Partagez | 
 

 [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 39 ans
★ Occupation : Chef des Rebelles
☆ Humeur : Stratège
☆District : Treize

○ Points : 30
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   Mar 30 Déc - 20:52





Intrigue n°1
Première étape : "Aucune erreur n'est permise"








ROLE-PLAY
__________________

Cela faisait plusieurs jours que les principaux dirigeants du District Treize étaient en ébullition. Certes la Moisson de l’Expiation que le Capitole avait promise comme l’une des plus redoutables de son Histoire approchait, mais ce n’était pas la seule raison. Une opération se mettait en place dans les salles de commandement sombres, à la lueur des néons luisants et dans la discrétion des souterrains. Tout avait été minutieusement étudié, il ne manquait plus que des personnes de confiance pour effectuer les missions décisives. Il avait fallu y réfléchir un long moment, peser les pour et les contre afin de savoir lesquels étaient les plus qualifiés mais aussi ceux pour lesquels ces missions représentaient le moindre risque vis-à-vis de leur couverture… Certes, ces missions étaient d’une importance capitale et les rebelles n’avaient pas le droit à l’erreur : toutefois, ils ne devaient pas non plus perdre leurs meilleurs informateurs ou mettre en danger des rebelles non préparés qui risqueraient de détruire tout l’espoir que représentait la réussite de ses missions.

C’est ainsi qu’ils avaient été choisis. Il était tôt pour leur faire part des réelles motivations de la rébellion, de l’ambitieux projet qui se dissimulait derrière ces interventions. Cependant, moins en ils en sauraient, mieux ils seraient protégés si une des missions venaient à mal tourner. Sawyer en avait décidé ainsi et il était certain de sa décision.

- Kriketts ? lança-t-il à une des femmes présentes lors de cette dernière réunion de mise en place, alors que les débats qu’il avait lui-même conclu de sa poigne de fer furent finis. Messieurs Thorne, Wingston, Baxter, Gray, Hamilton, Kundray et Miss Lefevre doivent être prévenus sur le champ, faites le nécessaire. Prévenez aussi Shetfill et Baumann.

La jeune femme se leva, impassible pour aller adresser une courte missive aux intéressés, elle leur parviendrait par le réseau par ses quelques mots : « La roue tourne. 122089068420pSK  ». Le Treize… Un District de chance ou de malchance, tout dépendait du point de vue qu’on adoptait : comme pour les anciennes croyances sur le nombre qui le définissait aux yeux du Capitole et de tous ceux qui le croyaient disparus. Les rebelles, eux, y voyaient un chiffre d’espoir. Tous connaissaient aussi la manière de déchiffrer ce code : un énoncé pour le lieu, un code chiffré pour donner l’importance « 1 » une date « 20/06 » et une heure « 20h p » précise, suivi de quelques lettres pour indiquer qui les convoquait « Sawyer by Kriketts ».

En quelques heures, tous purent lire le message et commencer à mettre en place les éléments de leur quotidien pour pouvoir se rendre dans ce lieu si secret qu’était le District Treize. Certains s’y étaient déjà rendus, d’autres non. Mais tous comprenaient une chose : être convoqués par le chef de la rébellion en personne n’était pas monnaie courante, ils auraient une lourde charge sur les épaules en revenant de ce lieu si secret.

Dès leur arrivée, tous furent conduits dans la salle de commandement principale. C’était celle où les missions les plus importantes étaient délivrées : salle entièrement sécurisée, seules les personnes qui y étaient invitées pouvaient y pénétrer. Une vaste table de métal étendait ses reflets glacés au centre de la pièce, tandis que le mur derrière le chef des rebelles, Sawyer Brown, était entièrement recouverts d’écrans et de panneaux de contrôle.

Dans son uniforme noir, Sawyer avait une carrure impressionnante. Même si la plupart des personnes qui se trouvaient dans cette pièce l’avait déjà rencontré – certains le connaissant d’ailleurs bien mieux que d’autres – tous pouvaient noter dans son regard étrangement fixe, une étincelle flamboyante qui signait toute la détermination qui le dominait à cet instant précis.
Une fois que tous furent installés, Sawyer se leva pour leur exposer les faits :

- Bonsoir à tous, pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Sawyer Brown : chef du District Treize. Il marqua une pause en jaugeant l’un après l’autre tous les rebelles présents dans la salle en se demandant s’il avait fait le bon choix… Certains étaient encore très jeunes, d’autres avaient une place qui leur serait utile mais pourrait aussi les piéger. Mais ce n’était plus le moment de douter, pas devant ceux qui le suivaient sans broncher, pas devant ceux pour lesquels il se battait. Vous êtes tous ici car vous êtes les seuls à pouvoir remplir les missions qui nous occupent…

Il se tourna vers une femme blonde, Kriketts, qui alluma un premier écran.

- La rébellion est à un tournant de son existence, une de nos victoires dépend de ces missions. Elles sont d’une importante capitale.

D’un autre hochement de tête à sa partenaire, il provoqua l’apparition sur l’écran d’un plan d’un des bâtiments du Capitole.

- Messieurs Thorne, Wingston et Baxter… Vous vous rendrez bientôt au Capitole pour les Jeux. Nous avons besoin que vous alliez rendre visite à un ingénieur prénommé Sam Banks. La photo d’un homme apparu sur l’écran derrière eux : plutôt fin, il ne paraissait guère dangereux derrière ses lunettes à monture noire. Cet homme est un des meilleurs atouts du Capitole en matière de conception de plans en tout genre. Nous avons besoin qu’il termine celui d’une pièce importante à notre réalisation future. Nos ingénieurs ont eu beau s’y attaquer, M. Banks, par ses connaissances poussées en physique, sera sans doute le seul à parvenir à trouver une solution. Son regard s’était fait dur et froid, une fois posé sur les trois mentors qu’il ne quittait plus des yeux. Il vous serait trop difficile de l’approcher à son lieu de travail, un quartier hyper sécurisé du nord de la ville. La soirée d’ouverture des sponsors sera l’occasion idéale… Un de nos indic’ du Capitole nous a assuré que le dernier étage n’était jamais surveillé, débrouillez-vous pour l’y attirer et l’obliger à finir ces plans.

Sawyer attrapa un dossier de sa main droite et l’envoya glisser sur la table jusque devant les trois mentors. La couverture brune était tout ce qu’il y avait de plus classique, des feuillets divers flottaient à l’intérieur, en trois exemplaires, ainsi qu’une seule et unique carte mémoire.

- Cette carte mémoire contient les plans en version numérisée, c’est là-dessus que M. Banks devra travailler, on dit qu’il ne sort jamais sans son ordinateur holographique, vous n’aurez donc aucun mal pour lui faire visionner. Toutefois, il faudra également que vous fassiez le nécessaire une fois la mission accomplie.

Son ton n’avait pas été différent sur ces derniers mots, après tout cet ingénieur comme tous à Panem avait choisi son camp et c’était celui de l’ennemi. Et les rebelles ne devaient prendre aucun risque.

- En parallèle… dit Sawyer en se tournant cette fois-ci vers les trois autres rebelles originaires des Districts présents. Vous mènerez une opération visant à récupérer des informations relatives à la surveillance des Districts Un, Deux et Trois. Pour se faire, vous devrez vous introduire dans la Noix afin d’y dérober les prévisions des effectifs de Pacificateurs présents dans ces Districts pour les six prochains mois, bien que si tout se passe comme prévu nous n’aurons pas à attendre tant. A nouveau, il envoya un dossier contenant toutes les informations relatives à leur mission aux trois rebelles dont chacun put se servir d’une copie. Vous devrez également déposer une carte mémoire à l’intention de nos indics de ce District, afin qu’ils puissent nous aider le moment venu… L’un des rebelles prit une carte blanche dans ses mains, avant de la retourner pour y voir apparaître son visage ainsi qu’un faux nom, une fausse date de naissance et certainement un faux code destiné à identifier son ADN, comme lors de la Moisson. Ceci se sont vos badges, les rebelles infiltrés déclencheront leur activation précisément à l’heure fournie dans le dossier : vous n’aurez qu’une heure en tout et pour tout avant leur désactivation.

Sawyer pivota alors, se retrouvant face à l’écran qui affichait à présent un plan de la Noix, non mis à jour et qui était les seules informations viables qu’ils possédaient sur cette structure, ce qui l’agaçait quelque peu. Mais ils feraient avec, ils n’avaient pas le choix s’ils voulaient réussir. Faisant soudain face aux rebelles, il prononça d’un ton sans appel :

- Je vous demanderai de prendre toute la mesure de votre engagement avant d’accepter de vous embarquer là-dedans, dit-il en désignant les deux écrans qui brillaient derrière lui en affichant chacun les éléments relatifs à leur mission. Une fois lancé vous ne pourrez plus reculer sans risquer de tout compromettre…

Il laissa cette phrase en suspens, il ne désirait pas en révéler davantage et, s’ils avaient un minimum de plomb dans la cervelle, ils ne demanderaient rien de plus sur la réelle portée de ce qui leur était demandé de faire. Non, ils n’avaient qu’à acquiescer, être des rebelles, ou fuir et repasser au rang de ceux qui disent leur haine mais ne font rien. Le haut du corps appuyé sur ses poings posés sur la table, Sawyer tentait de discerner leurs réactions mais aucun ne moufta.

- Très bien. Puisqu’aucun d’entre vous ne souhaite décliner cette mission, discutons à présent des détails, vous n’aurez peut-être plus l’occasion de vous reparler avant le jour J et il est important que tout soit au point.

Les conversations autour des missions étaient lancées et Sawyer comptait bien y assister, pouvoir les aiguiller au besoin. Il allait pouvoir juger de leurs capacités, de leur intelligence, et surtout de leur détermination pour servir la cause…






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 39 ans
★ Occupation : Chef des Rebelles
☆ Humeur : Stratège
☆District : Treize

○ Points : 30
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   Mar 30 Déc - 21:13





Intrigue n°1
Première étape : "Aucune erreur n'est permise"








HORS RP
__________________

Vous l'attendiez tous, nous l'avons fait ! Si vous voyez ce message, c'est que vous êtes impliqués dans la toute première réelle mission rebelle du forum. Celle-ci est d'une importance capitale, comme vous l'a si bien fait comprendre Sawyer.


Voici toutefois quelques petits éléments pour vous repérer :

Mission au Capitole
  • L'équipe qui effectuera cette mission est composée de Melvil Thorne, Oliver Wingston et Simon Baxter.
  • Votre mission débutera dès la soirée des sponsors où M.Banks (pnj) sera présent.
  • Vous serez assistés d'un PNJ indic', Miss Shetfill.
  • Le déroulement exact de la mission ainsi que les éléments que vous devrez à tout prix connaître vous seront joint par mp, peu avant son lancement. Surveillez donc votre boîte à mp !
  • La date exacte de la mission vous sera communiquée par Sélène, cependant elle se produira vraisemblablement entre mi et fin janvier.
  • Cette mission sera gérée par Sélène J. Featherstone, adressez-vous à elle pour toute question relative à cette mission.


Mission à la Noix du District Deux
  • L'équipe qui effectuera cette mission à la Noix du District Deux est composée de Zane Hamilton, Jonathan Gray, Jared Kundray et Brooklyn Lefevre.  
  • Vous serez assistés d'un PNJ indic', M. Baumann.
  • Le déroulement exact de la mission ainsi que les informations que vous devrez connaître vous seront joint par mp, peu avant son lancement. Surveillez donc votre boîte à mp !
  • La date de la mission vous sera communiquée par Channelle.
  • Cette mission sera gérée par Channelle Featherstone, adressez-vous à elle pour toute question relative à cette mission.


Suite à ce message de Sawyer, vous pouvez nous donner les impressions de votre personnage et commencer surtout à discuter avec les autres membres de votre équipe afin de mettre en place une stratégie d'approche.

Notez que :
  • Equipe Capitole : Oliver et Melvil connaissent déjà les lieux puisque cette soirée a lieu chaque année dans ce bâtiment privé situé juste à côté du centre des tributs. Pour Simon, c'est sa première année en tant que mentor et il sera donc bien moins avantagé que les autres sur ce point... La carte mémoire doit obligatoirement être emmenée par un des trois mentors qui se chargera de la mettre en lieu sûr et de l'emmener jusqu'au Capitole. A vous de trouver la meilleure des techniques et stratégie pour réussir à mener cette mission à bien.
  • Equipe District Deux : Vous disposez de badges qui seront activés par votre indic' à l'heure précise de votre intervention et cela uniquement pour une heure. A vous de trouver le moyen le plus discret pour passer inaperçu dans la Noix, tout en livrant la carte mémoire qui vous a été confiée.
  • Sawyer reste avec vous dans cette pièce afin d'étudier la façon dont vous comptez agir, mais aussi pour mieux vous connaître. Sauf s'il y a un réel besoin, il n'interviendra plus dans ce rp (si besoin important, me le demander par mp).


S'il vous reste des questions, n'hésitez pas à me contacter (Sélène). J'y répondrai du mieux possible.

En vous souhaitant bonne chance pour ces missions de tous les dangers !
Vos admins Heart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   Jeu 1 Jan - 2:02






Aucune erreur n'est permise...
Rebelles

Nous voilà maintenant à seulement quelques jours de la nouvelle moisson.  Les familles des districts courent d’un bout à l’autre du centre-ville afin d’achever de préparer leurs jeunes, rongées par le stress.  Pour moi, cette période de l’année signifie simplement que je dois finir de vendre mes récoltes et préparer les poissons restants pour les stocker pour les prochaines semaines.  Toutefois, cette moisson en est une particulière : il s’agit d’une année d’Expiation, ma première en tant que mentor.  Déjà, le Capitole m’a contacté, ainsi que les autres mentors, pour m’aviser que je dois avoir pris une décision que je rendrais officielle le jour de la moisson.  Je dois décider si je vais accompagner mes tributs dans l’arène.  J’ai beau y avoir réfléchi ces derniers jours, je n’arrive toujours pas à me décider.  Fuir comme d’habitude ou revivre un autre cauchemar dans l’arène?  Je préfère ne même pas y penser aujourd’hui et me concentrer sur le soleil qui réchauffe ma peau et l’odeur salée de l’océan qui chatouille mes narines.  Voulant profiter du grand air une dernière fois avant mon départ pour la métropole, je monte à bord de mon bateau de pêche et part naviguer au large durant une bonne heure, temps qu’il me faut pour me vider la tête.  Lorsque je reviens au quai, une jeune fille arrive en courant et me tend une lettre encore scellée, de ses frêles doigts.

- C’est pour toi, Oliver!  On m’a dit que c’est très important alors j’ai couru pour venir te la donner!, fit-elle le souffle encore un peu court.

- Merci, c’est bien gentil de ta part, mademoiselle, lui répondis-je un sourire aux lèvres.

Sans demander son reste, la petite repart aussi vite qu’elle était venue, me laissant seul pour décacheter cette lettre sans adresse de provenance.  Déjà, j’ai une petite idée de son lieu d’expédition, qui se voit rapidement confirmé par le message qui y est inscrit.

« La roue tourne. 122089068420pSK  »

Tel est l’inscription sur la missive qui change complètement le cours de ma journée.  Voilà déjà bien longtemps que je n’ai eu aucune nouvelle de ce genre.  Moi qui me suis volontairement fait peu présent au district 13 ces dernières années, voilà que le chef de la rébellion lui-même me convoque pour une rencontre de la plus haute importance.  Mmmm….  Cela pouvait soit être très bien ou très mal…  À vingt heures ce soir?  Je vais pouvoir me rendre sans problème au Cobra qui m’acheminera au lieu de rendez-vous.  Bien que cela ne m’enchante guère, tout rebelle digne de ce nom sait très bien qu’une convocation de Sawyer ne se refuse pas.  Poursuivant mes activités normales jusqu’au coucher du soleil, j’enfile des vêtements propres et glisse un discret canif à dépecer le poisson dans la poche de mon jeans avant de me diriger vers les tunnels sous terrains du Cobra dans la plus grande discrétion.  Au sein de mon district, je ne prends habituellement aucune de précaution supplémentaire pour assurer ma sécurité, étant quelqu’un de plutôt connu.  Mais dès que je quitte le D4, particulièrement lorsque je prends la direction du treize, district dans lequel je possède très peu d’amis, je suis constamment sur mes gardes à surveiller mes arrières.  Disons que je ne suis pas très apprécié par les rebelles, de façon générale et que je préfère éviter les ennuis.  En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, me voilà sortit de mon patelin vers une rencontre dont j’ignorais encore le but.

Lorsque je fais mon premier pas dans les galeries souterraines du treize, je me souviens immédiatement pourquoi je n’aime pas cet endroit.  Creusé dans la terre, ce village entier transpire la poussière et sent le renfermé, malgré le système d’aération mis en place.  Ses habitants circulant dans les couloirs tels des automates me ressemblent davantage à des fourmis servant aveuglément leur reine qu’à des gens motivés par l’espoir d’un monde meilleur.  Je ne suis pas claustrophobe ni un grand écologiste, mais disons que les grands espaces, le vent et la verdure manquent à cette cachette précaire.  Bref, ayant été informés de mon arrivée imminente, quelques soldats me conduisent jusqu’à la salle de commandement principale.  Rien de moins pour une réunion qui semble si importante.  

Lorsque j’entre dans la salle, plusieurs personnes étaient déjà présentes, aucune que je reconnais de visage au premier coup d’œil.  Je suis légèrement soulagé de voir qu’il ne semble pas s’agir d’un tête-à-tête avec le chef de rebelle en personne, mais bien d’une rencontre de groupe.  Il est d’ailleurs facile de reconnaître Sawyer, assis au bout de la grande table de métal froid, toujours fidèle à lui-même par son uniforme, son attitude, sa posture imposante et son regard glacial.  Nul doute qu’il a tout planifié dans les moindres détails pour être aussi confiant et sûr de lui.  Je ne l’ai jamais vraiment vu en personne, ayant davantage accompli des missions banales et peu dangereuses jusqu’à maintenant.  Prenant place du côté de la table le moins occupé, je détaille chacune des personnes présentes d’un regard sérieux et neutre.  Puis, des visages connus font alors leur entrée.  D’abord, Melvil Thorne à qui je n’adresse même pas un regard, puis le jeune Simon à qui je ne fais pas vraiment encore confiance.  Bref, la salle maintenant remplie d’une dizaine de personne, Sawyer se leva de son siège, instaurant encore plus sa prestance.

- Bonsoir à tous, pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Sawyer Brown : chef du District Treize, fit-il alors avant de faire défiler son regard sur chacun des six rebelles installés autour de la table.  Vous êtes tous ici car vous êtes les seuls à pouvoir remplir les missions qui nous occupent…

Un regard glissé par le dirigeant du district vers une grande et jolie blonde et cette dernière ouvre un premier écran avant qu’il ne poursuive dans ses explications.

- La rébellion est à un tournant de son existence, une de nos victoires dépend de ces missions. Elles sont d’une importante capitale.

Mon regard porté sur Sawyer en veut plus même si je sais très bien que je ne vais avoir que ce qu’il voudra bien me donner.  Jusqu’à maintenant, il n’y a rien de nouveau.  Encore une fois, la rébellion croit que nous approchons de la réussite.  Combien de fois l’ai-je entendu, celle-là?  Non, je ne suis pas pessimiste, mais disons qu’après autant d’échec depuis ma première implication en tant que gamin, j’ai un peu moins foi en le pouvoir de changer les choses que se donnent les forces rebelles.  Mais bon, je l’écoute poursuivre alors que l’écran affiche désormais les plans d’un immeuble visiblement Capitoléen.

- Messieurs Thorne, Wingston et Baxter… Vous vous rendrez bientôt au Capitole pour les Jeux. Nous avons besoin que vous alliez rendre visite à un ingénieur prénommé Sam Banks , explique-t-il alors que l’image de l’homme d’apparence frêle apparait sur l’écran.

Je jette alors un rapide coup d’œil peu enjoué à mes nouveaux collègues de fortune.  Melvil Thorne, un vainqueur du D12 que j’ai ensuite vu évolué comme mentor et grimper au sommet comme jeune rebelle.  M’étant renseigné sur sa personne lors de sa rapide et inhabituelle ascension dans les échelons, j’apprécie peu ses façons de faire un peu trop directes et radicales à mon goût.  Et puis, pour le peu de fois que nous nous sommes croisés, je doute qu’il apprécie mon absence dans la cause alors qu’il y donne sa vie.  N’a-t-il pas des êtres chers qui l’attendent à la maison?  Et puis que dire de Simon…  Le dernier des vainqueurs et un rebelle encore plus jeune que le général du D12.  Même s’il n’apprécie pas plus mon inactivité que Melvil, j’ai toutefois un peu plus de sympathie pour ce garçon pourvu d’une sensibilité évidente.  Se détachant d’eux, mon regard se concentre ensuite sur le portrait affiché à l’écran.  Rien de très intimidant en ce bonhomme, mais j’imagine que la sécurité qui l’entoure doit l’être pour que cette approche d’apparence simple soit confiée à trois vainqueurs.

- Cet homme est un des meilleurs atouts du Capitole en matière de conception de plans en tout genre. Nous avons besoin qu’il termine celui d’une pièce importante à notre réalisation future. Nos ingénieurs ont eu beau s’y attaquer, M. Banks, par ses connaissances poussées en physique, sera sans doute le seul à parvenir à trouver une solution.

Évidemment, Sawyer ne traite pas davantage sur le problème qui avait besoin d’une solution si difficile à trouver, même pour ce grand ingénieur du Capitole.  Bien sûr…  J’imagine que c’est pour éviter que nous révélons quoi que ce soit si jamais nous sommes capturés en cours de route…  

- Il vous serait trop difficile de l’approcher à son lieu de travail, un quartier hyper sécurisé du nord de la ville, poursuivis alors Sawyer, en confirmant mes précédents soupçons.  La soirée d’ouverture des sponsors sera l’occasion idéale… Un de nos indic’ du Capitole nous a assuré que le dernier étage n’était jamais surveillé, débrouillez-vous pour l’y attirer et l’obliger à finir ces plans.

Comme à son habitude, le chef des rebelles est informé des moindres détails concernant de près ou de loin ses plans.  Bien sûr, la soirée  d’ouverture des sponsors est une cérémonie bondée au cours de laquelle les mentors ont beaucoup de liberté.  Or, il s’agit probablement de la soirée la plus surveillée et sécurisée de tous les préparatifs des jeux.  Je ne sais pas de qui le Capitole craint le plus des représailles, mais j’ai tendance à penser que les mentors réunis sont leur plus grande menace.  Le plan est tout de même brillant.  Utiliser les ressources du Capitole afin de compléter les plans rebelles est tout simplement ingénieux.  Le chef du D13 fait alors glisser un dossier en notre direction.  Ouvrant sa couverture, je vois trois copies des informations à savoir pour cette mission ainsi qu'une minuscule carte mémoire, plus petite que ce que j'ai vu auparavant.  Je m'empare de ma copie du document et en prend rapidement connaissance alors que Sawyer traite des derniers détails.

- Cette carte mémoire contient les plans en version numérisée, c’est là-dessus que M. Banks devra travailler, on dit qu’il ne sort jamais sans son ordinateur holographique, vous n’aurez donc aucun mal pour lui faire visionner. Toutefois, il faudra également que vous fassiez le nécessaire une fois la mission accomplie.

Ce dernier détail me fait hausser un sourcil, mais je demeure silencieux malgré tout.  Ce genre de chose, c'est exactement pourquoi j'avais décidé de me tenir à l'écart de ce style de missions douteuses...  Bien sûr, voilà longtemps que je ne me fais plus d'illusions: le Capitole n'est pas le seul à commettre des actes inhumains pour la cause qu'il défend.  Or, ce n'est pas parce que son adversaire sur-puissant utilise de tels méthodes qu'il faut en faire autant pour le détrôner... si cela est toujours possible, bien sûr.  Bref, je vais m'arranger pour n'avoir rien à voir avec cette fin de mission dite "nécessaire".  

Sawyer étant maintenant passé au second objectif de la faction rebelle, je commence déjà à réfléchir à la manière dont nous allons nous y prendre.  Échouer ce genre de mission conférée par le général lui-même n'est pas une option.  Par contre, perdre notre couverture de mentor auprès du Capitole n'est pas plus envisageable non plus.  Il va donc falloir que nous soyons extrêmement subtiles et prudents.  Malgré ce que peuvent en penser certains, j'ai toujours quelques personnes à défendre de retour au quatre.  À trois, nous devrions pouvoir jouer avec les forces et les réputations de chacun afin de masquer et d'exécuter nos réels buts.  Melvil et moi, mentors depuis plusieurs années déjà, nous connaissons assez bien l'édifice dans lequel va se dérouler l'événement.  Malgré notre différence d'âge, je sais Melvil bien meilleur en stratégie que moi par son expérience importante dans ce genre de situation.  Par contre, Simon a de nombreux avantages dû au fait qu'il s'agit de sa première année de mentorat.  Personne ne connait ses habitudes ni ses manières, donc un comportement différent de sa part sera beaucoup moins remarqué que chez Melvil et moi, étant donné que le Capitole et les spectateurs se sont habitués à nos agirs.  Et tous ces éléments sont ne tiennent pas compte de la confiance quasi-inexistante qui me lie aux deux autres mentors...  Vont-ils me faire confiance pour notre objectif commun pour me laisser faire ma part ou prendront-ils tout en main eux-mêmes?

- Je vous demanderai de prendre toute la mesure de votre engagement avant d’accepter de vous embarquer là-dedans, dit-il en désignant les deux écrans qui brillaient derrière lui en affichant chacun les éléments relatifs à leur mission.  Une fois lancé vous ne pourrez plus reculer sans risquer de tout compromettre…

Sans broncher, mon regard décidé demeure ancré dans celui de mon supérieur.  Pour une fois, je ne peux pas refuser de m'impliquer parce que c'est Sawyer qui me le demande, même si je soupçonne grandement que le fait que je sois un mentor, donc un accès direct et régulier au Capitole, soit la seule raison l'ayant motivé à me sélectionner pour cette escapade.

- Très bien. Puisqu’aucun d’entre vous ne souhaite décliner cette mission, discutons à présent des détails, vous n’aurez peut-être plus l’occasion de vous reparler avant le jour J et il est important que tout soit au point[/b][/color], finit alors le leader avant de nous laisser discuter en petits groupes.

Bien qu'il demeure assis dans son fauteuil, je suis convaincu que cet homme à la grande prestance ne va rater aucun mot ni aucun murmure des échanges qui allaient suivre.  Alors que l'autre groupe a déjà commencé à discuter tranquillement, je décide de prendre les devants et de briser la glace en prenant la parole, exposant ainsi mes idées précédemment élaborées.

- Alors, pour la carte mémoire, je propose que ce soit Melvil ou moi qui se charge de l'amener jusqu'au Capitole, mais qu'une fois à la soirée des sponsors, c'est Simon qui s'occupe de l'acheminer à l'ingénieur, commençais-je à expliquer.  Étant donné que tu es nouveau, tes actions sont beaucoup moins prévisibles et suspectes que les nôtres, qui sont observées depuis des années maintenant, finis-je par dire en regardant chacun de mes collègues à tour de rôle pour me donner une idée du crédit qu'il accordait à mes propositions.



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




Spoiler:
 


Dernière édition par Oliver Wingston le Mer 14 Jan - 4:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 35 ans.
★ Occupation : Rebelle - Barman
☆ Humeur : Très Mauvaise
★ Plat préféré : Poisson frit
☆District : Quatre

○ Points : 295
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   Dim 4 Jan - 14:41


Que désirez-vous?






Une nouvelle journée de travail s'annonçait . Ces derniers temps il y avait un peu moins de monde qui venaient se détendre au bar mais le veuf était loin de la faillite : les soirées organisées marchaient toujours aussi bien en ces temps durs les gens avaient bien souvent d'un petit remontant .
En cette heure matinale la salle était encore vide et Jared était occuper à essuyer machinalement des verres tout en jetant des regard énervé à l'horloge  : les deux serveurs de service étaient en retard et il allait devoir s'occuper seul de l'organisation de la salle. Tout en jurant que ces deux là allaient l'entendre , il alluma la télévision . Encore une énième émission sur la Moisson qui arrivait suivi d'une page people où la soirée pré-Expiation occupait un place de choix . Las d'écouter les analyses de ce qui semblait être une altercation entre un Muet et le Chef de la Répression ou les potins narrant la dans torride que la mentor du Un Sélène Featherstone a partagé avec un milliardaire célèbre à la sulfureuse réputation , Jared éteignit finalement cette télévision qui n'était après tout rien d'autre qu'un tissu de bêtises. Alors la porte s'ouvrit et une connaissance du barman fit irruption . Il s'agissait d'Archibald Anderson , responsable des groupes rebelles dans les districts supérieurs  ; c'était lui qui avait fait entré Jared dans la rébellion suite au meurtre de sa femme et les deux hommes s'entendaient plutôt très bien.
-M. Anderson , fit Jared , que me vaut l'honneur de votre visite à une heure si matinale?
- Un message de notre ami commun M.Kundray .lui répondit Anderson en posant une lettre qui semblait anonyme sur le comptoir.
Jared s'empressa de l'ouvrir et de lire ce qui y était inscrit
« La roue tourne. 122089068420pSK »
C'était un code rebelle qu'il n'eut aucun mal à déchiffrer mais qui le surprit tout de même , il leva les yeux vers Anderson

- Le chef de la Rébellion me convoque au Treize?
- Le message semble clair.


Le veuf ne s'était encore jamais rendu au district Treize que tout le monde croyait détruit et avait encore mois rencontré le chef de la Rebellion : Sawyer Brown. On disait de lui que c'était un homme fort et déterminé parfois sévère mais toujours réfléchi .

-Ne vous inquiétez pas ,fit Anderson avec un sourire , il ne vous mangera pas .
-Il manquerait plus que ça . répondit Jared avec une pointe de cynisme .

Il relut une seconde fois le bref message . Il semblait être d'une importance capitale et il devrait partir ce soir à 20 heures. Un horaire qui ne l'arrangeait pas outre mesure , en effet il serait forcé de laisser les employés s'occuper de la maison , chose qu'il n'aimait pas faire.

-J'aurais un chauffeur pour y aller ou comment ça se passe? Parceque c'est bien joli de me convoquer mais je ne sais pas comment y aller moi...
-Non non les rebelles ont leur propre méthodes de voyage disons mais malheureusement les rebelles originaire des districts dits "supérieurs" doivent avoir un an d'ancienneté pour en connaître la nature .
-Ah et pourquoi ça?

-Si les règles avaient un sens ça se saurait , préparez vous faites un brin de toilette et je viendrais vous chercher en fin d'après-midi.

Légèrement excité à l'idée de rencontrer enfin le leader du mouvement rebelle , le barman ne se gêna pas pour autant pour engueuler ses deux employés retardataires dans les règles de l'art avant d'ajouter qu'il serait absent ce soir et que si quand il revenait la salle n'était pas nickel il les virerait sans ménagement . Vers dix-huit heure alors que le bar commençait doucement à se remplir Anderson revint. Ensemble ils sortirent dehors , Jared respira de plein poumon l'air marin qui lui fouettait le visage avant de suivre son supérieur jusqu'à l'entrée d'un immeuble , alors ce dernier se retourna une seringue à la main . Surpris Jared recula d'un pas , Anderson sourit

-Navré mais je n'ai trouvé aucun autre moyen. Cela pourrait se révéler légèrement douloureux.

Alors d'un geste rapide et avant que Jared n'ait pu faire un geste il planta l'aiguille de la seringue dans son cou et lui injecta le somnifère. Désorienté il tituba avant de s'écrouler au sol.



-M. Kundray? Réveillez vous nous sommes arrivés , fit une voix familière.
Légèrement sonné Jared entrouvrit les yeux  , il était assis sur une chaise en bois , transpirait légèrement et se sentait engourdi. Il s'appuya sur Anderson pour se relever avant de lui dire d'une voix rauque
-J'espère bien ne pas avoir à retourner ici jusqu'à que mon année d'expérience arrive à  son terme.

Retrouvant peu à peu ses esprits , Jared  , qui suivait son supérieur vers le lieu de réunion , observait son environnement. Le District Treize était composé de galeries plus ou moins larges qui semblaient très vraisemblablement être souterraines . Ils marchèrent ainsi quelques minutes avant de pénétrer dans une grande salle où plusieurs personnes se trouvaient déjà. Jared reconnut Oliver Wingstone le mentor du Quatre avec qui il avait réalisé plusieurs missions mais Simon Baxter le vainqueur des Jeux précédents , le veuf ignorait qu'il était rebelle et un troisième mentor dont il avait oublié le nom. Les autres visages lui étaient inconnus même si Sawyer Brown était facilement reconnaissable . Debout , la carrure impressionnante , la barbe naissante , l'air grave. Anderson salua son supérieur avant de sortir de la salle .

A ce moment Sawyer commença à parler
- Bonsoir à tous, pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Sawyer Brown : chef du District Treize. Vous êtes tous ici car vous êtes les seuls à pouvoir remplir les missions qui nous occupent…
Si la présentation était anecdotique et se révélait tout bonnement inutile aux yeux du veuf ce dernier eut bien la confirmation qu'il était ici pour l'assignation d'une importante mission , tant mieux , l'action avait commencée à lui manquer .

Il commença par parler aux trois mentors présents , mentionnant en passant le nom du troisième dont Jared ne se souvenait plus : M . Thorne .  Compte tenu leur statut ces trois là auraient pour mission de capturer un ingénieur talentueux du Capitole pour aider les rebelles à confectionner des plans d'une importance capitale . Utiliser les atouts de ses adversaires pour arriver à ses propres fins , voilà une stratégie intelligente. Une phrase prononcée par le chef de la rébellion tilta aux oreilles de Jared.

"Toutefois, il faudra également que vous fassiez le nécessaire une fois la mission accomplie."

Le veuf sourit , décidément Sawyer lui plaisait vraiment. Ce n'était pas un de ces pragmatiques idéalistes , non il savait ce qu'il avait à faire pour vaincre et c'était une bonne chose. Il fallait des gens comme ça pour commander.

Finalement Sawyer se tourna vers les quatres rebelles restants , deux jeunes hommes puissants et une femme à peine plus âgée ; visiblement Jared du haut de sa trentaine passée était le plus âgé du groupe. Ils allaient devoir infiltrer la célèbre Noix pour dérober le planning des effectifs de Pacificateurs ainsi que remettre des cartes mémoires à des contacts rebelle .  L'audace du plan plut énormément à un Jared qui ne put retenir un grand sourire révélant ses deux d'un blanc éclatant qui contrastait avec ses lèvres presque mauve.
Après avoir demandé si quelqu'un désirait décliner cette mission , chose que personne ne fit il invita les rebelles à prendre la parole et à discuter de la mission prochaine afin de tout prévoir dans les règles de l'art.
Naturellement ce fut Jared qui parla en premier de sa voix caverneuse qui associée à son allure pouvait paraître inquiétante.
-Concernant l'infiltration dans la Noix devrons nous nous séparer pour ne pas éveiller les soupçons ou rester groupé comme "l'union fait la force"?Si nous nous séparons il faudrait trouver un moyen de communiquer entre nous ce qui n'est pas gagné.

Il était directement rentré dans le vif du du sujet après tout son temps était précieux...


 


Dernière édition par Jared G. Kundray le Jeu 7 Mai - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan C. Gray
« Invité »


MessageSujet: Re: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   Jeu 8 Jan - 20:27


Aucune erreur n'est permise...
Intrigue n°1

La vie suivait son cours dans le District 8... Les gens travaillaient, mangeaient, dormaient et essayaient de se faire tout petit pour ne pas éveiller l'attention des forces de l'ordre. Le quotidien de Jace se résumait à missions entre districts, son travail, sa chasse et ses incursions dans le district 3 pour aller voir Clarissa. D'ailleurs que penser d'elle ? A chaque fois qu'il la voyait, il passait leur temps à se lancer des banalités sur le temps qu'il faisait et sur leurs différentes activités. Mais il continuait ce petit manège, simplement pour la revoir pour apaiser son esprit torturé. Cependant, elle était une pro-Capitole et lui un résistant... Que pouvait-il espérer ? Enfin, il y avait peut-être une chance infime de lui faire changer d'avis... Toutes ses pensées l'accompagnaient en permanence, même ce jour-là. Il revenait de la chasse avec quelques trophées : des lapins et un faon... Une perle rare ! Alors qu'il s'apprêtait à donner ses produits de chasse à la contrebande locale, il sut alors intercepté par un autre résistant. Plutôt jeune et chétif, il semblait néanmoins montrer une certaine volonté. Il lui tendit alors une missive cachetée, plié en deux, cherchant à retrouver son souffle.

Elle est arrivée il y a deux heures, je vous ai...cherché partout !

Jonathan attrapa alors la lettre que le garçon lui tendait et la mit dans sa poche. Inutile de la lire en public, surtout qu'il s'agissait d'un courrier important si on lui avait transmis ce message en seulement deux heures. Il remercia alors le coursier puis quitta les lieux pour se rendre dans les souterrains de la Rébellion. Ici, il ne risquait pas d'être dérangé. Il décacheta l'enveloppe et lut alors le message qu'elle contenait.

« La roue tourne. 122089068420pSK  »

Le garçon s'y reprit à 4 fois avant de comprendre clairement ce que ce message signifiait puis encore 2 autres lectures afin d'être sûr qu'il n'était pas en train de rêver ou de divaguer. Il était convoqué le 20 Juin à 20 précises au District 13 par Sawyer lui-même. Combien de temps avait-il attendu qu'une telle opportunité arrive ? Il n'avait vécu que pour cet instant, afin de prouver au Capitole que le monde n'était pas à leur botte. Jace pourrait enfin frapper un grand coup face à ses ennemis puis il avait l'occasion de voir Sawyer Brown, le chef incontesté de la rébellion à Panem. Néanmoins, il était à peine 8 heures du matin... Il allait devoir attendre encore quelques heures avant de pouvoir se rendre au 13. De toute façon, Jace n'était pas le genre de personne qui était incapable de tenir en place une fois qu'il avait reçu une bonne nouvelle. Le blondinet faisait toujours preuve d'un self-control à tout épreuve. Il froissa la lettre et la fourra dans sa poche avant de se rendre dans la salle de réunion. Il ouvrit alors une trappe et jeta alors la lettre dans l'incinérateur. Mieux vaut ne pas laisser ce papier traîner partout.
Le second du district 8 ressortit des souterrains et se dirigea vers l'usine de textile pour une nouvelle journée de boulot.

Le boulot se termina aux alentours de 16h, juste assez de temps pour permettre au jeune homme de prendre une douche et de se changer avant d'aller prendre le Cobra. Jonathan prit place à bord et passa le temps du trajet à réfléchir sur la raison de sa convocation au District 13. Sawyer allait lui confier une mission importante, c'était évident mais de quoi cela pouvait-il s'agir ? Tout était possible pour affaiblir le Capitole et Jonathan ne faillirait pas. Le train finit par s'arrêter et le blondinet sortit alors du train. Dès que son pied heurta le quai, il fut alors salué par deux soldats qui lui demandèrent de le suivre jusqu'à la salle de réunion. Jace, toujours encapuchonné, hocha la tête. Tout en marchant, il essayait de repérer les lieux et d'en mémoriser la topographie. Si à l'avenir, il était amené à revenir ici, il ne se perdrait pas !
En entrant dans la salle de réunion, il remarqua alors un homme en uniforme noir. Son charisme et son esprit de leader transparaissait dans son maintien et son regard. Sawyer ressemblait exactement à la description que lui avait faite le chef de la rébellion du 8. Par respect, Jonathan retira alors sa capuche et s'installa à sa place. Visiblement, il n'était pas le seul à être attendu. A la table se trouvaient trois mentors mais il ne se rappelait du nom que du plus jeune : Simon Baxter. De plus, il y avait aussi 3 autres personnes qu'il ne connaissait pas du tout. Il prit tout de même soin de détailler tout le monde du regard afin de les identifier. Une jeune femme du même âge que lui avec les cheveux châtains assez long et plutôt belle se trouvait à sa droite. La personne à sa gauche était visiblement plus âgée, dépassant vraisemblablement la trentaine, les cheveux courts et une barbe de deux jours. Jace pouvait lire dans le regard de son voisin toute la détermination qui brûlait en lui. La dernière personne se trouvait à gauche de l'homme d'âge mûr et semblait du même âge que Jace et la fille. Ce dernier semblait plutôt bien bâti et avec un physique avantageux.
Une fois ce tour de table effectué, il se tourna alors vers Sawyer qui se mit alors à leur expliquer la situation.


Bonsoir à tous, pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Sawyer Brown : chef du District Treize. Vous êtes tous ici car vous êtes les seuls à pouvoir remplir les missions qui nous occupent…

Jace ne s'était donc pas trompé, une mission importante allait lui être confié et s'ils étaient tous réunis ici, ils allaient surement devoir exécuter cette mission ensemble. Il jeta alors un nouveau coup d'oeil autour de lui. Les mentors étaient sans aucun doute des alliés de choix et l'homme à sa gauche semblait être assez expérimenté. Cependant, les deux autres jeunes n'avaient pas l'air si débrouillards. Enfin, Jace était du même âge qu'eux, cela ne voulait rien dire. S'ils étaient ici, c'est parce que Sawyer leur faisait confiance. Qui était-il pour remettre un tel choix en question ?

La rébellion est à un tournant de son existence, une de nos victoires dépend de ces missions. Elles sont d’une importante capitale.

Sawyer demanda à une jeune femme blonde d'activer ensuite l'écran pour faire apparaître les plans d'un bâtiment du Capitole.
Ce fut alors que le chef de la rébellion s'adressa aux trois mentors pour leur donner une mission. Ce fut de cette manière qu'il obtint les noms des deux autres personnes : Melvil Thorne et Oliver Wingston. Se rendre au Capitole pour forcer un ingénieur à travailler pour la Rébellion. C'était une très bonne idée ! Très dangereuse dans son exécution mais qui de mieux que trois gagnants des Hunger Games pour accomplir pareil mission ?


Cette carte mémoire contient les plans en version numérisée, c’est là-dessus que M. Banks devra travailler, on dit qu’il ne sort jamais sans son ordinateur holographique, vous n’aurez donc aucun mal pour lui faire visionner. Toutefois, il faudra également que vous fassiez le nécessaire une fois la mission accomplie.

Sawyer fournit dans le même temps un dossier complet sur M.Banks et sur la mission en elle-même aux trois rebelles concernés. Jonathan écoutait les paroles de son chef sans rien dire. L'ordre qu'avait donné le militaire qui consistait à tuer l'ingénieur une fois le travail achevé ne le brusqua pas le moins du monde. Cet homme était à la solde du Capitole, pour cela, il méritait bien la mort. Puis, il ne fallait pas laisser de preuves incriminantes qui permettrait au Capitole de remonter le réseau de la rébellion.
Ce fut ensuite au tour de Jace et de ses voisins de recevoir leur mission.


En parallèle…  Vous mènerez une opération visant à récupérer des informations relatives à la surveillance des Districts Un, Deux et Trois. Pour se faire, vous devrez vous introduire dans la Noix afin d’y dérober les prévisions des effectifs de Pacificateurs présents dans ces Districts pour les six prochains mois, bien que si tout se passe comme prévu nous n’aurons pas à attendre tant.

A nouveau, Sawyer leur envoya un dossier contenant toutes les informations relatives à leur mission. Jace ouvrit alors la couverture en cuir pour jeter un regard rapide aux notes fournies. La Noix... Le grand QG des Pacificateurs, là où les terreurs de Panem étaient formés pour faire régner le Capitole... Cette mission s'annonçait aussi difficile que celle des mentoirs !

Vous devrez également déposer une carte mémoire à l’intention de nos indics de ce District, afin qu’ils puissent nous aider le moment venu…

Jace saisit alors une carte blanche qui se trouvait dans la couverture du dossier. En la retournant, il aperçut son visage ainsi qu'une fausse identité. Si les rebelles du 13 étaient aussi intelligents que les rumeurs, la carte devait même contenir un code ADN erroné afin de ne pas pouvoir les identifier pendant la mission.

Ceci ce sont vos badges, les rebelles infiltrés déclencheront leur activation précisément à l’heure fournie dans le dossier : vous n’aurez qu’une heure en tout et pour tout avant leur désactivation.

Une heure, c'était un temps bien court pour leur permettre de trouver ce fameux planning et déposer les cartes mémoires aux indics du district 2. Ils n'avaient aucune chance de parvenir à accomplir cette mission s'ils ne constituaient pas 2 équipes. Puis s'infiltrer dans la Noix... Même avec leurs cartes d'accès, il ne serait pas aisé d'entrer là-bas...
Sawyer leur demanda si quelqu'un souhaitait abandonner le navire mais personne ne se désista. S'ils étaient tous ici, c'était pour accomplir cette mission ! Fuir devant le combat, cela serait une véritable marque de faiblesse ! Jace attendit alors que quelqu'un prenne la parole pour exposer ensuite ses propres idées. Ce fut son voisin de gauche qui entama les hostilités en leur demandant quel plan d'attaque, ils allaient bien pouvoir appliquer.

Concernant l'infiltration dans la Noix devrons nous nous séparer pour ne pas éveiller les soupçons ou rester groupé comme "l'union fait la force"? Si nous nous séparons il faudrait trouver un moyen de communiquer entre nous ce qui n'est pas gagné.

Nous ne disposons que d'une heure pour effectuer notre mission, rester ensemble ne nous permettrait pas d'être assez efficace pour accomplir nos deux objectifs. Il me semble évident que nous allons devoir nous séparer. Former deux groupes... L'un récupérera les prévisions d'effectifs et l'autre livrera la carte mémoire.


Il prit alors une pause afin de laisser à tout le monde peser le pour et le contre de sa proposition tout en réfléchissant à la manière dont il allait pouvoir leur présenter la suite. D'ailleurs, il se rendit compte qu'il ne connaissait pas du tout le nom de ses compagnons ni leurs capacités...

Avant de vous exposer la suite de mon plan, je pense que l'on devrait faire un tour des noms de chacun et expliciter nos points forts et nos points faibles. Cela permettra de choisir au mieux le rôle de chacun. Il fit une courte pause avant de reprendre. J'ai compris... Je me nomme Jonathan et je suis doué pour élaborer des plans d'actions ainsi que le combat. Par contre, ne comptez pas sur moi pour soigner vos blessures...

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

Simon Baxter
« Invité »


MessageSujet: Re: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   Ven 6 Fév - 21:51







   Aucune erreur n'est permise...


Intrigue n°1






La roue tourne. 122089068420pSK


Cette missive était parvenu à Simon par l'intermédiaire d'un garçon de son district, qui venait souvent lui rendre visite au Village des Vainqueurs. Ensemble, ils pouvaient passer des heures à démonter et reconstruire toutes sortes de gadgets. Bien souvent, c'était Simon qui apprenait ce qu'il savait au jeune garçon, mais parfois, l'inverse se produisait et le petit parvenait toujours à étonner le jeune mentor. Mais, ce jour-là, Mike n'était pas venu pour lui demander de construire quelque chose. Il portait une petite enveloppe à la main, en disant qu'on la lui avait remise en précisant que c'était pour le nouveau mentor.

Le code qu'il avait trouvé à l'intérieur, Simon l'avait de suite compris. Les rebelles... A en croire les chiffres et lettres tracés, il devait se rendre au district Treize, à vingt heures précises. C'était Sawyer, le chef des rebelles qui le convoquait.

Étant donné qu'il était quelqu'un s'impliquant toujours à deux cents pour cent dans la cause rebelle et qu'un ordre du premier ne se contredisait pas, il n'avait pas hésité lorsque vint le moment de sortir de sa demeure. Il prit la direction des souterrains alors que l'obscurité prenait place au sein du Trois. Tant mieux. Il y avait bien moins de monde dehors à cette heure, et les rares passants qui s'affairaient à rentrer du travail ne faisait pas attention à lui. Il eut juste droit à un long regard insistant de la part d'une jeune femme d'une vingtaine d'années. Mais, après lui avoir souri, il lui tourna le dos et poursuivit sa route.

Le trajet en Cobra ne fut pas bien long, mais assez pour que Simon ait le temps de se poser des questions. Cela ne faisait pas très longtemps qu'il faisait parti des rebelles. Mais cela ne l'avait pas empêché de prouver plus d'une fois qu'il était complétement dévoué à la cause, et déterminé à le montrer. Sûrement pour cela qu'il était convoqué. Mais, d'autres pensées se bousculaient dans son esprit. Notamment le fait que la moisson approchait. La première qu'il vivrait en tant que mentor. Et pas n'importe laquelle : l'Expiation. On l'avait déjà contacté pour lui informer de la décision qu'il devrait prendre : retourner dans l'arène et y aider ses tributs au risque de mourir, ou bien les laisser y aller seuls. Même s'il se trouvait lâche, il préférait la première solution. Il était à peine sorti de cette arène, il était loin d'avoir envie d'y retourner. De plus, devoir tuer encore plus de personnes que l'année précédente serait trop dur. Il avait ôté suffisamment de vies comme ça. sans oublier qu'il était impliqué auprès des rebelles. Comment pourrait-il les aider s'il était mort ?

A son arrivée au Treize, le jeune mentor fut escorté jusqu'à une salle où une longue table était présente, ainsi qu'une multitude de panneaux de contrôle. Fasciné, Simon resta quelques instants immobile, son regard passant sur chacun des panneaux. Finalement, il alla s'installer, tout en prenant le temps de détailler chacune des personnes présentes. Bien évidemment, il y avait Sawyer, leur chef correspondant tout-à-fait à la description qu'il en avait reçu. Puis, il aperçut Melvil, à qui il offrit son habituel sourire. Oliver, mentor du Quatre et rebelle inactif se trouvait là aussi. Les autres, à part Jonathan, Simon ne les connaissait pas.

Il resta silencieux un moment, prenant le temps de détailler l'expression de chacune des personnes présentes. A première vue, ils semblaient tous comme lui : curieux de découvrir la raison de cette convocation. Quelle serait donc leur mission ? Peu après, Sawyer prit la parole.


- Bonsoir à tous, pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Sawyer Brown : chef du District Treize. Vous êtes tous ici car vous êtes les seuls à pouvoir remplir les missions qui nous occupent… La rébellion est à un tournant de son existence, une de nos victoires dépend de ces missions. Elles sont d’une importante capitale.

D'une importance capitale... C'est vrai que s'ils avaient été convoqués au District Treize, ce n'était sûrement pas pour discuter tranquillement. Le chef des rebelles avait fait appel à trois mentor, Melvil, Oliver et lui. Ils avaient déjà gagné les jeux, peut-être était-ce pour cela qu'il les avait choisi... Après avoir demandé l'apparition d'un des bâtiments du Capitole sur l'écran, Sawyer continua ses explications, s'adressant cette fois-ci particulièrement aux trois mentors.

- Messieurs Thorne, Wingston et Baxter… Vous vous rendrez bientôt au Capitole pour les Jeux. Nous avons besoin que vous alliez rendre visite à un ingénieur prénommé Sam Banks. La photo d’un homme apparu sur l’écran derrière eux. Cet homme est un des meilleurs atouts du Capitole en matière de conception de plans en tout genre. Nous avons besoin qu’il termine celui d’une pièce importante à notre réalisation future. Nos ingénieurs ont eu beau s’y attaquer, M. Banks, par ses connaissances poussées en physique, sera sans doute le seul à parvenir à trouver une solution. Il vous serait trop difficile de l’approcher à son lieu de travail, un quartier hyper sécurisé du nord de la ville. La soirée d’ouverture des sponsors sera l’occasion idéale… Un de nos indic’ du Capitole nous a assuré que le dernier étage n’était jamais surveillé, débrouillez-vous pour l’y attirer et l’obliger à finir ces plans.

Il posa devant eux un dossier contenant des documents en trois exemplaires.

- Cette carte mémoire contient les plans en version numérisée, c’est là-dessus que M. Banks devra travailler, on dit qu’il ne sort jamais sans son ordinateur holographique, vous n’aurez donc aucun mal pour lui faire visionner. Toutefois, il faudra également que vous fassiez le nécessaire une fois la mission accomplie.

Simon prit le temps de digérer la nouvelle. Faire le nécessaire... Depuis son entrée aux côtés des rebelles, le jeune homme n'avait encore jamais eu à pratiquer ce genre de mission. Et même s'il s'était engagé, et qu'il le ferait, il ne pouvait s'empêcher d'appréhender ce moment. Mais, cet homme était au service du Capitole, et cela atténuait la culpabilité du mentor. Tandis que leur chef donnait désormais les informations à l'autre équipe, il attrapa un exemplaire des feuilles et le feuilleta rapidement. Seulement, la voix de Sawyer le sortit de sa lecture, lorsqu'il s'adressa à tous ses hommes.

- Je vous demanderai de prendre toute la mesure de votre engagement avant d’accepter de vous embarquer là-dedans. Une fois lancé vous ne pourrez plus reculer sans risquer de tout compromettre…

Comme aucune protestation ou autre signe de désaccord ne survint, il poursuivit en expliquant qu'il était temps qu'ils s'entretiennent entre eux sur leur mission à venir. Simon se tourna vers les deux hommes qui seraient ses alliés durant cette mission. Oliver fut le premier à parler.


- Alors, pour la carte mémoire, je propose que ce soit Melvil ou moi qui se charge de l'amener jusqu'au Capitole, mais qu'une fois à la soirée des sponsors, c'est Simon qui s'occupe de l'acheminer à l'ingénieur. Étant donné que tu es nouveau, tes actions sont beaucoup moins prévisibles et suspectes que les nôtres, qui sont observées depuis des années maintenant.

Le jeune homme hocha lentement la tête. Il n'était pas contre le fait de devoir porter la carte mémoire jusqu'à l'ingénieur. Néanmoins, il était encore novice et ne comptait pas s'en prendre à cet homme seul.

- Je ne suis pas contre, déclara-t-il. Mais, il faudrait que vous vous débrouillez pour pouvoir me rejoindre discrètement. Il faudra que l'on soit à trois dans la pièce lorsqu'on devra s'occuper de le forcer à coopérer...

 

 


 

 
Revenir en haut Aller en bas

Zane Hamilton
« Invité »


MessageSujet: Re: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   Dim 5 Avr - 1:43



aucune erreur n'est permise
Debout dans le fameux Cobra, ma main tenant fermement une barre pour éviter de me voir me retrouver le cul par terre après une secousse plus forte que les autres, mon regard se perd dans le vague autant que mon esprit. Des questions me taraudent depuis que j'ai reçu ce fameux message : « La roue tourne. 122089068420PSK  » . Un code comme seul savent le faire les dirigeants de la rébellion et qu'il m'a évidemment été très simple de décoder. Un petit sourire vient un instant relever la commissure de mes lèvres quand j'imagine mon père qui se retournerait dans sa tombe si j'avais butté à comprendre ce message. Il m'a tout apprit, c'est évidemment donc à lui que je pense dans ces moments là. Ces moments où je ne suis plus qu'un vulgaire garçon du district 1 qui ne sait faire rien d'autre que réparer les éviers bouchés des familles riches. Ce genre de moment où je ressens enfin une certaine importance. Même si je ne sais absolument pas ce qui m'attends, même si chaque mètres que je parcoure à tout vitesse à bord du train souterrain qui file vers un district que mes pieds n'ont jamais foulé est un total inconnu. C'est vraiment là que j'ai l'impression d'être ou est ma place. Un sentiment qui peut être dangereux puisqu'il m'amène à croire en quelque chose qui est peut-être totalement faux. Peut-être qu'arrivé là bas je vais avoir le droit à mon lot de remontrances, surtout en sachant les nombreuses choses que je sais que j'ai à me reprocher. Accessoirement, laisser traîner ma mission plus que de raison. Peut-être que je ne vais là bas que pour me faire botter le cul après tout. Je n'en sais rien. C'est le problème avec la rébellion, tout n'est qu'un flou éternel et chaque fois qu'on à l'impression d'apprendre quelque chose, qu'on prend connaissance d'un plan ou de quelque chose qui nous semble compter, il s'avère que c'est qu'une partie souvent qu'infime d'une immense machination. Je divague beaucoup c'est clair. Afin d'éviter de me vriller l'esprit d'un surplus de questions qui ne trouveront de réponse qu'à mon arrivé, j'observe le Cobra en détail. Petite merveille de la rébellion qui se verrait être encore plus belle à mes yeux s'il n'avait pas fallu que je joue de mes neurones pour trouver une solution avant de rejoindre le district trois pour pouvoir le prendre. Me faire passer pour quelqu'un d'autre pour pouvoir prendre le train officiel et passer sans me faire repérer du 1 au 3 pour enfin pouvoir rejoindre le souterrain n'a vraiment pas été une mince à faire. Si seulement ils pouvaient creuser plus vite pour que le district 1 puisse être enfin relier. Enfin, le crissement de l'arrêt se fait entendre et je finis par pouvoir descendre sur le quais. Un quais souterrain, pas de quoi s'extasier ou simplement pouvoir respirer enfin l'air frais histoire de se remettre les idées en place avant de savoir ce qu'on me veut. Des soldats m'attendent déjà. 20H que le papier disait. « Vous attendez là depuis combien de temps ? Je suis à l'heure j'espère ! » Pas une réponse, ils se contentent de me faire signe de les suivre. « D'accord les gars, je vois que j'ai affaire à des grands bavards, bon je suppose que je peux me gratter pour que vous me disiez pourquoi je suis là exacte... » Mais je suis coupé dans mes paroles lorsque une porte s'ouvre devant nous et que je découvre avec un certain étonnement une salle de réunion qui rassemble déjà quelques personnes autour d'une table. Je reconnais, ou du moins je suppose directement que celui qui se tient fièrement, le regard et l'attitude qui font de lui un chef né n'est autre que Sawyer. Loin d'être impressionné par le personnage, je fais mon entrée en allant m'asseoir là où est ma place comme on me le fait comprendre. Les têtes qui m'entourent déjà m'inspirent pour certaines quelque chose, mais au contraire d'autres ne me disent rien du tout. Ce n'est pas étonnant, moi qui ne suis pas un habitué du 13, j'ai peu l'occasion de rencontrer d'autres rebelles. Seuls les mentors on des traits qui me sont familiers et auxquels je peux rattacher des noms. Mais mon analyse rapide des visages s'arrête au moment où les mots sortent de la bouche du chef. Il n'y a pas à dire, il a le charisme qu'il faut pour se faire respecter dès les premiers sons de sa voix. " Bonsoir à tous, pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Sawyer Brown : chef du District Treize." J'ai bien envie de lancer un « non sans blague ? » plein d'ironie mais je me retiens. Faut croire que la prestance de cet homme n'a qu'un effet très léger sur moi et qu'il me faut faire quand même un effort pour me cadrer dans les règles. Que ce soit celles de bienséances, de la morale ou tout simplement du respect d'un certain statut. De plus, n'étant pas certains que ce grand monsieur aux poings disproportionnellement grands par rapport au reste de son corps ait vraiment le même humour que moi, je préfère largement ne pas me risquer à une pointe de provocation mal placée. "Vous êtes tous ici car vous êtes les seuls à pouvoir remplir les missions qui nous occupent…" J'hausse un sourcil. Ma curiosité est piqué et c'est maintenant avec une certaines impatience presque non dissimulé que j'attends la suite. L'excitation s'empare de moi au fur et à mesure qu'il appuie ses propos. Bien sûr, comme si ma tension n'était pas suffisante, il commence par une mission qui ne me concerne pas et je manque presque de soupirer de frustration. Les secondes, les minutes défilent et je n'écoute que d'une oreille distraite les explications de notre cher Brown. Enfin ce jusqu'à ce qu'il se tourne vers moi, ou plutôt nous. N'oublions pas qu’apparemment, ces missions là vont se dérouler en équipe. "En parallèle… Vous mènerez une opération visant à récupérer des informations relatives à la surveillance des Districts Un, Deux et Trois. Pour se faire, vous devrez vous introduire dans la Noix afin d’y dérober les prévisions des effectifs de Pacificateurs présents dans ces Districts pour les six prochains mois, bien que si tout se passe comme prévu nous n’aurons pas à attendre tant.  " Il fait glisser un dossier à chacun de nous comportant surement toutes les informations nécessaire à cette mission. Mon regard se pose rapidement dessus mais je ne l'ouvre pas directement, écoutant les paroles de Sawyer."Vous devrez également déposer une carte mémoire à l’intention de nos indics de ce District, afin qu’ils puissent nous aider le moment venu… " L'un de nous dont le visage m'est complètement inconnu ouvre déjà le dossier, découvrant par la même occasion une carte blanche que je m'empresse d'observer avec attention. En ouvrant la converture de mon propre dossier, j'en découvre une copie conforme à l’exception évidente qu'il s'agit de mon visage que je vois apparaître. "Ceci se sont vos badges, les rebelles infiltrés déclencheront leur activation précisément à l’heure fournie dans le dossier : vous n’aurez qu’une heure en tout et pour tout  avant  leur désactivation. " Super, traduction : bougez vous le cul si vous ne voulez pas finir coincé comme des rats dans la Noix sans possibilité de ressortir inconito. Enfin, le discours du leader se termine, avec la question essentielle de l'abandon. Mon regard vient se fixer, presque malgré moi, sur Oliver Wingston, dont la réputation d'une certaine lâcheté concernant les missions difficiles n'est plus à faire dans le monde rebelle. Mon père m'en a certainement parlé une ou de fois et ce n'était pas en beaucoup d'éloges. M'enfin, ni lui, ni moi, ni aucun de nous ne renonce ou n'a apparemment l'envie de fuir. Pour ma part, c'est hors de question. La peur est un sentiment contrôlable lorsqu'on sait exactement pourquoi on la provoque. Et je sais pourquoi je fais ça, pourquoi je vais entrer dans cette Noix et faire ce que les rebelles on besoin. La justice. Pour qu'un jour il y ait une véritable justice. Et que j'y soit pour quelque chose. Même de façon la plus infime qui soit. Sawyer finit par nous lancer enfin sur le vif du sujet entre nous. Mes yeux font le tour de mes coéquipiers tandis-que le plus vieux d'entre nous prend en premier la parole. -Concernant l'infiltration dans la Noix devrons nous nous séparer pour ne pas éveilelr les soupçons ou rester groupé comme "l'union fait la force"?Si nous nous séparons il faudrait trouver un moyen de communiquer entre nous ce qui n'est pas gagné. Au moins, le ton de la discussion est donné et il n'y a pas de place aux préambules et au surplus. Mais avant que j'ai eu le temps de réfléchir vraiment à la question, c'est le blondinet qui donne son point de vue. "Nous ne disposons que d'une heure pour effectuer notre mission, rester ensemble ne nous permettrait pas d'être assez efficace pour accomplir nos deux objectifs. Il me semble évident que nous allons devoir nous séparer. Former deux groupes... L'un récupérera les prévisions d'effectifs et l'autre livrera la carte mémoire. " C'est étonnant de comparer l'assurance de ses propos avec ceux de l'aîné de la bande. Il est flagrant que celui là sait ce qu'il veut. « Je suis d'accord. Parce que je sais pas vous, mais moi j'ai pas envie de me retrouver coincé avec ma véritable identité dans ce fourmilier de pacificateur alors il va falloir qu'on se bouge. En plus nous sommes quatre, c'est parfait ! » Avant de vous exposer la suite de mon plan, je pense que l'on devrait faire un tour des noms de chacun et expliciter nos points forts et nos points faibles. Cela permettra de choisir au mieux le rôle de chacun.  Blondinet (oui parce que j'ai décidé de le nommer ainsi) marque une pause. Je ne sais pas bien s'il veut que l'on commence, mais je lui lance un regard qui laisse clairement et très distinctement entendre « c'est ton idée donc tu commences ».  "J'ai compris... Je me nomme Jonathan et je suis doué pour élaborer des plans d'actions ainsi que le combat. Par contre, ne comptez pas sur moi pour soigner vos blessures... " Mes yeux se posent sur mes deux autres compagnons qui n'ont pas l'air de prendre l'initiative d'enchaîner. Qu'à cela ne tienne, j'accepte mon tour et je me présente aussi. « Moi c'est Zane, je suis plutôt doué de mes mots pour mentir et me faire passer pour quelqu'un d'autre si besoin, sinon j'ai ma force et je me débrouille en corps à corps, mais je ne sais absolument pas me battre avec une arme. »Mais il faut l'avouer, mes plus grosses missions m'ont demander, et me demande d'ailleurs encore, un grand sens du mensonge et de la manipulation. Alors il semblerait que ça soit ça mon truc. Enfin ça et… Je jette un coup d’œil vers la seule fille de notre petit groupe avant de dévoilé un sourire mi charmeur, mi ironique. « Et sinon, si on doit faire des équipes, je serais ravis de me mettre avec cette jolie créature puisque j'aime aussi beaucoup les belles demoiselles. » Je sens déjà certains regards réprobateurs de poser sur moi. Faire en sorte de descendre un peu la tension de l'instant ne fait pas de moi quelqu'un qui ne comprends pas les enjeux de notre mission. Mais la moquerie fait partie de moi et ils vont devoir s'y habituer. « Oh, détendez vous c'est une blague, c'est pas comme si on allait tous mourir si on foire. On va faire en fonction des capacités de chacun je sais. N'empêche que je suis sûr que mes capacités s'accordent avec les siennes. » Un sourire moqueur ne quitte mes lèvres et je croise les bras en m'appuyant sur le dossier de ma chaise. Si le blondinet à voulu connaître nos personnalités, il a bien du comprendre que la mienne n'est pas d'aborder les choses avec un sérieux à toute épreuve. Ca n'empêche pas mon cerveau de vriller de toutes le informations que je viens d'entendre et de tenter de trouver la solution parfaite pour que tout se passe comme prévu. Enfin une vrai mission. Quelque chose qui va servir.
.
FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   Ven 17 Avr - 23:47




Mission au district 13




« La roue tourne. 122089068420pSK  »

C’était le message que j’avais reçu dans ma boîte aux lettres.  Une réunion au treize ? Si le chiffre n’avait pas donné l’importance de la chose, j’aurais pu la deviner quand même : nous étions convoqués par Sawyer lui-même. Ca pour une surprise …

J’avais fait le chemin en me demandant bien ce qu’allait être cette mission. Cela m’avait sorti la tête de l’approche de la moisson, et de la possibilité que ma sœur y soit tirée. Je me demandais aussi qui avait bien pu y participer lorsque j’entendis des pas derrières moi ; Brooklyn. On discuta un peu sur le chemin ; elle partageait ma curiosité mais avec bien plus d’enthousiasme que moi. Moi, j’avais toujours des doutes sur les missions « importantes » ; cela était souvent synonyme de risque maximum, pertes humaines et aucune garantie. M’enfin, je n’allais pas tarder à le découvrir.

Nous avions été réunis et Sawyer s’était présenté … Comme si on ne savait pas tous qui il était. Il nous avait donné un petit speach d’encouragement sur le fait que cette mission allait être capitale pour une grande victoire de la rebellion … Si ça pouvait marcher sur les jeunes … Mais moi, j’avais déjà l’impression d’avoir entendu ce discours à chaque fois ; pour motiver les troupes. Il en vint à la partie où nous, les mentors étions concernés. On devait obtenir des informations d’un ingénieur, pendant la soirée des sponsors. J’haussais un sourcil. Il croyait quoi, que nos tributs n’allaient pas avoir besoin de sponsors ? Bien sûr que non, il s’en fichait. Qu’est-ce que pouvait valoir la vie de six gamins en comparaison avec une « grande victoire de la rébellion ». Je jetai un regard à Brooklyn pour y chercher le même air que le mien mais je ne trouvais rien de cela : ses yeux brillaient d’une lueur passionnée par Sawyer, notre dieu à tous. Quelles conneries …

Il termina évidemment en disant qu’il faudrait faire le nécessaire à la fin. Comme c’était poli, comme manière de dire qu’on allait devoir tuer cet homme. M’enfin, après tout il était du Capitole … J’avais relevé les yeux vers lui sans broncher. Je pouvais penser ce que je voulais, j’avais toujours fait le nécessaire, tuant même des alliées quand la mission le demandait, et on savait que je faisais le travail demandé sans discuter, sans broncher. Ce n’était pas mon job et heureusement ; j’aurais eu des choses à dire. Sawyer termina finalement par nous laisser discuter entre nous et les idées commencèrent à fuser.

« Alors, pour la carte mémoire, je propose que ce soit Melvil ou moi qui se charge de l'amener jusqu'au Capitole, mais qu'une fois à la soirée des sponsors, c'est Simon qui s'occupe de l'acheminer à l'ingénieur.  Étant donné que tu es nouveau, tes actions sont beaucoup moins prévisibles et suspectes que les nôtres, qui sont observées depuis des années maintenant. »

Dans ma tête je songeais que ce n’était pas un bon plan. Justement, Simon ne connaissait pas les lieux. Je songeais un instant à la réputation d’Oliver … Et à ce que je savais de lui. C’était un branleur fini, qui ne se mouillait jamais les mains. Clairement, il préférait transporter une clé usb que de tuer un Capitolien. J’en prenais note. Celui qui s’appelait Jared parla à son tour …

« Concernant l'infiltration dans la Noix devrons nous nous séparer pour ne pas éveiller les soupçons ou rester groupé comme "l'union fait la force"? Si nous nous séparons il faudrait trouver un moyen de communiquer entre nous ce qui n'est pas gagné. »

Merci pour avoir apporté de telles lumières sur tout ça. Enfin, clairement ce sujet ne m’intéressait pas, on avait séparé la mission en deux pour une raison non ? J’allais proposer à Simon et Oliver de se mettre dans un coin pour discuter de notre côté lorsque le jeune blond dont j’ignorais le prénom lança une idée …

« Avant de vous exposer la suite de mon plan, je pense que l'on devrait faire un tour des noms de chacun et expliciter nos points forts et nos points faibles. Cela permettra de choisir au mieux le rôle de chacun. J'ai compris... Je me nomme Jonathan et je suis doué pour élaborer des plans d'actions ainsi que le combat. Par contre, ne comptez pas sur moi pour soigner vos blessures... »

Je pouffai. Brooklyn me planta son coude dans les côtes mais s’était plus fort que moi … Ils se croyaient où, dans un bar ? On apprend tous à se connaître et on chante dans chansons ?

«  Je ne suis pas contre. Mais, il faudrait que vous vous débrouiller pour pouvoir me rejoindre discrètement. Il faudra que l'on soit à trois dans la pièce lorsqu'on devra s'occuper de le forcer à coopérer... »

Je souris à Simon, ravi de voir qu’il n’avait pas pris part à la discussion avec les jeunes et que la séparation des équipes se ferait toute seule. Je laissais l’autre équipe se raconter leur vie pour pivoter afin de faire face à Simon et à Oliver.

« Je ne sais pas … Clairement Oliver a raison sur le fait que tu ne peux pas transporter la carte mémoire jusqu’au Capitole, c’est ta première année ils vont t’avoir à l’œil … Par contre je ne pense pas non plus que Simon devrait trouver seul l’ingénieur ; contrairement à nous il ne connait pas bien les lieux … »

Je regardais le plan avant de l’étaler sur un coin de table. Je pointais du doigt la salle de réception et repérai tout ce qu’il y avait autour.

« Clairement, on ne peut pas disparaitre les trois sans raison de la cérémonie, ça serait suspect. Il faudrait qu’on tourne, afin de quand même pouvoir faire le nécessaire pour nos tributs … Oliver puisque visiblement c’est la tâche qui te sied le mieux, tu achemineras la carte jusqu’au Capitole. Je passerais la prendre dans tes quartiers. »

J’observais encore la carte un instant avant de changer d’avis.

« En fait non, Simon tu logeras juste à côté de chez Oliver le plus simple serait que tu ailles la chercher et que tu me la remettes le soir des sponsors. Si on sort de la salle, ça aurait l’air suspect, sauf si on a un bon alibi … »

Je désignais les suites de la salle sur la carte.

« Les suites spéciales sont situées juste en dessous de la pièce dans laquelle se trouvera l’ingénieur. Si on suit le conduit d’aération, on peut passer des suites à l’étage rapidement et sans être repérés … Les suites sont réservées aux invités de luxe pour passer la soirée avec les ex mentors. »

Oliver connaissait déjà tout cela, Simon n’y était pas familiarisé mais je ne souhaitais pas lui donner l’impression de le sous estimer devant les autres, je fis donc comme si il savait déjà tous des mœurs légères des Capitoliennes.

« De ce côté-là pas de soucis, ça je peux m’en occuper. L’idéal serait qu’on soit deux à suivre ce plan et que le troisième reste à la soirée et vienne nous couvrir si notre absence se faisait trop remarquer … Un volontaire ? »


Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 35 ans.
★ Occupation : Rebelle - Barman
☆ Humeur : Très Mauvaise
★ Plat préféré : Poisson frit
☆District : Quatre

○ Points : 295
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   Jeu 7 Mai - 13:22


Aucune erreur n’est permise






Ils étaient là , eux des rebelles engagés , assis en train de fomenter un plan contre le Capitole. Cela avait quelque chose d’excitant de s’opposer au pouvoir en place de se mettre en travers de son chemin . On se battait certes pour défendre la liberté et tous les autres idéaux malmenés par la dictature mais aussi pour ressentir ce sentiment unique : être un homme hors du commun , être celui qui avait fait le choix de se battre contre la tyrannie au lieu de courber l’échine ; être un héros . Mais en scrutant ses “ coéquipiers” Jared ne put retenir un léger rire ironique , des héros censés sauver le monde? Sérieusement? Lui voyait surtout une bande d’adolescents qui pour certains n’avaient pas dépassés la vingtaine qui dans leur fouge de jeunesse voulait défier un ennemi puissant et expérimenté. Etait-ce vraiment sur les épaules de ce petit groupe sur lequel personne n’aurait parié que reposait l’espoir de libération? Ces jeunes là croyaient ils sincèrement à la victoire finale ou était ils assez lucide que l’issue la plus probable serait la mort pour les idées?Quoiqu’il en soit il était bien inutile de distiller le doute dans la petite troupe.
Ce fut d’ailleurs l’un de ses jeune qui répondit à l’interrogation de Jared concernant la séparation du groupe

"Nous ne disposons que d'une heure pour effectuer notre mission, rester ensemble ne nous permettrait pas d'être assez efficace pour accomplir nos deux objectifs. Il me semble évident que nous allons devoir nous séparer. Former deux groupes... L'un récupérera les prévisions d'effectifs et l'autre livrera la carte mémoire.


Malgré son âge , le garçon ne manquait pas d’assurance , il semblait sûr de lui et déterminé. Une bonne chose , pour ce genre de mission il fallait des hommes motivés sachant garder la tête froide. Le jeune continua sur sa lancée

-Avant de vous exposer la suite de mon plan, je pense que l'on devrait faire un tour des noms de chacun et expliciter nos points forts et nos points faibles. Cela permettra de choisir au mieux le rôle de chacun. Il fit une courte pause avant de reprendre. J'ai compris... Je me nomme Jonathan et je suis doué pour élaborer des plans d'actions ainsi que le combat. Par contre, ne comptez pas sur moi pour soigner vos blessures…

Jonathan semblait particulièrement intelligent pour son âge : tirer profits de tous les atouts que représentaient une équipe sans commettre d’erreur nécessitait une connaissance parfaite de ses compagnons. Il prouva une fois de plus son assurance en affirmant être un bon stratège ainsi qu’un habile combattant . Tout cela était fort positif.
Un autre jeune homme prit alors la parole , il se nommait Zane  et lui aussi ne semblait pas avoir froid aux yeux mais dans un autre registre. Il se risque même à faire de l’humour pour détendre l'atmosphère mais sa réflexion sur les jeunes filles ne fit pas vraiment mouche , Jared esquissant tout de même un furtif sourire. Il ajoutait que bien qu’habile avec sa bouche et au corps-à-corps , il ne savait pas manier les armes à feu ; c’était bon à savoir.

Les regards se tournèrent vers le doyen du groupe à qui le tour était venu de se présenter , il dévisagea tous ces jeunes gens avec il allait devoir faire équipe , ils avaient tous dix ans de moins que lui voire plus ; de plus Jared n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds qui plus est par des jeunots de la sorte.

-Puisque tout le monde s’y met …
déclara Jared. Je me nomme Jared  , je suis un bon parleur , parfaitement capable de mentir sans faillir. Je sais manier les armes à feu mais ne me mettez pas de bistouri ou de bandages dans les mains je ne saurais quoi en faire.  Enfin je n’ai nullement peur de me salir les mains en faisant ce qui doit être fait. Nous somme sen guerre non?

Il agrémenta sa dernière phrase d’un léger sourire cynique qui dévoilait ses dents qui semblaient trop blanches pour être rélles. Ces dernières contrastaient avec ses lèvres sombres mais s’accommodaient au teint très pâle de l’homme. Le veuf avait bien quelque chose d’inquiétant.



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan C. Gray
« Invité »


MessageSujet: Re: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   Lun 11 Mai - 18:50


Aucune erreur n'est permise...
Intrigue n°1

Faire les présentation, c'était pas vraiment la partie préférée de Jace mais pour concevoir un plan, il fallait connaître les forces et les faiblesses de chacun. D'un bref coup d'oeil, il avait analysé le comportement de ses compagnons. Tout d'abord, il avait ignoré les mentors, pour la simple et bonne raison qu'ils n'étaient pas une partie intégrante de sa mission et qu'il avait autre chose de plus important à penser. Son regard se posa tout d'abord sur la jeune femme, silencieuse et concentrée. Depuis tout à l'heure, elle n'avait pas prononcé un seul mot... Etait-elle discrète ou bien choisissait-elle le moment opportun pour dire ce qu'elle pensait ? En tout cas, il allait la garder à l'oeil, il manquait encore d'informations à son sujet.
Puis son attention se porta alors sur le garçon à sa droite, environ le même âge que lui et dont le regard brillait de la même détermination que celle qui l'animait. Celui-là, il était prêt à aller jusqu'au bout et à se sacrifier pour la cause. Un bon point !


« Je suis d'accord. Parce que je sais pas vous, mais moi j'ai pas envie de me retrouver coincé avec ma véritable identité dans ce fourmilier de pacificateur alors il va falloir qu'on se bouge. En plus nous sommes quatre, c'est parfait ! »

Au moins, l'idée de se séparer en deux groupes ne semblait poser de problème à personne. Et puis le jeune homme avait raison, mieux valait éviter de se faire capturer. La probabilité pour que la Rébellion envoie un groupe d'intervention pour sauver les prisonniers était proche de zéro. Il entendit alors Melvil pouffer de rire lorsqu'il proposa son idée de présentation. S'il était incapable de comprendre l'élaboration d'une stratégie... Ce n'était pas son problème de toute façon alors il décida d'ignorer le comportement du mentor. Maintenant, il allait pouvoir monter son plan en toute connaissance des aptitudes de chacun et ce fut Zane, enfin c'est ainsi qu'il se présenta, qui commença à parler.

« Moi c'est Zane, je suis plutôt doué de mes mots pour mentir et me faire passer pour quelqu'un d'autre si besoin, sinon j'ai ma force et je me débrouille en corps à corps, mais je ne sais absolument pas me battre avec une arme. »

Jace se permit un petit sourire satisfait en écoutant les propos du jeune rebelle. Ce dernier lui plaisait bien ! Doué pour se fondre dans la masse mais capable de prendre la bonne décision et de répliquer au bon moment mais en toute discrétion. Un talent de choix pour cette mission ! Il garda tout ceci en tête tout en attendant la réponse des autres rebelles retenus par la mission. Cependant, ce fut Zane qui reprit la parole à nouveau pour faire une remarque qui ne fut pas vraiment au goût du blondinet.

« Et sinon, si on doit faire des équipes, je serais ravis de me mettre avec cette jolie créature puisque j'aime aussi beaucoup les belles demoiselles. »

Le regard désapprobateur de Jonathan se posa alors sur Zane qui dut alors regretter sa petite blague. Le jeune du District 8 n'était pas là pour plaisanter et le groupe n'avait pas vraiment le temps pour un petit numéro de drague improvisé au 13. Néanmoins, Jace ne rajouta pas un mot et se contenta d'attendre la suite malgré les piètres excuses du jeune homme du 2.

« Oh, détendez vous c'est une blague, c'est pas comme si on allait tous mourir si on foire. On va faire en fonction des capacités de chacun je sais. N'empêche que je suis sûr que mes capacités s'accordent avec les siennes. »

Encore une fois, le blond préféra ne pas relever et se tourna alors vers ses deux autres compagnons de mission. Ce dernier ne se fit pas attendre, comprenant que son tour était venu.

Puisque tout le monde s’y met …  Je me nomme Jared, je suis un bon parleur, parfaitement capable de mentir sans faillir. Je sais manier les armes à feu mais ne me mettez pas de bistouri ou de bandages dans les mains je ne saurais quoi en faire.  Enfin je n’ai nullement peur de me salir les mains en faisant ce qui doit être fait. Nous sommes en guerre non?

Encore une fois, Jace resta silencieux mais assimila tout de même l'information. Un bon menteur, capable de se faire passer pour quelqu'un d'autre. Lui était capable de se défendre avec une arme à feu, à l'inverse de Zane. Les mettre en binôme serait sûrement la meilleure solution. Jared pourrait freiner les élans du jeune homme et les deux pourraient se faire passer pour deux Pacificateurs s'ils arrivaient à ne pas se remarquer mais comme ils l'avaient dit, ils étaient deux bons menteurs. Ainsi, il serait des plus évidents de les laisser s'occuper de voler les prévisions d'effectifs. Peut-être même de les prendre en photo afin de ne pas attirer les soupçons... Bon,il était temps que la jeune femme se mette à parler mais elle continua à demeurer silencieuse.
Bon et bien tant pis, Jace exposa alors son plan.


En vu de ce qui a été dit et de ce que je peux en déduire de chacun, la meilleure répartition me semble : Jared et Zane pour les prévisions d'effectifs et la demoiselle et moi-même pour les cartes mémoire. Il se tourna alors vers les deux hommes. Votre facilité à mentir vous permettra de vous faufiler plus facilement jusqu'à la pièce où se trouvent les prévisions. De notre côté, on sera assez discret pour ne pas se faire remarquer et déposer les cartes mémoire.

Il fit alors une courte pause pour laisser à tout le monde le temps de digérer ce qu'il venait de dire. Aucune objection ne fut soulevée par l'un des membres du groupe alors le blondinet décida de poursuivre et d'exposer la suite de son plan.

Je dispose de mon côté de quelques connaissances qui pourraient nous fournir des uniformes de Pacificateurs afin que l'on puisse se déplacer dans la Noix sans trop éveiller les soupçons. Je m'arrangerai pour en obtenir à votre taille. De plus, la visière sombre peut dissimuler notre tête alors autant en profiter... Le plus simple serait de maintenir un contact radio entre nous tous, afin de faciliter la coordination de la mission. J'ai là aussi certaines connaissances qui peuvent me fournir du matériel de bonne qualité, assez discret et relativement sécurisé.

Le jeune garçon se tut, il en avait fini avec tout ce qu'il avait à dire à propos de la mission d'infiltration.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: [Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue n°1] Première étape : "Aucune erreur n'est permise..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps :: Intrigues-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit