… Tu veux bien l’ouvrir pendant que je vais chercher des verres ? »

Lui adressant un clin d’œil, je me dirigeais vers la cuisine, me saisit de deux verre et revint dans le salon. J'oubliais quelques instants ce que je voulais lui demander pour savourer ce moment. Avec la Moisson qui arrivait à toute vitesse il avait pas mal de travail, je doublais d'effort pendant les entraînements, et on avait rarement eu le temps de se retrouver en tête à tête. Et même si je ne lui avouerais pas, je préférais passer du temps avec ces abrutis de carrières, plein de muscles mais bêtes comme leurs pieds, avec qui je passais du temps plus par nécessite que par envie.

« T’en penses quoi de cette bouteille ? »

Je saisis la bouteille qu’il avait ouvert, servit un fond de verre et lui tendis le sien. Je portais le mien à mes lèvres et en bu une petite gorgée. Lorsque je me décidais de prendre la parole, je décidais d’attaquer le vif du sujet, et de ne pas m’y prendre par quatre chemins.

« Alors, j’imagine que ça va être la fête ce soir chez les Featherstone ?»


Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kyle T. Featherstone
« Invité »


MessageSujet: Re: [Flashback] Retrouvailles explosives   Sam 7 Mar - 14:15


Retrouvailles explosives

Pearl Standford & Kyle Featherstone


Je n’étais pas non plus un alcoolique fini. Mais prendre un bon verre en bonne compagnie, qu’y avait-il de mal à ne pas refuser une telle proposition ? Puis la bouteille du soir, c’est bien la meilleure. Celle dont le goût vous reste longtemps dans la bouche, vous empêchant même parfois de vous rappeler pourquoi vous l’avez consommée à la base. Je buvais parce que j’étais tranquille chez moi. Je buvais quand j’allais parfois à un bar en ville. Je buvais avec ma jeune sœur et ses amis du centre des Carrières. Et ce soir, je buvais avec Pearl.

« Depuis quand a-t-on besoin d’une occasion pour goûter une excellente bouteille de... whisky, 10 ans d’âge ? Une cliente l’a offert à ma mère lors d’un défilé, mais je ne pense pas qu’elle lui manquera… Tu veux bien l’ouvrir pendant que je vais chercher des verres ? »

Je hochai la tête en retirant mes bras d’elle pour saisir la bouteille. Elle n’avait pas l’air d’y connaitre grand-chose, mais je ne lui fis pas de réflexion sur le sujet. Je m’en tapais un peu, qu’elle sache ou non les différences entre les différents whiskys et leur distillation respective, on n’était pas là pour faire un quizz. Parcourant rapidement l’étiquette, je pus déjà sentir le goût qu’il aurait rien qu’en l’imaginant. C’était un bon whisky. Pas le meilleur, pas le plus cher, et j’espérais que la propriétaire en ignorait elle aussi la valeur sinon le cadeau aurait pu être mal apprécié ; ou bien était-ce la raison de sa présence sous le bar plutôt que déjà entamé ?

Je tournai le bouchon et l’ouvrait au moment de son retour. « T’en penses quoi de cette bouteille ? » Me demanda-t-elle, alors qu’elle déposait deux verres sur le bar du salon. Je lui tendis la bouteille, puisque c’est visiblement ce qu’elle attendait, et paru réfléchir un – très – court instant avant de lui répondre.


Ca conviendra suffisamment pour ce soir.  


Je n’allais pas non plus mentir et lui dire que c’était le meilleur ? Je n’étais pas fou à ce point, et je ne venais pas pour la mousser elle ou sa famille. Le respect, on l’acquiert au prix de la sueur. Et quelle sueur ! Je pris le verre qu’elle me tendit, cognant ce dernier contre le sien avant de le porter à ma bouche et d’en boire deux longues gorgées. L’alcool me brûla la gorge et se distilla longuement jusqu’à mon estomac dans un délicieux brasier. C’était revigorant. Cela me réveilla même un peu plus que ce que j’étais déjà. Je m’accoudai au bar sans m’asseoir, fixant le fond du verre en me disant qu’elle ne m’en avait décidément pas servi assez, quand elle interrompit ma réflexion.

« Alors, j’imagine que ça va être la fête ce soir chez les Featherstone ? » Elle voulait vraiment aller sur ce terrain-là ? Je lui lançai un regard entendu, alors qu’un rictus apparaissait sur le coin de mes lèvres. Une nouvelle gorgée plus tard et un petit silence, puis je me décidai à lui répondre. Après tout, elle avait attaquée de front, pourquoi ne le ferais-je pas aussi ?


Sans doute. Channelle me racontera demain ce que ça fait d’être la reine de la soirée. Encore. Moi j’y foutrais pas les pieds. Répondis-je. Je n’allais plus à la maison familiale depuis un moment. Pourquoi, tu voulais faire la fête toi-aussi ? Quand tu seras volontaire, t’auras tout à fait l’occasion d’en profiter.  


Elle avait l’air d’avoir envie de tout sauf de se réjouir. J'étais un connard de lui rappeler qu'elle n'avait pas été sélectionnée. Mais elle venait elle-même de tendre le bâton pour se faire battre, non ?  
 


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: [Flashback] Retrouvailles explosives   Sam 21 Mar - 17:04


Kyle & Pearl

▲ Retrouvailles explosives


Kyle n’avait pas l’air emballé par la bouteille, mais qu’importe, cela n’allait pas nous empêcher de passer une bonne soirée. Il prit une gorgée de son verre avant de répondre :

« Sans doute. Channelle me racontera demain ce que ça fait d’être la reine de la soirée. Encore. Moi j’y foutrais pas les pieds.  Pourquoi, tu voulais faire la fête toi-aussi ? Quand tu seras volontaire, t’auras tout à fait l’occasion d’en profiter. »

Sa réponse me laissa sans voix quelques instants. Contrairement à ce que j’avais pensé, Kyle n’avait aucune idée de ce que je ressentais. Pour lui, c’était normal que Channelle ait été choisie, et que je sois contente pour elle. Je n’avais pas l’impression qu’il se rende compte à quel point je me sentais sentie blessée, déçue. Même si je savais qu’il y avait de grandes chances que Channelle soit sélectionnée, j’avais quand eu même  l’espoir que ce soit moi. Parce que je m’étais surpassée ces dernières semaines, parce que peut-être que Kyle aurait pu glisser un mot en ma faveur… Mais je m’étais trompée sur toute la ligne : Kyle n’aurait laissé personne d’autre que sa sœur remporter l’Expiation. C’était une question d’honneur, surtout avec l’animosité entre lui et Sélène. Sa dernière phrase me montrait clairement qu’il ne me considérait pas prête d’aller dans l’arène. J’étais pourtant intimement convaincue de l’être.
Je lui resservis distraitement un peu de whisky tout en réfléchissant à ce que je pouvais lui dire. Je voulais savoir ce qu’il pensait de mon éventuelle participation aux Jeux, j’étais servie. J’espérais que ma voix ne traduisait pas trop ma déception lorsque je lâchais, d’un ton lasse :

« Oui, dans un an jour pour jour, ce sera ma participation que l’on fêtera … »

J’en avais soudain assez de cette conversation. Elle me mettait mal à l’aise, je ne pouvais pas dire ce que je pensais vraiment au risque de  dévoiler la proposition que m’avait fait Channelle qui, j’en étais certaine, n’allait pas plaire à Kyle, elle n’avançait pas et faisait perdre notre temps à tous les deux.

« D’ailleurs pourquoi attendre si longtemps avant de faire la fête ? »

Finissant mon verre d’une traite, je m’approchais de Kyle pour plaquer mes lèvres contre les siennes. D’une main, j’attrapais son verre que je posais sur la table basse à côté de nous, tandis que je passais la seconde autour de sa nuque. Me reculant quelques instants, je me mis sur la pointe des pieds pour approcher mes lèvres de son oreille :

« Ma mère et Coralie ne sont pas là pour la soirée, on a la maison rien que pour nous… Autant en profiter tu ne crois pas ? »


Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kyle T. Featherstone
« Invité »


MessageSujet: Re: [Flashback] Retrouvailles explosives   Jeu 26 Mar - 0:13


Retrouvailles explosives

Pearl Standford & Kyle Featherstone


Si elle m’avait posé la question, je l’aurais sans doute détrompée. La bouteille n’est pas exceptionnelle, mais c’était bien parce que nous étions habitués au meilleur dans le district 1. Et puis, pour une soirée comme celle-ci, pas besoin de se saigner pour obtenir la meilleure cuvée venue – je n’étais pas vraiment là pour me saouler, plutôt pour la jolie blonde qui me fit une moue boudeuse alors qu’un éclair de surprise passait dans ses yeux à ma réponse. Je n’avais effectivement aucune idée de ce qu’elle pouvait bien ressentir ; ou plutôt, je le devinais mais je décidais de passer outre par intérêt personnel. Qu’est-ce que ça pouvait bien apporter à la situation que je vienne pour la consoler ? Ce n’était ni mon genre ni le sien, on n’était pas des pleurnicheurs, je n’avais donc pas à m’enquiquiner de vouloir lui remonter le moral. Pas trop en tout cas. Et pas au prix de grandes discussions. Je ne la fréquentais pas pour ça et, même si elle m’avait aguichée la première, je ne me lassais pas encore de ses manières et de son tempérament.

Je n’aurais laissé personne d’autre que Channelle pour la sélection des jeux de l’expiation. C’était un honneur d’y participer, ils ne survenaient qu’une fois et peu de gens avaient la chance de s’y rendre. C’était la touche finale à tout ce que j’avais entreprit pour faire de ma petite sœur le dernier joyau des Featherstone. Personne ne me l’enlèverais, et personne ne devrais me l’enlever. Si je savais à quel point je me leurrais, ce soir-là, je n’aurais pas eu l’air aussi fier et j’aurais sans doute réellement achetée une bonne bouteille d’alcool fort pour passer la soirée. La trahison est un plat qui se prépare longuement, et j’étais tombé en plein dans le panneau sans m’en rendre compte.

« Oui, dans un an jour pour jour, ce sera ma participation que l’on fêtera … » Me fit-elle, pourtant sans entrain. Je la fixai, alors qu’elle resservait mon verre, et haussait un sourcil intrigué à ses paroles. Un peu plus d’enthousiasme ne ferait pas de mal !

Et ce jour-là, soit sûre que je participerais à ta soirée. Répondis-je cependant.


Pearl resta silencieuse un moment, visiblement agacée par la tournure des évènements. Je savais bien pourquoi mais je ne faisais rien pour y arranger, bien au contraire. En même temps, je n’aimais pas me leurrer d’idées ou de faux-semblants, aussi n’ajoutai-je rien non plus sur le sujet. Si elle voulait bouder, je pouvais tout aussi bien repartir pour passer la soirée avec quelqu’un d’autre… ou ma télévision et un autre verre. « D’ailleurs pourquoi attendre si longtemps avant de faire la fête ? » Me surprit-elle soudainement, alors qu’elle terminait de boire sans reprendre son souffle.

Je lui lançai un regard intrigué à son approche, toujours sur mes gardes malgré notre connaissance depuis un moment. Et quand elle vint m’embrasser je sus qu’elle avait définitivement décidé de ne pas revenir sur les paroles que nous venions d’échanger. Elle retira mon verre de ma main et j’en profitai alors pour aller attraper ses hanches. Leur place de prédilection. Pearl s’échappa de mes lèvres pour venir me glisser à l’oreille un vicieux « Ma mère et Coralie ne sont pas là pour la soirée, on a la maison rien que pour nous… Autant en profiter tu ne crois pas ? » Qui ne fit qu’étirer un large sourire entendu sur mon visage.


Je veux bien participer aussi à cette fête-là, dans ce cas. Lui accordai-je.


Je venais embrasser sa gorge, dévorer son cou de baisers et la soulevai alors pour mieux la faire tomber sur ce canapé qui nous tendait les bras. Je la rejoignis rapidement pour retrouver le goût de sa bouche, puis de sa peau : d’abord son épaule, sa clavicule, puis je tirai son tee-shirt pour accéder au-delà de la bienséance. Après tout, elle m’avait révélé que nous serions seuls un moment, non ? Alors pourquoi se priver. Exactement. Je savais très bien qu’elle faisait ça pour m’attirer sur un autre état d’esprit et éviter de ronger son frein en attendant l’an prochain. Et quand je la déshabillai avidement, j’avoue que je me laissai volontiers tenter par ces autres songes. Le canapé, pour commencer. Mais nous rejoignirent rapidement une autre pièce de la maison en abandonnant nos deux verres sur la table basse du salon. Plus intime. Plus discrète. Plus pratique pour les activités que nous comptions faire entre les draps. Et plus à l’abri d’un retour prématuré du reste de sa famille, surtout.
 


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: [Flashback] Retrouvailles explosives   Lun 4 Mai - 19:53


Kyle & Pearl

▲ Retrouvailles explosives


A peine réveillée je me levais et attrapais mon tee-shirt que j’enfilais rapidement. La soirée avait été torride, et la nuit qui l’avait suivie encore plus, qui avait terminée dans mon lit, comme d’habitude. Kyle dormait encore. J’attrapais ma bouteille d’eau sur mon bureau et bu quelques gorgées dans l’espoir de faire passer le léger mal de tête qu’avaient provoqué les nombreux verres de… les nombreux verres que Kyle et moi nous étions enchaînés. L’eau apaisa ma gorge sèche et je la sentis couler le long de ma trachée encore en feu.

Ma sœur et ma mère n’allaient pas tarder à rentrer, j’avais intérêt à ranger le rez-de-chaussée avant leur arrivée. A part quelques verres, quelques bouteilles peut-être, et réaranger le canapé, il n’y avait pas grand-chose à faire. Je jetais un coup d’œil à Kyle. Il paraissait d’être profondément endormi, j’allais en profiter pour dissimuler toutes les traces de la petite fête improvisée de la veille.

Je ne fis pas attention à ne pas faire de bruit. S’il se réveillait tant mieux, ça m’éviterais de le faire. L’euphorie de l’alcool d’hier était brusquement descendue, et pendant que je mettais les verres dans le lave-vaisselle, rebouchait les bouteilles et les rangeaient dans le bar, je ressaissais les paroles du coach hier… « nous avons choisie Channelle Featherstone… » Sa voix martelait chaque mot dans mon crâne, comme une punition dont la sentence serait irrévocable. Pourtant, hier soir, Channelle m’avait donné de l’espoir… Je secouais la tête. Son pouvoir de persuasion pouvait se révéler impressionnant, mais je ne savais pas ce qu’il valait face à sa sœur. Eh bien, je pense qu’on ne tarderait pas à être fixés… Décidément, les Featherstone étaient un peu trop impliqués dans ma vie, ça commençait à être un peu envahissant.  

J’entendais d’ailleurs les pas de Kyle dans les escaliers.

« Pile à temps pour le café. » dis-je en allumant la machine.

Je sortit deux tasses et servit le café brulant dedans. L’odeur de la boisson fini de me réveiller, mais c’était toujours sans enthousiasme que je lui tendis la tasse, trop préoccupée par les déclarations de Channelle de la veille. J’essayais de faire bonne figure et esquissa un sourire. Je me rappelais cependant la politesse et lui proposa :

« Si tu as faim fais comme chez toi, on a du pain sur la table, sinon tu peux te servir dans les placards, enfin comme d’habitude. »

Ce n’était pas la première fois qu’il se réveillait chez moi, je savais qu’il connaissait la maison et qu’il ne se gênerait pas pour se servir, surtout si je lui proposais. J’appréhendais un peu qu’il me parle de la veille. Je ne m’étais pas montrée très mature en cachant ma deception dans l’alcool. Je n’étais pas sûre d’ailleurs qu’il en ai saisi l’ampleur. Peut-être était-il venu vraiment uniquement pour fêter la nomination de sa sœur, et pensais que j’allais en faire de même.

« Kyle, pour hier soir… »

J’hésitais un instant. Je n’avais pas besoin de me justifier, je changeais donc ce que je voulais dire pour continuer, d’une voix plus assurée :

«C’était vraiment sympa hier soir, merci d’être venu. On remet ça quand tu veux.»


Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: [Flashback] Retrouvailles explosives   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] Retrouvailles explosives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Films