Partagez | 
 

 EXPIATION - Vos avis nous intéressent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Admin »
★ Âge : 54 ans
★ Occupation : Présidente de Panem
☆ Humeur : Froide et déterminée
★ Plat préféré : Caviar, foie gras et autres mets de choix
☆District : Capitole

○ Points : 137
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Dim 31 Aoû - 23:41





Expiation
La Moisson laisse des traces...

Parce que vos avis nous intéressent...








ROLE-PLAY
__________________


Alors que la Moisson vient tout juste de tirer sa révérence à Panem, un climat morose plane sur les Districts tandis qu’au Capitole on fête la sélection des tributs. Tant de choses différencient l’ambiance entre ces deux mondes : les pleurs d’une mère dans le District Cinq ou la fierté d’un père dans le District Dix se confrontent inévitablement à l’exubérance et le début des discussions passionnées de spectateurs avides de sang du Capitole.

Sur tous les écrans de Panem, cette soirée continue sans cesse de récapituler les Moissons de tous les Districts afin de faire connaître les tributs tout fraîchement désignés par le sort ainsi que les quelques-uns d’entre eux qui se sont courageusement portés volontaires. Leur vie et l’image qu’ils ont donnée lors de la Moisson sont passées au crible par deux présentateurs acerbes et plein d’une excitation qui emmène leur voix dans des hauteurs dignes des sopranes ! Selena Blewstone est l’un d’entre eux, elle est d’un tel dynamisme lorsqu’elle parle de la Moisson que cela en est soit désespérant, soit plus que communicatif : tout dépend de là où on se plaçait.

Et puis, lors de ces Moissons, il y avait eu les réponses des mentors… Tous avaient dû se prêter au jeu et sceller le destin de leurs tributs ainsi que le leur. Peu avaient répondu à l’appel, pourtant ils étaient désormais sans doute les mieux vus puisque la seconde règle avait assené le coup de grâce au duo et fait peser un poids d’une pesanteur insupportable sur les épaules des mentors qui avaient fui l’arène… Comment allaient-ils gérer cette situation ?

Il y avait également cette seconde règle. Celle que personne n’attendait et qui pourtant avait franchi les lèvres de Selena. Elle avait fait basculer toutes les stratégies établies et surtout soulevé plus de questions qu’elle n’en avait résolues…  

Désormais, personne ne sait ce qu’implique précisément cette dernière loi qui va pourtant influer sur la survie des jeunes tributs, ni même les conséquences qui en découleront pour les tributs et leur mentor une fois l’Expiation lancée. Les commentaires vont bon train. Mais qui que vous soyez, montrez-vous honnête : au fond, voulez-vous vraiment savoir ce qu’est « le lien de chaque équipe » ou encore comment le mentor devra sceller le destin des tributs qu’il a abandonnés ?

Mme Water, elle, sait toute la vérité et n’est pas certaine que vous désirez la connaître alors qu’elle contemple avec une exquise satisfaction les fiches des tributs de l’Expiation…



HORS RP
A la suite de ce message...
__________________________

A la suite de ce post, nous vous proposons deux versions de réponses. Ainsi, dans un même post, vous pourrez nous faire part de vos sensations et sentiments en RP (en tant que votre personnage) ou hors RP (en tant que membre, car votre avis compte beaucoup pour nous !).

Que votre personnage soit du Capitole (Juges, stylistes ou simples habitants), soit originaires des Districts (simples habitants qui ont assisté à la Moisson, tributs et mentors qui visionnent la télévision dans le train ou qui veulent donner leur ressenti), venez nous donner vos avis in rp et hors rp !


  • EN RP : Nous vous invitons à nous communiquer ce que votre personnage a pu penser de la Moisson aussi bien dans son déroulement qu’à propos des tributs sélectionnés dans les différents Districts. Il peut nous parler de ses favoris, de ses craintes pour certains sélectionnés ou encore quelles sont ses spéculations quant à la seconde règle !

  • En hors RP : Nous vous proposons de nous donner votre avis de membre sur la Moisson, de nous parler des tribut(s) ou mentor(s) que vous soutenez, de vos pensées vis-à-vis des règles de cette Expiation, de ce que vous avez pensé du déroulement général. N’hésitez pas non plus à nous dire quelle Moisson vous avez préféré et pourquoi, si des répliques ou des posts vous ont particulièrement plu (ou non d’ailleurs^^) !


Petite précision : Nul besoin de respecter le minimum de 20 lignes dans ce sujet ! Faites comme bon vous semble, mais donnez-nous vos ressentis ! :)

Bref, vous l’aurez compris : on veut tout savoir !!! :D
Have fun !


Dernière édition par Siolyn Water - Présidente le Dim 31 Aoû - 23:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Admin »
★ Âge : 54 ans
★ Occupation : Présidente de Panem
☆ Humeur : Froide et déterminée
★ Plat préféré : Caviar, foie gras et autres mets de choix
☆District : Capitole

○ Points : 137
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Dim 31 Aoû - 23:49



Ci-dessous, vous pouvez contempler les fiches des tributs qui sont passées en boucle à l'écran... Chacune d'elles montre les visages des tributs qui bientôt s'affronteront dans une lutte sans merci, mais qui en ressortira vainqueur...

/HRP/ : Comme nous savons que nos membres sont très joueurs (après tout nous sommes sur un forum Hunger "GAMES" non ? ;)), nous vous proposons un petit jeu. Nous vous défions de trouver comment sont construits les numéros d'identification de chaque tribut et donc le fonctionnement complet de leur création. Nous récompenserons les trois premiers membres qui auront trouver la solution de ce petit jeu de 50 points de rp ! Envoyez-nous vos solutions par mp (à Channelle). Bonne chance à tous !

Fiches d'identification des Tributs
__________________________























Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 32ans.
☆ Surnom : Phil
★ Occupation : juge des Hunger Games
☆ Humeur : inquiet
★ Plat préféré : le saumon en papilottes
☆District : Capitole

○ Points : 540
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Lun 1 Sep - 10:34

Assis, seul, dans le noir, j'entend au loin la rumeur du Capitole.
Ce soir, beaucoup vont faire la fête pour célébrer l'annonce de la moisson jusqu'au bout de la nuit.

Moi, je suis assis dans le canapé, une bouteille de whisky à la main. J'aurais voulu me saouler pour ne pas voir, pour oublier. Mais je n'ai pas réussi. En fait, je n'ai même pas ouvert la bouteille.

J'ai regardé les tributs monter les uns après les autres sur la scène, certains en pleurs. L'une d'entre eux boitait, et je me suis demandé si elle se savait déjà condamnée, s'ils se savaient tous déjà condamnés...

Même maintenant, alors que j'ai éteint la télévision, leur regard continue de me suivre et de me hanter.

je regarde la bouteille qui pend dans ma main. Je voudrais la déboucher et sombrer dans un oubli alcoolisé, mais je ne peux pas.
Je ne veux pas.

Parce que ce serait de la lâcheté envers ceux que j'envoie à la mort.


Assis, seul, dans le noir, j'entend au loin la rumeur du Capitole.
Seul ?
Non, ils sont tous là, autour de moi, et me regardent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Lun 1 Sep - 11:43






Expiation, l'après annonce

L'annonce. Les tributs tirés. La deuxième règle.
Je suis emmitouflée dans ma couverture en peau de bête, en boule dans mon canapé de velours. Mon chien dort à mes pieds, inconscient des malheurs qui se passent dehors, au loin, dans les districts de Panem. Je pose délicatement ma tête contre mon coussin de soie. Je suis seule, comme je l'ai toujours été, seule dans le noir de mon appartement. Dès demain, je devrais les accueillir, vêtir de masque de Capitolienne enjouée des jeux. Mais je ne me sent pas d'attaque. Quand je vois tout ces gamins menés droit vers la mort. Avec cette règle cruelle. Quelques uns ont mon âge,  et je m'imagine à leur place, sur l'estrade, dans l'arène, face à la mort. Et je ravale ma salive, je me mord la lèvre pour ne pas pleurer. Nous sommes cruels.

Mes tributs, ceux du dix. La jeune fille, Chloé, boite déjà, elle se sais sûrement condamné, et ont ne pourra rien faire pour elle. J'ai pitié d'elle, j'aimerai pouvoir l'aider, mais je ne pourrai pas...
Le jeune homme, lui semble plus costaud, et il pourrai avoir ses chances dans l’Arène.
Et puis je serait en équipe avec cet ancien mentor que j'ai aperçu à la soirée du Capitole, parmi la foule. Que j'ai aperçu sur cet estrade, refusant de retourner dans l'Arène, peut-ont leur en vouloir de ne pas y retourner ? Non, ils ont besoin d'un soutient extérieur, d'aide pour négocier des sponsors si ils arrivent à survivre assez longtemps. Et puis, j'ai cru entendre que le mentor à un enfant. Qui voudrait priver son enfant de l'un de ses parents ?

Je me lève doucement, éteins la télévision et me dirige vers la baie vitrée, la main contre le verre glacé et je baisse la tête. Je me sens incapable de surmonter cela, de les regarder dans les yeux. Que verrais-je ? Du mépris ? De la tristesse ? De la haine ? Puis les larmes coulent le long de mon visage et je m’effondre, à genoux sur le sol, la main contre la vitre. Je m'autorise à pleurer se soir, mais prochainement, je devrait ne pas faillir. Pas pleurer devant eux...



HRP:
 


Dernière édition par Equinoxe G. Wiest le Lun 1 Sep - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Paris
★ Âge : 21 ans.
☆ Surnom : Lea
★ Occupation : chasse - vétérinaire
☆District : dix

○ Points : 850
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Lun 1 Sep - 17:00

Le soleil commence à peine à percer la cime des arbres. Il fait encore frais, et le sol est humide de rosée.

Je marche à pas lents dans la forêt, respirant à pleins poumons l'air chargé d'odeur. J'avais besoin de ce petit moment de solitude, après tous les événements de ces derniers mois. Je devrais me sentir chanceuse, j'ai un métier, une apprentie qui est aussi une amie, presqu'une sœur, et nous n'avons pas été tirées pour les Jeux.

Mais j'ai le cœur lourd.

Je repense aux tributs de notre district, au choix du mentor, à la seconde règle.
Il n'y a pas de vainqueur, il n'y en a jamais eu et il n'y en aura jamais.

Il n'y a que des esclaves dont le Capitole use et abuse à sa guise. Nous ne sommes rien pour eux, nous n'avons aucune existence...

Je me penche doucement pour ramasser des feuilles de Digitale, et je me redresse en grimaçant. Les cicatrices de mon dos me font encore souffrir.
C'est drôle d'un certain côté, jamais je n'aurai pensé être capable de résister à des pacificateurs. Je m'étais toujours vue comme quelqu'un de faible physiquement, mais j'avais tort.

Je vois les choses différemment maintenant, j'ai l'impression d'avoir changé, d'avoir grandi. Ce qui me semblait inimaginable il y a deux mois me semble maintenant possible. J'ai maintenant un objectif précis, et je suis prête à travailler dur pour y parvenir.
Je veux rejoindre les rebelles.

Je ne dirais rien de ce projet à Kat, car je ne veux pas l'effrayer où la mettre en danger. Mais je compte lui demander de m'apprendre à tirer l'arc, je lui dirais que c'est pour pouvoir me défendre dans les bois.

Je pense pas avoir encore les capacités pour faire une bonne rebelle, mais je suis déterminée et je sais que je peux y parvenir. C'est juste une question d'entrainement après tout...

Je regarde un instant les rayons de soleil jouer dans les plus hautes feuilles des arbres, puis je me mets à courir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Lun 1 Sep - 22:47

     
Surprise surprise !

   

   

J’avais trépigné d’impatience toute la journée en attendant la diffusion officielle des Moissons. Ce soir, tout était prêt. Assise dans mon salon typiquement décoré dans le style capitoléen, j’étais installée confortablement devant l’écran dans les bras de mon fiancé qui partageait mon impatience bien qu’il ait moins de billes que moi dans les Jeux.

- « J’espère que Selena a bien remué l’urne de mon District parce que si je me retrouve de nouveau avec une adolescente acnéique pour laquelle même la Javel n’aurait aucune chance de faire disparaître ses pustules, je te jure que je pique une crise ! »

Kallistos ne bougea pas d’un cil alors que je m’égosillai dans l’appartement. Je m’étais relevée, ne tenant plus à l’insupportable attente que m’infligeait le département des médias de Panem : comment osait-il faire attendre leur public ? Je n’avais jamais été très douée pour la patience et toutes ses choses qu’on nomme qualités, moi je parlais d’ornements superflus.

- « Kal ! Tu pourrais au moins m’écouter quand je parle de mon esprit qui va craquer de tant de suspens ! »

- « Pourquoi le ferais-je ? Dans cinq minutes tu sauras ce que tu veux et tu fonceras dans ton atelier pour pester sur la physionomie de tes nouveaux tributs et cela quel qu’ils soient… »

Il se leva et me rejoignit au centre de la pièce, devant les grandes baies vitrées de notre appartement qui donnaient sur une des rues les plus chics du Capitole. Il pencha son visage et le glissa juste contre ma joue droite. Je sentis son souffle glisser sur mon cou de sa douce caresse. J’allai succomber quand l’image que j’attendais tant s’afficha sur l’écran derrière mon amour. Comme si je ne le voyais plus, je le contournai non sans le bousculer un peu au passage et je me laissai tomber sur le coussin du centre du divin couleur or.

- « Alors tu rappliques ou tu ne veux pas voir le début de ma gloire ? »

- « Toujours ma belle… »

Il resta debout derrière le divan. Moi je ne pouvais plus quitter l’écran des yeux, le District Un d’abord, puis le Deux, le Trois… Pourquoi le Cinq mettait-il tellement de temps à arriver ! A chaque nouveau tribut volontaire, je piquai un fard de colère en songeant que les stylites de ces Districts auraient bien plus de facilités à les faire passer pour des tributs géniaux. Ils avaient osé se porter volontaire et dans le District que je rendais présentable, il n’y avait jamais de volontaire, de truc qui sorte de l’ordinaire, un truc qui rendrait sa Moisson palpitante quoi… Après ça Elina s’étonnait encore qu’aucun de ses gosses ne soient jamais revenus de l’arène, mais il n’y avait rien d’étonnant ! Moi-même, si j’avais pu, je n’aurais jamais donné un cent pour sponsoriser les tributs que j’avais pourtant mis en valeur du mieux que je pouvais. On ne pouvait pas transformer un crapaud en prince ou une limace en princesse, faut être réaliste deux secondes mes chéris.

Enfin le District Cinq… Mouais deux sélectionnés, la gamine qui pleure comme une madeleine et le gringalet qui tremble de tous ses membres… Je note leur physionomie, ça aurait pu être pire et avec les longs cheveux de la fille, je vais pouvoir me faire plaisir. Le gosse a de beaux yeux bleus, va falloir que je trouve un moyen de les rendre encore plus apitoyants puisque le pathos est le seul truc avec lequel je peux jouer dans ce District.

- « Tellement prévisible… » lâchai-je de colère et de déception.

Mais Elina avait l’air bizarre assise à sa place de mentor. Depuis l’annonce du deuxième tribut, elle était dans le vague, comme si son esprit était loin de la scène et les caméras n’arrêtaient pas de la scruter. Et là, la commentatrice annonça fièrement que le gamin n’était autre que…

- « C’est son protégé… »

Ma remarque aurait pu sembler pleine de compassion si Kall n’avait pas terminé ma phrase et que je n’y avais pas répondu par le sourire le plus sadique que j’ai posé sur mon visage depuis très longtemps : - « Voilà que ta Moisson vient enfin de devenir intéressante…

Oh merci Elina et merci Selena !!! Si cela n’était pas interdit par le règlement, je ferai certainement conduire le plus beau des bouquets à Selena pour la grâce suprême dont elle a été frappée en tirant CE papier précis.

- « Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii »

Mon cri venait de briser au minimum les tympans de Kall, au maximum ceux de Kall et de ceux des Muets que nous avions à notre service - mais eux on s’en fichait il leur manquait déjà la langue alors ils n’étaient plus à une mutilation près…

Elina venait de dire oui et Selena venait de prononcer la sacro-sainte seconde règle qui alimentait tous les ragots depuis l’annonce télévisée de l’Expiation.

- « Toute mon équipe peut gagner Kall, tu te rends compte ! »
- « Je vais être célèbre, je vais entrer dans l’Histoire des Jeux, je vais détrôner ma mère ! »

Je sautillai comme une hystérique dans tout le salon quand Kall m’attrapa entre deux sauts. Il m’embrassa fougueusement.

- « Tu es sublime et tu vas entrer dans l’Histoire… me répéta-t-il à l’oreille.

Je lui rendis son baiser et commençai à le débarrasser de sa cravate grise, de sa veste de costard rouge sanguine pendant que la commentatrice continuait à passer en revue les Districts et rappeler que seuls peu d’entre eux verraient une équipe de trois personnes franchir le sas de l’arène de l’Expiation. Le mien en faisait  partie.

Mes doigts commençaient à déboutonner sa chemise… J’étais si excitée et heureuse…
Kall  en profita pour laisser son corps glisser doucement vers l’interrupteur et la lumière de notre appartement s’éteignit, nous laissant nous délecter de cette édition de l’Expiation qui s’annonçait comme la chance de ma vie…de la nôtre.


Hors RP :

Youhouhou ! J’ai trop adoré votre Moisson, franchement vous vous êtes fait un tel boulot : c’est énorme ! *_*

J’ai des ptits préférés parmi les tributs, mais bon je crois pas que j’ai le droit de le dire.^^ Je veux vexer personne.^^ Les tributs du District Un et du Deux sont trop impressionnants ! Ceux du Deux sont juste à tomber !

La seconde règle m’a surprise même si je l’avais sur ma petite liste d’idée mais je suis pas sûre que ce soit la même que la vôtre vu tout le mystère que vous avez mis dans la phrase qui la donne ! Trop pressée de voir ce que ça va donner dans l’arène ! *_*


 

   © Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
« »
Localisation : Près du pont ...
★ Âge : 20 ans. ♥
☆ Surnom : Jason
★ Occupation : Flâner dans les bois
☆ Humeur : .... ♫
☆District : District Dix

○ Points : 385
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Mer 3 Sep - 15:34





La moisson laisse des traces.
Solo ♫



Le train. On l'avait mit là, on l'avait forcé à y entrer suite à la moisson, le train allait le conduire au Capitole. C'était un aller sans retour et Jason le savait, il s'était installé plutôt confortablement devant un écran, il devait savoir qui étaient les autres tributs. Il alluma d'un geste vif le téléviseur et s'allongea sur le canapé, dans le dix on n'avait pas un tel confort et un tel luxe, même si c'était pour aller à la mort, il devait profiter du trajets et de son confort extrême. Sur l'écran, le Capitole diffusait les visages des tributs qui allaient être envoyés dans l'arène. En commençant par les carrières, ils étaient tous plus impressionnants les uns que les autres, c'est là que Jason s'était mit à penser qu'il n'avait aucune chance. Puis il observa plusieurs gamins, il avaient douze, treize ans, un peu plus parfois, si jeunes, si innocents. Les règles étaient cruelles, le Capitole était cruel, la vie dans certains districts aussi. Jason les regarda tous une dernière fois et se demanda si il aurait la force de tuer, surtout vis à vis de gamins. Il ne savait pas s'il aurait la force nécessaire pour le faire. Jason, lassé et désespéré, une larme au coin de l'œil éteignit l'écran en essayant de ne plus y penser même si c'était totalement impossible.

Hors RP : Une moisson exceptionnelle, on va vraiment s'éclater, vu les personnages, leurs liens, leurs caractères ... Je sens que ça va être explosif et qu'on va prendre un plaisir énorme à Rper. Super bouleau les filles ;). Oh et le mot de la fin, puisse le sort nous être favorable ♫

© Jawilsia sur Never Utopia


Dernière édition par Jason C. Drake le Sam 6 Sep - 11:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
Localisation : Paris
★ Âge : 17ans.
☆ Surnom : Nik
★ Occupation : pêcheur - rebelle
☆ Humeur : en colère
★ Plat préféré : tout sauf du poisson
☆District : quatre

○ Points : 1110
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Jeu 4 Sep - 14:09

Des gouttes de pluie roulent en diagonale sur la vitre du wagon qui m'emmène vers une mort certaine. Je suis seul, la tête appuyée contre la vitre. Je sais que je devrais rejoindre Thalia et notre mentor afin que nous commencions à élaborer une stratégie, mais j'ai besoin de rester seul un moment.
J'ai besoin de réfléchir.

La moisson, la seconde règle, les adieux avec mes parents, tout se croise et s'entrechoque dans ma tête. Mais il y a une question qui domine tout le reste :
que vais-je faire dans l'arène ?

Lorsque je me suis porté volontaire, je n'ai pensé qu'a protéger Thalia, parce que je ne pouvais pas supporter l'idée de la voir mourir dans l'arène. Mais j'ai agi à chaud, sans réfléchir à ce qu'impliquait vraiment ma décision.
Bien installé dans ce wagon qui file vers le Capitole, je réalise que si je veux protéger Thalia, je vais devoir tuer.
Si je retrouve face à un carrière, je n'aurais pas trop de scrupule, il s'est porté volontaire pour cette boucherie, comme moi.
Mais si je me retrouve face à un tribut des autres district ? Si je me retrouve face à face avec un garçon où une fille qui n'a jamais demandé à être dans l'Arène ? Qu'est ce que je vais faire ?

Le tuer ? Alors, même si j'ai agis par amour, j'aurais joué le jeu du Capitole, et j'aurais trahi tout ce en quoi je crois et pourquoi je me bats depuis mes quinze ans.
Mais si je ne le fais pas, Thalia sera tuée, et mon sacrifice n'aura servi à rien...

Je me prend la tête dans les mains, serrant les doigts autour de mon crâne comme pour en faire sortir toutes ces questions sans réponse. Et pourtant, une fois dans l'Arène, il faudra bien que j'ai une réponse, car il ne sera plus l'heure de réfléchir.

Je n'ai pas regardé la Moisson des autres districts à la télévision. Je ne veux pas voir le visage de ceux que je vais devoir affronter, pas encore.

Et toujours cette question qui revient dans ma tête : que vais-je faire dans l'Arène ?

Serais-je capable de tuer un autre tribut, simplement parce que c'est lui ou moi ?
Tout au fond de moi, j'ai peur de répondre oui à cette question.
J'ai accepté le fait de mourir, mais je redoute de trahir mes idéaux, et de découvrir soudain qu'au fond de moi je suis celui que j'ai toujours cherché à combattre...

J'ai peur.
Peur de décevoir Thalia
Peur de décevoir mes parents
Peur de décevoir les rebelles de mon district
Mais surtout, j'ai peur de me décevoir, de n'être pas l'homme fier, courageux et parfait que j'avais imaginé...


Je reste un moment prostré, puis je respire un grand coup et me lève. Il est temps que j'aille retrouver Thalia et Oliver. Je me suis porté volontaire, je dois maintenant assumer mes responsabilités.




HRP

Que dire de cette moisson ?
Qu'a chaque nouvelle étape vous me mettez des petites étoiles dans les yeux, que je dévore chaque post tellement je trouve que l'histoire qui est en train de s'écrire est passionnante.
Je parle bien sûr des admins, qui font un boulot impressionnant et magnifique, mais également des tous les membres du forum, qui ont donné vie à des personnages vraiment tous différents, complexes, avec des histoires vraiment prenantes, et que je n'ai pas envie de voir mourir !

Pour rentrer plus dans les détails, j'ai sautillé sur ma chaise d'excitation en découvrant l'Arène ( une vraie capitolienne !), je me suis creusé le cerveau pour craquer le code des IDs, je me torture toujours l'esprit pour interpréter la seconde règle, et je me demande 200 fois par jour ce qui va se passer ensuite. ^^

Alors voilà, je souhaite une longue et belle vie à ce forum, et j'espère que nous aurons tous l'occasion un jour de participer à la 200ème Moisson !
Enfin quoique non, j'espère bien que d'ici là, les rebelles auront renversé le Capitole !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Jeu 4 Sep - 18:30


Pearl Standford

▲ L’annonce de l’Expiation


Assise sur une banquette du train qui m’emmenait au Capitole, les genoux pliés devant moi, je somnolais en regardant distraitement le paysage. Cette journée avait été longue, pas très fatigante mais remplie d’émotions qui m’avaient vidée de mon énergie. Ma tête faisait automatiquement un rapide résumé de la journée. La Moisson. Le tirage des tributs. Moi qui me porte volontaire. Puis Nathanael. Les adieux à la famille. Le départ en train, et presque dans la foulée, le visionnage des autres tributs. Si j’avais retenus quelques noms, aucun ne m’avait vraiment marqué. Les carrières du deux étaient pas mal, on n’aurait pas de problème à faire alliance avec eux. Ceux du quatre … Nik’ était parmi eux, et j’en étais ravie. Mais après avoir vu la séquence où il se porte volontaire, je n’étais plus sûr de ses motivations … Quoi qu’il en soit, on aura l’occasion dans reparler. Les gamins de moins de quinze ans ne me faisaient pas peur, les autres n’en menaient pas plus large. J’avais faillis être déçue, mais on m’avait appris à me méfier des apparences, j’attendais donc de les voir dans l’arène avant de tirer une quelconque conclusion. Mon esprit avait de lui-même fait le tri parmi les potentiels alliés, les plus grands dangers et les tributs dans importance. Les compétences en soin ou en chasse de certains ne nous feraient pas de mal, à Nat et à moi. Mais j’allais le laisser les convaincre de nous rejoindre, avec moi en ambassadeur j’allais plus nous faire des ennemis que des alliés. Mais peu importe. J’étais prête. Ma place était ici, dans ce train en direction du Capitole pour participer aux  prochaines éditions des Hunger Games. 19 ans de volonté, d’apprentissage, d’efforts… Je pris brusquement compte de quelque chose qui m'avais échappé depuis que je m'étais porté volontaire. Mes dés étaient jetés, il ne comptait qu'à moi de les faire obtenir le résultat gagnant. La victoire. L'objectif que je m'étais fixé il y a si longtemps déjà...

J’étais prête. J’étais dans mon élément.

Comme si j’avais attendu toute ma vie pour vivre ce moment…

HRP:
 


Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Ven 5 Sep - 11:09




AVIS EXPIATION






Channelle


La moisson m’a beaucoup perturbée … J’ai vu les gens se retourner vers moi, attendre que je me porte volontaire … Et bien, ils attendent encore. Ca a été dur de voir Nathanaël se porter volontaire car on avait prévu d’y aller ensemble depuis qu’on a commencé l’entrainement ensemble. Mais le principal, c’est que ma sœur n’y aille pas. Quoique les gens pensent ou disent, ma sœur est en sécurité et c’est le plus important … Et puis, la moisson c’est tous les ans … Rien ne m’empêche d’y aller l’année prochaine.

Il m’a fallu du temps avant de pouvoir rentrer à la maison … J’avais peur du regard de mon frère et de mes parents … Mais quand je suis rentrée, il n’y avait personne. J’ai regardé la télévision où  ils passaient les rediffusions des moissons en boucle, et je suis un peu inquiète pour Nate et Pearl. Les tributs du deux ont vraiment l’air fort, et j’espère qu’ils ne vont pas s’y attaquer tout de suite. Pour ce qui est des autres, je ne sais pas trop … J’ai été un peu rassurée de voir que dans le quatre, aucune tribut n’a été volontaire. Chez eux, ça sera pire que chez nous … Les autres tributs ne me font pas trop peur cependant …

J’ai aussi pu revisionner l’annonce de la règle, et je la trouve floue … Ce qui est sûr, c’est que ceux qui ont leur mentor dans l’arène ont un avantage, au moins pour eux c’est clair : toute l’équipe peut gagner. Pour les autres, j’ai du mal à comprendre … Toute l’équipe peut gagner mais le mentor doit « sceller » le sort d’un tribut et cela m’intrigue … Doit-il tuer un tribut avant même qu’il n’arrive dans l’arène ? Doit-il choisir d’en tuer un dans l’arène ? Ou est-ce plus compliqué ? Je me demande s’il ne va pas devoir en priver un de sponsor, ou d’entrainement. Sceller après tout peut vouloir dire tant de choses … Mais ce n’est pas ce qui m’intrigue le plus. Ce qui me perturbe, c’est que les tributs soient liés au sein d’un district. Je me demande ce que c’est que cette chose tordue … Lié, est-ce au sens propre ou au figuré ? Je m’imagine le pire … Pour le meilleur et pour le pire … Ils ne vont quand même pas nous marier tous les duos ?! Certains n’ont même pas quinze ans …  Et si c’était au sens propre … J’imagine déjà tous les duos attachés les uns aux autres par une corde, ou des chaines … Ou peut-être pire, par une étrange mutation qui collerait leurs mains et leurs pieds …. J’ai hâte de voir, même si ça me terrifie …



Hors rp


HRP:
 

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Sam 6 Sep - 21:35

Je suis sur le lit, dans ma chambre du wagon du train. Le sol bouge toujours. J'ai toujours la tête qui tourne. Je l'aurai toujours. Tant que le sol bougera. Est-ce que si je retrouve un sol stable, je tomberai avant de pouvoir me relever ? Je regarde le plafond argenté. Je ne peux pas voir les étoiles. Tout est hermétique. Pas de fentes entre les lattes. Pas de poutres. Seulement du métal.
Je n'aime pas le métal. Pas les sols qui bougent. Je veux rentrer chez moi.
Sauf que je ne peux pas. Peux plus. Je n'ai aucune chance de rentrer. A cause de la deuxième règle. Soyons réaliste, je vais mourir. Dans une semaine, ou deux semaines, ou même moins.
J'ai le regard lointain, absent. J'aimerais tellement pouvoir voir les étoiles. Je pourrais aller jusqu'à la fenêtre de mon wagon mais je n'en a pais le courage. J'ai envie de pouvoir disparaitre sous les draps du lit ou dans le placard de ce compartiment bien trop luxueux pour moi, et qu'on ne me retrouve que longtemps après, très longtemps, une fois que les Hunger Games seront finis. Mais c'est impossible. Tout bonnement impossible.
Finalement je me lève. J'aurais le loisir de regarder les étoiles dans l'arène. Ou pas. Je ne suis pas sûre de pouvoir survivre à la première journée. Pas avec quelques mentors en Jeu. Je frissonne, retourne vers le placard, fouille dedans et déniche un pull. Il m'a l'air chaud, je l'enfile par-dessus ma chemise de nuit, tout en lançant un regard désolé à ma robe. C'est la dernière chose qui me vient du Douze. Les draps du lit sont faits d'une matière extraordinairement douce. Le tissu est si fin que j'ai l'impression que je vais le déchirer rien qu'en le frôlant.  
Je m'en enveloppe aussi. J'enlève le tout. Juste le drap. Mes doigts s'accrochent au tissu comme si c'était la seule chose qui me rapprochait du monde réel. Je me laisse tomber sur le lit et rebondit sur le matelas.
Un visage passe devant mes paupières closes.
Nik. C'est Nik pour le Quatre. Nik.
Je frissonne, serre les poings, serre les dents. Les autres, je ne les ai jamais vus. Tant mieux.
Peut-être que je vais envisager une alliance avec le Quatre. Parce que Nik n'est pas un véritable Carrière, c'est un rebelle. Et la fille, Thalia... Je ne sais pas. Je verrais pendant l'entrainement.
Je soupire.
Me cale contre les oreillers, me prépare à affronter une bonne nuit d'insomnie accompagnée d'idées noires et d'angoisse.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Mer 10 Sep - 17:50


 - Expiation -


    Quelqu’un toqua à la porte. C’était l’heure. Je laissai entrer ma mère –j’avais deviné que c’était elle. Elle avait les yeux rouges, je me doutai qu’elle avait pleuré. Moi aussi j’étais triste, mais c’était comme ça et il fallait l’accepter. Je m’étais fait à l’idée que je ne pourrai peut-être plus revoir ma sœur. Ca me fendait le cœur. Une des dernières phrases que Pearl nous avait dites avant de monter dans le train était gravée dans ma mémoire : « Quoi qu’il arrive, je veux que vous soyez fortes. » Je devais à présent l’être. Pour elle. Je descendis les escaliers et commençai à me diriger vers le salon. Ma mère avait une main sur mon épaule. Elle était moins forte que moi, c’était certain. Je m’asseyais dans le fauteuil, ma mère quant à elle resta debout, raide, derrière moi.  Nos regards se croisèrent, et dans celui de ma mère, je pus y lire une extrême lassitude, doublé d’une profonde tristesse. Perdre son enfant... Je ne voulais jamais connaître ce malheur. Je pris la télécommande et allumai la télé.

   Nous y étions. Chaque moment de la moisson y était décrypté. Le premier district à être présenté était bien sur le nôtre. Les temps forts qui m’avaient déroutés à ce moment-là, je ne les vis plus de la même façon. Je ne saurai expliquer, mais un sentiment d’épanouissement m’envahit. J’avais eu tout le temps de réfléchir à cette situation. J’étais inquiète pour ma sœur, bien sûr, mais la flamme de l’espoir de m’avais pas encore quittée. Sa présence m’empêchait de m’effondrer. Les autres districts défilaient, des gens de tout âges, avec chacun leur propre histoire, étaient choisis ou volontaire pour nourrir le plaisir du Capitole. Je regardais les chances qu’avait Pearl de gagner, mais très vite je m’aperçue que je n’avais aucune idée de comment juger les tributs. S’il un tel était petit, était-ce plutôt un avantage ou un inconvénient ? J’espérais juste qu’en ce moment, Pearl échafaudait des stratégies avec Sélène et Nathanael. Pearl… Allait-elle bien ? Comment était le train ? Je voulais être auprès d’elle, la soutenir. Mais la personne dont je devais m’occuper aujourd'hui était ma mère. Plus elle regardait les tributs défiler, plus elle était effondrée. Je pris sa main, pour lui dire que j’étais avec elle dans cette épreuve. On allait devoir se soutenir. Mutuellement.



@Eques sur Never-Utopia


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 22 ans
☆ Surnom : /
★ Occupation : Apprentie pharmacienne / Tribut du District 5
☆ Humeur : Dévastée
★ Plat préféré : Une pomme
☆District : Cinq

○ Points : 1544
○ Barre de vie :
179 / 200179 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   Jeu 9 Oct - 16:59



To find myself again
My walls are closing in
(without a sense of confidence and I'm convinced that there's just too much pressure to take)
I've felt this way before
So insecure


Le gros bouton rouge. Il fallait sûrement appuyer sur le gros bouton rouge pour allumer la télévision. En allumant la télévision, peut-être alors que s'afficheraient les Moissons qui elles-mêmes auraient une chance de livrer des détails sur les Tributs. Les volontaires, les tirés... L'on pourrait également compter sur le Capitole pour livrer des détails croustillants, venant de reportages ou de rumeurs. Puis la seconde règle occuperait l'antenne, ainsi que les pronostics de victoire ou, du moins, les chances qu'auraient chacun...
Et que découvrirait-on alors ? A tous les coups se dresseraient les trois belles et complètes équipes de Carrières, composées des Tributs accompagnés de leurs Mentors, prêts à sacrifier leurs vies pour aider leurs protégés... ou reconquérir la gloire passée. Quelle évidence que ces anciens Vainqueurs se joignent au bal meurtrier de l'Expiation ! Quel honneur serait-ce de remporter deux éditions des Hunger Games ! Et quel supplice pour les autres Tributs ! Parce que la seconde règle, au milieu de son charabia de mots si complexes que trop compliqués, avait en effet était claire que sur un point : une équipe complète pouvait gagner. Cette année verrait, à coup sûr, trois Carrières couronnés de succès...
Je pourrais confirmer toutes ces suppositions ou affirmations si j'avais au moins le courage d'appuyer sur ce gros bouton rouge.
Mon corps tremblait. J'étais là, assise sur mon lit, dans une chambre qui devait d'un tel luxe... mais toutes les lumières étaient éteintes. J'avais fermé les rideaux, les volets en rentrant, folle, puis m'étais affalée sur le lit, recroquevillée en position fœtale. J'avais les yeux rivés sur la diode lumineuse de la télécommande. Je sentais encore le goût si lointain des lèvres de Rayan sur les miennes. Ce baiser... Je pouvais sans peine affirmer que c'était le deuxième que nous échangions. Dû à mon instabilité émotionnelle, puisque j'étais sans cesse trimballée entre la peur et la volonté de vivre, mais surtout à sa compréhension presque inhumaine, notre relation avait doucement avancé depuis un an. Dans le noir de ma chambre, je regrettais tant la chaleur protectrice de ses bras, tout comme le doux son de sa voix... J'aurais tant aimé pouvoir nous laisser une chance. Juste une.
Me laisser une chance d'être heureuse.
Une larme s'échappa du coin de mes yeux. La première depuis que j'avais posé un pied dans ce train, alors que j'en avais versé tant d'autres avant. Je saisis un oreiller que je me mis à serrer, tandis que mes joues se mouillaient. C'était dur, c'était trop dur. Ce matin encore, je croyais que j'allais enfin être libérée de l'enfer des Moissons et que je pourrais vivre ma vie comme je l'entendais. J'avais fait tant de projets; j'y avais tant cru; et Selena m'avait retiré ça avec un sourire... Comme elle l'avait fait pour Adam. A la pensée du jeune garçon, je sentis de la colère monter... une telle colère que mon pied donna un coup violent dans la télécommande, que j'entendis valser contre le mur et rebondir sur le sol. Cet effort fut comme trop dur pour moi puisqu'une grande fatigue m'accabla et je restais recroquevillée sur moi-même. Sanglotant.
Je vis à nouveau les regards des enfants du District... je vis leur satisfaction quand Adam fut tiré... Et, a fortiori, quand je devais être tirée. Finalement, n'était-ce pas justice qui avait été rendue ? Deux des gosses les plus riches du District qu'on envoyait à la mort, quand eux peineraient encore à l'usine d'électricité ? Rien qu'à l'idée d'avoir pu, malgré moi, améliorer leur quotidien, je me sentis prise d'un petit rire nerveux entre mes larmes. Si j'avais eu un espoir, je me serais peut-être battue pour que l'on revienne et pour leur prouver que la vie n'avait pas forcément été plus clémente avec Adam et moi qu'avec eux. Parce qu'avec la participation d'Elina aux Jeux, il était probable que l'on revienne... Je me mis à nouveau à pouffer de nervosité, puis mes larmes redoublèrent, puis l'image de neuf Carrières terrifiants et inhumains vint à moi et tordit mes intestins, encore et toujours...
J'avais peur. J'étais terrifiée. Je n'avais qu'une envie, c'était de rester blottie dans ces draps et dans le noir de la pièce. Peut-être qu'on en viendrait à m'oublier. Peut-être qu'ils me laisseraient tranquillement ici puisque mourir je devais. Mourir de faim. Mourir de froid. Mourir d'ennui. Mourir de peur. J'avais tellement de moyens de crever dans ce lit que, finalement, rien ne les obligeait à m'emmener mourir au combat, si combat il devait y avoir lieu. J'avais tellement honte de l'image que je pouvais donner aux caméras et que mes proches pouvaient voir... Et Adam et Elina également, qui devaient compter sur moi. Sur moi pourquoi ? Compléter leur équipe et pouvoir tous les deux rentrer au bercail, avec moi, accessoirement ? Espéraient-ils un instant que l'on avait une chance de gagner ? Parce que moi, je n'avais aucun espoir.
Je n'avais en ce moment rien d'autres que ma peine, ma peur, ma honte, ma fragilité. Mon désespoir.
Cette incessante balance d'émotions me fatiguait. Le noir de la pièce me donnait l'impression qu'il était tard, alors que midi devait à peine avoir sonné. J'avais envie de dormir pour échapper à ce monde horrible, mais mes larmes et mes monstres m'en empêchaient. Alors je restais là, de longues minutes, le temps que les rivières sur mes joues s'assèchent et que mon cœur se lasse de trembler. Que ma raison me revienne. Que je comprenne que finalement, je reproduisais inconsciemment ma réaction suite à cette terrible soirée d'hiver... et je ne pouvais pas me le permettre. Parce qu'un Pacificateur rentrerait et m'emmènerait au dehors, dans ma robe froissée et mon maquillage coulé... que ma mère, mon père, Rayan, Adam, Elina me verraient dans cet état et seraient déçus que j'abandonne déjà le combat... Qu'attendaient-ils de moi ? Autant de naïveté qu'Adam ?
Oui, mais... je me devais de faire un effort. Parce que, quoi qu'il arrivait, on me forcerait à sortir de ma léthargie.
Alors, doucement, je me redressais... avant de m'effondrer à nouveau dans les draps mouillés par mes larmes. Non, c'était trop, trop de force, trop de volonté... Mais peut-être que, si j'ouvrais la fenêtre, au moins pour laisser entrer d'air, ça irait mieux... Je me laissais donc rouler hors du lit, si déjà je n'avais pas la force de me lever. Je sentis le contact dur et irritant de la moquette, tellement désagréable que je fus contrainte de me mettre debout. Lentement, je m'approchai de la fenêtre, j'ouvris ses rideaux et fut soudain éblouie. Le temps, quand je pus enfin regarder, était magnifique au dehors, ce qui me donna l'envie d'entrebâiller la vitre et de respirer un peu. Et alors je vis, dans le reflet de la vitre, les marques du maquillage ayant coulé, comme des peintures de guerre...
Ce qui me convainquit à me rendre dans la sale de bain, au moins pour rendre ma tête quelque peu plus... convenable...
Evitant tout contact avec le miroir, je réglai le robinet le plus froid possible et me baignai le visage de mes mains. Si au début, le température me coupa le souffle, je continuai à me frotter les yeux et les joues, pour faire disparaître toute trace de mes pleurs. Cela dura un moment mais, une fois fini, je me sentis enfin prête... à saisir cette saleté de télécommande. Enfin, ce serait forcément plus pratique si elle ne gisait pas littéralement éclatée sur le sol.

« Et zut... ! » soufflai-je en ramassant les trois morceaux du boîtier.

Dans le fond, je devais reconnaître que je l'avais bien cherché.
Je pris donc quelques minutes à trouver les boutons sur la télévision qui étant, bien sûr, d'une modernité capitoléenne, répondait à la voix, ce qui me permit de l'allumer. Je baissais le son de ce bruyant hymne, plutôt violent pour les oreilles et, le temps du discours habituel qu'ils nous avaient déjà servis lors de la Moisson, je me calais tout au bord du lit, dos collé au mur, serrant fort un oreiller dans mes bras.
J'étais légèrement perdue lors du show de début des présentateurs mais, lorsqu'enfin on arriva aux Moissons en débutant par celle du District Un, je tentais de me concentrer. Mais écho à ma peur, je ne pus que regarder les visages de Pearl Standford et Nathanel Lowe s'avançant, volontaires et fiers, vers la scène. Quand vint la décision du Mentor et que Sélène Feathersone se redressa, je sentis mon ventre se serrer. Parce qu'elle était belle, fière, et dangereuse.

« Dans notre District, c'est un honneur que de participer et de remporter les Jeux. La prestation de nos tributs n'en serait que moins éclatante si elle était gâchée par l'ombre d'un mentor dont ils n'ont nullement besoin de la protection. En tant que mentor du District Un, je n'irai pas dans l'arène pour l'Expiation afin de laisser briller mes tributs ainsi que notre cher District du Luxe ! »

Elle n'irait pas dans l'arène. Non, l'équipe du District Un ne serait pas complète... Je serrai mon oreiller alors que l'on passait dans le District Deux, dans lequel les deux Tributs, jumeaux, étaient terriblement effrayants. Comme tous les Carrières de toutes les éditions, pourrais-je dire, seulement, quand ce n'était pas notre propre personne que l'on envoyait dans l'arène, on ne voyait pas ces Tributs avec ce petit truc qui serrait le fond de notre gorge... Et quand Silena Beauregard se leva pour déclarer d'un ton indifférent :

« Je suis désolée mais je ne les accompagnerais pas dans l'arène. »

Je sentis mon cœur battre. C'était un deuxième Mentor qui refusait. Une équipe complète de Carrières en moins dans l'arène. L'excitation montait et, pourtant, je me sentis toujours terrifiée, sans comprendre pourquoi. La Moisson du District Trois passa rapidement, Clarissa ne fut pas tirée, à mon soulagement, et il n'y eut ni volontaire, ni Mentor dans l'arène.  « Non, je le regrette mais je ne peux pas y retourner. ». Trois refus. J'avais l'impression que, ce qui me donnait la force de continuer, c'était les refus des Mentors. J'en dénombrais déjà trois. Ils avaient tous refusé.
Vint le dernier District de Carrières, le Quatre. Et là, surprise : le premier Tribut, Thalia Smith, n'était pas une Carrière; quant au second, Nikolay Willis, les images du Capitole montrèrent très clairement que sa décision avait rendu un jeune homme furieux. J'étais aussi intriguée que les présentateurs qui faisaient leurs commentaires : que venait-il de se passer ? Parce qu'il était évident que l'on avait pas affaire à deux Carrières... surtout quand Oliver Wingston prit sa décision :

« J'aimerais les accompagner mais ... J'y ai beaucoup penser, et bien que j'aimerais y aller pour les aider au départ, à la fin il n'en restera qu'un. Stratégiquement, je ne vois pas l'intérêt de donner un ennemi de plus à mes tributs ... Je ne les accompagnerais donc pas dans l'arène, mais les soutiendrait du mieux que je pourrais à l'extérieur... »

Voilà. Mes pires craintes venaient de toutes s'effondrer. Il n'y avait aucune complète équipe de Carrières. Les Mentors restaient dehors, le Quatre, bien que Nikolay semblait entraîné, n'était pas un duo de Carrières... Alors pourquoi ? Pourquoi avais-je toujours peur ? Pourquoi avais-je toujours envie de hurler au sort d'être plus favorable avec moi ?
Et voici venu le tour du District Cinq. Notre tour. Mon nom fut tiré et la caméra se concentra sur mon visage, déconfit et figé. Et, comme amplifié, l'écho des pleurs de ma mère, tandis que le Pacificateur s'avance vers moi et attrape mon bras. Je sentis mes larmes couler à nouveau tandis que je m'avance vers la scène. Je faisais réellement pâle figure à côté des Carrières très fiers, voire même des autres Tributs qui s'avancent sans réaction vers l'estrade, choqué. Comme Adam. Bien sûr, il y a un gros plan sur Une Amy choqué et en larmes suite à l'annonce de son nom, et j'entends les présentateurs demander ce qu'il peut bien y avoir entre nous, lui qui es pourtant plus jeune que moi de cinq ans. Parce qu'à leurs yeux, on ne pouvait tenir à quelqu'un que par amour ?

« Moi Elina Clark... mentor du district 5, ai décidé de participer à l'expiation, et d'accompagner les tributs du district 5 dans l'arène. »

La première à se lancer dans la course. Cela fit jaser tous les commentateurs. Elina avait gagné treize ans auparavant et ils rappelèrent à tous que cela n'avait pas été dans la gloire puisqu'elle avait attendu aux côtés du cadavre de son partenaire de District. Ce commentaire, ce seul commentaire, fut d'une éloquence terrible : le District Cinq avait beau être complet, ce n'était pas pour autant gagner pour eux.
Je compris là pourquoi j'étais toujours harassée par la terreur : faisions-nous réellement le poids face aux Carrières ? Quelles qu'étaient les compétences d'Elina, elles ne compensaient pas les faiblesse pourtant nombreuses d'Adam et moi-même, vaincus par les coups du destin. Nous étions une équipe, la première, mais cela ne faisait pas tout...

« Parce que je sais que ma mentor l'aurait fait pour moi à l'époque ... J'ai décidé d'accompagner les tributs dans l'arène. »

Comment ça, la Moisson du Six était déjà passée et montrait une équipe entière ? Le Capitole montra alors un jeune Mikel Kailli se portant volontaire puis qui survit à la météo terrible de l'arène.
Les caméras continuèrent et passèrent au District Sept. Le Tribut féminin, premier tiré, ne fut autre qu'une petite puce de douze ans nommée Billie Kane. Sans réellement penser au fait que je devais l'affronter, je sentis mon cœur se serrer tandis que Shélim Métayer, le Tribut masculin, s'avançait à son tour. Et puis...

« Moi, Cassandra Beatrix Saltsmann, souhaite repartir dans l'arène avec mes tributs pour vivre cette magnifique Expiation et les aider à honorer d'une victoire le District Sept ! »

A cet instant s'avança une femme de trente ans; l'image d'après montrait une nouvelle petite puce de douze ans tirée au sort. Et c'était la même personne, à n'en pas douter, reconnaissable par ses yeux bruns et ses cheveux blonds. Et cette petite puce là était en train de tuer un Carrière du District Un à coup de pierres. J'eus du mal à avaler : comment ? Comment pouvait-on, à cet âge-là, faire... ça ? Horrible. Je ressentis instinctivement une aversion pour ce Mentor...

« JAMAIS ! JA-MAIS je n'y retournerais. Jamais. »

District Huit et Zatanah Keywell se démarqua encore. Précédemment, ce fut Clarke Nightingale qui avait éclaté de rire avant d'avancer avec assurance, avant d'être accompagnée par Maxim Lower lui-même confiant.
On passa ensuite au District Neuf avec comme Tributs Silver Adjoy et Nolan Andrews, tandis que le Mentor déclinait.

« Je suis navré, mais la réponse est non. »

Et puis, le District Dix, qui eut pour don de faire parler les présentateurs. Le District avait, quelques jours auparavant, vécu une véritable catastrophe qui avait détruit ses locaux de travail et fait de nombreuses victimes; de plus, le Mentor habituel étant indisposé (« pourquoi ? comment ? quelqu'un lui aurait fait quelque chose ? » furent les questions soulevés par les présentateurs), il avait été remplacé par un certain Ethan Underwood. Mais, ce qui me marqua le plus, ce fut le Tribut féminin du Dix... Chloé Olympia. Boiteuse, faisant tout pour se montrer forte, elle semblait retournée par le tirage de son nom dans l'arène et faisait de son mieux pour avoir l'air... le mieux possible. A voir cette jeune femme, je me sentis proche d'elle... Moins du Tribut masculin, Jason Drake, dans les bras duquel Chloé tomba pourtant, faisant jaser les présentateurs qui furent « désolés que le sort s'acharne sur eux... ». Puis le Mentor parla :

« Je n’irai pas dans l’arène. »

Et l'on arriva au District Onze qui eut gain de sympathie pour son Tribut masculin, un garçon de treize ans du nom de Derek Wilson accompagné par Lucy Mawis, mais également pour sa Mentor Mia Stanford qui semblait tellement attristée de refuser qu'on voyait que ce n'était pas feint. Ou alors, très bien.

« Je suis désolée mais ... Ma petite fille est trop jeune pour que je prenne le risque de la priver de sa mère. J'aiderais au mieux mes tributs de l'extérieur comme je l'ai toujours fait. J'espère que mon district comprendra ... »

Et puis le Douze, où furent tirés Leanne Chetwood et Xavan Coaldust et où Melvin Thorne déclina.

« Je préfère être un soutien pour ces tributs qu’un ennemi de plus dans cette arène. Je décide de ne pas y aller. »

Et voilà, les Moissons étaient finies et les Présentateurs restèrent un temps silencieux pour laisser les Capitoléens digérer. Et moi, accessoirement. Résultat : nous n'étions que trois équipes complètes dans l'arène, ce qui ne changeait pour autant rien au danger des autres Tributs. En dehors des Carrières du Un et du Deux, tous plus terrifiants les uns que les autres, je pouvais sans peine sortir celui du Quatre, bien que quelque chose me disait qu'il amenait un lot considérable de problèmes avec lui dans l'arène... A cela s'ajoutaient également le Tribut féminin du Huit, qui n'avait clairement rien à perdre et était prête à gagner. Et comment oublier dans l'équipe du Sept le Mentor ? Cette femme qui avait gagné par lapidation alors qu'elle n'avait que douze ans ? Au physique clairement entretenu qui contrastait pourtant avec cette envie de sauver ses Tributs ?
Je me levai et, à nouveau, pour ne pas sombrer dans l'envie folle de me cacher, je mouillai mon visage. Peut-être qu'il n'y avait aucune équipe complète de Carrières. Mais cela ne changeait pas au fait qu'Adam et moi étions très peu taillés pour la survie en arène et qu'Elina ne ferait sûrement pas le poids face à cette terrifiante Mentor. Sans oublier qu'il y en avait encore un troisième, de survivant...
L'émission avait continué son cours et, quand je reviens dans la pièce, l'on entendait Selena énoncer la seconde règle :

« Le moment est à présent venu pour nous tous de connaître la seconde leçon qu'on voulut nous inculquer nos pères fondateurs. Pour rappeler aux Districts la solidarité qui leur incombe et combien les choix que le Capitole doit faire chaque jour pour le bien de Panem sont difficiles, chaque équipe sera liée durant l'arène, et les destins des membres des districts qui y participent seront entremêlés tout au long de l’aventure, pour le meilleur et pour le pire. Toutefois, le choix qu’à fait leur mentor est crucial : toute une équipe d'un district pourra remporter la victoire, mentor et tributs, tandis qu'un mentor resté à l'écart devra sceller le destin d'un de ses deux tributs. »

Et j'y réfléchis, au delà de ce qui faisait de nous une équipe. Liés ? Destins entremêlés ? Si déjà on enlevait toute connotation positive ou avantageuse, que pouvait signifier cette règle ? Si l'un meurt, l'autre suivrait dans la foulée ? Super, les Jeux... Et à part ça ? A la vérité, je n'avais pas la moindre idée de la manière dont le Capitole pouvait nous lier... Plus que nous l'étions déjà. Adam et moi avions vécu la même horreur, la même honte, nous étions rapprochés... Le Capitole nous avait déjà forcés à nous serrer la main, à nous toucher, chose qui n'était jamais arrivée. Maintenant que nous n'avions aucun espoir de sortie mais que nous étions une équipe, je compris que je ne comptais pas ressortir de l'arène sans Adam.
Mais il y avait Elina, également. Qu'étais-je, face à elle qui souhaitait également le protéger ? Et pour Adam, qu'étais-je par rapport à elle ? Mon désir de sortir ce garçon de l'enfer auquel l'on allait participer n'était rien face au sentiment maternel que devait ressentir le Mentor pour son protégé. Adam m'en avait soudain parlé... Ce qu'avait fait Elina pour lui était bien plus que de simples discussions dans un pré. Son regard plein d'espoir, bien qu'il m'était d'abord adressé, était en vérité pour elle. Je devais les en blâmer ? Sûrement pas. Mais je me sentais comme intrus dans l'équipe... Enfin, je ne savais réellement si je devais l'être. Peut-être d'abord faudrait-il leur en parler...
Parler à Elina et Adam... En avais-je réellement envie ? Souhaitais-je, en cet instant, quitter cette pièce et montrer mes joues rouges à force de les frotter et mes yeux bouffis par les larmes ?
Leur montrer que de mon côté j'avais abandonné tout espoir ?
[/i]


fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul.


HRP :
Spoiler:
 

_________________
Tribut du District 5
Now in my remains are promises that never came. Set the silence free to wash away the worst of me.
Like an army, falling, one by one by one... Like an army, falling, one by one by one.◗ amaaranth ♫♪


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: EXPIATION - Vos avis nous intéressent...   

Revenir en haut Aller en bas
 

EXPIATION - Vos avis nous intéressent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Gestion Hunger Games-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Films