Partagez | 
 

 EXPIATION - MOISSON - District 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: EXPIATION - MOISSON - District 1   Dim 20 Juil - 19:20





Expiation - La Moisson
Que la fête commence...








ROLE-PLAY
__________________




Les pacificateurs arrivent dans la ville par dizaine … Il n’y en a jamais autant. Enfin, ils sont là évidemment mais on ne les voit jamais réunis au même endroit, avec leur costume tout propres comme s’ils faisaient partie du show. Ils vadrouillent comme s’ils craignaient que quelqu’un ne vienne gâcher la fête, alors qu’honnêtement, même les rebelles sont chez eux en train de réconforter les jeunes qu’ils connaissent. Mais non, ils ne risquent pas d’être tirés, ça ne peut pas tomber sur eux. Et pourtant … Elle tirera le nom de deux entre eux plus tard dans la journée.



Selena B. Blewstone. La grande star des Hunger Games. Elle va tirer les noms des tributs, les accueille sur le plateau de présentation, et commente les jeux. Les jeux sont sa seule raison de vivre, elle attend cela toute l’année. Bien sûr lorsqu’elle arrive dans le district, rien n’est encore prêt, pas vraiment. Elle prend d’abord un verre avec le maire, pendant que ses sous-fifres installent l’estrade où elle accueillera les deux … « Chanceux ».

Finalement tout est prêt. On annonce au peuple qu’il faut y aller rapidement et les pacificateurs font des rondes pour s’assurer que personne « n’oublie » de venir. La foule s’avance, et les moins de vingt-deux ans sont séparés des autres. Ces derniers ne participants pas, ils sont directement envoyés devant l’estrade. Les jeunes sont séparés par tranche d’âge et envoyés vers différentes personnes qui leur prennent des échantillons de sang ainsi qu’une mèche de cheveux. Leur identité est évidemment méticuleusement contrôlée avant qu’ils ne soient répartis dans l’assemblée en fonction de leur âge et de leur sexe. Quelques minutes passent avant que Selena ne daigne sortir de l’hotel de ville et monter sur l’estrade. Elle s’approche du micro, sourit à la foule. Certains diraient que son sourire est plus large que d’habitude, peut-être à cause de l’excitation dûe à l’expiation. Elle tapote le micro, ferme les yeux un instant et les rouvre, comme si elle venait de découvrir un nouveau monde.

« Citoyens de Panem, Bienvenue. Nous sommes réunis aujourd’hui pour sélectionner les deux courageuses personnes qui auront l’honneur de représenter leur district pendant les Hunger Games. Je suis aussi impatiente que vous de découvrir ce que cette expiation nous réserve et ce que votre mentor va décider, aussi ne vais-je pas tergiverser plus longtemps. Je laisse place au message du capitole qui expliquera mieux que moi l’importance de ces jeux. »


La guerre … La terrible guerre. Des veuves, des orphelins … Et des mères sans enfants. C’est le soulèvement qui a détruit nos terres … Les 13 Districts qui avaient été construits à travers le continent pour les nourrir, les protéger ont été dévastés … On se battait frère contre frère jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

***(musique chaleureuse)***

Puis vint la paix. Les gens se sont relevés de leurs cendres et une nouvelle ère était née. Mais la liberté a un prix. Quand les traîtres furent anéantis, on se promit que dans notre nation, nous ne connaîtrions plus jamais ce type de trahison. Et il a donc été décrété que chaque année, les douze districts de Panem offriraient en tribut un jeune homme et une jeune femme pour se battre jusqu’à la mort, pour montrer ce qu’était l’honneur, le courage et le sacrifice. Le vainqueur serait couvert de richesse afin de rappeler à quel point le Capitole et généreux, et sait faire preuve de pardon.

***(acclamations vidéo)***

C’est comme cela que nous nous remémorons notre passé. C’est comme cela que l’on assure notre futur.



Selena quitte l’écran des yeux et se retourne vers la foule.

« Merveilleux ! Je ne m’en lasserais jamais. Mais passons à ce qui est le plus intéressant … Cette année, en raison de l’événement exceptionnel qu’est l’Expiation, je vais vous expliquer le déroulement un peu différent des tirages. Je vais d’abord sélectionner le nom d’une jeune femme dans cette boite. Puis je sélectionnerais un jeune homme. Je demanderais ensuite à leur mentor de les rejoindre, et il aura s’il le désire quelques instants pour s’entretenir avec eux avant de nous donner sa décision. »

Evidemment, le but était de faire venir le plus de mentor possible en les confrontant aux supplications des tributs. Selena leva les yeux vers le ciel avant de plonger théâtralement sa main dans la première urne, puis elle fixa les foule avec un sourire enchanteur.

« Et comme toujours, les dames d’abord. »










HORS RP
A la suite de ce message...
__________________________

A la suite de ce premier post de Selena, vous êtes invités à amener votre personnage jusqu’à la place et a raconté tout ce que peut penser et ressentir votre personnage. Vous pouvez avoir des interactions avec d’autres personnages de votre District mais veillez à rester plausible (si vous êtes déjà dans votre rang, vous ne pouvez plus en sortir par exemple).

Nous vous laissons une semaine pour répondre à ce sujet (si de nouveaux tributs ou mentors s'inscrivent dans cette période, nous leur laisserons une marge de temps supplémentaire pour répondre). Suite à cette semaine, Selena tirera au sort les deux tributs (moi et Channelle tireront au sort les tributs parmi les personnages recensés comme tirables).

Et avant de connaître les « chanceux » qui partiront dans l’arène, veillez surtout à vous amuser dans cette nouvelle étape du forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Sam 2 Aoû - 13:17



Se préparer au pire


     Alors que je descendais les escaliers, je croisai ma mère qui elle, montait – j’en déduisis qu'elle allait dans sa chambre. L’expression de son visage me frappa. D’un naturel si paisible, elle n’était jamais contrariée, ni stressée (hélas je n’ai pas eu ce trait de caractère). Aujourd’hui pourtant, quelque chose l’inquiétait. Au même moment, nos visages se croisèrent et je compris immédiatement ce qui n’allait pas. Comment ai-je pu oublier ! C’était aujourd’hui la moisson, ce qui signifiait aussi l’arrêt de mort de ma sœur. En effet,  j’étais presque sure, non, certaine, qu’elle serait sélectionnée. Je pris mon petit déjeuner en quatrième vitesse puis montai dans ma chambre. Je pris alors dans ma penderie, la robe que ma mère avait achetée pour l’occasion, puis je me coiffai. Je n’attendais pas ma mère car je savais qu’elle avait plus important à faire, d’autant plus que je pouvais faire une queue de cheval sans problème. Alors que j’ouvrai la porte pour partir, j’aperçu ma mère sortant de sa chambre.
- « Maman, j’y vais ! criai-je.
- Ma puce, attend-moi ! » me répondit-elle en descendant les escaliers.
        Elle ouvrit alors ses bras vers moi et je m’y réfugiai sur le champ. Nous restâmes enlacées dans l’entrée, pendant quelques minutes. Lorsqu’elle me câlinait, j’oubliais tout ce qui se passait autour de moi. Alors quand ma mère se détacha de moi, j’avais presque oublié ce qui se passait aujourd’hui. Je repris mes esprits, sortis de la maison non sans un signe à ma mère qui allait bientôt me rejoindre, et suivis la foule. Je remarquai quelques camarades de classe, mais je n’avais pas le courage d’aller leur parler. Plus loi, je vis ma sœur au loin mais je ne voulais pas la déranger. Elle avait l’air si heureuse, si excitée d’y participer que je ne pouvais qu’être heureuse pour elle aussi.
    Je suis arrivée sur la grande place. Je savais où aller, les autres aussi d’ailleurs, sauf les plus jeunes, âgés de 12 ans, pour qui c’étaient la première fois. Les pacificateurs étaient néanmoins là pour nous guider à travers cette foule. Après avoir passé les différentes étapes d’identification, j’ai pris ma place et j’ai attendu. Selena est alors arrivée, vêtue d’une robe très à la mode en ce moment au capitole. Je le sais car ma mère s’informait de tout changement de mode pour renouveler son stock de bijoux. J’appréciais cette femme même si elle était trop excentrique à mon goût. Elle prit la parole. J’ai pu observer que son discours était différent des autres années. Ah oui, l’expiation… S’en suit la vidéo –la même chaque année. Alors que j’aurai pu être indifférente à ce qui se passait sur le grand écran, je le regardais toujours avec autant d’admiration pour les rebelles qui… non je veux dire pour le Capitole qui a évité un massacre au sein de sa population. Un silence inquiétant s’installa sur la grande place. Je vis alors Selena s’approcher de l’urne qui accueillait les noms des jeunes femmes. Elle allait bientôt celer le destin d’une personne. Et je me préparais au pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Ven 8 Aoû - 10:15


Pearl Standford

▲ Moisson district 1


Je m’approchais de ma place à pas mesurés, la respiration contrôlée. Après avoir relevé une empreinte ADN pour prouver mon identité. Je ne sentais même plus l’appareil qui me pinçait le dos pour obtenir quelques gouttes de sang. Telle une automate après tant d’années, je me dirigeais vers ma place, réservée aux jeunes filles de 19 ans. J’espérais y voir Channelle : elle n’était pas encore arrivée. J’apercevais en revanche Coralie, un peu plus loin, dans son rang. Je croisai son regard : je la devinais inquiète pour moi, bien qu’elle sache qu’en principe, je ne me porterais pas volontaire. C’était à Channelle de le faire, mais comme convenu entre nous, un signe de la tête de sa part indiquant qu’elle n’avait pas réussi à convaincre sa sœur et je me porterais volontaire. Une semaine s’était écoulée depuis que nous avions conclu ce marché, et je n’avais pas encore eu de réponse. Mes nerfs mis à l’épreuve comme jamais ils ne l’ont été auparavant, je gardais néanmoins la tête haute et ne laissais rien paraître. Pour moi, c’était une moisson comme les autres.

Voyant le regard de Coralie toujours posé sur moi, je tachais de lui renvoyer de l’assurance et du réconfort, accompagné d’un petit geste de la main. Je ne voulais pas qu’elle s’inquiète inutilement, et je pourrais lui faire mes adieux un peu plus tard. Je détournais la tête, pour éviter de m’égarer alors que je devais rester concentrée. Dans quelques minutes si tout se passe comme prévu. Comme prévu. Si seulement Channelle pouvait arriver ! Et, après une semaine de doute, je serais fixée. Mon impatience se traduisait par un battement rapide et régulier de mon pied au sol, et afin de calmer ma nervosité, j’entrepris de regarder les visages autour de moi.

La plupart étaient détendus, presque souriants. Seuls quelques gamins de 12 ans paraissant nerveux, bien qu’ils n’aient aucune raison de l’être. Si le district un produisait parmi les meilleurs tributs, tous n’étaient pas des carrières –je pensais notamment à ma sœur- et ceux-ci savaient qu’ils n’avaient pas de soucis à se faire à la Moisson, même si leur nom était pioché ils avaient la certitude de ne pas participer, un tribut de carrière se portant systématiquement volontaire. La Moisson, n’était donc pas une crainte pour eux, mais plus une étape un peu longue à passer, une sorte de corvée qu’il fallait effectuer avant de passer à la partie intéressante : voir ses camarades assassiner en bonne et due forme les autres tributs qui n’avaient –presque- aucune chance.

Bon sang, mais que faisait Channelle ! Les visages, crispés ou détendus, des autres jeunes ne m’avaient pas occupé longtemps –à peine quelques secondes- et je sentais le stress remonter en flèche, me tordant l’estomac à la seule pensée de la réponse de Channelle. J’essayais de me rassurer en me disant que son retard était dû au fait qu’elle essayait encore de convaincre Sélène, ce qui veut dire que sa sœur n’avait pas cédé, donc qu’elle n’avait aucune raison de le faire maintenant. Cette pensée, rassurante, traversa mon esprit aussi rapidement qu’elle était venue. Si Channelle était en retard, c’était sûrement parce qu’elle disait au revoir à sa famille, qui lui souhaitait bonne chance dans l’arène, tout en s’enlaçant, s’embrassant etc. Cette pensée me figea, car j’étais convaincue qu’elle était la réalité.

Je n’eu pas le temps de réfléchir d’avantage : j’apercevais qui s’avançait vers moi la démarche à la fois nonchalante et assurée caractéristique de Channelle. Dans quelques instants, je serais fixée…

Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Ven 8 Aoû - 18:44




Moisson




J’étais effondrée. Je ne voulais pas y aller … Et si je prétextais une maladie ? Dans quelques heures, je ne serais plus moi. Je ne serais plus Channelle la carrière forte et fière, qui avait été choisie pour représenter son district … Je serais la Channelle qui a laissé passer sa chance, qui a abandonné les siens. Mais je ne devais pas penser comme ça. Je devais penser à Sélène. Je lui en voudrais toujours de me priver de cela, c’était certain. Mais au moins elle serait en vie. C’est peut-être la seule pensée qui me permit de me rendre sur la place la tête haute. Mes parents étaient déjà partis pour être au premier rang lors de l’annonce. Biensûr, j’étais mal vis-à-vis d’eux. Mais ma décision était prise.

Lorsque j’arrivai, on prit mon sang encore une fois avant de m’envoyer dans les rangs. Je croisai quelques carrières qui me lançaient des regards fiers et envieux, et je leur rendais un sourire bien qu’il eut du mal à sortir. Je croisai également Kyle, qui vint me prendre dans ses bras chaleureusement avant de m’embrasser sur le front et de me souhaiter du courage. J’aurais voulu lui dire la vérité … Mais il allait être si déçu. Peut-être trouverait-il une forme de consolation dans le fait que ça soit sa petite protégée qui y aille à ma place …

Au loin j’aperçu Pearl dans le rang. Elle ne m’avait pas encore vue. C’était le moment. Après ça, il n’y aurait plus de retour en arrière. Il était encore temps de changer d’avis, et d’y aller envers et contre tout … Le fait accompli Sélène se raviserait peut-être … Sauf que je savais que ça ne serait pas le cas. Si j’avais eu l’ombre d’une hésitation, je l’aurais tenté. Mais je n’avais aucun doute qu’elle me suivrait, et je n’avais donc pas une grande marge de manœuvre. Je me mordis l’intérieur de la lèvre pour ne pas laisser couler de larme de rage autant que de tristesse, et j’avançai d’un pas assuré et souriant vers mon rang. Je rendais leur sourire à ceux qui me regardaient, et je me tenais droite comme une carrière devait se tenir. Je jetai un coup d’œil désespéré autour de moi dans l’espoir d’apercevoir Zane, le seul qui serait sans doute ravi que je n’y aille pas, mais je fus soudain attrapée par Nathanaël.

◮« Alors ma belle, prête pour le grand saut ? »

Il m’avait attrapé par les épaules, et lorsque je me retournai, il me regarda tout sourire. Je le fixai un instant et baissai les yeux, de peur qu’il n’y lise toute ma culpabilité. Je devais le lui dire, au moins à lui. Qu’il sache que je l’abandonnai dans les jeux, que je n’irais pas avec lui. Il était sans doute le carrière le plus fort que je n’ai jamais vu, mais ce n’était pas le plus intelligent …

◮« Natie, à ce propos … »

Mais il ne m’écoutait déjà plus et partait rejoindre son rang. Je déglutis avant de rejoindre le mien et d’aller vers Pearl. Je la vis lever les yeux vers moi, et je vis dans son regard pas la peur de devoir prendre ma place, mais l’espoir. Je n’allais pas la faire attendre … Mais il fallait que ça soit subtil, histoire que notre échange ne tombe pas dans des oreilles indiscrètes. Je la saluai donc très naturellement.

◮« Hey Pearl salut ! Comment ça va ? »

Je jouais mon rôle à merveilles, j’avais l’air enjouée, détendue avec juste ce qu’il faut de stress dans la voix. Mais à l’intérieur, j’étais un vrai boomerang. J’avais l’impression de chavirer dans tous les sens et pour ne rien gâché, j’en avais presque la nausée.

◮« Tu ne vas pas me croire mais hier soir j’ai rencontré un gars génial. J’espère que Nathanaël ne m’en voudra pas trop de l’abandonner comme ça. »

J’avais accompagné cela d’une légère  grimace pour ceux qui m’aurait regardé de loin, mais mon regard était fixe et plongé dans celui de Pearl. C’était le signal. J’abandonnais en effet Nathanaël, pas dans le sens qu’on aurait pu penser mais dans l’arène. Toutefois ma remarque ne choquerait personne ; il était de notoriété publique qu’il avait le béguin pour moi depuis l’enfance et nos parents étaient certains qu’on finirait par se marier.

◮« Heureusement qu’il a de bonnes amies pour le consoler … Et s’occuper de lui. »

Je sous-entendais par là que j’espérais qu’elle allait faire équipe avec lui, et le garder un peu. Il faudrait bien éventuellement qu’ils se séparent à un moment, mais il pouvait être un atout précieux s’il était bien utilisé –même si je m’en voulais de penser à lui de cette manière si matérialiste.  








_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Dim 10 Aoû - 18:35


Pearl Standford

▲ Moisson district 1



« Hey Pearl salut ! Comment ça va ? »

La voix de Channelle résonna derrière moi, et une fois n’est pas coutume, je sursautais. Perdue dans mes pensées, stressée comme jamais je ne l’avais été auparavant, je ne l’avais pas entendu arriver. Prise au dépourvu, je dû prendre une grande respiration avant de lui répondre, de peur de bégayer :

« Je vais bien... je crois. Et toi alors ? Prête pour ce grand jour ? »

Je calquais mon ton sur le sien : enjoué, enthousiaste, presque détendu. Presque. Si l’on ne tenait pas compte des vibrations dans ma voix traduisant mon impatience. Je ne savais d'où me provenais cette force de jouer la comédie, alors que mon corps entier bouillait d'avoir sa réponse.

« Tu ne vas pas me croire mais hier soir j’ai rencontré un gars génial. J’espère que Nathanaël ne m’en voudra pas trop de l’abandonner comme ça. »

Je ne compris pas tout de suite. Que venait faire Nathanaël là-dedans ? Et je me fichais encore plus éperdument du mec qu’elle avait rencontré la veille ! Tout ce que je demandais, c’était une réponse simple, claire, concise. Et surtout rapide. Oui ou non, vais-je participer aux Jeux ? J’ai cru devenir folle avant qu’elle ne reprenne la parole :

« Heureusement qu’il a de bonnes amies pour le consoler … Et s’occuper de lui. »

Mon cerveau mit quelques instants avant de comprendre, et de réagir. Etait-elle en train de me dire qu’elle voulait que je fasse équipe avec lui dans l’arène ? Qu’elle me laissait donc sa place, que j’allais pouvoir me porter volontaire ? En quelques secondes, mon visage passa de l’impatience, au doute, puis au soulagement et enfin à l’excitation. Que je peinais à maîtriser.

« Tu … tu pourras compter sur moi. Je serais là pour lui aussi longtemps que possible. »

J’espérais qu’elle comprendrait le sous-entendu : notre alliance durera aussi longtemps que je le peux, ce n’est pas moi qui la briserait. Du moins pas trop tôt. C’est la moindre des choses que je pouvais faire en échange de ce qu’elle venait de me donner. Sentant un énorme poids se libérer de mes épaules, je me sentais beaucoup plus légère, et c’est avec mon assurance habituelle que j’enchaînais :

« Comme tous les ans, Coralie est super inquiète pour moi. Et encore, cette année, je ne participe pas … Alors imagine lorsque je serais dans l’arène ! Mais je sais qu’il y aura toujours quelqu’un pour veiller sur elle. »

A mon tour de lui transmettre un message, bien que moins dissimulé. Je voulais être sûre et certaine qu’il soit parfaitement compris. Je ne partirais pas sereine dans l’arène tant que je n’aurais pas la certitude qu’elle sera bien entourée, bien épaulée. Car je la connaissais : fragile comme elle l’était, elle aurait du mal à me voir dans l’arène, et si en plus je mourrais –hypothèse peu probable, mais je préférais penser à tout-. Je jetais un coup d’œil dans sa direction. Aussitôt, la présentatrice des Jeux, Selena Blewstone pris la parole pour faire son petit speech habituel, suivit du film à la gloire de Panem, tout aussi ennuyeux que rébarbatif. Pour une fois, je l’écoutais vraiment, je regardais vraiment, toute mon attention était portée sur l’estrade et sur ce qui s’y déroulait. Enfin, Selena repris la parole, et, tout en s’approchant de l’urne contenant les noms des potentiels tributs féminins, elle reprit :

« Et comme toujours, les dames d’abord ! »

Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
« Invité »


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Lun 11 Aoû - 20:34






Moisson 




Je m’avançai lentement vers la place centrale du district. J’avais vêtu un de mes plus beaux costumes comme le voulait la tradition des moissons. Plus je marchais, et plus je rencontrai de jeune gens habillé de leur plus beaux vêtements, pour certain la tête basse et d’autre souriant comme si ce jours était synonyme de joie et d’honneur. Cette pensée me donnai envie de vomir. Comment se réjouir de voir nos enfants mourir de la main d’autre devenue assassin. Beaucoup étaient accompagné de leur famille pour les soutenir. Peu était comme moi et marchaient seul pour se rendre à la place. Sans mon père, la boule que j’avais dans le ventre était encore plus dure à supporter que d’habitude. La moisson me donnait toujours une boule dans le ventre à lequel je ne pouvais jamais m’habituer malgré que ce soit chaque année depuis mes 12 ans. Même s’il n’y avait pas tellement de risque à ce que je sois un jour debout sur l’estrade en tant que tribut, grâce aux carrières qui se portaient systématiquement volontaires,  il y avait toujours un part de moi qui redoutait que mon nom sorte de la bouche de Selena et que personne d’autre ne se porte volontaire.

J’arrivai parmi les derniers sur la place. Les pacificateurs grouillaient de tous les côtés. L’écran géant installé pour l’occasion serait bientôt illuminé par le traditionnel film sur la révolte. Tout le monde commençait déjà à rejoindre sa place pour entendre Selena dire ses premiers mots. Mon regard se dirigea vers les filles. Je cherchais Channelle mais je ne la remarquai pas tout de suite dans la foule. J’avais toujours ce petit espoir qu’elle renonce, de ne pas entendre sa voix s’élever pour se porter volontaire. Il me fallait plus de temps... Je n'avais pas réussi a trouver ce que je cherchais, et elle était ma seule chance. Mais malheureusement, elle m’avait assurée qu’elle ne changerait pas d’avis.

Je m’approchai de la petite table ou un pacificateur recensait derniers arrivants. Il me demanda mon nom, et sans même me regarder et avant que j’ai pu dire un mot il prit mon doigt et y planta une petite aiguille qui ressortie rouge vif de mon sang.

« Dépêche-toi de rejoindre les autres.»

Je le gratifiai d’un sourire et ne pus m’empêcher de répliquer, même si c’était vraiment débile et inconscient de ma part de me faire remarquer comme ça :

« Pardon de ne pas être pressé Monsieur.»

Puis tout en essuyant mon doigt sur mon pantalon je rejoignis le rang des garçons de mon âge assez vite. Je saluai quelques amis qui, comme moi surement, avait le teint blafard et attendait l’annonce avec impatience pour enfin être délivrés. En cette année d’expiation la tension était plus palpable que d’habitude. Quand certain n’attendait que de se portait volontaire, d’autre suppliaient de ne pas être tiré.

Je jetai plusieurs fois des regards dans la direction des filles prête à être moissonnée avant de remarquer enfin Channelle. Bientôt je l’a verrais sur cette estrade devant moi, tout sourire, et je ne pourrai rien y faire. Être impuissant, c’est ça qui m’énervait au plus haut point. Elle discutait avec Pearl, ce qui me semblait assez étrange. Je ne les avais jamais vue ensemble et ça me faisait un peu bizarre de voir les deux filles à qui j’avais mentit autant. Toute deux ne semblaient pas m’avoir remarqué. J’aurais voulu pouvoir voir ce qu’elle se disait, ou au moins l’expression de leur visage, mais ça n’aurait pas été prudent de les regarder si intensément devant tout le monde. Aussi je tournai à nouveau mon regard vers l’estrade.

Quelques temps plus tard, Selena apparut tout sourire sur le podium. Je n’écoutais que d’une seule oreille tout son speech après le film que j’avais carrément ignoré. Elle expliquait comment allait se dérouler cette moisson si spéciale. Ce ne fut que lorsque qu’elle prononça ces mots que mon attention fut de nouveau au plus haut :

« Et comme toujours, les dames d’abord. »




Revenir en haut Aller en bas
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Sam 16 Aoû - 23:50




Moisson




« Je vais bien... je crois. Et toi alors ? Prête pour ce grand jour ? »

Pas vraiment … Bien sûr ce n’était pas la réponse que les gens voulaient entendre. Je n’allais pas avouer que j’étais venue ici à reculons et que si j’avais pu je me serais enfouie jusqu’au district 12 et même plus loin. Je relevai les yeux vers Pearl et répondis toutefois avec un brin de sincérité …

« Prête oui … Un peu le trac mais je suppose qu’on passe tous par-là ! »

Lorsque j’utilisai Nathanaël comme excuse pour lui faire comprendre qu’elle allait dans l’arène, je vis qu’elle ne comprenait pas immédiatement et … Cela m’arracha un demi-sourire. Arracher c’était bien le mot car j’avais envie de tout sauf de sourire, mais la voir tout en stress pour la même raison que moi bien que ce soit dans des circonstances différentes me donna un instant d’insouciance. Cette discussion, à propos d’un garçon je veux dire, nous ne l’avions jamais eu. Ca n’avait aucune importance à nos yeux et elle avait bien du se demander quelle mouche m’avait piquée. Il aurait sans doute été agréable une fois d’avoir ce genre de conversation avec une amie. Mais ce serait dans une autre vie.

Lorsqu’elle comprit où je voulais en venir, je vis son visage s’illuminer. C’était le fait que je lui dise de protéger Nathanaël sans doute, car ils n’étaient pas forcément si proche, qui lui avait mis la puce à l’oreille. Sa réponse me rassura toutefois : elle me déculpabilisait un peu ; je n’avais pas l’impression d’abandonner mon coéquipier. J’avais confiance en ma « remplaçante ».

« Tu … tu pourras compter sur moi. Je serais là pour lui aussi longtemps que possible. Comme tous les ans, Coralie est super inquiète pour moi. Et encore, cette année, je ne participe pas … Alors imagine lorsque je serais dans l’arène ! Mais je sais qu’il y aura toujours quelqu’un pour veiller sur elle. »

Un échange de bon procédé en quelque sorte … Elle prendrait soin de Natie et moi je m’occuperais de sa sœur. C’était normal. Après tout, ce qu’elle faisait aujourd’hui même si c’était une chance pour elle, c’était aussi pour m’aider à protéger ma sœur. Que je protège la sienne n’était qu’un juste retour des choses.

« Quand je serais mentor, je ferais tout ce que je peux pour qu’une fille aussi nulle que toi ne participe jamais aux jeux … Mais si ça devait arriver, je me ferais un plaisir de m’occuper de ta sœur. »

J’avais dit ça sur le ton de la plaisanterie bien sûr. Je ne serais jamais le mentor de Pearl, c’était certain. Soit elle reviendrait et serait mentor soit … Soit elle reviendrait. Je n’avais pas envie de penser à l’autre éventualité. Je la gratifiai d’un large sourire avant d’écouter le discours de Selena. C’est avec un brin de honte que je décrochais mon attention de la video du Capitole pour chercher une dernière fois Zane du regard. Je l’aperçu dans un coin, les yeux braqués sur son voisin et je détournai immédiatement le regard. Mes sentiments étaient mitigés. Quelque part je n’allais pas aux jeux, donc je pourrais le revoir. D’autre part … Il allait être content pour moi et ça je ne pourrais pas le tolérer. C’était triste. C’était terrible, ce à quoi je renonçais, et je n’étais pas prête à être félicitée pour cela.

Il ne manquait qu’une personne dans l’assemblée pour que j’ai pu chercher des yeux les rares personnes qui comptaient dans mon district : ma sœur. Je l’avais vu monter sur le chapiteau évidemment, mais je n’avais pas envie de la regarder car j’étais malgré tout très en colère contre elle-même si elle l’ignorait. Elle ne connaissait pas encore ma décision, à mon avis elle n’en avait même aucune idée … Mais moi je savais. Je savais à quoi je renonçais, je savais que c’était à cause d’elle. On n’ira pas ni elle ni moi dans l’arène … Mais rien ne disait que je n’allais pas finir par la tuer quand même, finalement.








_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Admin »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Mentor
★ Plat préféré : Foie gras
☆District : Un

○ Points : 1370
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Mer 20 Aoû - 13:32


La Moisson



"Le moment de vérité"


Le jour était arrivé. Le jour qui allait tout changer et où tous mes espoirs de rédemption pourraient être réduits à néant en quelques secondes. Toute ma vie reposait sur les épaules de ma sœur et de Pearl, deux jeunes filles, presque jeunes femmes, qui étaient encore trop innocentes pour savoir réellement ce qui se cachait derrière ce simulacre qu’ « ils » se plaisaient à appeler Jeux.

J’avais longuement discuté avec Channelle lorsqu’elle m’avait rendu visite, j’espérais qu’elle prendrait la bonne décision : qu’elle n’écouterait pas tous ceux qui lui disaient de se jeter dans la gueule du loup, qu’elle m’aimait suffisamment pour comprendre que ma supplication égoïste était la preuve de mon amour sincère et qu’elle prendrait en considération tout ce que nous nous étions dit. Elle seule pouvait éviter qu’on souffre toutes les deux et, même si je connaissais son caractère borné, je sentais que cette fois-ci elle ferait le « bon choix ». Ce ne serait peut-être pas le bon dans son esprit, pour elle et sa gloire mais il serait le plus raisonnable. Elle me détesterait peut-être d’avoir joué de notre amour sororal pour parvenir à mes fins, mais c’était mieux que de risquer qu’elle revienne au District entre quatre planches parce que je n’aurais pas su la protéger dans l’arène ou parce que les Juges auraient décidé que sa mort serait bonne pour le spectacle !

Même si l’espoir me portait et que je me sentais un peu plus sereine depuis notre conversation, je n’avais pas résisté à la manie de tout ordonné chez moi avant mon départ. Si Channelle décidait d’aller dans l’arène, je ne reverrais certainement plus ma demeure et je ne voulais pas que ceux qui viendraient la ranger y trouvent une maison en bataille. Non, tout devait être parfait : au cas où.

Une tenue m’avait été livrée par ma styliste du Capitole et je l’avais enfilée pour la Moisson. Elle n’était pas excentrique, juste adaptée au District Un par les petites pierres précieuses dont était orné ma chemise blanche cousue dans un voile très léger, les pierres semblaient n’être que veloute de fumée aux couleurs pures et brillantes et s’étalaient comme une rivière de diamant du col au bas de mon haut. En bas, j’avais délaissé la jupe assez étrange que notre styliste avait eu l’idée de confectionner pour opter à la place pour un simple pantalon noir, sobre mais classe. Rien ne servait de se déguiser avant d’être au carnaval : mon District comptait et je devais rester moi-même pour la sélection des tributs. Enfin, un maquillage plus accentué qu’au quotidien servait à me donner un air plus élégant, raffiné, tout ce que le District du Luxe voulait présenter comme image au Capitole et cela commençait dès la Moisson.

J’arrivais très tôt sur la place principale, devant l’Hôtel de ville où les Pacificateurs étaient bien plus nombreux qu’à l’accoutumée. Le maire était là sur l’estrade, en compagnie de Selena Blewstone qui s’exclamait une fois encore sur les merveilles de notre District et sur la Moisson magique que nous lui offrions chaque année même si « aucune n’avait dépassé la mienne, bien sûr » pour la citer…

Etre en avance pour voir les potentiels tributs arriver. Cela n’était jamais un problème dans le District Un, il n’y avait pas de surprise, donc pas de crainte ni de peur. Ceux qui osaient trembler n’étaient pas réalistes : ici, on partait dans l’arène parce qu’on le désirait plus que tout et non parce que notre nom était sorti d’une urne. Je regardais pendant une heure la foule enfler devant mes yeux. Les rangs se remplissaient de visages familiers, dans les plus proches de l’estrade, je pouvais distinguer ceux de carrières furieux de ne pas avoir été sélectionnés par leurs coachs alors qu’il s’agissait de leur dernière chance d’effleurer « la gloire éternelle ». Un peu malgré moi, mon regard glissa jusqu’au rang où devait se tenir ma sœur. En l’apercevant, j’espérais glaner une information dans son expression, essayer d’anticiper sa décision finale. Seulement, point de Channelle Featherstone. Pourtant mes parents ainsi que Kyle étaient déjà installés, fiers dans la foule périphérique, guettant mon attitude : peut-être espéraient-ils vraiment que nous irions toutes les deux dans l’arène, que leurs filles défendraient ensemble l’honneur du District ? Telle était la mentalité là où le Luxe est traité, cependant je n’arrivais pas à me faire à l’idée qu’ils puissent être assez corrompu par ce système pour oser songer que risquer de perdre deux enfants ou sœurs pourraient être une bénédiction, une glorification, pour notre famille…

Non, il ne fallait pas que je pense à cela. Mon regard retourna vers le rang des jeunes filles de 19 ans où j’aperçus Pearl. Elle semblait aux aguets, impatiente presque. Elle savait que je désirais qu’elle se porte volontaire avant que ma sœur n’ait le temps de le faire si l’idée sotte l’en prenait. Toutefois, je savais également que toutes deux étaient de très bonnes amies et depuis la nomination de Channelle pour être volontaire, j’avais des doutes sur le fait que Pearl me suivrait et trahirait son amie de toujours. Je plissai la lèvre à cette pensée, ne pas contrôler la situation m’angoissait, d’autant plus que je savais qu’elle me filait entre les doigts de minute en minute. Un autre coup d’œil et je vis Channelle apparaitre dans le rang avec Pearl, je pouvais distinguer leurs lèvres bouger sans comprendre ce qu’elles se disaient. Je fronçai les sourcils, inquiète des paroles qu’elles pouvaient s’échanger quand Selena vînt poser sa main gantée sur mon bras.

- Nous allons commencer Mlle Featherstone, je n’y tiens plus ! s’exclamait-elle en me désignant un large fauteuil décoré de pierreries où, comme chaque année, j’allais m’installer le temps de la voir tirer les tributs qui seraient rapidement remplacés par des jeunes carrières avides de victoire. Je lui fis un signe de la tête en répondant aussi largement que possible à son sourire qui me paraissait un peu trop carnassier et tournait talons pour rejoindre ma place.

Le spectacle commença… L’Expiation faisait ressortir ce qu’il y avait de plus exaspérant en Selena, ses remarques m’étaient encore plus acides que les autres années, peut-être parce que je craignais la scène qui allait bientôt suivre ses commentaires inutiles. Elle finit par en arriver à la scène cruciale.

- « Et comme toujours, les dames d’abord. »

Mes doigts se crispèrent sur mes cuisses, froissant légèrement la toile de mon pantalon sombre. Mon expression se durcit, je ne voulais pas craquer si la voix de Channelle résonnait pour se porter volontaire à la place de l’âme qui aurait été condamnée par le châtiment idiot de ce tirage… *Channelle, je t’en supplie, ne dis rien…* me répétai-je sans rien n’en montrer en espérant qu’on s’aimait assez pour ne pas s’infliger cela…



_________________




♥️ Sélène J. Featherstone ♥️
.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

"Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec." Proverbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Mer 20 Aoû - 19:35





Expiation - La Moisson
Et les deux chanceux sont...








ROLE-PLAY
__________________



« Et comme toujours, les dames d’abord »


Selena fixa un instant la foule avant de plonger sa main dans le bocal transparent qui se trouvait devant elle. Elle caressa plusieurs papiers du bout des doigts avant d’en choisir un. Elle écarquilla les yeux et doucement, elle le sorti du bocal et l’ouvrit entre ses mains. Elle parcouru la foule des yeux.

« Je ne vois pas l’intérêt de faire durer le suspense plus longtemps. La jeune femme courageuse qui aura l’honneur de représenter le district 1 lors de cette session d’Expiation des 175èmes Hunger Games est … Lydia Lewis ! Félicitations jeune femme, venez me rejoindre. »

Alors que les pacificateurs escortent la jeune femme vers la scène, une voix se fait entendre ...










HORS RP
Précisions...
__________________________

Attention, ceci est un rp très important et il est nécessaire que tout se déroule pour le mieux.

Comme vous pouvez le voir, dans ce district nous laissons la place au volontariat. Nous demandons à ceux avec qui nous avons convenu de leur volontariat de se faire connaître et se conduire convenablement (pas de provocation en même temps ou autre). De même pour les autres joueurs qui commenteront ce volontariat.

Merci et bon jeu à tous !

/Note/
A la suite de ce post de Selena, Pearl tu es invité a faire que ton personnage se porte volontaire.  Dis nous ce que tu penses, ce que tu fais ... Tu peux en t'inspirant par exemple de ce rp dans le district 5, avancer le rp jjuste avant que Selena pioche le 2eme tribut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Jeu 21 Aoû - 20:03


Pearl Standford

▲ Moisson district 1


Lyndia. Sélectionnée pour pour les Jeux. Malgré moi, je souris. Âgée d'une quatorzaine d'années, elle a tout sauf la carrure d'une carrière. Je la connais rapidement pour l'avoir vue discuter plusieurs fois avec ma sœur, elle aussi plus intéressée par les bijoux que par l'entraînement que pouvait lui prodiguer le centre des carrières. Jetant un coup d'œil, presque malgré moi,  dans sa direction, je la vis pâlir brusquement. Pourtant, elle n'avait pas à s'en faire, et elle le savait. Au district 1, si tu n'avais pas envie de participer, jamais tu ne verras une arène de ta vie, d'autres s'en chargeront à ta place. D'autres à qui on a conseillé de participer, telle que Channelle, ou encore d'autres, imprévus. Tel que moi aujourd'hui.

Presque malgré moi, je fais durer encore le suspense de quelques instants. Savoir que de centaines de personnes étaient suspendus aux lèvres de Channelle sans me voir venir, savoir que le destin de la petite Lyndia était entre mes mains -je n'avais qu'à prononcer trois mots-, tout cela me ravissais et je savourais pleinement ces quelques instants où je me sentais réellement maître de mon destin -mais également celui des autres.

Je pensais également rendre service à Channelle. Tant que je n'avais pas parlé, elle n'était pas considérée comme une traitre, une lâche par sa famille et ses amis. J'espérais qu'elle profitais de ces instants autant que moi -bien que d'une manière différente.

Lorsque Lyndia sortit, tremblant de la tête aux pieds, du rang pour rejoindre l'estrade, sous les regards éberlués du district entier, je décidais que ce jeu avait assez duré. A mon tour d'entrer dans la danse. Je saisis la main de Channelle, la serrant peut-être un plus fort que je ne l'aurais souhaité. Je voulais ainsi lui transmettre toute la gratitude que j'éprouvais pour elle, mais surtout de la force, car elle en aura besoin pour affronter les regards de tous les habitants du district.

« Bon courage, je soufflais. Je compte sur toi. Et ...

-j'hésitais un instant-

Merci. Sincèrement. Pour tout. »

J'espérais qu'elle comprendrait. Non. Brusquement je fus certaine de quelque chose: elle comprendrait. Non seulement parce que nous étions pareilles, mais également car nous étions amies. Alors que j'avais eu du mal toute ma vie avec ce terme, je savais désormais que je pouvais considérer Channelle comme telle.

Sûrement et fermement, j'entrepris ensuite de me frayer un passage parmi les jeunes filles de mon âge. Si elles avaient été témoins de notre échanges, certaines même, intriguées, s'étaient rapprochées pour écouter notre échange, j'avais cependant parlé assez bas pour que seule Channelle entende ce que j'avais à lui dire. Ce n'est qu'une fois avoir quitté le rang sous les regards éberlués de mes “camarades” -je n'ai toujours pas trouvé le terme approprié, mais je doute que ça ait une importance quelconque à partir d'aujourd'hui- que j'entrepris de prononcer les trois petits mots qui cèleront mon destin, et avec lui ceux de mes futurs victimes.

« Je suis volontaire. »

J'avais prononcé ces mots sans hésitation, d'une voix claire et forte, pour que tout le monde m'entende. Mais tandis que je m'avançais dans les rangs, je ne savais plus si je l'avais pensé ou dit à voix haute. Les regards surpris pour les uns, rassurés pour les autres confirmèrent que je l'avais vraiment dit. Enfin.

Je ne m'attardais pas sur ces regards, plus soucieuse de donner une bonne  image de moi-même. Car ce sont ces images qui seront diffusées et montrées aux autres tributs. Et je voulais montrer une image sûre et décidée de moi. Je ne pu retenir un sourire dans cette situation: nous nous amusions, avec Channelle, à nous entraîner à marcher de notre rang jusqu'à l'estrade. Nous marchions comme les mannequins du Capitole que nous voyions parfois à la télé, mais nous nous amusions plus que ce n'était utile.

Marchant vers l'estrade à pas mesurés -ni trop lents ni trop rapides-, je prenais garde à ne pas croiser le regard de Coralie. Elle devait être la plus surprise, et pire, elle devait se sentir trahie. Mais je savais que j'aurais le temps de m'expliquer lorsqu'ils nous donneront quelques minutes avec notre famille. Je lui expliquerais et elle comprendra. Il le faudra car ce que je fais, je le fais aussi pour elle.

Je m'appliquais à lever la tête en montant les marches, et ce n'est qu'une fois sur l'estrade que je me retournais pour avoir une vue complète de la place. Et, jetant un dernier regard de défi à la caméra que j'avais repéré à droite de l'estrade, je me sentis plus à ma place que jamais.



Codage by Bird for all forums ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Ven 22 Aoû - 21:02





Expiation - La Moisson
Et les deux chanceux sont...








ROLE-PLAY
__________________



Pearl monta sur le podium sans attendre que les pacificateurs ne l'escortent et Selena lui tendis la main.

« Applaudissons maintenant notre première tribut, ... Quel est ton nom déjà ?  Un pacificateur lui souffla le nom de la jeune femme à l'oreille.  Ah oui ... Pearl Standford. Applaudissons cette courageuse volontaire. »

Elle affiche un large sourire et lève la main avec la jeune femmel.



Elle remit en place le même rituel. Plongeant sa main dans le bocal elle alla cependant cette fois plus vite, comme si le deuxième était en quelque sorte moins intéressante. Après avoir pris le papier, elle le déplia soigneusement, jeta un œil à la jeune femme à côté d’elle et lui sourit.

« Ton compagnon dans l’arène sera … Adam Cavon ! Félicitations à vous deux ! »

Le garçon se dirige vers Selena lorsque sans surprise un deuxième carrière ne s'impose.

"Je suis volontaire pour L'accompagner"

Le gamin reprends sa place alors que Nathanaël monte à ses côtés sur l'estrade. A nouveau Selena lui demande son nom.

« Nathanaël Lowe madame. »

Ce n'était une surprise pour personne : Nathanaël était très connu dans le district pour être le meilleur carrière que l'on ait vu depuis longtemps dans le district 1.

« Mesdames, Messieurs, je vous présente … Les tributs du District 1 !! Serrez-vous la main jeunes gens ! »

Elle observa un instant les deux personnes qui l’entouraient et se replaça face à la foule.

« Et maintenant, avant les traditionnels adieux à vos familles, je voudrais appeler le mentor du District 1 pour qu’il nous fasse connaitre sa réponse quant à sa participation aux jeux. »

Le mentor fut à son tour escorté sur la scène, et toute l’attention de Selena se rapporta à lui.

« Alors ? Accompagnerez-vous ces deux jeunes personnes dans l’arène ? »












HORS RP
Précisions...
__________________________

Attention, ceci est un rp très important et il est nécessaire que tout se déroule pour le mieux.

Dans ce district certains des membres sont des PNJ. Attention, cela ne veut pas dire qu'ils ne peuvent pas gagner les jeux, méfiez vous-en !

Sélène, c'est à toi de prendre position vis-à-vis de tes tributs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Ven 22 Aoû - 21:13



La présentation avec ce tribut qui sera joué en PNJ par votre admin, Channelle Featherstone, s'imposent :
Présentation du Tribut
__________________________



Nathanaël F. Lowe - D1





Points de compétence



Répartition des capacités
Force : 7
Coordination : 4
Intelligence : 3
Volonté : 4
Rapidité : 5
Communication : 3
Corps à corps : 7
Combat armé : 5
Chasse : 0
Soin : 1
Créativité : 1


IMPORTANT :
Je m'appelle Nathanaël F. Lowe. Je suis âgé de 21 ans. Je suis né au District 1. Je suis carrière. Ma tête pour les jeux est celle de Chris Zylka.

Histoire :
Nathanaël ou Natie pour les intimes est un carrière. Il y a été dès qu'il l'a pu car il adore le Capitole. Sa soeur malade vis là-bas avec un oncle et le Capitole a pris en charge ses soins, par conséquent il le leur rend du mieux qu'il peut. Il veut plus tard être un soldat ayant en charge la sécurité du président. Il est le meilleur au centre des carrière du District un depuis déjà 3 ans, mais les coachs donnaient la priorité aux carrières plus agés qui n'auraient plus leur chance plus tard. Mais cette année à 21 ans il a enfin réussi à être choisi. Contrairement à beaucoup de ses confrères, il est extrêmement gentil et s'est entraîné à tuer sans faire souffrir ses victimes. Il  veut gagner pour éviter à un enfant du D1 de devoir y aller et qu'il va se défendre, mais il fait cela par patriotisme et pas pour trouver une certaine gloire.

Points forts :
Il est très fort, et très doué au corps à corps. S'il n'affectionne pas particulièrement les grosses armes (lances, épées) il est par ailleurs très doué avec des poignards ou des lames, surtout lorsqu'il s'agit de les lancers : il rate très rarement sa cible.

Points faibles :
Ne pas savoir chasser est sans doute sa seule vraie faiblesse, cela ainsi que sa générosité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Admin »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Mentor
★ Plat préféré : Foie gras
☆District : Un

○ Points : 1370
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Dim 31 Aoû - 0:57


La Moisson



"Une voix... Une seule... Et un choix."


La main de Selena me sembla tourner une éternité dans l’urne contenant les noms des tributs. Moi qui avait tant redouté cet instant et surtout celui qui allait inévitablement le suivre, je désirais désormais plus que tout que cette mascarade prenne fin. Je devais savoir. Savoir si ma sœur allait partir dans l’arène. Savoir si ma sœur m’aimait autant que je l’aimais, assez pour ne pas nous infliger cela…

Mes mains continuaient à froisser mon pantalon au niveau de mes cuisses, il fallait que je me maîtrise, que je ne laisse rien paraître : les caméras étaient, à n’en pas douter, figées sur moi, prêtes à saisir l’instant crucial. L’instant où ma sœur était censée se porter volontaire. Si elle le faisait, il fallait que je paraisse suffisamment déterminée pour donner une image forte de notre équipe. Si elle renonçait, c’est la surprise et l’incompréhension que je devrais feindre : personne ne devait savoir la vérité, surtout pas après que tant de manigances aient eu lieu pour tenter d’empêcher Channelle d’aller dans l’arène. Même si elles n’auraient peut-être aucune conséquence en fin de compte… Tout dépendait de ma sœur et de son amitié avec Pearl, ma protégée que j’avais manipulé avec son consentement silencieux.

Selena finit par enfin trouver le papier dont elle souhaitait lire le nom, bien que cela n’ait aucune importance dans notre District. Ici, on aurait pu passer à l’étape du volontariat sans tout le spectacle inutile du tirage au sort qui m’énervait tant par sa lenteur actuellement.

« Je ne vois pas l’intérêt de faire durer le suspense plus longtemps. La jeune femme courageuse qui aura l’honneur de représenter le district 1 lors de cette session d’Expiation des 175èmes Hunger Games est … Lydia Lewis ! Félicitations jeune femme, venez me rejoindre. »

Un silence se fit. Je me concentrai sur le son émanant des rangs. J’attendais d’entendre une voix, celle de ma sœur, celle de Pearl… N’importe quelle autre voix plutôt que ce silence qui laissait planer plus longtemps encore le doute qui me rongeait plus encore chaque seconde qui passait. Mais rien ne se passa. Je forçai mes sourcils lorsque la jeune appelée dut se rendre dans la rangée centrale. Comment cela se faisait-il que personne ne se porte volontaire ? Channelle hésitait-elle encore ? Etait-elle en plein dilemme interne ? Mon regard se braqua sur elle, mes sourcils froncés sous l’effet de l’angoisse. Elle ne bougeait pas d’un cil dans son rang. Pearl, à côté d’elle, ne semblait pas davantage animée. Leurs mines étaient froides, détachées et résignées à la fois… Que se tramait-il ?

Inexorablement, Lydia continuait à avancer dans l’allée centrale alors que tous les regards convergeaient vers Channelle. Cette scène n’était pas normale, rien de tel ne s’était jamais produit au District Un et les murmures commençaient à s’élever de manière de plus en plus insistante.*Je t’en supplie Channelle, ne fais pas attention à eux, tais-toi, pour une fois sois sensée, fais-moi confiance et tais-toi*, implorai-je intérieurement ma petite sœur.

- Je suis volontaire.

Cette voix qui s’était soudainement détachée du bruit de fond, je la connaissais très bien. Ce n’était pas celle de ma sœur.

Mon cœur rata un coup avant de repartir plus fort encore dans ma poitrine. Channelle l’avait fait, elle m’avait choisie. Tout n’était pas perdu, elle n’était pas perdue.

J’avais du mal à retenir une larme, mais je tins bon et mes yeux redevinrent secs avant qu’une seule goutte n’ait coulé et que qui que ce soit n'ait pu remarquer quelque chose. Mon regard devînt plus souriant, avenant ; en quelques secondes, il avait totalement perdu sa dureté. J'étais si fière de ma petite sœur, elle avait tellement grandi... Et je ne l'avais pas vu. J'avais toujours cru qu'elle était restée cette gamine si jeune et caractérielle, qui ne songeait qu'à ses ambitions. Finalement, elle était bien plus mature que moi à son âge. Elle avait su faire le bon choix, j'espérais seulement qu'elle ne me détesterait pas de l'avoir privée de son rêve et de l'admiration de tout un District. A cause de moi, elle avait perdu bien plus qu'une occasion de participer, elle était devenue une paria aux yeux de presque toutes les personnes qui se tenaient sur cette place... Mais elle avait choisie et je l'aimais encore plus pour ça.

Pearl l'avait vu se réaliser aujourd'hui, à la place de son amie. Elle avançait désormais vers la scène, dans un élan parfait qui traduisait toute son inflexibilité et sa détermination. C'était une carrière, une excellente carrière, c'était certain. Je souris, elle serait parfaite. Pour la première fois depuis que j'avais moi-même gagné, une lueur s'alluma au fond de mon être : je souhaitais la voir gagner, je souhaitais voir un de mes tributs remporter la victoire, aller jusqu'au bout. J'avais envie de rendre à Channelle son amie, celle qui s'était sacrifiée pour elle. Je ne savais pas exactement ce qu'il s'était passé : Pearl avait-elle profité du silence de Channelle pour prendre sa place ? Ma sœur lui avait-elle confié quelque chose ? Je les avais vu discuter mais que s'étaient-elles dit ? Au fond, cela importait peu : Channelle restait à l'écart et c'est tout ce qui m'importait. Mais désormais, j'avais une grave responsabilité, une responsabilité dont je ne m'étais jamais sentie garante malgré toutes les années où j'avais déjà été mentor : je me sentais responsable de la vie de Pearl.

Il fallait qu'elle revienne, pour moi, pour Channelle, pour sa petite sœur en pleurs dans les rangs. Même si elle était plus grande que Channelle à l'époque, elle me la rappelait tant par ses sanglots silencieux : seules ses yeux humides prouvaient qu'elle souffrait, mais elle savait que sa sœur avait été appelée par les Jeux depuis longtemps... Et pour lui montrer que Panem n'était pas si infâme, il fallait que Pearl revienne.

La jeune carrière arriva sur l'estrade et se plaça comme on l'attendait d'elle, face à la foule et donnant la meilleure image d'elle-même devant les caméras. Elle se rappelait de tous mes conseils, c'était parfait. J'essayais de figer cette image de Pearl de mon esprit : maintenant qu'elle avait été sélectionnée, elle ne serait plus jamais la même. Contrairement à Channelle, elle en avait conscience et ne s'attendait pas à revenir intacte si elle en avait la chance. *Je te promets que je ferais tout pour te garder en vie* lui adressai-je comme promesse silencieuse.

Pendant ce temps, Selena Blewstone venait déjà de saisir un autre papier, celui des garçons. Toutefois, j'étais d'ores et déjà certaine que malgré la désertion de Channelle, cela ne changerait rien pour Nathanaël, le carrière heureux élu des formateurs du centre. En voudrait-il à Channelle ? Sans doute, ils étaient très proches. Mais cela ne changerait rien à son désir de participer.

« Ton compagnon dans l’arène sera … Adam Cavon ! Félicitations à vous deux ! » annonça-t-elle.

Le désigné par le tirage s'avança, mais il n'eut même pas tout à fait le temps de rejoindre l'allée centrale qu'une voix masculine émana d'un rang plus proche de l'estrade. La voix de Nathanaël.

"Je suis volontaire pour L'accompagner"

Le spectacle recommença une nouvelle fois, bien moins pesant que lorsque Pearl avait bouleversé les plans du District. Nathanaël ou Pearl ? J'allais devoir choisir entre les deux à un moment, j'en avais conscience. Cela serait un choix difficile, presque impossible vu l'attachement de Channelle à chacun d'eux. Seulement, j'avais participé à la montée sur l'estrade de Pearl en la coachant depuis plusieurs semaines et je devrais lui rester fidèle.

Les carrières de notre District se serrèrent la main, ils se connaissaient depuis si longtemps et pourtant ils combattraient l'un contre l'autre à un moment donné à moins que l'un d'eux n'ait été perdu avant. Ici, nous avions l'habitude de voir nos tributs obligés de s'affronter, c'était le lourd poids des carrières : combattre des connaissances, des amis et parfois même des proches... Channelle aurait-elle été capable de tuer Nathanaël comme Kyle avait tué sa petite-amie ? Je ne le saurais jamais et je préférais ça.

« Et maintenant, avant les traditionnels adieux à vos familles, je voudrais appeler le mentor du District 1 pour qu’il nous fasse connaitre sa réponse quant à sa participation aux jeux. » continua Selena toute trépignante d'impatience. Songeait-elle réellement que j'allais me jeter dans la gueule du loup une nouvelle fois ?

Au District du Luxe, nous ne participions pas aux Jeux par pure folie ou orgueil démesuré - quoique pour moi, cela avait aussi été le cas. On participait aux Jeux pour une cause plus noble : pour sauver les enfants, ceux qui ne souhaitaient pas partir dans l'arène ou qui étaient encore trop jeunes pour se battre de la sorte. Nous le faisions aussi par respect envers le Capitole, pour leur affirmer notre soutien, afin de préserver nos privilèges mais aussi de leur prouver notre bonne volonté. C'était un immense honneur que de les remporter, de prouver que nous étions meilleurs que les autres districts.

Deux Pacificateurs avancèrent d'un pas pour se placer derrière mon fauteuil. Je levai ma main droite pour leur faire signe que j'allais me lever. Une fois sur mes jambes, je rejoignis Selena Blewstone à pas lent et me plaçai à ses côtés, entre mes deux tributs. Je souris à Selena et hochai la tête pour lui signifier que je m'apprêtai à répondre. Mon visage se tourna face à la foule dans laquelle je pus distinguer Channelle qui était suspendue à mes lèvres comme si elle craignait encore que je puisse accepter cette proposition. Kyle et mes parents, dans le rang des adultes tout au fond, semblaient tellement vexés de la réponse de Channelle que je m'en voulus de ne pas pouvoir être présente lorsqu'elle les retrouverait après la Moisson. Nous venions de les décevoir, de tellement les décevoir... Mais nous vivrions, c'était cela le véritable amour, le véritable choix que nous avions fait l'une pour l'autre.

« Alors ? Accompagnerez-vous ces deux jeunes personnes dans l’arène ? » me relança Selena alors que j'étais prête à me reperdre dans mes pensées.

- Dans notre District, c'est un honneur que de participer et de remporter les Jeux. La prestation de nos tributs n'en serait que moins éclatante si elle était gâchée par l'ombre d'un mentor dont ils n'ont nullement besoin de la protection. En tant que mentor du District Un, je n'irai pas dans l'arène pour l'Expiation afin de laisser briller mes tributs ainsi que notre cher District du Luxe !

Ma voix s'était voulue montante, pour fédérer la passion derrière notre équipe. Mes deux tributs souriaient à mes côtés, fiers que leur mentor ne leur gâche pas le plaisir de la victoire - même si Pearl savait depuis un moment déjà que je lui avais promis de me tenir à l'écart si elle désirait aller dans l'arène. Dans la foule, les habitants commençait à hocher la tête en guise de soutien à mon bref discours, beaucoup souriaient et comprenaient visiblement mon geste. Ils étaient tous bien trop fiers et fidèles au Capitole pour remettre en question le fait que je paraissais donner un plus beau spectacle sans ma participation. J'avais réussi mon pari, du moins auprès de la majorité de notre District, même si ma famille était sans doute l'une des seules qui ne souriait pas et qui ne sourirait peut-être plus jamais après la trahison de ces deux plus jeunes membres... Channelle et moi serions peut-être seules contre tous vu notre mise en scène, mais au moins nous serions en vie et ensemble.




_________________




♥️ Sélène J. Featherstone ♥️
.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

"Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec." Proverbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 28 ans
★ Occupation : Présentatrice des Jeux & Tireuse de tributs
☆ Humeur : Joviale
★ Plat préféré : Caviar
☆District : Capitole

○ Points : 1000
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200



MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Dim 31 Aoû - 23:16

Selena B. Blewstone a écrit:




Expiation - La Moisson
La deuxième règle de l'Expiation








ROLE-PLAY
__________________




Selena fixa le mentor un instant avec une expression indéchiffrable. Sa décision était maintenant prise et plus rien ne changerait ça. Elle lui sourit, et pivota à nouveau vers le public.

« Très bien, et bien il semblerait que nous ayons notre équipe pour cette édition de l’expiation des hunger games. Parfait, parfait … On ne peut que leur souhaiter beaucoup de courage, et un peu de chance aussi peut-être car après tout c’est l’expiation, et une des règles de celle-ci est encore à révéler … »

Elle sortit une enveloppe de son dos et haussa un sourcil pour faire monter le suspens … Allait-elle vraiment prétendre qu’elle n’en connaissait pas le contenu ? Après tout, elle n’en était pas à son premier district et elle avait déjà dû faire cette annonce … Mais elle était totalement inédite pour tous les habitants du district.

« Olala, que c’est mystérieeeeux …. »



Elle ouvrit l’enveloppe et en sortit un petit papier, et après s’être raclée la gorge, elle commença à le lire. Tous étaient suspendus à ses lèvres, et alors qu’elle levai les yeux vers le public pour finir le texte, tous pouvaient voir qu’elle avait déjà appris par cœur l’intitulé avant d’arriver … Mais peu s’en souciaient. Ce que tous voulaient savoir, c’était l’intitulé de la deuxième règle.

« Le moment est à présent venu pour nous tous de connaître la seconde leçon qu'on voulut nous inculquer nos pères fondateurs. Pour rappeler aux Districts la solidarité qui leur incombe et combien les choix que le Capitole doit faire chaque jour pour le bien de Panem sont difficiles, chaque équipe sera liée durant l'arène, et les destins des membres des districts qui y participent seront entremêlés tout au long de l’aventure, pour le meilleur et pour le pire. Toutefois, le choix qu’à fait leur mentor est crucial : toute une équipe d'un district pourra remporter la victoire, mentor et tributs, tandis qu'un mentor resté à l'écart devra sceller le destin d'un de ses deux tributs. »

Selena fit tomber le papier sur le sol et salua le public.

« Et bien il me semble que c’est terminé. Encore félicitations à nos tributs ! Leurs familles peuvent venir leur faire leurs adieux à l’hotel de ville … Joyeux Hunger Games, et puisse le sort leur être favorable ! »

Selena se retira derrière les portes de l’hotel de ville et chaque tribut fut emmené dans une petite salle pour quelques instants afin de faire leurs adieux à leur famille. Puis, les pacificateurs les conduisirent jusqu’au train qui allait les emmener au Capitole … « Pour le meilleur et pour le pire »










HORS RP
A la suite de ce message...
__________________________

Vous pouvez maintenant réagir à la seconde règle, toujours dans le calme s’il vous plait (pas de réaction excessive ou irrespectueuse envers le Capitole). Les tributs doivent décrire leurs adieux déchirants à leur famille et amis. Attention cependant à ce que cela reste très court. Au bout de 2 minutes, vous direz qu’un pacificateur arrive et force votre famille à partir. Puis vous serez emmené dans le train et vous devrez arrêter votre rp avant l’entrée dans le train.

Si vous le souhaite (mais on ne vous y force pas), il existe dans chaque groupe de district un lieu « train » et on vous propose de faire vous-même un rp là-bas en racontant votre voyage en train avec votre mentor. Si votre équipe (mentor+ autre tribut) est jouée par un membre, alors il faut voir avec eux. Si il y a dans votre équipe un pnj et que vous voulez qu’il joue avec vous, contactez l’admin  en charge du pnj (c’est marqué dans la description des pnj pendant la moisson). Pour les mentors, voici la liste des mentors non-joués qui vous permettra de savoir à qui vous adressez si vous en avez besoin :
Channelle : District 2, District 4, District 9, District 11
Sélène : District 3, District 6, District 8

Attention, les admins ne sont pas des machines. Ne pouvant pas répondre à tout le monde avec des rps, elles se laisseront le droit de passer outre la règle des 20 lignes par réponse. Les pnj ne sont pas là pour être des partenaires de rps mais pour vous donner des informations, vous guider et vous permettre d’avancer ! Merci à vous pour votre engouement pour la moisson, cela récompense bien notre travail en tant qu’admin donc merci à tous ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Mar 2 Sep - 12:09

Que reste-t-il ? De l'espoir.


Coralie L. Standford




-----------------------------------------------


         
« [...] Lydia Lewis ! Félicitations jeune femme, venez me rejoindre. »

        Je ne pus m’empêcher de réprimer un frisson. Pourtant, un carrière irai bientôt se porter volontaire, sûr de lui, rêvant de gloire et de richesse. Ma sœur m’avait parlé d’une fille, Channelle, si mes souvenirs étaient exacts, qui était l’ « heureuse élue ». Je la connaissais de vue, étant une amie de ma sœur ce qui m’étonna d’ailleurs car Pearl ne se liait pas facilement d’amitié et arrivait à se faire plus d’ennemis que de bons amis.  Channelle, donc, avait de bonnes chances de gagner même si je n’avais pas encore vu les tributs des autres districts. Mais alors que tous les regards étaient posés sur elle, Channelle ne parla pas. Plein d’hypothèses s’échafaudaient dans mon esprit. Finalement, quelqu’un d’autre devait se porter volontaire ? Attendait-elle juste le bon moment ? Etait-elle trop angoissée pour parler ? Je voyais autour de moi que les gens étaient aussi déroutés que moi. Je jetai un coup d’œil à Lydia, qui devenait de plus en plus pâle en mesure qu’elle s’approchait de la scène. Elle non plus ne comprenait pas. Je décidai de voir le déroulement des évènements. Soudain, une voix s’éleva parmi les murmures de la foule. Mais cette voix, je la connaissais. Trop.

       Je détournai le regard de la scène et vis Pearl s’avancer. Elle était souriante, sure d’elle, magnifique. Mais que valait cette beauté quand tout un monde s’effondre autour de soi ? Je n’en pouvais plus. Les larmes coulèrent sans interruption sur mes joues. Je n’essayais même pas de les retenir. Je tremblais de la tête aux pieds, encore sous le choc de cette révélation. Avais-je bien compris ? Allait-elle vraiment participer à ces jeux ? Je m’étais dit que cela arriverai un jour, je m’étais préparée… Mais la réalité était vraiment plus dure à encaisser qu’en l’imaginant.

     C’était son destin, funeste certes, mais elle était préparée. Cela se voyait à sa démarche, elle montait les marches avec une telle assurance que cela faisait presque peur.  Elle se sentait dans son élément et cela se voyait. Les larmes continuèrent de couler, indépendantes de mon esprit, ma tête quant à elle bouillonnait de l’intérieure. Plein d’émotions montaient en moi, changeant mon humeur à chaque seconde. Ce fut tout d’abord de la tristesse, d’avoir perdu ma seule et unique sœur que je ne reverrai probablement jamais, ou alors complétement changée. Puis vint la colère, envers Channelle, de l’avoir laissé se porter volontaire à sa place. Peut-être finalement qu’elle n’était même pas au courant. Puis monta en moi de l’admiration quand je la vis debout, droite et fière comme quand elle gagnait  un combat. Comment pouvais-je être triste quand elle, était heureuse ? Toutes ces pensées contradictoires m’empêchaient de réfléchir pleinement à la situation. Je repris peu à peu mes esprits. Selena continuait de parler, mais je ne l’écoutais plus. J’avais les yeux rivés sur ma sœur. Soudain, je pensai à ma mère. L’avais sut-elle avant ? Ou était-elle aussi sous le choc de cette révélation ? Debout sur la pointe des pieds, je la cherchais parmi le rang des adultes mais je n’arrivais pas à voir plus haut que la rangée derrière moi.

      Je ne savais plus quoi penser. Tout tournait autour de moi, mais je ne pouvais pas me permettre de flancher. Je devais être forte, au moins essayer de le montrer. Un tribut mâle fus appelé, mais comme d’habitude, un volontaire s’entendis. Je voyais de loin le jeune qui montait les marches avec assurance certes mais avec beaucoup moins de prestance que Pearl.  Ils se serrèrent la main, mais je ne savais pas comment déchiffrer leurs expressions. Avaient-ils peur ? Etaient-ils excités ? C’était au tour du mentor de se prononcer. Je n’écoutais qu’à moitié même s’il fallait que je me concentre plus. Je compris juste qu’elle n’allait pas aller avec eux dans l’arène. Je ne savais pas si c’était une bonne chose ou pas. D’un côté elle pouvait leur donner des conseils pour la survie, mais elle pouvait être un poids car elle n’était pas aussi jeune que les tributs. Je voyais sur les côtés des visages qui hochaient la tête, compréhensifs.

Tant mieux pour elle. Au moins elle ne sera pas considérée comme une lâche, pensais-je.

     Le moment était venu d’annoncer la deuxième règle de l’expiation. Je me surpris à penser que ce pourrait être positif. Je me ressaisis, bien sûr que non ça n’allait pas jouer en leur faveur. Cette fois-ci, j’écoutai attentivement :

      « Le moment est à présent venu pour nous tous de connaître la seconde leçon qu'on voulut nous inculquer nos pères fondateurs. Pour rappeler aux Districts la solidarité qui leur incombe et combien les choix que le Capitole doit faire chaque jour pour le bien de Panem sont difficiles, chaque équipe sera liée durant l'arène, et les destins des membres des districts qui y participent seront entremêlés tout au long de l’aventure, pour le meilleur et pour le pire. Toutefois, le choix qu’à fait leur mentor est crucial : toute une équipe d'un district pourra remporter la victoire, mentor et tributs, tandis qu'un mentor resté à l'écart devra sceller le destin d'un de ses deux tributs. »

       Finalement, ça ne changeait pas grand-chose pour eux. Mais Sélène allait devoir choisir un des deux tributs. Si elle ne choisissait pas Pearl ? Elle aurait peu de chance de vaincre Nathanaël. Selena s’éloigna de la scène, suivit de près par ma sœur et l’autre garçon. Des pacificateurs descendirent de la scène en me fixant. Ils m’emmenèrent, d’un pas assez rapide, vers l’intérieur du bâtiment. Je tournai la tête et vis que ma mère me talonnait. Je n’eus pas le temps de voir l’expression de son visage que je m’engouffrai dans une pièce, où se tenait, au centre, Pearl. Elle nous attendait. Nous, sa seule famille. Elle ne pouvait pas nous laisser tomber. Je compris à ce moment-là qu’il restait quelque chose, à laquelle je n’avais pas pensé. Il restait de l’espoir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Personnage décédé »
★ Âge : 19ans.
★ Occupation : Tribut du District 1
☆ Humeur : Sanguinaire
☆District : Un

○ Points : 815
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Mer 3 Sep - 12:43


Pearl Standford

▲ Moisson district 1


La suite de la Moisson se déroula comme dans un rêve. J’aperçois vaguement Nathanaël, quoi qu’un peu surpris, se porter volontaire, et me rejoindre à mes côtés. Toujours la tête haute, j’observais la place entière d’un air de défi, un vague sourire ironique flottait sur mes lèvres, tandis que je parcourais le district un de long en large, lentement, en prenant bien soin d’éviter les regards de ma mère et de ma sœur. J’aurais voulu apercevoir Channelle, mais je l’avais perdu dans la foule, et je ne voulais passer pour quelqu’un qui cherchait une personne, comme si j’avais besoin d’elle, comme si j’avais besoin de la voir avant de partir, comme si je regrettais ce que je venais de faire. Or, je ne regrette rien. Strictement rien. Voir que Channelle allait bien m’aurait peut-être rassuré sur l’instant, mais pour après, quelle importance ?

Je m’arrachais difficilement à la contemplation de la place pour serrer la main de Nathanael lorsque Selena nous le demanda. L’assurance que je concentrais dans mon regard –qui serait retransmis à la télévision, j’en étais sûre- montrait aux autres tributs l’équipe soudée et forte que nous formions. Ce n’était même pas une façade : je savais –tout comme lui le savait- que l’on pouvait compter l’un sur l’autre dans cette arène, du moins dans les premiers temps. Lorsque le nombre de candidats diminuera, l’affaire sera tout autre… Mais nous n’en étions pas encore là. Pour l’instant nous étions les tributs de carrières du district un qui forment une équipe redoutable, mortelle.

Venait ensuite la réponse de Sélène. Je l’entendis à peine, tant j’étais concentrée à savourer chaque seconde sur cette estrade. C’était la première et dernière fois de ma vie que je me trouverais dans cette position, je tâchais d’en profiter. Tout ce que je compris de son petit discours, c’était qu’elle ne nous accompagnerait pas. Tant mieux. Channelle m’avait laissé sa place pour l’empêcher d’aller dans l’arène, je me serais sentie mal si elle nous avait accompagné. Et d’après ce que j’avais saisi distraitement, elle ne voulait pas nous accompagner pour nous laisser toute la gloire en cas de victoire. Même si je lui en étais reconnaissante, je me doutais que ce n’étais pas la véritable raison.

Selena repris ensuite la parole. La seconde règle ! Je l’avais presque oubliée, alors que j’avais passé des jours à essayer d’en deviner l’intitulé, sans jamais trouver quelque chose de crédible et de satisfaisant. J’étais donc tout de suite beaucoup plus attentive pour cette annonce.

« Le moment est à présent venu pour nous tous de connaître la seconde leçon qu'on voulut nous inculquer nos pères fondateurs. Pour rappeler aux Districts la solidarité qui leur incombe et combien les choix que le Capitole doit faire chaque jour pour le bien de Panem sont difficiles, chaque équipe sera liée durant l'arène, et les destins des membres des districts qui y participent seront entremêlés tout au long de l’aventure, pour le meilleur et pour le pire. Toutefois, le choix qu’à fait leur mentor est crucial : toute une équipe d'un district pourra remporter la victoire, mentor et tributs, tandis qu'un mentor resté à l'écart devra sceller le destin d'un de ses deux tributs. »

Je hochais la tête, comme pour acquiescer. En réalité, je mis quelques secondes pour réfléchir. Cet intitulé, surtout la fin, me laissait perplexe… que voulait-il dire réellement ? Que Sélène aura le pouvoir de choisir un de nous deux, entre Nathanael et moi, tandis que l’autre sera envoyé à une mort certaine ? Je n’étais pas sûre d’avoir bien compris, et préférais me taire et faire mine de comprendre jusqu’à avoir une explication claire et précise. C’était hors de question de passer pour une idiote devant tous les habitants de Panem.

Lorsque les pacificateurs virent nous chercher pour les habituels adieux à la famille, j’étais prête. Sans qu’ils aient à me tenir le bras pour me guider, je pivotais sur moi-même et entrais d’un pas sûr dans l’hôtel de ville. De là, on m’amena dans une petite salle où je me retrouvais aussitôt seule. Je n’eus pas le temps de regarder où j’étais que déjà la porte se rouvrit et laissa apparaître ma mère et ma sœur. Les yeux rouges et humides de Coralie m’indiquaient qu’elle avait pleuré. Je ne lui en voulais pas. Elle était plus sensible, et j’aurais dû l’avertir. Si seulement je l’avais su avant…  Chose inhabituelle, je les pris dans mes bras. C’était peut-être la dernière fois –bien que je ne l’espèrais pas- que je les voyais, et j’avais beau de pas être aussi proches d’elles que nous l’aurions souhaité, je les aimais. Ma fierté ravala les larmes qui menaçaient de couler. Je m’écartais doucement d’elles.

« Vous n’avez rien à craindre. Vous savez que je suis prête, il était temps que j’y aille. Et gagner une Expiation … rien ne rendrait plus fier notre District. »

« Et vous », je pensais. Car c’était d’abord elles que je voulais rendre fières. J’espérais qu’elles le savaient… Le regard que me lançait ma mère, et la lueur qui dansait dans ses yeux, une lueur que je n’avais jamais vu auparavant me confirma que oui. Elle était fière de moi. Une boule se formait dans ma gorge, et je faillis ne pas réussir à parler. Mais ce que je voulais dire était trop important, et le temps trop compté.

« J’aurais …  J’aurais dû vous prévenir. Mais rien n’était sûr, jusqu’à la dernière seconde… je ne voulais pas vous faire de faux espoirs. Ou vous inquiéter. »

Sans qu’elle le sache, je m’adressais indirectement plus à Coralie qu’à ma mère. Je m’en voulais terriblement de lui avoir caché la vérité, et si je lui avais parlé de mes projets elle aurait peut-être essayé de me retenir.

« D’ailleurs, je ne veux pas que vous vous inquiétiez. Je veux …»

J’hésitais à prononcer ces mots. Mais l’esprit embrouillé par tous ces évènements qui se sont déroulés trop vite, beaucoup trop vite, m’empêchait de réfléchir correctement.

« Je veux que devant la télévisions, vous soyez fortes. Forte comme je le serais dans l’arène. Quoi qu’il arrive… »

Ma voix se brisa à ces mots. Si le pire arrivait… Mais je me repris. Comme je venais de le dire, je devais être forte, et c’était le meilleur moment –et surtout le dernier- pour leur montrer que je l’étais, et que c’était à elles de faire la même chose.

« Quoi qu’il arrive, je veux que vous soyez fortes. Devant le district, devant Panem entier. Pour vous. Pour moi… Je saurais vous rendre fière. Je vous aime. »

Timming parfait. Je ne voulais pas finir sur des adieux larmoyants, les pacificateurs arrivèrent au moment exacte pour les éviter. Ils attrapèrent Coralie et maman par le bras, et moi je me retournais pour ne pas voir leur regard. Je garderais en mémoire le dernier qu’elles m’avaient offert. Qui me serait d'un soutient inimaginable dans l'arène.


Codage by Bird for all forums ©


Dernière édition par Pearl A. Standford le Ven 2 Jan - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 20 ans
★ Occupation : Carrière
☆District : Un

○ Points : 350
○ Barre de vie :
100 / 200100 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Ven 5 Sep - 10:17




Moisson




« Je ne vois pas l’intérêt de faire durer le suspense plus longtemps. La jeune femme courageuse qui aura l’honneur de représenter le district 1 lors de cette session d’Expiation des 175èmes Hunger Games est … Lydia Lewis ! Félicitations jeune femme, venez me rejoindre. »

Je levai les yeux vers Pearl. Ma main me démangeait, elle voulait se lever et se porter volontaire, comme tout mon corps, tout mon être … Mais c’était impossible. Je ne pouvais pas, je devais penser à Sélène. Un geste, un geste dénué d’égoïsme dans ma vie et c’était pourtant extrêmement difficile. Je n’étais pas une bonne personne … Et bien que ce ne fût pas une surprise, je ne pouvais pas céder à mes désirs les plus fous, pas cette fois. Il fallait que je sois forte pour Elle …

L’attente me parut interminable. Tous les regards étaient posés sur moi, et je n’osais pas relever la tête de peur de céder à toute cette attention. J’avais envie de pleurer, mais il ne fallait pas … Pas alors que tous me regardaient, et qu’il y avait des caméras … Mais que faisait Pearl ?

◄ PEARL ►
« Bon courage. Je compte sur toi. Et … Merci. Sincèrement. Pour tout. »

Je relevai les yeux vers elle, et je souris faiblement. J’avais moi aussi envie de lui dire merci mais les mots restèrent bloqués dans ma gorge. J’avais envie de lui dire « pourquoi n’as-tu pas refusé mon offre » … Ca aurait rendu tout ça beaucoup plus facile. Je la vis avancer, tous les regards braqués sur elle, tous, sauf celui de Kyle. Lui me fixai avec intensité, les yeux ronds, et je cru lire sur ses lèvres « qu’est-ce que tu fous putain ?! » … J’aurais le temps de lui expliquer plus tard que j’avais fait ça pour sauver l’honneur du district un. Lui me croirait assez facilement je pensais. Mais sauver l’honneur du D1 n’était pas sa priorité, c’est l’honneur de notre famille qu’il verrait, et il ne me pardonnerait pas d’avoir empêché Sélène d’y aller et de n’y être pas allé moi-même …

◄ PEARL ►
« Je suis volontaire. »

J’expirais profondément. Je sentis un étrange sentiment de libération … Ca y est. C’était fait et plus rien ne changerait cela. Mon corps se détendis, et je fus même capable d’afficher un léger sourire en voyait Pearl avancer vers la scène avec tant d’assurance … Je me remémorais les fois où elle et moi nous étions entrainées à marcher vers la scène, fières, droites, comme toute carrière digne de ce nom. Quelques instants plus tard, Selena la présenta au public avant de tirer le garçon. Nathanaël se porta volontaire à son tour … Je savais qu’il le ferait. Je ne pouvais pas le blâmer et j’espérais qu’il ne m’en voudrait pas trop mais … Pour lui c’était sa dernière chance. Il avait 22 ans, et l’année d’après il ne serait plus éligible comme tribut. Je le vis monter sur scène, impressionnant. A coup sûr les autres tributs allaient le craindre rien qu’en voyant sa carrure. Je souris franchement cette fois. Le district un serait bien représenté. L’honneur du district serait sauf, et j’étais fière, bizarrement, de les voir là-haut. Bien sûr ce sentiment serait bien vite remplacé par la honte lorsque je devrais affronter le regard des autres et me justifier, mais j’étais fière d’eux pour l’instant et j’appréciais le fais de ne pas ressentir de rancœur.

« Mesdames, Messieurs, je vous présente … Les tributs du District 1 !! Serez-vous la main jeunes gens ! »

J’applaudis avec enthousiasme mes deux amis, forte du sentiment que l’un d’eux allait gagner. Mais ce que j’attendais maintenant avec impatience, c’était Sélène. J’attendais qu’elle dise qu’elle n’irait pas avec eux dans l’arène … Car elle n’irait pas … N’est-ce pas ? J’avais peur tout de même. Peur qu’elle m’ait manipulée pour que je n’y aille pas afin de me protéger mais qu’elle ne soit pas capable de les laisser seuls dans l’arène. Ca y est, j’étais à nouveau tendue. « Ensemble … Quoique tu décides » … C’est bien ce qu’elle m’avait dit. Et je n’y étais pas allée … Dieu, faites qu’elle n’y aille pas …

« Alors ? Accompagnerez-vous ces deux jeunes personnes dans l’arène ? »

Je n’osais même pas regarder mes parents ou Kyle qui devaient espérer tout le contraire de moi. Elle ne me laissa pas le temps de trop réfléchir cependant. Elle répondit très vite, et je songeais égoïstement que cette absence de suspens était un peu pour moi.

◄ SELENE ►
« Dans notre District, c'est un honneur que de participer et de remporter les Jeux. La prestation de nos tributs n'en serait que moins éclatante si elle était gâchée par l'ombre d'un mentor dont ils n'ont nullement besoin de la protection. En tant que mentor du District Un, je n'irai pas dans l'arène pour l'Expiation afin de laisser briller mes tributs ainsi que notre cher District du Luxe ! »

Et voilà, un deuxième soulagement. Elle avait tourné ça si bien que les parents ne lui en voudraient surement même pas. Je me redressais et souris, fière de ma sœur. Et rassurée aussi de savoir que je n’allais pas la perdre …

« Très bien, et bien il semblerait que nous ayons notre équipe pour cette édition de l’expiation des hunger games. Parfait, parfait … On ne peut que leur souhaiter beaucoup de courage, et un peu de chance aussi peut-être car après tout c’est l’expiation, et une des règles de celle-ci est encore à révéler … »

Je me tendis à nouveau. Décidément, j’étais un vrai yoyo … Mais j’avais maintenant peur pour Pearl et Nate. Cette seconde règle allait-elle être aussi cruelle … Le suspens était insoutenable et Selena ne se gênait pas pour le faire durer.

« Le moment est à présent venu pour nous tous de connaître la seconde leçon qu'on voulut nous inculquer nos pères fondateurs. Pour rappeler aux Districts la solidarité qui leur incombe et combien les choix que le Capitole doit faire chaque jour pour le bien de Panem sont difficiles, chaque équipe sera liée durant l'arène, et les destins des membres des districts qui y participent seront entremêlés tout au long de l’aventure, pour le meilleur et pour le pire. Toutefois, le choix qu’à fait leur mentor est crucial : toute une équipe d'un district pourra remporter la victoire, mentor et tributs, tandis qu'un mentor resté à l'écart devra sceller le destin d'un de ses deux tributs. »

J’analysais rapidement les informations que je venais de recevoir. Chaque équipe sera liée durant l’arène. Toute une équipe peut l’emporter … Toute une équipe peut l’emporter ?! J’écarquillais les yeux. Mon dieu … Ils pouvaient gagner ensembles … On aurait pu gagner ensembles … Je frémis. Mon choix aurait-il était différent si j’avais su cette règle ? Je ne pensais pas … Pas après ce que Sélène m’avait dit. « Panem l’a tué, pas moi. Panem a tué mon enfant, notre enfant, ta nièce… » Je n’aurais pas pu lui infliger cela, quelles que soient les règles qui régiraient l’arène cette année-là. Mais avant que j’aie pu réfléchir vraiment à la règle, les tributs furent emmenés dans l’hotel de ville pour faire leurs adieux. Et une chose me frappa … Je voulais leur dire au revoir. Pour Nate ça serait facile ; tout le monde nous croyait en couple, j’avais ma place à ses côtés. Pour Pearl ça serait un peu plus complexe mais tant pis. Je bousculai les gens autour de moi pour me précipiter vers la fameuse salle : je n’avais pas beaucoup de temps …

On me laissa facilement entrer pour voir Nathanaël. Sa famille n’était pas encore là, et je m’avançai sans toutefois aller trop vers lui. J’avais peur qu’il ne m’en veuille, mais ce n’était pas le cas. Il m’acceuilli avec un sourire avant de prononcer mon nom … « Oh, Channelle … » Il s’avança vers moi et me prit dans ses bras. « Ne t’en fais pas je comprends … » Une larme roula sur ma joue … Comment pouvait-il être aussi gentil ? Je lui rendis son étreinte et reculai d’un pas.

◄ CHANNELLE ►
« J’ai parlé avec Pearl, elle est avec toi. Ne la laisse pas faire les alliances, tu t’en sortiras mieux. Mais laisse la faire les stratégies elle est bien meilleure que toi sur ce plan-là et … »

Mais j’entendais déjà sa famille arriver et je leur devais de ne pas leur priver de ce temps.

◄ CHANNELLE ►
« Et gagne. Gagnez tous les deux. J’ai confiance en vous. »

Je lui déposai un baiser au coin des lèvres, car je savais très bien ce que Nate ressentait pour et moi et que je voulais l’encourager, lui donner toute ma force. Puis très rapidement, je sortis de la pièce. Là je vis la famille de Pearl sortir et je me pinçai la lèvre. Il était trop tard … Non, je le refusai. Je m’avançai vers la porte et je reconnu un pacificateur que je connaissais devant la porte. Okay, je devais changer d’attitude. Je pris mon air le plus aguicheur et avançai vers lui.

◄ CHANNELLE ►
« J’ai besoin de dix secondes. »

Il me regarda, l’air de dire qu’avoir passé une nuit avec lui ne m’achetais pas tout, mais il leva les yeux au ciel et entrouvris la porte.

◄ PACIFICATEUR ►
« T’en as cinq. »

Je me précipitai à l’intérieur et fonçai sur Pearl. Je lui sautais dans les bras.

◄ CHANNELLE ►
« Vous pouvez gagner. Vous pouvez gagner tous les deux. Je crois en vous … Je crois en toi ! Il est plus fort que toi mais tu devras prendre toutes les décisions, il est trop gentil pour ça … »

Je reculai. J’avais parlé à toute vitesse et mon temps était déjà écoulé. Une larme roula sur ma joue et je reculai.

◄ CHANNELLE ►
« Tu vas gagner … »

Je l’embrassai sur le front et je fus happée dehors par le pacificateur. Woaw. Mon cœur battait à tout rompre. J’étais prise dans un tourbillon d’émotion et je menaçai de m’écrouler lorsque j’aperçu Sélène qui passait la porte. Je ne pensais pas que j’aurais une chance de la revoir … J’hurlai son nom.

◄ CHANNELLE ►
« Sélène ! »

Elle allait partir … Elle allait partir pour le capitole et me laisser ici à gérer tout ce bazar qu’on avait fait elle et moi. Elle allait partir au Capitole qui lui avait fait –je le savais à présent- tant de mal. Je ne savais pas qui avait le plus de chance … Sans compter que j’étais à peu près sûre qu’elle allait regretter sa décision assez vite, lorsqu’elle prendrait le temps d’y réfléchir … C’est vrai, après tout elle se doutait que mon refus d’aller dans l’arène ne serait que temporaire. Ce n’était qu’une année, mais l’année suivante … Et cette année, si j’y avais été, et qu’elle était venue, elle aurait pu me protéger, et on aurait pu rentrer vivantes toutes les deux. Sitôt qu’elle aurait fait ces conclusions, elle regretterait je pense qu’on n’ait pas choisi l’autre voie … Mais elle allait là-bas, et elle aurait visiblement un dur choix à faire … Et je ne voulais pas qu’elle pense à moi, en prime, qu’elle croit que je la détestais. Je voulais lui transmettre à elle aussi toute ma force, même si franchement, j’en aurais besoin moi aussi. Je me précipitais vers elle et me jetai dans ses bras.

◄ CHANNELLE ►
« Je ne t’en veux pas Sélène. C’était ma décision je suis la seule responsable, je ne t’en veux pas. Cette règle n’aurait rien changé, je ne t’aurais pas infligé ça quoiqu’il en soit. Tout ira bien pour moi ne t’en fais pas … »

Une larme roula sur ma joue alors que je l’étreignais toujours, même si j’allais devoir la lâcher rapidement … Et là, moi qui n’avait pas du tout l’habitude de ce genre de choses –je doute même que je l’ai déjà dit une seule fois dans ma vie- je soufflais …

◄ CHANNELLE ►
« Et Sélène ... Je t'aime. »

Sois forte. Sois forte pour nous deux parce que moi … Moi je sais que je vais m’écrouler. Rien n’ira bien pour moi … Je vais devoir supporter leurs regards, et ma honte et mon chagrin, et tu ne seras pas là et je serais toute seule. Mais ça, ça … Ca je ne lui dis pas. Je lui souris et restai forte pour elle, parce que je savais qu’elle en aurait aussi besoin. Mais la vérité c’est que je ne savais plus rien. Je ne savais plus qui j’étais –étais-je encore une carrière ? Qui serais-je si on me retirait cela ?- et tout ce en quoi je croyais menaçais de s’écrouler comme un château de carte suite aux paroles de ma sœur … Mes deux amis les plus proches étaient envoyés dans l’arène et il y avait des chances –maigres, mais des chances- qu’ils ne reviennent pas … Tout mon monde avait été secoué, et tout mon monde menaçait de disparaître dans l’oubli …

_________________


FEATHERSTONE, CHANNELLE. Oui, oui, oui, mon coeur est en fer, horreur ! Je fais l'amour comme une panthère. Mes amants, je les écorche vifs et je les fouette, je leur coupe le pif. J'fais des trucs cochons avec des chaînes aux minets du 16ème. Pourchassant les puceaux en fuite, le démon du sexe m'habite. Venez là mes petits amis car c'est la fête aujourd'hui... C'est la, c'est la, c'est la Salsa du démon .... Salsa du démon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« »
★ Âge : 14 ans.
☆ Surnom : Co'
★ Occupation : école - magasin familial
★ Plat préféré : Fromage de chèvre
☆District : Un

○ Points : 1095
○ Barre de vie :
200 / 200200 / 200


May the odds be ever in your favor
Compétences:
Talents:
Inventaire:


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   Mer 17 Sep - 17:42

Bonne chance.


Coralie L. Standford




-----------------------------------------------




     Elle me regardait comme si c’était la première fois qu’elle me voyait. Elle rayonnait, alors face à elle, j’avais l’air encore plus misérable. Mais je m’en fichais. Je devais profiter de ses courts instants avec elle. Je voulais lui dire plein de choses, comment ça allait, lui souhaiter bonne chance, partager avec elle mes craintes et mes regrets. Mais à ce moment-là, elle fit deux pas vers nous et nous prîmes dans ses bras, un peu maladroitement, moi et ma mère. Au début surprise –nous n’avions pas ce genre de rapport avec ma sœur, une douce chaleur m'envahie. Des larmes chaudes coulèrent tout doucement le long de mon visage. Elle s’écarta.

« Vous n’avez rien à craindre. Vous savez que je suis prête, il était temps que j’y aille. Et gagner une Expiation … rien ne rendrait plus fier notre District. »
 
    Je m’en fichais du district, je voulais ma sœur. Pour moi toute seule. Je me maudis d’avoir de pareilles pensées. Non. Elle avait raison. Mais quand elle reviendra –je ne pouvais me permettre de dire si, serait-ce comme avant ? Serait-ce toujours la Pearl que je connaissais ? Elle continua.

« J’aurais …  J’aurais dû vous prévenir. Mais rien n’était sûr, jusqu’à la dernière seconde… je ne voulais pas vous faire de faux espoirs. Ou vous inquiéter. »

«  Et tu penses que ça, c’était la meilleure solution ? »

  J’aurai voulu être sévère, lui montrer qu’elle ne pouvait pas jouer avec nos sentiments. Mais lorsque je lui parlai, une petite voix sortie, toute chevrotante. Je n’arrivais pas à contenir mes émotions autant qu’elle. D’ailleurs, pensait-elle ce qu’elle disait, ou voulait-elle juste nous rassurer ? Mais lorsque je croisai son regard, j’ai su qu’elle savait ce qu’elle faisait. Qu’elle pensait à notre bien. Mais avait-elle fais le bon choix ? Aurait-ce été différent si elle nous l’avais dit ? Je le pense en effet. Mais je ne savais si ça aurait changé en bien ou en mal.

« D’ailleurs, je ne veux pas que vous vous inquiétiez. Je veux …»

« Ne pas s’inquiéter ? Bien sûr que je m’inquiéterais pour toi ! Tu es ma sœur ! »

   J’étais perdue. Pouvais-je être à la fois inquiète et confiante ? Ces deux sentiments contradictoires pourront cohabiter dans mon cœur ? Quoiqu’il en soit, elle hésitait à continuer. Hésitait-elle elle aussi sur ses sentiments ? Elle reprit la parole, plus sure d’elle :

« Je veux que devant la télévisions, vous soyez fortes. Forte comme je le serais dans l’arène. Quoi qu’il arrive… »

« Je n’y arriverais pas… Je n’y arriverais pas… » Murmurais-je malgré moi.  

    Mais je devais prendre sur moi. Lui montrer que l’on pourra l’être maman et moi. Je me redressai et pris la parole.

« Oh Pearl… » Commençais-je.

« Quoi qu’il arrive, me coupa-t-elle, je veux que vous soyez fortes. Devant le district, devant Panem entier. Pour vous. Pour moi… Je saurais vous rendre fière. Je vous aime. »

A peine avait-elle dit ces mots que je sentis une main empoigner mon bras et qui commençait à  m’emmener vers la porte. Non… C’était trop tôt… Je voulais rester un peu plus… Je résistai un instant, mais je voyais bien que Pearl ne voulait plus parler. Ce fut dur pour elle aussi. Nous nous éloignâmes, j'étais concentrée sur le visage de Pearl. Je voulais retenir tous les détails, pour ne pas l'oublier.

« Moi aussi… Quoiqu’il arrive. »

   Je ne savais même pas si Pearl m’avait entendue. Mais je m’en fichais. Elle le savait déjà. Je cherchais plutôt à me rassurer moi. En sortant du bâtiment, je pris la main de ma mère, et nous partîmes, sans un mot, imaginant le meilleur, mais aussi le pire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: EXPIATION - MOISSON - District 1   

Revenir en haut Aller en bas
 

EXPIATION - MOISSON - District 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games RPG ::  :: Les Archives :: Saison 1 :: Rps :: Intrigues-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit