Partagez | 
 

 EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Ven 28 Nov - 19:38





EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade
Dans l’œil de Selena








ROLE-PLAY
__________________


Selena était assise sur un petit balcon qui surplombait les tribunes … La caméra était juste devant elle, et ses maquilleurs lui faisaient les dernières retouches … Dans tous les districts, un écran géant avait été mis dans les bars … C’était une Expiation et des moyens phénoménaux avaient été déployés. La présidente avait même ordonné que le travail soit arrêté une heure plus tôt dans chaque district pour que les habitants puissent tous y assister (et par « puisse », tout le monde comprenait « doivent », bien évidemment). Selena avait tenue à être absolument parfaite pour l’occasion.

« Si mon visage apparait en gros plan dans chaque district, je ne veux pas qu’on puisse voir ne serait-ce qu’un port de ma peau, vous avez compris ? Pas un ! »

Le caméraman fit signe à Selena, et celui qui s’occupait du montage lui annonça :

« Selena, on commence dans trois, deux, un … »

Et c’était parti. Dans les districts, la Présidente avait ordonné que la diffusion soit décalée de cinq minutes « au cas où » il faille couper une scène. C’était une année d’Expiation, et rien ne pouvait être laissé au hasard … La caméra fit le tour des tribunes où la tension était palpable, avant de zoomer sur Selena.

« Bienvenue habitants de Panem ! Nous sommes ici aujourd’hui pour voir la fameuse Parade que tout le monde attends ! Je ne voudrais rien dévoiler avant l’heure, mais la rumeur court qu’en cette année d’Expiation les stylistes se sont vraiment sur-pa-ssés ! Cela fait des heures que les tributs se préparent et leur heure de gloire est bientôt arrivée … Même si pour certains, elle ne sera que de courte durée hahaha ! La tension et palpable ici, le public est chaud, chaud, chauuud !! J’espère que chez vous, vous êtes aussi impatients que moi ! Oh mais regardez, les portes s’ouvrent, ça y eeeest !!! »

La caméra se déplaça et zooma sur les grandes portes qui s’ouvraient sur les premiers chevaux qui s’avançaient …

« Oooooh, regardez, ce sont les tributs du district 1 !! Qu’ils sont beaux … Leur styliste a de la chance, elle a vraiment de beaux tributs, je suis sûr qu’ils ont déjà leurs fans. Oh et cette tenue, mon dieu … Elle couvre juste ce qu’il faut même si je suis sûre que  comme moi, beaucoup auraient préféré en voir encore davantage, hahaha. Aron est vraiment parfait, je suis sûr qu’il ne va pas tarder à faire la pluie et le beau temps pour les tenues du Capitole l’an prochain … Oh mais, qu’est-ce qu’il se passe ? Est-ce qu’ils sont en train de rire ? Et bien dire que beaucoup les surnomaient déjà les « froids du district un » après leur moisson, on dirait qu’il va leur falloir un nouveau surnom … Ah ! »

La caméra se braqua sur Pearl et Nate. Pearl venait de monter sur l’épaule de Nathanaël, et quelques secondes plus tard elle tombait dans ses bras, provoquant la surprise de Selena.

« Et bien dites-moi que de rebondissements ! J’ai bien cru qu’elle allait tomber mais non, les tributs du district un sont bien stables, on a la une équipe forte et soudée dites moi. Est-ce que vous aimez ça ? Moi j’adoooore ! Ils vont surement faire des étincelles ces deux-là !!! Mais passons au district 2 … Mes petits préférés personnellement … Les « terribles jumeaux du district 2 » !! Regardez leur tenue … C’est assez étrange, elle n’est guère originale … Mais au moins on voit bien leur carrure impressionnante. Je n’aimerais pas me retrouver avec eux en face de moi dans une ruelle sombre, hahaha ! C’est quand même dommage qu’ils soient entourés d’un mur de brique, on ne les voit pas très très bien … Mais qu’est-ce que …. ? »

La caméra zooma sur les tributs du district deux qui avaient brandit leur marteaux et commençaient à détruire le mur de brique en face d’eux, laissant d’énormes morceaux tomber sur le sol derrière eux. La caméra s’attarda un instant sur ce spectacle avant de revenir sur Selena qui avait de grands yeux ronds face à ce qui était en train de se dérouler.

« Regardez !! On dirait presque qu’ils essayent déjà d’éliminer les chars derrière eux ! Hahaha ! Ceux-là ne perdent pas de temps dites-moi, à croire qu’ils sont déjà dans l’arène ! Espérons que cela ne va pas trop déstabiliser les suivants … Oh et puis pourquoi se mentir, c’est ce qu’on espère tous !! Ca fera de l’animation hahaha !! »

Elle marqua une pause et la caméra se dirigea vers le char suivant.

« Etrange tenue que celle du district 3 n’est-ce pas ? Vous me direz, on reconnait bien le district de la technologie ! Quelle classe … J’aime beaucoup ces deux-là aussi, ils sont très très solennel … Oh regardez ! Le code se déchiffre et … Ooooh ils sont mignons, ils se sourient … Des tributs très liés sans doute. »

Selena écarquilla à nouveau les yeux.

« Oooh ! Craignez les tributs du district trois hahaha ! Quel beau clin d’œil de leur styliste ! Le message est clair au moins. Espérons pour eux que ce soit vrai. Il faut vraiment qu’ils arrêtent avec leurs surprises, à force de froncer les sourcils je vais finir par avoir des rides avant l’heure ahahah ! Mais soyons sérieux, ça n’arrivera pas, j’ai une équipe géniale qui saura m’arranger ça hihi… Aaaaaaaah seigneur, regardez-moi ce magnifique spécimen … »

Selena s’était penchée un peu en avant pour regarder Nikolai, le tribut du district 4.

« Quel Apollon celui-là hahaha ! Regardez un peu les demoiselles du Capitole, comme elles sont gâtées cette année !!! La jeune femme est bien jolie elle aussi, mais dites-moi, cette Expiation n’était-elle pas censée avoir un gros budget ?! Ils n’ont pas du dépenser cher en tissus entre le district 1 et le district 4 hahahaha !! Ah, qu’est-ce qu’on aimerait être un poisson pris dans les filets de ces tributs-là ! Ooooh il l’embrasse sur la joue !! Pas sûr que sa joue en sa faveur, la petite va provoquer la jalousie des groupies du jeune homme haha ! Il aurait sans doute mieux fait de jouer la carte de la liberté … Oh mais attendez, vous souvenez-vous de leur moisson ? On avait bien l’impression que le jeune homme s’était porté volontaire pour aller avec elle … Aurait-on notre première romance entre tributs ? Nous allons devoir suivre ces deux-là de très près, car je vous connais mes petits spectateurs, vous êtes aussi curieux que moi dans ce domaine hahaha ! Oh mon dieu mais aaaaaah qu’est-ce que … ? »

Un énorme « boom » se fit entendre et la caméra zooma successivement sur la foule qui paniquait, puis sur le char du district 5. On ne distinguait même plus les trois personnes sur le char à cause de l’épaisse fumée grise qui les enveloppait.

« J’espère qu’ils vont bien … Mais bon sang, que font les techniciens ?! Ce n’est pas possible d’être si … Oh mais regardez ! On dirait que l’aigle essaye de chasser la fumée … Mais qu’est-ce que … Pete, zoom sur les tributs. Regardez ! Vous voyez ces petits éclairs qui s’échappent des tributs et de leur mentor ? Woaw, im-press-io-nant ! Alala quels blagueurs ces stylistes. Que c’est amusant ! La première équipe complète va certainement marquer les esprits avec ce petit coup de théâtre ! Félicitations à ceux qui ont dressé cet aigle, il m’en faudrait un comme ça pour quand je fais brûler mon déjeuner hahaha ! Ah, voilà notre deuxième équipe celle du district 6 ! Woaw, quelles tenues impressionnantes ! La carrure du mentor Mikel est effrayante, je n’aimerais pas être contre lui dans l’arène. Dans d’autres circonstances en revanche … Ahaha je plaisante, je plaisante. La façon dont il à l’air de protéger ses tributs est si touchante … Oh mais attendez, le char s’anime ! »

La caméra montra alors le char dont l’avant s’était détaché comme un bras de fer pour venir porter le plus jeune.

« Ce qu’il est mignon ! Et sa partenaire qui le rejoint pour lui prendre la main … On sent que le Capitole a été touché, vous entendez ces « oooh » pleins d’émotions ? C’est beau de voir une telle cohésion entre deux tributs … Et leur mentor qui les applaudit, la foule qui en fait autant … Mesdames et messieurs, nous sommes en train de vivre un moment de grâce, d’émotion à l’était pure comme on en voit plus ! J’en suis toute chamboulée … J’en ai les larmes aux yeux … »

La caméra se braqua alors sur le char du district 7, en faisant un gros plan sur Cassandra avant de se tourner sur Shélim, puis de chercher la petite Billie qui était cachée derrière lui.

« Aaaah, voilà, les messieurs vont être content. Regardez-moi la mentor du district 7 … Alala, elle va faire des envieuses … Elle est si sexy dans sa tenue, si puissante … Voilà une femme de pouvoir comme on les aime. Mais franchement, ce n’est pas l’esprit d’équipe qui l’étouffe … Vous ne seriez pas attendris vous, devant le regard de la petite Billie ? Je sais qu’on ne la voit pas beaucoup la pauvre petite, elle se cache derrière son partenaire et … Ooooooooooooooh regardez ! Il vient de la pousser en avant et elle lui a couru dans les bras … Ce qu’elle est mignooone …. Et je suis sûre que vous avez entendu la réaction de mes concitoyens … Pas de doute, elle était encore plus forte que pour le district 6. C’est quand même malheureux, la pauvre petite chose … Elle fait si fragile. Espérons que cette petite scène aura ému suffisamment les sponsors pour qu’ils fassent un geste pour elle la petite créature … Mais je m’égare. Et puis, avec Cassandra comme alliée je ne m’en fais pas pour elle !! Saviez-vous que la mentor avait le même âge que Billie lorsqu’elle a remporté les jeux ? Ah oui, je sais, je le dis tous les ans. L’histoire pourrait bien se répéter avec l’équipe qu’elle a !! C’est tout ce qu’on lui souhaite … »

Puis la caméra se tourne vers le char du district 8.

« Aaaah, je les aime bien aussi ceux-là. Regardez-moi ça comme ils sourient ! Ils sont visiblement heureux de faire honneur à leur district ! Ooooh ça brille … Tant de couleurs, c’est splendide ! Comme c’est original. Pas très effrayant certes mais on les remarque et c’est là le principal n’est-ce pas mes petits spectateurs ? Ahahah et ces paillettes qui volent, ça fait rêver … Oh regardez, Maxim essaye de les attraper… Ahahahahahaha qu’il est drôle celui-là, il fallait oser mais le pari est réussi, il a déclanché l’hilarité de la moitié du public haha ! Bien joué … Oh et maintenant ils sont tout blancs, on dirait deux jeunes mariés ! »

La caméra se tourna vers le char, et on put voir Clarke commencer à tousser.

« Et bien, on dirait que la tribut du district 8 a attrapé un rhume haha. Ils ne lui ont donc pas le chauffage dans son train ?! Oh … »

La caméra avait zoomé sur elle, et elle s’était mise à cracher du sang.

« Pete, la caméra, ramène la caméra ! »

La caméra pivota vers Selena qui, pour la première fois depuis des années, semblait un peu mal à l’aise. Elle jeta un coup d’œil par-dessus le cameraman avant de se remettre à sourire pour la caméra, l’œil un brin soucieux.

« Pauvre petite … Ruiner une robe de ce prix, sa styliste va la tuer avant qu’elle ne puisse entrer dans l’arène … Ahahaha. A moins que ce ne soit un effet voulu, une métaphore du bain de sang à venir ? C’est bien mystérieux … En tout cas c’est malheureux, une si belle robe … »

Selena soupira avant de secouer la tête.

« Allez, ce n’est qu’une robe, et puis elle n’aura surement pas l’occasion de la remettre ahahah. Passons à un sujet plus réjouissant ;  le district 9 ! Et bien, le moins qu’on puisse dire c’est que leur styliste ne s’est pas foulée … Ah mais c’est le fameux district où leur styliste était malade … Je comprends mieux. Pas facile de s’attribuer ce qui fait l’âme d’un district en quelques jours. On dirait deux petits paysans … Enfin, espérons que ces tributs saurons se démarquer d’une autre manière, parce que là les pauvres … »

Elle soupira à nouveau.

« Il ne faut pas oublier qu’on arrive dans les districts les plus pauvres mesdames et messieurs,  forcément les stylistes ont moins de moyens. C’est quand même dommage je trouve, il faudrait songer à inverser l’ordre de la parade, pour finir en apothéose sur les beaux districts et ne pas aller dans du moins bien vers la fin …. Oh mais que je suis exigeante ! Il faut être tolérant, après tout ils ne sont pas si mal, mais c’est la concurrence avec les autres qui est terrible en cette année d’Expiation … »

Elle haussa un sourcil et son sourire repris.

« Ah mais je me suis peut-être trompée … Regardez les tributs du district 10 ! Ils sont si mignons … Ah, leur tenue est vraiment su-perbe ! La jeune femme et son protecteur hahaha … Ce qu’elle est jolie, regardez ! Oh mais qu’est-ce qu’ils ont dans les bras ? Ah, ce sont des chiots, oh, ils sont trognoooons ! Ah une tenue réussie … Surprenant quand on sait que c’est une petite nouvelle, la petite Equinoxe , qui s’est occupée de cela … Elle a du talent la petite, il va falloir la suivre de près ! Allez, regardons un peu les tributs du district 11 ! Oh, j’adore le petit Derek il est trop mignon ! Leur styliste n’a pas été très pragmatique sur ce coup, ils sont comme « enracinés » dans leur char … Toutefois on ne peut pas lui reprocher de ne pas être dans le thème ahahah !!! Oh mon dieu attention !!! »

Le char du onze venait de faire un écart à cause des briques laissées par le district 2 sur la route.

« Aaaaah, ça devait arriver … Ahahahahah, le petit manège de mes « jumeaux terribles » a marché, regardez ! Le char vient de dévier et le pauvre petit est tombé … Oh, c’est cruel que ça tombe sur lui. Mais regardez sa partenaire s’assied avec lui ! Des tributs assis, c’est bien la première fois que je vois ça ahahah !!! Oh, elle le trice avec de la terre … Aaaaah, ça c’est une super co-tribut, regardez mesdames et messieurs ! Elle lui a redonné le sourire, et à nous aussi ahahah. Il nous salue, et avec les deux mains … Ahahah un beau revirement de situation comme on les aime ! Ce sera sans doute un plus s’ils arrivent toujours à s’en sortir ainsi dans l’arène ! Mais aller, terminons notre petit tour par les tributs du district 12 … Et … Ah ! Ils ne sont pas en mineurs les amis, l’honneur est sauf ahahahah ! Woaw, ils sont … Originaux. Tout de noir et de rouge … Mais, est-ce que ce sont des rubis ? Impressionnant pour un district pauvre ! J’aime ! Ah regardez, on dirait que du tissus est en train de s’élever, accompagné de lumières rouges et blanches … Est-ce censé être du feu ? A croire que tout le budget du douze est passé dans les rubis ahahaha ! Non, sans rire, ils sont pas mal par rapport à ce à quoi on est habitués … »

Elle prit une grande inspiration avant de fixer la caméra. Cette dernière zooma sur les chars qui arrivaient sur la grande place, devant la tribune présidentielle.

« Aaah et maintenant le moment que vous attendez tous ! Le discours de notre chère présidente. Olala regardez-là, quelle classe, quel charisme ! Notre modèle à tous … Une main de fer dans un gant de velour … J’ai hâte d’entendre son discours … Mais ce n’est plus le moment de parler mais d’écouter … Mesdames, messieurs, Siolyn Water, notre présideeeeente ! »

Des applaudissements retentissent un peu partout dans la tribune alors que la présidente s’avance au balcon et salue la foule. Tous attendent avec impatience son discours d’accueil pour les tributs.

Hors RP
__________________

Alors alors …
Nous sommes désolés de l’attente du discours de la présidente. Sélène l’a sur son ordinateur mais elle a actuellement de gros problèmes d’internet, nous faisons de notre mieux pour accélérer les choses.
En attendant, voici un petit rp auquel vous pouvez TOUS répondre. Pour cette réponse, nous n’imposons pas de minimum de lignes, à vous de poster ce que vous avez envie. Nous vous demandons de ne pas citer tous le discours de Selena (reformulez ses propos qui vous intéressent, ou citer vraiment quelques passages mais pas tout. Y’a environ 2600 mots de paroles de Selena, si tout le monde recite tout son discours on n’a pas fini xDD)

Pour votre mise en situation :
- Si vous ne participez pas au jeu, un écran géant a été mis dans le plus gros bar de votre district, et vous êtes quasiment obligé d’y aller si vous ne voulez pas donner l’impression que vous boudez le capitole. (Vous allez me dire, comment fait-on rentrer la totalité d’un district dans un bar, et bien figurez-vous qu’une fois n’est pas coutume on va un peu se moquer de la logique et on va dire que de toute façon, vous êtes jamais plus de 6 membres par districts et ça passera !)
- Si vous participez au jeu, je vous propose de faire abstraction du discours de la présidente pour le moment et de faire « comme si » la parade était terminée et que vous étiez de retour dans le « garage » où vous pouvez voir la rediffusion de votre parade.
Attention toutefois, vous n’avez pas été spectateurs de la parade devant vos yeux, donc ce que Selena ne dit pas, on ne le sait pas, on ne le voit pas et on ne le devine pas même si les membres l’ont écrit dans leur rp ;)

Bien entendu, répondre à ce rp n’a rien d’obligatoire, mais cela permet à tout le monde de faire entrer un peu les jeux dans leur vie. Evidemment, il n’y a qu’un seul post mais on considère que vous êtes chacun dans votre district.

Vous êtes également invité à mettre à la fin en spoiler une partie hors rp avec votre avis personnel, que ce soit sur le rp (si y’a des tenues qui vous ont trop plus, des choses qui vous ont choquées … etc …) ou sur le hrp (vous en avez marre que vos admins ne respectent pas les délais, vous trouvez ce rp inutile ou au contraire, vous êtes contents de pouvoir participer un peu aux hg à votre façon, …) Ce n’est pas la partie la plus importante mais c’est elle qui nous permet, dans les futur rp, de nous adapter un peu à ce qui vous plaît, et ce qui vous plait moins 

Désolée du pavé (Channelle accepte l’entière responsabilité de ceux qui se sont endormis sur leur ordi), et en espérant que ce nouveau post vous plaira et vous inspirera ... Bon jeu à tous

Votre staff ♥

PS : ce rp restera ouvert à priori pendant 2 semaines, pour vous laisser le temps d’y répondre au mieux. Il ne se fermera pas avec l’arrivée de celui sur le discours de la présidente, donc no-panic !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Lun 1 Déc - 16:31

les images s'enchaînent sur l’écran de mon ordinateur, sans parvenir à accrocher mon regard.

Après la Parade, je me suis éclipsé rapidement pour rejoindre mon bureau.
J'avais besoin d'être seul.

C'est passé. J'ai vu défiler les tributs, ces tributs que je vais contribuer à tuer dans d'atroces souffrances.
Je les regarde à nouveau défiler sur mon écran, sans vraiment les voir. De toute façon, leur visages sont gravés dans mon esprit comme avec du plomb fondu.
J'ai coupé le son pour ne pas entendre le commentaire enjoué de Séléna. Il me donne envie de vomir.

Que vais-je faire ? Que devrais-je faire ?
J'ai l'impression d'être pris dans une toile d'araignée, et que, plus je me débat, plus les liens se resserrent autour de moi...

J'étouffe, alors je me lèvre brusquement et vais ouvrir la fenêtre. J'entend la rumeur assourdie des capitoliens qui fêtent la Parade et l'ouverture des Jeux.
Qui fêtent la mort future d'enfants...

Je referme alors doucement la fenêtre et vais me rasseoir à mon bureau.
Su mon écran, les derniers chars arrivent devant la tribune présidentielle. Plus on approche des derniers districts, plus les tributs m'ont l'air faibles et vulnérables.
Comme des moutons que l'on emmène à abattoir...

Je regarde les tributs du douze s'avancer, puis j'éteins mon écran.
Pour eux, il est déjà trop tard...
Mais est ce que je pourrais faire quelque chose pour tous ceux qui suivront ?
Et est ce que j'en aurais le courage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Lun 1 Déc - 19:23





Channelle - Visionnage de la Parade




J’arrivais à la porte de Coralie. J’hésitais un instant … C’était une situation un peu étrange d’aller la chercher pour aller regarder la Parade de sa sœur alors qu’à la base, cela aurait du être moi là-bas. Mais j’avais promis à Pearl de m’en occuper, et je comptais honorer ma promesse de la façon dont elle avait honoré la sienne. J’avais croisé Coralie un peu plus tôt l’après-midi et après une seconde, je lui avais proposé. A ma grande surprise, elle avait accepté sans hésiter. C’était fait, il n’y avait pas de retour en arrière possible.

Quelques instant après que j’ai frappé, la porte s’ouvrit et elle sorti. Je lui souris, d’un sourire que je voulais enjoué mais qui n’aurait pas su cacher ma gène. En réalité, je n’avais aucune idée de sortir devant la moitié du district qui allait sans doute encore être en train de parler de moi, celle qui ne s’était pas portée volontaire. Mais c’était mon devoir de citoyenne de le faire et je n’allais pas laisser quelques ragots m’empêcher de le faire. Nous avons marché pendant quelques moments en silence avant que je ne le brise.

◄ CHANNELLE ►
« Alors Coralie, comment c’est en ce moment chez toi ? Comment allez-vous ta mère et toi ? »

Je me doutais que cela devait être une situation difficile. J’avais très envie de participer aux jeux, mais je n’étais pas aveugle. Lorsqu’on était carrière, c’était toujours difficile pour nos familles d’accepter qu’on parte vers un destin si incertain. Enfin toujours, j’exagérais … Pour ma famille, c’était l’inverse qui était inconcevable. Mais là encore, ma famille était différente des autres sous bien des aspects.

Après un moment de petites discussions, nous arrivions enfin devant le bar. La porte était ouverte et un brouhaha s’en échappait. Je pris une grande inspiration avant de rentrer. Immédiatement, tous les regards se tournèrent vers nous. J’aurais aimé pensé que les regards se portaient sur Coralie, des regards de compassion pour sa sœur, de soutien. Mais je savais très bien que ce je voyais dans leur yeux était de l’animosité. Je repérais immédiatement les carrières au bar. Certains me jetèrent un regard plutôt accueillant, mais la plupart me regardait avec une haine assez forte que je tentais d’ignorer en souriant et en semblant parfaitement épanouie. Ce n’était évidemment qu’une belle façade.

Lorsque je me tournai pour chercher une table, j’aperçu Zane du coin de l’œil, assis à une table avec d’autres jeunes du district. Mon cœur manqua un battement … Une ombre passa sur mon visage en me remémorant la dernière nuit que j’avais passé avec lui. Je détournai rapidement le regard et repérait une table de deux. Je me tournais vers Coralie.

◄ CHANNELLE ►
« Là, ça te va ? »

Et je me dirigeais vers la table lorsque Vince, un carrière posté juste à côté renversa la chaise sur laquelle j’allais aller m’assoir. Sale con. Immédiatement, je me tournai vers lui. S’il croyait que j’allais me laisser faire comme ça, il se mettait le doigt dans l’œil.

◄ CHANNELLE ►
« T’as un problème Vince ? »

◄ VINCE ►
« C’est toi mon problème Featherstone. Si tu mérites encore de porter ce nom … »

Mon poing se serra. Non, pas ici, je ne pouvais pas. J’étais avec Coralie, et je devais faire bonne figure. Ce soir était à propos d’elle et de Pearl, ce n’était pas à propos de moi. Je le fixai dans les yeux avec un air de défi. J’étais plus forte que lui, je n’allais pas céder.

◄ CHANNELLE ►
« Si tu me cherches Vince, je t’assure que tu vas me trouver. »

C’est ce moment que choisi Paolo pour s’interposer. C’était un « ami », si on pouvait dire ça en parlant de ses collègues carrières. Un des seuls qui m’adressait encore la parole et qui avait même accepté de s’entraîner avec moi au camp l’autre jour.

◄ PAOLO ►
« C’est bon Vince on se calme, c’est pas l’endroit. »

Intérieurement je poussais un soupir de soulagement. Ils s’éloignèrent et je me retournai vers Coralie avant de m’assoir.

◄ CHANNELLE ►
« Je suis désolée Coralie, je ne suis pas sûr d’être vraiment la meilleure compagnie pour toi en ce moment. »

Mais avant que j’ai pu continuer, le son caractéristique du Capitole retenti. Puis la caméra zooma sur Selena, et je ne pu retenir un sourire. Quelle classe cette femme !

« Bienvenue habitants de Panem ! »

J’en oubliais tout le reste pendant un instant. J’adorais vraiment beaucoup la parade … C’était une sorte de descriptif amélioré des districts que je n’avais jamais vu et que je rêvais secrètement de pouvoir voir, un jour. Selena fit un petit speach d’introduction avant que le district un n’apparaisse à l’image. J’en eu le souffle coupé. Ce qu’ils étaient beaux …

Ils riaient tous les deux sur le char, et connaissant Pearl j’étais certaine que c’était planifié. Tout était planifié. J’avais hâte de découvrir la stratégie qu’ils avaient choisie, et visiblement ils avaient décidés d’être complices et accessibles.  Peut-être pas le choix que j’aurais fait, mais un bon choix à n’en pas douter. De toute façon, je n’avais pas mon mot à dire, et j’en étais la seule responsable. Nate manqua de la laisser tomber avant de la rattraper. J’étais à peu près sûre que ça, ce n’était pas prévu. Nate … Quel farceur. Je me retournai un instant vers Coralie.

◄ CHANNELLE ►
« Tu peux être fière de ta sœur, elle est superbe et elle a fait une sacrée entrée, je suis sûre qu’elle va récolter un tas de sponsors ! »


_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 21 ans.
☆ Surnom : Lea
★ Occupation : chasse - vétérinaire
☆District : dix

○ Points : 850
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Mar 2 Déc - 11:09

Je me glisse doucement tout au fond du bar, et trouve une chaise vide  où m'asseoir. Je suis seule, comme d'habitude lors de la Parade ces dernières années. Les gens savent que je préfère être seule. Et puis, je crois qu'après ma condamnation au fouet, certains essaient de m'éviter.
Cela ne me dérange pas d'être seule.

Lorsque le logo de Panem arrive sur l'écran, je prend une grande respiration, et garde les yeux rivés sur l'écran. Les chars commencent lentement à défiler sous les acclamations de la foule. Les tributs des deux premiers districts ont l'air heureux d'être là.
Sont-ils conscients qu'ils ne sont que des jouets pour le Capitole, sans aucune valeur ?
Je n'écoute pas vraiment le commentaire de Séléna, elle ne raconte rien d'intéressant de tout façon.

Puis, je vois le char du district 4 qui s'avance lentement et cette fois, les paroles de Séléna parviennent jusqu'à mon cerveau :

- Oh mais attendez, vous souvenez-vous de leur moisson ? On avait bien l’impression que le jeune homme s’était porté volontaire pour aller avec elle … Aurait-on notre première romance entre tributs ? Nous allons devoir suivre ces deux-là de très près, car je vous connais mes petits spectateurs, vous êtes aussi curieux que moi dans ce domaine hahaha !

Je regarde alors le tribut du quatre avec plus d'attention. Ainsi, il se serait porté volontaire pour suivre son aimée dans l'Arène.
L'année dernière encore, cette information m'aurait rendue folle de douleur et de culpabilité, parce que je ne suis pas portée volontaire pour accompagnée Anaël, et que je m'en suis toujours voulue.

Mais bizarrement, je me rend compte que je ne ressens rien de cela ce soir.
Pourquoi ? Qu'est ce qui a changé ?
Soudain, je réalise que c'est moi qui ai changé...


Ces dernières semaines, j'ai compris beaucoup de choses sur le Capitole, et sur moi.
Et, en regardant le tribut du 4 sourire à sa partenaire, je me dis que, s'il s'est effectivement porté volontaire pour la sauver, il a eu tort.
Et moi, même si c'était plus par peur que pour autre chose, j'ai eu raison de ne pas le faire.Le Capitole se repaît des histoires d'amour ou d'amitié qui se terminent dans l'Arène, et c'est leur faire trop d'honneur que de rentrer dans leur jeu.
Le premier acte de rébellion que nous pouvons adresser au Capitole, c'est de continuer à vivre, malgré les épreuves qu'ils nous imposent...

Je vois la suite de la parade comme au travers d'un voile brumeux, tellement je suis bouleversé par ces nouveaux sentiments qui m'habitent ce soir.
Lorsque que l'écran s'éteint finalement, je me lève et sort rapidement.
J'ai besoin de marcher, de réfléchir.

Je laisse mes pas me conduire où ils le souhaitent tandis que mon esprit virevolte d'une pensée à une autre.
Pendant toutes ces années, j'ai vécu en portant le poids de la culpabilité d'être en vie. Mais cette culpabilité vient de s'évanouir.
Je me sens libre.
Et prête à lui dire enfin adieu.


Je lèvre les yeux vers les étoiles, tandis qu'une larme, la dernière roule doucement sur ma joue.

- Au revoir Anaël...

Je reste là un moment, profitant de la légère brise qui souffle dans mes cheveux, du bruit du vent dans les feuilles.
Je me sens libre, sans attache.

Lentement, je tourne les talons pour revenir vers la ville.
Je n'ai pas envie de rentrer chez moi tout de suite, je veux encore profiter de cette nouvelle vie qui commence pour moi. Tellement de pensées et d'envie se bousculent dans ma tête, je vais avoir besoin de temps pour y mettre d' l'ordre.

Alors, je rentre dans un bar et, pour la première fois, je me dirige vers le comptoir.
Je me racle la gorge et demande, avec un petit sourire empreint d'un reste de timidité :

- Bonjour, je voudrais un café s'il vous plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Mer 3 Déc - 18:51

Visualisation de la parade





-----------------------------------------------


      On était en route pour le bar. Channelle et moi. Nous étions côte à côte, muettes. Je pense qu’elle était aussi gênée que moi je l’étais. Il est vrai que j’ai été surprise quand elle est venue chez moi un peu plus tôt dans l'après-midi.  Je ne lui avais jamais parlé avant, et quand elle m’a demandé si je voulais voir la parade avec elle, je me suis surprise à accepter tout de suite. J’avais besoin de compagnie depuis que Pearl était partie. Tout le monde m’adressait  des mots gentils, pleins de compassion. J’avais besoin de parler à une personne qui savait ce qui s’était réellement passé. Je voulais des réponses. Pourquoi Pearl n’avait–elle pas dit qu'elle allait se porter volontaire ? Même pas à sa famille ? J’ai dû l’apprendre en même temps que les autres… Quoiqu’il en soit je pense que Channelle a quelque chose avoir avec ça. Certain me diront que je me torture l’esprit pour rien. Que c’est une grande chance pour Pearl. Mais j’entends des rumeurs… Comme quoi Channelle devait y aller, qu’elle est une lâche, et qu’elle s’est dégonflé à la dernière minute… C’était elle qui devait y aller me disait-on. C’est pour ça que je ne savais pas comment regarder cette fille. C’est pourtant elle qui est venue me voir, elle qui est venue me chercher pour observer ma sœur à la télévision. Cette même sœur qui me manque terriblement. Mais c’est aussi elle qui l’a laissé partir, elle qui aurait dut y aller à sa place. Tout était flou dans mon esprit, je ne savais plus quoi penser. Comme d’habitude, j’étais perdue. Et seule. Bien sûr, il y avait ma mère. Mais je sentais bien qu’en ce moment, il fallait la laisser tranquille. La laisser respirer. Channelle me tira tout d’un coup de mes pensées :

      « Alors Coralie, comment c’est en ce moment chez toi ? Comment allez-vous ta mère et toi ? »

     «  C’est un peu dur c’est vrai… Répondis-je. La maison est devenue vide depuis que Pearl est partie… Mais je m’occupe comme je peux dans la boutique. Ma mère étant un peu distante en ce moment –je pense que c’est l’émotion – et le nombre de clients ne désemplissant pas… J’ai beaucoup de travail mais comme ça je peux penser à autre chose. Toi aussi tu dois être triste que ta sœur soit partie. La seule différence entre nous c’est que tu es sûr que la tienne va revenir… »

     Ma voix se brisa, mais j’essayai de ne pas montrer que j’étais triste. Je devais être forte. Je ne devais pas dramatiser. Pearl allait gagner les jeux, c’est évident. Alors pourquoi je m’inquiétais autant ? Je me ressaisie et continua :

      « Pour en revenir à ma mère, elle essaye de sourire, de faire comme si tout allait bien, mais c’est dur pour elle aussi. Je le sens. Tu vas me dire qu’en rentrant, Pearl va ramener fortune et gloire ! Mais je doute, et ma mère aussi. Et cette situation est pesante pour elle et moi. »

     Ma vue se brouilla. Non, reste calme et ne pleure pas.  Quelques minutes plus tard, nous entrâmes dans le bar. Tous les regards se portèrent vers nous. J’étais plutôt mal à l’aise lorsque je découvris que personne ne me regardais moi, mais regardais un peu plus vers la droite, c’est-à-dire vers Channelle. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi. Nous restâmes plantées devant la porte quelques secondes, puis je m’avançai car je venais d’apercevoir l’écran où serait diffusé dans quelques minutes la parade. Channelle me rejoignis et nous cherchâmes une table où l’on pouvait bien voir. Ce n’était pas difficile car ils avaient mis l’écran de telle façon à le voir de n’importe quel endroit dans le bar. Channelle se tourna vers moi en pointant du doigt une table un peu à l’écart, parfaite si l’on voulait discuter. Je hochais d’un mouvement de tête quand elle me demanda si cette table me convenait.

     Un jeune homme arriva alors que Channelle allait s’assoir. S’ensuit une conversation un peu houleuse dont je ne comprenais que la moitié. Une troisième personne arriva finalement pour calmer la tempête. J’étais tellement impressionné par tous ces carrières réunis au même endroit, dont une même soif de violence les liait. Je pense qu’ils enviaient tous un peu Pearl d’y être allé. Mais qu’importe à présent. Channelle s’excusa auprès de moi mais je n’eus pas le temps de répondre que le symbole du Capitole, ainsi que cette musique tellement reconnaissable s’affichait à l’écran et vibrait dans mes oreilles. Je ne pus m’empêcher  de me demander quelle tenue aurait Selena cette fois-ci. Je n’aimais pas trop son caractère, mais ses tenues étaient… éblouissantes.  Je n’étais pas que peu fière quand elle arbora un jour un collier que ma mère avait créée et qui avait fait fureur à une époque. C’était un bijou qui… Mais je m’égare. Je me concentrai à nouveau sur Selena. C’est alors que la caméra changea de plan. Les portes s’ouvrirent, et je vis apparaître le premier char. Et ma sœur. Transformée.  C’était le mot. Elle était radieuse, souriante, sa tenue était merveilleuse. Son compagnon et elle rigolaient, et cela me fit sourire. Toutes mes craintes s’envolèrent encore une fois. Channelle se retourna alors et me dit :

    « Tu peux être fière de ta sœur, elle est superbe et elle a fait une sacrée entrée, je suis sûre qu’elle va récolter un tas de sponsors ! »

    Je m'éclaircit la gorge et lui répondit :

    « Elle est magnifique.  J’espère qu’elle va en récolter. C’est vrai qu’elle est souriante, mais je m’inquiète plutôt quand ce sera l’interview. Je ne te cacherais pas qu’elle n’est pas très charismatique et je me demande ce qu’elle va trouver pour émerveiller le public. J’aimerai tellement lui écrire,  pour lui demander comment elle va, comment elle se sent… Mais je sais que c’est impossible… Quoiqu’il en soit j’ai entendu des applaudissements dans la foule. Ça me rassure ! »

    Je marquai une pause, me demandant surtout comment j’arrivais à parler avec autant d’aplomb. Moi qui avait toujours été mal à l'aise avec les personnes que je ne connaissait pas. Mais Channelle n'est pas une inconnue. Je l'ai aperçue de temps en temps accompagné de Pearl, sans jamais lui parler c'est vrai mais je reconnais que je me sentais en confiance avec elle. Pourtant, je repris, malgré moi, plus timidement.

    « Toi qui t’entrainais avec elle presque tous les jours... qu’en penses-tu ? Sa stratégie, elle est bonne ? Je n’y connais rien hélas…»

    Je lui posai alors, dans un murmure, la question qui me brulait les lèvres depuis si longtemps :

    « A-t-elle une chance de s’en sortir ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Jeu 4 Déc - 17:41




Diffusion de la parade



La parade. Ce truc totalement inhumain qui correspond à peu près exactement à l'exposition d'animaux qu'on a prévu d'envoyer à l'abattoir. Les meilleurs, les plus beaux, tireront un bon prix des sponsors, tandis que les autres seront misérables et ridicule dans leur costume affriolant. Et le plus vicieux dans tout cela, c'est l'obligation d'y assister. Pourtant, je n'en ai vraiment aucune envie. D'abord, parce que les voir ainsi se pavaner devant une foule en délire qui n'attend qu'une chose : leur mort spectaculaire, me révolte, mais surtout parce que c'est le jour du grand discours de notre chère présidente. Ne parlons pas des commentaires qui me donne l'envie de vomir comme personne de cette folle de Selena.

Mais il le faut. Parce que si je ne vais pas voir ça, je suis un rebel. Je n'ai pas besoin de ça pour en être un, mais disons que me faire attraper pour ne pas avoir regarder la télévision serait plus que dommage. Alors j'y vais. Je n'ai pas le choix, personne ne l'a. Quelques amis passent me chercher, enfin ils me hurlent plutôt à quelques pas de ma porte d'entrée que si je ne me dépêche pas ils partiront sans moi. Et il y a quelque chose de pire que devoir me dépêcher pour aller voir quelque chose qui me répugne autant que la parade, c'est d'aller la voir seul. Au moins avec eux, j'ai autre chose sur quoi me concentrer que l'écran de télévision qui sera surement encore plus géant que les autres années. Nous allons le voir au bar, voilà pourquoi ils sont tous si pressés. Tous les jeunes du district vont surement être là. Un bar c'est beaucoup plus attrayant que le grand écran au beau milieu de la grande place. J'essai de ne pas penser à qui je pourrais croiser là bas. Alors bon, allons y.

Nous faisons une entrée peu remarquée, si ce n'est certain carrières qui nous lancent des regards provocateurs. Autrement dit, rien de très inhabituel et ni de très impressionnant. C'est ça, ils n'impressionnent personne, et surtout pas moi. J'ai surtout pitié d'eux, à les regarder se comporter comme si le monde entier leur est dû, comme si ils étaient supérieurs à nous. Pourtant, nous sommes ceux qui les regarderont mourir dans leurs prochains jeux, en sirotant un verre dans le canapé. Pour certains, j'attend ça avec impatience.

Je suis tout le monde dans un coin du bar, le plus éloigné de l'écran. Autant laisser à ceux que ça intéresse l'opportunité d'être aux premières loges après tout. Et comme la plupart de mes compagnons ne sont là que par obligation comme moi, mais aussi et surtout pour les rafraîchissements, autant dire que nous sommes les mieux placés pour nous asseoir au fond.

A peine sommes-nous installés depuis quelques minutes que je sens tous les regards se tourner en direction de la porte. Evidemment, je suis le mouvement et évidemment je le regrette aussitôt. La personne que tout le monde est en train de fixer à présent n'est autre que Channelle. Channelle, et la soeur de Pearl. Au début le sens de la scène m'échappe. Des regards noirs... Ce devrait être cette dernière que tout le monde regarde, et je devrais voir un minimum de pitié dans les yeux de chacun. Je veux bien que nous soyons parmi une majorité de carrière, mais ils pourraient faire preuve d'un minimum de soutien. Ce devrait être son nom qui se murmure aux quatre coins de la pièce.

Mais non, après quelques secondes d'observation je remarque c'est bel et bien la jeune Featherstone qui en est la cible, et la raison ne me vient qu'après un bon instant de réflexion. C'est elle qui devrait être dans cette arène, pas Pearl. Les carrières lui en veulent surement. Ils lui en veulent de ne pas être là sur ce char, prête à mettre ça vie en jeu. Ça me répugne de voir cette réaction, de voir la manière dont ils peuvent se comporter avec une d'entre eux. Mais ce n'est plus mon problème, ça n'a plus aucune raison de l'être. J'ai fait un choix, et je dois m'y tenir. Je détourne le regard, essayant de chasser la moindre pensée d'elle de mes esprits, sans grand succès. Il faut croire que c'est plus facile à dire qu'à faire, à cause de la dernière fois que l'on s'est vu, de la façon dont je l'ai laissé.

Une blague d'Edern sur les carrières et plus précisément sur la famille Featherstone plus tard, l'écran noir laisse place à la face peinturlurée de notre chère présentatrice Selena. Elle nous accueille avec sa voie toujours aussi insupportable, presque tout autant que ses mimiques et ses exclamations comme si nous n'assistions qu'à un grand spectacle de cirque et non pas à la future mise à mort de 23 tributs sur 24. Mais bon, il faut croire que tout ça n'a pas d'importance, tant que tout le monde s'amuse bien et en prend plein les yeux.

Le char du district un s'avance. Je vois Pearl, Nathanël.
Je sens un coup de coude sur ma droite, Edern est en train de rire avant de me dire. « Tiens ça ne serait pas celle que tu as... »

« Ferme là. »

Je n'ai vraiment aucune envie de débattre de ça maintenant. Il est au courant par je ne sais quelle manière et il ne manque jamais une occasion de me charrier avec ça. D'habitude ça me fais plutôt marrer, les jours ayant suivi la fin de mon petit jeu avec Pearl j'étais même tellement fière de moi que j'avais une folle envie de m'en vanter auprès de tout le monde même si personne ne devait savoir qu'il s'agissait en fait d'une mission réussite. Sauf que là c'est différent. Je ne sais pas si Pearl à un bon fond ou pas, mais j'ai quand même de la peine pour elle. De la peine de la voir si fière d'être sur ce char, de la voir rire avec Nathanaël alors que personne ici n'est dupe que ce n'est qu'une stratégie. Après 175 hunger games, les gens ont finit par connaître les ficelles du jeu. Mais personne ne mérite un destin pareil. Même Nathanaël, pour qui je n'ai vraiment aucun respect, ne mérite pas ça. Mais surtout, je me demande comment les choses auraient pu tourner si ça n'avait pas été Pearl avec lui sur ce char en train de rire, mais bien Channelle. Tout aurait été différent c'est certain. Lorsque le deuxième char fait son apparition, mon attention se détache de l'écran.

Je reste à siroter mon verre les yeux dans le vague pendant tout le reste de la parade. J'ai l'intention de ne faire que ça ce soir, boire sans me préoccuper de rien. Je me fiche bien de savoir qui sont les autres tributs. Je sais d'avance tout ce qui va se passer, les districts pauvres feront piètre impression et recueillerons les quelques restes de pitié des sponsors, tandis que les carrières feront auront le droit à une ovation et à des commentaires majestueux de Selena.

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Sam 6 Déc - 23:38







Tchic....Thac
Un liquide rouge jaillit de l'endroit où Eneron avait enfoncé son couteau . Cette tomate était bien juteuse , parfaite pour accommoder une salade . Il plaça donc ses rondelles dans le saladier déjà moité-plein et s'appliqua à éplucher des carottes . Le milliardaire se considérait un artiste dans le domaine de la création d'armes toujours plus efficaces et esthétiques , dans ce domaine les exigences du Capitole étaient nombreuses , mais il aimait s'attaquer parfis à l'art qu'était la cuisine. Fin gourmet il se débrouillait relativement bien dans la confection de petits plats savoureux. A ce moment son téléphone, posé sur le comptoir ,  vibra  .
-Décrocher , fit Eneron distinctement.
La voix de Tobias , son principal associé se fit entendre
-Allô?
-Oui Tobias , qu'y a-t-il?
-Ah Eneron je voulais juste savoir si tu te rendais au bar pour la diffusion de la parade , cela commence dans une heure.
-Ah ça ... Je suis très fatigué tu sais ...
-C'est censé être obligatoire
-Oui je sais mais je pense que la présidente est assez débordée pour se soucier de quelques guguss qui se contente de rester chez eux avec une bonne grippe.
-Tu as la grippe?
-Officiellement .
-Ok ...bon alors on se voit demain au bureau.
-Ca roule .

L'ingénieur raccrocha et émit un long soupir . Ah! Les Jeux ! On allait en entendre parler pendant un moment qui plus est cette année c'était l'Expiation . Depuis qu'il avait quitté son poste de mentor après la victoire de Kyle , le milliardaire était resté très distant avec tout ce qui touchait à ce spectacle. Ce désintéressement de la part d'un ancien vainqueur connu pour être proche du Capitole et inébranlable pouvait paraître étrange mais l’expérience qu'il avait vécue dans l'arène bien peu la connaissaient . Ce sentiment de n'être qu'un petit pion  pour amuser la galerie , constamment en danger  , songer au fait que peut-être des millions de personnes se divertiront et se délecteront de votre mise à mort  , être obligé de tuer pour survivre , de se salir les mains pour divertir  ; ce traumatisme seuls ceux qui s'en étaient sortis et qui avaient un tant soit peu de sensibilité pouvait le ressentir. Mais Eneron n’en parlait jamais à qui que ce soit , laissant ses sombres souvenirs l’assaillir seul . De plus sa réussite professionnelle avait presque éclipsée aux yeux du monde sa piètre victoire : il était plus connu comme le génial ingénieur reconnu dans tout Panel que comme un ancien vainqueur.
D’un geste précis et délicat le milliardaire dénoyautait des dattes , fruit dorénavant rare et cher  , que d’un coup , dans un fracas assourdissant , l’immense écran plat qui occupait le salon de l’ancien vainqueur s’alluma . A priori le Capitole avait bien pensé à allumer à distance son poste de télévision. Sur l’écran s’afficha le blason du Capitole puis le logo de l’édition de l’Expiation , Eneron poussa un soupir et se servit un verre de whisky avant de se diriger vers son canapé ; s’il fallait vraiment qu’il assiste à ce triste spectacle il valait mieux prendre ses aises.

 C’était bien sûr la jeune animatrice vedette du Capitole qui présentait la cérémonie de la parade. Elle avait déjà interviewé une ou deux fois le milliardaire et aux yeux de ce dernier elle représentait tout ce qu’il y avait de plus énervant chez les journalistes du Capitole. Toujours à la recherche du “grand scoop” , toujours à en faire des  caisses pour trois fois rien et si artificiel si fausse. Ce furent bien évidemment les tributs du Un qui commencèrent à parader : fiers , droits et majestueux , ils étaient resplendissants . Eneron connaissait de vu le garçon mais examina plus longuement la jeune fille : Pearl Standford : celle à qui il avait rendu visite quelques semaines plus tôt afin de déterminer si elle ferait une bonne suppléante à Channelle dans l’arène .  Ces deux crétins étaient sûrement très heureux de se retrouver là. Ce spectacle si pompeux qu’il en devenait presque ridicule se poursuivit avec des tenues toutes plus originales les unes que les autres et des mises en scènes faites pour attirer l’attention . Le milliardaire s’interressa au mentor ayant choisi de se lancer dans l’arène , comment pouvait-on être assez fou pour y retourner de son plein gré après en être sorti?  L’ingénieur haussa un sourcil quand les tributs du Douze défilèrent : il avait reconnu la jeune femme à qui il avait parlé lors d’une visite de ce pauvre district , ainsi Leanne avait été choisie .  S’il n’éprouvait pas vraiment de tristesse il ressentait un peu de peine pour ces malchanceux des districts les plus pauvres qu’on jetés de force dans une fosse aux lions où leur chances de survie était nulle.
Après la parade la présidente apparut au balcon , froide et magnifique et commença à parler de sa voix parfaite et cristalline sûrement retouchée par la production ; Eneron l’avait plusieurs fois rencontrée pour d’importantes transactions et savaient que le charisme de la présidente Water et l’autorité qu’elle dégageait était tout de même immense mais il ne prit pas la peine d’écouter son discours qu’il pensait déjà connaître. Laissant sa télé en fond il retourna à la confection de sa salade . Entre les salades du Capitole et la sienne il préférait la sienne , sûrement plus digeste.  


_________________




Que voulez vous ? Il faut bien gagner sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Dim 7 Déc - 21:22





Channelle - Visionnage de la Parade





◄ CORALIE ►
« Elle est magnifique. J’espère qu’elle va en récolter. C’est vrai qu’elle est souriante, mais je m’inquiète plutôt quand ce sera l’interview. Je ne te cacherais pas qu’elle n’est pas très charismatique et je me demande ce qu’elle va trouver pour émerveiller le public. J’aimerai tellement lui écrire, pour lui demander comment elle va, comment elle se sent… Mais je sais que c’est impossible… Quoiqu’il en soit j’ai entendu des applaudissements dans la foule. Ça me rassure ! »

Je répondis au sourire de Coralie. En effet, Pearl et Nathanaël avaient fait forte impression. Je ne m’attendais à rien de moins de leur part, ils étaient tous les deux très bons dans ce qu’ils faisaient. Leur petit numéro avait beaucoup plus, et même si je les enviais, je savais pourquoi je n’y étais pas allée cette année, et si c’était à refaire je savais que je reprendrais exactement la même décision, pour Sélène.

◄ CHANNELLE ►
« Je pense que je peux répondre à sa place Coralie. Se tenir là-bas, sur ce char, c’est le rêve de tous les carrières, l’accomplissement de notre travail depuis des années. Elle se sent surement mieux que jamais, et très fière d’avoir empêché que des jeunes comme ceux que l’on voit dans les districts pauvres soient moissonnés sans avoir eu le moindre entrainement. »

Je ne savais pas ce que je faisais. Je me disais que si je pouvais lui faire comprendre, alors j’arriverais peut-être à enlever un peu de sa peine et de sa peur.

◄ CHANNELLE ►
« Pearl a sauvé plus d’une vie cette année … »

Je baissais d’un ton, car personne ne devais m’entendre. Je devais la vérité à Coralie, mais la version officielle était que j’avais laissé Pearl prendre ma place pour sauver l’honneur des carrières en évitant que notre mentor, ma sœur, ne retourne dans l’arène et « vole » la gloire des carrières. Cette version devait rester en place pour tous les autres.

◄ CHANNELLE ►
« Coralie, je suis désolée que vous n’ayez pas eu plus de temps pour vous y préparer. Je pense que je te dois la vérité sur son départ. Tu le sais surement, mais à la base, c’était moi qui avais été choisie pour y aller … Mais ma sœur voulait à tout prix m’accompagner dans l’arène si j’y allais, et je ne pouvais pas la laisser faire cela, pas une deuxième fois, surtout qu’à ce moment nous ne savions pas encore que toute une équipe pouvait gagner. A un moment, je pensais que ça allait être elle ou moi, et comme Pearl voulait de toute façon y aller l’année suivante, nous avons décidé d’échanger nos années en quelque sorte … Elle avait envie d’y aller bien sûr, mais elle a aussi fait ça pour moi, pour que je n’ai pas à entrainer ma sœur la dedans … »

Cela me faisait un bien fou de dire la vérité à Coralie sur le départ de sa sœur. J’espérais également lui montrer que la décision de sa sœur n’avait pas été prise sur un coup de tête, mais qu’elle était réfléchie et juste. C’est alors que Coralie me surpris à me demander mon avis sur les chances de sa sœur.

◄ CORALIE ►
« Toi qui t’entrainais avec elle presque tous les jours... qu’en penses-tu ? Sa stratégie, elle est bonne ? Je n’y connais rien hélas… A-t-elle une chance de s’en sortir ? »

Je la fixai un instant, surprise par son interrogation. Je réfléchis un instant … Je ne voulais pas lui mentir, donc j’allais dire exactement ce que je pensais.

◄ CHANNELLE ►
« Coralie, pour la sélection ça s’est joué entre moi et Pearl. Elle était la seule que je craignais de voir me prendre la place, car elle a un très très bon niveau. De plus, elle est avec Nathanaël. C’est un allié de choix, qui est fort, discipliné, très doué pour le combat … Et en plus de ça, c’est un mec en or, le meilleur que je connaisse. Il est gentil et c’est un excellent partenaire qui ne la laissera jamais tomber, crois-moi. A eux deux, ils forment une équipe merveilleuse et ils ont toutes leurs chances … »

Je regardais l’écran et vis les tributs des autres districts défiler. Je reportais mon attention sur Coralie, je ne voulais pas non plus lui dire qu’ils allaient forcément gagner. Il fallait lui dire la vérité, qui lui donnerait de l’espoir, mais pas lui mentir en lui faisant croire que leur victoire était assurée.

◄ CHANNELLE ►
« Franchement, les district 6 à 12 ne présentent pas de vrai défi. Ceux là ne leur causeront aucun problème. L’équipe du 5 n’est pas non plus effrayante, mais ils ont Elina qui est forte. Toutefois elle sera trop occupée à protéger les autres, je ne pense pas que cela soit un réel souci. Après, il y a les districts 3 et 4 qui ont chacun un garçon qui semble fort, mais là encore les filles semblent assez inoffensives, donc pas de quoi s’inquiéter. Non réellement, à par le district 2, le reste ne sera pas trop dangereux. Ils vont sans doute s’allier au 2, donc jusqu’à ce que les autres soient éliminés il n’y aura pas de danger. Après les deux carrières n’ont pas l’air très malin, alors que ta sœur est une fine stratège. Elle saura sans aucun doute les éliminer avant qu’ils n’aient le temps de s’en rendre compte … »

Je fis un grand sourire à Coralie. J’avais essayé d’être le plus rassurante possible, et j’espérais avoir réussi.

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Ven 12 Déc - 19:25

Visualisation de la parade





-----------------------------------------------


        « Je pense que je peux répondre à sa place Coralie. Se tenir là-bas, sur ce char, c’est le rêve de tous les carrières, l’accomplissement de notre travail depuis des années. Elle se sent surement mieux que jamais, et très fière d’avoir empêché que des jeunes comme ceux que l’on voit dans les districts pauvres soient moissonnés sans avoir eu le moindre entrainement. »

   J’été pensive sur ce dernier point…  C’est vrai que c’est injuste, les tributs n’ont pas eu le même entrainement ! Mais cela jouait en la faveur de Pearl donc je laissais tomber rapidement ces pensées qui pourrait être dangereux pour ma sécurité. Il ne faut jamais contredire les règles du Capitole.

   « Pearl a sauvé plus d’une vie cette année … »

   Plus d’une vie… Comment ça ? Je l’interrogeai du regard. C’est alors qu’elle s’avança vers moi pour me mettre dans la confidence :

   « Coralie, dit-elle en chuchotant presque, je suis désolée que vous n’ayez pas eu plus de temps pour vous y préparer. Je pense que je te dois la vérité sur son départ. Tu le sais surement, mais à la base, c’était moi qui avais été choisie pour y aller … Mais ma sœur voulait à tout prix m’accompagner dans l’arène si j’y allais, et je ne pouvais pas la laisser faire cela, pas une deuxième fois, surtout qu’à ce moment nous ne savions pas encore que toute une équipe pouvait gagner. A un moment, je pensais que ça allait être elle ou moi, et comme Pearl voulait de toute façon y aller l’année suivante, nous avons décidé d’échanger nos années en quelque sorte … Elle avait envie d’y aller bien sûr, mais elle a aussi fait ça pour moi, pour que je n’ai pas à entrainer ma sœur la dedans … »

  J’étais abasourdie par ce que je venais d’entendre… Toutes ces informations en même temps, c’en était trop. Je devais mettre de l’ordre dans mon esprit. Ce n’était pas du tout la version qu’on m’avait dit ! Je croyais que… Je ne sais plus que croire… ni  qui croire… Mais Channelle avait l’air tellement sincère ! Et pourquoi me mentirai-t-elle ? J’avais confiance. Mais je voulais mettre tout ça au clair :

   « Donc, tu savais que Pearl allait se porter volontaire ? Pourquoi ne nous avoir pas mis dans la confidence dans ce cas ? Nous aurions pu nous dire plus facilement adieux… Que peut-on dire en quelques minutes ?! J’aurai voulu…

   Mais qu’aurais-je voulu ? La voir tous les jours partir au centre d’entrainement en sachant pertinemment que dans quelques mois, elle partirait, peut-être à jamais ?  Non. Peut-être que c’était finalement la bonne solution. Je ne sais pas si les révélations de Channelle m’avaient éclairées ou alors encore plus embrouillées… Voulant passer à autre chose je changeai de sujet :

   « Toi qui t’entrainais avec elle presque tous les jours... qu’en penses-tu ? Sa stratégie, elle est bonne ? Je n’y connais rien hélas… A-t-elle une chance de s’en sortir ? »

   « Coralie, pour la sélection ça s’est joué entre moi et Pearl. Elle était la seule que je craignais de voir me prendre la place, car elle a un très très bon niveau. De plus, elle est avec Nathanaël. C’est un allié de choix, qui est fort, discipliné, très doué pour le combat … Et en plus de ça, c’est un mec en or, le meilleur que je connaisse. Il est gentil et c’est un excellent partenaire qui ne la laissera jamais tomber, crois-moi. A eux deux, ils forment une équipe merveilleuse et ils ont toutes leurs chances … »

   Elle me parlait avec franchise, cela s’entendait. Je soupirai de soulagement car après tous ces doutes, toutes ces incertitudes, je la savais entre de bonnes mains. Channelle tourna son regard vers l’écran et j’en fis de même. Elle me commenta chaque district, leurs points forts et leurs points faibles. Elle essaye de me rassurer je le sentais mais disait-elle la vérité dans ce cas ? Encore une fois, je doutais pour rien car elle me regardait avec un visage chaleureux qui me redonna confiance. Je pense que ça avait été dur pour elle tout à l’heure de me révéler ce qu’elle m’avait dit car je pense que c’était un secret bien gardé entre elles. Elle me devait la vérité c’est sûr. Je ne garderais plus cette rancœur au fond de moi-même, ce sentiment étrange qui ne m'avait pas quitté depuis que j'avais dit au revoir à Pearl pour longtemps -pour ne pas dire à jamais, ce sentiment que j’essayais tant bien que mal de dissimuler.  

   «  Après les deux carrières n’ont pas l’air très malin, alors que ta sœur est une fine stratège. Elle saura sans aucun doute les éliminer avant qu’ils n’aient le temps de s’en rendre compte … »

Les éliminer… Pensais-je. Y arrivera-t-elle le moment venu ? Ces personnes qui peut-être auraient pu être ses amis, des personnes de son âge… Pearl avait de toute façon la foi et la force de le faire, contrairement à moi.

« Tu as totalement raison… Pearl peut gagner, c’est certain. D’ailleurs, le district 1 gagne souvent non ! Statistiquement parlant… Enfin bref, ça m’a rassuré de parler avec toi Channelle. En ce moment, j’ai besoin de soutien, et de réponse. Heureusement que tu m’apportes les deux. Mais j’imagine que tu as d’autres choses à faire… Et d’autres choses à te préoccuper ! J’ai bien vu comment les gens te regardaient quand on est arrivé dans la salle… Il faut que tu leur dises ce que tu m’as dit ! Oui, c'est ça... Explique-leur, ils comprendront ! Non ? »

En lui répondant, je vis d’un coup d’œil  que le discours de la présidente allait bientôt commencer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Mer 24 Déc - 13:59





Channelle - Visionnage de la Parade





◄ CORALIE ►
« Tu as totalement raison… Pearl peut gagner, c’est certain. D’ailleurs, le district 1 gagne souvent non ! Statistiquement parlant… Enfin bref, ça m’a rassuré de parler avec toi Channelle. En ce moment, j’ai besoin de soutien, et de réponse. Heureusement que tu m’apportes les deux. Mais j’imagine que tu as d’autres choses à faire… Et d’autres choses à te préoccuper ! J’ai bien vu comment les gens te regardaient quand on est arrivé dans la salle… Il faut que tu leur dises ce que tu m’as dit ! Oui, c'est ça... Explique-leur, ils comprendront ! Non ? »

J’étais heureuse d’avoir pu rassurer Coralie. J’espérais sincèrement l’avoir un peu aidée, comme je l’avais promis à Pearl avant qu’elle parte.

◄ CHANNELLE ►
« Coralie, il n’y a pas de soucis c’est tout à fait normal. J’aimerais beaucoup qu’on essaye de se voir plus souvent toi et moi. Et si tu as besoin de quoique ce soit, de parler, ou même d’aide pour je ne sais quoi au magasin, ma porte t’es toujours grande ouverte, n’hésite pas une seconde. Je n’aurais jamais « mieux à faire » que de t’aider … »

C’était surprenant, comme je me sentais proche de Coralie alors qu’on ne l’avait jamais été auparavant. Mais quand je la regardais, je voyais Pearl. Oh bien sûr elles étaient très différentes. Coralie était beaucoup plus douce, plus naïve et plus jeune que mon amie … Mais je la retrouvai dans ses traits, dans son sourire. Il y avait à n’en pas douter une part de culpabilité … Mais aussi un devoir ; celui de tenir la promesse que j’avais faite à Pearl de m’occuper au mieux de sa cadette.

◄ CHANNELLE ►
« Ne te préoccupe pas de la façon dont les gens me regardent Coralie. Personnellement, je sais que je le mérite un peu, et puis ça n’a pas tellement d’importance … Personne ne peut me diminuer à part moi-même, et je sais ce que j’ai fait et pourquoi je l’ai fait … Mais c’est une chose qu’aucun carrière ne peut comprendre. Moi-même, j’ai agi sans penser aux conséquences, j’ai suivi mon instinct de protéger Sélène mais ma tête me dictait une tout autre conduite … C’est logique qu’ils ne comprennent et ne cautionnent pas. Mais ne t’en fais pas pour moi, avec le temps ils oublieront ! »

Le discours de la présidente commença et on se tu un instant pour l’écouter. Lorsqu’elle eut terminée, les tributs regagnèrent les grandes portes et la musique typique du Capitole clotura la scène avant que l’écran ne redevienne noir. Un brouhaha monta dans la salle ; les gens commentaient bien évidemment la parade. Je me tournai vers Coralie, souriante.

◄ CHANNELLE ►
« Et bien, c’était assez spectaculaire, tu ne trouves pas ?! »

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   Ven 2 Jan - 22:18

Visualisation de la parade





-----------------------------------------------


      « Coralie, il n’y a pas de soucis c’est tout à fait normal. J’aimerais beaucoup qu’on essaye de se voir plus souvent toi et moi. Et si tu as besoin de quoique ce soit, de parler, ou même d’aide pour je ne sais quoi au magasin, ma porte t’es toujours grande ouverte, n’hésite pas une seconde. Je n’aurais jamais « mieux à faire » que de t’aider … »

J’étais émue… C’était un ange tombé du ciel.  Je ne savais quoi répondre face à cet élan de gentillesse. Les carrières ne devaient pas tous être des brutes sans cœurs –ma sœur exclue bien sûr ? Maintenant, je voyais que ces préjugés étaient mal fondés. Il fallait apprendre à connaître mieux les gens qui nous entourent avant de porter un tel jugement. Quoiqu’il en soit, je bredouillai un remerciement :

« Merci, dis-je, c’est tellement gentil à toi… J’accepte ton aide volontiers, si tu dis que ça ne te dérange pas. La demande est très forte en ce moment, et c’est vrai qu’avec ma mère à moitié présente, j’ai du mal à tenir la boutique. Elle est invitée à droite à gauche parce que tout le monde voudrais avoir des détails croustillants sur la vie du tribut du district 1 ! Je vois bien que ça ne lui plait pas plus que ça, et à moi non plus… Donc si tu as du temps un jour où l’autre… Et ma mère accepterait volontiers que tu passes à la maison discuter un peu. »

Et moi j’en ai besoin, pensais-je. Puis mes pensées se dirigèrent sur le magasin. Peut-être que je pourrais montrer à Channelle les bases du métier ! J’adorais montrer à mes amies, quand elles me rendaient visite à la boutique, les derniers bijoux que j’avais fait, et comment je les avais élaborés. Peut-être je pourrais transmettre cette envie à Channelle ? Après réflexion, je la voyais mal rester assise toute la journée à poser de minuscules petits diamants sur une montre pendant plus de 3 heures à la suite ! Cette pensée me fit sourire. Nous n’avions pas du tout le même caractère de toute façon. Elle me fixa et je compris qu’elle allait me parler.

« Ne te préoccupe pas de la façon dont les gens me regardent Coralie. Personnellement, je sais que je le mérite un peu, et puis ça n’a pas tellement d’importance … Personne ne peut me diminuer à part moi-même, et je sais ce que j’ai fait et pourquoi je l’ai fait … Mais c’est une chose qu’aucun carrière ne peut comprendre. Moi-même, j’ai agi sans penser aux conséquences, j’ai suivi mon instinct de protéger Sélène mais ma tête me dictait une tout autre conduite … C’est logique qu’ils ne comprennent et ne cautionnent pas. Mais ne t’en fais pas pour moi, avec le temps ils oublieront ! »

Ca me rassura. J’avais beau me plaindre sur mon sort, il y en avait d’autre à qui cette expiation ne faisait pas que du bien. Je me mis à la place de Channelle : quel dilemme pour elle ! Mais c’est vrai que j’aurai agi comme elle dans de pareilles circonstances … Il eut un moment de silence : le discours de la présidente passait. J’admirais beaucoup cette femme. Elle prend, je pense, les meilleures décisions, et je la respectais pour ça. Je perdis de vue ma sœur qui partit comme les autres sur leur chars en direction des portes. La parade était terminée.  Je vis autour de moi que les gens commençaient à bavarder et à partir. Channelle se tourna vers moi, toute souriante.

« Et bien, c’était assez spectaculaire, tu ne trouves pas ?! »

Je me repassai en boucle dans ma tête toutes les images qu’on venait de voir, avant de répondre.

« Oui, c’était vraiment spectaculaire. Le Capitole fait vraiment tout pour nous épater. Chaque année, il cherche constamment à se renouveler, et je ne suis jamais déçue. Je ne serais pas très objective en disant que cette année était meilleure que les précédentes. Je suis surement plus impliquée maintenant que… »

Arrête de penser à ça Coralie…  Mais  c’est vrai que c’est dur de penser à cette parade, sans penser à ma sœur. Je continuai sans m’arrêter :

« Les costumes étaient fabuleux, la présidente incroyable,  la mise en scène… époustouflante ! Cette année d’Expiation commence bien ! C’est un beau spectacle… »

Mon attention se porta sur une silhouette qui sortais de la salle, et que je reconnaissais : c’était ma mère.  Je voulais tellement la prendre dans mes bras. Je me tournai vers Channelle. Elle l’avait vu aussi. Je me levai d’un coup. Je m’embrouillai en excuse auprès d'elle, mais je savais qu’elle me comprendrait. Je me dirigeai vers la sortie, à la poursuite de ma mère. Je la vis qui se dirigeait vers notre maison, qui se situait au coin de la rue. Je l’appelai. En entendant ma voix, elle se retourna et avança dans ma direction, ses bras grands ouverts. Je m’y réfugiai. Oh maman…  Murmurais-je. Nous restâmes un moment enlacé, avant de reprendre le chemin de la maison.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade   

Revenir en haut Aller en bas
 

EXPIATION - Reportage télévisuel de la parade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Gestion Hunger Games-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit