Partagez | 
 

 Meetic version Hunger Games

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Meetic version Hunger Games    Ven 31 Oct - 18:43





Eneron & Channelle




Voilà deux jours que les hunger games avaient commencés … La présentation des tributs aurait lieu demain, et j’avais hâte de voir Pearl et Nate à l’écran. Je n’attendais que cela même si cela me rendait triste et mélancolique de savoir que ça aurait pu … Que cela aurait dû être moi. Heureusement la plupart de mes camarades carrières avaient accepté le fait que j’avais pris cette décision pour garder la gloire du district un, pour ne pas que le mentor du district ne retourne enlever la gloire des tributs. Certains restaient sceptiques, comme Kyle, mais ils n’étaient pas nombreux …

La vérité c’est que j’avais besoin de voir  les jeux pour me redonner une bouffée d’air frais. J’avais décidé la veille de ne plus m’apitoyer sur mon sort. Zane m’avait lâché, ou plutôt sa supercherie avait été révélée … Il ne voulait être avec moi que pour me blesser parce qu’apparemment son père était un rebelle et mes parents l’avaient dénoncé. J’avais compris que je m’étais laissée prendre à son piège, manipulée pendant des semaines, et j’avais écrasé tout ce qu’il me restait de fragile et de doux. Je n’avais pas le choix … Car à l’intérieur, j’étais trop dévastée pour pouvoir rester ainsi. Je devais m’endurcir. Laisser ma sœur me pousser à renoncer aux jeux cette année, me faire avoir par Zane … Je m’étais ramollie, et je ne pouvais pas laisser cela durer. J’avais donc remis ma carapace de carrière et cette fois, je m’étais promis de ne rien laisser la transpercer.

C’est pour cette raison que ce soir, j’avais décidé d’aller au bar et de draguer le premier jeune du D1 que je croiserais. La bonne vieille Channelle était de retour, et comme beaucoup le disaient, remonter en scelle rapidement était le meilleur moyen de passer à autre chose.  Je m’étais donc habillée sexy au possible, symbole extérieur assez évident de ce que je recherchais ce soir, et j’étais partie au bar.

A mon arrivée, je remarquais quelques regards sur moi. Certains parlaient sans doute de la carrière qui ne s’était pas portée volontaire, d’autres posaient des regards plus envieux. J’en repérais un pas trop mal au fond qui me détaillais et je décidai qu’il serait ma cible pour ce soir lorsque mon regard s’arrêta sur un homme au bar. On aurait dit …….. Non, ce n’était quand même pas … Eneron Stark. J’haussais un sourcil. Au fond de moi, je me rappelai d’une chose que je m’étais dite à son sujet. L’année prochaine, j’allais partir aux jeux. Je devais tout faire pour que Sélène ne se sente pas seule, qu’elle ait quelque chose pour détourner son attention de moi et de la peine qui pourrait survenir si je venais à mourir dans l’arène. Et j’avais eu cette idée, celle que j’avais prévu d’utiliser sur moi-même ce soir. Quand quelque chose ne va pas, prends un amant. Bien sûr, je ne trouvais pas d’homme dans notre district qui soit un potentiel petit ami pour ma sœur. Mais un amant n’avait pas besoin d’être agréable, admirable et tout le tintin. Non, un amant se devait juste d’être attirant, endurant, et propre. Et j’avais justement les yeux sur un spécimen qui attirait mon attention pour ma sœur. Je jetais un dernier regard derrière moi au jeune homme que j’avais sélectionné plus tôt avant de m’en détourner ; peut-être plus tard …

Je vins donc m’assoir à côté d’Eneron. Il avait déjà un verre à la main, et ne sembla pas remarquer tout de suite ma présence.

◄ CHANNELLE ►
« Bonsoir Monsieur Stark. »

Il fallait que je sois plus fine que cela, car je n’avais pas pu m’empêcher de noter la pointe d’ironie qui dénotait dans mon « Monsieur ». Bien sûr je le méprisais. Mais toutefois, notre dernière rencontre m’avait laissé cette impression étrange qu’il était plus qu’il ne le laissait paraître. Il était très intelligent et très fin, cela allait sans dire d’après notre brève conversation. Je ne le détestais pas comme j’avais pu le détester, et même si je détestais l’admettre j’étais moi-même aujourd’hui une personne qui avait déçu les carrières.

◄ CHANNELLE ►
« Vous buvez seul ? C’est assez mauvais signe … Dure soirée ? »

Je lançai mes premiers appas. Je devais en apprendre plus sur lui. Si je voulais en faire l’amant de ma sœur, il allait sans dire qu’il fallait qu’il soit libre – ou qu’il ait une conscience souple. Lorsque le serveur arriva, je lui fis un rapide signe de la main.

◄ SERVEUR ►
« Comme d’habitude Mademoiselle Featherstone ? »

◄ CHANNELLE ►
« Non, t’es gentil, mets moi un truc un peu plus fort ce soir. »
J’en avais besoin. Pour tout ce qui s’était passé jusque là, et pour tout ce qui allait se passer ensuite …

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Mar 4 Nov - 18:58










Assis au comptoir d’un bar connu et luxueux du centre de la ville Eneron semblait bien songeur . Il avait troqué son indémodable costume cravate au profit d’un simple pull noir assorti d’un jean sombre. Un air de jazz résonnait au fond de la salle et Eneron buvait patiemment un verre de whisky. Il avait devant lui un vieux livre aux pages jaunis , le genre d’antiquité que plus personne ne lisait dans le quartier. Devant lui était posé , une petite boîte dans laquelle se trouvait , délicatement posée sur un petit coussin la fameuse bague maçonnique trouvé ce jour même , quelques heures plus tôt dans le mystérieux “sanctuaire” de la maison familiale des Stark, une pièce très imprégnée de culture américaine antérieur à la sombre guerre. Le milliardaire s’était juré de creuser un peu plus et d’enquêter notamment sur cette luxueuse bague qui semblait ancienne et chargée d’Histoire.  D’où venait-il donc? Qu’est ce qu’un père avait refusé de lui dévoilé jusqu’à maintenant , des années après sa mort?
 Fatigué , l’ingénieur referma l’ouvrage qu’il rangea dans sa sacoche de cuir , puis il observa silencieusement la bague étrange marqué d’étranges symboles qui se trouvait face à lui. Ses secrets ne seraient sûrement pas facile à percer mais il comptait fermement y venir à bout . Mais il fut bien vite interrompu par une voix familière

-Bonsoir M.Stark.


Le milliardaire tourna lentement la tête et reconnut la plus jeune Featherstone : Channelle . Il ne put se garder de lâcher un léger sourire  ; il fallait dire que ces derniers temps le clan Featherstone et Eneron Stark , que tout semblait séparer  , ne faisait que de se rencontrer volontairement ou pas.  
-Ah Channelle Featherstone ! Quelle heureuse coïncidence!
Channelle et lui s’étaient déjà rencontrés il y a quelques semaines au centre d’entraînement et il avait manigancé un plan avec sa soeur : Sélène pour faire en sorte d’empêcher la cadette d’aller aux Jeux. Depuis quelques temps leurs destins semblaient liés.

Mais ce soir là le milliardaire sentait que l'atmosphère ambiante invitait à la détente.  Ce fut la jeune femme qui lança la conversation.  

-Vous buvez seul? C’est assez mauvais signe...Dure soirée?

Eneron lui sourit avant de répliquer

-Il m’arrive parfois  , voire régulièrement , de boire un verre seul . Ce n’est pas un scotch qui va vous tuer.  

Il marqua une pause durant laquelle la jeune femme demanda quelque chose de fort au serveur. Le milliardaire haussa un sourcil , la pucelle d’Orléans , pas si innocente qu’elle n’en avait l’air , n’était visiblement pas venu pour jouer au tarot.  

-Cependant , continua-t-il , il est vrai que quand un homme fait la découverte  de révélations auxquelles il ne s’y attendaient pas cela peut le bouleverser. Vous devez sûrement en savoir quelque chose Mlle Featherstone.

Il se tut un moment , se laissant bercer par la musique avant de l’inviter galamment d’un geste de la main à aller s’asseoir sur des fauteuils dans un coin plus calme.

-Nous y serions sûrement plus à l’aise.


Ils se levèrent donc pour aller s’installer dans de confortables et sûrement hors de prix fauteuils rouges . Mais le luxe était loin de déplaîre à l’ancien vainqueur et à la jeune femme habitué à la richesse et au faste.

-Mlle Featherstone , à en jugez par votre tenue il me semble que vous ne soyez pas ici pour
faire simplement des parties d’échecs . Vous avez plutôt l’air d’être en tenue de chasse alors pourquoi choisir de vieilles proies comme moi quand d’autres vous sembleraient plus adéquates. Alors dites-moi  , Channelle , dans notre monde on ne fait jamais rien sans arrières-pensées , vous le savez aussi bien que moi alors pourquoi moi? Sans remettre en cause mon charme naturel bien sûr.



Dernière édition par Eneron Stark le Mar 11 Nov - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Lun 10 Nov - 14:53





Eneron & Channelle





◄ ENERON ►
« Il m’arrive parfois, voire régulièrement, de boire un verre seul. Ce n’est pas un scotch qui va vous tuer. »

Force est de constater que le milliardaire avait raison. Moi-même, je devais avouer avoir pris l’habitude de noyer mes petits soucis dans un verre quand le besoin s’en faisait ressentir ; et cela avait été souvent le cas récemment. J’avais demandé au serveur de m’apporter quelque chose de fort, et rapidement il m’apporta également un scotch. J’haussais un sourcil. Ce n’était pas ma boisson de prédilection mais après tout, j’étais toujours prête à tenter quelque chose de nouveau.

◄ ENERON ►
« Cependant il est vrai que quand un homme fait la découverte de révélations auxquelles il ne s’y attendaient pas cela peut le bouleverser. Vous devez sûrement en savoir quelque chose Mlle Featherstone. »

J’haussais un sourcil. Visiblement, il parlait de l’expiation et de la découverte du fait que ma sœur aurait pu y participer. De fait que je n’y avais moi-même pas participé à cause de cela. J’aurais pu trouver cela amusant, mais c’était un peu trop frais pour que je puisse plaisanter à ce sujet. J’en avais souffert, et j’en souffrais toujours. Peut-être que j’en souffrirais pour le restant de mes jours si une occasion ne se représentait pas pour moi de participer aux jeux avant mes vingt-deux ans. Non, ce n’était définitivement pas quelque chose dont je voulais rire mais, toujours soucieuse de cacher la moindre de mes faiblesses, je décidai de faire comme si cela ne me touchait pas.

◄ CHANNELLE ►
« Je suppose qu’en effet, j’ai pu expérimenter la chose. Toutefois la vie serait bien monotone si on ne parsemait pas la route de quelques surprises, n’êtes-vous pas de mon avis ? »

Il désigna les canapés un peu plus loin pour m’inviter à y aller avec lui.

◄ ENERON ►
« Nous y serions sûrement plus à l’aise. »

Je le suivis et allait m’installer dans ces fauteuils confortables. J’avais le désir de commencer la petite mission que je m’étais octroyée, et alors que j’allais prendre la parole, il me devança.

◄ ENERON ►
« Mlle Featherstone, à en juger par votre tenue il me semble que vous ne soyez pas ici pour faire simplement des parties d’échecs. Vous avez plutôt l’air d’être en tenue de chasse alors pourquoi choisir de vieilles proies comme moi quand d’autres vous sembleraient plus adéquates. Alors dites-moi, Channelle, dans notre monde on ne fait jamais rien sans arrière-pensées, vous le savez aussi bien que moi alors pourquoi moi? Sans remettre en cause mon charme naturel bien sûr. »

Lorsqu’il eut terminé, j’éclatais de rire. Cet homme était décidément observateur et intelligent. Je baissais les yeux vers ma tenue comme pour voir de quoi il parlait avant de relever les yeux vers lui. Je le fixai avec amusement.

◄ CHANNELLE ►
« Vous êtes bien perspicace Monsieur Stark. Je vais décider de prendre comme un compliment votre remarque sur ma tenue. Toutefois, je pense que vous cherchez un peu loin dans vos interprétations … Nous sommes dans un bar d’un certain standing, le soir … Et j’ai une image de marque à tenir. Je n’allais tout de même pas débarquer en tenue d’entraînement, cela aurait été un peu inapproprié pour cette sortie … Je vois que vous avez-vous-même rangé au placard vos cravates habituelles, donc je suppose qu’on peut dire que nous avons tous les deux cherchés à nous « fondre » dans le décor ce soir … Avec plus ou moins de succès. »

Je faisais référence sans aucune modestie au fait que clairement, je ne me fondais pas dans le décor. Mais il fallait mettre un terme à cette conversation sur des banalités et entrer dans le vif du sujet. Je me fendis d’un large sourire avant de chercher comment aborder la chose.

◄ CHANNELLE ►
« Mais vous avez raison Monsieur Stark. J’étais venue à la recherche d’une tout autre compagnie, mais je suis heureuse de vous avoir trouvé. Cela fait en réalité quelques jours que j’espérais tomber sur vous … »

En dilapidant quelques informations par-ci par-là, j’espérais piquer un peu la curiosité du milliardaire. Le tout n’était pas vraiment dans ce que je disais, mais dans la façon de dire les choses.

◄ CHANNELLE ►
« Pour tout vous dire, le fait que je sois venue vous trouver n’est pas sans arrières pensées, et sans vouloir vous contredire, cela a au contraire tout à voir avec votre charme naturel. »

Là j’étais certaine d’avoir toute son attention. Mon sourire s’élargit alors que je continuais vers la question qui allait définir si oui ou non il était un amant potentiel pour ma sœur, une occupation qui pourrait détourner un peu son attention de moi.

◄ CHANNELLE ►
« Vous le savez surement, comme toute carrière qui se respecte je connais tout de votre histoire pendant les jeux et pendant votre période de mentorat. Et comme toute habitante du district un qui se respecte, je connais bien sûr l’histoire de votre succès en affaire. Mais ce que personne ne semble savoir, c’est ce qui concerne votre vie privée. Pardonnez-moi si je vous semble directe, mais je suis connue pour aller droit au but. N’y a-t-il donc aucune femme vénale qui ait réussi à vous mettre le grappin dessus ? »

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Mar 11 Nov - 11:20









« Je suppose qu’en effet, j’ai pu expérimenter la chose. Toutefois la vie serait bien monotone si on ne parsemait pas la route de quelques surprises, n’êtes-vous pas de mon avis ? »

Eneron sourit aux paroles de Chanelle. Depuis leur première première conversation le milliardaire avait perçu une intelligence et une finesse assez rare chez les jeunes du district Un . Outre le fait qu'elle appartenait au clan Featherstone , qui se retrouvaient bien souvent , malgré eux , mêlés aux sourdes affaires de l'ingénieur ces derniers temps ; la jeune fille avait tapé dans l'oeil d'Eneron grâce à sa volonté et on ambition affichée . Il était le mieux placé pour savoir que l'ambition construisait la personne , c'était elle qui permettait d'avancer , de fixer des objectifs et de les atteindre.

Confortablement installé sur son fauteuil , le milliardaire sirotait lentement son verre de whisky tout en écoutant les explications de la jeune femme qui eut le mérite de piquer sa curiosité.

"Mais vous avez raison Monsieur Stark. J’étais venue à la recherche d’une tout autre compagnie, mais je suis heureuse de vous avoir trouvé. Cela fait en réalité quelques jours que j’espérais tomber sur vous … "


Ainsi elle désirait le rencontrer depuis un moment , mais pourquoi donc? Cela était d'autant plus étrange que d'ordinaire dans son milieu on évitait au maximum les références au sulfureux hommes d'affaire. Eneron choisit de se taire et d'attendre qu'elle continuât .

"Pour tout vous dire, le fait que je sois venue vous trouver n’est pas sans arrières pensées, et sans vouloir vous contredire, cela a au contraire tout à voir avec votre charme naturel. "



Il haussa un sourcil , puis émit un léger rire . Son "charme naturel" était décidément plus puissant qu'il ne le pensait lui même. Et cela n'était pas peu dire au vue du narcissisme de la personne.

-Là ,Mlle Featherstone , vous avez le mérite de capter mon attention .

Elle continua en affirmant qu'en tant que carrière elle avait apprise tout sur son histoire pendant les Jeux et ses années de mentorat mais qu'elle ignorait tout de sa vie privée.

"-N’y a-t-il donc aucune femme vénale qui ait réussi à vous mettre le grappin dessus ? "

Ah la vie privée de l'insolent milliardaire , voilà un sujet qui semblait bien mystérieux aux yeux des gens. Cet homme avait-il un "amour secret"? S'était-il marié en cachette ? Entretenait-il une relation depuis des années tout en échappant à l'oeil des journalistes ?  Certains disaient de lui qu'ils sortaient avec son ancienne styliste , d'autres affirmaient même qu'il était fou amoureux de Tobias , son associé. Tout cela n'étaient qu'un tissu de mensonge journalistiques. En vérité la vie privée du milliardaire n'était pas aussi fantasque qu'on se plaisait à dire. Il n'était ni marié ni secrètement homosexuel.Il n'avait pas d'enfant caché et n'avait même pas entretenu de relations sérieuses avec une femme depuis belle lurette. L'ancien vainqueur était un célibataire volage et il ne s'en cachait pas, ayant énormément de succès avec les femmes dans les réceptions ou les bars. Mais généralement ces relations ne duraient pas plus que quelques nuits.

-A vrai dire je n'ai rien à cacher. Je n'ai pas trouvé "d'âme soeur" . J'aime les femmes certes mais serai-je capable d'aimer une femme , je l'ignore . Il faudrait déjà que celle-ci me mérite , ce qui semble presque impossible.


Le milliardaire marqua une pause , sous son air amusé il savait qu'un autre facteur important rentrait en compte. Ce facteur peu de monde pouvait le ressentir , seuls ceux frappés par l'horreur , seuls ceux ayant survécus quand d'autres n'avaient pas cette chance pouvaient le connaître. Ancien vainqueur des Jeux et profondément traumatisé par son expérience , le milliardaire était presque devenu paranoïaque , incapable de s'abandonner et de donner toute sa confiance à une personne. Même à son ami de toujours : Tobias il ne disait pas tout. Donner sa confiance à une personne qui pouvait ensuite vous détruire  , le risque était trop grand.
Il décida de faire allusion de ce sentiment à Chanelle sans toutefois le lui dire explicitement.

-Dans ce monde , la prudence n'est jamais assez grande.

Eneron finit son verre  , se redressa et parla d'une voix calme et posée .

-Qu'il semble bien loin le temps où les Featherstone évitaient comme la peste tout ce qui touchait au nom Stark . Les temps changent Channelle , les temps changent.
Alors dites moi tout . Qu'attendez vous de moi? Entre nous la situation serait tellement plus simple si nous évitions de nous mentir...


Homme de parole Eneron pouvait se targuer de ne jamais mentir , même s'il lui lui arrivait très souvent de ne pas dire toute la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Dim 16 Nov - 19:03





Eneron & Channelle





◄ ENERON ►
« Là Mlle Featherstone , vous avez le mérite de capter mon attention. »

Je souris. Quel exploit ! J’avais déjà atteint un premier objectif. Seulement capter l’attention n’était pas vraiment le plus difficile, non … L’objectif maintenant était de la garder. Je l’interrogeai donc sur sa vie privée, ce qui sembla le surprendre et … Le laisser perplexe. Pendant un long moment, il ne me répondit pas, semblant réfléchir à la question ce que mon imagination interpréta comme « c’est compliqué ». Visiblement, il devait avoir une vie « romantique » assez tumultueuse. Ce n’était pas difficile à imaginer : il était riche, cela attirait la convoitise. De plus pour son âge, il était vraiment très bien conservé. S’il n’avait pas été aussi arrogant et prétentieux, j’aurais presque pu imaginer une relation plus sérieuse que celle que j’avais en tête entre ma sœur et lui.

◄ ENERON ►
« A vrai dire je n'ai rien à cacher. Je n'ai pas trouvé "d'âme sœur". J'aime les femmes certes mais serai-je capable d'aimer une femme, je l’ignore. Il faudrait déjà que celle-ci me mérite, ce qui semble presque impossible. Dans ce monde, la prudence n'est jamais assez grande. »

Le début de sa phrase me plut. Cela voulait dire qu’il n’était ni homosexuel, ni complétement fermé. Il n’aimait pas une femme mais il aimait les femmes et ma sœur en était une, visiblement. Donc ça pourrait tout à fait fonctionner. Mais la fin de sa phrase ... La prudence n’est jamais assez grande. Cela me coupa le souffle, me rappelant à la dure réalité … Cette vérité terrible, je ne la savais que trop bien pour avoir accordé la mienne à la mauvaise personne. Une ombre passa dans mon regard, mais je la chassais rapidement. J’étais ici ce soir pour ne pas penser à Zane. Pour oublier le mal qu’il m’avait et me recentrer sur mon objectif, objectif qu’Eneron devant moi devait m’aider à obtenir. Je relevais le regard vers Eneron.

◄ CHANNELLE ►
« C’est drôle Monsieur Stark, mais nous sommes sans doute bien plus semblables que je n’aurais pu le penser. Je vois tout à fait ce que vous voulez dire … »

Puis il me fit remarquer qu’il trouvait ça drôle, ce rapprochement entre ma famille et lui récemment. Cela m’arracha un très large sourire, qui témoignait d’un grand éclat de rire intérieur. S’il savait … J’aimerais bien voir ces relations devenir encore plus … « Intimes ».

◄ ENERON ►
« Qu'il semble bien loin le temps où les Featherstone évitaient comme la peste tout ce qui touchait au nom Stark. Les temps changent Channelle, les temps changent. Alors dites-moi tout. Qu'attendez-vous de moi? Entre nous la situation serait tellement plus simple si nous évitions de nous mentir... »

Je l’observais quelques instants avant de répondre.

◄ CHANNELLE ►
« Vous savez, ce rapprochement comme vous l’appelez, je pense qu’il est vraiment d’actualité, surtout de mon côté actuellement. Je vous ai toujours détesté vous savez … Pour votre façon d’agir dans les jeux. Puis je vous ai rencontré en personne et contrairement à ce que je pensais, vous m’avez semblé être quelqu’un de fin, d’intelligent. Je vous suis reconnaissante d’avoir poliment évité ce sujet mais aujourd’hui, je me trouve dans une situation complexe qui me fait un peu penser à celle dans laquelle vous étiez. Je ne me suis pas portée volontaire, et quelles que soient les raisons qui ont été évoquées officiellement, quelles que soient les vraies raisons … Certains considèrent que j’ai moi aussi trahi les miens. Je suppose qu’en ce sens, je me sens plus proche de vous que je ne l’ai jamais été … »

Je pris une profonde inspiration. Il fallait maintenant en venir au but.

◄ CHANNELLE ►
« Mais je ne suis pas venue vous parler ce soir pour vous parler de cela … La vérité est que je sais que vous ne vouliez pas me voir y aller. Je ne sais pas exactement vos raisons mais je peux les deviner. Si tel est le cas, je pense que ce n’était pas seulement moi que vous ne vouliez pas voir dans l’arène … Et si, encore, je vois juste, vous ne devriez pas voir d’inconvénient à ce que j’y sois l’année prochaine. »

Je vis à son regard qu’il ne voyait pas vraiment où je voulais en venir.

◄ CHANNELLE ►
« Pardonnez-moi Monsieur Stark, je vous avais promis d’être claire … Alors je ne vais pas passer par quatre chemins. J’attends en effet quelque chose de vous. Je veux que vous fassiez votre possible pour entamer une relation avec ma sœur. »

Lorsque je l’observai, un demi-sourire aux lèvres, j’eus la surprise de voir que pour une fois, il semblait non seulement intrigué mais également surpris … Presque bouche bée.

◄ CHANNELLE ►
« Ne vous inquiétez pas, je ne vous demande rien de sérieux. Quelque chose de purement sexuel. Une occupation en quelque sorte, pour détourner son attention de moi et de la peine que pourrait lui causer ma décision inévitable de partir pour les jeux. Et puis entre nous, ça ne devrait pas être très difficile … Ma sœur est une belle femme, forte … Je doute que ça puisse être considéré comme une corvée. »

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Sam 22 Nov - 22:11









« C’est drôle Monsieur Stark, mais nous sommes sans doute bien plus semblables que je n’aurais pu le penser. Je vois tout à fait ce que vous voulez dire … »

Eneron commençait décidément à vraiment apprécier la jeune fille , et cela n'avait rien d'une attirance physique . Elle était fine , intelligente , ne semblait vouloir dire juste ce qui était nécessaire tout en laissant un voile de mystère.

« Vous savez, ce rapprochement comme vous l’appelez, je pense qu’il est vraiment d’actualité, surtout de mon côté actuellement. Je vous ai toujours détesté vous savez … Pour votre façon d’agir dans les jeux. Puis je vous ai rencontré en personne et contrairement à ce que je pensais, vous m’avez semblé être quelqu’un de fin, d’intelligent. Je vous suis reconnaissante d’avoir poliment évité ce sujet mais aujourd’hui, je me trouve dans une situation complexe qui me fait un peu penser à celle dans laquelle vous étiez. Je ne me suis pas portée volontaire, et quelles que soient les raisons qui ont été évoquées officiellement, quelles que soient les vraies raisons … Certains considèrent que j’ai moi aussi trahi les miens. Je suppose qu’en ce sens, je me sens plus proche de vous que je ne l’ai jamais été …

Le milliardaire resta impassible aux flatteries de Channelle " fin et intelligent " il savait très bien qu'il l'était et il n'avait nul besoin de l'avis des autres à ce sujet mais ce fut l'autre partie du discours de la jeune femme qui capta l'attention de l’ingénieur . Ainsi elle était considérée comme une "traîtresse" . Eneron songea alors à acheter une série de dictionnaires pour le Centre des Carrières afin qu'ils puissent revoir la définition exacte du terme "trahison" .

« Mais je ne suis pas venue vous parler ce soir pour vous parler de cela … La vérité est que je sais que vous ne vouliez pas me voir y aller. Je ne sais pas exactement vos raisons mais je peux les deviner. Si tel est le cas, je pense que ce n’était pas seulement moi que vous ne vouliez pas voir dans l’arène … Et si, encore, je vois juste, vous ne devriez pas voir d’inconvénient à ce que j’y sois l’année prochaine. »

Décidément cette petite était vraiment futée , elle avait devinée qu'il ne désirait pas la voir se lancer dans l'arène mais enfin ce n'était pas non plus une voyante et là où elle se trompait c'était que ni cette année ni aucune autre Eneron ne voulait voir un  autre Featherstone aux Jeux mais il était toutefois vrai que l'Expiation se déroulant cette année voir Channelle participer l'an suivant serait un moindre mal . Dans tout les cas ce serait un gâchis de gâcher une jeune fille aussi douée dans cette arène maudite.

Le milliardaire sourit à Channelle  et déclara , une pointe d'impatience dans sa voix.

-Je vois Mlle Featherstone , à présent venons au faits si vous le voulez bien.

Trêves de monologues à présent Eneron voulait savoir la raison pour laquelle la jeune femme l'avait abordée au comptoir

« Pardonnez-moi Monsieur Stark, je vous avais promis d’être claire … Alors je ne vais pas passer par quatre chemins. J’attends en effet quelque chose de vous. Je veux que vous fassiez votre possible pour entamer une relation avec ma sœur. »

Ces paroles eurent à peu près le même effet sur Eneron qu'un seau d'eau glacée jetée à la figure d'une personne endormie. Il resta interdit un moment , la bouche légèrement entrouverte , se répétant intérieurement les paroles de Channelle comme pour s'assurer qu'il les avait bien comprises. Incapable de prononcer un mot , la jeune femme continua.

« Ne vous inquiétez pas, je ne vous demande rien de sérieux. Quelque chose de purement sexuel. Une occupation en quelque sorte, pour détourner son attention de moi et de la peine que pourrait lui causer ma décision inévitable de partir pour les jeux. Et puis entre nous, ça ne devrait pas être très difficile … Ma sœur est une belle femme, forte … Je doute que ça puisse être considéré comme une corvée. »

Le milliardaire prit une profonde inspiration , être surpris , voilà une chose à laquelle il n'était pas habitué. Lui si pointilleux , si prévoyant était rarement surpris par des personnes toutes plus ennuyeuses les unes que les autres . Mais cette petite avait réussi , en plus d'attiser sa curiosité à l’étonner , elle était vraiment spéciale.

Eneron finit son verre de whisky et se gratta la tête

-Eh bien je ne vous cache pas que vous me prenez au dépourvu ,ce qui est un exploit ,  je ne m'attendais vraiment pas à cela .

Il fixa Channelle dans les yeux . A y réfléchir la situation avait tout de même  quelque chose de burlesque . Une jeune carrière en plein de moment de doute qui tentait d'arranger un coup pour sa soeur avec la personne la plus improbable qui soit . De plus elle ignorait sûrement qu'il n'y a peu de temps  Eneron et Sélène dansait torridement au Capitole tout en manigançant un plan pour empêcher une participation de Channelle.

-Je ne peux que vous avouer que votre  soeur est une femme extrêmement attirante .  C'est un fait ; d'ailleurs elle danse admirablement bien avec un partenaire mais c'est une autre affaire.

L'ancien vainqueur marqua une nouvelle pause , comme s'il voulait peser et mesurer soigneusement chaque mot qu'il allait prononcer .

-Mais dites moi avant de venir me voir avez-vous parlé à votre soeur de votre volonté de la lier , bien que ce ne soit que strictement sexuel , à un homme de près de vingt ans son aîné et n'est qui plus est pas la personne la plus appréciée dans la famille?
Imaginons que ce ne soit pas moi qui m'oppose à cette relation ce sera peut être elle ou même certainement vos parents. A moins que l'avis de ces derniers ne vous fassent ni chaud ni forid à vous et votre soeur?


Retourner la discussion , voilà ce que savait faire Eneron et son art de la rhétorique car bien qu'il appréciait toujours autant la finesse de la jeune carrière il préférait tout de même tirer les ficelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Dim 30 Nov - 23:26





Eneron & Channelle





◄ ENERON ►
« Eh bien je ne vous cache pas que vous me prenez au dépourvu, ce qui est un exploit, je ne m'attendais vraiment pas à cela . »

◄ CHANNELLE ►
« Vous me flattez. »

Je souris. C’était vrai, j’étais satisfaite, car c’était un peu l’effet espéré. Il me fixa un instant et je soutenais le regard, attendant impatiemment sa réponse. J’allais être fixée.

◄ ENERON ►
« Je ne peux que vous avouer que votre soeur est une femme extrêmement attirante. C'est un fait ; d'ailleurs elle danse admirablement bien avec un partenaire mais c'est une autre affaire. »

J’haussais un sourcil à la fois amusé et curieux. La cachotière s’était bien gardée de m’en parler. Quelque part c’était une bonne chose : elle lui plaisait, et visiblement un rapprochement avait déjà eu lieu.

◄ ENERON ►
« Mais dites-moi avant de venir me voir avez-vous parlé à votre soeur de votre volonté de la lier, bien que ce ne soit que strictement sexuel, à un homme de près de vingt ans son aîné et n'est qui plus est pas la personne la plus appréciée dans la famille? Imaginons que ce ne soit pas moi qui m'oppose à cette relation ce sera peut-être elle ou même certainement vos parents. A moins que l'avis de ces derniers ne vous fassent ni chaud ni froid à vous et votre soeur? »

Je répondis du tac au tac, avec un léger sourire en coin

◄ CHANNELLE ►
« Avec l’âge vient l’expérience n’est-ce pas ? »

Je pris une gorgée dans mon verre, en réfléchissant un instant sérieusement à ce qu’il avait dit. Ma famille … Quelle bonne blague.

◄ CHANNELLE ►
« Honnêtement, cela va sans doute vous paraitre puéril, mais personnellement le fait que mes parant s’oppose à quelque chose me donnerait encore plus envie de le faire. Mais leur avis n’a d’importance ni pour moi, ni pour ma sœur, surtout ces derniers temps. Le fait qu’ils aient été incapables de cacher leur déception en apprenant que je n’allais pas défier la mort cette année n’a pas été du goût de ma sœur, ce qui me laisse penser qu’à ce sujet, elle pourrait bien se montrer aussi immature que sa jeune sœur. »

Je réalisais qu’il avait décidé de mener et le laissais faire. Je n’étais pas là parce que j’avais quelque chose à prouver, ni pour gagner quoique ce soit. J’étais là parce que je voulais obtenir quelque chose du milliardaire, et si le fait de mener la discussion le faisait se sentir mieux dans la discussion, alors je le laisserais la mener. Toutefois, je devais être claire sur les termes : non, Sélène n’était pas au courant et elle ne devait pas l’être.

◄ CHANNELLE ►
« Pour ce qui est de ma sœur, évidemment elle n’est pas au courant, d’ailleurs je pense que si elle l’était ce serait rédhibitoire. Mais je dois vous confier que c’est une question qui ne me préoccupait pas tant que cela … »

Je relevai les yeux pour le fixer un instant, avec un petit air de défi dans les yeux qui n’était pas forcément calculé.

◄ CHANNELLE ►
« Après tout vous l’avez dit vous-même, vous n’êtes que charme et charisme, n’est-ce pas Monsieur Stark ? Et puis vous êtes un homme d’affaire de talent. A aucun moment je n’ai pensé que c’est le défi qui vous ferait hésiter, bien au contraire. »

Il semblait indécis. Je ne voulais pas le presser, ou le faire se sentir « forcé » même si je n’avais pas la prétention d’avoir ce pouvoir.

◄ CHANNELLE ►
« Monsieur Stark, si vous avez besoin d’y réfléchir, ou si je me suis adressée à la mauvaise personne, dites le simplement je n’en prendrais pas offense. Je sais que vous êtes un homme occupé et je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps, ni le mien d’ailleurs … »

Je jetai un regard au jeune homme que j’avais repéré un peu plus tôt avant de sourire à Eneron avec malice.

◄ CHANNELLE ►
« Et croyez-moi, je n’aurais pas de soucis pour lui trouver un autre usage. »


_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Mar 9 Déc - 20:24









«  Avec l’âge vient l’expérience n’est-ce pas ?»

Eneron émit un rire franc , cette petite était décidément vraiment surprenante et fine .

Honnêtement, cela va sans doute vous paraitre puéril, mais personnellement le fait que mes parant s’oppose à quelque chose me donnerait encore plus envie de le faire. Mais leur avis n’a d’importance ni pour moi, ni pour ma sœur, surtout ces derniers temps. Le fait qu’ils aient été incapables de cacher leur déception en apprenant que je n’allais pas défier la mort cette année n’a pas été du goût de ma sœur, ce qui me laisse penser qu’à ce sujet, elle pourrait bien se montrer aussi immature que sa jeune sœur.

Elle semblait montrer une certaine indépendance : une qualité certaine surtout pour Eneron .

-Il y aura toujours des personnes en désaccord avec les choix que l'on fait mais si on estime que ceux-ci étaient les bons , alors il n'y aucun regret à avoir.

Channelle précisa qu'elle n'avait pas informée sa soeur de son petit plan avant de flatter ouvertement le milliardaire avant de se demander si c'était bien le défi qui semblait faire hésiter le quadragénaire. Celui-ci sourit


"Le défi ne m'a jamais impressionné ni apeuré , j'ai relevé un à un tous ceux qui se présentaient à moi , parfois difficilement . Le défi caractérise l'ambition , l'ambition est le moteur de la réussite. "

La jeune Featherstone sembla profiter de cet hésitation apparente d'Eneron pour taquiner légèrement son interlocuteur.

Monsieur Stark, si vous avez besoin d’y réfléchir, ou si je me suis adressée à la mauvaise personne, dites le simplement je n’en prendrais pas offense. Je sais que vous êtes un homme occupé et je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps, ni le mien d’ailleurs …

Puis avec un regard elle insinua que le jeune homme qu'elle avait repérée un peu plus tôt pourrait remplacer l'ingénieur , ce dernier inclina légèrement la tête et mima une grimace.

-Voyons Mlle Featherstone , vous n'en seriez peut-être pas offensée mais moi oui et il n'y a pas à douter que votre soeur aussi. Vous ne pensiez réellement pas caser votre aînée avec un petit péteux de la sorte , vous savez tout comme moi qu'elle mérite bien mieux et que de toute manière si vous essayez elle vous dira fraternellement d'aller vous faire foutre.

Eneron marqua une pause et se gratta le menton ; il réfléchissait posément à la probabilité qu'une telle relation naisse et aux conséquences qu'elle pouvait entraîner. Bien sûr une liaison sans réel engagement avec Sélène Feathersone était très tentante : c'était une très belle femme , intelligente , fine et qui n'était pas après tout en termes hostiles avec le milliardaire. Mais ce dernier avait tout de même quelques réserves , s'il avait conclu un "pacte" avec Sélène pour empêcher Channelle d'être tribut c'était pour éviter une couverture médiatique gênante liant les glorieuses victoires du clan Featherstone et la piteuse victoire d'Eneron , une liaison avec Sélène pourrait entraîner un raz-de-marée de journalistes en quête du scoop qui feraient à nouveau un lien Featherstone/Stark loin d'être à l'avantage de l'ancien vainqueur. A mois que ces dits journalistes ne soient occupés ailleurs : au Capitole pour l'Expiation par exemple , pendant un temps où les frasques sexuelles d'un richissime ingénieur passeraient inaperçues mais il y avait un gros bémol : Sélène , en tant que mentor , se trouvait au Capitole pour toute la durée des Jeux et la rencontrer s'avérerait difficile. Le milliardaire pensait pouvoir s'arranger mais le jeu en valait-il la chandelle?

- Votre proposition m’intéresse évidemment sinon je ne serais plus là depuis longtemps , mon temps m'est très précieux. Mais je n'aime pas que l'on déballe ma vie privée aux yeux de tout le monde , alors pensez au filon que représenterait pour les journalistes people une relation entre votre soeur et moi quand on connaît les tensions apparentes qui nous séparent. Si relation il y a elle devra être la plus discrète possible et dans le monde d'aujourd'hui cela est souvent compliqué. Je ne refuse pas catégoriquement votre offre mais tout est malheureusement parfois si compliqué dans la vie . Vous en savez sûrement quelque chose vous qui avez fait le choix d'aller à l'encontre de l'opinion générale de votre milieu , il faut une détermination sans bornes pour le faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Lun 22 Déc - 8:55





Eneron & Channelle





◄ ENERON ►
« Voyons Mlle Featherstone, vous n'en seriez peut-être pas offensée mais moi oui et il n'y a pas à douter que votre soeur aussi. Vous ne pensiez réellement pas caser votre aînée avec un petit péteux de la sorte, vous savez tout comme moi qu'elle mérite bien mieux et que de toute manière si vous essayez elle vous dira fraternellement d'aller vous faire foutre. »

Mes yeux s’écarquillèrent une seconde avant que je n’éclate d’un rire qui se transforma rapidement en fou rire. Je fixai le millionnaire avec amusement lorsqu’enfin je parvins à reprendre mon sérieux, même si mes lèvres trahissaient encore à certains moments mon envie de rire.

◄ CHANNELLE ►
« Pardonnez-moi monsieur Stark, je ne voulais pas me moquer … Mais je trouve l’innocence d’un homme tel que vous tellement rafraichissante … »

Si je ne riais plus, mon regard était lui empli de malice.

◄ CHANNELLE ►
« Si j’obtenais un refus de votre part, je n’aurais certainement pas foncé tête baissée vers une autre proie sans réfléchir, j’aime penser que je suis un peu plus maligne que cela … Non, ce jeune homme n’étais pas destiné à ma sœur, mais à occuper ma soirée si j’avais du être privée de votre compagnie. Vous devez penser que je ne suis guère difficile, mais la vérité c’est que quand on est carrière, on ne peut pas prendre le risque d’être avec quelqu’un d’assez intéressant pour que le cœur s’en mêle ; on sait qu’on doit partir un jour sans crainte de laisser tout ce qu’on a derrière soit, alors il faut que « tout ça » ne soit pas très important … Mais je ne vous apprends rien, vous savez déjà tout ça …»

J’eus une brève pensée pour Zane … S’il n’avait pas été ce qu’il était, si nous avions continué ce que nous avions commencé … Aurais-je pu avoir suffisamment d’affection pour lui pour remettre en cause tout ce pourquoi je m’étais battue ? C’était une bonne chose : la question ne se poserait jamais. Eneron m’avoua ensuite que la proposition l’intéressait quand même, et mon attention se reporta entièrement sur lui.

◄ ENERON ►
« Votre proposition m’intéresse évidemment sinon je ne serais plus là depuis longtemps, mon temps m'est très précieux. Mais je n'aime pas que l'on déballe ma vie privée aux yeux de tout le monde, alors pensez au filon que représenterait pour les journalistes people une relation entre votre sœur et moi quand on connaît les tensions apparentes qui nous séparent. Si relation il y a elle devra être la plus discrète possible et dans le monde d'aujourd'hui cela est souvent compliqué. Je ne refuse pas catégoriquement votre offre mais tout est malheureusement parfois si compliqué dans la vie. Vous en savez sûrement quelque chose vous qui avez fait le choix d'aller à l'encontre de l'opinion générale de votre milieu, il faut une détermination sans bornes pour le faire. »

Je l’avais écouté parlé de ma sœur et du fait que leur relation devait rester privée, ce que je comprenais. Bien évidemment un homme de son niveau ne pouvait pas se permettre de voir des scandales éclater tous les mois. Mais il continua en me parlant du fait que j’avais été « à l’encontre de l’opinion générale » … C’était une bien jolie façon de le dire. Toutefois, cette discussion était trop intéressante, trop sincère pour que je le laisse penser des choses aussi fausses …

◄ CHANNELLE ►
« J’aime bien votre façon de penser Monsieur Stark, seulement sur ce point je suis forcée de vous contredire … Mon cas est tout à fait différent du votre il me semble, et je crois au contraire que ce dont j’ai fait preuve, c’est d’un manque de détermination. Je ne dis pas que cela n’a pas été un choix cornélien, mais j’ai laissé tomber ce pour quoi je me battais depuis dix ans parce que je n’avais pas la force de choisir mes opinions, mon combat, mes partenaires, … Face à ma sœur. Je n’ai pas l’impression de m’être découverte une force mais bien une faiblesse, surtout pour une carrière. Il semblerait que je sois bien plus sentimentale que je ne voulais bien le croire … C’est d’ailleurs bien pour cela que je suis ici ce soir. J’entends éradiquer méthodiquement toutes les faiblesses que je pourrais rencontrer. »

Je relevai les yeux vers lui tout en n’étant pas certaine qu’il puisse me comprendre. En effet, les carrières n’avaient jamais semblés être quelque chose de très important pour lui …

◄ CHANNELLE ►
« Je suis désolée, je sais que vous ne partagez pas mes convictions à ce sujet, mais l’arène est pour moi tout ce à quoi j’aspire. D’abord parce que c’est ma plus grande certitude qu’il faut protéger les enfants innocents de notre district. Ensuite parce que gagner les jeux c’est s’ouvrir toutes les portes, faire un bond dans l’échelle sociale si on sait bien jouer ses cartes. Mais là encore, ce n’est pas moi qui vais vous apprendre ça … »

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Mar 23 Déc - 11:13









La remarque d'Eneron au sujet du jeune homme installé au fond du bar la fit beaucoup rire . Prise d'une fou rire pendant quelques secondes elle se ressaisit , toujours amusée , au bout de quelques secondes.

- Pardonnez-moi monsieur Stark, je ne voulais pas me moquer … Mais je trouve l’innocence d’un homme tel que vous tellement rafraichissante …

Le milliardaire , surpris , haussa un sourcil avant d'émettre un petit rire.

-"L'innocence d'un homme " tel que moi , décidément vous avez une sacrée audace pour me dire ça à "un homme tel que moi ".


La jeune , pas du tout déstabilisée , lui expliqua ses propos un léger sourire en coin et avec un regard pétillant de malice. Elle affirma que ce jeune homme aurait été une de ses proies de la soirée avant d'expliquer qu'en tant que carrière elle ne pouvait se permettre de s'attacher à quiconque d'assez intéressant pour qu'elle soir susceptible d'en tomber amoureuse . Son raisonnement se tenait et était somme toute assez logique.

-Je sais ce qu'est être carrière mais si c'était à une autre époque Mlle.

Après qu'il lui ait expliqué les raisons de son hésitation à propos de Sélène , la jeune carrière rebondit sur la fin de son monologue concernant sa situation à elle.

-J’aime bien votre façon de penser Monsieur Stark, seulement sur ce point je suis forcée de vous contredire … Mon cas est tout à fait différent du votre il me semble, et je crois au contraire que ce dont j’ai fait preuve, c’est d’un manque de détermination. Je ne dis pas que cela n’a pas été un choix cornélien, mais j’ai laissé tomber ce pour quoi je me battais depuis dix ans parce que je n’avais pas la force de choisir mes opinions, mon combat, mes partenaires, … Face à ma sœur. Je n’ai pas l’impression de m’être découverte une force mais bien une faiblesse, surtout pour une carrière. Il semblerait que je sois bien plus sentimentale que je ne voulais bien le croire … C’est d’ailleurs bien pour cela que je suis ici ce soir. J’entends éradiquer méthodiquement toutes les faiblesses que je pourrais rencontrer

Elle marque une pause de quelques secondes relavant les yeux vers le milliardaire , ils se fixèrent silencieusement pendant une poignée de secondes , chacun cherchant à analyser le regard de l'autre. Eneron comprenait la difficulté de situation , élevée dans un certain milieu , entraînée depuis de longues années dans le seul but de représenter son district dans l'arène et de faire sa fierté. Toute sa vie n'avait été tournée que vers l'arène et quand son moment de gloire arrive elle doit choisir entre tout ce à quoi elle aspire et l'amour pour sa soeur.

"Il semblerait que je sois bien plus sentimentale que je ne voulais bien le croire … " cette phrase trotta encore un moment dans l'esprit du milliardaire , il ne pouvait assurément pas tenter de la réconforter en affirmant que les sentiments étaient des forces et non des faiblesse ce ne serait que mensonge. Plusieurs fois dans sa jeunesse les sentiments d'Eneron l'avaient poussés à faire des erreurs qui auraient pu le perdre comme la pitié quand il s'est allié avec la fille du Dix dans l'arène ou quand il a dans un premier temps refuser de tuer Mary en finale des Jeux ou encore le sentiment de révolte quand il a commencé à se révolter dans l'arène . Tout ceci était à présent derrière lui , regrettait-il ses gestes? Il l'ignorait lui-même , les sentiments peuvent affaiblir mais également renforcer .

-Je suis désolée, je sais que vous ne partagez pas mes convictions à ce sujet, mais l’arène est pour moi tout ce à quoi j’aspire. D’abord parce que c’est ma plus grande certitude qu’il faut protéger les enfants innocents de notre district. Ensuite parce que gagner les jeux c’est s’ouvrir toutes les portes, faire un bond dans l’échelle sociale si on sait bien jouer ses cartes. Mais là encore, ce n’est pas moi qui vais vous apprendre ça …

Eneron soupira avant de se pencher vers l'avant , elle s'était révélée honnête et elle ne cherchait nullement à cacher les véritables raisons de sa volonté de participer aux Jeux. Le milliardaire , pensif, se gratta machinalement son bouc avant de répondre d'une voix plus faible et plus posée.

-Mlle Featherstone , vous disez vouloir mettre de côté vos sentiments personnels mais ceci est malheureusement impossible. Les sentiments peuvent affaiblir ou renforcer l'être selon les circonstances mais ils sont ce qui définit l'humain , sans sentiments celui devient une machine . Il n'y a pas que l'amour pour votre soeur que vous ressentez , l'ambition , la volonté et le courage dont vous faites preuve pour tenir à aller dans l'arène le sont aussi . Vous avez fait un choix entre deux très forts sentiments qui s'opposaient et maintenant qu'il est fait il faut l'assumer. Non, en effet , je ne partage pas du tout les mêmes convictions à propos des Jeux et des carrières mais je ne suis pas ici pour vous les faire entendre , je ne désire nullement vous influencer ou tenter de vous convaincre avec mes idées . Vous avez vos convictions , vos sentiments , vos ambitions , toutes les cartes de votre vie sont entre vos mains à vous de savoir les utiliser à bon escient et ne laissez jamais personne jouer à votre place où vous dicter quoi faire .

Il se pencha d'avantage et parla encore plus bas , presque en murmurant

-Channelle , sois maître de ton destin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Dim 1 Mar - 22:31





Eneron & Channelle




Je n’avais même pas essayé de mentir … Après tout Eneron était un homme d’affaire bien plus vieux que moi, plus intelligent aussi, et bien plus habitué que moi à la ruse même si j’aimais penser que de ce côté-là je ne m’en sortais pas trop mal … Il semblait perdu dans ses pensées … Pourtant mes paroles n’avaient pas du vraiment le surprendre … Mais il me fixait avec intensité. Je me doutais qu’il allait avoir quelque chose à dire, un avis sur mon cas certainement … Alors j’attendais.

◄ ENERON ►
« Mlle Featherstone, vous dites vouloir mettre de côté vos sentiments personnels mais ceci est malheureusement impossible. Les sentiments peuvent affaiblir ou renforcer l'être selon les circonstances mais ils sont ce qui définit l’humain, sans sentiments celui devient une machine. Il n'y a pas que l'amour pour votre sœur que vous ressentez, l'ambition, la volonté et le courage dont vous faites preuve pour tenir à aller dans l'arène le sont aussi. Vous avez fait un choix entre deux très forts sentiments qui s'opposaient et maintenant qu'il est fait il faut l'assumer. Non, en effet, je ne partage pas du tout les mêmes convictions à propos des Jeux et des carrières mais je ne suis pas ici pour vous les faire entendre, je ne désire nullement vous influencer ou tenter de vous convaincre avec mes idées. Vous avez vos convictions, vos sentiments, vos ambitions, toutes les cartes de votre vie sont entre vos mains à vous de savoir les utiliser à bon escient et ne laissez jamais personne jouer à votre place où vous dicter quoi faire … Channelle, sois maître de ton destin. »

Je souris un instant, presque amusée … Tant de banalités … Je me doutais bien qu’il fallait assumer mon choix, qu’y avait-il d’autre à faire ? Mes parents ne me parlaient plus, mon frère ne pouvait plus me regarder en face … Les carrières, je ne voulais même pas imaginer l’accueil qu’ils allaient me réserver … Alors au final, ma décision était tout ce qu’il me restait … Ca et Sélène, qui n’allait pas rentrer avant des semaines, et qui à son retour allait tout faire pour m’empêcher à nouveau de m’entraîner …

◄ CHANNELLE ►
« Merci pour vos conseils Monsieur Stark … Tout ça, je le sais en théorie … C’est la pratique qui laisse encore à désirer … »

Je lui souris avec amusement avant d’enchaîner.

◄ CHANNELLE ►
« Enfin, nous ne sommes pas assis ici pour parler de moi. Je ne tiens pas à vous embêter plus longtemps, je suppose que vous avez mieux à faire que d’écouter mes petits problèmes. »

Je me levai et le saluai d’un signe de la tête.

◄ CHANNELLE ►
« Je n’attends pas une réponse immédiate, vous pouvez tout à fait réfléchir … Prenez votre temps mais pas trop quand même … Le fait que vous soyez mon candidat favori ne signifie pas que vous êtes le seul, et je compte bien mener mon projet à terme avant les prochains hunger games … »

Je le gratifiai d’un petit clin d’œil avant de lui tendre la main pour la serrer.

◄ CHANNELLE ►
« Ce fus un plaisir de discuter avec vous monsieur Stark, aussi surprenant que cela puisse être … Passez une bonne fin soirée. »

Non sans lui avoir souris, je tournai les talons et décidai de sortir du bar. J’étais contente de ma soirée, et ça serait suffisant pour l’instant …


_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 45 ans.
☆ Surnom : Le renard
★ Occupation : Vendeur d'armes
☆ Humeur : Plutôt bonne
★ Plat préféré : Pizza , foie gras
☆District : Un

○ Points : 366
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    Dim 8 Mar - 12:20








[size=12]

Ah ! Les longs monologues et les belles phrases qu’il savait bien les faire le milliardaire. Lui qui maniait avec une aisance déconcertante l’art de la rhétorique. Channelle lui sourit et soutint son regard

-Merci pour vos conseils Monsieur Stark … Tout ça, je le sais en théorie … C’est la pratique qui laisse encore à désirer …

Ses réponses étaient-elles  toujours aussi fines et intelligentes ?

-On commence toujours par assimiler la théorie même si c’est la partie la plus ennuyeuse non? La pratique vient avec l’expérience.

Sur ces mots la cadette Featherstone jugea préférable de reporter la discussion sur Sélène et le petit coup qu’elle essayait d’arranger entre eux.  Un coup qui paraissait totalement surréaliste et c’est
justement ça ce qui plaisait à Eneron . N’était-il pas un homme qui prenait goût à prendre le contre pied de l’opinion générale?
Channelle se leva , l’ancien vainqueur la suivit du regard .

-Je n’attends pas une réponse immédiate, vous pouvez tout à fait réfléchir … Prenez votre temps mais pas trop quand même … Le fait que vous soyez mon candidat favori ne signifie pas que vous êtes le seul, et je compte bien mener mon projet à terme avant les prochains hunger games …

Le regard pétillant et amusé Eneron lui répondit non sans humour

-Voyons Channelle vous savez bien que votre soeur ne mérite que le meilleur des hommes ,votre “favori”. Mais si vous vous fixez comme date butoir les prochains Jeux alors soyez certaine que vous aurez ma réponse avant.

Eneron serra la main de la jeune carrière tandis que celle-ci affirmait que leur discussion fut un véritable plaisir aussi étrange que cela pouvait paraître

-Comme quoi je ne suis peut-être pas aussi idiot que certains se plaisent à le dire.
ajouta-t-il .

Après un dernier sourire , elle fit volte-face et se dirigea vers la sortie du bar ; avant qu’elle ne parte le milliardaire lui lança

-J’imagine que ce n’est qu’un au revoir …

Eneron finit d’un trait son verre et émit un soupir de satisfaction , cette soirée s’était finalement révélée plaisante et plutôt enrichissante. Les choses étaient en train de changer , rien n’était moins sûr . Nonchalamment il ressortit la bague de son aïeul de sa poche et l’observa un moment ; ce  bijou allait sûrement influencer ces actions futurs. Mais il avait découvert ce soir là qu'un autre bijou autre que le bague et infiniment plus pétillant allait sûrement entrer sur l'échiquier .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: Meetic version Hunger Games    

Revenir en haut Aller en bas
 

Meetic version Hunger Games

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit