Partagez | 
 

 [FlashBack] Hope is the only thing stronger than fear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Claire Rutherford
« Invité »


MessageSujet: [FlashBack] Hope is the only thing stronger than fear   Dim 2 Nov - 18:48


Clarke & Claire

▲ Hope is the only thing stronger than fear
C’est à madame Justice que je dédie ce concerto, en l’honneur des vacances qu’elle semble avoir prises très loin d’ici et en reconnaissance de l’imposteur qui se dresse à sa place. V pour Vendetta



« Tu reviens à quelle heure maman ce soir ? »

Ses petits yeux m’implorent de rester. Un instant, je songe à cette possibilité. Le mois avait été plutôt bon, le magasin avait bien tourné et nous avions assez pour finir le mois. Mais je ne pouvais refuser aucune opportunité, le mois suivant pouvait être catastrophique et je ne voulais pas priver Aaron de quoi que ce soit. Je voulais qu’il ne manque de rien.

« Je ne sais pas mon cœur. Tard probablement, mais tu seras déjà couché et je veux que tu dormes. Demain ta maîtresse a dit que vous alliez visiter une usine de textile, je veux que tu sois en forme, d’accord ? »

« Oui maman. »

Il devait être aux alentours de 16 heures, Clarke n’allait pas tarder à arriver. Mon train était à 18 heures, le temps qu’elle arrive et que je lui explique ce qu’elle avait à faire et je partais pour le Capitole. A l’occasion d’un défilé, une vente privée était organisée et l’on m’avait invité à vendre, je cite : « les plus beaux tissus que j’avais en réserve, de la meilleure qualité, réservés aux meilleurs clients ». Ces tissus allaient être destinés à de simples habitants du Capitole, qui ne voyaient pas la différence entre la soie et le coton, c’est donc sans me prendre la tête que j’avais choisis les tissus que j’allais emmener.

J’avais proposé à une jeune fille de mon district, Clarke de venir garder Aaron pour la soirée en échange d’une petite rémunération. Ce n’était pas la première fois qu’elle venait, Aaron la connaissait et on avait tous les deux confiance en elle. Elle était sérieuse, intelligente, et j’en profitais souvent pour lui donner un peu de travail une fois le petit couché. Je n’avais pas forcément besoin d’une aide en plus, mais c’était plutôt une excuse pour moi pour lui donner plus d’argent. Je ne suis pas très riche, mais je suis très loin des conditions de misère dans lesquelles vivent certains habitants de mon district. Clarke en faisait partie, et je profitais de ces soirées pour lui donner un peu plus d’argent. S’il n’y avait qu’elle, je pense qu’elle refuserait mais il y a aussi sa famille à nourrir et elle ne peut pas se permettre de refuser l’argent qu’on lui donne. Du moins c’est ce que j’avais compris de sa situation.

Et je ne pouvais m’empêcher de me revoir à travers elle. Nos situations n’étaient pas semblables –je n’avais jamais vraiment souffert de la faim, alors qu’elle devait la combattre tous les jours-, mais en la regardant je me revois. La lueur de détresse brille qui brille dans ses yeux, je ne la connais que trop. Je ressentais la même chose depuis la mort d’Arthur. Et de la même manière que je savais à quel point cela m’avait détruit, je ne la souhaitais à personne, et encore moins à elle. Elle était jeune, beaucoup trop jeune. Elle ne le méritait pas, mais à qui pourrais-je me plaindre ? Alors je subis les évènements, je les vois défiler un par un, telle une spectatrice devant un spectacle dramatique, qui ne peut intervenir pour aider les personnages. Et même si je le pouvais, en aurais-je envie ? Je ne veux exposer Aaron à aucun risque. Je ne peux pas me le permettre. Me mettre en danger, je pense que je l’accepterais si je savais mon fils en sécurité.
La sonnette retentit  et me tira de mes pensées. Dans l’ouverture, la silhouette de Clarke se dessina.

«  Bonjour Clarke, comment vas-tu ? »

Ma voix était encore tendue à cause des émotions que je venais de ressentir.

«  Aaron est dans sa chambre, il a été prévenu que tu venais. Encore merci d’être venue, tu me rends vraiment service. »

Codage by Bird for all forums ©

Revenir en haut Aller en bas

Clarke Nightingale
« Invité »


MessageSujet: Re: [FlashBack] Hope is the only thing stronger than fear   Mar 4 Nov - 21:51





CLARKE NIGHTINGALE
CLAIRE RUTHERFORD

Le secret le mieux gardé est celui qu'on ne dit pas.









La veille, j’avais croisé Claire au marché. Elle était venue me trouver car elle partait au Capitole le lendemain et elle avait besoin de moi pour garder son enfant. C’était une chose que je faisais de temps à autre pour gagner un peu d’argent, même si Claire était parfois trop généreuse pour que je n’y vois pas un peu de pitié. Mais ma mère en avait terriblement besoin, et cela me sortait surtout un peu de la maison et de son regard. Et puis, ça me changeait les idées.

Sur le coup, j’avais accepté sans réfléchir. C’était une bonne journée, j’étais en forme et j’espérais que cela allait continuer ainsi pendant un moment. Je n’étais de plus pas forcément très sociable et Claire, bien que plus âgée que moi, était peut-être ce que j’avais de plus ressemblant  à « une amie ».  Je me doutais qu’aller au Capitole n’était pas une partie de plaisir, et le moins que je pouvais faire était de lui assurer que son enfant était entre de bonnes mains quand elle était partie.

Toutefois, j’avais regretté plus tard d’avoir accepté. En effet ce matin en me levant, j’avais vite compris que c’était une mauvaise journée. Je n’arrêtais pas de tousser et j’avais déjà du laver mon mouchoir plusieurs fois à midi, car il était teinté de sang. Malgré le fait que je m’étais faite à l’idée que ma mort était imminente, être dans cet état me minait toujours le moral.

Il était presque quatre heure. J’avais songé à décommander Claire, mais je savais qu’en un laps de temps aussi court, elle ne trouverait personne pour me remplacer. De plus je n’avais aucune excuse à lui donner, car je refusais de révéler à qui que ce soit ma condition actuelle. Je m’étais donc rendue chez elle tout de même, en essayant d’afficher une mine enjouée pour cacher mon état.

-  Bonjour Clarke, comment vas-tu ?


J’avais hoché la tête et souris avant de lui répondre, en prenant sur moi.

- Ca va merci Claire. Et toi ? Je suppose que la visite au Capitole n’est pas la meilleure partie de ta journée …

Comme je cherchais Aaron du regard, elle m’avait désigné l’endroit où je pourrais le trouver.

-  Aaron est dans sa chambre, il a été prévenu que tu venais. Encore merci d’être venue, tu me rends vraiment service.

J’avais souris doucement, sachant bien qu’en réalité j’étais là autant pour moi que pour elle. Mais c’était tout de même gentil de sa part de prétendre que j’étais sa « sauveuse ». De plus Aaron savait déjà que je venais ce qui rendait la tâche plus simple. Même si je m’entendais bien avec le petit bout de chou, j’avais déjà eu à débarquer à l’improviste et à subir une crise de sa part, désolé de voir sa mère s’en aller.

- C’est normal Claire, il n’y a pas de problème.

Je me retenais depuis un moment, mais là c’était impossible, je fus prise d’une terrible toux sèche et me retournai par politesse. J’avais sorti mon mouchoir au cas où mais par chance, cette première toux ne m’avais pas fait sortir de sang, ce que je redoutais car il aurait été dur de le cacher. Lorsque cela fut passé, je pivotai vers Claire pour m’excuser.

- Désolée, une vilaine toux … Mais j’ai pris la précaution de consulter un médecin, ce n’est pas contagieux, Aaron ne risque rien.

Ce n’était pas vraiment un mensonge ; la maladie qui me rongeait n’était pas du tout contagieuse. Juste mortelle pour moi … Ma toux repris de plus belle et entre deux coupures, je décidai de changer de sujet pour ne pas m’attarder sur ce soucis.

- A quelle heure part ton train ?



Revenir en haut Aller en bas

Claire Rutherford
« Invité »


MessageSujet: Re: [FlashBack] Hope is the only thing stronger than fear   Sam 15 Nov - 16:16


Clarke & Claire

▲ Hope is the only thing stronger than fear
C’est à madame Justice que je dédie ce concerto, en l’honneur des vacances qu’elle semble avoir prises très loin d’ici et en reconnaissance de l’imposteur qui se dresse à sa place. V pour Vendetta


L’affirmation de Clarke m’assurant qu’elle allait bien ne m’avait pas convaincu, mais je fis mine de ne pas le relever. Quand on me posait la question je répondais la même chose, espérant qu’on n’en pose pas plus. Et les gens, par tact ou par manque d’intérêt, ne cherchaient généralement pas à en savoir plus. Et c’était très bien ainsi.

« C’est normal Claire, il n’y a pas de problème. »

« Il n’y a pas de problème »… Cette phrase n’avait aucun sens. Si, bien sûr que si il y avait un problème et nous le savions toutes les deux aussi bien. Ce n’était pas normal qu’à son âge, Clarke doive travailler autant qu’elle le fait pour si peu d’argent. Ce n’est pas normal que je doive abandonner mon fils, même le temps d’une soirée, pour gagner trois misérables pièces qui me permettront à peine de finir le mois. Ce n’est pas normal, ce n’est pas juste… Mais qui se soucie de la justice ici ? Et j’avais beau me plaindre intérieurement, je savais que je ne pouvais rien y faire, que je ne pouvais que le subir.

Une violente toux prit soudain Clarke, me sortant de mes pensées. Sa toux avait l’air sérieuse, et mon premier réflexe  fut de m’approcher d’elle, comme pour la soutenir. Je me retins de justesse et fis brusquement un pas en arrière : si c’était contagieux, je ne pouvais pas me permettre de l’attraper, sans risque de la transmettre à Aaron. Heureusement, cela se calma vite et elle se tourna vers moi :

« Désolée, une vilaine toux … Mais j’ai pris la précaution de consulter un médecin, ce n’est pas contagieux, Aaron ne risque rien. »

Cela ne me rassura qu’à moitié. Je n’avais plus à craindre pour la santé d’Aaron, mais celle de Clarke me semblait plus grave que ce qu’elle semblait me dire. Mon fils avait souvent été malade, il attrapait un bonne grippe environ tous les hivers, mais il ne toussait jamais de cette manière. J’allais lui demander ce qu’elle avait lorsque sa toux reprit de plus belle. Je m’approchais cette fois ci d’elle, et posait ma main sur son épaule, geste que j’espérais encourageant et réconfortant alors que je savais qu’en réalité il ne devait avoir que peu d’effet. Entre deux quintes de toux elle tenta de se ressaisir et me demanda :

« A quelle heure part ton train ? »

« Clarke, dis-moi franchement si tu te sens capable de rester ce soir. Je ne me fais pas de soucis pour Aaron, mais pour toi, si tu es malade tu ferais mieux de rentrer chez toi et de te reposer jusqu’à ce que tu ailles mieux. Ne t’inquiètes pas pour moi, je trouverais une solution.  »

Je préfèrerais largement rester ici et savoir Clarke chez elle, à se reposer, plutôt que chez moi très malade. J’allais rajouter quelque chose quand le mouchoir qu’elle avait sorti en toussant attira mon regard. Sur celui-ci, on pouvait voir des traces rouges… « du sang ! » une voix cria dans ma tête. Je relevais brusquement la tête et la regarda, les yeux effarés. Quelle était sa maladie, qui lui faisait cacher du sang ? Je n’avais jamais rien vu de tel.

« Oh mon dieu Clarke… S’il te plait dis-moi que ce n’est pas ce que je pense… »

Sans attendre de réponse de sa part, j’attrapais le fameux mouchoir pour le regarder de plus près. Il n’y avait plus de doute, c’était bien du sang… Je ne savais pas d’où venait cette émotion qui montait en moi, mais je sentais mes mains trembler et les lames me monter aux yeux, alors que j’étais pétrifiée à la vue de ce mouchoir.
Codage by Bird for all forums ©

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: [FlashBack] Hope is the only thing stronger than fear   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FlashBack] Hope is the only thing stronger than fear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit