Partagez | 
 

 MOISSON - District 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: MOISSON - District 8   Dim 20 Juil - 19:30





Expiation - La Moisson
Que la fête commence...








ROLE-PLAY
__________________




Les pacificateurs arrivent dans la ville par dizaine … Il n’y en a jamais autant. Enfin, ils sont là évidemment mais on ne les voit jamais réunis au même endroit, avec leur costume tout propres comme s’ils faisaient partie du show. Ils vadrouillent comme s’ils craignaient que quelqu’un ne vienne gâcher la fête, alors qu’honnêtement, même les rebelles sont chez eux en train de réconforter les jeunes qu’ils connaissent. Mais non, ils ne risquent pas d’être tirés, ça ne peut pas tomber sur eux. Et pourtant … Elle tirera le nom de deux entre eux plus tard dans la journée.



Selena B. Blewstone. La grande star des Hunger Games. Elle va tirer les noms des tributs, les accueille sur le plateau de présentation, et commente les jeux. Les jeux sont sa seule raison de vivre, elle attend cela toute l’année. Bien sûr lorsqu’elle arrive dans le district, rien n’est encore prêt, pas vraiment. Elle prend d’abord un verre avec le maire, pendant que ses sous-fifres installent l’estrade où elle accueillera les deux … « Chanceux ».

Finalement tout est prêt. On annonce au peuple qu’il faut y aller rapidement et les pacificateurs font des rondes pour s’assurer que personne « n’oublie » de venir. La foule s’avance, et les moins de vingt-deux ans sont séparés des autres. Ces derniers ne participants pas, ils sont directement envoyés devant l’estrade. Les jeunes sont séparés par tranche d’âge et envoyés vers différentes personnes qui leur prennent des échantillons de sang ainsi qu’une mèche de cheveux. Leur identité est évidemment méticuleusement contrôlée avant qu’ils ne soient répartis dans l’assemblée en fonction de leur âge et de leur sexe. Quelques minutes passent avant que Selena ne daigne sortir de l’hotel de ville et monter sur l’estrade. Elle s’approche du micro, sourit à la foule. Certains diraient que son sourire est plus large que d’habitude, peut-être à cause de l’excitation dûe à l’expiation. Elle tapote le micro, ferme les yeux un instant et les rouvre, comme si elle venait de découvrir un nouveau monde.

« Citoyens de Panem, Bienvenue. Nous sommes réunis aujourd’hui pour sélectionner les deux courageuses personnes qui auront l’honneur de représenter leur district pendant les Hunger Games. Je suis aussi impatiente que vous de découvrir ce que cette expiation nous réserve et ce que votre mentor va décider, aussi ne vais-je pas tergiverser plus longtemps. Je laisse place au message du capitole qui expliquera mieux que moi l’importance de ces jeux. »


La guerre … La terrible guerre. Des veuves, des orphelins … Et des mères sans enfants. C’est le soulèvement qui a détruit nos terres … Les 13 Districts qui avaient été construits à travers le continent pour les nourrir, les protéger ont été dévastés … On se battait frère contre frère jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

***(musique chaleureuse)***

Puis vint la paix. Les gens se sont relevés de leurs cendres et une nouvelle ère était née. Mais la liberté a un prix. Quand les traîtres furent anéantis, on se promit que dans notre nation, nous ne connaîtrions plus jamais ce type de trahison. Et il a donc été décrété que chaque année, les douze districts de Panem offriraient en tribut un jeune homme et une jeune femme pour se battre jusqu’à la mort, pour montrer ce qu’était l’honneur, le courage et le sacrifice. Le vainqueur serait couvert de richesse afin de rappeler à quel point le Capitole et généreux, et sait faire preuve de pardon.

***(acclamations vidéo)***

C’est comme cela que nous nous remémorons notre passé. C’est comme cela que l’on assure notre futur.



Selena quitte l’écran des yeux et se retourne vers la foule.

« Merveilleux ! Je ne m’en lasserais jamais. Mais passons à ce qui est le plus intéressant … Cette année, en raison de l’événement exceptionnel qu’est l’Expiation, je vais vous expliquer le déroulement un peu différent des tirages. Je vais d’abord sélectionner le nom d’une jeune femme dans cette boite. Puis je sélectionnerais un jeune homme. Je demanderais ensuite à leur mentor de les rejoindre, et il aura s’il le désire quelques instants pour s’entretenir avec eux avant de nous donner sa décision. »

Evidemment, le but était de faire venir le plus de mentor possible en les confrontant aux supplications des tributs. Selena leva les yeux vers le ciel avant de plonger théâtralement sa main dans la première urne, puis elle fixa les foule avec un sourire enchanteur.

« Et comme toujours, les dames d’abord. »










HORS RP
A la suite de ce message...
__________________________

A la suite de ce premier post de Selena, vous êtes invités à amener votre personnage jusqu’à la place et a raconté tout ce que peut penser et ressentir votre personnage. Vous pouvez avoir des interactions avec d’autres personnages de votre District mais veillez à rester plausible (si vous êtes déjà dans votre rang, vous ne pouvez plus en sortir par exemple).

Nous vous laissons une semaine pour répondre à ce sujet (si de nouveaux tributs ou mentors s'inscrivent dans cette période, nous leur laisserons une marge de temps supplémentaire pour répondre). Suite à cette semaine, Selena tirera au sort les deux tributs (moi et Channelle tireront au sort les tributs parmi les personnages recensés comme tirables).

Et avant de connaître les « chanceux » qui partiront dans l’arène, veillez surtout à vous amuser dans cette nouvelle étape du forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: MOISSON - District 8   Ven 15 Aoû - 18:32


Claire Rutherford


▲Moisson district 8


Encore une nuit où je ne parviens pas à dormir. J’ai beau me retourner dans tous les sens, faire une balade nocturne –je suis même allée jusqu’à vérifier les comptes de la boutique-, rien à faire, je ne trouvais pas le sommeil. Et pour une fois, j’en connaissais la raison. Dans quelques heures, de nouveaux Hunger Games commenceront. Pas les jeux en eux-mêmes, mais la Moisson qui se tiendra sur la place public de chaque district signera pour 23 enfants –malgré que je sois à  peine plus âgées que certains, je ne peux m’empêcher de les voir comme des enfants-, sans compter les mentors qui les accompagneront peut-être dans l’arène. Et ces 23 morts, cela en fait 23 de trop. Chaque goutte de sang qui sera versée est un gâchis considérable, et cela me tue de devoir les regarder s’entre-tuer sans pouvoir réagir, sans ne rien pouvoir faire. Être impuissante et spectatrice.

A six heures du matin, abandonnant mon combat pour trouver le sommeil, je me glissai au rez de chaussé, dans la boutique. Ici, enfilant mes chaussons de danse, je fermais les yeux et me lançais. Avec la moisson qui arrivait, je n’ai pas eu une seconde à moi depuis une semaine. Les gens louaient, achetaient, faisaient réparer des vêtements pour le « grand jour ». Car non seulement de devoir y aller, on devait faire bonne figure et renvoyer une bonne image de soi-même. Etant donné que le cœur y était rarement, on mise sur les vêtements pour camoufler la tristesse, l’horreur qui nous envahit chaque année.

M’élançant sur le parquet, je profitais de l’heure qui me restait avant que je ne doive réveiller Aaron pour le préparer. Encore trop jeune pour participer –j’avais devant six années de répit-, je ne peux m’empêcher de penser, chaque année, à ce que je ressentirais lorsque je devrais m’inquiéter pour lui, que son nom sera inscrit sur un nombre de petits papiers toujours grandissant. L’idée qu’il y participe un jour, comme son père, et qu’il y perde la vie m’était plus qu’intolérable. Elle me donnait la nausée, et je me forçais à ne pas y penser. Oublier, oui, c’est cela … Cela ne peut me faire que du bien après ce que j’ai traversé.

L’horloge sonna sept heures. Plongée dans quelque chose qui allait au-delà des mots, consacrée toute entière à ma danse je n’entendis pas le bruit  profond et régulier sonnant le début d’une très longue journée. Au contraire, il me permettait presque de rythmer mes pas. C’est en revanche le pas feutré et hésitant de mon fils dans les escaliers qui me tira de ma torpeur. En trois enjambées je fus à côté de lui et l’attrapa dans mes bras.

« Déjà debout ? » Je lui murmurais.

« Je… J’ai pas bien dormi » me répondit-il, les cernes sous ses yeux confirmant ce qu’il venait de dire. Mais même sans ça je l’aurais deviné.

« Ce n’est rien. » Je tentais de le rassurer. « Aujourd’hui, l’école est annulée, et cet après-midi tu pourras dormir. Après on pourra faire un gâteau, si tu veux … » Malgré tout l’enthousiasme que j’essayais de mettre dans ma voix, le gâteau que je lui proposais de cuisiner prenait des allures de corvée.

« T’inquiètes pas Maman, ça va aller ».

Trois petits mots, qui pouvaient sembler si anodins, mais qui représentaient tellement pour moi. Je me les répétais en boucle depuis cinq ans sans que la situation n’ait changée. Les entendre de la bouche de mon fils me transperça le cœur. « Non, non ça n’ira pas ! Ca n’ira jamais mieux ! Je le sais et tu le sais, notre situation ne s’arrangera jamais ! Je n’ai pas de futur, pas d’espoir, et tout ce que tu peux espérer vivre, c’est de me suivre dans ma folie, dans ce monde barbare et cruel. Si seulement je pouvais t’aider, trouver une solution, quelque chose, n’importe quoi pour t’offrir un futur meilleur, je te jure que je le ferais … » Voilà ce que j’aurais voulu lui dire, ce que j’aurais dû lui dire. Si j’avais été une mère responsable, soucieuse du futur de son enfant. C’était mon rôle. Ne pas le bercer d’illusions pour ne pas que sa chute soit trop grande, comme elle l’a été pour moi. Au lieu de ça, je ne parvins qu’à murmurer un « D’accord …» traduisant toute ma lâcheté. Je ne voulais pas qu’il s’inquiète de demain, qu’il profite d’aujourd’hui. Mais encore une fois, je tachais de l’oublier pour ne pas culpabiliser de mener
Aaron sur le mauvais chemin. Sur mon chemin. Celui de la facilité.

***

Sentant que la pression que l’exerçais sur la main d’Aaron devenait trop forte, tant j’étais tendue, je desserrais les doigts sans toutefois le lâcher. En ce moment, ma main agrippée à la sienne –et non le contraire comme ça aurait dû l’être-  était la seule chose qui me reliait avec le monde extérieur. Sans elle, je serais partie en courant. Sans elle, je serais devenue une véritable furie, je sentais mon sang bouillonnant dans mes veine, prête à exploser à tout instant. Sa main jouait un véritable rôle d’encre, m’empêchant de dériver, et me permettant de rester connectée à la réalité.  Je faisais mon possible pour éviter de lui transmettre ce que je ressentais. Heureusement –autant pour lui que pour moi-, l’insouciance lui procurait son jeune âge l’empêchait de ressentir la même terreur que moi, au lieu de ça ses petits yeux azur regardaient autour de lui d’un air curieux. C’est toujours aussi fébrile quoi qu’un peu rassurée que nous parvînmes, main dans la main, à la place publique. Nous prenions place à l’endroit qui nous était réservé, tandis que tous les potentiels futurs-tributs se faisaient recenser et s’installaient dans le bas de la place public, au plus près de l’estrade. J’y étais, moi aussi, il y a à peine 5 ans. Et c’est également sur cette place que cinq ans plus tôt, tout s’est effondré autour de moi.

Une voix que je reconnaîtrais entre mille résonna alors dans toute la place. Une voix, que jamais je n’oublierai, celle qui avait signé la peine de mort d’Arthur quelques années auparavant, et par conséquence la mienne. Celle de Selena, présentatrice des Jeux. C’est ce moment précis que je choisis pour me déconnecter. Oublier, tout oublier, jusqu’à oublier de vivre. Ce n’était peut-être pas la meilleure façon de régler mes problèmes, mais c’était la mienne. Et je devais vivre avec, pour ne plus me souvenir de ma souffrance.

Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: MOISSON - District 8   Mar 26 Aoû - 0:00





Expiation - La Moisson
Et les deux chanceux sont...







ROLE-PLAY
__________________



« Et comme toujours, les dames d’abord »


Selena fixa un instant la foule avant de plonger sa main dans le bocal transparent qui se trouvait devant elle. Elle caressa plusieurs papiers du bout des doigts avant d’en choisir un. Elle écarquilla les yeux et doucement, elle le sorti du bocal et l’ouvrit entre ses mains. Elle parcouru la foule des yeux.

« Je ne vois pas l’intérêt de faire durer le suspense plus longtemps. La jeune femme courageuse qui aura l’honneur de représenter le district 8 lors de cette session d’Expiation des 175èmes Hunger Games est … Clarke Nightingale ! Félicitations jeune femme, venez me rejoindre. »

Les pacificateurs escortèrent le premier tribut sur scène aux côtés de Selena. Elle lui fit signe de se rapprocher et posa une main sur son épaule.

« Applaudissons maintenant notre première tribut, Clarke !! Et maintenant, le garçon. »


Elle remit en place le même rituel. Plongeant sa main dans le bocal elle alla cependant cette fois plus vite, comme si le deuxième était en quelque sorte moins intéressante. Après avoir pris le papier, elle le déplia soigneusement, jeta un œil à la jeune femme à côté d’elle et lui sourit.

« Ton compagnon dans l’arène sera … Maxim Lower ! Félicitations à vous deux ! »

Le garçon fit escorté auprès de Selena qui mis sa deuxième main sur son épaule.

« Mesdames, Messieurs, je vous présente … Les tributs du District 8 !! Serrez-vous la main jeunes gens ! »

Elle observa un instant les deux personnes qui l’entouraient et se replaça face à la foule.

« Et maintenant, avant les traditionnels adieux à vos familles, je voudrais appeler le mentor du District 8 pour qu’il nous fasse connaitre sa réponse quant à sa participation aux jeux. »

Le mentor fut à son tour escorté sur la scène, et toute l’attention de Selena se rapporta à Zatanah.

« Alors ? Accompagnerez-vous ces deux jeunes personnes dans l’arène ? »


La mentor avait le regard dans le vide, si bien que tout le monde se demandait si elle allait se décider à répondre ... Elle tourna sur elle même un instant et éclata d'un rire cristallin. Quelle part de sa personnalité allait prendre sa décision ? Serait-ce l'enfant effrayée qui avait grandit trop vite ou celle qu'on surnomait tristement la "vampire de soie" ? On ne tarderait pas à le découvrir ...

JAMAIS ! JA-MAIS je n'y retournerais. Jamais.

Elle fixa Selena avec ce qu'on aurait pu voir comme un petit air de défi, et elle sourit. Au moins les tributs savaient à quoi s'en tenir ...








HORS RP
Précisions...
__________________________

Attention, ceci est un rp très important et il est nécessaire que tout se déroule pour le mieux.

Comme vous pouvez le voir, dans ce district nous ne laissons pas la place au volontariat. Nous demandons à ceux qui ont été choisis de se conduire convenablement (pas de réaction excessive ni de provocation). De même, pour les mentors, nous demandons à ce que leur réponse soit tout d’abord exprimée clairement par oui ou par non. Ils peuvent s’ils le veulent exprimer leurs excuses/regrets en une ou deux phrases pas plus. De la même manière que pour les tributs, on demande qu’il n’y ait pas de provocation envers le Capitole lorsque vous vous exprimerez en public.

Merci et bon jeu à tous !

/Note/
A la suite de ce post de Selena, les  deux tributs sélectionnés sont invités à amener leur personnage jusqu’à l’estrade et a raconté tout ce qu’il peut penser et ressentir. Le mentor donnera sa décision et tous les autres habitants peuvent nous faire part de leurs émotions suite au tirage.

Nous vous laissons environ une semaine pour répondre à ce sujet. Suite à cette semaine et la réponse du mentor, Selena vous révèlera la seconde règle de l’Expiation… Que de suspens…

Merci et bon jeu à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: MOISSON - District 8   Mar 26 Aoû - 0:04



Une présentation avec la tribut qui sera jouée en PNJ par votre admin, Sélène Featherstone, s'impose :
Présentation de la Tribut
__________________________


Maxim Lower D8





Points de compétence



Répartition des capacités
Force : 4
Coordination : 5
Intelligence : 1
Volonté : 4
Rapidité : 4
Communication : 2
Corps à corps : 4
Combat armé : 4
Chasse : 0
Soin : 1
Créativité : 0


IMPORTANT :
Je m'appelle Maxim Lower. Je suis âgé de 17 ans. Je suis né au District 8. Je suis apprenti tailleur. Ma tête pour les jeux est celle de Charlie Rowe.

Histoire :
Maxim est le fils d'un tailleur et d'une couturière du District 8. Il a toujours été destiné à suivre la voie qu'ont tracé pour lui, reprendre l'atelier de ses parents. Mais il a toujours détesté son district : pourquoi laissait-il des enfants mourir ? pourquoi ne les préparait-il pas comme les Districts Un, Deux ou Quatre ? En réalité, il aurait aimé naître dans un de ces districts pour apprendre à se battre. Chaque année, il était fasciné par les Hunger Games et les carrières toujours plus sanguinaires, il se délectait de leur cruauté inhumaine, de leur orgueil. Il avait le même au fond de lui et c'est ainsi qu'avec un ami qui ressentait la même chose, ils se sont mis à s'entraîner en secret en attendant leur jour. Après 6 années d'entraînement, il est devenu un expert en combat à corps à corps et en combat à armes rapprochées (type poignard, qui dans son district n'était que des lames de ciseaux). Il n'a jamais vraiment parlé de ses entraînements à ses parents qui le forment depuis une année à leur succession. C'est confiant et serein que Maxim va s'avancer sur l'estrade, fier de pouvoir aller tacler du carrière et montrer que même dans son district on sait se battre comme au temps de la révolte...

Points forts :
Derrière ses airs de gamin, Maxim est extrêmement bien préparé aux Jeux : il n'est pas très fort mais il est habile, très adroit au combat à mains nues comme au combat armé même s'il ne s'est entraîné qu'avec des armes de fortune : s'il faisait beaucoup de dégâts avec celles-ci, imaginez ce qu'il pourrait faire avec de vraies armes...

Points faibles :
Maxim est très têtu et beaucoup trop sûr de lui... Il serait capable de se jeter dans la gueule du loup s'il pense être en mesure de sortir vainqueur sans même se douter qu'il est victime d'une embuscade. De plus, il est assez solitaire et orgueilleux, ce qui ne risque pas de lui permettre de créer d'alliances.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: MOISSON - District 8   Sam 30 Aoû - 18:07





CLARKE NIGHTINGALE






Je m’étais préparée pour les jeux depuis ce matin très tôt. J’allais me porter volontaire, ma décision était prise. J’allais de toute façon mourir cette année, et la victoire était la seule chose qui pourrait me donner l’argent nécessaire pour échapper à ce destin funeste. C’était drôle d’un côté, parce que les Hunger Games qui signifiaient pour tous une mort certaine étaient pour moi le seul moyen de survivre. Dans le pire des cas c’était juste comme si … Personne ne mourrait vraiment à cause des jeux dans mon district cette année.

Ma mère était au courant, et bien que je sache qu’elle aurait préféré me voir mourir tranquillement dans mon lit, elle comprenait ma décision. C’est donc pour une fois plutôt sereine que je me rendis à la moisson. Lorsque j’arrivai, on procéda à la prise de sang habituelle et je rejoignis mon rang. Selena introduisit la video habituelle que je regardai cette fois différemment, même si je trouvais toujours très injuste que nous ayons à payer les erreurs de nos ancêtres.

« Merveilleux ! Je ne m’en lasserais jamais. Mais passons à ce qui est le plus intéressant … Cette année, en raison de l’événement exceptionnel qu’est l’Expiation, je vais vous expliquer le déroulement un peu différent des tirages. Je vais d’abord sélectionner le nom d’une jeune femme dans cette boite. Puis je sélectionnerais un jeune homme. Je demanderais ensuite à leur mentor de les rejoindre, et il aura s’il le désire quelques instants pour s’entretenir avec eux avant de nous donner sa décision. »

Je souris. La personne qu’elle allait tirer ignorait encore qu’elle n’aurait rien à craindre. Toutefois, ce petit speech me permis de me rappeler d’un détail que j’avais occulté : le mentor allait peut-être venir avec nous. Je grimaçais. Est-ce qu’on voulait vraiment que la folle et effrayante mentor de notre district vienne avec nous ? Franchement rien n’était moins sûr …

« Et comme toujours, les dames d’abord. Je ne vois pas l’intérêt de faire durer le suspense plus longtemps. La jeune femme courageuse qui aura l’honneur de représenter le district 8 lors de cette session d’Expiation des 175èmes Hunger Games est … Clarke Nightingale ! Félicitations jeune femme, venez me rejoindre. »

J’écarquillais les yeux. Sérieusement ? Quelles étaient les chances ? L’année où je voulais me porter volontaire, j’étais choisie. Si ce n’était pas un signe, je ne savais pas ce que c’était … Sans aucun contrôle, j’éclatai de rire. Forcément tout le monde me fixait, mais vous, vous n’auriez pas ri ? Les pacificateurs me regardèrent presque … Avec de la crainte. Ca y est, il pensait que j’étais folle. Heureusement je me repris rapidement alors qu’ils s’avançaient vers moi et je fis un pas en leur direction.

« C’est bon, j’y vais ne vous en faites pas, c’était nerveux. »

J’avançai vers la scène escortée par les pacificateurs et je saluai la foule. Ma mère me fixait avec le même air presque amusé que moi par la situation, sauf qu’il y avait aussi de la peur dans son regard. Ses yeux me disaient qu’il n’était pas bon d’espérer et que je n’allais jamais gagner … Que j’aurais mieux fait de mourir dans mon lit que blessée, pourchassée dans une arène cruelle. Mais je m’en moquais … Ah cette adrénaline était si bonne, si intense. Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire … Et pourtant …

« Applaudissons maintenant notre première tribut, Clarke !! Et maintenant, le garçon. »

Qui cela allait-il être ? Je n’avais que peu de liens dans le district et j’espérais sincèrement que ça ne tome pas sur l’un d’entre eux …

« Ton compagnon dans l’arène sera … Maxim Lower ! Félicitations à vous deux ! »

J’étais plutôt contente. Il avait l’air jeune mais pas trop, était plutôt carré pour son âge et il dégageait quelque chose de sympathique ce qui ne serait pas du superflus … J’allais avoir besoin d’un allié mais aussi d’un partenaire.

« Mesdames, Messieurs, je vous présente … Les tributs du District 8 !! Serez-vous la main jeunes gens ! »

Je serais sa main très, très fort. J’étais vivifiée par ce moment, à la fois terrible et incroyable. J’avais une chance de vivre.

« Et maintenant, avant les traditionnels adieux à vos familles, je voudrais appeler le mentor du District 8 pour qu’il nous fasse connaitre sa réponse quant à sa participation aux jeux. Alors ? Accompagnerez-vous ces deux jeunes personnes dans l’arène ? »

Ah c’est vrai. Je grimaçais … Pitié ne viens pas avec nous, je te crains plus que tous les carrières. Parce que les carrières restent des enfants, des humains. Elle n’était ni l’un ni l’autre … Elle commença à faire des tours sur elle-même et je ne pus m’empêcher de sourire. Ce qu’elle était bizarre … J’avais rencontré sa sœur et elle l’était tout autant. Je me surpris à remercier le ciel de ne pas avoir leur gènes …

« JAMAIS ! JA-MAIS je n'y retournerais. Jamais. »

Je poussai un soupir de soulagement. Dieu merci, on n’aurait pas à se battre contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: MOISSON - District 8   Dim 31 Aoû - 23:21





Expiation - La Moisson
La deuxième règle de l'Expiation








ROLE-PLAY
__________________




Selena fixa le mentor un instant avec une expression indéchiffrable. Sa décision était maintenant prise et plus rien ne changerait ça. Elle lui sourit, et pivota à nouveau vers le public.

« Très bien, et bien il semblerait que nous ayons notre équipe pour cette édition de l’expiation des hunger games. Parfait, parfait … On ne peut que leur souhaiter beaucoup de courage, et un peu de chance aussi peut-être car après tout c’est l’expiation, et une des règles de celle-ci est encore à révéler … »

Elle sortit une enveloppe de son dos et haussa un sourcil pour faire monter le suspens … Allait-elle vraiment prétendre qu’elle n’en connaissait pas le contenu ? Après tout, elle n’en était pas à son premier district et elle avait déjà dû faire cette annonce … Mais elle était totalement inédite pour tous les habitants du district.

« Olala, que c’est mystérieeeeux …. »



Elle ouvrit l’enveloppe et en sortit un petit papier, et après s’être raclée la gorge, elle commença à le lire. Tous étaient suspendus à ses lèvres, et alors qu’elle levai les yeux vers le public pour finir le texte, tous pouvaient voir qu’elle avait déjà appris par cœur l’intitulé avant d’arriver … Mais peu s’en souciaient. Ce que tous voulaient savoir, c’était l’intitulé de la deuxième règle.

« Le moment est à présent venu pour nous tous de connaître la seconde leçon qu'on voulut nous inculquer nos pères fondateurs. Pour rappeler aux Districts la solidarité qui leur incombe et combien les choix que le Capitole doit faire chaque jour pour le bien de Panem sont difficiles, chaque équipe sera liée durant l'arène, et les destins des membres des districts qui y participent seront entremêlés tout au long de l’aventure, pour le meilleur et pour le pire. Toutefois, le choix qu’à fait leur mentor est crucial : toute une équipe d'un district pourra remporter la victoire, mentor et tributs, tandis qu'un mentor resté à l'écart devra sceller le destin d'un de ses deux tributs. »

Selena fit tomber le papier sur le sol et salua le public.

« Et bien il me semble que c’est terminé. Encore félicitations à nos tributs ! Leurs familles peuvent venir leur faire leurs adieux à l’hotel de ville … Joyeux Hunger Games, et puisse le sort leur être favorable ! »

Selena se retira derrière les portes de l’hotel de ville et chaque tribut fut emmené dans une petite salle pour quelques instants afin de faire leurs adieux à leur famille. Puis, les pacificateurs les conduisirent jusqu’au train qui allait les emmener au Capitole … « Pour le meilleur et pour le pire »










HORS RP
A la suite de ce message...
__________________________

Vous pouvez maintenant réagir à la seconde règle, toujours dans le calme s’il vous plait (pas de réaction excessive ou irrespectueuse envers le Capitole). Les tributs doivent décrire leurs adieux déchirants à leur famille et amis. Attention cependant à ce que cela reste très court. Au bout de 2 minutes, vous direz qu’un pacificateur arrive et force votre famille à partir. Puis vous serez emmené dans le train et vous devrez arrêter votre rp avant l’entrée dans le train.

Si vous le souhaite (mais on ne vous y force pas), il existe dans chaque groupe de district un lieu « train » et on vous propose de faire vous-même un rp là-bas en racontant votre voyage en train avec votre mentor. Si votre équipe (mentor+ autre tribut) est jouée par un membre, alors il faut voir avec eux. Si il y a dans votre équipe un pnj et que vous voulez qu’il joue avec vous, contactez l’admin en charge du pnj (c’est marqué dans la description des pnj pendant la moisson). Pour les mentors, voici la liste des mentors non-joués qui vous permettra de savoir à qui vous adressez si vous en avez besoin :
Channelle : District 2, District 4, District 9, District 11
Sélène : District 3, District 6, District 8

Attention, les admins ne sont pas des machines. Ne pouvant pas répondre à tout le monde avec des rps, elles se laisseront le droit de passer outre la règle des 20 lignes par réponse. Les pnj ne sont pas là pour être des partenaires de rps mais pour vous donner des informations, vous guider et vous permettre d’avancer ! Merci à vous pour votre engouement pour la moisson, cela récompense bien notre travail en tant qu’admin donc merci à tous ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: MOISSON - District 8   Ven 3 Oct - 0:20





CLARKE NIGHTINGALE







Après la décision du mentor vint le tour de l’annonce de la règle de l’expiation. Les mentors pouvaient nous accompagner, bien que la mienne ne l’ait pas voulu … Et heureusement. Mais qu’allait reserver la deuxième règle ? J’espérais dans mon cœur que cette dernière ne soit pas trop cruelle …

« Le moment est à présent venu pour nous tous de connaître la seconde leçon qu'on voulut nous inculquer nos pères fondateurs. Pour rappeler aux Districts la solidarité qui leur incombe et combien les choix que le Capitole doit faire chaque jour pour le bien de Panem sont difficiles, chaque équipe sera liée durant l'arène, et les destins des membres des districts qui y participent seront entremêlés tout au long de l’aventure, pour le meilleur et pour le pire. Toutefois, le choix qu’à fait leur mentor est crucial : toute une équipe d'un district pourra remporter la victoire, mentor et tributs, tandis qu'un mentor resté à l'écart devra sceller le destin d'un de ses deux tributs. »

Je réfléchis un instant avant de m’emballer. On pouvait gagner par équipe, mais le mentor allait devoir en sacrifier un des deux. Zut alors, c’était pas terrible pour moi ça. Le garçon avait surement plus de chances de s’en sortir … Je devrais compter sur la solidarité féminine de Zatannah … Ouaip’, c’était vraiment pas gagné. J’allais être liée à lui pour le meilleur et pour le pire. L’idée était risible. Le Capitole voulait nous marier ? Je supposais que la tournure voulait être une sorte de blague, quoique je doutais que la présidente ait jamais eu le sens de l’humour. Non, ça voulait forcément dire qu’on serait liés pendant les combats. C’était le toutefois qui me travaillait. Est-ce que ça voulait dire que si notre mentor ne venait pas avec nous, le début de la règle s’annulait et qu’il n’y avait pas de meilleur et pour le pire ? Si le mentor devait tuer ou pénaliser l’un d’entre nous, alors on ne serait plus liés pour le meilleur … Mais une petite voix dans ma tête m’assurait que le Capitole ne nous épargnerait pas le lien « pour le pire ». Enfin, ça ne servait à rien de se torturer l’esprit maintenant. Selena me coupa dans ma réflexion et continua …

« Et bien il me semble que c’est terminé. Encore félicitations à nos tributs ! Leurs familles peuvent venir leur faire leurs adieux à l’hotel de ville … Joyeux Hunger Games, et puisse le sort leur être favorable ! »

Les adieux … J’aurais préféré les éviter. Les pacificateurs me guidèrent jusqu’à l’hotel et j’attendis quelques instant dans une salle avant que ma mère ne rentre. Je n’avais presque pas d’amis, et elle était ma seule famille. Le moins qu’on puisse dire c’est que ça n’allait pas se bousculer à la porte pour me dire adieu. Comme prévu, ma mère arriva en larmes … Je la pris dans mes bras.

« Tout ira bien maman, tout ira bien. Le pire qui puisse m’arriver est d’abréger mes souffrances et de rencontrer plus vite un destin inévitable … »

Et elle se mit à pleurer de plus belle …

« Mais si tu gagnes, si tu gagnes tu pourrais vivre … J’y crois ma chérie, je sais que c’est possible … »

Alors pourquoi, moi, j’y croyais de moins en moins ? Je m’étais dit que c’était possible mais peut-être m’étais-je bercée d’illusions …  Après tout, je n’étais qu’une fille sans aucune expérience du combat.

« Bien sûr que c’est possible maman, je ferais tout pour gagner … Et puis j’ai un avantage sur les autres. Je me battrais doublement pour ma survie ! »

Je lui souris face à ce semblant de mensonge et reculai pour l’embrasser sur le front. Ma petite maman. Comme ça devait être horrible de regarder son enfant mourir … Ce n’était pas dans l’ordre des choses … Je la serrais à nouveau dans mes bras quand le pacificateur entra et, sans faire de chichi, il traina ma mère en larme à l’extérieur. Des pacificateurs arrivèrent et m’entrainèrent dans le train. Je les suivi et montai à bord de ce wagon, pressée de rencontrer mon compagnon et de parler stratégie avec la mentor … Ca ne serait pas du luxe !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: MOISSON - District 8   

Revenir en haut Aller en bas
 

MOISSON - District 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Districts secondaires :: District 8-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit