Partagez | 
 

 Tous les coups sont permis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mitch Flecto
« Invité »


MessageSujet: Tous les coups sont permis   Dim 1 Fév - 16:41




P

Tous les coups sont permis




DAPHNEE DELACOUR

_____________________________________________

MITCH FLECTO

_____________________________________________








La longue voiture traversait les avenues, sans être perturbée par la circulation pourtant dense, il est vrai que les motards qui la précède tous gyrophares hurlants n’y étaient pas pour rien. Le Capitole recouvrait tout de même une superficie assez importante et excepté en hovercraft le trajet d’un bout à l’autre était toujours long. Mitch profita du temps qui lui restait pour finaliser son entrevue, comme à son habitude, rien n’était laissé au hasard. D'autant plus que celle-ci serait d'une extrême importance. Il avait trouvé une oreille dans le monde des privilégiés, il allait pouvoir rentrer plus en profondeur dans ce monde, et le détruire de l'intérieur. Mitch sourit, ce n'était pas seulement pour son goût à l’anéantissement, mais cela lui ouvrait une double porte vers le succès, il pourrait espionner l'élite tout en étant apprécier par elle... Cependant, il était tout de même un peu… anxieux, qu’allait demander cette styliste en contrepartie ? Un poste vers le pouvoir ? Il pouvait lui en fournir dans la préparation des Hunger Games, une opportunité pour le succès ? on pourrait toujours la nommer styliste officielle d’un événement ou d’un personnage en vue… Restait l’appât du gain, le plus simple à combler. La voiture effectua un virage serré, on quittait les grands boulevards pour finalement arriver. Un bref appel à l’escorte pour qu’elle prenne position autour de la résidence Delacour, un coup d’oeil sur les parois réfléchissante - il lui allait à merveille ce costume bleu nuit - et Mitch sortit du véhicule. Un de ses hommes le précéda et appuya sur la sonnette. L’attente fut très courte, une jeune femme, vêtue de la façon la plus extravagante possible, leur ouvrit la porte.


- Madame - mademoiselle ? - Delacour, enchanté, comme promit, me voici. Je suis heureux que vous ayez répondu par l’affirmative à ma demande. Mais j’oublie de me présenter, quoique nous ayons déjà échangé par messages informatiques ; je suis Mitch Flecto, chef du Dpt de la Répression, sois un des rôles les plus influent parmi les Pacificateurs, ce que j’espère utiliser pour vous permettre de… je m’égares, si nous entrions ?
Revenir en haut Aller en bas

Daphné C. Delacour
« Invité »


MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis   Lun 9 Mar - 0:31

     
Tous les coups sont permis

   

   
- « Turquoise ! Oui oui Turquoise ! C'est moi la styliste ou vous espèce d'empotée !»

Ma journée avait très mal commencé. Cette assistante était sans doute la plus nulle que j'avais pu embaucher, mais c'était un mal nécessaire : son père était un ministre qui ne savait plus quoi faire d'elle alors Kallistos et moi nous avions décidé de la "placer" en en faisant une de mes employées. Son père était aux anges ! Cela valait bien une plus grande place dans les bons papiers du gouvernement pour mon fiancé. Alors certes, je me coltinais son incompétence mais j'avais alors tout loisir de l'humilier et rien que cela ça valait tous les plaisirs !

Dans mon atelier, tout n'était qu'effervescence depuis la parade des tributs : toute la mise en scène et les tenues de mes tributs avaient eu un certain succès. Maintenant il valait gérer au mieux cette arrivée de clientèle avec des modèles originaux et surtout uniques. Seulement, j'avais un rendez-vous à mon appartement cet après-midi, un rendez-vous très important.

J'avais à peine eu le temps pour changer de tenue et arborer une belle robe d'un rouge pétant que j'avais assorti avec un petit serre-tête de ma collection personnelle quand la sonnette avait retenti dans l'appartement. Notre muet s'était empressé d'aller jusqu'à la porte, je lui avais fait comprendre que c'était trop important pour qu'un être aussi indigne que lui s'en charge d'un simple geste de la main.

En ouvrant, je me retrouvais face à deux hommes mais aucun doute sur celui qui était "le chef"... Plutôt grand, les yeux perçants et un air impénétrable... Et cette voix ! Lorsqu'il ouvrit la bouche, ça ne pouvait que être lui avec ce ton assuré et plein de poigne.

- Madame - mademoiselle ? - Delacour, enchanté, comme promis, me voici. Je suis heureux que vous ayez répondu par l’affirmative à ma demande. Mais j’oublie de me présenter, quoique nous ayons déjà échangé par messages informatiques ; je suis Mitch Flecto, chef du Dpt de la Répression, sois un des rôles les plus influent parmi les Pacificateurs, ce que j’espère utiliser pour vous permettre de… je m’égares, si nous entrions ?

- « Mademoiselle pour l'instant encore, même si le madame ne devrait pas tarder ! »

J'avais lancé cette première phrase bien que je sache qu'il n'avait sans doute rien à faire de ces futilités, mais c'était ma façon de me comporter et il allait falloir qu'il fasse avec s'il désirait réellement autant que je m'associe à la mission patriotique qu'il me proposait.

- « Heureuse de vous rencontrer en personne, M. Flecto. Mais entrez donc, ne faisons pas profiter nos voisins de notre conversation ! » lui proposai-je de manière plus formelle.

Dans l'appartement aux meubles épurés et aux contrastes marqués, je l'invitai à entrer. Puis je nous conduisis jusque dans le vaste salon qui donnait sur une immense verrière : endroit sublime qui surplombait le Capitole, exposant toutes ses merveilles à notre regard émerveillé jour après jour. D'un geste, j'indiquai deux fauteuils dans lesquels les deux hommes purent prendre place, j'en fis de même sur un canapé adjacent à la table basse.

- « Prendrez-vous quelque chose à boire ? »

D'un claquement de doigt, j'appelai notre muet qui vînt d'un pas pressé. Après lui avoir passé commande, il fit vite sa besogne en nous servant non sans jeter des regards inquiets à mon invité de marque : regards dont je me délectai avec une cruauté sans égal. Après tout, s'il était muet aujourd'hui c'est qu'il l'avait mérité : cet homme aux yeux de glace en face de moi faisait parfaitement son travail en punissant des personnes comme lui. Quand le muet eut fini, je le congédiais en lui demandant de ne revenir sous aucun prétexte. Il hocha la tête puis s'inclina en respect avant de partir prestement.

Lorsque je fus bien certaine que nous étions seuls, je pris ma tasse de thé et en bus une petite gorgée en portant la tasse à mes lèvres avec des mouvements précieux puis je commentais :

- « Je dois admettre que le fait que vous me contactiez m'a quelque peu surprise, toutefois après vos explications je ferai tout pour être à même de répondre à vos...exigences... »

Ma tête s'inclina légèrement sur le côté, pendant que mon sourire étirait mes lèvres pourpres dans une expression joueuse mais on ne peut plus sérieuse.

- « ...si vous répondez aux miennes en retour. Comme convenu, n'Est-ce pas ? »

Mes yeux jouant de leur lueur maligne, celle des grandes occasions. Cet homme dans mon salon était une grande occasion, une chance pour moi de me faire un nom alors que je ne ferais que mon devoir de citoyenne en retour, mon devoir pour garder mes privilèges et éliminer des nuisibles... Que demander de plus ? Cependant, j'attendais encore des détails sur ce fameux travail que le chef du département de la Répression me proposait : plus grand serait le risque et plus grand serait mon "salaire" , n'est-ce pas ?


   © Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas

Mitch Flecto
« Invité »


MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis   Dim 22 Mar - 19:30



TOUS LES COUPS SONT PERMIS



Capitole -  Villa Delacour

DAPHNEE C. DELACOUR

_____________________________________________

MITCH FLECTO
_____________________________________________





Les couleurs agressaient l’oeil du visiteur, et le design fluide déroutait sa perception de l’espace. Des oeuvres très tendance, aux dessins et aux formes inhabituels ornaient les murs de ce qui aurait put être le showroom de la mode Capitolienne ; cependant, ici et là, on remarquait un esprit différent. Les tissus apparents, au couleur simples - noir, blanc, etc. -  mais au maillage complexe, dénotaient une forme de personnalisme affirmé.
Même au Capitole, il n’avait pas été fréquent à Mitch de voir une habitation si extravagante. Avec son second, il suivait la jeune styliste. Une fois assis dans le living-room, un Muet fit son apparition, il n’était pas en mesure de contenir totalement son émotion face à l’homme qui orchestrait sa torture, alors que ce dernier, vivant dans le luxe, ressentait une note de plaisir, voir sa victime incapable d’agir.
Mitch avait refusé un thé, mais n’avait pas décliné l’offre d’un vieux whisky.

- Dans la mallette de mon subalterne se trouve une fort jolie somme qui pourraient vous permettre quelques folies qui feraient pâlir d’envie plus d’une de vos voisines. J’ai dans ma poche une tablette digitale, et dans le disque dur sont inscrit un nombre important de documents qui pourraient vous hisser au-dessus des lois. Ma secrétaire est en ce moment même en train d’établir des contacts pour favoriser votre ascension. Que désirez-vous Mademoiselle Delacour ? Je peux vous le fournir. Je demande juste un petit contrepartie. Vous appartenait à un milieu où l’on cache ce que l’on est, or mon métier est justement de tout savoir sur tout le monde. Vous aurez simplement à récolter un maximum d’informations, et à me les envoyer. Je ne vous demande que ces renseignements. Ah oui, et aussi, j’ai ouïe dire que votre époux avait des relations haut-placées, qui profitent parfois de leur rang pour s’autoriser des petites déviations du chemin proné par notre ligne de conduite. Sur ces gens là, je veux tout savoir. Vous savez, Mademoiselle Delacour, tout le monde est égale face à la loi... sauf vous si vous acceptez de collaborer. Êtes vous prêtes à parler dans le dos de vos amis, de vos proches pour favoriser la Répression ?




MITCH FLECTO            PEACEKEEPER
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Tous les coups sont permis   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tous les coups sont permis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit